logo

15 causes de douleur sous l'omoplate derrière la gauche, découvrez de quoi vous êtes malade?

Une personne rare ne connaît pas la douleur sous l'omoplate gauche de l'arrière vers l'arrière, car elle peut y survenir pour de nombreuses raisons. Cela se produit à la fois dans le contexte de processus pathologiques dans l'os scapulaire lui-même et peut être associé à des maladies des organes internes et à l'état psycho-émotionnel du patient. Et ce n'est pas surprenant, étant donné l'anatomie de cette partie du corps humain.

Causes et nature de la douleur

En toute confiance, expliquer au patient pourquoi il fait mal sous l'omoplate gauche par le dos ne peut être effectué que par un spécialiste hautement qualifié après un diagnostic approfondi. Il y a beaucoup de facteurs provoquants..

Cependant, toutes les causes de douleur dans l'omoplate gauche et dans la région paracampale peuvent être divisées en ces groupes:

  • Problèmes d'os, d'articulations, de terminaisons nerveuses et de fibres musculaires.
  • Divers types de dommages physiques au corps sous l'influence de facteurs externes.
  • Maladies somatiques des organes internes.
  • Conditions psychosomatiques.

De plus, pour comprendre pourquoi l'omoplate gauche sur le dos fait mal, la connaissance de la nature de la douleur, de son emplacement et de sa force aidera. Certains patients peuvent ne pas trahir pendant longtemps la signification de ces symptômes. Mais cela vaut la peine de considérer que si ça fait mal sous l'omoplate à gauche, alors c'est un signe certain de certaines maladies graves, dont le traitement ne peut pas être retardé.

Tranchant et tranchant

La douleur qui survient brusquement et soudainement peut avoir cette étiologie:

  • neuropathie de la branche de la partie sous-clavière du plexus brachial,
  • radiculopathie avec compression radiculaire,
  • pneumonie,
  • processus inflammatoire et dégénératif pancréatique,
  • atélectasie du côté gauche.

Une douleur aiguë sous l'omoplate gauche a les causes suivantes:

  • déformation du disque intervertébral gauche,
  • attaque d'angine de poitrine,
  • perforation d'un défaut local de la muqueuse gastrique.

Des douleurs sévères dans l'omoplate gauche et sous celle-ci indiquent le plus souvent la présence d'un ulcère à l'estomac ou le développement d'une angine instable. Une douleur intense sous l'omoplate gauche, quelle que soit la cause de l'apparence, nécessite que le patient soit surveillé par du personnel médical.

Tirant et stupide

Lorsque les processus dégénératifs dans le cou ne font que commencer, il y a une douleur de traction sous l'omoplate à gauche. Une compression radiculaire prolongée provoque une douleur douloureuse tolérable sous l'omoplate gauche. De plus, pleurnicher ici peut être dans le contexte de lésions myocardiques inflammatoires.

Le matin, la gauche tire sous l'omoplate si une personne dort sur un mauvais oreiller ou dans la mauvaise position. L'inconfort et même la douleur dans cette zone peuvent se développer avec une posture prolongée et uniforme pendant le travail. Une douleur sourde sous l'omoplate gauche est une plainte courante des patients qui ne surveillent pas la posture.

Rayonnant

La source de la douleur irradiante, en règle générale, a une localisation éloignée. La douleur donne à l'omoplate gauche principalement pour les maladies du cœur et de l'estomac. Un médecin expérimenté sera en mesure de déterminer la principale cause de douleur dans l'omoplate gauche et de distinguer les symptômes similaires. Et le patient n'a pas le pouvoir de le faire lui-même, donc la prise d'analgésiques le plus souvent ne se justifie pas.

Brûlant

Une brûlure sous l'omoplate du côté gauche indique une thoracalgie prolongée, une attaque d'angine de poitrine ou une nécrose ischémique du site myocardique. Les brûlures sous l'omoplate peuvent s'accompagner de douleurs dans la mâchoire inférieure et le cou. De plus, des difficultés respiratoires et une pâleur de la peau sont observées. Si dans ce cas, les préparations cardiologiques n'améliorent pas l'état, vous ne pouvez pas vous passer de l'assistance médicale.

De plus, il brûle sous l'omoplate gauche dans des conditions psychosomatiques. Dans ce cas, les symptômes sont complétés par des crises de panique, des palpitations cardiaques et des tremblements des extrémités..

Pathologie squelettique

La douleur dans la région paracarpienne peut endommager la colonne vertébrale et d'autres parties du squelette.

L'omoplate fait mal laissé derrière avec de telles pathologies:

  • troubles dystrophiques dans le cartilage articulaire de diverses parties de la crête,
  • blessures traumatiques,
  • thoracalgie,
  • violation de l'intégrité du cartilage ou de l'os de la côte ou de plusieurs côtes,
  • anomalies scapulaires,
  • réflexe de spasme musculaire.

Les principales maladies qui s'accompagnent de douleurs intenses dans le haut du dos sont la destruction des os et du cartilage de la crête et de la thoracalgie.

Syndrome des côtes scapulaires

Dans le cas de cette pathologie, une douleur aiguë sous l'omoplate gauche se produit avec une lésion dégénérative stable de la colonne vertébrale dans le contexte d'une charge excessive sur le dos tout en portant des poids lourds ou en restant dans une position inconfortable, après une congélation, des muscles traumatisants ou après avoir subi des infections.

Avec la pathologie scapulo-costale, la douleur sous l'omoplate à gauche peut se propager progressivement à d'autres parties du dos et de la poitrine. Loin des manifestations toujours douloureuses apparaissent dans la zone que le nerf sous contrôle de compression.

Vidéo

Vidéo, douleur sous l'omoplate m

Périarthrite scapulaire de l'épaule

La périarthrite scapulaire de l'épaule se produit lorsque le système nerveux central est perturbé. Des changements dystrophiques se produisent dans les tissus périarticulaires, qui détruisent progressivement ses structures..

Avec cette pathologie, les symptômes suivants sont observés:

  1. Syndrome douloureux. Son intensité diffère à différents stades de la maladie. Au stade aigu, une douleur aiguë peut être observée sous l'omoplate gauche, dans l'articulation de l'épaule et du coude. De plus, on le ressent même au repos.
  2. Limitation de mobilité. Il y a contracture de l'articulation de l'épaule. Au stade chronique, le patient essaie constamment de presser sa main contre sa poitrine.
  3. Température. Dans le cours habituel de la maladie, la température corporelle ne change pas et, en développement aigu, elle peut atteindre 38 ° C et même plus.

La périarthrite scapulaire de l'épaule se développe toujours par étapes, jusqu'à un certain point, le patient ne ressent pas de douleur ou d'inconfort sévère. Mais ensuite, après avoir reçu des microtraumatismes ou dans le contexte de maladies somatiques, il y a une violation de la circulation sanguine et de l'innervation, ce qui conduit à une exacerbation de la pathologie.

Blessures

Une douleur sous l'omoplate gauche par derrière ou par le dos peut provoquer des lésions des tissus mous fermés ou une violation complète / partielle de l'intégrité osseuse. Le plus souvent, cette pathologie affecte les membres supérieurs ou les côtes. Une fracture de l'omoplate elle-même se produit assez rarement, en raison de sa structure anatomique.

Des blessures aux articulations de l'épaule peuvent survenir après un mouvement brusque, un impact accidentel ou après une chute sur un membre. C'est l'une des blessures sportives les plus courantes, et dans ce cas, non seulement le dos fait mal dans la région des omoplates à gauche, mais la douleur peut être ceinturée et renversée. En plus des blessures de l'articulation épaule-épaule, les patients âgés rencontrent assez souvent des mouvements brusques et un effort physique intense.

Habituellement, la douleur est particulièrement inquiétante pour la victime dans les premières heures après avoir été blessée. De plus, il s'intensifie avec le mouvement. Et il arrive que, même lorsque la blessure a été reçue dans la région lombaire, la douleur dans la région des autres parties du dos est inévitable.

Maladies somatiques

La douleur dans l'omoplate gauche se produit avec de telles maladies:

  • tube digestif (pancréatite, pathologie de la rate, de l'estomac, de l'œsophage),
  • voies respiratoires (inflammation des poumons et des feuillets pleuraux, abcès pulmonaire),
  • maladie cardiaque (crise cardiaque et anévrisme aortique).

En règle générale, les sensations n'augmentent pas avec les changements de position corporelle, mais présentent de nombreux symptômes concomitants.

Pneumonie gauche

Si le patient présente une douleur périgastrique associée à des symptômes tels qu'une douleur intense dans la poitrine du côté gauche, un essoufflement sévère même au repos, une production d'expectorations avec toux et de la fièvre, une pneumonie du côté gauche est plus susceptible de se produire..

Et la douleur dans l'omoplate gauche peut se dégager avec le développement d'une pleurésie dans le contexte d'une inflammation des voies respiratoires inférieures. Cette pathologie peut se présenter sous 3 formes: sèche, exsudative et purulente. En fonction de cela, s'étendant jusqu'à l'omoplate, la douleur sera associée à d'autres symptômes..

Pathologie de l'estomac et pancréatite

Comme le processus pathologique affecte l'estomac, le pancréas, le patient développe des maux de dos sous l'omoplate à gauche. L'ulcère et la pancréatite, en règle générale, donnent des symptômes vifs, qui sont difficiles à confondre avec d'autres maladies.

Avec un ulcère d'estomac, il y a également des sensations de brûlure dans les os de la ceinture des membres supérieurs (surtout la nuit). La pancréatite aiguë se produit avec une douleur dans la ceinture, ce qui donne également à la région sous-scapulaire. De plus, il y a de la fièvre, des vomissements abondants et fréquents et une formation accrue de gaz dans l'intestin.

Pathologie cardiologique

Avec les côtes, l'os de la ceinture des membres supérieurs sert de protection pour le cœur, il n'est donc pas surprenant que les douleurs sous l'omoplate gauche soient provoquées par de telles pathologies:

  • "Crapaud pectoral" - brûlure sous l'omoplate gauche, qui donne à la main gauche et à la mâchoire.
  • Nécrose ischémique du site myocardique - douleurs sous l'omoplate du côté gauche, qui ont un caractère brûlant. La condition ne s'améliore pas lors de la prise de médicaments cardiaques. Une personne éprouve un essoufflement et cesse de se sentir membre gauche.
  • Péricardite - elle se caractérise par une douleur douloureuse débilitante. Frissons et fièvre la nuit.

Peu importe les maladies cardiaques suspectées par le patient, elles nécessitent toutes une surveillance médicale.

Conditions psychosomatiques

La douleur dans les os de la ceinture des membres supérieurs n'est pas toujours associée à la colonne vertébrale ou aux pathologies somatiques du cœur, des poumons ou de l'estomac. Les patients peuvent se plaindre d'une douleur aiguë, mais ces conditions sont causées par des troubles psychosomatiques. Ils peuvent être provoqués par des facteurs qui traumatisent la psyché, les expériences émotionnelles, les traumatismes psychologiques ou les réactions psychologiques et émotionnelles individuelles..

Crises végétatives

Un exemple frappant de psychosomatique sont les crises végétatives. À de tels moments, les patients ressentent des douleurs dans la poitrine et le dos, ainsi qu'une bouffée de chaleur. En règle générale, ils se plaignent d'un manque d'air et subissent des attaques de panique.

Toutes les raisons qui provoquent une douleur intense dans l'omoplate gauche peuvent également être observées chez les femmes portant un enfant. Mais ils ont un risque encore plus élevé de développer certaines maladies. Leur colonne vertébrale subit plus de stress, donc l'ostéochondrose se fait sentir plus prononcée. De plus, les femmes enceintes sont plus susceptibles de souffrir d'hypertonie des muscles du dos.

Choix et traitement du médecin

Certains patients vivent longtemps avec de telles douleurs, mais ne savent pas quoi en faire. Si cela se produit depuis un certain temps et que le patient n'a pas été diagnostiqué auparavant, vous ne pouvez pas vous passer de consulter un médecin. Selon la nature de la douleur, vous devrez peut-être consulter divers spécialistes, du neurologue au psychothérapeute.

Il peut faire mal de différentes manières, le traitement ne doit donc être sélectionné qu'après l'établissement exact de la cause. L'approche du traitement sera très différente, en se concentrant sur la partie du dos et la spécificité des sensations. Lors d'un examen approfondi, la véritable cause des symptômes pathologiques sera identifiée. Le médecin traitant pourra alors choisir des médicaments et donner des conseils utiles sur l'alimentation et la routine quotidienne..

La prévention

Pour éviter ou minimiser l'apparence de la douleur sur le côté gauche ou sous l'omoplate de l'arrière, vous devez suivre ces recommandations simples:

  • examens médicaux préventifs en temps opportun,
  • faire du sport,
  • suivez votre posture,
  • éviter un séjour prolongé dans une position inconfortable,
  • placer une couchette avec un matelas orthopédique et des oreillers,
  • rompre avec les mauvaises habitudes,
  • garder une trace de la nutrition.

Si vous reconsidérez votre style de vie et que vous ressentez immédiatement les premiers symptômes alarmants, consultez un médecin, vous pourrez éviter de nombreuses conséquences tragiques..

Si vous trouvez une erreur, veuillez sélectionner un morceau de texte et appuyez sur Ctrl + Entrée. Nous allons le réparer, et vous aurez + karma

Douleur sous l'omoplate gauche par derrière depuis le dos: causes de brûlure, pourquoi ça fait mal à gauche

Quelles maladies peuvent causer de la douleur sous l'omoplate gauche

Le syndrome douloureux à gauche sous l'omoplate est le plus souvent causé par des pathologies du système musculo-squelettique, du cœur, de l'estomac et du système bronchopulmonaire.
Examiner les maladies possibles accompagnées de douleurs sous l'omoplate gauche et les symptômes qui les accompagnent.

MaladiesNature de la douleurSymptômes associés
Système musculo-squelettique
Périatrite de l'omoplateLa douleur apparaît dans la région de l'épaule et s'étend à l'omoplate..Le patient ne peut pas bouger librement (ne peut pas lever les mains derrière la tête à cause de la douleur), il y a une fissure dans les articulations lors du déplacement.
Névralgie intercostaleLa sensation de douleur est localisée dans l'un des espaces intercostaux et s'accompagne d'une sensation d'engourdissement. Le syndrome douloureux s'aggrave avec des inclinaisons vers la gauche.Au cours de la zone enflammée, des rougeurs peuvent apparaître, des éruptions cutanées caractéristiques peuvent apparaître..
Maladies des muscles du dos (myosite, inflammation, lésions)Le mal de dos survient fortement, peut être douloureux.La douleur apparaît sur le côté gauche en blessant l'omoplate, tout en étirant les muscles.
OncologieDouleur douloureuse sous l'omoplate gauche ou douleurs aiguës de nature constante.Avec les tumeurs de l'omoplate, la poitrine du dos est déformée.
BlessuresDouleur intense, en particulier les premières heures immédiatement après la blessure.Si la douleur s'intensifie avec le mouvement, un gonflement ou un gonflement se produit, il peut s'agir d'une fracture de l'omoplate ou de la côte.
Ostéochondrose, spondylose, scoliose thoracique, hernie intervertébraleUne douleur intense se manifeste soit de façon continue, soit par «mal de dos».Il y a des sensations désagréables dans la colonne vertébrale - un sentiment qui "a conduit un pieu".
Cardiopathie
Angine de poitrineLa douleur sous l'omoplate gauche par derrière de l'arrière se produit pendant l'effort et donne à la main gauche, l'omoplate gauche, parfois à la mâchoire gauche.Accompagné d'essoufflement, de peur de la mort.
Infarctus du myocardeDouleur brûlante sous l'omoplate gauche du côté du cœur.Les douleurs cardiaques ne s'arrêtent pas avec les pilules. Le bras gauche devient engourdi, un essoufflement sévère apparaît, le sternum commence à «brûler».
Péricardite et myocarditeDouleur douloureuse sur le côté gauche.Accompagné de frissons, apparaissant souvent la nuit et de la fièvre..
Dissection d'un anévrisme aortique ascendantLe syndrome douloureux migre - de haut en bas. Initialement, la douleur se produit dans la poitrine, puis se déplace progressivement sous l'omoplate gauche et plus loin dans le bas du dos.Chute de pression soudaine.
Maladies du système broncho-pulmonaire
Pneumonie gaucheDouleur modérément intense.Toux avec crachats, respiration sifflante dans les poumons, fièvre.
PleurésieDouleur lors de la respirationEssoufflement, respiration sifflante dans les poumons.
Pathologie gastro-intestinale
Ulcère de l'estomacLa douleur sous l'omoplate s'accompagne d'une sensation de brûlure (plus souvent la nuit).Douleur associée à l'alimentation.
Ulcère perforéUne douleur aiguë et piquante (comme un coup de couteau).Fièvre, vomissements.
Pancréatite aiguëDouleur d'un personnage ceinturant, peut parfois être donnée sur le côté.Flatulence, vomissements répétés, fièvre.

D'autres symptômes qui accompagnent le syndrome douloureux peuvent aider à déterminer la maladie causée par la douleur à gauche sous l'omoplate:

  • La douleur s'intensifie après avoir mangé - ulcère gastro-duodénal, pancréatite, gastrite.
  • La douleur s'intensifie lors des éternuements - maladie osseuse, traumatisme, pleurésie, névralgie, pathologies articulaires et musculaires.
  • La douleur se produit en tournant la tête - ostéochondrose, blessure à la clavicule.
  • La douleur survient lors de la déglutition - maladies de l'œsophage, troubles psychosomatiques.
  • La douleur s'accompagne d'un essoufflement - pleurésie, pathologie cardiaque, névralgie intercostale.


Avec la pleurésie, les pathologies cardiaques et la névralgie intercostale, la douleur sous l'omoplate gauche peut s'accompagner d'un essoufflement sévère

  • Avec douleur, une toux apparaît - des dommages au système respiratoire.
  • L'apparition de la température - processus infectieux et inflammatoires: péricardite, pleurésie purulente, abcès sous-phrénique.
  • La douleur s'accompagne d'engourdissements dans la main gauche - angine de poitrine, ostéochondrose, infarctus du myocarde.
  • Nausées et éructations accompagnent la douleur - pathologie gastro-intestinale (pancréatite, ulcère, gastrite).
  • Avec douleur, un engourdissement se produit dans la langue - angine de poitrine, ostéochondrose, crise cardiaque.

Chez les femmes enceintes, la douleur sous l'omoplate se produit pour les mêmes raisons que les autres personnes, mais la femme enceinte a un risque beaucoup plus élevé de développer certaines maladies. La cause la plus probable de maux de dos du côté gauche d'une femme enceinte est l'ostéochondrose (due à une plus grande charge sur la colonne vertébrale), la pyélonéphrite (due au déplacement des reins et à l'activation de leur activité), la surcharge des muscles du dos.

Chez les enfants, la douleur sous l'omoplate se produit généralement en raison de blessures, avec névralgie (après hypothermie), myosite, pleurésie.

Traitement

Les mesures diagnostiques comprennent:

  1. Examen externe (au repos, en mouvement) avec palpation de la zone affectée.
  2. Conversation avec un patient, écoute des plaintes.
  3. Mesure du pouls, de la pression, de la température corporelle.
  4. IRM ou CT et ECG.
  5. Direction pour l'analyse du sang, de l'urine.
  6. Effectuer d'autres études de laboratoire ou de matériel si nécessaire.

Selon le tableau clinique, les résultats du diagnostic, le médecin peut référer le patient pour consultation et examen à:

  • cardiologue;
  • traumatologue ou orthopédiste, vertébrologue;
  • gastro-entérologue;
  • neurologue.

Certains patients nécessitent également une consultation avec un psychothérapeute, un psychologue ou un psychiatre, car un symptôme survient souvent en raison de maladies psychosomatiques..

Les méthodes de traitement sont directement liées au diagnostic. Tout d'abord, si l'état du patient est aigu, d'urgence, il sera hospitalisé. Après avoir effectué toutes les mesures thérapeutiques ou chirurgicales primaires, le patient sort de l'hôpital et peut continuer le traitement à domicile.

Si la maladie du patient n'est pas suffisamment grave pour permettre une hospitalisation urgente, le médecin établit un plan de traitement individuel. Dans ce cas, certaines procédures peuvent être effectuées à domicile, tandis que d'autres peuvent être effectuées en ambulatoire ou en hospitalisation..

Pour éliminer la cause de la douleur sous les omoplates, les principales méthodes de traitement suivantes sont utilisées:

  • Maladies du système musculo-squelettique:
  1. Spondylarthrose (prolifération des processus osseux) - au stade initial de la maladie, les AINS sont utilisés sous forme de crèmes, pommades, gels, comprimés ou injections (les médicaments les plus courants sont répertoriés ci-dessous). Avec douleur intense - blocus thérapeutique. Techniques physiothérapeutiques - thérapie UHF, thérapie au laser, électrophorèse, rayonnement ultraviolet, exercices thérapeutiques. Dans les derniers stades de la maladie, une intervention chirurgicale est effectuée.

  2. Ostéochondrose, sciatique - AINS, dans la période aiguë, ils sont prescrits sous forme d'injections. Ils utilisent également des médicaments qui améliorent le métabolisme du disque intervertébral (sulfate de chondroïtine, glucosamine, vitamines B). Avec une douleur intense - glucocorticoïdes pour le blocage thérapeutique. Pendant la période de rééducation - thérapie manuelle, massage, exercices thérapeutiques, physiothérapie, cure thermale.
  3. Hernie discale - injections de médicaments, thérapie au laser, chirurgie. Le massage et le réchauffement dans la période aiguë ne sont pas autorisés.
  4. Tumeurs malignes - ablation chirurgicale.
  5. Névralgie intercostale - régime de repos, AINS, analgésiques, relaxants musculaires, pendant la rééducation - exercices de physiothérapie, massage.
  6. Courbure vertébrale - port d'un corset orthopédique, exercices thérapeutiques, dans les cas graves - intervention chirurgicale.
  7. Fracture de l'omoplate - application de bandage, pneus pendant 1 mois; exercices thérapeutiques, analgésiques.
  • Pathologies d'autres organes et systèmes:
  1. Pleurésie ou pneumonie - médicaments antibactériens (céphalosporines, macrolides, pénicillines), anticoagulants, corticostéroïdes; irradiation ultraviolette, applications de paraffine et d'ozocérite.
  2. Tuberculose - chimiothérapie (isoniazide, rifampicine, éthambutol, streptomycine, pyrazinamide), nutrition clinique, médicaments hormonaux, intervention chirurgicale.
  3. Ulcère gastrique - agents antibactériens (métronidazole, oméprazole, clarithromycine et autres), anti-H2 (Ranitidine, Famotidine, Histodyl et autres), antiacides ou agents enveloppants (Almagel, Maalox, Fosfalugel), intervention chirurgicale.
  4. Colique gallo-hépatique - préparations d'acide ursodésoxycholique (Ursofalk, Ursosan, Ursodiol et autres), lithotripsie, médicaments antispasmodiques (No-Shpa, Drotaverin), intervention chirurgicale.

  5. Pyélonéphrite et néphrite - agents antibactériens (fluoroquinolones, céphalosporines et autres), analgésiques, antipyrétiques, diététique, intervention chirurgicale.

La douleur sous l'omoplate gauche, droite, derrière le dos, est éliminée avec les médicaments indiqués dans le tableau ci-dessous.

Groupe de médicamentsRendez-vousNom (substance active), forme de libérationPosologie pour les adultes, mg par jourCaractéristiques de la réception
Anti-inflammatoires non stéroïdiensSoulager la douleur, réduire l'inflammation et l'enflureComprimés de Xefocam (lornoxicam)8-16Contre-indiqué en cas d'ulcère gastrique, de pathologies inflammatoires de l'intestin, d'un risque accru de saignement, d'intolérance à l'acide acétylsalicylique, d'hépatique sévère, d'insuffisance rénale, pendant la grossesse, l'allaitement et chez les enfants de moins de 18 ans.
Nimésulide (nimésulide), comprimés100-200, 2 fois par jour
Diclofénac (diclofénac), pommade, gelApplications sur la peau 3-4 fois par jourContre-indications: enfants de moins de 6 ans, grossesse à partir du 3e trimestre et allaitement, intolérance à l'acide acétylsalicylique, altération de l'intégrité cutanée au site d'application.
Kétoprofène (kétoprofène), comprimés, gel, injectionPour les comprimés: 150 toutes les 12 heuresContre-indications: ulcération gastro-intestinale au stade aigu, insuffisance hépatique et rénale, grossesse à partir du 3e trimestre et allaitement, enfants de moins de 15 ans.
AnalgésiquesÉlimination de la douleur neuropathique chroniqueCapsules de gabapentine (gabapentine)300, trois fois par jourLibéré sur ordonnance. Contre-indications - intolérance individuelle, pancréatite aiguë, grossesse et allaitement.
Pregabalin (Pregabalin), capsule150-600, en 2 ou 3 dosesEnfants de moins de 17 ans, grossesse et allaitement, intolérance individuelle.
Capsules de tébantine (gabapentine)900-1200Identique à la gabapentine.
Relaxants musculairesDiminution du tonus musculaireSirdalud (tizanidine), gélules, comprimés2-4, 3 foisEnfants de moins de 18 ans, intolérance individuelle, maladie hépatique sévère.
Midokalm (tolpérisone), injection, comprimés50-150, 2-3 foisHypersensibilité, maladie auto-immune myasthénie grave.

Avec une évolution bénigne de la maladie, des formes locales d'AINS (crèmes, pommades, gels, pansements) peuvent être utilisées..

Physiothérapie

Pour éliminer la douleur sous les omoplates pendant les processus stagnants, ainsi que pendant la période de rééducation, la série d'exercices simple suivante pour renforcer les muscles du dos peut être recommandée:

  1. P. p. - allongé sur le dos, les bras écartés. Penchez la tête vers la poitrine, tirez les orteils des jambes vers vous, serrez les muscles du cou pendant 3-5 s.
  2. P. p. - allongé sur le dos, les jambes pliées aux genoux. Prenez vos tibias avec vos mains, pliez-vous dans le dos. Maintenez 3-5 s.
  3. P. p. - debout, les bras en arrière et enfermés dans le château. Reprenez vos bras, pliez, serrez vos muscles pendant 3-5 s.
  4. P. p. - couché sur le ventre, les bras en avant. Levez les bras et les jambes en même temps, pliez-vous. Maintenez la position 5-8 s.
  5. P. p. - debout. Penchez-vous sur le côté avec un bras levé. Répétez ensuite dans l'autre sens.
  6. P. p. - assis sur une chaise. Remettez vos mains derrière votre tête, verrouillez la serrure. Pliez le dos tout en maintenant la tension musculaire pendant 5 s.
  7. P. p. - debout. Levez une main et placez-la derrière votre dos, amenez l'autre par le bas et essayez de l'accrocher dans la serrure. Maintenir la position pendant 5 s.

Tous les exercices sont répétés pour 5-8 approches.

Remèdes populaires

La douleur sous l'omoplate gauche (droite), de l'arrière vers l'arrière peut également être traitée avec les remèdes populaires suivants:

    Versez des fleurs fraîches de calendula (souci) avec de l'alcool médical, du camphre et de la triple eau de Cologne (elles sont prises dans des proportions égales de 100 ml). Insistez 2 semaines. Frottez avec cette composition la zone affectée le matin et le soir pendant 10-14 jours.

Que faire en cas de douleur

Donc, connaître les causes de la douleur est bien, mais il est beaucoup plus important de savoir comment traiter ce problème. Et ici, il y a un plus: quelle que soit (pratiquement) la «base» de votre douleur, le traitement de tout ce qui précède est très similaire.

Nous avons donc écrit un plan d'instruction général et compréhensible pour quoi et dans quel ordre faire:

nous allons chez un neurologue et décrivons nos plaintes - il sera utile quelques jours avant d'enregistrer vos actions et sentiments dans la région de l'omoplate gauche après eux, afin que vous puissiez trouver la relation entre la douleur et son comportement antérieur. Nous effectuons un test sanguin - cela doit être fait pour comprendre s'il y a une inflammation dans le corps. ECG et échographie cardiaque pour exclure les maladies du système cardiovasculaire et les nerfs apaisants

Il est très important d'effectuer des tests de diagnostic (sinon il est difficile de trouver la véritable cause de la douleur). Des radiographies du péritoine et de la colonne vertébrale dans la région thoracique sont généralement prescrites (IRM et TDM si nécessaire), des échographies du tube digestif, des radiographies de l'humérus et de l'omoplate. Quel médecin dois-je consulter? Commencez votre croisade pour la vérité avec un neurologue

Il peut déjà vous orienter vers un chirurgien, traumatologue, médecin généraliste, cardiologue, ostéopathe.

Alors, quel type de traitement est généralement recommandé en cas de douleur sous les omoplates?

De telles douleurs sont tout simplement incroyablement fréquentes et hélas, assez dégoûtantes - leur traitement, bien que compréhensible, semble souvent futile. Le seul conseil que nous pouvons vous donner: n'abandonnez pas. Oui, ce syndrome douloureux est difficile et prend beaucoup de temps à partir, mais c'est réel, mais tout fonctionne ensemble.

Nous procédons au traitement et au soulagement des symptômes et des douleurs désagréables. Les rendez-vous pour les maux de dos impliquent généralement une thérapie complexe consistant en

Traitement médicamenteux: comprimés / injections anti-inflammatoires lors d'exacerbations - diclofénac, piroxicam, ibuprofène, kétoprofène, kétorolac, piroxicam, paracétamol, sirdalud (pas tous à la fois, mais l'un d'entre eux). Prescrire si souvent des vitamines B (milgamma, neuromultivite), qui ont un effet bénéfique sur les maladies inflammatoires et dégénératives des nerfs et de l'appareil moteur, contribuent à augmenter le flux sanguin et à améliorer le fonctionnement du système nerveux. Les crampes musculaires sont soulagées par les relaxants musculaires. Le médicament le plus sûr pour aujourd'hui est Midokalm

Il est également important de prendre des sédatifs d'origine végétale (Valériane, Pustyrnik, etc.) Une consultation avec un médecin ostéopathe pour éliminer les dysfonctionnements existants peut être particulièrement utile. Un médecin ostéopathe corrige en douceur les violations de votre corps, soulage la douleur

La gymnastique est également un bon moyen de sortir, mais avant de renforcer le corset musculaire, vous devez «tout» mettre à sa place. Pommades qui peuvent provoquer une circulation sanguine vers une surface lésée (comme le Capsicum) et avoir un léger effet anesthésique (Menovazin). Diverses procédures: physiothérapie, thérapie manuelle, diverses procédures à l'eau, électrophorèse, acupuncture, électrostimulation, thérapie magnétique et électromagnétique, rayonnement infrarouge et ultraviolet, ultrasons. Eh bien, dans ces cas (à l'exception de la névralgie, de la myosite, des nerfs pincés), le mouvement aide - la thérapie par l'exercice, l'échauffement léger pendant la journée, les procédures d'eau dans la piscine. Personne ne dit de se précipiter au gymnase tout de suite, au contraire, le cardio actif ou l'haltérophilie ne feront qu'aggraver la douleur. Nous vous recommandons un simple étirement, associé à des exercices thérapeutiques, qui vous aideront à vous débarrasser des spasmes musculaires sans trop de tension et de stress. La bonne posture pendant le travail, le sommeil, la vie normale. Vous avez besoin de dormir sur le dos, dans une position détendue, confortable pour le corps sans aucun «truc», assis avec le dos droit et les épaules détendues. Vérifiez-vous constamment. Oui, nous savons combien il est difficile de rompre avec les affaires, mais prenez l'habitude d'évaluer votre état toutes les 10 minutes: prenez une grande respiration, fermez les yeux et demandez-vous: "suis-je à l'aise?" Faites attention aux épaules - si elles sont relevées, abaissez-les. Analysez l'état du cou - s'il est tendu, effectuez quelques mouvements légers pour disperser le sang.Si vous comprenez que vous êtes penché sur un clavier, un motif, une plaque ou une calculatrice en trois maudits, redressez-vous fièrement. Composez votre fiche d'observation de la posture de contrôle personnel et utilisez-la au moins 10 fois par jour! Il sera également bon d'effectuer des séances d'auto-massage (en utilisant l'applicateur Kuznetsov - 10 minutes le matin et le soir allongé à peau nue, en massant avec les doigts si vous atteignez) ou en massant avec un spécialiste. Préparez-vous qui ne sera pas très agréable.

Département thoracique

La section thoracique (thoracique) est la moins mobile de toute la colonne vertébrale et la plus stable. Cela signifie que les lésions dégénératives s'y développent moins fréquemment et que les hernies intervertébrales ne sont pas courantes. Même si une saillie s'est formée dans la colonne thoracique, elle se manifeste rarement avec des symptômes..

La hernie doit être de taille considérable et doit être dirigée dans le canal rachidien ou vers les plexus nerveux, de sorte que les manifestations neurologiques, la douleur sous l'omoplate ou la brûlure.

Mais encore, parfois, un inconfort survient à ce niveau. Pourquoi le dos fait-il mal aux omoplates?

Ce que l'omoplate gauche jouxte?

Considérez quels organes l'omoplate gauche entre en contact avec le dos. C'est un élément de la ceinture du membre supérieur gauche et l'un de ses processus est attaché aux côtes de la poitrine. Entre les côtes se trouvent les fibres nerveuses et les vaisseaux sanguins, qui occupent un évidement spécialement désigné. Ils se connectent à travers les muscles et les ligaments intercostaux..

Plus près du centre du corps de l'omoplate gauche se trouve la crête, au milieu de laquelle se trouve. Il donne naissance aux nerfs qui passent entre les côtes. L'omoplate est entourée de muscles dorsaux bien développés. En combinaison avec le segment thoracique gauche, l'omoplate, en plus de sa fonction principale, protège le poumon du côté gauche, le muscle cardiaque, l'estomac avec le pancréas, la rate et une partie du plus grand vaisseau sanguin - l'aorte.

Sur la base des connaissances de l'anatomie humaine, il est possible de diviser les causes de la douleur dans l'omoplate de gauche en celles qui apparaissent en raison de processus pathologiques du système musculo-squelettique et des muscles et celles qui indiquent le début du processus pathologique dans les organes internes susmentionnés.

Pour connaître la cause de la douleur qui se produit sous l'omoplate à gauche, le patient doit écouter attentivement la nature de la douleur, l'heure de son apparition et sa durée. Cela aidera le médecin à découvrir rapidement la cause de ce symptôme et à prescrire un traitement efficace..

Que faire en cas de douleur sous l'omoplate droite?

Il n'est pas recommandé de prendre vous-même des mesures pour traiter la douleur sous l'omoplate, car la liste des raisons pouvant provoquer un syndrome douloureux d'une telle localisation est assez longue. Pour le savoir, vous devez vous rendre à l'hôpital et subir l'examen nécessaire, qui comprend nécessairement une radiographie de l'omoplate pour exclure d'éventuelles blessures et fractures.

Premiers soins pour une fracture

En cas de fracture de l'omoplate, l'algorithme de premiers soins se présente généralement comme suit.

  1. Anesthésier le site de fracture. Si vous avez l'opportunité et les connaissances nécessaires, il est préférable d'utiliser une solution de novocaïne ou de procaïne pour injection. En cas d'absence, un analgésique peut être administré à la victime, par exemple du métamizole sodique (Baralgin, Analgin).
  2. S'il n'y a aucun signe visuel de déplacement de fragments osseux, mettez une serviette ou une veste enroulée sous l'aisselle.
  3. Pliez le bras du côté de la blessure au coude et fixez-le sur la poitrine avec un foulard ou un foulard.

Souche musculaire: que faire?

Lors de l'étirement des muscles du sous-scapulaire, la méthode d'anesthésie la plus efficace au cours des deux premiers jours est les compresses froides (coussin chauffant avec de la glace, des tissus humides, etc.). Vous devez les conserver pendant environ 10-15 minutes, répétez la procédure - jusqu'à 5-6 fois par jour.


Application de la banquise

À partir du troisième jour, le traitement comprend généralement les médicaments suivants:

  • AINS sous forme de pommades et de comprimés ("Diclofénac", "Ibuprofène", "Nimésulide");
  • pommades chauffantes au venin d'abeille ou à l'alcool de camphre (Capsicam, Viprosal);
  • gels et onguents à effet angioprotecteur (Troxérutine, pommade à l'héparine).


Viprosal
Après la disparition de la douleur, l'utilisation de méthodes douces de thérapie par l'exercice et de traitement physiothérapeutique nécessaire à la restauration complète des muscles endommagés est indiquée.

Comment traiter la bursite?

Pour le traitement de la bursite sous-scapulaire, des antibiotiques sont utilisés dans la plupart des cas (principalement des fluoroquinolones et des préparations semi-synthétiques de pénicilline). Un traitement antibactérien peut également être prescrit à des fins prophylactiques en cas d'inflammation aseptique pour prévenir l'infection dans un contexte d'inflammation prolongée ou intense. Pour arrêter le processus inflammatoire, des médicaments du groupe des AINS (Diclofenac, Meloxicam) ainsi que des hormones stéroïdes (Hydrocortisone, Prednisolone) sont utilisés..

Dans les cas graves et les méthodes conservatrices inefficaces, on prescrit au patient un drainage chirurgical de la cavité synoviale, suivi d'un lavage avec des antiseptiques.

Vidéo - Douleur sous l'omoplate

La douleur sous-scapulaire est un symptôme alarmant qui nécessite un diagnostic complet et complet. Il peut être à la fois une manifestation de blessures et un signe de pathologies musculo-squelettiques chroniques, par exemple l'ostéochondrose. Dans certains cas, un diagnostic différentiel avec des maladies des organes internes est nécessaire, donc l'automédication pour des douleurs de localisation similaire est inacceptable.

Choisissez parmi les meilleures cliniques par avis et au meilleur prix et prenez rendez-vous

Montrez toutes les cliniques à Moscou

Afficher tous les spécialistes de Moscou

Diagnostique

Il existe de nombreuses raisons à cette pathologie, vous pouvez donc les déterminer après l'examen. Mais si le patient décrit avec précision ses sentiments, un médecin expérimenté peut immédiatement établir un diagnostic préliminaire.

Par exemple, une douleur sourde et légère, aggravée après l'exercice, peut indiquer la présence d'une ostéochondrose. En cas de sensation de pulsations, de vertiges, de crises de maux de tête - le patient peut présenter une protrusion du disque. Avec la radiculopathie - une atteinte ou une lésion d'un nerf - une douleur soudaine aiguë se produit. Il ressemble à une injection et peut être caractérisé par le mot «lumbago». Parfois aussi avec la névralgie il y a une sensation de brûlure le long du nerf.

Les pathologies des organes internes s'accompagnent le plus souvent de douleurs intenses. S'il y a essoufflement, étourdissements, la douleur s'intensifie avec l'inhalation - le patient peut avoir des problèmes de système respiratoire.

Important: cette douleur ne peut pas être tolérée, car elle peut indiquer une perforation de l'ulcère ou une crise cardiaque.

Habituellement, le médecin prête attention à tous les symptômes. Il existe des signes caractéristiques qui aident à diagnostiquer:

  • si la douleur s'intensifie après avoir mangé, accompagnée d'éructations ou de nausées, cela indique une maladie du tractus gastro-intestinal;
  • lorsqu'un inconfort accru apparaît lorsque vous tournez la tête ou déplacez votre main, il s'agit très probablement d'une ostéochondrose ou d'une névralgie;
  • essoufflement accompagné de pleurésie, de maladie cardiaque, de névralgie;
  • s'il y a toux, c'est une pneumonie ou d'autres maladies bronchopulmonaires;
  • une augmentation de la température indique un processus infectieux et inflammatoire;
  • engourdissement dans la main gauche, la mâchoire, la langue se produit avec une crise cardiaque, l'ostéochondrose.

Après avoir parlé avec le patient, le médecin prescrit un examen pour confirmer le diagnostic préliminaire. En règle générale, ce sont des tests sanguins et urinaires, ECG, radiographie de la colonne vertébrale, échographie des organes internes, parfois une IRM.


Avec l'apparition fréquente de telles douleurs, il est nécessaire d'être examiné par un médecin.

Causes possibles de la douleur du côté droit par derrière par derrière, symptômes supplémentaires

La douleur par derrière par derrière, sous l'omoplate droite ou gauche, fait souvent peur à une personne, car les causes de son apparition ne sont pas toujours évidentes.

Maladie de la vésicule biliaire

Le développement de la cholécystite provoque une sensation de lourdeur du côté droit, provoque une douleur dans l'omoplate. Avec la lithiase biliaire, la douleur devient aiguë. L'attaque provoque une douleur passant du haut de l'abdomen à l'épaule. Avec les coliques biliaires, une douleur aiguë apparaît toujours de manière inattendue, commençant dans l'hypochondre droit, puis passant dans l'omoplate.

  • Intensité de la douleur.
  • Nausées, vomissements, sécheresse et amertume dans la bouche.
  • Fièvre.
  • Douleur du côté droit, avec transition vers l'épaule.
  • La douleur se développe plus souvent le matin.

Abcès sous-phrénique

Dans la période d'inflammation du pancréas, le développement d'une tumeur, d'un kyste ou d'une infection dans le foie, une douleur réfléchie est présente. Les troubles digestifs dus aux aliments gras et lourds provoquent des douleurs dans la région épigastrique, qui est donnée au dos.

  • la douleur aiguë;
  • aggravé par la respiration;
  • peut augmenter la température corporelle.

Maladies broncho-pulmonaires

Les problèmes avec les poumons créent de la douleur, non seulement dans la poitrine, mais aussi scapulaire. Il pourrait être:

  • Tumeur du Pankost. Un type de tumeur qui se développe dans la partie supérieure des poumons. Affecte généralement les fumeurs ayant une longue expérience.
  • Pleurésie. L'inflammation de la membrane muqueuse des poumons développe une douleur sous l'omoplate lors de l'inhalation.
  • Pneumothorax. Rétention d'air entre le poumon et la paroi thoracique. La douleur s'accompagne d'un essoufflement soudain, peut être aiguë.

Maladie du rein

Le rein droit se trouve non loin de l'omoplate; par conséquent, enflammé, il reflète la douleur dans cette zone. Les calculs rénaux, les infections, l'enflure, tout cela peut provoquer une sensation de douleur. Avec une inflammation du rein du côté droit et l'apparition d'infiltrats purulents, la douleur est donnée à l'omoplate droite, devient aiguë, paroxystique.

Une douleur constante remontant du bas du dos, remontant à l'omoplate, souvent accompagnée de nausées et de vomissements, se développe contre la pyélonéphrite. La douleur peut être d'intensité variable, mais le plus souvent douloureuse, terne.

Maladies du système musculo-squelettique

L'inflammation de l'appareil ligamentaire de l'épaule, de l'omoplate, des tissus périarticulaires, développe une douleur près du bras de travail.

Les douleurs de tirage provoquent:

  • hernie des coupes intervertébrales;
  • arthrose des facettes articulaires.
  • scoliose;
  • troubles de la moelle épinière.

Pour la bursite, la tuberculose scapulaire, un syndrome de douleur sous-scapulaire est caractéristique. La douleur inhérente à ces maladies est aggravée par la toux, un engourdissement des extrémités se développe..

La nature de la douleur et d'autres symptômes:

  • les douleurs sont sourdes;
  • le plus souvent unilatéral, survenant après le réveil;
  • pire après l'effort et l'effort.

Entorse musculaire et inflammation

Les causes courantes de ce type de douleur:

  • Crampe;
  • affection des ligaments;
  • posture inconfortable pendant le sommeil;
  • exercices physique;
  • musculation.

Dans le contexte de la maladie musculo-squelettique chronique diffuse, la douleur se développe légèrement en dessous de l'omoplate droite, elle entraîne une fatigue générale, une diminution du tonus. La rupture de la coiffe des rotateurs, dans laquelle l'instabilité de l'épaule se développe, provoque une douleur scapulaire.

Névralgie intercostale

La compression des nerfs dans la région cervicale, le déplacement des disques ou la sténose du canal rachidien entraînent des douleurs. Les symptômes concomitants sont un engourdissement et des picotements dans les mains. Racines nerveuses pincées, déplacement des disques intervertébraux vers la droite provoquant un œdème et des douleurs dans l'omoplate droite.

Maladie ou blessure scapulaire

Les fractures de l'os scapulaire sont rares, le plus souvent la douleur provient des ecchymoses, des lésions du tissu osseux avec cancer. L'ostéoporose affecte la structure de l'épaule, ce qui provoque des douleurs. La douleur sous-scapulaire se produit avec l'arthrite, lorsque l'omoplate et d'autres zones de la poitrine deviennent enflammées.

Les fractures articulaires, les luxations, les blessures du côté droit, restreignent les mouvements et provoquent des douleurs dans l'omoplate droite. Les blessures sont souvent accompagnées de blessures vasculaires, de terminaisons nerveuses pincées. Avec le craquement scapulaire, une maladie causée par une atrophie musculaire, une douleur modérée se produit.

Diagnostic de la douleur sous-scapulaire

Lors de la collecte d'une anamnèse, le médecin prête attention à la relation entre la douleur et l'effort physique, l'alimentation, le stress et clarifie également les maladies chroniques et récentes concomitantes. L'évaluation de la nature de la douleur, la présence de certains symptômes spécifiques aux maladies de différents organes peuvent réduire la gamme des causes à un système spécifique du corps - cœur, poumons, système musculo-squelettique, tractus gastro-intestinal

Le diagnostic préliminaire est confirmé par les études suivantes:

L'évaluation de la nature de la douleur, la présence de certains symptômes spécifiques aux maladies de divers organes peuvent réduire la gamme des causes à un système spécifique du corps - cœur, poumons, système musculo-squelettique, tractus gastro-intestinal. Le diagnostic préliminaire est confirmé par les études suivantes:

  • coeur - mesure d'a / d, ECG, échocardiographie et balayage en mode Doppler;
  • poumons - radiographie pulmonaire;
  • colonne vertébrale - une radiographie du col utérin et thoracique, CT ou IRM.

À l'avenir, un examen plus détaillé de l'organe endommagé pourrait être nécessaire. Ce n'est qu'alors que le traitement de la maladie identifiée est prescrit.

Quand et à quel médecin?

Selon le degré d'intensité et la nature de la douleur sous l'omoplate, les symptômes concomitants, vous devez contacter les médecins:

  • appel d'urgence urgent - douleur soudaine avec une intensité croissante et une détérioration rapide de l'état général;
  • traumatologue - obtenir une blessure qui a provoqué un syndrome douloureux;
  • cardiologue - avec douleur thoracique concomitante (constante ou périodique), essoufflement, cyanose;
  • neurologue, orthopédiste - douleur sous l'omoplate gauche, aggravée par l'élévation du bras, il existe un lien clair entre l'apparition de la douleur avec un effort physique, pathologie dégénérative de la colonne vertébrale précédemment diagnostiquée;
  • gastro-entérologue - le lien entre la douleur et la prise de nourriture est tracé, il existe d'autres signes d'une maladie gastro-intestinale (nausées, vomissements, etc.);
  • pneumologue - la douleur sous l'omoplate s'accompagne de toux, d'essoufflement;
  • thérapeute - la douleur survient sans raison claire, permanente ou temporaire.

C'est le thérapeute qui diagnostique souvent à la fois le VVD insignifiant et trouve la confirmation de la pathologie chirurgicale aiguë ou du processus oncologique. À l'avenir, le médecin nomme une consultation d'un spécialiste spécialisé.

Pronostic et complications

Avec des fractures de l'omoplate, ainsi qu'avec des troubles dégénératifs du système musculo-squelettique, le pronostic de la maladie est favorable au stade initial. Parfois, après une fragmentation osseuse sévère, ainsi qu'en cas de non-respect du régime de repos, les patients développent une arthrose déformante.

Dans les cas avancés, en l'absence de traitement rapide, il y a une forte restriction des mouvements de l'articulation de l'épaule.

Avec d'autres maladies, des complications graves peuvent survenir:

  • herpès zoster - encéphalite, cécité, perte auditive, tractus gastro-intestinal et système cardiovasculaire;
  • avec infarctus du myocarde - arrêt cardiaque et décès;
  • poliomyélite, lésions de la colonne vertébrale - altération de la fonction motrice, paralysie;
  • tuberculose - déformation osseuse, abcès;
  • pyélonéphrite - insuffisance rénale aiguë, abcès rénal;
  • ulcère gastrique - saignement, perforation, péritonite, décès.

La douleur sous l'omoplate gauche ou droite est un signe indépendant de changements dans les tissus environnants et est associée à de nombreuses autres maladies. Les sensations désagréables apparaissant dans la région sous-scapulaire de l'arrière de l'arrière ne peuvent être complètement éliminées que dans le traitement de la pathologie principale. Pour ce faire, le médecin traitant doit faire un historique complet et un diagnostic détaillé.

Conception de l'article: Vladimir le Grand

Nature de la douleur

Dans la pratique médicale, une description rationnelle par un patient de sa douleur au-dessus du bas du dos est d'une grande importance. La douleur entre les omoplates est le symptôme d'un certain nombre de maladies ou de pathologies, il est possible de connaître la cause de l'occurrence en décrivant avec précision sa nature, son type, la fréquence d'occurrence et de disparition. Un diagnostic correct éliminera les brûlures dans le dos, les douleurs aux épaules, les causes avec l'aide d'un médecin identifieront et préviendront les maladies à l'avenir..

Par nature, les maux de dos peuvent être:

  1. chronique - une douleur légère est typique, dérangeante pendant longtemps, ne s'arrêtant pratiquement pas;
  2. aiguë - une douleur spécifique qui affecte et s'estompe soudainement, beaucoup plus forte que chronique.

Lorsque le dos fait mal dans la région des omoplates, la localisation de la douleur se produit à différents endroits. Cela donne raison de classer les douleurs des omoplates en trois types:

  • douleur sous les omoplates (droite ou gauche);
  • douleur entre les omoplates;
  • douleur à l'épaule à droite ou à gauche.

Mal au dos sous les omoplates

Les causes de la douleur peuvent être complètement hors de propos pour la colonne vertébrale. Si une personne a mal au dos sous les omoplates, alors pour un certain nombre de symptômes connexes, sans examens et analyses, on peut impliquer la présence de maux courants typiques en elle.

  • Ulcère de l'estomac. Elle se caractérise par une douleur régulière et croissante, un affaiblissement ou une disparition après des vomissements. Douleur localisée dans l'épigastre, mais pénétrant l'omoplate gauche.
  • Problèmes psychologiques. Ils provoquent des sensations de lourdeur à peine perceptibles ou aiguës, une congestion dans la poitrine, des picotements dans le cœur, une compression dans la poitrine. Il y a des cas où des symptômes similaires saisissent le cou, se propagent sous l'omoplate gauche.

Qu'est-ce qui cause la douleur sous l'omoplate droite

La façon dont le symptôme se manifeste détermine leurs causes.

La liste des raisons expliquant la douleur sous l'omoplate droite est longue. Exemples des plus courants:

Causes de douleur entre les omoplates

La névralgie intercostale se manifeste par une douleur au tir de ceinture. Avec une respiration profonde, un tour brusque du corps, en palpant la zone enflammée entre les côtes, la douleur augmente.

La maladie pulmonaire s'accompagne de douleur entre les omoplates lors de l'inhalation, avec une respiration profonde, la douleur s'intensifie, la température est élevée, la toux.

En cas d'augmentation de la douleur avec une inspiration peu profonde, elle est plus souvent donnée sous la scapula droite, un abcès diaphragmatique est possible.

Lorsqu'une inclinaison normale de la tête provoque une douleur entre les omoplates, elle est associée au processus inflammatoire des muscles de la région interscapulaire, ainsi qu'à des dommages à leurs tendons et ligaments.

La douleur entre les omoplates se produit parfois lors de la déglutition, son origine provoque des maladies de l'œsophage (inflammation ou ulcère); processus inflammatoires dans les organes situés entre deux poumons; dommages au diaphragme.

Les brûlures entre les omoplates provoquent des attaques de coliques rénales et biliaires, une ostéochondrose des vertèbres cervicales ou thoraciques et une œsophagite par reflux.

Douleur de l'omoplate droite et gauche

La raison est de se faire frapper dans l'omoplate ou en tombant dessus. Une chute gênante sur le bras ou le coude entraîne une fracture de l'omoplate. Les blessures provoquent une douleur intense, l'intensité de la douleur augmente avec le mouvement des mains. L'enflure se développe.

Omoplate ptérygoïde. Apparaît en raison de la paralysie musculaire - trapézoïde, rhomboïde, dentée antérieure ou est le résultat de nombreuses ecchymoses dans la région de l'avant-bras, des dommages au long nerf pectoral.

Épaule Crunch - Épaule Crunch.

Les causes de la douleur

Pourquoi le dos fait-il mal aux omoplates? Les principales causes profondes résident dans les pathologies du tractus gastro-intestinal, les maladies de la colonne vertébrale elle-même, les problèmes pulmonaires et cardiaques. Un facteur important est l'état psychologique du patient et les blessures.

En règle générale, si le patient est poursuivi par une douleur aiguë, les raisons résident dans une inflammation aiguë, des tissus ou des muscles déchirés (par exemple, lors d'une chute). Si les symptômes de la douleur tirent et ne sont pas très forts, les causes de la douleur résident dans les maladies chroniques du patient. La nature terne des symptômes de la douleur est un compagnon fréquent des crises cardiaques ou des problèmes de vessie.

Les raisons pour lesquelles le dos sous les omoplates fait mal, associées à des pathologies de la colonne vertébrale, occupent une place de leader parmi d'autres facteurs. Après tout, la colonne vertébrale détient tout le poids du corps humain, grâce à elle, une personne marche directement, et non pas sur quatre membres, comme le font les animaux.

Si les muscles du dos sont affaiblis, la personne ne bouge pas beaucoup, les problèmes de colonne vertébrale commencent.

Ostéochondrose

Si les muscles du dos et du corset thoracique s'atrophient et que la personne ne bouge pas beaucoup, la colonne vertébrale perd son rôle dans le maintien du corps et cela s'accompagne de douleurs. Les vertèbres appuient sur les disques entre elles, empêchant le noyau des disques d'être saturé de liquide. Les disques commencent à s'affaisser, se gonflent, des lacunes apparaissent. Cela provoque une irritation excessive des racines nerveuses, la colonne vertébrale perd de son élasticité et une ostéochondrose se développe. Le corps, à sa discrétion, renforce la colonne vertébrale, la renforçant avec des croissances osseuses.

La colonne vertébrale perd sa mobilité et fait mal au dos sous l'omoplate du côté droit et gauche. Les symptômes de la douleur sont localisés du côté où les nerfs sont pincés..