logo

STRUCTURE DE LA PEAU ET DU PIED

Les caractéristiques anatomiques de la structure du pied humain sont uniques. Pour déterminer comment traiter une maladie particulière des membres inférieurs, vous devez connaître leur structure.

Os du pied

L'anatomie du pied comprend plusieurs éléments.

Os des doigts

Cet élément squelette a une tâche importante - il assure une bonne marche. L'os de l'orteil se compose principalement de trois phalanges. L'exception est le pouce (il a deux os tubulaires). Les éléments osseux eux-mêmes ont une partie courte et sont connectés à la surface articulaire du pied des phalanges proximales.

Métatarse

Le département est composé de 5 petits os. Le premier métatarse est le plus durable. Il est plus épais que le reste des éléments. Des dysfonctionnements dans son fonctionnement sont souvent à l'origine de changements de valgus, car des dépôts de sel apparaissent souvent en tête de cette partie de l'OA. Le deuxième os métatarsien est plus long que le reste. Les parties proximales sont reliées aux éléments de l'arrière du pied.

Tarse

Les os du pied dans cette section sont divisés en deux groupes. Le milieu est formé par le talus et le calcanéum, et le distal - par le sphénoïde, le cuboïde et le scaphoïde. Les caractéristiques de l'anatomie du talus sont qu'il relie la cheville et le pied en un seul ensemble et forme une articulation. Le talon est en dessous de l'élément en question et a un corps massif. Souvent, des dépôts de sels s'y produisent, ce qui empêche une personne de bouger normalement et lui apporte de la douleur. L'os cuboïde forme le bord extérieur du pied et le scaphoïde forme le bord intérieur. Les éléments osseux en forme de coin sont interconnectés et avec le métatarsien.

Articulations et cartilage

Considérez l'anatomie des articulations du pied.

Cheville

L'une des articulations les plus complexes organisées des membres inférieurs de l'homme. Les os de la jambe inférieure sont reliés aux os du pied et sont solidement fixés par un puissant appareil ligamentaire. Grâce à cette fixation, l'articulation de la cheville peut remplir diverses fonctions - flexion, extension, rotation. Les blessures dans cette zone provoquent un inconfort sévère, une boiterie prolongée et un gonflement. En cas de dommages sévères à l'articulation, une opération complexe est réalisée sous le contrôle d'une radiographie.

Articulations intertarsiennes

La structure du pied humain est formée de plusieurs éléments.

Sous-financé

L'articulation sous-talienne est formée par le calcanéum et le talus. La capsule articulaire est renforcée par des ligaments - latéral, médial - et recouverte de cartilage lisse.

En forme de coin

Il a une structure complexe composée de plusieurs éléments - les os sphénoïdes et scaphoïdiens du pied. L'articulation ne bouge pas, car elle est fixée par l'appareil ligamentaire arrière de la semelle en une seule capsule, qui est attachée aux bases du cartilage (d'où le nom de l'élément).

Talon-cuboïde

Il ressemble à une selle en forme et remplit une seule fonction - la rotation. L'articulation est renforcée par des ligaments plantaires, une partie de la connexion transversale des os du tarse.

Ram-calcane-naviculaire

Formé des mêmes pièces. Selon la fonctionnalité des articulations bélier-calcanéo-naviculaire, elles sont en rotation. La capsule est attachée au bord du cartilage, qui couvre la surface de l'articulation formée.

Articulations tarse-métatarsien

Il relie les éléments osseux responsables de la structure des os du pied. Il y a trois parties qui forment la syndesmose. La première articulation ressemble à une selle en forme (selle), les autres ont une structure aplatie. Articulation avec ligaments métatarsien, plantaire et dorsal.

Intertarsal

Un petit élément fixé par l'appareil ligamentaire des os métatarsiens.

Métatarso-phalangienne

Ils sont responsables de la flexion et de l'extension des orteils des pieds, ils se distinguent par une forme sphérique. Chaque élément a sa propre capsule articulaire.

Articulations interphalangiennes

Situé entre les phalanges. Ils sont fixés par un appareil ligamentaire collatéral. Impliqué dans le mouvement des doigts.

Arc du pied

Exécute plusieurs fonctions: amortissement en sautant et en courant; soutenir - maintenir le poids corporel pendant que la personne est en position verticale.

L'anatomie de la structure de la voûte plantaire se compose d'une partie transversale et longitudinale et a une structure arquée, grâce à cela, une personne s'appuie sur le métatarse et le talon lors de la marche. En cas de problèmes avec les ligaments et les muscles, le pied prend une forme plus aplatie, à la suite de quoi la colonne vertébrale et les articulations voisines peuvent souffrir, qui assument une partie des fonctions de support de la charge et de la posture verticale.

Muscles du pied

Les mouvements du pied fournissent plusieurs groupes musculaires. Un extenseur court situé sur la surface avant est responsable de la flexion des doigts. Pour les grands, il existe un schéma de mouvement distinct. De plus, l'élément musculaire individuel forme l'abduction et la flexion de l'auriculaire. Les muscles plantaires sont responsables de la formation de la voûte plantaire, les muscles du dos pour les caractéristiques motrices des phalanges numériques. Ces derniers travaillent en marchant ou en courant.

Le tissu musculaire est attaché par les extrémités des tendons au-dessus ou en dessous du cartilage..

Tendons et ligaments

Ces éléments maintiennent les articulations ensemble et soutiennent l'aspect voûté du pied pendant l'effort et le mouvement. Ils fournissent une forte fixation du tissu musculaire, donnent une mobilité à l'articulation et aux membres inférieurs. Si les ligaments et les tendons sont endommagés, une personne peut ressentir une douleur intense. Avec un long cours de la maladie, sa transition vers une forme chronique est possible. Les blessures provoquent également une inflammation appelée tendinite..

Approvisionnement en sang

Le flux sanguin vers les pieds conduit les artères fessière, tibiale et dorsale supérieures, provenant du genou. Ils sont divisés en plusieurs petits vaisseaux. Dans la direction opposée, le sang et les produits de décomposition emportent les veines. L'un des éléments vasculaires - la grosse veine saphène - commence dans la zone du premier doigt. Souvent, les jambes souffrent du développement de maladies (athérosclérose et varices), ce qui conduit à un apport sanguin insuffisant et à diverses affections.

Innervation

Les nerfs contrôlent les muscles du bas de la jambe et leur envoient des impulsions. L'anatomie du système nerveux des membres inférieurs est organisée par les nerfs péronier postérieur et superficiel, ainsi que les nerfs tibial et du mollet. Avec une compression excessive de la zone innervée, son engourdissement et sa sensation de picotement se produisent avec des fonctions altérées.

L'anatomie des os du pied a une structure complexe et est riche en petits capillaires, nécessaires à la mise en œuvre des mouvements des pieds. Grâce à ses caractéristiques anatomiques, une personne peut se déplacer sur les côtés, courir, sauter et s'adapter à différentes surfaces tout en marchant. Le pied résiste à une charge énorme, il doit donc être protégé. S'il y a un risque de blessure à la jambe, assurez-vous de renforcer les gros muscles avec un équipement de protection

Anatomie des articulations du pied et de leurs maladies

Le pied est la partie distale du membre inférieur d'une personne et est une articulation complexe de petits os qui forment une arche particulière et solide et servent de support pendant le mouvement ou la position debout. La partie inférieure du pied, qui est en contact direct avec le sol, est appelée la semelle (ou pied), le côté opposé est appelé l'arrière du pied. Selon la structure du squelette du pied, il peut être divisé en 3 parties:

Grâce aux nombreuses articulations et à la conception voûtée, le pied a une résistance incroyable, mais en même temps flexibilité et élasticité. La fonction principale du pied est de maintenir le corps humain en position verticale et d'assurer son mouvement dans l'espace.

Squelette du pied

Pour comprendre la structure des articulations du pied, il faut avoir une idée de l'anatomie de ses os. Chaque pied est composé de 26 os distincts, qui sont divisés en 3 parties.

  • astragale,
  • calcanéen,
  • scaphoïde,
  • en forme de coin latéral, intermédiaire et médial,
  • cuboïde.

Métatarse, qui se compose de 5 os tubulaires courts situés entre le tarse et les phalanges proximales des orteils.

Les phalanges des doigts sont des os tubulaires courts qui forment des segments des orteils (phalanges proximale, intermédiaire et distale). Tous les doigts, sauf le premier, sont constitués de 3 phalanges. Le pouce dans sa composition n'a que 2 phalanges, comme dans les bras.

Caractéristiques des articulations du pied

Intertarsal

Les os métatarsiens forment tout un groupe d'articulations. Examinons-les plus en détail..

Sous-financé

Les os du talon et du talus participent à sa formation. Le joint a une forme cylindrique. La capsule articulaire est lâche. Les surfaces des os qui forment l'articulation sont recouvertes de cartilage hyalin lisse, le long du bord duquel la capsule articulaire est attachée. À l'extérieur, l'articulation est en outre renforcée par plusieurs ligaments: interosseux, latéral et médial et calcanéen.

Ram-calcane-naviculaire

Comme son nom l'indique, l'articulation est formée par les surfaces articulaires du talus, du calcanéum et des os scaphoïdes. Il est situé en avant du sous-talien. Le talus forme la tête de l'articulation, et les deux autres forment la cavité articulaire pour elle. La forme de l'articulation est sphérique, mais son mouvement n'est possible que autour d'un axe sagittal. La capsule articulaire est attachée aux bords du cartilage hyalin, qui couvre les surfaces articulaires. L'articulation est renforcée par de tels ligaments: ram-naviculaire, calcane-naviculaire plantaire.

Talon-cuboïde

Il est situé entre les surfaces articulaires du calcanéum et des os cuboïdes. La forme de l'articulation est en forme de selle, mais les mouvements ne sont possibles que autour d'un axe. La capsule est étroitement étirée et attachée aux bords du cartilage articulaire. L'articulation participe aux mouvements des deux articulations précédentes, augmentant l'amplitude des mouvements. Ces ligaments le renforcent: plantaire long, talon-cuboïde plantaire.

Cette articulation, avec le bélier-calcanéo-naviculaire, est généralement attribuée à une articulation, qui est appelée l'articulation transversale du tarse. La ligne d'articulation est en forme de S. Les deux articulations sont divisées entre elles, mais ont un bouquet commun - fourchu.

En forme de coin

Il s'agit d'une articulation complexe, dans la construction de laquelle participent les os scaphoïde, cuboïde et trois sphénoïdes du tarse. Toutes les articulations individuelles sont enfermées dans une capsule articulaire, qui est attachée le long des bords du cartilage articulaire. L'articulation est renforcée par de tels ligaments et est inactive:

  • sphénoïde du dos et plantaire,
  • cuboïde-scaphoïde dorsal et plantaire,
  • dos et cunéiforme plantaire,
  • interclinique dorsale et plantaire.

Tarse-métatarsien

Ce groupe d'articulations relie les os du tarse et du métatarse. Il existe trois de ces articulations:

  • entre l'os sphénoïde médial et 1 métatarsien;
  • entre le sphénoïde latéral, intermédiaire et 2-3 os métatarsiens;
  • entre le cuboïde et 4-5 métatarsiens.

Le premier joint est en forme de selle, le reste est plat. La ligne de ces articulations est inégale. Chaque articulation a une capsule distincte, qui est attachée aux bords du cartilage hyalin articulaire. Les articulations sont renforcées par de tels ligaments: dorsal et plantaire tarso-métatarsien, interosseux métatarsien et cunéiforme.

Intertarsal

Ce sont de petites articulations qui relient les bases des os métatarsiens individuels. Chacune de ces articulations est renforcée par des ligaments: métatarsien interosseux, métatarsien dorsal et plantaire. L'espace entre les os tubulaires du métatarse est appelé espace métatarsien interosseux..

Métatarso-phalangienne

Les têtes de 5 os métatarsiens et les bases des phalanges proximales des doigts participent à la construction de ces articulations. Chaque articulation a sa propre capsule, qui est attachée aux bords du cartilage de l'articulation, elle est mal étirée. En forme, toutes ces articulations sont sphériques.

Sur la face arrière, la capsule n'est renforcée par rien, des ligaments collatéraux sont présents sur les côtés et des ligaments plantaires sur le côté plantaire. De plus, entre les têtes de tous les osselets métatarsiens, un ligament métatarsien transversal profond passe.

Articulations interphalangiennes du pied

Ce groupe d'articulations relie les phalanges proximales des doigts avec l'intermédiaire, et l'intermédiaire avec le distal. En forme, ils sont en blocs. La capsule articulaire est mince, le fond renforcé par des ligaments plantaires et collatéral sur les côtés.

Maladies fréquentes

Les articulations quotidiennes du pied sont soumises à d'énormes charges, supportant le poids de tout le corps. Cela entraîne un traumatisme fréquent des composants individuels des articulations, qui peut être accompagné d'une inflammation et d'une déformation. En règle générale, le principal symptôme des maladies des articulations du pied est la douleur, mais il est difficile d'en établir immédiatement la cause, car il existe de nombreuses pathologies qui affectent ces articulations. Examinons plus en détail les plus fréquents d'entre eux.

Arthrose

La déformation de l'ostéoarthrose des articulations des pieds est une pathologie assez courante, notamment chez la femme. En règle générale, la maladie commence à l'âge de 40 à 50 ans, bien qu'il existe des cas de pathologie antérieurs. L'articulation métatarso-phalangienne la plus courante du pouce.

Cette maladie est souvent appelée à tort goutte en raison de la similitude de la localisation du processus pathologique, bien qu'il n'y ait rien de commun entre ces affections. De plus, beaucoup associent la maladie au dépôt mythique de sels, à une alimentation malsaine, ce qui n'est pas vrai non plus.

En fait, la formation d'un cône sur l'articulation du pouce et la déformation d'autres composants structurels du pied sont associées à une influence négative des facteurs suivants et, en règle générale, se développent chez les personnes génétiquement sujettes à cela:

  • blessures traumatiques du squelette du pied dans le passé (ecchymoses, fractures, luxations);
  • certaines caractéristiques structurelles du pied, par exemple, chez les individus avec un pied large;
  • la présence de types de malformations congénitales ou acquises, par exemple des pieds plats;
  • porter des chaussures inconfortables et de modèle qui ne conviennent pas à la taille, des chaussures à talons hauts;
  • embonpoint et obésité;
  • surcharge constante des articulations du pied (activité associée à une position debout prolongée, à la marche, à la course, au saut);
  • une histoire d'arthrite;
  • maladies endocriniennes et métaboliques;
  • déformations congénitales ou acquises des articulations des jambes (hanche, genou, cheville), ce qui entraîne une mauvaise répartition de la charge sur les pieds et leur microtraumatisme constant.

La maladie se caractérise par 3 stades et une progression lente mais régulière:

  • Étape 1: le patient se plaint de douleurs aux pieds qui surviennent après une surcharge prolongée ou à la fin de la journée de travail, disparaissent rapidement après plusieurs heures de repos par lui-même. Il n'y a pas de déformation en tant que telle, mais les personnes gênées peuvent remarquer une déviation minimale du pouce vers l'extérieur. Le craquement apparaît également souvent lors du déplacement dans les articulations..
  • Étape 2: maintenant la douleur apparaît même après un effort normal et souvent les patients doivent recourir à un traitement avec des analgésiques et des anti-inflammatoires pour l'éliminer. La déformation du doigt devient perceptible, chez tous les patients la taille de la chaussure augmente, elle devient difficile à ramasser, compte tenu de l'os saillant et de la déviation du pouce sur le côté.
  • Étape 3: la douleur devient constante et n'est pas complètement soulagée par les analgésiques. Le doigt et tout le pied sont gravement déformés, la fonction de support du pied est partiellement perdue.

Pour traiter la maladie, vous devez commencer dans les premiers stades. Ce n'est que dans ce cas que sa progression peut être ralentie. Les principales mesures thérapeutiques sont l'élimination de tous les facteurs de risque et les causes possibles du développement de l'arthrose. En outre, des méthodes de thérapie médicinale, divers remèdes populaires, des exercices de physiothérapie et de physiothérapie peuvent être utilisés. Dans le cas où le processus pathologique est allé loin, seule la chirurgie peut aider. L'intervention chirurgicale peut être douce (arthrodèse, résection d'exostoses, arthroplastie) ou radicale (arthroplastie).

Arthrite

Absolument toutes les articulations du pied peuvent s'enflammer. Selon les causes, on distingue l'arthrite primaire et secondaire. Dans le premier cas, l'articulation est directement endommagée, dans le second son inflammation est une conséquence de la maladie sous-jacente.

Les causes les plus courantes de l'arthrite du pied:

  • maladies systémiques du tissu conjonctif - polyarthrite rhumatoïde, polyarthrite rhumatoïde, inflammation articulaire du lupus érythémateux disséminé, dermatomyosite, sclérodermie, syndrome de Sharp;
  • infections (champignon purulent, arthrite parasitaire, inflammation réactive des articulations provoquée par une infection du système génito-urinaire, pathogènes intestinaux);
  • réactions allergiques du corps avec le développement de l'arthrite allergique (particulièrement fréquente chez les jeunes enfants);
  • post-traumatique due à des ecchymoses, luxations, hémarthrose, synovite;
  • troubles métaboliques, par exemple, avec la goutte, lorsque des sels d'acide urique sont déposés dans la capsule articulaire;
  • arthrite spécifique pour la syphilis, la tuberculose, la brucellose.

Quelle que soit la cause, les symptômes de l'arthrite sont plus ou moins similaires. Les patients se plaignent de:

  • douleur dans les articulations touchées, dont la nature et l'intensité dépendent de l'étiologie de l'inflammation;
  • gonflement de l'articulation ou du pied entier affecté;
  • rougeur de la peau sur la zone enflammée;
  • dans certains cas, des signes de malaise général apparaissent: fièvre, faiblesse générale, fatigue, douleur dans les muscles du corps, troubles du sommeil et de l'appétit, éruption cutanée;
  • dysfonctionnement articulaire dû à la douleur et à l'enflure;
  • en cas d'arthrite chronique - déformation progressive du pied et perte partielle ou complète de ses fonctions.

Le traitement de l'arthrite doit principalement viser à éliminer sa cause profonde. Par conséquent, seul un spécialiste doit s'engager dans la thérapie après avoir posé le bon diagnostic. Un traitement incorrect est un moyen direct de développer une forme chronique d'inflammation et de déformation des articulations du pied.

Déformations du pied

Les déformations des pieds peuvent être congénitales ou acquises. Ils sont causés par un changement de forme ou de longueur des os, un raccourcissement des tendons, une pathologie des muscles, un appareil articulaire et ligamentaire du pied.

Pied plat

Avec le développement de cette pathologie, un aplatissement de toutes les arcades du pied se produit, à cause duquel ses capacités de dépréciation sont violées. Les pieds plats peuvent être congénitaux et peuvent survenir au cours de la vie humaine en raison de charges excessives sur les membres inférieurs, du rachitisme, du développement de l'ostéoporose, de diverses blessures, de l'obésité, du port de chaussures inappropriées, de lésions des terminaisons nerveuses des jambes.

Pied bot

Il s'agit d'un type assez commun de déformation du pied, en règle générale, est de nature congénitale. Elle se caractérise par un raccourcissement du pied et de sa position en fonction du type de supination, qui est provoqué par une subluxation de la cheville. La déformation acquise se développe en raison d'une parésie ou d'une paralysie, de lésions traumatiques des tissus mous ou du squelette des membres inférieurs.

Parmi les autres types de déformation des pieds (moins fréquents), on devrait appeler cheval, talon et pied creux.

Il existe de nombreuses autres maladies qui peuvent affecter les articulations des pieds, par exemple des blessures traumatiques ou des tumeurs. Mais, en règle générale, tous se manifestent par des symptômes assez similaires. Par conséquent, en cas de développement de douleur, fatigue, gonflement, déformation des structures du pied, assurez-vous de demander une aide spécialisée, car non seulement votre santé et votre activité, mais aussi votre vie peuvent en dépendre..

En quoi consiste le pied humain: une description détaillée de la structure

Le pied humain est une structure anatomique complexe composée d'un grand nombre d'os, d'articulations articulaires, d'appareils ligamentaires et d'autres parties. Des dommages au membre inférieur à la suite de blessures ou de maladies se trouvent chez les personnes de tout âge.

Comprendre la structure du squelette vous permet d'identifier rapidement les symptômes des pathologies et de consulter un médecin.

Structures osseuses

En étudiant la structure de la jambe humaine à partir de la photo avec la description, il est clair que sa base est la partie squelettique. Il y a un certain nombre de gros os (fémur, tibia, péroné) et de petits os - rotule, talus, fémur, scaphoïde, cuboïde et phalanges des doigts.

Le fémur est la principale structure osseuse de la cuisse, reliée d'un côté au bassin et de l'autre aux os du bas de la jambe. À ses extrémités, il a une tête et des formations en forme de bloc, respectivement. Le tibia est formé de deux os: le tibia et le péroné. Ils sont parallèles les uns aux autres et forment une articulation de la cheville dans le bas de la jambe.

Les formations osseuses du pied sont diverses. Ils sont généralement divisés en 2 groupes: métatarse et tarse. Le tarse comprend: le talus, le calcanéum, le scaphoïde, le cuboïde et trois os sphénoïdes. Le métatarse est représenté par 5 structures osseuses tubulaires. En plus du métatarse et du tarse, il existe des phalanges des doigts.

Les gens demandent souvent quel est le nom de l'os de la jambe au-dessus du pied? Ces problèmes sont liés au fait qu'avec des dommages à la cheville, la douleur est localisée précisément dans sa zone. L'os est appelé bélier et a la forme d'une pyramide tronquée.

Toutes les structures osseuses des jambes forment un tout unique, offrant la possibilité de mouvements et de mouvements d'une personne. Avec leurs fractures, le stéréotype moteur de la personne est violé, ce qui nécessite une rééducation à long terme après la guérison.

Articulations et appareil ligamentaire

En regardant le diagramme de la composition du pied humain, trois grandes articulations sont visibles: la hanche, le genou et la cheville. L'articulation de la hanche relie le membre inférieur et le tronc. Il est formé par le fémur et le bassin. Il a une large gamme de mouvements, ce qui permet aux gens de se déplacer librement, de courir et d'effectuer d'autres mouvements.

L'appareil ligamentaire, qui comprend 5 ligaments, donne de la force à l'articulation articulaire: zones iliaque-fémorale, pubo-fémorale, sciatique-fémorale, zones rondes et circulaires.

Le fémur, le tibia et le tibia forment l'articulation du genou. Le genou est une articulation en forme de bloc qui assure la flexion et l'extension du bas de la jambe. Devant les trois os se trouve une rotule qui fixe le muscle droit fémoral..

Les surfaces articulaires du genou sont recouvertes de cartilage hyalin, ce qui facilite les mouvements et empêche les dommages aux structures osseuses. En raison de la forte charge motrice, l'articulation est renforcée par des ligaments: croisé antérieur et postérieur, latéral interne et externe. Ils limitent l'amplitude des mouvements et empêchent le déplacement des surfaces articulaires les unes par rapport aux autres.

Les structures du squelette des membres inférieurs formant la cheville comprennent les chevilles médiales et latérales, ainsi que les surfaces supérieure et latérale du talus. L'articulation a également une forme de bloc, offrant une flexion et une extension du pied.

Attention! La cheville offre une large gamme de mouvements du pied. En plus de la flexion et de l'extension, son abduction, sa réduction et sa rotation sont également possibles. Cela augmente le risque de blessure à la cheville, en particulier lorsque vous faites du sport.

Tous les os du pied sont reliés les uns aux autres par de petites articulations articulaires. Ils montrent peu de mobilité nécessaire pour la marche et d'autres mouvements.

Les violations de l'élasticité des ligaments et du tonus musculaire conduisent à des pieds plats. Il s'agit d'une maladie courante qui survient dans l'enfance et à l'âge adulte. Son traitement comprend toujours le renforcement des structures anatomiques du pied..

Groupes musculaires

Une étude de l'anatomie et de la structure musculaire du corps humain montre que les muscles des jambes représentent jusqu'à 40 à 45% de la masse de tous les groupes musculaires. L'un des principaux est la fesse. 3 muscles lui appartiennent:

  • petit fessier, assurant l'enlèvement du membre inférieur sur le côté;
  • fessier moyen, vous permettant de plier et de déplier la jambe. De plus, il permet à une personne de se tenir debout avec le corps incliné vers l'avant;
  • grande fesse - redresse la jambe et offre une position stable du torse.

Le deuxième plus grand groupe musculaire est situé sur la cuisse. Sur la surface avant, il y a un quadriceps, composé de 4 structures musculaires distinctes. Son rôle principal est l'extension du genou.

En plus de cela, sur la surface avant, il y a des muscles minces, tailleurs, peignes et adducteurs. Ils permettent d'amener les jambes à la ligne médiane du tronc.

Dans le haut de la jambe arrière et dans la zone inférieure de la cuisse, il y a plusieurs muscles: biceps, semi-tendons et semi-membranes. Ces formations assurent la flexion du genou et stabilisent également la position du membre inférieur lors de la marche.

Mise en garde! Lors de la course et d'autres mouvements brusques, les muscles de la cuisse postérieure sont le plus souvent endommagés. Peut-être leur étirement ou leur déchirement. Ces conditions nécessitent un traitement et une rééducation à long terme..

Les principaux groupes musculaires sur le bas de la jambe sont situés derrière. Le muscle soléaire et le mollet assurent la flexion de l'articulation du genou. Ils ont des points d'attache séparés à l'arrière de la cuisse, mais dans la région de la cheville, ils forment un tendon d'Achille commun.

À l'avant de la jambe se trouve le muscle tibial antérieur. Son rôle est l'extension du pied nécessaire à la marche.

Les groupes musculaires du pied sont situés sur la face plantaire et arrière. Ils sont nécessaires à la flexion et à l'extension de la cheville, ainsi qu'aux articulations des doigts. Les muscles sont petits, mais ont une grande force pendant la contraction. Le pouce sur le pied, contrairement à la main, n'a pas de formations musculaires distinctes.

Formations nerveuses et vasculaires

L'étude de la composition anatomique et de la structure du membre inférieur comprend l'acquisition de connaissances sur l'approvisionnement en sang. Le flux sanguin dans la jambe n'est pas différent des autres parties du corps. Il existe également des vaisseaux artériels, veineux et lymphatiques, chacun remplissant sa fonction.

Le lit artériel est représenté par des branches de l'artère fémorale, qui part du vaisseau iliaque externe. Vers la cheville et le pied externes, il est divisé en branches de petit diamètre. À l'extrémité inférieure, l'artère tibiale fémorale, poplitée, antérieure et postérieure, ainsi que les arcades artérielles du pied, sont isolées. Ces derniers sont situés sur le dos et le côté plantaire.

Les vaisseaux veineux collectent le sang des tissus périphériques et le transfèrent le long de la jambe dans la veine cave inférieure. Le lit vasculaire à sang veineux est représenté par deux réseaux - externe et superficiel. C'est dans les veines des jambes que les varices les plus fréquemment observées conduisent à la maladie du même nom.

Les vaisseaux lymphatiques sont nécessaires pour éliminer l'excès de liquide interstitiel. Il est formé à la suite de l'échange de nutriments entre les artères, les cellules et les veines. Avec des violations du système lymphatique, un œdème, des vaisseaux sanguins rétrécissants et des tissus mous se forment.

L'innervation de la jambe est assurée par des fibres végétatives, motrices et sensorielles. Les nerfs moteurs sont nécessaires à la commission du volontaire, c'est-à-dire mouvements axés sur la conscience, ainsi que pour l'activité réflexe.

Les fibres sensibles procurent une sensibilité cutanée ainsi qu'un sentiment de proprioception. Cette sensation de l'emplacement de certaines parties du corps sans contrôle visuel sur elles. Le système nerveux autonome fournit un ton normal de formations vasculaires et une nutrition des tissus mous. Les violations de son travail entraînent des troubles trophiques, jusqu'à la formation d'ulcères.

Les fonctions

Le pied est une structure complexe qui s'est développée chez l'homme à la suite d'une longue évolution. Le membre inférieur est nécessaire pour maintenir la position verticale du corps, ainsi que son mouvement dans l'espace. Toutes ses structures permettent de marcher, courir et sauter..

Le fémur, le péroné et d'autres formations osseuses forment une base «rigide» pour les mouvements, et les muscles les rendent possibles. Les fibres musculaires sont capables de se contracter, ce qui assure le mouvement des os les uns par rapport aux autres.

Tout mouvement est toujours associé à une charge mécanique sur le système musculo-squelettique. Articulation ligamentaire et articulations la réduisent.

Conclusion

Le membre inférieur a une structure complexe et comprend des dizaines de formations osseuses, de muscles, de ligaments, d'artères et de troncs nerveux. La connaissance de la structure anatomique et du nom des parties de la jambe permet à chaque personne d'identifier sa localisation et les causes possibles du développement des symptômes de la maladie en cas de sensations désagréables.

Pied humain: structure et diagramme fonctionnel

La structure du pied humain et ses fonctions

Le pied humain est une vis discrète mais très importante dans le système de mouvement. Chaque jour, elle doit faire face à des charges inimaginables. Les scientifiques ont estimé qu'avec un pas rapide, la vitesse à laquelle il atterrit est de 5 mètres par seconde, c'est-à-dire que la force de collision avec le support est de 120 à 250% du poids corporel. Mais chacun de nous, en moyenne, passe de 2 à 6 000 de ces pas par jour!

Du fait de l'évolution, nous avons un appareil presque parfait adapté à de tels tests. Bien que le pied d'une personne moderne ne soit pratiquement pas différent du pied de notre ancêtre il y a 200-300 ans, l'homme lui-même a changé. Il est devenu plus grand, plus lourd, marchant principalement sur des surfaces lisses d'asphalte et de parquet. Il est moins mobile et vit beaucoup plus longtemps qu'il y a un siècle et demi.

Enchaînés dans des chaussures inconfortables, nos jambes sont obligées de changer la biomécanique imposée par la nature. Ce qui conduit finalement à diverses déformations et maladies. Afin de retracer cette relation, examinons d'abord la structure du pied humain.

Anatomie du pied

Extérieurement, les pieds sont très différents: ils sont fins et larges, longs et courts. Il arrive que la longueur des doigts varie également. Ainsi, trois types de pieds se distinguent par le rapport des longueurs des deux premiers doigts.

Types de pieds

Le pied égyptien se trouve dans la plupart de la population mondiale: leur pouce est plus long que l'orteil index. Une très faible proportion de personnes marchent sur les pieds grecs, sa particularité est que le deuxième doigt est plus long que le premier. Et enfin, les propriétaires du type de pied romain (environ un tiers de la population) ont le même pouce et l'index..

Arc du pied

L'arche du pied est en fait trois arches - interne, externe et avant. En fait, ce sont trois ressorts, ou arcs - deux longitudinaux et un transversal. L'arc longitudinal interne (AC) relie le tubercule calcanéen et la tête du premier métatarsien. L'arche longitudinale externe (BC) est formée entre le talon du talon et le cinquième os du métatarse. Un arc transversal (AB) leur est perpendiculaire. Ce que nous appelons la hauteur de montée est précisément déterminé par la hauteur de l'arc de l'arc transversal.

Distinguez anatomiquement trois sections du pied: l'avant, le milieu et l'arrière. La partie avant est également appelée chaussette ou orteil, elle est formée de doigts et de métatarse. Le métatarse est les cinq os qui relient les doigts au reste du pied. Le médio-pied est une voûte composée de plusieurs os: un scaphoïde, un cuboïde et trois en forme de coin. Le talon, ou le dos, est formé de deux gros os - le talus et le talon.

Des os

Incroyable, mais vrai: un quart de tous les os du corps sont concentrés dans notre pied.

Une personne moyenne en possède 26, mais très rarement les personnes naissent avec un atavisme sous la forme de quelques graines supplémentaires. Les dommages causés à l'un d'entre eux entraînent une violation de la biomécanique du mouvement du corps entier.

Les articulations

Une articulation mobile de deux os ou plus forme une articulation. Les endroits de leur amarrage sont recouverts de tissu conjonctif - cartilage. C'est grâce à eux que nous pouvons bouger et marcher en douceur.

Les articulations les plus importantes de la jambe: cheville, travaillant sur le principe d'une charnière de porte et reliant le pied au pied; subtalaire, responsable de la rotation motrice; cunéiforme, compensant le dysfonctionnement de l'articulation sous-talienne. Enfin, cinq articulations métatarso-phalangiennes relient le métatarse et les phalanges des doigts.

Muscle

Les os et les articulations de la jambe sont mis en mouvement par 19 muscles différents. La biomécanique du pied humain dépend de l'état des muscles. Leur surmenage ou leur faiblesse excessive peut entraîner une mauvaise position des articulations et des os. Mais l'état des os affecte la santé musculaire.

Ligaments et tendons

Un tendon est une extension du muscle. Ils lient les muscles et les os. Malgré leur élasticité, ils peuvent être étirés si le muscle est étiré autant que possible. Contrairement aux tendons, les ligaments ne sont pas élastiques, mais très flexibles. Leur but est de connecter les articulations.

Approvisionnement en sang

Le sang s'approche des pieds dans deux artères des jambes - le tibial dorsal et postérieur. Grâce à eux, les nutriments et l'oxygène pénètrent dans les petits vaisseaux puis à travers les capillaires dans tous les tissus du pied. Le sang du dos avec les produits transformés est pompé à travers deux veines superficielles et deux profondes. La plus longue - la plus grande veine saphène s'étend du gros orteil le long de l'intérieur de la jambe. Petite veine saphène - à l'extérieur de la jambe. Les veines tibiales sont situées devant et derrière sur les extrémités inférieures..

Système nerveux

À l'aide des nerfs, des signaux sont transmis entre le cerveau et les terminaisons nerveuses. Quatre nerfs sont situés dans les pieds - le tibial postérieur, le fibulaire superficiel, le fibulaire profond et le mollet. Les problèmes les plus courants dans ce domaine sont la compression et les nerfs pincés associés à des charges accrues..

Fonction pied

Comme nous l'avons remarqué au tout début, le pied fait face à des tâches importantes. Connaissant son appareil, nous pouvons déjà imaginer comment il aide une personne. Le pied fournit donc:

  1. Équilibre. En raison de la mobilité particulière des articulations dans tous les plans et de la maniabilité, la semelle adhère à la surface sur laquelle nous marchons: dure, douce, inégale, instable, tandis que nous pouvons nous tenir debout ou avancer et reculer, d'un côté à l'autre et ne pas tomber.
  2. Pousser. Le pied maintient non seulement l'équilibre du corps, mais lui permet également d'effectuer des mouvements de translation dans toutes les directions. Lorsque le talon entre en contact avec la surface, une réaction se produit à la force d'appui, l'énergie cinétique est transmise au pied, qui est stockée pendant la durée du seul contact de la semelle et du support, puis transférée à tout le corps en poussant le bout des doigts sur le sol. Et donc l'étape a lieu.
  3. Souplesse. La capacité de maintenir une forme voûtée et d'aplatir doucement aide le pied à supporter la plupart des charges de choc. Le genou et la colonne vertébrale ont un impact beaucoup plus petit, et 2% de celui initial atteint la tête. Ainsi, le pied réduit le risque de microtraumatisme de la cheville, du genou, des articulations de la hanche et de la colonne vertébrale. Si cette fonction est violée, des processus inflammatoires se développent en eux, parfois irréversibles.
  4. Réflexogénicité. Un très grand nombre de terminaisons nerveuses sont concentrées dans le pied humain. Leur concentration élevée sur une si petite surface permet une interaction efficace avec les zones réflexes d'une personne. Il peut être utilisé pour influencer par le massage interne, l'acupuncture, la physiothérapie.

Dans notre vie quotidienne, le pied remplit alternativement toutes ces fonctions. La qualité de son travail dépend de l'état de ses os, articulations, muscles et autres composants. À la moindre violation, un échec fait remonter la chaîne. Même les pieds avec une structure normale dès la naissance ont leur propre force ultime. Avec l'âge ou en cours de «fonctionnement» sous l'influence constante de charges statico-dynamiques, certains types de pathologies se développent, parmi lesquels les pieds plats sont les plus courants. Vous pouvez prolonger la durée de vie de votre pied par une répartition compétente des charges, des exercices réguliers de renforcement et des procédures de relaxation..

Anatomie du pied humain

Le pied humain est l'une des parties les plus importantes du corps, sans laquelle le mouvement ne serait pas possible. À chaque étape, cette partie a un poids de 125-250% de la masse totale d'une personne. La population moyenne fait plus de 4 000 pas par jour, ce qui représente une énorme charge.

La structure du pied n'a pas changé depuis plusieurs siècles et toutes les maladies et tous les défauts sont causés par le port constant de chaussures inconfortables et incorrectes. Afin de comprendre comment cette partie du corps fonctionne, mais vous devez comprendre en quoi consiste la jambe - la structure du pied.

Pied - structure du pied

Les pieds sont disponibles dans une variété de types, d'épaisseurs, de tailles et même d'emplacement et de longs doigts..

Il y a 3 options au total:

  1. Le grec est l'espèce la plus rare dans laquelle l'orteil d'index est plus long que le grand.
  2. Égyptien - le type le plus courant, la longueur des doigts est sur une ligne descendante.
  3. Romain - 1/3 de la population a un tel pied, sa caractéristique distinctive est la même longueur du pouce et de l'index.

Malgré les contraintes que le pied peut supporter, c'est également un point très vulnérable du corps humain. Si le mouvement est anormal ou brusque, vous pouvez obtenir une entorse ou une rupture des ligaments, ce qui entraîne un traitement long et peu agréable.

Os du pied

Une personne ordinaire sans défauts et anomalies du pied a 26 os différents. Il convient de noter qu'avec des dommages graves à au moins l'un d'entre eux, la biomécanique de la marche est violée, au point qu'une personne peut même se blesser en marchant sur son pied. Tous les orteils ont trois phalanges et les grands seulement deux.

Liste des os:

  • phalanges des doigts (proximale, moyenne et distale);
  • métatarsien;
  • scaphoïde;
  • tubercule du talon;
  • talon;
  • cuboïde;
  • éperonnage;
  • bloc de talus;
  • la tête du talus;
  • en forme de coin.

Articulations et cartilage

Les articulations sont la connexion mobile de deux ou plusieurs os en un seul endroit. Les endroits avec lesquels ils entrent en contact sont appelés cartilage (tissu conjonctif spécial). C'est pour cette raison qu'une personne peut se déplacer facilement et en douceur. L'articulation la plus importante est la cheville. C'est lui qui est capturé dans les arts martiaux et commence à se tordre.

La rupture de ces tendons est non seulement très douloureuse, mais aussi traumatisante, jusqu'au handicap. La cheville, en fait, relie la jambe au pied et est sa partie clé. Il existe également des articulations métatarsophalangiennes qui, comme leur nom l'indique, combinent les phalanges des orteils avec l'os métatarsien.

Tendons et ligaments

Les tendons sont des extensions des muscles qui les lient aux os. Il existe plusieurs types: sous forme de cavaliers, plus courts, plus longs, larges et étroits. Mais malgré leurs différences externes, la tâche est la même pour tout le monde.

Les tendons sont constitués de faisceaux de quelque chose de similaire à la structure des muscles humains ordinaires. Ils sont très résistants et pratiquement non élastiques..

La blessure au pied la plus courante est une entorse. Se produit généralement dans la cheville après un mouvement brusque, une position incorrecte de la jambe ou un étirement spécial.

Muscles du pied

Les muscles du pied sont divisés en deux groupes: plantaire et dorsal. Au total, il y a 19 pièces. Bien que peu de gens sachent pourquoi ils sont nécessaires, toute la biomécanique du mouvement dépend de ces groupes musculaires..

S'ils sont endommagés ou faibles, vous pouvez vous blesser au pied ou à certains de ses composants. Mécaniquement, les groupes de muscles du pied ne peuvent pas être développés ou améliorés. Ils deviennent plus forts avec plus de mouvements: marcher, courir, sauter, etc..

Approvisionnement en sang

Le sang pénètre dans le pied par deux artères: le tibial antérieur et postérieur. De la même manière, les nutriments nécessaires atteignent le pied, distribués à travers les vaisseaux et les capillaires directement dans les tissus. Ensuite, le sang est pompé avec 4 veines: deux profondes et deux superficielles.

Le plus grand d'entre eux est un grand sous-cutané, qui commence sur les orteils de l'intérieur. Parallèlement à la grande est une petite veine. Les veines tibiales sont situées dans les membres antérieurs et postérieurs. Ils sont une continuation de l'artère poplitée..

Innervation

L'innervation est les nerfs permettant de communiquer avec le système nerveux central d'une personne.

Dans la peau du pied, elle est réalisée à l'aide de ces nerfs:

  • sous-cutanée
  • retour littéral;
  • médial avant;
  • arrière intermédiaire.

Les trois premiers nerfs recouvrent le péroné, qui à son tour s'écarte du tibia. Il transmet les impulsions de la partie médiane de la cheville et dans de rares cas les bords du pouce.

Le nerf médial est responsable de la zone de la partie supérieure du pouce, de l'index et du majeur. Le cutané intermédiaire envoie des impulsions au niveau de l'annulaire et de l'auriculaire. Le nerf littéral est responsable de la partie latérale du pied entier.

L'une des maladies courantes dans lesquelles les dommages se produisent, l'innervation du pied est la neuropathie..

Avec cette maladie, le système nerveux périphérique des membres souffre. Cela se manifeste par une augmentation de la sensibilité de la peau aux irritants, des mouvements non arbitraires, une déformation des muscles du pied.

Cette maladie apparaît en raison de:

  • consommation excessive d'alcool;
  • l'usage de drogues;
  • mutation génétique;
  • problèmes de foie
  • diabète sucré;
  • exposition prolongée à la peau de substances toxiques;
  • un manque constant de vitamines dans le corps;
  • maladies infectieuses.

Si ces maladies ne sont pas traitées, cela peut entraîner des ulcères et des fissures sur la peau, et par la suite entraîner une paralysie des membres. La restauration du système nerveux de n'importe quelle partie du corps est un processus long, complexe et pas toujours possible. Plus le traitement est commencé tôt avec un tel problème, plus il y a de chances de rectifier la situation.

Pied - c'est l'une des parties les plus importantes du système musculo-squelettique d'une personne. Étant donné qu'il s'agit de la partie la plus basse du corps, la plus grande charge tombe sur cette partie pendant presque toutes les affaires des ménages.

Structure du pied

La structure voûtée et de nombreux petits joints donnent la force du pied, mais en même temps, il est flexible et élastique. L'articulation sous-talienne est un élément important de ce mécanisme, les articulations métatarso-phalangiennes sont nécessaires pour la marche, le talus du pied sépare le bas de la jambe et le pied. La structure complexe de la jambe inférieure permet le mouvement humain et sert de support en position debout.

La structure des articulations du pied

Structures osseuses métatarsiennes

Selon l'anatomie, ce groupe comprend plusieurs articulations et os supplémentaires du pied humain, qui forment 3 types d'adhérence appelés articulation sphénoïde-métatarsienne:

  • L'intérieur comprend la base du 1er métatarsien et médial.
  • Moyen - 2 et 3 métatarsiens avec sphénoïde intermédiaire et latéral.
  • L'extérieur combine 4 et 5 métatarsiens et os cuboïdes.

Les articulations tarse-métatarsien sont presque immobiles, forment une base solide du pied.

Intertarsal

Les articulations mobiles du membre inférieur sont composées de bases mutuellement inversées des os métatarsiens. Ils sont situés transversalement et fixent les capsules articulaires. L'espace résultant forme l'espace métatarsien interosseux, où le ligament interosseux est situé pour soutenir la surface articulaire. Les articulations intertarsiennes sont inactives.

Métatarso-phalangienne

La structure anatomique de la structure la relie à un type sphérique. Il comprend les côtés articulaires des têtes des 5 os métatarsiens et la base des phalanges. Les services d'articulation ont des capsules légèrement étirées, leur partie arrière est fixée sur les bords de l'articulation. Entre les têtes se trouve le tendon transversal. Cette section sur le pied subit la charge maximale du poids corporel, elle est donc la plus sujette aux blessures.

Interphalangienne

Les articulations mobiles combinent les phalanges des orteils: proximal, intermédiaire et distal. L'apparence détermine leur relation avec le groupe de blocs. En bas, de minces capsules articulaires sont renforcées par le ligament plantaire et sur les côtés de la collatérale. Les articulations osseuses interphalangiennes participent au redressement et à la flexion des orteils.

Intertarsal

Leurs différences sont dues à l'anatomie complexe des articulations synoviales. Les articulations intertarsiennes sont représentées par tout un groupe qui forme les os de la partie tarsale du pied. L'ensemble du groupe d'articulations se déplace simultanément. Leurs principaux mouvements fournissent une direction antéropostérieure, et se révèlent et sont également possibles.

Sous-financé

Il se compose du calcanéum (surface supérieure) et du talus (partie inférieure) des os du pied, dont la connexion ressemble à une forme cylindrique. Leurs surfaces sont recouvertes de cartilage hyalin lisse, sur le bord duquel une membrane mal étirée de l'articulation osseuse est attachée. La disposition externe autour de l'articulation de plusieurs petits ligaments la fixe et la renforce.

Ram-calcane-naviculaire

Le groupe de forme sphérique est situé devant l'articulation sous-talienne. Le nom indique que l'articulation est formée de trois faces: une surface articulaire du scaphoïde, du calcanéum et du talus antérieur. C'est ce dernier qui a formé la tête, et les deux fosses restantes ont été formées: l'os sésamoïde et le scaphoïde. Les surfaces articulaires sont recouvertes de tissu cartilagineux, une membrane osseuse est attachée aux bords.

Talon-cuboïde

L'articulation de la selle est située entre le cuboïde et le calcanéum. Au-delà du bord du cartilage articulaire se trouve une membrane osseuse étroitement tendue. Renforcée par des tendons, l'articulation bouge activement. L'articulation bélier-calcanéo-naviculaire et l'articulation cuboïde sont combinées. Cette articulation est appelée articulation transversale du tarse. Bien que les articulations soient physiquement séparées, elles ont un tendon commun.

En forme de coin

Plusieurs formations solides qui pénètrent dans l'articulation sont appelées l'articulation sphénoïde. L'articulation est représentée par 3 types d'os sphénoïde du tarse, cuboïde et scaphoïde. Ils sont tous unis par un sac articulaire, qui est attaché aux bords du cartilage. L'articulation en forme de coin est située au ras du sous-talien, elles peuvent compenser les fonctions altérées les unes des autres.

Anatomie du tissu du pied

Le pied du pied est une anatomie complexe. Une telle structure ne se compose pas seulement d'os, qui sont combinés en articulations articulaires. La jambe est renforcée par des composants supplémentaires: muscles, tendons, cartilage et ligaments. Pour une fonctionnalité et une sensibilité appropriées, les vaisseaux sanguins et les nerfs sont nécessaires. Chaque élément pied a des fonctions différentes..

Cartilage

Les extrémités des composants du squelette au niveau du site de concentration de l'articulation mobile recouvrent le cartilage. Extérieurement, ils ressemblent à une substance blanche et dense. Le cartilage donne à la surface osseuse une apparence lisse et favorise un mouvement fluide. Grâce au tissu conjonctif, certaines parties des structures osseuses ne se frottent pas les unes contre les autres, ne font pas de bruit et ne causent pas de douleur pendant le mouvement.

Muscles du pied

Le pied renforce 19 muscles différents qui sont situés dans sa partie inférieure. Ils sont divisés en 3 groupes, dont chacun est responsable de changer la position des fragments individuels:

Les muscles soutiennent la voûte plantaire et assurent une bonne répartition de la charge.

2 muscles situés sur la face arrière participent à la mobilité des orteils. Les fibres musculaires restantes sont attachées aux os, participent au mouvement du pied, mais commencent près du genou et appartiennent au bas de la jambe. La relaxation ou la surcharge du tonus musculaire peuvent entraîner une modification de l'emplacement des parties du squelette, ce qui est dangereux pour les articulations.

Tendons et ligaments

Des formations conjonctives inélastiques entourent et soutiennent les articulations. Le ligament triangulaire (médial) provient de la cheville, en plus - le bélier et la calcanéofibulaire situés à l'extérieur. Les tendons sont élastiques, ils lient les muscles aux os. Les vagins synoviaux sont situés comme suit:

Tendons - les liens de connexion entre les os et les muscles du membre.

  • Surface latérale - cas tendineux commun des muscles péroniers.
  • Surface médiale - tendons indépendants:
    • gaine synoviale du tendon du muscle tibial postérieur;
    • tendons fléchisseurs.
Retour à la table des matières

Approvisionnement en sang

Le pied est représenté par deux artères principales: la tibiale dorsale et postérieure. Ils sont divisés en plusieurs petits, selon eux, le sang se propage à tous les tissus. Le sang est renvoyé au cœur par les veines: superficielles et profondes. La plus longue - la plus grosse veine saphène s'étend le long de la surface interne du pied depuis la grande phalange. Sur la surface extérieure se trouve un petit.

Fibres nerveuses

Il s'agit du canal de liaison entre les tissus et le cerveau, qui assure le fonctionnement précis des membres. En transmettant des signaux à la section centrale, les fibres nerveuses contrôlent les muscles et les tendons. Les 4 principaux processus des cellules nerveuses sont situés dans le pied: nerf tibial postérieur, fibulaire profond et superficiel, mollet. Très souvent au pied, sous l'influence de la pression mécanique, une atteinte nerveuse se produit.

Maladies et déformations

Une charge mal répartie et une complexité structurelle peuvent provoquer des changements pathologiques et diverses maladies, décrites dans le tableau:

PathologieComment cela se manifeste
Arthrose de la cheville et du doigtDouleur, gonflement, craquement
Déformation articulaire
ArthriteUne articulation enflammée freine le mouvement
La zone douloureuse gonfle
Pied platL'arc transversal ou longitudinal est scellé
La semelle touche complètement le sol
La fatigue apparaît
Fracture sésamoïde (pouce)Il ne blesse pas la partie supérieure du pied, mais du côté de la semelle
Douleur pire en marchant
Pied voûté (creux)L'os formant l'arc se plie et les arcs longitudinaux tombent
Hygroma (kyste tendineux)La formation de tumeurs est située à côté de l'articulation sur le tendon.

Des mesures diagnostiques et une thérapie sont prescrites en fonction des manifestations cliniques de la maladie chez l'homme. La préférence est donnée à une approche intégrée, l'opération est réalisée en fonction des besoins individuels. Le schéma thérapeutique comprend le soulagement de la douleur, l'élimination des symptômes et la principale cause de la maladie. La thérapie par l'exercice et la physiothérapie sont effectuées pour prévenir les rechutes et les conséquences négatives..