logo

Causes, symptômes et traitement du pincement du nerf sciatique

Le nerf sciatique est le nerf le plus gros et le plus épais du corps humain, résultant de la fusion des racines nerveuses lombaires et sacrées. Il est responsable du mouvement et de la sensibilité de la cuisse, du bas de la jambe, de l'articulation de la cheville, du pied et des orteils. Le pincement ou l'inflammation du nerf sciatique provoque une gêne et des douleurs dans les membres inférieurs et le bas du dos. Cependant, le pincement du nerf sciatique peut se produire sans douleur dans le bas du dos, qui se trouve principalement chez les femmes.

Qu'est-ce que le nerf sciatique pincé?

Le pincement du nerf sciatique est une inflammation de l'un des nerfs les plus longs du corps, qui se manifeste dans la région de la colonne lombo-sacrée avec une douleur intense. En médecine, ce phénomène est également connu sous le nom de sciatique..

Le nerf sciatique est considéré comme l'un des plus puissants du corps humain. L'articulation iliaque-sacrée, qui est formée par les racines des nerfs spinaux, est la zone de son apparition. De plus, le nerf sciatique traverse toute la cuisse, se ramifiant par des terminaisons nerveuses le long de tous les tissus qui l'entourent. Dans la fosse poplitée, elle est divisée en parties se terminant par les nerfs tibial et péronier. Ils lient le système nerveux central et les tissus du bas de la jambe et du pied. Une si vaste zone de distribution du nerf sciatique détermine le tableau clinique de son pincement. Douleur couvrant le bas du dos, l'arrière de la cuisse.

Le nerf sciatique pincé est un syndrome ou une manifestation de symptômes d'autres maladies. Par conséquent, l'inflammation peut être causée par des problèmes dans le travail d'autres organes et systèmes du corps, mais dans la plupart des cas, les pathologies sont associées à la colonne vertébrale.

Symptômes du nerf sciatique pincé

Douleur Le symptôme accompagnant le pincement du nerf sciatique est toujours une douleur d'intensité variable. Selon la cause du pincement, la douleur peut se manifester par une faible sensation de picotement, une très forte sensation de brûlure ou une sévérité sourde. Dans certains cas, la douleur peut atteindre une force telle que le patient ne peut pas bouger. Ce qui est remarquable, la douleur n'est principalement ressentie que d'un côté du corps. Si une douleur aiguë est ressentie, par exemple, dans la jambe droite, seule la faiblesse ou l'engourdissement peuvent être ressentis dans la gauche. Dans un état calme, la douleur n'est généralement pas trop intense. Mais dès qu'une personne se lève, s'assoit, se penche ou change de posture, la douleur s'intensifie. Souvent, son intensité augmente la nuit. Parfois, la douleur peut être précédée d'une diminution de la mobilité du membre (articulation du pied ou du genou), de sa faiblesse et de légers picotements. Si le nerf sciatique est enflammé, le patient peut développer des douleurs au bas du dos. Habituellement, elle est plus faible que la douleur aux jambes, mais provoque également un inconfort important.

Allure altérée. Ce symptôme est également connu sous le nom de claudication intermittente. Elle survient en raison de douleurs paroxystiques. Lorsque le nerf sciatique est pincé, les sensations désagréables augmentent avec le mouvement. Pour les affaiblir, une personne change instinctivement de démarche, c'est pourquoi une légère boiterie est observée. Le patient incline le corps dans la direction opposée à celle dans laquelle la douleur est ressentie. Pendant le mouvement, il choisit une jambe saine comme jambe de soutien, tandis que le patient se penche un peu. De l'extérieur, on dirait qu'une personne a une blessure qui entraîne une claudication intermittente.

Violation de sensibilité. Un changement dans la réaction des terminaisons nerveuses est observé dans la partie du corps où le nerf sciatique est altéré. La sensibilité dans ce domaine peut être augmentée ou affaiblie..

Brûlure, engourdissement, picotements. Dans une plus large mesure, ces sensations sont caractéristiques des fesses, de l'arrière de la cuisse, de la jambe inférieure et du pied. Les orteils deviennent souvent engourdis. Les sensations, ainsi qu'avec une violation de la sensibilité, l'apparition de la douleur, sont localisées dans ce cas dans une direction.

Atteinte à la mobilité. Lors du diagnostic de pincement du nerf sciatique, des difficultés surviennent avec la mobilité dans l'articulation du genou ou dans la zone du pied. Les changements dans la position de la jambe s'accompagnent de douleurs. Les patients ne peuvent pas effectuer de mouvements extenseurs de flexion dans l'articulation du genou, tourner le pied.

Affaiblissement de l'appareil musculo-ligamentaire. Les patients avec pincement du nerf sciatique se plaignent d'un manque de force. Il devient difficile pour eux d'effectuer des actions qui nécessitent une tension musculaire du côté affecté.

Fièvre. Ainsi, le corps réagit parfois à une attaque de douleur lors du pincement. Ce symptôme dangereux indique que vous devez contacter des spécialistes dès que possible. Un gonflement peut survenir sur le dos, accompagné d'une rougeur de la peau. Les patients pincés souffrent également de dysfonctionnements des organes pelviens. Cela se manifeste sous la forme de douleurs lors de la miction, de l'incontinence, de problèmes de puissance chez les hommes.

Il convient de rappeler que les symptômes de pincement du nerf sciatique sont parfois similaires aux manifestations d'autres maladies plus dangereuses. Assurez-vous de consulter un médecin si la douleur dans la jambe ou le bas du dos s'accompagne même d'une légère augmentation de la température corporelle, d'un gonflement, d'une rougeur de la peau, d'une douleur intense qui ne passe pas longtemps ou d'une brûlure en urinant.

Causes du nerf sciatique pincé

L'ostéochondrose est l'une des causes les plus courantes d'un syndrome aussi désagréable que le pincement du nerf sciatique. Dans ce cas, le muscle piriforme et le ligament sacro-épineux changent et compressent le nerf (syndrome du piriforme). Le pincement peut également provoquer un déplacement du disque vertébral, une hernie de toutes sortes de dommages aux muscles et aux organes du bassin, ainsi que des tumeurs.

Ostéochondrose

Cette maladie est la cause la plus fréquente de pincement du nerf sciatique ou de la sciatique. Au cours de son développement, le cartilage vertébral est endommagé. Ce processus implique une violation de leur structure, à la suite de quoi les disques intervertébraux cessent de remplir leurs fonctions dans le corps humain. En condition normale, ils confèrent souplesse et élasticité à la colonne vertébrale. La destruction du cartilage entraîne des problèmes directement avec les vertèbres.

L'ostéochondrose est causée par diverses causes, qui sont conditionnellement divisées en endogènes et exogènes. Le premier groupe comprend des facteurs liés aux caractéristiques du corps: âge, développement intra-utérin de la colonne vertébrale, prédisposition génétique. En tant que cause exogène, une répartition inégale de la charge sur la colonne vertébrale est distinguée. Elle peut être causée par des poids lourds, une courbure, le maintien d'une position pendant une longue période, des infections, des muscles du dos affaiblis. Non seulement une mauvaise posture devient la cause de l'ostéochondrose. Souvent, même les athlètes qui ont des muscles bien développés et un corps formé subiront des dommages au cartilage qui causent des problèmes avec les disques intervertébraux. Troubles métaboliques, manque de vitamines et de minéraux - tout cela contribue également au développement de la maladie.

La destruction des disques intervertébraux entraîne une réduction de la distance entre eux et contribue à la compression des nerfs. En conséquence, le patient ressent des douleurs dans le cou et la colonne vertébrale. Leur localisation dépend du lieu d'apparition des problèmes de tissu cartilagineux. Ainsi, l'ostéochondrose devient la cause du pincement du nerf sciatique. En plus de la douleur, des nausées peuvent survenir et se transformer en vomissements, acouphènes.

Il sera possible de se débarrasser de l'inflammation du nerf sciatique en éliminant les manifestations de l'ostéochondrose. Dans le cadre de son traitement, recourir à la thérapie conservatrice et manuelle, aux méthodes folkloriques, au massage, aux exercices thérapeutiques.

Spondylolisthésis

En médecine, ce phénomène fait référence au déplacement des vertèbres. Elle est le plus souvent causée par un microtraumatisme de la colonne vertébrale, des pathologies congénitales, une faiblesse musculaire ou un appareil ligamentaire. Le spondylolisthésis, selon les facteurs qui le provoquent, peut être de plusieurs types. Ainsi, la dysplasie est généralement associée à des pathologies congénitales. Les athlètes, tels que les gymnastes, souffrent de spondylolisthésis isthmique. Les patients âgés sont confrontés à ce type de maladie, comme la dégénérescence. Il se développe en raison de changements liés à l'âge qui se produisent dans les vertèbres. Les dommages mécaniques aux tissus osseux et musculaires entraînent un spondylolisthésis traumatique.

Dans de nombreux cas, la maladie n'est diagnostiquée que lors d'un examen radiologique. Avant cela, le patient peut ne pas ressentir d'inconfort ou d'autres problèmes causés par le déplacement des vertèbres. Mais à un certain moment, ils peuvent entraîner un pincement des nerfs, y compris la sciatique, et provoquer une douleur intense. Chez les femmes, la grossesse est un facteur contribuant à la manifestation de la maladie. La survenue de pincements lors du déplacement des vertèbres peut être associée à la musculation, au surmenage. Une douleur avec spondylolisthésis est ressentie dans le dos, les jambes.

La maladie est dangereuse avec de graves complications: rétrécissement du canal rachidien et spasme de l'artère, altération du fonctionnement des membres inférieurs. Vous pouvez faire face au spondylolisthésis en utilisant des méthodes conservatrices. S'ils sont inefficaces, recourir à la chirurgie.

Sténose vertébrale

Il se manifeste sous la forme d'une diminution de la lumière du canal rachidien central. Le processus est chronique et est causé par un certain nombre de facteurs, parmi lesquels l'ischémie, l'augmentation de la pression épidurale et l'inflammation aseptique. À son tour, la compression des structures neurovasculaires dans le canal rachidien conduit à leur formation. Son volume dépend de la position du corps humain. En s'accroupissant, la lordose lombaire se redresse, ce qui entraîne une augmentation de la lumière du foramen intervertébral. En conséquence, les vaisseaux sanguins sont libérés, qui étaient auparavant serrés, le flux sanguin et les nerfs sont restaurés.

Dans certains cas, la sténose vertébrale est une conséquence de l'ostéochondrose, qui se développe aux stades ultérieurs de cette maladie. L'instabilité des éléments vertébraux conduit à la formation d'ostéophytes. Ce sont des excroissances sur le tissu osseux qui aident à stabiliser le système musculo-squelettique. La formation d'ostéophytes et provoque une sténose vertébrale.

Les processus pathologiques provoqués par cette maladie se manifestent sous la forme d'un pincement du nerf sciatique. Parmi ses symptômes figurent également des douleurs dans le bas du dos et des jambes, une faiblesse des membres inférieurs, une violation de la sensibilité et des fonctions des organes pelviens. Des médicaments antalgiques, vasculaires et anti-inflammatoires sont utilisés dans le cadre d'une thérapie conservatrice pour traiter la sténose vertébrale. La plupart des patients ont besoin d'une intervention chirurgicale.

Syndrome de piriforme

Dans ce cas, le nerf sciatique est comprimé entre le muscle piriforme, qui est situé juste derrière lui, et le ligament sacro-épineux. Cette raison est plus courante pour les femmes que pour les hommes. Dans ce cas, le pincement du nerf sciatique s'accompagne de douleurs tiraillantes et douloureuses dans les articulations sacrées et de la hanche, ainsi que dans les fesses. Certains patients se plaignent d'engourdissements ou de brûlures dans les jambes, le développement d'une claudication intermittente est possible. Il se manifeste sous forme de douleur périodique, ne dérangeant que pendant le mouvement. La peau des extrémités pâlit. Le patient doit souvent s'arrêter en marchant pour se détendre ou changer le rythme.

Le diagnostic du syndrome du piriforme se fait par palpation. Le traitement comprend l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, effectuant des procédures thermiques superficielles. La chose la plus importante est de fournir du repos à un muscle endolori. Après que l'inconfort s'estompe, vous pouvez effectuer des exercices spéciaux, mener des séances de bien-être et des massages relaxants. Tous ces outils aideront à se débarrasser du syndrome du piriforme, ce qui signifie éliminer le pincement du nerf sciatique..

Hernie discale intervertébrale

Le disque intervertébral sert comme une sorte d'amortisseur dans le corps, protégeant contre la surcharge des vertèbres. Sa hernie entraîne un déplacement du disque intervertébral, qui quitte la zone de sa localisation naturelle, cassant l'anneau fibreux. La cause de ce processus peut être un traumatisme ou des changements dégénératifs. Tout commence par une légère déformation appelée saillie du disque. À l'avenir, il se développe en hernie. Une racine nerveuse émerge du foramen intervertébral, qui subit une compression ou une atteinte. Le résultat est une névralgie du nerf sciatique.

Les symptômes d'une hernie suggèrent l'apparition de douleurs locales dans la région du disque intervertébral affecté. Il peut se propager sur les fesses et les cuisses. Les membres inférieurs sont engourdis, des picotements se font sentir en eux. Perte possible de sensation des jambes. En tant que symptômes supplémentaires par lesquels une hernie du disque intervertébral du dos est déterminée, une violation des fonctions des organes pelviens est isolée.

Une intervention chirurgicale est requise si un traitement conservateur impliquant l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens qui soulagent la douleur ne donne pas de résultats positifs. En plus de la chirurgie, elle aide à soulager la douleur avec une hernie du disque intervertébral et en même temps à se débarrasser du pincement du nerf sciatique, de la gymnastique médicale, du massage, de la thérapie avec des électrodes multifonctionnelles.

Dysfonction articulaire sacro-iliaque

En thérapie manuelle, ce terme fait référence aux problèmes de l'articulation de nature mécanique. Dans ce cas, la douleur en dysfonction se produit dans la région sacrée, s'étendant de la fesse le long de l'arrière de la cuisse jusqu'au genou. La plupart des malaises sont ressentis le matin après le réveil et diminuent progressivement le soir. Des douleurs particulièrement intenses dérangent les patients en marchant. L'irritation de la cinquième racine nerveuse lombaire, qui passe dans l'articulation sacro-iliaque, conduit à un pincement du nerf sciatique. En cas de dysfonctionnement, une tension du muscle iliopsoas se produit, entraînant des sensations désagréables dans le bas-ventre.

Le dysfonctionnement est diagnostiqué sur la base de différents tests: mobilité, flexion, pression. Dans ce cas, les injections d'anesthésiques locaux et de corticostéroïdes aident à arrêter la douleur aiguë. A l'avenir, recourir à la thérapie manuelle, à la physiothérapie, à la gymnastique.

Radiculite de la colonne lombo-sacrée

C'est souvent une conséquence de l'ostéochondrose et c'est un syndrome de douleur radiculaire. Comme une raison courante menant à son développement, il existe des problèmes avec le sacro-lombaire, subissant de lourdes charges. Pendant l'ostéochondrose, la spondylarthrose déformante, les hernies intervertébrales et d'autres processus dégénératifs-dystrophiques, la colonne vertébrale est endommagée, ce qui provoque ce syndrome douloureux. Avec la méningite cérébrospinale, la grippe, la syphilis, la brucellose, la tuberculose, les rhumatismes, des problèmes similaires avec le dos se produisent également..

Ainsi, la sciatique de la colonne vertébrale lombo-sacrée se manifeste sous la forme d'une sciatique ou comme une pincée du nerf sciatique. Éliminer le syndrome douloureux et ses causes doivent être exhaustives, alors seulement il est possible de se débarrasser de l'inconfort pendant une longue période. Le traitement est effectué en 2 étapes. Sur le premier, le syndrome douloureux est éliminé et sur le second, les causes profondes de la maladie sont éliminées. Pour cela, des chondoprotecteurs sont prescrits, des vitamines sont prises et des exercices spéciaux pour le dos sont effectués. Il aide au massage de la radiculite. L'utilisation de méthodes alternatives n'est également possible, cependant, qu'en combinaison avec des méthodes de traitement traditionnelles.

Autres maladies

Tumeurs, fibromyalgie, abcès, caillots sanguins, toutes sortes d'infections - tout cela peut également provoquer un pincement du nerf sciatique, mais c'est beaucoup moins fréquent.

Traitement du nerf sciatique pincé

Le diagnostic de pincement du nerf sciatique est effectué sur la base d'un examen aux rayons X, d'une imagerie par résonance magnétique et d'une analyse biochimique du sang. Selon les résultats de l'examen, le médecin confirme la présence d'une inflammation.

Étant donné que le pincement du nerf sciatique est considéré comme un syndrome douloureux causé par d'autres maladies graves, il ne peut être éliminé qu'en faisant face aux causes. Par conséquent, la thérapie doit être complète.

Tout d'abord, la douleur s'arrête. Pour cela, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés, par exemple:

Diclofénac. Il peut être utilisé à la fois sous des formes locales et générales. Pour éliminer l'inconfort lors du pincement du nerf sciatique, des injections et des comprimés de ce médicament sont utilisés. Il a un effet antirhumatismal, anti-inflammatoire, analgésique, analgésique. La durée d'utilisation et la forme du diclofénac sont déterminées par le médecin en fonction de la force du syndrome douloureux et du danger de l'état du patient. En règle générale, l'utilisation du médicament sous forme de pommades et de gels est effectuée pendant une semaine. Les injections s'appliquent sur une période plus courte. Il n'est pas recommandé d'utiliser le médicament seul, car des effets secondaires et un surdosage sont possibles. De plus, lorsqu'il est utilisé pendant une longue période, le diclofénac peut créer une dépendance. Si vous ressentez des nausées, des vomissements, des étourdissements, vous devez refuser d'utiliser le médicament. Les effets secondaires se manifestent également sous forme de fatigue, d'irritabilité et même d'insomnie..

Ibuprofène. Ce médicament appartient à la catégorie des anti-inflammatoires non stéroïdiens. L'ibuprofène a l'avantage d'avoir rapidement un effet décongestionnant et analgésique, soulage les raideurs matinales lorsque le nerf sciatique est pincé et élimine la mobilité limitée des articulations. L'effet du médicament persiste pendant 8 heures. Il n'est pas recommandé de le combiner avec d'autres anti-inflammatoires non stéroïdiens, car cela entraîne une diminution de son efficacité. Pour éliminer les accès de douleur aiguë pendant le pincement, l'ibuprofène est utilisé par voie orale. Avant utilisation, consultez un médecin, car il existe des contre-indications et des effets secondaires possibles.

Ketoprofen. Un autre médicament appartenant au groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Il aide à faire face rapidement à la douleur, a un effet antipyrétique, augmente l'activité motrice des patients avec pincement du nerf sciatique. Après son utilisation, une diminution de la raideur matinale des articulations est notée. L'effet anti-inflammatoire est dû à l'effet cumulatif du médicament et apparaît 7 jours après le début de son administration. Le kétoprofène est absorbé le plus rapidement et complètement par ingestion. Pour cette raison, pour obtenir un résultat précoce, il est utilisé sous forme de comprimés. En usage externe, l'effet n'apparaît qu'après quelques heures.

En plus des anti-inflammatoires non stéroïdiens, divers onguents et gels sont utilisés pour se débarrasser rapidement de la douleur. Ils agissent plus lentement, mais ont un effet chauffant et relaxant, offrant une liberté de mouvement.

Le plus efficace lorsqu'il est pincé le nerf sciatique sera des moyens tels que:

Toutes ces pommades ont un effet irritant sur le réchauffement. Après leur application sur la zone malade, la circulation sanguine y est améliorée, ce qui vous permet d'élargir les vaisseaux sanguins et d'améliorer la nutrition des tissus.

Des onguents homéopathiques, "Target T", "Traumeel C" sont utilisés. Le principal effet de ces fonds est de fournir un effet analgésique et anti-inflammatoire. Un avantage significatif de ces médicaments est la composition naturelle. Néanmoins, consultez un spécialiste avant utilisation. Il n'est pas recommandé d'utiliser ces médicaments pour les femmes enceintes et allaitantes, les patients souffrant de réactions allergiques..

Exercices pour pincer le nerf sciatique

Vous ne pouvez aller à la gymnastique médicale qu'après la disparition du syndrome douloureux. Effectuez les exercices pour la première fois avec un spécialiste. Le mouvement ne doit pas provoquer de douleur. Si vous ressentez une gêne, arrêtez la séance..

Comme l'exercice thérapeutique peut être le yoga, la gymnastique en piscine. Mais tout d'abord, cela vaut la peine de commencer par des exercices traditionnels. Vous devez les porter dans des vêtements et des chaussures confortables et conçus pour le sport. Vous ne pouvez pas faire de mouvements pointus saccadés. Ils doivent être lisses et progressifs pour éviter d'éventuelles douleurs. Les exercices sont effectués 6-7 fois. Progressivement, le nombre de répétitions devrait être porté à 10-12 fois.

En position debout, il est recommandé d'effectuer les exercices suivants: marcher avec les genoux hauts; incliner le corps dans différentes directions; en tenant le dossier de la chaise ou tout autre support, soulevez la jambe aussi haut que possible;

En position couchée, pliez le bas de la jambe au niveau du genou, redressez le haut et effectuez des mouvements de va-et-vient;

Allongez-vous sur le dos et effectuez des mouvements circulaires avec votre pied, puis tirez bien vos doigts vers l'avant;

Debout à quatre pattes, pour balancer alternativement les jambes d'avant en arrière. Les mouvements doivent être très fluides, sans secousses;

Allongé sur le côté, pliez vos jambes pour les tirer contre votre poitrine. Après avoir effectué le mouvement, remettez les membres dans leur position d'origine;

Allongez-vous sur le dos, pliez la jambe au genou, soulevez et redressez à angle droit. Après avoir fait le mouvement plusieurs fois, abaissez-le dans sa position d'origine;

Debout à quatre pattes, redressez votre jambe et essayez de lui dessiner un cercle imaginaire dans les airs.

En plus des exercices thérapeutiques conventionnels, lors du pincement du nerf sciatique, ainsi que pour la prévention de tels problèmes, ils ont recours au yoga. Il est préférable de commencer à le faire pendant la période de rémission. Pour les patients qui n'ont pas pratiqué le yoga auparavant, les premiers exercices seront suffisants. Ils ne sont pas compliqués et ne nécessitent pas d'entraînement physique spécial, bien qu'ils aient un très bon effet sur le dos. À mesure que vous acquérez les compétences nécessaires, le programme devient plus complexe. Le yoga est nécessaire sous la direction d'un instructeur compétent, car il est important non seulement d'observer la technique des mouvements, mais aussi de respirer correctement.

La gymnastique thérapeutique lors du pincement du nerf sciatique peut être pratiquée dans la piscine et pendant la saison chaude, même en eau libre. Un tel entraînement physique implique de marcher sur place en surmontant la résistance, d'effectuer des mouvements de jambe dans différentes directions et de dessiner un cercle imaginaire. Les patients qui ont des problèmes de dos sont également invités à nager davantage. Ce sport développe et renforce les muscles, mais en même temps élimine la surcharge de la colonne vertébrale..

Comment soulager la douleur du nerf sciatique en 2 minutes?

Massage avec pincement du nerf sciatique

Les exercices de physiothérapie ont le plus grand effet lorsqu'ils sont combinés avec un massage. Elle ne peut être réalisée qu'après élimination du syndrome douloureux, c'est-à-dire pendant la période de rémission. En présence d'inconfort, les séances de massage non seulement n'apportent pas d'avantages, mais peuvent même aggraver la situation. En cas d'exacerbation du pincement du nerf sciatique, il est nécessaire de consulter un spécialiste. Le masseur doit avoir une formation appropriée, cela vaut la peine de s'intéresser aux critiques et à son expérience. Un médecin compétent avec un massage aidera à se débarrasser de la douleur pendant longtemps, sinon l'effet souhaité ne sera pas atteint, ou des mouvements incorrects nuiront.

Un cours se compose généralement d'un grand nombre de sessions. Le plus souvent, vous devez consulter un massothérapeute au moins 10 fois. À des fins préventives, il est en outre recommandé de répéter le cours tous les six mois. Pendant le massage, le nerf sciatique est libéré afin de rétablir le passage des influx nerveux. Après la séance, les crampes dans les muscles passent, la lumière entre les vertèbres augmente. Mais l'effet le plus important que procure le massage est la stimulation de la circulation sanguine, ce qui vous permet de renforcer la nutrition des tissus, de restaurer le métabolisme en eux. Ainsi, lors d'une thérapie manuelle, il est possible non seulement de prévenir l'apparition de douleurs associées au pincement du nerf sciatique, mais également de restaurer complètement toutes ses fonctions. Si à l'avenir répéter régulièrement le cours du massage, l'inflammation ne s'aggravera pas.

Dans le cadre de la prévention du pincement du nerf sciatique, vous devez pratiquer des sports, y compris effectuer quotidiennement un complexe d'exercices de gymnastique simples destinés à différents groupes musculaires. Il est important de surveiller votre posture, en gardant toujours le dos droit. Les femmes souffrant d'inconfort dans le dos ou de pincements devraient refuser de porter des chaussures à talons hauts. Ne soulevez pas de poids, soumettez le corps à l'hypothermie. Pendant l'exacerbation du pincement du nerf sciatique, le repos au lit doit être observé et vous devez consulter un médecin pour identifier les causes de l'inflammation. En les éliminant, il sera possible de prévenir de nouvelles attaques de douleur à l'avenir.

Éducation: En 2005, un stage a eu lieu à la première université médicale d'État de Moscou Sechenov et un diplôme en neurologie a été obtenu. En 2009 école doctorale dans la spécialité "Maladies Nerveuses".

Atteinte au nerf sciatique: maladie ou symptôme

L'apparition de douleurs dans le bas du dos, la cuisse, la jambe peut indiquer l'apparition de pincements de toutes sortes. Habituellement, ces inquiétudes peuvent se calmer et une visite chez le médecin est reportée jusqu'à «des temps meilleurs». Si vous ne cherchez pas d'aide à temps pour découvrir la cause de telles sensations désagréables, le syndrome douloureux peut se développer et immobiliser complètement le corps. Le nerf sciatique est le plus gros nerf du corps, par conséquent, en cas de dysfonctionnement, une personne ressent une douleur aiguë, en commençant par le dos, en terminant par le pied. La violation du nerf sciatique indique la présence d'une maladie de la colonne lombo-sacrée et conduit à une sciatique (névralgie sciatique ou inflammation).

Que ressentons-nous en cas d'atteinte du nerf sciatique

Dès que le nerf le plus long de notre corps commence à être timide pendant le fonctionnement, une personne ressent une douleur aiguë. C'est le seul symptôme qui caractérise le pincement. La douleur peut commencer par une dégradation du bas du dos ou des jambes, des picotements dans les fesses ou les jambes, un engourdissement des fesses. Progressivement, la douleur augmente et devient insupportable, douloureuse et brûlante. La douleur se propage le long de l'arrière de la jambe, sous le genou jusqu'au pied, affectant la partie inférieure de la colonne vertébrale. Le patient ne peut pas rester longtemps dans une position, la faiblesse et la limitation de la mobilité commencent. En cas d'atteinte du nerf sciatique, une personne se repose instinctivement sur une autre jambe, en bonne santé, pour ne pas ressentir de douleur aiguë, comme si un choc électrique.

Pourquoi le nerf sciatique est-il pincé?

  • La cause la plus fréquente est l'ostéochondrose. Les processus métaboliques dans les tissus sont perturbés et la colonne vertébrale ne reçoit pas la nutrition nécessaire, ce qui entraîne une déformation des vertèbres. Les espaces entre les vertèbres se réduisent, il y a pincement.
  • La hernie intervertébrale du lombaire est la deuxième cause, après l'ostéochondrose, qui provoque un pincement du nerf sciatique. Le noyau pulpeux fait saillie lorsque l'anneau fibreux est détruit et commence à exercer une pression sur les terminaisons nerveuses.
  • Dans le syndrome du piriforme, le nerf sciatique est altéré, une douleur intense commence dans la région lombaire.
  • Des pincements peuvent survenir en raison d'une sténose du canal rachidien lombaire. Le canal dans lequel se trouve la moelle épinière commence à se rétrécir, les articulations se dilatent et la pression sur les disques intervertébraux augmente. Typiquement, cette maladie est caractéristique des personnes âgées de 50 à 60 ans.
  • Déplacement du disque intervertébral dû à la levée de la charge. Le fonctionnement nerveux est altéré, les racines nerveuses sont altérées.
  • De plus, l'hypothermie du corps, en particulier de la région lombaire, conduit à la violation du nerf sciatique.
  • Le développement d'infections réduit la résistance de l'organisme et les maladies de la région pelvienne commencent à se développer et un déplacement vertébral est possible avec un pincement ultérieur.
  • Lors d'une blessure à la colonne vertébrale, le nerf sciatique peut être endommagé ou altéré.

Comment diagnostiquer et traiter le nerf sciatique pincé

Pour savoir quelle est la raison de la présence de pincements, le médecin effectue un examen et peut identifier la maladie qui a servi de cause première. Il prescrit également les diagnostics nécessaires pour confirmer le diagnostic: analyse générale du sang et de l'urine, analyse biochimique du sang, IRM, échographie.

Traitement des terminaisons nerveuses altérées

Tout d'abord, le médecin prescrit le traitement de la maladie initiale causée par la violation. Si le syndrome douloureux est très fort, le médecin recommande un traitement anti-inflammatoire (injections, pilules), effectue un blocage du nerf sciatique à l'aide d'analgésiques. Des médicaments de renforcement généraux sont également prescrits pour établir des processus métaboliques dans les tissus et reprendre la circulation sanguine. Des complexes de vitamines sont recommandés. En plus de l'intervention médicale, les médecins vous conseillent de suivre de près le traitement et de respecter le régime, d'effectuer des exercices de renforcement et de bien-être constants. Il est également efficace de suivre un cours de magnétothérapie, de thérapie UHF, d'électrophorèse (phonophorèse). Pour prévenir le pincement du nerf sciatique, il faut faire de la gymnastique quotidienne pendant seulement 15-20 minutes avec les exercices les plus simples: marcher sur les fesses, faire tourner le bassin, se coucher pour faire un "vélo" avec les pieds.

Recommandations de mesures préventives:

  • asseyez-vous et marchez correctement, surveillez votre posture et votre santé;
  • dormir sur un lit dur, ne pas s'asseoir sur des chaises, des oreillers trop mous;
  • ne soulevez jamais des poids plus grands que vous;
  • effectuer des exercices pour renforcer les muscles du dos et des abdominaux;
  • ne vous asseyez pas longtemps dans une position et ne tournez pas brusquement, ne vous penchez pas, faites un échauffement après une heure d'être dans une position.

Nerf sciatique pincé

informations générales

Le pincement du nerf sciatique (compression) est un syndrome de compression de celui-ci par les tissus environnants, caractérisé par un complexe de symptômes spécifiques avec des troubles moteurs, douloureux et trophiques dans la zone d'innervation. Étant donné que le nerf sciatique est le plus grand nerf périphérique, y compris l'étendue (Fig. Ci-dessous), son pincement peut se produire à différents niveaux.

Le nerf sciatique prend sa source dans le plexus sacré et est formé par les branches des nerfs spinaux lombaire et sacré (L4-L5 / S1-S3). Il passe le long de la surface intérieure du petit bassin et le laisse à travers un trou en forme de poire. Il traverse les muscles fessiers et s'étend jusqu'à la surface postérieure de la cuisse, où il est couvert par les biceps et les muscles adducteurs et les muscles de la cuisse. Dans la fosse poplitée, elle est divisée en nerfs péronier et tibial. Innerve dans le biceps, le muscle semi-tendineux et semi-membraneux de la cuisse.

Les troubles de la compression du nerf sciatique sont le plus souvent causés par le facteur vertébral, c'est-à-dire des modifications pathologiques des structures ligamento-articulaires et des disques intervertébraux de la colonne lombo-sacrée (hernie discale, sténose vertébrale, ostéochondrose, spondylolisthésis, etc.).

Cependant, dans certains cas, la compression du nerf sciatique est causée par un facteur extravertébral - une atteinte nerveuse entre le muscle piriforme contracté spastiquement et le ligament sacro-épineux (Fig. Ci-dessous) ou dans une autre variante du développement du nerf sciatique (lorsque le nerf passe directement à travers le muscle) - compression du nerf sciatique par une altération en forme de poire muscle.

La compression du nerf sciatique par le muscle piriforme se produit selon le mécanisme du syndrome du tunnel et forme des manifestations cliniques spécifiques, qui sont incluses dans le concept du syndrome du piriforme, et dans la vie quotidienne - nerf pincé dans l'articulation de la hanche, qui fait l'objet de cet article. Par neuropathie tunnel, on entend une lésion d'un nerf périphérique de genèse non inflammatoire, se développant sous l'influence de la compression et de l'ischémie.

Pathogénèse

La base du développement de la compression du nerf sciatique dans le syndrome du piriforme est le plus souvent le facteur réflexe, qui résulte du développement d'un gonflement des fibres entre le ligament sacro-épineux et le muscle piriforme contracté (spasmodique), qui provoque une irritation du nerf sciatique. L'histamine, la prostaglandine, la bradykinine, qui sont constamment libérées lors des spasmes piriformes, contribuent au développement du processus inflammatoire et à la formation d'un cercle vicieux de «spasme - douleur - inflammation».

Classification

  • Compression primaire du nerf sciatique due à des dommages au tissu musculaire lui-même (blessures d'origines diverses, surcharge physique).
  • Secondaire - en raison de changements pathologiques dans les structures ligamento-articulaires et les disques intervertébraux de la colonne lombo-sacrée, des articulations de la hanche, des maladies des organes pelviens.

Les causes

Les raisons du développement d'un spasme pathologique persistant du muscle piriforme et de ses modifications (épaississement de son abdomen) peuvent être:

  • Syndrome de douleur myofasciale causé par des blessures de divers types (injections de médicaments infructueuses, muscles pelviens meurtris / étirés).
  • Surcharge statique / dynamique chronique (restant longtemps dans la même position, stress physique élevé sur les muscles pelviens).
  • Syndrome du bassin tordu d'origines diverses (longueurs différentes des membres inférieurs, scoliose en forme de S).
  • Blocus de la fonction de l'articulation sacro-iliaque.
  • Pathologie de la hanche (coxarthrose).
  • Maladies de nature infectieuse et inflammatoire (maladies gynécologiques) / pathologie de la zone urogénitale, contribuant au spasme réflexe du muscle piriforme.
  • Hypothermie pelvienne.
  • Pathologie vertébrogène (ostéochondrose des lombo-sacrées, dorsopathies lombo-sacrées, sténose lombaire).

Symptômes d'atteinte au nerf sciatique

Tous les symptômes de pincement du nerf sciatique peuvent être divisés en manifestations locales et signes immédiats de compression du nerf sciatique. Les symptômes locaux de pincement du nerf dans l'articulation de la hanche se manifestent par des douleurs douloureuses / tirantes dans les fesses, les articulations sacro-iliaques et de la hanche, dont l'intensité augmente lorsque la hanche est amenée, en position debout, accroupie, accroupie, marchant, mais en position assise / couchée avec les jambes écartées, la douleur diminue. Le syndrome du piriforme s'accompagne souvent de troubles mineurs du sphincter, qui se manifestent par une pause avant la miction.

Les symptômes immédiats de la compression du nerf sciatique dans l'espace sous-piriforme et les vaisseaux adjacents sont:

  • Douleur sourde à la cuisse avec une couleur végétative caractéristique (sensation de froid, de brûlure, de raideur).
  • Irradiation de la douleur le plus souvent le long de la zone d'innervation des nerfs tibiaux / péroniers ou dans toute la jambe.
  • Diminution de la sensibilité de surface, moins souvent - réflexe d'Achille.
  • Avec l'implication prédominante des fibres formant le nerf tibial dans le processus pathologique, le syndrome douloureux est localisé dans les muscles du mollet de la jambe inférieure et s'intensifie lors de la marche.

Avec une compression simultanée du nerf sciatique de l'artère fessière inférieure, un spasme aigu des vaisseaux du membre inférieur est noté, ce qui conduit au développement d'une claudication intermittente avec la nécessité pour le patient de s'arrêter périodiquement pendant la marche, un engourdissement des doigts et une pâleur sévère de la peau de la jambe.

Tests et diagnostics

Le diagnostic du syndrome du piriforme est établi sur la base de plaintes caractéristiques et de tests cliniques, permettant d'identifier les symptômes spécifiques de la maladie. En tant que méthodes de recherche instrumentales, les données d'électromyographie, de tomodensitométrie et d'imagerie par résonance magnétique peuvent être utilisées, ce qui permet d'identifier les changements myopathiques et neuropathiques caractéristiques et une augmentation de la taille d'un tissu en forme de poire.

Traitement, nerf sciatique pincé

Afin de guérir un nerf pincé dans l'articulation de la hanche, des méthodes thérapeutiques médicamenteuses et non médicamenteuses sont utilisées.

Médicament pour atteinte nerveuse

En cas de douleur extrêmement intense, des médicaments à effet prononcé peuvent être prescrits - Tramadol, Dexalgin (injections intramusculaires). Cependant, lors de la prescription d'anti-inflammatoires non stéroïdiens, il convient de se souvenir de leur effet négatif sur le tractus gastro-intestinal et, en cas de problèmes correspondants, le patient doit prescrire des inhibiteurs sélectifs de la COX-2 (Nimesulide, Ketorol, Celecoxib, Celebrex) qui n'ont pas d'effet significatif sur le tractus gastro-intestinal..

Les relaxants musculaires, de préférence d'action centrale (Baclofène / Tolpérisone), doivent être inclus dans la thérapie complexe pour le soulagement de la douleur, ce qui aide à réduire la tension musculaire, brisant le cercle vicieux formé dans cette maladie "douleur - spasme musculaire - douleur".

Un composant obligatoire du traitement est les vitamines neurotropes du groupe B, à la fois sous forme de vitamines individuelles et sous forme de préparations combinées (Neurobion, Milgamma). Si nécessaire, des médicaments contenant des nucléotides de pyrimidine (Celtican) sont prescrits pour renforcer l'effet analgésique.

Pour arrêter le spasme du muscle piriforme, il peut être bloqué. Comme le montre la pratique, le blocage musculaire est une méthode extrêmement efficace de soulagement de la douleur. Un anesthésique (lidocaïne, procaïne) avec des corticostéroïdes (dexaméthasone / hydrocortisone) est utilisé pour le réaliser..

En règle générale, 3-4 blocages suffisent (faites 1 fois en 3 jours). En outre, pour le soulagement de l'inflammation, de l'œdème et de la douleur, les glucocorticoïdes peuvent être prescrits par injection directement dans l'abdomen du muscle piriforme. Particulièrement efficace est l'utilisation d'un médicament à deux composants avec une action prolongée prononcée (Depos).

Les médicaments peuvent être utilisés sous diverses formes thérapeutiques. En cas de douleur non exprimée en dehors de la période aiguë, les crèmes, les gels et les onguents peuvent être largement utilisés, qui doivent nécessairement contenir un composant anti-inflammatoire - kétoprofène / diclofénac (gel de kétoprofène, gel de Dicloran, gel de kétoprom, gel de Fastum, gel de Diclac, Voltaren, pommade à l'indométhacine, crème de butadion Ibu ) Dans la période aiguë avec douleur intense, la préférence doit être donnée aux injections intramusculaires.

Il est également recommandé de prescrire des médicaments de thérapie neurométabolique afin d'améliorer le trophisme musculaire. Quelles injections sont effectuées lorsque le nerf sciatique est pincé pour normaliser le trophisme? En règle générale, Actovegin IM est prescrit à cette fin en association avec des vitamines B, ainsi que des nucléotides pyrimidiques.

En cas de transition d'un processus aigu vers un processus chronique, se manifestant par des douleurs récurrentes sur une longue période, pour la prévention du développement d'un état dépressif, la nomination d'antidépresseurs est requise pour une cure de 3-4 mois (Venlafaxine, Duloxetine, Amitriptyline).

Traitement non médicamenteux

Elle est réalisée en période de rémission et vise des effets locaux sur les muscles pelviens et lombaires (correction manuelle du bassin, relâchement myofascial, massage kinésio des tissus profonds, exercices thérapeutiques) et correction de l'appareil musculo-ligamentaire des muscles impliqués dans le processus pathologique (relaxation musculaire post-isométrique, relâchement myofascial, exercices d'étirement / détente et renforcement musculaire).

Le massage avec pincement du nerf sciatique (segmentaire, classique, massage myofascial du tissu conjonctif) est une procédure extrêmement efficace pour soulager les spasmes des muscles et du fascia. La relaxation postisométrique du muscle piriforme est largement utilisée, basée sur des exercices d'abduction / rotation externe de la cuisse, de gymnastique médicale (gymnastique d'auteur selon Williams), de natation médicale, de yoga, d'entraînement sur simulateurs, de natation.

Traitement du nerf sciatique pincé à la maison

Est-il possible, comment traiter et comment traiter le pincement du nerf sciatique et ses manifestations à la maison - une question fréquemment posée dans divers forums. Sur diverses ressources Web, si vous le souhaitez, vous pouvez trouver de nombreux exercices vidéo pour pincer le nerf sciatique avec les commentaires des auteurs, ainsi qu'une charge spéciale pour l'étirement des muscles pelviens, qui est recommandée pour être effectuée. Certains de leurs exercices sont donnés ci-dessus..

Cependant, la vidéo ne donne pas toujours une image complète de la bonne technique pour effectuer l'exercice lorsque le nerf sciatique est pincé dans la fesse, donc la meilleure option serait de visiter le bureau du LFK, où vous pouvez maîtriser la technique d'exercice sous la direction d'un spécialiste et ensuite seulement le faire vous-même à la maison.

Médicament

  • Médicaments à effet analgésique (Analgin, Paracetamol, Dexalgin, Tramadol, Tramal).
  • Anesthésiques (Lidocaïne, Novocaïne).
  • AINS (diclofénac, méloxicam, ibuprofène, indométhacine, kétoprofène, dicloberl, flamax).
  • Inhibiteurs sélectifs de COX-2 (Celebrex, nimésulide, kétorol, célécoxib).
  • Relaxants musculaires (Dysport, Baclosan, Midokalm, Tolperizon, Baclofen).
  • Anesthésiques (Lidocaïne, Procaïne).
  • Vitamines (B1, B6, B12, Neurobion, Milgamma).
  • Corticostéroïdes (Depo-Medrol, Dexamethasone, Depos, Hydrocortisone).
  • Préparations d'action neurométabolique (Actovegin, Neurobion).

Procédures et opérations

Dans la période aiguë, l'électrophorèse, la phonorèse, les courants diadynamiques, les champs micro-ondes, la magnétothérapie, l'irradiation UV et l'acupuncture sont indiqués. Pendant la rémission - massage, kinésithérapie, magnétothérapie au laser, photothérapie, acupuncture, procédures thermiques (boue, ozokérite), électrophorèse ATP, massage sous-marin, thérapie par l'exercice.

Nerf sciatique pincé pendant la grossesse

Le pincement du nerf sciatique chez les femmes pendant l'accouchement et pendant la grossesse est assez fréquent, en raison de:

  • Une augmentation significative de la charge sur l'appareil musculo-ligamentaire du bassin, causée par la pression de l'utérus élargi sur les organes et les tissus voisins.
  • Un ensemble précis de leur propre poids, en particulier lors de grossesses multiples.
  • Hypothermie pelvienne.
  • Manque d'activité physique sur le corps d'une femme.

Les symptômes de pincement chez les femmes pendant la grossesse sont similaires, mais souvent la violation simultanée du nerf sacré se produit également, ce qui forme des symptômes supplémentaires sous forme de douleur dans la zone de son innervation (de l'anus dans tout le périnée, y compris les organes génitaux externes).

Dans le même temps, le traitement du pincement du nerf sciatique pendant la grossesse est plus compliqué, en particulier dans la période aiguë, lorsque les symptômes du pincement sont graves, car le médecin est limité dans la prescription de médicaments. Par conséquent, le traitement pendant la grossesse est effectué avec beaucoup de soin et principalement sans utilisation de médicaments puissants, dont la décision d'utilisation est décidée par le médecin dans chaque cas. Des massages pour les femmes enceintes et des exercices d'étirement des muscles piriformes et des cuisses sont illustrés (Fig. Ci-dessous).

Régime

Il n'y a pas de régime spécialement conçu.

La prévention

La prévention de l'atteinte du nerf sciatique comprend la prévention de la surcharge musculaire, des blessures traumatiques des muscles du bassin et de la région sacro-lombaire, l'ostéochondrose de la colonne vertébrale, la correction des anomalies musculo-squelettiques des membres inférieurs / du bassin, la détection et le traitement en temps opportun des maladies vertébrogènes, ainsi que la prévention de la récurrence des atteintes en éliminant les efforts physiques élevés exercices physiques réguliers, sports, cours de massage.

Conséquences et complications

Lorsque le processus est chronique, la douleur peut provoquer une labilité émotionnelle, une dépression, des troubles du sommeil, une fatigue accrue et une capacité de travail limitée..

Prévoir

En général, avec un traitement et une réadaptation adéquats, le pronostic est favorable avec une récupération complète de la capacité de travail, cependant, la durée de la récupération peut varier considérablement.

Liste des sources

  • Barinov A.N. Neuropathies tunnels: justification de la thérapie pathogénique / A.N. Barinov // Docteur. - 2012. - n ° 4. - art. 31-37.
  • Yakhno N.N. Douleur neuropathique: caractéristiques de la clinique, diagnostic et traitement / N.N. Yakhno, A.N. Barinov // Docteur. - 2007. - n ° 3. - art. 16-22.
  • Kukushkin M. L. Mécanismes physiopathologiques des syndromes douloureux. Douleur. 2003. No 1. S. 5-13.
  • Syndrome de Piriformis / Romanenko V.I., Romanenko I.V., Romanenko Yu.I. // International Neurological Journal. - 2014.
  • Belova A.N., Shepetova O.N. Lignes directrices pour la réadaptation des patients atteints de troubles moteurs. M., 1998.S. 221.

Formation: diplômé de l'école de médecine de Sverdlovsk (1968 - 1971) avec un diplôme d'ambulancier paramédical. Il est diplômé de l'Institut médical de Donetsk (1975 - 1981) avec un diplôme d'épidémiologiste, hygiéniste. Il a fait des études de troisième cycle à l'Institut central de recherche en épidémiologie de Moscou (1986 - 1989). Diplôme universitaire - Candidat en sciences médicales (diplôme délivré en 1989, défense - Institut central de recherche en épidémiologie, Moscou). Nombreux cours de formation continue en épidémiologie et maladies infectieuses.

Expérience professionnelle: Travail en tant que chef du département de désinfection et stérilisation 1981 - 1992 Travail en tant que chef du département des infections particulièrement dangereuses 1992 - 2010 Enseignement au Medical Institute 2010 - 2013.

Comment traiter les pincements du nerf sciatique?

Tout nerf pincé dans la colonne vertébrale est difficile à tolérer, en plus il est dangereux. Le nerf pincé de la région lombo-sacrée est un phénomène plus courant. À la suite du pincement du nerf sciatique, une inflammation se produit - une telle maladie est appelée "sciatique".

Cela est dû au fait que ce nerf traverse toute la région vertébrale et descend les jambes. De plus, c'est dans cette zone que se situe le nombre maximum de racines nerveuses. Il y a une augmentation de la douleur avec une étape élémentaire, provoquant un inconfort sévère dans la position habituelle.

Inflammation du nerf sciatique

Dans le corps humain, le nerf est situé sur les côtés gauche et droit du bas du dos et passe à travers les muscles des jambes jusqu'aux doigts. L'un des deux nerfs est généralement enflammé.

Le groupe à risque comprend:

  • Les travailleurs dont l'entreprise implique un travail physique intense. Par exemple, déménageurs, constructeurs, travailleurs agricoles, mineurs.
  • Les personnes atteintes de maladies qui provoquent des dommages aux terminaisons nerveuses. Il s'agit notamment des patients diabétiques ou alcooliques chroniques..
  • Femmes enceintes. Après 25 semaines de grossesse, la gravité de l'abdomen exerce une pression sur les nœuds nerveux de la colonne vertébrale, par conséquent, elle peut entraîner un pincement.
  • Les gens après 30 ans. Ils commencent à user les disques intervertébraux, d'où le risque d'ostéochondrose et de hernie de la colonne vertébrale.

Vous trouverez ici un article similaire sur le traitement du nerf sciatique.

Les causes de la maladie

Une personne, en principe, ne peut pas contrôler les changements dans le tonus des muscles du dos et des fesses, dont les spasmes entraînent des douleurs.

Parmi les différentes bases, en raison desquelles il est possible de pincer le nerf sciatique, il convient de distinguer les suivantes:

  • Distorsion et déformation du disque intervertébral causées par l'ostéochondrose. 90% des patients atteints d'ostéochondrose ont présenté des pincements. La manifestation s'explique par le processus inflammatoire du nerf, qui passe par les extrémités sacrées. Lorsque l'une des racines nerveuses est comprimée, une douleur aiguë se produit.
  • Une hernie de la colonne lombaire, c'est-à-dire prolapsus des disques au-delà de la colonne vertébrale. C'est la cause la plus populaire du développement de la sciatique et apparaît finalement de l'ostéochondrose. Il procède du fait que la hernie comprime les nœuds nerveux émergeant du foramen intervertébral et que des attaques de brûlures aiguës se développent.
  • Augmentation du stress sur la colonne vertébrale. Ce phénomène se produit après la 25e semaine de grossesse. La charge sur les vertèbres de la femme augmente en raison de la prise de poids et d'un décalage dans le centre de gravité, la colonne vertébrale dévie en arrière. La gravité entraîne une tension musculaire.
  • Déplacement (mouvement) des disques intervertébraux les uns par rapport aux autres. La maladie est appelée "spondylolisthésis" et peut être congénitale et acquise dans la nature (microtraumatisme de la colonne vertébrale). En raison de la pression sur les nœuds nerveux, un pincement se forme. Un groupe de personnes qui en souffrent sont généralement des gymnastes. À propos du déplacement du sacrum, des symptômes, lire ici.
  • Rétrécissement du canal rachidien (sténose). En règle générale, la maladie dans ce cas est chronique. Elle peut être causée par une ischémie, une augmentation de la pression épidurale, en raison de laquelle les terminaisons nerveuses de la colonne vertébrale sont comprimées. Les excroissances sur la colonne vertébrale forment des ostéophytes, ce qui entraîne une sténose.
  • Tumeurs Le pourcentage de survenue de la maladie à la suite du néoplasme est extrêmement faible, mais il a aussi sa place. Une telle douleur se manifeste de façon continue. La douleur provient des propres tissus du nerf sciatique et des tissus environnants..
  • Maladies infectieuses de la région pelvienne. Maladies associées aux infections pelviennes. Par exemple, la tuberculose, l'herpès zoster, la brucellose. Dans ce cas, les toxines et les microbes des tissus enflammés enflamment le nerf.
  • Hypothermie. Ce type de cause est lié à l'inflammation aseptique dans la névralgie..
  • Blessures et abcès.
  • Surpoids.

La maladie a rarement une seule cause. La pratique montre que la maladie couvre la plupart des personnes âgées. Il en résulte des troubles liés à l'âge des vaisseaux sanguins, de la colonne vertébrale, etc..

Symptômes et manifestations de la maladie

Le nerf sciatique pincé provoque une douleur aiguë, un engourdissement dans le corps. Habituellement, la douleur se manifeste d'un côté. Selon le degré de pincement de la fibre nerveuse, la douleur peut pénétrer le bas de la jambe, le fessier, les doigts et les orteils. En conséquence, une personne ne peut pas marcher, s'asseoir et s'allonger longtemps. Lorsque la situation s'aggrave, les symptômes sont plus marqués.

Il existe de nombreux signes de la maladie:

  • Douleur douloureuse dans le bas du dos, augmentant, par exemple, lors de la pratique d'un sport;
  • Douleur qui s'étend sur toute la jambe;
  • Diminution de la sensibilité des jambes, de l'engourdissement et des picotements de l'intérieur de la cuisse de la jambe;
  • Abaissement du réflexe tendineux à l'impact;
  • Boiterie sur une jambe et blanchiment de la jambe;
  • Impuissance et lourdeur dans les hanches et le bas des jambes;
  • Contraction des muscles de la cuisse;
  • Abaissement de l'agilité des pieds, des phalanges des doigts et du genou;
  • Augmentation de la douleur pendant les éternuements, les rires, la toux;
  • La douleur accompagne la transpiration des jambes, une démarche altérée, des difficultés à plier les genoux, les orteils et les pieds qui tournent.

Diagnostic de pincement du nerf sciatique

Si la cause profonde n'est pas trouvée, la sciatique reviendra périodiquement. Sur cette base, il est nécessaire de consulter un médecin qui déterminera si les réflexes tendineux et leur sensibilité sont altérés. De plus, il prendra des photos sur l'équipement nécessaire. Pour prescrire le traitement correct, un diagnostic complet doit être posé..

Le médecin peut proposer au patient les examens suivants:

  1. Radiographie de la colonne vertébrale: permet de détecter l'ostéochondrose, le spondylolisthésis, la sténose. Il permet de réfuter ou de prouver les modifications osseuses de la colonne vertébrale.
  2. La tomodensitométrie de la colonne vertébrale (TDM) est la meilleure méthode aux rayons X qui diagnostique la courbure de la colonne vertébrale;
  3. Pour les contre-indications à la TDM, l'imagerie par résonance magnétique (IRM) est utilisée. Montre une image réelle des causes de la maladie et aide à les traiter plus efficacement;
  4. L'examen échographique (dans d'autres cas, CT) des organes vous permet d'identifier ou de réfuter les doutes sur une hernie du disque intervertébral;
  5. Numérisation de radio-isotopes sous l'hypothèse d'une tumeur. Il est indiqué pour les personnes dépendantes de corticostéroïdes et les personnes infectées par le VIH..

Premiers soins pour nerf pincé

Si un pincement est suspecté, les premiers soins doivent être prodigués au patient. Si les anti-inflammatoires ne soulagent pas la douleur dans les 2-3 jours, vous devriez consulter un spécialiste qui comprendra le problème et établira un schéma de traitement clair. N'effectuez pas d'auto-traitement - cela est lourd d'aggravation de la maladie.

Tout d'abord, lorsqu'un nerf est pincé, accompagné d'une douleur aiguë, il est nécessaire d'appeler une ambulance. Au mieux de leurs capacités, avant l'arrivée des médecins, il est nécessaire d'alléger l'état du patient.

Quelles mesures doivent être prises lors d'une attaque:

  1. Tout d'abord, vous devez rassurer une personne et la mettre sur un plan plat, lisse et dur. Le patient lui-même doit prendre une pose dans laquelle il est plus à l'aise;
  2. S'il n'y a pas de contre-indications, vous devez prendre des analgésiques anti-inflammatoires (par exemple, Nise, Ibuprofen, Diclofenac et autres). Dans certaines situations stressantes, buvez des sédatifs;
  3. Ne bougez pas, ne déplacez pas le patient pour éviter de le serrer et éviter un gonflement à l'avenir;

Traitement sous la supervision d'un spécialiste

En règle générale, il est impossible de guérir complètement la maladie, le traitement se résume à une anesthésie temporaire. Si la douleur ne diminue pas 2-3 jours, vous devriez consulter un médecin - un neurologue ou un vertébrologue. Après le diagnostic et un diagnostic précis, le médecin prescrit une thérapie.

Pour en savoir plus sur la façon de guérir le nerf sciatique à la maison, cliquez ici..

Pour récupérer rapidement et améliorer l'effet, un traitement complexe doit être utilisé, y compris des médicaments et de la physiothérapie.

Le traitement médicamenteux comprend:

  1. L'apport de vitamines B et E. Fournit une nutrition à la zone endommagée. Assurez-vous de prescrire des pilules et des onguents anti-inflammatoires, des antispasmodiques visant à réduire la douleur;
  2. Des analgésiques sont prescrits en cas de douleur intense. Ils sont nécessaires si d'autres médicaments ne produisent aucun effet;
  3. Pour nourrir le tissu cartilagineux et le restaurer rapidement, le médecin peut prescrire des chondroprotecteurs. Médicaments nootropes prescrits pour la réhabilitation de la circulation cérébrale.

Pour prendre des médicaments, vous avez besoin d'une consultation préalable avec un spécialiste, car les pilules peuvent provoquer des effets indésirables, tels que somnolence, distraction, perte d'attention.

La physiothérapie comprend:

  • Acupuncture;
  • Hirudothérapie (traitement avec sangsues);
  • Acupression ou massage sous vide;
  • Magnétothérapie;
  • Thérapie manuelle (une contre-indication est une hernie intervertébrale);
  • Bains de paraffine;
  • UHF - thérapie;
  • Phonophorèse et électrophorèse avec des médicaments.

La maladie ne peut pas être traitée exclusivement par la méthode médicinale, la physiothérapie est donc une excellente alternative pour soulager la douleur et les crampes. Il est efficace si vous terminez le cours complet, au moins dix et parfois quinze sessions..

Médicament pour la sciatique

Lors du traitement à domicile, les médicaments suivants sont utilisés:

  1. La principale forme de médicaments utilisés dans le traitement du pincement est les anti-inflammatoires non stéroïdiens: indométacine, ibuprofène, piroxicam, dexalgin, kétoprofène. Pour commencer, ils sont utilisés comme injections dans le muscle, après quoi ils prennent des pilules. Il est possible de compléter le traitement avec une pommade: Voltaren, Diclofenac.
  2. Ces médicaments sont pris conjointement avec des médicaments antiacides qui ne violent pas la muqueuse gastrique: la ranitidine, le rabéprazole sont utilisés avec Almagel, Fosfalugel ou Maaloks
  3. Vitamines du groupe B pour aider à détendre les muscles spasmodiques.
  4. En cas de fortes brûlures, des injections de novocaïne sont administrées.

Traitement à domicile

À condition que la maladie soit causée par des spasmes musculaires, vous pouvez faire de la gymnastique après une douche chaude. Inclinable d'avant en arrière, gauche et droite.

Il ne sera pas superflu d'appliquer de la glace (de préférence sèche de la pharmacie) toutes les deux heures pendant 15 minutes. Si la fesse fait mal, l'affaissement sur la barre horizontale aidera à réduire la douleur, à soulever les genoux et à détendre les muscles. Lisez à propos des médicaments relaxants ici..

Remèdes populaires:

  1. Compresse d'huile: enduisez la zone endommagée d'huile végétale, appliquez de la cire d'abeille fondue dans un bain-marie. Envelopper de papier d'aluminium et d'une serviette chaude. Garder son calme.
  2. Préparez la teinture pour le broyage et appliquez localement. Vodka pour des bourgeons de pin, des branches de conifères et des fleurs de pissenlit. Insistez deux semaines dans un endroit sombre.

Prévention des maladies

Il est long et difficile de traiter les nerfs pincés, mais cela peut être fait si des mesures de prévention de la maladie sont suivies. Ceux qui ont déjà souffert de cette douleur doivent simplement suivre les activités suivantes.

Les principales méthodes de prévention:

  • Utilisez des oreillers et des matelas orthopédiques;
  • Ne vous asseyez pas sur des chaises basses moelleuses;
  • Au travail, assurez-vous de faire des pauses, de vous lever, de vous promener;
  • Pour visiter la piscine, les cours de yoga, le jogging sont utiles;
  • Suivez un cours de massage thérapeutique sous la supervision d'un spécialiste;
  • Ne soulevez pas de poids;
  • Évitez l'hypothermie;
  • Effectuer des exercices pour soutenir le tonus musculaire.

Les exercices pour maintenir le tonus musculaire ne doivent être effectués qu'en rémission:

  1. Allongez-vous sur une surface dure, jetez vos jambes sur n'importe quelle surface à un angle de 90 degrés, par exemple, sur un mur. Cajolez les muscles fessiers. Dans cette position, passez 10 minutes. L'exercice doit être effectué quotidiennement plusieurs fois..
  2. Assis lentement sur vos talons, essayant progressivement de vous pencher en avant. Essayez de toucher le sol avec vos mains.
  3. Asseyez-vous sur vos talons, écartez vos bras sur les côtés et prenez-le dans votre dos le plus loin possible. Revenez à la position de départ. Répéter.
  4. Allongez-vous sur une surface dure, tout en expirant, appuyez vos genoux contre votre poitrine et saisissez-les. Inspirez et appuyez vos genoux contre votre front. Maintenez la position pendant quelques minutes.

Si après quelques jours, les exercices ne causent pas d'inconfort, ajoutez les exercices suivants:

  1. "Bicyclette". Augmentation progressive du mouvement et de la vitesse;
  2. Demi-squats avec les jambes écartées. Le tabouret doit être utilisé comme support;
  3. La rotation des hanches en douceur dans un cercle;
  4. Marcher sur les fesses: déplacer les fesses de haut en bas.

L'une des principales méthodes pour empêcher le pincement est le mouvement. Vous ne devez pas vous asseoir ou vous allonger pendant longtemps, vous devez marcher davantage, pratiquer un sport léger.