logo

Kyste dans la colonne vertébrale

Tout néoplasme dans le corps, même bénin, peut être dangereux pour la santé, car il perturbe les processus vitaux. Le plus commun d'entre eux est un kyste - une cavité délimitée par des murs et remplie de liquide. Il peut être localisé dans n'importe quelle partie du corps, même dans la colonne vertébrale. Un kyste de la colonne vertébrale est une pathologie assez rare. Elle peut être congénitale ou acquise. Il ne peut être traité avec des méthodes conservatrices qu'au stade initial. Mais le problème est qu'à l'heure actuelle, cela ne provoque aucun inconfort. Par conséquent, la plupart des patients consultent un médecin dans les cas avancés lorsqu'un traitement chirurgical est nécessaire.

caractéristiques générales

Un kyste se forme assez rarement sur la colonne vertébrale. Il s'agit d'un néoplasme bénin, qui est un sac rempli de sang ou de liquide synovial. Un kyste se forme après une hémorragie ou en raison d'une violation de la structure du tissu osseux. Le plus souvent, il est localisé sur les arcs ou les processus des vertèbres, et très rarement dans le corps de la colonne vertébrale.

Cette pathologie est parfois diagnostiquée par hasard, lors d'une radiographie ou d'une tomodensitométrie de la colonne vertébrale. Ce n'est que dans la moitié des cas que le patient consulte un médecin au sujet des symptômes causés par cette tumeur particulière. Souvent, il est également congénital, bien qu'il ne puisse pas être détecté immédiatement après la naissance, mais se développe progressivement.

Bien que cette maladie soit rare, elle peut entraîner de graves conséquences. Et le traitement chirurgical est le plus souvent nécessaire. Par conséquent, il est préférable de prévenir l'apparition d'une tumeur. Pour ce faire, vous devez renforcer le corset musculaire du dos, ne pas exposer la colonne vertébrale à des charges accrues, ne pas soulever de poids. Pour dormir et s'asseoir, il est préférable d'utiliser des appareils orthopédiques. Il est également important d'éviter les blessures, de fournir au corps tous les oligo-éléments nécessaires et de bouger davantage..

Localisation

Un kyste sur la colonne vertébrale peut être localisé n'importe où. Mais le plus souvent, il est diagnostiqué dans la région lombo-sacrée ou cervicale. Cela est dû au fait que ces zones de la colonne vertébrale sont soumises à l'effort physique le plus important, par conséquent, les blessures ou les processus inflammatoires se produisent le plus souvent ici..

Sur la colonne cervicale, un kyste peut se former même avec une irritation constante avec des colliers raides de vêtements ou de cravates. Mais généralement, une telle tumeur apparaît chez les personnes qui passent longtemps à table avec la tête inclinée. Une tension musculaire constante dans la zone du col cervical entraîne un processus inflammatoire et une tumeur peut se former.

En raison de l'augmentation du stress dans un mode de vie sédentaire, un kyste se forme souvent dans la colonne lombaire. Cela peut être causé par des blessures, des charges lourdes, des sauts à vos pieds d'une hauteur ou une chute sur le dos. Chez les femmes, une telle tumeur apparaît souvent pendant la grossesse..

Dans la colonne thoracique, un kyste apparaît principalement après des blessures ou lorsque la colonne vertébrale est pliée, conduisant à une mauvaise répartition de la charge entre les vertèbres.

Variétés

Un kyste dans la colonne vertébrale peut être vrai ou faux. De plus, les deux variétés peuvent être dangereuses. De plus, ces néoplasmes se distinguent par leur origine. Souvent, un kyste est une pathologie congénitale, mais peut apparaître après l'influence de facteurs négatifs sur la colonne vertébrale.

Ces néoplasmes diffèrent également par leur contenu, les raisons de leur apparition ou leur localisation. Le plus dangereux est le kyste périneural. Il est formé dans la lumière du canal rachidien et est rempli de liquide céphalorachidien. Une telle formation, même de petite taille, provoque immédiatement une gêne. Les symptômes peuvent ressembler à une sténose vertébrale ou à une hernie de la colonne vertébrale..

Parfois, cette formation est appelée kyste arachnoïdien. Il s'agit souvent d'une pathologie congénitale résultant de l'expansion des nerfs rachidiens. Mais la cause de son apparition peut également être un traumatisme ou un processus inflammatoire. Les symptômes d'une telle tumeur sont principalement neurologiques.

Le kyste périarticulaire se forme le plus souvent après des blessures. Cette pathologie ne se rencontre que chez l'adulte, le plus souvent chez les personnes âgées. Il est souvent localisé dans les parties supérieures et moyennes de la colonne vertébrale. Son apparence est associée à des lésions inflammatoires des tissus dues à un traumatisme ou à une hémorragie..

Un kyste synovial est un type de kyste périarticulaire qui apparaît dans la zone de l'articulation intervertébrale. Il est rempli de liquide synovial. Il est plus facile de se débarrasser d'une telle tumeur par des méthodes conservatrices si le traitement est commencé à temps. Elle peut être congénitale ou acquise à la suite d'un traumatisme..

Qu'est-ce qu'un kyste ganglionnaire souvent découvert par des personnes menant une vie sédentaire et passant beaucoup de temps à un bureau ou à un ordinateur. Cette formation est également diagnostiquée chez ceux qui exposent constamment la colonne vertébrale à un effort physique accru. Par conséquent, un tel kyste apparaît le plus souvent dans le col utérin ou lombaire.

La variété la plus rare de cette pathologie est un kyste anévrismal. Il est généralement congénital, il est donc principalement diagnostiqué chez les enfants. Le tissu osseux de la colonne vertébrale est affecté par la tumeur. Cela entraîne un risque accru de fracture, donc l'objectif principal du traitement est de renforcer le corset musculaire.

Raisons de l'apparence

Un kyste congénital est formé à la suite d'une violation des processus de développement intra-utérin. Souvent, il est combiné avec d'autres anomalies dans la structure du squelette, mais peut apparaître de lui-même.

Un kyste acquis a de nombreuses causes différentes:

  • blessures au dos affectant la colonne vertébrale, fractures de compression des vertèbres, ecchymoses, entorse;
  • charges élevées, leur répartition inégale à la colonne vertébrale associée à un travail physique intense ou à la pratique de sports;
  • maladies infectieuses, inflammatoires ou rhumatismales affectant la colonne vertébrale;
  • violation de la posture, entraînant des dommages aux articulations intervertébrales;
  • processus dégénératifs, le plus souvent - ostéochondrose;
  • excès de graisse corporelle dans le dos et l'abdomen;
  • appareil musculo-ligamentaire faible, mode de vie sédentaire;
  • maladies parasitaires;
  • prendre certains médicaments.

On constate que souvent un kyste se trouve chez les enfants et les jeunes. Mais s'il est diagnostiqué dans l'enfance, ce sera une pathologie congénitale. Le kyste acquis chez l'adulte dans environ la moitié des cas se forme après des blessures. L'une des causes courantes est également les maladies rhumatismales ou auto-immunes. Tous les autres facteurs négatifs provoquent rarement des kystes..

Symptômes

Aux premiers stades, la pathologie ne se manifeste pas. Le patient peut ne pas soupçonner pendant de nombreuses années qu'il a un kyste sur la colonne vertébrale, surtout s'il ne se développe pas. Cette formation se retrouve souvent lors de l'examen pour une autre raison. Mais parfois, même une petite formation peut causer de la douleur et d'autres symptômes. Cela dépend du type de kyste, de son emplacement, de la cause de l'apparition.

La principale manifestation d'une telle pathologie est la douleur. De plus, ils peuvent être si forts qu'aucun médicament contre la douleur n'aide. Si le kyste est gros et comprime les terminaisons nerveuses, la douleur se fait sentir dans n'importe quelle position du corps. Il peut se propager aux membres supérieurs ou inférieurs, aux fesses, aux organes abdominaux. Et lorsqu'une tumeur est localisée dans la colonne cervicale, des maux de tête, des étourdissements, des acouphènes et d'autres signes d'accident vasculaire cérébral se produisent.

Même si le kyste n'affecte pas les terminaisons nerveuses, il compressera certainement les tissus mous et les vaisseaux sanguins environnants. Les troubles circulatoires entraînent une ischémie tissulaire, leur sensibilité diminue. Les mains ou les pieds peuvent devenir engourdis, des sensations de picotements, une sensation de course à la chair de poule apparaissent.

Avec la localisation du kyste dans le lombo-sacré, il affecte souvent les organes pelviens. Il peut y avoir une violation de la miction, de la fonction intestinale. Souvent, il y a aussi une faiblesse musculaire, un changement de démarche, le patient a du mal à maintenir l'équilibre.

Qu'est-ce qu'un kyste dangereux

Malgré le fait qu'une telle pathologie ne cause souvent aucun inconfort, c'est une pathologie plutôt dangereuse. Cette tumeur, bien que bénigne, peut donc entraîner de graves complications..

Un kyste qui se forme dans le canal rachidien est particulièrement dangereux. Dans ce cas, il peut comprimer la moelle épinière, entraînant une paralysie des membres. Selon l'emplacement et la taille d'une telle tumeur, elle peut entraîner diverses conséquences négatives:

  • une perturbation de la circulation due à la compression vasculaire entraîne une ischémie tissulaire;
  • les dommages aux terminaisons nerveuses provoquent la parésie ou la paralysie de différents groupes musculaires;
  • affecte le fonctionnement des organes internes;
  • peut entraîner une violation de la circulation cérébrale;
  • provoque souvent un accident vasculaire cérébral ou un infarctus du myocarde.

Caractéristiques du traitement

Avant de prescrire le traitement de la pathologie, le médecin dirige le patient pour examen. Il subit une TDM ou une IRM et une biopsie tissulaire est réalisée. Cela vous permet de déterminer l'emplacement du kyste et sa nature. De plus, des tests sanguins et urinaires, des ultrasons, une radiographie vertébrale peuvent être prescrits. Ce n'est qu'après avoir dressé un tableau complet de la maladie que le médecin choisit des méthodes de traitement.

La thérapie conservatrice n'est possible qu'au stade initial, lorsque la formation est petite et ne provoque pas de symptômes neurologiques. Il est nécessaire de traiter un kyste de manière complète. Les mesures thérapeutiques sont choisies par un neurologue ou un neurochirurgien. Tous devraient viser à soulager l'état du patient et à prévenir les complications..

Commencez le traitement avec des médicaments. Le plus souvent, ce sont des analgésiques et des anti-inflammatoires. Les vitamines B, le calcium, le magnésium et le phosphore sont également nécessaires. Médicaments prescrits qui améliorent la circulation sanguine et ralentissent les processus dégénératifs dans les tissus. De plus, il est important d'éliminer les causes qui ont provoqué l'apparition du kyste. Pour ce faire, il est nécessaire de traiter la maladie sous-jacente. Pour éliminer les effets d'un traumatisme ou d'une augmentation du stress, il est recommandé au patient de porter un corset ou un bandage spécial.

De plus, il est important pour le patient de bien manger, en fournissant au corps tous les oligo-éléments nécessaires. Les procédures physiothérapeutiques sont également efficaces. Le médecin peut prescrire un cours de massage, des exercices de physiothérapie, de réflexologie, de traction traction de la colonne vertébrale. La vaporisation laser, la phonophorèse aident à réduire la taille de la formation..

Mais souvent, il n'est pas possible de se passer de chirurgie. Il est nécessaire si le kyste se développe, exerçant une pression sur les tissus mous ou les racines nerveuses, perturbe la circulation sanguine. Ces complications peuvent être dangereuses, vous devez donc vous débarrasser du kyste. Et cela ne peut se faire que chirurgicalement. L'opération la plus simple consiste à pomper le fluide de la cavité du kyste. Cela permet de se débarrasser des symptômes neurologiques. Mais après une telle intervention, une rechute se produit souvent - le kyste est à nouveau rempli de contenu.

Après la chirurgie, une rééducation est nécessaire. Le patient se voit prescrire du repos au lit, des médicaments pour prévenir l'inflammation, de la physiothérapie. Il est nécessaire de porter un bandage pendant un certain temps, mais progressivement, vous devez augmenter l'activité physique. Des exercices de physiothérapie spéciaux aideront à renforcer le corset musculaire et à prévenir les rechutes.

Les symptômes douloureux peuvent être éliminés avec des remèdes populaires. Mais ils ne doivent être utilisés que dans le cadre d'un traitement complet sur recommandation d'un médecin. Le plus souvent, diverses teintures de plantes médicinales sont utilisées. Racines et feuilles efficaces de bardane, élécampane, potentille, fleurs et feuilles d'acacia, coquille de noix. Souvent utilisé du jus de bardane, qui a des propriétés de purification du sang..

résultats

Un kyste sur la colonne vertébrale est une maladie assez rare mais dangereuse. Ce n'est que parfois qu'il se résout de lui-même, sans gêner le patient. Habituellement, un traitement conservateur complexe ou une intervention chirurgicale est nécessaire. Sans traitement, un kyste peut entraîner des complications dangereuses et provoquer une douleur persistante sévère..

Comment traiter un kyste dans la colonne vertébrale

Le kyste de la colonne vertébrale est une cavité remplie de sang. La tumeur se forme sur un fond d'hémorragie, ou elle provoque un trouble hypodynamique de l'os. L'emplacement du néoplasme est diverses parties de la colonne vertébrale, à partir du cou jusqu'au bas du dos. Parfois, le kyste est situé dans la voûte, les racines ou le corps de la vertèbre. Un kyste provoque souvent une douleur chronique, mais se produit parfois sans signes cliniques.

Qu'est-ce qu'un kyste sur la colonne vertébrale, comment le traiter et comment il est dangereux, vous apprendrez de notre article.

Causes d'une tumeur

Le développement de processus pathologiques est provoqué par divers facteurs. Les médecins identifient les causes congénitales et génétiques des kystes de la colonne vertébrale, ainsi que les blessures et l'effet de certains médicaments. Il est important d'établir la cause exacte afin de choisir le traitement le plus efficace..

  1. Processus inflammatoires d'origines diverses - infectieux, post-traumatique, aseptique.
  2. Charge excessive sur la colonne vertébrale. Ils affectent négativement le tissu cartilagineux des disques intervertébraux de l'appareil ligamentaire et musculaire, provoquant sa déformation.
  3. Mauvaise répartition de la charge.
  4. Courbure de la colonne vertébrale, accompagnée d'une déformation des vaisseaux intervertébraux non vertébraux.
  5. Lieu de travail et de couchage non organisé.
  6. en surpoids.
  7. Long séjour d'une personne en position assise, lorsque certaines parties du corps sont tendues.
  8. Infection parasitaire de la colonne vertébrale.
  9. Blessures.
  10. Mauvais style de vie sans effort physique régulier.

Dans certaines situations, les enfants reçoivent un diagnostic de kyste congénital, qui s'est formé au cours de la période utérine du développement du bébé. Les formations acquises de moins de 12 ans sont rares.

Chez un adulte, un kyste se développe le plus souvent à la suite d'un traumatisme, en raison de déformations ou de changements dégénératifs de la colonne vertébrale. L'inflammation rhumatoïde contribue également au développement de processus pathologiques..

Image clinique

Les premiers signes de formation de kystes peuvent apparaître longtemps après le début de la maladie. Dans certaines situations, des changements pathologiques se produisent aux premiers stades. Le médecin vous expliquera en détail les symptômes et les causes des kystes de la colonne vertébrale. Il choisira un traitement efficace, en tenant compte des caractéristiques individuelles du corps du patient et de l'évolution des processus pathologiques.

Signes cliniques courants des kystes rachidiens:

  1. Syndrome douloureux. Les sensations dérangent au lieu de formation du phoque. À mesure que les processus pathologiques progressent, la douleur se propage aux fesses et aux jambes. Elle inquiète une personne lors des mouvements et dans un état calme..
  2. Vertiges.
  3. Bruit dans les oreilles.
  4. Mal de crâne.
  5. Troubles neurologiques.
  6. Les membres supérieurs et inférieurs deviennent engourdis, une sensation de chair de poule et des problèmes de sensibilité apparaissent.
  7. Troubles intestinaux, système génito-urinaire.

Une tumeur progressive provoque une faiblesse musculaire des membres inférieurs, après quoi une boiterie apparaît. Les médecins diagnostiquent un trouble vestibulaire.

Un kyste de la colonne cervicale est souvent formé du fait qu'une personne porte des vêtements inconfortables. Le plus souvent, la tumeur est diagnostiquée chez les représentants du sexe le plus fort, car ils mettent des chemises avec un col serré ou une cravate. Dans cette situation, les patients se plaignent d'un mal de tête, d'une sensation de satiété à l'intérieur de la tête. Audition, changements de vision, vertiges, saignements de nez.

Le kyste de la colonne lombo-sacrée à un stade précoce de développement s'accompagne d'un inconfort dans les jambes. Le symptôme est pire le soir et la nuit. Il est difficile pour une personne de contrôler les mouvements des membres inférieurs, il est difficile de trouver une certaine position. Vous devrez subir un examen complet et un traitement spécial prescrit par un médecin (photo d'un kyste dans la région lombaire).

Types de kystes

Les tumeurs vertébrales diffèrent par leur localisation et leur contenu interne.

Il existe plusieurs types de kystes:

  1. Périneural. La tumeur est localisée à l'intérieur du canal rachidien. Il est rempli de liquide céphalo-rachidien. Sous pression est un sac dural. Le tableau clinique avec un kyste périneural est similaire aux symptômes d'une hernie interne de la colonne vertébrale ou d'une sténose du canal.
  2. Kyste arachnoïdien (tarlova). Le principal symptôme de cette tumeur est un mal de tête sévère. Si la sensibilité des muscles des membres supérieurs diminue, cela appuie sur les nerfs radiculaires.
  3. Kyste paraarticulaire (périarticulaire). La principale raison de l'apparition d'une tumeur est l'inflammation aseptique traumatique après une blessure au dos, lorsque le patient n'a pas contacté l'hôpital à temps pour obtenir une aide qualifiée. Le traitement comprend des visites aux procédures de massage et à l'ostéopathie.
  4. Kyste anévrismal. Une tumeur se forme dans la zone de la structure osseuse. Cela peut être le corps vertébral ou son processus épineux. Le tableau clinique est mal exprimé. Les patients doivent développer la structure musculaire du dos. Sinon, le risque de fracture vertébrale augmente..
  5. Kyste synovial. Le lieu principal de localisation est l'anneau fibreux du disque intervertébral. La tumeur est remplie de liquide synovial. La thérapie manuelle permet d'alléger l'état du patient. Un traitement correctement sélectionné et opportun permet d'inverser les processus pathologiques.

Un kyste du canal sacré de la colonne vertébrale provoque l'apparition du syndrome de la queue de cheval. Les processus pathologiques perturbent la vessie et les intestins. Les patients doivent subir une intervention chirurgicale pour éliminer la source de compression des tissus nerveux.

Mesures diagnostiques

Un neurochirurgien est impliqué dans l'examen et le traitement des kystes vertébraux. Un spécialiste examine et prescrit des tests de laboratoire pour établir un diagnostic précis..

Les méthodes suivantes sont utilisées pour diagnostiquer la maladie:

  • examen, palpation de la colonne vertébrale;
  • Rayons X dans plusieurs projections;
  • imagerie par résonance magnétique (IRM);
  • tomodensitométrie (TDM);
  • examen échographique de la colonne vertébrale (échographie);
  • myélographie;
  • l'électromyographie aide à analyser l'état des racines vertébrales;
  • analyse du sang, de l'urine, études biochimiques.

Le médecin prend en compte les plaintes du patient, tente de déterminer la cause des processus pathologiques, évalue la gravité de la maladie, la gravité et la localisation des symptômes qui l'accompagnent - troubles de la sensibilité et de l'activité motrice.

La myélographie est une méthode de diagnostic utilisant un produit de contraste. Il est injecté dans le canal de la moelle épinière, une radiographie est prise et la perméabilité altérée par la tumeur est examinée.

Thérapies

Le médecin sélectionne le traitement complexe en fonction des résultats obtenus et en tenant compte des caractéristiques individuelles du corps du patient. La thérapie soulage l'état du patient et prévient les complications graves. Il existe deux types de traitement pour les kystes rachidiens - conservateur ou chirurgical.

En l'absence de contre-indications graves, l'utilisation d'ordonnances pour les guérisseurs et les guérisseurs est acceptable. En médecine, des méthodes de traitement des kystes vertébraux sans chirurgie sont utilisées. Les médicaments sont utilisés si la tumeur est petite, le patient n'a pas de douleur et de troubles dans le travail des organes internes.

Traitement traditionnel

Il est recommandé au patient de prendre des médicaments, de respecter le repos au lit et une alimentation équilibrée. Une grande quantité de vitamines, protéines, oligo-éléments et autres nutriments doit être présente dans l'alimentation. Cela est particulièrement vrai pour le calcium et le phosphore..

Le régime de traitement des kystes rachidiens avec des médicaments:

  1. Des anti-inflammatoires et analgésiques sont prescrits (AINS - "Dicloberl", "Baralgin", "Analgin").
  2. Médicaments utilisés pour améliorer la microcirculation (Pentoxifylline).
  3. Les vitamines B sont prescrites, ce qui améliore les processus métaboliques cellulaires. La vitamine C est prescrite pour renforcer les vaisseaux sanguins et augmenter l'immunité..
  4. Médicaments prescrits qui réduisent les processus dégénératifs et dystrophiques dans le tissu du cartilage osseux ("Don", "Artrofon", "Structum").

Dans certaines situations, on prescrit aux patients des blocages thérapeutiques pour réduire la douleur (Novocain, Lidocaine).

Physiothérapie

Le kyste de la colonne vertébrale est également recommandé d'être traité avec des méthodes physiothérapeutiques. Le médecin sélectionnera les procédures les plus efficaces, en tenant compte de l'état du patient et de la gravité des processus pathologiques.

Comment traiter le kyste intervertébral avec la physiothérapie?

Les méthodes suivantes sont utilisées:

  1. Massage. Renforce les muscles de la colonne vertébrale, stabilise la colonne vertébrale. La procédure est réalisée par un spécialiste qualifié, mais pas au stade de l'exacerbation de la maladie..
  2. Phonophorèse. Le traitement est effectué par ultrasons. Après une cure, les processus de régénération s'améliorent et s'accélèrent. La phonophorèse a des effets anti-inflammatoires et analgésiques, réduit l'enflure.
  3. Réflexologie. Nous parlons d'acupuncture, de thérapie au laser et d'électroacupuncture.

Il est conseillé aux patients atteints d'un kyste de la colonne vertébrale de porter un corset spécial, un demi-corset ou un bandage, une ceinture élastique et un fauteuil inclinable. Les appareils aident non seulement à traiter la tumeur, mais empêchent également le développement de la douleur. Ils limitent les mouvements, réduisent la douleur et les crampes.

Les patients atteints d'un kyste rachidien ne sont autorisés à effectuer des exercices thérapeutiques qu'après avoir consulté un médecin. Il est important de commencer les cours avec une charge de travail minimale et sous la supervision d'un professionnel qualifié. La réalisation d'exercices est indiquée après l'élimination de la douleur aiguë. L'éducation physique et la natation aideront à éviter les conséquences négatives dangereuses pour la colonne vertébrale et le système nerveux. Les sports lourds et les stress graves de la colonne vertébrale sont exclus.

Intervention chirurgicale

Une opération est prescrite si le traitement conservateur n'a pas donné de résultats positifs. Les principales indications d'une intervention chirurgicale:

  • compression des racines et de la moelle épinière;
  • mauvaise circulation;
  • violation de la sensibilité et de l'activité motrice;
  • dysfonctionnement des organes internes.

L'opération prévient les complications graves et restaure la capacité de travail du patient. Dans la plupart des cas, la méthode de ponction est utilisée pour retirer le kyste de la colonne vertébrale. Lors de la manipulation, le chirurgien enlève la tumeur et toutes ses parois.

Pour une intervention chirurgicale, le médecin utilise des instruments microchirurgicaux, des accessoires endoscopiques, une radiographie et un tomographe. Ils réduisent la probabilité de complications postopératoires et réduisent le risque de propagation du contenu du kyste.

ethnoscience

Les prescriptions pour les guérisseurs et les guérisseurs sont utilisées si la tumeur est petite, la vie du patient est en sécurité et sa capacité de travail n'est pas altérée. Une consultation préalable avec un médecin est nécessaire..

Méthodes efficaces de médecine traditionnelle:

  1. Jus de bardane. Les feuilles de la plante en sont lavées, broyées et pressées. Ils l'exigent pendant 4-5 jours et sont pris à des fins médicinales pour 2 cuillères à soupe. l 3 p. un jour avant les repas. Le cours thérapeutique dure 2 mois.
  2. Teinture d'élécampane. Levure sèche (1 cuillère à soupe L.) est versée avec de l'eau tiède (3 l.). Ils sont mélangés avec de l'herbe d'élecampane sèche (40 gr.). Insister pour une solution de 2 jours. Utiliser avec un kyste de la colonne vertébrale 2 r. par jour pendant 3 semaines.
  3. Teinture d'acacia. Pour préparer la recette, vous aurez besoin de fleurs et de feuilles de la plante. Les composants sont mélangés dans 4 cuillères à soupe. l., ajouter de la vodka (0,5 l). Le médicament est perfusé pendant une semaine. Prenez-le 3 p. par jour, 30 minutes avant les repas, 1 c. Le traitement dure 2 mois.

Les remèdes populaires sont utilisés en thérapie complexe. Il est impossible de se débarrasser des kystes de la colonne vertébrale avec des recettes de guérisseur seules, surtout si la tumeur est grande. Il est nécessaire de consulter un médecin et de choisir un traitement professionnel, en tenant compte du développement de la pathologie, des caractéristiques individuelles du corps du patient.

résultats

Kyste de la colonne vertébrale - pourquoi est-il dangereux? En l'absence de thérapie, des complications graves sont possibles, jusqu'à l'invalidité et les troubles des organes internes. La probabilité d'une rechute, même après la chirurgie.

Aller à l'hôpital en temps opportun avec un kyste de la colonne vertébrale évitera de graves conséquences. Les médecins recommandent de surveiller votre santé et de consulter des spécialistes pour la prévention des maladies.

Kyste de la colonne vertébrale - quelle est la maladie dangereuse et comment la traiter

Qu'est-ce qu'un kyste spinal?

Le kyste de la colonne vertébrale est une tumeur bénigne qui peut se former dans n'importe quelle partie de la colonne vertébrale (cervicale, thoracique ou lombo-sacrée). Extérieurement, il ressemble à un petit sac rempli de liquide synovial ou de sang. Les zones les plus courantes pour la formation de kystes sont les arcs et les racines des vertèbres.

Les causes qui peuvent conduire à la formation d'un kyste sont le plus souvent des blessures et une inflammation de la colonne vertébrale, ainsi que des hémorragies..

Aux stades initiaux de développement, le kyste ne présente pratiquement aucun symptôme. Ce n'est que lorsque la maladie s'est suffisamment développée que le patient commence à ressentir des douleurs dorsales aiguës, qui s'intensifient avec les mouvements.

Image clinique

Selon l'emplacement et la taille du néoplasme, le tableau clinique peut se dérouler de différentes manières. Si le kyste est petit, la pathologie se déroulera secrètement. Très souvent, avec ce type de maladie, le patient peut détecter complètement accidentellement un néoplasme, simplement en venant pour un examen programmé ou en se plaignant d'une maladie complètement différente.

Avec un kyste arachnoïdien de la colonne vertébrale, le patient peut souffrir de troubles neurologiques. Le patient, au repos, ressent une douleur près de la zone tumorale. La douleur peut également céder aux membres. Avec la progression de la maladie dans la colonne vertébrale sacrée, le patient développe des acouphènes. Un kyste de la région lombo-sacrée menace son porteur avec une violation du tractus gastro-intestinal, du système urogénital, ainsi qu'une boiterie et une perturbation de l'appareil vestibulaire.

Le kyste synovial est caractérisé par la présence de douleur lors des mouvements du corps et la palpation de la zone touchée. En outre, le patient peut souffrir de maux de tête et de chair de poule courir autour du corps.

Classification des maladies

Selon l'emplacement du kyste, ainsi que les raisons qui ont provoqué son apparition, la tumeur est divisée en plusieurs types principaux:

  • Kyste périneural. Cette espèce est formée dans la région lombaire et est le plus souvent le résultat de causes congénitales. Une caractéristique de cette variété est que le kyste ne change pas de taille et n'interfère pratiquement pas avec son support. À l'intérieur, il est rempli de liquide céphalo-rachidien et ressemble à un petit sac, dont les parois sont des nerfs de la moelle épinière. Parfois, le seul symptôme qui rappelle en quelque sorte la présence d'un kyste est une douleur sourde après un effort physique intense;
  • Kyste périarticulaire. Ce type de kyste apparaît principalement dans les articulations intervertébrales, ainsi que dans la colonne cervicale. Cette variété est considérée comme un type synovial et fait en fait partie du sac périarticulaire entouré par l'épaule et les articulations intervertébrales. Il peut apparaître à la fois dans le contexte de causes congénitales et en raison de blessures et de blessures. Parfois, ce type est également appelé paraarticulaire ou synovial. Les principaux symptômes de ce type de maladie sont les étourdissements, l'hypertension, les troubles de la sensibilité des membres supérieurs, les douleurs au cou;
  • Kyste d'alcool. Ce type de kyste affecte directement la moelle épinière. Dans ce cas, le kyste est rempli de liquide céphalorachidien. Les symptômes peuvent être différents, selon la localisation de l'éducation..

Variétés

Considérez les types de kystes les plus courants.

Cette variété se manifeste sous la forme des symptômes suivants:

  • une douleur intense se produit en se déplaçant ou pendant une position assise prolongée;
  • l'acte de défécation et d'urination est violé;
  • sensation de picotement et faiblesse sévère dans les jambes.

Vous pouvez en savoir plus sur ce qui constitue un kyste périneural de la colonne vertébrale de cet article..

Nous vous conseillons de lire: Causes des douleurs lombaires à gauche

Un néoplasme dans la région cervicale peut ne se manifester d'aucune façon, s'il augmente, les symptômes suivants apparaissent:

  • douleur au cou, qui augmente avec le mouvement, et donne également dans les mains;
  • les muscles du cou sont très tendus;
  • maux de tête;
  • parfois, il peut sembler à une personne que des objets tournent autour de lui;
  • différences de pression artérielle: hypertension, hypotension;
  • les doigts sont engourdis et il y a aussi une sensation de picotement.

Les symptômes suivants peuvent survenir:

  • sensibilité de la colonne vertébrale thoracique. La douleur s'intensifie en marchant ou en restant assis longtemps;
  • les muscles intercostaux et vertébraux sont très tendus;
  • des douleurs vraies et imitantes dans le sternum ou le péritoine peuvent survenir. Les douleurs sont en ceinture;
  • nausées, vomissements, brûlures d'estomac;
  • mouvement limité.


Le tableau clinique du kyste thoracique est assez varié. Cela est dû à la connexion du système nerveux sympathique de la colonne thoracique avec le travail de la poitrine et des organes abdominaux
Le kyste sacré, qui apparaît dans le lombo-sacré, se manifeste comme suit:

  • douleur dans la région lombaire ou sacrée, aiguë ou sourde. Il peut donner aux pieds, même au bout des doigts. Parfois, il y a de la douleur dans les tissus profonds des jambes;
  • la zone de l'aine et des pattes peut devenir engourdie et une sensation de fourmis rampantes peut apparaître. Cela est dû à des perturbations dans le canal sacré;
  • un kyste dans la région lombaire peut même provoquer des troubles des intestins et de la vessie.

Arachnoïde

Un autre nom est Tarlova Kyst. Le kyste arachnoïdien est caractérisé par le fait qu'il est rempli de liquide céphalorachidien. La tumeur comprime non seulement les racines vertébrales, mais aussi la moelle épinière elle-même, provoquant de tels symptômes:

  • douleur au site de projection du kyste, dont l'intensité augmente après de lourdes charges;
  • maux de tête, chute de pression;
  • faiblesse ou picotements dans les bras et les jambes.

Périarticulaire

Un kyste paraarticulaire, également appelé kyste synovial, est acquis, souvent à la suite de blessures, et se manifeste comme suit:

  • douleurs aiguës et lancinantes;
  • la sensibilité est altérée;
  • l'activité physique s'aggrave.

Alcool

Le kyste du liquide céphalorachidien est également rempli de liquide céphalorachidien et se manifeste comme suit:

  • activité motrice altérée;
  • douleur dans la colonne vertébrale, qui donne aux bras et aux jambes;
  • la violation affecte le travail des organes internes.

Anévrismale

Le mécanisme de développement est associé au fait que l'os se dilate et se remplit de sang. En conséquence, un kyste se forme à l'intérieur de l'os. Le plus souvent, la pathologie se développe en raison d'un traumatisme et se caractérise comme suit:

  • l'apparition de fractures pathologiques;
  • l'enflure se produit au site de la formation de la tumeur et la température augmente;
  • les veines se dilatent;
  • à mesure que le kyste grandit, la douleur s'intensifie.

Les causes de la maladie

Les causes les plus courantes de kystes sur la colonne vertébrale sont:

  • Processus inflammatoires dans le dos;
  • Blessures au dos;
  • Effort physique excessif;
  • Mode de vie sédentaire, travail sédentaire;
  • Hémorragie vertébrale;
  • Troubles congénitaux du développement de la colonne vertébrale;
  • Diverses infections parasitaires.

Parfois, une combinaison de plusieurs raisons peut provoquer l'apparition d'un kyste.Par conséquent, pour établir un diagnostic précis et clarifier un tableau clinique plus détaillé, vous devriez consulter un spécialiste.

Effets

Si le néoplasme se caractérise par une activité accrue (sa croissance et, par conséquent, une augmentation du liquide céphalorachidien ou du liquide hémorragique met la pression sur les tissus voisins), cela menace le développement de processus pathologiques dans les terminaisons nerveuses. Une pression constante endommage les racines nerveuses de la colonne vertébrale, ce qui entraîne finalement une altération (ou une perte complète) de la sensibilité des membres et de la peau. Des convulsions apparaissent, un engourdissement.

Un traitement intempestif peut également entraîner une déformation des disques intervertébraux, qui à son tour peut provoquer le développement de la scoliose, de l'ostéochondrose, de la cyphose et d'autres maladies dégénératives-dystrophiques de la colonne vertébrale.

De plus, un kyste de la colonne vertébrale peut provoquer une inflammation et des abcès purulents, ce qui peut provoquer un abcès ou une septicémie. Cela peut être fatal en quelques heures seulement, les kystes doivent donc être traités le plus tôt possible pour éviter des complications ou des conséquences irréparables..

Avec un traitement rapide, la chance d'arrêter la croissance du kyste est très élevée. Bien sûr, avec un traitement conservateur, il est impossible de se débarrasser complètement d'un kyste, mais vous pouvez arrêter sa croissance et vous débarrasser des symptômes.

Vidéo: «Types et causes des kystes cervicaux»

Étiologie

De nombreux facteurs peuvent provoquer l'apparition de néoplasmes dans la colonne vertébrale. Parmi eux, les plus courants sont les blessures, les hémorragies et les troubles hypodynamiques du tissu osseux.

Il convient de noter que la formation sur le dos peut être non seulement acquise, mais également congénitale. Et dans ce dernier cas, des perturbations anormales dans la formation des tissus embryonnaires au cours du développement intra-utérin jouent un rôle important. Cependant, de telles formations, en règle générale, ne sont pas diagnostiquées immédiatement après la naissance. Pour la première fois, ils commencent à se montrer à l'âge de 14 à 17 ans. Pourquoi cela se produit, les experts ne peuvent toujours pas justifier. Mais je dois dire qu'en présence d'une pathologie congénitale, les patients ont d'autres troubles du développement des organes et des systèmes internes, qui, d'ailleurs, sont détectés dans les premiers mois après la naissance.

Les causes des kystes acquis sont beaucoup plus importantes. Parmi eux:

  • Tumeurs vertébrales.
  • Blessures (fractures, ecchymoses).
  • Inflammation du tissu vertébral résultant de maladies articulaires.
  • Dystrophie de la colonne vertébrale, se développant dans un contexte d'activité réduite.
  • en surpoids.
  • Hémorragie, etc..

Symptômes et méthodes de diagnostic

Le kyste de la colonne vertébrale est une maladie plutôt insidieuse. La pathologie peut ne présenter aucun symptôme (surtout si elle n'augmente pas en taille et vit simplement tranquillement sur votre colonne vertébrale dans la chaleur et le confort).

Vous pouvez détecter une telle pathologie par accident lors d'un examen préventif. Mais, si la maladie a été lancée et a reçu un élan pour le développement, alors les symptômes deviendront prononcés et perceptibles.

Selon l'emplacement du néoplasme, il existe un certain nombre de symptômes caractéristiques de la pathologie:

Un kyste de la colonne cervicale peut provoquer les symptômes suivants:Si le patient a été diagnostiqué avec un kyste de la colonne thoracique, il peut ressentir des symptômes tels que:Avec des dommages à la colonne lombo-sacrée, les symptômes suivants se produisent:
  • Si le patient commence à bouger la tête, les épaules ou le cou, des cercles apparaissent dans ses yeux;
  • Une douleur dans le cou apparaît, qui s'intensifie également avec le mouvement et ne disparaît pas au repos;
  • Il y a une forte baisse de la vision due à un spasme constant des muscles du cou;
  • Le patient a constamment des sauts de tension artérielle;
  • Maux de tête;
  • En plus des maux de tête, des vertiges et une violation de l'appareil vestibulaire peuvent être observés;
  • La mémoire diminue;
  • Engourdissement du bout des doigts et des mains;
  • Les troubles du sommeil.
  • Mouvement limité;
  • Une douleur intense qui vous oblige à prendre une position contre nature;
  • Hypertonicité des muscles spinaux et intercostaux;
  • Souvent, le patient peut ressentir des nausées et une sensation de brûlure derrière le sternum;
  • Bardeaux dans la poitrine, le péritoine, qui deviennent plus forts après une longue séance ou des mouvements brusques.
  • Troubles du travail des organes pelviens (troubles du système génito-urinaire et du tractus gastro-intestinal);
  • Déficience sensorielle dans les membres inférieurs, dans la région inguinale;
  • Douleur dans les membres inférieurs;
  • Douleurs fréquentes de tir.

Diagnostic de la maladie

Saviez-vous que...

Pour établir un diagnostic précis et détaillé, le médecin prescrit au patient: IRM, radiographie, échographie, histologie, formule sanguine générale, analyse d'urine.

Un tel examen détaillé vous permet d'examiner la pathologie le plus en détail possible et de mener une thérapie compétente pour l'éliminer.

En savoir plus sur les néoplasmes dans les articles suivants:

  • Quels sont les symptômes de la syringomyélie médullaire décrits ici
  • Sur la page, vous pouvez découvrir à quel point l'hémangiome de la colonne vertébrale est dangereux
  • Est-il possible de guérir un kyste du coccyx par des méthodes conservatrices ou non
  • Quand un kyste apparaît sur le cou et à quel point il est dangereux?
  • Vous pouvez vous familiariser avec les premiers signes du cancer de la colonne vertébrale sur la page
  • En savoir plus sur le traitement du neurinome rachidien avec des méthodes traditionnelles et folkloriques ici.

Types de kystes

Les tumeurs vertébrales diffèrent par leur localisation et leur contenu interne.

Il existe plusieurs types de kystes:

  1. Périneural. La tumeur est localisée à l'intérieur du canal rachidien. Il est rempli de liquide céphalo-rachidien. Sous pression est un sac dural. Le tableau clinique avec un kyste périneural est similaire aux symptômes d'une hernie interne de la colonne vertébrale ou d'une sténose du canal.
  2. Kyste arachnoïdien (tarlova). Le principal symptôme de cette tumeur est un mal de tête sévère. Si la sensibilité des muscles des membres supérieurs diminue, cela appuie sur les nerfs radiculaires.
  3. Kyste paraarticulaire (périarticulaire). La principale raison de l'apparition d'une tumeur est l'inflammation aseptique traumatique après une blessure au dos, lorsque le patient n'a pas contacté l'hôpital à temps pour obtenir une aide qualifiée. Le traitement comprend des visites aux procédures de massage et à l'ostéopathie.
  4. Kyste anévrismal. Une tumeur se forme dans la zone de la structure osseuse. Cela peut être le corps vertébral ou son processus épineux. Le tableau clinique est mal exprimé. Les patients doivent développer la structure musculaire du dos. Sinon, le risque de fracture vertébrale augmente..
  5. Kyste synovial. Le lieu principal de localisation est l'anneau fibreux du disque intervertébral. La tumeur est remplie de liquide synovial. La thérapie manuelle permet d'alléger l'état du patient. Un traitement correctement sélectionné et opportun permet d'inverser les processus pathologiques.

Un kyste du canal sacré de la colonne vertébrale provoque l'apparition du syndrome de la queue de cheval. Les processus pathologiques perturbent la vessie et les intestins. Les patients doivent subir une intervention chirurgicale pour éliminer la source de compression des tissus nerveux.

Traitement de pathologie

Dans le cas d'un kyste rachidien, nous pouvons parler de deux domaines thérapeutiques généraux: la thérapie complexe conservatrice et l'intervention chirurgicale. L'intervention chirurgicale est généralement utilisée lorsque le néoplasme menace le patient de complications graves, d'invalidité ou de décès.

Thérapie médicamenteuse

Le traitement médicamenteux est un élément essentiel d'une thérapie conservatrice complexe. Cela comprend l'utilisation des groupes de médicaments suivants:

  • AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) et analgésiques (Diclofénac, Kétanol, Analgin, Revmoxicam, etc.);
  • Médicaments qui améliorent la circulation sanguine et accélèrent l'apport de nutriments dans les zones touchées (Trental, Venoruton);
  • Relaxants musculaires (midocalm);
  • Antispasmodiques (No-shpa, Spazmalgon);
  • Médicaments contenant de la chondroïtine et de la glucosamine (Structum, Arthrofoone);
  • Glucocorticostéroïdes (si le patient a un processus inflammatoire prononcé): Prednisolone, Sol-medrol;
  • Complexes de vitamines contenant des vitamines B (Milgamma, Neurobion).

Physiothérapie

Un autre traitement conservateur pour les kystes rachidiens. Il ne doit être utilisé que pendant la rémission..

Les méthodes de physiothérapie les plus efficaces sont:

  • Phonophorèse ultrasonique;
  • Massothérapie;
  • Acupuncture;
  • Thérapie au laser
  • Hirudothérapie.

Chacun de ces types de traitement ne peut être prescrit que par votre médecin traitant en l'absence de contre-indications. Le traitement doit être effectué uniquement par des professionnels afin d'éviter une détérioration ou l'apparition de complications. Il est conseillé de combiner la physiothérapie avec un régime spécial riche en vitamines et minéraux.

Recettes folkloriques

Une thérapie alternative est également bonne pour un traitement conservateur. Il ne peut pas s'agir d'un complexe médical indépendant, mais peut être bien combiné avec d'autres mesures thérapeutiques.

Parmi les recettes les plus efficaces figurent:

  1. Traitement avec du jus de bardane. Prenez quelques feuilles fraîches de bardane, rincez-les, broyez et pressez le jus. Le jus doit être insisté pendant 3-4 jours (la fermentation ne doit pas être autorisée) et boire 2 cuillères à soupe. cuillères à soupe 4 fois par jour avant les repas. La procédure se poursuit pendant deux mois;
  2. Boisson Elecampane. Mélanger 45 grammes d'élecampane aux herbes sèches avec de la levure de levure (1 cuillère à soupe de levure sèche est versée avec trois litres d'eau tiède). Le mélange doit être infusé pendant 2 jours, puis boire un demi-verre deux fois par jour pendant 20 jours;
  3. Décoction à base de plantes. Prenez 1 cuillère à soupe. cuillère racine de bardane, ficelle, origan, ortie, feuilles de noyer vert. Broyer tous les ingrédients et y ajouter 3 cuillères à soupe. Millepertuis, immortelle et 1 cuillère à soupe. une cuillerée d'herbe de valériane. 2 cuillères à soupe. cuillères à soupe du mélange pour 0,5 litre. l'eau bouillante et insister 15 heures. Vous devez boire une décoction de 25 ml. avant les repas pendant 1 mois.

Intervention chirurgicale

Pour retirer le kyste, il existe plusieurs types d'opérations, chacune étant utilisée sous certaines conditions..

Opération de ponction


La ponction est une technique qui consiste à pomper le contenu d'un kyste afin d'éliminer une pression excessive sur les racines nerveuses. Malheureusement, l'effet d'une telle opération est de courte durée, car un kyste progressif peut à nouveau atteindre sa taille précédente. La calcitonine est versée dans la cavité kystique pour réduire le risque de rechute..

Excision radicale

Cette technique implique l'ablation complète du kyste. Dans certains cas, avec un kyste, il est nécessaire d'enlever une partie du segment endommagé de la vertèbre.

Ablation d'un kyste endoscopique

Cette méthode implique l'introduction par une petite incision de la microcaméra et de l'endoscope. Cela vous permet de suivre ce qui se passe sur le tomographe. À l'aide de micro-instruments, le chirurgien enlève le kyste, sans toucher le cartilage des segments osseux. Après cela, des implants spéciaux pour la fixation de la vertèbre sont placés dans le patient..

Façons folkloriques

En outre, un kyste peut être traité avec des remèdes populaires. Dans ce cas uniquement, vous devez d'abord consulter un spécialiste expérimenté. Une autre condition importante est que la tumeur soit de petite taille. Elle ne doit pas limiter le handicap ni constituer un danger pour la vie humaine..

Considérez les recettes populaires:

  1. bardane. Nous aurons besoin de jus de bardane, pour lequel nous devons broyer soigneusement les feuilles de la plante. Il est nécessaire de les insister pendant environ un mois, avant l'apparition des processus de fermentation;
  2. cueillir des herbes (ortie, succession, renouée, immortelle, millepertuis). Les herbes doivent être versées avec de l'eau bouillante et insistées. Le lendemain, vous pouvez utiliser la perfusion avant chaque repas;
  3. acacia. Il prendra les feuilles et les fleurs de la plante. Ils devraient insister sur la vodka pendant une semaine. Ensuite, vous pouvez prendre une cuillère à soupe par jour avant les repas. S'il y a des problèmes d'estomac, vous pouvez manger après avoir mangé.

Mesures diagnostiques

Un neurochirurgien est impliqué dans l'examen et le traitement des kystes vertébraux. Un spécialiste examine et prescrit des tests de laboratoire pour établir un diagnostic précis..

Les méthodes suivantes sont utilisées pour diagnostiquer la maladie:

  • examen, palpation de la colonne vertébrale;
  • Rayons X dans plusieurs projections;
  • imagerie par résonance magnétique (IRM);
  • tomodensitométrie (TDM);
  • examen échographique de la colonne vertébrale (échographie);
  • myélographie;
  • l'électromyographie aide à analyser l'état des racines vertébrales;
  • analyse du sang, de l'urine, études biochimiques.

Le médecin prend en compte les plaintes du patient, tente de déterminer la cause des processus pathologiques, évalue la gravité de la maladie, la gravité et la localisation des symptômes qui l'accompagnent - troubles de la sensibilité et de l'activité motrice.

La myélographie est une méthode de diagnostic utilisant un produit de contraste. Il est injecté dans le canal de la moelle épinière, une radiographie est prise et la perméabilité altérée par la tumeur est examinée.

Kyste spinal: causes, symptômes et traitement

Traitement dans notre clinique:

  • Consultation médicale gratuite
  • Élimination rapide de la douleur;
  • Notre objectif: restauration complète et amélioration des fonctions altérées;
  • Améliorations visibles après 1-2 séances; Méthodes non chirurgicales sûres.

Les pathologies du système musculo-squelettique peuvent souvent être associées à divers néoplasmes. Les tumeurs peuvent être structurales ou creuses, mais remplies de divers composants (graisse, lymphe, liquide intercellulaire, sang). Le kyste de la colonne vertébrale est une tumeur creuse à parois minces et remplie de liquide intercellulaire. Vous devez connaître les symptômes des kystes rachidiens, le traitement de cette maladie à un stade précoce peut être conservateur, mais très souvent, les patients demandent déjà de l'aide dans des situations avancées.

Plus le kyste vertébral existe, plus sa taille est grande. Une accumulation constante à l'intérieur du fluide entraîne l'expansion de la cavité interne. Le liquide stagnant conduit à la perte progressive de fibrine et à la formation de contenu à contenu dense au sein du néoplasme. L'athérome ou le lipome est souvent formé..

À terme, les informations présentées dans ce document permettront de suspecter le développement de ce néoplasme dangereux. Si vous avez des douleurs persistantes dans différentes parties du dos et du cou, consultez un rendez-vous avec un spécialiste. Nous vous proposons une première consultation gratuite d'un neurologue et vertébrologue dans notre clinique de thérapie manuelle. Il suffit d'appeler et de prendre rendez-vous à un moment qui vous convient.

Qu'est-ce qu'un kyste dangereux dans la colonne vertébrale?

Comprenons ce qu'est un kyste dans la colonne vertébrale et comment il peut être dangereux pour l'état de santé d'une personne. Tout d'abord, il convient de préciser que, selon l'emplacement du néoplasme, des changements structurels dans la colonne vertébrale peuvent être déterminés. Un kyste peut se former dans la cavité du canal rachidien et se remplir de liquide céphalo-rachidien. Il s'agit du type de pathologie le plus grave qui doit être retiré chirurgicalement immédiatement après la détection..

On distingue également les types de tumeurs périarticulaires, arachnoïdiennes et périneurales..

Nous parlerons plus en détail des types et des méthodes de leur traitement ci-dessous. Dans l'intervalle, plusieurs facteurs de l'impact négatif des kystes sur la santé humaine:

  • la tumeur exerce une pression importante sur les tissus environnants;
  • peut provoquer une parésie, une paraplégie et une paralysie complète des membres supérieurs et inférieurs;
  • la localisation dans la colonne cervicale provoque de graves maux de tête avec une augmentation de la pression intracrânienne;
  • la performance de tous les organes internes est altérée;
  • la circulation coronaire en souffre;
  • risque élevé de développer un type d'AVC sur la colonne vertébrale.

Ce sont loin de tous les facteurs de risque. De nombreuses maladies et affections formées au cours des troubles de l'innervation nécessitent par la suite une rééducation à long terme. Par conséquent, vous devez être conscient du danger d'un kyste de la colonne vertébrale. S'il y a des symptômes similaires, n'hésitez pas, consultez un médecin. Dans les premiers stades, les changements kystiques peuvent être éliminés par des méthodes conservatrices. Mais avec de grandes tailles du kyste de la colonne vertébrale, une intervention chirurgicale est toujours nécessaire pour l'enlever.

Causes des kystes sur la colonne vertébrale

Diverses raisons peuvent provoquer un kyste sur la colonne vertébrale, parmi lesquelles il existe également des modifications génétiques congénitales qui rendent les tissus plus enclins à s'étirer et à se remplir de liquides. Un changement dans la structure des tissus peut commencer après une blessure ou certains médicaments..

Considérez les principales causes des kystes sur la colonne vertébrale, y compris les facteurs d'influence pathogénétiques suivants:

  • processus inflammatoires infectieux, rhumatismaux et post-traumatiques, y compris la nature aseptique après des ecchymoses et des accidents vasculaires cérébraux;
  • charges excessives constantes sur la colonne vertébrale, entraînant une déformation du tissu cartilagineux des disques intervertébraux, des ligaments et des muscles;
  • courbure de la colonne vertébrale avec déformation des articulations intervertébrales non couvertes;
  • répartition incorrecte de la charge statique, mécanique et cinétique en cas de troubles de la posture ou organisation analphabète d'un lieu de sommeil et de travail;
  • excès de poids corporel avec dépôt de tissu adipeux dans le dos et la paroi avant abdominale (une figure semblable à une pomme provoque souvent le développement d'un type de kyste périneural de la colonne lombaire);
  • inconduite avec un manque d'effort physique régulier sur la structure musculaire de la zone du col, du dos et du bas du dos;
  • travail sédentaire associé à un stress statique prolongé de certaines parties du corps;
  • infections et blessures parasitaires.

Dans la plupart des cas, dans l'enfance, les changements kystiques congénitaux qui se produisent au stade intra-utérin de développement sont détectés. les kystes acquis chez les bébés de moins de 12 ans sont très rares. À l'âge adulte, les kystes rachidiens sont la moitié des conséquences des effets traumatiques, 25% sont associés à une inflammation rhumatoïde et un autre quart est bloqué en raison de déformations et dégénérescences vertébrales.

Symptômes caractéristiques des kystes rachidiens

Souvent, les manifestations cliniques caractéristiques d'un tel colmatage sont absentes. Les symptômes d'un kyste de la colonne vertébrale peuvent survenir aux derniers stades, lorsque les dimensions sont si grandes qu'elles commencent à exercer un effet de compression sur les tissus environnants.

Cela peut être accompagné des signes cliniques suivants:

  • douleur dans une section particulière de la colonne vertébrale;
  • douleur le long des nerfs radiculaires (membres supérieurs et inférieurs, région des épaules, des fesses, des cuisses, de l'aine, de la paroi abdominale antérieure, etc.);
  • sensation de chocs électriques, de coups de feu ou d'échaudure avec de l'eau bouillante dans certaines parties du corps;
  • la douleur peut survenir à tout moment de la journée, quelle que soit l'activité physique;
  • à bien des égards, la douleur est associée à une certaine position du corps, par exemple, les patients commencent à ressentir un lumbago lorsqu'ils sont inclinés d'un côté ou allongés sur le dos;
  • la clinique d'une augmentation de la pression intracrânienne peut se produire lorsque le kyste est localisé dans les zones cervicales et du col (des plaintes de vertiges, de maux de tête sévères, de photophobie, de nausées et de vomissements au plus fort d'une crise de douleur se produisent);
  • avec de gros kystes dans la région cervicale, des symptômes similaires à une violation transitoire de la circulation cérébrale peuvent se former, jusqu'à un dysfonctionnement des muscles faciaux de la zone faciale;
  • engourdissement des extrémités, sensation de diminution de la température, diminution de la force musculaire;
  • une sensation de picotement ou de ramper dans des zones délimitées;
  • avec localisation du néoplasme dans les régions thoraciques et lombaires inférieures, des troubles caractéristiques de la fonction du petit et du gros intestin peuvent apparaître (se manifestant par une augmentation de la formation de gaz, une diminution de l'activité du péristaltisme, une alternance de constipation prolongée et de diarrhée sévère);
  • l'emplacement sacré (dans la région sacrée) provoque un trouble de la miction (de l'incontinence urinaire à l'absence complète du processus de vidange de la vessie);
  • changement de démarche associé à une dystrophie progressive du tissu musculaire des fesses et des membres inférieurs;
  • sensation constante de fatigue.

Un diagnostic correct nécessite une série d'examens instrumentaux. Au stade initial, une radiographie est prescrite. Une image peut montrer des kystes dans des localisations roses. Si cet examen ne suffit pas, l'IRM est recommandée. Pendant l'imagerie par résonance magnétique, des changements kystiques, même de petite taille, peuvent être observés..

Types: kyste périneural et périarticulaire, arachnoïdien et synovial de la colonne vertébrale

Il existe différents types de kystes sur la colonne vertébrale. Fondamentalement, ils diffèrent par leur localisation et leur contenu interne..

Le kyste périneural de la colonne vertébrale est différent en ce qu'il est situé à l'intérieur du canal rachidien et est rempli de liquide céphalorachidien. Elle met la pression sur le sac dural. Son tableau clinique ressemble à une hernie interne de la colonne vertébrale ou à une sténose du canal..

Le kyste arachnoïdien de la colonne vertébrale est également appelé tarovaya et provoque de graves maux de tête. Peut exercer une pression sur les nerfs radiculaires. Cela provoque une diminution de la sensibilité de la force musculaire dans les membres supérieurs..

Le kyste périarticulaire de la colonne vertébrale est associé à une inflammation aseptique traumatique dans la zone de formation d'hématome. Si vous n'effectuez pas de rééducation en temps opportun après une blessure au dos sportive, la probabilité de développer ce néoplasme est élevée. Peut être guéri avec massage et ostéopathie..

Le kyste synovial de la colonne vertébrale est localisé dans l'anneau fibreux du disque intervertébral. Le liquide synovial s'accumule à l'intérieur. Avec un traitement approprié avec une thérapie manuelle, une régression inverse complète de cette maladie peut être obtenue..

Le kyste anévrismal de la colonne vertébrale affecte la structure osseuse. La cavité est formée à l'intérieur du corps de la vertèbre ou de son apophyse épineuse. Les symptômes sont très rares. Il faut beaucoup d'efforts pour développer le squelette musculaire du dos. S'il s'affaiblit, le risque de fracture du corps vertébral augmentera plusieurs fois.

Kyste de la colonne cervicale et thoracique

Très souvent, un kyste de la colonne cervicale est diagnostiqué, car il peut être déclenché par des vêtements mal sélectionnés. Chez les hommes, cette maladie est souvent associée au port constant de chemises à col et cravates serrés..

Une tension statique prolongée dans les muscles de la zone du cou et du col peut entraîner des changements structurels dans les tissus. Les premiers symptômes apparaissent:

  • maux de tête et vertiges;
  • sensation de plénitude à l'intérieur du crâne;
  • une sensation de pression sur les globes oculaires et à l'intérieur du conduit auditif;
  • changements auditifs et visuels;
  • saignements de nez.

À l'avenir, un syndrome hypertenseur se développe et la qualité de vie se détériore fortement en raison d'une humeur constamment dépressive.

Un kyste de la colonne thoracique se forme presque toujours après un effet traumatique. Il est associé à des chutes sur le dos, des sauts de hauteur, une forte augmentation de poids inhabituels pour une personne. Chez les femmes, ce type de kyste sur la colonne vertébrale commence à se former pendant la période de gestation. Après la naissance, une rémission temporaire se produit, puis les symptômes cliniques sont exacerbés après tout effort physique associé au port de charges lourdes.

Kyste sacré de la colonne lombaire et sacrée

Un kyste de la colonne lombaire peut provoquer une faiblesse musculaire dans les membres inférieurs. Très souvent, un kyste sacré de la colonne vertébrale conduit au développement d'un syndrome de queue de cheval. Dans le même temps, le processus de vidange indépendante de la vessie et des intestins est perturbé chez une personne. Chirurgie d'urgence pour éliminer le facteur de compression nerveuse.

Le kyste sacré de la colonne vertébrale sacrée à un stade précoce donne un syndrome prononcé de jambes agitées le soir et la nuit. si vous ne pouvez pas trouver la position dans le lit pour les jambes et les déplacer constamment de manière incontrôlable, essayez de diagnostiquer l'état du sacrum. Vous pouvez trouver un kyste de la colonne vertébrale dans le lombo-sacré, ce qui nécessitera un traitement.

Traitement du kyste spinal

Aux stades précoces, avec de petites tailles et l'absence de symptômes neurologiques prononcés, le traitement des kystes rachidiens est effectué sans l'utilisation de méthodes chirurgicales d'intervention. Afin de traiter les kystes rachidiens, le massage et l'ostéopathie, la réflexologie et la traction traction, la kinésithérapie et les exercices thérapeutiques sont utilisés. D'excellents résultats sont obtenus par vaporisation laser des néoplasmes kystiques.

Vous pouvez vous inscrire pour une consultation gratuite dans notre clinique de thérapie manuelle. Un neurologue expérimenté procédera à un examen complet et établira un diagnostic précis. Et seulement après avoir pris en compte toutes vos caractéristiques individuelles, un traitement spécial sera développé. Cela aidera à faire face à cette maladie dangereuse..

Rappelles toi! L'automédication peut être dangereuse! Voir un docteur

La consultation d'un médecin est gratuite. Ne vous auto-méditez pas, appelez et nous vous aiderons au +7 (495) 505-30-40