logo

Comment traiter la sciatique

La radiculite est l'une des maladies les plus désagréables, ce qui limite considérablement la mobilité d'une personne et apporte un inconfort considérable. La maladie peut être traitée à domicile, en respectant toutes les recommandations du médecin traitant. Les experts recommandent de ne pas se restreindre dans la conduite des affaires quotidiennes, d'assister au travail, mais en même temps d'exclure les charges sur le dos qui pourraient provoquer un syndrome de douleur aiguë. Comment traiter la sciatique avec des médicaments et d'autres méthodes, nous examinerons plus en détail.

Façons de soulager une attaque

La sciatique (radiculite lombo-sacrée) s'accompagne d'un syndrome douloureux qui se produit dans la zone correspondante, irradiant vers la région pelvienne, la surface externe de la cuisse, le bas de la jambe et, dans certains cas, même jusqu'au pied. Dans la plupart des cas, le symptôme ne couvre qu'un côté du corps..

La douleur limite considérablement les affaires quotidiennes d'une personne, tout en détériorant la qualité de vie. Même avec un symptôme aussi désagréable, on peut espérer un pronostic favorable et une élimination complète de la maladie, mais uniquement avec un diagnostic rapide. Étant donné que la douleur survient déjà au stade initial du développement de la radiculite, cela vous permet de consulter un médecin en temps opportun et d'éliminer également la nécessité d'une intervention chirurgicale..

Il est nécessaire de traiter correctement la radiculite du bas du dos au moment de l'attaque. Tout d'abord, toutes les forces sont dirigées vers l'élimination du syndrome douloureux. Les experts recommandent de prendre une position horizontale ou dans laquelle une personne sera à l'aise et à l'aise. Une des poses les plus confortables est envisagée: une personne est allongée sur le dos, les jambes sont pliées au niveau des articulations du genou. Vous pouvez mettre un oreiller sous votre tête.

Aucun mouvement brusque ne doit être effectué: cela ne fera qu'augmenter l'intensité du syndrome douloureux. Une autre option pour soulager la condition lors d'une attaque est de prendre une position couchée sur le ventre, sous laquelle un oreiller dur est placé. Sous la tête et les épaules, il est également nécessaire de mettre un oreiller. Étant dans cette position, vous pouvez frotter une pommade chauffante dans la zone touchée, après avoir couvert le dos avec une couverture chaude.

Médicaments dans le traitement de la maladie

Il est possible de traiter la sciatique lombaire à la fois médicalement et à l'aide de remèdes populaires. Ce sont les médicaments qui viennent au premier plan et éliminent complètement la maladie.

Médicaments analgésiques

Avec la radiculopathie de la colonne lombaire, une douleur intense se produit, ce qui constitue un stress important pour le corps humain. Pour réduire son intensité, le médecin prescrit des analgésiques. Ces fonds sous forme de comprimés ne sont pas pratiques à utiliser, comme le croient de nombreux experts. Cela peut s'expliquer par le fait que ceux-ci pénètrent dans le tube digestif, se dissolvent et sont absorbés dans le sang, et cela ne prend pas peu de temps..

Des injections d'analgésiques administrées par voie intraveineuse ou intramusculaire sont considérées comme plus efficaces et plus rapides. L'effet thérapeutique de ces médicaments est visible 5 à 10 minutes après l'administration. Il peut s'agir d'injections:

  • Analgin, qui peut être utilisé en combinaison avec d'autres traitements contre la douleur;
  • Ketonal, qui est considéré comme l'un des médicaments les plus puissants;
  • Voltaren, qui a un effet analgésique prononcé, tout en réduisant la température, ainsi que l'intensité du processus inflammatoire;
  • Paracétamol, Ortofen, Ibuprofen, qui se rapportent aux analgésiques combinés.

Si une douleur intense est observée, une personne est bloquée avec Novocain ou Lidocain

Vous pouvez guérir la douleur avec la radiculite et les analgésiques narcotiques, qui sont prescrits extrêmement rarement, et si d'autres médicaments ayant un effet similaire n'apportent pas de soulagement. Leur objectif rare est dû au fait qu'ils ont divers effets secondaires. Le blocage novocainique n'est pas pire qu'un analgésique narcotique pour faire face à une douleur intense et ne provoque pas de conséquences négatives.

Avec les symptômes de la radiculite, il est important de consulter un spécialiste. Seul un médecin peut prescrire les médicaments les plus efficaces et les plus doux qui ne nuiront pas à la santé.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens

Pour traiter l'inflammation, la douleur et l'enflure avec la radiculite lombaire, vous pouvez utiliser des anti-inflammatoires non stéroïdiens, qui sont libérés sous forme de comprimés, sous forme d'injections ou de préparations locales, c'est-à-dire des onguents. Il s'agit notamment du Diclofénac, de l'ibuprofène, du nimésulide, de l'Ortofène, etc..

Les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent être utilisés à la fois lors d'une crise aiguë de la maladie et lors d'une rémission de radiculite. La posologie et la période de prise de tel ou tel médicament sont déterminées uniquement par le médecin traitant. Le médecin choisit également la méthode d'administration du médicament la plus efficace, qui dépend de la gravité de l'état général de la personne et de la gravité de la radiculite.

Étant donné que les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent provoquer de nombreux effets secondaires, y compris des symptômes gastro-intestinaux, ils sont prescrits pour une courte période de temps. Pour réduire la probabilité d'effets secondaires du tractus gastro-intestinal, il est recommandé de prendre des comprimés uniquement après avoir mangé.

Médicaments stéroïdes

Comment traiter la sciatique si les médicaments ci-dessus ne sont pas efficaces? Dans ce cas, les médicaments stéroïdes, c'est-à-dire les hormones, vont rapidement faire face aux symptômes. Il s'agit notamment des médicaments qui peuvent remplacer l'hormone cortisol, qui est produite dans le corps humain pour activer les défenses dans tout processus inflammatoire.

Il peut s'agir d'un médicament appelé hydrocortisone, prednisone ou dexaméthasone. La posologie et la durée du traitement avec ces médicaments sont déterminées uniquement par le médecin traitant.

Les produits à base de cortisol ont les effets les plus dangereux.

Malgré l'efficacité de ces médicaments, ils peuvent provoquer divers effets secondaires. Les plus courants sont la prise de poids, le développement de l'ostéoporose. C'est pour cette raison qu'il est nécessaire d'utiliser tous les autres moyens dans le traitement, et après leur inefficacité, utiliser des stéroïdes.

Relaxants musculaires

Dans le processus de traitement de la radiculite, des relaxants musculaires sont également utilisés, qui aident à détendre l'appareil musculaire et à soulager les spasmes musculaires. Ils sont prescrits pour une courte période et, le plus souvent, par des cours.

Les relaxants musculaires sont prescrits pour le coucher dans les cas où les crampes ne dérangent une personne que la nuit, elle ne peut pas s'endormir pour cette raison et le matin, une raideur musculaire est observée. Parmi ces médicaments, on peut distinguer:

  • Midokalm (le médicament est disponible sous forme de comprimés et convient au traitement des douleurs au bas du dos, tant pour les adultes que pour les enfants);
  • Clonazépam (en plus de l'action relaxante musculaire, le médicament a un effet hypnotique);
  • Clonidine (myorelaxant a également un effet analgésique);
  • Capsaïcine (une pommade portant ce nom est un analogue synthétique d'origine naturelle, car elle contient une substance qui se trouve dans le poivron rouge).

Chondroprotecteurs

Ces médicaments sont prescrits si une compression de la racine nerveuse par un disque vertébral déformé est observée. Il s'agit notamment du médicament Teraflex, qui peut être utilisé par les adultes et les enfants à partir de 15 ans. Les effets secondaires dans ce cas sont rares. Les seules contre-indications à l'utilisation du médicament comprennent l'intolérance individuelle, la grossesse et l'allaitement, l'insuffisance rénale chronique.

Teraflex - l'un des médicaments les plus efficaces pour la restauration du cartilage

Un autre médicament chondroprotecteur peut être appelé chondroxyde. Une pommade avec ce nom aide à ralentir les changements dégénératifs-dystrophiques, à anesthésier, à soulager le processus inflammatoire, à restaurer le cartilage articulaire, à améliorer la mobilité. Parmi les effets secondaires, il convient de souligner uniquement une réaction allergique sur la peau.

Les capsules portant le nom Structum sont prescrites pour les adultes et les enfants de plus de 15 ans..

Le médicament peut provoquer diverses réactions allergiques cutanées, ainsi que le syndrome des nausées et des vomissements. C'est pour cette raison qu'il n'est pas prescrit pour l'intolérance individuelle aux composants.

Remèdes populaires

Il est possible de traiter la sciatique du bas du dos et à la maison, en utilisant des remèdes populaires. Le moyen le plus simple est de se réchauffer. Vous pouvez également faire une compresse de radis noir, qui est pré-frottée sur une râpe grossière, étalée sur un morceau de gaze et recouverte d'un chiffon chaud. La compresse se fait quotidiennement, jusqu'à disparition du syndrome douloureux. À la maison, vous pouvez moudre à base de jus de radis et de raifort, qui sont dilués avec de l'eau tiède dans des proportions égales.

La radiculite peut être traitée à la maison à l'aide de pommes de terre, qui sont pré-frottées et étalées avec une compresse sur la zone touchée. Une compresse de pomme de terre avec du bicarbonate de soude est considérée comme tout aussi efficace: elle est bouillie avec la pelure (500 g), écrasée et quelques cuillères à café de soda sont ajoutées. Après un mélange complet, le produit fini est utilisé comme compresse sur la zone affectée.

Un autre remède populaire est les herbes. Par exemple, vous pouvez faire une compresse de bardane, qui est appliquée sur la zone affectée. Une telle plante fait face aux sensations de douleur. Le houblon est considéré comme une autre plante médicinale à partir de laquelle le broyage est effectué: 20 g de cônes de houblon sont versés avec de l'eau bouillante dans un volume de 200 ml et mis à feu, en gardant pendant 30 minutes.

En tout cas, cela ne vaut pas la peine d'abuser des remèdes populaires, car ils ne sont considérés que comme une méthode auxiliaire de traitement de la radiculite. Avantage - uniquement les médicaments et uniquement ceux prescrits par le médecin traitant.

Radiculite lombo-sacrée: causes, symptômes, traitement, prévention

La radiculite lombo-sacrée est un groupe de symptômes neurologiques, dont l'apparition est associée à une inflammation ou à un pincement de la racine de la moelle épinière de la colonne lombaire.

Le plus souvent, la pathologie survient chez les personnes de plus de 30 ans. Étant donné que le segment lombaire, composé de cinq vertèbres, est le plus mobile et le plus stressé, la maladie est assez courante.

Afin de réduire la douleur dans la radiculite, le patient prend souvent une position protectrice. Il peut s'allonger avec un oreiller sous le ventre ou s'asseoir avec une jambe pliée. La démarche peut également changer: une personne essaie de réduire la charge sur le membre, ce qui lui fait mal, alors elle boite.

Les causes

Les malformations, les maladies dégénératives du système musculo-squelettique ou un effort physique grave peuvent provoquer la survenue d'une radiculite..

Les causes les plus courantes de radiculite lombo-sacrée comprennent:

  • hernie intervertébrale. Ils deviennent la cause du déplacement du noyau pulpeux et de la rupture de l'anneau fibreux, ce qui entraîne une compression des racines vertébrales et l'apparition du processus inflammatoire, accompagné de symptômes de radiculite;
  • ostéochondrose. La dégénérescence des disques intervertébraux permet de redimensionner les ouvertures par lesquelles passent les racines de la moelle épinière. Avec un long cours de la maladie, des excroissances osseuses (ostéophytes) se forment sur les vertèbres, comprimant les racines, et le processus inflammatoire joint conduit au développement d'un œdème, ce qui augmente la douleur;
  • Blessure de la colonne vertebrale. Les ecchymoses et les fractures contribuent à l'apparition de déformations et de cicatrices, qui à leur tour provoquent une compression des racines vertébrales;
  • néoplasmes dans la colonne vertébrale. Les symptômes de la radiculite peuvent être causés par des tumeurs bénignes et malignes provenant des disques intervertébraux, des vertèbres, de la moelle épinière et de ses membranes, des névromes, des hémangiomes ou des métastases. De plus en plus, les néoplasmes pressent les racines vertébrales, provoquant de la douleur;
  • malformations congénitales de la colonne vertébrale. Selon les statistiques, ils sont observés chez 50% des enfants. Dans 30% des cas, les pathologies persistent à vie. La cause des maux de dos peut être le spondylolisthésis, ainsi que la déformation ou la division du corps vertébral, lorsqu'un côté de celui-ci devient plus élevé que l'autre;
  • maladies infectieuses. La radiculite peut être à l'origine d'abcès de la colonne vertébrale ou d'ostéomyélite;
  • maladies des articulations intervertébrales. Souvent, la sciatique est associée à des maladies telles que les rhumatismes, la spondylarthrite, la spondylarthrite ou la spondylarthrite ankylosante;
  • causes externes. Les symptômes de la radiculite peuvent survenir après avoir soulevé une lourdeur, un mouvement maladroit ou un séjour prolongé dans la même position ou une hypothermie.

Symptômes de la radiculite lombo-sacrée

Syndrome de la douleur

Le principal symptôme de la maladie est une douleur dans le bas du dos. Elle peut avoir une nature différente: être inexprimée ou si forte et brûlante que le patient ne peut pas sortir du lit et marcher. Souvent avec une radiculite de la région lombaire, la douleur irradie vers la cuisse, le bas de la jambe ou le pied.

La douleur peut survenir soudainement, après avoir soulevé des poids ou hypothermie. En réponse à l'irritation des terminaisons nerveuses, dont l'emplacement devient l'anneau fibreux du disque intervertébral, un spasme musculaire réflexe se produit. Une crise de douleur peut paralyser une personne, elle se fige pendant plusieurs minutes dans une position (peut même tomber).

Au stade initial de la maladie, la douleur est insupportable, tirante, lancinante. La durée de l'attaque peut aller de plusieurs minutes à deux heures. La longe est contrainte et les muscles sont tendus, tandis que le patient ne peut pas se plier. Un homme a peur de bouger, de sorte qu'un mouvement maladroit ne provoque pas une nouvelle attaque.

Dans certains cas, avec une forme chronique de radiculite, la douleur est subaiguë. Il est terne, douloureux, pire avec tout mouvement ou toux. La douleur peut être donnée dans une ou les deux jambes. Très souvent, il y a une augmentation du tonus des muscles lombaires.

Déficience sensorielle

Un autre signe de radiculite lombo-sacrée peut être une violation de la sensibilité. La compression des racines nerveuses entraîne un engourdissement dans la zone de son innervation.

La sensibilité tactile, douloureuse ou thermique de la peau peut également disparaître. Parfois, avec des dommages aux nerfs périphériques dans cette zone, il y a une sensation de chair de poule, une sensation de froid ou des picotements.

Violation du tonus musculaire

Avec de graves dommages aux racines nerveuses, qui sont observés chez le patient depuis longtemps, le tonus musculaire est perturbé. Dans les cas graves, une atrophie musculaire peut survenir..

La violation de la sensibilité et des mouvements, contrairement à la douleur, ne se produit que par la racine nerveuse endommagée. Ce n'est pas à double sens.

Diagnostique

Avec la radiculite, le patient présente certains symptômes qui indiquent la présence de la maladie. Ils sont conditionnellement divisés en deux groupes:

À la suite de la compression nerveuse, la réponse réflexe des muscles à l'irritation devient faible

Si un patient allongé sur le dos est invité à lever une jambe allongée, il a alors mal au bas du dos et à l'arrière de la cuisse, ce qui indique la présence d'une radiculite. Lorsqu'il se retourne sur le ventre et que le médecin essaie de relever son membre, une douleur apparaît à l'avant de la cuisse

Afin d'identifier les lésions de la colonne vertébrale, les malformations ou le déplacement des vertèbres les unes par rapport aux autres, une radiographie est effectuée. La présence de hernies discales peut être déterminée par tomodensitométrie.

Médicament pour la radiculite lombo-sacrée

Avant de supprimer l'attaque de la douleur, le patient a besoin de repos au lit. La longe doit être réchauffée avec un coussin chauffant, un sac de sel ou un foulard en laine. Lorsque la douleur diminue un peu et que la personne commence à se lever du lit, il est nécessaire d'effectuer des exercices thérapeutiques.

Pour le traitement médical de la radiculite lombo-sacrée, les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont le plus souvent utilisés sous forme de comprimés, pommades, suppositoires, pansements ou injections.

En outre, dans la thérapie complexe de la maladie, des médicaments du groupe des relaxants musculaires et des vitamines B sont utilisés..

Diclofénac

Le diclofénac sodique est la substance active de médicaments tels que Dicloberl, Olfen, Diclac, Almiral, Voltaren, Naklofen. La substance a un effet anti-inflammatoire et analgésique prononcé. Il est le plus souvent prescrit pour le traitement de la radiculite..

Afin de soulager l'inflammation, le diclofénac est prescrit sous forme de solution injectable. Le médicament est injecté profondément dans le muscle fessier. En cas de douleur intense, une utilisation répétée est autorisée au plus tôt 12 heures. Les injections sont effectuées pendant 3-5 jours, à l'avenir, utiliser des moyens sous forme de comprimés ou de suppositoires.

Un comprimé ou une capsule de Diclofenac peut contenir de 25 à 150 mg de substance active. Le médicament est pris après les repas, conformément aux instructions. Il n'est pas recommandé d'utiliser le produit pour les personnes souffrant d'ulcères d'estomac, car cela peut entraîner une exacerbation de la maladie..

Afin de réduire la charge sur le système digestif, le diclofénac sous forme de suppositoires peut être utilisé.

Les onguents et les gels à base de diclofénac sont utilisés en externe. Ils sont utilisés 2 à 4 fois par jour, selon la posologie. Étant donné que la substance active pénètre dans la circulation sanguine en petites quantités, les produits externes n'ont pas d'effet négatif sur le tractus gastro-intestinal.

Meloxicam

Le méloxicam (Revmoxicam, Melbek, Movalis) appartient au groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Le médicament a des effets anti-inflammatoires, antipyrétiques et analgésiques. Il est utilisé pour le traitement symptomatique à court terme de la maladie..

Les préparations avec une telle substance active sont libérées sous forme d'injections, de comprimés et de suppositoires. Dans la forme aiguë de la maladie, dans la plupart des cas, le méloxicam est prescrit en injection. Le médicament est administré par voie intramusculaire une fois par jour. La durée du traitement est de 3-5 jours.

Dans la forme chronique de la pathologie, un médicament est utilisé sous forme de comprimés ou de suppositoires dans un cours de 5 jours.

Midokalm

Midokalm (Midostad, Tolperil) est un relaxant musculaire avec un mécanisme d'action central. Le médicament abaisse le tonus musculaire et améliore la circulation sanguine dans la zone d'inflammation. Cela permet de réduire la douleur et d'accélérer la récupération..

Midokalm est utilisé sous forme de comprimés ou d'injections, en fonction de la gravité des symptômes.

Vitamines B

Dans le traitement complexe de la radiculite, des vitamines du groupe B sont utilisées (B1, À6, À12) Dans la plupart des cas, des médicaments combinés sont utilisés, y compris la thiamine et le chlorhydrate de pyridoxine, ainsi que la cyanocobalamine, tels que Milgamma, Vitaxone, Neurorubin.

Les vitamines neurotropes ont un effet anti-inflammatoire, anesthésient, améliorent la circulation sanguine et normalisent le système nerveux.

Onguents chauffants

Les gels et les onguents avec un effet chauffant donnent un bon effet sur la radiculite. Ils augmentent la circulation sanguine dans la zone affectée, éliminent l'enflure et anesthésient pendant une courte période..

Dans le traitement complexe de la maladie, des médicaments tels que Finalgon, Deep Hit, Espol, Capsicam sont utilisés. Ils sont appliqués sur la peau en couche mince 2 à 3 fois par jour. Si la sensation de brûlure est très forte, lavez ces produits avec de l'huile de tournesol.

Remèdes homéopathiques

Dans le traitement complexe de la maladie, des médicaments homéopathiques sont utilisés, tels que des comprimés et de la pommade Traumeel C, Coenzyme compositum, Cel-T ou Ubiquinone compositum injections. Ces médicaments ont des effets anti-inflammatoires et analgésiques, améliorent la circulation sanguine et aident à restaurer le cartilage.

Les médicaments homéopathiques doivent être utilisés pendant une longue période, car ils ont un effet cumulatif. La durée du traitement peut être de 3 à 4 semaines.

Physiothérapie

La gymnastique thérapeutique est un outil universel pour faire face à la radiculite lombo-sacrée à la maison. Pour obtenir un résultat positif, des exercices doivent être effectués régulièrement.

Une série d'exercices pour la radiculite lombaire:

  • exercice n ° 1: position de départ - debout, pieds écartés aux épaules, bras sur la ceinture. Penchez-vous lentement vers la droite et maintenez pendant 4 secondes, puis revenez à la position de départ. Répétez le mouvement dans l'autre sens. Le nombre maximum de pistes est de 12. Si une personne ne ressent pas d'inconfort pendant les pentes, le rythme peut être accéléré;
  • exercice numéro 2: dans la même position pour effectuer des inclinaisons vers l'avant et vers l'arrière. À l'inclinaison maximale, maintenez pendant 2-3 secondes. L'exercice doit être effectué très lentement, sans secousses. Répétez-le pas plus de 8 fois. En cas d'inconfort grave, vous devez refuser d'effectuer l'exercice;
  • exercice numéro 3: debout dans la position initiale, tournez à gauche et à droite, retardez 3-4 secondes. L'exercice est effectué 8 à 10 fois;
  • exercice n ° 4: effectuer des mouvements de rotation du corps, d'abord de gauche à droite, puis de droite à gauche. Le nombre maximum de ces exercices est de 10 fois. La rotation doit être douce, sans secousses;
  • exercice n ° 5: les demi-squats sont faits à partir de la position de départ. Sous forme de support, vous pouvez utiliser le dossier de la chaise. L'exercice doit être répété 8 fois. Avec les demi-squats, vous devez reprendre votre souffle lorsque vous revenez à sa position d'origine - expirez;
  • exercice numéro 6: position de départ - allongé sur le dos, en plaçant un petit rouleau sous le cou. La jambe est pliée au genou, enroulée autour de ses bras et tire doucement la cuisse vers la poitrine. L'exercice est effectué en douceur, répété 4 fois avec une jambe, puis l'autre.

Remèdes populaires

Les méthodes de médecine traditionnelle aideront à réduire la douleur dans la région lombaire avec radiculite:

  • recette numéro 1: le radis noir est moulu sur une râpe, la suspension finie est enveloppée dans de la gaze et appliquée sur la zone affectée. Le haut est recouvert d'un film et noué avec une écharpe chaude. La compresse peut être laissée toute la nuit. Appliquez le médicament quotidiennement jusqu'à ce que les symptômes soient soulagés;
  • recette numéro 2: 3 gousses de piment rouge doivent être hachées et verser 100 mg d'alcool à 96%, ajouter 20 ml d'ammoniaque et laisser le produit toute la nuit. La longe est frottée avec de la teinture deux fois par jour;
  • recette numéro 3: 1 kg de pousses de pin doit verser 5 litres d'eau et laisser mijoter pendant un quart d'heure. L'outil insiste sous le couvercle pendant au moins trois heures. Un verre de sel de mer et un litre de bouillon sont ajoutés à la baignoire avec de l'eau tiède. Prenez-le pendant 10-15 minutes. Ensuite, le bas du dos est noué avec une écharpe en laine;
  • recette n ° 4: 3 grosses pommes de terre sont bouillies avec la pelure et pétrir dans la bouillie, ajouter une cuillère à café de soda. La suspension résultante est appliquée au bas du dos. Dessus recouvert de papier compressé et noué avec un foulard. Une telle compresse est laissée pendant la nuit;
  • recette numéro 5: les feuilles de chou du milieu de la tête sont battues avec un couteau et de l'huile essentielle de pin ou de romarin est appliquée à la surface. Appliquer sur le bas du dos, couvrir de polyéthylène et d'une serviette.

Prévention de la radiculite

Afin de prévenir le développement de la maladie, il est nécessaire:

  • Faites de la gymnastique et renforcez vos muscles du dos. Les exercices physiques commencent avec des charges minimales, puis ils augmentent;
  • aller nager. Pour les personnes atteintes de maladies de la colonne vertébrale, c'est l'un des meilleurs sports;
  • éviter de soulever des poids;
  • visitez les bains et le sauna;
  • dormir sur une surface ferme et de niveau.

Dans la plupart des cas, la radiculite lombo-sacrée est traitée à domicile. Une indication d'hospitalisation est un syndrome douloureux prononcé, lorsque la douleur ne s'arrête pas à l'aide de médicaments et de remèdes populaires.

Si des symptômes de radiculite sont identifiés, consultez un neurologue ou un traumatologue..

Vidéo

Nous vous proposons de regarder une vidéo sur le sujet de l'article.

Sciatique aiguë et chronique: quelles sont les différences entre les symptômes et le traitement?

Les personnes souffrant de toute forme de radiculite savent de première main ce qu'est la douleur..

La douleur peut survenir soudainement et gâcher vos projets, vous allonger dans votre lit et recouvrir des réchauffeurs et des analgésiques.

Le plus souvent, les gens n'ont pas assez de temps pour faire face à cette maladie, ils comptent sur le fait que «ça passera d'une manière ou d'une autre» ou «eh bien, à partir de lundi prochain je commencerai le traitement».

Mais ni lundi, ni mardi, ni même mercredi, le traitement commence et le voyage chez le médecin est reporté au mois suivant, voire à un an. La radiculite n'est pas une maladie dont le traitement doit être abandonné, elle doit en outre être traitée de manière globale. Comment faire face aux douleurs gênantes et enfin cesser d'avoir peur des attaques soudaines?

Qu'est-ce que la sciatique?

Le mot «sciatique» vient de la langue latine. Dans la traduction littérale, ce mot signifie "colonne vertébrale". La radiculite est une maladie qui affecte les racines de la moelle épinière et provoque des défaillances motrices et autonomes. Le principal symptôme de la radiculite est une douleur aiguë aiguë, qui est parfois très difficile à supporter.

La sciatique mérite le titre de maladie la plus courante chez les personnes d'âges différents. Malgré le fait que dans cet article, nous appelons la sciatique une maladie, ce n'est pas une maladie indépendante.

La sciatique est plus probablement un ensemble de symptômes qui se produisent lors de la compression des racines vertébrales, donc la sciatique est plus probablement la conséquence d'une autre maladie qui a provoqué un pincement des racines nerveuses.

Ces maladies initiales peuvent être l'ostéochondrose, la spondylose, des anomalies du développement de la colonne vertébrale de divers types. De plus, l'hypothermie, divers types de blessures au dos et les maladies infectieuses (syphilis, tuberculose, méningite, encéphalite à tiques, etc.) peuvent provoquer une inflammation..

Les douleurs sont de nature soudaine et peuvent survenir avec une lourde charge sur la colonne vertébrale (par exemple, lors de la levée de poids), avec un mouvement maladroit et soudain, ainsi qu'en raison de rhumes ou d'infections.

La médecine traditionnelle distingue plusieurs types de radiculite en fonction de la localisation de la maladie.

La radiculite se produit:

Ces variétés, à leur tour, peuvent se manifester sous deux formes différentes: chronique et aiguë.

De plus, il existe parfois une séparation de cette maladie en un type primaire et un type secondaire. La radiculite primaire est une maladie causée par un facteur infectieux ou toxique. Le type secondaire est une sciatique, qui se manifeste en raison de violations de la colonne vertébrale et de la moelle épinière.

Qu'est-ce que la sciatique aiguë?

Dans la forme aiguë de radiculite, les attaques de douleur commencent soudainement, les symptômes sont généralement prononcés. L'inflammation des racines peut se produire à différents niveaux de la colonne vertébrale. Le processus inflammatoire affecte la partie interne de la membrane nerveuse (partie extra-enveloppe).

Les causes de la radiculite aiguë

La cause la plus fréquente d'attaques douloureuses de la radiculite aiguë est un mouvement brusque et maladroit ou un levage lourd. Une telle attaque est également appelée le simple mot «lumbago». Un tel mal de dos se manifeste lorsque la colonne vertébrale est pliée (lorsqu'elle est inclinée) avec un virage sur le côté.

Les causes de la radiculite aiguë sont divisées en deux catégories: congénitale et acquise.

Les causes congénitales incluent le plus souvent des anomalies dans le développement de la colonne vertébrale, par exemple:

  • néoplasmes d'origines diverses;
  • prolifération de tissu fibreux;
  • formation d'adhérence.

Les causes acquises sont le plus souvent chroniques. Ce groupe comprend tous les changements dégénératifs qui se produisent depuis longtemps dans les articulations et les vertèbres (spondylose, ostéochondrose, etc.).

Le plus souvent, de tels changements conduisent à l'apparition d'ostéophytes (prolifération des vertèbres et apparition d'une sorte de pointes sur celles-ci), qui compriment les racines vertébrales. Ces processus conduisent à la formation de hernies intervertébrales et d'hypertrophie ligamentaire jaune..

De plus, les causes acquises comprennent diverses maladies infectieuses (tuberculose, VIH, borréliose transmise par les tiques, abcès épidural, ostéomyélite), diverses tumeurs malignes de la colonne vertébrale (tumeurs, kystes), des troubles endocriniens et métaboliques (diabète sucré, acromégalie, etc.), des blessures à la colonne vertébrale, sous-refroidissement (et sauts brusques de température), activité physique élevée, etc..

Les formes les plus courantes de radiculite aiguë sont les types lombo-sacré et cervical. Ce sont ces parties de la colonne vertébrale qui représentent la majeure partie du stress.

Important! Une crise aiguë de radiculite n'est pas toujours la première manifestation de la maladie, il est fort possible qu'il s'agisse d'une exacerbation d'une pathologie déjà développée, alors ne retardez pas l'examen et le traitement.

Les symptômes de la radiculite aiguë

Une crise aiguë de radiculite s'accompagne d'une douleur aiguë, qui peut avoir une localisation différente. Selon la localisation de la douleur, on peut parler des manifestations d'un certain type de radiculite.

Sciatique aiguë de type lombo-sacrée

Dans la radiculite aiguë de la colonne lombaire, la plupart des patients éprouvent des douleurs lombaires caractéristiques, qui sont définies comme des lombalgies ou, en d'autres termes, des maux de dos. Dans certains cas, la douleur est ressentie non seulement dans le dos, mais se propage également au nerf sciatique. La douleur peut affecter la région sciatique, l'arrière de la cuisse, le bas de la jambe.

La nature de la douleur est aiguë, coupante, déchirante, tirante, paralysant la colonne vertébrale dans la région lombo-sacrée. Dans le même temps, le patient cherche à prendre une pose dans laquelle la douleur est réduite autant que possible: le plus souvent le patient se penche en avant ou sur le côté.

Il y a aussi des changements dans les muscles: là où le stress est localisé, les muscles sont en hypertonie et se contractent autant que possible. En palpant, il semble que le muscle soit gonflé, hypertrophié. Du côté détendu, les muscles sont étirés..

Si la cause profonde de la forme aiguë de radiculite est la déformation des corps vertébraux et le déplacement du disque intervertébral vers l'arrière, cela peut entraîner une cyphose, dans laquelle il sera assez difficile et douloureux de se redresser ou de se plier.

Avec un déplacement latéral des vertèbres, une scoliose se développe (ou s'aggrave). Le corps est dévié dans le sens opposé à la déformation (scoliose hétérologue).

Dans le cas d'une forme aiguë de radiculite lombaire, une perte de sensibilité peut rarement survenir. Si un tel symptôme se produit, alors uniquement dans la zone de la partie externe de la jambe. La principale symptomatologie est caractérisée par une hypertonie des muscles fessier et rachidien et, par conséquent, une douleur aiguë dans ces zones.

Sciatique cervico-thoracique aiguë

Ce type de radiculite est beaucoup moins fréquent, malgré le fait que le mécanisme de manifestation est le même que celui de la forme lombo-sacrée. Le syndrome douloureux se produit dans le cou et peut passer dans les zones où se trouvent les terminaisons nerveuses les plus touchées. La douleur peut être accompagnée d'engourdissement dans les mêmes zones touchées..

Le syndrome douloureux se propage aux régions thoracique et occipitale, tout en provoquant des symptômes similaires à ceux d'une crise cardiaque. Dans ce cas, le patient ne peut normalement pas incliner la tête en arrière.

Si le disque est déplacé sur le côté, il y a alors une inclinaison forcée de la tête et la formation d'une sorte de torticolis. Dans certains cas, il y a une parésie des doigts du côté affecté (les deux derniers doigts sont pressés contre la paume de la main et pliés).

L'exacerbation de la radiculite cervicothoracique est un processus assez long. Il a un caractère périodique et, contrairement à la forme lombo-sacrée, est plus étendu.

Premiers soins pour la radiculite aiguë et chronique

Si vous êtes soudainement dépassé par une crise de sciatique aiguë (ou une crise de douleur chronique) et qu'il n'y a aucun moyen de consulter immédiatement un médecin, il existe plusieurs mesures de premiers soins qui peuvent réduire légèrement la douleur et durer jusqu'à ce que vous consultiez un médecin:

  1. Fixez la lésion avec un bandage ou un tissu dense;
  2. Demandez à vous soutenir avec soin et à vous allonger sur le dos sur une surface dure. Dans ce cas, pliez les genoux et placez un oreiller ou un rouleau sous eux;
  3. Si possible, entrez un anti-inflammatoire intramusculaire non stéroïdien. Si cela n'est pas possible, prenez alors la forme de comprimé d'AINS (Movalis, Voltaren, Indomethacin);
  4. Ajouter des relaxants musculaires au traitement (par exemple, Mydocalm ou Baclofen);
  5. Vous pouvez utiliser des pansements spéciaux créés sur la base des AINS. Ces patchs agissent lentement, il est donc recommandé de les utiliser en cas de symptômes bénins;
  6. Prenez un sédatif doux d'origine végétale (par exemple, teinture de valériane ou d'agripaume);
  7. Appliquez une pommade ou un gel chauffant sur la zone enflammée (Fastum-gel, Ketanol, Finalgon, etc.).

Important! Ces conseils sont destinés aux cas où il n'est pas possible de contacter immédiatement un médecin de famille ou d'appeler une ambulance. Les premiers soins peuvent aider à réduire temporairement la douleur, mais ils ne peuvent pas éliminer la cause profonde de l'attaque. Par conséquent, vous devez absolument contacter un spécialiste qui procédera à un examen et vous prescrira un traitement complet qui peut surmonter la cause initiale de l'apparition des symptômes de la radiculite.

Traitement de la sciatique aiguë

Les formes aiguës et chroniques de radiculite sont principalement les conséquences d'une autre maladie. Par conséquent, il n'existe aucun traitement visant à éliminer la radiculite, il est nécessaire de traiter la cause profonde. Par conséquent, la première étape devrait être d'établir cette cause. Pour ce faire, consultez un médecin et passez un examen.

Lorsque l'examen montre exactement ce qui provoque une douleur aiguë dans le dos, le cou ou la poitrine, le traitement peut commencer. Le complexe de traitement sera prescrit par votre médecin, en fonction des raisons qui provoquent la sciatique. Il sera très difficile de donner des méthodes spécifiques, car il existe d'innombrables raisons pour l'apparition de la radiculite.

En règle générale, la thérapie comprend le repos au lit (avec exacerbation) ou un régime d'épargne du jour, des médicaments (analgésiques, vitamines, myorelaxants, AINS), des massages et de la physiothérapie (une partie obligatoire de toute thérapie visant à traiter les maladies de la colonne vertébrale).

Parfois, l'acupuncture, la thérapie sous vide, la magnétopuncture, la thérapie au laser sont ajoutées à ces techniques. Mais ce sont des méthodes purement individuelles, elles ne conviennent pas à tout le monde..

Toutes ces méthodes visent à éliminer la douleur et à normaliser la circulation sanguine, ainsi qu'à inhiber les processus pathologiques se produisant dans la colonne vertébrale.

Vidéo: "Symptômes et causes de la radiculite"

Qu'est-ce que la sciatique chronique?

Contrairement à la forme aiguë, la radiculite chronique est un phénomène constant pour le patient. Les crises de douleur sont de nature périodique et surviennent presque constamment après des mouvements brusques, une levée de poids, une hypothermie, etc..

Causes de la radiculite chronique

Les formes aiguës et chroniques de radiculite ont le même ensemble de causes, provoquant des crises de douleur.

On pense que dans 90% des cas, la cause de la radiculite chronique est l'ostéochondrose (et avec elle les hernies intervertébrales et, par conséquent, la formation d'ostéophytes). Les 10% restants sont répartis entre troubles congénitaux, maladies infectieuses, blessures, tumeurs malignes.

En outre, une sciatique chronique peut se développer en raison du stress constant dans lequel une personne est.

En plus de tout ce qui précède, les crises de douleur peuvent provoquer une hypothermie, une forte augmentation du poids et des mouvements maladroits. Toutes ces raisons sont les principales causes de l'apparition de crises de douleur, et non du développement de la maladie elle-même (comme dans le cas de la forme aiguë).

Les symptômes de la radiculite chronique

Contrairement à la forme aiguë, avec une radiculite chronique, les symptômes semblent s'étirer dans le temps et légèrement lissés. La douleur n'est pas si vive et aiguë, elle peut s'intensifier, puis disparaître.

Avec la localisation cervicale de la radiculite, la courbure cervicale (avec le temps) est lissée, ce qui entraîne une violation de la posture et une dépréciation de la colonne vertébrale. Tout cela conduit à une détérioration. Par conséquent, il vaut la peine de consulter un médecin immédiatement après l'exacerbation (la douleur aiguë disparaît quelque peu). L'attaque initiale est plus facile à vaincre et empêche le développement de complications..

La forme thoracique de la radiculite chronique est l'une des formes les plus rares, mais cela n'enlève rien à son importance. Dans ce cas, les symptômes peuvent être différents (cela dépend du degré de dommage aux racines). Habituellement, la douleur est localisée dans la zone intercostale. Le patient ressent de la douleur lors de la respiration profonde, de la toux ou des éternuements, ainsi que de la marche et d'autres mouvements. Un autre nom pour cette forme de radiculite chronique est la névralgie intercostale..

La forme chronique de névralgie intercostale n'est pas aussi prononcée qu'une seule (ou aiguë), mais la régularité des crises de douleur est un symptôme plutôt désagréable et peut indiquer la présence de problèmes plus graves dans le corps qu'un simple spasme.

La forme lombaire de la radiculite chronique présente les mêmes symptômes que la forme aiguë. La seule exception est que le lumbago se produit régulièrement. Le patient ressent une faiblesse musculaire, la douleur se propage au bas du dos, aux fesses, à l'abdomen et aux jambes.

Une sciatique lombaire peut se développer après plusieurs crises aiguës. Dans la forme chronique, la douleur aiguë alternera avec des périodes de rémission.

Traitement de la sciatique chronique

La thérapie visant à traiter la sciatique chronique est basée sur le même principe que la thérapie visant à traiter la sciatique aiguë.

Il est nécessaire de subir un examen, d'établir la cause profonde de la maladie et de tenir compte des recommandations du médecin. Le médecin prescrira un traitement complet, qui comprendra une pharmacothérapie, un massage, des exercices de physiothérapie, une thérapie manuelle, etc..

Le choix des méthodes de traitement et des médicaments est sélectionné de manière strictement individuelle, en s'appuyant sur le tableau clinique personnel du patient.

En plus du traitement traditionnel, vous pouvez appliquer des recettes folkloriques. Par exemple, prenez des enveloppements chauds et des bains chauds avec des huiles essentielles, faites des compresses de pommes de terre chaudes, buvez du thé à partir de feuilles de bouleau et d'écorce de saule.

Vidéo: "Que faire des maux de dos aigus?"

Prévention de la sciatique chronique et aiguë

La prévention des différentes formes de radiculite comprend le respect des règles générales d'hygiène personnelle ainsi que les recommandations de votre médecin.

Vous devez également faire attention à vos maladies chroniques, ne les laissez pas progresser. Essayez de vous détendre, évitez le stress.

Une humidité élevée et un surmenage des muscles peuvent entraîner le développement d'une radiculite lombo-sacrée, vous devriez donc envisager de changer d'emploi ou de changer les conditions climatiques de votre maison.

Évitez les courants d'air, l'hypothermie, essayez de garder le bas du dos, le cou et les jambes au chaud. Faites de la gymnastique (mais ne surchargez pas trop votre corps).

Évitez les efforts physiques intenses, ne soulevez pas de poids lourds, mangez bien, marchez au grand air.

Conclusion

Chaque année, une maladie telle que la radiculite se manifeste chez un nombre croissant de personnes. De plus, l'âge des patients souffrant de douleurs périodiques est complètement différent. Le "mal de dos" douloureux peut parfois être complètement soudain, gâcher les plans et vous mettre au lit pendant une longue période dans un état plié, vous ne devriez donc pas retarder la visite d'un médecin et le traitement.

Afin d'approcher efficacement la solution d'un problème tel que la sciatique, faites à nouveau attention à certains points importants:

  • La radiculite n'est pas une maladie indépendante, elle est la conséquence de la manifestation d'une autre maladie associée à des troubles de la colonne vertébrale. Par conséquent, vous ne pouvez pas guérir la sciatique, vous devez traiter la cause profonde qui a provoqué le développement de la sciatique;
  • Selon la localisation, on distingue la radiculite cervicale, thoracique et lombo-sacrée, ainsi que les formes aiguës et chroniques de la maladie. Chaque type a ses propres symptômes, donc immédiatement après l'apparition des symptômes caractéristiques, essayez de ne pas retarder l'examen et le traitement;
  • Les formes aiguës et chroniques diffèrent par la fréquence d'apparition des crises de douleur. La forme aiguë est caractérisée par une lombalgie unique et aiguë, tandis que la forme chronique est caractérisée par des douleurs moins vives et l'alternance d'attaques douloureuses avec des périodes de rémission. Cependant, après plusieurs crises aiguës, une sciatique chronique peut se développer, il convient donc de prêter attention à cette maladie le plus tôt possible afin d'éviter les complications;
  • Les premiers soins pour une crise de douleur sont les mêmes en cas de radiculite aiguë et chronique. Mais vous devez vous rappeler que les premiers soins ne peuvent pas guérir la cause profonde, ils ne peuvent aider qu'en cas de manifestation aiguë de la maladie et atténuer quelque peu la condition s'il n'est pas possible de consulter immédiatement un médecin ou d'appeler une ambulance;
  • Le traitement de la radiculite doit être complet. En plus des médicaments, il comprend des exercices de physiothérapie, des massages, de la physiothérapie, une thérapie manuelle et d'autres mesures thérapeutiques. Vous devez aborder le traitement à fond, être patient et suivre toutes les instructions de votre médecin. Vous ne devez pas vous attendre à des résultats rapides;
  • Assurez-vous de lire les mesures préventives pour éviter le développement d'une radiculite ou une exacerbation d'une maladie existante. Surveillez votre alimentation, évitez les courants d'air et l'hypothermie, ne surchargez pas les muscles, mais n'oubliez pas la gymnastique. Parfois, la prévention peut être plus efficace que le traitement des problèmes existants.

Sciatique lombo-sacrée: signes et traitement, médication, thérapie alternative

La radiculite (radiculopathie) est une maladie dans laquelle les racines nerveuses sont affectées.

Avec la maladie, une douleur intense se produit dans la zone du nerf affecté, des brûlures ou des picotements et une faiblesse musculaire aiguë.

Il existe plusieurs variétés de cette maladie, mais l'une des plus courantes est la radiculite lombo-sacrée.

Cette maladie affecte le système nerveux humain dans la région lombaire. Les racines des terminaisons nerveuses de l'os sacré sont comprimées, ce qui entraîne des symptômes désagréables sous la forme de douleurs infernales.

Selon les statistiques, la pathologie survient chez 10 adultes. Les personnes âgées de 30 à 55 ans sont particulièrement sensibles à la maladie..

La maladie est souvent caractérisée par une évolution chronique avec des exacerbations de divers intervalles de temps. La pathologie progresse avec une surcharge du tissu musculaire du dos.

Causes de la radiculite lombo-sacrée

La cause du développement de la radiculite peut être un processus inflammatoire ou une compression des racines du système nerveux dans l'os sacré, dans le contexte de la progression d'autres maladies du système musculo-squelettique.

La principale cause de radiculite est les maladies suivantes:

Seul un médecin qualifié peut déterminer la cause correcte de la maladie.

Facteurs provoquant le développement de la maladie

Il existe de nombreux facteurs qui augmentent le risque de développer une maladie:

  • l'hypothermie peut provoquer une inflammation des racines nerveuses;
  • des mouvements soudains peuvent endommager les terminaisons nerveuses dans la région lombaire, entraînant des symptômes de radiculite;
  • dommages physiques à la colonne vertébrale;
  • diverses déformations de la colonne vertébrale, qui peuvent provoquer une compression des terminaisons nerveuses dans la région lombaire;
  • tumeurs bénignes ou malignes;
  • activité physique excessive sur la colonne vertébrale;
  • une situation de stress constante augmente également le risque de développer une pathologie;
  • divers changements dans le corps des tissus osseux et des articulations associés à l'âge.

Les athlètes professionnels sont assez souvent sensibles à la radiculite lombo-sacrée, ce qui est expliqué par les médecins spécialistes par un surmenage constant de la colonne vertébrale.

Si les disques de la colonne vertébrale ne reçoivent pas suffisamment de repos et d'oligo-éléments utiles, leur structure change. L'anneau entourant le disque vertébral commence progressivement à se resserrer, des fissures se produisent.

En conséquence, la hauteur entre les disques de la colonne vertébrale change, tout le bas du dos en souffre. Pour compenser la charge, de petites protubérances de tissu osseux se développent sur les bords des disques, ce qui exerce une pression sur les racines nerveuses dans cette zone. Dans ce contexte, les symptômes de la radiculite se développent..

Symptômes et signes de la maladie

La sciatique lombaire présente de nombreux symptômes, mais la plus courante est une douleur aiguë qui survient spontanément.

Les symptômes se distinguent des autres pathologies de la radiculite lombo-sacrée par les signes suivants:

  • nature aiguë et sourde de la douleur;
  • les douleurs sont localisées en un seul endroit;
  • la douleur est donnée aux membres inférieurs;
  • la douleur peut être de nature périodique et se produire dès qu'une personne bouge et accompagner le patient en permanence.

La principale caractéristique de la radiculite est une forte augmentation de la douleur lors des mouvements humains. En raison de la douleur chez le patient, la mobilité de la colonne vertébrale en souffre, sa plasticité est perdue.

Un autre symptôme caractéristique de la maladie est une violation de la sensibilité de la région lombo-sacrée. Membres inférieurs engourdis périodiquement, il y a une sensation de brûlure et une sensation de picotement.

Les experts expliquent ce syndrome par la compression des racines nerveuses, qui affecte la transmission des influx nerveux.

Si vous présentez des symptômes de radiculite, vous devez contacter un établissement médical pour obtenir des conseils. Ces signes cliniques ne sont pas dans tous les cas une conséquence de la radiculite, la cause peut être une maladie rénale, vous devez donc consulter un spécialiste.

Diagnostique

Lorsqu'une personne se rend à la clinique avec des plaintes d'une maladie, le médecin procède à un examen visuel et, si nécessaire, prescrit un certain nombre de procédures de diagnostic, notamment:

  • analyse générale d'urine (OAM);
  • test sanguin clinique général (KLA);
  • radiographie - l'étude fournit des informations sur le degré de changements négatifs dans le tissu osseux;
  • tomodensitométrie - la TDM permet d'établir le degré de compression des terminaisons nerveuses et fournit également des informations sur l'état des disques de la colonne vertébrale;
  • électromagnographie - révèle le niveau de traumatisme aux terminaisons nerveuses.

En cas de doute dans le diagnostic, une échographie est également prescrite au patient et le médecin peut également envoyer le patient à un électrocardiogramme cardiaque..

Sur la base des données obtenues à l'aide de procédures de diagnostic, un cycle de traitement est compilé..

Comment pendant un certain temps vous pouvez rapidement vous débarrasser de la sciatique?

Si les signes cliniques de la maladie apparaissent soudainement, il est recommandé de suivre l'algorithme décrit ci-dessous:

  • il est nécessaire de prendre un médicament de nature antispasmodique et anti-inflammatoire. Il s'agit notamment de l'ibuprofène (pommade) et du Nurofen (comprimés oraux);
  • s'allonger sur un lit dur et chaud.

Approche de thérapie conservatrice

Cette méthodologie de thérapie est complexe et comprend plusieurs domaines à la fois:

  • un patient avec exacerbation est fortement recommandé le repos au lit;
  • porter un corset spécial qui immobilisera la colonne vertébrale;
  • des anti-inflammatoires sont prescrits, ils peuvent se présenter à la fois sous forme de pommades ou de comprimés, et sous forme d'injections;
  • les neurologues orientent une personne souffrant de radiculite lombaire vers des mesures de traitement physiothérapeutique. Avec leur aide, il est possible de réduire les manifestations cliniques de la maladie;
  • la colonne vertébrale est dessinée;
  • des exercices de physiothérapie sont effectués, dont l'objectif principal est le renforcement du tissu musculaire. Cela est nécessaire pour que le corset musculaire plus développé soutienne la colonne vertébrale et ne permette pas sa surcharge.

Traitement médical

L'utilisation de médicaments pour la radiculite du bas du dos est nécessaire pour soulager les symptômes et prévenir le processus inflammatoire des racines nerveuses dans cette zone.

Les spécialistes utilisent une thérapie complexe pour lutter contre la radiculite, ils sont les plus efficaces. Les médicaments suivants sont prescrits:

  • nature anti-inflammatoire non stéroïdienne (Ibuprofène, Nurofène, Diclofénac, Kétorolac, Naproxène);
  • dans certains cas, des hormones de type stéroïde sont prescrites (cortisone, prednisolone, estriol);
  • il est recommandé au patient de boire des vitamines B.

De plus, divers stimulants biologiques sont utilisés en thérapie. Les stéroïdes injectables sont prescrits pour les stades sévères de la maladie.

Les médecins prescrivent diverses pommades pour réparer les cellules endommagées..

Teinture de poivre utilisée pour usage externe. L'alcool de camphre et la novocaïne aideront à éliminer les manifestations cliniques de la radiculite lombaire..

En outre, les onguents à base de venin de serpent (Nayatoks, Kobratoksan, onguent Viprosal) sont très efficaces pour lutter contre cette maladie..

Dans les pharmacies, vous pouvez trouver des pansements spéciaux qui ont des effets analgésiques et anti-inflammatoires. Il s'agit notamment du patch Nanoplast forte.

Méthodes alternatives de traitement

Il existe également d'autres méthodes populaires de lutte contre la radiculite:

  • l'ail râpé enveloppé dans un sac aide, ils frottent la zone affectée;
  • ils prennent du jus de raifort et de l'eau dans des proportions égales, tout cela est mélangé et frotté sur le bas du dos;
  • de nombreuses compresses et onguents à friction différents sont utilisés, par exemple le jus de radis noir.

Les compresses sont utilisées jusqu'à ce qu'une sensation de brûlure sévère se produise, après quoi la zone traitée est lavée. Après avoir effectué de telles procédures, il est fortement recommandé de garder le bas du dos au chaud, afin de ne pas l'attraper accidentellement. Cela peut conduire au développement ultérieur de la pathologie..

Le traitement à domicile n'est possible qu'après avoir consulté un spécialiste qui prendra en compte toutes les caractéristiques du développement de la radiculite dans chaque cas individuel..

Chirurgie

Dans les cas graves, les médecins spécialistes recommandent au patient d'utiliser des méthodes chirurgicales pour traiter la radiculite.

Il y a plusieurs indications pour l'opération:

  • symptômes cliniques graves de névralgie;
  • lorsque le traitement à domicile n'apporte pas de soulagement pendant une longue période;
  • si les rayons X montrent clairement des changements dégénératifs dans les disques de la colonne vertébrale;
  • avec une mauvaise composition du liquide céphalo-rachidien;
  • avec des violations du système musculo-squelettique;
  • pour violations des organes pelviens.

Important! Si la pharmacothérapie et le traitement avec des remèdes populaires n'apportent pas le résultat souhaité et que les manifestations cliniques de la maladie ne disparaissent pas pendant plusieurs mois, un traitement chirurgical de la radiculopathie lombaire est utilisé.

Selon la cause de la radiculite, le type d'intervention chirurgicale diffère. Le plus souvent, le tissu osseux envahi est retiré, ce qui crée une pression sur les terminaisons nerveuses. L'opération se termine avec succès dans 97% des cas.

Une intervention chirurgicale urgente est également possible, qui est prescrite pour le développement d'une faiblesse dans les membres inférieurs ou d'une perte de contrôle sur le processus de vidange de la vessie ou des intestins.

Mesures préventives et recommandations

Pour la prévention, afin de prévenir la radiculite lombaire, il est recommandé de suivre les règles suivantes:

  • prévenir la surcharge physique de la colonne vertébrale;
  • les activités physiques quotidiennes sont recommandées, les cours sur la barre horizontale seront particulièrement efficaces;
  • la torsion de la colonne vertébrale n'est pas recommandée, cela augmente les risques de développer la maladie;
  • perdre du poids, ce qui provoque le développement de nombreuses pathologies, notamment la radiculite de la colonne lombaire;
  • Il est nécessaire d'observer le régime de travail et le régime de repos;
  • lors du levage, la colonne vertébrale doit être redressée.

Les neurologues conseillent de dormir sur des lits durs. À cette fin, vous pouvez mettre une planche de contreplaqué sous le matelas. Son épaisseur doit être d'au moins 20 millimètres.

Si cette maladie n'est pas traitée pendant une longue période, des complications graves (faiblesse musculaire chronique et syndrome de la queue de cheval) sont possibles dans la région lombo-sacrée.

Pour cette raison, lorsque les premiers symptômes de la radiculite surviennent, il est recommandé de consulter un médecin spécialiste pour subir des procédures de diagnostic et établir un traitement efficace.

Prévision pour la vie

Le pronostic est favorable, la récupération intervient quelques semaines ou mois après le début du traitement. Avec une bonne activité physique et un poids approprié, les gens peuvent mener une vie saine et de qualité.