logo

La névralgie du trijumeau

Une inflammation du trijumeau ou une névralgie se développe soudainement dans le contexte d'un bien-être complet. Les douleurs caractéristiques de cette condition se manifestent fortement et disparaissent de façon inattendue. Plus en détail sur ce qu'est cette maladie, quels symptômes elle s'accompagne, ainsi que comment la traiter avec des pilules et des remèdes populaires à la maison, nous en dirons plus.

Anatomie et fonction de la face du trijumeau

L'anatomie du trijumeau est le nerf facial le plus grand et le plus sensible. Il a reçu ce nom car il se compose de trois branches: oculaire, maxillaire et mandibulaire. Il appartient aux nerfs mixtes, car il remplit simultanément plusieurs fonctions.

Le nerf trijumeau est apparié: des canaux ramifiés similaires sont situés sur les côtés droit et gauche du visage.

Chaque paire quitte la partie latérale du pont cérébral et est divisée en trois branches. Ils activent les muscles à mâcher du visage, les glandes salivaires, la peau de la paupière inférieure, les globes oculaires et partiellement les glandes lacrymales, car ils fournissent des impulsions du cerveau aux muscles individuels du visage et vice versa.

La branche supérieure du nerf trijumeau passe à la surface de la peau à travers les orbites, dont les petits processus atteignent la peau du front. Des fragments du nerf central s'étendent jusqu'aux pommettes et aux ailes du nez. La partie inférieure est la plus longue: elle innerve la mâchoire mobile, le menton, partiellement - les joues, les oreilles, les tempes et les pommettes.

Si l'une des branches du nerf est endommagée, il y a violation de la fonction d'innervation et de sensibilité musculaire.

Le processus inflammatoire, ou névralgie, est une maladie chronique, dont la principale manifestation est une douleur intense paroxystique dans les zones contrôlées par la branche affectée du nerf trijumeau..

Autant que possible sur l'anatomie du nerf trijumeau:

Types d'inflammation

Selon le mécanisme d'apparition, l'inflammation primaire (vraie) et secondaire est distinguée:

  1. Dans le premier cas, le processus pathologique se développe à la suite d'une compression des racines nerveuses ou d'une violation de l'approvisionnement en sang en l'absence d'autres pathologies, c'est-à-dire qu'une lésion isolée du nerf trijumeau se produit. Avec une inflammation primaire du nerf trijumeau, la douleur est de nature périodique et est prononcée, perçante.
  2. Dans le deuxième cas, le nerf peut s'enflammer à la suite de maladies existantes ou comme complication du passé. Ce type de pathologie s'exprime par une douleur constante et brûlante qui se produit dans n'importe quelle partie enflammée du visage..

Raisons du développement de la pathologie

Plusieurs facteurs peuvent déclencher une névralgie du trijumeau.

Ceux-ci inclus:

  • hypothermie. Le développement du processus pathologique peut provoquer un vent froid, un courant d'air, un climatiseur allumé à pleine puissance;
  • plus de 50 ans;
  • ecchymoses à la tête, blessures au visage;
  • syndrome de fatigue chronique;
  • fatigue physique et mentale;
  • malnutrition trijumeau associée au dépôt de plaques de cholestérol sur les parois des vaisseaux sanguins;
  • immunité affaiblie;
  • troubles métaboliques dans le corps causés par des maladies endocriniennes, le diabète sucré, la goutte;
  • maladies se développant dans la cavité buccale - parodontite, pulpite;
  • stress chronique, épuisement nerveux.

Les douleurs aiguës qui accompagnent le processus inflammatoire se produisent en raison d'un traumatisme causé à un nerf gonflé par un œdème sur la paroi du canal. Lorsque la pression des tissus environnants se fait sentir, le nerf s'enflamme encore plus..

Important! La pression sur le tronc nerveux peut provoquer des changements pathologiques dans les tissus adjacents - croissances osseuses, augmentation des vaisseaux sanguins, tumeurs tumorales.

À propos de la douleur associée à la névralgie du trijumeau:

Inflammation du nerf trijumeau facial en tant que symptôme d'une pathologie grave

L'inflammation du nerf trijumeau peut indiquer des processus pathologiques graves qui se produisent dans le corps. Il:

  1. néoplasmes tumoraux;
  2. infections virales. Dans la plupart des cas, l'inflammation du trijumeau se produit lorsque les virus de l'herpès sont activés;
  3. les maladies infectieuses qui provoquent une intoxication du corps et une immunité affaiblie (tuberculose, paludisme);
  4. maladies auditives - otite moyenne, eustachéite;
  5. maladies du système nerveux;
  6. sclérose en plaques;
  7. méningite;
  8. encéphalopathie;
  9. épilepsie;
  10. Paralysie cérébrale.

En présence de facteurs provoquant, des dommages à la fois à une et immédiatement trois branches du trijumeau peuvent se produire..

Image clinique

Le processus pathologique s'exprime dans les manifestations caractéristiques suivantes:

  • douleur intense soudaine avec lumbago pointu. La douleur est observée dans une partie du visage. L'emplacement des manifestations douloureuses dépend de la branche du nerf affectée: avec l'inflammation du premier, la douleur apparaît au front, aux tempes et aux yeux, la seconde dans les pommettes et le triangle nasolabial, la troisième dans les joues, le menton, la mâchoire inférieure. La zone commence à faire très mal et la sensation dure 3 à 5 secondes. Plusieurs dizaines de ces attaques peuvent être observées par jour;
  • modification de la sensibilité cutanée dans la zone de lésions nerveuses. Il peut à la fois diminuer jusqu'à un engourdissement complet et augmenter. Dans ce dernier cas, cela se manifeste par le fait que la mastication, le rasage, l'application de cosmétiques et même la prononciation des mots peuvent provoquer de la douleur;
  • contractions musculaires en teck ou spasmodiques. Cela peut provoquer une asymétrie faciale grave;
  • larmoiement ou salivation excessive;
  • violation de la perception du goût;
  • sécheresse dans le nasopharynx;
  • modification de l'état psychologique du patient. La douleur et les contractions musculaires involontaires le rendent irritable, nerveux et peuvent provoquer du stress..

Remarque! Avec la progression de la maladie, des troubles trophiques se produisent: atrophie des muscles masticateurs, asymétrie persistante du visage, dents, cils et sourcils tombent.

Quel spécialiste vous aidera

Si des symptômes indiquent une névralgie du trijumeau, vous devriez consulter un neurologue qui prescrit des mesures diagnostiques et surveille le processus de traitement..

Après examen du patient, le spécialiste lui confiera, si nécessaire, une visite chez un médecin ORL, un ophtalmologiste et un dentiste afin de différencier l'inflammation du nerf trijumeau des maladies des dents et des gencives, le glaucome, la sinusite, l'otite moyenne, la sinusite frontale.

Si des néoplasmes sont détectés lors du diagnostic, le patient devra consulter un oncologue.

Un physiothérapeute effectuant des procédures médicales et un neurochirurgien effectuant des interventions chirurgicales traitent également la névralgie..

Mesures diagnostiques

Pour le diagnostic de «l'inflammation du trijumeau», effectuez les activités suivantes:

  1. CT et IRM. Ces méthodes d'imagerie révèlent des tumeurs cérébrales, des vaisseaux pathologiquement altérés, des signes de sclérose en plaques;
  2. électroencéphalographie (EEG). En utilisant cette méthode, la localisation des structures dans les zones où se produisent des foyers d'impulsion et d'épilepsie est déterminée;
  3. électromyographie. La procédure montre des troubles de la partie neuromusculaire.

En plus des méthodes instrumentales, des recherches sont nécessaires pour déterminer la présence de réflexes chez le patient. Il:

  • réflexe sourcilier. Le spécialiste frappe le bord de l'arcade sourcilière avec un marteau. Dans des conditions normales, il y a une contraction du muscle circulaire de l'œil;
  • réflexe périosté. Pour le vérifier, le médecin met un doigt sur le menton et le frappe légèrement. Réaction normale - tirer la mâchoire vers le haut;
  • réflexe cornéen. Il est vérifié avec une bande de papier..

Après avoir reçu les résultats, le spécialiste détermine quelles méthodes de traitement seront les plus efficaces - conservatrices ou chirurgicales.

Vidéo sur le diagnostic de névralgie:

Approches de traitement

Selon le degré du processus pathologique, le spécialiste prescrit au patient de prendre des médicaments et de subir des interventions physiothérapeutiques ou chirurgicales.

Comment traiter l'inflammation avec des médicaments

Avec la névralgie du trijumeau, des médicaments sont prescrits qui vous permettent de lutter directement contre la cause qui a déclenché le développement du processus pathologique, et des médicaments qui éliminent la douleur.

Au stade initial du traitement, on prescrit au patient des médicaments anticonvulsivants qui réduisent la gravité des impulsions pathologiques. Il:

Les médicaments anticonvulsivants réduisent l'activité des fibres nerveuses, ce qui limite la distribution des signaux électriques en eux. Grâce à ces pilules, la sévérité de la douleur.

Important! Les anticonvulsivants doivent être pris à la place des analgésiques, car ces derniers ne sont pas suffisamment efficaces pour bloquer les impulsions électriques émanant des neurones.

De plus, pendant le traitement de la névralgie, les médicaments suivants sont utilisés:

  • des antidépresseurs qui réduisent la gravité de la douleur et protègent le patient du stress (amitriptyline);
  • tranquillisants pour soulager l'état général (diazépam);
  • antispasmodiques et relaxants musculaires qui éliminent la douleur et les crampes musculaires (Baklosan, Lamotrigine).

Comme anesthésiques et anti-inflammatoires, Movalis, Baralgin, Ibuprofen sont prescrits.

Si les médicaments ne réduisent pas la gravité de la douleur, des blocages d'alcool sont utilisés. Il est produit aux points de sortie du nerf. Un effet analgésique est fourni par une solution composée d'alcool éthylique et de novocaïne, ainsi que d'eau distillée. Grâce à cette manipulation, une partie du nerf périphérique est gelée. Inconvénients du blocus - courte durée d'action et probabilité de complications.

Neurologue sur les symptômes, le diagnostic et le traitement de la pathologie:

Physiothérapie

Les procédures physiothérapeutiques complètent le traitement médicamenteux. Ils sont particulièrement efficaces dans la période aiguë d'une maladie ou lors d'une attaque..

Lorsque la névralgie du trijumeau est utile:

  1. électrophorèse avec injection de novocaïne ou de diphénhydramine pour détendre les muscles et réduire l'intensité de la douleur;
  2. rayonnement ultraviolet (UV), qui soulage la douleur;
  3. thérapie au laser, avec laquelle vous pouvez arrêter le syndrome douloureux;
  4. acupuncture. Au cours de la procédure, ils agissent sur certains points et arrêtent la douleur;
  5. UHF (ultra hautes fréquences). La procédure consiste à réchauffer les zones touchées, réduisant ainsi l'enflure et la douleur.

Un autre effet important de la physiothérapie est d'améliorer la nutrition et l'approvisionnement en sang dans la zone touchée, grâce à quoi le nerf est restauré.

Intervention chirurgicale

Un traitement chirurgical de la névralgie du trijumeau est nécessaire si les méthodes de traitement conservatrices n'ont pas amélioré l'état du patient ou avec la progression rapide du processus pathologique.

Le patient se voit prescrire l'une des options de traitement chirurgical:

  • décompression microvasculaire. Dans ce cas, une trépanation de la fosse postérieure du crâne est réalisée afin de rétablir la position correcte des racines nerveuses par rapport aux artères. La compression est éliminée en séparant les processus nerveux avec des coussinets spéciaux qui empêchent la pression des vaisseaux sur les racines;
  • destruction par radiofréquence. Cette méthode est plus douce. Pendant la manipulation, qui est effectuée sous anesthésie locale, les racines pathologiquement altérées sont affectées par les radiofréquences, après quoi elles sont retirées.

Remarque! Après décompression vasculaire, des complications peuvent se développer: perte auditive, accident vasculaire cérébral, engourdissement du visage.

Après un traitement radiochirurgical, une longue période de rééducation n'est pas nécessaire. Le risque de complications est minime..

Neurochirurgien sur la maladie:

Physiothérapie

La gymnastique médicale est un autre moyen qui peut faire partie d'un complexe de mesures thérapeutiques pour la névralgie du trijumeau. Avant de commencer les cours, vous devez consulter un médecin pour prévenir les complications.

Lors de l'exécution du complexe, procédez comme suit:

  1. Effectuer des inclinaisons de tête lentes d'avant en arrière. Répétez 8 fois;
  2. fermez vos lèvres, pliez-les dans un tube et étirez-vous en souriant. Répétez 8 fois;
  3. pour aspirer de l'air dans les joues, expirez lentement à travers l'espace étroit des lèvres. Répétez 4 fois;
  4. appuyer une main sur son front, hausser les sourcils. Répétez 6 fois;
  5. ouvrez et fermez les yeux avec force. Répéter jusqu'à fatigue.

Il est nécessaire d'effectuer tous les exercices du complexe de gymnastique thérapeutique devant le miroir pour contrôler le processus, en position assise.

Avant d'effectuer chaque exercice, vous devez détendre complètement les muscles.

Massage

Avec la névralgie du trijumeau, un massage de la nuque, de la zone du col et du visage est indiqué. Pour effectuer la procédure à l'aide de la méthode "point".

Dans ce cas, sont affichés:

  • caressant et frottant avec le bout des doigts du cou, ainsi que les surfaces latérales et arrière du cou;
  • battre avec le bout des doigts du menton, foramen infraorbital et infraorbital;
  • coups circulaires du front.

Remarque! Pour une séance de massage, vous pouvez utiliser un masseur vibrant, mais uniquement avec l'autorisation d'un médecin.

La durée de chaque séance de massage est de 3 à 7 minutes.

Le cours du traitement est de 7 à 12 procédures. Ils ont lieu tous les jours ou tous les deux jours..

Les procédures de massage ne sont efficaces que dans les premiers stades du processus pathologique.

Méthodes de traitement de la névralgie à domicile

Il existe un certain nombre de recettes pour la médecine traditionnelle, avec lesquelles vous pouvez compléter le processus du traitement principal de la névralgie du trijumeau.

Que demandercomment s'inscrire
Il est recommandé de frotter l'huile naturelle dans les endroits où la douleur est localisée, pendant un mois, avant le coucher.
Vous devez prendre 2 poignées de sarrasin, chauffer sur une plaque à pâtisserie, verser dans un sac de tissu. Il doit être appliqué sur le point sensible et maintenu jusqu'à ce que la céréale refroidisse.

Répétez cette procédure ne devrait pas être trop fréquente.

Pressez le jus de la racine et lubrifiez la peau située au-dessus de la zone affectée plusieurs fois par jour.
Préparez une décoction à base de cette plante, pour laquelle versez une cuillère à café de matières premières sous forme fraîche ou sèche avec un verre d'eau bouillante. Laissez le liquide refroidir..

Pour les accès de douleur, aspirez une petite quantité d'infusion de camomille dans votre bouche et maintenez jusqu'à ce que la douleur soit terne.

Sur la base des racines de cette plante, une masse est préparée pour la compresse. 4 cuillères à café de racine d'Althea écrasée sont versées avec un verre d'eau bouillie et ont insisté pendant 8 heures.

Ensuite, une serviette tissée est imprégnée d'un liquide et appliquée sur un point sensible. Il est recommandé de répéter cette procédure quotidiennement pendant une semaine.

Un glaçon est frotté sur tout le visage et le cou. Ensuite, vous devez masser la peau en la pinçant du bout des doigts.

Répétez la procédure 2 fois de plus..

Oeuf dur, pelé, coupé en deux.

Une moitié, sans refroidissement, s'attache à un point sensible, laisse jusqu'à ce que la douleur disparaisse.

3-4 fruits sont broyés à l'aide d'un mélangeur ou d'un hachoir à viande.

Le mélange résultant doit être consommé 3 fois par jour, 3 cuillères à café chacune.

Prendre quelques cuillères à soupe d'argile, mélanger avec du vinaigre, pétrir jusqu'à épaississement.

Des gâteaux minces sont préparés à partir de la masse et appliqués sur la zone affectée. Vous devez le faire tous les soirs pendant une semaine..

Une infusion alcoolisée est préparée sur les feuilles de cette baie: 100 g de matière première fraîche sont versés dans 300 ml de vodka. Insister sur la composition 9 jours.

Buvez le liquide fini tous les jours, avant les repas, une cuillère à soupe.

Avant d'utiliser l'une de ces méthodes, vous devriez consulter votre médecin.

Vidéo sur les méthodes de traitement traditionnelles:

Prévention de l'inflammation

Pour prévenir le développement de la névrose du trijumeau, vous devez:

  • renforcer l'immunité;
  • ajuster le régime alimentaire;
  • éviter les situations stressantes;
  • éviter l'hypothermie;
  • être le plus souvent au grand air;
  • traiter en temps opportun tout type de maladie.

Tout écart dans le fonctionnement des organes internes devrait être la raison pour aller chez le médecin.

Les conséquences de la pathologie

La maladie est dangereuse car avec sa forme négligée, des complications telles que:

  1. douleur chronique au visage;
  2. paralysie à mâcher sur la partie affectée du visage;
  3. violation de la sensibilité de la peau dans la zone touchée;
  4. asymétrie faciale;
  5. état déprimé.

La probabilité de complications augmente si le patient refuse de consulter un médecin.

Questions fréquentes sur la névralgie du trijumeau

Est-il possible de réchauffer l'inflammation?

Il est impossible de réchauffer le visage avec un coussin chauffant, car la chaleur contribue à renforcer le processus inflammatoire et la gravité de l'œdème. Les compresses thermiques ne peuvent être utilisées que quelques minutes et le moins possible.

Comment soulager l'œdème qui se développe avec la névralgie du trijumeau?

Pour éliminer l'enflure, vous pouvez utiliser le Troxevasin ou masser doucement la zone du visage pour activer la circulation sanguine.

Une inflammation du trijumeau peut-elle se produire de façon chronique?

L'inflammation du trijumeau est une pathologie chronique dont l'exacerbation peut survenir à tout moment.

Pourquoi la névralgie augmente-t-elle de température et que faire dans ce cas?

Une augmentation de la température avec une névralgie du trijumeau indique des processus inflammatoires dans les organes ORL ou une activation du virus de l'herpès. Dans ce cas, vous devez consulter un médecin, car l'inflammation "pure" du nerf trijumeau n'est pas caractérisée par une augmentation de la température.

Que faire si le nerf trijumeau a été affecté?

Le nerf trijumeau peut être affecté par des blessures, des bosses, certaines procédures (par exemple, pendant le perçage). Dans ce cas, vous devez contacter immédiatement un neurologue, sinon des complications dangereuses peuvent se développer - asymétrie du visage, atrophie des muscles masticateurs.

Lorsque des symptômes d'inflammation du nerf ramifié apparaissent, vous devez contacter un neurologue: un processus en cours entraîne une asymétrie faciale, une atrophie musculaire, une perte de sensibilité cutanée.

La névralgie du trijumeau

La névralgie du trijumeau, ou, comme on l'appelle également névralgie du trijumeau, est une maladie du système nerveux périphérique dans laquelle une ou plusieurs branches du nerf trijumeau sont sensibles. Cela s'accompagne de douleurs paroxystiques soudaines et sévères, dont la localisation dépend de laquelle des branches sont affectées, car elles sont responsables de l'innervation des différents tiers du visage.

Faire un examen complet, déterminer la cause de la douleur au visage ou au cou et trouver un moyen efficace de l'éliminer aidera la clinique Dr. SL. Des médecins qui ne sont pas indifférents à la souffrance d'autrui nous attendent, qui sont en mesure de sélectionner la thérapie conservatrice la plus efficace ou, s'il y a des indications, d'effectuer une intervention chirurgicale douce. En conséquence, vous pourrez quitter la clinique, oubliant le mal de dos épuisant au visage.

Les causes de la névralgie du trijumeau

La névralgie peut être primaire et secondaire. Le premier se développe isolément, le second est une conséquence de la progression d'une maladie. Elle survient chez les femmes et les hommes.

Aujourd'hui, toutes les causes de la lésion trijumeau ne sont toujours pas connues avec certitude. Cependant, il est bien connu que cela contribue à:

  • pathologies du système nerveux, notamment paralysie cérébrale, sclérose en plaques, encéphalopathie qui se développe après un traumatisme crânien, épilepsie, tumeurs cérébrales, méningo-encéphalite virale et tuberculeuse, hypoxie, accident vasculaire cérébral, etc.;
  • les maladies virales, en particulier la poliomyélite, l'infection herpétique;
  • causes odontogènes, y compris les blessures à la mâchoire, le flux, les erreurs de remplissage des dents, la réaction non standard à l'anesthésie;
  • compression du nerf trijumeau, qui peut être déclenchée par des tumeurs cérébrales formées après des blessures ou des opérations avec des cicatrices, ainsi que considérablement élargie en raison de l'athérosclérose, de l'anévrisme ou de troubles congénitaux des vaisseaux sanguins, d'un accident vasculaire cérébral ou d'une augmentation de la pression intracrânienne due à l'ostéochondrose.
  • compression de l'artère cérébelleuse postérieure du nerf trijumeau. À la suite d'une pulsation constante, il y a une irritation du nerf et de son inflammation.

Augmentez le risque de développer la maladie:

  • stress fréquents;
  • fatigue chronique;
  • Troubles métaboliques;
  • carence en vitamines;
  • pathologies ou allergies auto-immunes;
  • maladies infectieuses graves;
  • processus inflammatoires dans la cavité buccale.

La névralgie n'est pas accompagnée d'une inflammation du nerf. Elle survient à la suite de la démyélinisation de la fibre nerveuse ou de l'apparition de perturbations dans la régulation de son fonctionnement du système nerveux central. Dans 80 à 90% des cas, la démyélinisation se produit. La destruction d'une gaine de myéline spécifique, qui agit comme une sorte de couche isolante du nerf, se produit en raison de la compression du nœud de Gasser par des vaisseaux pathologiquement modifiés, des néoplasmes de nature diverse. Par conséquent, les impulsions du système nerveux central se propagent aux nerfs voisins, ce qui provoque l'apparition de la douleur.

Dans le second cas, les impulsions nerveuses sont transmises à une vitesse différente. Cela provoque une irritation des noyaux des neurones et, par conséquent, une douleur.

Symptômes de la maladie

Le nerf trijumeau fait partie de 12 paires de nerfs crâniens, est de 5 paires et court des deux côtés du visage. Il est formé de trois poutres:

  • ophtalmique - est responsable de l'innervation du front, des zones temporales et sourcilières, des yeux et des paupières;
  • maxillaire - est responsable de la transmission des influx nerveux dans la région de la mâchoire supérieure, des muscles faciaux et du nez;
  • mandibulaire - innerve le cou, la mâchoire inférieure et le menton.

En conséquence, le tableau clinique de la névralgie dépendra de la branche du nerf trijumeau affectée. Ceci est suivi par:

  • brûlure aiguë à court terme, douleur unilatérale puissante strictement le long du faisceau nerveux affecté, pouvant durer jusqu'à 3 minutes et se répéter de 1 à 10 fois pendant la journée (la nuit, moins de 1% des patients se font vacciner);
  • la douleur survient toujours dans la même zone, puis s'écoule vers la zone voisine, mais ne se dissipe pas dans d'autres parties du corps;
  • spasmes des muscles du visage lors d'une attaque;
  • séparation intensive de la salive et du liquide lacrymal;
  • pupilles dilatées;
  • immobilité absolue d'une personne tout au long de l'attaque;
  • l'apparition de douleur lors du contact avec la peau dans la projection de la branche nerveuse affectée, de sorte que les patients décrivent toujours la localisation de l'inconfort, sans toucher directement le visage.

Chez 7% des patients, la douleur persiste plusieurs jours. Mais dans les premiers stades des patients, seules des douleurs à court terme, légères et tirantes peuvent perturber. En règle générale, les crises se produisent spontanément. Mais ils peuvent également être provoqués par l'impact sur des points de déclenchement spécifiques (le plus souvent situés dans la région du triangle nasolabial).

Si les causes du développement de la pathologie résident dans des troubles affectant le cerveau, leurs manifestations peuvent en outre être présentes: différences de taille des pupilles, difficulté à respirer, paupières tombantes.

Ainsi, il n'est pas difficile de poser un diagnostic pour un médecin expérimenté, car les symptômes de la névralgie du trijumeau sont assez spécifiques. La récurrence fréquente des convulsions pendant le brossage, la conversation ou l'alimentation ne fait que le confirmer.

Méthodes de diagnostic

Afin de déterminer avec précision la cause de la névralgie, le neurologue nomme un certain nombre de méthodes d'examen instrumentales pour le patient:

  • L'IRM est une méthode de recherche sûre qui vous permet de déterminer à 100% avec précision la pathologie du cerveau, des vaisseaux sanguins, de la sclérose, de l'ostéochondrose;
  • CT - permet de diagnostiquer des maladies du système nerveux central;
  • électroneurographie ou électroneuromyographie - aide à déterminer la vitesse de déplacement d'une impulsion le long des fibres nerveuses et à établir le niveau de dommages au nerf trijumeau, ainsi que le mécanisme d'apparition de la névralgie (l'électroneuromyographie détermine également le seuil de sensibilité des fibres musculaires, ainsi que le degré de leur réduction).

Le diagnostic de laboratoire n'est généralement pas effectué, car en l'absence de maladies concomitantes, les paramètres sanguins et urinaires sont normaux.

Traitement de la névralgie du trijumeau

Initialement, le traitement commence toujours par la nomination d'une thérapie conservatrice. Seulement dans le cas de son inefficacité totale, les patients se voient proposer une intervention chirurgicale.

Le traitement conservateur de la névralgie du trijumeau comprend:

  • thérapie médicamenteuse;
  • physiothérapie;
  • massage.

L'utilisation de remèdes populaires est possible avec l'autorisation d'un neurologue, mais uniquement en complément de la prise de médicaments et de la conduite de procédures physiothérapeutiques. La médecine traditionnelle seule est impuissante dans la lutte contre la maladie.

Il est important de ne pas laisser le cours de la névralgie dériver. La non-interférence peut par la suite provoquer de graves dommages au système nerveux, qui non seulement provoqueront des douleurs prolongées, mais aussi une paralysie ou une parésie des muscles du visage, une perte auditive, des tics nerveux et une asymétrie du visage.

Traitement médical

La base de la thérapie est la nomination de préparations de carbamazépine et de ses analogues de nouvelles générations. Ce composé est un anticonvulsivant ou un anticonvulsivant. Il a été synthétisé pour la première fois au milieu du siècle dernier. Par la suite, la carbamazépine a été améliorée, à la suite de laquelle l'oxcarbazépine, la prégabaline et d'autres anticonvulsivants sont apparus sur le marché pharmaceutique, moins susceptibles de provoquer des effets secondaires et de donner un effet plus prononcé.

La thérapie commence par des doses minimales du médicament sélectionné. En l'absence de résultat positif, le neurologue augmente progressivement la posologie jusqu'à disparition des signes de névralgie. Le traitement se poursuit pendant au moins 30 jours, après quoi une décision est prise quant à la possibilité de réduire la dose. Avec la reprise des crises, des consultations répétées avec un médecin et une nouvelle révision de la posologie sont nécessaires.

Dans environ la moitié des cas, il est possible d'éliminer complètement le syndrome douloureux et de refuser progressivement de prendre des anticonvulsivants. Néanmoins, leur efficacité diminue progressivement à mesure que la durée de l'évolution de la névralgie augmente. Par conséquent, les patients vivant avec ce diagnostic depuis plusieurs années nécessitent un apport plus long en carbamazépine et ses analogues.

Malheureusement, dans les cas graves, les symptômes de la névralgie ne peuvent parfois pas être éliminés en 10 ans. Il existe également un certain pourcentage de personnes immunisées contre les médicaments utilisés..

De plus, les patients sont prescrits:

  • relaxants musculaires pour réduire le tonus musculaire;
  • améliorants de la circulation sanguine pour normaliser la nutrition nerveuse et restaurer la gaine de myéline;
  • AINS qui ont des effets anti-inflammatoires et analgésiques;
  • antidépresseurs pour réduire la vitesse des impulsions de douleur;
  • Vitamines B.

Traitement physiothérapeutique

La physiothérapie contribue à augmenter l'efficacité des traitements médicaux et à réduire la posologie des médicaments utilisés. À ces fins, des cours sont prescrits:

  1. District fédéral de l'Oural - l'utilisation du rayonnement ultraviolet à ondes moyennes conduit à la libération active de neurotransmetteurs responsables de l'inhibition de l'excitation. Traditionnellement, le cours comprend 10 procédures.
  2. Thérapie au laser - l'énergie thermique du laser peut réduire la sensibilité des fibres nerveuses. Habituellement, 10 séances de 4 minutes sont prescrites..
  3. Courants diadynamiques - la méthode consiste à fixer les électrodes dans la zone des points les plus sensibles, y compris sur la muqueuse nasale, si nécessaire. Un courant électrique d'une fréquence de 50 000 Hz, appelé courant Bernard, les traverse. Cela aide à réduire le seuil de douleur et à bloquer la transmission des influx nerveux le long du nerf trijumeau. Grâce à quoi il est possible d'obtenir une élimination complète de la douleur. Augmente l'efficacité de la procédure en la complétant par électrophorèse. En règle générale, pour obtenir un bon effet, plusieurs cours sont nécessaires, d'une durée de 5 jours. Entre eux, faites des pauses d'une semaine. Chaque session dure environ une minute..
  4. UHF - les courants à haute fréquence ont fait leurs preuves dans le traitement de la névralgie. Leur effet conduit à une amélioration de la circulation sanguine et du flux lymphatique, ainsi qu'à la restauration des impulsions transmettant les membranes sodium-potassium des nerfs. Il est conseillé aux patients de passer de 15 à 20 séances, chacune d'une durée de 15 minutes.
  5. Électrophorèse - la méthode est souvent utilisée pour éliminer la douleur due à l'introduction d'analgésiques directement dans la lésion. Avec la névralgie, l'électrophorèse est administrée à la novocaïne, à la platifilline et à la diphenhydramine. Ils bloquent la transmission des influx nerveux dus à l'exposition aux canaux potassium-sodium. Pour améliorer la nutrition des fibres nerveuses, ce qui est particulièrement important pour la destruction de la gaine de myéline, des vitamines B peuvent également être administrées. L'électrophorèse est effectuée une fois tous les 2 jours 10 fois.

L'acupuncture donne également de bons résultats. Un effet ponctuel sur les récepteurs nerveux des zones de déclenchement et sur des points similaires de l'autre côté du visage aide à éliminer la douleur. La durée du traitement pour chaque patient est sélectionnée individuellement. Dans certains cas, vous devez installer des aiguilles pendant une période suffisamment longue - plus d'une journée. Mais souvent, pour obtenir des résultats exprimés, plusieurs procédures suffisent.

Massage

L'effet manuel sur les muscles du visage, du cou et de la tête dans leur ensemble pendant la rémission de la maladie contribue à l'activation de la lymphe et du flux sanguin. Par conséquent, le massage est indiqué pour les patients atteints de névralgie du trijumeau. Une procédure correctement exécutée contribue à prolonger la rémission de la maladie, mais nécessite un chiropraticien hautement qualifié.

La procédure est effectuée très soigneusement. Lors de sa mise en œuvre, des techniques de frottement, de caressage et de vibration sont utilisées, mais l'impact sur les zones de déclenchement est complètement éliminé. Une séance de massage effectuée par un spécialiste insuffisamment qualifié peut provoquer une crise de douleur.

Traitement chirurgical de la névralgie du trijumeau - opération

Lorsque les possibilités d'une thérapie conservatrice sont épuisées et que le patient continue de souffrir d'épisodes de douleur intense, il est recommandé de traiter chirurgicalement la névralgie du trijumeau. La même chose est encore observée chez environ 30% des patients. Par conséquent, pour eux, la chirurgie est le seul moyen de se débarrasser d'une douleur intense.

Il existe plusieurs méthodes chirurgicales pour traiter la névralgie. Tous visent à éliminer l'effet irritant sur le nerf, à condition que sa source soit connue, ou la destruction du nerf.

Les méthodes diffèrent non seulement par le degré d'efficacité et de sécurité, mais aussi par le prix. Pour chaque patient, le chirurgien sélectionne séparément la méthode de chirurgie la plus appropriée, en fonction du niveau et du degré de lésion du nerf trijumeau, du tableau clinique et des comorbidités existantes.

Aujourd'hui dans l'arsenal des neurochirurgiens sont présents:

  • décompression microvasculaire ou microvasculaire;
  • ablation par radiofréquence;
  • rhizotomie avec du glycérol;
  • ballon de microcompression;
  • radiochirurgie stéréotaxique.

En l'absence de contre-indications liées à l'âge et somatiques dans le diagnostic de conflit neurovasculaire, la décompression microvasculaire est généralement préférée, car elle est l'une des opérations de reconstruction et n'entraîne pas une perte de sensibilité d'une zone particulière du visage. Mais lorsqu'un patient rencontre des maladies concomitantes, des techniques peu invasives, en particulier l'ablation par radiofréquence, sont généralement choisies. Il est indiqué pour la plupart des patients âgés..

Mais, en se préparant à l'opération, les patients doivent comprendre que l'intervention chirurgicale sur les nerfs nécessite la plus haute qualification du neurochirurgien. Le moindre mouvement imprudent dans de telles situations peut entraîner des conséquences irréversibles, notamment une perte complète de la sensibilité faciale. Par conséquent, il est important d'aborder le choix de la clinique et du spécialiste avec la plus grande responsabilité.

En vous tournant vers la "SL Clinic", vous minimisez les risques de chirurgie, car nous avons certains des meilleurs neurochirurgiens avec une expérience pratique considérable et une attitude méticuleuse face au problème de chaque patient. La clinique dispose d'un équipement moderne, ce qui augmente encore les chances de succès de l'opération et réduit la probabilité de complications postopératoires. Ne perdez pas de temps à chercher un centre médical adapté, confiez votre santé aux professionnels de SL Clinic et vous êtes assuré de recevoir des services médicaux de haut niveau. Le coût du traitement avec chaque méthode est indiqué dans la liste de prix de la clinique.

Décompression microvasculaire

L'opération de Dzhannet ou la décompression microvasculaire est souvent utilisée en cas de névralgie faciale. Son principal avantage est la préservation du nerf, tandis que toutes les autres opérations sont destructrices. Par conséquent, après décompression microvasculaire, il n'y a aucun risque d'engourdissement dans une partie du visage.

Mais il ne peut être utilisé que dans des situations où le nerf trijumeau est coincé par un vaisseau sanguin passant à proximité, à partir duquel la pulsation est transmise à la fibre nerveuse, ce qui provoque un syndrome douloureux.

La décompression microvasculaire est réalisée ouvertement par une incision derrière l'oreillette. Le chirurgien pénètre dans la cavité crânienne après la trépanation de la fosse crânienne postérieure et révise la position de la racine du nerf trijumeau, des artères cérébelleuses antérieures supérieure et inférieure, ainsi que de la veine pierreuse supérieure. Après avoir trouvé le lieu de compression, il sépare les vaisseaux dilatés pathologiquement et introduit un joint de séparation en Téflon spécial. Il protégera le nerf de l'irritation mécanique avec un vaisseau pulsatoire, ce qui soulagera la douleur.

Dans la grande majorité des cas, la méthode conduit à une récupération finale. Les rechutes sont extrêmement rares. Mais la décompression microvasculaire est une intervention chirurgicale ouverte, elle est associée à une morbidité élevée et à des risques peropératoires. Par conséquent, l'opération nécessite un chirurgien hautement qualifié.

Après la destruction microvasculaire, les patients doivent rester à l'hôpital jusqu'à 10 jours. Pendant ce temps et par la suite, ils peuvent être perturbés par des douleurs causées par des spasmes musculaires postopératoires. Pour leur soulagement, il suffit généralement de prendre des antispasmodiques ou des AINS. À mesure que le corps se rétablit, l'intensité de la douleur diminue et disparaît rapidement complètement.

La réadaptation consiste à prendre un certain nombre de médicaments, à suivre un traitement physiothérapeutique, puis des séances de massage. Un tel ensemble de mesures contribuera à la restauration rapide et à la consolidation des résultats obtenus chirurgicalement.

Ablation par radiofréquence

La méthode appartient au nombre d'opérations percutanées et est considérée comme la plus efficace et la plus sûre dans le traitement d'un grand nombre de maladies diverses, y compris la névralgie du trijumeau..

Avec l'aide de l'intensificateur d'image, le chirurgien est en mesure de contrôler avec précision chacun de ses mouvements et de son temps d'exposition aux ondes radio. Les autres avantages de la méthode incluent:

  • absence de risques associés à l'anesthésie générale;
  • rééducation extrêmement courte et facile;
  • la possibilité d'une activation précoce des patients.

L'ablation par radiofréquence ne nécessite pas de grandes incisions et des lésions tissulaires importantes. La destruction de la douleur provoquante de la branche, de son nœud périphérique ou de sa racine est réalisée au moyen de l'énergie thermique libérée lors du passage de courants ultra-haute fréquence à travers les tissus biologiques.

Elle est réalisée sur un équipement spécial, composé d'un générateur et de deux électrodes: dommageables et indifférentes. L'ablation directe de la fibre nerveuse est effectuée autour de l'extrémité non isolée de l'électrode endommageante. Il est introduit dans le corps du patient jusqu'au point de destruction sélectionné au moyen d'une aiguille conductrice creuse. La longueur d'une telle canule est de 100 mm. Il est installé sous le contrôle de l'intensificateur d'image pour éviter les blessures accidentelles aux nerfs sains..

Un courant d'une fréquence de 100 Hz est utilisé pour la destruction des fibres sensibles, et 2 Hz pour les fibres motrices. L'ablation par radiofréquence est réalisée sous anesthésie locale, de sorte que le patient est conscient tout au long de l'opération. Lorsque l'aiguille s'approche du nerf affecté, il peut ressentir une légère sensation de picotement. Pour déterminer avec précision la branche souhaitée du nerf, il est stimulé par le courant.

Après avoir déterminé la branche endommagée, le mode de chauffage des électrodes est activé. Il peut être chauffé à 70 ° C, puis le temps d'exposition n'est que d'une minute et demie. Mais il est préférable d'utiliser le mode d'ablation par impulsions, qui consiste à chauffer la pointe de l'électrode active à seulement 42 ° C. Cela élimine complètement la probabilité de brûlures des tissus environnants, mais pour une ablation complète, cela prend 2 minutes.

En général, toute la procédure ne prend pas plus de 40 minutes. Dans 90% des cas, il conduit à une guérison complète, et le syndrome douloureux disparaît immédiatement après son achèvement, ou une augmentation progressive de l'effet est observée sur 6-8 semaines.

Après l'ablation par radiofréquence, le patient n'a pas besoin d'une rééducation complexe ou d'un alitement prolongé. Il peut quitter la clinique le même jour..

Rhizotomie sélective percutanée avec alcool

La méthode implique l'injection du médicament sous le contrôle de l'IRM ou de la TDM. Une fine aiguille est insérée dans la zone de la racine nerveuse affectée, après quoi la solution est injectée en petites portions. La destruction d'une partie de la fibre nerveuse se produit 3 à 4 heures après l'injection, ce qui élimine la possibilité d'une impulsion douloureuse.

La technique est très ancienne et était utilisée auparavant alors qu'il n'existait pas d'autres méthodes plus modernes de traitement de la névralgie. Cela n'exclut pas la possibilité de rechute, mais n'est pas associé à des risques élevés de perte de sensibilité dans la zone d'innervation de la branche affectée du nerf trijumeau..

Cylindre de micro-compression

L'opération consiste à introduire une aiguille spéciale équipée d'un petit ballon vide. Il est amené directement à la racine affectée du nerf trijumeau et est gonflé pour obtenir l'effet d'une compression persistante. La pression a un effet destructeur sur la fibre nerveuse et conduit à l'élimination de la douleur.

Radiochirurgie stéréotaxique

Depuis plus de 50 ans, le traitement des troubles névralgiques se fait à l'aide du dit Gamma Knife ou Cyber ​​Knife. Cette technique absolument exsangue ne nécessite aucune incision. L'impact est réalisé par des rayonnements ionisants dirigés avec précision sur la zone affectée du nerf trijumeau. Le guidage s'effectue à l'aide de repères anatomiques et d'un ordinateur.

Formés par plusieurs centaines de sources, les rayons pénètrent à travers les tissus sans les endommager et se concentrent précisément au point d'impact, créant la concentration de rayonnement souhaitée. L'opération, y compris la préparation, prend un jour et immédiatement après, le patient peut quitter la clinique. Lorsqu'ils sont correctement exécutés, les risques d'effets secondaires et de complications sont complètement absents.

Le gamma knife agit sur la racine nerveuse située à l'emplacement de la sortie du tronc du cerveau. Une opération de 80 à 90% conduit à une récupération permanente. Seulement 7% des patients après avoir connu temporairement une diminution de la sensibilité faciale.

La méthode est utilisée pour aider tous les patients chez qui la thérapie conservatrice n'a pas donné de résultats ou s'est accompagnée d'effets secondaires graves. De plus, il peut être utilisé pour traiter des patients qui ont déjà subi une décompression microvasculaire et d'autres interventions chirurgicales sans recevoir de changements positifs. Mais le coût de la radiochirurgie stéréotaxique est nettement plus élevé que les autres méthodes de traitement chirurgical de la maladie

Le prix du traitement de la névralgie du trijumeau dans la clinique SL

Le coût du traitement par radiofréquence de la névralgie du trijumeau est de 120 000 roubles et dépend de:
- Coût des aiguilles pour l'ablation par radiofréquence;
- Cliniques et salles de classe.
Le prix comprend:
- Arrivée à la clinique avant et après la chirurgie;
- L'opération;
- anesthésie intraveineuse.
- le coût des aiguilles pour l'ablation par radiofréquence;
- Supervision et consultation pour la période de réhabilitation.
Tous les services et prix de la clinique sont listés dans la liste de prix..

Nous vous invitons à consulter un neurochirurgien à la clinique SL. Nous vous aiderons à déterminer les causes de la douleur et à choisir les meilleures tactiques de traitement. Si nécessaire, nos médecins pourront effectuer une intervention chirurgicale efficace sans retard excessif et aider à se débarrasser définitivement des crises. Un équipement moderne et le professionnalisme des spécialistes fournissent un pronostic optimiste pour la névralgie faciale causée par divers facteurs chez les patients de tout âge.