logo

Le plus grand portail médical sur les dommages au corps humain

Qu'est-ce qu'une fracture ouverte? Si le tissu osseux ne peut pas résister à un choc ou à une charge de l'extérieur, une fracture se produit dans cette partie du squelette.

Les os atteints d'ostéoporose sont particulièrement souvent cassés, car ils deviennent cassants et perdent de leur force. Une fracture ouverte est caractérisée par le fait que des fragments osseux déchirent les tissus mous sous l'influence d'une force d'impact ou d'une blessure par balle, sortent par des défauts cutanés, formant une plaie.

Au contact de blessures internes (plan de fracture) avec l'environnement externe, une fracture ouverte communicante se produit à travers la plaie: déformation osseuse accompagnée de douleurs intenses, saignements et œdèmes des tissus lésés environnants.

Qu'est-ce qu'une fracture ouverte dangereuse?

Le contact entre la zone blessée et l'environnement est toujours lourd de conséquences. Dans les fractures compliquées:

  • la plaie peut s'infecter, entraînant une intoxication sanguine (septicémie) et une ostéomyélite;
  • le patient perd souvent beaucoup de sang avec des dommages aux vaisseaux sanguins;
  • l'apparition d'un choc traumatique résulte d'une douleur intense et d'un choc hémorragique - d'une importante perte de sang;
  • une embolie graisseuse peut survenir, par exemple, un infarctus pulmonaire, si du tissu adipeux écrasé pénètre dans les grosses veines endommagées;
  • une immobilisation inadéquate du transport provoque des dommages secondaires et le déplacement de fragments osseux.

Les blessures simples ont leurs propres noms selon les noms des auteurs qu'ils ont été décrits pour la première fois, à savoir une fracture:

  • Les roues ou l'os radial se produisent dans la zone du processus styloïde;
  • Monteja ou ulna se produit dans son tiers supérieur et s'accompagne d'une luxation de la tête de l'os radial et d'une rupture du nerf radial;
  • La galéation ou l'os radial se produit dans son tiers inférieur accompagné d'une luxation et d'une rupture de l'articulation radio-ulnaire distale.

Classification des fractures ouvertes

Chaque blessure ouverte a sa propre particularité, donc, par type et mécanisme, ils sont divisés:

  1. Fracture ouverte primaire avec une grande plaie au moment de l'impact, souvent fortement contaminée et avec la présence de corps étrangers: vêtements, sable, terre, copeaux de bois et autres.
  2. Fracture ouverte secondaire, qui se forme plus tard lorsque les fragments sont déplacés et que la peau est endommagée par des fragments d'os tranchants lors d'un transport et / ou d'une fixation inappropriés. Dans ce cas, un morceau d'os sortira de la plaie.

Une description détaillée d'une fracture ouverte est nécessaire pour que le médecin puisse déterminer les tactiques de traitement de la victime et prédire les capacités motrices des membres ou des articulations.

La ligne de fracture peut être:

  • transversal;
  • oblique;
  • hélicoïdal;
  • broyé: avec un gros ou plusieurs petits fragments.

La localisation des fractures peut être sur les os:

  • ulnaire;
  • humérale;
  • fémoral;
  • péronier;
  • tibial;
  • phalange;
  • métatarsiens;
  • plantaire;
  • articulaire.

Les os des côtes, de la clavicule, de l'omoplate, de la colonne vertébrale, du crâne et du bassin subissent également une fracture ouverte..

La gravité de la blessure est:

La gravité des dommages détermine la taille de l'os, le nombre de fragments, la présence de saignements des artères ou des veines, un choc douloureux, une embolie graisseuse, une septicémie et un phlegmon des extrémités. La gravité de la plaie est indiquée par des chiffres et des lettres..

Taille de la plaie (cm):

  • I - jusqu'à 1,5;
  • II - 2-9;
  • III - plus de 10;
  • IV - grande plaie avec dommages aux artères.

Lettrage de fracture:

  • A - une quantité insignifiante de tissus mous est endommagée tout en maintenant la viabilité ou avec une légère violation au site de la fracture;
  • B - une gravité modérée des tissus endommagés avec une violation partielle ou complète de leurs fonctions dans la zone douloureuse a été détectée;
  • B - dommages graves aux tissus mous avec violation de leurs fonctions sur une grande zone autour de la zone de fracture. Le type IV de la taille de la plaie est ajouté ici en raison de dommages graves: écrasement, écrasement et rupture des grandes artères.

Dans les os tubulaires, selon la localisation, on distingue une fracture diaphysaire (dans la région médiane), épiphysaire (dans la région supérieure ou inférieure) et métaphysaire (entre la diaphyse et l'épiphyse).

En sautant sur un trampoline et un atterrissage infructueux, une fracture ouverte de la cheville (entre le mollet et le pied, où se trouve la cheville) ou la cheville est possible.

Ces fractures complexes sont éliminées par la méthode chirurgicale, car il est nécessaire de connecter correctement la cheville, pour restaurer les ligaments et les tissus mous.

Fractures ouvertes des os du crâne

Les plus dangereuses pour la vie et la santé sont les fractures ouvertes du tissu osseux du crâne, car elles entraînent des lésions cérébrales. Ils sont perforés, bosselés, broyés et linéaires..

Type de fractureCaractéristiques
Il provoque l'écrasement et la formation d'hématomes à l'intérieur du cerveau. Elle est considérée comme sévère car la dure-mère, la substance et les vaisseaux sanguins sont endommagés. Le traumatisme est encore aggravé par la compression des structures intracérébrales..
Ils se forment dans le crâne lors de blessures par balle, et le cerveau est endommagé lorsqu'une coquille pénètre profondément dans la matière grise ou lors de son passage. La blessure est le plus souvent mortelle.
Elle peut être incompatible avec la vie de la victime si des dommages à la dure-mère se sont produits dans la zone de fusion des sinus. Les éclats endommagent le plus souvent le cerveau.
Les lésions ouvertes linéaires sont considérées comme les plus complexes des blessures du crâne complexes, car les fragments d'os ne bougent pas et n'endommagent pas le cerveau. La victime a une grande chance de vie après traitement et fusion de fragments.
Un traumatisme ouvert à la voûte crânienne (sous les cheveux) peut être déprimé avec la présence d'un hématome et de divers degrés de gravité. S'il s'agit d'une fracture ouverte avec déplacement de fragments osseux, la victime perd souvent connaissance, tombe dans un coma profond. Il peut être paralysé ou amnésique et d'autres complications peuvent survenir..

Fracture de la base du crâne

La blessure la plus grave est une fracture de la base du crâne, car un ou plusieurs os sont endommagés: occipital, temporal, ethmoïde et sphénoïde. Des blessures similaires sont rares chez 4% des personnes blessées dans des accidents de voiture, qui sont tombées d'une hauteur ou ont été touchées à la mâchoire inférieure ou au nez..

  • des dommages à la coquille du cerveau, ce qui entraîne l'écoulement du liquide céphalorachidien - le liquide céphalorachidien par le nez ou la cavité buccale ou l'oreille moyenne, ainsi que par l'orbite;
  • la pneumocéphalie post-traumatique se manifeste: le contenu intracrânien s'infecte lorsque des agents pathogènes pénètrent dans la plaie.

À la base du crâne est endommagé:

  • partie avant: partie temporale, occipitale et postérieure des os sphénoïdes;
  • dos: os ethmoïdes et sphénoïdes.

Le plus souvent, les os temporaux sont endommagés, des fractures sont notées: transversales, longitudinales et mixtes. Les gros vaisseaux sanguins, les nerfs et la moelle épinière sont souvent endommagés à l'arrière de la tête. En cas de lésion nerveuse, le nerf oculomoteur et / ou facial peut être paralysé..

Si le nerf vestibulo-cochléaire est blessé, l'audition est perdue. Un traumatisme à la base du crâne est associé à une altération de l'hémodynamique et de la respiration.

Lésion osseuse faciale

Une fracture ouverte et comminutive des os du visage est observée dans la zone des os:

Une ou plusieurs sections du tissu osseux du visage sont endommagées, accompagnées de blessures aux tissus mous. Ceux-ci incluent la langue, les glandes salivaires, les gros nerfs et les vaisseaux sanguins. Le mécanisme d'endommagement peut être un coup de feu dû à un impact d'un objet lourd, y compris un arbre en feu, du verre, tombant d'une hauteur sur des pierres ou du métal tranchant.

La nature des dommages est directe, indirecte et mixte: complète et incomplète, unique, double et multiple. Et en forme - divers: isolé ou combiné (transversal et longitudinal, oblique et perforé, en forme d'arche, en zigzag, martelé, broyé - à partir de grandes ou petites parties).

Chirurgie des fractures ouvertes

Les plaies avec fractures ouvertes sont toujours contaminées et ont une microflore pyogène en raison de la pénétration de la protéase, des microcoques, des staphylocoques et des streptocoques, du sol et des microbes intestinaux. Par conséquent, les médecins prennent des mesures pour prévenir les complications sur les tissus mous endommagés et accélérer leur guérison..

Important. Un processus purulent dans les tissus mous et sa transition vers le tissu osseux ne doivent pas être autorisés, ce qui conduit à une ostéomyélite. Pendant le traitement initial de la plaie, la prévention des complications purulentes dans la plaie, le repositionnement et la fixation des fragments sont effectués simultanément.

La chirurgie de fracture ouverte comprend:

  • excision approfondie des tissus contenant des particules non viables: meurtris et écrasés;
  • élimination des corps étrangers et des fragments osseux qui ne peuvent pas être connectés au fragment osseux principal;
  • conservation à la place des fragments qui ont encore un lien avec le périoste et le tissu musculaire, ainsi qu'une grande taille, qui aidera l'os à récupérer et à croître ensemble;
  • repositionnement correct des fragments et leur fixation forte et correcte.

Dans la pratique chirurgicale, les fractures ouvertes sont fixées avec un plâtre et / ou une traction, en utilisant des méthodes modernes d'ostéosynthèse des métaux. Ils sont traités avec des antibiotiques et des analgésiques..

Important. Une grande attention est accordée au traitement de la suppuration dans la plaie, les abcès, les phlegmon, la thrombophlébite et la thrombophlébite. Et aussi avec des écarts dans le processus de guérison: épissage lent ou incorrect, fausses articulations, ce qui nécessite une intervention chirurgicale supplémentaire.

Les instructions pour les premiers soins et le traitement d'une fracture ouverte sont données dans la vidéo de cet article:

L'opération de jambe utilisant le biomatériau KOLLOST peut être vue dans la vidéo:

Le coût des opérations pour les fractures ouvertes dépend de la gravité de la blessure, de la quantité de travail et des appareils et matériaux utilisés.

Conclusion. Les fractures ouvertes ont leur propre classification, méthodes de traitement et rééducation. Il est important de fournir les premiers soins et de transporter la victime afin de prévenir l'infection de la plaie, de provoquer le déplacement des fragments et des lésions osseuses secondaires.

Fracture ouverte: signes, classification, traitement

Les fractures ouvertes sont des lésions traumatiques du tissu osseux, provoquant une violation concomitante de l'intégrité de la peau et parfois des muqueuses. D'une fracture fermée, ils peuvent différer en présence d'une surface de plaie. Comment se manifestent les fractures ouvertes? Quels sont leurs principaux signes cliniques? Quelle aide est nécessaire pour un patient qui a subi une telle blessure?

Caractéristiques des blessures

Les tissus mous, les phanères sont endommagés sous l'influence d'un choc excessif, d'un étirement fibreux, d'une incision. Avec un fort déplacement, une violation de l'intégrité des tissus adjacents par des fragments d'os est possible.

Ces dommages sont considérés comme assez complexes, car, contrairement à une fracture fermée, ils comportent des risques élevés de rejoindre des processus de nature infectieuse, ce qui peut conduire au développement d'une ostéomyélite aiguë et d'autres complications extrêmement indésirables.

Il y a des difficultés de traitement, surtout si le patient reçoit un diagnostic de fracture avec décalage. Le fait est que la fixation des fragments osseux et l'immobilisation nécessaire dans ce cas doivent être combinées avec un accès à la surface de la plaie, ce qui est assez problématique.

Les fractures ouvertes et fermées présentent des différences importantes. Quelle est la différence entre un formulaire ouvert et un formulaire fermé? Les traumatologues soulignent les caractéristiques d'un type ouvert de blessure:


  • Larmes et plaies cutanées;
  • Manque d'isolement de l'environnement;
  • La capacité de voir visuellement des fragments d'os dans la plaie;
  • La présence de facteurs de complication, des risques accrus d'infection;
  • Saignement.

Une fracture fermée ne peut être diagnostiquée que par la présence de manifestations caractéristiques et sur la base des résultats d'un examen radiologique. Ouvert peut être observé à l'œil nu. Il ressemble à une plaie dans laquelle des fragments d'os sont visibles..

La classification des fractures ouvertes est la suivante:


  1. Degré A - se manifestant par des dommages mineurs aux tissus mous. Dans la plupart des cas, la plaie est perforée..
  2. Degré B - lésions traumatiques graves et graves, dans lesquelles la viabilité des tissus mous est considérablement altérée.
  3. Degré B - dommage de nature irréversible, qui nécessite l'ablation chirurgicale des tissus blessés localisés dans la zone de fracture.

De plus, les médecins divisent les lésions de type ouvert en deux catégories:


  1. Primaire - les structures des tissus osseux et des tissus mous sont détruites simultanément, sous influence externe.
  2. Secondaire - l'intégrité des tissus mous est violée par les bords tranchants internes du fragment osseux, après avoir subi des dommages.

Cette blessure étant lourde de complications graves, il est impératif de connaître les signes d'une fracture ouverte afin de prodiguer correctement les premiers soins à la victime.

Comment cela se manifeste?

En général, le tableau clinique, à la fois avec une fracture ouverte et fermée, est assez similaire et se manifeste par les symptômes suivants:

De plus, les spécialistes identifient ces signes spécifiques d'une fracture osseuse ouverte:


  • La présence d'une surface ouverte de la plaie, avec des bords déchirés;
  • Saignement intensif (dans la plupart des cas, veineux);
  • Faiblesse sévère, vertiges, évanouissement possible provoqué par une douleur aiguë et une perte de sang abondante.

En outre, avec un type ouvert de dommages dans la plaie, des fragments et des fragments d'os endommagés peuvent être vus.

Quel est le danger?

Une fracture ouverte nécessite la fourniture rapide et compétente de premiers soins adéquats à la victime.

Sinon, les risques de développer les complications caractéristiques suivantes augmentent:


  1. Grande perte de sang, accompagnée du développement d'une anémie, d'une détérioration du bien-être de la victime, de tomber dans le coma et même de mourir.
  2. Développement de la septicémie.
  3. Tétanos (survient lorsque la terre entre dans une blessure).

Des mesures prises en temps opportun peuvent empêcher de telles conséquences indésirables, accélérer les processus de fusion et de restauration des os cassés.

Comment aider?

Les premiers soins pour les fractures ouvertes visent principalement à arrêter les saignements, ce qui représente un danger pour la santé et la vie de la victime. Pour ce faire, appliquez un garrot de sorte qu'il soit situé légèrement plus haut que les dommages (de telles mesures sont prises pour arrêter les saignements artériels).

En cas d'urgence, le garrot peut être remplacé par un chiffon propre, une ceinture, une corde ou tout autre moyen disponible!

En cas de saignement veineux, en règle générale, un bandage de pression est appliqué, légèrement en dessous du site de la lésion. Ensuite, vous devez traiter la surface de la plaie avec une solution antiseptique, recouvrir d'un pansement stérile sur le dessus.

Pour soulager l'état du patient, vous pouvez lui administrer un médicament anesthésiant ou faire une injection. Il est recommandé d'appliquer une compresse froide, un coussin chauffant avec de la glace sur la zone de fracture, afin de réduire l'enflure et la douleur..

Si le bras ou la jambe est endommagé, la zone cassée doit être réparée. L'immobilisation est effectuée en appliquant un pneu. Sous les protubérances osseuses, pré-posez une couche de coton ou de tissu. Après cela, la victime doit être emmenée à l'unité de traumatologie dès que possible, où des spécialistes professionnels seront déjà impliqués..

Comment traiter une fracture ouverte?

Tout d'abord, le spécialiste isole le fragment osseux endommagé. Avant de faire des coutures, la surface de la plaie est désinfectée, nettoyée des fragments d'os, du tissu nécrotique. En cas de plaies importantes, un traitement chirurgical primaire est effectué, qui comprend l'excision des zones dangereuses de la peau, des fibres, des tissus musculaires, un traitement antiseptique.

Après cela, des points de suture sont appliqués, si nécessaire, un drainage est effectué dans la cavité de la plaie. Un traitement ultérieur consiste à immobiliser l'os en appliquant du gypse. Dans certains cas, afin de prévenir les complications de nature infectieuse, les patients se voient prescrire un traitement antibiotique, une plaie est percée de médicaments antibactériens ou ils sont amenés directement dans la zone de l'os endommagé.

Les fractures ouvertes sont dangereuses par le développement de saignements sévères et la fixation de processus infectieux. Cependant, la prestation compétente de soins préhospitaliers et une thérapie adéquate peuvent prévenir les complications indésirables et accélérer le processus de guérison du patient!

Fracture ouverte

Fracture ouverte - fracture avec dommages à la peau, moins souvent à la muqueuse, dans laquelle il y a un message entre la zone de fracture et l'environnement extérieur. On observe le plus souvent des fractures ouvertes des os des membres. Le traumatisme s'accompagne de douleur, d'enflure et de déformation. Dans la zone des dommages, il y a une blessure, parfois des fragments d'os y sont visibles. Le diagnostic repose sur les signes cliniques et les résultats radiographiques. Le traitement est généralement combiné: PHO de la plaie suivi d'une immobilisation; après cicatrisation, une ostéosynthèse extra ou intra focale est possible.

ICD-10

informations générales

Fracture ouverte - lésion osseuse dans laquelle la zone de fracture communique avec l'environnement externe par une plaie sur la peau ou la muqueuse. Cela représente 8 à 10% du nombre total de blessures au squelette. Elle peut survenir à la suite de chutes, d'impacts, d'accidents de voiture, de catastrophes industrielles et naturelles. Dans les blessures très traumatisantes, des combinaisons avec d'autres blessures sont souvent observées: fractures fermées des os du tronc et des membres, traumatisme contondant à l'abdomen, blessure à la tête, blessure à la poitrine, etc..

Les fractures ouvertes sont classées comme des blessures complexes, car avec de telles blessures, le risque d'infection de tous les éléments osseux avec le développement d'une ostéomyélite aiguë et d'autres complications augmente fortement. Souvent, il y a des difficultés à fixer des fragments, ce qui est associé à la nécessité de maintenir l'accès à la plaie pour les pansements, ainsi qu'à l'incapacité d'effectuer l'ostéosynthèse focale planifiée jusqu'à ce que la surface de la plaie soit complètement cicatrisée. Le traitement des fractures ouvertes est effectué par des spécialistes dans le domaine de la traumatologie.

Classification

Compte tenu des particularités des lésions cutanées, on distingue deux types de fractures ouvertes: la première ouverte - survenue au moment de l'effet traumatique et la seconde ouverte - formée quelque temps après la blessure à la suite du déplacement de fragments et des dommages à la peau par un fragment osseux (par exemple, lors d'un transport inadéquat). En règle générale, avec des fractures principalement ouvertes, des blessures d'une plus grande surface sont observées, souvent fortement contaminées, par des corps étrangers (vêtements, sable, terre, etc.). Les fractures secondaires sont caractérisées par la présence d'une petite plaie avec l'extrémité d'un fragment osseux en saillie. Une forte contamination de la surface de la plaie est rare, il n'y a pas de corps étrangers dans la plaie.

En pratique clinique, la classification de O.N. Markova et A.V. Kaplan, dans lequel un système de chiffres et de lettres est utilisé pour indiquer la taille et le degré des dommages:

  • I - taille de la plaie jusqu'à 1,5 cm.
  • II - taille de la plaie 2-9 cm.
  • III - la taille de la plaie est supérieure à 10 cm.
  • A - fracture avec des dommages mineurs limités limités aux tissus mous. Viabilité des tissus mous préservée ou légèrement altérée.
  • B - une fracture avec des dommages aux tissus mous de gravité modérée. Une violation partielle ou complète de la viabilité des tissus dans une zone limitée est observée..
  • B - une fracture avec de graves dommages aux tissus mous et une violation de leur viabilité pendant une période considérable.

De plus, le type IV est également introduit dans cette classification, ce qui signifie des fractures avec des lésions tissulaires extrêmement graves: écrasement, écrasement, fragmentation et violation de l'intégrité des artères principales.

Caractéristiques générales

Toutes les fractures ouvertes sont considérées comme contaminées par des bactéries. L'invasion microbienne de la plaie peut entraîner un certain nombre de complications: anaérobies, putréfactives, purulentes, ainsi que le développement du tétanos. La probabilité de complications infectieuses augmente avec une immunité affaiblie, une circulation sanguine locale altérée, la présence de tissus non viables et des dommages importants. Les fractures par balle sont particulièrement dangereuses dans ce sens, car dans de tels cas, un ensemble important de tissus non viables se forme toujours, des corps étrangers sont présents dans la plaie et l'approvisionnement en sang local s'aggrave en raison d'un choc de la coquille.

La principale méthode de diagnostic instrumental des fractures ouvertes est la radiographie du segment endommagé. Dans certains cas, l'IRM peut également être prescrite pour évaluer l'état des structures des tissus mous. Avec les fractures ouvertes, il existe un risque assez élevé de détérioration de l'intégrité des nerfs et des vaisseaux sanguins.Si vous soupçonnez la présence de telles blessures, vous devez consulter un neurochirurgien ou un chirurgien vasculaire.

En cas de fractures ouvertes, quelle que soit la taille de la plaie, son traitement chirurgical est indiqué. Le moment optimal pour la chirurgie est les premières heures après une blessure. Pendant l'opération, le traumatologue enlève tous les tissus non viables, y compris les petits fragments osseux contaminés et «mord» les extrémités contaminées des gros fragments avec des pinces spéciales. Les fragments propres reposant librement ne peuvent pas être retirés. Le médecin rince la plaie avec des antiseptiques, suture la peau et, si nécessaire, les muscles, sans suturer le fascia.

Avec des défauts cutanés importants, des incisions laxatives sont pratiquées sur les côtés de la plaie pour éviter la nécrose avant la suture. Dans certains cas, une greffe cutanée primaire est réalisée. À la fin du traitement, des drainages sont placés dans la plaie. La contre-indication à la suture primaire est des plaies contaminées et écrasées étendues avec détachement des tissus mous, ainsi que des signes d'infection locale (œdème et hyperémie de la peau le long des bords de la plaie, écoulement purulent ou séreux). Si l'application de sutures primaires est impossible, des sutures secondaires sont ensuite retardées (après 3-5 jours), précoces (après 7-14 jours) ou tardives (après 2 semaines ou plus) sur la plaie. Une condition préalable à une fermeture tardive de la plaie est un état satisfaisant du patient et l'absence de signes d'inflammation purulente aiguë..

La présence d'une plaie contaminée limite souvent considérablement la capacité du traumatologue à rétablir immédiatement la position relative normale des fragments. Le repositionnement fermé est souvent difficile, car il est impossible d'effectuer des manipulations grossières dans la zone de la plaie. Il devient également problématique de conserver des fragments avec un plâtre, car au moins 10 jours, il est nécessaire de donner accès à la plaie pour les pansements.

Les tactiques de traitement sont sélectionnées en tenant compte des caractéristiques des dommages et de l'état du patient. L'ostéosynthèse utilisant des structures métalliques submersibles est rarement utilisée, car la présence d'une contamination bactérienne primaire augmente fortement la probabilité de suppuration. Les contre-indications absolues à l'ostéosynthèse primaire sont les plaies de choc, les saignements intenses, les plaies étendues, écrasées et abondamment contaminées. S'il est impossible de comparer adéquatement les fragments dans de tels cas, un plâtre temporaire ou une traction squelettique est appliqué, et plus tard, après la cicatrisation et l'amélioration de l'état du patient, une ostéosynthèse retardée est effectuée.

Une méthode prometteuse pour traiter les fractures ouvertes est un appareil de compression-distraction. Parmi les avantages de cette méthode, il y a l'absence de structures métalliques dans la zone de fracture (cela réduit le risque de suppuration) et la préservation du libre accès à la plaie avec une fixation fiable des fragments. Parallèlement aux méthodes chirurgicales et conservatrices de traitement sont largement utilisées - traction squelettique et pansements en plâtre. Les deux options ont leurs avantages et leurs inconvénients..

La traction squelettique permet de maintenir l'accès à la plaie et, si nécessaire, d'effectuer une correction supplémentaire de la position des fragments. Un inconvénient important de cette méthode est l'immobilité forcée à long terme du patient, lourde d'atrophie musculaire et le développement de contractures post-traumatiques. Un plâtre coulé dans la plupart des cas permet au patient de maintenir un niveau suffisamment élevé d'activité motrice, mais parfois il complique l'accès à la plaie et immobilise 2 articulations ou plus du membre affecté.

Parallèlement aux PHC et à la restauration de la position normale des fragments, le traitement des fractures ouvertes comprend nécessairement une antibiothérapie, une analgésie, des procédures physiothérapeutiques et une thérapie par l'exercice. En présence d'un choc traumatique au stade initial, des mesures anti-choc sont effectuées avec une correction ultérieure de l'état de tous les organes et systèmes. Pendant la période de réadaptation, les patients sont référés pour une thérapie par l'exercice et une physiothérapie.

Fractures courantes

La première place de la prévalence parmi les fractures ouvertes chez l'adulte est occupée par les fractures du tibia (54,7-78% du nombre total de blessures du squelette ouvert). De telles fractures se retrouvent souvent dans des blessures combinées et multiples et dans environ 50% des cas, elles sont compliquées par la suppuration. Le résultat de telles blessures dans 17% des cas est la formation d'un défaut osseux, d'une pseudarthrose et de fausses articulations. La raison d'un tel nombre de complications et de résultats de traitement insatisfaisants sont les blessures à haute énergie (par exemple, dans les accidents de la route), l'état grave des patients à l'admission et les caractéristiques anatomiques de ce segment de membre.

Avec les fractures ouvertes du tibia, un défaut des tissus mous se produit souvent le long de la surface antéropostérieure de la jambe inférieure. Cela est dû au fait que dans cette zone, le tibia est pratiquement adjacent à la peau et n'en est séparé que par une mince bande de tissu conjonctif lâche. Ces plaies guérissent mal, sont souvent compliquées d'ostéomyélite et d'ostéonécrose, et nécessitent souvent une greffe cutanée primaire ou secondaire.

Les tactiques thérapeutiques sont déterminées par l'état du patient et les caractéristiques de la fracture. Dans les blessures isolées, des appareils de compression et de distraction sont activement utilisés, avec des blessures combinées au stade précoce, en règle générale, une traction squelettique est imposée, et plus tard, après la cicatrisation, l'ostéosynthèse des os de la jambe inférieure est réalisée avec une plaque, des vis ou des tiges de blocage, ou une ostéosynthèse extra-focale par l'appareil Ilizarov.

Chez les enfants, contrairement aux adultes, les fractures ouvertes des avant-bras sont généralement plus fréquentes, qui se produisent lors d'une chute sur le bras. Les tactiques de traitement sont déterminées par les caractéristiques du corps de l'enfant - une combinaison d'une capacité de régénération élevée avec une faible résistance aux infections. Pendant les PHC, seules les zones de peau écrasées ou écrasées, manifestement mortes, sont excisées. Les fragments d'os ne sont généralement pas retirés, mais soigneusement nettoyés et appariés. En présence d'impuretés importantes, les fragments libres sont nettoyés mécaniquement, lavés abondamment avec des solutions antiseptiques, placés dans une solution d'antibiotiques pendant un certain temps, puis remis dans la zone du défaut.

Le tissu musculaire nécrotique est un environnement favorable au développement de l'infection.Par conséquent, dans le processus des personnes handicapées, examinez attentivement les muscles endommagés et excisez les zones non viables (ternes, grises, ne saignant pas, avec une turgescence réduite et un manque de résistance élastique). Le tissu sous-cutané contaminé est également sujet à l'excision. Lors de la suture, les bords de la plaie doivent être comparés sans tension, car les enfants développent souvent une nécrose marginale. Si nécessaire, des incisions laxatives sont pratiquées ou une greffe cutanée primaire est réalisée.

Le repositionnement et la rétention des fragments sont effectués par les mêmes méthodes que chez l'adulte. Habituellement, au stade initial, ils utilisent des moulages en plâtre ou des pansements fermés avec une fenêtre pour les pansements. Ensuite, si nécessaire, effectuez une ostéosynthèse ouverte avec une plaque, une épingle, des vis ou des aiguilles à tricoter. L'imposition de l'appareil Ilizarov pour les fractures des os de l'avant-bras est possible à la fois au moment de l'admission et à une date ultérieure, après la cicatrisation. Le pronostic de telles blessures chez les enfants est généralement favorable..

Fracture

informations générales

Les fractures sont une violation de l'intégrité de l'os, causée par des contraintes mécaniques. Avec les fractures, les tissus environnants sont endommagés et la fonction de la partie endommagée du corps est altérée.

Selon les statistiques, les fractures des membres sont plus souvent notées, et en second lieu - les côtes. Les os du crâne et de la colonne vertébrale sont moins courants. Les dommages aux articulations sont graves, car de graves dysfonctionnements se développent qui limitent les capacités de la victime et sa capacité à travailler. Dans 9% des cas, les fractures intra-articulaires entraînent une invalidité..

En plus de la fracture survenue sous l'influence des contraintes mécaniques, une fracture pathologique se produit spontanément. Cela peut-il arriver à chaque personne? Non, les fractures pathologiques sont le résultat d'un processus pathologique dans les os. Ces conditions comprennent les tumeurs osseuses, la tuberculose, la maladie de Paget, l'ostéomyélite, l'ostéoporose sévère, l'échinococcose, la syphilis des os, dans lesquelles une charge normale peut provoquer des dommages spontanés à l'os. Dans cet article, nous verrons comment les dommages osseux, les premiers soins et ce qui doit être fait pour accélérer la croissance d'un défaut osseux. Selon la CIM-10, les fractures de différents emplacements sont classées séparément, couvrant les codes S12 à S92.

Pathogénèse

Les mécanismes de fracture distinguent entre direct (impact direct sur l'os) et indirect, résultant d'une chute. L'action mécanique détermine le type de fracture - elle dépend de la direction de la force agissante. Un coup direct frappe l'os avec un objet qui se déplace à grande vitesse. La compression de l'os est notée avec une charge importante sur la longueur de l'os (tombant sur un bras tendu, tombant d'une hauteur sur les fesses). En tombant, la charge sur l'os le fait se plier et une torsion de l'os est notée lorsque le corps tourne avec un membre fixe.

La pathogenèse est associée à des dommages non seulement aux os, mais aussi aux tendons, aux tissus mous, au fascia, aux nerfs et aux vaisseaux sanguins. Une augmentation de la perméabilité des petits vaisseaux provoque le développement d'un œdème et d'une inflammation, et les dommages aux gros vaisseaux avec perte de sang s'accompagnent de changements hémodynamiques et d'une diminution de la pression.

Les lésions nerveuses s'accompagnent de douleurs aiguës, qui sont remplacées par une anesthésie du membre. Au cours d’une fracture, les réserves d’énergie du corps dans les tissus situés près de la zone lésée et à distance s’épuisent. Les réactions métaboliques sont améliorées, la consommation de protéines, minéraux, lipides, vitamines et eau dans les tissus atteint de grandes valeurs. L'augmentation des dépenses d'énergie et de ressources plastiques se produit en raison de la dégradation des tissus..

Classification

Quels types d'intégrité osseuse existe-t-il? Distinguer les différents types de fractures osseuses.

  • Acquis (avec une division en traumatique et pathologique).
  • Congénitale (obtenue in utero avec une blessure abdominale gravide).

En ce qui concerne les dommages à la peau et aux tissus: ouvert et fermé.

  • Épiphysaire (aux extrémités des os proximal et distal).
  • Diaphysaire (au milieu de l'os tubulaire).
  • Métaphysaire (situé entre la glande pinéale et la diaphyse - le tissu cartilagineux dans lequel se trouvent les ostéoblastes, assurant la croissance osseuse en longueur).

Selon la position des fragments osseux:

Sur la ligne de fracture par rapport à l'axe longitudinal, distinguer:

  • Transversal.
  • Longitudinal.
  • Oblique.
  • Hélicoïdal (spirale).
  • Broyé.
  • Conduit dans.

Fracture fermée

Il s'agit de dommages qui ne s'accompagnent pas d'un traumatisme ouvert des tissus et de la peau, communiquant avec l'environnement extérieur. Les fractures fermées s'accompagnent de saignements interstitiels, dont l'ampleur dépendra de la gravité de la fracture, et lorsque les fragments seront déplacés, le membre sera considérablement déformé. Ainsi, les signes d'une fracture fermée sont la préservation de l'intégrité de la peau, des saignements interstitiels, un gonflement et une déformation importants lors du déplacement des fragments.

Fracture ouverte

On en parle s'il y a une lésion des tissus mous qui communique avec l'environnement extérieur. Les signes en sont des lésions cutanées, la présence d'une plaie, des saignements à l'extérieur, une contamination obtenue par exposition directe à un facteur mécanique. On distingue également les fractures ouvertes secondaires - une plaie ne se produit pas lorsqu'elle est blessée, mais à la suite d'une exposition à des fragments osseux qui déchirent les tissus mous et la peau. Les fractures ouvertes s'accompagnent de plaies étendues, d'écrasement des tissus, de fragmentation de l'os, de lésions des vaisseaux sanguins, des tendons et des nerfs. En cas de blessures subies lors de l'effondrement de bâtiments, lors d'un accident de la circulation ou d'un accident ferroviaire, il y a un écrasement important de la peau et des muscles, des fractures osseuses fragmentées et une contamination importante de la plaie avec de la terre.

Plus les dommages à la peau et aux tissus sont profonds et étendus, plus le risque d'infection est élevé. Dans les accidents de la route, il existe un risque élevé d'infections aérobies et anaérobies (tétanos, gangrène gazeuse). Le risque de développer une infection infectieuse est significativement plus élevé avec les fractures des membres inférieurs, car il y a une masse musculaire plus importante et une probabilité plus élevée de contamination du sol. Les fractures les plus dangereuses sont celles dans lesquelles les tissus sont écrasés dans une large mesure et les os sont écrasés, et les gros vaisseaux et les nerfs sont endommagés. Ce sont ces facteurs qui déterminent la gravité de la victime. La gravité des fractures osseuses ouvertes dépend également largement de l'emplacement de la fracture..

Photo visuelle d'une fracture ouverte

Les fractures du col fémoral sont des blessures graves et se retrouvent chez les personnes âgées. se produisent lors de la chute sur le côté et de l'impact dans la région du grand trochanter. Une fracture du col fémoral est intra-articulaire (à l'intérieur de l'articulation ou elle est appelée médiale) et extra-articulaire (ou latérale, subdivisée en trochantérienne, transérectale et sous-trochantérienne). Les fractures médiales ont une longue fusion, qui ne survient qu'après 6-8 mois.

Le repos au lit prolongé chez les personnes âgées est associé au développement d'escarres, de pneumonie congestive et de thromboembolie - ce sont les principales causes de décès à cet âge. Par conséquent, la principale méthode de traitement des fractures du col fémoral médial est chirurgicale, dans laquelle un clou métallique à trois lobes est inséré dans l'os.

Les fractures latérales extra-articulaires guérissent plus rapidement (2,5 à 3 mois), dans ce cas, une méthode de traitement conservatrice est utilisée. Le pneu de Belera est mis sur la jambe et la traction squelettique est faite. Pendant l'immobilisation forcée, les patients dès les premiers jours doivent s'asseoir dans leur lit et effectuer des exercices de respiration, tourner la tête et le torse et bouger activement leurs mains et leurs jambes saines. Le pied malade doit être déplacé avec les orteils du pied, en pliant le pied. Après 2-3 semaines, les mouvements de l'articulation du genou sont connectés pour éviter sa raideur.

Si des fragments restent en place à la suite d'une fracture, alors ils parlent d'une fracture sans déplacement. Mais le plus souvent, ils changent de position. Le déplacement est possible pendant les blessures et le transport incorrect des blessés. Le déplacement secondaire des fragments est possible sous l'influence de la contraction musculaire, ce qui entraîne le mouvement des fragments.

Il existe des types de déplacements de fragments: en largeur (les fragments divergent sur les côtés), en longueur (se déplacent le long d'un axe long), en angle (les fragments sont situés en biais) et en périphérie (déplacement en rotation - le fragment est tourné autour de l'axe). Le déplacement des fragments conduit à la déformation du membre: avec un déplacement latéral, il s'épaissit et augmente en cercle, avec un déplacement sur la longueur, il se raccourcit ou s'allonge. Si la force du facteur traumatique est négligeable, les fragments sont maintenus intacts par le périoste - il s'agit d'une fracture sous-périostée. Ce type se trouve dans l'enfance.

Injecté est formé par compression de l'os - dans ce cas, un fragment entre (est injecté) dans un autre. Les fractures incluses sont plus souvent observées dans la partie distale du radius, du cou de la cuisse et de l'épaule. Une substance compacte ayant un diamètre plus petit est injectée dans la substance spongieuse de la glande pinéale ayant un diamètre plus grand. L'incidence des fragments est déterminée par examen aux rayons X, et sur la ligne de fracture, vous pouvez voir un épaississement de l'ombre.

Si l'os est endommagé par la formation de fragments (fragments), une telle fracture est appelée comminutive. Si une fracture de fragmentation a de nombreux petits fragments, elle est classée comme fragmentée. Le terme de fracture «marginale» signifie la séparation d'un fragment plat d'un os. Le plus souvent, il se produit sur les phalanges des doigts et des orteils. L'évolution d'une telle fracture est légère: il n'y a que gonflement, douleur, déformation de la plaque de l'ongle, mouvement non naturel et position inhabituelle de la phalange.

Dans les os qui ont une structure spongieuse (calcanéum, vertèbres, épiphyses des os tubulaires), les os cassés sont introduits par compression - fracture par compression («compression» signifie compression). La méthode de traitement est la traction. Ne le confondez pas avec l'impression. Le mot impression est traduit par impression. Il s'ensuit que ces mots ne sont pas synonymes. L'impression fait partie intégrante des fractures intra-articulaires, par conséquent, une fracture d'impression est toujours une lésion intra-articulaire.

Par exemple, les fractures des condyles tibiaux, qui sont empreintes et sous forme d'écaillage. Le repositionnement (manuel ou avec traction squelettique) avec de tels dommages ne donne pas d'effet, mais il est nécessaire d'améliorer le trophisme tissulaire, d'empêcher la résorption des parties déprimées de l'os et pour une préparation préopératoire. Avec ce type de fracture, la greffe osseuse du défaut se fait.

Fracture de fatigue

Avec une charge excessive et uniforme, l'équilibre entre la destruction et la restauration du tissu osseux est rompu et une fracture de fatigue ou une fracture de contrainte due à une surtension se produit. Plus souvent, les os métatarsiens du pied II et III sont endommagés, moins souvent IV et V, ainsi que le calcanéum. Une fracture de stress survient chez les joueurs de tennis, les athlètes de jogging, le personnel militaire surchargeant le pied pendant les lancers de marche, les soldats de première année, les danseurs de ballet, ainsi que chez les femmes ayant une marche prolongée en talons hauts. Se manifeste cliniquement par une douleur au pied, un gonflement des tissus mous ou un hématome et une gêne qui se produit lors de la marche.

Dans les os, le flux sanguin capillaire ralentit et une ischémie périostée se produit. Au stade initial, cette pathologie n'apparaît pas lors de l'examen radiographique, mais la zone locale de raréfaction osseuse est visualisée par tomodensitométrie. À ce stade, la thérapie vitaminique, l'utilisation de préparations à base de calcium, une alimentation équilibrée, le port de chaussures confortables, la limitation de l'activité physique sont efficaces. Dans le même temps, la thérapie par l'exercice et la natation dans la piscine sont recommandées pour les patients. Au stade de la fracture "classique", le traitement consiste en une immobilisation du plâtre pour une durée de 3-6 mois.

Il existe un tel terme médical «consolidation de fracture». Le processus de restauration de l'intégrité osseuse est appelé «consolidation». Fracture consolidée, c'est quoi? Si, après un examen de contrôle aux rayons X, une telle conclusion est tirée, cela signifie une restauration complète du tissu osseux. La consolidation est un processus biologique important, entraînant la formation de tissu osseux, identique à celui qui précède la fracture. Ce processus est en plusieurs étapes, il prend un temps différent selon l'emplacement et la complexité de la blessure, et de nombreux facteurs l'affectent. Les principaux dans ce processus sont les ostéoblastes (les cellules à partir desquelles les tissus osseux se développent, ils synthétisent le collagène) et les ostéoclastes (cellules impliquées dans la résorption osseuse). Les médicaments qui stimulent les premières cellules et suppriment les secondes contribuent à la régénération osseuse. Le temps moyen de formation de la moelle osseuse est de 4 semaines..

Les causes

  • Blessures.
  • Surcharge chez les athlètes avec un entraînement excessif.
  • Ostéoporose. Il s'agit d'une maladie métabolique liée à l'âge dans laquelle la force osseuse diminue et le risque de fractures augmente fortement, même avec des blessures mineures. Les fractures des vertèbres et du fémur sont dangereuses et graves dans la vieillesse. L'activité physique avec des charges qui ne dépassent pas les réserves de densité osseuse est une méthode pour prévenir la perte osseuse. La charge dynamique est importante pour améliorer la densité minérale osseuse..
  • Tumeurs du tissu osseux. Dans ce cas, il existe plusieurs mécanismes d'action sur le tissu osseux avec le développement ultérieur de fractures. Tout d'abord, une tumeur agit mécaniquement sur les trabécules osseuses, ce qui entraîne une résorption tissulaire (résorption). De plus, une tumeur en croissance produit des substances qui activent directement ou indirectement les ostéoclastes ou modifient le fond hormonal, à la suite de quoi l'ostéoporose se développe.
  • Kystes osseux.
  • Dommages osseux syphilitiques. Avec la syphilis tardive, les os sous forme de gomme sont affectés. La substitution du tissu osseux de granulation entraîne une fragilité osseuse accrue et des fractures pathologiques.
  • Tuberculose des os et des articulations.
  • Dysplasie fibreuse. Une maladie dans laquelle le développement squelettique est altéré et le tissu osseux est remplacé par du tissu fibreux.
  • Ostéogenèse imparfaite. Une condition génétiquement déterminée trouvée chez les enfants et les adultes associée à une production altérée de collagène de type I. Changements structurels dans la progression du tissu osseux, ce qui conduit finalement à des fractures récurrentes. Dans les cas graves, les fractures surviennent même pendant la période prénatale. À l'état adulte, des lésions de compression des vertèbres, des fractures des os tubulaires et des côtes se produisent.
  • Maladie de Paget. Avec cette maladie, qui est génétiquement déterminée, le métabolisme du tissu osseux est accéléré. Les ostéoclastes actifs responsables de la destruction du tissu osseux augmentent de taille et acquièrent une activité anormale. Dans le même temps, la fonction des ostéoblastes, qui produisent intensivement du tissu osseux à fibres grossières d'une structure modifiée, est améliorée. L'os s'épaissit, mais comme il y a une structure anormale, il s'affaiblit et devient sujet à des fractures. Les fémurs, le crâne et les os du bassin sont plus souvent touchés, moins fréquemment les vertèbres, le tibia et la clavicule.
  • Syndrome d'Ehlers-Danlo. Une maladie génétique causée par une violation de la synthèse du collagène s'accompagne d'une ostéopénie (faible densité osseuse, ce qui entraîne un risque accru de fractures).
  • Syndrome de Marfan. Maladie congénitale du tissu conjonctif, dans laquelle se développe l'ostéopénie, se manifestant dans l'enfance et la jeunesse par des fractures des os tubulaires.

Symptômes des fractures osseuses

Comment reconnaître une fracture? Avec les fractures ouvertes, cela peut être vu immédiatement - un espace de fragments osseux dans la plaie et des saignements externes sont notés à la suite de lésions vasculaires. Les signes d'une fracture fermée des os des membres sont voilés, mais vous pouvez toujours le suspecter.

Les symptômes absolus comprennent:

  • Mobilité osseuse pathologique au site de la fracture.
  • Crépité osseuse («crunch» au site de la fracture pendant le mouvement et la palpation).
  • La douleur est l'un des symptômes principaux et permanents. Il y a une douleur locale, qui est déterminée par la palpation et la charge le long de l'axe de l'os. La zone de fracture correspond à une douleur maximale, toujours localisée.
  • Gonflement. Il se produit sur le site de la fracture et peut se propager aux zones voisines..
  • Hémorragie. C'est également un signe constant, en particulier en cas de blessure aux os qui ne sont pas couverts par un large éventail de tissus mous..
  • Dysfonctionnement des membres.
  • Température. Le plus souvent, la température locale augmente, en particulier ce symptôme se manifeste par des fractures intra-articulaires. Une augmentation de la température corporelle globale peut indiquer la présence de complications (infection, ostéomyélite, etc.).
  • Déformation des membres. Particulièrement prononcé avec fractures complètes avec déplacement.

Symptômes de fractures intra-articulaires: douleur aiguë, déformation du membre et de l'articulation (changement de forme, de position et de longueur), altération de la fonction.

Comment distinguer une ecchymose d'une fracture?

Il n’est pas facile de distinguer ces blessures. Les ecchymoses sont des lésions tissulaires fermées, le plus souvent sans compromettre l'intégrité de la peau. Cependant, avec des mouvements de glissement, la peau et le tissu sous-cutané peuvent se décoller. Les symptômes d'une blessure sont similaires aux signes d'une fracture fermée. Et pourtant, comment identifier une ecchymose?

  • les ecchymoses sont moins douloureuses que les fractures;
  • il n'y a pas de déformation du membre et de sa position non naturelle;
  • il n'y a pas de mobilité excessive, comme dans une fracture.

Toute lésion tissulaire s'accompagne d'un œdème au site de la blessure du fait que les fibres et la peau sont saturées de lymphe et de sang libérés et qu'une inflammation aseptique se développe. Il est possible de comprendre que la victime a une ecchymose par un signe caractéristique - ecchymose, qui se manifeste immédiatement ou le deuxième jour après la blessure. Les ecchymoses de la grande masse musculaire s'accompagnent de l'apparition d'hématomes dans l'épaisseur des muscles.

Dans les réseaux musculaires qui ont subi un traumatisme grave, une nécrose traumatique peut même se développer. Lorsqu'un nerf est meurtri, les dommages suivants sont possibles: son étirement, son hémorragie et sa rupture des fibres nerveuses individuelles. Avec une légère ecchymose, de petites hémorragies disparaissent, l'enflure disparaît rapidement et la perméabilité des influx nerveux le long de la fibre nerveuse est rapidement restaurée. Dans les lésions nerveuses graves, la nature des troubles de la conduction dépend du degré de dommage aux faisceaux nerveux. Vous pouvez reconnaître une articulation meurtrie par son augmentation et sa fonction articulaire altérée. La situation est aggravée par l'ajout de synovite, de bursite et d'hémarthrose. Il n'est pas nécessaire d'exclure la possibilité d'une fracture par vous-même - il vaut mieux faire confiance à un médecin.

De même, il est difficile de distinguer une luxation d'une fracture malgré le fait que son tableau clinique soit typique. Les luxations sont inhérentes à toutes les articulations - il s'agit d'un déplacement complet des surfaces articulaires, accompagné d'une rupture de la capsule et des ligaments. Vous pouvez déterminer la luxation par une douleur aiguë, un changement de forme de l'articulation, une limitation importante ou une absence de mouvements. La plus caractéristique de cette pathologie est la déformation articulaire, qui dépend du déplacement..

L'articulation perd sa forme, un lissage des contours est noté, et des saillies et des dépressions inhabituelles apparaissent. Un bras ou une jambe prend une position forcée et leur longueur change. L'adduction ou l'enlèvement d'un membre est difficile, douloureux et il y a toujours une résistance à cela. Le degré de déplacement des extrémités articulaires peut être différent. Avec une luxation complète, des dommages importants à la capsule, aux ligaments et aux tendons sont notés. La capsule de l'articulation et les ligaments avec subluxation souffrent également, mais pas si fortement. Il y a de nouvelles luxations (existantes jusqu'à 3 jours), périmées (3 semaines) et chroniques (plus de 3 semaines). Avec de nouvelles luxations, une intervention sous forme de réduction fermée est indiquée.

Tests et diagnostics

Une histoire correctement collectée établit le mécanisme typique de blessure et même la nature de la fracture. Par exemple, en tombant sur un bras tendu, une fracture osseuse radiale se produit et en tombant d'une hauteur sur les fesses ou les jambes, une blessure par compression du corps vertébral se produit. En outre, les plaintes du patient sont clarifiées et un examen est effectué, dans lequel des signes relatifs et absolus sont révélés.

La conclusion finale est faite après un examen aux rayons X, qui confirme le diagnostic, clarifie la localisation et la nature des changements osseux. Pour obtenir des informations complètes, des radiographies sont effectuées en plusieurs projections. L'examen aux rayons X vous permet de contrôler le processus de guérison et de définir le terme pour une croissance complète. Un examen radiologique est également effectué immédiatement après la chirurgie ou le repositionnement de fragments. Une deuxième étude est réalisée 10 jours après le repositionnement, car à ce moment l'œdème est réduit et un déplacement secondaire des fragments est souvent noté (avec des fractures des os de l'avant-bras, cela est particulièrement fréquent). La radiographie est à nouveau effectuée après le retrait du plâtre pour établir la fusion..

Scanner. Dans les fractures complexes, en particulier les fractures intra- et périarticulaires, la tomographie clarifie le type et le type de déplacement des fragments (en particulier en rotation). Les tissus mous sont également examinés pour différencier l'œdème des formations de tissus mous..

Traitement des fractures

Quelle que soit leur nature, le traitement est basé sur les principes de:

  • fragments correspondants;
  • les fixer dans la bonne position jusqu'au moment de la croissance complète;
  • restauration de la fonction d'un membre blessé.

Les plus difficiles à traiter sont les fractures d'empreinte broyées avec destruction marquée de la surface articulaire. Habituellement, ils sont combinés à des dommages aux ligaments, ils ont donc recours à un traitement chirurgical - ils restaurent les surfaces articulaires et l'intégrité des ligaments. La complexité des fractures intra-articulaires est qu'il est nécessaire de créer du repos pour l'articulation pour une bonne cicatrisation des fragments, et une immobilisation prolongée affecte la fonction de l'articulation, conduisant à des changements dans les tissus osseux cartilagineux, ce qui entraîne souvent une raideur ou une ankylose de l'articulation. Voyons ce qu'il faut faire en cas de fractures des os des membres, du bassin et de la colonne vertébrale et comment transporter correctement la victime, car le résultat de la blessure dépend des premiers soins et du transport de la victime.

Premiers soins pour les fractures

Les premiers soins pour les fractures comprennent:

  • Immobilisation de la zone endommagée. Il s'agit d'une méthode pour créer l'immobilité de la partie blessée du corps et est la principale lors des premiers soins. Pour l'immobilisation, des matériaux improvisés sont utilisés - bâtons, planche, parapluie, branches d'arbres, carton, paquets de broussailles ou de contreplaqué. Si ce n'est pas à portée de main, pour créer la paix, les mains sont bandées sur le corps en position pliée au niveau du coude (à angle droit). Vous pouvez accrocher votre main sur un foulard ou une ceinture jetée sur votre cou. L'immobilisation de la jambe en l'absence de matériaux improvisés est réalisée en la bandant sur une jambe saine. En cas de dommages aux os du bassin, le patient doit être posé sur une surface dure, tandis que les jambes doivent être pliées aux articulations de la hanche et du genou et séparées. Un rouleau est placé sous les genoux. En cas de blessure aux côtes, la poitrine est bandée à l'expiration avec un foulard, un morceau de tissu ou un matériau élastique - cette technique réduit l'excursion des poumons et la douleur associée.
  • Placez les blessures dans des sacs de glace ou des bouteilles d'eau froide..
  • Les soins pour fractures comprennent l'attelle et le soulagement de la douleur. Un pneu est un outil de service d'immobilisation qui a une conception différente en fonction de l'emplacement de la blessure. L'attelle doit non seulement fixer le site de fracture, mais également capturer les articulations voisines. Il est important de ne pas serrer les tissus excessivement mous. L'option la plus simple est les pneus d'escalier Cramer. Leur conception est universelle, ils sont bien modélisés, ils peuvent donc fixer le membre dans n'importe quelle position. Les pneus à mailles sont faits de fil mince, ils sont enroulés en rouleau, comme un bandage. Ils sont utilisés pour les blessures des petits os du pied ou de la main..

En cas de fracture fermée, ceux qui dispensent des SSP ne sont pas perdus, ils travaillent en douceur et ils n'ont aucune crainte pour la vie de la victime. Mais que faire d'une fracture ouverte accompagnée de saignements? Il s'agit d'une situation vraiment grave, et tout d'abord, il est nécessaire d'arrêter le saignement et d'appliquer un pansement stérile. L'arrêt temporaire du saignement est obtenu en appliquant un bandage de pression, en pliant le membre et en le fixant dans cette position, en appliquant une torsion impromptue ou, si disponible, un garrot. Après cela, les mesures de premiers soins pour une fracture osseuse ouverte comprennent l'immobilisation du membre, comme dans le cas précédent, et l'accouchement urgent de la victime dans un établissement médical.

Lors des premiers soins, vous ne pouvez pas essayer de corriger l'os qui a quitté la plaie ou de comparer les fragments osseux, en voulant éliminer la courbure du membre. Le repositionnement (comparaison de fragments osseux) n'est effectué que par un médecin après un examen radiologique. La manipulation est réalisée sous anesthésie locale, parfois sous anesthésie générale. Les fragments sont réparés immédiatement lors de l'admission dans un établissement médical ou dans les quatre premiers jours si la traction squelettique est effectuée en premier..

Lorsque vous assistez à des luxations, vous ne pouvez pas le régler, car cela provoque des blessures. Il est important de fournir du repos à l'articulation, en utilisant l'immobilisation. Il faut lui appliquer du froid (une bulle de glace ou d'eau froide). Vous ne pouvez pas faire de compresses chauffantes. Avec une luxation ouverte, un bandage est appliqué sur la plaie. Dans un établissement médical, pendant les premières heures d'une blessure, une luxation est réparée.

Avec des ecchymoses, une hémorragie se forme dans les tissus et une douleur apparaît. Les ecchymoses fermées ne sont pas accompagnées de lésions cutanées. L'utilisation du froid aide à réduire la douleur avec des ecchymoses: un coussin chauffant ou un sac de glace, des lotions froides.

Les membres endommagés créent la paix - avec un bras meurtri avec une écharpe, et avec des ecchymoses, les jambes du patient sont allongées et donnent au membre une position élevée. Pour toute blessure accompagnée de douleur, la victime doit recevoir des analgésiques (Baralgin, Ketanov, Maksigan, Aertal) ou une injection si possible (Baralgin, Deksalgin, Analgin, Ketorolac).

Deux méthodes sont utilisées dans le traitement des lésions du système musculo-squelettique: conservatrice et opératoire, selon la gravité de la fracture..

Traitement conservateur

Quel que soit le type de fracture, le traitement conservateur comprend:

  • Soulagement de la douleur. À cette fin, des analgésiques sont utilisés..
  • Cartographie des fragments osseux.
  • Créer l'immobilité (fixation et immobilisation) et le reste du membre endommagé.
  • Créer des conditions propices à une fusion des fractures plus rapide et plus efficace - en utilisant des agents qui accélèrent la formation de moelle osseuse.

Avec un traitement conservateur, la fixation et la traction sont utilisées. Pour réparer les dommages en utilisant des pansements en plâtre, des pneus et des appareils. Le plâtre correctement appliqué retient les fragments et assure une bonne immobilisation du membre. Pour mieux garantir l'immobilité avec un plâtre, deux ou trois joints adjacents au site de la blessure sont fixés. Les pansements de gypse sont divisés en pansements longs et circulaires. Ces derniers sont fenêtrés et pontés.

Les principes de base de la traction squelettique sont la relaxation des muscles des membres, la charge progressive pour éliminer le déplacement des fragments et l'immobilisation du membre. La traction squelettique est utilisée pour les fractures avec déplacement, hélicoïdales, obliques, comminutives, les fractures du bassin, des vertèbres cervicales, du calcanéum et de l'articulation de la cheville. Le plus souvent, la traction est effectuée à l'aide d'une aiguille Kirchner, qui est tendue dans le support. Tout d'abord, l'aiguille est tirée à travers des segments du membre, une charge est attachée au support (la valeur de la charge est calculée individuellement). Après avoir retiré la traction après 30 à 50 jours (cela dépend de l'âge, de la nature et de l'emplacement des dommages), appliquez un plâtre.

Dans les premiers stades de la fracture vertébrale, la tâche principale est d'anesthésier, de se reposer et de porter des corsets orthopédiques durs. Dans le même temps, le repos au lit doit être réduit à 4-5 jours, car l'hypotrophie se développe très rapidement dans les muscles immobilisés. Les activités de rééducation commencent par des exercices de respiration, entraînant les muscles des membres supérieurs et inférieurs. Les exercices sur les muscles du dos sont effectués un peu plus tard et très soigneusement, car leur rendez-vous dans la phase aiguë exacerbe la douleur.

Comment soulager l'enflure après une fracture? Un gonflement des tissus est observé avec toute fracture, mais est plus prononcé avec une blessure à la cheville. Cela est dû à une violation de l'intégrité des vaisseaux lymphatiques et sanguins et le liquide extracellulaire s'accumule dans la région de la cheville. L'œdème après une fracture de la cheville peut être même après une restauration complète de l'os, car l'écoulement de la lymphe s'est aggravé en raison d'une immobilisation prolongée et de l'emplacement constant de l'articulation de la cheville dans une position. Le gonflement est aggravé par la compression des vaisseaux veineux avec un plâtre et une rupture partielle des ligaments. À cet égard, la question se pose souvent chez les patients - après une fracture de la cheville, combien de temps dure le gonflement? Cela dépend de pas mal de facteurs..

Dans le meilleur des cas, l'œdème persiste pendant 2 à 3 semaines après le retrait du plâtre, mais il est possible qu'il persiste jusqu'à 2 mois. De plus, plus le patient s'engagera activement dans la physiothérapie et développera une articulation, plus la circulation lymphatique et sanguine s'améliorera rapidement. L'une des méthodes pour réduire l'œdème tissulaire est de créer une position élevée de la jambe et des compresses froides, en appliquant le gel Troxevasin, Venoton, pommade à l'héparine.

À quelle vitesse les os fusionnent-ils? Pour chacun, ce processus se déroule à des moments différents, car la réparation osseuse passe par plusieurs étapes.

La première étape est la «liaison» des fragments, qui se produit pendant les 10 premiers jours. Les fragments pendant cette période sont mobiles et bien déplacés. La distance entre les fragments est remplie de sang qui, à partir du cinquième jour, est densifié par la fibrine. Des extrémités des fragments vers la fracture, les fibroblastes se développent en hématome compacté. Au jour 12, des tissus granulaires fragiles se forment. Dans l'hématome, la quantité de calcium et de phosphore augmente. Une comparaison exacte des fragments, un bon contact entre eux, une immobilisation suffisante créent des conditions favorables à la guérison des os. La principale importance dans la formation du maïs est le développement du réseau capillaire.

La deuxième étape est la fusion de fragments de maïs. Elle survient 10 à 50 jours après la blessure, lorsqu'un cal péripostique cartilagineux mou se forme. Par la suite, le cal du cartilage est remplacé par des formations osseuses. La troisième étape est la fusion osseuse. Se produit après 30 à 90 jours après le début de la blessure..

Le tissu cartilagineux s'est résorbé et remplacé par de l'os. Le patient pendant cette période n'a pas de douleur lorsque la force est appliquée. La quatrième étape est caractérisée par un remodelage osseux fonctionnel. Cette étape dure un an ou plus. Un examen aux rayons X identifie une forte fusion de fragments.

Ainsi, le processus est très long et le cal primaire est formé après 2-3 mois, et la calcification complète seulement après 5-9 mois. Les traumatologues recommandent de donner une petite charge du membre après la formation de moelle osseuse pour améliorer la microcirculation.

En cas d'endommagement du radius, la fusion dure un mois, les côtes fusionnent en trois semaines, et pour la fusion du fémur 2,5-4 mois sont nécessaires. Ces termes sont moyennés et il est difficile de dire exactement combien de fractures se développent chez différents patients, car la formation de cors est causée par un certain nombre de facteurs.

La malnutrition, l'ostéoporose liée à l'âge, la cachexie, diverses maladies concomitantes retardent la croissance. Il est également difficile de dire à quel point la fracture guérit, car cela dépend de son type. Avec la fusion oblique et en spirale est plus rapide qu'avec transversale. La fusion se produit plus rapidement avec des blessures coincées. Mais même avec le même type, le même âge et le même état de santé, le moment de la fusion peut être très différent. C'est une erreur de considérer la fusion comme pathologique uniquement sur la base qu'elle ne correspond pas à la durée moyenne - la guérison se produira, mais sur des périodes plus longues.

Pourquoi l'os n'est-il pas fusionné ou fusionné lentement? La régénération osseuse est un processus programmé qui est influencé par des facteurs exogènes et endogènes. Le taux de formation de moelle osseuse est affecté par la teneur en calcium sanguin, l'approvisionnement en sang et les niveaux d'hormones. La raison pour laquelle le prélude ne croît pas ensemble est également:

  • mauvais repositionnement des fragments;
  • immobilisation insuffisante;
  • trouble circulatoire,
  • charge prématurée;
  • le développement de complications infectieuses;
  • âge du patient et maladies apparentées (par exemple tuberculose, amylose, état décompensé, obésité, diabète sucré);
  • un changement dans la réactivité du corps;
  • malnutrition protéique;
  • carence en micronutriments et carences en vitamines.

Que faire dans de tels cas et comment accélérer la guérison de la fracture? L'ostéogenèse stimulée peut être stimulée par des exercices thérapeutiques et des procédures stimulantes (stimulation électrique, exposition à un champ magnétique). L'utilisation de Miacalcica (l'hormone calcitonine dans les injections, qui supprime la résorption osseuse en agissant sur les ostéoclastes), les glucocorticostéroïdes, qui réduisent la réponse inflammatoire et favorisent la synthèse de collagène à petites doses, et les médicaments qui normalisent l'approvisionnement en sang et stimulent la régénération du tissu osseux (Ostéogénol, Alfalac) aident. Vous pouvez combiner tout cela avec la kinésiothérapie.

Les médicaments contre la fracture pour une croissance osseuse rapide sont les plus couramment utilisés pour traiter l'ostéoporose. Le médicament Osteogenon normalise l'échange de calcium et de phosphore dans l'os, améliore la croissance osseuse, il est donc utilisé comme traitement supplémentaire pour les fractures. La substance active est le composé d'osséine-hydroxyapatite, qui a la capacité d'affecter la réparation osseuse et le taux de consolidation. L'osseine (dans sa composition ostéocalcine et collagène de type I) stimule la prolifération des fibroblastes, des ostéoblastes, des chondrocytes et affecte positivement les deux premières étapes de la fusion des fractures. Le calcium et le phosphore sous forme d'hydroxyapatite inhibent la fonction des ostéoclastes, ils ralentissent donc la résorption osseuse et augmentent sa minéralisation au stade de la moelle osseuse, améliorant la qualité de ces derniers.

Le plus souvent, les médicaments d'épissage sont prescrits dans la vieillesse pour les fractures qui se produisent dans le contexte de l'ostéoporose. Les comprimés d'Ostéogenon sont pris en 2 à 4 morceaux deux fois par jour avec les repas. Son utilisation réduit le temps de consolidation des os tubulaires de 3 semaines et a également un effet positif sur la douleur.

Avec les fractures intra-articulaires, des préparations de chondroïtine et de glucosamine sont souvent prescrites. Les deux substances sont des éléments structurels du tissu conjonctif, des os et du cartilage, contribuent au renouvellement des tissus lorsqu'ils sont endommagés. Ils se complètent, ils font donc souvent partie des mêmes médicaments. En combinaison avec la physiothérapie et la physiothérapie, les chondroprotecteurs sont utilisés en rééducation.

Teraflex est une combinaison de chondroïtine et de glucosamine. Son utilisation après une chirurgie pour une fracture de la hanche vous permet d'annuler l'utilisation de médicaments non stéroïdiens le 3ème jour, et le processus de rééducation est indolore et l'effet est atteint au 6-7ème mois.

Préparations de calcium: Calcemin Advance, Calcium D3 Nycomed, Osteomed, Calcemin, Feminex Calcium, Calcemin Silver affectent positivement la régénération. D'autres minéraux sont également nécessaires - le phosphore, le magnésium et le zinc (la préparation combinée Calci-M contient en plus du calcium, du magnésium, du zinc et de la vitamine D3). Le zinc accélère la croissance de la moelle osseuse. La carence en phosphore entraîne une fragilité accrue des os. Magnésium et vitamine D cuire le calcium dans les os.

Les vitamines sont également nécessaires pour un processus normal de régénération osseuse:

  • Analogues de la vitamine D3: Alpha D3 Teva, Alfadol, Aquadetrim. La vitamine D aide à l'absorption du calcium et à la libération osseuse.
  • Vitamine C. Avec sa carence, les ostéoblastes ne peuvent pas synthétiser du collagène de haute qualité, ce qui perturbe la calcification de l'os. De plus, il y a également des changements dans la synthèse des glycosaminoglycanes (sulfate de chondroïtine et sulfate de glucosamine).
  • Vitamine A.
  • La vitamine K, nécessaire à la synthèse normale de l'ostéocalcine.
  • Vitamine E, dont une carence diminue le niveau de magnésium dans le tissu osseux.

Il ne faut pas oublier que tout médicament pour la guérison rapide des lésions osseuses doit être recommandé par un traumatologue. La momie peut être prise indépendamment avec une bonne tolérance. Il s'agit d'un immunomodulateur naturel qui a des effets anti-inflammatoires, antibactériens, réparateurs, analgésiques et stimulants..

Le médicament aide à accélérer la formation de moelle osseuse compte tenu de sa composition en minéraux (zinc, potassium, calcium, manganèse, silicium, phosphore, soufre), en acides aminés et en vitamines. Les témoignages indiquent que les patients ont utilisé la momie à l'intérieur selon les instructions, ont fait le bain avec le médicament après avoir retiré le plâtre, utilisé comme crème auto-fabriquée ou sous forme de compresses. À la maison, ils font généralement des bains avec du sel de mer, en alternance avec des bains avec une solution de momie. La température de l'eau ne doit pas dépasser 40 degrés, car une température élevée ralentit le processus de guérison. Pour les compresses, prenez 1 g de momie (préalablement dissous dans de l'eau tiède) et 1 c. miel pour 100 ml d'eau. Le mélange est soigneusement mélangé, appliqué sur une gaze et appliqué sur le site de la blessure, recouvert d'un film alimentaire et réchauffant la compresse. Il est laissé toute la nuit. Le cours de traitement dure 10-15 jours.

Une pommade après une fracture à base d'anti-inflammatoires non stéroïdiens a un effet anti-inflammatoire, par conséquent, elle est prescrite pour de nombreux patients. Il peut s'agir de Diclofenac, Diclac, Dolobene, Indovazin, Ketonal, Nimid gel, Voltaren. Bien que l'efficacité de ces onguents ait été prouvée, il est impossible de les utiliser lors de l'application d'un pansement en gypse circulaire, vous pouvez donc utiliser des anti-inflammatoires non stéroïdiens à l'intérieur en comprimés: Ketorolac, Ketonal, Ibuprofen, Nise, Nimesulide, Ksefokam, Ksefokam Rapid. En cas de douleur intense, des pommades, des gels ou des aérosols avec des anesthésiques peuvent être prescrits: anestézine, pommade à 5% de lidocaïne, vaporisateur pour flacon de lidocaïne, gels Gelikan et Luan, crème Emla. La pommade à base d'héparine aide à éliminer l'enflure et la douleur: pommade à l'héparine, Lyoton, gel Essaven, hépatrombine.

Pendant cette période, un régime riche en calcium doit être pratiqué - ce sont les produits laitiers, les graines de sésame (leader en teneur en calcium), le miel, le yogourt Rastishka (il est enrichi en calcium et en vitamine D), tout type de poisson, en particulier séché et séché, avec lequel vous devez manger les os (ils contiennent du phosphore et du calcium. Il est utile d'ajouter des produits de confiserie sur de la gélatine (bonbons, gelées), de la gelée ou une décoction de tibia de boeuf au régime. Un régime lacté sera utile s'il réduit la consommation de produits carnés, car les aliments protéinés en excès peuvent entraîner à aci dose qui favorise la lixiviation du calcium des os.