logo

Ce qui peut être associé à une douleur aux orteils?

La douleur aux orteils se produit chez de nombreuses personnes. Il viole le rythme de vie quotidien, ne vous permet pas de porter vos chaussures préférées, de pratiquer des activités et des sports de routine, des tâches quotidiennes et du travail. Les gens éprouvent souvent des malaises similaires qui font mal, meurtrissent, lancinants ou d'une insupportable netteté. Étant donné que les orteils sont lourdement chargés chaque jour lors de la marche, ne remettez pas à aller chez le médecin pour identifier l'origine de la douleur.

Pourquoi mes orteils me font-ils mal?

Les causes de l'inconfort sont nombreuses et parfois très graves. Lors de la détermination de la pathologie à l'origine du syndrome douloureux, le médecin se renseigne sur les symptômes qui l'accompagnent et établit un diagnostic en fonction de la localisation de la douleur:

  • dans l'ongle - survient le plus souvent en raison du port de chaussures inconfortables ou d'infections fongiques;
  • dans les os et les articulations - associée à des changements dystrophiques dans le tissu articulaire, des dommages mécaniques;
  • dans le coussinet - généralement perturbé par la formation de cors ou la rugosité de la peau.

Les principales raisons pour lesquelles les orteils sont douloureux comprennent les maladies et phénomènes suivants:

  • arthrite;
  • ostéoarthrose;
  • goutte;
  • blessures traumatiques;
  • l'ostéomyélite;
  • Névrome de Morton;
  • la croissance des ongles;
  • maladie vasculaire.

Arthrite

Avec l'arthrite, un ou tous les doigts peuvent faire mal, la douleur est causée par une inflammation de l'articulation et des tissus adjacents. La maladie s'accompagne non seulement de douleurs, mais également d'oedèmes, de rougeurs. Une faiblesse générale et un malaise peuvent être ressentis, la température locale peut augmenter. La douleur la plus intense survient la nuit. Au fil du temps, les doigts se plient en raison de gonflements des articulations, un craquement est observé.

L'arthrite doit être traitée, elle ne disparaît pas d'elle-même et provoque une gêne sévère.

Ostéoarthrose

Si vos orteils vous font mal, l'ostéoarthrose en est souvent la cause. La pathologie est une conséquence de l'arthrite ou de la goutte et se caractérise par une inflammation de l'articulation avec une destruction progressive du cartilage. Le pouce est touché en premier, puis l'arthrose va au reste.

Avec cette maladie, la douleur survient principalement la nuit, le doigt gonfle, rougit et peut être chaud. Les femmes sont plus susceptibles de souffrir de cette maladie, car elles portent des chaussures à talons étroits. La pathologie peut également se développer à la suite d'un traumatisme. Avec l'arthrose, les doigts seront gravement déformés et blessés, donc, avec les premiers symptômes, une visite chez le médecin est nécessaire.

Goutte

La goutte est une inflammation de l'articulation due à l'accumulation d'acide urique et de sels en elle. Le plus souvent, les hommes sont malades. La maladie présente des symptômes similaires à l'arthrite et à l'arthrose: rougeur, gonflement, augmentation de la température locale. L'état général peut s'aggraver, des frissons peuvent apparaître, la pression peut augmenter, l'appétit peut disparaître.

La goutte provient très souvent d'une consommation excessive de viande, de poisson, d'aliments gras et sucrés, d'alcool, ainsi que de troubles métaboliques (lorsque l'acide urique n'est pas excrété dans l'urine) et de la fonction rénale.

Blessures

Dans le pied et les doigts d'une personne, les os sont très fragiles et petits, ils sont donc facilement endommagés. La plupart des gens, après s'être cassé un orteil, peuvent ne pas aller chez le médecin. La douleur dans ce cas ne passe pas longtemps, apparaît lorsqu'elle est pressée et déplacée. Les os cassés finissent par se développer ensemble, mais dans la mauvaise position, et le syndrome douloureux recule. Les blessures comprennent des entorses, des entorses et des ecchymoses. Tous les dommages mécaniques sont accompagnés d'un gonflement, de fortes douleurs aux orteils, parfois de l'apparition d'un hématome.

Ostéomyélite

En raison de blessures et de fractures ouvertes dans l'os, le processus de suppuration et de mort des tissus commence, accompagné de douleurs intenses, de fièvre, de maux de tête et de vomissements, parfois de perte de conscience. La température augmente fortement (jusqu'à 39-40 degrés). Il est impossible de bouger le doigt affecté.

La maladie se développe rapidement, la douleur du col local généralisée. Si ces symptômes apparaissent, vous devriez consulter un médecin plus tôt.

Chaîne de doigt

Parfois, les orteils acquièrent une forme de marteau en raison d'une mauvaise position du pied, de la tension des ligaments et d'une charge accrue sur les muscles, le plus souvent le deuxième orteil ainsi que le troisième se blessent. Ils rétrécissent et semblent «regarder» vers le bas. Le résultat de cette violation peut être une arthrose. Les raisons de la déformation en forme de marteau sont une prédisposition héréditaire, de mauvaises chaussures, des pieds plats, une taille haute du pied, un long deuxième orteil.

Corns

En plus des callosités molles des nouvelles chaussures, parfois une personne développe des callosités avec une longue racine. Ils ne passent pas seuls, ils doivent donc être retirés. Les formations associées à la kératinisation de la couche superficielle de la peau et sont très douloureuses, surtout en marchant.

Névrome de Morton

Avec cette maladie, le tissu du pied se développe, ce qui serre les nerfs interdigitaux et conduit à une condition douloureuse. En fait, un névrome est une tumeur bénigne caractérisée par la sensation qu'il y a une pierre dans le pied qui empêche la marche. Souvent, la pathologie se manifeste par une douleur entre les orteils, généralement entre le quatrième et le troisième.

Les facteurs prédisposant à l'apparition de la maladie sont les pieds plats, les blessures, le stress sur les pieds, les chaussures serrées.

Maladie vasculaire

L'athérosclérose peut se développer dans les artères, dans lesquelles le flux sanguin est insuffisant. Dans ce cas, les doigts sont froids, engourdis ou douloureux. Les symptômes de la douleur s'intensifient en marchant. Aux troubles de la circulation sanguine peuvent conduire au diabète. Les personnes atteintes de cette maladie souffrent souvent d'orteils douloureux..

Une autre violation du système circulatoire est l'endartérite, dans laquelle les artères deviennent enflammées, conduisant à une violation de l'approvisionnement en sang vers les membres inférieurs. Avec une telle maladie, les jambes sous le genou sont généralement douloureuses (parfois le syndrome douloureux s'étend à tout le membre), les doigts peuvent devenir engourdis, picotements, gonflement, parfois ils crampent, souvent ils sont pâles et froids.

L'endartérite nécessite nécessairement un traitement, car dans les cas avancés, il existe un risque d'amputation des membres.

Croissance des ongles

Sur le pouce, ce phénomène se produit le plus souvent. Cela est dû à des chaussures serrées et à un clippage incorrect des ongles. Un ongle incarné est une condition très douloureuse, mais vous pouvez vous débarrasser du problème dans l'armoire de pédicure, où le maître supprimera le bord incarné et traitera correctement l'ongle.

Diagnostique

Que faire si les orteils font mal? Tout d'abord, vous devriez consulter un médecin qui examinera la zone touchée et prescrira des mesures de diagnostic pour poser un diagnostic. Le problème doit être visité par un thérapeute qui, sur la base d'une anamnèse, se référera à des spécialistes étroits - un traumatologue, un neurologue, un rhumatologue ou un chirurgien.

Les principales méthodes de diagnostic utilisées pour la douleur dans les membres inférieurs comprennent:

  • radiographie
  • tomodensitométrie et IRM;
  • Ultrason
  • analyse d'urine pour déterminer l'arthrite;
  • analyses sanguines générales et biochimiques;
  • acide urique.

Traitement et prévention

Si l'orteil fait mal, un traitement est prescrit en fonction des résultats du diagnostic et du diagnostic..

  • Pour l'arthrite ou l'arthrose, il est conseillé d'utiliser des anti-inflammatoires non stéroïdiens qui éliminent l'inflammation et la douleur. Les chondroprotecteurs sont prescrits pour restaurer le cartilage.
  • La goutte est traitée avec des médicaments qui abaissent les niveaux d'acide urique. Un régime spécial est recommandé avec la restriction des légumineuses, de la viande, du café, le refus des boissons alcoolisées.
  • Avec le neurinome de Morton, des chaussures de physiothérapie et orthopédiques sont utilisées. Dans les cas extrêmes, une intervention chirurgicale est indiquée..
  • Les cors et les durcissements sont éliminés par des agents adoucissants et en présence d'une racine profonde - par son retrait chirurgical.

Pour prévenir la douleur dans les orteils et le développement de maladies, il est recommandé de porter des chaussures confortables et grossières avec des chaussettes larges. À la maison, il vaut mieux marcher pieds nus ou en chaussons souples. Une surchauffe excessive ou une hypothermie des extrémités doit être évitée et les éventuelles égratignures et blessures doivent être traitées en temps opportun et un traumatologue doit être contacté immédiatement si des blessures sont suspectées..

Articulation du gros orteil fait mal: comment traiter et comment, les causes de la douleur

Si une personne a constamment mal aux articulations des orteils, n'ignorez pas ce symptôme, car les causes de l'inconfort peuvent être dangereuses. Le problème inquiète souvent les personnes âgées en raison de la progression des maladies articulaires dégénératives. Mais parfois, le doigt gonfle et fait mal aux jeunes hommes et femmes en raison de blessures, de luxations et de pathologies congénitales. Afin de traiter correctement la maladie qui a provoqué des troubles articulaires, il est important de poser un diagnostic précis. Pour ce faire, vous devez consulter un médecin et subir un diagnostic complet.

Pourquoi l'articulation du pouce peut-elle faire mal?

La douleur dans l'articulation du gros orteil se produit souvent lors du port de nouvelles chaussures et est généralement causée par la formation de cors ou de frottements. Dans de tels cas, il s'affaiblit rapidement immédiatement après la guérison de la peau..

Le développement de la pathologie est indiqué par l'apparition de douleurs plus d'une fois par semaine, une augmentation progressive de son intensité. Les signes indirects d'un processus inflammatoire ou destructeur sont l'enflure et la rougeur de la peau sur l'articulation, sa raideur.

Arthrite

Si le patient se plaint de douleurs dans l'articulation du gros orteil, le médecin suggère tout d'abord le développement de la polyarthrite rhumatoïde. Il s'agit d'une pathologie grave, non encore susceptible de guérison définitive. Mais l'utilisation à long terme de médicaments peut atteindre une rémission stable, inhiber le processus inflammatoire.

L'arthrite infectieuse, qui survient en raison de la pénétration de bactéries pathogènes dans la cavité articulaire, peut également provoquer des douleurs. L'antibiothérapie aide à éliminer tous les symptômes de la pathologie..

Moins souvent, l'apparition de sensations inconfortables provoque une arthrite réactive, qui se développe en raison d'une réponse inadéquate du système immunitaire à l'introduction d'agents infectieux ou allergiques. Dans 60% des cas, la maladie peut être complètement guérie..

Arthrose

La douleur dans l'orteil se produit avec une arthrose de 2 sévérité. Et au stade initial de développement, il ne se produit occasionnellement qu'un faible inconfort après une longue marche, une musculation, un entraînement sportif intense. C'est en l'absence de symptômes que résident les difficultés de traitement de cette pathologie dégénérative-dystrophique. Le patient consulte un médecin si des changements irréversibles du cartilage et du tissu osseux se sont déjà produits..

Goutte

La douleur d'une localisation similaire chez l'homme est un signe spécifique de lésion de l'orteil avec l'arthrite goutteuse. Cette articulation est également impliquée dans le processus inflammatoire chez la femme, mais généralement un peu plus tard, après une lésion des petites articulations des mains. La goutte se développe en raison d'une dérégulation de la synthèse des purines dans le corps. Le niveau d'acide urique et de ses sels augmente, puis ils cristallisent, s'accumulent et se déposent dans les articulations, irritant les tissus, provoquant le développement d'une inflammation. Une confirmation indirecte d'une crise de goutte est la rougeur du doigt, une forte augmentation de la température locale.

Bursite

Il s'agit d'une inflammation aiguë, subaiguë ou chronique du sac synovial, accompagnée d'une accumulation d'exsudat dans sa cavité. La bursite est infectieuse, se développant après la pénétration de micro-organismes pathogènes dans l'articulation, par exemple, avec des blessures.

Elle peut être causée par des infections respiratoires, urogénitales et intestinales. Après être allé chez le médecin, des antibiotiques sont prescrits aux patients pour traiter la bursite pour détruire les bactéries pathogènes, éliminer les symptômes.

La bursite est souvent une complication des maladies systémiques - arthrite, arthrose, goutte.

Inflammation tendineuse

La tendinite est une pathologie inflammatoire qui affecte les tendons. Il se développe à la suite d'une augmentation unique ou régulière de la charge sur l'articulation du gros orteil. Si une personne ne demande pas d'aide médicale, la tendinite devient chronique. La douleur des doigts apparaît lorsque le temps change, hypothermie, SRAS. Progressivement, la structure du tendon change pathologiquement, ce qui entraîne une altération de la démarche.

Avec la ténosynovite, les cordons du tissu conjonctif sont également enflammés, mais uniquement ceux qui ont des vagins. Les causes du développement de cette maladie peuvent être des mouvements monotones, souvent répétés, et des processus rhumatismaux ou infectieux.

Névrome de Morton

C'est ce qu'on appelle la défaite du nerf digital plantaire au niveau des têtes des métatarsiens à la suite de la compression du ligament métatarsien transverse.

Le névrome de Morton apparaît en raison du port de chaussures à talons hauts étroites, d'une démarche incorrecte, d'un surpoids et d'une longue marche. Les athlètes et les personnes travaillant en position debout sont à risque.

Une caractéristique du névrome de Morton est la sensation de la présence d'un corps étranger dans la chaussure. Au fil du temps, la douleur dans le doigt peut s'affaiblir, mais lors du port de chaussures serrées, une autre exacerbation se produit.

Diabète

Il s'agit d'un trouble métabolique chronique, caractérisé par une formation insuffisante de sa propre insuline et une augmentation de la glycémie. L'évolution du diabète est compliquée par une altération du fonctionnement de presque tous les systèmes vitaux, y compris le système musculo-squelettique. Le pied diabétique devient une conséquence grave de la pathologie.

Chez un patient ayant une condition similaire, des troubles circulatoires dans la partie inférieure de la jambe, des douleurs dans les muscles et les articulations, une destruction des tissus osseux et cartilagineux sont détectés.

Croissance des ongles

L'ongle pousse en raison de sa trop forte pression sur les tissus mous environnants. Le plus souvent, une telle pathologie affecte le gros orteil.

En raison de la croissance de la plaque de l'ongle, un processus inflammatoire aigu se développe dans le rouleau périungual. Il y a une douleur intense qui se propage à tout le doigt. Le diagnostic est généralement simple. À l'examen externe, une rougeur de la peau et un gonflement inflammatoire sont clairement visibles. La croissance des ongles est traitée de façon conservatrice, mais une intervention chirurgicale est souvent nécessaire - retrait partiel ou complet de la plaque de l'ongle.

Mesures préventives


Moulage pour semelles orthopédiques

Afin de ne plus avoir à traiter rapidement les pathologies articulaires, il est recommandé de suivre des mesures simples qui peuvent retarder ou éliminer complètement l'apparition de diverses maladies des articulations des orteils:

  1. Évitez les charges excessives. Un stress accru et une activité physique excessive peuvent non seulement provoquer des blessures, mais aussi provoquer l'apparition d'un processus inflammatoire. Vous devez apprendre à alterner activité et relaxation.
  2. Portez des chaussures confortables. Le port de chaussures confortables de haute qualité contribuera à la formation correcte du pied, à une colonne vertébrale lisse et empêchera l'apparition de cors et la déformation des doigts..
  3. Mange correctement. Limiter la consommation de bonbons, d'aliments gras et frits contribuera à un métabolisme normal et stable dans le corps..
  4. Traitez les blessures. Dès réception d'une blessure, il est urgent de la traiter avec des agents antiseptiques. En cas de suspicion de luxation, de fracture ou d'entorse, il est nécessaire de consulter un médecin pour éviter des conséquences graves.

Nature de la douleur

Une douleur saccadée et lancinante dans le doigt indique une évolution aiguë du processus inflammatoire. Les symptômes concomitants sont presque toujours des rougeurs, un lissage, un gonflement de la peau. Les petits vaisseaux sanguins débordent de sang, de sorte que le gros orteil devient chaud au toucher. Tous ces signes sont caractéristiques des pathologies suivantes:

  • goutte
  • arthrite infectieuse, rhumatoïde, réactive;
  • tendinite, ténosynovite.

Une douleur aiguë perçante survient au moment de la blessure de l'articulation - fracture, luxation, ecchymose après une chute ou un coup dirigé. Un faible inconfort dans le gros orteil est l'un des symptômes du développement de l'arthrose, de la déformation de l'ostéoarthrose ou de l'ostéoporose. Leur gravité augmente progressivement et après quelques mois ou années, la douleur dans l'articulation devient permanente.

Si l'articulation du gros orteil fait mal: les principales causes et méthodes de traitement

Presque chaque personne se plaint de temps en temps d'une gêne aux pieds lors de la marche. Dans ce cas, l'articulation du gros orteil fait le plus souvent mal. Pour déterminer comment et comment traiter une maladie, il est nécessaire d'établir sa cause. La douleur peut être causée par une simple ecchymose du doigt ou des chaussures inconfortables, ainsi que par une pathologie articulaire grave. Si le symptôme est constamment ignoré ou soulage la douleur avec des analgésiques, la maladie non seulement détruira l'articulation, mais entraînera également une perturbation des fonctions de l'ensemble du système musculo-squelettique.

Les principales causes de douleur dans l'articulation du gros orteil

Une sensation insignifiante, à première vue, d'inconfort dans la région du gros orteil peut ensuite se transformer en problèmes graves. Les raisons pour lesquelles les articulations des gros orteils sont douloureuses et enflammées sont très nombreuses et variées. Arrêtons-nous sur les principales causes de l'inflammation..

Raisons physiologiques

Les sensations douloureuses dans la zone des pieds ne sont pas toujours le signe d'une maladie. Dans certains cas, c'est ainsi que le corps réagit à une charge excessive sur les membres inférieurs:

  • longue marche dans des chaussures inconfortables (petite taille, talon haut, orteil étroit, doigts serrés);
  • en surpoids;
  • pied plat;
  • charges sportives;
  • maïs sec dans la zone de contact de l'articulation et des chaussures;
  • position debout prolongée, par exemple, sur votre lieu de travail.

Si le doigt est enflé, rougi et que cela s'accompagne d'un syndrome douloureux intense, les causes physiologiques peuvent être exclues en toute sécurité.

Blessures

Le moment de recevoir un microtraumatisme peut ne pas être remarqué. Des dommages mineurs se produisent beaucoup plus souvent qu'il ne nous semble. Il suffit de trébucher ou de trébucher pour qu'il y ait un gonflement et une inflammation dus à la blessure. La cause de douleur la plus courante est:

  • luxation articulaire;
  • entorse;
  • pied meurtri;
  • fissure ou fracture osseuse.

Avec une blessure au doigt, des symptômes externes prononcés apparaissent généralement, selon lesquels il n'est pas difficile de déterminer vous-même la nature des dommages. Cependant, seul un traumatologue peut identifier le degré de dommages, établir un diagnostic précis et prescrire un traitement..

En plus des raisons évoquées, la douleur au gros orteil peut survenir avec de nombreuses maladies. Ce sont principalement diverses maladies articulaires. Le plus souvent, ils sont la cause de l'inflammation et du gonflement des articulations et des tissus environnants.

Maladies caractéristiques

L'articulation du gros orteil est le plus souvent affectée par les affections suivantes:

  1. Arthrite.
  2. Arthrose et ostéoarthrose.
  3. Polyarthrite rhumatoïde et autres maladies auto-immunes.
  4. Troubles métaboliques affectant les structures articulaires (goutte).

Toutes ces maladies ont des symptômes similaires. Le patient souffre de douleurs intenses, en particulier lors des mouvements, de changements de démarche et de difficultés à choisir des chaussures confortables. Après avoir prêté attention aux symptômes qui l'accompagnent, après avoir examiné le patient, le spécialiste identifiera la cause du malaise et établira un schéma thérapeutique.

Douleur dans les articulations des gros orteils - thérapies

Le traitement des maladies articulaires de toute étiologie n'est prescrit qu'après un historique complet et un examen médical complet. Dans ce cas, l'objectif principal des mesures prises est l'élimination de la douleur.

Avec une douleur et une inflammation sévères dans l'articulation métatarsienne, il est extrêmement indésirable pendant longtemps de prendre des analgésiques par vous-même, reportant une visite chez le médecin.

Le traitement doit être complet, son objectif est de restaurer la fonction articulaire et la santé des tissus voisins.

Thérapie de l'arthrite

Si la maladie est infectieuse, des antibiotiques à large spectre d'action sont prescrits, notamment l'azithromycine, la doxycycline. Pour la douleur et l'inflammation sévère, le médecin prescrira des anti-inflammatoires non stéroïdiens en comprimés ou en injections intramusculaires. Dans les cas avancés, l'administration intramusculaire d'hormones corticostéroïdes de courte durée est possible.

Souvent souffrant d'arthrite d'étiologie auto-immune, un patient est nettoyé avec une certaine quantité de plasma sanguin, appelée plasmaphérèse.

Il est recommandé d'inclure dans le schéma thérapeutique de l'arthrite des médicaments d'origine qui protègent et restaurent le cartilage. Les chondroprotecteurs suivants sont les plus couramment utilisés:

  1. Médicaments de 1ère génération - Alflutop, Rumalon. Ils contiennent un extrait du cartilage et des ligaments des animaux, des poissons. Bien absorbé, mais provoque parfois des allergies.
  2. Les chondroprotecteurs de 2e génération sont basés sur des formes facilement digestibles de glucosamine et de chondroïtine: Mucosat, Structum.
  3. Les médicaments de 3e génération contiennent un complexe de vitamines, minéraux, composants anti-inflammatoires, chondroïtine et glucosamine - Teraflex, Movex.

Les chondroprotecteurs, comme d'autres médicaments, sont prescrits par un spécialiste. Le schéma thérapeutique et la posologie sont déterminés par le médecin sur la base des données d'examen et de l'état du patient. La durée du cours est d'au moins 4-6 mois.

En plus des chondroprotecteurs, l'administration intra-articulaire de dérivés d'acide hyaluronique (Ostenil, Sinvisk, Hyastat) est souvent utilisée pour soulager l'état du patient..

Pendant le traitement des maladies articulaires, la prévention de l'ostéoporose basée sur une augmentation de l'apport en calcium est nécessaire. Pour cela, un régime riche en lait, poisson et fromage cottage est utilisé..

Thérapie de l'arthrose

La maladie se caractérise par la destruction du cartilage. Pour arrêter ce processus, des chondroprotecteurs et des injections intra-articulaires d'acide hyaluronique sont utilisés. Pour soulager la douleur et l'inflammation, des analgésiques et des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits, y compris sous forme de pommades, de gels (Gialgel, Traumeel, Zell-T, Voltaren sous forme de gel, pommade à l'indométhacine).

Pendant le traitement, il est nécessaire de réduire la charge physique sur l'articulation touchée. Avec une exacerbation de la pathologie articulaire, un bandage est appliqué sur l'articulation malade, ce qui fixe le doigt et élimine sa surcharge. La physiothérapie est prescrite au patient; des ajustements sont apportés au régime (un régime enrichi en aliments contenant du calcium est recommandé).

La tâche principale de la période de récupération est d'empêcher la formation de contractures et de développer une articulation endommagée.

Traitement de la goutte

Un patient présentant une exacerbation de cette maladie doit être traité à l'hôpital. La période de soins intensifs est de 1 à 2 semaines. Pendant ce temps, à l'aide d'un traitement correctement sélectionné, il est possible de localiser le syndrome douloureux, de soulager l'enflure et l'inflammation. Après la sortie, le patient continue d'être observé par un thérapeute et un rhumatologue.

Les médicaments contre la goutte sont sélectionnés par le spécialiste traitant en fonction des caractéristiques individuelles du patient et de la gravité de la pathologie. Souvent, un médecin doit combiner différentes méthodes en utilisant des schémas thérapeutiques complexes.

Au stade initial de la maladie, le patient se voit prescrire de la colchicine. L'outil affecte le métabolisme de l'acide urique dans le corps et a un effet analgésique et anti-inflammatoire prononcé lors d'une crise aiguë de goutte.

Le médicament principal pour le traitement de la goutte à tous les stades est l'allopurinol. L'outil empêche la formation et l'accumulation de dépôts d'urate dans les tissus articulaires et contribue à leur dissolution et à leur excrétion par le corps..

Recommandations générales pour le traitement articulaire

Pour toutes les pathologies articulaires des gros orteils, il existe plusieurs conseils, après lesquels vous pouvez réduire l'intensité des crises de douleur:

  1. En cas de douleur et d'inflammation dans les articulations, le doigt doit être fixé dans une position fixe jusqu'à ce que les causes du malaise soient clarifiées.
  2. Pour minimiser toute charge sur l'articulation malade - ne marchez pas, abandonnez le travail «debout», arrêtez de faire du sport.
  3. Portez des chaussures orthopédiques confortables ou sur mesure.
  4. Des bains de pieds chauds avec des herbes médicinales ou des huiles essentielles aideront à réduire l'inconfort, à soulager l'enflure et l'inflammation..
  5. Pour réduire la charge sur l'articulation douloureuse, vous pouvez utiliser des coussinets orthopédiques, qui sont vendus dans n'importe quelle pharmacie.

Le traitement du gros orteil doit être complet. En plus des comprimés et des injections, des pommades anti-inflammatoires et analgésiques doivent être appliquées quotidiennement sur l'articulation touchée, une physiothérapie doit être effectuée: magnétothérapie, applications d'ozokérite et de boue cicatrisante, exposition au laser.

Avec l'arthrite et l'arthrose du premier orteil, les lotions avec bile médicale et Bishofit aident bien.

Dans les cas non publiés, vous pouvez essayer de remettre (repositionner) le joint endommagé à sa place. Si la déformation articulaire est sévère, la chirurgie sera le seul traitement.

Conclusion

La douleur dans l'articulation du gros orteil est le signe de nombreuses maladies parfois dangereuses. Chaque cas mérite l'attention la plus proche et les conseils d'experts. Seul un médecin peut établir le bon diagnostic et conseiller sur la façon de traiter la pathologie articulaire..

Un os sur le gros orteil fait mal: causes, symptômes, traitement

Dans la moyenne et la vieillesse, les personnes sont souvent dérangées par un os sur le gros orteil. Il peut être situé sur un ou deux pieds, se rapprocher de l'articulation ou sur le côté du pied, mais, en tout cas, réduit considérablement la qualité de vie et interfère avec le port de chaussures. Les orthopédistes sont impliqués dans le diagnostic et le traitement de la pathologie, qui en médecine est appelée Hallux Valgus (Hallus Valgus), mais à un stade avancé, il est nécessaire de résoudre le problème chirurgicalement.

Qu'est-ce que l'hallux valgus?

Traduit, Hallux Valgus valgus déformation signifie «premier orteil incurvé». Avec une telle maladie, le tissu osseux se déforme au niveau de l'articulation métatarso-phalangienne avec déviation vers l'extérieur. Selon la classification ICD-10, la déformation en valgus acquise au cours de la vie est désignée par le code M 20.1 et la déformation congénitale est indiquée par les codes Q 66.5 et Q 66.6. Une maladie qu'un enfant a depuis sa naissance est appelée autrement - déformation du valgus plat du pied.

Un os près du pouce est un phénomène répandu, il est diagnostiqué chez 20 à 70% des personnes âgées et est souvent bilatéral. Remarquez généralement que les os des pieds font mal, chez les femmes de plus de 35 ans, chez les hommes, la pathologie est moins courante. La bosse sur la jambe est perçue comme un néoplasme, une tumeur, mais ce n'est pas le cas. La croissance est formée en raison d'un changement de position de l'articulation, des ligaments et des muscles.

Chez une personne en bonne santé, la voûte plantaire remplit une fonction de dépréciation, tout en maintenant le poids de tout le corps.

Le mécanisme de développement de la pathologie est le suivant:

  • l'apparition de signes de pieds plats - aplatissement de la voûte plantaire dans le sens transversal, longitudinal, transversal-longitudinal;
  • redistribution de la charge sur la jambe;
  • tour de l'os métatarsien vers l'intérieur;
  • étirement et affaiblissement des muscles du pouce;
  • renforcement des muscles abducents;
  • raccourcissement des fléchisseurs et extenseurs;
  • extension de la base du premier doigt;
  • formation de morceaux de l'intérieur du pied.

Sans traitement rapide de la déformation de l'hallux valgus, un fort déplacement de l'articulation, des tendons, des petits os, une subluxation et une luxation de la tête de la phalange peuvent survenir. À l'avenir, il existe un risque de modifications dystrophiques du cartilage, de sa destruction et du développement de l'arthrose.

Causes d'os sur la jambe

La prolifération d'un os sur un orteil peut être un problème génétique - si l'un ou les deux parents ont de la moelle osseuse, la probabilité de son apparition chez les enfants est élevée. Le risque est particulièrement important en cas d'anomalies congénitales dans la structure de la jambe. La raison de l'excroissance est également le port constant de chaussures à talons hauts, de chaussures étroites et inconfortables, qui mettent le pied dans la mauvaise position et ne laisse pas suffisamment d'espace aux doigts..

Des os sur les gros orteils apparaissent souvent chez les travailleurs dont le travail est associé à une longue marche, à la position debout et à un effort physique. Chez les athlètes, un précipité anormal peut provoquer une pathologie lors des exercices, lors de la course.

Les autres causes possibles de cônes sur le pied sont les suivantes:

  • maladies des articulations et des tissus osseux - bursite, arthrose, arthrite, faiblesse des ligaments, ostéoporose, toutes formes de pieds plats;
  • maladies métaboliques - diabète, goutte;
  • blessures à une ou plusieurs jambes;
  • paralysie des pieds, polio;
  • troubles hormonaux;
  • maladies auto-immunes.

Même la malnutrition est considérée comme un facteur de risque d'apparition d'une croissance, car un manque de vitamines, de protéines provoque une violation de la santé du cartilage et des os. Augmente également le risque de développer des os sur le gros orteil, l'obésité et la vieillesse, lorsque les ligaments et les muscles commencent à s'affaiblir.

Symptômes de pathologie

Habituellement, à un stade précoce, la déformation du pied n'est pas prise en compte: l'os a une taille minimale et n'est que légèrement frotté avec une longue marche. La plupart considèrent le problème comme un défaut esthétique mineur ou un dépôt de sel, ou même une caractéristique liée à l'âge. Plus tard, l'os de la jambe se développe et fait mal en marchant, bien que les symptômes désagréables disparaissent rapidement au repos.

Pendant de nombreuses années, sans succès aux prises avec des douleurs dans les articulations. "Un remède efficace et abordable pour restaurer la santé et la mobilité des articulations aidera en 30 jours. Ce remède naturel fait ce que seule la chirurgie était capable auparavant."

De plus, la bosse devient plus dense, solide, ressemble à un os.

À mesure que la pathologie progresse, les symptômes suivants apparaissent:

  • gonflement des tissus du pied;
  • déviation du pouce vers l'extérieur;
  • superposition de l'index au milieu;
  • engourdissement des doigts;
  • crampes aux jambes la nuit;
  • rougeur persistante du pied ou cyanose;
  • l'apparition de cors douloureux (cors), des excroissances verruqueuses sur toute la surface du pied en raison de sa position incorrecte;
  • douleur dans l'articulation métatarso-phalangienne.

Après une longue marche, l'os de la jambe fait très mal, il y a une sensation de brûlure, des sensations saccadées et la base du doigt gonfle, il devient chaud. L'enflure peut s'étendre sur tout le doigt. À la suite d'une torsion de l'orteil, le port de chaussures ordinaires devient impossible. Les complications se développent sans traitement - bursite articulaire (inflammation de la bourse), arthrite (inflammation du cartilage).

Stades de la maladie

Si un os de la jambe fait mal, vous devez vous tourner vers l'orthopédiste pour diagnostiquer la pathologie et établir son stade. La radiographie est la principale méthode d'examen et la maladie peut également être détectée par des signes externes. La déformation du joint est déterminée par la valeur de l'angle de valgus.

Il évolue selon les étapes suivantes:

  1. Le premier (initial). Les pieds plats sont modérés, l'angle atteint 15 degrés. Visuellement, l'os du gros orteil est presque invisible, mais la zone peut devenir rouge, des grains apparaissent dessus.
  2. Le deuxième. L'angle est jusqu'à 20 degrés, il y a des douleurs, un épaississement de la peau, un gonflement apparaît périodiquement.
  3. Le troisième. L'angle de déviation de l'axe du premier doigt peut atteindre 30 degrés, les changements de position de l'articulation sont visibles à l'œil nu. En plus de la douleur constante, il y a des épaississements sur la peau du pied, des grains sur tout le pied.
  4. Quatrième. L'angle de valgus est supérieur à 40 degrés. La déformation du doigt est prononcée, ses contours sont modifiés, des douleurs sévères sont observées sur tout le devant du pied. La nuit, des crampes aux jambes dérangent une personne. Des suppurations apparaissent souvent dans la zone des ongles, le pouce est enflammé, agrandi.


À partir du deuxième stade de développement osseux près du pouce, les symptômes de la subluxation articulaire, le rétrécissement de l'espace articulaire, l'ostéosclérose sont visibles sur les radiographies.

Traitements pour les os qui poussent le pouce

La façon de traiter cette pathologie dépend du stade. L'os du pied ne tolère pas de retard avec la thérapie, sinon les changements dans les articulations deviendront irréversibles. Aux étapes 1 à 2, une thérapie conservatrice est généralement effectuée, qui comprend nécessairement une bonne nutrition avec une abondance d'aliments végétaux, un apport en protéines, des bouillons et de la gelée. Il est également important de perdre du poids si vous êtes obèse et portez les bonnes chaussures à talons bas..

En présence d'un os sur le gros orteil, la principale méthode de traitement devient l'utilisation d'appareils orthopédiques:

  1. Chaussures orthopédiques. Utilisez des produits avec un coussin confortable, un nez large, une semelle épaisse, un soutien de la voûte plantaire et un talon de 3-4 cm.Au tout début de la pathologie, l'utilisation de semelles spéciales placées dans des chaussures larges suffit.
  2. Onglets. En collant un tel appareil dans des chaussures lâches, vous pouvez décaler la butée pour l'arrière, décharger l'avant.
  3. Bandages, pneus, coupleurs. Ils fixent le pouce dans la bonne position. Ils ressemblent à des sangles ou des assiettes, selon l'épaisseur qu'ils utilisent le jour ou uniquement la nuit.
  4. Patin à roulettes. Ils fixent les phalanges des doigts, ne leur permettent pas de se chevaucher, entraînent les muscles et les ligaments.

Médicaments et physiothérapie

Lorsque les os situés sur les gros orteils font mal, il n'est pas nécessaire de supporter l'inconfort. Pour se débarrasser de la douleur, des onguents anti-inflammatoires sont utilisés, qui éliminent également le gonflement, arrêtent le processus inflammatoire. Vous devez ramasser tout remède local à base d'AINS et le frotter 2-3 fois / jour pendant 14 jours maximum. Le meilleur de tous les cônes sur les pieds, Ketoprofen, Diclofenac, Ortofen, Voltaren help.

En cas d'inflammation sévère de l'os de l'orteil, le traitement médicamenteux doit inclure des onguents hormonaux - Diprospan, Hydrocortisone. Les corticostéroïdes sont également injectés dans l'articulation sous forme d'injections: généralement une injection élimine complètement la douleur et l'inflammation pendant plusieurs mois. Pour soulager l'œdème, des compresses sont également préparées avec du Dimexide, de la bile médicale et une pommade à l'ichtyol. Pour le renforcement général du cartilage, les chondroprotecteurs (Arthra, Don, Structum) doivent être suivis en cours. Si un os du pied fait mal sur le côté à cause des cors, la vapeur est faite avec du soda et les cors sont enlevés avec de la pierre ponce, puis toute crème nourrissante, une pommade est appliquée.

Parmi les mesures physiothérapeutiques, la thérapie par ondes de choc est la plus populaire. Il aide à améliorer la circulation sanguine dans les tissus du pied, à restaurer le cartilage et les tissus osseux et à détruire les dépôts de sel. Passer habituellement de 4 à 6 séances d'un tel traitement, tout en utilisant des appareils orthopédiques.

Massage et gymnastique


Avec des os trop gros sur les jambes, un effet physique est largement utilisé - le massage. Cette méthode aide à renforcer les muscles, à soutenir les ligaments affaiblis, afin que le doigt puisse changer de position. Il est préférable de masser le soir en se lavant les pieds ou en prenant un bain. Commencez à pétrir le pied d'en bas dans un mouvement circulaire, en redressant les doigts, en appuyant sur l'os (avec précaution). Ils s'entraînent également à rouler le rouleau à pâtisserie sur le sol avec leurs pieds, à marcher sur des tapis spéciaux, des galets pieds nus - cela aide également à traiter les os du gros orteil. En présence d'ulcères ou de saignements avec massage, vous devrez attendre!

La thérapie par l'exercice améliore l'effet du traitement conservateur des déformations et est également prescrite après la chirurgie pour renforcer les muscles des jambes.

Il suffit d'effectuer des exercices simples tous les jours pendant 10 à 15 minutes:

  • marcher sur les talons, les orteils;
  • collecter de petits objets avec vos orteils;
  • faire des mouvements circulaires avec les pieds;
  • rouler des boules.

Un remède oublié depuis longtemps pour les douleurs articulaires! "La manière la plus efficace de traiter les problèmes articulaires et vertébraux" En savoir plus >>>

Traitement alternatif

Les méthodes non traditionnelles aident à améliorer l'état du pied, à soulager l'inconfort, l'enflure et les rougeurs..

Si les os des jambes font mal, vous pouvez appliquer ces recettes:

  1. Prenez du miel, appliquez une cuillère à soupe du produit sur un chiffon dense. Accrochez-vous à la jambe, laissez la nuit sous forme de compresse.
  2. Battez la feuille de chou avec un marteau. Accrochez-vous au pied pendant plusieurs heures. Répétez régulièrement pour éliminer les poches. Pour améliorer l'effet, vous pouvez saupoudrer le chou de sel fin.
  3. Appliquer des pommes de terre râpées crues sur la zone à problème, couvrir avec un chiffon, laisser la lotion pendant une demi-heure - la douleur disparaîtra.
  4. Pétrir un morceau de propolis dans votre main, l'attacher à la jambe, l'attacher avec un bandage. Répétez lorsque la douleur survient.
  5. Écraser 3 comprimés d'Analgin, ajouter une cuillère à café d'iode, mélanger. Frottis un doigt jusqu'à 3 fois par jour pour éliminer la douleur.

Chirurgie

Lorsqu'un os de la jambe fait constamment mal et que les méthodes conservatrices sont impuissantes, vous devez recourir à une intervention chirurgicale sur l'articulation. En règle générale, un écart en valgus de 35 degrés ou plus est considéré comme une indication, une déformation non seulement du premier, mais aussi des doigts restants, ainsi que la formation de pointes osseuses.

Il existe différentes opérations pour se débarrasser des gros os des jambes:

  1. Ostéotomie d'Austin. L'os dans la zone articulaire est cassé, placé au bon endroit, fixe. Vous pouvez marcher le deuxième jour, mais l'opération n'aide qu'aux stades 2-3 de la maladie.
  2. Ostéotomie métatarsienne. L'os est excisé par une méthode ouverte ou peu invasive, dans les cas difficiles, des implants sont posés, sinon il est impossible de restaurer la forme du pied.
  3. Ostéotomie de l'écharpe. Il est généralement utilisé dans les situations les plus avancées. Un coin est découpé sur le côté de l'os métatarsien, la tête est décalée dans le bon sens, l'articulation est fixée avec des vis métalliques.

Dans certaines situations, il est nécessaire de couper le tendon, de retirer le sac articulaire, de retirer certains des tissus mous affectés. Les cas les plus difficiles nécessitent l'installation d'une prothèse articulaire qui aidera à maintenir la mobilité des jambes.

Prévention des maladies

Pour que l'os du gros orteil n'apparaisse pas, vous devez ajuster le mode de vie et surveiller l'état des pieds, car la maladie ne se développe pas soudainement.

Voici les principales mesures de prévention des déformations du pied:

  • porter les bonnes chaussures - amples, avec un petit talon, confortables;
  • perte de poids, alimentation saine, lutte contre les troubles métaboliques, leur contrôle strict;
  • repos pour les jambes, pratique du déchargement et des échauffements quand on est obligé de rester debout longtemps;
  • soins des pieds de haute qualité - lavage, bains, enlèvement des cors;
  • le traitement correct de toute blessure, le port de pneus orthopédiques pour la fusion correcte des os;
  • sports, kinésithérapie, massage des pieds.

Si des excroissances apparaissent toujours sur les pieds, vous devez immédiatement contacter un orthopédiste - à un stade précoce, le problème peut être éliminé par des mesures conservatrices sans chirurgie!

Douleur aux orteils - causes, nature, traitement

Le site fournit des informations de référence à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation d'un spécialiste requise!

Douleur aiguë aux orteils avec goutte

La goutte est une maladie causée par une altération du métabolisme des purines. Il se caractérise par une augmentation de la quantité d'acide urique dans le sang et des dépôts de ses sels (urates) dans les tissus articulaires.

Habituellement, une crise de goutte commence juste avec l'apparition d'une douleur dans l'articulation du gros orteil. Avec le développement de la maladie, le processus pathologique peut se propager à un nombre croissant d'articulations - une polyarthrite se produit. Mais le plus souvent avec la goutte, les articulations des membres inférieurs sont affectées: genou, cheville, articulations du pied. Et les troubles et les douleurs les plus prononcés sont observés dans les articulations des orteils..

Les attaques de goutte commencent principalement la nuit. Une telle attaque se caractérise par une augmentation rapide de la température locale autour de l'articulation et sa rougeur. Son gonflement et sa douleur augmentent rapidement. Une douleur brûlante atroce se propage des doigts vers le haut de la jambe. L'inflammation peut également capturer les tissus mous, formant un tableau clinique de phlébite ou de cellulite. La durée moyenne des crises de goutte est de plusieurs jours, et parfois de plusieurs semaines. Après la disparition des symptômes, l'articulation acquiert progressivement sa forme normale..

Avec la goutte, des exacerbations sont observées de deux à six fois par an, et les facteurs provoquant le début d'une attaque sont:

  • l'abus d'alcool;
  • erreurs dans l'alimentation sous la forme d'un grand nombre de viandes ou de plats gras;
  • abus de café, de cacao ou de thé fort;
  • procédures de bain intensif.

Un autre symptôme caractéristique de la goutte est le tofus, qui ressemble à des foyers de phoques pathologiques situés dans le tissu sous-cutané. Ils sont généralement localisés sur les articulations touchées, sur les surfaces extenseurs du bas de la jambe et des cuisses, sur les oreillettes, sur les tendons d'Achille ou sur le front.

Douleur dans les articulations des orteils avec arthrite

L'arthrite est une inflammation chronique ou aiguë d'une articulation et des tissus environnants. Cette pathologie est l'une des manifestations de toute maladie systémique du tissu conjonctif:

  • rhumatisme;
  • le lupus érythémateux disséminé;
  • psoriasis;
  • Troubles métaboliques;
  • pathologies auto-immunes.

Les lésions isolées des orteils avec arthrite sont assez rares. Le plus souvent, chez ces patients, le processus inflammatoire s'étend à d'autres articulations. De plus, la douleur symétrique est très caractéristique de l'arthrite, c'est-à-dire des lésions des mêmes articulations sur les deux jambes.

La douleur arthritique dans une articulation enflammée a généralement une intensité très prononcée. Il apparaît non seulement avec des mouvements, mais aussi au repos. Également sur les articulations touchées par l'arthrite, un gonflement et un gonflement sévères se produisent. La peau sur les zones enflammées acquiert une teinte rouge pourpre, la température locale augmente.

En plus de la douleur, les symptômes de l'arthrite sont également:
1. Restriction de mouvement dans l'articulation.
2. Modifications de sa forme.
3. Craquement non naturel sous des charges.

Avec différents types d'arthrite, la douleur se développe dans divers doigts. Par exemple, l'arthrite psoriasique et réactive est plus caractéristique des dommages aux gros orteils..

Douleur dans les articulations des orteils avec arthrose

L'arthrose est une maladie articulaire dégénérative qui se développe à la suite de la destruction du tissu cartilagineux sur la surface articulaire. Avec cette pathologie, la douleur survient d'abord périodiquement, seulement après un effort physique, et disparaît rapidement au repos. Mais avec le développement de la maladie, l'intensité de la douleur augmente, elles ne disparaissent pas après le repos et peuvent apparaître la nuit.

Les symptômes de l'arthrose sont les symptômes suivants:

  • raideur matinale;
  • joints douloureux sur les bords de l'espace articulaire;
  • restriction du mouvement dans l'articulation;
  • crunch caractéristique lors des mouvements.

L'arthrose des orteils touche principalement les femmes. Le début de la maladie est provoqué par le port de modèles de chaussures à bout pointu pendant de nombreuses années. En conséquence, le pouce est déformé et sa courbure est dirigée vers le deuxième doigt. De plus, son os commence à faire saillie, qui est frotté par la surface de la chaussure, et subit également une déformation au fil du temps. En conséquence, toutes les articulations du gros orteil se plient et augmentent en taille. Cela provoque l'apparition de douleurs et une limitation de la mobilité..

Si l'arthrose progresse, le doigt peut changer sa forme d'origine afin qu'il ne puisse pas être remis dans sa position d'origine, même en utilisant un effort physique considérable.

Une complication de l'arthrose du gros orteil est également le fait qu'après cela le deuxième et le troisième orteil subissent des déformations. Le résultat est une déformation combinée du pied. De plus, en raison de la friction constante et du traumatisme de l'articulation du 1er doigt, une bursite s'y développe.

Douleur au gros orteil avec bursite

L'inflammation de la poche articulaire du gros orteil avec accumulation de liquide (exsudat) dans sa cavité est appelée bursite. Cette pathologie est caractérisée par un gonflement, une douleur, une rougeur et une chaleur dans la zone du pouce..

La principale manifestation de la bursite est la présence d'un gonflement arrondi mobile dans la zone de l'articulation touchée, qui a une consistance molle. Ce gonflement est assez douloureux à la palpation et est facilement déterminé visuellement.

De plus, la température locale dans la zone d'inflammation augmente et la peau acquiert une teinte violette. Avec un long cours, la bursite peut prendre une forme chronique. Dans de tels cas, le dépôt de sels de calcium rejoint l'inflammation, ce qui provoque l'apparition d'une douleur constante.

Si la cause de la bursite était une blessure au gros orteil, la microflore pathologique peut également rejoindre le processus inflammatoire. Une bursite purulente se produit et tous les symptômes deviennent plus prononcés:

  • douleur intense dans tout le pied;
  • augmentation de la température corporelle générale;
  • mal de crâne;
  • la faiblesse;
  • nausée, etc..

Douleur dans les gros orteils avec tendinite

Blessures aux orteils

Parmi les blessures des orteils, les fractures des os phalangiens sont les plus courantes. Cela est dû au fait que les phalanges des doigts sont mal protégées des influences extérieures, et ces os eux-mêmes sont de petit diamètre et n'ont pas de résistance significative. Le plus souvent, les phalanges finales des orteils 1 et 2 du pied sont sensibles aux fractures, car elles s'étendent considérablement vers l'avant, par rapport au reste.

Avec une fracture de la phalange de l'orteil dans les premières heures après avoir subi une blessure, les éléments suivants sont déterminés:

  • douleur au site de fracture lors de la palpation;
  • gonflement important;
  • douleur avec des charges sur un doigt endommagé;
  • douleur avec mouvements passifs des doigts;
  • ecchymoses sur le côté et dans le dos.

La douleur et la boiterie lors d'une fracture persistent longtemps. Un symptôme caractéristique est que pour réduire la douleur, une personne essaie généralement de transférer le soutien au talon. Souvent, le lit de l'ongle est également endommagé, ce qui sert par la suite de site d'infection.

Les dysfonctionnements dans les fractures des orteils II, III, IV et V peuvent ne pas être particulièrement visibles. Par conséquent, le patient au début peut même ne pas soupçonner une fracture. Ce n'est qu'après un certain temps, avec une augmentation de la douleur, qu'une personne consulte un médecin.

Ostéomyélite

L'ostéomyélite est un processus purulent-nécrotique qui se produit dans l'os et la moelle osseuse, affectant les tissus mous environnants. La cause de cette pathologie est la pénétration dans le corps de microflore produisant du pus. L'ostéomyélite des orteils se développe souvent comme une complication de diverses pathologies osseuses, par exemple, avec des fractures ouvertes.

L'ostéomyélite aiguë commence par une forte augmentation de la température corporelle à 39-40 o C.
L'état du patient s'aggrave considérablement, en raison de l'intoxication croissante du corps. Cette maladie se manifeste également par les symptômes suivants:

  • douleur aiguë au pied;
  • frissons;
  • maux de tête;
  • vomissements répétés;
  • parfois perte de conscience et délire;
  • ictère possible.

Au cours des premiers jours, il y a une douleur intense au pied, qui peut se propager au bas de la jambe. Des contractures douloureuses se développent dans les os et les articulations touchés. Le mouvement actif des orteils n'est pas possible et le mouvement passif est très limité. Les phénomènes œdémateux dans les muscles et les tissus mous du pied et du bas de la jambe augmentent rapidement. La peau au-dessus de la zone affectée acquiert une couleur pourpre, est très tendue. Souvent, un motif veineux prononcé apparaît dessus..

Avec la transition de la maladie vers une forme chronique, le bien-être du patient peut s'améliorer quelque peu, la sévérité de la douleur au pied diminue et la douleur elle-même devient douloureuse. Les signes d'intoxication disparaissent et la température corporelle revient à la normale. Souvent, dans la zone des lésions, des fistules se forment avec un écoulement purulent peu abondant. Plusieurs de ces fistules peuvent former un réseau de canaux sous-cutanés, qui s'ouvrent par la suite à une grande distance du foyer pathologique. À l'avenir, il y a une immobilité persistante des articulations du pied et une courbure des os des doigts.

Ongle incarné

La cause de la douleur dans les orteils peut être l'extension des ongles. Surtout, le gros orteil est affecté par cette pathologie. Le développement de cette violation est provoqué par le port de chaussures inconfortables, ainsi que par la coupe d'ongles trop courts.

La douleur dans ce cas peut avoir une intensité assez prononcée. De plus, la rougeur de la peau autour de l'ongle incarné, son œdème, ainsi que la fixation des infections, sont caractéristiques.

Douleur dans l'articulation du gros orteil avec son hallux valgus

L'hallux valgus est une courbure de l'articulation métatarso-phalangienne, dans laquelle le pouce dévie vers ses voisins. La principale raison du développement de ce trouble est les pieds plats et la faiblesse de l'appareil ligamento-tendineux. Facteurs supplémentaires contribuant à l'apparition d'hallux valgus et, par conséquent, à l'augmentation de la douleur - porter des chaussures étroites ou des chaussures à talons trop hauts.

Position du pied incorrecte

Dans de tels cas, l'apparition de douleurs dans les orteils est associée à des troubles du système musculo-squelettique sous la forme d'un pied bot d'un degré ou d'un autre. En raison de l'emplacement incorrect du pied pendant la marche, il y a une répartition inégale de la charge sur celui-ci. Le pouce est progressivement poussé vers l'extérieur et vers le haut, déplaçant le reste.

Orteil en marteau

Le développement d'une déformation martelée des doigts est associé à un aplatissement du pied et à une pression accrue sur celui-ci. Le plus souvent, cela se produit avec les pieds plats.

Puisque les tendons de la zone de la voûte plantaire tentent de le stabiliser, les muscles responsables de la mobilité des doigts ont une charge supplémentaire. Les doigts sont tirés en arrière et resserrés, ce qui entraîne une protrusion importante de leurs articulations. Cela conduit à l'apparition d'une déformation de type marteau. De plus, des cors osseux douloureux se forment rapidement sur les articulations saillantes..

Des doigts déformés en forme de marteau reposent sur des chaussures à divers endroits et subissent des frottements. Dans les zones où les doigts pliés touchent la surface de la chaussure, une irritation se produit. Une irritation et une friction continues peuvent même entraîner des ulcérations cutanées dans la zone touchée. À mesure que ces déformations s'intensifient, le patient devient plus douloureux et plus difficile à déplacer..

Corns

Les excroissances des cellules mortes, formant des durcissements denses sur la peau, sont appelées cors. Dans la plupart des cas, ces excroissances se produisent sur les coussinets des orteils, sur les talons ou sur les surfaces latérales du pouce. Ce durcissement a souvent une longue base sous la forme d'une racine pénétrant profondément dans le tissu. Les grains sont généralement indolores au repos, mais ont une intensité de douleur prononcée pendant l'effort, la marche et la pression sur la zone affectée..

Douleur sous les orteils avec le névrome de Morton

Le névrome de Morton, ou fasciite plantaire, est une inflammation de vos propres ligaments du pied. La cause de la douleur dans cette maladie réside dans une trop grande pression sur les nerfs qui traversent la voûte plantaire. Les femmes sont sensibles à cette pathologie beaucoup plus souvent que les hommes, en raison d'un microtraumatisme chronique des pieds lorsqu'elles portent des chaussures à talons hauts.

En raison d'une atteinte des nerfs, une névrite traumatique se développe. L'inflammation est chronique, ce qui entraîne l'apparition de douleurs constantes sous les orteils.

La douleur de cette maladie est généralement localisée dans la zone de base des deuxième, troisième et quatrième orteils. Elle a tendance à augmenter avec la marche prolongée et le port de poids. De plus, elle cède souvent dans les doigts eux-mêmes, ainsi que jusqu'au tibia.

Diabète sucré

L'un des symptômes courants du diabète est les changements de sensibilité et la douleur aux orteils qui se produisent lors de la marche. De plus, avec le diabète, il y a souvent une sensation de brûlure dans les pieds, principalement la nuit. La cause de ces conditions est une violation de la circulation sanguine dans les membres inférieurs et des dommages aux terminaisons nerveuses.

Maladie vasculaire

La douleur dans les orteils peut être une manifestation de lésions des vaisseaux artériels des membres inférieurs. Les symptômes courants de ces maladies sont:
1. Blanchiment des orteils.
2. Douleur pendant l'exercice.
3. Douleur pendant l'hypothermie.

Deux pathologies principales caractérisées par des symptômes similaires sont l'endartérite oblitérante et l'athérosclérose des artères des membres inférieurs.

Endartérite

Artériosclérose

La cause de la douleur dans les orteils peut être l'athérosclérose des artères des membres inférieurs. Cette pathologie survient lorsque des dépôts de plaques de cholestérol sur la surface intérieure des parois des vaisseaux sanguins.

Cette maladie se caractérise par un compactage de la paroi vasculaire, qui se manifeste par une sensation de douleur compressive dans les muscles des jambes et du pied. Les sensations de douleur augmentent lors de la marche. De plus, un signe caractéristique d'athérosclérose des artères des membres inférieurs est la sensation de pieds froids, quelle que soit la période de l'année.

Douleur entre les orteils avec des pathologies dermatologiques

La douleur dans les orteils, en particulier dans les espaces entre eux, peut être le résultat de maladies dermatologiques. Le plus souvent, ce sont des lésions fongiques massives des pieds.

En plus de la douleur entre les orteils, des troubles similaires se manifestent également:

  • démangeaisons et brûlures sur la peau du pied;
  • rougeur des ongles et changement de forme;
  • gonflement du bout des doigts;
  • décoloration de la peau.

Traitement

Quel médecin dois-je contacter pour des douleurs aux orteils?

La douleur dans les orteils est causée par un large éventail de maladies diverses, et donc ce symptôme est la raison de contacter différents médecins spécialistes, dont la compétence comprend le diagnostic et le traitement de la maladie qui les a déclenchés. Ainsi, la réponse à la question de savoir quel médecin doit être consulté pour une douleur aux orteils dépend de la maladie que la personne est censée avoir. Et l'hypothèse de la maladie est basée non seulement sur la douleur aux orteils, mais également sur la base d'autres symptômes disponibles. Ainsi, il est évident que le choix d'un médecin à traiter dans un cas particulier de douleur aux orteils dépend des autres symptômes d'une personne. Nous indiquerons ci-dessous les esprits quels médecins dont les spécialités doivent être consultées en fonction des symptômes qui l'accompagnent.

Donc, si une personne est gênée par des accès de douleur périodiques aux orteils (principalement la nuit), au cours desquels les articulations des doigts deviennent rouges, gonflent et deviennent chaudes au toucher, et la douleur abandonne la jambe, et une telle attaque dure de plusieurs heures à plusieurs semaines, et après son achèvement sur les articulations a formé des phoques (tofus), puis la goutte est suspectée. Dans ce cas, vous devez contacter un rhumatologue (inscrivez-vous).

Si une personne est gênée par une douleur intense dans les orteils, qui apparaît non seulement avec le mouvement, mais aussi au repos, combinée à un gonflement, un gonflement, un réchauffement (la peau est chaude au toucher), une peau cramoisie dans la zone douloureuse, des craquements pendant l'effort physique et une limitation des mouvements dans articulaire, puis une arthrite est suspectée. Dans ce cas, vous devez contacter un rhumatologue.

Lorsque la douleur dans les orteils se produit périodiquement et toujours après un effort physique, et après le repos peut diminuer ou disparaître complètement, elle est combinée avec une raideur du pied le matin, un crissement pendant le mouvement, une limitation de la mobilité et, éventuellement, une déformation d'un orteil endolori, une arthrose est suspectée. Dans ce cas, vous devez consulter un médecin orthopédiste traumatologue (inscrivez-vous).

Si les douleurs dans les orteils sont combinées avec les symptômes de tendinite (douleurs dans les doigts lors de la marche et des sensations de tendons, crissement pendant le mouvement, rougeur et chaleur de la peau sur la zone de douleur) ou bursite (gonflement, douleur, rougeur (peau cramoisie) et peau chaude dans la zone de grande taille doigts, combinée à un gonflement doux autour de l'articulation, et parfois avec des douleurs dans tout le pied, de la fièvre, une faiblesse et des nausées), vous devez contacter un chirurgien orthopédiste spécialisé en traumatologie.

Si la douleur dans les orteils est ressentie après un effet traumatisant sur eux (par exemple, frapper un objet dur, laisser tomber un objet lourd sur le pied, serrer le pied avec des portes avec ouverture à fermeture automatique, etc.), alors vous devriez consulter un orthopédiste traumatologue ou, en son absence, au chirurgien général (inscrivez-vous).

Si la douleur dans les orteils se produit dans un contexte de forte augmentation de la température corporelle à 39-40 o С, elle est combinée à une douleur aiguë dans tout le pied (parfois aussi dans la partie inférieure de la jambe), un gonflement et une couleur pourpre de la peau du pied et de la partie inférieure de la jambe, avec l'incapacité de bouger les doigts, des frissons, vomissements, maux de tête, éventuellement décoloration jaune de la peau et sclérotique des yeux, perte de conscience, et après un certain temps la douleur disparaît, l'état général s'améliore, mais des fistules se forment, d'où s'écoule du pus, puis une ostéomyélite est suspectée. Dans ce cas, vous devez contacter soit un chirurgien orthopédiste spécialisé en traumatologie, soit un chirurgien..

Si la douleur dans un orteil (souvent gros) est intense et est associée à une rougeur de la peau et à un gonflement dans la zone du bord de l'ongle, alors la croissance de l'ongle est suspectée, et dans ce cas, vous devez consulter un dermatologue (inscrivez-vous) et un chirurgien en même temps. Un dermatologue traitera de façon conservatrice (sans chirurgie) un ongle incarné, mais si cela n'est pas possible, il sera référé à un chirurgien pour le retirer. Si une personne ne veut pas traiter l'ongle incarné avec des méthodes non chirurgicales, mais veut l'enlever chirurgicalement, vous pouvez immédiatement contacter un chirurgien.

Si la douleur dans la zone du doigt est associée au maïs, il est nécessaire de consulter un dermatologue.

Si la douleur dans les orteils est causée par un hallux valgus (le pouce est incliné vers les autres doigts et un «os» apparaît sur le côté du pied), une déformation du pied bot ou du marteau des orteils (doigts pliés avec une forte protrusion des articulations), alors vous devriez consulter un orthopédiste (inscrivez-vous).

Lorsqu'une personne a une douleur constante sous les deuxième, troisième et quatrième orteils, aggravée par la marche et la compression des pieds, s'étendant jusqu'aux doigts et au bas de la jambe - le névrome de Morton est suspecté, et dans ce cas, vous devez contacter un neurologue (inscrivez-vous), un traumatologue ou un podologue ( s'inscrire).

Si une personne souffre de douleurs et de troubles sensoriels des orteils, ressentis lors de la marche, qui sont combinés à des brûlures aux pieds, une soif constante, une miction excessive et fréquente, une augmentation de l'appétit et de la transpiration, alors le diabète est suspecté. Dans ce cas, vous devez contacter l'endocrinologue (inscrivez-vous).

Lorsque, en plus des douleurs aux orteils, une personne est perturbée par des signes de "claudication intermittente" (douleur, engourdissement et lourdeur dans les jambes qui surviennent quelque temps après le début de la marche, obligeant une personne à arrêter d'attendre la douleur, puis de continuer à bouger) ou l'athérosclérose vaisseaux des jambes (compression des douleurs dans les muscles des jambes et des pieds, sensation de pieds froids par tous les temps), vous devez contacter un angiologue (inscrivez-vous), un chirurgien vasculaire (inscrivez-vous) ou un phlébologue (inscrivez-vous). S'il est impossible de consulter ces spécialistes pour une raison quelconque, vous devez contacter un chirurgien général.

Lorsqu'une personne est gênée par des douleurs dans les orteils et les espaces interdigitaux, associées à des démangeaisons et des brûlures, une rougeur des ongles et une modification de leur forme, un gonflement du bout des doigts, une couleur anormale de la peau dans certaines parties du pied, une maladie fongique est suspectée, et dans ce cas, vous devriez consulter un médecin dermatologue.

Quels tests et examens un médecin peut-il prescrire pour une douleur aux orteils?

Étant donné que la douleur dans les orteils est provoquée par différentes pathologies, dans chaque cas avec ce symptôme, le médecin peut prescrire divers tests et examens, qu'il choisit en fonction de la maladie présumée. En conséquence, la liste des examens dépendra toujours du diagnostic présumé, qui est établi par le médecin sur la base d'autres symptômes qu'une personne présente, en plus de la douleur. Par conséquent, nous indiquerons ci-dessous quels tests et examens un médecin peut prescrire pour la douleur dans les orteils, en fonction des autres symptômes avec lesquels il se combine.

Lorsque la douleur dans les orteils se produit occasionnellement en combinaison avec leur rougeur, gonflement et réchauffement (doigts chauds), abandonnant la jambe, pendant plusieurs heures ou semaines, et après plusieurs attaques de douleur conduisant à la formation de joints (tofus) sur les articulations doigts, puis la goutte est suspectée. Dans ce cas, le médecin prescrit les tests et examens suivants:

  • Test sanguin général (inscription);
  • Test sanguin biochimique (enregistrement) (acide urique, protéines totales, fractions protéiques, séromucoïde, fibrine, acides sialiques, haptoglobine, bilirubine (enregistrement), urée, créatinine, cholestérol, AcAT, AlAT, amylase);
  • Radiographie des articulations (inscription);
  • Ponction des articulations enflammées avec examen microscopique et culture bactériologique (enregistrement) du liquide articulaire;
  • Ponction de tofus avec examen microscopique du contenu;
  • Échographie des reins (inscrivez-vous).

En cas de suspicion de goutte, le médecin prescrit généralement tous les tests ci-dessus, car ils sont nécessaires pour confirmer le diagnostic présumé. Les études les plus importantes pour le diagnostic de la goutte sont la détermination de la concentration d'acide urique dans le sang, la détection de cristaux de sels d'acide urique dans le liquide articulaire et le contenu des tofus. L'échographie des reins peut révéler des calculs d'urate. Aux rayons X, les changements caractéristiques de la goutte ne deviennent visibles que cinq ans après le début de la douleur dans les articulations.

Lorsqu'une douleur intense est ressentie dans tous les orteils et au repos, et en mouvement, combinée à un gonflement, un gonflement, un réchauffement (la peau est chaude au toucher), une couleur cramoisie de la peau dans la zone de la douleur, un resserrement pendant l'effort physique et une restriction des mouvements dans l'articulation - le médecin soupçonne de l'arthrite, et dans ce cas nomme les tests et examens suivants:

  • Analyse sanguine générale;
  • Test sanguin pour le facteur rhumatoïde (inscription) et la protéine C réactive;
  • Test sanguin biochimique (protéines totales, fractions protéiques, séromucoïdes, acides sialiques);
  • Test sanguin pour la concentration des immunoglobulines IgG, IgA (inscription);
  • Un test sanguin pour les complexes immuns circulants (CEC);
  • Augmentation de la radiographie du pied (inscription);
  • Échographie du pied (inscription);
  • Tomographie (résonance calculée et magnétique) du pied;
  • Thermographie du pied;
  • Scintigraphie du pied;
  • Ponction des articulations (inscription) d'une brosse avec analyse du liquide intra-articulaire.

Tout d'abord, en cas de suspicion d'arthrite, des tests sanguins sont prescrits (général, biochimique, protéine C-réactive, facteur rhumatoïde, CEC, immunoglobulines), car cela est nécessaire pour confirmer le caractère inflammatoire de la maladie. Donc, si les tests sanguins sont normaux, il ne s'agit pas d'arthrite, et le médecin devra en outre parler à nouveau en profondeur et examiner le patient pour établir un autre diagnostic présomptif.

Mais si les tests sanguins ne sont pas normaux (augmentation de l'ESR, quantité de séromucoïde, d'acides sialiques, de CEC, d'immunoglobulines, de protéine C-réactive et de facteur rhumatoïde), alors nous parlons d'arthrite, et dans ce cas, en fonction des paramètres des tests, le médecin prescrit les examens suivants, nécessaire pour poser le bon diagnostic final. Ainsi, si une concentration accrue d'immunoglobulines et de CEC est détectée dans le contexte de l'absence d'un facteur rhumatismal, le médecin établit un diagnostic de polyarthrite non rhumatoïde et prescrit une radiographie (enregistrement) et une analyse du liquide intra-articulaire obtenu par ponction pour évaluer l'état des tissus articulaires et la nature de l'inflammation. S'il y a une possibilité technique, la radiographie est remplacée par la tomodensitométrie, car elle donne un peu plus d'informations.

Si la présence de protéine C-réactive et de facteur rhumatoïde est détectée dans le sang, le médecin établit un diagnostic de polyarthrite rhumatoïde et prescrit des radiographies, une imagerie par résonance magnétique et une ponction du liquide articulaire pour évaluer l'état de l'articulation et la nature de l'inflammation, suivie d'une analyse du liquide articulaire..

Dans la polyarthrite rhumatoïde et non rhumatoïde, l'échographie (enregistrement) peut être prescrite comme méthode de diagnostic supplémentaire, qui vous permet d'identifier l'épanchement dans la cavité articulaire et d'évaluer la gravité des changements pathologiques dans les tissus entourant l'articulation. S'il est nécessaire d'évaluer l'activité du processus inflammatoire et la réaction du tissu osseux à celui-ci, une scintigraphie est prescrite. Et la thermographie n'est considérée que comme une méthode supplémentaire de l'arthrite elle-même, car elle permet de corriger l'augmentation de la température corporelle caractéristique de la pathologie dans le domaine des articulations malades.

Si une douleur dans les orteils est ressentie périodiquement, et que leur apparition ou leur intensification est provoquée par un effort physique, et après le repos, ils diminuent ou disparaissent, sont combinés avec un resserrement lors du déplacement, limitant la mobilité et, éventuellement, la déformation des doigts endoloris, le médecin soupçonne une arthrose des articulations, et cas nomme les tests et examens suivants:

  • Analyse sanguine générale;
  • Test sanguin pour la protéine C-réactive et le facteur rhumatoïde;
  • Radiographie du pied;
  • Échographie du pied;
  • Tomodensitométrie du pied;
  • Imagerie par résonance magnétique du pied (inscription).

Tout d'abord, pour exclure une éventuelle arthrite, le médecin prescrit un test sanguin général et un test sanguin pour la protéine C réactive et le facteur rhumatoïde. Si tous les tests sont normaux, alors nous parlons d'arthrose, et déjà pour son diagnostic, le médecin prescrit d'abord une radiographie et une échographie. S'il existe une possibilité technique, il est préférable de remplacer la radiographie par une tomodensitométrie, car elle vous permet d'obtenir plus de données. En règle générale, après une échographie et une radiographie / tomographie, l'examen ne se poursuit pas, car les résultats de ces examens sont suffisants pour un diagnostic précis. Mais si l'arthrose a entraîné une déformation sévère des articulations des orteils, une inflammation de la poche articulaire, des ligaments ou des tendons, ou s'il y a besoin d'une intervention chirurgicale, l'imagerie par résonance magnétique est également prescrite.

Lorsque la douleur dans les orteils indique une tendinite (une douleur est ressentie en marchant et en sentant les tendons, un craquement caractéristique se fait entendre en bougeant les doigts, la peau dans la zone de la douleur est rouge et chaude) ou une bursite (dans la zone du gros orteil, il y a un gonflement et de la douleur, la peau est chaude et cramoisie, environ l'articulation du pouce montre un gonflement doux et douloureux lors du sondage, parfois des douleurs dans tout le pied, de la fièvre, une faiblesse et des nausées sont notées) - le médecin prescrit une radiographie et une échographie. Dans ces cas, une radiographie est nécessaire pour exclure les fractures osseuses et une échographie est nécessaire pour évaluer l'état et la gravité de l'inflammation dans les tendons et le sac articulaire, ainsi que pour distinguer la bursite de la tendinite. S'il y a une possibilité technique, en plus de l'échographie, l'imagerie par résonance magnétique est prescrite.

Lorsque des douleurs dans les orteils apparaissent après une blessure (par exemple, frapper un objet dur, en laisser tomber un lourd sur le pied, serrer le pied avec des portes à fermeture automatique, etc.), le médecin examinera et prescrira définitivement une radiographie pour identifier les éventuelles fractures osseuses. Si aucune fracture n'est détectée, une radiographie peut être prescrite pour évaluer le degré de changements pathologiques dans les tissus mous. D'autres examens pour des douleurs traumatiques aux orteils ne sont généralement pas prescrits, car cela n'est pas nécessaire.

Lorsque la douleur dans les orteils se produit contre une forte augmentation de la température corporelle à 39 - 40 o С, elle est combinée à une douleur aiguë dans tout le pied (parfois aussi dans la partie inférieure de la jambe), un gonflement et une couleur pourpre de la peau du pied et de la partie inférieure de la jambe, avec l'incapacité de bouger les doigts, des frissons, des vomissements, un mal de tête, mais après un certain temps, la douleur disparaît, l'état général s'améliore, mais les fistules se forment avec l'expiration du contenu purulent, puis le médecin soupçonne une ostéomyélite et prescrit une radiographie pour confirmer le diagnostic. S'il existe une possibilité technique, la radiographie est remplacée par une tomodensitométrie, qui donne des informations plus complètes. S'il est également nécessaire d'évaluer l'état des tissus mous du pied et le degré de leur implication dans le processus pathologique, alors l'imagerie par résonance magnétique ou, si la tomographie n'est pas disponible, une simple échographie est prescrite. S'il y a des fistules, une fistulographie est prescrite (pour enregistrer) pour déterminer leur emplacement, leur longueur, leur message avec l'os, etc..

Lorsque des douleurs dans un orteil (généralement de grande taille) sont sévères, combinées à des rougeurs et à un gonflement de la peau dans la zone de douleur et localisées au bord de l'ongle, la croissance des ongles est suspectée. Dans ce cas, le médecin ne prescrit aucun test ni examen, mais effectue uniquement un examen sur la base duquel le diagnostic est déjà évident.

Lorsque la douleur sur l'orteil est causée par des cors, le médecin l'examine, l'appuie et se tord pour distinguer le maïs de la verrue plantaire, de la maladie de Morton, etc. Le diagnostic est posé sur la base de l'examen, aucun examen supplémentaire n'est prescrit.

Lorsque des douleurs aux orteils sont associées à un hallux valgus (le pouce est incliné vers les autres doigts et un «os» apparaît sur le côté du pied), une déformation du pied bot ou du marteau des orteils (doigts pliés avec une forte protrusion des articulations), le médecin diagnostiquera la maladie sur la base d'un examen externe. Cependant, pour évaluer l'état des articulations, des os et mesurer différentes tailles du pied, le médecin peut prescrire des radiographies, une plantographie (enregistrement) et une podométrie.

Si la douleur est localisée sous les deuxième, troisième et quatrième orteils, est constamment présente, s'intensifie en marchant et en serrant le pied, donne aux doigts et au bas de la jambe, alors le névrome de Morton est suspecté, et dans ce cas, le médecin prescrit les examens suivants:

  • Radiographie du pied;
  • Échographie du pied;
  • Imagerie par résonance magnétique (inscription).

Habituellement, une radiographie et une échographie sont principalement prescrites. Les rayons X peuvent détecter les déformations osseuses et les ultrasons - le névrome lui-même. C'est pourquoi l'échographie est la méthode optimale pour diagnostiquer le neurinome de Morton. La tomographie est rarement prescrite, car elle permet de détecter un névrome, mais son contenu informationnel est inférieur à celui de l'échographie.

Lors de la marche, une personne souffre de douleurs aux doigts et de sensations altérées, associées à des brûlures dans la plante des pieds, une soif intense, une miction excessive et fréquente, une augmentation de l'appétit, de la transpiration et une sensation de muqueuses sèches - le médecin soupçonne le diabète et prescrit les tests et examens suivants :

  • Détermination de la concentration de glucose dans le sang (inscription) à jeun;
  • Détermination du glucose dans l'urine;
  • Détermination du taux d'hémoglobine glycosylée dans le sang;
  • Détermination du niveau de peptide C et d'insuline dans le sang;
  • Test de tolérance au glucose (inscription);
  • Échographie des reins;
  • Rhéoencéphalographie (inscription);
  • Rhéovasographie (record) des vaisseaux des jambes.

Pour le diagnostic du diabète, un test obligatoire est prescrit pour le glucose sanguin et urinaire et un test de tolérance au glucose, dont les résultats sont suffisants pour le diagnostic. D'autres analyses peuvent être négligées si elles ne peuvent pas être réalisées, car elles sont complémentaires. Ainsi, le niveau de peptide C dans le sang vous permet de distinguer les premier et deuxième types de diabète (mais cela peut se faire sans analyse), et la concentration d'hémoglobine glycosylée permet d'évaluer le risque de complications. Si le médecin soupçonne la présence de complications du diabète (et avec des douleurs aux orteils, leur probabilité est élevée), une échographie des reins, une rhéoencéphalographie cérébrale et une rhéovasographie des vaisseaux des jambes sont prescrites.

Si les douleurs aux orteils sont associées à des signes d'endartérite (lors de la marche des jambes, il y a une douleur intense, un engourdissement et une lourdeur, de sorte qu'une personne doit s'arrêter et attendre que la douleur se calme, et seulement après cela, elle peut continuer à bouger) ou l'athérosclérose des vaisseaux des jambes ( dans les muscles des jambes ou des pieds, il y a toujours des douleurs compressives et les pieds sont froids par tous les temps), puis le médecin prescrit les tests et examens suivants:

  • Écoute des bruits cardiaques avec un stéthophonendoscope (inscription);
  • Mesure de la pression artérielle (inscription);
  • Détermination de la pulsation des artères des jambes avec les mains;
  • Test sanguin biochimique (cholestérol, triglycérides, lipoprotéines de haute et basse densité);
  • Artériographie des vaisseaux sanguins;
  • Angiographie (résonance magnétique ou méthode tomographique multispirale) (inscription);
  • Échographie des vaisseaux des membres (inscrivez-vous);
  • Dopplerographie des vaisseaux des membres (inscription);
  • Rhéovasographie des extrémités (pour évaluer la vitesse du flux sanguin);
  • Thermographie
  • Capillaroscopie (inscription);
  • Tests fonctionnels (record) (thermométrie, Goldflam, Shamova, blocage périrénal ou paravertébral des ganglions lombaires).

Tout d'abord, le médecin mesure la pression, écoute les bruits cardiaques, détermine la pulsation des artères des jambes, puis prescrit l'échographie, la dopplerographie, l'artériographie et la rhéovasographie des vaisseaux des membres inférieurs. Dans la pratique, dans la plupart des cas, ces études sont suffisantes pour diagnostiquer et distinguer l'endartérite et l'athérosclérose, mais en cas de doute, le médecin peut prescrire des tests supplémentaires à partir de ce qui précède. Ainsi, pour confirmer l'athérosclérose, une angiographie est prescrite et une endartérite - thermographie, capillaroscopie et tests fonctionnels.

Si une personne souffre de douleurs dans les orteils et les espaces interdigitaux, qui sont combinées avec des démangeaisons et des brûlures, une rougeur des ongles, une modification de la forme des ongles, un gonflement du bout des doigts, une modification de la couleur normale de la peau du pied, une infection fongique est suspectée, et dans ce cas, le médecin prescrit les tests suivants et enquêtes:

  • Dermatoscopie (inscription);
  • Inspection des zones affectées sous la lampe Wood;
  • Détermination du pH cutané;
  • Microscopie des raclures de la peau et des ongles;
  • Semis de grattage de la peau et des ongles sur des milieux de culture.

Habituellement, le médecin prescrit principalement une dermatoscopie, un examen sous une lampe en bois et une microscopie de grattage de la peau et des ongles, car ces études peuvent être utilisées pour diagnostiquer dans la plupart des cas. Cependant, s'il n'a pas été possible de poser un diagnostic précis, le médecin prescrit l'ensemencement de raclures de la peau et du champignon sur des milieux nutritifs afin de déterminer l'agent causal de l'infection fongique et d'établir un diagnostic.

Auteur: Pashkov M.K. Coordonnateur de projet de contenu.