logo

Pourquoi le talon fait mal le matin, comment traiter?

Le pied est une partie très importante du corps. Elle est la participante la plus directe au processus de marche. Avec la douleur de n'importe quelle partie, la marche devient difficile. Le plus souvent, la douleur survient au talon, après le sommeil. Pour cette raison, il est parfois difficile de sortir du lit et de faire quelque chose ou de travailler, mais les gens sont très patients, surmontent la douleur et ne consultent le médecin qu'à la toute fin. Pendant ce temps, la maladie ne s'arrête pas et se développe, la douleur s'intensifie et la complexité du traitement de la douleur intense au talon et son augmentation des coûts.

Anatomie et fonction du talon

Le talon est représenté anatomiquement par le calcanéum, recouvert d'une couche de tissu adipeux et de peau, d'où partent divers ligaments et tendons. Le plus important des tendons - le calcanéum ou Achille - commence dans le mollet et se fixe au tubercule sur le calcanéum. Il y a un sac synovial entre le tubercule et le tendon.

Création d'un levier pour le tendon d'Achille, la formation du point d'appui arrière, aidant les parties avant et centrale du pied à supporter la charge. Ayant un effet élastique, le talon fonctionne comme un amortisseur lors de la marche.

Les causes de la douleur

Ayant une idée de l'anatomie et de la fonction des talons, vous pouvez comprendre les causes de la douleur au talon le matin. Habituellement, ces douleurs surviennent dès les premiers pas après le sommeil (début de la douleur) et ont un caractère tranchant, presque coupant, dans la plupart des cas, elles passent lors de la marche.

La principale cause de douleur au talon, et parfois de toute la jambe, est la fasciite plantaire. Il s'agit d'une fasciite du talon ou plantaire. Sur Internet, vous pouvez trouver un autre synonyme - par exemple, l'aponévrose plantaire, c'est un nom erroné. L'aponévrose plantaire, aponévrose plantaire, n'est pas une maladie, mais un autre nom pour le fascia plantaire, qui est étroitement fusionné avec la peau de la plante du pied et s'étend du talon à la base des doigts.

Les causes de l'inflammation de l'aponévrose de la semelle ne sont pas encore clairement définies. Les facteurs prédisposants sont:

  1. Chaussures plates. En raison de l'abaissement de la voûte longitudinale du pied, la tension du fascia plantaire augmente. Besoin de porter des chaussures à petit talon - 2-3 cm suffisent. Les baskets et les chaussures orthopédiques sont une solution acceptable..
  2. Charges verticales inadéquates. Il s'agit notamment de sauter et de courir sans chaussures amortissantes ou sans échauffement préalable. La course à pied est, en principe, un facteur de risque de fasciite, en particulier chez les personnes ayant les pieds plats ou une pronation excessive. Il est également dangereux de courir beaucoup sur l'asphalte et le béton..
  3. En surpoids. Se réfère plutôt au paragraphe précédent, car l'obésité provoque également des charges verticales trop élevées sur le talon.

Tous ces facteurs agissent sur le fascia, provoquant un processus inflammatoire dégénératif..

La principale manifestation de la fasciite plantaire est la douleur. L'apparition de douleurs au talon le matin après le sommeil est très caractéristique. Peu à peu après la "stimulation", la douleur disparaît. La gravité des sensations désagréables dépend du teint de la personne et du temps pendant lequel elle se tient debout.

Diagnostique

Lors de l'examen, le médecin tentera de sentir le lieu de fixation du fascia de la semelle sur le tubercule calcanéen. Avec la fasciite, cela causera de la douleur. Lorsque le pouce est plié, la douleur peut augmenter. Bien que ce symptôme soit très fiable, il n'est pas si courant. Parmi les méthodes de recherche supplémentaires, la radiographie peut être nécessaire. Dans la plupart des cas, une anamnèse et un examen suffisent à poser un diagnostic.

L'éperon du talon devient le résultat final de la fasciite plantaire, essentiellement une croissance osseuse (ostéophyte), qui se forme comme la réponse du corps aux processus dégénératifs du fascia. Sur une radiographie, il ressemble à une pointe ou un bec qui sort du calcanéum.

Dans 90% de tous les cas d'éperons, la cause de leur apparition est les pieds plats. Un éperon accompagné de douleur peut apparaître dans le talon droit et gauche. Il n'est pas visible à l'œil nu.

Les symptômes cliniques sont les mêmes que pour la fasciite, mais la douleur est encore plus prononcée, il y a une sensation de clou dans le talon.

Le diagnostic se limite à une anamnèse, un examen et une radiographie. Cela suffit pour être sûr du diagnostic..

Autres causes de douleur au talon

Les maladies énumérées ci-dessous sont moins probables s'il n'y a que des douleurs au talon le matin, mais ne les négligez pas.

  • Maladies du tendon d'Achille, par exemple, achillobursite (inflammation du sac synovial). Avec lui, les talons gonflent, des rougeurs sont notées sur eux - des signes caractéristiques d'inflammation.
  • L'apophysite calcanéenne est une maladie des enfants. La formation du calcanéum perturbée.
  • Spondylarthrite, polyarthrite rhumatoïde. Ces maladies affectent systématiquement le corps..

Traitement

Guérir la fasciite et l'éperon du talon doivent être traités comme une maladie, car cette dernière est la conséquence de la première.

Le traitement peut être conservateur et chirurgical. Ce dernier est rarement utilisé, dans les cas les plus avancés. Le traitement commence par un programme d'événements, dont la mise en œuvre garantit le soulagement des symptômes dans les 6 mois suivant le début du traitement.

Révision de l'activité physique

D'une part, la charge sur les pieds doit être réduite. Mais il a été prouvé que seule la réduction de la charge aide à soulager la douleur au talon. D'autre part, il est nécessaire d'effectuer des exercices de physiothérapie spéciaux (LFK) pour étirer l'aponévrose de la semelle.

Quelques exercices pour étirer et renforcer le fascia plantaire:

  1. Prenez une bouteille en plastique froide ou une boîte de limonade dans le congélateur. En position assise, faites-le rouler sur le sol avec une voûte plantaire avec des mouvements de massage. Au lieu d'une bouteille, vous pouvez utiliser une petite balle. Effectuez en 2-3 minutes.
  2. Se tenir sur une marche, un seuil ou sur toute autre surface stable à quelques centimètres de hauteur du sol. Face à l'étape. Tenez-vous sur le bord avec vos orteils, balançant vos talons. Tirez et abaissez alternativement les talons sous le niveau de la marche. Pour l'équilibre, il est recommandé de s'accrocher au support pendant l'exercice..
  3. Le visage est dirigé vers le mur, les mains sont appuyées contre lui. Rapprochez un pied du mur et éloignez l'autre. Il en résultera une pose accroupie. Le talon de la jambe distante est au sol. En même temps, la tension des muscles du mollet est ressentie - c'est un étirement pour elle. Répétez l'exercice pour les deux jambes.
  4. En position assise sur le sol, étirez-vous avec une serviette, saisissez ses pieds et tirez doucement sur lui-même.

Chaussures, semelles et talons

Il a déjà été dit plus haut d'un talon de 2-3 cm, la semelle doit être stable. Vous devez choisir la bonne taille de chaussures afin qu'elle ne soit pas à l'étroit ou trop lâche. Les chaussures doivent être remplacées lorsqu'elles s'usent..

L'utilisation de semelles orthopédiques individuelles avec soutien du cou-de-pied est une méthode de traitement efficace. Les talons sont un traitement plutôt symptomatique, car ils ne font que réduire la douleur au talon et ne traitent pas sa source principale..

Bandage (enregistrement)

Soutient la voûte plantaire, empêchant son déclin. Cependant, cela est assez laborieux et peu pratique pour le patient. Appliquer du ruban adhésif à la fabrication de semelles individuelles.

Orthèses de nuit

Ce sont des appareils orthopédiques utilisés pendant le sommeil et conçus pour immobiliser le pied dans la flexion maximale possible. L'aponévrose est dans un état allongé pendant une longue période, ce qui contribue à la guérison de ses larmes et empêche les larmes répétées lors de la sortie du lit le matin. Lors de l'utilisation d'orthèses, la douleur du matin diminuera ou disparaîtra complètement.

Thérapie hormonale

Les corticostéroïdes sont utilisés - en particulier l'hydrocortisone. Les injections réduisent l'inflammation et soulagent la douleur. Cependant, avec les injections, le fascia de la semelle risque d'éclater. De nombreux médecins pensent que l'effet des stéroïdes n'en vaut pas la peine. Pour arrêter rapidement la douleur, il est préférable de prendre des AINS (par exemple, l'ibuprofène).

Thérapie par ondes de choc extracorporelles

ESWT a été initialement utilisé dans le traitement des calculs rénaux. Des signaux d'impulsion provenant de l'extérieur "écrasent" les pierres. Avec la fasciite, l'ESWT aide à rétablir le flux sanguin et à «bloquer» la douleur. Avec les ondes de choc, les terminaisons nerveuses sont surexcitées et «désactivées», de sorte que la douleur disparaît.

Intervention chirurgicale

Un traitement chirurgical est prescrit lorsque toutes les méthodes ci-dessus n'ont eu aucun effet au cours de la période de 6 à 12 mois (en fonction de la situation clinique, de l'expérience du médecin et de l'intensité de la douleur chez le patient). Actuellement, l'ablation endoscopique sous contrôle radiographique est la norme. L'aponévrose plantaire est disséquée et l'ostéophyte (éperon) est retiré à l'aide d'un cutter sous anesthésie locale..

Comme le montre la pratique, vous pouvez essayer de traiter les éperons sur les talons avec des remèdes populaires. Ces méthodes n'ont pas été testées cliniquement, il est donc difficile de parler de leur efficacité..

Avant d'utiliser des méthodes, il est préférable de consulter un médecin pour vous prescrire un traitement qui vous convient.

Se débarrasser de la douleur au talon n'est pas aussi difficile que beaucoup de gens le pensent. En suivant exactement le programme de traitement, les résultats positifs vous plairont très bientôt..

Université d'Etat de Moscou M.V. Lomonosov

Les causes de la douleur au talon, si ça fait mal de marcher le matin, lors de la marche. Traitement avec des remèdes populaires, des médicaments

Certaines raisons pour lesquelles le talon fait mal quand il est douloureux de marcher dessus pendant un mouvement actif peuvent être causées par des chaussures trop serrées, un séjour prolongé sur les pieds ou sont le premier symptôme de développer une pathologie du pied.

Vous trouverez ci-dessous une description plus détaillée de ce qui peut causer de la douleur dans cette partie du membre et de la façon de gérer la manifestation de la douleur..

Classification des symptômes

Selon le type de maladie qui affecte le tissu osseux, conjonctif ou musculaire du pied, une manifestation différente d'inconfort au talon est possible.

Sur cette base, les types de douleur suivants se distinguent dans cette partie du membre inférieur:

  • aiguë - caractéristique d'une inflammation en développement dynamique, causée par des maladies affectant la majeure partie du pied;
  • douleur - un syndrome de douleur lente qui se manifeste à tout moment de la journée, mais qui dérange le plus souvent une personne après un long séjour en position verticale;
  • tir - le type de douleur au talon le plus grave, qui survient brusquement, perçant la jambe de la base du pied au genou ou à l'articulation de la hanche (peut survenir à la fois pendant le mouvement actif et dans les minutes de repos);
  • brûlure - une personne ressent un syndrome douloureux ressemblant à une sensation de brûlure prolongée, qui est localisée au centre du talon et diverge tout au long du plantaire de la jambe;
  • picotements - une forme légère de douleur aiguë, qui est le plus souvent le signe avant-coureur d'une augmentation de l'inflammation des tissus mous.

Le talon fait mal et ça fait mal à attaquer (la cause de l'état pathologique du pied a toujours une explication logique) au repos ou après l'exercice - une symptomatologie qui peut s'aggraver à mesure que la maladie progresse.

Causes de pathologie

La douleur au talon peut être sévère. S'il est douloureux de marcher dessus, les causes d'une mauvaise santé peuvent être liées à la maladie actuelle ou peuvent être acquises en raison de l'influence négative de facteurs externes. Des informations plus détaillées sont présentées dans le tableau..

InconfortLes causes de la douleur
Le matin après le réveil du sommeilLa fasciite plantaire est une maladie du pied du membre inférieur qui se fait sentir après une longue journée de travail, lorsque le membre est soumis à un stress critique, et la nuit, les tissus conjonctifs et musculaires n'ont pas le temps de récupérer complètement
Après avoir couruLa marche ou le jogging prolongés peuvent causer des douleurs au talon, si initialement dans cette partie de la semelle il y a déjà une inflammation lente, et la charge supplémentaire n'a montré que la maladie
Sensations pathologiques de l'intérieur de la semelleLa douleur au talon, provenant uniquement de l'intérieur du plantaire du membre, est un signe de pieds plats. La gravité de la douleur est proportionnelle à la gravité de la maladie
Sensation de douleur à l'extérieur du talonElle est causée par les effets d'un changement déformationnel du pied. Elle survient chez les personnes qui ont subi une blessure à la partie inférieure du membre, portent des chaussures trop serrées ou ont des semelles à très gros talons
Douleur brûlante sur toute la surface du talonLa fatigue excessive de la semelle de la jambe, qui s'est accumulée dans le cadre d'une fatigue excessive quotidienne, a prolongé le séjour en position stationnaire. Il est considéré comme la réaction physiologique la plus courante du corps chez les personnes dont l'occupation est associée au mouvement d'objets lourds.

Le talon fait mal, il fait mal à attaquer (la cause de la maladie n'est pas toujours associée à la zone de localisation des sensations désagréables) peut non seulement en raison des facteurs négatifs ci-dessus.

Les maladies associées peuvent provoquer l'apparition de douleurs à l'intérieur du talon, à savoir:

  • Spondylarthrite ankylosante - une maladie auto-immune grave, dont l'évolution se caractérise par un comportement agressif de leurs propres cellules immunitaires vis-à-vis du tissu osseux et des tendons;
  • polyarthrite rhumatoïde - dans ce cas, l'articulation de la cheville est détruite et la douleur au talon est un symptôme indirect de la maladie sous-jacente;
  • goutte - il y a un dépôt excessif de sels minéraux et d'urée dans le tissu osseux du talon (la raison du développement de cette pathologie est une violation du métabolisme des substances protéiques);
  • dommages mécaniques aux tendons, ecchymose des tissus mous ou fracture du calcanéum - apparaissent après avoir frappé, tombé, sauté d'une grande hauteur ou mal installé la jambe au moment de l'atterrissage (après la blessure, le processus inflammatoire continue d'augmenter, ce qui conduit finalement à la douleur);
  • épiphysite - se développe après de multiples ruptures du tissu conjonctif, qui ont été obtenues à la suite d'un effort physique prolongé au pied du membre inférieur (sans traitement médical approprié, le syndrome douloureux augmente et le mouvement indépendant devient problématique);
  • la tuberculose osseuse est une maladie rare du talon, caractérisée par une destruction méthodique de sa structure et causée par la baguette de Koch;
  • arthrite réactive - une pathologie infectieuse grave du talon, qui est provoquée par des micro-organismes infectieux qui sont tombés dans cette partie du pied avec la circulation sanguine;
  • ostéomyélite - se caractérise par une douleur aiguë à l'intérieur du talon, qui s'explique par un processus inflammatoire purulent, dont le cours est caractérisé par une nécrose des tissus du membre inférieur, des changements de déformation du pied et une perte de ses performances;
  • neuropathie du nerf tibial - une caractéristique distinctive des sensations douloureuses dans le talon qui sont causées par ce facteur causal est un lumbago aigu de la base du pied à l'articulation de la hanche;
  • diabète sucré - la douleur dans le calcanéum est provoquée par des complications de cette maladie endocrinienne, qui sont une violation de la circulation sanguine locale dans le membre (on pense qu'avec des niveaux de glucose élevés, la douleur dans cette partie du pied est un signe avant-coureur de l'hydropisie diabétique);
  • tumeurs - tumeurs bénignes ou cancéreuses qui se développent dans le tissu osseux du pied ou directement dans le calcanéum lui-même, et la gravité du syndrome douloureux dépend directement du stade du processus pathologique et de la variété des tissus pathogènes.

Si la cause de la douleur dans le talon de l'éperon, alors la douleur est toujours présente avec cette pathologie!

Le talon fait mal, il fait mal à attaquer (la raison est souvent multiforme) peut être due au grand nombre de pathologies du membre inférieur qui peuvent provoquer la destruction de la structure du talon ou provoquer le processus inflammatoire des tissus situés dans sa circonférence.

Pathologie pendant la grossesse

Une gêne au talon survient chez 3% des femmes portant un enfant. Sur la base d'une pratique médicale approfondie, les raisons suivantes sont identifiées qui peuvent provoquer ce type de douleur:

  • manque de calcium, de phosphore, de magnésium et d'autres minéraux nécessaires au fonctionnement normal du calcanéum, ainsi que des terminaisons nerveuses responsables de la sensibilité du pied (ce facteur est plus fréquent chez les femmes enceintes, car le corps de la future femme a besoin d'un grand nombre d'oligo-éléments pour maintenir un état normal développement de l'enfant);
  • une diminution de l'activité de filtration des reins due à la charge sur l'organe survenue pendant la grossesse (il y a une accumulation d'urée, qui provoque une inflammation du talon, un gonflement des tissus mous et des douleurs);
  • gain de poids rapide causé par de grands volumes de fœtus, des jumeaux ou des triplets en développement, une violation du métabolisme des glucides dans le corps, ce qui conduit à l'accumulation de tissu adipeux;
  • longs séjours au troisième trimestre de la grossesse.

Le talon fait mal et ça fait mal d'attaquer (la raison chez les femmes enceintes peut être due à des maladies infectieuses du tissu osseux ou à sa destruction sous l'influence d'autres facteurs) est un signe important pour un gynécologue de consulter un médecin. Dans ce cas, la femme doit subir un examen complet du corps.

Quel médecin dois-je contacter?

En présence de symptômes pathologiques dans cette partie du pied, vous devez prendre rendez-vous avec un médecin orthopédiste, chirurgien ou traumatologue. Tout dépend des conditions dans lesquelles il y a un syndrome douloureux ou aigu, ainsi que de la présence de spécialistes de ce profil dans un établissement médical.

Le chirurgien est un médecin multidisciplinaire, dans le domaine de compétence duquel effectuer un examen et prescrire un traitement aux patients se plaignant de douleurs dans le calcanéum.

Médicaments contre la douleur au talon

L'objectif principal du médecin traitant n'est pas seulement d'arrêter la douleur au talon, mais avec l'aide de médicaments pour éliminer la maladie elle-même, ce qui réduit la qualité de la vie humaine.

Les types de médicaments les plus efficaces et les plus utilisés sont les suivants:

  • Voltaren est un gel transparent sans odeur spécifique, appliqué directement sur la zone de la surface cutanée où la sensation de douleur est localisée, appliqué 2 à 3 fois par jour en fonction des symptômes cliniques (le principal inconvénient du médicament est qu'il n'a pas d'effet thérapeutique long, mais élimine seulement la sensation de douleur).
  • Le diclofénac sodique est un anti-inflammatoire et analgésique disponible sous forme de comprimés, à prendre 1 pièce le matin et le soir pendant 5 jours.
  • Movalis est un médicament anti-inflammatoire puissant qui est injecté par voie intramusculaire dans le corps du patient 2 fois par jour (la durée du traitement est déterminée individuellement par le médecin, en fonction de la cause de la maladie).
  • L'ibuprofène est un médicament en comprimé qui a un effet anesthésique local, et possède également des propriétés anti-inflammatoires (1 capsule est prise immédiatement au début de la douleur).

Si la cause de la douleur dans le calcanéum est associée à sa défaite par des micro-organismes infectieux ou au processus inflammatoire qui s'est développé à la suite de la fracture, l'utilisation de médicaments antibactériens sera nécessaire. Les médicaments de ce groupe pharmacologique ne sont prescrits qu'après l'isolement d'une souche d'un micro-organisme pathogène.

Onguents chauffants

Ce type de médicament est le plus approprié à utiliser lors du traitement des processus inflammatoires et d'autres processus pathologiques du calcanéum ou des tissus mous situés dans son cercle.

Les variétés suivantes de pommades chauffantes sont recommandées:

  • Ketorol - la substance active du médicament Ketorolac tromethamine soulage rapidement la douleur, soulage l'enflure et l'inflammation du pied (appliqué quotidiennement avec un traitement de surface du talon au moins 3 fois par jour).
  • Indométacine - la pommade est plus efficace en présence de douleur au talon survenue après sa blessure mécanique, car le médicament supprime simultanément l'inflammation actuelle et empêche également le développement de micro-organismes infectieux (il est nécessaire de frotter le talon 3 fois par jour et après l'application du médicament, attendre 5 minutes. pendant que le médicament est absorbé par la peau).
  • Betadion - une pommade chauffante à base de phénylbutazone, conçue pour soulager la douleur causée par la bursite, l'arthrite, la fasciite, l'éperon calcanéen (le médicament est réparti uniformément sur la surface de la peau sans masser ni frotter de sorte qu'un film mince se forme après le séchage).
  • Le piroxicam est un médicament anti-inflammatoire de type non stéroïdien, qui est appliqué sur le talon après avoir été nettoyé de la saleté et en tenant un massage chauffant (le nombre optimal de traitements pendant la journée est de 3 fois).
  • Erazon - pommade avec un effet de réchauffement puissant, aide à éliminer la douleur et l'inflammation avec des ecchymoses graves du pied, des fractures du calcanéum et après des interventions chirurgicales (durée de traitement de 5 à 15 jours avec le médicament au moins 3 fois par jour).

Les avantages d'utiliser des onguents chauffants dans le traitement de la douleur au talon résident dans la commodité d'utiliser les moyens de ce groupe pharmacologique. La principale condition du traitement par ces médicaments est l'absence de réaction allergique aux substances actives du médicament chez le patient.

Bains de guérison

L'utilisation de bains anti-inflammatoires dans la lutte contre la douleur dans le calcanéum peut être une méthode de traitement indépendante ou peut être incluse dans un traitement complet.

Voici les recettes de bain thérapeutique les plus efficaces:

  • Iode avec du soda - versez 3 litres d'eau chaude dans un bol, ajoutez-y 20 mg de bicarbonate de soude et versez-y une bulle d'iode de 25 ml (les jambes doivent être dans le bol jusqu'à ce que l'eau soit complètement refroidie, puis elles sont essuyées avec une serviette).
  • Une décoction à base d'ortie dioïque - prenez 20 mg de feuilles séchées et des tiges d'une plante cicatrisante, versez-les dans un récipient en métal, versez 2 l d'eau et faites bouillir sur le poêle pendant 15 minutes, et après avoir refroidi le liquide à une température confortable, faites-en un bain de pieds ( la procédure de traitement est effectuée quotidiennement 20 minutes avant le coucher).
  • Un mélange de térébenthine et de vinaigre - versez 3-2 litres d'eau tiède dans un bol, ajoutez 50 ml d'acide acétique à 9% et environ 150 ml de térébenthine chauffée, puis mélangez soigneusement le mélange (trempez vos pieds dans le bain résultant pendant 15-20 min.1 fois par jour pendant 12 jours).
  • Une décoction de chou - vous devez prendre une balançoire pelée, qui reste après avoir déchiqueté le chou, faites-le bouillir pendant 10 minutes. dans 1 litre d'eau (le bouillon résultant est ajouté au bassin avec de l'eau chaude, où le patient fait monter ses jambes jusqu'à ce que le liquide refroidisse complètement).

Les bains thérapeutiques sont vraiment capables d'avoir un effet thérapeutique positif, mais seulement si la douleur au talon n'est pas associée à une fracture osseuse, à une infection des tissus mous et conjonctifs par des micro-organismes infectieux ou à d'autres blessures graves de la plante du pied.

Compresses

L'utilisation de la médecine traditionnelle peut soulager la douleur et éliminer le processus inflammatoire du calcanéum.

À ces fins, il est recommandé d'utiliser les types de compresses suivants:

  • Ail et craie - vous devez prendre 3 gousses d'ail moyennes, les broyer à l'état de pulpe, ajouter 20 g de craie sans colorants, mettre sur un tissu de gaze, puis fixer sur la surface du talon (la durée de port de la compresse est de 3-4 heures).
  • Bile - ce secret digestif est acheté à la pharmacie, et pour la procédure thérapeutique, 30 ml de bile seront nécessaires, qui sont mélangés avec 20 g de savon à lessive pré-râpé (le mélange résultant est disposé sur le tissu puis appliqué sur le talon endolori).
  • Toptun est une plante médicinale, communément appelée renouée (vous devez choisir une quantité suffisante de la plante, la broyer dans un mélangeur et la masse verte résultante est appliquée sur le talon, après quoi vous devez mettre l'orteil).

Il n'est pas recommandé d'utiliser des compresses de plantes bénéfiques et d'autres substances, comme principale propriété curative pour se débarrasser des douleurs au talon et éliminer les processus inflammatoires.

La durée de la compresse se poursuit jusqu'à la disparition complète des symptômes douloureux.

Frottement et lotion

Il existe un petit nombre de remèdes raster qui peuvent simultanément soulager l'inflammation, l'enflure des tissus et arrêter la douleur.

Dans ce cas, les médicaments suivants sont les plus efficaces:

  • Dimexide - la solution médicinale est frottée sur la surface du talon douloureux 2-3 fois par jour, et immédiatement après la procédure, vous devez rapidement mettre une chaussette chaude pour ne pas perdre l'effet de réchauffement du membre..
  • Le kérosène est un remède populaire pour broyer les zones douloureuses du pied, appliqué en petites portions 2 fois par jour - le matin et le soir (pendant le traitement, vous devez suivre les règles de sécurité et rester à l'écart des sources de feu ouvertes).
  • Teinture de poivron rouge - 3 piments forts sont jetés dans 0,5 l de vodka, qui sont infusés pendant 5 jours, après quoi la mouture est prête à l'emploi (appliquée une fois par jour avant le coucher, puis le talon est enveloppé d'un chiffon en laine).
  • Beaucoup de pommes de terre - il est nécessaire de couper les racines en deux, de le fixer à la surface du talon endolori avec de la pulpe blanche (la durée minimale de la lotion sur le pied est de 1,5 à 2 heures, il est donc recommandé d'effectuer la procédure le soir ou avant le coucher).

Diverses raisons pour lesquelles le talon fait mal quand il est douloureux de marcher dessus lors de l'exécution de mouvements, indiquent une maladie du pied existante ou seulement une pathologie en développement.

Afin de prévenir les complications et la perte de fonctionnalité du membre inférieur, il est nécessaire de subir un examen le plus tôt possible et de commencer le traitement de la maladie en utilisant les méthodes de traitement ci-dessus..

Conception de l'article: Mila Fridan

Vidéo sur les causes de la douleur au talon

Le neurologue parlera de la douleur au pied:

Le talon fait mal, ça fait mal de marcher le matin après le sommeil

Le talon fait mal, ça fait mal de venir le matin après le sommeil - signes qui surviennent avec la maladie. Normalement, ils ne sont pas observés. Ils vont chez le médecin, il effectue un examen général, prescrit des méthodes d'examen en laboratoire et instrumentales, détermine la cause.

Depuis combien de temps souffrez-vous de ce syndrome douloureux??

  • Quelques jours (25%, 537 voix)

Total des votes: 2124

Pourquoi le talon fait mal et ça fait mal de marcher le matin après le sommeil

Si le travail d'une personne est associé à une position debout prolongée sur les pieds, à la course à pied, à un dur travail physique, les pieds lui font mal à la fin de la journée. Dans les cas graves, la condition persiste le matin.

Plus rarement, le symptôme provoque la maladie:

  1. Éperon au talon. Cette croissance sur les os, comprimant les nerfs, provoque des douleurs chroniques, aggravées par la marche.
  2. Bursite. Inflammation des tissus mous situés entre les doigts et le calcanéum. La douleur s'intensifie le matin. Physiothérapie, massage aide temporairement.
  3. Fasciite. La pathologie se forme avec une utilisation prolongée de chaussures inconfortables. La lésion se forme dans l'aponévrose, où se forme l'arche du pied. Le syndrome de la douleur sévère irradie vers les régions voisines.
  4. Arthrite, arthrose, goutte - des pathologies inflammatoires qui sont plus souvent observées chez les personnes après 45 ans, évoluent dans la vieillesse. Ils ont un cours chronique. Les os et les articulations s'amincissent. La quantité de liquide synovial est réduite. Les excroissances se forment, comprimant les formations molles.
  5. Cors, cors. La douleur constante commence lorsque la racine passe dans les tissus profonds. Douleur aggravée par la pression.
  6. Obésité. Un gain de poids excessif entraîne une charge accrue sur les membres inférieurs.
  7. Blessures. Les os subissent des fractures, des fissures. Dans les tissus mous, des larmes et des tensions se forment. Lorsqu'elles apparaissent, une personne ne peut même pas faire un pas.
  8. Dommages vasculaires. La thrombose, la thrombophlébite, les varices perturbent la circulation sanguine. Gonflement des formes des jambes, aggravé par le stress sur les talons.

La lésion est déterminée par des analyses de sang en laboratoire. S'il y a un changement dans le rapport des plaquettes, des facteurs de coagulation, une pathologie veineuse est suggérée.

Assurez-vous de nommer une radiographie. Les images montrent des zones de dommages aux tissus durs. IRM moins couramment utilisée pour détecter la moindre déformation, les lésions des tendons, des muscles, des ligaments.

Que faire lorsque la douleur apparaît

Si l'inconfort se prolonge, consultez un médecin. Il prescrira des tests de diagnostic, identifiant la cause..

Le traitement est effectué en utilisant des méthodes conservatrices:

  • anti-inflammatoires, analgésiques, chauffants, antipyrétiques;
  • procédures physiothérapeutiques qui améliorent la circulation sanguine locale, ce qui entraîne une augmentation du métabolisme et la régénération des structures de base endommagées;
  • massage quotidien, qui peut être effectué indépendamment, mais il est préférable de consulter un médecin;
  • activité physique adéquate proportionnée au bien-être, par exemple, thérapie par l'exercice, yoga, natation.

Les instructions prescrites, la posologie sont strictement suivies afin qu'il n'y ait pas d'effets secondaires. Le cours dure au moins un mois.

S'il n'y a pas d'efficacité, consultez un chirurgien. Avec l'aide de la chirurgie, les excroissances osseuses sont supprimées, la mobilité articulaire est restaurée. Le traitement postopératoire peut prendre beaucoup de temps. Mais toute la douleur s'en va.

Cire pour soulager la douleur

L'utilisation de cire peut être traitée par réchauffement. Il est chauffé, de sorte que le corps du patient est affecté par la chaleur. La circulation sanguine augmente, une grande quantité de nutriments pénètre dans la lésion. La procédure est réalisée en cours pour améliorer l'effet. Progressivement l'inflammation diminue.

De quelle douleur sourde et coupante dans le talon parle

La douleur au talon provoque une pathologie ou une position debout prolongée sur les jambes, d'autres facteurs négatifs. Si l'état de santé s'aggrave progressivement, il n'y a pas d'amélioration, la condition progresse, ils se tournent vers un chirurgien orthopédiste. L'opération n'est pas toujours indiquée, des méthodes conservatrices sont souvent applicables, prévenant les complications et les conséquences graves.

La condition provoque une fatigue intense. Une personne court pendant une longue période, marche, surcharge le bas du corps, en particulier le système veineux. La condition est facilement éliminée par le repos..

Si cela n'aide pas, recherchez une pathologie:

  1. Éperon au talon. La croissance sur l'os due à la déformation du tissu conjonctif sur la semelle. La condition est accompagnée de douleurs chroniques, aggravées par la marche de longue date. L'inconfort persiste même après le sommeil.
  2. Bursite. Formation infectieuse et inflammatoire, affectant les tissus le long du pied, situés entre le talon et les doigts. La douleur augmente, ressentie le plus intensément le matin. Les mouvements de massage aident pendant un certain temps, puis le syndrome revient.
  3. Fasciite. Cela commence chez les personnes utilisant des chaussures inconfortables. Une déformation apparaît dans la base du tissu conjonctif de la semelle.
  4. Polyarthrite rhumatoïde. Il s'agit d'une maladie auto-immune. Autrement dit, les cellules protectrices ne sont pas dirigées contre les micro-organismes pathogènes, mais détruisent leurs propres tissus. Les dysfonctionnements sont localisés dans les articulations, passent aux tissus mous et durs environnants.
  5. Goutte. Il s'agit d'un trouble métabolique. Dans les articulations et les formations environnantes, des sels d'acide urique s'accumulent, qui se transforment en cristaux à arêtes vives. Ils rayent les tissus environnants, activant l'inflammation..
  6. Cors, cors. Formé lors de l'utilisation de chaussures inconfortables. Il y a une conséquence des pieds plats, d'autres déformations du pied, dans lesquelles il y a une pression incorrecte sur la surface de la chaussure, du sol. Les formations ont une base solide, des racines. Ils pressent l'espace environnant, provoquant une sensation inconfortable. Moins fréquentes sont les fissures situées dans l'épaississement du pied..
  7. Augmentation du poids corporel, obésité. Les jambes peuvent supporter beaucoup de poids. Mais s'il est excessif, il y a une charge accrue sur les veines. Une stagnation, un gonflement se forme, ce qui provoque une gêne.
  8. Blessures. Lorsqu'une personne tombe, frappe, meurtrit, des dommages mécaniques se forment. Si une gêne est observée dans le talon, recherchez un hématome, une fissure, une fracture.
  9. Troubles vasculaires Le plus souvent, commence dans la partie veineuse, car à travers elle, le sang des parties inférieures coule vers le cœur. C'est le processus le plus difficile, en violation duquel il y a une défaillance circulatoire, une stagnation, un gonflement. Varices, thrombophlébite, thrombose, d'autres déviations se développent.
  10. Complications du diabète. Si le patient n'adhère pas à un régime, n'injecte pas d'insuline, des conséquences surviennent. Dans les vaisseaux sanguins, les conglomérats, constitués de glucose et de cholestérol, s'accumulent. Ils obstruent la lumière, provoquant une nécrose des organes. L'angiopathie commence. Si elle est observée dans la jambe, un pied diabétique se forme, se transformant en gangrène, dans lequel l'amputation est effectuée.
  11. Complications de l'athérosclérose. Le rapport des lipoprotéines est violé. Ils s'accumulent en grande quantité, gênant la circulation sanguine normale. Un manque d'oxygène dans les extrémités se forme, provoquant des douleurs, des engourdissements.
  12. Grossesse. Lorsqu'une femme porte un fœtus, des kilos en trop sont ajoutés à son poids corporel. Le poids de l'enfant, le liquide amniotique, le placenta sont ajoutés. De plus, le fœtus comprime les vaisseaux sanguins, provoquant un gonflement des membres.
  13. Ostéomyélite. Il s'agit d'un processus infectieux et inflammatoire qui se développe dans les os et la moelle osseuse. Le système musculo-squelettique devient fragile. Des pores se forment dans les os, les ostéoblastes (cellules, éléments structuraux) sont lavés.
  14. Maladies inflammatoires des articulations. Arthrite, arthrose des articulations du pied, articulation de la cheville. Sensation désagréable au talon.

Pour identifier la condition, un diagnostic est fait. Lorsqu'un diagnostic est posé, les procédures de traitement commencent. En plus d'eux, ils donnent nécessairement du repos aux membres inférieurs, font du déchargement.

Lorsque vous devez consulter un médecin de toute urgence

Dans la plupart des cas, les patients se débrouillent à domicile. Ils auront besoin de médicaments, de repos.

Si les symptômes suivants se produisent, il est préférable de consulter un médecin, il existe un risque de conséquences négatives:

  • augmentation de la douleur qui n'arrête pas les analgésiques;
  • ecchymoses graves avec un risque d'altération de la structure musculaire, des ligaments, des tendons, des os;
  • absence d'amélioration dans la semaine suivant le début du traitement;
  • augmentation de la température corporelle locale ou générale;
  • le retour d'une impulsion douloureuse aux tissus voisins, par exemple tibia, genou, cuisse, doigts;
  • symptômes d'intoxication du corps, se manifestant par le développement d'un processus infectieux;
  • suppuration, zones de nécrose (nécrose);
  • la douleur, inquiétante le matin, l'après-midi, le soir, ne s'arrête à aucune période;
  • raideur des mouvements, difficulté à marcher, squats;
  • hypertrophie vasculaire, formation d'astérisques, petites hémorragies fréquentes;
  • l'apparition rapide de cors, cors dans les 2-5 jours après leur élimination;
  • la propagation du processus inflammatoire, la transition vers les articulations, les muscles et les os voisins;
  • augmentation prolongée du poids corporel même en utilisant un régime alimentaire, une activité;
  • détérioration de la santé d'une patiente enceinte, œdème important, sensation de brûlure.

Les gens croient que la douleur se produit pour une raison spécifique. Bien qu'il soit causé par un facteur différent. Dans de rares cas, les patients développent plusieurs maladies simultanément.

Seul, aucun patient ne peut y faire face. Consultez un médecin. Après avoir identifié le diagnostic présumé, ils se tournent vers des spécialistes étroits.

Il s'agit d'un neurologue, traumatologue, chirurgien, orthopédiste, ostéopathe, phlébologue, cardiologue, gynécologue. Le choix dépend des symptômes cliniques, du degré de propagation du dysfonctionnement.

Comment traite-t-on la douleur chronique au talon?

La méthode de traitement dépend du nom de la maladie qui provoque des douleurs, du développement d'autres symptômes cliniques. S'il n'y a pas de lésions sévères, des méthodes conservatrices sont prescrites.

La pharmacothérapie comprend les catégories de médicaments suivantes:

  • analgésiques;
  • anti-inflammatoire;
  • venotonic;
  • chauffage.

Les médicaments sont prescrits sous forme de crèmes, gels, pommades, liniments. Si la maladie est modérée ou sévère, utilisez des comprimés, des injections.

Cette dernière forme élimine le passage du composant actif à travers des barrières (l'influence des enzymes du tube digestif). Il pénètre immédiatement dans la circulation systémique, donc, il se propage à la zone souhaitée.

Les types de physiothérapie suivants sont utilisés:

  • l'introduction de médicaments sous l'influence d'une décharge de courant électrique basse fréquence (électrophorèse);
  • magnétothérapie;
  • rayonnement infrarouge;
  • réchauffement de la paraffine;
  • séances de récupération ostéopathe.

Les procédures sont accélérées par le flux sanguin local. Si un massage général est utilisé, l'apport sanguin à tout le corps s'améliore. Les vitamines, microéléments, minéraux et autres composants utiles entrent dans le foyer de la lésion. Ils stimulent le métabolisme, la régénération cellulaire..

Dans les cas extrêmes, des méthodes chirurgicales sont utilisées. Éliminer les excroissances osseuses, restaurer une articulation déformée, éliminer l'accumulation d'un grand nombre de sels, cristaux.

Avant l'opération, immédiatement après, des tests de laboratoire sont effectués pour connaître l'état fonctionnel des organes internes.

Grâce à l'examen instrumental, les foyers sont identifiés. Après l'intervention, le patient passe par la phase de rééducation. Le chirurgien met en garde contre ses règles.

Quelles blessures déclenchent une douleur au talon et combien de temps guérissent-elles

Les blessures surviennent avec des mouvements brusques, des bosses, une compression des tissus, des coupures.

Le taux de guérison dépend de la zone qui a été détruite:

  1. Mouchoir doux. Étirement, rupture des tendons, des muscles, des ligaments. Si l'épidémie est faible, cela peut prendre de 10 à 14 jours. Avec de grandes pauses, la période est étendue à plusieurs mois.
  2. Des os. Les fissures, les fractures guérissent longtemps. S'ils sont petits, la période maximale atteint 1-2 mois. Avec une fragmentation importante du talon, l'os se rassemble pendant longtemps. Cela prend environ 3 mois ou plus.

La santé humaine affecte la guérison. Cela prend un peu de temps pour les personnes qui ont le système immunitaire, la coagulabilité, la production de nouvelles cellules, la régénération pour.

Avec des maladies systémiques supplémentaires, la période augmente. Par exemple, diabète, athérosclérose, hémophilie, thrombose, insuffisance cardiaque, ischémie.

Meilleurs médicaments pour réduire la douleur au talon, analgésiques

Pour éliminer les symptômes douloureux, des médicaments sont utilisés pour se débarrasser de l'inflammation, de l'enflure.

Prescrire des médicaments pour traiter la maladie sous-jacente:

  1. Diclofénac. Anti-inflammatoire non stéroïdien qui élimine la douleur, l'enflure et l'inconfort. Il est consommé par le lieu, par voie orale, par injection. N'utilisez pas plus de 2 semaines. Après ce temps, une atrophie de la peau, des muqueuses se produit. L'épiderme meurt progressivement.
  2. Nimésulide, Nise. Médicaments non stéroïdiens. Ils éliminent un fort processus inflammatoire, réduisent la douleur. Utiliser le cours pas plus d'une semaine.
  3. Analgin. Un remède moins efficace utilisé pour les douleurs légères. Arrêtez la transmission d'une impulsion nerveuse au système nerveux central, la gêne s'arrête.
  4. Ketorol. Analgésique puissant, son action est supérieure à celle des AINS. Ils prennent des pilules, des capsules, des injections avec des solutions. Bloquer la transition d'une impulsion nerveuse. L'inconfort s'arrête longtemps. En présence d'une maladie systémique, il revient à nouveau. La substance a de nombreux effets secondaires, s'aggravant avec une utilisation prolongée..
  5. Bystrumgel, Voltaren, gel Fastum. Cette structure de gel est appliquée par voie topique. Élimine l'hyperthermie, les processus inflammatoires, la douleur dans la lésion. Les tissus voisins ne sont pas affectés. Il est appliqué en continu, mais le médecin détermine le cours. Étant donné que les médicaments sont utilisés dans une petite zone, le nombre d'effets secondaires est réduit.
  6. Nurofen L'outil est utilisé pour l'inflammation des organes ORL, mais est également prescrit pour les lésions articulaires. Il a moins d'influences négatives, mais l'effet est de courte durée. En même temps, la brûlure est éliminée, la température corporelle diminue.

Lors de l'utilisation de médicaments, lisez les instructions d'utilisation, suivez les recommandations du médecin. Chacun d'eux a des effets secondaires. Plus souvent, ils se développent localement.

Les réactions allergiques se forment sous la forme d'une éruption cutanée, de démangeaisons, de brûlures, de rougeurs. L'anaphylaxie, l'œdème de Quincke, l'urticaire et le pronostic vital sont moins fréquents. Cela est particulièrement vrai pour toutes les personnes allergiques..

En présence d'hypersensibilité à un médicament, la réaction se développe vers un autre agent en raison de l'interaction croisée des composants actifs.

Si vous passez des analgésiques aux opioïdes, le médecin vous prescrira les indications d'urgence. Par exemple, après la chirurgie. La dépendance est rapide, par conséquent, respectez strictement la posologie prescrite.

Mesures préventives

Pour éliminer le risque de cors étendus, cors, micro- et macrocraques, déformations diverses, excroissances, adhérez aux règles de prévention:

  1. Porter des chaussures confortables. Mieux si c'est orthopédique. Achetez des chaussures ordinaires, mais mettez-y une semelle orthopédique. Il répète les plis physiologiques du pied, il est pratique pour une personne de bouger.
  2. Marcher pieds nus, formant des plis normaux du pied sans raideur.
  3. Massage des pieds. Il est effectué à la maison seul, mais il est préférable de contacter une personne ayant une formation médicale.
  4. Dans les conditions chroniques, la physiothérapie est effectuée tous les 6 mois.
  5. Nutrition adéquat. Le régime alimentaire doit contenir des produits destinés à maintenir la santé des organes. Teneur obligatoire en calcium, magnésium, potassium, phosphore, assurant la force du système musculo-squelettique. Mangez du poisson, de la viande, des fruits, des légumes, des produits laitiers.
  6. Prendre des multivitamines si les micronutriments ne suffisent pas dans les aliments.
  7. Inspection annuelle par un spécialiste sélectionné. Par exemple, chirurgien et orthopédiste.
  8. L'utilisation de composants médicinaux uniquement pour l'usage auquel ils sont destinés, à une dose stricte.
  9. Reposez-vous entre la marche, surtout s'il y a des varices ou d'autres troubles du système vasculaire.
  10. La natation. Durcit, améliore la circulation sanguine, tonifie les vaisseaux sanguins et la structure musculaire.
  11. Exercices physique. Il n'est pas recommandé de faire du sport. Mais il est permis de faire de l'exercice, du yoga, du Pilates. La relaxation se produit, la circulation sanguine s'améliore, le corps se tonifie..

Les mesures de prévention n'éliminent pas complètement le risque de développer des maladies des pieds, mais le réduisent considérablement. Les règles sont suivies quotidiennement pour avoir un effet.

Liste des mesures diagnostiques des médecins

Avec de tels symptômes, les tests de diagnostic suivants sont prescrits pour déterminer la lésion:

  1. Analyse générale et biochimique du sang, analyse d'urine. Identifier l'état des globules rouges, des plaquettes, de la coagulation, du glucose et d'autres paramètres dans les fluides biologiques.
  2. Coagulogramme élargi. Le nombre de plaquettes, les facteurs de coagulation sont déterminés. Attribuer aux personnes ayant une tendance aux saignements abondants, à la thrombose.
  3. Angiographie. Il est indiqué pour les patients présentant des modifications du système cardiovasculaire, en particulier des déformations veineuses. Le contraste est introduit, les vaisseaux sont clairement visibles sur les radiographies. Des rétrécissements, des agrandissements, des lacunes sont visibles.
  4. radiographie Identification de l'état des formations osseuses. Croissances calcaires, fissures, fractures.
  5. IRM Visualisation couche par couche des lésions tissulaires à l'écran. Les déformations des os, des articulations, des tendons, des muscles, des ligaments, des vaisseaux, des nerfs sont visibles.

Le décryptage des données est effectué par le médecin. Le patient comprend indépendamment qu'une violation se produit dans son corps. Cependant, le diagnostic est posé par un spécialiste. Il prescrit un traitement.

Le talon fait mal et ça fait mal de marcher

Des sensations désagréables au talon indiquent les conséquences d'une blessure ou la présence d'une maladie. La partie massive du pied est conçue pour supporter de lourdes charges et effectuer une fonction d'absorption des chocs pour la colonne vertébrale. Ceci est facilité par son anatomie et ses dépôts graisseux denses. La structure de la cheville contient de nombreuses terminaisons nerveuses, vaisseaux sanguins et tendons. La structure osseuse spongieuse augmente le risque de divers types de dommages. Leur résultat - le talon fait mal et ça fait mal de marcher à chaque pas.

Les causes

L'intensité et la localisation de la douleur dépendent directement de la cause de son apparition. Il existe des sources naturelles du problème et celles causées par des processus inflammatoires dans la zone du talon. Le premier groupe de facteurs est associé à l'activation d'une charge statique sur la semelle. Ensuite, la douleur apparaît rarement au repos. Le deuxième groupe de causes est dû à un trouble du système endocrinien ou à l'immunité. Cela crée une condition favorable à l'infection des tissus mous du pied par divers micro-organismes..

Chaussures peu pratiques

Lorsque les chaussures de tous les jours ne correspondent pas à la taille réelle du pied - serrées, étroites, écrasantes - des douleurs surviennent lors de la marche. Un symptôme désagréable est plus souvent observé chez les femmes en raison de la nécessité d'utiliser des talons.

Afin de ne pas surcharger la partie inférieure de la cheville et éviter son inflammation ultérieure, il est recommandé de respecter des règles simples:

  • Ne portez pas de chaussures longues à semelles plates ou à talons trop hauts (hauteur maximale - 7 cm).
  • Évitez les matériaux de mauvaise qualité qui peuvent serrer excessivement le pied, frotter la peau.
  • Évitez l'effacement excessif de la semelle, surtout avec les pieds plats.
  • Choisissez des chaussures avec soutien de la voûte plantaire, de préférence sur une base orthopédique.

Dans certains cas, il est possible d'obtenir un port confortable des chaussures à l'aide de semelles spéciales qui fixent le pied dans une position optimale.

Surpoids

Le surpoids augmente considérablement la pression sur les jambes. L'articulation de la cheville est particulièrement affectée. Il est nécessaire de soulager la situation avec une bonne nutrition, une activité physique et un massage systématique des pieds. Le régime devrait comprendre des aliments contenant des protéines, des vitamines et des oligo-éléments. Vous devriez dépenser plus de calories par jour que vous n'en consommez. Les courses du matin, la natation, le cyclisme, la forme physique, l'athlétisme contribuent à améliorer le métabolisme et à brûler l'excès de graisse..

Charge excessive aux jambes en raison du mode de vie

Le besoin de marcher ou de se tenir debout à long terme augmente la charge totale sur la zone du talon. Un homme au mode de vie sédentaire qui a décidé d'augmenter considérablement l'activité motrice rencontrera une erreur physiologique. Ses manifestations sont des douleurs dans la voûte longitudinale du pied, des cors, des cors. Il est nécessaire d'augmenter progressivement la pression sur les jambes, en particulier pour les personnes ayant une fine couche de graisse sous-cutanée sur la surface plantaire.

Bursite du calcane

Il s'agit d'une inflammation d'une partie de l'articulation - le sac synovial. Il existe une bursite calcanéenne postérieure et la maladie d'Albert - l'achillobursite. Raisons potentielles:

  • L'utilisation de chaussures serrées frottant le talon, augmentant la charge sur celui-ci.
  • Diverses blessures affectant le ligament talo-fibulaire postérieur.
  • Le développement de croissances osseuses sur le bas de la jambe (déformation de Haglund). L'un des symptômes de la maladie est une augmentation visuelle de la taille du talon..
  • Pieds plats, pied bot.
  • Lupus érythémateux disséminé, polyarthrite rhumatoïde, autres maladies auto-immunes.

La douleur dans les deux types de perturbation est localisée derrière le talon, où sa partie saillante est connectée au tendon d'Achille.

Fasciite plantaire

C'est le résultat d'une lésion ou d'une inflammation du fascia plantaire, qui est responsable de la connexion du calcanéum avec le pied. Une fonction supplémentaire de la structure anatomique est la capacité de se déplacer complètement.

Les facteurs de risque de développement de la fasciite plantaire comprennent:

  1. Embonpoint, trouble métabolique, fond hormonal.
  2. La grossesse, au cours de laquelle une femme gagne activement des kilogrammes, modifie la nature habituelle de la démarche.
  1. Long séjour sur leurs pieds, caractéristique des travailleurs des professions correspondantes et des athlètes - athlètes, planchistes.

Le plus souvent, la maladie se manifeste après 40 ans, lorsque le corset musculaire s'affaiblit, une diminution de l'activité liée à l'âge se produit.

Arthrite, arthrose

Au stade initial, les processus inflammatoires dégénératifs se développent sans signes de douleur. Un changement dans l'état du tissu osseux est détecté lors d'un examen radiologique. L'arthrite à 2 et 3 degrés se manifeste par une douleur intense, surtout lors de la marche. Symptômes supplémentaires - gonflement des jambes, rougeur, augmentation significative de la taille de la cheville.

La déformation des pieds est inévitable. Par conséquent, une réduction de l'intensité des symptômes se produit immédiatement - avec un traitement médical, un cours de physiothérapie. Il est important de prévenir la perte de mobilité.

Calcaneus

C'est une verrue à la surface de la peau de la région calcanéenne. Il donne une sensation désagréable et une difficulté à marcher. Le spitz plantaire est une source de douleur, de brûlure, de démangeaisons. Les méthodes de traitement comprennent la chirurgie et la pharmacothérapie.

L'ostéoporose

Il se caractérise par des os cassants dus à une diminution de leur densité. Avec 2 ou plusieurs stades de la maladie, la zone à droite ou à gauche du ligament calcanéofibulaire est perturbante. La pathologie affecte les adultes à partir de 37 ans. Le principal facteur de la pathogenèse est la lixiviation des micronutriments du tissu osseux. Le développement du phénomène est facilité par:

  1. Maigre nourriture.
  2. Mauvaises habitudes.
  3. Ménopause précoce, menstruations tardives.
  4. Allaitement maternel à long terme.

Simultanément au syndrome douloureux, les phénomènes d'ostéoporose se retrouvent dans la scoliose, une diminution de la croissance corporelle. En outre, une violation peut être détectée avec une fusion anormalement longue des fractures. La thérapie est basée sur une alimentation appropriée, en prenant des médicaments qui stimulent la restauration osseuse..

Classification des maladies selon la nature de la douleur

La principale raison de la longue pathogenèse des maladies est une légère fusion des tissus osseux et tendineux pendant la période nocturne où le corps se rétablit. Le matin, les ligaments fusionnés du pied sont détruits en raison de l'augmentation spontanée de la pression statique, provoquant des douleurs de localisation différente.

Douleur au talon le matin

Les microtraumatismes de l'os du talon provoquent des douleurs dans les muscles de l'articulation de la cheville, entraînant une fasciite plantaire. Symptômes de la maladie - douleur intense le matin, en sortant du lit. Si pendant la journée, la condition se normalise et le soir, la douleur aiguë revient à nouveau - un diagnostic d'éperon calcanéen est supposé. C'est une croissance de calcium sur le pied par le bas. Un traitement rapide empêchera l'inconfort systématique subséquent.

Ça fait mal de marcher sur le talon

Le pincement du nerf sciatique se manifeste par des douleurs dans la cheville inférieure le matin. Cela est compréhensible, car la longueur de la fibre va de l'articulation de la hanche aux orteils.

Douleur au talon

Elle est causée par l'achillodynie, l'exostose calcanéenne. Chacune des maladies n'apparaît pas immédiatement. Dans le premier cas, le sac à talon est affecté. Après cela, l'articulation de la cheville fait mal au toucher. 9 patients sur 10 rapportent une gêne accrue même au repos.

La deuxième pathologie dans le tableau clinique est un analogue des éperons du talon. L'exostose est caractérisée par la formation de croissances. Les néoplasmes mûrissent derrière le calcanéum avec une pathogenèse parallèle de la bursite.

La douleur de la localisation considérée chez les adolescents se caractérise par une apophysite calcanéenne. Prévalence chez les garçons en parallèle sur les deux jambes. Il se manifeste après une longue course ou un exercice.

Douleur au milieu du talon (simultanément avec une douleur dans le dos)

Preuve d'achillobursite. Des douleurs de traction autour de l'os cuboïde sont transmises sur tout le plan du pied lorsque la charge est appliquée. Les symptômes comprennent un gonflement douloureux de l'arrière du pied. Il est conseillé d'effectuer un traitement avec un spécialiste expérimenté, en particulier avec une forme prolongée de pathologie.

Douleur, ainsi qu'un engourdissement ou des picotements dans différentes parties du pied

C'est une manifestation de varices sur le pied, de diverses formes de dommages ou d'atteinte aux fibres nerveuses:

  • Le syndrome de Falen est causé par une compression des nerfs derrière la cheville avec une douleur caractéristique de 30 secondes;
  • violation des voies neurales tibiales;
  • Le syndrome de Tinel s'accompagne d'une douleur lancinante du pied au genou.

De telles sensations peuvent indiquer la présence d'une tendinite du tendon d'Achille, d'une apophysite calcanéenne, d'une neuropathie sensorielle héréditaire.

Diagnostic des maladies à l'aide de méthodes instrumentales et de laboratoire

À la première étape de l'examen, un examen visuel est effectué et sonde la partie affectée du pied, interrogeant le patient. Ensuite, un équipement médical spécial est nécessaire pour déterminer les changements de talon. La troisième étape est un test sanguin de laboratoire (peut précéder le diagnostic matériel).

Diagnostic de la fasciite plantaire

Il s'agit d'un examen aux rayons X, d'une tomodensitométrie. Un examen préliminaire par un médecin vise à vérifier la sensibilité et le tonus des muscles de la cheville, les réflexes et la coordination des mouvements. L'IRM fournit le plus d'informations.

Diagnostic de l'éperon du talon

Toutes les croissances de calcium et les taches douloureuses sont facilement détectées par les tissus densifiés lors du rendez-vous initial avec un spécialiste. Il est presque impossible de les sentir, donc, avec les tendons enflammés, ils ne sont visibles que sur l'image radiologique. Le diagnostic est confirmé par les observations des ménages. Une douleur insupportable est notée après un changement de position corporelle, une raideur matinale dans l'articulation, une augmentation de l'inconfort lors de la marche.

Parmi les méthodes de diagnostic, le niveau approprié d'informativité est possédé par la radiographie et la recherche en laboratoire. Il est important pour le médecin d'exclure d'autres maladies du talon (syndrome de Reiter, spondylarthrite ankylosante).

Diagnostic de l'apophysite calcanéenne chez les adolescents

Un examen médical est de la plus haute importance. Toutes les hypothèses sont étayées par les résultats de méthodes complexes d'imagerie par rayonnement - IRM, échographie. Ensuite, le patient subit un diagnostic de laboratoire. L'examen aux rayons X dans ce cas est inutile.

Diagnostic de l'achillodynie

Les tissus mous, les muscles autour de l'os du talon à la jonction du tendon d'Achille sont examinés par échographie, IRM. Les mesures aux rayons X se caractérisent par une valeur diagnostique plus faible. À la discrétion du médecin, une ponction supplémentaire de la cavité synoviale peut être nécessaire, suivie d'une analyse d'un échantillon de matériau.

Diagnostic de l'achillobursite

Tout d'abord, le patient subit un examen radiologique, révélant les conséquences d'un traumatisme et d'une destruction osseuse par polyarthrite rhumatoïde. Ensuite, le médecin traitant prescrira un diagnostic de laboratoire. Un test sanguin peut détecter la goutte. La ponction et la prise du contenu de la poche tendineuse confirment ou réfutent la présence d'une bursite virale.

Diagnostic de compression nerveuse

La compression nerveuse peut être compliquée par le diabète sucré et les dommages au système nerveux central. Pour déterminer le diagnostic, une analyse de sang est effectuée pour le glucose. De plus, des techniques instrumentales sont utilisées:

  • IRM, échographie pour détecter l'inflammation, les tumeurs, les nerfs douloureux.
  • L'électroneuromyographie (ENMG) détermine la qualité de la perméabilité des signaux des fibres musculaires aux terminaisons nerveuses.
  • La radiographie détecte les croissances calciques, la déformation osseuse.

La compression nerveuse est également déterminée indépendamment. Accroupi sur le bord de la chaise et en mettant une charge modérée sur votre genou, vous pouvez ressentir la douleur au bas de la cheville. Cela confirme la présence de troubles neurologiques..

Quel médecin contacter

Un neurologue, traumatologue, orthopédiste aux techniques thérapeutiques combinées prescrira un traitement complet. Lors de la visite d'un établissement médical, il est préférable de passer par une première consultation avec un thérapeute. Il écrit une référence à des spécialistes des profils listés.

Traitement

Lors des premières manifestations de symptômes douloureux dans la région calcanéenne, il est préférable de ne pas reporter une visite chez le médecin. Si vous attendez la transition de la maladie vers une forme chronique, il ne sera pas possible de régénérer complètement le tissu osseux (par exemple, avec l'arthrite, l'arthrose). Mais pour restaurer le mouvement naturel est tout à fait possible. Des médecins de profils différents et uniquement par des efforts conjoints peuvent effectuer des diagnostics, identifier les vraies causes et prescrire un traitement compétent. La thérapie est effectuée dans plusieurs directions, prescrites:

  1. Un régime comprenant l'apport de vitamines (en particulier du groupe C), d'oligo-éléments, de minéraux. L'utilisation de jus naturels, de décoctions d'herbes, d'aliments protéinés, y compris ceux contenant des AGPI oméga-3, du calcium, est recommandée.
  2. Gels, onguents à effet analgésique, activant la restauration du tissu osseux, intégrité des tendons.
  3. Médicaments à usage oral et par injection (à des stades avancés de la maladie, des antibiotiques sont prescrits). L'objectif est d'anesthésier le patient et d'arrêter les processus inflammatoires.
  4. Cours de réadaptation physiologique utilisant des procédures de massage spécialisées et des exercices de gymnastique. Cette approche peut améliorer la circulation sanguine et l'absorption des nutriments dans les zones touchées..

Un point distinct mérite d'être noté: onde de choc, procédures laser, électrophorèse. Ces manipulations sont prescrites individuellement, en tenant compte du diagnostic et des caractéristiques du corps du patient..

La prévention

La prévention de la douleur à l'intérieur du talon repose sur la protection contre les dommages, le refus de l'activité physique, les soins quotidiens de la peau des pieds. Tout aussi important est le respect d'une bonne nutrition - l'exclusion des boissons alcoolisées et gazeuses, des aliments à faible valeur nutritive. Il est recommandé d'éviter au maximum les dommages aux pieds, les bosses fortes, les surcharges, les séjours prolongés sur les pieds. L'élimination précoce des premiers signaux de violations aidera à éviter les sensations désagréables à l'intérieur de la région calcanéenne, à empêcher leur rechute.