logo

Douleur articulaire

Si les articulations du pied font souvent mal et font mal en marchant ou au repos, ne remettez pas la visite au médecin et attendez que la situation soit résolue d'elle-même. Souvent, des douleurs articulaires dans les os du pied peuvent indiquer la survenue de pathologies dangereuses dans le corps qui nécessitent un traitement adéquat et en temps opportun. Sinon, les complications ne peuvent être évitées et le patient, même à un jeune âge, risque de devenir handicapé.

Pourquoi les articulations des pieds font mal: raisons

La douleur aiguë de la plante du pied ne se produit pas seule, mais est un symptôme du développement d'une maladie dans le corps qui affecte le fonctionnement du système musculo-squelettique.

Il est impossible de découvrir par vous-même, sans l'aide d'un médecin, quel type de cause provoque une douleur au pied droit ou gauche. Par conséquent, si une personne est très douloureuse à marcher pendant une longue période, les doigts enflent après l'effort et la sensation de brûlure dans le pied ne disparaît pas après le repos, vous devez consulter d'urgence un médecin, découvrir le diagnostic et commencer un traitement adéquat.

Arthrite du pied

Maladie chronique, dégénérative-dystrophique, dans laquelle les tissus mous sont d'abord affectés, puis la destruction affecte les os du pied. Le patient est gêné par des douleurs douloureuses dans la zone articulaire, le pied supérieur, où se trouve le talus, gonfle et fait également mal. Après la marche et l'effort physique, les symptômes s'aggravent, dans les cas avancés, l'articulation de la jambe est déformée, le patient ne peut plus se tenir normalement sur la semelle, la fonctionnalité du membre est très limitée.

Maladie de la goutte

C'est le nom de la pathologie qui se développe à la suite d'une violation dans le corps des processus métaboliques et de la formation de cristaux de sel d'acide urique dans les structures articulaires. Avec la progression de la maladie, lorsque les croissances salines ont augmenté de taille, les douleurs brûlantes à l'intérieur de l'articulation sont perturbantes, une inflammation se développe. Des excroissances se forment à la surface du pied, à cause desquelles il est déformé. Il est impossible de guérir complètement la goutte, mais il est possible d'éliminer les symptômes aigus avec un traitement adéquat.

Arthrose de la cheville

Il s'agit d'une maladie de nature dégénérative-dystrophique, provoquant une douleur dans les jambes, qui donne à la partie supérieure du membre - du pied à la cuisse. Tout d'abord, le tissu cartilagineux est détruit, puis les os de la voûte plantaire sont déformés et douloureux. Un gonflement des orteils apparaît, ce qui rend douloureux de marcher sur le membre pendant le mouvement. Au fil du temps, les structures du pied se déforment, le patient devient handicapé.

Pied plat

De tels troubles plantaires sont souvent diagnostiqués chez un enfant pendant la période de croissance active. La pathologie est due à la faiblesse des ligaments du pied et du tissu musculaire du membre, c'est pourquoi le pied des jambes droite et gauche est mal formé. En raison de la charge inégale, les têtes des métatarsiens sont déformées à l'intérieur du pied, une douleur aiguë commence à déranger, un gonflement se forme sur la jambe. La plante du pied est aplatie, l'os du pouce est déformé.

Éperons au talon

Une douleur aiguë au pied est souvent provoquée par une fasciite plantaire, dans laquelle la douleur est localisée près du talon. La pathologie survient en raison d'un effort physique excessif, d'une levée de poids, d'une progression des pieds plats, de blessures. Si le traitement n'est pas commencé en temps opportun, un long éperon au talon se développe derrière le pied, à cause duquel les pieds font mal pendant le mouvement, et les mouvements humains normaux sont limités.

Syndromes communs

Si un adulte ou un enfant a mal au pied et est enflé, alors qu'une déformation des membres est observée, il est possible que l'un des syndromes suivants se développe dans le corps:

  • "Pied de cheval." Avec cette pathologie, les articulations du pied sont déformées de sorte que la charge est concentrée d'un côté - le dos, le talon ou l'avant. Les causes de la maladie peuvent être congénitales et acquises. Si les articulations ne sont pas traitées, le patient sera complètement immobilisé..
  • "Arrêtez les diabétiques." Si le diabète n'est pas traité correctement et que la glycémie n'est pas surveillée, la circulation sanguine est perturbée dans les membres inférieurs, ce qui entraîne une inflammation de la peau du bas et du haut du pied, des formes gonflées, le patient se plaint de la sensation de rupture des os.
  • Pied de marche. Souvent, c'est une conséquence de la progression de la tendovaginite - inflammation des tendons et des ligaments. Avec ce syndrome, l'articulation de la cheville et la partie supérieure de la voûte plantaire font mal, les poches se rapprochent des phalanges. Vous pouvez vérifier la déformation et confirmer le diagnostic après radiographie.
Retour à la table des matières

Facteur traumatique

Non seulement les maladies articulaires sont les causes de la douleur au-dessus, en dessous ou au milieu du pied. La coupure et la douleur aiguë indiquent souvent une fracture, une luxation ou une contusion du membre inférieur. Si une telle blessure se produit, la douleur apparaît brutalement et instantanément. Un pied endommagé gonfle, il devient douloureux de se tenir dessus, avec des fractures, une faiblesse apparaît dans les genoux, la victime devient complètement immobilisée.

Autres violations

Des maladies rares des articulations du pied peuvent provoquer des douleurs aiguës et une mobilité réduite, par exemple, telles que:

  • Métatarsalgie. Ce défaut du pied survient souvent chez les personnes âgées et est associé à la destruction de la couche de graisse sur la semelle, ce qui provoque des douleurs et des malaises lors des mouvements.
  • Névrome de Morton. Il est principalement diagnostiqué dans la moitié féminine, qui préfère porter des chaussures à talons hauts inconfortables. En raison de la répartition inégale de la charge, une tumeur de nature bénigne se forme. Le pied fait le plus mal d'en haut, il gêne les brûlures, les engourdissements et les picotements des doigts.
  • Érythromélalgie. Une pathologie dans laquelle il existe un trouble de l'innervation des vaisseaux sanguins. Le patient s'inquiète des crises de douleur intense. Un facteur affectant son développement peut être la surchauffe des extrémités, un mode de vie sédentaire, l'hypertension, l'abus de drogues de certains groupes.
  • Myélose funiculaire. La principale raison en est un manque de vitamine B12. La pathologie est plus fréquente chez les personnes qui suivent constamment un régime et mangent mal. Et la maladie est également diagnostiquée chez les patients souffrant de pathologies du tractus gastro-intestinal. Avec la myélose funiculaire, les coupures, les douleurs insupportables localisées dans les pieds sont dérangeantes, tirant la jambe gauche ou la droite.
Retour à la table des matières

Comment est le diagnostic?

Si un homme ou une femme tombe malade et que les symptômes augmentent, vous devez consulter un médecin et subir une série de tests de diagnostic. Au stade initial du diagnostic, un examen externe, une palpation et des antécédents médicaux sont effectués. Une fois que le patient reçoit des instructions pour subir des études telles que:

  • radiographie;
  • KP ou IRM;
  • Échographie avec doppler;
  • test sanguin général et biochimique.
Retour à la table des matières

Quel traitement est prescrit?

Une fois que le médecin a établi ce qui cause une blessure au pied gauche ou au pied droit, il prescrira un schéma thérapeutique qui peut aider à soulager les symptômes désagréables et à soulager la maladie. Les AINS aideront à réduire l'inflammation et l'enflure:

Les comprimés analgésiques aideront à éliminer la douleur au pied:

Dans les troubles auto-immunes, les cytostatiques sont utilisés:

De plus, les glucocorticostéroïdes sont prescrits:

  • Prednisolone
  • Betamethasone.
Sous l'influence du courant, le médicament agit au niveau cellulaire.

À la maison, il est recommandé de faire des exercices thérapeutiques pour accélérer la récupération, cela vaut la peine de s'inscrire à un cours de massage manuel et de procédures physiothérapeutiques, par exemple, comme:

Que faire pour prévenir les complications?

Si une personne a un pied gravement malade et que la condition ne s'améliore pas après 2-3 jours, il est dangereux d'ignorer le problème et de se soigner. Seule la recherche d'une aide médicale en temps opportun améliore le pronostic pour une récupération réussie et aide à éviter les conséquences négatives..

Si la douleur dans la semelle est causée par diverses maladies du système musculo-squelettique, vous devez d'abord éliminer la cause profonde, après avoir arrêté le syndrome de la douleur lui-même. La plupart des pathologies ne sont pas complètement guéries, mais grâce à un mode de vie sain, il sera possible de prolonger la rémission pendant de nombreuses années. Pour ce faire, il est recommandé de faire régulièrement de l'exercice, de boire beaucoup de liquides, de bien manger, de traiter les maladies infectieuses et autres en temps opportun.

Le talon fait mal et ça fait mal de marcher

Des sensations désagréables au talon indiquent les conséquences d'une blessure ou la présence d'une maladie. La partie massive du pied est conçue pour supporter de lourdes charges et effectuer une fonction d'absorption des chocs pour la colonne vertébrale. Ceci est facilité par son anatomie et ses dépôts graisseux denses. La structure de la cheville contient de nombreuses terminaisons nerveuses, vaisseaux sanguins et tendons. La structure osseuse spongieuse augmente le risque de divers types de dommages. Leur résultat - le talon fait mal et ça fait mal de marcher à chaque pas.

Les causes

L'intensité et la localisation de la douleur dépendent directement de la cause de son apparition. Il existe des sources naturelles du problème et celles causées par des processus inflammatoires dans la zone du talon. Le premier groupe de facteurs est associé à l'activation d'une charge statique sur la semelle. Ensuite, la douleur apparaît rarement au repos. Le deuxième groupe de causes est dû à un trouble du système endocrinien ou à l'immunité. Cela crée une condition favorable à l'infection des tissus mous du pied par divers micro-organismes..

Chaussures peu pratiques

Lorsque les chaussures de tous les jours ne correspondent pas à la taille réelle du pied - serrées, étroites, écrasantes - des douleurs surviennent lors de la marche. Un symptôme désagréable est plus souvent observé chez les femmes en raison de la nécessité d'utiliser des talons.

Afin de ne pas surcharger la partie inférieure de la cheville et éviter son inflammation ultérieure, il est recommandé de respecter des règles simples:

  • Ne portez pas de chaussures longues à semelles plates ou à talons trop hauts (hauteur maximale - 7 cm).
  • Évitez les matériaux de mauvaise qualité qui peuvent serrer excessivement le pied, frotter la peau.
  • Évitez l'effacement excessif de la semelle, surtout avec les pieds plats.
  • Choisissez des chaussures avec soutien de la voûte plantaire, de préférence sur une base orthopédique.

Dans certains cas, il est possible d'obtenir un port confortable des chaussures à l'aide de semelles spéciales qui fixent le pied dans une position optimale.

Surpoids

Le surpoids augmente considérablement la pression sur les jambes. L'articulation de la cheville est particulièrement affectée. Il est nécessaire de soulager la situation avec une bonne nutrition, une activité physique et un massage systématique des pieds. Le régime devrait comprendre des aliments contenant des protéines, des vitamines et des oligo-éléments. Vous devriez dépenser plus de calories par jour que vous n'en consommez. Les courses du matin, la natation, le cyclisme, la forme physique, l'athlétisme contribuent à améliorer le métabolisme et à brûler l'excès de graisse..

Charge excessive aux jambes en raison du mode de vie

Le besoin de marcher ou de se tenir debout à long terme augmente la charge totale sur la zone du talon. Un homme au mode de vie sédentaire qui a décidé d'augmenter considérablement l'activité motrice rencontrera une erreur physiologique. Ses manifestations sont des douleurs dans la voûte longitudinale du pied, des cors, des cors. Il est nécessaire d'augmenter progressivement la pression sur les jambes, en particulier pour les personnes ayant une fine couche de graisse sous-cutanée sur la surface plantaire.

Bursite du calcane

Il s'agit d'une inflammation d'une partie de l'articulation - le sac synovial. Il existe une bursite calcanéenne postérieure et la maladie d'Albert - l'achillobursite. Raisons potentielles:

  • L'utilisation de chaussures serrées frottant le talon, augmentant la charge sur celui-ci.
  • Diverses blessures affectant le ligament talo-fibulaire postérieur.
  • Le développement de croissances osseuses sur le bas de la jambe (déformation de Haglund). L'un des symptômes de la maladie est une augmentation visuelle de la taille du talon..
  • Pieds plats, pied bot.
  • Lupus érythémateux disséminé, polyarthrite rhumatoïde, autres maladies auto-immunes.

La douleur dans les deux types de perturbation est localisée derrière le talon, où sa partie saillante est connectée au tendon d'Achille.

Fasciite plantaire

C'est le résultat d'une lésion ou d'une inflammation du fascia plantaire, qui est responsable de la connexion du calcanéum avec le pied. Une fonction supplémentaire de la structure anatomique est la capacité de se déplacer complètement.

Les facteurs de risque de développement de la fasciite plantaire comprennent:

  1. Embonpoint, trouble métabolique, fond hormonal.
  2. La grossesse, au cours de laquelle une femme gagne activement des kilogrammes, modifie la nature habituelle de la démarche.
  1. Long séjour sur leurs pieds, caractéristique des travailleurs des professions correspondantes et des athlètes - athlètes, planchistes.

Le plus souvent, la maladie se manifeste après 40 ans, lorsque le corset musculaire s'affaiblit, une diminution de l'activité liée à l'âge se produit.

Arthrite, arthrose

Au stade initial, les processus inflammatoires dégénératifs se développent sans signes de douleur. Un changement dans l'état du tissu osseux est détecté lors d'un examen radiologique. L'arthrite à 2 et 3 degrés se manifeste par une douleur intense, surtout lors de la marche. Symptômes supplémentaires - gonflement des jambes, rougeur, augmentation significative de la taille de la cheville.

La déformation des pieds est inévitable. Par conséquent, une réduction de l'intensité des symptômes se produit immédiatement - avec un traitement médical, un cours de physiothérapie. Il est important de prévenir la perte de mobilité.

Calcaneus

C'est une verrue à la surface de la peau de la région calcanéenne. Il donne une sensation désagréable et une difficulté à marcher. Le spitz plantaire est une source de douleur, de brûlure, de démangeaisons. Les méthodes de traitement comprennent la chirurgie et la pharmacothérapie.

L'ostéoporose

Il se caractérise par des os cassants dus à une diminution de leur densité. Avec 2 ou plusieurs stades de la maladie, la zone à droite ou à gauche du ligament calcanéofibulaire est perturbante. La pathologie affecte les adultes à partir de 37 ans. Le principal facteur de la pathogenèse est la lixiviation des micronutriments du tissu osseux. Le développement du phénomène est facilité par:

  1. Maigre nourriture.
  2. Mauvaises habitudes.
  3. Ménopause précoce, menstruations tardives.
  4. Allaitement maternel à long terme.

Simultanément au syndrome douloureux, les phénomènes d'ostéoporose se retrouvent dans la scoliose, une diminution de la croissance corporelle. En outre, une violation peut être détectée avec une fusion anormalement longue des fractures. La thérapie est basée sur une alimentation appropriée, en prenant des médicaments qui stimulent la restauration osseuse..

Classification des maladies selon la nature de la douleur

La principale raison de la longue pathogenèse des maladies est une légère fusion des tissus osseux et tendineux pendant la période nocturne où le corps se rétablit. Le matin, les ligaments fusionnés du pied sont détruits en raison de l'augmentation spontanée de la pression statique, provoquant des douleurs de localisation différente.

Douleur au talon le matin

Les microtraumatismes de l'os du talon provoquent des douleurs dans les muscles de l'articulation de la cheville, entraînant une fasciite plantaire. Symptômes de la maladie - douleur intense le matin, en sortant du lit. Si pendant la journée, la condition se normalise et le soir, la douleur aiguë revient à nouveau - un diagnostic d'éperon calcanéen est supposé. C'est une croissance de calcium sur le pied par le bas. Un traitement rapide empêchera l'inconfort systématique subséquent.

Ça fait mal de marcher sur le talon

Le pincement du nerf sciatique se manifeste par des douleurs dans la cheville inférieure le matin. Cela est compréhensible, car la longueur de la fibre va de l'articulation de la hanche aux orteils.

Douleur au talon

Elle est causée par l'achillodynie, l'exostose calcanéenne. Chacune des maladies n'apparaît pas immédiatement. Dans le premier cas, le sac à talon est affecté. Après cela, l'articulation de la cheville fait mal au toucher. 9 patients sur 10 rapportent une gêne accrue même au repos.

La deuxième pathologie dans le tableau clinique est un analogue des éperons du talon. L'exostose est caractérisée par la formation de croissances. Les néoplasmes mûrissent derrière le calcanéum avec une pathogenèse parallèle de la bursite.

La douleur de la localisation considérée chez les adolescents se caractérise par une apophysite calcanéenne. Prévalence chez les garçons en parallèle sur les deux jambes. Il se manifeste après une longue course ou un exercice.

Douleur au milieu du talon (simultanément avec une douleur dans le dos)

Preuve d'achillobursite. Des douleurs de traction autour de l'os cuboïde sont transmises sur tout le plan du pied lorsque la charge est appliquée. Les symptômes comprennent un gonflement douloureux de l'arrière du pied. Il est conseillé d'effectuer un traitement avec un spécialiste expérimenté, en particulier avec une forme prolongée de pathologie.

Douleur, ainsi qu'un engourdissement ou des picotements dans différentes parties du pied

C'est une manifestation de varices sur le pied, de diverses formes de dommages ou d'atteinte aux fibres nerveuses:

  • Le syndrome de Falen est causé par une compression des nerfs derrière la cheville avec une douleur caractéristique de 30 secondes;
  • violation des voies neurales tibiales;
  • Le syndrome de Tinel s'accompagne d'une douleur lancinante du pied au genou.

De telles sensations peuvent indiquer la présence d'une tendinite du tendon d'Achille, d'une apophysite calcanéenne, d'une neuropathie sensorielle héréditaire.

Diagnostic des maladies à l'aide de méthodes instrumentales et de laboratoire

À la première étape de l'examen, un examen visuel est effectué et sonde la partie affectée du pied, interrogeant le patient. Ensuite, un équipement médical spécial est nécessaire pour déterminer les changements de talon. La troisième étape est un test sanguin de laboratoire (peut précéder le diagnostic matériel).

Diagnostic de la fasciite plantaire

Il s'agit d'un examen aux rayons X, d'une tomodensitométrie. Un examen préliminaire par un médecin vise à vérifier la sensibilité et le tonus des muscles de la cheville, les réflexes et la coordination des mouvements. L'IRM fournit le plus d'informations.

Diagnostic de l'éperon du talon

Toutes les croissances de calcium et les taches douloureuses sont facilement détectées par les tissus densifiés lors du rendez-vous initial avec un spécialiste. Il est presque impossible de les sentir, donc, avec les tendons enflammés, ils ne sont visibles que sur l'image radiologique. Le diagnostic est confirmé par les observations des ménages. Une douleur insupportable est notée après un changement de position corporelle, une raideur matinale dans l'articulation, une augmentation de l'inconfort lors de la marche.

Parmi les méthodes de diagnostic, le niveau approprié d'informativité est possédé par la radiographie et la recherche en laboratoire. Il est important pour le médecin d'exclure d'autres maladies du talon (syndrome de Reiter, spondylarthrite ankylosante).

Diagnostic de l'apophysite calcanéenne chez les adolescents

Un examen médical est de la plus haute importance. Toutes les hypothèses sont étayées par les résultats de méthodes complexes d'imagerie par rayonnement - IRM, échographie. Ensuite, le patient subit un diagnostic de laboratoire. L'examen aux rayons X dans ce cas est inutile.

Diagnostic de l'achillodynie

Les tissus mous, les muscles autour de l'os du talon à la jonction du tendon d'Achille sont examinés par échographie, IRM. Les mesures aux rayons X se caractérisent par une valeur diagnostique plus faible. À la discrétion du médecin, une ponction supplémentaire de la cavité synoviale peut être nécessaire, suivie d'une analyse d'un échantillon de matériau.

Diagnostic de l'achillobursite

Tout d'abord, le patient subit un examen radiologique, révélant les conséquences d'un traumatisme et d'une destruction osseuse par polyarthrite rhumatoïde. Ensuite, le médecin traitant prescrira un diagnostic de laboratoire. Un test sanguin peut détecter la goutte. La ponction et la prise du contenu de la poche tendineuse confirment ou réfutent la présence d'une bursite virale.

Diagnostic de compression nerveuse

La compression nerveuse peut être compliquée par le diabète sucré et les dommages au système nerveux central. Pour déterminer le diagnostic, une analyse de sang est effectuée pour le glucose. De plus, des techniques instrumentales sont utilisées:

  • IRM, échographie pour détecter l'inflammation, les tumeurs, les nerfs douloureux.
  • L'électroneuromyographie (ENMG) détermine la qualité de la perméabilité des signaux des fibres musculaires aux terminaisons nerveuses.
  • La radiographie détecte les croissances calciques, la déformation osseuse.

La compression nerveuse est également déterminée indépendamment. Accroupi sur le bord de la chaise et en mettant une charge modérée sur votre genou, vous pouvez ressentir la douleur au bas de la cheville. Cela confirme la présence de troubles neurologiques..

Quel médecin contacter

Un neurologue, traumatologue, orthopédiste aux techniques thérapeutiques combinées prescrira un traitement complet. Lors de la visite d'un établissement médical, il est préférable de passer par une première consultation avec un thérapeute. Il écrit une référence à des spécialistes des profils listés.

Traitement

Lors des premières manifestations de symptômes douloureux dans la région calcanéenne, il est préférable de ne pas reporter une visite chez le médecin. Si vous attendez la transition de la maladie vers une forme chronique, il ne sera pas possible de régénérer complètement le tissu osseux (par exemple, avec l'arthrite, l'arthrose). Mais pour restaurer le mouvement naturel est tout à fait possible. Des médecins de profils différents et uniquement par des efforts conjoints peuvent effectuer des diagnostics, identifier les vraies causes et prescrire un traitement compétent. La thérapie est effectuée dans plusieurs directions, prescrites:

  1. Un régime comprenant l'apport de vitamines (en particulier du groupe C), d'oligo-éléments, de minéraux. L'utilisation de jus naturels, de décoctions d'herbes, d'aliments protéinés, y compris ceux contenant des AGPI oméga-3, du calcium, est recommandée.
  2. Gels, onguents à effet analgésique, activant la restauration du tissu osseux, intégrité des tendons.
  3. Médicaments à usage oral et par injection (à des stades avancés de la maladie, des antibiotiques sont prescrits). L'objectif est d'anesthésier le patient et d'arrêter les processus inflammatoires.
  4. Cours de réadaptation physiologique utilisant des procédures de massage spécialisées et des exercices de gymnastique. Cette approche peut améliorer la circulation sanguine et l'absorption des nutriments dans les zones touchées..

Un point distinct mérite d'être noté: onde de choc, procédures laser, électrophorèse. Ces manipulations sont prescrites individuellement, en tenant compte du diagnostic et des caractéristiques du corps du patient..

La prévention

La prévention de la douleur à l'intérieur du talon repose sur la protection contre les dommages, le refus de l'activité physique, les soins quotidiens de la peau des pieds. Tout aussi important est le respect d'une bonne nutrition - l'exclusion des boissons alcoolisées et gazeuses, des aliments à faible valeur nutritive. Il est recommandé d'éviter au maximum les dommages aux pieds, les bosses fortes, les surcharges, les séjours prolongés sur les pieds. L'élimination précoce des premiers signaux de violations aidera à éviter les sensations désagréables à l'intérieur de la région calcanéenne, à empêcher leur rechute.

Que faire et comment traiter si les pieds font mal


Une douleur au pied, au talon, à la voûte plantaire, aux orteils peut survenir après une marche prolongée ou une course dans des chaussures inconfortables. Si, au repos, la douleur disparaît rapidement, alors il n'y a pas lieu de s'inquiéter. Mais une douleur constante est sans aucun doute un signe de pathologie. Seul un médecin - orthopédiste, chirurgien, neurologue ou phlébologue - après l'examen sera en mesure d'identifier la cause, de déterminer la maladie et de répondre aux questions: que faire lorsque les pieds sont endoloris et comment traiter.

Pourquoi mes pieds me font-ils mal?

Les causes des douleurs aux pieds sont nombreuses. Le pied remplit un certain nombre de fonctions importantes qui assurent la position verticale du corps humain en position debout et en marchant: équilibrage, ressort, secousses, réflexogène. Dans le diagnostic de la maladie, la nature de la douleur et sa localisation jouent un rôle important. Le syndrome douloureux peut couvrir tout le pied ou une partie distincte de celui-ci.

L'inconfort dans la plante des pieds peut être diffus, lorsqu'une douleur renversée est ressentie dans tout le pied. Et il peut y avoir une douleur locale, lorsqu'une personne indique spécifiquement l'endroit où la douleur survient.

La douleur au pied lors de la marche peut être associée à des pathologies du système musculo-squelettique, des maladies des systèmes nerveux ou vasculaire.

Les causes les plus courantes de douleurs aux jambes sont:

  1. caractéristiques structurelles du pied (héréditaire ou acquise);
  2. fasciite plantaire;
  3. arthrose des articulations du pied;
  4. arthrite de diverses étilogies (infectieuse, goutteuse, rhumatoïde);
  5. maladie vasculaire;
  6. Névrome de Morton;
  7. blessures traumatiques.

Quand consulter un médecin

Appelez immédiatement une ambulance si:

  • la douleur aiguë ne permet pas de marcher sur la jambe;
  • Il y a des signes évidents de blessure au pied - une plaie profonde, des saignements graves, des fragments osseux saillants.

Contactez votre chirurgien traumatologue dès que possible si:

  1. Des signes d'inflammation se développent. En plus de la douleur au pied, il y a un gonflement et une rougeur, locale, puis une augmentation générale de la température.
  2. Le pied est enflé, la peau est pâle et froide au toucher..
  3. Les deux membres inférieurs sont œdémateux, alors qu'il y a des problèmes respiratoires.
  4. Il y a de fortes douleurs dans les muscles du mollet et les pieds après une position assise prolongée - pendant un vol aérien ou en se déplaçant dans des véhicules.
  5. Symptômes douloureux aigus qui se développent dans les jambes des jambes sans raison.

Ne tardez pas à consulter un médecin pendant longtemps si:

  • les pieds font souvent mal pendant ou après la marche;
  • perturbé par un œdème constant des membres inférieurs;
  • la douleur à la plante des pieds, initialement invisible, s'intensifie pendant plusieurs jours d'affilée;
  • des hématomes sont apparus sur les jambes, des veines gonflées, un toucher qui provoque des douleurs.

Causes probables de la douleur au pied

Caractéristiques de la structure anatomique du pied

Les caractéristiques individuelles de la structure anatomique du pied sont une cause fréquente de métatarsalgie - douleur sous la tête des os métatarsiens centraux sur la surface plantaire du pied. Les sensations désagréables s'intensifient lors de la marche, surtout dans la phase de répulsion du pied de la surface.

Il s'agit d'une augmentation anormale de la hauteur de la voûte plantaire du pied. Se produit après des blessures, avec certaines maladies du système neuromusculaire, peut être héréditaire.

Un pied avec une voûte haute dégage une pression accrue à l'avant en raison de l'encombrement réduit. Cela entraîne une augmentation de l'angle d'inclinaison des os métatarsiens et une sur-extension des phalanges des doigts, des douleurs au pied et de la fatigue lors de la marche.

En l'absence de traitement, des déformations en forme de crochet des doigts, une arthrose des articulations interphalangiennes, des cors plantaires non cicatrisants et des cors non cicatrisants se développent. Inadéquation de la longueur des premier et deuxième os métatarsiens.

Souvent, chez les personnes souffrant de douleur à l'avant du pied, le deuxième métatarsien est plus long que le premier. À cet égard, le deuxième orteil plus long et saillant, ainsi que la zone sous l'articulation métatarso-phalangienne correspondante, ont une charge accrue par rapport aux autres segments du pied.

À partir d'une pression constante accrue sur cette partie du pied, une couche cornée rigide se forme - hyperkératose, caractérisée par un grossissement, une peau sèche, une callosité, des fissures douloureuses et saignantes.

Par exemple, chez les danseurs de ballet, les cas d'hyperkératose et de douleur à l'avant du pied sont plus souvent observés chez ceux dont le second métatarsien est plus long que le premier que ceux qui l'ont égal ou plus court que le premier métatarsien.

Hypermobilité du premier rayon du pied.

C'est l'un des facteurs provoquant, lors de la course ou de la marche, une déflexion excessive du pied vers l'intérieur (pronation) dans la phase de sa répulsion du support. Cela entraîne une redistribution de la charge, une augmentation de la pression sur les articulations de la partie médiane du pied et, par conséquent, l'apparition de cors dans cette zone.

L'hypermobilité du premier rayon est l'une des principales causes de douleur à la surface du pied sous la tête des métatarsiens centraux.

Pied plat

C'est l'une des causes les plus courantes de douleur aux pieds. Elle survient en raison de la faiblesse des muscles de la jambe et du pied, de l'appareil ligamentaire, des os. Parmi les facteurs à l'origine des pieds plats, on peut citer:

  1. prédisposition héréditaire;
  2. surcharge des pieds liée à la nature du travail;
  3. diminution de la force musculaire due à l'absence d'effort physique régulier ou de vieillissement physiologique;
  4. gain de poids;
  5. marcher dans des chaussures serrées et inconfortables.

Avec les pieds plats, l'arche du pied est omise, ce qui entraîne son aplatissement et la perte de la fonction d'amortissement. Cela provoque une douleur douloureuse dans les pieds, qui se fait sentir non seulement lors de la marche ou de l'activité physique, mais aussi au repos.

Un pied sain aide une personne à maintenir l'équilibre et adoucit les mouvements du corps lors de la marche.

En raison des pieds plats, des changements dégénératifs des articulations du pied se produisent, ce qui contribue au développement de l'arthrose chez eux.

Il y a souvent une déformation en valgus du pied - un os saillant de l'articulation métatarso-phalangienne du gros orteil est formé, les orteils moyens acquièrent une forme de marteau.

Un pied pathologiquement altéré, incapable de fonctionner correctement, augmente le poids et les charges de choc sur le genou, la cheville, les articulations de la hanche et la colonne vertébrale. Cela contribue à leur usure rapide et, par conséquent, au développement de l'arthrose des articulations, de la courbure de la colonne vertébrale, de l'ostéochondrose, de l'apparition de hernies vertébrales, de la spondylarthrose.

Fasciite plantaire et éperon du talon

La fasciite plantaire (plantaire) s'accompagne d'une sensation de douleur au talon ou à l'intérieur du pied. Il se développe dans le contexte de changements inflammatoires et dégénératifs du fascia plantaire (plantaire).

Une douleur aiguë survient le matin au moment de la première charge sur le pied, lorsqu'une personne essaie de sortir du lit. Pendant la journée, la douleur disparaît.

La fasciite plantaire se développe à la suite de fréquentes micro-déchirures (étirements) de l'aponévrose plantaire du pied, attachées aux têtes des métatarsiens et du calcanéum.

L'aponévrose plantaire soutient l'arc longitudinal du pied, prenant sur lui-même lorsque la personne est debout, la pression représente près de la moitié du poids de son corps. Ils augmentent le risque de microtraumatisation et d'inflammation chronique avec des chaussures inconfortables, une prise de poids rapide, une activité physique (longue marche, course à pied).

Si la fasciite plantaire n'est pas traitée, la douleur au pied peut persister en moyenne de 6 à 18 mois. Ensuite, la douleur s'affaiblit ou s'arrête complètement, mais revient rapidement, augmentant le risque de complications graves.

La plus grande charge sur le tissu du fascia plantaire se produit au niveau du site de fixation au tubercule calcanéen. À cet égard, en tant que réaction compensatoire du corps, des ostéophytes se forment à la surface du calcanéum. Ces excroissances osseuses aiguës sont appelées «éperons du talon». Les ostéophytes blessent les tissus mous et provoquent une douleur intense à l'arrière du pied et du talon.

Névrome de Morton

Le névrome de Morton est un épaississement local bénin du nerf interdigité plantaire du pied, provoqué par la prolifération des tissus fibreux au niveau des têtes des métatarsiens.

Un névrome se forme dans la région du troisième espace intertarsien entre les bases des 3e et 4e orteils.

Les lésions nerveuses unilatérales sont plus fréquentes, mais bilatérales sont extrêmement rares..

Le névrome de Morton est diagnostiqué principalement chez les femmes. Parmi les principales raisons, on appelle une charge excessive sur l'avant-pied en raison de l'utilisation de trop serré, serrant les orteils de la chaussure, longue marche, course ou travail en position debout.

Les patients décrivent également la sensibilité de la surface du pied, comme lors de la marche sur des galets, une sensation de picotement, de brûlure, d'engourdissement des deux côtés de l'espace tarsien.

La douleur peut disparaître. Ensuite, provoquées par le port de semelles fines et serrées ou de talons hauts qui provoquent une compression du nerf, elles réapparaissent.

Arthrite

Le processus inflammatoire (arthrite) dans les articulations du pied peut être indépendant ou se développer dans le contexte de maladies infectieuses, métaboliques et auto-immunes concomitantes.

Polyarthrite rhumatoïde

Une maladie dont l'étiologie est inconnue de façon fiable. Néanmoins, il est connu que dans ce cas, des changements inflammatoires et destructeurs se développent en raison de dommages aux membranes synoviales des articulations périphériques formées par les complexes immuns du corps.

Les symptômes spécifiques de la polyarthrite rhumatoïde comprennent:

  • inflammation symétrique des petites articulations des mains et des pieds;
  • douleur accrue dans les articulations pendant le mouvement ou pendant la marche;
  • myalgie possible, fièvre;
  • raideur matinale, douleur aux pieds, aux orteils et aux mains, diminuant progressivement le soir;
  • démarche boiteuse caractéristique;
  • formation de nodules rhumatoïdes.

Les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde sont sujets à la formation de grandes cavités étirées dans les tissus internes de la partie plantaire du pied couvrant les articulations métatarsophalangiennes et des nœuds fibrinoïdes solides bombés sur les protubérances osseuses.

Des cavités (bourse) se forment aux pieds des deux jambes. Ces formations des tissus mous sont sujettes à l'accumulation de liquide, à un gonflement, qui provoque une douleur et une sensation de brûlure au début. En même temps, les patients décrivent leurs sensations en marchant sur des charbons ardents. La surface du pied au-dessus de la bourse peut être recouverte de cors fins.

Les nœuds sont des formations de tissu conjonctif arrondies et denses d'un diamètre de plusieurs millimètres à 1,5-2 cm, indolores. Se produisent dans des endroits de traumatisme constant, par exemple, à l'arrière du talon ou sur les articulations des doigts.

Les nœuds et les cavités rhumatoïdes peuvent être endommagés par une exposition physique. Leur destruction, causée par un amincissement de la peau, est facilitée par les médicaments pris dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. L'ajout d'une infection secondaire dans un contexte d'immunité affaiblie contribue à l'apparition de foyers d'inflammation et de douleur dans la plante des pieds.

Arthrite goutteuse

Avec l'arthrite goutteuse, le processus inflammatoire est initié par le dépôt de cristaux d'urate dans la cavité articulaire. Les facteurs qui provoquent des changements pathologiques dans les articulations du pied sont la vieillesse, le surpoids, les charges lourdes, l'hypothermie générale et locale, le tabagisme, l'immunodéficience, le diabète sucré, l'abus d'alcool.

Lorsque le niveau d'acide urique dans le sang augmente, des sels d'acide urique se déposent dans les tissus mous périphériques, formant des nœuds goutteux. Le plus souvent, la goutte a tendance à affecter la membrane synoviale de la première articulation du pouce. Cependant, des nœuds peuvent se former à n'importe quel endroit, par exemple dans le lit de l'ongle ou d'autres articulations.

Habituellement, une personne se réveille au milieu de la nuit à cause d'une douleur intense au pied - les dépôts de cristaux provoquent une inflammation aiguë. Les tissus mous sont nettement gonflés et brillants, très rouges et chauds, sensibles au toucher. Progressivement, sur plusieurs jours, les symptômes diminuent. La peau peut se décoller.

La peau au-dessus du nœud peut se perforer, révélant des amas locaux de cristaux blancs brillants d'urate.

Cette condition peut également provoquer l'apparition de douleurs dans la zone des pieds. Le plus souvent, les lésions nerveuses se produisent dans le contexte de l'arthrite, de la circulation sanguine altérée et des changements dans la forme des métatarsiens. Cette condition peut également provoquer une bursite et des changements liés à l'âge dans le corps, qui se caractérisent par une diminution de la fonction d'amortissement de la couche de graisse dans la région de la tête des métatarsiens.

L'ostéoporose

L'ostéoporose est un changement de densité osseuse qui se produit en raison de troubles métaboliques. En règle générale, une personne éprouve des douleurs diffuses - c'est-à-dire qu'elles peuvent apparaître dans différents os du squelette, y compris les membres inférieurs.

La douleur dans l'ostéoporose est constante, s'intensifie même avec une légère pression sur le pied et un effort physique minimal.

Pathologie vasculaire

Varices des membres inférieurs - une maladie causée par:

  1. faiblesse de la choroïde, lorsque la couche musculaire de la paroi vasculaire ne peut pas faire remonter le sang;
  2. insuffisance valvulaire veineuse, exprimée par l'incapacité à inhiber le mouvement du sang veineux vers le bas.

Ces facteurs entraînent une altération de la circulation sanguine dans les vaisseaux des membres inférieurs, un amincissement supplémentaire des parois vasculaires et un affaiblissement des valves veineuses. Sous l'augmentation de la pression artérielle, les veines superficielles s'allongent progressivement, se dilatent et deviennent sinueuses et tendres..

Aux stades initiaux, une insuffisance vasculaire se manifeste:

  • jambes fatiguées rapides;
  • une sensation de lourdeur, de plénitude dans les pieds et les chevilles;
  • léger gonflement des tissus mous, généralement dans les pieds, les chevilles et le bas des jambes;
  • l'apparition de réseaux vasculaires et d'astérisques;
  • ballonnement des veines saphènes, formation de nœuds veineux;
  • crampes nocturnes.

À l'avenir, un œdème apparaissant régulièrement le soir et disparaissant le matin s'ajoute aux symptômes énumérés. Tout d'abord, un gonflement est observé dans les chevilles et l'arrière du pied, puis se propage au bas de la jambe. Leur comportement indique une insuffisance veineuse chronique déjà développée.

Avec la progression de la maladie, des douleurs apparaissent lors de la marche et au repos, des crampes dans les muscles du mollet, des ulcères trophiques, une thrombophlébite. Le syndrome douloureux s'intensifie, il y a une sensation de "chair de poule rampante" et un engourdissement dans les pieds. La peau devient pâle, cyanosée ou marbrée, une hémorragie sous-cutanée se produit.

La douleur dans la plante des pieds manifeste des maladies vasculaires telles que l'athérosclérose, l'endartérite oblitérante, la maladie de Raynaud et d'autres associées à des troubles circulatoires. Les vaisseaux des membres inférieurs sont atteints de vascularite et de diabète. Toutes ces maladies nécessitent une thérapie complexe sous la direction d'un spécialiste expérimenté.

Érythromélalgie

L'érythromélalgie ou maladie de Mitchell est une maladie végétative-vasculaire rare
névrose accompagnée d'une douleur intense.

  1. chez les enfants et les adolescents, une forme héréditaire;
  2. chez les personnes d'âge moyen - une forme secondaire qui se développe avec la myopathie, la sclérose en plaques, certaines maladies de la colonne vertébrale, dans le contexte de l'hypertension, des troubles métaboliques, des intoxications chroniques ou des blessures.

La maladie a des syndromes sévères de troubles circulatoires et de phénomènes dystrophiques.

Le syndrome de Mitchell se caractérise par une expansion paroxystique des petits vaisseaux des extrémités, accompagnée d'une douleur intense, d'une hyperémie et d'un gonflement de la peau des pieds.

Souvent, lors de l'examen d'un patient, des troubles trophiques sont également détectés - ulcères, hyperkératose, fissures.

La durée des crises va de quelques minutes à plusieurs jours. La cause peut être le stress, l'effort physique, l'insomnie, l'utilisation de boissons alcoolisées ou contenant de la caféine, une surchauffe ou une compression des pieds avec des chaussures serrées.

L'intensité de la douleur diminue avec une position légèrement surélevée du membre et avec son refroidissement. Pour les patients atteints d'érythromélalgie, le soulagement de la douleur est typique en abaissant les pieds affectés dans l'eau froide.

L'évolution de la maladie de Mitchell est chronique, récurrente, avec progression. Cependant, le pronostic pour la vie sous forme secondaire est favorable, mais dépend en grande partie du traitement de la maladie sous-jacente.

Diagnostic de la douleur au pied

Pour un diagnostic et un traitement de la douleur au pied, un médecin doit recueillir une anamnèse et mener une série d'études.

Tout d'abord, le spécialiste examinera et palpera la zone douloureuse, notant la présence d'un gonflement, d'une inflammation, d'hématomes, de changements locaux de couleur ou de sensibilité cutanée.

À l'aide d'images radiographiques, la déformation des articulations métatarsophalangiennes et interphalangiennes des orteils du pied, la structure des os, les angles entre les segments articulés, le degré de changements dégénératifs-dystrophiques sont révélés.

Avec l'IRM, vous pouvez établir le rapport des os aux tendons musculaires, déterminer l'état des ligaments du pied et du fascia plantaire, l'épaisseur de la graisse sous-cutanée du pied.

L'échographie des artères et des veines des membres inférieurs détermine la maladie vasculaire, ainsi que l'état du fascia plantaire.

Avec la pédographie, vous pouvez déterminer le modèle de répartition de la charge dans le pied, identifier les zones les plus chargées et déterminer le degré de leur surcharge.

Dans les tests sanguins de laboratoire pour le diagnostic de la polyarthrite rhumatoïde sont déterminés: ESR, concentration de protéine C-réactive, facteur rhumatismal; pour le diagnostic de la goutte - niveaux d'acide urique.

Comment traiter si les pieds font mal

Avec la douleur chronique au pied, il ne suffit pas d'arrêter le syndrome douloureux - il est nécessaire d'éliminer ses véritables causes. Sinon, la maladie sous-jacente progressera, ce qui entraînera des changements structurels irréversibles du pied, une altération de la biomécanique de la marche, une boiterie.

Le concept de base dans le traitement et la rééducation est la correction des troubles biomécaniques qui conduisent à une surcharge fonctionnelle des pieds, la restauration de la forme anatomiquement correcte du pied et l'augmentation de sa résistance aux contraintes en mouvement et en position debout.

Traitement alternatif pour la douleur au pied

À la maison, pour éliminer la douleur, vous pouvez utiliser des méthodes alternatives pour soulager la douleur au pied. Le traitement par infusions et décoctions ne soulagera pas la cause de la pathologie, mais atténuera les symptômes désagréables.

  • Bains de pieds relaxants.
    Vous pouvez les cuisiner sur la base d'une décoction de feuilles de tilleul, de menthe, d'ortie et de plantain, prises en proportions égales. Après la cuisson, le bouillon est versé dans une bassine d'eau, où les pieds sont conservés pendant environ 15 minutes.
  • Compresses de pommes de terre.
    Les tubercules de pomme de terre crue sont frottés sur une râpe fine, appliquée sur de la gaze, enveloppée dans un endroit douloureux, enveloppée d'une écharpe chaude sur le dessus. Ils font de telles compresses tous les deux jours. Les pommes de terre bouillies dans une pelure sont pilées et appliquées, enveloppées sur le dessus avec de la cellophane et un chiffon chaud.

  • Massage à l'huile de sapin.
    Obtenez de l'huile de sapin à la pharmacie et utilisez-la pour le massage des pieds. Pétrir vos pieds et vos orteils en frottant l'huile de sapin sur votre peau. Mettez ensuite des chaussettes chaudes. Cette façon de soulager la douleur dans la plante des pieds convient aux enfants et aux adultes, ainsi qu'aux femmes enceintes.
  • De plus, pendant les périodes d'exacerbation de la douleur, il est recommandé de réduire l'activité physique et d'être plus horizontal, afin que les jambes et les muscles se «détendent». Vous devez également refuser de porter des chaussures à talons hauts.

    En cas de douleur aux pieds, la nutrition du patient est importante. Les fruits et légumes crus, ainsi que les aliments riches en oligo-éléments et vitamines devraient prédominer dans son alimentation. Vous pouvez commencer à prendre des complexes vitaminiques, mais cela ne doit être fait qu'après avoir consulté un médecin.

    Thérapie conservatrice

    Tout d'abord, le traitement commence par le remplacement des chaussures par un avant-pied plus confortable, doux, libre et sans surcharge. Il est conseillé au patient d'éviter de rester debout longtemps et de marcher longtemps..

      Prendre de la drogue.
      Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène, nimésulide, méloxicam) utilisés par voie orale et topique (sous forme de pommades et de gels) soulagent la douleur, soulagent l'inflammation et l'enflure. Cependant, ils doivent être utilisés strictement comme prescrit par le médecin, ne pas utiliser pendant une longue période en raison du grand nombre d'effets secondaires.

    Lorsque cela est indiqué, des injections d'anesthésiques, de corticostéroïdes (blocage thérapeutique) sont effectuées au site de l'inflammation - les espaces interdigitaux du pied ou la zone des articulations touchées.

    Avec l'arthrite et l'arthrose des articulations du pied de nature infectieuse, un traitement antibiotique est effectué, après l'arrêt de la période aiguë, des chondroprotecteurs sont prescrits.

    Le traitement de la polyarthrite rhumatoïde nécessite une approche intégrée, lorsque le médecin, en choisissant les médicaments les plus efficaces, établit un programme de traitement individuel.

    En cas de pathologies vasculaires, des préparations phlébotropes sont nécessaires, qui tonifient et renforcent la paroi veineuse. Le port de bonnets de compression est également recommandé..

  • Physiothérapie.
    Diverses méthodes de physiothérapie sont utilisées - magnétothérapie, phonophorèse, électrophorèse, thérapie par amplipulse, paraffine, ozokérite.
  • Thérapie par l'exercice.
    Les exercices thérapeutiques visent à améliorer la circulation sanguine, à augmenter l'amplitude d'extension dans les articulations métatarsophalangiennes, à renforcer les muscles fléchisseurs du pied pour augmenter sa capacité de soutien.

    Les muscles du mollet sont également en cours d'élaboration, car leur hypertonie provoque une redistribution de la charge dans les structures du pied, surchargeant sa partie avant. L'exercice régulier est un moyen efficace de réduire la douleur aux pieds..

    Porter des semelles orthopédiques individuelles (orthèses).
    Avec les pieds plats et l'abaissement des os métatarsiens, une semelle intérieure avec une pose sous les sections distales des os métatarsiens est faite. En cas de pronation excessive, une orthèse stellaire qui limite la pronation. Avec un pied creux - une orthèse de semelle intérieure à contact complet avec le calcul de l'arc longitudinal. Ils sont fabriqués par moulage spécifiquement pour chaque patient..

    Il est important que les semelles soient à contact complet, c'est-à-dire qu'elles s'adaptent pendant l'attaque sur toute la zone plantaire. Seulement dans ce cas, ils rétabliront la hauteur normale de la voûte longitudinale du pied, en raison de laquelle la tension du fascia plantaire diminuera, ce qui signifie que la douleur disparaîtra. Sa gravité diminue dans les premières semaines de port constant de semelles.

    Avec le névrome de Morton, l'utilisation de semelles antipronatrices spéciales aide à réduire la douleur dans 50% des cas.

    Chirurgie

    En cas d'échec du traitement conservateur, il existe des indications pour une intervention chirurgicale.

    Si les maladies entraînent de graves modifications structurelles du pied, une endoprothèse des articulations métatarsophalangiennes ou une arthroplastie est réalisée. Faire une correction chirurgicale des doigts déformés, synovectomie, libération des tendons et des nerfs.

    Avec la fasciite plantaire avec l'inefficacité de la thérapie conservatrice, une partie du fascia plantaire est excisée. Sa tension se relâche et cela réduit la douleur au pied..

    Le névrome de Morton peut être excisé par l'incision interdigitale, ce qui donne un bon effet cosmétique..

    Comme alternative pour soulager le névrome de la compression et des traumatismes, un ligament intertarsien peut être disséqué par une incision dorsale ou plantaire. Dans certains cas, une réduction microchirurgicale de la compression nerveuse est réalisée en disséquant les tissus fibreux autour du nerf, le libérant de la compression par une fibrose périneurale.

    Avec les varices des membres inférieurs, si les veines sont légèrement dilatées, la sclérothérapie ou la coagulation au laser est effectuée en parallèle avec le traitement médicamenteux. Il peut être nécessaire de retirer les gros vaisseaux avec des nœuds - «phlébectomie».

    La prévention

    Pour prévenir l'apparition de douleurs aux pieds, les médecins recommandent:

    1. aller nager, faire du vélo, marcher plus;
    2. échauffez-vous avant de charger le pied;
    3. utilisez des semelles orthopédiques lorsque vous faites du sport pour mettre le pied dans la bonne position et adoucir les chocs;
    4. marcher pieds nus sur le sable, l'herbe;
    5. assurez-vous que les chaussures sont confortables et de taille.

    Pourquoi le pied fait-il mal en marchant

    Si votre pied vous fait mal sans raison apparente en marchant, cela fait mal de marcher sur votre pied, cela indique une blessure ou le développement d'une pathologie particulière. Dans de tels cas, une consultation médicale est nécessaire, car la plupart des pathologies des membres inférieurs peuvent provoquer des douleurs chroniques et une mobilité réduite jusqu'au handicap.

    Dans les cliniques du "Bonjour!" Des médecins expérimentés travaillent qui se spécialisent dans le traitement des pathologies articulaires et pratiquent une approche individuelle de chaque patient, en tenant compte de toutes les caractéristiques de son état. Obtenir un résultat réussi permet d'utiliser les dernières techniques médicales classiques et éprouvées. Toutes les cliniques sont situées à proximité des stations de métro, il sera donc facile de s'y rendre même pour ceux qui ont du mal à marcher..

    Causes possibles de douleur au pied en marchant

    De nombreux facteurs peuvent provoquer des douleurs au pied. Les plus dangereux d'entre eux sont les blessures, ainsi que les maladies chroniques qui se développent lentement, mais sans traitement entraînent une perte de sensibilité et une incapacité à se déplacer normalement.

    Les raisons pour lesquelles une personne a mal au pied et cela lui fait mal de marcher sur sa jambe peuvent être des maladies des groupes suivants:

    1. orthopédique;
    2. neurologique;
    3. vasculaire.

    Malheureusement, avec de nombreuses pathologies du pied, des écarts des trois types se développent avec le temps, ce qui complique le diagnostic et le traitement. Ainsi, avec des maladies articulaires, des complications associées à l'état des nerfs et des vaisseaux sanguins peuvent apparaître: compression des racines nerveuses, vasoconstriction, altération de la circulation sanguine et autres troubles. Pour identifier la cause profonde de la douleur dans de tels cas, un diagnostic complet est nécessaire.

    La douleur dans les articulations du pied pendant la marche peut être exacerbée par les facteurs suivants:

    • fumer (provoque une mauvaise circulation);
    • hypothermie;
    • blessures fréquentes;
    • infections antérieures;
    • porter des chaussures inconfortables;
    • charges sportives excessives;
    • obésité;
    • déshydratation.

    Le plus souvent, la douleur est causée par le port prolongé de chaussures mal sélectionnées. Dans le même temps, les chaussures de sport et les chaussures plates à semelle plate et les chaussures à talons trop hauts sont également affectées par l'état du pied. Au fil du temps, les chaussures plates déforment le pied, ce qui conduit souvent à des pieds plats. La passion pour les talons hauts est lourde de déformation des doigts et de la voûte plantaire. Cependant, les chances de corriger la déformation en contactant rapidement un médecin sont élevées: les troubles acquis aux premiers stades peuvent être traités avec succès par un traitement conservateur avec physiothérapie et massage.

    Veuillez noter: si la cause de la douleur aux pieds et de la marche est une blessure, contacter un traumatologue est obligatoire, quelle que soit la gravité des dommages. Les blessures de course entraînent diverses maladies chroniques et la destruction progressive de l'appareil ligamentaire osseux.

    Les maladies du pied les plus courantes

    La fasciite, c'est-à-dire une inflammation du tissu conjonctif, qui peut être accompagnée d'un gonflement sévère, est la raison la plus courante pour laquelle le pied fait mal lorsque vous marchez dessus après un long repos. Souvent avec cette maladie, une complication telle qu'un éperon au talon.

    Si la douleur est apparue soudainement (généralement la nuit) et s'accompagne de crampes, d'augmentation de l'enflure, de fièvre, la cause de la douleur est probablement la goutte. Avec cette maladie, une quantité excessive d'acide urique s'accumule dans le corps - d'abord dans les articulations et les cônes-tofus sous la peau, puis dans les organes internes.

    L'arthrite infectieuse a un tableau clinique similaire. Habituellement, l'inflammation se développe lorsqu'une infection pénètre dans l'articulation par une blessure ou après une maladie, comme un mal de gorge ou une intoxication alimentaire..

    Si des douleurs apparaissent régulièrement, elles peuvent être causées par l'arthrose ou l'arthrite non infectieuse. Ces pathologies du tissu cartilagineux se distinguent par les traits caractéristiques suivants:

    • l'apparition de clics et de craquements lors du déplacement des doigts et de la marche;
    • inconfort constant, se transformant en douleur avec fatigue ou stress prolongé;
    • mobilité réduite;
    • œdème fréquent.

    Les maladies du tissu conjonctif peuvent être contrôlées et, dans les premiers stades, même les éliminer complètement à l'aide d'une thérapie complexe. Cependant, en l'absence d'assistance adéquate, l'arthrose et l'arthrite entraînent une grave déformation du pied, une douleur constante et une mobilité réduite.

    Causes non évidentes de douleur au pied en marchant sur le pied

    Une déshydratation prolongée ou un manque de minéraux peut provoquer des spasmes et des crampes dans les pieds et les jambes. Les mêmes symptômes apparaissent parfois avec l'abus de café et le manque de sommeil. La douleur dans la tête, dans la région du cœur ou du dos, ainsi que dans les jambes peut provoquer un stress nerveux.

    Les maladies des pieds peuvent également entraîner des maladies des articulations de la colonne vertébrale, de la hanche et du genou. Les causes immédiates de la douleur dans de tels cas sont les troubles circulatoires, la compression des racines nerveuses et une mauvaise répartition de la charge sur le tronc et les membres. Le feedback est également possible: des pathologies avancées des pieds conduisent parfois au développement de maladies de la colonne vertébrale ou de grosses articulations des jambes..

    Des sensations désagréables dans les pieds peuvent également être causées par des maladies vasculaires, y compris les varices. Les signes suivants indiquent que la douleur est causée par des troubles circulatoires:

    • pieds froids constants;
    • cyanose de la peau;
    • crampes fréquentes;
    • sensation de brûlure dans les veines;
    • veines gonflées, nodulaires ou "cachées";
    • la présence d'hémorragies ponctuelles.

    Diagnostic de la douleur au pied

    Si vous êtes sûr que la douleur n'est pas liée à un traumatisme, vous devez demander l'aide d'un neurologue ou d'un orthopédiste. Le médecin procédera à un examen, évaluera les réflexes et la mobilité du pied, examinera l'historique et vous dirigera vers des procédures de diagnostic:

    • radiographie
    • IRM
    • CT
    • Échographie des articulations et des vaisseaux sanguins;
    • tests de laboratoire.

    Dans certains cas, une étude des articulations du genou et de la hanche, de la colonne vertébrale peut être nécessaire. Ce n'est qu'après que le médecin aura découvert exactement ce qui fait mal au pied lors de la marche, qu'il pourra déterminer comment traiter correctement cette maladie.

    Caractéristiques du traitement

    Si vos pieds vous font mal en marchant, la chirurgie sera probablement inutile. L'opération n'est nécessaire que si des processus purulents sont détectés, ainsi qu'avec des dommages ou une déformation sévères des articulations et des tendons.

    Dans d'autres cas, des méthodes conservatrices sont utilisées:

    • prendre des médicaments;
    • physiothérapie;
    • Thérapie par l'exercice;
    • massage;
    • régime;
    • porter des appareils orthopédiques.

    Le traitement est généralement de longue durée, car son objectif est de corriger tous les changements dans l'anatomie du pied causés par un traumatisme ou une maladie. Le port de chaussures orthopédiques ou de semelles et inserts spéciaux, le massage et la thérapie par l'exercice peuvent restaurer la mobilité et l'endurance du pied. Au début, si vous avez du mal à marcher, vous pouvez utiliser une canne.

    La combinaison de médicaments et de physiothérapie aide à:

    • éliminer la douleur;
    • éliminer l'inflammation et l'enflure;
    • restaurer l'appareil ligamentaire osseux;
    • normaliser la circulation sanguine.