logo

Douleur à la cuisse

Malgré le sexe et l'âge d'une personne, des douleurs dans l'articulation de la hanche peuvent apparaître chez les enfants et les adultes. L'articulation de la hanche droite ou gauche peut parfois faire mal, mais les sensations sont aiguës et fortes, et parfois chaque mouvement s'accompagne d'inconfort dans les deux jambes. Des sensations désagréables peuvent se concentrer dans l'aine et le haut de la cuisse. Cela fait mal à la fois à une jambe et à deux à la fois, cependant, les raisons de ces signes sont différentes.

Les raisons pour lesquelles les articulations de la cuisse font mal

L'articulation de la hanche est l'articulation la plus solide, elle résiste à de nombreux mouvements répétitifs et est durable. Si une douleur douloureuse dans la région de la cuisse n'est pas le résultat d'un traumatisme et est un long problème, la réponse doit être recherchée dans le corps. Découvrir la cause de l'inconfort est la première étape du traitement de la pathologie. La localisation des sensations désagréables est différente, des douleurs peuvent survenir dans le haut de la cuisse, de l'extérieur, du côté, dans la région inguinale ou à l'intérieur de la cuisse.

Blessure

Toute blessure peut entraîner une fracture. Souvent, le fémur ne se casse pas, mais des dommages apparaissent qui, sans violer l'intégrité des tissus mous, augmentent leur longueur, provoquant des douleurs dans la cuisse gauche ou sur la surface interne de la droite. Ces blessures sont liées à l'angoisse qui se produit lors d'un mouvement brutal et non naturel. Les types de blessures les plus courants dans la cuisse droite ou gauche sont:

La douleur dans le coccyx peut se refléter dans le fémur du membre inférieur.

  • ecchymose à la hanche;
  • blessure fermée au haut de la cuisse;
  • dommages au coccyx;
  • déplacement des os de l'articulation de la hanche;
  • étirement ou déchirure des tissus mous sur les côtés;
  • blessure au col fémoral.

L'étirement a pour conséquence une douleur sourde à la cuisse lors de la marche. Les tissus mous enflammés qui protègent l'articulation n'effectuent pas pleinement leur travail. Les sensations désagréables s'intensifient sous la charge: la jambe fait mal, la douleur palpite, tire et donne à la fesse. Avec une fracture, la douleur est beaucoup plus forte, il est impossible de supporter.

Dans l'articulation, il y a une luxation congénitale, qui se trouve chez le nouveau-né au stade de l'examen. Pour déterminer le diagnostic final, vous devez faire une radiographie.

Maladies

Inflammation

Les anomalies du fémur provoquent une gêne, provoquant parfois des douleurs dans le col fémoral. Étant donné que les maladies d'une partie du squelette provoquent toujours une détérioration de l'état de l'autre, elles sont liées à un groupe de telles pathologies:

La douleur articulaire peut être causée par une inflammation de l'articulation..

  • Coxarthrose. La maladie provoque des modifications dégénératives des os et du cartilage de l'articulation. Lorsque les os bougent, ils se frottent les uns contre les autres, il y a une douleur aux coutures - des secousses. Douleur à la hanche gauche ou à droite, pousses dans la région des fesses ou du genou.
  • Nécrose idiopathique. La violation de l'approvisionnement en sang de la tête détruit les structures osseuses et cartilagineuses. Le tissu est remplacé par le conjonctif, puis l'os. L'articulation de la hanche perd de sa mobilité, une vive douleur apparaît. La partie supérieure de la cuisse, la zone inguinale, la zone jusqu'au genou - l'endroit où elle rayonne.
  • Dysplasie de la hanche. Diagnostiqué à un âge précoce, un pli fessier asymétrique est un signe caractéristique. Sans traitement, les os articulaires sont déformés et il est difficile de marcher en raison de douleurs au haut de la cuisse. Douleurs articulaires de la hanche lors de la marche.
  • Arthrite. Le processus inflammatoire dans le contexte d'une défaillance de l'immunité conduit à l'accumulation de liquide dans la cavité articulaire. Les os sont détruits et déformés, les articulations, la cuisse droite ou gauche sont constamment endolories. La zone à l'avant de la cuisse peut être douloureuse, le dos et les côtés font mal.
  • Trochenteritis. Chez les femmes, la pathologie est plus courante. En raison de l'inflammation des tendons, la surface externe de la cuisse fait mal. La maladie affecte seulement une cuisse de l'extérieur ou l'inflammation affecte les deux tendons.
  • Syndrome de piriforme. L'ensemble des symptômes, qui incluent des douleurs dans la cuisse, provoquent des changements douloureux dans la région lombaire. Des signes apparaissent sur un côté, se concentrant sur la fesse, le bas du dos et le sacrum.
Retour à la table des matières

Infections provoquant des douleurs articulaires

Les bactéries pathogènes sont activées dans les tissus mous des cuisses, pénétrant par des plaies ouvertes après des dommages ou se propageant avec le sang d'autres organes. Cela conduit à l'activation du système immunitaire et au développement du processus inflammatoire dans les cellules osseuses de la cuisse et du bassin, qui s'accompagne de douleurs aiguës. Les pathologies infectieuses suivantes sont distinguées:

Avec les rhumatismes, le cœur et le système musculo-squelettique sont les plus touchés..

  • Abcès. Une douleur sévère et aiguë dure pendant la maturation d'un foyer purulent dans les tissus mous. La réduction de l'inflammation réduit la gravité du syndrome douloureux, mais si elle se propage, les sensations douloureuses reprennent avec une vigueur renouvelée.
  • Rhumatisme. Il se développe presque immédiatement après une infection streptococcique, qui affecte plusieurs composés mobiles à la fois. Cela fait mal et fait mal à l'articulation de la hanche lors de la marche.
  • Phlegmon. Le processus purulent recouvre l'hypoderme (graisse sous-cutanée). La douleur couvre toute la cuisse: gauche, droite, avant et arrière. Dehors, il y a un gonflement et une rougeur.
  • Fasciite nécrotique. Avec la maladie, le fascia est affecté dans le muscle fémoral, la peau et l'hypoderme. Un blocage des vaisseaux sanguins se produit, ce qui entraîne la mort des tissus. Une forte douleur dans la cuisse s'aggrave à mesure que les cellules se nécrosent.
  • Ostéomyélite. En raison de la suppuration dans l'approfondissement de l'os, la pression augmente, une douleur tirante et pressante apparaît. Tout contact avec l'os affecté, et plus encore le tapotement, augmente la douleur.
Retour à la table des matières

Tumeurs et autres formations

L'apparition d'une douleur dans les hanches peut être le résultat de la formation d'une tumeur: bénigne ou maligne. Le début du développement des néoplasmes ne diffère pas par des symptômes prononcés, il est donc difficile de remarquer la pathologie. La douleur apparaît aux stades ultérieurs, lorsque la taille de la tumeur augmente, et qu'elle appuie sur les surfaces environnantes.

Le syndrome douloureux est causé par les situations suivantes:

Lors du pincement du nerf sciatique, un engourdissement du membre peut apparaître.

  • Serrage des tissus mous. Un néoplasme élargi exerce une pression significative sur les tissus voisins. Il y a des douleurs douloureuses dans les muscles des cuisses et des éclats dans la zone de la tumeur.
  • Nerf pincé. Quelle que soit sa taille, la formation peut exercer une pression sur les terminaisons nerveuses. La douleur se produit à l'intérieur de la zone affectée, cède à un endroit qui est innervé par le nerf.
  • Constriction des vaisseaux sanguins. En conséquence, la circulation sanguine est perturbée dans les veines et les artères, ce qui provoque une douleur intense.

Les types de néoplasmes suivants sont distingués:

  • Bénin:
    • lipome;
    • fibrome;
    • hémangiome;
    • névrome
    • chondrome;
    • ostéome;
    • angiofibrome.
  • Malin:
    • fibrosarcome;
    • hémangiosarcome;
    • ostéosarcome;
    • chondrosarcome.
Retour à la table des matières

Mesures diagnostiques

La présence d'antécédents traumatiques ne causera pas de difficulté à poser le bon diagnostic. C'est beaucoup plus difficile lorsque les causes de la douleur à la hanche sont inconnues. Dans une telle situation, vous devez faire un examen complet, qui se compose de ces méthodes:

De plus, vous aurez besoin d'un examen de spécialistes tels que:

Que faire?

Le traitement avec des remèdes populaires peut être utilisé comme une méthode supplémentaire, mais pas la principale..

Comment traiter, le médecin décide séparément dans chaque cas individuel. Le choix des procédures thérapeutiques dépend du diagnostic et de la complexité des dommages aux articulations, aux os. Après avoir déterminé la cause de la douleur, l'ensemble du traitement vise spécifiquement son élimination. S'il n'y a pas de douleur intense, les procédures thérapeutiques peuvent être effectuées à domicile. Dans une situation difficile, l'hospitalisation est indiquée..

Traitement non médicamenteux

La mise en œuvre de recommandations simples contribuera à réduire la douleur:

  • Restriction de l'activité physique. Si vous ressentez des sensations désagréables pendant l'exercice ou la marche, cela prendra plusieurs minutes de repos. Lors de la reprise de la douleur, vous devez consulter un médecin.
  • Restez dans une position couchée. Prendre une position horizontale aide en cas de compression des canaux rachidiens.
  • Massage des cuisses. Le massage soulage les douleurs musculaires, mais avec des dommages aux fibres nerveuses ou aux vaisseaux sanguins, il est inefficace.
  • Appliquer froid. Cette méthode de réduction de l'enflure et de la douleur peut être utilisée dans les cas où les muscles sont douloureux (avec blessures, entorses). Le froid aide à réduire la sensibilité, à prévenir l'inflammation et les ecchymoses.
Retour à la table des matières

Utilisation de médicaments

Toute cause qui cause de la douleur s'accompagne d'un processus inflammatoire. Pour réduire l'activité de l'inflammation et réduire la douleur, les médicaments suivants sont utilisés:

  • Médicaments anti-inflammatoires (AINS):
    • "Nimesil";
    • Diclofénac
    • "Indométhacine".
  • Antidouleurs (non narcotiques):
    • "Paracétamol".
  • Stupéfiants:
    • "Tramadol";
    • Morphine
    • "Codéine".

La durée du traitement dépendra de la maladie qui a déclenché le syndrome douloureux. Une fois la douleur éliminée et la pathologie sous-jacente éliminée, des procédures physiothérapeutiques, des massages, une thérapie manuelle peuvent être prescrits. L'intervention chirurgicale est une mesure extrême à laquelle on n'a recours que si la thérapie conservatrice ne produit pas le résultat souhaité..

L'articulation de la hanche fait mal

L'un des symptômes courants que les patients consultent dans un établissement médical est la douleur dans l'articulation de la hanche. Les causes, le traitement et les éventuelles maladies à l'origine de cette manifestation ne peuvent être identifiés sans assistance médicale qualifiée. L'inconfort dans n'importe quelle partie du système musculo-squelettique peut indiquer le développement de pathologies graves, par conséquent, les dysfonctionnements de l'articulation de la hanche ne doivent pas être ignorés.

Anatomie de la hanche

L'articulation de la hanche joue un rôle important dans l'exercice de l'activité motrice. Il s'agit de l'une des plus grosses articulations d'une personne, qui résiste à une charge importante en position debout, ainsi qu'en position debout..

Os articulaires

L'articulation de la hanche est formée par la tête du fémur et l'acétabulum de l'anneau osseux du bassin est la partie la plus puissante et la plus grande du squelette humain. Le nombre minimal d'éléments anatomiques de l'articulation fournit sa force et sa fiabilité, la capacité de supporter le poids corporel pendant le mouvement. La plupart des pathologies de l'articulation de la hanche commencent par des lésions de l'acétabulum - la partie fixe de l'articulation. De forme, il ressemble à un bol dont le centre est dirigé vers le haut avec un léger angle, ce qui assure une répartition uniforme de la charge entre les os du bassin.

La cavité articulaire est une formation solide et solide, qui se compose de 3 types d'os pelviens:

La zone la plus vulnérable de la cavité articulaire chez les enfants dont le tissu osseux n'est pas suffisamment renforcé. En raison de la présence d'un petit rouleau osseux sur le bord de la cavité, la tête fémorale est complètement immergée dans le "bol", qui fournit un soutien solide pour le membre. La partie mobile de l'articulation est le fémur (tête, cou, grand et petit trochantérien). La tête en forme correspond à la cavité de la cavité articulaire. Il est recouvert de tissu cartilagineux, ce qui assure une parfaite adéquation des éléments de l'articulation et leur glissement en douceur. Au centre de la tête se trouve un ligament solide qui relie l'os au cotyle, créant une adhérence et un soutien supplémentaires.

Le col quitte la tête fémorale selon un angle obtus, ce qui garantit la mobilité articulaire et une répartition uniforme de la charge entre les membres. Les brochettes sont des protubérances osseuses auxquelles sont attachés des tendons musculaires.

Tissus et structures

Le fonctionnement normal de l'articulation est assuré par une variété de structures, chacune remplissant les fonctions correspondantes..

L'approvisionnement en sang, la capacité de travail et la réduction de la sensibilité articulaire offrent:

  1. Les ligaments et les tendons entourent l'articulation de tous les côtés, couvrant et protégeant le fémur et son cou, ainsi que la cavité articulaire elle-même.
  2. Le cartilage recouvre la tête fémorale et une partie du cotyle.
  3. Cartilage - tissu osseux composé de cellules et de substance extracellulaire conjonctive.
  4. La membrane ou la capsule articulaire est la source d'un secret spécial - le liquide synovial pour lubrifier les parties de l'articulation.
  5. L'acétabulum relie le bord de l'acétabulum et le ligament transverse.

La nutrition de l'articulation de la hanche avec des substances utiles se fait à travers un réseau assez isolé de vaisseaux et d'artères. L'approvisionnement en sang des parties internes de l'articulation est assuré par le cotyle de l'artère obturatrice, et les capsules, les ligaments et les muscles environnants traversent les artères profondes de la cuisse et des fesses.

Formations anatomiques situées près du TBS

Souvent, la cause de la douleur dans l'articulation de la hanche est la défaite des formations anatomiques situées à côté d'elle. Ces éléments comprennent:

  1. Peau et tissu sous-cutané - la couverture externe du corps
  2. Les muscles de la cuisse, du bassin, du bas du dos et des fesses - assurent la mobilité de l'articulation, la renforcent également de l'extérieur
  3. Ligaments extra-articulaires - remplissent une fonction de renforcement, située autour de la capsule articulaire
  4. Sacs périarticulaires - faisceaux de tissu conjonctif qui empêchent la friction entre les tissus mous et durs

Facteurs de risque

Les processus inflammatoires dans la région pelvienne se produisent en raison de dommages mécaniques ou de certains types de bactéries. Dans le même temps, les éléments de l'articulation et les formations anatomiques qui les entourent peuvent être affectés pathologiquement..

En règle générale, une ou plusieurs structures s'enflamment:

  • cuir
  • muscles
  • ligaments (extra-articulaires, têtes fémorales)
  • sacs périarticulaires
  • Capsule TZS
  • cartilage
  • acétabulum
  • patchs de cartilage

Le syndrome douloureux dans le TZS est souvent causé par des micro-organismes nocifs qui provoquent le développement de l'arthrite infectieuse. D'autres causes sont également courantes:

  • troubles du système immunitaire
  • blessures articulaires dues à un effort physique excessif
  • vieillesse
  • Troubles métaboliques
  • autres maladies

Caractéristiques de la douleur

Lors du diagnostic de la douleur dans l'articulation de la hanche, des symptômes supplémentaires jouent un rôle important, ce qui peut indiquer la cause profonde du problème..

L'articulation de la hanche fait mal et donne dans la jambe

Si la douleur d'une articulation malade se dégage de l'aine, des genoux ou des fesses, le problème est probablement causé par des lésions du nerf innervant la jambe, pour l'une des raisons suivantes:

  • gonflement des articulations
  • arthrite infectieuse - survient en raison de dommages causés par un agent pathogène
  • fracture fémorale (dans la tête ou le cou)
  • pathologie Legg-Calve-Perthes - nécrose du tissu cartilagineux de la tête fémorale
  • épiphysiolyse juvénile - une violation de la structure de la tête de l'articulation et de son inflammation

La douleur dans le TBS, s'étendant à la jambe, peut signaler des pathologies du cartilage et des structures périarticulaires, un manque de lubrification articulaire et des dommages à la membrane synoviale. Les symptômes de la douleur peuvent apparaître fortement ou augmenter progressivement.

Douleur en marchant

La douleur dans le SCT peut survenir pendant la marche, à condition que l'acétabulum et le tissu cartilagineux de la tête fémorale entrent en contact, ce qui entraîne un processus inflammatoire. La cause de ce phénomène peut être des dommages mécaniques, une inflammation des formations anatomiques situées à côté de l'articulation.

Par l'intensité de la douleur dans l'articulation de la hanche lors de la marche, vous pouvez identifier la cause profonde du problème:

  • inconfort au début de la marche, diminuant progressivement - signe d'inflammation du sac périarticulaire
  • inconfort augmentant progressivement à partir du moment où vous commencez à marcher - inflammation des surfaces articulaires du SCT
  • douleur continue de haute intensité, accompagnée d'une violation de la fonctionnalité de l'articulation - se produit avec des luxations et des fractures
  • la douleur survient plus près de la nuit - une conséquence de la déformation de la tête fémorale cartilagineuse et (ou) du cotyle, qui se frottent les uns contre les autres et s'enflamment
  • douleur d'intensité modérée - signe de blessures et d'ecchymoses mineures

Douleur aux jambes

La douleur pendant l'abduction est causée par une inflammation des tissus et des structures qui assurent le mouvement: muscles, poches périarticulaires, tendons. La myosite (inflammation du tissu musculaire), la bursite (inflammation du sac périarticulaire), ainsi que la tendinite (inflammation des tendons) entraînent souvent de tels symptômes..

Les causes

Dans la plupart des cas, la douleur pelvienne est causée par la présence d'un des problèmes chez le patient:

  • arthrite
  • coxarthrose
  • brochettes de bursite
  • tendinite
  • pathologies infectieuses
  • maladies héréditaires
  • tumeurs dans la région pelvienne

Sans traitement en temps opportun, chacune de ces causes peut entraîner de graves complications pouvant entraîner une perte d'activité motrice articulaire..

Arthrite

Arthrite (coxite) - une maladie des tissus de l'articulation causée par des troubles du système immunitaire ou la défaite d'agents pathogènes: virus et bactéries.

  • augmentation de la température
  • douleur et enflure articulaires
  • activité motrice altérée

La maladie se présente sous des formes aiguës, subaiguës et chroniques..

Coxarthrose

Un autre nom pour la coxarthrose est l'ostéoarthrose du SCT. Cette pathologie est causée par des troubles métaboliques dans les tissus du cartilage, à la suite desquels ils meurent. La cause de ce phénomène peut être un traumatisme, une altération de l'approvisionnement en sang, une activité physique excessive, l'âge de 45 ans, l'hérédité. Le principal signe de coxarthrose est une douleur dans le bas du dos, l'aine, les fesses, qui augmente progressivement pendant l'exercice et conduit à une boiterie. L'inconfort diminue pendant les périodes de manque de mouvement..

Éperons bursite

La présence d'un processus inflammatoire dans la bourse (poche trochantérienne) est caractérisée par la survenue d'une douleur intense dans la zone articulaire. La maladie affecte les athlètes et les personnes âgées. Le principal symptôme de la bursite d'un sac épiteux est une douleur dans la région du grand trochanter, qui augmente en essayant de s'appuyer sur une jambe endolorie.

Tendinite

La tendinite est appelée tendinite. Cette maladie, qui survient sous des formes aiguës ou chroniques, entraîne des modifications dégénératives des tissus. Souvent, la pathologie survient chez les athlètes qui ne suivent pas la technique de course, ainsi qu'après une lourde charge sur les muscles de la hanche.

En règle générale, la tendinite est une complication d'une autre maladie:

  • maladie thyroïdienne
  • Troubles métaboliques
  • arthrite
  • arthrose
  • processus inflammatoire d'origine systémique ou infectieuse
  • dysplasie de la hanche

La tendinite provoque une gêne pour le patient lors des mouvements, de la douleur, des changements de démarche, des clics lors de la marche dans la zone articulaire.

Les infections

Certaines maladies infectieuses provoquent une inflammation des tissus articulaires, ainsi que des structures anatomiques à proximité, entraînant une douleur intense dans l'articulation de la hanche. Le plus souvent, les pathologies ont une symptomatologie similaire:

  1. La nécrose aseptique de la tête fémorale est une violation de l'approvisionnement en sang dans la région de l'aine, entraînant la mort des tissus. La douleur dans cette maladie est aiguë et intense. Le problème est plus fréquent chez les hommes.
  2. L'arthrite purulente est une maladie grave qui nécessite un traitement immédiat. En cas d'absence, ne pas consulter un médecin en temps opportun, une septicémie peut survenir. Symptômes concomitants - intoxication générale, douleur et gonflement dans la région de l'articulation touchée, difficulté à l'activité motrice.
  3. L'arthrite tuberculeuse est souvent trouvée chez les enfants, caractérisée par une évolution lente. Symptômes concomitants - fatigue accrue, activité motrice réduite, atrophie musculaire. Douleur d'intensité différente, augmente avec la survenue d'un abcès purulent.

Les pathologies infectieuses du SCT entraînent de graves complications, elles nécessitent donc un traitement immédiat.

Maladies héréditaires

Les pathologies héréditaires de l'articulation de la hanche surviennent généralement entre 1 et 10 ans et se caractérisent par des changements pathologiques dans les tissus de la cavité articulaire et / ou de la tête fémorale. La maladie héréditaire la plus courante affectant le SCT est le syndrome de Legg-Calve-Perthes, qui se caractérise par l'apparition de douleurs et une démarche altérée en raison de la mort du cartilage dans l'articulation.

Tumeurs osseuses et des tissus mous

Les néoplasmes bénins ou malins des os et des tissus mous dans la région de l'articulation de la hanche peuvent provoquer des douleurs lors de la marche ou au repos. Une tumeur peut survenir dans le tissu osseux (ostéomyélite), le cartilage (chondroblastome, chondrome), les os et le cartilage (ostéochondrome). En règle générale, les néoplasmes provoquent une gêne ressentie lors de la palpation. Les formations bénignes sont traitées par la méthode chirurgicale, certaines d'entre elles sont capables de se transformer en tumeurs cancéreuses..

Tumeurs des tissus mous de la hanche:

L'oncologue est impliqué dans le diagnostic et le traitement des tumeurs des hanches et du bassin.

Que faire

Avec des pathologies sévères de l'articulation de la hanche, une personne ressent une douleur intense. Gêne pelvienne - une raison de visiter un établissement médical pour examen et traitement.

Une attention particulière doit être portée à l'intensité de la douleur:

  1. Poumons - se produisent avec des ecchymoses après une blessure. Le froid doit être appliqué sur la plaie pour réduire l'œdème. Pour réduire la douleur, il est recommandé de prendre un anti-inflammatoire non stéroïdien. Il est conseillé de consulter un médecin.
  2. Modérée - survient généralement dans les maladies du SCT, accompagnées de difficultés dans l'activité physique, de fièvre. L'inconfort s'intensifie pendant l'exercice. Il est nécessaire de consulter un rhumatologue.
  3. Fort - survient en raison de luxations et de fractures. Accompagné d'une restriction ou d'une impossibilité de l'activité motrice. En cas de douleur intense dans l'articulation de la hanche causée par un traumatisme, vous devez contacter une ambulance.

Il existe de nombreuses recettes populaires qui sont utilisées pour la douleur dans l'articulation de la hanche. Il est important de se rappeler qu'ils conviennent tous au traitement symptomatique et à la réduction de la douleur, mais n'aideront pas à éliminer la cause du problème. Un traitement efficace est effectué exclusivement sous la supervision d'un médecin qualifié.

Quel médecin contacter

Pour la douleur dans l'articulation de la hanche, vous devriez consulter un médecin de famille ou un thérapeute qui vous dirigera vers un spécialiste au profil étroit. Maladies du système musculo-squelettique impliquées:

  • traumatologue - douleur dans le SCT due à un effort physique, entorses, chutes et autres blessures
  • rhumatologue - douleur articulaire manifestée de façon inattendue sans raison apparente

Il peut également être nécessaire de consulter d'autres médecins: chirurgien, oncologue, spécialiste des maladies infectieuses, etc..

Diagnostique

La première étape importante dans le diagnostic de la douleur dans l'articulation de la hanche est un examen externe, qui comprend nécessairement des antécédents médicaux, la palpation. Selon la gravité de la maladie et les plaintes des patients, des tests de laboratoire et des méthodes de diagnostic instrumentales sont prescrits:

  • radiographie - l'utilisation de rayons X pour étudier une zone spécifique du corps
  • La TDM et l'IRM sont des méthodes de diagnostic précises et modernes qui vous permettent d'obtenir des images hautement informatives de l'articulation et de la zone qui l'entoure
  • des études microbiologiques d'un échantillon de matériel biologique révèlent la présence d'agents pathogènes: virus et bactéries
  • test sanguin immunologique - vous permet d'identifier les troubles immunitaires, de déterminer la présence de certains auto-anticorps
  • arthroscopie (examen endoscopique) - recherche à l'aide d'une sonde, possibilité de prélever un échantillon de tissu articulaire pour des recherches ultérieures
  • examen en laboratoire de l'épanchement - prélèvement d'un échantillon de liquide intra-articulaire pendant la ponction et identification de l'agent causal d'une maladie infectieuse, vérification de la stérilité

L'utilisation de plusieurs méthodes de diagnostic en combinaison vous permet d'identifier la cause de la douleur dans l'articulation de la hanche avec une grande précision.

Traitement

Le traitement de la douleur dans l'articulation de la hanche doit être prescrit par un médecin sur la base de l'examen et du diagnostic. En règle générale, des médicaments ou une intervention chirurgicale sont prescrits.

Médicament

Le traitement de la douleur dans l'articulation de la hanche doit être complet, visant à éliminer les symptômes et, surtout, à éliminer la cause du problème. Pour cela, un traitement médicamenteux est utilisé, qui comprend l'utilisation de:

  • anti-inflammatoires non stéroïdiens - aident à réduire un symptôme de douleur, à soulager l'œdème
  • des moyens pour améliorer la microcirculation - contribuer à la restauration de la circulation sanguine et à la nutrition des tissus articulaires
  • chondroprotecteurs - contribuent à la restauration du cartilage
  • relaxants musculaires - réduire la douleur, améliorer la circulation sanguine dans la zone endommagée
  • médicaments hormonaux - pour soulager la douleur et supprimer le processus inflammatoire

Dans le traitement de la douleur dans le TZS, les procédures physiologiques sont très efficaces: massage, acupuncture, cryothérapie et laser. Des exercices thérapeutiques spéciaux, une thérapie manuelle sont également utilisés..

Chirurgical

La chirurgie est indiquée dans les cas avancés lorsqu'un traitement conservateur n'aide pas le patient. Dans ce cas, un remplacement partiel ou complet de l'articulation malade par une prothèse est effectué..

La prévention

La réduction de la charge sur les jambes ralentira les processus pathologiques à l'intérieur de l'articulation, il est donc recommandé aux personnes obèses de perdre du poids.

Des mesures préventives aideront à réduire la douleur dans le SCT:

  • marche régulière
  • physiothérapie
  • une alimentation équilibrée riche en vitamines des groupes A, C, E

Un accès rapide à un médecin dans les premiers stades de la maladie augmente l'efficacité du traitement et réduit également le risque de complications et de conséquences graves pour le corps.

Causes possibles de douleur dans l'articulation de la hanche s'étendant à la jambe et à la fesse; traitement d'éventuelles maladies

La douleur est une sensation qui ne survient jamais d'elle-même. C'est la réponse du corps aux effets négatifs qui s'exercent sur lui. Il s'agit d'une sorte de réaction défensive. Avec ce symptôme, notre corps signale un danger. Par conséquent, il ne peut pas être ignoré. Surtout si une telle sensation désagréable se produit dans la région lombaire et s'intègre dans d'autres parties du corps. Cela peut indiquer une grande variété de problèmes et de maladies. Ils peuvent être associés à la fois à une hypothermie habituelle et parler de maladies graves des os, des articulations et des organes internes.

Muscles de la hanche et articulation de la hanche

description générale

Une douleur douloureuse dans l'articulation de la hanche droite ou gauche est généralement associée à une inflammation, un pincement ou une irritation du nerf sciatique. De plus, il peut céder la jambe, la cuisse et la fesse. Une douleur particulièrement prononcée lors de la marche et de l'effort.

Une telle douleur se propage souvent, à partir de l'articulation de la cuisse et du coccyx, se déplaçant progressivement vers le muscle fessier, l'arrière de la cuisse et les mollets, s'intégrant au pied, mais sans toucher les orteils. Ainsi, il se propage dans tout le membre inférieur. Habituellement, une telle sensation affecte uniquement le côté droit ou gauche. Mais dans certains cas, cela peut affecter les deux membres à la fois..

Un symptôme similaire affecte souvent l'état général et la démarche d'une personne. Le patient éprouve un inconfort sévère en marchant et, essayant de réduire la charge sur le membre affecté, commence à boiter.

Causes de la douleur non articulaire

Il existe différentes raisons pour lesquelles une douleur dans l'articulation de la hanche peut apparaître, s'étendant à la jambe et à la fesse. Le traitement d'un tel problème dépend en grande partie des facteurs qui ont contribué à son apparition..

Les causes de l'inconfort peuvent résider dans des maladies des articulations ou des organes internes, ou ne pas être associées à des maladies.

D'où vient la douleur si les articulations sont saines:

  1. La grossesse est l'un des facteurs qui causent des maux de dos. De plus, dans ce cas, un tel sentiment est causé par un certain nombre de facteurs. Il s'agit de la restructuration du corps, de la pression de l'utérus enceinte sur les organes et de la charge sur l'articulation. Par conséquent, dans une position intéressante, même les jeunes femmes éprouvent ce genre de malaise.
  2. Des affections infectieuses et inflammatoires affectant les nerfs et les tissus peuvent également provoquer ce type de douleur. De plus, il peut être à la fois aigu et douloureux.
  3. En outre, une grande partie de la charge sur la colonne vertébrale est exercée par le poids, en raison de laquelle les sensations décrites peuvent apparaître.
  4. L'hypothermie banale est également lourde d'inconfort. De plus, en raison d'une telle nuisance, des maladies osseuses et articulaires surviennent souvent.
  5. En outre, un certain nombre de raisons possibles devraient être faites et des néoplasmes dans la colonne vertébrale. De plus, l'inconfort peut être causé par des tumeurs malignes et bénignes..
  6. Les maladies musculaires provoquent également souvent des douleurs dans le dos, les fesses et les jambes..
  7. Les maladies qui affectent le métabolisme, comme le diabète, s'accompagnent souvent de symptômes similaires..

La douleur dans le bas du dos et les extrémités inférieures peut être causée par un pincement du nerf sciatique. Même un mode de vie sédentaire et couché et un matelas inconfortable peuvent entraîner un problème similaire..

De plus, souvent la cause du problème est l'âge et ses maladies inhérentes. Par exemple, la même ostéochondrose.

Variétés de douleur

Les maux de dos en marchant peuvent avoir une gravité et un caractère différents. Cela dépend de ce qui l'a causé, ainsi que du défaut douloureux d'une personne en particulier et de la négligence du problème..

La douleur peut être sévère ou légère. Ils distinguent également la nature douloureuse, nette, piquante, terne et tirante de cette sensation. Au rendez-vous chez le médecin, vous devez essayer de décrire le type de douleur inhérent à un cas particulier.

Variétés de douleur:

  1. La douleur aiguë est très sévère, mais ne dure pas longtemps. De plus, il est ressenti le plus fortement précisément dans la zone à problème, sur la jambe et la fesse, une telle sensation passe sous une forme plus faible. La façon la plus simple de faire face à un tel inconfort.
  2. Avec une douleur douloureuse, la sensation s'intègre de manière assez uniforme dans les membres situés près du site de la lésion. La douleur peut gémir et tirer. Cela complique le diagnostic du problème..
  3. La douleur chronique est la plus douloureuse. Il peut être présent en continu pendant plusieurs mois. Le traitement d'un tel inconfort est le plus difficile.
Types de douleur

Maladies articulaires et leurs symptômes caractéristiques

Souvent, la colonne vertébrale fait mal très précisément en raison de problèmes osseux et articulaires. Ces facteurs provoquent le plus souvent une gêne. De plus, les blessures et les maladies du système musculo-squelettique peuvent causer un problème similaire..

Maladies des articulations qui provoquent des douleurs dans l'articulation:

  1. Avec l'arthrose, la douleur survient principalement le matin. Elle disparaît progressivement au cours de la journée. Cependant, il revient une fois chargé. Plus le stade de la maladie est avancé, plus la douleur ne disparaît pas longtemps.
  2. La bursite se fait sentir avec des crampes. Avec ce problème, il semble que l'inconfort vient des profondeurs des tissus..
  3. La coxarthrose est caractéristique des personnes âgées. Une telle maladie pendant longtemps se fait ressentir douloureuse uniquement pendant la marche. Et seulement après une destruction sévère des articulations commence à se manifester et au repos.
  4. Avec l'arthrite, l'inconfort est exprimé par une douleur douloureuse sévère..
  5. Avec une inflammation des ligaments, la douleur est très prononcée et douloureuse. Ils apparaissent à la moindre charge..
  6. La névralgie du nerf fémoral cutané se traduit par une douleur intense et brûlante. De plus, la cuisse et la fesse peuvent faire mal.

En plus des symptômes douloureux, plusieurs autres symptômes peuvent indiquer la présence de problèmes articulaires. Parmi eux, une articulation fissurée, une perte de souplesse et de mobilité du dos, une température générale ou locale, un changement de démarche.

Diagnostic de pathologie

La douleur peut indiquer une grande variété de maladies. Par conséquent, pour éliminer ce symptôme à l'aide de comprimés, d'onguents ou d'une thérapie manuelle jusqu'à ce que sa véritable cause soit identifiée, il est inutile.

Pour déterminer le facteur qui cause un tel inconfort, les médecins utilisent diverses méthodes. Tout d'abord, il s'agit bien sûr d'un examen visuel du patient, d'une palpation de la zone touchée, ainsi que d'un interrogatoire oral sur la nature de la douleur et des symptômes associés. Sur cette base, le médecin tire des conclusions sur les méthodes d'examen les mieux prescrites au patient.

Examens les plus couramment prescrits:

  1. Analyses sanguines et urinaires de nature générale. Cette méthode de recherche vous permet de vérifier les fluides biologiques pour le nombre de corps responsables de l'inflammation et des processus pathogènes dans le corps.
  2. Un groupe de tests sanguins pour les différents composants qu'il contient. Il s'agit d'une étude biochimique, ainsi que de la vérification de la présence de divers corps pathogènes dans le sang.
  3. Diagnostic aux rayons X. Cette méthode de recherche est la principale dans le diagnostic des maladies associées au système musculo-squelettique. Il vous permet d'examiner en détail l'articulation pour les dommages aux ostéophytes.
  4. Faire un test rhumatismal. Une telle étude vous permet de déterminer avec précision la présence ou l'absence de rhumatismes.
  5. Protéinogramme.
  6. IRM et TDM. Ces types de diagnostics vous permettent d'examiner en détail les ligaments et les muscles et d'identifier l'inflammation et d'autres problèmes présents en eux..
  7. Perméabilité vasculaire.
  8. Diagnostic du reflux tendineux.

Le type de diagnostic nécessaire dans un cas particulier est choisi par le médecin. Cependant, si un spécialiste soupçonne que la cause de l'inconfort n'est pas dans les maux des os et des articulations, d'autres tests et examens peuvent être prescrits. Par exemple, vous demander de donner du sang pour la quantité de sucre qu'il contient.

Il est très important de consulter un médecin avant de commencer le traitement. En effet, en raison de l'immensité des causes possibles d'inconfort, il est impossible de déterminer indépendamment la maladie qui l'a provoquée.

Caractéristiques du traitement de la douleur d'une nature différente

Les méthodes de traitement de la douleur dépendent de la cause qui l'a provoquée. Bien sûr, pour éliminer temporairement le symptôme, vous pouvez boire un anesthésique. Cependant, cela ne résoudra pas le problème et après la fin de l'action du médicament, la sensation douloureuse reviendra. De plus, ces médicaments ont de nombreuses contre-indications, en présence desquelles ils ne peuvent pas être pris.

Avec une maladie articulaire, un traitement médicamenteux est souvent prescrit. Il comprend les anti-inflammatoires stéroïdiens ou non stéroïdiens, les vasodilatateurs, les chondroprotecteurs, etc. Également en combinaison avec des médicaments, la physiothérapie peut également être prescrite..

Aux stades avancés, un traitement conservateur peut être inutile. Dans ce cas, une intervention chirurgicale est prescrite. De plus, diverses techniques peuvent être utilisées. Dans les cas extrêmement avancés, un remplacement articulaire complet est utilisé..

La douleur est un signe qui indique un problème dans le corps. Par conséquent, vous ne devez pas gérer l'élimination de ce symptôme sans en identifier la cause. Ne pas se soigner soi-même et être en bonne santé.

Douleur à la hanche

Vous voulez savoir pourquoi votre hanche fait mal? Cet article discute des causes les plus courantes de cette manifestation clinique. La douleur peut survenir en raison d'un effort physique et disparaîtra en quelques jours. Mais si la hanche fait mal constamment ou régulièrement (surtout le matin), si la douleur s'accompagne d'une sensation de raideur et de mouvements limités - vous devriez consulter un médecin à la Clinique de la douleur CELT!

Causes de la douleur à la hanche

Les causes de la douleur dans la cuisse (ainsi que sa nature) peuvent être différentes. La cuisse peut faire mal latéralement dans l'articulation ou dans les tissus mous, tandis que l'inconfort peut se produire périodiquement et être intense, aigu ou chronique. Les cuisses droite et gauche peuvent faire mal; en outre, la douleur peut être localisée dans la région de l'aine.

  • Consultation initiale - 4000
  • Consultation initiale avec le chef de la clinique de la douleur - 4 500
Prendre rendez-vous

Blessures à la cuisse

Les blessures à la hanche comprennent:

  • ecchymoses du bassin, de l'articulation de la hanche, du haut de la cuisse;
  • fracture au niveau du trochanter du fémur;
  • fracture du sacrum;
  • luxations du fémur;
  • entorses et déchirures des muscles et des ligaments;
  • fracture du col fémoral;
  • fracture par compression de la 5e vertèbre lombaire.

Il convient de noter qu'une rupture des ligaments fémoraux peut survenir non seulement en raison d'une blessure, mais également en raison de l'apparition et du développement de processus dégénératifs en eux. L'écart est caractérisé par une douleur aiguë et une mobilité articulaire altérée.

Arthrose de la hanche

La coxarthrose, ou arthrose de l'articulation de la hanche, est une maladie dans laquelle se produit l'usure de la hanche. C'est l'une des raisons les plus courantes pour lesquelles la cuisse droite et / ou gauche fait mal. Une caractéristique distinctive de cette maladie est la douleur, localisée dans l'aine et s'étendant sur la surface fémorale latérale et antérieure. Souvent, des sensations peuvent être projetées sur la fesse ou irradier vers le genou; ils apparaissent en marchant ou en se levant d'une chaise. Les autres manifestations cliniques de la coxarthrose comprennent:

  • une limitation significative de la mobilité du membre affecté (incapacité à effectuer des mouvements de rotation, tirer la jambe vers la poitrine ou la prendre sur le côté);
  • crunch dans l'articulation de la hanche;
  • raccourcissement de la jambe (apparaît aux stades avancés de la maladie).

Arthrite de la hanche

Il existe un certain nombre d'arthrite qui peuvent provoquer une inflammation des articulations de la hanche. Malgré le fait que ce phénomène soit assez rare, il existe et est principalement affecté par les personnes âgées de 15 à 40 ans.

Les symptômes de la douleur sont plus ressentis la nuit et leur intensité est assez élevée. Ils ne disparaissent pas même avec un changement de position corporelle. En marchant, la douleur diminue quelque peu et le soir (après que le patient "ait divergé"), elle peut complètement disparaître, mais la nuit, elle se fera de nouveau sentir.

Infarctus du myocarde de la hanche - nécrose aseptique de la tête fémorale

Infarctus de la hanche - c'est le diagnostic posé par cinq pour cent des patients qui se plaignent de douleurs à la hanche. Cette maladie se caractérise par un développement rapide; les symptômes de la douleur augmentent en 1 à 3 jours et deviennent presque insupportables la nuit. Leur affaiblissement est observé à 4-5 heures du matin. Les hommes souffrent de cette maladie 8 fois plus souvent que les femmes.

Inflammation du tendon fémoral

Cette maladie est diagnostiquée par 25 à 30% du nombre de patients qui se plaignent de symptômes douloureux. Le plus souvent, les femmes souffrent de cette maladie et l'incidence maximale survient à la ménopause, au cours de laquelle un affaiblissement des muscles et des tendons est souvent observé. Le développement de la maladie se produit rapidement - dans la période de 3 à 15 jours. La hanche fait mal latéralement dans les tissus mous de la surface externe, d'un côté ou des deux. Les sensations désagréables sont assez intenses; ils apparaissent en marchant ou allongé sur le côté affecté. Aucune restriction de mouvement dans l'articulation de la hanche.

Syndrome de piriforme

Une autre cause très courante de douleur à la hanche est le syndrome du piriforme. Il survient lors de processus pathologiques dans la colonne lombaire et, en règle générale, est unilatéral. L'augmentation de la douleur survient en 1 à 3 jours en raison de:

  • stress
  • musculation;
  • mouvement soudain et infructueux.

La douleur est localisée dans la région fessière et lombaire, le sacrum fait souvent mal. Parfois, la douleur descend le long de l'arrière du membre inférieur jusqu'au talon.

Autres raisons

De plus, la hanche peut faire mal à l'intérieur ou à l'extérieur et pour un certain nombre d'autres raisons:

  • pathologies du système endocrinien, entraînant la destruction du cartilage et du tissu osseux;
  • pathologie vasculaire artérielle;
  • processus infectieux dans le tissu osseux de la cuisse et du bassin;
  • tumeurs osseuses malignes.

Douleur à la hanche

La douleur à la hanche est assez courante et peut être causée par divers problèmes. La localisation précise de la douleur à la hanche peut fournir des indices précieux pour comprendre sa cause profonde..

Causes de la douleur à la hanche

Les maladies de l'articulation de la hanche provoquent généralement des douleurs dans la cuisse ou l'aine. La douleur externe dans la cuisse, la douleur passant par le haut de la cuisse et les fesses, est généralement causée par des problèmes avec les muscles, les ligaments, les tendons et d'autres tissus mous entourant l'articulation de la hanche..

Parfois, la douleur à la hanche peut être causée par des maladies et des problèmes dans d'autres parties de votre corps, telles que la colonne lombaire ou les genoux. Ce type de douleur est appelé douleur "réfléchie". La plupart des cas de douleur à la hanche peuvent être contrôlés à la maison..

Pathologie de la hanche

La douleur à la hanche peut provenir de structures situées dans l'articulation de la hanche, ainsi que de structures entourant la hanche. L'articulation de la hanche est un espace potentiel, ce qui signifie qu'il y a une quantité minimale de liquide à l'intérieur qui permet au cou de la hanche de glisser dans le nid de l'acétabulum. Toute maladie ou traumatisme associé à une inflammation conduit au remplissage de cet espace avec du liquide ou du sang. En conséquence, la capsule fémorale est étirée, ce qui entraîne l'apparition de symptômes de douleur.

Le col fémoral et le pivot sont recouverts de cartilage articulaire, ce qui permet aux os de se déplacer à l'intérieur de l'articulation avec un minimum de friction. De plus, la zone du nid de l'acétabulum est recouverte d'un cartilage rigide, appelé acétabulum. Comme tout autre cartilage articulaire, ces zones peuvent être frottées ou déchirées, provoquant des douleurs.

Il existe des groupes de tissus épais qui entourent l'articulation de la hanche, formant une capsule. Ils aident à maintenir la stabilité des articulations, en particulier pendant le mouvement..

Le mouvement dans l'articulation de la hanche est dû aux muscles entourant la cuisse et aux ligaments attachés à l'articulation de la hanche. En plus de contrôler les mouvements, ces muscles travaillent également ensemble pour maintenir la stabilité articulaire. Il existe de grands sacs synoviaux (sacs fermés remplis de liquide) qui entourent la zone de la cuisse et permettent aux muscles et aux ligaments de glisser plus facilement le long des protubérances osseuses. Chacune de ces structures peut s'enflammer..

Douleur dans la cuisse avec hernie intervertébrale de la colonne lombaire

Une douleur à la hanche peut survenir avec une hernie intervertébrale de la colonne lombaire. La hernie intervertébrale est associée à des problèmes avec le disque métévertébral situé entre les os de la colonne vertébrale (vertèbres), "enfilés" les uns sur les autres et formant la colonne vertébrale.

Le disque intervertébral ressemble à un beignet de gelée avec un centre en forme de gel enfermé dans une coque externe plus rigide. Une hernie intervertébrale se produit lorsque le contenu mou sort à travers la membrane dure. Une hernie peut irriter les nerfs voisins. Si nous avons une hernie dans la colonne lombaire, l'un de ses symptômes peut être une douleur à la cuisse. La douleur longe le nerf sciatique. La douleur dans la cuisse antérieure ou latérale postérieure est caractéristique.

En présence d'une hernie discale, une jambe est plus souvent atteinte. La douleur peut être d'intensité variable, de légère à intolérante. Le plus souvent, la douleur est associée à une douleur dans le bas du dos, la région inguinale, le bas de la jambe et le pied. Un engourdissement dans la cuisse, le bas du dos, le bas de la jambe et le pied est également caractéristique. Habituellement, une amélioration se produit lors du déplacement si la hernie discale est de petite ou moyenne taille.

On pense que la propagation de la douleur sur la jambe avec une hernie vertébrale (sciatique) indique sa grande taille que si la douleur ne serait que dans le bas du dos.

La douleur dans la cuisse avec une hernie intervertébrale est la cause la plus fréquente de douleur dans la cuisse de moins de 60 ans, après l'âge de 60 ans, la priorité va à la coxarthrose. En deuxième place, il y a différents types de blessures. Les autres causes sont rares.

D'autres types de lésions nerveuses peuvent également provoquer des douleurs dans la cuisse, par exemple pendant la grossesse, souvent associées à une inflammation du nerf cutané latéral de la cuisse. La hernie inguinale peut également «résonner» dans la cuisse.

Dans tous les cas, la douleur dans la cuisse peut être causée par diverses raisons, ce qui oblige le médecin à trouver la source du problème, qu'il s'agisse d'une blessure ou d'une maladie. En l'absence de blessure traumatique, l'approche du diagnostic de la douleur à la hanche nécessite une large compréhension de la situation..

Causes de la douleur traumatique à la cuisse

Fracture de la hanche

La chute est la cause la plus fréquente de fracture de la hanche chez les personnes âgées. Dans ce cas, la fracture survient à la suite de deux problèmes associés au vieillissement: l'ostéoporose (amincissement des os) et la perte d'équilibre. Dans certains cas, l'os peut se casser spontanément en raison de l'ostéoporose, qui à son tour entraînera une chute.

Par «fracture du col fémoral», on entend une fracture de la cuisse proximale ou supérieure.

Il est nécessaire de connaître l'emplacement exact de la fracture, car c'est la base de la décision du chirurgien concernant une intervention chirurgicale adéquate pour restaurer les dommages osseux.

En plus de tomber, toute blessure peut potentiellement provoquer une fracture de la hanche. Selon le mécanisme des dommages, le fémur peut ne pas se casser; au contraire, une partie du bassin (le plus souvent, la branche de l'os pubien) peut être cassée. Initialement, une douleur peut être ressentie dans la région fémorale, mais l'examen et les radiographies peuvent révéler une autre source de douleur. Une blessure peut également provoquer un déplacement de la hanche, dans lequel le col fémoral émerge du cotyle. Elle est presque toujours associée à une fracture acétabulaire (os pelvien); cependant, chez les personnes ayant une hanche remplacée, la cuisse artificielle peut se déplacer spontanément.

Blessures fermées (ecchymoses)

Les blessures fermées (ecchymoses), les entorses et les entorses des muscles et des tendons peuvent être le résultat d'un traumatisme, et même si l'os reste intact, il peut provoquer une douleur intense. L'entorse survient lors d'un traumatisme des ligaments, tandis que l'entorse des muscles et des tendons est associée à des dommages à ces structures. Lors de la marche ou du saut, ainsi que lors de toute activité active, une pression importante est exercée par le poids corporel sur l'articulation de la hanche. Les muscles, les poches synoviales et les ligaments sont «conçus» pour protéger l'articulation du stress. Lorsque ces structures sont enflammées, la cuisse ne peut pas fonctionner correctement, ce qui entraîne des douleurs.

Blessure par surcharge

La douleur à la hanche peut également être associée à des blessures dues à une surcharge, qui enflamment les muscles, les tendons et les ligaments. Ces blessures peuvent être causées par les activités quotidiennes habituelles qui provoquent une tension excessive dans l'articulation de la hanche, ou par un mouvement énergétique spécifique. Une surcharge peut également entraîner l'effacement progressif du cartilage dans l'articulation de la hanche, entraînant une arthrite (arth = articulation + itis = inflammation).

Il convient également de mentionner d'autres structures qui peuvent devenir enflammées et provoquer des douleurs à la cuisse. Le tractus ilio-tibial s'étend de la crête de la hanche jusqu'à l'extérieur de la cuisse et jusqu'au genou. Ce groupe de tissus peut devenir enflammé et provoquer des douleurs à la cuisse, au genou ou aux deux. Ce type de traumatisme dû à une surcharge commence progressivement et se manifeste par la tension des groupes musculaires entourant le genou et la cuisse. Le syndrome du piriforme, dans lequel le piriforme irrite le nerf sciatique, peut également provoquer une douleur qui se propage le long de l'arrière de la cuisse.

Inflammation du sac synovial (bursite)

Un sac synovial acétabulaire est un sac à l'extérieur de la cuisse qui protège les muscles et les tendons au point où ils traversent le trochanter du fémur (saillie osseuse sur le fémur).

La bursite acétabulaire est associée à une inflammation du sac synovial. Le sac synovial peut devenir enflammé pour diverses raisons, notamment une légère blessure ou une surcharge.

Causes de la douleur non traumatique à la cuisse

La douleur à la hanche peut être causée par diverses maladies. Tout ce qui provoque une inflammation systémique dans le corps peut également affecter l'articulation de la hanche. La membrane synoviale est le tissu épithélial («doublure») qui recouvre les parties de la hanche qui ne sont pas recouvertes de cartilage. La synovite (syno = membrane synoviale + itis = inflammation) ou l'inflammation de ce tissu de revêtement provoque une fuite de liquide dans l'articulation, provoquant un gonflement et de la douleur.

Arthrite

L'arthrose est la cause la plus fréquente de douleur à la hanche chez les personnes de plus de 50 ans; cependant, il existe d'autres types d'arthrite. Ceux-ci inclus:

  • polyarthrite rhumatoïde;
  • spondylarthrite ankylosante (spondylarthrite ankylosante - Strumpell - Marie);
  • arthrite associée à une maladie inflammatoire de l'intestin (maladie de Crohn ou colite ulcéreuse).

Certaines maladies systémiques sont associées à des douleurs à la hanche, comme l'anémie falciforme, dans laquelle l'articulation peut devenir enflammée pendant la crise de la faucille, avec ou sans infection majeure. L'articulation de la hanche n'est pas la seule articulation qui peut provoquer une inflammation de la hanche. Les exemples incluent la maladie de Lyme, le syndrome de Reiter et les infections d'intoxication alimentaire..

Une nécrose non vasculaire du col fémoral peut survenir chez les personnes qui prennent des corticostéroïdes pendant une longue période (par exemple, la prednisone). Dans cette situation, le col fémoral perd l'approvisionnement en sang, s'affaiblit et provoque des douleurs dans la cuisse.

La maladie de Legg-Calve-Perthes (maladie de Perthes, ostéochondrite de la tête fémorale) est associée à une nécrose vasculaire idiopathique du col fémoral chez l'enfant. Le plus souvent, elle affecte les garçons âgés de 4 à 8 ans..

La fibromyalgie est un syndrome de douleur systémique associé à la douleur et à la tension, qui peut provoquer une gêne grave dans le corps et affecte également la cuisse. Avec la fibromyalgie, des troubles du sommeil, des crampes et des crampes musculaires, des douleurs de nombreux groupes musculaires de tout le corps et de la fatigue sont également observées.

Douleur de cuisse réfléchie

La douleur dans la cuisse peut ne pas être liée à la cuisse elle-même, mais peut être causée par une violation des structures adjacentes.

Un autre exemple de douleur réfléchie est la maladie de Roth-Bernhardt (névralgie du nerf cutané latéral de la cuisse).

Les symptômes de la douleur à la hanche

Il est souvent difficile de décrire la douleur dans la hanche, et les patients peuvent se plaindre qu'ils ont juste une douleur à la hanche. La localisation, la nature, l'intensité de la douleur, les facteurs affectant l'amélioration / l'aggravation de la condition dépendent de la structure endommagée et de la cause exacte de l'inflammation ou de la blessure.

  • La douleur à la hanche peut être ressentie comme une douleur «frontale» dans la région inguinale ou comme une douleur «arrière» dans les fesses. Les patients peuvent parfois se plaindre d'une douleur au genou qui provient en fait de la hanche.
  • Blessure à la hanche: en cas de chute, de choc direct, de luxation ou d'entorse, la douleur survient presque immédiatement.
  • Blessure due à une surcharge: la douleur peut apparaître en quelques minutes ou heures lorsque les muscles enflammés entourant la crampe de l'articulation de la hanche ou la surface articulaire deviennent enflammés, provoquant une accumulation de liquide.
  • Douleur: Le plus souvent, la douleur est ressentie à l'avant de la cuisse, mais l'articulation a trois dimensions. La douleur peut également aller le long de la cuisse externe ou même être ressentie dans les fesses..
  • Boiterie: La boiterie est un moyen de compensation, une tentative de minimiser le poids que la cuisse doit supporter lors de la marche. La boiterie n'est jamais normale. La boiterie provoque un stress anormal sur d'autres articulations, y compris le dos, les genoux et les chevilles, et si la boiterie persiste, ces zones peuvent également s'enflammer et provoquer d'autres symptômes..
  • Avec une fracture de la hanche, la douleur aiguë se produit instantanément et s'aggrave à presque tous les mouvements. Les muscles des cuisses provoquent un déplacement de la fracture, tandis que la jambe peut sembler plus petite ou tournée vers l'extérieur. S'il n'y a pas de déplacement, la jambe peut sembler normale. Les fractures pelviennes provoquent la même douleur que les fractures de la hanche, mais la jambe semble normale.
  • Hernie discale: la douleur commence généralement dans la colonne lombaire et irradie vers les fesses et vers l'avant, l'arrière ou le côté de la cuisse. Elle peut être décrite de différentes manières en raison d'une atteinte nerveuse. Certains termes typiques utilisés pour décrire la sciatique comprennent: douleur aiguë ou coupante et brûlure. La douleur peut s'aggraver lorsque le genou est redressé, car cette action provoque une tension dans le nerf sciatique, ce qui rend difficile de se lever d'une position assise ou de marcher vite. Des engourdissements et des picotements peuvent également être présents. Une perte de contrôle de la miction et des selles peut indiquer la présence du syndrome de la queue de cheval. Si cette condition n'est pas reconnue et ne peut pas être traitée, il existe un risque de dommages irréparables à la moelle épinière..
  • Arthrite: la douleur arthritique a tendance à s'aggraver après une période d'inactivité et à diminuer avec l'activité, mais si l'activité augmente, la douleur revient.

Diagnostic de la douleur à la hanche

S'il n'y a pas d'antécédents traumatiques et que la douleur est combinée ou précédemment combinée avec des douleurs au bas du dos, le premier type d'étude devrait être l'imagerie par résonance magnétique de la colonne lombo-sacrée et consulter un neurologue.

Après une blessure, contactez un traumatologue.

Si une coxarthrose est suspectée, un chirurgien doit être consulté..

Traitement de la douleur à la cuisse

Le traitement dépend de la cause. Ainsi, avec une hernie intervertébrale, il est préférable de choisir un traitement conservateur, et avec la cosarthrose, un traitement chirurgical.