logo

Causes de la douleur dans les bras et les jambes

Est-ce que ça vous est arrivé? Une fois que vous rentrez chez vous avec une douleur terrible dans les bras et les jambes ou une forte sensation de lourdeur, cela ne vous permet pas de bouger et vous fait asseoir, même si vous ne voulez vraiment pas vous reposer.

Vous devez savoir qu'il s'agit d'un trouble courant qui survient généralement en raison d'une tension musculaire ou d'une fatigue normale après une dure journée. Mais plus important encore, lorsque la douleur désagréable ne disparaît pas pendant des semaines ou des mois, vous devriez commencer à vous inquiéter.

Aujourd'hui, nous parlerons davantage de la douleur dans les bras et les jambes..

La douleur aux extrémités est une maladie très courante. L'âge n'a pas d'importance ici. De plus, les enfants et les adolescents de huit à 17 ans peuvent en souffrir lorsqu'ils grandissent et subissent des changements physiologiques dans le corps qui affectent la structure des bras et des jambes.

Et les adultes? Qu'est-ce qui cause la douleur aux membres? Découvrez ensemble.

Rhume et grippe

La douleur dans les bras et les jambes peut apparaître quelques jours plus tôt que d'autres symptômes généralement associés au rhume et à la grippe. C'est la séquence habituelle de développement de ces maladies saisonnières et ce que la plupart d'entre nous avons déjà rencontré.

Vous vous demandez peut-être pourquoi le rhume et la grippe communs affectent les membres, provoquant une telle douleur aiguë dans les muscles. Le fait est qu'une infection virale attaque le corps, donc il réagit pour se protéger.

Le corps libère un grand nombre de lymphocytes dans la circulation sanguine pour combattre l'ennemi, mais une telle réponse protectrice entraîne de la fièvre et la production de molécules anti-inflammatoires appelées prostaglandines. Tout cela conduit à la douleur habituelle dans les bras et les jambes, et entraîne également un malaise général et, en règle générale, de la fièvre.

C'est pourquoi très souvent les premiers symptômes du rhume et de la grippe sont des douleurs et une hypersensibilité dans les bras et les jambes.

Douleur articulaire

Les douleurs articulaires sont une cause fréquente de douleur après 50 ans. N'oubliez pas que vos jambes et vos bras sont les parties du corps que vous utilisez le plus souvent pendant la journée. Ils ont de nombreux joints complexes qui peuvent s'enflammer ou s'user pour de nombreuses raisons..

Cela entraîne une lourdeur, une sensation de brûlure dans les hanches ou les épaules. La douleur peut ne pas être concentrée dans l'articulation elle-même, elle se transmet assez souvent au tissu musculaire qui l'entoure ou à tout le membre.

Problèmes de circulation sanguine

Si la cause de la douleur dans les bras et les jambes est une mauvaise circulation sanguine, cela s'accompagne généralement d'autres symptômes qui méritent d'être connus. Remarque:

  • engourdissement dans les bras et les jambes qui accompagnent les crampes
  • l'apparition d'ulcères sur les jambes
  • perte de force dans les mains (chez une personne les choses tombent plus souvent)
  • maux de tête
  • teinte bleuâtre des ongles
  • étourdissements en se levant
  • sensation de lourdeur dans les jambes ou enflure ou doigts
  • l'apparition de varices


Faites attention à l'un des symptômes ci-dessus qui indiquent généralement des problèmes de circulation sanguine. Ceci est très important, surtout si vous avez un rythme cardiaque irrégulier ou un essoufflement. Dans de tels cas, vous devez immédiatement consulter un médecin, car ils peuvent être des signes de maladie cardiaque. Ne remettez pas à plus tard!

Fibromyalgie

Si la douleur dans vos bras et vos jambes ne disparaît pas pendant plusieurs mois ou affecte votre travail et vos activités quotidiennes, la cause peut être la fibromyalgie.

Cependant, il est important de connaître ces symptômes et d'autres associés..

  • Douleur accompagnée d'une fatigue intense.
  • Des taches particulièrement douloureuses apparaissent sur le corps, telles que les hanches, le cou, la clavicule, les articulations du coude, les genoux ou les fesses.
  • De graves problèmes de sommeil peuvent également survenir. Le matin où vous vous réveillez est une période douloureuse de la journée.
  • Vous souffrez de migraines, de petites pertes de mémoire ou de problèmes de concentration.

En conclusion, nous voulons vous rappeler qu'en général, la douleur dans les bras et les jambes survient simplement à cause de la fatigue et apparaît le soir. Mais, comme nous l'avons dit au début, si vous remarquez que le problème dure plusieurs semaines ou mois et affecte la capacité de mener une vie normale - il est temps de consulter un médecin.

N'oubliez jamais à quel point il est important de mener une vie saine, de bien manger et de faire de l'exercice régulièrement. Cela aidera à gérer le stress et à éviter le stress inutile, qui s'accumule souvent dans le système musculo-squelettique..

Douleur dans les articulations des bras et des jambes: causes et traitement, maladies possibles

Il existe de nombreuses maladies des articulations, ainsi que d'autres maladies systémiques du corps qui provoquent des douleurs articulaires. Si vous êtes préoccupé par la douleur dans les articulations des mains et des pieds en même temps, ces problèmes provoquent généralement des maladies du tableau n ° 1:

(si le tableau n'est pas entièrement visible - faites défiler vers la droite)

Inflammation simultanée de plusieurs articulations

Polyarthrite d'origines diverses: infectieuse, réactive, juvénile, rhumatoïde, rhumatismale

Maladies systémiques et pathologies des organes internes

Hépatite, lupus érythémateux, spondylarthrite ankylosante, sclérodermie, polychondrite récurrente, vascularite, leucémie, rhumatisme

Syphilis, brucellose, tuberculose, grippe, gonorrhée, hépatite virale

Un certain nombre de maladies qui affectent souvent les articulations - affectent généralement une ou deux articulations et provoquent extrêmement rarement des lésions systémiques et des douleurs dans les articulations, les bras et les jambes en même temps. Ils sont présentés dans le tableau n ° 2:

(si le tableau n'est pas entièrement visible - faites défiler vers la droite)

Causes de la douleur dans les articulations des bras et des jambesMaladies

Lésion des structures périarticulaires et intraarticulaires

Ecchymose, fracture, hémarthrose, entorse ou rupture des ligaments

Changements inflammatoires et dégénératifs dans les tissus périarticulaires (fascia, muscles, tendons, poches synoviales)

Bursite, tendinite, synovite, ligamentite, fibrose

Dommages articulaires

Arthrose: coxarthrose, gonarthrose

Tumeurs osseuses bénignes

Ostéome, ostéochondrome, ostéoblastome

Oncopathologie: néoplasme malin primaire du système squelettique ou métastase secondaire de l'articulation

Les maladies du tableau n ° 2 causent généralement des dommages à 1 à 2 articulations, extrêmement rarement à de nombreuses articulations, bras et jambes. Si vous êtes préoccupé par la douleur en même temps dans plusieurs grandes et petites articulations des membres, les raisons sont différentes - le plus souvent, il s'agit d'une maladie infectieuse ou systémique du tableau n ° 1..

Certaines maladies qui affectent immédiatement les articulations des bras et des jambes constituent un grave danger. Par exemple, le résultat d'une maladie auto-immune de la polyarthrite rhumatoïde peut même être la mort d'un patient d'une insuffisance respiratoire, cardiaque ou rénale. Les pathologies telles que l'arthrite infectieuse ou réactive sont moins dangereuses..

Traitement de chaque maladie spécifique individuellement.

Si vous avez des douleurs dans les articulations des jambes et des mains - contactez sans tarder un thérapeute qui, en fonction de la cause présumée de la douleur, consultera un rhumatologue, un traumatologue, un arthrologue ou un orthopédiste..

Plus loin dans l'article, nous examinerons les causes courantes des douleurs articulaires, la nature de la douleur dans les maladies courantes et donnerons des recommandations générales sur ce qu'il faut faire pour se débarrasser des maux..

Huit causes courantes de douleur dans les articulations des jambes et des bras

ostéoporose (maladie osseuse);

activité physique excessive régulière ou, à l'inverse, manque d'exercice;

alimentation déséquilibrée avec utilisation d'aliments malsains: viandes fumées, graisses réfractaires, produits à haute teneur en colorants artificiels, conservateurs, autres additifs alimentaires, surséchage;

chirurgie périarticulaire.

Seul un médecin peut déterminer la véritable cause de la douleur articulaire, qui analysera toutes les caractéristiques du syndrome douloureux, tiendra compte de la présence de signes ou de maladies concomitants et prescrira un certain nombre d'études. Ce n'est qu'après avoir étudié tous les résultats obtenus qu'il établira un diagnostic précis, choisira une méthode de traitement.

La nature de la douleur dans les bras et les jambes avec des maladies articulaires connues

Polyarthrite rhumatoïde

Dans la polyarthrite rhumatoïde, le syndrome articulaire domine avec des dommages symétriques aux articulations des mains et (ou) des jambes, c'est-à-dire que le poignet, la cheville ou d'autres articulations sont simultanément impliqués dans le processus. L'apparition aiguë et subaiguë de la maladie se traduit par une douleur aiguë dans les muscles et les articulations touchées, de la fièvre, une faiblesse générale. Avec une progression subtile de cette arthrite, une augmentation prolongée des changements articulaires avec une légère douleur sans altération fonctionnelle significative est caractéristique.

Impliquant généralement les coudes, les genoux, les poignets, les mains et les pieds. La défaite de l'épaule, de la hanche ou des articulations de la colonne vertébrale est moins caractéristique, mais non exclue. Une douleur constante et douloureuse s'intensifie au repos, en particulier après une nuit de repos, une raideur avec une mobilité limitée est notée. Le déroulement à long terme du processus conduit à une déformation irréversible des mains et des doigts, appelée «cou de cygne», «nageoire de morse», «doigts en forme de fuseau». Les orteils se déplacent vers l'extérieur pendant la déformation.

Arthrite psoriasique

Dans l'arthrite psoriasique, en plus des changements cutanés, les articulations interphalangiennes des doigts et des orteils des pieds sont d'abord affectées, puis l'épaule, le genou ou d'autres grosses articulations. La maladie se caractérise par une lésion asymétrique simultanée de 2-3 articulations - oligoarthrite - avec le développement d'une tendovaginite, une augmentation locale de la température, un gonflement de la zone d'inflammation et une rougeur de la peau jusqu'à la cyanose. Les douleurs sont plus gênantes la nuit et au repos, les raideurs matinales disparaissent le jour.

Rhumatisme

En plus des dommages aux organes internes - le cœur, les reins, les poumons et le système lymphatique - le processus inflammatoire affecte les articulations, se manifestant par des douleurs périodiques, un gonflement, une augmentation générale et locale de la température. Un symptôme caractéristique est l'arthralgie multiple. Les sensations de douleur sont de nature symétrique, se produisent dans plusieurs articulations à la fois. Une caractéristique distinctive est la volatilité de la douleur: elles passent indépendamment dans certaines articulations, apparaissent dans d'autres.

Comment traiter la douleur dans les articulations des bras et des jambes

Le choix des tactiques de traitement dépend non seulement d'un diagnostic correctement établi, mais également d'un certain nombre de facteurs:

  • l'âge du patient;
  • type de processus pathologique;
  • gravité et stade de la maladie;
  • le nombre d'articulations touchées;
  • localisation exacte de la pathologie;
  • la présence de maladies concomitantes, par exemple le diabète, la tuberculose.

Que faut-il faire pour traiter avec succès la maladie? Chaque cas est individuel, dans le tableau ci-dessous je donne des méthodes de traitement "générales" et courantes qui sont souvent utilisées pour traiter les douleurs articulaires (pour diverses pathologies).

(si le tableau n'est pas entièrement visible - faites défiler vers la droite)

Causes de douleur et de défaite seulement 1-2 articulationsMaladies spécifiques, pathologies

AINS (comprimés, injections): Movalis, Nise, Diclofenac.

Chondroprotecteurs: movex asset, alflutop, teraflex, rumalon, fermatron.

Corticostéroïdes (par voie orale ou intra-articulaire): métipred, prednisone, celestone, phlosterol, diprospan, Kenalog.

Thérapie par impulsions (introduction de doses ultra-élevées d'hormones): glucocorticoïdes (méthylprednisolone) ou cytostatiques (cyclophosphamide).

Phono- et électrophorèse, thérapie au laser, magnétothérapie, thérapie à la paraffine, ozokérite, échographie, UHF, kinésie et balnéothérapie.

Il est nécessaire de faire régulièrement un ensemble d'exercices de thérapie par l'exercice, que le médecin développe individuellement pour chaque patient, en tenant compte de la maladie et de son degré.

Il est utile de faire des compresses, des lotions, des infusions, des teintures ou d'autres options de traitement avec des remèdes populaires justifiés en combinaison avec des médicaments.

Dépend de la maladie.

Recommandations générales: restriction du sel, du sucre; exclusion des viandes fumées, viandes grasses, graisses réfractaires, légumineuses, alcool.

Sommaire

Malgré la gravité des maladies qui surviennent avec des lésions articulaires, elles peuvent être traitées avec succès. De plus, plus vous commencez rapidement à traiter une maladie, plus la thérapie sera efficace. Il est important de ne pas se soigner soi-même, mais de consulter immédiatement un médecin.

  • En contact avec
  • Facebook
  • Twitter
  • Camarades de classe
  • Mon monde
  • Google+

En haut du flux de commentaires se trouvent les 25 derniers blocs de questions-réponses. Galina Pivneva, diplômée universitaire en santé humaine, professeur des rudiments de la santé, répond aux questions sous le surnom d'administrateur Alex..

Nous publions les réponses aux commentaires une fois par semaine, généralement le lundi. Veuillez ne pas dupliquer les questions - elles nous parviennent toutes.

salut! La douleur aux pieds et aux mains a commencé. la nuit, au lever, les premiers pas sont difficiles et douloureux, puis divergent. il n'y a pas d'oedème et d'autres changements visuels. les mains font mal comme après une lourde charge (pliez désagréablement en poing). 32 ans poids 60kg. les maux de dos, mais cela est plus probable en raison du port et du bain inappropriés de l'enfant.

Salut Anna. Cela arrive parfois après la naissance du bébé. Elle est associée à la restructuration du corps, au manque de sommeil, à la fatigue, au portage fréquent de l'enfant dans ses bras (les articulations peuvent devenir). Essayez de boire des vitamines Sustavitus 1 capsule 3 fois par jour avec des repas pendant un mois.

Bonjour. J'ai des douleurs de cette nature. Douleur dans les mains et les pieds d'un personnage ondulatoire. Vous rappelle de jouer du piano. Et la douleur me fait mal

Bonjour Irina. De tels symptômes peuvent survenir avec une grande variété de maladies, par exemple avec le développement d'une arthrose ou d'une arthrite. Cela peut aussi être le début du développement de la polyarthrite rhumatoïde, grave et difficile à guérir complètement de la maladie, ce qui peut conduire à un handicap. Le traitement est effectué par un rhumatologue cardiaque ou un rhumatologue. Remettez les premiers tests avant de rendre visite au thérapeute.

Dans les cas où un traitement rapide n'est pas prescrit, la maladie progresse activement, la douleur et l'inflammation s'intensifient. Prenez soin de vous et évitez l'hypothermie.

salut! Mes genoux me font mal, je ne peux plus m'accroupir complètement, je n'ai plus de douleur au repos, mais je dois rester assis un moment, et je ne peux plus me casser les genoux, ça fait mal, j'ai aussi mal aux muscles, me tord souvent les jambes. Que faire?

Bonjour Lyudmila. Le danger d'une maladie associée à des difficultés de flexion et d'extension du genou est associé principalement à la possibilité de développer des processus inflammatoires, qui à leur tour entraînent des complications et l'émergence de diverses pathologies. C'est pourquoi, lors de la détection des premiers symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Les symptômes de la maladie dépendent généralement de la source et de la cause de la douleur. L'inconfort dans l'articulation du genou et sa capacité motrice limitée peuvent être des facteurs dans le développement de maladies qui affectent à la fois les articulations elles-mêmes et le tissu musculaire, les ligaments et les terminaisons nerveuses qui les entourent.

Il est impossible d'identifier indépendamment l'affection de la douleur à une maladie particulière. Seul un médecin peut le faire après une série de procédures. Voir d'abord un thérapeute.

Bonjour. Après avoir sauté sur un trampoline, inflammation des articulations des genoux, douleur dans les muscles du mollet, parfois enflure, douleur en descendant les escaliers. Les onguents et les gels aident pendant un certain temps. S'il vous plaît dites-moi comment restaurer la santé. remercier.

Olga Leonidovna, si vous voulez vous aider, vous devez absolument subir un examen personnel avec un orthopédiste et prendre une radiographie, peut-être faire des analyses de sang. Les symptômes que vous décrivez se produisent avec diverses maladies, par exemple, la bursite, l'inflammation des tendons, les lésions du ménisque. Des symptômes similaires sont caractéristiques au début du développement de la polyarthrite rhumatoïde. Comme vous le comprenez, en l'absence d'un diagnostic précis, il est impossible d'aider quoi que ce soit et le traitement doit être prescrit par un médecin qui connaît toutes vos maladies, votre âge et la présence d'une réaction allergique possibles. Par conséquent, ne retardez pas la consultation afin qu'il n'y ait pas de complications.

Douleur dans les articulations des bras et des jambes: causes et traitement, diagnostic du problème

À partir de cet article, vous apprendrez: que faire si les articulations des bras et des jambes font mal. Raisons pour lesquelles une telle condition et un tel traitement surviennent (médicaments, remèdes populaires).

Auteur de l'article: Victoria Stoyanova, médecin de catégorie 2, chef du laboratoire du centre de diagnostic et de traitement (2015-2016).

Différentes causes peuvent provoquer des douleurs simultanées dans les articulations des jambes et des mains, mais les plus courantes sont l'arthrite, les maladies inflammatoires des articulations. Nous en parlerons principalement plus loin dans l'article..

Que sont-ils:

La polyarthrite rhumatoïde est une pathologie systémique - l'ensemble du tissu conjonctif du corps est impliqué dans le processus (cartilage, adipose, ligaments, sang, et non seulement tout cela est du tissu conjonctif), et non seulement les articulations, mais aussi les organes internes peuvent souffrir.

Elle affecte les articulations situées symétriquement, le plus souvent petites, moins souvent grandes. L'évolution de la maladie est ondulante - les douleurs diminuent ou s'intensifient. Elle est incurable, avec le temps elle conduit à une déformation (déviation, luxation, fixation dans une certaine position et modification de la forme des doigts et des orteils) et à une invalidité précoce dans 70% des cas (plus de 35% pour 5 ans de maladie). La pathologie est 5 fois plus souvent diagnostiquée chez la femme.

La polyarthrite rhumatoïde fait référence à des maladies systémiques (le tissu conjonctif est impliqué dans le processus pathologique, le cœur souffre tout d'abord et moins souvent d'autres organes internes).

Il affecte les articulations symétriques des jambes et des bras (coude, cheville, poignet, poignet et pied). Les douleurs sont vives et «volatiles», elles apparaissent soudainement à un endroit, après quelques jours à se calmer et apparaissent soudainement à un autre endroit..

Toutes les manifestations articulaires disparaissent sans laisser de trace pendant les 2-3 premiers jours lors de la prescription de médicaments ou pendant 4 semaines sans traitement. Le rhumatisme provoque généralement une complication sur le cœur et non sur les articulations (cardiosclérose, maladie cardiaque), et il est plus souvent diagnostiqué chez la femme et l'enfant (3 fois).

L'arthrite réactive est une maladie inflammatoire qui survient en réponse à une infection antérieure (hépatite virale B, chlamydia, yersiniose).

Le processus implique de grandes et petites articulations des membres situées asymétriquement (genou, petit doigt ou autres orteils, cheville), les douleurs sont fortes et persistantes. Parmi les manifestations extra-articulaires, on peut noter une conjonctivite concomitante, une urétrite, une balanoposthite, des éruptions cutanées.

Arthrite réactive. cliquez sur la photo pour l'agrandir

Il est complètement guéri dans 75% des cas. Les complications de la pathologie peuvent être des troubles du métabolisme des protéines (amylose), une altération de la fonction rénale (glomérulonéphrite), une inflammation des grosses terminaisons nerveuses (polynévrite).

L'arthrite est assez courante (chez 10 personnes sur 1000), vous pouvez rencontrer:

  • tout âge;
  • quelle que soit la profession ou la profession.

Les maladies systémiques (polyarthrite rhumatoïde et polyarthrite rhumatoïde) sont plus souvent diagnostiquées chez les femmes, réactives - également (si nous prenons des statistiques pour toutes les maladies).

Le médecin à consulter en cas de douleur dans les articulations des mains et des pieds, ainsi que d'autres symptômes ressemblant à ces maladies, est rhumatologue.

Causes de pathologie

Pourquoi les articulations des bras et des jambes font-elles mal? La cause peut être l'une des maladies inflammatoires de l'articulation - l'arthrite.

Schéma de traitement généralDétails, types de médicaments

Au cœur du processus pathologique se trouve la réaction du système immunitaire à l'infection (parasitaire, bactérienne ou virale)

Maladies à l'origine de la polyarthrite rhumatoïde - ARVI, rougeole, oreillons, herpès

Les déclencheurs sont l'hypothermie, le stress nerveux et certains médicaments.

La pathologie systémique est causée par une réaction du système immunitaire à l'infection (staphylocoque, streptocoque)

Maladies après lesquelles la polyarthrite rhumatoïde se développe - amygdalite, sinusite, amygdalite

Les facteurs de départ sont l'hypothermie, le stress, une immunité affaiblie

Maladie inflammatoire des articulations qui survient quelque temps après l'infection (génito-urinaire, intestinale)

Les maladies après lesquelles une arthrite réactive peut apparaître sont la chlamydia, l'hépatite virale B, la shigellose, la yersiniose, la salmonellose

Le facteur déclenchant est une immunité affaiblie.

Symptômes

Avec l'arthrite, la douleur dans les articulations des mains et des pieds est généralement sévère et aggrave considérablement la qualité de vie du patient: en même temps, une inflammation, un gonflement se développent et une raideur apparaît. Il est presque impossible de bouger les jambes, les bras et les doigts des membres (les articulations sont très douloureuses).

Les symptômes disparaissent après la transition de la maladie vers une forme subaiguë - quelque temps après le début de l'inflammation, la douleur et d'autres signes de la maladie deviennent moins prononcés.

L'arthrite chronique (la forme que prend l'arthrite aiguë si elle n'est pas traitée) est caractérisée par un gonflement douloureux, une douleur douloureuse avec le mouvement.

Les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde

Les principaux symptômes de la maladie:

  1. La pathologie se développe progressivement, à chaque exacerbation ultérieure, de plus en plus d'articulations sont impliquées dans le processus (d'abord petites, sur les deux mains ou les pieds, puis grandes).
  2. Une personne est préoccupée par les douleurs perçantes, ennuyeuses et persistantes (les articulations des doigts sont particulièrement insupportables), elle s'intensifie plus près du matin, avec des mouvements, et persiste jusqu'à environ la mi-journée. Le soir, le patient ressent un certain soulagement.
  3. Les articulations sont enflées, rouges, enflammées, l'amplitude des mouvements actifs est limitée, une exacerbation peut survenir avec de la fièvre (changements de température).
  4. Une personne perd rapidement du poids, ses muscles s'atrophient (s'affaiblissent, diminuent de volume).
  5. Les manifestations extra-articulaires les plus courantes sont les lésions des membranes séreuses des organes internes (péricardite, pleurésie), de la peau (nodules sous-cutanés des coudes, vascularite), des reins (néphrite).

Au fil du temps, les articulations touchées par la polyarthrite rhumatoïde se déforment (perdent de la forme, les doigts se plient et se fixent dans une position inhabituelle), le patient perd la capacité de libre-service.

Les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde

Les signes les plus caractéristiques de la polyarthrite rhumatoïde:

  • La polyarthrite rhumatoïde survient rapidement, l'évolution de la maladie est aiguë (tous les symptômes sont prononcés), moins souvent - subaiguë.
  • Une personne s'inquiète des douleurs intenses, croissantes et intenses et de la limitation de la mobilité, qui apparaissent d'abord dans certaines articulations, puis dans d'autres..
  • La fièvre, la transpiration, la faiblesse, les ganglions lymphatiques enflés se joignent à l'inflammation, l'enflure, la rougeur et une douleur intense dans les articulations..
  • Le processus implique des ligaments, des tendons, des sacs synoviaux.
  • Les manifestations articulaires de la maladie passent après un traitement médical ou sans traitement (ne durent pas plus de 4 semaines), mais peuvent être répétées.

La polyarthrite rhumatoïde est rarement compliquée par une mobilité limitée des articulations, dans la plupart des cas, le cœur souffre de rhumatismes (anomalie, cardiosclérose, myocardite).

Symptômes de l'arthrite réactive

Signes d'arthrite réactive:

  1. La maladie commence par des manifestations extra-articulaires: une personne qui a eu une infection virale intestinale, génito-urinaire, développe une inflammation de la muqueuse oculaire (conjonctivite), de l'urètre (urétrite), puis de l'arthrite.
  2. Douleur, douleur, en combinaison avec fièvre, gonflement, rougeur, inflammation, limitation de la mobilité et faiblesse musculaire.
  3. Les doigts enflés ressemblent à des saucisses.
  4. Des poches et des tendons périarticulaires sont impliqués dans le processus, des ulcères sur la muqueuse buccale, une balanoposthite, une vaginite (inflammation de la muqueuse génitale), une péricardite (inflammation de la membrane séreuse du cœur) peuvent apparaître.

L'arthrite réactive réapparaît rarement, mais peut être compliquée par une altération du métabolisme des protéines (amylose), une maladie rénale (glomérulonéphrite), une déformation et une ossification des tissus articulaires (12%).

Diagnostique

Pour déterminer pourquoi les articulations des doigts, des mains et des pieds font mal, des études peuvent être nécessaires:

  • radiographie (aide à détecter les changements, la déformation articulaire, l'ossification des ligaments);
  • IRM, échographie, arthroscopie (vous permettent de déterminer la quantité de tissus mous impliqués, de déterminer le degré de changement);
  • ECG, échographie des organes internes (avec leur aide, les manifestations extra-articulaires de la maladie sont diagnostiquées).
Arthroscopie - une procédure pour le diagnostic et (ou) le traitement des blessures de la partie interne de l'articulation

La cause de la maladie peut être déterminée:

  • études cliniques (pour les anticorps antinucléaires, le facteur rhumatoïde, les séromucoïdes, la protéine C réactive, les anticorps contre les infections qui ont causé la maladie);
  • Études par PCR (pour la présence d'anticorps dirigés contre des agents pathogènes).

Lorsque les articulations des bras et des jambes sont douloureuses, l'étude du liquide et des morceaux de tissu extraits de la capsule articulaire permet d'identifier les causes et de prescrire un traitement.

En cas de manifestations extra-articulaires (éruptions cutanées, myocardite, urétrite), le patient est consulté et traité par un dermatologue, urologue, cardiologue.

Le traitement classique de ce qu'il faut faire avec la maladie et la douleur

La polyarthrite rhumatoïde ne peut pas être guérie; elle s'aggrave souvent et progresse rapidement..

La polyarthrite rhumatoïde a un pronostic plus favorable - les manifestations articulaires après le traitement peuvent disparaître complètement.

L'arthrite réactive dans la plupart des cas est traitée en toute sécurité et se reproduit très rarement..

Le traitement des maladies qui causent des douleurs dans les articulations des mains et des pieds est effectué selon un schéma:

  1. La première étape - la nomination de médicaments pour éliminer les symptômes aigus, le traitement d'une cause possible de la maladie.
  2. La deuxième étape est la restauration de la fonction motrice et la consolidation des résultats du traitement (physiothérapie, thérapie par l'exercice, massage).
  3. La troisième étape est la prévention des rechutes et des exacerbations de la maladie (alimentation, mode de vie sain, traitement des infections chroniques, utilisation de méthodes non traditionnelles).

Caractéristiques du traitement conservateur de l'arthrite

Comment traiter la douleur dans les articulations des bras et des jambes avec des médicaments et d'autres méthodes?

Une maladie qui provoque des douleurs dans les articulations des bras et des jambesRaison de son apparition

Pilules et injections

Médicaments hormonaux et non hormonaux anti-inflammatoires (Naproxène, Indométacine, Prednisolone)

Immunosuppresseurs, agents cytostatiques qui suppriment l'activité de l'immunité et des cellules immunitaires en cas d'arthrite rhumatoïde, rhumatismale et réactive (infliximab, pénicillamine, méthotrexate)

Antibiotiques, agents antibactériens pour le traitement des infections (Flemoxin, Minocycline, Azithromycine)

Médicaments normalisant le métabolisme, complexes vitaminiques (acide nicotinique, vitamines du groupe B, vitamines C, E)

Chondroprotecteurs pour la prévention de l'arthrose (Don, Elbon, Teraflex)

Purification du sang des anticorps auto-immunes

Plasmaphérèse et filtration en cascade du plasma (prélèvement de sang d'un patient, purification d'anticorps protéiques et d'autres composants nocifs dans un appareil spécial et retour de sang purifié au lit vasculaire)

Hormones anti-inflammatoires, analgésiques (pommade à l'hydrocortisone) et non hormonales (gel Diclofenac, Fastum, Voltaren) aux premiers stades du traitement

Onguents chauffants et vasodilatateurs pendant la période de récupération (Kapsikam, Apizartron, Gevkamen)

Électrophorèse avec des médicaments

Irradiation ultraviolette

Applications avec des anti-inflammatoires

Comment traiter la douleur

Comment traiter la douleur? Pendant la période de récupération, une thérapie à la paraffine, des bains thérapeutiques, des massages et diverses méthodes non traditionnelles (traitement au venin d'abeille, acupuncture, thérapie à l'argile) sont recommandés. En combinaison avec des exercices de physiothérapie, ils aideront à restaurer la mobilité articulaire.

La thérapie par l'exercice est un élément indispensable du programme de réadaptation après une exacerbation de l'arthrite, sans exercices de physiothérapie, la récupération peut être très retardée. Pour que la thérapie par l'exercice soit bénéfique et non nocive, les patients doivent se rappeler: vous ne pouvez traiter que lorsque tous les symptômes aigus de la maladie ont disparu (douleur, inflammation, œdème disparaissent).

Un complexe approximatif de thérapie d'exercice pour les dommages aux articulations des jambes. cliquez sur la photo pour l'agrandir

En cas de complications extra-articulaires graves (myocardite, cardiosclérose, maladie cardiaque), des exercices actifs et dynamiques peuvent affecter le bien-être général du patient.Par conséquent, le complexe est choisi après consultation d'un physiothérapeute et d'un médecin traitant (individuellement).

Nutrition

Il n'est pas nécessaire de suivre un régime spécial pour l'arthrite, les experts recommandent au contraire d'introduire plus de protéines animales et végétales (veau faible en gras, poulet, viande de lapin, légumineuses, soja) dans le régime pour éviter une perte de poids rapide et une atrophie musculaire (avec la polyarthrite rhumatoïde).

Pour le reste, les patients doivent respecter les règles générales d'une alimentation saine et suivre le régime:

  • produits pour la prévention de l'ostéoporose (diminution de la densité osseuse) - yaourts, fromages, fromage cottage;
  • aliments riches en vitamines et minéraux (graines, noix, poissons de mer, fruits de mer, fruits, légumes, beurre, œufs).

Pour la prévention des complications (destruction articulaire), il est nécessaire de normaliser le poids, de refuser la farine, les aliments sucrés, alcoolisés, gras, frits, épicés et salés.

Remèdes populaires pour soulager la douleur, soulager l'inflammation

La thérapie avec des remèdes populaires aide à soulager l'inflammation, la douleur et rétablit la mobilité articulaire.

  • Pommade d'herbes. Des fleurs fraîches de millepertuis, de trèfle et de cônes de houblon (2 poignées) sont hachées dans un mélangeur. Mettre la masse résultante dans du beurre chaud ou de la graisse de porc (50 g), bien mélanger, refroidir. Appliquer sur un point sensible avant absorption, 1 ou 2 fois par jour. Continuez à être traité jusqu'à disparition des symptômes inquiétants.
  • Pommade à la propolis. Broyer la propolis (15 g), ajouter à la graisse de porc fondue réchauffée (80 g), chauffer au bain-marie jusqu'à dissolution de la propolis, mettre du miel (40 g) dans la composition, mélanger, refroidir. Frotter quotidiennement, 2 semaines.
Propolis d'abeille

Meulages et compresses

Si les articulations des bras et des jambes font mal, vous pouvez utiliser des moyens plus forts:

  1. Broyage anesthésique à la térébenthine. Mélanger des parties égales d'ammoniac, de térébenthine, de camphre et de gelée de pétrole, de jus d'aloès, d'alcool médical et de 2 ampoules de Novocaïne à 2% (pour 100 ml de la composition). Avant utilisation (après 5 jours), agitez le remède populaire, au chaud dans la paume de votre main. Appliquer en frottant jusqu'à absorption (1 ou 2 fois par jour, 2 semaines consécutives), envelopper dans un mouchoir chaud.
  2. Si les articulations des bras et des jambes me font mal, que dois-je faire? Des compresses anti-inflammatoires avec Dimexide vous aideront. Diluez la solution de pharmacie Dimexidum avec de l'eau (1: 5 ou 1: 6), humidifiez le tissu de la compresse dans le liquide, essorez-le, appliquez-le sur l'articulation sous le film plastique pendant 1-1,5 heures (cours - 12 jours), après le même temps, il peut être répéter.

Argile

L'argile est utilisée pour traiter l'arthrite sous diverses formes (ajout aux bains, applications et enveloppements corporels). L'outil élimine rapidement le gonflement, élimine progressivement les effets résiduels de la maladie (inflammation), normalise le métabolisme.

Application avec de l'argile chaude. Pour le traitement, l'argile blanche, rouge, grise ou bleue convient. Diluer dans une crème sure épaisse avec de l'eau tiède (la température de l'argile pour la compresse doit être de 45 à 50 ° C), appliquer une couche épaisse sur le joint, couvrir d'un film et d'un chiffon chaud et laisser agir 2 à 2,5 heures. Le traitement dure 10-12 jours.

Applique en argile chaude

Avec l'arthrite goutteuse, qui peut également provoquer des sensations désagréables dans les articulations des bras et des jambes, un autre remède populaire est utilisé - la pâte de charbon actif (l'effet est basé sur son effet adsorbant, sa capacité à absorber et à lier des substances toxiques).

Pâte de charbon actif pour la douleur. Broyer les comprimés de charbon actif (environ 1/4 de tasse) en poudre, ajouter au charbon de bois également l'huile de lin et l'eau pour obtenir une pâte épaisse. Appliquer une couche épaisse sur les articulations la nuit, recouverte d'un film et d'un foulard chaud (10 ou 12 procédures sont nécessaires pour le traitement)

Prévoir

Si l'arthrite est devenue la cause de symptômes désagréables (et c'est une maladie très courante, qui est diagnostiquée chez 10 personnes sur 1000), le pronostic ultérieur dépend de son type:

  • une récupération complète est possible avec la polyarthrite réactive (75%) et la polyarthrite rhumatoïde (40%);
  • la polyarthrite rhumatoïde est incurable et conduit rapidement à un handicap (chez 35% des patients de plus de 5 ans).

La phase aiguë de l'arthrite de toute nature est traitée de 2 à 3 semaines; la restauration des fonctions articulaires prend de 1,5 à 2 mois.

Chez la femme et l'enfant (jusqu'à 16 ans), les maladies inflammatoires (arthrite) sont diagnostiquées plus souvent que chez l'homme (en moyenne 2 ou 3 fois).

Douleur dans le corps, les jambes, les bras, les articulations et les muscles - description des symptômes, causes et traitement

Le site fournit des informations de référence à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation d'un spécialiste requise!

Le symptôme de douleurs dans diverses parties du corps, par exemple les bras, les jambes, les articulations et les muscles, se développe assez souvent, accompagnant un large groupe de maladies très diverses. Les douleurs dans diverses parties ou dans tout le corps sont un symptôme non spécifique, c'est-à-dire qu'elles sont présentes avec un large éventail de maladies de nature et de causes différentes. La large présence de douleurs dans le corps dans diverses maladies est due aux particularités du développement de ce symptôme.

Le fait est que les douleurs sont une sensation subjective résultant de tout dommage au tissu squelettique (muscles, articulations ou os) qui n'est pas essentiel au fonctionnement. Autrement dit, si une petite partie des tissus est endommagée, mais en général, ils peuvent remplir leurs fonctions physiologiques normalement, alors une personne a une sensation de courbatures dans l'organe correspondant ou dans tout le corps. En fait, les lésions tissulaires et la sensation de courbatures sont l'expression d'une intoxication aux niveaux micro et macro..

Douleur dans le corps, les bras, les jambes, les articulations et les muscles - définition et brève description du symptôme

Le concept de douleurs ne peut être appliqué qu'aux tissus squelettiques, tels que les muscles du corps, les articulations et les os, car il n'est jamais ressenti dans les organes internes, par exemple, dans l'abdomen, le foie, les poumons, les bronches, etc. Par conséquent, nous pouvons dire que les douleurs sont une sorte de sensation spécifique qui ne peut se produire que dans les tissus du squelette.

Du point de vue de la physiologie, le signal des courbatures est transmis au cerveau par les fibres nerveuses du système nociceptif, qui est responsable de la sensibilité à la douleur. Autrement dit, les douleurs peuvent être attribuées au phénomène de la douleur. Et c'est pourquoi les physiologistes définissent les maux et les douleurs comme une sensation de douleur sourde dans les os, les articulations ou les muscles. Cependant, les personnes qui ont ressenti de la douleur seront très probablement fortement en désaccord avec le fait que cette sensation est de la douleur. En effet, en principe, ils ne ressentaient pas de douleur, mais seulement un inconfort prononcé, qui peut être décrit précisément par le terme mal.

Cependant, une douleur est vraiment une sensation douloureuse, mais sa non-perception en tant que phénomène et variante de douleur est associée aux caractéristiques du fonctionnement du cerveau. Étant donné que la douleur est sourde, renversée et non localisée à un moment donné, elle est analysée et déterminée par le cerveau comme une sensation de rupture, de déchirure, de traction lente des tissus en morceaux, qui est exprimée par le concept de "courbatures". Autrement dit, dans le cerveau, il y a un écart entre la sensation ressentie et les signes et caractéristiques précédemment enregistrés de la douleur.

La dissonance entre la sensation et sa définition est due au fait que le cerveau ne considère que les signaux qui correspondent à la sensation de douleur classique apparaissant, par exemple, dans l'abdomen, lorsque la peau est coupée, lors d'une fracture, etc. Et autre inconfort, dans lequel il n'y a pas un tel syndrome douloureux prononcé, le cerveau n'appartient tout simplement pas à la catégorie de la «douleur», les remplaçant par d'autres termes et concepts. C'est précisément le phénomène des courbatures, qui est essentiellement de la douleur, mais n'est pas perçu comme tel par le cerveau.

La douleur est décrite le plus précisément par le verbe ReiBen, utilisé par les physiologistes et les médecins germanophones. La signification et la traduction de ce verbe peuvent être différentes selon la partie du corps à laquelle il est appliqué. Donc, si le verbe ReiBen décrit des sensations abdominales, il sera traduit et dénotera une douleur aiguë, féroce, déchirante et tiraillante. Mais si le verbe ReiBen décrit une sensation dans les muscles, les os ou les articulations, cela signifiera des coups de couteau et des coups avec un objet contondant, c'est-à-dire que c'est un mal. Compte tenu de cette caractéristique linguistique, ainsi que de l'utilisation répandue de la langue allemande dans les principaux ouvrages et études sur la physiologie humaine, qui ont été traduits en russe, le terme «courbatures» peut être considéré comme le reflet de la variante de la sensation de douleur inhérente aux muscles, aux os et aux articulations..

Douleurs corporelles (courbatures) - description de la sensation

La douleur dans tout le corps est une sensation désagréable, névrotique et extrêmement inconfortable. Une personne souffrant de douleurs crée le sentiment que les muscles et les os du corps se cassent, se tordent, s'aplatissent et s'étirent en même temps. De plus, cette sensation est localisée dans les muscles et les os de toutes les parties du corps. Il peut se déplacer d'une zone à une autre, par exemple de la hanche aux mollets, mais il est invariablement présent dans plusieurs parties du corps en même temps..

De plus, le terme «courbatures» est généralement compris comme une sensation inconfortable dans les muscles, les articulations et les os dans différentes parties du corps. Par conséquent, en décrivant les causes des douleurs dans le corps, nous impliquerons sa présence non seulement dans les muscles, mais aussi dans les os et les articulations.

Causes des douleurs corporelles, des os, des articulations et des muscles

Les courbatures, les muscles, les os et les articulations sans fièvre associés à d'autres symptômes sont des causes

Douleur et faiblesse dans le corps ou les muscles

La douleur et la faiblesse dans le corps ou les muscles sont souvent des symptômes de fatigue physique et mentale, qui se manifestent comme un ensemble de plaintes hétérogènes, d'une manière ou d'une autre liées à une sensation de fatigue, de fatigue, de faiblesse, de courbatures, d'engourdissement des muscles, de troubles de la mémoire et de l'attention, etc. Habituellement, ces conditions sont appelées syndrome asthéno-névrotique..

De plus, des douleurs et une faiblesse corporelles peuvent se développer avec une immunodéficience - une diminution de l'activité du système immunitaire. De plus, la cause du développement de l'immunodéficience n'a pas d'importance. En plus des douleurs et des faiblesses corporelles, l'immunodéficience peut se manifester par une somnolence, une fatigue, des troubles du sommeil et des douleurs articulaires.

Un empoisonnement léger ou une maladie infectieuse et inflammatoire chronique subaiguë léthargique (par exemple, toxoplasmose, amygdalite ou pharyngite chronique, etc.) peut également provoquer des sensations constantes ou périodiques de douleurs et de faiblesses dans le corps..

Parfois, les maux et les faiblesses du corps sont causés par une forte augmentation de la pression artérielle, la croissance de tumeurs malignes ou la manifestation de maladies du sang (leucémie et lymphomes). En outre, des douleurs et des faiblesses corporelles peuvent se développer chez les personnes souffrant de dystonie végétative-vasculaire ou de troubles du sommeil..

Diarrhée et courbatures

Toux et courbatures

Courbatures et nausées ou vomissements

Douleurs corporelles le matin

Douleurs corporelles accompagnées de fièvre et d'autres symptômes - causes

Température, courbatures, faiblesse - ces symptômes accompagnent toujours l'IRA, le SRAS et d'autres infections virales ou bactériennes de divers organes et systèmes, y compris l'herpès génital, la toxoplasmose, etc. En principe, la présence de température, de courbatures et de faiblesse est le signe d'une maladie infectieuse.

La diarrhée, la température et les courbatures sont des signes d'une maladie infectieuse dans laquelle le pathogène se multiplie dans les intestins humains. De plus, la présence dans le complexe symptomatique de la température indique précisément une infection sévère (par exemple, salmonellose, choléra, typhoïde, etc.), et non une intoxication alimentaire, dans laquelle les frissons ne se développent presque jamais. Chez les enfants, la diarrhée, la fièvre et les courbatures peuvent accompagner non seulement les infections de l'intestin, mais aussi d'autres organes, tels que la grippe, la bronchite, etc..

Les nausées, la température et les courbatures peuvent se développer dans les conditions suivantes:

  • Grippe;
  • Méningite ou encéphalite;
  • L'herpès génital;
  • Candidose des voies respiratoires supérieures;
  • Le stade initial du choc toxique infectieux;
  • Myalgie épidémique.

La survenue combinée de nausées, de fièvre et de courbatures est le signe d'une affection grave nécessitant des soins médicaux..

La température, la toux et les courbatures se développent avec de graves infections respiratoires causées par des micro-organismes pathogènes ou conditionnellement pathogènes. De plus, la température, la toux et les courbatures peuvent être des signes de rhume, d'IRA ou de SRAS, survenant avec des lésions inflammatoires du pharynx, de la trachée ou des bronches.

Les frissons et les courbatures sont des signes d'intoxication pouvant survenir avec des infections, des inflammations et des rhumes (par exemple, grippe, infections respiratoires aiguës, bronchite, amygdalite, varicelle, etc.), ainsi qu'avec des processus inflammatoires beaucoup plus graves dans les organes internes ( par exemple, cystite, pyélonéphrite, hépatite, pancréatite, appendicite, etc.). De plus, des frissons et des courbatures peuvent survenir avec divers empoisonnements - poisons, aliments, médicaments, métaux lourds et autres substances toxiques.

Causes des douleurs aux jambes

Les causes de douleurs isolées ou associées à d'autres symptômes dans diverses parties des jambes

Douleurs et courbatures

Lourdeur et jambes douloureuses

Mal aux jambes et faiblesse

Jambes et courbatures

Mal aux jambes la nuit

Douleurs aux jambes

Douleurs musculaires ou mollets

Mal aux orteils

Mal aux pieds

Morceau dans les mains

Causes des douleurs dans les mains

Lomota dans la main droite et gauche

Douleur dans les mains et les doigts

Douleur articulaire

Douleurs musculaires

Os de gros morceau

Douleurs articulaires - causes

La douleur dans les articulations est la forme la plus douloureuse, désagréable et difficile à tolérer de l'inconfort. Les causes des douleurs dans diverses articulations peuvent être les maladies suivantes:

  • L'arthrite ou l'arthrose;
  • Goutte;
  • Polyarthrite rhumatoïde;
  • Polymyalgie rhumatismale;
  • Fibromyalgie;
  • Tendinite (inflammation des ligaments entourant l'articulation);
  • Subluxation des articulations;
  • Une ecchymose ou un autre traumatisme de l'articulation;
  • Tumeurs des os ou des tissus mous situées à proximité immédiate de l'articulation;
  • Le lupus érythémateux disséminé;
  • Une dépression;
  • Morsure d'une tique infectée par une maladie infectieuse;
  • Charge physique excessive sur le joint;
  • Bursite (inflammation de la poche articulaire);
  • Pathologies des fibres nerveuses passant au voisinage immédiat de l'articulation (par exemple pincement, névralgie, névrite, etc.).

Les maladies ci-dessus peuvent provoquer des douleurs dans n'importe quelle articulation. Cependant, en plus d'eux, il existe un certain nombre de causes de maux qui sont spécifiques à certaines articulations spécifiques..

Les maux de hanche peuvent également être déclenchés par la maladie héréditaire de Legg-Calve-Perthes, la nécrose aseptique de la tête fémorale ou la tuberculose osseuse.

Une douleur dans l'articulation du genou peut également être déclenchée par les raisons suivantes:

  • Entorse, ecchymose ou autre blessure au ménisque;
  • Subluxations ou entorses qui renforcent la rotule;
  • Subluxation, fissure ou déplacement de la rotule;
  • En surpoids;
  • Syndrome du film fibrineux (épaississement et froissement des ligaments à l'intérieur de l'articulation);
  • Cellulite de la peau au niveau du genou.

Les douleurs aux épaules peuvent être causées par les raisons supplémentaires suivantes:

  • Capsulite - raideur des muscles de la ceinture scapulaire;
  • Exécution à long terme de tout travail avec les mains levées;
  • Dépôt de sels de calcium dans l'articulation;
  • Instabilité de l'articulation de l'épaule;
  • Hernie du disque intervertébral de la colonne cervicale ou thoracique.

Une douleur dans l'articulation du coude peut également être due aux raisons suivantes:

  • Épicondylite latérale ou «coude du joueur de tennis» (douleurs et courbatures surviennent lorsque le bras est étendu);
  • Épicondylite médiale ou «coude de golfeur» (des courbatures et des douleurs surviennent en pliant le bras);
  • Hémophilie;
  • Arthropathie de Charcot;
  • Fasciite (inflammation de l'aponévrose reliant l'articulation du coude et les muscles). Dans le même temps, la peau de la surface interne de l'avant-bras est ridée et collectée comme une peau d'orange;
  • Violation des racines nerveuses de la moelle épinière dans l'ostéochondrose de la colonne lombaire et thoracique.

Douleurs musculaires

Douleur dans le corps, les jambes ou les articulations pendant la grossesse

La douleur dans le corps, les jambes et les articulations pendant la grossesse est causée par les mêmes causes que les femmes et les hommes non enceintes. En ce qui concerne les courbatures, il n'y a pas de raisons spécifiques pouvant provoquer cette sensation pendant la grossesse. Les douleurs aux jambes pendant la grossesse sont le plus souvent causées par des varices ou une violation de l'écoulement du sang des membres inférieurs en raison de la compression des vaisseaux par l'utérus en croissance. Pour éviter les douleurs aux jambes pendant la grossesse, il est recommandé de déterminer la démarche correcte et de porter des sous-vêtements de compression.

Les douleurs articulaires chez les femmes qui ont un enfant peuvent être causées par des causes communes caractéristiques des personnes de tout âge et de tout sexe, ou par des facteurs spécifiques à la grossesse. Ainsi, pendant la grossesse, une grande quantité de relaxine, une hormone qui relâche les ligaments des articulations, commence à être synthétisée dans le corps d'une femme, leur permettant de s'étirer. La principale direction d'action de la relaxine est les ligaments et les articulations du bassin, qui doivent être étirés pour augmenter son volume, nécessaire pour un accouchement normal ultérieur. Cependant, la relaxine n'agit pas de manière sélective - seulement sur les ligaments du bassin, elle étire les éléments ligamentaires de toutes les articulations. Et c'est précisément à cause de l'entorse des ligaments chez la femme enceinte qu'il y a souvent une sensation de courbatures dans les articulations.

Maux de corps, jambes, articulations - traitement

Auteur: Nasedkina A.K. Spécialiste en recherche biomédicale.

Pourquoi les bras et les jambes font-ils mal en même temps

Et voici ce que des conseils précieux pour la restauration des articulations malades ont donné au professeur Pak:

Comment traiter la douleur dans les articulations des bras et des jambes

ostéoporose (maladie osseuse);

activité physique excessive régulière ou, à l'inverse, manque d'exercice;

alimentation déséquilibrée avec utilisation d'aliments malsains: viandes fumées, graisses réfractaires, produits à haute teneur en colorants artificiels, conservateurs, autres additifs alimentaires, surséchage;

chirurgie périarticulaire.

Seul un médecin peut déterminer la véritable cause de la douleur articulaire, qui analysera toutes les caractéristiques du syndrome douloureux, tiendra compte de la présence de signes ou de maladies concomitants et prescrira un certain nombre d'études. Ce n'est qu'après avoir étudié tous les résultats obtenus qu'il établira un diagnostic précis, choisira une méthode de traitement.

Polyarthrite rhumatoïde

Dans la polyarthrite rhumatoïde, le syndrome articulaire domine avec des dommages symétriques aux articulations des mains et (ou) des jambes, c'est-à-dire que le poignet, la cheville ou d'autres articulations sont simultanément impliqués dans le processus. L'apparition aiguë et subaiguë de la maladie s'exprime par une douleur aiguë dans les muscles et les articulations touchées, de la fièvre, une faiblesse générale.

Impliquant généralement les coudes, les genoux, les poignets, les mains et les pieds. La défaite de l'épaule, de la hanche ou des articulations de la colonne vertébrale est moins caractéristique, mais non exclue. Une douleur constante et douloureuse s'intensifie au repos, en particulier après une nuit de repos, une raideur avec une mobilité limitée est notée. Le cours à long terme du processus conduit à une déformation irréversible des mains et des doigts, appelée "col de cygne", "nageoire de morse", "doigts en forme de fuseau". Les orteils se déplacent vers l'extérieur pendant la déformation.

Dans l'arthrite psoriasique, en plus des changements cutanés, les articulations interphalangiennes des doigts et des orteils des pieds sont d'abord affectées, puis l'épaule, le genou ou d'autres grosses articulations. La maladie se caractérise par une lésion asymétrique simultanée de 2-3 articulations - oligoarthrite - avec le développement d'une tendovaginite, une augmentation locale de la température, un gonflement de la zone d'inflammation et une rougeur de la peau jusqu'à la cyanose. Les douleurs sont plus gênantes la nuit et au repos, les raideurs matinales disparaissent le jour.

Rhumatisme

En plus des dommages aux organes internes - le cœur, les reins, les poumons et le système lymphatique - le processus inflammatoire affecte les articulations, se manifestant par des douleurs périodiques, un gonflement, une augmentation générale et locale de la température. Un symptôme caractéristique est l'arthralgie multiple. Les sensations de douleur sont de nature symétrique, se produisent dans plusieurs articulations à la fois. Une caractéristique distinctive est la volatilité de la douleur: elles passent indépendamment dans certaines articulations, apparaissent dans d'autres.

  • l'âge du patient;
  • type de processus pathologique;
  • gravité et stade de la maladie;
  • le nombre d'articulations touchées;
  • localisation exacte de la pathologie;
  • la présence de maladies concomitantes, par exemple le diabète, la tuberculose.

Que faut-il faire pour traiter avec succès la maladie? Chaque cas est individuel, dans le tableau ci-dessous je donne des méthodes de traitement «générales» et courantes qui sont souvent utilisées pour traiter les douleurs articulaires (pour diverses pathologies).

(si le tableau n'est pas entièrement visible - faites défiler vers la droite)

Avez-vous mal à l'articulation de la hanche? Donne dans le pied ou dans le dos? Ou peut-être qu'il se casse les genoux ou les doigts? Il y a plus d'une douzaine de raisons de cet inconfort, d'une entorse banale à une maladie évolutive grave.

Les principales raisons rencontrées par les orthopédistes-chirurgiens-arthrologues sont:

  1. Rhumatisme. Cette maladie est systémique - elle commence par le tissu cardiaque et recouvre progressivement tout le corps. Les signes caractéristiques des rhumatismes sont principalement affectés par de grosses articulations articulaires - genou, coude, épaule.
  2. Polyarthrite rhumatoïde. Il s'agit d'une inflammation du tissu conjonctif articulaire, qui peut progresser très lentement et envahir de plus en plus de zones. Une caractéristique d'une telle maladie est une douleur insupportable le matin, qui disparaît pendant la journée. Souvent, le syndrome s'accompagne d'un gonflement et d'une rougeur. Donc, si la cheville gonfle et fait mal, mais qu'il n'y a pas de blessure, le risque d'arthrite est élevé.
  3. Arthrose des articulations. Cette maladie commence par des dommages au tissu cartilagineux, l'inconfort est plus prononcé pendant le mouvement. Ça fait mal en marchant? Dans de nombreux cas, l'arthrose progressive est à blâmer..
  4. Toutes blessures, entorses, ecchymoses et surcharges simplement banales (par exemple, dans le gymnase).

Beaucoup d'entre nous connaissent la sensation de douleur dans les bras ou les jambes. Quelqu'un a rarement ce problème, d'autres souffrent tout le temps d'une douleur insupportable. Dans tous les cas, la douleur dans les bras et les jambes, s'il ne s'agit pas d'un cas isolé, signale des problèmes dans le corps. Et les raisons de ce malaise sont multiples.

La douleur viole le rythme de vie habituel, on ressent de l'inconfort. Les membres peuvent souffrir d'eux-mêmes, mais parfois des douleurs dans les bras et les jambes peuvent survenir à la suite de dysfonctionnements dans d'autres organes. Ces douleurs sont appelées irradiantes.

Parfois, en se tournant vers le médecin avec une plainte de douleur dans les jambes, une personne entend un diagnostic complètement inattendu. Il existe un certain nombre de pathologies des organes internes, dans lesquelles la douleur peut se propager à d'autres parties du corps, y compris les membres inférieurs. Par exemple, s'il y a des calculs dans les voies urinaires, une douleur peut être apportée au haut de la cuisse.

Pour savoir quand les bras et les jambes font mal, les causes, le traitement, pour commencer, il est nécessaire d'effectuer un diagnostic approprié, grâce auquel un médecin spécialiste peut déterminer avec précision les processus pathologiques qui se produisent dans les membres..

Rhume et grippe

La douleur dans les bras et les jambes peut apparaître quelques jours plus tôt que d'autres symptômes généralement associés au rhume et à la grippe. C'est la séquence habituelle de développement de ces maladies saisonnières et ce que la plupart d'entre nous avons déjà rencontré.

Vous vous demandez peut-être pourquoi le rhume et la grippe communs affectent les membres, provoquant une telle douleur aiguë dans les muscles. Le fait est qu'une infection virale attaque le corps, donc il réagit pour se protéger.

Le corps libère un grand nombre de lymphocytes dans la circulation sanguine pour combattre l'ennemi, mais une telle réponse protectrice entraîne de la fièvre et la production de molécules anti-inflammatoires appelées prostaglandines. Tout cela conduit à la douleur habituelle dans les bras et les jambes, et entraîne également un malaise général et, en règle générale, de la fièvre.

C'est pourquoi très souvent les premiers symptômes du rhume et de la grippe sont des douleurs et une hypersensibilité dans les bras et les jambes.

Douleur dans la jambe

Lorsque les os des bras et des jambes font mal, les raisons sont très différentes. Les spécialistes distinguent plusieurs groupes considérés comme les principaux.

Les maladies oncologiques sont une autre cause de douleur. La douleur dans de tels cas apparaît initialement légèrement. Renforce, en règle générale avec le mouvement, ainsi qu'avec l'augmentation de la charge. L'émergence de contribue à la radiation, au traumatisme, à l'hérédité. Une tumeur dans l'os peut également apparaître en raison de sa pénétration à partir d'un autre organe dans lequel elle s'est développée à l'origine.

La douleur osseuse provoque des maladies du sang. En raison d'une violation de l'approvisionnement en sang, le processus de mort osseuse peut commencer, ce qui provoque un affaiblissement des os et une douleur intense. Ces pathologies comprennent, par exemple, l'anémie falciforme, d'autres.

Une autre cause de douleur est la blessure. Les lésions osseuses s'accompagnent presque toujours d'intenses douleurs atroces..

Les maladies hormonales entraînent des processus pathologiques qui provoquent divers types de douleur. En raison de dysfonctionnements dans la production de certaines hormones dans les os, des troubles hypertrophiques et atrophiques se produisent, ce qui contribue à la manifestation de complications très dangereuses, en particulier de multiples fractures.

Parmi les causes du syndrome douloureux qui se produit dans l'os, on trouve les pathologies congénitales. Ils sont causés par divers facteurs, notamment des dysfonctionnements dans les processus de l'ostéogenèse dite enchondrale, du métabolisme, ainsi que de la synthèse du collagène, une altération de la formation du matériau osseux lui-même.

Un grand groupe se compose de causes métaboliques. L'apport d'une quantité insuffisante des composants nécessaires, en particulier des substances minérales, ou une violation de leur absorption, provoque le développement de processus négatifs, y compris dans les os. Une carence en protéines, calcium, phosphore, vitamine D, collagène et autres substances importantes dans l'organisme entraîne souvent divers types de pathologies osseuses qui, à leur tour, s'accompagnent de symptômes douloureux.

L'une des raisons les moins dangereuses, mais assez palpable, est la fatigue et la fatigue. La douleur dans de tels cas se manifeste, en règle générale, après un effort physique accru. Le plus souvent, cela dérange pendant la conduite, ainsi que la nuit. Si la douleur se prolonge et que son intensité augmente, dans de tels cas, le développement de pathologies plus graves est possible, ce qui nécessite un appel à un spécialiste.

Les sensations douloureuses qui passent dans les mains peuvent être le résultat d'une maladie cardiaque, d'une hernie intervertébrale, d'une ostéochondrose, d'ulcères ou d'ulcères d'estomac perforés, de maladies des systèmes nerveux et endocrinien. Dans ce cas, la douleur peut être ressentie dans une ou les deux mains..

Les maladies oncologiques sont une autre cause de douleur. La douleur dans de tels cas apparaît initialement légèrement. Renforce, en règle générale avec le mouvement, ainsi qu'avec l'augmentation de la charge. L'émergence de contribue à la radiation, au traumatisme, à l'hérédité. Une tumeur dans l'os peut également apparaître en raison de sa pénétration à partir d'un autre organe dans lequel elle s'est développée à l'origine.

Dans une situation où les os des bras et des jambes sont douloureux, le traitement sera efficace après un diagnostic approfondi et conformément aux données de recherche, le diagnostic est établi avec précision. Il existe des directions principales qui suggèrent l'élimination de la cause, c'est-à-dire la pathologie qui cause le syndrome douloureux.

Il s'agit d'un traitement médicamenteux, d'une chirurgie, de méthodes de traitement physiothérapeutiques, d'autres méthodes. Le plus souvent, la thérapie utilisée en pathologie osseuse a une approche intégrée et est assez longue..

Dans le traitement médicamenteux, on utilise des médicaments qui contiennent généralement des fluorures, des bisphosphonates, des calcitonines, de l'osséine - un complexe d'hydroxyappatite et des préparations de vitamine D. Si la pathologie a une composante infectieuse, alors les médicaments du groupe antibactérien sont obligatoires.

En plus du groupe ci-dessus, des médicaments anti-inflammatoires et analgésiques sont supposés. Pour aider temporairement, pour soulager la douleur, le réchauffement et les analgésiques sont proposés, sous forme de pommades et de gels, en particulier Fastumgel, Diclofenac, Finalgon et autres.

La transition vers un régime spécial, dans lequel le nombre de produits contenant un maximum d'oligo-éléments, ainsi que de calcium, devrait également avoir un effet positif.

Les premiers stades de l'oncologie, en particulier les maladies du sang, peuvent avoir un pronostic positif après avoir utilisé la chimiothérapie.

Après avoir vérifié à fond lorsque les os des jambes font mal, les raisons, le traitement n'est prescrit qu'alors et uniquement individuellement. Après un diagnostic approfondi et la découverte du moment où les os des mains blessent les causes, le traitement est également supposé individuellement pour chaque patient.

La version sur l'apparition de la douleur sans raison, sans raison, est peu probable. Tout problème a une cause profonde. La douleur émergente indique un développement rapide de la maladie. Par conséquent, au lieu de vous demander ce qui peut être fait pour soulager la douleur et pourquoi les articulations font mal, réfléchissez à la façon de vous rendre chez le médecin le plus tôt possible.

Les causes de l'apparition de douleurs simultanées dans les articulations des bras et des jambes sont diverses:

  • Polyarthrite rhumatoïde;
  • Rhumatisme;
  • Blessures, ecchymoses, entorses, ecchymoses;
  • Arthrose;
  • Goutte;
  • Ostéoarthrose;
  • Arthrite et polyarthrite.

La douleur aux jambes n'est pas toujours le signe d'une maladie grave. Dans de nombreux cas, la cause de l'inconfort dans la cuisse, le bas de la jambe ou le pied est assez évidente. Une longue marche, un entraînement dans un club de fitness ou toute charge inhabituelle peuvent entraîner un inconfort important. Cette condition survient chez des personnes en parfaite santé et n'est pas une raison pour une attention médicale urgente..

Que faire si la douleur aux jambes persiste longtemps? Même lorsque la cause de l'inconfort semble évidente, vous ne devez pas immédiatement ignorer la probabilité de développer une pathologie grave. Il est possible qu'une marche régulière provoque une exacerbation de la maladie articulaire et que l'exercice aérobie cause des blessures. Si votre jambe vous fait trop mal et que les mesures à domicile ne vous aident pas, vous devriez certainement consulter un médecin.

Il existe de nombreuses maladies dans lesquelles des douleurs aux jambes surviennent. La sévérité de la douleur peut être très différente, des attaques sévères aux légers picotements et engourdissements des jambes. Des symptômes similaires peuvent être associés à des processus pathologiques dans les muscles, les ligaments, les articulations, les nerfs ou les vaisseaux sanguins. Connaissant les principaux signes de chacune des maladies, vous pouvez reconnaître le problème à temps et vous tourner vers un spécialiste pour une consultation détaillée.

Causes possibles de douleurs aux jambes:

  • insuffisance veineuse;
  • athérosclérose des vaisseaux sanguins;
  • dommages aux nerfs périphériques;
  • maladies de la colonne vertébrale;
  • maladies articulaires;
  • dommages osseux
  • pathologie musculaire;
  • maladies systémiques;
  • pied plat;
  • blessures.

Examinons plus en détail chacune des causes de douleur dans les jambes..

Les maladies des veines sont en premier lieu dans la liste des causes pouvant provoquer des douleurs et des malaises dans les jambes. Nous parlons de varices des membres inférieurs. Dans cette condition, le flux sanguin normal est perturbé, après quoi une douleur intense dans les jambes apparaît. Si la maladie n'est pas traitée, elle peut prendre une forme sévère - jusqu'au développement d'une thrombophlébite.

Avec les varices, les veines du bas de la jambe et de la cuisse sont affectées. La maladie se développe progressivement sur plusieurs années. La plupart des femmes d'âge moyen souffrent. Une douleur douloureuse dans les jambes est caractéristique et s'intensifie le soir. Si les jambes hurlent après une longue marche et gonflent sensiblement, cela peut également être l'une des manifestations de l'insuffisance veineuse..

La maladie artérielle est une autre raison de l'apparition d'inconfort dans les membres inférieurs. Dans le cas de l'athérosclérose, les jambes bourdonnent et souffrent suffisamment, ce qui devient finalement la raison d'une visite chez le médecin. Des sensations désagréables peuvent être localisées dans la cuisse ou le bas de la jambe sur un ou deux côtés. Des saisies sont possibles. Un symptôme caractéristique de l'athérosclérose est une sensation constante de froid dans les pieds, quel que soit le temps..

Dégâts nerveux

Si des douleurs aux jambes surviennent de temps en temps sous forme de crises courtes et disparaissent spontanément, la cause doit être recherchée dans les maladies du système nerveux. En particulier, la prise de vue d'une douleur unilatérale dans la région de la cuisse peut être associée à un pincement du nerf sciatique. Le problème survient souvent chez les femmes enceintes, ainsi que chez les personnes souffrant d'ostéochondrose.

L'ostéochondrose de la colonne lombaire en elle-même peut provoquer une gêne. Une douleur douloureuse dans les jambes peut se propager sur toute la surface du membre inférieur, la donner à la cuisse, au bas de la jambe ou au genou. Dans ce cas, il peut ne pas y avoir de sensations désagréables directement au foyer de la maladie, ce qui complique grandement le diagnostic. L'attaque est bien soulagée par l'administration intramusculaire de médicaments anti-inflammatoires..

Les douleurs aux jambes peuvent être un signe de dommage à l'une des articulations des membres inférieurs. Avec une inflammation de l'articulation de la hanche, toutes les sensations seront localisées dans la hanche, tandis qu'une douleur douloureuse au genou peut indiquer le développement d'une gonarthrose. Si vos jambes hurlent et font mal en marchant, les petites articulations des pieds peuvent être affectées. La douleur autour des articulations peut également être associée à un microtraumatisme des tendons et des fibres adjacentes..

Dommages osseux

L'ostéomyélite est une maladie osseuse suppurative grave. Avec cette pathologie, une douleur soudaine et très sévère dans les jambes se produit. La maladie survient souvent après des fractures ou des ecchymoses ordinaires, avec une violation de l'intégrité de la peau. Détérioration caractéristique notable de l'état général, température corporelle élevée. En l'absence de traitement adéquat, l'ostéomyélite peut entraîner une invalidité ou la mort..

Polyarthrite rhumatoïde

Traitement de la douleur dans les articulations des membres supérieurs et inférieurs

Les douleurs articulaires sont une cause fréquente de douleur après 50 ans. N'oubliez pas que vos jambes et vos bras sont les parties du corps que vous utilisez le plus souvent pendant la journée. Ils ont de nombreux joints complexes qui peuvent s'enflammer ou s'user pour de nombreuses raisons..

Cela entraîne une lourdeur, une sensation de brûlure dans les hanches ou les épaules. La douleur peut ne pas être concentrée dans l'articulation elle-même, elle se transmet assez souvent au tissu musculaire qui l'entoure ou à tout le membre.

Souvent, des douleurs dans les bras et les jambes surviennent après un effort physique inhabituel. Dans ce cas, un bain chaud aidera, ce qui détendra et apaisera les muscles surchargés. Vous pouvez ajouter du sel marin ou de l'extrait de conifère à l'eau. Un massage a un bon effet, mais il est préférable de confier cette procédure à un spécialiste, mais si vous ressentez une douleur dans les bras et les jambes, dont les causes vous sont inconnues, vous devez consulter un médecin dès que possible.

Les raisons de cette condition peuvent être tout à fait inoffensives, mais peuvent également constituer une menace sérieuse pour votre santé. La douleur dans les bras et les jambes nécessite un diagnostic par un médecin qualifié, qui consiste en un examen visuel, en passant des tests, des méthodes d'examen supplémentaires (radiographie ou tomographie). Parfois, un examen échographique est nécessaire. Sur la base des résultats, le médecin vous prescrira un traitement adapté à votre cas..

Symptômes de la maladie de la colonne vertébrale et des articulations

Un réseau de cliniques pour une colonne vertébrale et des articulations saines offre des services dans le domaine du diagnostic et du traitement de la douleur dans les membres.

La plupart des adultes connaissent la sensation de douleur dans leurs bras ou leurs jambes. Quelqu'un ressent rarement de l'inconfort, tandis que quelqu'un souffre d'une douleur insupportable presque 24h / 24. Dans tous les cas, si la douleur dans les membres n'est pas isolée, elle signale des problèmes dans le corps. Les causes de la douleur des membres sont nombreuses.

Quelles maladies peuvent se manifester par une douleur dans les membres? La douleur dans les bras et les jambes est un symptôme de maladies de divers organes et systèmes de notre corps. Nous listons les plus courants d'entre eux.

Maladies caractérisées par des douleurs dans les mains: 1) ostéochondrose de la colonne cervicale; 2) spondylose cervicale; 3) syndrome du canal carpien; 4) l'arthrite; 5) blessure à la colonne vertébrale; 6) maladies du système nerveux; 7) stress sévère; troubles du système endocrinien, etc..

Maladies se manifestant par des douleurs dans les jambes: 1) hernie intervertébrale; 2) sciatique; 3) ostéochondrose de la colonne lombaire; 4) troubles hormonaux et endocriniens; 5) stress sévère, etc..

En plus de la douleur dans les bras et les jambes, les personnes souffrant des maladies susmentionnées peuvent ressentir un engourdissement, une faiblesse ou des picotements dans les membres..

Afin de mener une vie pleine, non éclipsée par l'inconfort et la douleur, il est nécessaire de subir un diagnostic par un médecin qualifié. Le diagnostic de la douleur aux extrémités consiste en un examen visuel, une analyse, une radiographie ou une tomographie (calculée ou résonance magnétique). Une échographie est également possible. Sur la base des résultats du diagnostic, le médecin prescrira le traitement optimal pour la douleur dans les membres pour un patient particulier.

Dans la clinique d'une colonne vertébrale et d'articulations saines, les méthodes suivantes de traitement de la douleur dans les bras et les jambes sont utilisées: 1) physiothérapie; 2) exercices thérapeutiques; 3) massage thérapeutique; 4) prendre des médicaments; 5) intervention chirurgicale.

Dans notre clinique, ce ne sont pas les symptômes qui sont traités, mais la cause de la douleur dans les membres.

Le coût du traitement de la douleur dans les bras et les jambes dans notre clinique est faible et abordable pour toutes les personnes soucieuses de leur santé. Venez à nous - et voyez par vous-même!

Pour plus d'informations sur le diagnostic et le traitement de la douleur dans les membres, veuillez appeler les numéros indiqués sur notre site Web. Les spécialistes de la clinique pour une colonne vertébrale et des articulations saines vont essayer de répondre à toutes vos questions.

Si vos articulations et vos bras vous font mal, vous ne savez pas quoi faire, ou vous avez de fortes douleurs dans les articulations des mains ou des pieds, qui sont permanentes et qui durent deux jours, bien sûr, vous devriez d'abord consulter un médecin.

Lui seul pourra vous examiner correctement et vous poser les questions appropriées afin de déterminer la cause et la nature de vos douleurs, vous dire comment traiter votre problème.

Qui dois-je contacter pour poser le bon diagnostic: médecin local, pédiatre, chirurgien, spécialiste des maladies infectieuses, orthopédiste, rhumatologue, traumatologue.

Naturellement, tout médecin vous enverra tous les tests nécessaires. Dans le cas de maladies du système musculo-squelettique, le nombre de tests nécessaires pour poser le bon diagnostic peut augmenter involontairement.

Soyez prêt à subir les études possibles suivantes: analyses sanguines cliniques et générales, études immunologiques, radiographie, immunoélectrophorèse, tomographie, arthroscopie, discographie, balayage des radionucléides, arthrographie, biopsie synoviale, échographie (échographie), tomodensitométrie.

Après avoir consulté un médecin et passé les tests nécessaires, vous recevrez un traitement complet à base d'anti-inflammatoires, de médicaments analgésiques, de diverses pommades à spectre étroit.

Il n'est pas recommandé d'automédication et de traiter les remèdes populaires avant de passer toutes les études nécessaires. Avec l'automédication, il y a un risque de causer des dommages irréparables à votre propre corps.

Mais que faire dans les cas où il n'y a aucun moyen de se rendre chez le médecin et encore plus de subir un certain nombre de méthodes d'examen nécessaires et souvent coûteuses, comment rendre votre propre aide sans nuire au corps.

Il existe un certain groupe de médicaments qui peuvent être pris avec des douleurs articulaires qui, avec modération, ne nuiront pas. Autorisé à prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens tels que le nurofène (ibuprofène), l'acide acétylsalicylique, le diclofénac.

Ils ont des effets anti-inflammatoires, antipyrétiques et analgésiques et aideront pendant un certain temps à soulager la douleur. Si les articulations des bras et des jambes font mal, le traitement dans de tels cas s'applique aux plus divers.

Parmi les méthodes populaires et généralement disponibles, il est recommandé de suivre un régime, de limiter la consommation de viande, de mettre davantage l'accent sur les légumes, d'essayer de saler moins d'aliments et d'éviter naturellement les glucides (bonbons, biscuits). Il est recommandé de suivre un régime à la fois pour la prévention et pour ceux qui sont en surpoids, car un excès de poids entraîne une charge importante sur les genoux et les articulations.

Procédures d'eau modérées, la gymnastique aquatique peut considérablement soulager la douleur et disperser légèrement les dépôts de sel des bras et des jambes. De plus, dans l'eau, son poids est moins ressenti et en raison des propriétés d'écoulement de l'eau, la charge est répartie uniformément dans tout le corps.

Compresses d'eau. Il est important de se rappeler une règle! Dans les maladies chroniques, les compresses doivent être chaudes et froides dans les douleurs primaires.

La gymnastique curative peut aider à se débarrasser de la douleur avec un stress minimal sur le corps, un autre des avantages de cette méthode est l'accessibilité. En effet, pour les cours de gymnastique thérapeutique, il ne faut pas beaucoup d'espace et de temps. Vous devez choisir l'ensemble d'exercices nécessaires à votre type de maladie.

Il est également logique de suivre un cours de massage thérapeutique ou de masser vous-même la zone douloureuse. Massothérapie, en fait, une sorte d'activité physique, des exercices de physiothérapie.

Les thés diurétiques: l'ortie, le tilleul, seront également réalisables. Anti-inflammatoire: millepertuis, thym. Ortie pour maintenir le rein. Vous devez les prendre en interne.

Tous les conseils ci-dessous peuvent également être utilisés pour la prévention. Ne laissez pas vos maladies devenir chroniques.

Dès que les os commencent à faire mal, ils se cassent les doigts ou les genoux, la première question est - à quel médecin dois-je aller? Si vous êtes blessé, vous serez emmené par un spécialiste des traumatismes urbains, dans d'autres situations vous pourrez d'abord consulter un thérapeute. Il enverra déjà à un chirurgien, rhumatologue, orthopédiste, arthrologue et autres spécialistes.

Un remède universel pour toutes les affections articulaires est un rêve inaccessible pour tous les patients. Chaque cas nécessite une approche individuelle et une thérapie complexe. Avec les plaies articulaires, les méthodes de traitement suivantes sont utilisées:

  • AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens sous forme de pommades, gels, comprimés et poudres);
  • injections d'analgésiques;
  • antibiotiques (si la cause est une infection);
  • physiothérapie (bains, irradiation UV, électrophorèse, etc.);
  • chondroprotecteurs (pour restaurer le cartilage);
  • traitement avec des remèdes populaires (toutes sortes de pommades, compresses, bains).

La bonne alimentation avec de tels diagnostics occupe également une place importante. Le traitement de la goutte avec des remèdes populaires est principalement la nutrition, puis les bains de camomille, les onguents au beurre, la teinture d'ail et d'autres recettes..

Les raisons de l'apparition d'une pathologie dans les articulations des bras et des jambes sont toujours différentes, mais le résultat en est une - douleur constante, mobilité réduite et, dans les cas graves, handicap. Afin de retarder autant que possible le voyage chez le médecin, il est important de suivre des méthodes simples de prévention. Marchez constamment, faites du sport ou faites de l'exercice, mangez rationnellement. Un bon sommeil est essentiel pour des os sains, alors choisissez correctement un oreiller et un matelas.

Et aussi - visitez régulièrement votre médecin généraliste local. Il est important de trouver la maladie avant qu'elle ne vous trouve.!

Un article pour le site Web Recettes de santé a été préparé par Nadezhda Zhukova.

  • Pourquoi les crampes aux jambes la nuit??
  • Ostéoporose: comment sauver vos os?
  • Premiers soins pour les ecchymoses
  • Symptômes et traitement de la sinusite chez l'adulte
  • Les foies de la planète: qui sont-ils?

Toute douleur, bien sûr, cause de gros désagréments à tout âge. Les douleurs articulaires sont particulièrement désagréables. Souvent, cela fait mal non seulement à une articulation, mais à plusieurs à la fois. C'est notamment le cas des articulations des bras et des jambes. Une personne rare dans sa vie ne sait pas quelle douleur douloureuse dans ses bras et ses jambes, pourquoi les articulations lui font mal.

Polyarthrite rhumatoïde

  1. Facteurs de développement de l'ostéochondrose cervicothoracique
  2. Symptômes de l'ostéochondrose cervicothoracique
  3. Symptômes de la maladie
  4. Étapes de l'évolution de la maladie et méthodes pour son diagnostic
  5. Diagnostic corporel
  6. Thérapie de traitement médical
  7. Procédures physiothérapeutiques
  8. Procédures pendant le traitement de l'ostéochondrose
  9. Acupuncture, thérapie manuelle et thérapie par l'exercice
  10. Physiothérapie
  11. Massage pour l'ostéochondrose cervicale thoracique
  12. Comment éviter l'apparition d'une ostéochondrose cervicale
  1. Offrez-vous une paix totale et une chaleur sèche, c'est-à-dire, mettez un chiffon sec et chaud, c'est mieux s'il s'agit de laine naturelle.
  2. Pour soulager la douleur et soulager l'inflammation, il est nécessaire de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens (par exemple, Diclofenac, Nise, Ibuprofen, Ortofen, Meloxicam et autres).
  3. Visitez un médecin, passez les examens prescrits et obtenez un diagnostic à portée de main.
  4. Commencez le traitement prescrit et suivez strictement les instructions du médecin.
  • La douleur articulaire limite vos mouvements et votre vie...
  • Vous vous inquiétez de l'inconfort, du resserrement et de la douleur systématique...
  • Peut-être que vous avez essayé un tas de médicaments, crèmes et onguents...
  • Mais à en juger par le fait que vous lisez ces lignes, elles ne vous ont pas beaucoup aidé...

Problèmes de circulation sanguine

Si la cause de la douleur dans les bras et les jambes est une mauvaise circulation sanguine, cela s'accompagne généralement d'autres symptômes qui méritent d'être connus. Remarque:

  • engourdissement dans les bras et les jambes qui accompagnent les crampes
  • l'apparition d'ulcères sur les jambes
  • perte de force dans les mains (chez une personne les choses tombent plus souvent)
  • maux de tête
  • teinte bleuâtre des ongles
  • étourdissements en se levant
  • sensation de lourdeur dans les jambes ou enflure ou doigts
  • l'apparition de varices

Faites attention à l'un des symptômes ci-dessus qui indiquent généralement des problèmes de circulation sanguine. Ceci est très important, surtout si vous avez un rythme cardiaque irrégulier ou un essoufflement. Dans de tels cas, vous devez immédiatement consulter un médecin, car ils peuvent être des signes de maladie cardiaque. Ne remettez pas à plus tard!

Douleur myofasciale

Il s'agit d'une condition dans laquelle un spasme musculaire se produit. Les sensations douloureuses sont causées par l'apparition dans les muscles de points spéciaux (points de déclenchement). Lorsqu'il est pressé, une douleur intense est ressentie. Presque tout le monde a été confronté à ce problème tout au long de sa vie. Les causes qui contribuent à l'apparition de telles douleurs sont la cyphose, les pieds plats, l'entorse, la surcharge musculaire, la tension nerveuse, le séjour prolongé dans une position inconfortable, l'immobilisation après des blessures, l'hypothermie musculaire.

Toutes ces conditions conduisent à l'apparition de microtraumatismes dans les muscles, à la suite desquels un point de déclenchement apparaît, ce qui provoque de la douleur. La douleur peut être faible et très intense. Les muscles s'affaiblissent, mais ne s'atrophient pas. La douleur dans les bras et les jambes se produit avec la myosite. Dans la myosite purulente aiguë, la douleur est très forte, la zone affectée gonfle. La température corporelle du patient augmente, une faiblesse et des frissons apparaissent, des changements se produisent dans le sang, indiquant une inflammation.

Avec la myosite non purulente, le seul symptôme peut être la douleur. Dans ce cas, la faiblesse musculaire n'est pas prononcée. La myosite, causée par des maladies auto-immunes, se caractérise par une faiblesse musculaire croissante et une douleur modérée.En raison des blessures, un type spécial de myosite se produit dans lequel des composés calciques se déposent dans les tissus conjonctifs.

Fibromyalgie

Si la douleur dans vos bras et vos jambes ne disparaît pas pendant plusieurs mois ou affecte votre travail et vos activités quotidiennes, la cause peut être la fibromyalgie.

Cependant, il est important de connaître ces symptômes et d'autres associés..

  • Douleur accompagnée d'une fatigue intense.
  • Des taches particulièrement douloureuses apparaissent sur le corps, telles que les hanches, le cou, la clavicule, les articulations du coude, les genoux ou les fesses.
  • De graves problèmes de sommeil peuvent également survenir. Le matin où vous vous réveillez est une période douloureuse de la journée.
  • Vous souffrez de migraines, de petites pertes de mémoire ou de problèmes de concentration.

En conclusion, nous voulons vous rappeler qu'en général, la douleur dans les bras et les jambes survient simplement à cause de la fatigue et apparaît le soir. Mais, comme nous l'avons dit au début, si vous remarquez que le problème dure plusieurs semaines ou mois et affecte la capacité de mener une vie normale - il est temps de consulter un médecin.

N'oubliez jamais à quel point il est important de mener une vie saine, de bien manger et de faire de l'exercice régulièrement. Cela aidera à gérer le stress et à éviter le stress inutile, qui s'accumule souvent dans le système musculo-squelettique..

douleur fantôme

La douleur fantôme dans les bras et les jambes a plusieurs propriétés: - Une personne ressent de la douleur même après la guérison des tissus endommagés. Certaines douleurs disparaissent, tandis que d'autres les ressentent pendant des décennies, même après la guérison finale des dommages. Parfois, les sensations douloureuses sont similaires à celles qui ont précédé l'amputation. La zone de déclenchement peut se produire sur une zone saine du même côté ou du côté opposé du corps.

Un contact soigneux avec un membre sain peut provoquer une douleur intense dans la partie fantôme du corps - En réduisant l'impulsion somatique, vous pouvez obtenir un soulagement durable. L'introduction d'anesthésiques dans les zones sensibles ou les nerfs du moignon arrête la douleur pendant longtemps et même pour toujours, bien que l'effet ne dure que quelques heures..

- Une réduction à long terme de la douleur peut être due à une augmentation des impulsions sensorielles. L'introduction d'une solution hypertonique dans certaines zones provoque une douleur qui irradie vers la partie fantôme du corps et dure une dizaine de minutes. Ensuite, la douleur disparaît partiellement ou complètement pendant plusieurs heures, jours ou pour toujours. La méthode de stimulation vibratoire, la stimulation électrique des muscles du moignon permet également d'améliorer l'état du patient.

La douleur fantôme dans les bras et les jambes a plusieurs propriétés: - Une personne ressent de la douleur même après la guérison des tissus endommagés. Certaines douleurs disparaissent, tandis que d'autres les ressentent pendant des décennies, même après la guérison finale des dommages. Parfois, les sensations douloureuses sont similaires à celles qui ont précédé l'amputation. La zone de déclenchement peut se produire sur une zone saine du même côté ou du côté opposé du corps.

Un contact soigneux avec un membre sain peut provoquer de fortes douleurs dans la partie fantôme du corps. - En réduisant l'impulsion somatique, vous pouvez obtenir un soulagement durable. L'introduction d'anesthésiques dans les zones sensibles ou les nerfs du moignon arrête la douleur pendant longtemps et même pour toujours, bien que l'effet ne dure que quelques heures..

- Une réduction à long terme de la douleur peut être due à une augmentation des impulsions sensorielles. L'introduction d'une solution hypertonique dans certaines zones provoque une douleur qui irradie vers la partie fantôme du corps et dure une dizaine de minutes. Ensuite, la douleur disparaît partiellement ou complètement pendant plusieurs heures, jours ou pour toujours. La méthode de stimulation vibratoire, la stimulation électrique des muscles du moignon permet également d'améliorer l'état du patient.

Traitement de la douleur dans les articulations des membres supérieurs et inférieurs

Facteurs de développement de l'ostéochondrose cervicothoracique

Souvent, la plupart des gens qui souffrent de douleurs aux bras et aux jambes et qui présentent des symptômes indésirables ne cherchent pas à découvrir leurs causes, essayant de se débarrasser des douleurs au cou avec des médicaments. Cette méthode ne résoudra pas le problème des changements survenant dans la colonne vertébrale, mais ne fera qu'aggraver la situation en la retardant indéfiniment, lorsque la douleur devient complètement insupportable.

Les causes de l'ostéochondrose cervicothoracique sont:

  • mode de vie sédentaire;
  • une activité physique excessive et un poids excessif dans une main;
  • blessures diverses (bras, jambes, dos);
  • stress nerveux, dépression;
  • séjour prolongé dans une position (à l'ordinateur, au volant d'une voiture, travail de routine sur les jambes);
  • posture tordue.

Le cartilage intervertébral est intrinsèquement similaire à un amortisseur qui effectue la charge placée sur lui, qui contrôle la coordination des mouvements et le bon maintien de la posture corporelle. Le tissu cartilagineux qui s'use pendant l'exécution de ses fonctions a la capacité de se régénérer (restaurer), ce qui diminue en raison de certaines circonstances, ce qui entraîne un déplacement du disque intervertébral en raison de l'apparition de corps vertébraux.

Symptômes de l'ostéochondrose cervicothoracique

Cette maladie, dans laquelle les bras et les jambes font mal, est inhérente à tout âge et est le plus souvent le résultat d'un certain nombre de facteurs qui contribuent à blesser les vertèbres et les articulations entre elles..

Le développement de l'ostéochondrose cervico-thoracique est favorisé par un séjour prolongé dans une position inconfortable et incorrecte, par exemple, avec un travail sédentaire prolongé, lorsque les bras, les jambes et le dos sont dans la même position ou l'habitude de parler au téléphone, en soutenant son épaule.

Symptômes de la maladie

Un mode de vie sédentaire combiné à une mauvaise nutrition, une prédisposition génétique, une mauvaise posture et une posture inconfortable pendant le sommeil sont tous des facteurs qui provoquent l'ostéochondrose cervicothoracique, dont la survenue se caractérise par les symptômes suivants:

  • douleur douloureuse dans la colonne cervicale, passant progressivement aux épaules, aux bras et aux jambes. Souvent le matin, des douleurs aiguës tout au long de la journée s'estompent progressivement, laissant derrière elles une tension dans les mouvements et une sensation douloureuse d'inconfort dans les jambes et dans tout le corps. Vers le soir, le syndrome douloureux roule avec une autre force, forçant le patient à éprouver des complications respiratoires et de toux. Souvent, en même temps, le patient s'endort dans la mauvaise position uniquement pour minimiser la douleur dans le bras ou la jambe;
  • les étourdissements et les maux de tête sont des signes invariables d'ostéochondrose cervicothoracique, qui s'accompagnent de coups de bélier et se transforment en évanouissements. Ils s'accompagnent de léthargie, d'impuissance des muscles des mains, d'un resserrement du cou en tournant la tête. Déficience auditive, bourdonnement constant de l'oreille, engourdissement de la zone du visage et de la langue, détérioration de la qualité de la vision, une double vision peut survenir;
  • dessinant une douleur dans la poitrine à gauche, s'étendant au bras, qui est engourdi en même temps, des sensations de brûlures et de picotements sont ressenties. La peau des épaules et des bras devient fine, sèche et froide au toucher; Il y a une sensation désagréable de courant électrique traversant la peau des bras et des jambes;
  • douleur et brûlure entre les omoplates, dans la région cardiaque, iliaque et dans l'hypochondre à droite;
  • violation de la fonction normale du cœur et des poumons;
  • altération de la coordination, accompagnée d'étourdissements lors du déplacement;
  • altération du fonctionnement des intestins, de la vessie, de l'estomac, des organes génitaux;
  • perturbation naturelle du sommeil.

Étapes de l'évolution de la maladie et méthodes pour son diagnostic

L'ostéochondrose cervico-thoracique, commençant sous une forme légère et invisible, ne provoque pas au début d'inconvénients importants. Au stade initial, afin d'éviter le développement de complications supplémentaires, lorsque le bras est engourdi et les jambes blessées, il est nécessaire d'améliorer les conditions de travail et la qualité du travail, un mode de vie énergique, une alimentation saine et saine et l'élimination des mauvaises habitudes.

Par prophylaxie, on entend le contrôle de la posture correcte, l'adoption de postures correctes et confortables en position assise et endormie, des cours d'exercices thérapeutiques pouvant guérir à la fois l'ostéochondrose thoracique et cervicale.

Avec une progression, accompagnée de lumbago (douleur éclatante sévère), l'ostéochandrose cervicothoracique peut durer plusieurs semaines, prenant un caractère pathologique plus grave. Dans ce cas, l'utilisation urgente d'une thérapie complexe, y compris le massage, le port des colliers destinés à cela, des exercices de physiothérapie et de physiothérapie sont nécessaires.

Pour le diagnostic correct de l'ostéochondrose cervicothoracique et sa différenciation des maladies présentant des symptômes similaires, il est nécessaire:

  • un examen physique avec une enquête détaillée du patient;
  • des études de laboratoire, y compris l'électrocardiographie, l'échographie du cœur et des vaisseaux sanguins, l'électroencéphalographie et la dopplerographie;
  • Enregistrement aux rayons X des modifications destructrices de la colonne vertébrale à l'aide d'images prises dans les angles avant et latéral. Changements clairement visibles survenant dans la région cervicale, sur les images avec une bouche ouverte; ils peuvent également détecter une expansion osseuse autour de la colonne vertébrale et une diminution de la hauteur des disques intervertébraux;
  • imagerie par résonance magnétique, qui détermine le degré de violation des composants structurels de la colonne vertébrale.

Thérapie de traitement médical

Le traitement thérapeutique de l'ostéochondrose cervicothoracique doit être effectué de manière globale, y compris l'utilisation de médicaments.

Le syndrome douloureux est principalement éliminé par les médicaments. Il peut s'agir de comprimés (Ketanov, Ibuprofène, Ketolong, Indométhacine), des onguents et des compresses pour l'ostéochondrose sont particulièrement pertinents. Soulager efficacement la douleur dans la main et guérir l'ostéochondrose paravertébrale - située à côté de la colonne vertébrale - blocage de la novocaïne.

L'utilisation d'immunostimulants, de complexes vitaminiques ainsi que de médicaments stabilisants pour le métabolisme tissulaire aideront à renforcer l'immunité. La restauration du cartilage affecté améliorera la glucosamine et le sulfate de chondroïtine - des médicaments qui affectent les processus métaboliques dans la structure du tissu et participent à sa construction. L'anxiété et la dépression, qui peuvent survenir après que le médecin a établi un diagnostic d'ostéochondrose cervicothoracique, sont éliminées par l'utilisation de tranquillisants et de sédatifs.

Les procédures physiothérapeutiques, ainsi que les exercices thérapeutiques dans le complexe, renforcent l'effet de la thérapie générale et locale, qui nécessite le maintien simultané d'une alimentation équilibrée avec une teneur élevée en protéines, un apport en vitamines et en complexes minéraux. Ils sont effectués à toutes les étapes du traitement de l'ostéochondrose cervicothoracique. Ils aident à réduire la douleur, à équilibrer le métabolisme et à améliorer la circulation sanguine. En utilisant de telles procédures, vous pouvez réduire la dose de médicaments utilisés et, dans le meilleur des cas, les remplacer complètement.

Procédures pendant le traitement de l'ostéochondrose

Appliquer efficacement les procédures suivantes:

  • électrophorèse - l'introduction de solutions médicamenteuses à travers la peau en faisant passer un courant électrique;
  • Darsonval pour l'arthrose a - exposition à des impulsions électriques au courant à haute tension;
  • Amplipulse - exposition aux courants modulés (SMT), contribuant à l'analgésie et à l'effet anti-inflammatoire;
  • l'échographie se caractérise par une action absorbable, analgésique et antiflogistique;
  • la thérapie au laser aide à soulager la douleur modérée et à améliorer la circulation sanguine. Au stade de la rémission, la maladie empêche son exacerbation.

Acupuncture, thérapie manuelle et thérapie par l'exercice

La thérapie manuelle et l'acupuncture sont des méthodes de traitement efficaces pour l'ostéochondrose cervicothoracique, qui peuvent détendre efficacement les muscles et libérer les vaisseaux et les plexus nerveux d'un état de constriction. En cours de route, ils améliorent la circulation sanguine et le trophisme (nutrition et adaptation à l'exercice de leurs fonctions) des zones touchées, ce qui réduit la douleur, l'enflure et d'autres signes d'inflammation.

La physiothérapie se concentre sur la relaxation de l'état spasmodique des muscles du cou, des jambes et des bras, sur l'élargissement des espaces entre les vertèbres, la restauration de la circulation sanguine, la libération des nerfs pincés.

Pendant l'échauffement, à partir duquel la gymnastique commence, des exercices pour les muscles des membres supérieurs sont initialement effectués, les régions des épaules et des lombaires sont progressivement impliquées, puis le dos, la poitrine et ensuite les muscles du cou. La gymnastique est effectuée debout ou assise et en cas de violation de l'appareil vestibulaire, il est préférable de préférer une position assise.

Ensuite, les muscles du cou sont chargés en appuyant la paume sur le front, les joues et les pommettes pendant 10 secondes.

Ensuite, la tête est inclinée dans différentes directions, en l'inclinant vers l'arrière et en amenant le menton vers la poitrine. Les rotations de la tête circulaire ne sont pas recommandées. Si la douleur s'intensifie, l'exercice doit être arrêté immédiatement.

Massage pour l'ostéochondrose cervicale thoracique

Avec le massage, le même effet est obtenu qu'avec les exercices de physiothérapie. Dans ce cas, les groupes musculaires impliqués dans le processus destructeur sont massés. Le massage est effectué en pétrissant, en caressant, en tapotant et en frottant. Avec un processus asymétrique de la maladie, les procédures de massage doivent être démarrées d'un côté sain..

Douleur chez les enfants

La douleur dans les bras et les jambes de l'enfant, qui est de nature épisodique, est souvent associée à une charge inhabituelle, des blessures mineures et une tension musculaire. Si votre enfant ressent une douleur dans les membres après avoir fait du sport, il peut être nécessaire de réduire son niveau d'activité physique. De telles plaintes ne nécessitent pas de spécialiste, une compresse froide, un comprimé de paracétamol ou d'ibuprofène aideront à soulager la maladie.

Si la douleur est accompagnée de fièvre, de toux et de nez qui coule, de maux de gorge, alors, très probablement, la cause de cette condition est un rhume.

Quand consulter un médecin

- L'articulation douloureuse est devenue rouge et chaude au toucher, l'enfant a une température élevée. Ces symptômes sont caractéristiques des maladies rhumatologiques..

- Si une douleur intense se produit dans un endroit spécifique, la peau autour de cette zone est enflée et chaude. Il est nécessaire de consulter un spécialiste afin d'exclure les infections des os, de la peau ou des articulations. - Une visite chez le médecin est également nécessaire si la douleur est régulière et intense, et que l'enfant ressent une fatigue constante. Avant l'examen, l'activité physique doit être exclue.

- Si une douleur intense se produit dans un endroit spécifique, la peau autour de cette zone est enflée et chaude. Consultez un spécialiste pour éliminer les infections des os, de la peau ou des articulations. - Une visite chez le médecin est également nécessaire si la douleur est régulière et intense, et que l'enfant ressent une fatigue constante. Avant l'examen, il faut exclure l'activité physique.

introduction

Que faire si les articulations font mal constamment, pourquoi cela se produit, quelles sont les causes de la douleur et comment la traiter et la traiter?

À la question de savoir quoi faire si les articulations des bras et des jambes font mal, beaucoup répondront sans équivoque: "Allez à la clinique pour des soins médicaux qualifiés!" Et ce conseil est certainement logique. Seul un médecin est capable d'utiliser le bon équipement pour poser le bon diagnostic et prescrire un traitement efficace..

Cependant, toutes les personnes qui, aux premiers signes de l'apparition de la maladie, ne demandent pas l'aide d'un médecin et les raisons de tout cela sont complètement différentes. Quelqu'un ignore la clinique en raison du manque de temps et du refus de faire la queue pour un médecin, quelqu'un n'a pas d'argent pour un traitement coûteux et des médicaments coûteux, quelqu'un préfère traiter les articulations avec des méthodes non conventionnelles.

Conclusion

Ainsi, au lieu de se demander quoi faire si les articulations des bras et des jambes font mal, il vaut mieux réfléchir à la raison pour laquelle elles font mal et comment les soigner. En médecine, il n'y a aucun cas connu où un organe ou une partie du corps fait mal comme ça, sans aucune raison. De plus, plus le traitement est prescrit et effectué tôt, plus il est probable qu'il présente des complications.

Les causes des douleurs articulaires sont diverses:

  • Arthrite, arthrose, rhumatisme;
  • Blessures (ecchymoses, entorses, dommages aux tendons);
  • Tumeurs
  • Larmes de ménisque, y compris une rupture de la corne postérieure du ménisque médial.

Les principaux moyens de résoudre le problème - le traitement avec des méthodes médicales ou chirurgicales, alors que cette dernière n'est utilisée que dans les cas les plus extrêmes, lorsque la situation ne peut pas être modifiée avec des médicaments.

Pour effectuer le traitement vous-même, et encore plus sans avoir un diagnostic à portée de main, vous devez être extrêmement prudent. Avec une grande prudence, il faut aborder le choix des médicaments et des méthodes de médecine alternative. En cas d'apparition d'effets indésirables, vous devez immédiatement arrêter de prendre le médicament et consulter un médecin.

Et, plus important encore, rappelez-vous que l'objectif principal n'est pas seulement d'éliminer la douleur, mais d'éliminer les causes de la maladie et ses sources avec un minimum de complications. C'est tout, partagez dans les commentaires vos façons de traiter les articulations, les lecteurs seront intéressés.

Les symptômes de douleurs dans diverses parties du corps, par exemple les bras, les jambes, les articulations et les muscles, se développent assez souvent, accompagnant un grand groupe de maladies très hétérogènes.

Les douleurs dans diverses parties ou dans tout le corps sont un symptôme non spécifique, c'est-à-dire qu'elles sont présentes avec un large éventail de maladies de nature et de causes différentes. La large présence de douleurs dans le corps dans diverses maladies est due aux particularités du développement de ce symptôme.

Le fait est que les douleurs sont une sensation subjective résultant de tout dommage au tissu squelettique (muscles, articulations ou os) qui n'est pas essentiel au fonctionnement. Autrement dit, si une petite partie des tissus est endommagée, mais en général, ils peuvent remplir leurs fonctions physiologiques normalement, alors une personne a une sensation de courbatures dans l'organe correspondant ou dans tout le corps. En fait, les lésions tissulaires et la sensation de courbatures sont l'expression d'une intoxication aux niveaux micro et macro..

Douleur dans le corps, les bras, les jambes, les articulations et les muscles - définition et brève description du symptôme

Le concept de douleurs ne peut être appliqué qu'aux tissus du squelette, tels que les muscles du corps, les articulations et les os, car il n'est jamais ressenti dans les organes internes, par exemple, dans l'abdomen,

, dans les bronches, etc. Par conséquent, nous pouvons dire que les douleurs sont une sorte de sensation spécifique qui ne peut se produire que dans les tissus du squelette.

Du point de vue de la physiologie, le signal des courbatures est transmis au cerveau par les fibres nerveuses du système nociceptif, qui est responsable de la sensibilité à la douleur. Autrement dit, les douleurs peuvent être attribuées au phénomène de la douleur. Et c'est pourquoi les physiologistes définissent les maux et les douleurs comme une sensation de douleur sourde dans les os, les articulations ou les muscles. Cependant, les personnes qui ont ressenti de la douleur seront très probablement fortement en désaccord avec le fait que cette sensation est de la douleur. En effet, en principe, ils ne ressentaient pas de douleur, mais seulement un inconfort prononcé, qui peut être décrit précisément par le terme mal.

Cependant, une douleur est vraiment une sensation douloureuse, mais sa non-perception en tant que phénomène et variante de douleur est associée aux caractéristiques du fonctionnement du cerveau. Étant donné que la douleur est sourde, renversée et non localisée à un moment donné, elle est analysée et déterminée par le cerveau comme une sensation de rupture, de déchirure, de traction lente des tissus en morceaux, qui est exprimée par le concept de «courbatures». Autrement dit, dans le cerveau, il y a un écart entre la sensation ressentie et les signes et caractéristiques précédemment enregistrés de la douleur.

La dissonance entre la sensation et sa définition est due au fait que le cerveau ne considère que les signaux qui correspondent à la sensation de douleur classique apparaissant, par exemple, dans l'abdomen, lorsque la peau est coupée, lors d'une fracture, etc. Et d'autres malaises dans lesquels un tel syndrome douloureux prononcé ne se produit pas, le cerveau n'appartient tout simplement pas à la catégorie de la «douleur», les remplaçant par d'autres termes et concepts. C'est précisément le phénomène des courbatures, qui est essentiellement de la douleur, mais n'est pas perçu comme tel par le cerveau.

La douleur est décrite le plus précisément par le verbe ReiBen, utilisé par les physiologistes et les médecins germanophones. La signification et la traduction de ce verbe peuvent être différentes selon la partie du corps à laquelle il est appliqué. Donc, si le verbe ReiBen décrit des sensations abdominales, il sera traduit et dénotera une douleur aiguë, féroce, déchirante et tiraillante.

Mais si le verbe ReiBen décrit une sensation dans les muscles, les os ou les articulations, cela signifiera des coups de couteau et des coups avec un objet contondant, c'est-à-dire que c'est un mal. Compte tenu de cette caractéristique linguistique, ainsi que de l'utilisation répandue de la langue allemande dans les principaux ouvrages et études sur la physiologie humaine, qui ont été traduits en russe, le terme «courbatures» peut être considéré comme le reflet de la variante de la sensation de douleur inhérente aux muscles, aux os et aux articulations..

Douleurs corporelles (courbatures) - description de la sensation

La douleur dans tout le corps est une sensation désagréable, névrotique et extrêmement inconfortable. Une personne souffrant de douleurs crée le sentiment que les muscles et les os du corps se cassent, se tordent, s'aplatissent et s'étirent en même temps. De plus, cette sensation est localisée dans les muscles et les os de toutes les parties du corps. Il peut se déplacer d'une zone à une autre, par exemple de la hanche aux mollets, mais il est invariablement présent dans plusieurs parties du corps en même temps..

De plus, le terme «courbatures» est généralement compris comme une sensation inconfortable dans les muscles, les articulations et les os dans différentes parties du corps. Par conséquent, en décrivant les causes des douleurs dans le corps, nous impliquerons sa présence non seulement dans les muscles, mais aussi dans les os et les articulations.

Causes des douleurs corporelles, des os, des articulations et des muscles

Les courbatures, les os et les muscles associés à divers autres symptômes ou isolés peuvent se développer dans le contexte des affections ou maladies suivantes:

  • Exercice excessif sous forme d'entraînement intense ou de dur labeur;
  • Dommages traumatiques aux tissus corporels dus à des ecchymoses, des abrasions, des chutes, des bosses, etc.;
  • Toute infection virale (SRAS, grippe, hépatite, rubéole, varicelle, etc.);
  • Toute maladie inflammatoire de nature infectieuse (par exemple, pneumonie, bronchite, amygdalite, pyélonéphrite, etc.);
  • Toute maladie infectieuse (typhoïde, paratyphoïde, choléra, toxicité d'origine alimentaire, etc.);
  • Piqûres de tiques;
  • Maladies du système sanguin (leucémie ou lymphome);
  • Tumeurs malignes de toute localisation;
  • Dommages aux articulations dans diverses maladies (par exemple, arthrite, polyarthrite rhumatoïde, lupus érythémateux disséminé, etc.). Dans de telles situations, la douleur des articulations se propage aux muscles voisins et il y a une sensation de courbatures dans le corps;
  • Botulisme;
  • Empoisonnement par des poisons, des médicaments, des produits, etc.;
  • Immunodéficience causée par une raison quelconque (par exemple, le stress, le VIH, l'intoxication médicamenteuse, etc.);
  • Myosite chronique non infectieuse, provoquée par une tension statique prolongée de tout groupe musculaire (par exemple, avec un séjour prolongé dans la même position), une hypothermie, une intoxication, un traumatisme ou une infection par des parasites;
  • Fibromyalgie;
  • Vascularite;
  • Myoglobinurie;
  • Maladies endocriniennes (hyperthyroïdie, hypothyroïdie, diabète sucré, etc.);
  • Collagénoses;
  • Anorexie;
  • Maladies auto-immunes (par exemple, lupus érythémateux disséminé, thyroïdite d'Hashimoto, etc.).

Le corps souffre au cours de divers processus infectieux et inflammatoires est le reflet d'une intoxication résultant de l'accumulation de produits toxiques qui détruisent les cellules du corps. Les cellules détruites provoquent une irritation des récepteurs de la douleur qui transmettent un signal au cerveau, mais comme son intensité en raison de la quantité relativement faible de lésions tissulaires n'est pas élevée, une personne ressent des douleurs, pas des douleurs. Douleur dans le corps, les muscles, les os et les articulations sans température dans combiné avec d'autres symptômes - causes

Le terme «courbatures» fait référence à cette sensation inconfortable localisée dans plusieurs parties des muscles, des articulations et des os. Par conséquent, par le terme «courbatures», nous voulons dire que dans les muscles, les os et les articulations.

Douleur et faiblesse dans le corps ou les muscles

La douleur et la faiblesse du corps ou des muscles sont souvent des symptômes physiques et mentaux

surmenage

, qui se manifeste comme un ensemble complexe de plaintes hétérogènes, liées d'une manière ou d'une autre à une sensation de fatigue, de fatigue, de faiblesse, de courbatures,

troubles musculaires de la mémoire et de l'attention, etc. Habituellement, ces conditions sont appelées syndrome asthéno-névrotique..

De plus, des douleurs et une faiblesse corporelles peuvent se développer avec une immunodéficience - une diminution de l'activité du système immunitaire. De plus, la cause du développement de l'immunodéficience n'a pas d'importance. En plus des douleurs et des faiblesses corporelles, l'immunodéficience peut se manifester par une somnolence, une fatigue, des troubles du sommeil et des douleurs articulaires.

Un empoisonnement léger ou une maladie infectieuse et inflammatoire chronique subaiguë léthargique (par exemple, toxoplasmose, amygdalite ou pharyngite chronique, etc.) peut également provoquer des sensations constantes ou périodiques de douleurs et de faiblesses dans le corps..

Parfois, les maux et les faiblesses du corps sont causés par une forte augmentation de la pression artérielle, la croissance de tumeurs malignes ou la manifestation de maladies du sang (leucémie et lymphomes). En outre, des douleurs et des faiblesses corporelles peuvent se développer chez les personnes souffrant de dystonie végétative-vasculaire ou de troubles du sommeil..

Diarrhée et courbatures

et les courbatures peuvent se développer avec les maladies suivantes:

  • Infection à rotavirus ("grippe intestinale", "grippe intestinale", "grippe estivale");
  • Intoxication alimentaire;
  • Botulisme;
  • Période prodromique de grippe ou d'autres maladies infectieuses et inflammatoires aiguës (par exemple, bronchite, varicelle, etc.).

Toux et courbatures

et les courbatures sont des symptômes de maladies infectieuses et inflammatoires des organes respiratoires, telles que la bronchite, la bronchiolite, la pneumonie, l'amygdalite ou la laryngite. Le plus souvent, la toux associée à des courbatures accompagne la bronchite et la pneumonie. Dans des cas plus rares, ces symptômes peuvent indiquer une évolution sévère.

Et si ça casse tout le corps?

Les gens se sentent plus à l'aise avec l'inconfort dans leurs doigts (des petites douleurs à la perte de mobilité) après 40 ans, et après 60 de ces problèmes tourmentent chaque tiers.

  • l'arthrite et l'arthrose;
  • luxations, fractures et autres blessures;
  • la goutte (le sel s'accumule dans les articulations des os et provoque une inflammation);
  • bursite (le sac périarticulaire s'enflamme et le liquide s'y accumule).

Les orteils souffrent généralement pour les mêmes raisons, mais ici un facteur plus important est ajouté - la déformation du premier (gros) orteil. Cela peut apparaître à cause de chaussures inconfortables (bonjour aux chaussures à talons aiguilles à la mode), de pieds plats, etc. Sans parler de charges plus sérieuses.

Lorsque l'articulation du pouce sur la jambe et le bras fait mal en même temps, cela ne peut pas être attribué à de mauvaises chaussures. Une cause possible est la polyarthrite infectieuse ou rhumatismale, lorsque plusieurs zones articulaires sont endommagées à la fois.

Parfois, il n'est pas possible de déterminer avec précision le point douloureux - il semble qu'il casse et retourne littéralement chaque os. Pourquoi les os et les articulations de tout le corps sont-ils douloureux? Si vous n'êtes pas devenu victime d'une épidémie de grippe et que vous n'êtes pas allé la veille à une séance d'entraînement particulièrement réussie, vous devriez regarder de plus près le corps. Les raisons peuvent être les plus graves:

  • les maladies sanguines systémiques;
  • tumeurs dans les os (malignes et bénignes);
  • infection (surtout si cela fait mal aux genoux, il y a une douleur dans l'articulation de la cheville);
  • tuberculose osseuse (lorsque l'agent pathogène se déplace des poumons vers la colonne vertébrale);
  • tumeurs thyroïdiennes (perturbations du métabolisme minéral);
  • prendre des médicaments hormonaux (dans le traitement de l'infertilité, pendant la ménopause, etc.);
  • ostéomyélite chronique et aiguë.

Parfois, l'inconfort peut provoquer une carence en vitamines. Par exemple, un manque de vitamine D ou B (dans ce cas, des crampes musculaires sont également ajoutées).

Zones à problèmes - genoux et coudes

Probablement, chaque homme a eu mal aux genoux. Une longue marche, un entraînement infructueux, une inflammation banale ou un diagnostic grave - les situations ici sont très différentes.

Le genou fait-il mal à la flexion et au moindre effort? Le diagnostic peut:

  • problèmes de circulation sanguine (le plus souvent à la puberté, avec une croissance active);
  • ecchymoses et déchirures des ligaments;
  • processus inflammatoires;
  • changements dégénératifs;
  • ménisque endommagé (la blessure au genou la plus populaire);
  • tendinite (tendon enflammé), etc..

La goutte, l'arthrite, l'arthrose, la tendinite sont tous des problèmes courants des coudes et des genoux. Mais les sensations désagréables dans les coudes provoquent souvent des causes spécifiques. L'une des plus courantes est l'ostéochondrose (colonne cervicale) et la hernie intervertébrale. Et si la douleur la plus atroce dans l'articulation du coude est lors de la levée de poids, le coupable est probablement l'épicondylite. Il s'agit d'une inflammation des tissus de l'articulation du coude.

Pourquoi il y a de la douleur dans les épaules?

La douleur dans l'articulation de l'épaule de la main droite et gauche (si vous avez de la chance, alors une main) est une plainte très courante des patients de tous âges dans les bureaux d'un traumatisme urbain ou d'une clinique. Pour en connaître la raison, vous devez passer par un tas de tests, mais tout d'abord - évaluer la nature du syndrome douloureux:

  • les sensations sont très vives, les pousses d'épaule - arthrite (de toute nature), inflammation du cartilage ou des tendons, la névrite est coupable;
  • lorsque les sensations douloureuses ne disparaissent pas très longtemps, l'ostéochondrose et la bursite sont ajoutées aux causes;
  • en cas de douleur, il s'agit d'une tendinite ou d'une capsulite;
  • lorsque les épaules font mal lorsque le temps change, de vieilles blessures non traitées ou une périarthrite sont à blâmer.

Une situation particulière, si l'articulation de l'épaule n'est pas seulement douloureuse, la douleur en levant la main indique généralement une blessure, une luxation ou une tension musculaire normale. Dans des cas plus rares, ostéochondrose, inflammation ou dépôt de sel. Si l'épaule fait mal en levant une main, cela se produit également en raison de calcifications dans le tissu tendineux (se développe après 30 ans).

Comment reconnaître une maladie de la hanche?

Ostéoarthrose - une maladie qui affecte principalement les personnes âgées.

Symptômes: articulations des bras et des jambes douloureuses, douleur au cou, au bas du dos, des complications de marche apparaissent. Avec l'apparition de la déformation osseuse, la maladie se transforme déjà en arthrose déformante. À un stade plus avancé, il entraîne un blocage de la fonction motrice - handicap.

Il existe un certain nombre de facteurs qui affectent la manifestation de cette maladie à un âge précoce: activité physique excessive, fractures, luxations et subluxations, hypothermie ou surchauffe du corps, un facteur tout aussi important est le surpoids, une faible activité physique, ainsi que la malnutrition systématique.

L'arthrite n'est pas une maladie en soi, mais plutôt un terme généralisé pour les processus inflammatoires. L'arthrite est divisée en dizaines de toutes sortes de maladies..

Arthrose - son principal symptôme est des cônes osseux sur les articulations des doigts et des orteils. Les causes de cette maladie sont qu'avec l'âge, l'élasticité du cartilage se perd, elles semblent se raidir, disparaître. Les ligaments sont étirés, ce qui entraîne une douleur intense.

Polyarthrite rhumatoïde - la principale différence avec les autres variétés d'arthrite est la symétrie de la douleur, les symptômes incluent un gonflement des articulations, une faiblesse générale, une immobilité presque complète. Lors d'un diagnostic inaperçu, peut malheureusement entraîner la mort.

La goutte est une maladie héréditaire qui se manifeste dans un contexte de problèmes métaboliques. Mécanisme d'action: des sels d'acide urique se déposent sur les articulations elles-mêmes, ce qui entraîne une douleur aiguë, une desquamation de la peau sur la zone affectée apparaît, un gonflement et des articulations des mains très douloureuses. Il affecte les organes internes, provoque des maladies cardiaques.

Pseudogoutte - se développe dans le contexte de troubles métaboliques, à savoir, en raison d'un apport excessif de calcium, en conséquence, le dépôt de sels de calcium dans les formes articulaires, les bras et les jambes commencent à faire mal, les genoux.

Les symptômes comprennent: douleur dans les membres, gonflement, rougeur, fièvre dans la zone touchée, douleur dans la rotule. La pseudogoutte, contrairement à la goutte, n'affecte pas les organes internes.

La maladie de Reiter - le plus souvent une maladie héréditaire, se manifeste après une lésion d'Escherichia coli ou une autre infection virale. D'autres maladies concomitantes non caractéristiques sont ajoutées aux sensations douloureuses caractéristiques: conjonctivite, prostatite, stomatite ulcéreuse, le système cardiovasculaire est affecté, une augmentation de la température allant jusqu'à 40 degrés est observée.

Spondylarthrite ankylosante - une maladie qui conduit à la formation de tissu cicatriciel dans les articulations, dans le contexte du processus inflammatoire, suivie de l'imposition de divers sels sur eux, en raison d'une mobilité limitée.

Les premiers symptômes peuvent apparaître même chez les jeunes, ils comprennent: des douleurs douloureuses dans le bas du dos et le sacrum, qui s'intensifient la nuit. Le système cardiovasculaire est affecté, la température corporelle est de l'ordre de 37,0 à 37,5 degrés, une transpiration accrue (en particulier, cela devrait vous alerter si vous ne vous plaignez pas d'un excès de poids). La raideur des mouvements apparaît, avec le temps, une bosse de plus en plus dite se développe.

Arthralgie médicinale - se développe en prenant certains médicaments, antibiotiques. Avec l'arthralgie, il est douloureux de marcher sur le pied, les pieds deviennent douloureux, des douleurs dans les petites articulations apparaissent qui ne sont pas de nature permanente, plutôt comme un phénomène temporaire. Non classé comme une maladie.

L'arthralgie météorique est une affection générale similaire à l'arthralgie médicamenteuse, des douleurs aux extrémités se manifestent chez les personnes sujettes à des changements de pression atmosphérique, pour ainsi dire, des douleurs climatiques, des douleurs osseuses. Également non classé comme une maladie..

Arthrite réactive - se manifestant par une inflammation aiguë des articulations, dans le contexte d'infections respiratoires aiguës (ARVI) ou d'infections intestinales. Gonflement, rougeur de la zone douloureuse, douleur intense qui s'intensifie avec le mouvement. Il a un effet direct sur les organes internes. Peut provoquer une conjonctivite.

Blessures - diverses fractures, luxations et subluxations s'accompagnent de douleurs intenses au site de la blessure, résultant du processus inflammatoire des tissus endommagés. Gonflement, rougeur, douleur douloureuse est observée, la mobilité est fortement limitée.

L'une des variétés du processus inflammatoire dans les tissus lors d'une blessure est la situation où un objet étranger reste dans le corps humain, par exemple des implants métalliques, des aiguilles à tricoter. Très souvent, le corps humain rejette les corps étrangers et il en résulte une réaction protectrice, une inflammation, avec suppuration supplémentaire.

Métastases osseuses - caractérisées par une douleur intense dans diverses zones du squelette osseux. Symptômes supplémentaires: nausées, soif, perte de poids, fatigue, mobilité réduite.

Myélome - fractures trop fréquentes, diminution de l'hémoglobine, des saignements et des caillots sanguins, tous ces signes sont évidents de cette maladie. Le tissu tumoral se développe principalement dans les os plats et la colonne vertébrale..

Ostéomyélite - se manifestant par une augmentation de la température corporelle jusqu'à 38,5 degrés, des écoulements purulents, des abcès. Intoxication générale du corps, la douleur augmente constamment. Le tissu osseux commence à faire mal, la douleur se propage à d'autres organes du corps.

Leucémie lymphoblastique - se manifeste le plus souvent chez les enfants, la maladie affecte les cellules de la moelle osseuse. En raison du manque de cellules sanguines saines, une infection commence, le premier signe est la léthargie et la pâleur (anémie). Les autres symptômes incluent: hypertrophie des ganglions lymphatiques, douleur abdominale, manque d'appétit, douleur dans les os et les articulations, fièvre élevée, saignements fréquents.

La bursite est une maladie inflammatoire à proximité des sacs articulaires, l'inflammation commence en raison de l'accumulation de liquide. La bursite provoque les moindres bosses, écorchures, voire des rayures mineures. Maladie métabolique, empoisonnement, allergies, diverses maladies inflammatoires-infectieuses (ARVI, amygdalite, amygdalite, bronchite, otite moyenne).

Symptômes de la maladie: rougeur de la peau, douleurs sévères, douleurs lancinantes, gonflement, fièvre jusqu'à 40 degrés, augmentation des ganglions lymphatiques, attaques de nausées.

Polyarthrite rhumatoïde

Si vos articulations de la hanche vous font mal, vous devez immédiatement déclencher l'alarme. C'est cette partie du squelette qui détient tout notre poids sur elle-même, et en lançant une maladie, nous pouvons porter la question au handicap.

Tout inconfort dans les os pelviens peut être divisé en 2 grands groupes - traumatique et non traumatique. Les principales blessures sont la luxation et la subluxation, la fracture de la hanche, la dysplasie et la nécrose aseptique.

Les pathologies non traumatiques sont des inflammations, des processus destructeurs dans les tissus et des infections. Donc, quand il y a une douleur dans l'articulation de la hanche s'étendant à la jambe, cela indique souvent une radiculite ou une arthrite.

Les femmes enceintes souffrent souvent d'inconfort dans la région pelvienne. Les hormones ramollissent le cartilage, le bébé qui grandit prend tout le calcium, en conséquence, le tissu osseux se relâche et il y a des sensations désagréables. Les analgésiques pour les douleurs articulaires n'aideront pas ici - les anti-inflammatoires (comprimés, suppositoires ou pommade) sont nécessaires.

Traitements contre l'arthriteInstallations