logo

Si les coudes et les genoux font mal, causes possibles et que faire

La biomécanique complexe du mouvement du corps humain est possible en raison du fonctionnement des articulations. Ils sont parmi les parties les plus vulnérables du système musculo-squelettique, de sorte que leurs dommages provoquent souvent le développement de maladies orthopédiques. Pourquoi les coudes et les genoux font-ils mal? Une gêne dans les articulations de deux ou plusieurs os se produit en raison de la destruction du cartilage osseux ou des structures ligamento-musculaires. Les causes de changements pathologiques dans les tissus peuvent être à la fois des facteurs internes et externes..

Les causes

Les coudes et les genoux sont des articulations complexes constituées de plusieurs os dont les surfaces sont recouvertes de tissu cartilagineux. Dans la zone de ces articulations, il y a peu de couche musculaire et graisseuse, elles sont bien palpées et disponibles pour les méthodes de diagnostic instrumentales. Un spécialiste expérimenté peut facilement reconnaître la maladie.

Posez gratuitement une question à votre neurologue Irina Martynova. Diplômé de l'Université médicale d'État de Voronej. N.N. Burdenko. Stagiaire clinique et neurologue BUZ VO "Polyclinique de Moscou ". Poser une question >>

La douleur peut être unilatérale ou bilatérale, ou généralisée.

Mitrukhanov Eduard Petrovich

Neurologue, City Polyclinic, Moscou. Formation: Université d'État de médecine de Russie, GBOU DPO Académie de médecine russe de l'enseignement supérieur, Ministère de la santé de la Fédération de Russie, Université de médecine d'État de Volgograd, Volgograd.

Par la nature et le nombre d'articulations touchées, les traumatismes, la présence de processus inflammatoires, les changements dégénératifs, les maladies systémiques peuvent être déterminées.

Les principales causes de lésions des coudes et des genoux comprennent:

  1. Inflammation - peut être causée par l'hypothermie, être une complication des changements dégénératifs et même être le signe d'un processus auto-immun (polyarthrite rhumatoïde).
  2. Blessure - survient avec un effort physique excessif, des chutes infructueuses ou des accidents. Souvent accompagnée de blessures combinées - entorses et fractures.
  3. Changements dégénératifs - apparaissent lorsque l'articulation ou le cartilage s'use. Des changements se produisent avec des pathologies congénitales du développement du système musculo-squelettique, une insuffisance tissulaire cartilagineuse.
  4. Maladie systémique - caractérisée par de multiples lésions articulaires, les grosses articulations (qui incluent l'ulna et le genou) sont généralement affectées par la vascularite, le lupus, les rhumatismes, la goutte, la maladie de Behcet et de nombreuses autres maladies.
  5. Obésité - le surpoids fait peser une charge supplémentaire sur les coudes et les genoux déjà allongés, ils s'usent mécaniquement, avec dégénérescence et déformation des tissus subséquentes.

Le diagnostic correct est très important pour déterminer les méthodes de traitement et prescrire un soutien médicamenteux adéquat..

Plus loin dans l'article, nous nous attarderons plus en détail sur des maladies spécifiques et fournirons une description de leurs caractéristiques et traits distinctifs et des méthodes de diagnostic.

Causes de la douleur dans les articulations du coude et du genou

Les articulations sont situées dans les parties du squelette où la pronation et la supination, la flexion et l'extension, l'adduction et l'abduction et la rotation sont distinctes. Ils participent à la mise en œuvre des fonctions motrices et de soutien du squelette humain.

Les articulations du coude et du genou sont parmi les plus vulnérables, car elles ont une structure complexe et sont pratiquement dépourvues de protection contre les tissus adipeux et musculaires. Trouver la cause de la douleur dans les coudes et les genoux n'est pas difficile pour l'orthopédiste, car ils sont situés superficiellement - cela facilite le processus d'examen physique et matériel.

L'inconfort dans les membres peut être déclenché par des facteurs endogènes et exogènes de genèse dégénérative-dystrophique, inflammatoire ou traumatique. Les dommages aux structures musculo-ligamentaires et cartilagineuses entraînent inévitablement des douleurs, des dysfonctionnements articulaires et leur déformation. L'identification rapide de la cause de la maladie vous permet de déterminer la stratégie de traitement la plus efficace et de rétablir une activité normale des membres.

Arthrite

La maladie se caractérise par des lésions des articulations d'origine allergique, infectieuse ou auto-immune. Les processus pathologiques dans la couche interne du sac articulaire (membrane synoviale) s'accompagnent d'une douleur intense, dont l'intensité peut augmenter pendant le mouvement. Selon la cause de l'occurrence, l'arthrite peut être primaire ou secondaire et l'inflammation des extrémités peut être aiguë ou chronique..

L'une des formes les plus courantes de la maladie est la polyarthrite rhumatoïde, qui apparaît en raison de troubles auto-immunes. La déformation des articulations qui en résulte provoque de la douleur et un gonflement dans les lieux d'inflammation. Les symptômes pathologiques surviennent à la suite de la prolifération de la membrane synoviale du tissu granulaire qui détruit les divisions sous-chondrales des os et du cartilage.

Les manifestations typiques de l'arthrite comprennent:

  • douleur lancinante dans les genoux et les coudes;
  • rougeur des tissus dans les lieux d'inflammation;
  • gonflement des articulations;
  • raideur matinale;
  • mobilité limitée des membres;
  • un resserrement artificiel des bras et des jambes en mouvement.

Si les symptômes ci-dessus se produisent, vous devriez demander l'aide d'un médecin pour exclure ou confirmer des troubles auto-immunes dans le corps.

Arthrose

L'ostéoarthrose est une lésion dégénérative-dystrophique des articulations, entraînant la destruction de la surface cartilagineuse des os. Par arthrose, on entend tout un groupe de maladies orthopédiques d'étiologies diverses, accompagnées d'un processus inflammatoire et de douleurs dans les membres.

Une caractéristique distinctive de la maladie est que non seulement le cartilage, mais aussi les structures environnantes sont affectées: muscles périarticulaires, ligaments, tendons, os sous-chondraux, etc..

Les principales causes d'arthrose sont l'inflammation, les traumatismes et la dysplasie articulaire. Les maladies sont les plus touchées par les athlètes et les personnes qui effectuent un travail physique intense. Les symptômes de l'arthrose sont:

  • diminution progressive de l'amplitude des mouvements;
  • l'apparition d'un resserrement des articulations;
  • gonflement des tissus affectés et hyperémie de la peau;
  • douleur intensifiée par la flexion et l'extension des genoux et des coudes;
  • contracture (dans les derniers stades de l'arthrose).

Le soulagement intempestif des processus dégénératifs dans les articulations des coudes et des genoux est lourd d'ankylose - immobilisation complète des articulations.

Épicondylite du coude et du genou

La maladie se caractérise par des dommages aux ligaments sur fond de surcharge physique et de microtraumatismes des membres. Les sensations douloureuses n'apparaissent que pendant le mouvement et s'intensifient lors de la levée de poids. La survenue de gêne dans les coudes dans 40% des cas est due à des processus dégénératifs à la jonction de l'épicondyle avec le muscle de l'humérus.

En fonction de la localisation des foyers pathologiques, l'épicondylite peut être médiale (épitrochléite) ou latérale ("tennis elbow"). Le plus souvent, les patients reçoivent un diagnostic d'une deuxième forme de la maladie, qui survient à la suite de mouvements stéréotypés fréquemment répétés. Par conséquent, les joueurs de tennis professionnels, les masseurs, les cuisiniers, les peintres, etc. sont plus sensibles à l'épicondylite..

Si les ligaments et le cartilage des articulations sont endommagés, les symptômes suivants apparaissent:

  • douleur dans les coudes et les genoux;
  • douleur à la palpation;
  • inconfort accru avec tension musculaire;
  • limitation de la mobilité articulaire.

Dans 86% des cas, une forme d'épicondylite latérale est diagnostiquée, caractérisée par l'irradiation de la douleur à l'avant-bras pendant l'exercice. La maladie est plus sensible aux hommes, ainsi qu'aux personnes âgées, chez qui le phénomène est associé à des changements liés à l'âge dans le corps et à la dystrophie musculaire..

Bursite

L'inflammation qui se produit dans le sac articulaire provoque souvent des douleurs et un gonflement des membres. La bursite peut se développer dans le contexte d'autres maladies orthopédiques (arthrite, arthrose), des traumatismes fréquents des articulations et des infections.

L'accumulation de liquide dans la cavité articulaire entraîne l'apparition d'un œdème et d'une gêne lors de la palpation. Des dommages aux articulations de l'épaule sont plus souvent observés, moins souvent - articulations du genou et du coude. Les manifestations caractéristiques de la bursite sont:

  • gonflement des genoux et des coudes;
  • mobilité limitée des membres;
  • malaise général;
  • douleur articulaire
  • hyperémie de la peau et augmentation locale de la température.

Le traitement retardé de la maladie est lourd d'inflammation infectieuse de l'épanchement et de la survenue d'un abcès. Une complication fréquente de la bursite est l'inflammation musculaire (myosite), dont le traitement peut nécessiter une intervention chirurgicale.

Blessures

Les blessures sont la cause la plus fréquente de douleurs articulaires. Les dommages au cartilage, aux os et aux muscles peuvent être associés à:

  • ligaments intra-articulaires foulés;
  • subluxations et luxations;
  • rupture des fibres musculaires;
  • fractures à l'intérieur des articulations;
  • os fissurés.

Si la douleur ne disparaît pas dans les 3 à 5 jours suivant une blessure au genou ou au coude, vous devriez consulter un traumatologue. Une augmentation des symptômes peut indiquer des fractures et des dommages aux ligaments.

Les blessures ci-dessus résultent de chocs, de chutes, d'accidents de voiture, etc. Les lésions traumatiques des membres entraînent des douleurs, un engourdissement des doigts, des ecchymoses, une altération de la biomécanique de l'articulation, une incapacité à redresser la jambe ou le bras.

Épicondylite

Il s'agit d'une maladie inflammatoire qui commence au site d'attachement du tendon. Il peut se développer à gauche et à droite dans la zone de l'épicondyle, avec une lésion primaire de la région externe. La principale raison du développement de la maladie est le travail monotone, souvent répété, c'est pourquoi la maladie a été appelée «épaule du joueur de tennis». Une autre de ses causes peut être un traumatisme ou une faiblesse congénitale des ligaments. La nature de la douleur et les principaux symptômes Selon la localisation de l'inflammation, une douleur tangible mais tolérable se produit du côté droit ou gauche de l'articulation du coude. Cela ne dérange pas le patient au repos, cependant, en appuyant sur la zone des épicondyles, avec une charge minimale et une flexion-extension du coude se manifestant le plus fortement.

De plus, les mouvements ne doivent pas être effectués dans la zone de l'articulation - la douleur est observée avec des pincements ou des mouvements circulaires de la main ou de l'avant-bras. Avec une aggravation de l'inflammation, il y a une irradiation de la douleur au poignet et aux doigts.

Astafiev Igor Valentinovich

Neurologue - City Intercession Hospital. Formation: Université médicale d'État de Volgograd, Volgograd. L'Université d'État Kabardino-Balkarique porte le nom H.M. Berbekova, Nalchik.

Il y a aussi une raideur des mouvements, l'incapacité à étendre complètement le bras.

Diagnostic et traitement Pour confirmer le diagnostic, un examen local et une identification de la douleur et de la raideur des mouvements avec flexion passive et extension du membre sont suffisants. Avec l'épicondylite, une douleur spécifique est observée et sa propagation est également atypique, ce qui permet de ne pas utiliser de méthodes instrumentales supplémentaires.

S'il y a des antécédents de blessure ou si elle est suspectée, une radiographie ou une IRM peuvent être effectuées. Il est également conseillé de faire un test sanguin général pour exclure un processus inflammatoire aigu.

Comme thérapie, un repos complet du membre blessé est prescrit, il est possible d'imposer un plâtre léger. En cas de douleur intense, un blocage avec introduction de glucocorticostéroïdes et d'un anesthésique (Novocain, Lidocaine) est utilisé..

Pour soulager l'inflammation, il est recommandé d'utiliser des anti-inflammatoires non stéroïdiens, ainsi que la physiothérapie - chauffage, électrophorèse, UHF.

Pathologies de la colonne vertébrale et leurs symptômes

Souvent, les genoux et les coudes sont douloureux en raison d'une protrusion (saillie) du disque intervertébral et d'une ostéochondrose généralisée. Hernie, déformation de la vertèbre commencent à exercer une pression sur le canal rachidien, les nerfs adjacents. Cela provoque une douleur brûlante, aiguë ou sourde dans une ou plusieurs articulations des membres, mais il n'y aura pas de diminution de leur mobilité. Une personne ressent également un engourdissement, des picotements dans le bras, la jambe ou une autre partie du corps. Dans le contexte des pathologies de la colonne vertébrale, une névrite peut se développer - inflammation du nerf, du ganglion, dans laquelle la douleur irradie vers les coudes, les genoux, le bassin, le cou.

Douleur réfléchie

Ce syndrome en médecine porte un tel nom en raison de la localisation inhabituelle de la douleur, lorsque la douleur se forme à distance de l'organe affecté. Par exemple, avec l'angine de poitrine, une sensation de brûlure dans la zone scapulaire est souvent ressentie..

Le coude peut être extrêmement douloureux lorsque les terminaisons nerveuses des vertèbres cervicales et thoraciques sont affectées. La nature de la douleur et les principaux symptômes La principale différence entre la douleur reflétée par d'autres maladies de l'articulation du coude est l'absence de changements externes - gonflement, rougeur.

La douleur est un caractère douloureux constant, pire la nuit et après le sommeil. Il convient également de prêter attention au manque de lien entre la douleur et l'activité physique - il est constant, se propage dans tout le bras et peut "tirer" à travers tout le membre depuis le cou ou l'omoplate. Diagnostic et traitement Le médecin doit examiner la colonne vertébrale à l'aide d'une IRM et d'une tomodensitométrie - cela révélera la présence de hernies, de pincements ou de blessures..

Le traitement est prescrit par un vertébrologue ou un neuropathologue, il doit être effectué en tenant compte de la maladie sous-jacente - ostéochondrose.

Symptômes

Dans les maladies des articulations aux stades initiaux, il existe un léger syndrome douloureux, apparaissant généralement après un effort physique. Si la maladie a un stade avancé, la douleur ne s'arrête pas même la nuit. Selon la maladie, la douleur peut être de nature différente. La douleur peut être distinguée par la nature de la manifestation:

  • Réfléchissant - apparaît lorsque d'autres organes sont affectés. Il a un caractère douloureux constant, parfois il peut "traverser". Une caractéristique de cette douleur est l'absence d'autres signes (rougeur, gonflement).
  • Projeté - apparaît à la suite de blessures.
  • Neuropathique - souvent insupportable, caractérisée par des brûlures et des picotements.
  • Aiguë - caractéristique des blessures plus graves (fractures, entorses). Apparaît également avec la polyarthrite rhumatoïde et la bursite..
  • Brûlure - présente avec goutte ou inflammation des nerfs.
  • Douleurs et sourdes - sont un signal d'arthrose et, dans certains cas, la présence de néoplasme.
  • Permanent - diagnostiqué avec des maladies graves du système musculo-squelettique.

De plus, dans de nombreux cas, il se caractérise par des symptômes concomitants. Ils peuvent être une hyperémie, un gonflement, une fièvre locale.

Arthrose

L'arthrose est une maladie avec une dystrophie progressive du cartilage de l'articulation. La maladie est particulièrement dangereuse en raison de ses complications - l'amincissement de la couche naturelle entraîne une déformation irréversible du tissu osseux articulaire et une mobilité articulaire réduite. La nature de la douleur et les principaux symptômes Dans les premiers stades, l'arthrose survient sans presque aucun signe clinique. À l'avenir, la douleur survient avec un effort physique accru, elle passe au repos et ne dérange pas non plus le patient la nuit. Plus la couche cartilagineuse s'amincit, plus la douleur augmente, transformant la vie du patient en véritable torture. En raison des protubérances osseuses nues que rien ne protège et amortit, chaque mouvement provoque des douleurs très fortes et aiguës qui peuvent s'intensifier lorsque le temps change.

Un autre symptôme de l'arthrose est le resserrement. Il apparaît lors des mouvements et a un son «sec» propre à l'arthrose. L'articulation perd sa mobilité, il y a une limitation de l'activité et de la pleine fonctionnalité du membre.

Aux derniers stades de la maladie, une déformation articulaire apparaît..

Diagnostic et traitement La principale méthode de reconnaissance de l'arthrose est la radiographie. Il vous permet de voir un changement dans l'espace articulaire (rétrécissement), la présence d'excroissances osseuses et de déformations articulaires.

Le traitement doit commencer dès les premiers stades lorsqu'un rétablissement complet est possible. La chondroïtine et la glucosamine sont prescrites pour améliorer la régénération du cartilage..

Si les changements ont déjà commencé, il est très difficile d'aider le patient avec des médicaments.

Pour soulager l'état du patient, soulager la douleur et restaurer les mouvements à part entière, des endoprothèses sont effectuées.

La cause de la douleur chez un enfant

Dans la plupart des cas, les douleurs articulaires chez les enfants sont causées par des blessures et des troubles métaboliques dans le corps. Avec les pathologies congénitales du tissu conjonctif, les symptômes pathologiques apparaissent souvent avant l'âge de 7 ans. Les causes courantes de douleurs articulaires chez un enfant comprennent:

  • blessures
  • carence en chondroïtine;
  • carence en vitamines;
  • infections infantiles;
  • maladies du sang;
  • charges excessives;
  • arthrite réactive;
  • déséquilibre hormonal (à la puberté).

Les douleurs articulaires pendant la puberté peuvent être associées au développement de la maladie d'Osgood-Schlatter.

La maladie se caractérise par une lésion symétrique de la tubérosité tibiale, dans laquelle se produit une douleur au niveau des genoux. La cause de l'ostéochondropathie est une charge excessive sur les articulations osseuses immatures. La maladie dans 90% des cas survient chez des enfants pratiquant des sports actifs.

Arthrite

Il s'agit d'une maladie inflammatoire aiguë qui peut avoir à la fois une nature auto-immune (polyarthrite rhumatoïde) et bactérienne. Souvent, cette maladie est une complication des changements dégénératifs de la couche hyaline ou du manque de liquide synovial, ce qui viole la lubrification naturelle et la protection contre la friction. La nature de la douleur et les principaux symptômes La douleur apparaît lors de l'effort et disparaît au repos. Il peut être à la fois aigu et pulsatoire. Un signe caractéristique de l'arthrite est également l'apparition d'un gonflement et d'une rougeur dans l'articulation touchée..

Dans le cas de la nature infectieuse de la maladie, les signes communs du processus infectieux se rejoignent - une augmentation de la température corporelle et de la zone touchée, des frissons, des courbatures.

Diagnostic et traitement Pour déterminer l'arthrite des articulations du genou et du coude, un certain nombre de tests de laboratoire doivent être effectués: un test sanguin général pour détecter les signes d'infection et d'inflammation, un test sanguin biochimique (un taux d'acide urique élevé indique la goutte) et un test immunologique pour détecter le facteur rhumatoïde.

Pour un diagnostic détaillé, l'échographie, l'IRM et la radiographie sont utilisées. Avec un gonflement sévère de l'articulation, une ponction diagnostique est possible pour détecter l'accumulation de liquide dans le sac articulaire.

La thérapie ne doit être prescrite que par un traumatologue. Les anesthésiques, les anti-inflammatoires et les antibiotiques sont couramment utilisés..

En cas d'inflammation fongique ou bactérienne, les antibiotiques sont injectés directement dans la cavité articulaire.

Les causes de la douleur

Beaucoup de gens demandent: pourquoi les articulations du coude et du genou font-elles mal? Le coude est constitué d'une articulation du coude qui relie l'humérus aux deux os de l'avant-bras. Grâce à l'articulation du coude, une personne peut plier et déplier son bras, ainsi que faire tourner son avant-bras. En plus des os, l'articulation du coude se compose de différentes structures articulaires:

  • cartilage articulaire;
  • fluide synovial;
  • tendons;
  • sac synovial (bourse).

Ils maintiennent le joint ensemble et assurent un mouvement fluide. Dans la douleur, une ou plusieurs de ces structures sont généralement endommagées..

Le genou est la plus grosse articulation du corps humain et en même temps l'une des plus complexes. L'articulation du genou résiste à d'énormes charges et assure la stabilité de la marche. Il est également responsable des rotations, flexions et extensions des jambes.

L'articulation du genou relie le fémur et le bas de la jambe. Entre ces os se trouvent deux ménisques - deux morceaux de cartilage en forme de croissant. Devant lui se trouve une rotule (rotule). L'articulation du genou est maintenue par les fibres musculaires et les ligaments, y compris le latéral et le croisé.

La douleur au coude, comme au genou, peut avoir différentes causes. L'articulation du coude est utilisée à la fois dans les activités quotidiennes (par exemple, dans un sac à main) et pendant l'activité physique (par exemple, au tennis ou au golf). Si la charge est incorrecte ou trop importante, une douleur intense peut survenir..

Les principales causes pouvant causer des douleurs dans les articulations du genou et du coude sont:

  • inflammation des articulations (arthrite);
  • usure articulaire (arthrose);
  • polyarthrite rhumatoïde;
  • épicondylite;
  • bursite du coude ou de l'articulation du genou;
  • dommages à la gaine tendineuse (ténosynovite);
  • irritation nerveuse;
  • luxation articulaire;
  • blessures articulaires, dommages aux ligaments et aux tendons;
  • souche ou dommages musculaires;
  • blessure récurrente;
  • gangliome;
  • fracture de l'os;
  • perte osseuse (ostéoporose);
  • Contracture de Volkman (contraction musculaire due à une diminution du flux sanguin)
  • maladies neurologiques avec lésions nerveuses et troubles circulatoires.

Ainsi que la douleur dans l'articulation du genou ou du coude peut provoquer des maladies de la peau, par exemple, le psoriasis.

Bursite

Il s'agit d'une inflammation de la poche articulaire, qui conduit à la formation d'un épanchement avec une composition séreuse, hémorragique ou purulente. Une bursite du coude ou du genou peut survenir avec un traumatisme, une irritation mécanique du sac synovial et une infection. La nature de la douleur et les principaux symptômes La douleur avec la bursite est assez spécifique, ce qui aide à déterminer avec précision la maladie. Douleur aiguë, lancinante, lancinante ou douloureuse, pire la nuit.

Il y a aussi un gonflement et une rougeur visibles de l'articulation touchée, la température corporelle augmente et les ganglions lymphatiques voisins augmentent.

Diagnostic et traitement Souvent, le diagnostic est fait sur la base d'un examen externe, la ponction de la poche articulaire est également utilisée pour identifier la nature de l'exsudat, assurer son écoulement et laver la cavité articulaire avec des solutions aseptiques.

Une échographie aidera à déterminer la quantité de liquide, et une radiographie et une IRM aideront à effectuer un diagnostic différentiel avec des symptômes similaires d'arthrite..

Les principaux facteurs du traitement sont d'assurer un repos complet pour le patient et l'immobilisation du membre. S'il n'y a pas de complications, des méthodes de physiothérapie et une thérapie par ondes de choc sont utilisées..

Avec un processus purulent ou avec localisation du kyste sous le genou (kyste de Becker), le traitement chirurgical est effectué avec une ouverture de la poche articulaire et une installation de drainage.

Pathogénèse

Le mécanisme de développement des maladies inflammatoires et destructrices est inégal. Avec l'arthrite, la capsule fibreuse est d'abord affectée. Ensuite, l'inflammation conduit à un œdème tissulaire, qui perturbe la microcirculation du sang, de la lymphe, aggrave l'écoulement du liquide synovial. À mesure que le système immunitaire réagit aux agents pathogènes, des douleurs surviennent dans l'articulation, la température augmente, la peau rougit et le volume de liquide augmente. En l'absence de traitement, la personne développe alors des symptômes d'intoxication générale du corps.

La pathogenèse de l'arthrose se déroule en 3 étapes:

  1. Le cartilage s'amincit en raison de la charge sur l'articulation. Mais il commence également à se dessécher en raison de la détérioration de la nutrition cellulaire..
  2. Destruction du cartilage. La taille des chondrocytes dans les tissus articulaires change, la synthèse des cellules, l'acide hyaluronique diminue, les anticorps se forment, les enzymes sont sécrétées, la douleur se produit.
  3. Dégradation du cartilage. Il devient mince, inférieur, sa fonction d'amortissement disparaît, l'inflammation de la membrane synoviale commence, la destruction de la surface articulaire, la formation d'ostéophytes.

Les mécanismes de protrusion et d'ostéochondrose sont similaires. Le disque intervertébral perd initialement de l'humidité, des microfissures apparaissent sur l'anneau fibreux. Le noyau gélatineux fait saillie à travers les ruptures de la coquille, une douleur survient. De plus, avec l'ostéochondrose, le cartilage s'effrite, la surface des vertèbres adjacentes au disque est déformée et la saillie se développe en une hernie intervertébrale.

Blessures

Les blessures sont la raison la plus courante pour laquelle les coudes et les genoux font mal. Tout le monde a subi des ecchymoses ou des chutes, qui peuvent souvent entraîner des blessures, notamment:

  • luxations et subluxations;
  • entorse des muscles et des ligaments;
  • fractures à l'intérieur des articulations;
  • hémorragie articulaire.

Pour toutes ces blessures, il est recommandé de contacter immédiatement un traumatologue.

La nature de la douleur et les principaux symptômes Avec les blessures traumatiques, la douleur dans les coudes et les genoux est le plus souvent aiguë, une sensation de pulsation est possible. Une caractéristique des blessures est l'immobilisation presque complète et la perte de la fonction normale du bras ou de la jambe. Au fil du temps, l'enflure augmente et l'engourdissement des doigts se produit. Diagnostic et traitement La radiographie est le moyen le plus rapide et le plus précis d'identifier la nature de la blessure. Une inspection externe est également utilisée pour détecter les contractures, déformations et asymétries..

Les blessures doivent être traitées avec une fixation complète avec du plâtre ou un bandage élastique (pour les entorses).

Dans les premiers jours, des analgésiques et des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits.

Méthodes de traitement de la douleur dans les genoux et les coudes

Les options de traitement dépendent de l'état de santé du patient et de la maladie sous-jacente à l'origine de la douleur..

Une douleur aiguë au coude après une courte blessure ou une surcharge disparaît souvent d'elle-même. Dans certaines circonstances, des onguents ou des pansements en plâtre sont nécessaires. Parfois, des analgésiques anti-inflammatoires peuvent être nécessaires:

  • L'acide acétylsalicylique;
  • Diclofénac.

Ces médicaments sont principalement prescrits sous forme de comprimés ou de pommades. Les injections intra-articulaires de médicaments contenant de la cortisone ou des anesthésiques locaux peuvent également éliminer les symptômes de la maladie..

Si les mesures conservatrices (non chirurgicales) sont inefficaces, la chirurgie peut être la solution. Pendant l'arthroscopie, diverses causes de douleur peuvent être éliminées. En cas d'arthrose, une ostéotomie dite articulaire (transection ou ablation de l'os) peut également être réalisée. Si de graves lésions articulaires ne peuvent pas être réparées autrement, envisagez de remplacer l'articulation par une prothèse..

En général, les mesures thérapeutiques de soutien suivantes sont envisagées pour le traitement de la douleur:

  • physiothérapie;
  • thermothérapie;
  • cryothérapie;
  • entraînement musculaire (renforcement et étirement);
  • électrothérapie et traitement par ultrasons;
  • thérapie par ondes de choc;
  • remèdes orthopédiques (bandages, orthèses).

De plus, des injections de toxine botulique, une neurotoxine, qui est également utilisée en médecine esthétique pour éliminer temporairement les rides, sont également utilisées pour traiter les symptômes de la douleur en médecine. L'injection aide à détendre les muscles surchargés.

En médecine, la thérapie dépend du diagnostic. En cas de maladie sous-jacente telle que la goutte ou les rhumatismes, les symptômes disparaissent généralement après l'administration d'un traitement étiotropique. Dans la goutte aiguë, par exemple, la douleur peut être éliminée avec un anti-inflammatoire du groupe des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) ou de la colchicine. Contre les maladies rhumatismales, en plus des anti-inflammatoires, les soi-disant anti-rhumatismaux sont efficacement utilisés..

Onguents, crèmes, gels et pansements locaux avec des ingrédients actifs à base de plantes ou synthétiques sont utilisés pour traiter la douleur et l'enflure. La physiothérapie utilisant la chaleur ou le froid peut aider à soulager la douleur..

En physiothérapie, le patient est traité en utilisant des méthodes de massage ciblées, ainsi que des exercices d'étirement et de renforcement musculaire. La physiothérapie aide à restaurer les tendons, aide à faire face aux déséquilibres musculaires et aide à prévenir d'autres blessures. Une bourse enflée sévère est souvent traitée par élimination de liquide (ponction); le fluide récupéré peut être vérifié si nécessaire.

Parfois, la fonction articulaire ne peut être restaurée que par une intervention endoscopique ou chirurgicale..

Chondrocalcinose


Lorsque les coudes et les genoux sont douloureux, cela peut être dû au dépôt de sels de calcium. Cette maladie rare minéralise le cartilage, réduisant ainsi sa fonction protectrice naturelle. La chondrocalcinose a 5 étapes:

  1. Pseudogout - la présence d'un gonflement, d'une inflammation et d'une augmentation de la température générale du corps.
  2. Fausse polyarthrite rhumatoïde - caractéristique des petites articulations, sa caractéristique distinctive est leur rigidité après le réveil.
  3. Destruction - dommages aux grosses articulations.
  4. Stade lent - peut ne présenter aucun symptôme ou présenter des manifestations cliniques minimales, principalement détectées lors de l'examen.
  5. Stade chronique - caractéristique des articulations du genou et s'accompagne d'une douleur constante et d'une perte de mobilité.

La nature de la douleur et les principaux symptômes Douleur aiguë dans l'articulation, en particulier souvent les patients se plaignent de genoux, de palpation douloureuse. La maladie débute de façon aiguë, les troubles de la mobilité se développent rapidement. Diagnostic et traitement La ponction est une méthode diagnostique et thérapeutique importante. Il vous permet de déterminer les sels de calcium et d'effectuer une étude de la membrane synoviale.

La cavité est lavée et des préparations de corticostéroïdes y sont injectées..

La polyarthrite et ses symptômes

Si une personne a deux ou plus de deux articulations enflammées, elle n'est pas diagnostiquée d'arthrite, mais de polyarthrite. Le préfixe «poly» signifie «défaite multiple». Dans les grandes et / ou petites articulations, la capsule articulaire (membrane fibreuse) s'enflamme. Les tissus adjacents (muscles, tendons, ligaments, tissu sous-cutané) sont ensuite impliqués dans le processus pathologique, la composition du liquide synovial, la structure du cartilage et les os peuvent se détériorer.

Symptômes courants de la polyarthrite:

  • douleur, tiraillement des coudes et des genoux ou d'autres groupes d'articulations;
  • gonflement ou œdème dans la zone touchée;
  • rougeur de la peau;
  • augmentation locale de la température;
  • mobilité articulaire altérée.

Le syndrome douloureux survient brusquement, dure longtemps, ne passe pas au repos. L'arthrite réactive et infectieuse s'accompagne également d'une détérioration du bien-être général (faiblesse, fièvre, inflammation de la conjonctive, nausées). La cause de la douleur est souvent une infection qui est entrée dans la cavité articulaire..

Un symptôme de l'arthrite psoriasique est la présence de psoriasis, dont les plaques sont apparues bien avant l'inflammation des tissus articulaires. La forme cristalline de la pathologie se développe dans le contexte de la goutte ou des troubles métaboliques. Elle s'accompagne de douleurs dues au dépôt de sels de sodium à la surface de l'articulation ou à l'accumulation d'acide urique à l'intérieur de la cavité.

La polyarthrite survient également en raison de l'hypothermie, des allergènes. Chez les enfants de moins de 16 ans, des douleurs articulaires apparaissent après un effort physique excessif. Mais le plus souvent, une polyarthrite juvénile se développe en raison d'une altération du système immunitaire.

Hygroma


Cette formation se présente sous la forme d'une capsule qui contient du liquide séreux, du mucus et de la fibrine. Il se forme généralement dans la région de l'articulation du genou et est associé à des maladies ou des blessures inflammatoires. La bursite et la tendinite sont également des facteurs provocateurs courants. La nature de la douleur et les principaux symptômes La luminosité des manifestations cliniques dépend de la taille du kyste. Plus sa taille est grande, plus elle provoque une gêne. De petites formations peuvent ne pas produire de symptômes du tout, ne procurant au patient qu'un inconfort esthétique.

Cependant, avec une augmentation de l'hygroma, il comprime les tissus environnants, provoquant des perturbations sensorielles et des douleurs constantes de douleur et de tir.

Les symptômes neurologiques peuvent être de deux types:

  • paresthésie - engourdissement, "chair de poule";
  • hyperesthésie - une augmentation de la sensibilité, jusqu'à des sensations douloureuses de caresser.

L'apparition de l'hygroma est caractéristique - c'est une formation ronde de consistance dense, avec une peau fine et sèche. Éducation indolore à la palpation. Diagnostic et traitement Un kyste est déterminé lors d'un examen de routine, en utilisant des rayons X et des ponctions comme méthode de diagnostic différentiel.

L'hygroma peut être éliminé en utilisant des méthodes conservatrices et chirurgicales..

Cependant, les méthodes non chirurgicales ne garantissent pas l'absence de rechute, car elles n'enlèvent pas l'enveloppe de la capsule elle-même.

Thérapie contre la douleur articulaire

Il existe un protocole général pour le traitement des pathologies inflammatoires et destructrices du système musculo-squelettique. Pour la douleur dans la colonne vertébrale, le coude, le genou ou d'autres articulations, le régime alimentaire, la thérapie par l'exercice, l'utilisation de produits orthopédiques, la physiothérapie, le massage, la prise d'analgésiques et de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont indiqués.

Mais chaque méthode a ses propres fonctionnalités d'application. La liste des autres médicaments utilisés est également différente..

Les tactiques de traitement sont sélectionnées en tenant compte de la cause et du stade de la maladie, du degré de lésion des genoux, des coudes et des autres articulations. La combinaison de méthodes de médecine officielle, alternative et traditionnelle sous la supervision d'un médecin améliore le pronostic de la thérapie conservatrice, retardant la nécessité d'une intervention chirurgicale.

Traitement de la polyarthrite

Pour les douleurs articulaires, des médicaments sont nécessaires. Parmi les analgésiques, Catadolone, Reopirin sont plus souvent utilisés. Pour anesthésier rapidement et éliminer l'inflammation, la prednisolone ou d'autres corticostéroïdes peuvent être prescrits. Utiliser en externe, par voie orale ou sous forme d'injections Nimelisulide, Meloxicam, Diclofenac, autres AINS.

Les antibiotiques et les antimicrobiens tuent les infections bactériennes, les virus qui provoquent l'inflammation et les douleurs articulaires. Prescrire de la spiramycine, de l'ofloxacine, de la clarithromycine et d'autres médicaments.

Si la destruction du cartilage a commencé, des chondroprotecteurs (Teraflex, Arthro-complex, médicaments similaires) doivent être pris pour le restaurer. La tension musculaire provoque souvent des douleurs. Il est éliminé par les relaxants musculaires Tranxen, Sirdalud, Midokalm.

Avec la polyarthrite rhumatoïde, des médicaments antirhumatismaux, des immunosuppresseurs (méthotrexate, azathioprine) sont utilisés. Pour bloquer le facteur de nécrose tumorale, ils sont prescrits par voie intraveineuse ou intramusculaire Infliximab, Etanercept et d'autres médicaments anti-TNF.

La physiothérapie de la polyarthrite est prescrite après l'élimination des symptômes aigus:

  • phonophorèse;
  • UHF;
  • exposition aux champs magnétiques, laser;
  • bains de paraffine;
  • appliquer de l'argile cicatrisante, de la cire noire, de la boue;
  • massage.

Une articulation gravement endommagée est traitée par des chirurgiens orthopédistes. L'arthroscopie est généralement réalisée et des méthodes de chirurgie au laser sont utilisées. Pour les douleurs articulaires, la médecine traditionnelle n'est utilisée qu'en combinaison avec des médicaments et un régime alimentaire. Bain bien éprouvé avec l'ajout de bouillon sabelnik, d'absinthe, quelques gouttes d'huile d'eucalyptus.

Traitement de la périarthrite

Pour l'inflammation et la douleur dans les tissus périarticulaires des coudes, des genoux, de la colonne vertébrale et d'autres articulations, les mêmes médicaments de base sont utilisés que pour l'arthrite de nature non rhumatoïde. Des médicaments anti-inflammatoires du groupe non stéroïdien ou hormonal, des analgésiques, des relaxants musculaires sont prescrits.

Les méthodes de physiothérapie, les exercices de thérapie par l'exercice, le régime alimentaire et la médecine traditionnelle sont similaires au traitement de la polyarthrite. Utilisez des préparations topiques avec un effet chauffant. Les médicaments à domicile pour usage interne doivent avoir des propriétés analgésiques, antimicrobiennes et anti-inflammatoires.

Traitement de la polyarthrose et de l'ostéochondrose

Les médecins souffrant de douleurs et de malformations articulaires se concentrent sur les médicaments, la thérapie par l'exercice, la thérapie manuelle pour développer une articulation. En parallèle, ils utilisent un régime alimentaire, des orthèses orthopédiques, des corsets, des genouillères, des coudes et d'autres produits qui aident à réduire la charge sur les articulations endommagées.

Traitement médicamenteux des douleurs articulaires dues à l'arthrose ou à l'ostéochondrose:

  1. L'utilisation d'analgésiques, de chondroprotecteurs avec glucosamine et chondroïtine (Teraflex, Structum), AINS (Finalgon, Ibuprofène, Dolobene).
  2. Application sur l'articulation malade des onguents, crèmes, gels à effet rafraîchissant. S'il y a une légère inflammation, utilisez un remède à effet chauffant.
  3. Injections intra-articulaires de corticostéroïdes (Diprospan, Hydrocortisone), chondroprotecteurs, acide hyaluronique. Le premier groupe contribue à l'élimination rapide des symptômes de la maladie. À l'aide de chondroprotecteurs combinés, ils améliorent l'état du cartilage, empêchent le frottement des surfaces articulaires.

Parmi les méthodes de physiothérapie, le meilleur effet contre la douleur est l'électrophorèse, les bains de boue, le bischofite, le frottement avec de l'argile thérapeutique, l'exposition aux ultrasons, au laser, aux massages.

Avec une arthrose du 3-4e degré, les médecins réalisent une opération d'ostéotomie articulaire, de débridement arthroscopique. Un genou, une cheville ou une autre articulation complètement détruit est remplacé par une endoprothèse. Si le cartilage est gravement endommagé, ils font une arthroplastie pour insérer une doublure artificielle.

Les infections


Si une flore fongique, virale ou bactérienne pénètre dans l'articulation, elle peut entraîner une arthrite infectieuse. Les processus inflammatoires détruisent le cartilage synovial, ce qui entraîne une déformation de la structure globale de l'articulation.

L'infection peut pénétrer à l'intérieur lors d'une blessure ouverte (fracture, luxation), après une intervention chirurgicale, ainsi qu'avec des maladies sexuellement transmissibles et la tuberculose. La nature de la douleur et les principaux symptômes Les signes de l'arthrite infectieuse sont les mêmes que les autres types de la maladie: rougeur, gonflement, douleur pendant le mouvement, fièvre. En raison de l'accumulation de micro-organismes, le liquide s'accumule et, dans les cas avancés, le pus.

Les complications peuvent aller aux tissus osseux et musculaires, il est donc important de commencer le traitement de cette maladie à temps.

Diagnostic et traitement En raison de la présence de flore dans l'articulation, la destruction du tissu cartilagineux se produit à un rythme rapide. L'un des tests importants pour confirmer le diagnostic est un test sanguin général et la biochimie. Une ponction articulaire est également réalisée pour déterminer la nature de l'épanchement et la bactérioscopie, afin d'identifier les micro-organismes.

Pendant le traitement, des antibiotiques sont nécessairement utilisés, et en cas d'arthrite purulente, rinçage de la cavité articulaire et administration de médicaments à l'intérieur.

En cas d'infection bactérienne, l'utilisation de corticostéroïdes est contre-indiquée!

Complications

Les complications possibles sont très diverses. Le trouble peut provoquer un gonflement, qui est perçu comme désagréable. S'il y a une inflammation, elle provoque généralement une aggravation du patient et entraîne un stress émotionnel. Les médicaments peuvent provoquer divers effets secondaires:

  • réactions allergiques;
  • intolérance.

Selon le choix de la profession, une invalidité professionnelle temporaire peut survenir. L'inconfort rend difficile l'exécution des tâches quotidiennes, quelle que soit l'intensité. Dans les cas graves, la douleur ne peut pas être guérie, ce qui entraîne un inconfort chronique, qui nécessite une intervention chirurgicale.

Si le trouble est causé par une fracture ou une ecchymose, le bras affecté est immobilisé pendant plusieurs semaines. Cela peut entraîner une mobilité limitée. Si des analgésiques sont utilisés en cas d'inconfort, des exercices de physiothérapie doivent également être effectués. L'utilisation prolongée d'un analgésique peut entraîner une dépendance. De plus, les médicaments peuvent causer de nombreux effets secondaires (infarctus du myocarde, ulcère d'estomac).

Dégâts nerveux


Les compagnons de blessures fréquents sont diverses neuropathies des articulations du genou et du coude. La compression du nerf est également possible en cas d'œdème, de tumeur ou de kyste.

Le faisceau nerveux est affecté partiellement ou complètement, ce qui détermine les principales manifestations cliniques de la maladie. De plus, lors du diagnostic, il convient de considérer l'emplacement du tronc endommagé.

Pour le bras - nerfs radiaux, ulnaires et médians.

Pour la jambe - nerfs tibiaux et tibiaux.

La nature de la douleur et les principaux symptômes Chacun des faisceaux affectés donne des manifestations cliniques spéciales, ce qui vous permet d'identifier avec précision exactement où la violation s'est produite.

  1. Nerf radial - conduit à l'impossibilité de se déplacer avec la brosse et le pouce, la brosse elle-même se bloque avec un fouet et devient comme une «patte de phoque», gonflant.
  2. Le nerf cubital - tous les doigts sont pliés dans la 2e phalange, la mobilité du petit doigt et de l'annulaire en souffre, ce type de brosse est appelé «patte griffue» et «bras squelettique» en raison de l'atrophie des muscles interosseux.
  3. Le nerf médian - le type de main avec une telle blessure est appelé «main de singe», les 1er et 2e doigts ne sont pas pliés, l'incapacité de faire tourner la main et le pouce dans le plan de la paume. En outre, une violation de la sensibilité est caractéristique - manque de sensibilité de la paume, douleur intense.
  4. Nerf tibial - la flexion des doigts et du pied, qui prend la forme d'un oiseau ou d'une patte griffue, est altérée, il est impossible de se tenir sur la pointe des pieds. La sensibilité du bas de la jambe et de la semelle est altérée, une douleur intense au genou et au bas de la jambe est observée, s'intensifiant avec l'extension.
  5. Nerf péronier - un pied «tombant» est caractéristique en raison de la faiblesse des muscles de flexion, la douleur n'est pas caractéristique, mais peut être localisée derrière le genou et se propager à la partie latérale de la jambe inférieure avec des blessures aiguës.

Diagnostic et traitement Ces maladies sont traitées par un neuropathologiste, il examinera et palpera les troncs nerveux endommagés afin de détecter la localisation des pincements ou des lésions. Des tests diagnostiques sont également requis pour déterminer le toucher, la sensibilité à la douleur, la force musculaire et la fonction motrice. Pour un examen supplémentaire, il est possible d'utiliser l'échographie, l'électromyographie et la neurographie.

La base du traitement est de se débarrasser d'un facteur provoquant, il est possible d'utiliser une opération chirurgicale et l'application d'un pansement fixant.

Autres causes pathologiques

Si les médecins ont exclu la douleur due à une blessure articulaire, un stress excessif ou une transformation tissulaire liée à l'âge, vous devez consulter un neurologue et d'autres spécialistes. Elle peut apparaître en raison de la formation d'hygroma, de tumeurs, de métastases cancéreuses. La douleur est également présente avec une inflammation locale des tissus périarticulaires. Le plus souvent, il provoque une bursite, une synovite, une tendinite, une fasciite. Lorsque de nombreuses articulations commencent à faire mal, cela peut être l'une des pathologies héréditaires ou systémiques - rhumatismes, hémophilie, etc..

La cause du symptôme doit être déterminée par le médecin. Si, avec douleur dans la colonne vertébrale, les genoux, les coudes, l'automédication sans connaître le diagnostic, le temps est perdu et des complications surviennent.

Fasciite diffuse (maladie de Schulman)


Il s'agit d'une maladie systémique rare qui endommage le tissu conjonctif. Fondamentalement, le fascia profond, les muscles et le tissu adipeux avec le derme subissent des changements. La nature de la douleur et les principaux symptômes La maladie débute de façon aiguë, avec malaise, douleur dans les muscles et les articulations. Ensuite, une caractéristique de la fasciite est attachée - la peau des jambes et des avant-bras devient dense, il y a un gonflement, une douleur, avec une extension et une flexion maximales, une «peau d'orange» apparaît.

Il existe des restrictions sur la mobilité des genoux, des coudes, des mains et des pieds, une arthrite multiple se développe.

Diagnostic et traitement Lorsque des signes de maladie de Shulman apparaissent, le patient est envoyé chez un rhumatologue. Il établit un diagnostic préliminaire des manifestations cliniques et effectue également des tests de laboratoire - un test sanguin immunologique pour les immunoglobulines, séromucoïdes, céruloplasmine. Une biopsie de la peau, du fascia et des muscles est nécessaire.

Le traitement est réussi avec un diagnostic précoce. Le patient se voit prescrire des corticostéroïdes, des anti-inflammatoires et des applications de Dimexidum..

Méthodes de diagnostic

Les coudes et les genoux sont constitués de plusieurs surfaces osseuses. Dans de tels endroits, une petite quantité de la couche musculaire, ce qui permet un bon accès pour le diagnostic. En règle générale, un médecin expérimenté peut facilement établir un diagnostic. Tous les diagnostics sont basés sur la recherche.

Tout d'abord, le médecin procède à un examen et établit un diagnostic préliminaire. De plus, avec une douleur aux genoux ou aux coudes, les études suivantes sont utilisées pour déterminer le diagnostic:

  1. Radiographie (prescrite pour les blessures ou les maladies articulaires suspectées).
  2. Tests neurologiques.
  3. Échographie.
  4. IRM et TDM (prescrits pour une tumeur maligne suspectée, ainsi que pour clarifier d'autres diagnostics).
  5. Arthroscopie (pour une pathologie articulaire suspectée).

Après avoir mené des études sur la base de leurs résultats, le médecin établit un diagnostic et prescrit un traitement.

Disséquer l'ostéochondrite

Cette maladie est également appelée «syndrome de la souris articulaire», lorsqu'une partie du cartilage, qui pénètre dans la cavité articulaire, est séparée par l'action de la nécrose.

Le plus souvent, la maladie affecte les genoux, mais elle peut capturer les coudes et d'autres articulations grandes et moyennes.

La nature de la douleur et les principaux symptômes Les signes cliniques dépendent du stade de la maladie:

  1. Inconfort pendant le mouvement, renversé et légère douleur dans l'articulation du genou.
  2. La douleur s'intensifie, surtout en se déplaçant. A souvent un caractère douloureux, un gonflement apparaît.
  3. Douleur au repos, modérée et douloureuse, accompagnée de mouvement et de blocage - crise articulaire avec douleur aiguë et aiguë.
  4. Les douleurs sont constantes et sévères, avec une localisation prédominante dans l'articulation. Les signes d'inflammation de sa membrane commencent.

Diagnostic et traitement La principale méthode de détection de l'ostéchondrite est la radiographie, elle montre même des signes précoces de la maladie au premier stade. Avec une faible teneur en informations de l'image, une IRM ou une tomodensitométrie est effectuée..

Le traitement dépend du stade. Aux 1er et 2e stades, il est possible d'utiliser une thérapie de rééducation à long terme, prescrite par un orthopédiste.

Dans les cas avancés, seule la chirurgie est recommandée - retirer la «souris» et fermer le défaut articulaire.

Actions préventives

Pour prévenir la douleur dans les articulations des genoux et des coudes, il est nécessaire de traiter à temps les maladies orthopédiques et infectieuses émergentes. De plus, les orthopédistes recommandent:

  • éviter les blessures articulaires;
  • normaliser l'alimentation;
  • exercices quotidiens du matin;
  • faire des étirements avant d'effectuer des exercices de force;
  • subir un traitement prophylactique avec des chondroprotecteurs;
  • utiliser les coudes et les genouillères pendant les sports;
  • abandonner les dépendances (alcool, tabac).

Le surpoids et le manque de vitamines dans le corps conduisent inévitablement à la destruction du cartilage articulaire et à la douleur. Pour éviter l'apparition de maux, il est conseillé d'inclure des aliments riches en vitamines B dans l'alimentation.

Les douleurs aux genoux et aux coudes sont des symptômes qui indiquent souvent une violation de la structure des articulations et des tissus périarticulaires. La nature de la douleur et les manifestations qui l'accompagnent peuvent déterminer la forme et le stade de la maladie. Le plus souvent, leur développement est dû à des blessures, des infections, des troubles métaboliques et des charges excessives. Le traitement consiste à utiliser des médicaments (chondroprotecteurs, analgésiques, glucocorticostéroïdes), des procédures physiothérapeutiques (fangothérapie, magnétothérapie, réflexologie) et le port d'un bandage élastique.

Névrite

La névrite comprend les maladies nerveuses inflammatoires, qui se caractérisent par des douleurs le long du faisceau, des troubles neurologiques et une faiblesse musculaire. La nature de la douleur et les principaux symptômes Dans leurs manifestations de névrite sont similaires aux neuropathies, leur principale différence est la sévérité de la douleur sur toute la longueur du tronc et une douleur intense dans les articulations.

Rougeur possible, gonflement et sensation altérée le long du nerf.

Diagnostic et traitement Le diagnostic est similaire aux neuropathies, et un test sanguin général pour confirmer l'inflammation est également inclus dans l'examen.

Le traitement repose sur l'élimination de la cause de la maladie: des antibiotiques sont prescrits pour les infections bactériennes, des vasodilatateurs pour l'ischémie et la fixation des membres en cas de blessure. Utilisation obligatoire des AINS et des analgésiques.

La prévention

Méthodes clés pour aider à prévenir le trouble:

  • activité physique régulière;
  • perte de poids (moins de 25 points en termes d'indice de masse corporelle);
  • éviter les efforts physiques intenses;
  • porter des semelles souples (semelles orthopédiques);
  • éviter une flexion sévère de l'articulation;
  • natation ou vélo.

Des muscles forts assurent la stabilité des articulations, donc l'entraînement peut aider à prévenir l'inconfort indésirable. L'exercice régulier aide à renforcer les muscles et la qualité de vie. Il est recommandé de faire du sport au préalable avec votre médecin pour éviter d'éventuelles complications. Il est important de ne pas en faire trop et de ne pas s'engager trop souvent.

Une bonne nutrition joue un rôle clé dans la prévention des maladies. Il est important de prendre suffisamment d'acides gras oméga-3 et moins d'oméga-6. Cependant, aucune association fiable entre l'inflammation et l'apport d'acide polyinsaturé n'a été trouvée..

Conseil! En cas de fortes douleurs dans les articulations, il est recommandé de demander l'avis d'un médecin. Il est strictement interdit d'utiliser des remèdes populaires pour accélérer la guérison des pathologies.

Faire des exercices vous-même n'est également pas recommandé sans consultation préalable. Au début des exercices de physiothérapie, le physiothérapeute doit vérifier si le patient exécute correctement les exercices. Une mauvaise exécution d'exercices complexes peut entraîner des blessures graves, qui peuvent aggraver considérablement l'état du patient. Pour tout symptôme grave, appelez une ambulance.

Similaire:

  1. Pourquoi les articulations des doigts sur les mains font-elles mal, les principales causes, les méthodes de traitement, la prévention et les complications potentielles
  2. Pourquoi les crunchs dans l'articulation de la hanche, les méthodes de diagnostic, de traitement, de prévention et les complications potentielles à long terme
  3. Causes de la douleur dans la colonne thoracique, méthodes de diagnostic, symptômes et traitement, prévention
  4. Pourquoi y a-t-il un craquement des doigts sur les mains, des méthodes de diagnostic, de traitement, de prévention et de complications potentielles
  5. Caractéristiques du traitement de la douleur sévère au genou, causes du trouble, méthodes de diagnostic, prévention et complications potentielles
  6. Diagnostic et traitement de la douleur au genou chez les personnes âgées, comment garder les articulations en bonne santé
  7. Causes des douleurs articulaires avec ménopause, méthodes de diagnostic de la maladie sous-jacente, traitement, prévention et complications

Syndrome du canal cubital

Un autre nom est la compression du nerf cubital dans le canal cubital. Cette maladie apparaît souvent avec des blessures répétées au coude, par exemple, avec une presse à haltères. La nature de la douleur et les principaux symptômes Les premiers signes de la maladie sont une douleur intense qui irradie vers la région latérale de l'avant-bras. Ils sont particulièrement aigus lors des mouvements de lancer.

De plus, les patients se plaignent d'une sensation de tiraillement, d'une faiblesse musculaire lors de la préhension et d'un manque de sensibilité de l'annulaire et de l'auriculaire.

Diagnostic et traitement La détection du syndrome de compression nerveuse est similaire au diagnostic de névrite et de lésion nerveuse. En outre, une méthode de diagnostic fonctionnel spécifique est le symptôme de Tinel - douleur lors de la frappe à travers le canal cubital.

Les compresses froides, la fixation des mains et les AINS sont utilisés pour le traitement. Les athlètes utilisent un traitement chirurgical, qui vise à éliminer la pression sur le tronc.

Périarthrite et ses symptômes

Contrairement à l'arthrite, avec la périarthrite, les tissus périarticulaires de l'appareil tendineux ligamentaire, qui sont attachés à la zone articulaire, sont d'abord enflammés. Plus tard, la lésion peut affecter la membrane fibreuse de l'articulation, les muscles adjacents. La périarthrite survient souvent dans le contexte de microdommages, y compris les blessures sportives, l'arthrose, l'ostéochondrose, la prédisposition génétique, l'hypothermie.

  1. Une augmentation de la douleur dans l'articulation où la pathologie se développe, avec un certain mouvement du bras, de la jambe (levage, retour en arrière, similaire).
  2. La nuit, il y a une gêne constante dans la zone des dommages..
  3. Blocage périodique de l'articulation (épaule gelée, genou, etc.).
  4. La température n'augmente pas et l'état général du corps est également conforme aux normes.

Habituellement, la douleur associée à la périarthrite se fait sentir dans une grande partie du corps près de l'articulation et, au fur et à mesure qu'elle progresse, elle devient aiguë, augmentant constamment..

Chondromatose synoviale

Il s'agit de la dégénérescence de la membrane synoviale de l'articulation en cartilage ou tissu osseux. À la suite de ces métamorphoses, des corps se forment dans la cavité articulaire, qui peut atteindre 5 cm de diamètre. Pour diagnostiquer et traiter cette maladie, vous devez contacter un rhumatologue. La nature de la douleur et les principaux symptômes Selon les manifestations cliniques, la chondromatose est similaire à l'arthrite. Le patient est préoccupé par la douleur dans l'articulation, le craquement, la mobilité limitée. Les corps peuvent pincer les nerfs, ce qui entraîne la fixation de symptômes de névralgie, tels que l'atrophie musculaire, la raideur et le «coincement» - une douleur aiguë pendant le mouvement et le blocage. Diagnostic et traitement L'échographie, la radiographie, la tomodensitométrie et l'IRM sont utilisées pour déterminer la présence de corps. Cependant, la biopsie synoviale et l'arthroscopie sont utilisées pour établir un diagnostic précis..

Le traitement est exclusivement opérationnel, visant à éliminer les agents dans la cavité et le remplacement articulaire..

Prévoir

Dans la plupart des cas, le trouble est temporaire et n'entraîne pas de complications supplémentaires. Surtout après un coup léger, le symptôme disparaît généralement après quelques jours. Si elle dure plus longtemps, il est recommandé de consulter un médecin.

Dans certains cas, l'inflammation peut également causer de la douleur. Le traitement consiste en des antibiotiques ou en chirurgie. Une contrainte excessive peut également entraîner l'usure des articulations et, dans le pire des cas, la destruction complète de l'articulation.

Après un traitement réussi, l'inconfort disparaît complètement dans la plupart des cas et le bras ou les jambes du patient peuvent effectuer les mêmes actions..

Que faire si les coudes des articulations des mains font mal pendant l'exercice

Si une douleur intense dans l'articulation du coude est ressentie, il est nécessaire de commencer un traitement thérapeutique. Un traitement approprié comprend:

  • l'utilisation de médicaments;
  • l'utilisation de bandages élastiques;
  • état de repos.

Avec le développement de cette maladie:

  • Il est nécessaire de prendre des anti-inflammatoires.
  • Élimine toutes sortes de stress sur l'articulation du coude.
  • Essayez de faire des exercices thérapeutiques.
  • Effectuer de la physiothérapie.

Dans un pincement, la chirurgie est utilisée.

La bursite est une inflammation de la «bourse» autour de l'articulation du coude. Au stade initial de la maladie, une douleur est ressentie lors d'un effort physique sur le bras. La survenue de cette maladie est affectée par plusieurs raisons:

  • arthrite;
  • blessures
  • ingestion d'une infection;
  • Diabète.

Évitez ces facteurs et la maladie ne progressera pas..

Avec cette maladie, une personne commence à s'inquiéter de la douleur lors du chargement sur le bras et de la flexion de l'articulation. Vous pouvez guérir cette maladie avec:

  • médicaments;
  • Massage
  • gymnastique médicale;
  • physiothérapie.

Elbow Gout

Cette maladie peut survenir en raison d'un mode de vie et d'une nutrition inappropriés. Avec cette maladie, une personne ressent généralement une douleur douloureuse. Il peut s'intensifier si vous soulevez des poids ou pliez l'articulation du coude. Vous pouvez guérir cette maladie à l'aide de régimes alimentaires et de certains médicaments..

La douleur dans l'articulation du coude est une sorte de symptôme qui s'est manifesté chez chaque personne au cours d'une période donnée. Les raisons du développement de cette maladie sont nombreuses. À savoir, en fonction du facteur de la maladie, un traitement sera prescrit. Mais si le coude fait mal même au repos, vous devez immédiatement consulter un médecin.

  1. La première chose que vous pouvez réparer l'articulation du coude. Cela aidera à réduire le symptôme. À ces fins, un bandage élastique est nécessaire. Ensuite, un repos complet doit être assuré..
  2. Vous pouvez réduire la douleur avec des compresses froides. En plus de toutes ces manipulations, vous contribuerez à réduire l'enflure. La compresse est appliquée sur le point douloureux pendant 30 minutes.
  3. Utilisez n'importe quelle pommade (Diclofenac, Ibuprofen et Nimesulide). Frottez les gels trois fois par jour.

Ces méthodes aident seulement à abaisser le seuil de douleur. Seul un médecin peut guérir complètement la maladie.

  • La procédure physiothérapeutique comprend la physiothérapie, la réflexologie, les exercices et le massage.
  • La pharmacothérapie comprend des médicaments pour normaliser le système nerveux et améliorer la circulation sanguine. En tant que traitement supplémentaire, il est nécessaire de prendre des fonds pour le soulagement de la douleur et la normalisation du tractus gastro-intestinal. Structum, Chondrokid ou Teraflex le plus souvent prescrits.

Avant de prescrire le bon traitement, le médecin procède à un examen complet du patient. Ce n'est qu'après cela que le médecin sera en mesure de diagnostiquer correctement.

Douleur au genou. Comment trouver des alternatives

Si vous avez déjà subi une blessure grave au genou, les squats lourds avec une barre sur le dos sont contre-indiqués pour vous, ainsi que les presses sur les jambes avec de gros poids.

S'il y a eu une blessure, mais pas trop grave, vous pouvez bien sûr vous accroupir davantage. Mais souvent, vous devez complètement rayer les squats de votre entraînement.

Dans ce cas, des fentes ordinaires vous aideront, avec lesquelles vous pourrez également pomper parfaitement vos jambes. Bien que le genou douloureux se plie toujours, mais contrairement aux squats classiques avec la barre, vous n'inclinez pas le corps vers l'avant pour ne pas être renversé et ne pas surcharger vos genoux.

Pendant les attaques, le centre de gravité maintient sa position normale et la charge principale est supportée par les articulations de la hanche, qui sont grandes et fortes par nature. Mais rappelez-vous une subtilité importante:

Seules les fentes statiques, c'est-à-dire les fentes en place, sont sans danger pour les genoux. Les fentes en marchant surchargent également vos genoux, ainsi que les squats classiques avec une barre!

En outre, comme l'une des options pour réduire la charge sur les articulations du genou - vous pouvez remplacer les squats avec une barre sur le dos, les squats avec une barre sur les épaules. La charge sera réduite de 25%. Plus à ce sujet

Arthrite réactive

L'arthrite réactive est une maladie inflammatoire des articulations qui survient pour des raisons inconnues. La source de la maladie est considérée comme une prédisposition individuelle associée à l'action d'agents infectieux.

L'arthrite réactive peut être suspectée par des symptômes caractéristiques:

  • La maladie commence par une faiblesse générale, de la fièvre.
  • Les articulations sont affectées de manière asymétrique. Cela se produit après que la température est revenue à la normale et que les symptômes non spécifiques disparaissent..
  • Dans le même temps, des signes de conjonctivite, une inflammation des voies génito-urinaires peuvent survenir..


Les changements dans l'arthrite sont complexes, toutes les structures articulaires sont affectées

Le traitement vise à soulager l'inflammation et à renforcer les défenses immunitaires de l'organisme. Des analgésiques sont également prescrits, un régime alimentaire et une thérapie par l'exercice sont indiqués..

Périarthrite

Le diagnostic de périarthrite combine un groupe de maladies qui se manifestent par une inflammation des tissus périarticulaires. Ils ont des causes, des symptômes et des traitements similaires. La périarthrite peut accompagner différents types d'arthrite ou se développer indépendamment.

Lisez aussi: Pourquoi les articulations du coude font mal

Les structures suivantes sont le plus souvent enflammées:

  • capsules articulaires;
  • bourse synoviale (sacs);
  • les tendons des muscles impliqués dans le travail de l'articulation du coude ou du genou;
  • muscle.

Le plus souvent, la cause de la périarthrite est une activité physique non normalisée. Avec une charge accrue sur les structures périarticulaires, elles n'ont pas le temps de se régénérer et les processus de leur destruction s'accompagnent d'une inflammation aseptique (non purulente). Les personnes les plus sensibles à la périarthrite sont les personnes d'âge moyen et âgé, les athlètes et les travailleurs dont le travail est associé au même type de mouvements dans les coudes et les genoux. L'excès de poids affecte également négativement la santé des tissus périarticulaires.

Polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde est une autre maladie chronique dont l'étiologie est inconnue. Il peut s'agir d'une défaillance auto-immune lorsque le système immunitaire commence à lutter contre les propres cellules du corps. De plus, elle se développe souvent en raison d'une arthrite infectieuse ou réactive..

Caractéristiques distinctives de la maladie:

  • Au cours du développement de la maladie, les rechutes alternent avec des périodes de rémission, lorsque la douleur dans les articulations ne dérange pas le patient.
  • Les articulations sont affectées symétriquement. Si la maladie recouvre les coudes et les genoux, ces articulations blessent les membres droit et gauche..
  • Le processus commence avec les doigts, puis passe aux articulations du coude et du genou.
  • La douleur est plus visible le matin, immédiatement après le réveil.

La polyarthrite rhumatoïde est chronique et non traitable. Les principaux principes de la thérapie sont le blocage de la douleur et l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires pour empêcher le développement ultérieur de la maladie. En outre, il est recommandé au patient de se débarrasser des mauvaises habitudes, de suivre un régime et de faire de l'exercice normalement..

Ce qui est commun dans la structure des articulations du genou et du coude


La structure du genou

Une articulation est une articulation mobile de deux os ou plus. Ses surfaces sont séparées par un espace et reliées par un sac articulaire. La structure anatomique de l'articulation du coude ressemble à la structure du genou.

Les articulations sont constamment pliées et non pliées, tournent. Responsable des fonctions motrices du corps. Les articulations du coude et du genou ont une structure complexe, sont pratiquement dépourvues de protection musculaire. Ils sont très vulnérables, de sorte que la douleur, l'inconfort, l'enflure et la raideur des mouvements peuvent survenir..

Les coudes et les genoux ont un emplacement pratique qui vous permet d'effectuer des recherches en cas de maladie.

Pour un diagnostic correct, vous devez réussir:

  • radiographie
  • échographie;
  • arthroscopie;
  • tomodensitométrie;
  • imagerie par résonance magnétique.

De plus, vous devez passer une analyse clinique et biochimique du sang et de l'urine.

Lésions dégénératives dégénératives des articulations des coudes

Arthrose

Il s'agit du deuxième groupe de causes de douleur dans les coudes. Le plus souvent, vous devez faire face à l'arthrose (ostéoarthrose) des articulations du coude. Le processus dégénératif-dystrophique dans cette articulation n'est pas rare, il n'a tout simplement pas une signification clinique aussi grave que l'arthrose du genou ou de la hanche.

Selon les causes du développement, l'arthrose du coude peut être primaire (lorsque la cause du développement reste inconnue, mais le patient présente des facteurs de risque pour cette pathologie) et secondaire, qui se développe en raison de blessures ou d'arthrite du coude.


Avec une perte complète de la fonction de l'articulation du coude, une opération pour la remplacer par une endoprothèse peut être réalisée

Symptômes de l'arthrose de l'articulation du coude:

  • douleur douloureuse et peu intense qui survient pendant l'effort physique (extension ou flexion des bras au niveau du coude), ainsi qu'à la fin de la journée de travail;
  • clics ou crunchs spécifiques avec mouvements du membre supérieur;
  • limitation progressive progressive de l'amplitude du mouvement dans le coude.

La radiographie, l'échographie de l'articulation aideront à poser un diagnostic précis. Dans les cas extrêmes et incompréhensibles, vous pouvez recourir à l'IRM, à la TDM et à l'arthroscopie.

Épicondylite

Bursite ulnaire aiguë

Si vos coudes vous font mal, vous devez absolument vous souvenir d'une maladie telle que l'épicondylite. Cette pathologie peut affecter une personne de tout âge et de toute profession si elle présente des facteurs de risque de dommages permanents aux ligaments de l'articulation du coude. De plus, à l'endroit où ils sont attachés aux os (dans le coude), une inflammation chronique se produit avec dégénérescence ultérieure des ligaments et avec leur éventuelle rupture.

En fonction de l'os de l'articulation du coude affecté, l'épicondylite médiale ou latérale, latérale ou médiale se distingue.

L'épicondylite latérale est également appelée «coude d'un joueur de tennis», car c'est dans ce groupe d'athlètes que la maladie est d'origine professionnelle. Dans ce cas, la douleur se développe ou s'intensifie uniquement pendant l'exercice. Au repos, ils ne gênent pas le patient. Au fur et à mesure qu'elle progresse, la douleur devient si prononcée qu'une personne ne peut même pas lever une tasse de café ou une cuillère.

Les sensations de douleur sont localisées dans l'os externe (épicondyle) du coude et s'étendent aux muscles de la surface arrière de l'avant-bras. Il n'y a pas de déformations, de restrictions sur les mouvements et de signes d'œdème avec épicondylite.

L'épicondylite médiale est le deuxième nom - «coude de golfeur», comme on le trouve souvent chez les personnes ayant ce passe-temps. Les personnes qui effectuent quotidiennement de nombreux mouvements de flexion monotones au niveau des coudes sont également touchées..

La douleur dans cette variante de l'épicondylite est localisée dans la région de l'épicondyle interne et s'étend aux muscles de la surface antérieure de l'avant-bras. La douleur est aggravée par la flexion du bras au niveau du coude.


Lieux d'apparition et propagation de la douleur dans l'épicondylite

Blessure liée aux premiers soins

En cas de blessure traumatique, il est nécessaire de prodiguer les premiers soins à une personne. Un bandage et une compresse froide sont généralement appliqués pour réduire la douleur..

Vinaigrette aux tortues


Selon la méthode d'imposition, elle peut être convergente et divergente. Le premier se superpose aux zones périarticulaires, le second à l'articulation lésée.

Un pansement convergent est appliqué sur le coude de cette façon:

  • pliez le bras à un angle de 90 degrés;
  • diviser la zone de l'avant-bras en trois parties;
  • appliquer un bandage à partir de la zone inférieure;
  • enveloppez votre main 3-4 fois pour plus de fiabilité;
  • effectuer dix tours en huit vers l'articulation;
  • compléter et attacher au centre du coude.

Le pansement divergent s'applique simplement:

  • pliez le bras à un angle de 90 degrés;
  • fixer l'extrémité du bandage sur la zone endommagée;
  • faire 4–5 tours au centre du coude;
  • mettre huit tours en forme dans l'ordre sortant de la zone endommagée;
  • faire le dernier tour dans la partie supérieure de l'avant-bras;
  • attacher avec une épingle.

Un bandage doit être traversé au centre de l'articulation du coude.

Un bandage convergent est appliqué sur le genou de la tortue de cette façon:

  • pliez le genou à un angle de 100 degrés;
  • faire 3-4 tours au-dessus de l'articulation du genou;
  • pour porter le bandage jusqu'à huit, à un angle par rapport au genou;
  • se placer derrière l'arrière de la cuisse;
  • panser la hanche;
  • appliquer des tours au centre de l'articulation et fixer.
  • plier le genou à un angle de 120 g;
  • fixer les virages dans la partie blessée;
  • amenez le bandage au centre du genou;
  • traversez le bandage sous le genou;
  • répare le.

Le pansement doit être appliqué très soigneusement afin de ne pas blesser la victime.

Erreurs possibles lors de l'application des pansements:

  • Un bandage trop serré provoquera un gonflement, de la douleur et un manque de sensibilité..
  • Si le pansement est lâche, il tombera rapidement..
  • Assurez-vous de faire les premières bobines de verrouillage pour que le bandage ne soit pas inutile.

Si vous mettez un pansement à l'heure, vous pouvez soulager la douleur avant d'aller chez le médecin. Le pansement empêche l'infection de pénétrer dans la plaie et favorise une guérison rapide..

Les blessures comme cause profonde de la douleur

Une trop grande mobilité peut entraîner des chutes et des blessures, à cause desquelles les articulations des genoux et des coudes sont douloureuses. Très souvent, des dommages se produisent lors d'une chute due à un accident.

Les troubles traumatiques conduisent à:

  • douleur
  • engourdissement des doigts;
  • hématome;
  • troubles du mouvement;
  • incapacité à redresser un membre.

Des dommages peuvent survenir après une longue séance d'entraînement dans le gymnase..

S'il y a une blessure sur la peau, la blessure est considérée comme ouverte. Si la peau n'est pas endommagée - fermée.

Types de blessures de l'articulation du coude


Selon la gravité, distinguer:

La luxation du coude est caractérisée par une rougeur à la suite de vaisseaux blessés. Un œdème apparaît, les changements articulaires, une douleur intense apparaît.

Avec cette blessure, l'articulation doit être fixée pendant 20 jours, après quoi des procédures de restauration sont prescrites:

L'ecchymose s'accompagne d'une douleur intense et immobilise le coude. Il s'agit d'une blessure fermée, dans laquelle il n'y a pas de dommages intra-articulaires, les tissus mous en souffrent. Il est nécessaire d'appliquer le rhume et de prendre des analgésiques.

Les principales lésions mécaniques du genou

Les genoux sont les articulations les plus complexes. Ils sont les plus susceptibles d'être blessés. Les principaux types de blessures au genou:

  • dommages partiels ou complets au ménisque et aux ligaments;
  • fracture de la rotule ou de l'extrémité de l'os avec la préservation ou la violation de la surface;
  • hémarthrose;
  • dislocation.

Les blessures peuvent être combinées, accompagnées d'hémorragie, d'enflure et de douleur. La cause peut être une chute d'une hauteur aux pieds ou aux genoux..

Thérapies alternatives

Vous pouvez faire face au problème dans la zone décrite sans utiliser de médicaments. Si l'articulation du coude fait mal, le traitement avec des remèdes populaires implique l'utilisation de telles solutions:

  1. Feuilles de bouleau - pré-écrasées et cuites à la vapeur dans de l'eau bouillante, la collecte est appliquée sur la zone à problème. L'articulation du coude est enveloppée d'un morceau de coton. Un foulard n'est pas noué fermement sur le dessus. Pour réduire la douleur, il suffit de tenir une telle compresse pendant 3-4 heures.
  2. Herbe de géranium - 2 cuillères à soupe de la plante broyée sont versées avec plusieurs verres d'eau froide. Le remède est insisté tout au long de la journée. Un morceau de matériau est imprégné dans le liquide, qui est appliqué sur le coude douloureux. Sur le membre est enveloppé dans du polyéthylène et enveloppé dans une écharpe pendant 1-2 heures.
  3. Onguent de peuplier - pour préparer le produit, les bourgeons de bois sont mélangés avec du beurre non salé. Pendant une heure, la composition est maintenue dans un bain de vapeur. Ensuite, la pommade mûrit au réfrigérateur pendant une semaine. Le médicament résultant est frotté dans l'articulation une fois par jour jusqu'à ce que la douleur disparaisse.
  4. Teinture de violettes - une cuillère à soupe de plante séchée est versée avec un verre d'alcool, après quoi l'infusion est conservée pendant une semaine. Une serviette humidifiée avec la composition résultante est appliquée sur la zone douloureuse. L'articulation du coude est enveloppée de polyéthylène et d'une écharpe chaude. Pour obtenir l'effet, généralement 15-20 procédures.

Causes inflammatoires de la douleur au coude

Il s'agit peut-être du groupe de causes de douleur au niveau des coudes le plus courant. Plusieurs facteurs peuvent provoquer une inflammation des structures articulaires: infections, lésions allergiques ou auto-immunes. Plusieurs formes nosologiques sont distinguées selon la partie de l'articulation du coude qui s'est enflammée..

Arthrite

L'arthrite est une inflammation de l'ensemble de l'articulation du coude, et il peut y avoir plusieurs raisons. Il s'agit le plus souvent de micro-organismes pathogènes (bactéries, virus, champignons) ou de maladies systémiques auto-immunes (polyarthrite rhumatoïde). L'inflammation peut également être causée par d'autres facteurs, par exemple, les réactions allergiques du corps, le dépôt d'acide urique avec la goutte (arthrite microcristalline). En règle générale, la maladie est aiguë, mais des formes chroniques se produisent également..

Quelle que soit la cause de l'arthrite, les symptômes de la pathologie sont très similaires. Patients concernés:

  • douleur intense au coude pendant l'exercice et au repos;
  • un changement dans les contours du coude, qui est associé à un gonflement des tissus périarticulaires ou à l'accumulation de liquide à l'intérieur de l'articulation;
  • altération de la fonction de la main, causée par de la douleur, un gonflement ou des modifications secondaires de l'inflammation chronique;
  • rougeur de la peau du coude, une augmentation locale de la température dans cette zone.

En plus des signes locaux (syndrome articulaire), l'arthrite peut survenir avec une violation du bien-être général d'une personne. En règle générale, cela s'applique au processus aigu, les maladies chroniques se produisent de manière plus imperceptible. Le patient peut se plaindre de fièvre, de douleurs musculaires et crâniennes, de faiblesse générale, de manque d'appétit, de troubles du sommeil.

Inflammation des articulations du coude

L'arthrite chronique se caractérise par de rares symptômes cliniques. Douleur douloureuse, apparaît après provocation. Le principal danger de l'inflammation chronique est qu'au fil du temps, les changements pathologiques du coude conduisent à ses déformations prononcées et à une perte permanente de fonction du bras.

Parmi les maladies systémiques du tissu conjonctif, la douleur dans l'articulation du coude provoque le plus souvent la polyarthrite rhumatoïde. Il s'agit d'une pathologie auto-immune chronique sévère, qui conduit non seulement à de graves déformations des articulations touchées, mais également à une violation des fonctions des organes internes.

Important! Si vous avez une plaie au coude depuis longtemps, il y a des signes d'inflammation, mais il n'y a pas de raisons objectives pour lesquelles de tels symptômes peuvent être attribués, alors consultez un médecin pour exclure la polyarthrite rhumatoïde.. Il est important dans chaque cas de savoir pourquoi les coudes font mal, car le traitement en dépend.

Par exemple, si l'antibiothérapie est la principale place dans le traitement de l'arthrite purulente, alors en cas de polyarthrite rhumatoïde, les immunosuppresseurs.

Il est important dans chaque cas de savoir pourquoi les coudes font mal, car le traitement en dépend. Par exemple, si l'antibiothérapie est la principale place dans le traitement de l'arthrite purulente, alors en cas de polyarthrite rhumatoïde, les immunosuppresseurs.

Bursite

La coquille de l'articulation du coude a plusieurs plis et bourses (sacs articulaires). Une inflammation qui n'affecte que la bourse est appelée bursite. Cette lésion est causée principalement par une infection microbienne, ainsi qu'une cause fréquente est un traumatisme à l'arrière de l'articulation du coude.

Avec la bursite, du pus peut s'accumuler dans le sac articulaire.

Les principaux signes de bursite:

  • une douleur aiguë dans le coude, qui est pulsatoire ou tremblante, dérange la personne au repos et avec les mouvements de la main;
  • la surface arrière du coude gonfle, devient rouge, la formation d'une tumeur peut être observée avec une accumulation importante de liquide inflammatoire dans la bourse;
  • les mouvements du coude sont limités en raison de la douleur et de l'enflure;
  • en même temps, des signes généraux de la maladie peuvent apparaître (fièvre, douleur dans les muscles, dans la tête, malaise).

Si rien n'est fait avec la bursite, le pus du sac articulaire peut se propager aux tissus environnants, ce qui menace le développement d'un choc septique et la mort. Par conséquent, la bursite doit être traitée d'urgence, et très souvent à l'aide de procédures chirurgicales (ouverture et drainage de l'abcès).

Traitement des articulations du coude

Pour plus d'informations ci-dessous, toutes les informations sur les méthodes de traitement des maladies des articulations du coude sont fournies. Bien sûr, il vaut mieux prévenir la maladie ou l'identifier au tout début que de faire face au stade avancé et aux conséquences. Par conséquent, surveillez votre santé et passez régulièrement un examen médical.

La méthode de traitement orthopédique est utilisée si la douleur au coude est apparue après avoir fait du sport, pendant l'effort physique ou après avoir subi une blessure. Le médecin traitant prescrit au patient de porter du plâtre, un bandage serré ou tout autre appareil externe qui aide à fixer l'articulation du coude dans une position. Au moment du traitement, le fixateur est appliqué sur la zone du poignet à l'épaule.

Lorsqu'elle est utilisée correctement, la méthode de traitement physiothérapeutique peut affecter le plus efficacement la récupération d'une articulation malade. L'électrophorèse, les enveloppements de boue, la barothérapie (exposition au corps en utilisant une pression atmosphérique élevée ou basse), la magnétothérapie (en utilisant un champ magnétique statique) et d'autres physiothérapies peuvent réduire les processus inflammatoires dans un point sensible en peu de temps. Pour améliorer l'état du patient, il est nécessaire d'effectuer 10 à 12 séances de ces procédures.

Ethnoscience. Les méthodes de traitement «grand-mère» peuvent également aider dans le traitement des articulations du coude. L'essentiel est de se souvenir de deux règles: premièrement, le traitement avec des méthodes alternatives doit être auxiliaire et non basique; deuxièmement, assurez-vous de coordonner avec votre médecin traitant la réception de certains remèdes maison. Rappelez-vous maintenant les meilleures recettes maison pour les maladies du coude.

  1. Remède contre l'arthrite Mélanger la coquille d'œuf sèche et l'eau tiède jusqu'à épuisement. Mettez la substance obtenue sur un bandage de gaze, puis attachez-la à un point sensible, enveloppez-la d'une pellicule plastique, puis à nouveau avec un chiffon. Cette procédure doit être effectuée quotidiennement pendant cinq jours..
  2. Moyens de lutte contre l'arthrose. Tout d'abord, préparez un mélange de la même quantité de vinaigre de cidre de pomme et de miel, laissez infuser pendant quelques heures. Le coude résultant est frotté dans le coude malade, enveloppé dans un tissu de laine (foulard ou écharpe). Cette procédure doit être effectuée tous les jours pendant trois semaines..
  3. Agent de contrôle de l'épicondylite. Dans ces cas, lorsque la douleur atteint son apogée, vous devez prendre une cuillère à café de thé vert, verser 1 tasse d'eau bouillante, refroidir et verser dans des moules à glace, congeler. Les glaçons résultants doivent frotter la zone affectée jusqu'à ce que la glace fonde.
  4. Des moyens pour lutter contre la bursite. Dans des proportions égales, une décoction de camomille, de millepertuis, de racine de bardane et de millefeuille est préparée. Il a besoin de plusieurs heures pour insister. Le médicament résultant doit être bu 3 fois par jour pendant un demi-verre avant les repas. Un fort effet analgésique se produit après trois semaines d'utilisation d'une décoction.

Chirurgie. Ils y ont recours dans des cas avancés, lorsque toutes les méthodes de traitement ci-dessus ne donnent plus l'effet souhaité. Il s'agit d'une bursite récurrente ou d'une inflammation purulente de l'articulation du coude. Avec une bursite (chirurgie du coude), une petite incision est pratiquée au dessus du sac synovial, le liquide accumulé en est retiré. Parfois, la bourse est complètement retirée, les irrégularités sont supprimées du processus ulnaire, puis la peau est suturée en couches. Après l'achèvement de la chirurgie, le bras malade est fixé dans la position à angle droit avec un pneu spécial.

À partir de l'article, vous avez appris quelles maladies des articulations du coude existent, de quelle manière elles traitent la douleur dans les articulations du coude et les causes de l'apparition des affections.

Si vous avez souvent commencé à ressentir une douleur dans l'articulation du coude gauche ou dans la droite, alors n'hésitez pas, assurez-vous de consulter un médecin. Éliminez la maladie dans l'œuf avant que tout aille trop loin. Faites attention et soyez en bonne santé!

Caractéristiques du régime alimentaire pour les douleurs articulaires

Les principes de la nutrition thérapeutique ont été développés par M. I. Pevzner. Pour les douleurs dans les coudes, les genoux, la colonne vertébrale causées par des processus inflammatoires ou dégénératifs-dystrophiques, vous devez utiliser son régime alimentaire n ° 15.

Caractéristiques de la nutrition clinique:

  • une alimentation complète;
  • 4 repas par jour;
  • l'utilisation d'un grand nombre de plats contenant de la gélatine.

Les régimes Pevzner n ° 1 à 14 sont utilisés sur recommandation du médecin traitant. Si nécessaire, on prescrit au patient un apport en complexe vitamino-minéral pour combler rapidement la carence en nutriments.

Méthodes de traitement articulaire de base

Un traitement efficace des maladies articulaires peut prolonger l'état de rémission jusqu'à 10-15 ans.

Un bon résultat donne:

  • physiothérapie;
  • complexe de gymnastique médicale;
  • prendre des médicaments anti-inflammatoires;
  • restauration du système moteur;
  • nutrition adéquat.

D'excellents résultats sont obtenus lors de l'utilisation de la gymnastique médicale Dikul et le Dr Bubnovsky.

La chirurgie est utilisée au dernier stade de l'arthrite et de l'arthrose.

Antalgiques anti-inflammatoires


Anti-inflammatoires non stéroïdiens

Les onguents et les gels sont utilisés pour éliminer les symptômes désagréables. Ils utilisent des analgésiques et des injections et pilules anti-inflammatoires. Faire un blocus de la novocaïne.

  • agents non stéroïdiens;
  • les hormones
  • antibiotiques
  • vitamines.

Causes des douleurs articulaires pendant la grossesse

Comme indiqué, des douleurs articulaires peuvent survenir en raison de nombreux facteurs. Ainsi, par exemple, plus de 100 facteurs provoquent une arthrose. Il existe donc autant de variétés de la maladie.

Pendant la grossesse, il existe un risque de tout type de processus inflammatoire dans les articulations des jambes et des mains. Afin de connaître la cause de l'événement et de commencer le traitement, il est nécessaire de consulter un rhumatologue.

Parmi les causes de la douleur dans les articulations des jambes et des mains, les médecins appellent une diminution de la quantité de calcium dans le corps. Un test sanguin biochimique peut montrer le manque de ce minéral dans le corps d'une femme. Si le diagnostic est confirmé, la prise de calcium supplémentaire aidera à résoudre le problème..

En outre, une telle analyse montrera un manque de vitamines et de minéraux qu'une femme éprouve pendant la grossesse..

Pour compenser la pénurie, il suffit parfois d'adapter le régime alimentaire ou de prendre un complexe multivitaminé supplémentaire.

La principale chose dans le régime alimentaire d'une femme enceinte devrait être le lait et ses dérivés. Le régime recommandé pour une femme enceinte devrait être quelque chose comme ceci:

produits laitiers; poissons marins de variétés grasses; jaune d'oeuf et foie.

Étant donné que pendant la grossesse, le poids d'une femme augmente rapidement, et donc la charge sur les articulations du bassin et des genoux augmente, il est recommandé de surveiller strictement la prise de poids.

Pour réduire la charge sur le système musculo-squelettique d'une femme enceinte dans les stades ultérieurs, il est nécessaire de réduire le temps passé sur ses jambes. Cela ne signifie pas que vous devez minimiser l'activité motrice. Il faut alterner marche et repos fréquents.

Pendant la grossesse, le corps d'une femme augmente l'hormone relaxine. C'est également l'une des causes des douleurs articulaires. Sous l'influence de l'hormone, des changements dans la structure des ligaments des os pelviens se produisent. Ils deviennent plus doux et plus élastiques et c'est ce qui garantit le passage facile du bébé dans le canal de naissance.

Cependant, l'hormone relaxine agit sur les ligaments non seulement dans la région pelvienne, mais également sur les ligaments dans tout le corps. Surtout, il se ramollit dans les genoux. Par conséquent, le gain de poids corporel pendant la grossesse en combinaison avec l'action de la relaxine provoque des douleurs dans les articulations des jambes.

Il n'est pas possible de réduire la quantité de cette hormone dans le corps d'une femme à l'aide de médicaments. Premièrement, cela peut compliquer la naissance d'un bébé et, deuxièmement, après la naissance, le niveau d'hormones redeviendra normal.

Le plus souvent, des douleurs articulaires surviennent dans la seconde moitié de la grossesse. Particulièrement souvent, il y a un inconfort lors d'une marche ou d'une position debout prolongée. En règle générale, la douleur passe au repos.

Si la douleur ne diminue pas en l'absence de mouvement, sa cause peut ne pas être liée à la grossesse. La maladie aurait pu déranger une femme auparavant, mais pendant la grossesse, elle a commencé à progresser. Après tout, ce n'est un secret pour personne que dans le contexte de la perestroïka dans le corps et d'une diminution de l'immunité, toutes les maladies commencent à se manifester.

Dans de tels cas, les principales causes de douleur dans les articulations peuvent être les maladies suivantes du système musculo-squelettique.

Les médecins appellent une autre cause fréquente de douleurs articulaires pendant la grossesse. C'est la fibromyalgie. Aujourd'hui, cette maladie n'est pratiquement pas traitable. La cause de son apparition n'est pas établie.

Il est classé comme chronique. Les principaux symptômes de cette maladie sont l'hypersensibilité au corps, la faiblesse, le manque de sommeil et la douleur..

Ostéochondrose

L'ostéochondrose est une maladie chronique qui affecte le cartilage articulaire. Des changements dégénératifs se produisent en raison de l'apport insuffisant de nutriments. La maladie peut toucher une articulation ou se propager à toutes les articulations du corps..

Parmi les facteurs prédisposant à l'ostéochondrose, on peut distinguer:

  • manque de minéraux dans le corps;
  • charges excessives, souvent associées à la levée de poids;
  • mode de vie sédentaire et faiblesse musculaire;
  • modifications du cartilage liées à l'âge;
  • en surpoids.

L'ostéochondrose évolue au fil du temps et peut conduire à un handicap. Si le coude ou le genou est malade, il est nécessaire de consulter un spécialiste pour éviter une nouvelle destruction du tissu cartilagineux. Dès que le cartilage est incapable d'exécuter une fonction d'absorption des chocs, les surfaces articulaires des os commencent à s'user, ce qui se termine par une violation du mouvement des membres.

Caractéristiques du traitement préventif de la douleur

Il est recommandé qu'une personne atteinte de maladies de la colonne vertébrale, du système musculo-squelettique, de pathologies articulaires ou périarticulaires visite les centres de spa chaque année. Ils devraient se spécialiser dans le traitement et la restauration des structures du système musculo-squelettique. Cependant, vous devez vous rendre dans les centres de santé s'il n'y a pas d'exacerbation, ainsi que d'invalidité, dans laquelle le patient ne peut pas se déplacer de manière indépendante.

Méthodes de thérapie au sanatorium de l'ostéochondrose et de l'arthrose:

  • baignoires (radon, azote, dioxyde de carbone, sulfure d'hydrogène, boue);
  • appliquer des substances cicatrisantes sur le corps (argile, boue, ozokérite, similaires);
  • exposition aux tissus avec des rayons laser, des courants;
  • le massage du dos est effectué uniquement en l'absence de hernies intervertébrales.

Dans les douleurs articulaires inflammatoires (arthrite et / ou périarthrite des coudes, genoux, cheville, doigts, orteils, autres articulations), l'accent est mis sur la physiothérapie avec un effet chauffant. Utilisez de la saumure, de la boue, des enveloppements de paraffine, des bains de chlorure de sodium et d'iode-brome, des sources thermales minérales ou de boue, UHF, une stimulation électrique et d'autres physiothérapies.

Pour les douleurs des grandes et petites articulations dans les stations thermales, ils peuvent également proposer une thérapie aux pierres (massage avec des pierres de différentes températures), un traitement avec du venin d'abeille, des sangsues, de l'acupuncture.