logo

Bardeaux du bas du dos et de l'abdomen

Un problème assez courant est la douleur de la ceinture abdominale et du bas du dos. Tout le monde ne comprend pas ce que c'est, mais quelqu'un qui a déjà rencontré un tel symptôme n'oubliera jamais ces sensations. La douleur de teigne est une douleur qui se propage de sa source et recouvre le corps d'un anneau. Souvent, cette condition apparaît avec des pathologies de la colonne vertébrale, mais pas toujours. La cause de cela peut également être des maladies des organes internes. De plus, certaines pathologies qui provoquent une telle douleur peuvent entraîner de graves complications. Par conséquent, l'automédication dans ce cas est inacceptable.

Description générale du problème

Lorsque le dos et le ventre font mal en même temps, cela provoque une gêne grave pour le patient. Des bardeaux de douleur entourent le corps d'un anneau, empêchant le mouvement, réduisant les performances. Ces douleurs peuvent être constantes, puis elles épuisent le patient, l'empêchant de dormir. Ou ils surviennent paroxystiquement, sous forme de coliques ou de contractions. Parfois, les douleurs de ceinture sont légères et douloureuses. Néanmoins, ils sont le symptôme de problèmes graves, il est donc très important de consulter un médecin dès que possible.

L'herpès zoster survient lorsqu'un grand nombre de terminaisons nerveuses sont irritées. La douleur peut irradier, c'est-à-dire se propager le long des plexus nerveux loin de l'endroit où elle se produit.

Il est vrai que de telles sensations surviennent chez une personne en bonne santé après un effort physique accru, surtout si un travail inhabituel a été effectué. La douleur dans le bas du dos et l'abdomen survient le plus souvent chez les femmes. Une caractéristique de cette condition est que la douleur se produit pendant les mouvements et passe après le repos. Il n'est pas accompagné de symptômes supplémentaires, il n'est donc pas nécessaire d'aller chez le médecin.

Douleur chez les femmes

Le plus souvent, les femmes souffrent de telles douleurs de ceinture. Si la douleur est localisée dans le bas de l'abdomen et donne en même temps au dos, très probablement, des pathologies gynécologiques en sont la cause. La raison en est que les organes génitaux féminins sont situés au milieu du bassin et ont de nombreuses terminaisons nerveuses. La surface interne du péritoine est également intensément pénétrée par les nerfs, de sorte que tout processus inflammatoire ou autre pathologie entraîne une douleur intense. Mais la douleur aux ceintures apparaît le plus souvent dans les cas graves, avec les soi-disant catastrophes gynécologiques. Il est très important de consulter un gynécologue dès que possible, car de nombreuses maladies sans traitement peuvent entraîner de graves complications.

L'endométriose est la cause la plus fréquente de douleurs aux ceintures, qui apparaît principalement pendant les menstruations. Cette maladie est maintenant assez courante même chez les jeunes filles. La pathologie est caractérisée par la prolifération des tissus épithéliaux de la membrane utérine dans les organes environnants. Le plus souvent, ils se développent dans l'utérus lui-même, de sorte qu'une douleur intense se produit pendant les menstruations. La pathologie est compliquée par la prolifération de ces tissus autour de l'utérus. À la suite de cela, un processus d'adhésion se développe, ce qui conduit à l'apparition de douleurs très sévères même pendant les selles ou les rapports sexuels.

En plus de l'endométriose, de nombreuses femmes souffrent d'algodismenorea. Cette maladie se caractérise par des périodes très douloureuses. Le premier jour, la femme éprouve des crampes qui se propagent dans tout l'estomac, cèdent l'aine, le dos. Parfois, ils deviennent si intenses qu'une femme peut perdre conscience. Cette condition est associée aux caractéristiques du fond hormonal et du système nerveux. Une augmentation du stress mental, un mode de vie sédentaire, un manque de poids peuvent provoquer le développement de la maladie.

Une autre raison de cette condition est les soi-disant catastrophes gynécologiques, c'est-à-dire des conditions qui peuvent entraîner de graves complications et donc nécessiter une attention médicale immédiate. Il s'agit d'une rupture de la trompe de Fallope, d'une torsion des jambes du kyste et d'autres pathologies. Toutes ces maladies, à l'exception de la douleur, s'accompagnent d'une détérioration de l'état général de la femme. Elle a une baisse de la tension artérielle, une faiblesse sévère, une tachycardie, la peau devient pâle et froide, la transpiration est libérée.

Une condition dangereuse se produit lorsqu'une trompe de Fallope se rompt, qui s'accompagne de saignements abondants. L'irritation du péritoine est si forte qu'il y a une douleur intense qui se propage dans tout l'abdomen, et qui irradie vers le bas du dos, l'aine, le périnée, la jambe et même dans l'hypochondre. Une condition similaire se produit également avec une hémorragie ovarienne ou une apoplexie. Ces deux pathologies nécessitent une intervention chirurgicale immédiate. La douleur de teigne peut également se produire avec la torsion des jambes du kyste ovarien. De telles formations apparaissent fréquemment. Ils sont bénins, par conséquent, ils ne sont pas toujours éliminés immédiatement. Mais après une activité physique, une musculation ou un accouchement, des complications peuvent survenir. La torsion des jambes du kyste ovarien est souvent accompagnée d'un processus inflammatoire, qui se caractérise par une augmentation de la température et de la douleur de la paroi antérieure du péritoine.

Si la douleur à la ceinture s'accompagne d'écoulements vaginaux purulents, de maux de tête, de fièvre et d'une faiblesse sévère, cela peut indiquer le développement d'un processus inflammatoire. Il peut s'agir d'une endométrite aiguë ou d'une inflammation de la muqueuse utérine. La pathologie survient principalement après un traumatisme mécanique à sa surface, et souvent des douleurs de ceinture accompagnant une inflammation de l'utérus. Une telle maladie est appelée annexite bilatérale, car ces organes sont le plus souvent affectés des deux côtés. Par conséquent, la douleur est ressentie dans tout l'abdomen, se propageant vers le bas du dos. La cause de cette inflammation est souvent une infection génitale ou une hypothermie.

Le dos et l'estomac peuvent également faire mal pendant la grossesse. Habituellement, ces sensations surviennent avec une forte augmentation du tonus de l'utérus. En se contractant, les parois de l'utérus perturbent la circulation sanguine et compriment les terminaisons nerveuses. Cette douleur est localisée dans le bas de l'abdomen et se propage également au bas du dos et au sacrum. Aux stades ultérieurs, cette condition est le plus souvent associée à une forte augmentation de l'utérus ou à une naissance prématurée. Dans ce cas, des douleurs légères et douloureuses apparaissent dans le sacrum. Il est conseillé de consulter un médecin avant qu'ils ne deviennent plus forts et deviennent des bardeaux. La cause d'une telle douleur peut également être un décollement placentaire. Cette condition est accompagnée de saignements. Le détachement d'un tiers seulement du placenta, qui fournit la nutrition et la respiration du fœtus, conduit à sa mort.

Pathologie de la colonne vertébrale

L'une des causes les plus fréquentes de douleurs aux ceintures dans le bas du dos est les processus pathologiques de la colonne vertébrale. En règle générale, ces maladies provoquent des douleurs aiguës ou douloureuses, localisées dans la colonne vertébrale elle-même. Mais parfois, la douleur le long des racines nerveuses se propage sur les côtés et dans la cavité abdominale. En règle générale, cela est causé par des pathologies qui entraînent un déplacement des vertèbres ou des dommages aux disques intervertébraux. Dans ce cas, les fibres nerveuses pincées, qui deviennent une source de douleur.

Il existe peu de telles pathologies, mais récemment elles sont devenues plus courantes. Un mode de vie sédentaire, une mauvaise nutrition, une abondance de stress et un effort physique excessif - tout cela nuit à la santé de la colonne vertébrale. Il est impossible de déterminer de façon indépendante pourquoi la douleur s'est produite.

Par conséquent, il est nécessaire de subir un examen différentiel, au cours duquel le médecin trouvera l'une des pathologies.

L'ostéochondrose de la colonne lombaire est caractérisée par la destruction du cartilage. En conséquence, les vertèbres se rapprochent, ce qui peut entraîner une atteinte des fibres nerveuses. Cela provoque une douleur aiguë qui peut se propager sur les côtés..

Une hernie des disques intervertébraux dans la région lombaire apparaît souvent, car c'est le bas du dos qui est soumis à un effort physique accru. Lorsque le disque est détruit ou fait saillie, les racines nerveuses sont blessées ou endommagées..

Une sciatique ou une inflammation des racines des nerfs rachidiens apparaît après une forte augmentation de poids, une activité physique inhabituelle ou une hypothermie. La douleur est localisée dans la région lombaire, mais peut se propager sur les côtés, l'estomac, l'aine et même les jambes. Elle s'accompagne d'un syndrome radiculaire: engourdissement des membres inférieurs, sensation de chair de poule qui coule, sensibilité diminuée, faiblesse musculaire.

Autres raisons

Si la douleur est localisée sur le côté droit et se propage au bas du dos, le plus souvent la cause de cette condition est une appendicite aiguë. L'inflammation de l'appendice du caecum peut être détectée par une douleur au toucher de l'estomac. De plus, la maladie s'accompagne d'autres symptômes. Il peut s'agir de nausées, de vomissements, de diarrhée. Parfois, la température augmente, le patient ressent un frisson, son rythme cardiaque s'accélère.

Une autre cause de douleur de ceinture dans le bas-ventre est l'obstruction intestinale. Dans ce cas, une douleur aiguë apparaît, qui est d'abord localisée dans l'abdomen, mais se propage ensuite vers le dos, cède l'aine et les hanches. Le plus souvent, la douleur se manifeste sous forme de spasmes ou de coliques. De plus, d'autres symptômes apparaissent également. Il s'agit de nausées, de vomissements, d'une absence totale de selles, éventuellement d'une fièvre.

Une telle douleur est un symptôme caractéristique des coliques rénales. Habituellement, il se produit avec une lithiase urinaire due à une obstruction des voies urinaires avec de la pierre. Dans ce cas, la douleur n'est généralement localisée que d'un côté, mais peut s'étendre au bas du dos. Elle est assez forte, souvent insupportable. De plus, le patient ressent une faiblesse, un malaise, la température peut augmenter, du sang apparaît dans l'urine ou sa quantité est considérablement réduite. La douleur rénale qui se propage à l'estomac se produit souvent avec des maladies infectieuses et inflammatoires. Il peut s'agir de pyélonéphrite, de cystite, de glomérulonéphrite. La douleur dans ces maladies ressemble à une crise de radiculite, mais elle s'accompagne d'une intoxication générale du corps, de fièvre et d'une perte de débit urinaire..

Caractéristiques du traitement

L'automédication avec l'apparence d'une telle douleur peut être dangereuse. Tout d'abord, car des complications graves peuvent être évitées de cette façon. Les coliques rénales, les grossesses extra-utérines, les hernies intervertébrales sont particulièrement dangereuses. Et il est assez difficile pour vous de comprendre les symptômes et de déterminer la cause de la douleur. La deuxième raison pour laquelle il est important de consulter un médecin est que de nombreux médicaments que les gens ont l'habitude de prendre pour la douleur peuvent ne pas aider ou même conduire à une aggravation dans ce cas..

De plus, la plupart des personnes qui ont connu ce type de douleur pensent que leur dos leur fait mal. Et le conseil le plus courant pour les maux de dos est d'utiliser une compresse chauffante. Dans le traitement complexe de certaines pathologies de la colonne vertébrale, cette méthode peut vraiment aider. Mais avec de nombreuses autres pathologies qui provoquent des douleurs de ceinture dans le bas-ventre, l'échauffement peut être dangereux.

Par conséquent, le traitement doit être prescrit par un médecin après examen. Après tout, il n'est efficace que pour soulager les symptômes, sans éliminer la cause, la douleur reviendra. Par conséquent, le traitement doit être individuel. Si la cause de ces sensations douloureuses est des maladies du système musculo-squelettique, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, des relaxants musculaires, des médicaments pour améliorer les processus métaboliques et la circulation sanguine sont prescrits. Le plus souvent, dans ce cas, il est nécessaire d'éliminer la compression des racines nerveuses, puis la douleur disparaîtra. Pour cela, la physiothérapie, le massage, les exercices thérapeutiques peuvent être utilisés. Le traitement est effectué en ambulatoire. De plus, vous pouvez faire des compresses chauffantes en utilisant des recettes folkloriques.

Si la cause de la douleur dans l'abdomen, s'étendant vers le dos, est la pathologie des organes internes, le traitement sera principalement médicamenteux. Parfois, il est nécessaire de placer le patient à l'hôpital, car pour certaines pathologies, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Mais généralement avec une attention médicale en temps opportun, une thérapie conservatrice suffit. Les antispasmodiques ou les anti-inflammatoires sont généralement utilisés pour soulager la douleur et l'inflammation. En présence d'infection, des antibiotiques sont nécessaires, avec des pathologies intestinales - probiotiques, antidiarrhéiques, procinétiques.

En plus des médicaments, le régime alimentaire est souvent une partie importante du traitement. Il est particulièrement important pour les pathologies des intestins ou des reins. Un apport hydrique adéquat est également nécessaire..

résultats

Les bardeaux du bas de l'abdomen et du bas du dos sont souvent le symptôme de pathologies graves. Le plus souvent, ce sont des maladies de la colonne vertébrale, des reins, des intestins ou des maladies gynécologiques. Il est impossible de déterminer de manière indépendante la cause de la douleur, il ne fonctionnera donc pas pour choisir le bon traitement. Seule une attention médicale opportune aidera à éviter les complications..

Douleurs abdominales et lombaires

Lorsqu'il y a des processus pathologiques dans les organes internes, cela tire souvent le bas de l'abdomen, des maux de dos. Comprendre immédiatement les raisons pour lesquelles de telles conditions pathologiques surviennent, en analysant uniquement les plaintes du patient, est irréaliste. Le patient doit être examiné de manière approfondie, un tel diagnostic doit être transmis dès que possible. Aujourd'hui, vous découvrirez pourquoi le bas-ventre et le bas du dos font mal aux hommes et aux femmes.

Les causes

Les femmes sont plus susceptibles d'éprouver des douleurs dans le bas-ventre et le bas du dos que les hommes. Souvent, les gens utilisent des analgésiques pour éliminer ces symptômes. Pourquoi ça fait mal? Le syndrome douloureux, localisé en dessous de la zone abdominale, dans le segment lombaire est provoqué par des processus pathologiques aigus et chroniques. Au stade aigu (hémorragie, l'organe a explosé) la douleur est très forte, vive.

Si le processus inflammatoire se déroule de façon chronique, les douleurs sont sourdes, douloureuses, se produisent constamment. Avec des douleurs pulsatoires, la pression à l'intérieur des cavités augmente. Un diagnostic précis est fait dans des conditions stationnaires après les procédures de diagnostic..

Si les intestins sont enflammés

S'il y a des douleurs dans le dos et l'estomac en même temps, les causes de la douleur sont un dysfonctionnement du tractus intestinal. La douleur dans le bas du dos et le bas de l'abdomen, qui donne à la zone inguinale, peut être le résultat d'une inflammation du tractus intestinal. Si vous ignorez une telle douleur, des processus ulcéreux se produiront dans l'intestin.

Si une telle douleur était douloureuse dans la nature et se produisait dans différentes parties du corps, puis se contractait, le patient a besoin de soins médicaux urgents. En plus de la douleur, le patient souffrira de flatulences, d'hyperthermie. Le stade aigu de la colite peut durer 2 jours. Sans thérapie, elle deviendra chronique, toujours douloureuse dans l'estomac, mais la douleur ne se manifestera pas de manière aiguë.

Inflammation de l'appendice

Avec l'appendicite, une douleur intense dans l'abdomen redonne au bas du dos, une hyperthermie se produit également, le patient vomit, vomit. Si vous ignorez une telle douleur en bas à droite, l'appendice éclatera, un état septique de la cavité abdominale viendra. De plus, la douleur peut être terne et douloureuse. Sans traitement, le patient mourra.

Autres causes de douleur:

  • Avec une hernie inguinale. Le patient a une douleur intense dans l'abdomen et le dos, la douleur est similaire à l'appendicite. Une personne souffrant d'une telle douleur peut perdre conscience. Chirurgie urgente requise.
  • Pathologie rénale. Si la zone lombaire est douloureuse, la miction est parfois altérée, une hyperthermie apparaît, une douleur se produit dans le bas de l'abdomen gauche ou droit, puis une pyélonéphrite et d'autres pathologies du système urinaire se manifestent. La douleur irradiera toujours à l'aine.
  • Processus infectieux. Tout d'abord, il y a une douleur de traction dans le bas de l'abdomen et le bas du dos, plus tard, la douleur va s'aggraver. Les selles contiennent du mucus avec du sang. Avec l'infection à salmonelle, une septicémie est possible, qui se produira dans quelques jours. Si elles sont traitées en temps opportun, aucune complication ne se produira.
  • La prostate est devenue enflammée. Avec la prostatite tire le bas de l'abdomen et le bas du dos. Uriner avec des selles sera également douloureux..
  • Ostéochondrose tourmentante. Le bas du dos fait mal et tire le bas-ventre également avec ostéochondrose. Les processus dystrophiques et dégénératifs de la colonne vertébrale entraîneront une atteinte aux racines nerveuses, les organes internes seront mal innervés. Par conséquent, le patient tire le bas du dos, la douleur irradie vers l'aine, les membres inférieurs.
  • Oncologie. Si l'estomac et le dos font mal en même temps, il existe un risque de développer des néoplasmes malins dans le corps.

Douleur chez les femmes

Des douleurs dans le bas-ventre et le bas du dos chez les femmes peuvent survenir en raison des menstruations, avec syndrome prémenstruel. Une lourdeur dans l'estomac apparaît en raison du fait que les contractions se produisent intensément. Cette condition se manifeste chez une femme lorsque le fond hormonal est instable. Si une femme a accouché, la présence d'une telle réaction symptomatique indique des pathologies graves:

  • Inflammation de l'utérus, des trompes de Fallope, du vagin et des ovaires.
  • Processus oncologiques, les tumeurs peuvent être bénignes et malignes.
  • L'ovaire a éclaté. Le sang peut pénétrer dans la cavité abdominale, une septicémie apparaît.
  • La jambe du kyste tordue.
  • Condition après l'avortement. L'enlèvement de l'œuf fœtal ne s'est pas produit complètement, il existe une menace d'infection septique.

Si l'estomac fait mal pendant la grossesse, il est possible que la naissance commence prématurément, une fausse couche se produira. La douleur dans la région inguinale sera plus intense que dans la région lombaire. Si, en plus de la douleur, une hémorragie est observée, une hospitalisation est nécessaire.

Cette condition peut survenir en raison du travail physique, des processus infectieux, des traumatismes et des changements pathologiques intra-utérins. L'estomac d'une femme enceinte peut faire mal en raison d'une grossesse qui se produit en dehors de l'utérus. La douleur de dessin se produira dans la zone où la fixation de l'œuf fœtal s'est produite. Une femme souffrira de flatulences, de douleurs douloureuses dans l'abdomen, le bas du dos.

Quand de l'aide est nécessaire?

Une assistance médicale est nécessaire en cas de:

  • si la douleur ne s'arrête pas pendant 60 minutes;
  • elle s'intensifie avec la toux, le mouvement;
  • avant la douleur, les selles ne se produisent pas pendant une journée, le patient souffre de flatulences;
  • les excréments contiennent des caillots sanguins. S'il a une couleur noire, une hémorragie interne se développe.

Que faire est interdit?

Il n'est pas recommandé d'automédication. Si le patient boit un analgésique, les symptômes du processus pathologique changeront. La maladie peut s'aggraver, car le symptôme sera temporairement éliminé, de sorte que le patient ne demandera pas l'aide d'un médecin. Ne buvez pas de liquides. Il est permis de mouiller la langue et les lèvres, il est impossible que le liquide pénètre dans l'estomac. Les compresses chaudes ne sont pas appliquées, car les micro-organismes bactériens se multiplieront dans un environnement chaud.

Douleur abdominale avec ostéochondrose lombaire

Les douleurs abdominales dans l'ostéochondrose peuvent être dues à plusieurs facteurs. La première est une douleur réfléchie ou irradiante dans l'abdomen avec ostéochondrose de la colonne lombaire. En fait, le centre de l'inconfort est situé dans la région lombaire, mais il peut faire mal à l'estomac.

Le deuxième facteur commun dans l'apparition de douleurs abdominales dans l'ostéochondrose est la violation du nerf radiculaire, responsable de l'innervation des muscles de la paroi abdominale antérieure ou de sa branche. Dans cette situation, la douleur est vraiment localisée dans l'abdomen. Son emplacement dépend du nerf radiculaire pincé et de la quantité. Très souvent, un tel inconfort s'affaiblit progressivement, ils sont remplacés par des paresthésies et des engourdissements. Il s'agit d'un signe négatif qui indique une nécrose de la fibre nerveuse. Il sera très difficile de restaurer sa conductivité ultérieurement.

La troisième raison pour laquelle l'estomac fait mal avec l'ostéochondrose de la région lombaire est une violation de la fonction des organes internes. Il s'agit de la complication la plus dangereuse pouvant survenir à la fois avec une protrusion du disque intervertébral et avec une protrusion herniaire. Souvent, la douleur dans les organes internes avec ostéochondrose est un symptôme clinique de la sténose vertébrale.

Le quatrième facteur à prendre en compte est la défaite du plexus nerveux lombo-sacré. Cette condition est caractérisée par une inflammation, une compression ou une atrophie de certaines sections du plexus lombaire ou sacré. La plexopathie peut provoquer une parésie et une paralysie des membres inférieurs, les intestins et la vessie sont perturbés. Les femmes et les hommes ressentent une douleur de traction, de brûlure ou de piqûres dans l'abdomen. Lors d'un examen détaillé des organes internes de la cavité abdominale, aucun changement pathologique ne peut être trouvé.

D'une manière ou d'une autre, la douleur abdominale avec ostéochondrose n'est pas une condition inoffensive que vous pouvez ignorer. C'est un signal que l'innervation d'organes importants a été perturbée, une défaillance s'est produite dans le système nerveux autonome. À savoir, elle est responsable de la reproduction des cellules, de l'équilibre des corps immunitaires dans le corps humain, de la production de suc gastrique, de la bile, de la motilité intestinale.

Imaginez si ce mécanisme complexe échoue. Que ce passe-t-il:

  • la composition du suc gastrique change et le morceau de nourriture n'est pas suffisamment traité par les pepsines;
  • les cellules hépatiques ne sécrètent pas une quantité suffisante de bile et elle n'est pas libérée dans le canal biliaire commun lorsque la nourriture est évacuée de la cavité gastrique - en conséquence, le contenu n'alcalisera pas et ne brûlera pas la membrane muqueuse du duodénum et de l'intestin grêle avec de l'acide chlorhydrique;
  • à l'avenir, un effet similaire se produira sur le gros intestin;
  • en conséquence, l'équilibre acide-base est perturbé, une partie de la microflore bénéfique périt et un pathogène conditionnel commence à se développer;
  • avec une violation de l'innervation, une diminution du niveau de péristaltisme se produit;
  • les aliments enrichis en acide chlorhydrique agressif se trouvent pendant longtemps dans l'intestin et dissolvent les cellules muqueuses;
  • l'érosion, l'ulcère et le néoplasme malin se produisent dans l'intestin grêle ou le gros intestin.

De plus, l'ostéochondrose lombaire peut provoquer le prolapsus des organes internes du bassin, le développement du syndrome de la vessie hyperactive. Plus de 80% des cas d'incontinence urinaire chez la femme sont associés à la destruction des disques intervertébraux de la colonne lombaire. Environ 25% des cas d'impuissance clinique chez l'homme sont causés par l'ostéochondrose lombo-sacrée.

Ne négligez pas les douleurs abdominales avec exacerbation de l'ostéochondrose. Ceci indique que les disques intervertébraux lombaires sont déjà épuisés et que vous devez commencer un traitement efficace et sûr dès que possible. De plus, la situation ne fera qu'empirer. La plupart des maladies des organes abdominaux provoquées par l'ostéochondrose sont irréversibles, c'est-à-dire incurable.

L'abdomen peut être blessé par l'ostéochondrose

Ci-dessus, nous avons parlé en termes généraux si l'abdomen peut faire mal pendant l'ostéochondrose, nous allons maintenant nous attarder sur chaque élément plus en détail.

Afin de comprendre si l'ostéochondrose peut être transmise à l'estomac, vous devez déterminer quel nerf radiculaire est responsable de chaque organe et service:

  1. T4 - la vésicule biliaire et les voies biliaires communes innervées (lorsqu'elle est comprimée, des calculs peuvent se former dans la vésicule biliaire, une jaunisse peut apparaître);
  2. T5 - responsable du foie (provoque une violation du foie);
  3. T6 et T7 - ​​sont responsables du travail de l'estomac, du duodénum et du pancréas (avec la défaite de ces nerfs radiculaires, gastrite, troubles digestifs, ulcères);
  4. T12 - innervation de l'intestin grêle et du gros intestin, trompes de Fallope (il y a violation de la digestion, constipation, diarrhée, ballonnements, pathologie des organes génitaux féminins);
  5. L1, L2 - innervent l'appendice, partiellement la cavité abdominale, le caecum (constipation, diarrhée sont observées avec compression, une colite peut se développer);
  6. L3 - vessie (un dysfonctionnement de la vessie et une impuissance peuvent survenir);
  7. C0 - responsable de la fonction du rectum (les dommages à cette racine sont la cause la plus fréquente d'hémorroïdes, la perturbation des organes pelviens).

Maintenant, il devient clair si le bas-ventre peut faire mal pendant l'ostéochondrose et quels nerfs radiculaires sont affectés. Ainsi, lors du réglage de la localisation exacte de la douleur, vous pouvez pré-diagnostiquer et effectuer des examens ciblés. Donc, si la douleur se propage le long du bas de l'abdomen, vous ne devriez pas faire un examen IRM simultané de la région lombo-sacrée et thoracique. Il suffira seulement d'une image de la colonne vertébrale lombo-sacrée. Et si une personne a des douleurs localisées dans la région du foie, de la vésicule biliaire et de l'estomac, il est recommandé, au contraire, de prendre une image IRM de la colonne vertébrale thoracique. Dans ce cas également, il est nécessaire d'effectuer un examen FGDS et une échographie des organes internes.

Pourquoi l'ostéochondrose lombaire me fait-elle mal à l'estomac?

Considérons maintenant quelques autres facteurs d'impact négatifs. Pourquoi l'ostéochondrose me fait-elle mal à l'estomac si toutes les fonctions des organes internes sont préservées? C'est ce qu'on appelle la douleur réfléchie. Il se propage le long des fibres nerveuses qui innervent la paroi abdominale antérieure..

L'ostéochondrose lombaire provoque des douleurs dans l'abdomen du fait que les muscles surmenés du bas du dos compriment les nerfs qui s'étendent du plexus lombo-sacré. Une tension musculaire de la paroi abdominale antérieure peut être observée..

Loin de toujours, l'ostéochondrose lombaire donne à l'estomac, peut-être vice versa. S'il n'y a pas de douleur lors de la palpation des processus épineux et qu'il n'y a aucun symptôme de tension, vous devez rechercher la cause de l'inconfort dans la cavité abdominale. Très souvent, les processus inflammatoires dans la cavité pelvienne entraînent de graves maux de dos. Dans ce cas, ce n'est pas l'ostéochondrose de la région lombaire qui donne à l'estomac, mais plutôt, par exemple, une annexite ou une colite provoque une attaque de tension dans la région lombaire.

Il est très important d'effectuer un diagnostic différentiel efficace - cela vous permet de déterminer avec précision si l'ostéochondrose lombaire fait mal à l'estomac ou non. Ne vous engagez pas dans l'autodiagnostic et ne commencez pas le traitement sans consulter un médecin expérimenté. Prenez rendez-vous avec un neurologue ou un vertébrologue. Déjà lors de l'examen manuel et de la mise en place de tests diagnostiques fonctionnels, ces spécialistes pourront faire un diagnostic préalable. S'ils ne révèlent pas les signes caractéristiques de l'ostéochondrose, il sera alors recommandé de contacter un autre spécialiste spécialisé (gastro-entérologue, urologue, gynécologue, proctologue, etc.).

Si l'estomac fait mal à cause de l'ostéochondrose

Malheureusement, si avec l'ostéochondrose, la douleur s'infiltre dans l'estomac, cela indique un stade extrêmement avancé de la maladie. À la maison, il est impossible d'aider en cas de douleur dans le bas-ventre avec ostéochondrose. Aucune pommade et aucun comprimé ne vous aideront. Dans cette situation, vous devez contacter un spécialiste dès que possible. Compression du nerf racine uniquement

vous fera oublier que votre estomac vous fait mal à cause de l'ostéochondrose et restaure la liberté de mouvement.

L'ostéochondrose ne cède pas toujours à l'estomac en raison de la compression du nerf radiculaire. Cela peut être une sténose du canal rachidien avec prolapsus de la saillie herniaire ou avec une prothèse de feuille vertébrale. Ces conditions sont extrêmement dangereuses. Avec eux, vous ne pouvez pas faire de pétrissage ni de massage, cela vaut la peine d'abandonner l'exercice et le stress. Le massage ne peut être effectué que dans une clinique spécialisée. Le patient doit être surveillé en permanence par un neurologue expérimenté.

Si une femme souffrant d'ostéochondrose a des douleurs abdominales basses, il est impossible de commencer le traitement sans consulter un gynécologue. L'ostéochondrose compliquée d'une radiculopathie ou d'une plexopathie du plexus lombo-sacré peut provoquer les conditions suivantes:

  • varices de la cavité pelvienne;
  • prolapsus de l'utérus et de la vessie;
  • stagnation de liquide séreux dans la cavité utérine;
  • violation des ovaires trophiques et folliculite;
  • spasme des muscles du plancher pelvien, etc..

Toutes ces conditions peuvent produire une douleur intense, qui semble être associée à l'ostéochondrose, mais nécessite un traitement supplémentaire par un spécialiste.

Douleurs musculaires abdominales dans l'ostéochondrose

Un spasme des muscles abdominaux avec ostéochondrose peut être déclenché par une violation de l'innervation, ainsi que par une tension secondaire avec une charge excessive sur la structure musculaire du dos et du bas du dos. Seul un médecin expérimenté peut identifier la cause exacte de l'apparition de douleurs dans les muscles abdominaux avec ostéochondrose. Le patient ne peut pas déterminer indépendamment ce qui a causé l'inconfort. En conséquence, la douleur ne peut également être arrêtée qu'après avoir consulté un médecin.

À la maison, il faut d'abord assurer un repos physique complet. Lorsqu'une crise de douleur survient, vous devez vous allonger sur le dos sur une surface dure et uniforme et plier les genoux. Après quelques minutes, vous devez mettre le tibia d'une jambe sur le genou de l'autre, en prenant le genou opposé sur le côté. De cette façon, vous pouvez détendre vos muscles lombaires et soulager l'apparition de la douleur..

Brûlure dans l'abdomen avec ostéochondrose

Souvent, les patients indiquent une sensation de brûlure dans l'abdomen avec ostéochondrose - ce signe clinique peut être déclenché uniquement par une violation de l'innervation. Ainsi, le corps peut signaler une contraction musculaire, un affaiblissement de la motilité intestinale.

En règle générale, la gravure s'arrête rapidement. Mais après un certain temps, cela peut réapparaître.

Un symptôme similaire se développe avec diverses pathologies du tractus gastro-intestinal. Mais il existe un certain nombre de caractéristiques distinctives permettant d'effectuer des diagnostics différentiels:

  • si la douleur est ceinture et passe en position assise avec le corps légèrement incliné vers l'avant, alors c'est une inflammation du pancréas;
  • si l'inconfort dans le haut de l'abdomen s'accompagne de la présence de plaque blanche, jaune ou brune sur la langue, alors avec une forte probabilité, c'est une gastrite, une duodénite ou une cholécystite;
  • si quelques minutes après que la sensation de brûlure soit apparue, il y avait des envies de toilettes, alors il y avait très probablement un écoulement de bile;
  • avec localisation d'une sensation de brûlure à un moment donné - un ulcère de l'estomac, du duodénum, ​​du petit ou du gros intestin se développe.

Ne diagnostiquez pas et ne vous traitez pas. Contactez un spécialiste. N'oubliez pas que l'ostéochondrose à n'importe quel stade ne peut être guérie que par des méthodes de thérapie manuelle, d'ostéopathie, de physiothérapie et de physiothérapie. Les médicaments pour cette maladie sont dans la plupart des cas nocifs et inutiles..

Il existe des contre-indications, un avis spécialisé est requis.

Vous pouvez utiliser le service gratuit du médecin de base (neurologue, chiropraticien, vertébrologue, ostéopathe, orthopédiste) sur le site de la Free Movement Clinic. Lors de la première consultation gratuite, le médecin vous examinera et vous interrogera. S'il y a des résultats d'IRM, d'échographie et de rayons X - il analysera les images et établira un diagnostic. Sinon, il rédigera les instructions nécessaires.

Douleurs à l'estomac et au bas du dos - causes de la douleur chez les hommes et les femmes

Causes du bas du dos et des douleurs abdominales

La douleur dans l'abdomen, s'étendant jusqu'au bas du dos, peut être associée à diverses raisons. Par conséquent, si une telle douleur est conservée pendant plusieurs jours, il est nécessaire de subir un examen afin de poser un diagnostic précis.

Pour un diagnostic préliminaire de pathologie, le médecin devra informer sur la nature de la douleur dans l'abdomen et le bas du dos. Dans l'inflammation chronique, la douleur est généralement sourde et douloureuse. Avec l'exacerbation des maladies, des douleurs pulsatoires sont notées. Il est également important de signaler si la température augmente lorsque le syndrome douloureux s'intensifie et s'il ne dégage pas de chaleur à cause d'une douleur intense. De plus, il sera nécessaire d'indiquer spécifiquement la localisation de la douleur.

Les principales causes de douleur dans l'abdomen et le bas du dos peuvent être les pathologies suivantes:

  • Appendicite. En règle générale, les symptômes supplémentaires sont des vomissements et de la fièvre. Le plus souvent, une douleur aiguë se produit, mais parfois il y a des douleurs de traction qui provoquent un désir de persister. Mais au moindre soupçon d'appendicite, il faut appeler une ambulance. Sinon, une attaque d'appendicite peut être fatale..
  • Infections du système génito-urinaire associées à des processus inflammatoires. En plus des douleurs aiguës, des caillots sanguins dans l'urine peuvent également être observés..
  • Maladie intestinale infectieuse. Dans ce cas, des douleurs douloureuses constantes dans l'abdomen et le bas du dos sont observées. Des symptômes supplémentaires peuvent inclure des traces de sang dans les selles. Vous devez consulter un médecin immédiatement, car les infections peuvent menacer la septicémie, et la preuve de cela peut être la transition de douleurs douloureuses en crampes.
  • Inflammation intestinale. Dans ce cas, la douleur est localisée dans le bas-ventre et le bas du dos. Cette pathologie doit nécessairement être diagnostiquée en temps opportun. Sinon, les processus inflammatoires peuvent déclencher un ulcère..
  • Colite. Avec cette pathologie, des douleurs douloureuses dans l'abdomen et le bas du dos sont accompagnées de fièvre et de ballonnements. Au début, une douleur aiguë est notée, mais progressivement elle devient terne. Et cela indique que la maladie devient chronique.
  • Hernie inguinale. La pathologie est due au fait que l'organe interne est pincé par les muscles. Dans ce cas, les douleurs à l'abdomen et au bas du dos sont souvent si insupportables qu'une personne dans son contexte peut perdre conscience. D'autres symptômes peuvent inclure des vomissements et des nausées. La chirurgie étant indiquée pour une telle pathologie, vous devez immédiatement consulter un médecin.
  • Urolithiase. Dans ce cas, l'estomac fait mal périodiquement. Le syndrome douloureux est terne. Mais, lorsque la pierre commence à bouger, la douleur dans l'abdomen et le bas du dos devient très forte.
  • Ostéochondrose. Dans ce cas, les vertèbres pincées des nerfs lombaires entraînent des douleurs dans l'abdomen et le bas du dos.
  • Néoplasmes. Dans ce cas, la douleur tire dans la nature et s'intensifie progressivement. Si une telle pathologie n'est pas diagnostiquée en temps opportun, elle menace la vie.

Pourquoi le bas-ventre fait mal, mais le donne au bas du dos

Lorsque le bas-ventre et les lombaires font mal, les raisons peuvent être complètement différentes. Très souvent chez les femmes et les hommes, ces symptômes surviennent après l'exercice. Mais cela ne se produit que si une personne mène généralement un mode de vie inactif.

Dans la plupart des cas, ces symptômes indiquent le développement de maladies graves..

Quel que soit le sexe, les causes de douleur suivantes dans le bas-ventre et le bas du dos peuvent être distinguées:

Appendicite. Dans certains cas, avec une attaque aiguë, le bas-ventre fait mal du côté droit et il y a une douleur tirante dans le bas du dos. La pathologie peut être accompagnée de fièvre, de nausées et de vomissements..

Maladie intestinale infectieuse. La douleur peut initialement être localisée n'importe où dans l'abdomen, mais retombe progressivement. Si des mesures ne sont pas prises, des symptômes supplémentaires apparaîtront bientôt, difficiles à ne pas remarquer. Ce sont du mucus et des traces de sang dans les selles..

Pathologie du système rénal. Avec une exacerbation du processus inflammatoire, les douleurs sont aiguës, mais après son affaissement, le syndrome douloureux devient terne. De plus, des douleurs peuvent survenir pendant la miction. Avec la lithiase urinaire, il y a un inconfort constant, et avec l'avancement des pierres, il y a des douleurs aiguës dans le lombaire et le bas de l'abdomen.

Colite. La maladie commence toujours à se développer sous une forme aiguë. Après un certain temps sans traitement, la maladie devient rapidement chronique, caractérisée par une douleur constante dans le bas-ventre et dans la région lombaire. De plus, la température augmente et des flatulences sont observées..

Pathologie du système musculo-squelettique. Il s'agit notamment de l'ostéochondrose et de l'arthrite. En règle générale, l'estomac fait mal en dessous et donne au bas du dos dans le contexte de surmenage ou d'hypothermie. Il est à noter que la douleur est aggravée par le mouvement.

Chez les femmes

Chez la femme, la douleur dans le bas-ventre et le bas du dos survient plus souvent que chez l'homme. Les raisons de cela sont associées à des pathologies du système reproducteur et urinaire. Très souvent, de tels signes surviennent avec l'algodisménorrhée, c'est-à-dire pendant les menstruations.

Il existe deux types de pathologie:

  • Algodismenorea primaire. Dans ce cas, l'inconfort n'est pas associé à des changements pathologiques dans les organes du système reproducteur. Habituellement, la douleur est à l'étroit et survient dans les premiers jours de la menstruation, mais ne dure pas plus de quelques jours. De plus, des vomissements, des troubles intestinaux et des maux de tête peuvent survenir..
  • Algodismenorea secondaire. La douleur survient dans le contexte du développement de changements pathologiques dans les organes du système reproducteur. Il peut s'agir d'adhérences, d'endométriose, de fibromes utérins, etc..

De plus, le bas-ventre et le bas du dos font mal aux femmes dans le contexte des pathologies suivantes:

  • Maladies gynécologiques infectieuses. Les colpites et les candidoses sont les plus courantes..
  • Diverses tumeurs dans les organes du système reproducteur. Souvent, ils sont déclenchés par un cancer polykystique, du fibrome ou de l'ovaire. De telles pathologies conduisent à une aggravation progressive de la condition et peuvent en outre s'accompagner de nausées et vomissements..
  • Annexite. Cette pathologie est associée au processus inflammatoire dans les trompes de Fallope et les ovaires après infection par divers agents pathogènes..
  • Grossesse extra-utérine. Il s'agit d'une condition très dangereuse. Lorsque des douleurs aiguës surviennent dans le bas du dos et le bas de l'abdomen, des soins médicaux doivent être fournis en temps opportun. Sinon, le tuyau pourrait se rompre, entraînant un danger de mort..

Très souvent, les femmes ont des douleurs abdominales basses et des spasmes se produisent avec une irradiation dans les lombaires pendant les rapports sexuels. Cela est dû à la présence d'une maladie telle que le vaginisme, qui se caractérise par des contractions pathologiques du vagin pendant les rapports sexuels. De plus, l'érosion et tout autre processus inflammatoire peuvent entraîner des douleurs lors des rapports sexuels..

Des douleurs dans le bas de l'abdomen et le bas du dos peuvent survenir pendant la grossesse. Ils doivent être signalés à un gynécologue, car ils peuvent indiquer un avortement involontaire. Mais vous ne devriez pas vous inquiéter prématurément, car le plus souvent, ces signes sont provoqués en serrant les organes de la cavité abdominale avec un utérus élargi ou sont associés à une suralimentation. Au troisième trimestre de la grossesse, des douleurs dans le bas-ventre peuvent être le signe de l'apparition de contractions prénatales..

Chez l'homme

Chez les hommes, de nombreuses maladies spécifiques peuvent également survenir, entraînant des douleurs dans l'abdomen et le bas du dos. En règle générale, le syndrome douloureux dans ce cas est de nature terne, donc très souvent les patients le brossent, attribuant l'inconfort à un simple malaise.

Les causes les plus courantes de symptômes inconfortables:

  • Prostatite. Une telle maladie est associée à un processus inflammatoire et à un œdème. Pendant longtemps, la maladie peut être asymptomatique. Même en cas de douleur, elles ne sont pas aiguës. Avec le développement de la maladie, des troubles de la miction sont toujours observés et des dysfonctionnements sexuels peuvent survenir.
  • Hernie inguinale. Une telle pathologie est dangereuse car, au cours de son développement, une obstruction intestinale peut survenir, ce qui peut entraîner une péritonite. La douleur aiguë indique une condition grave, dans son contexte, il est difficile d'uriner et d'intoxiquer le corps.

Que faire et comment traiter

L'automédication pour la douleur dans l'abdomen et le bas du dos peut faire face à des conséquences imprévisibles. Par conséquent, avant de prendre des mesures, il est d'abord nécessaire de subir un examen dans un établissement médical afin de poser un diagnostic précis.

Si la douleur est aiguë, il est urgent d'appeler une ambulance. Avant l'arrivée du médecin, il n'est pas recommandé de prendre des médicaments. Il est strictement interdit d'utiliser le réchauffement. De plus, les laxatifs ou les lavements ne peuvent pas être utilisés, même si l'on soupçonne qu'il y a des problèmes avec les intestins..

Dans un cas très grave, avec des crampes donnant au bas du dos, il est permis de mettre une compresse froide sur le ventre et de prendre un antispasmodique (No-shpu). Il est important de trouver une position dans laquelle la douleur est minime. En règle générale, en cas de maladies gynécologiques chez la femme, il s'agit d'une «position fœtale». Et afin d'affaiblir le syndrome douloureux avec la lithiase urinaire, il est nécessaire de se tenir debout. Ne faites pas de mouvements brusques, vous devez également exclure l'activité physique.

Si la douleur dans le bas du dos et l'abdomen est chronique, vous devez d'abord consulter un thérapeute. Après l'examen, le médecin orientera un spécialiste de profil étroit. Il peut s'agir d'un chirurgien, d'un gynécologue ou d'un neurologue.

Mal au bas de l'abdomen et au bas du dos

Quand ça fait mal, tire le bas de l'abdomen et le bas du dos, une condition similaire peut être la conséquence de divers facteurs. Un certain nombre de pathologies chroniques et de lésions aiguës s'accompagnent de symptômes similaires. Par conséquent, il est important de contacter immédiatement un spécialiste afin d'identifier la cause profonde de la douleur, pour un traitement rapide et professionnel, afin de prévenir d'éventuelles complications.

Pourquoi le bas du dos et le bas de l'abdomen font mal

Pourquoi l'estomac fait-il mal en dessous et le bas du dos est contraint, douloureux? Le médecin peut répondre avec précision à cette question en analysant la gravité, la nature du syndrome douloureux, en identifiant sa cause première:

  1. Dans le cas où la douleur se manifeste sous une forme aiguë, le syndrome douloureux est causé par une condition pathologique aiguë,
  2. Le processus inflammatoire de nature chronique s'accompagne de douleurs douloureuses, concentrées dans le bas du dos et le bas de l'abdomen,
  3. L'apparition d'un foyer pulsatoire de douleur est souvent due à une pression intracavitaire.
  4. L'attention mérite l'état du patient en raison du sexe:
  5. Les femmes de gravité variable peuvent être dérangées en raison du début de la grossesse, des menstruations, des maladies gynécologiques, des perturbations hormonales.
  6. Les hommes sont soumis à des sensations douloureuses, concentrées dans le bas-ventre beaucoup moins souvent. Cependant, dans ce cas, la douleur peut être provoquée par des pathologies "masculines" spécifiques: inflammation de la prostate, hernie inguinale.

Un diagnostic précis est possible lors de la réalisation d'études détaillées et de la collecte de tests.

Raisons courantes

La condition lorsque l'estomac fait mal et redonne fortement au bas du dos peut être causée par les raisons suivantes:

  • Les infections Avec une lésion infectieuse du système urinaire, le syndrome douloureux s'accompagne de brûlures sévères dans la vessie, de douleurs persistantes dans la région lombaire. Les infections intestinales se caractérisent initialement par une douleur de tout l'abdomen, au fil du temps, le syndrome douloureux est localisé dans sa partie inférieure et donne aux lombaires,
  • Des douleurs aiguës, des flatulences et de la fièvre accompagnent la colite,
  • L'inflammation de l'appendicite s'accompagne souvent de fortes douleurs dans le bas-ventre avec localisation à droite. La douleur irradie dans la région lombaire, des frissons, des nausées, des vomissements sont possibles,
  • Dommages à la colonne vertébrale par ostéochondrose, dans laquelle il y a un pincement des terminaisons nerveuses et des douleurs dans la région lombaire. La névralgie s'enfonce dans le bas de l'abdomen et les jambes,
  • Urolithiase, qui s'accompagne de symptômes de douleur de nature différente (courbatures, tiraillements, aigus et coupures),
  • Une douleur coupante aiguë se produit avec une hernie inguinale.

Syndrome neurologique

Lorsque le bas du ventre et le dos d'une femme ou d'un homme ont longtemps souffert et que les tests et études de laboratoire ne confirment pas la présence de pathologies des organes internes, il convient de parler de troubles neurologiques. Un grand nombre de terminaisons nerveuses et de nœuds situés dans la région lombaire sont altérés dans le cas de certaines lésions pathologiques de la colonne vertébrale dans la région lombaire. La violation provoque une condition lorsque le bas du dos et le bas de l'abdomen sont très douloureux. Ces lésions comprennent:

  • Lumbago. Lorsque cette pathologie se produit, une névralgie sévère (une pince de racines nerveuses) se propage dans le bas-ventre,
  • Ostéochondrose du bas du dos et du sacrum,
  • Scoliose lombaire.

Maladies des organes internes

Une condition lorsque l'estomac fait mal et donne au bas du dos, peut être un symptôme de processus inflammatoires aigus des organes internes, elle se caractérise par:

  • Le foyer de la douleur est concentré dans le bas de l'abdomen, donne au bas du dos,
  • La condition est l'un des symptômes de la pathologie sous-jacente.,
  • La disparition de la douleur, avec la guérison du foyer de la maladie.
  • Principales pathologies qui provoquent des douleurs abdominales avec un retour dans le bas du dos:
  • Inflammation de l'appendice,
  • Pancréatite aiguë (inflammation du pancréas),
  • Pathologie gastro-intestinale (pathologie de l'intestin grêle),
  • Maladie rénale (pyélonéphrite, insuffisance rénale, prolapsus rénal)
  • Maladies gynécologiques, grossesse, ménopause chez la femme,
  • Prostatite, épididymite (inflammation de l'épididyme) chez les hommes.

Maladies de l'appareil reproducteur

Quand ça fait mal, ça tire dans le bas de l'abdomen et le bas du dos, chez une femme cette condition est dans la plupart des cas un signe de maladies gynécologiques:

  1. Syndrome prémenstruel. Les contractions utérines provoquent l'apparition de douleurs, avant et au tout début des menstruations,
  2. Annexite. Le processus inflammatoire qui en résulte dans les trompes de Fallope et les ovaires provoque de graves douleurs de traction,
  3. Myome. Le syndrome de la douleur provoque une certaine localisation d'un néoplasme bénin ou sa grande taille,
  4. Coude utérin,
  5. Endométriose Le processus inflammatoire dans l'utérus et les ovaires est caractérisé par une douleur constante qui s'intensifie pendant les menstruations.
  6. Rupture ovarienne,
  7. Grossesse extra-utérine, menace de fausse couche.
  8. La douleur dans le bas du dos et l'abdomen chez les hommes peut signaler:
  9. Inflammation de la prostate,
  10. Le processus inflammatoire dans les testicules et leurs appendices. Une affection autre que la douleur s'accompagne de nausées, de frissons, de maux de tête et de fièvre.

Les infections

Les maladies infectieuses se caractérisent par l'apparition de douleurs sourdes et douloureuses qui, avec le temps, deviennent aiguës et paroxystiques. Les sensations de douleur sont concentrées dans le bas de l'abdomen, donnent dans l'aine et le bas du dos:

  • Infections des voies urinaires (urétrite, cystite, pyélonéphrite) causées par des agents pathogènes. Après un laps de temps, les douleurs deviennent prononcées, une sensation de brûlure apparaît (région de la vessie, bas du dos et dos). Les symptômes concomitants peuvent inclure une miction rapide et douloureuse,
  • Les infections intestinales se caractérisent par la propagation de la douleur dans tout l'abdomen. Après un certain temps, la douleur est localisée dans sa partie inférieure, donne à la colonne lombaire. Avec une maladie intestinale infectieuse, en plus de la douleur, des flatulences, de la gravité, l'apparition dans les selles de mucus et des taches peuvent être des symptômes associés.

Blessures

Les blessures traumatiques sont l'une des causes courantes d'une affection lorsque le bas du dos et le bas de l'abdomen sont très douloureux. Les principales conséquences des blessures et des ecchymoses:

  1. Déplacement articulaire. Cette condition s'accompagne de douleurs lombaires aiguës avec retour au bas de l'abdomen. Dans la plupart des cas, le déplacement articulaire se produit lors d'un effort physique excessif, lorsque la colonne vertébrale est soumise à une surcharge sévère,
  2. Dommages musculaires, se manifestant par une inflammation, une entorse des muscles et des ligaments. Une condition similaire se produit à la suite d'ecchymoses, de stress excessif, d'hypothermie. Les sensations de douleur sont soudaines et aiguës et restent au repos..

Antécédents médicaux

Tout d'abord, le spécialiste procède à un examen physique, avec palpation de la zone touchée. Après avoir examiné le patient, un ensemble de procédures de diagnostic est prescrit, notamment:

  • Analyses de sang et d'urine,
  • Examen échographique des organes pelviens,
  • Roentgenography,
  • Examen endoscopique.

Traitement

Seul un médecin peut déterminer et traiter la cause profonde de la douleur dans le bas-ventre et le bas du dos. En aucun cas, vous ne pouvez vous auto-médicamenter, cela peut entraîner une exacerbation de la maladie, la survenue de complications. Vous devez appeler une ambulance lorsque:

  • Il y a une douleur aiguë et coupante (cela peut être un signe d'inflammation de l'appendice, un retard peut entraîner sa rupture et de graves complications),
  • Les sensations désagréables et douloureuses persistent longtemps,
  • Les selles n'ont pas eu lieu pendant plusieurs jours, un gonflement et une douleur sont présents,
  • Les matières fécales deviennent noires ou des caillots sanguins sont détectés.

Vous ne devez en aucun cas prendre vous-même vos médicaments. Cela ne peut être fait que par un spécialiste. L'auto-prescription de médicaments peut entraîner une exacerbation de la condition, brouillant le tableau clinique (à la suite de quoi un diagnostic incorrect est possible), des complications graves.

Que faire en cas de douleur dans le bas-ventre et le bas du dos chez une femme

Tous les systèmes du corps humain sont équipés de terminaisons nerveuses émanant de la colonne vertébrale. Les maladies inflammatoires et destructrices de la région lombaire violent la conduction des influx nerveux vers les organes internes et entraînent leur dysfonctionnement. Ou les syndromes de douleur dans la colonne vertébrale peuvent être un «reflet» des pathologies dans la région abdominale et les organes pelviens.

L'une des situations fréquentes de «douleur réfléchie» est une situation dans laquelle le bas-ventre et le bas du dos d'une femme font simultanément mal. Que faire dans ce cas, les patients apprennent au rendez-vous avec un thérapeute qui, après examen, écrit une référence à un spécialiste.

Douleur - classification

La douleur dans le bas de l'abdomen et le bas du dos indique une inflammation, des crampes musculaires, des troubles circulatoires. Parfois, les douleurs sont incertaines et les patients ne peuvent pas les décrire, parfois, au contraire, elles brossent un tableau détaillé et vivant qui donne une idée d'un certain spasme douloureux.

Certains patients parlent de couper la douleur ou de brûler, de percer. Par la nature, l'intensité, la durée et le moment de l'apparition, les sensations douloureuses suivantes dans l'abdomen se distinguent:

  • Douleurs crampes (coliques), qui commencent progressivement, puis s'intensifient, deviennent violentes, disparaissent progressivement et se répètent après une courte ou une longue période de temps; les patients d'une manière caractéristique pressent avec leurs poings sur l'estomac pour soulager la douleur;
  • La douleur spastique disparaît au repos;
  • La douleur peut survenir dans n'importe quelle partie de l'abdomen et donner au bas du dos;
  • Douleur douloureuse dans les maladies chroniques et l'inflammation;
  • Pendant la période d'exacerbation, le patient cherche à maintenir la paix, à éviter tout contact et pression, avec difficulté fait même la sévérité de la couverture;
  • Les douleurs inflammatoires sont beaucoup plus persistantes et durables;
  • Avec ces douleurs, le patient présente des irritations localisées à l'intérieur du péritoine;
  • Douleur renversée de nature aiguë sans une certaine localisation;
  • Ténesme - envie fausse et fréquente de déféquer, accompagnée de douleurs et de spasmes dans le rectum;
  • La flatulence est une sensation douloureuse d'une distension intestinale, localisée dans la cavité abdominale;
  • Les douleurs sont régulières et perdent de leur intensité après le rejet de gaz ou de matières fécales.

Pour chaque maladie, les crampes obéissent à la loi de périodicité. La période de douleur survient indépendamment de l'alimentation, parfois leur apparition est associée à un changement de temps. Les douleurs au dos et au bas du dos sont périodiques et permanentes..

Ils surviennent avant ou après avoir mangé, la nuit, après un effort physique et au repos. La position du corps du patient lors d'attaques aiguës de douleur dans l'abdomen et le dos est également importante - la position forcée en «position fœtale» indique une inflammation des organes digestifs.

Les patients souffrant de problèmes digestifs prennent une position particulière avec les jambes pliées, ce qui affaiblit la tension de la presse abdominale. Les patients atteints de péritonite essaient de rester allongés sur le ventre.

Pathologies associées aux douleurs abdominales basses et lombaires

De nombreuses maladies des organes internes du péritoine et de la colonne lombaire se développent sous une forme latente, ne se faisant pas sentir pendant des années chez les femmes et les hommes. De temps en temps, des syndromes spastiques apparaissent dans le bas-ventre, s'étendant vers le dos. Ils peuvent être faibles, périodiques et ne pas provoquer d'anxiété..

Les femmes, en raison de leur faiblesse physique dans la structure anatomique, sont plus souvent sujettes à des symptômes, dans la pratique médicale appelée «syndrome de la douleur pelvienne chronique». La localisation de ces spasmes est le bas de l'abdomen (sous le nombril), dans les organes génitaux externes, le sacrum et le bas du dos.

La douleur pelvienne aiguë ou chronique est souvent diffuse, ce qui rend difficile la détermination de l'épicentre de la douleur et la cause de son irradiation. Les symptômes peuvent être associés à différents types de pathologies..

Maladies de l'appareil reproducteur féminin

  • L'inflammation des appendices (trompes de Fallope, ovaires) est l'une des inflammations infectieuses communes des trompes de Fallope passant aux ovaires. Les syndromes douloureux surviennent après un effort physique et des rapports sexuels. Exacerbé quelques jours avant le début des menstruations. Une femme a mal au dos et au bas-ventre des deux côtés. Parfois des crampes dans les jambes.
  • L'endométrite est une lésion inflammatoire infectieuse de la muqueuse utérine. Les principales manifestations sont des écoulements purulents, des saignements, de la fièvre, des maux de tête. Lors du sondage - douleur sévère dans le bas-ventre, donnant au coccyx, au sacrum et au dos.
  • Prolapsus utérin (partiel ou complet) - affaiblissement de l'appareil ligamento-musculaire du plancher pelvien. Elle survient à la suite d'un effort physique intense, d'accouchements fréquents, d'un mode de vie sédentaire, dans la vieillesse. Il se manifeste par une sensation d'inconfort dans le bas de l'abdomen, des spasmes douloureux de tir convulsif du péritoine, du dos et du bas du dos, des envies régulières d'uriner et de déféquer.
  • Les formations kystiques sont des excroissances bénignes dans l'utérus, les trompes de Fallope, le vagin et le plus souvent dans les ovaires. Les petits kystes ne créent pas d'inconfort ni de sensations spastiques. À mesure que la tumeur se développe, la tumeur comprime les organes adjacents - la vessie, le rectum. Il y a un risque de torsion et de vrillage des jambes du kyste - de sa propre gravité. Le processus pathologique s'accompagne de fortes douleurs lancinantes dans le bas de l'abdomen gauche ou droit (en fonction de l'emplacement des excroissances), donnant dans le dos, de la fièvre, des étourdissements, une faiblesse.
  • Ovulation (syndrome ovulatoire) - douleur dans le bas-ventre et le dos, associée à une rupture naturelle du follicule et à la libération de l'ovule. Les douleurs sont localisées du côté où l'ovulation s'est produite dans un cycle mensuel donné. Les symptômes peuvent être accompagnés d'épisodes de dépression, d'irritabilité, de nausées et de mucus visqueux..

Troubles neurologiques

  • La spondylarthrite est une pathologie de la colonne vertébrale, localisée dans la région lombaire. La maladie se développe dans le contexte de la formation de croissances osseuses. En conséquence, les vertèbres sont déformées, le foramen intervertébral est rétréci et la pression sur les racines nerveuses augmente. Les patients se plaignent de douleurs douloureuses et sourdes à la place d'une déformation du dos, reflétées à l'intérieur des cuisses, de l'aine, du bas-ventre, accompagnées d'une fausse envie d'uriner et de déféquer.
  • Ostéochondrose de la région lombo-sacrée - compression des terminaisons nerveuses dans la colonne lombaire à la suite d'une protrusion des disques entre les vertèbres. La maladie est le stade initial d'une hernie intervertébrale du dos. Les syndromes s'aggravent lors d'efforts physiques, de mouvements brusques, de chutes. La douleur s'intensifie lors de la toux ou des éternuements. Les terminaisons nerveuses affectées des disques I-II dans la région lombaire «reflètent» le mal de dos dans les fesses, le bas du dos, le long des surfaces postérieure et latérale des cuisses.
  • Névralgie pelvienne - nerfs pincés à la suite de blessures, varices, inflammation, hernie de la colonne vertébrale. Les crampes n'ont pas de localisation claire - du bas du dos ou du dos peuvent se refléter dans le périnée ou l'abdomen. La douleur s'intensifie périodiquement, change et recule indépendamment. L'inconfort augmente avec l'effort physique. La pathologie est d'une grande difficulté dans le diagnostic et le traitement. Les médecins diagnostiquent souvent le syndrome de la douleur pelvienne d'étiologie inconnue.

Maladies des voies urinaires

  • La cystite est une lésion infectieuse de la muqueuse de la vessie. Il se déroule sous une forme chronique, avec des exacerbations périodiques, 2-3 fois par an. Habituellement, c'est la période hivernale, après l'hypothermie. C'est la maladie la plus courante du système génito-urinaire (en particulier chez les femmes). Avec des manifestations aiguës intenses, les patients ressentent un besoin fréquent (souvent faux) d'uriner - jusqu'à 30 fois par jour. La couleur de l'urine est sombre, trouble, parfois avec un mélange de sang. Crampes vésicales brûlant, coupant, donnant au dos, au bas du dos, aux reins.
  • L'urétrite est une maladie inflammatoire de l'urètre (voies urinaires). L'inflammation est causée par des infections, des blessures et des produits chimiques. Les principaux symptômes sont une miction douloureuse, un écoulement fétide de l'urètre, dans l'urine un mélange de pus et de sang. La douleur dans le bas-ventre apparaît, sous une forme négligée, après que l'infection s'est propagée à la vessie et aux organes reproducteurs.
  • Urolithiase - la formation de cristaux de sel dans les reins, la vessie et l'uretère. Couper la douleur pendant la miction est le principal syndrome pathologique. Les crampes dans la région lombaire se produisent avec un changement brusque de la position du corps du patient ou avec l'utilisation d'une grande quantité de liquide. Les causes des exacerbations sont le mouvement du sable dans les uretères et les petits mouvements des cristaux. À la suite du développement de processus inflammatoires à la place des pierres de frottement sur la muqueuse, la température corporelle s'élève à 39 degrés. Le syndrome de la douleur rénale irradie vers les uretères (bas-ventre).

Maladies du système digestif

  • Colite aiguë (inflammation du côlon). Des conditions d'hygiène défavorables, une violation du régime alimentaire, des allergies, des lésions neuropsychiques, des infections du tractus gastro-intestinal contribuent au développement d'une inflammation chronique. Avec une localisation primaire dans le segment droit, le début de la maladie est soudain et est marqué par des douleurs abdominales aiguës avec rayonnement vers la colonne vertébrale sacrée. Les crampes précèdent la diarrhée et la transmettent. À la palpation, la douleur ne s'intensifie pas, mais augmente avant la défécation. Le ténesme, la fausse envie, la pression et une sensation de lourdeur dans le rectum augmentent progressivement.
  • Colite chronique - infectieuse, parasitaire, intoxication et inflammation ulcéreuse du côlon. Les symptômes les plus importants sont une altération de la fonction intestinale, sous forme de constipation ou de diarrhée. Pour la colite chronique, les faux désirs sont typiques, accompagnés de la libération de mucus sanguin et de gaz. Avec l'apparition de flatulences, les douleurs douloureuses s'intensifient, s'étendant au bas du dos. Avec une évolution prolongée de la maladie, des symptômes tels que: augmentation de l'irritabilité, insomnie, diminution de l'appétit sont observés.
  • Appendicite - l'un des symptômes persistants et précoces est la douleur dans l'abdomen. Les crampes apparaissent soudainement, en bonne santé. Au début des attaques, le syndrome douloureux se forme à droite, dans la région iléale, moins souvent autour du nombril et de la région épigastrique, dans le bas-ventre, puis se propage à la région du caecum, à laquelle l'appendice est relié. Le deuxième signe d'appendicite est la nausée, le vomissement, la rétention de selles, la fièvre. Lors du sondage de l'abdomen dans le côlon, une accumulation de gaz est détectée. La tension musculaire du péritoine est notée. Des douleurs abdominales sont données dans le dos ou seulement dans sa partie droite.
  • Obstruction intestinale - un arrêt soudain du mouvement des matières fécales dans les intestins. Selon la localisation de l'obstruction, des caractéristiques cliniques individuelles sont observées. La plupart des cas d'obstruction intestinale se caractérisent par une apparition soudaine et une évolution rapide. Une personne en parfaite santé présente des crampes soudaines et douloureuses, souvent localisées au site de l'obstruction, et la personne se sent immédiatement gravement malade. La douleur abdominale est d'abord prolongée, puis elle devient spasmodique, des coutures, correspondant à des contractions péristaltiques intestinales intenses, essayant de surmonter l'obstacle.
  • La pancréatite est une inflammation du pancréas, accompagnée de dommages aux voies biliaires et de calculs biliaires. Il y a des cas où la pathologie se développe avec la colite, les maladies infectieuses, l'ulcère gastrique chronique et l'ulcère duodénal. Une crise de pancréatite survient soudainement, sous la forme d'une douleur coupante «sous la cuillère», trahissant sous la côte gauche et le dos. Parfois, une douleur insupportable à la ceinture apparaît - autour du dos et de l'abdomen. Abdomen gonflé, nausées et vomissements.

Maladies du système reproducteur masculin

  • Prostatite - processus inflammatoires de la prostate causés par des troubles circulatoires, une insuffisance hormonale, des blessures, une immunité affaiblie. Les principaux signes sont des douleurs dans le scrotum, le périnée, l'anus et le dos. Une miction douloureuse (brûlure, crampes) est notée. Le désir sexuel s'affaiblit, la qualité et la quantité de sperme dans l'éjaculat sont réduites.
  • Adénome - prolifération bénigne des tissus de la prostate à la suite de laquelle les canaux urinaires sont comprimés. Les principaux symptômes sont une sensation d'inconfort, dans le contexte d'une vidange incomplète de la vessie. Douleur dans le bas-ventre à la suite du développement de processus inflammatoires dans le système génito-urinaire.
  • L'orchite est une inflammation vasculaire du testicule qui se produit sous une forme aiguë ou chronique. Il se développe à la suite de blessures ou de complications après des maladies infectieuses. La forme aiguë de la maladie se caractérise par une augmentation de la température corporelle jusqu'à 40 degrés, des maux de tête, une faiblesse générale, des douleurs articulaires. Le testicule grossit, sa forme change, une douleur apparaît, ce qui redonne au bas du dos et au coccyx.

La meilleure solution est de ne pas attendre les crises aiguës pour prendre rendez-vous à la clinique pour un premier examen. Cela aidera le thérapeute dans la première étape à déterminer la cause des spasmes douloureux et à consulter un ou plusieurs spécialistes. Il peut s'agir de médecins tels que: vertébrologue, neurologue, cardiologue, chirurgien, orthopédiste, gastro-entérologue, gynécologue, urologue, endocrinologue, proctologue, pneumologue, spécialiste des maladies infectieuses.

Diagnostique

Il est difficile pour un spécialiste de déterminer la cause de la douleur sur la base des paroles des patients et de prescrire un traitement compétent. Après une conversation préliminaire, le médecin procède à un examen et, tout d'abord, détermine la localisation des syndromes de douleur abdominale, qui peuvent être de nature indéfinie. Pour cela, la surface du péritoine est divisée en deux moitiés - la douleur survient en fonction de l'emplacement des organes affectés.

Il s'agit du nombril, de la région iliaque ou de l'hypochondre droit et gauche. Il est important de faire la différence entre les douleurs vagabondes passant dans d'autres zones. L'étape suivante consiste à déterminer la cause de la douleur, le moment et la durée de sa formation. Il est important de savoir ce qui a déclenché l'apparition de spasmes - activité physique, stress ou hypothermie.

Dans chacun des cas individuels, la cause finale des symptômes est déterminée à l'aide de tests matériels et de laboratoire:

  • Échographie des organes pelviens - examen échographique de l'état des organes internes, identification des tumeurs, des kystes et des polypes;
  • IRM du dos et de la colonne vertébrale - tomographie, avec suspicion de pathologie osseuse et cartilagineuse;
  • Endoscopie - diagnostic de l'état des muqueuses des organes internes du système digestif;
  • La laparoscopie diagnostique est une méthode de recherche chirurgicale utilisée en gynécologie pour examiner les organes du système génito-urinaire, y compris la région rétropéritonéale;
  • Test sanguin biochimique - effectué pour détecter l'inflammation et déterminer les processus métaboliques;
  • Analyse d'urine - détermine les processus inflammatoires dans le système génito-urinaire, la présence de bactéries et de virus;
  • Analyse fécale - révèle des invasions helminthiques et des processus inflammatoires dans l'intestin.

Que faire si le patient n'a pas consulté un médecin à temps et que des douleurs surviennent dans le bas de l'abdomen et le dos?

Vous ne pouvez pas prendre d'analgésiques qui rendent difficile la détermination du tableau clinique. N'appliquez pas de compresses chaudes sur l'estomac ou le dos, dans l'espoir de calmer les syndromes douloureux - elles ne feront que renforcer les processus inflammatoires existants.