logo

Douleur au cou droit - causes, diagnostic, traitement

Une cervicalgie à droite est une affection assez courante, caractéristique d'une grande variété de changements pathologiques, de l'entorse à une maladie systémique grave. Et si dans le premier cas il suffira de se reposer ou d'effectuer plusieurs mouvements de rotation de la tête, alors d'autres douleurs doivent être diagnostiquées afin d'éviter la progression du processus négatif.

Douleur au cou à droite

La région cervicale a une structure anatomique complexe, en plus des sept vertèbres, les principales artères reliant le cerveau aux autres organes la traversent. Dans le cou se trouvent les muscles, les terminaisons nerveuses, les ganglions lymphatiques, la glande thyroïde, la gorge et la trachée du larynx.

La douleur du côté droit peut provoquer tout élément structurel dans lequel des troubles fonctionnels sont apparus.
La présence d'un grand nombre d'organes importants et d'articulations osseuses rend le cou extrêmement vulnérable. Tout froid, ecchymose ou mouvement maladroit peut déclencher une condition douloureuse du côté droit. Par conséquent, avant de commencer l'automédication contre les éruptions cutanées, il est nécessaire de consulter un rhumatologue.

Les causes

Dans la grande majorité des cas, une sensibilité accrue sur le côté droit du cou apparaît en raison de blessures mécaniques ou de facteurs externes - tension musculaire, vent froid ou douche, virage serré, posture inconfortable au repos. Mais si le principal symptôme est une douleur dans le cou à droite, un inconfort dans le bras, l'épaule, l'omoplate, les parties temporales et occipitales est ajouté, cela peut indiquer la présence de maladies secondaires dans le corps.
Il existe de nombreuses pathologies dans le tableau clinique dont une douleur au cou à droite.

Les plus courants sont:

  • Ostéochondrose du cou;
  • Hernie entre les vertèbres:
  • Scoliose - courbure de la colonne vertébrale;
  • Distorsion - dommages au tissu musculaire;
  • Sténose - pincement des artères cervicales droites;
  • Maladies auto-immunes systémiques;
  • Maladies infectieuses spécifiques - tuberculose, méningite, etc.;
  • ARVI, ARI;
  • AVC - hémorragie cérébrale;
  • Pathologies chroniques du cœur, du larynx, de la glande thyroïde, des poumons;
  • Tumeurs d'étiologies diverses;
  • Abcès dentaires.

Selon l'étiologie du processus provoquant, la douleur peut être soit faible, légère, résultant d'un mouvement brusque, soit aiguë, paralysante, alitée du patient.
Un grand nombre de causes font que la douleur sur le côté droit du cou n'est pas un symptôme spécifique, mais un symptôme à prendre en compte. Il est préférable de consulter immédiatement un médecin plutôt que d'attendre que les symptômes se développent pour obtenir le tableau clinique complet de toute pathologie.

Vous devez vous méfier si:

  • La condition douloureuse dure plus de 2 jours;
  • La douleur est apparue sans raison apparente, à l'improviste;
  • A reçu une ecchymose sévère;
  • Le syndrome douloureux s'accompagne de migraines sévères, de faiblesse générale, de fièvre.

Types de maladies

En médecine, les processus étiologiques dans lesquels le cou fait mal à droite sont classiquement répartis dans les groupes suivants: blessures, modifications dystrophiques de la colonne vertébrale, maladies auto-immunes, pathologies infectieuses, conséquence du mode de vie.

Blessures à la colonne vertébrale

La destruction pathologique des plaques de connexion intervertébrales entraîne une usure prématurée des os, du tissu articulaire et cartilagineux de la colonne vertébrale. La maladie se manifeste par des brûlures, des douleurs dans le cou, un engourdissement de l'avant-bras.

La maladie affecte les processus arqués des vertèbres. Il y a un rétrécissement de l'espace entre les articulations mobiles, le compactage du cartilage hyalin et la prolifération de tissu conjonctif défectueux, qui affecte les terminaisons nerveuses de la moelle épinière. Le patient ressent constamment une douleur modérée ou sévère dans le cou.

  • Hernie discale

Maladie du système musculo-squelettique du squelette. Les fibres conjonctives du disque sont déplacées, cassant l'anneau fibreux. La principale manifestation clinique est une douleur intense dans les vertèbres affectées, s'étendant vers le côté droit du cou (ou vers la gauche).

  • Racines nerveuses pincées de la colonne vertébrale

La soi-disant radiculopathie est caractérisée par une inflammation aiguë des tissus musculaires, des spasmes, une douleur prononcée.

Si un pincement s'est produit dans les vertèbres supérieures de la colonne cervicale, la douleur se concentrera sur le côté droit du cou.

Maladies systémiques

Une maladie chronique dangereuse aux causes inexpliquées affecte le tissu conjonctif des articulations. Il a un caractère chronique et progressif, conduisant à une déformation irréversible des articulations. Souvent exacerbé après des maladies infectieuses, qui s'accompagnent d'une inflammation des ganglions lymphatiques. Si le cou fait mal à droite en raison de ganglions lymphatiques hypertrophiés et douloureux, un test du facteur rhumatoïde doit être effectué.

Il se développe dans le contexte de la maladie sous-jacente - le psoriasis. La destruction pathologique de l'articulation se manifeste par une déformation des articulations mobiles du col utérin et une douleur aiguë et coupante. Le sous-refroidissement, le stress, les maladies infectieuses passées peuvent entraîner des progrès..

Pathologie, qui se manifeste par une faiblesse musculo-squelettique, des douleurs dans les articulations et les os, une douleur modérée mais constante dans le cou. L'absence de processus inflammatoires et d'effets sur les organes internes rend la maladie plus vraisemblablement une étiologie psychologique. A un pronostic positif, même au stade aigu.

Inflammation systémique et chronique des articulations de la colonne vertébrale, avec une restriction significative de la mobilité, due au compactage, à la calcification des tissus ligamentaires. Il se caractérise par des crises de douleur régulières..

  • Tumeurs d'étiologies diverses

Les néoplasmes cancéreux se développent rarement dans la région vertébrale du cou. Le cou peut faire mal à droite en raison de tumeurs dans le poumon ou la gorge. Serrer la croissance de l'apex du poumon droit provoque une douleur intense dans la mâchoire et le cou. Accompagné d'une coupure de la trachée pharyngée, d'une violation de la fonction de déglutition, d'un essoufflement.

Pathologies infectieuses

  • Méningite - des processus inflammatoires pathologiques se développent dans les membranes de la moelle épinière et du cerveau.
  • Lymphadénite - la formation d'un abcès fort dans les ganglions lymphatiques.
  • Polio - une pathologie infectieuse de la matière grise de la moelle épinière.
  • Thyroïdite aiguë - dysfonction thyroïdienne, souvent accompagnée d'un abcès.
  • La tuberculose est une maladie pulmonaire grave, moins courante que les autres systèmes et organes.
  • Angine - inflammation des amygdales, souvent purulente.

Des facteurs communs

En plus des maladies de nature infectieuse ou systémique, le cou à droite peut être douloureux en raison du mode de vie ou d'un effort physique accru. Par exemple, une longue position assise sur le lieu de travail dans une posture statique peut provoquer des processus stagnants dans la région cervicale, à la suite desquels un engourdissement et une douleur apparaissent pendant un certain temps. Ou être dans un courant d'air unilatéral constant (travailler comme conducteur) contribue à l'apparition de cervicalgie (douleur au cou). Épuisement nerveux, syndrome de fatigue constante, stress, dépression limitent l'activité du système circulatoire, en conséquence - pincement des terminaisons nerveuses et douleur douloureuse. Les blessures subies lors d'accidents ou de charges sportives anormales peuvent apparaître après un certain temps avec une douleur modérée dans le cou à droite.
Les causes indirectes ne sont pas une raison pour commencer une condition douloureuse. Si des mesures ne sont pas prises en temps opportun, la pathologie peut devenir chronique et nécessiter un traitement à long terme..

Diagnostique

Pour déterminer le principal coupable du syndrome douloureux, tout d'abord, il est nécessaire de consulter un médecin. Un examen général, qui comprend la mesure de la température, de la pression, l'examen de la cavité buccale pour la présence de processus inflammatoires, fera des conclusions préliminaires sur la présence ou l'absence d'une infection dans le corps. Un test sanguin et urinaire général confirmera l'exactitude du diagnostic préliminaire..
S'il n'y a pas de maladies virales dans le corps, mais que la douleur continue de déranger, alors l'aide de spécialistes spécialisés - un orthopédiste, un rhumatologue ou un neurologue sera nécessaire.
Sur la base des plaintes et des dossiers médicaux du patient, un historique de la pathologie est compilé. La fonction motrice de la colonne cervicale, la décoloration de la peau, la forme anatomique des vertèbres sont évaluées.

Si les résultats d'un examen externe donnent un résultat positif, des tests de laboratoire sont prescrits:

  • La présence de facteur rhumatoïde;
  • Test sanguin pour la biochimie;
  • Si nécessaire - biopsie du liquide synovial.

Sur la base des résultats des études, le spécialiste détermine d'autres mesures diagnostiques. La tomodensitométrie, l'échographie, l'IRM, la radiographie sont indiquées pour les patients suspectés de développer des modifications pathologiques de la colonne vertébrale.

Traitement de la cervicalgie droite

Dans la grande majorité des cas, les douleurs cervicales à droite peuvent être traitées avec succès avec des méthodes de traitement conservatrices. Les médicaments ou les manipulations physiothérapeutiques en peu de temps normalisent l'état du patient et retournent à son mode de vie précédent. Sur la base du diagnostic, on prescrit au patient soit un repos complet pendant 2-3 jours, soit des médicaments qui éliminent la douleur.

Thérapie médicamenteuse

Anesthésie. Soulage la principale source d'inconfort. En règle générale, il suffit de boire des médicaments dans les 2-3 jours et vous pouvez oublier la douleur pour toujours. Ambène, Mervan, Analgin, Kétanol, Dolobène.

  • Élimination de l'inflammation. Ils éliminent les processus inflammatoires Aspirine, Paracetamol, Indomethacin, Ibuprofen, Movalis.
  • Médicaments locaux. Les onguents, les crèmes, les gels, le réchauffement ou le refroidissement, ont un bon effet sur la circulation sanguine, soulagent le tonus musculaire. "Dimexide", "Fastum gel", "Butadion", filets d'iode.
  • Chondroprotecteurs. Stimule la régénération du cartilage, soulage l'inflammation, contribuant à la régression rapide de la pathologie. Teraflex, Arthra, Aflutop, Don.
  • Blocus signifie. Pour les douleurs douloureuses et insupportables, le médecin prescrit un traitement de blocage sous la forme d'une injection au site de la lésion. "Novocaine", "Ledokoin", "Tenksikam" - anesthésier instantanément.

Thérapie manuelle

Par la méthode des mouvements brusques successifs, le thérapeute manuel rétablit la fonction motrice des disques cervicaux, qui, en raison de toutes les circonstances, ont changé. Un moyen très efficace pour les douleurs dans le cou à droite. Aide à restaurer le tonus musculaire, à soulager les tensions, la douleur, à rétablir la circulation sanguine. La seule chose à laquelle vous devez faire attention est l'expérience et la qualification du médecin. Les amoureux et les autodidactes peuvent faire un tort irréparable. Et au lieu de s'étirer, vous obtenez un grave déplacement des vertèbres, avec la perspective d'un handicap.

Physiothérapie

Des exercices spéciaux d'exercices de physiothérapie sont prescrits par un physiothérapeute et sont effectués quotidiennement dans n'importe quel endroit convenable. Tourner la tête, se pencher en avant et sur les côtés n'est pas compliqué, mais des mouvements efficaces aideront à rétablir rapidement une santé normale.

Physiothérapie

Avec l'aide de matériel, la santé de la colonne cervicale est restaurée. Électrophorèse, magnétothérapie, rayonnement ultraviolet, ultrasons, thérapie au laser, produit un effet relaxant, favorise la vasodilatation, accélère la circulation sanguine, anesthésie.

Collier Shants

Le port d'un collier de retenue spécial aide à soulager la tension sur le cou. Les muscles se relâchent, la raideur diminue et, en conséquence, la douleur dans le cou à droite devient plus petite ou disparaît. Le patient peut choisir une monture dure ou molle, en fonction de l'intensité de la douleur et de la cause de son apparition.

Intervention chirurgicale

La chirurgie est une mesure extrême et très rarement utilisée pour traiter les douleurs du côté droit du cou. Il est prescrit en cas de terminaisons nerveuses pincées, de hernie vertébrale et de prolifération de tissus défectueux en cas d'arthrite. Pour mener à bien des arguments de poids sont nécessaires confirmant la présence de pathologies dangereuses, la conclusion du chirurgien orthopédiste, du thérapeute et du neurologue sur l'état physique et psychologique général du patient. Tient également compte de l'âge du patient et de la gravité de la pathologie.
Si, dans l'ensemble, tous les faits indiquent la nécessité d'une intervention chirurgicale, alors, selon la cause, des prothèses sont réalisées, l'ablation du tissu conjonctif envahi ou la libération des terminaisons nerveuses par incision du cartilage.

Le système complexe des nœuds nerveux, la moelle épinière, un grand nombre d'artères centrales dans la région du cou rendent la chirurgie, en tant que méthode de traitement, très indésirable. Le risque de décès est extrêmement élevé..

Si le cou fait mal à droite pendant une longue période, il est urgent et douloureux de ne pas s'engager dans l'auto-traitement et le diagnostic. Malgré le fait que de telles douleurs, le plus souvent, ne menacent pas la vie, il est possible que ce soit un symptôme indirect d'une maladie grave.

Pour quelles raisons il y a une douleur dans le cou devant

Le cou est l'un des organes anatomiques les plus complexes de notre corps. La zone située entre la tête et les épaules contient un grand nombre de vaisseaux sanguins, de ligaments, de muscles, de nerfs, ainsi que la trachée, le larynx et l'œsophage. Lorsque le cou fait mal en face, cela devient une source de préoccupation et nécessite une visite chez un spécialiste, car le plus souvent le malaise est associé à des processus inflammatoires.

Raisons pour lesquelles votre cou peut être douloureux devant

Pour savoir pourquoi le cou fait mal à l'avant, vous devez consulter un médecin et subir un examen diagnostique. Les facteurs qui causent la douleur comprennent les affections et les conditions pathologiques suivantes:

Lymphadénite et lymphangite

En présence d'un foyer inflammatoire dans le corps, une augmentation des ganglions lymphatiques est possible, qui devient plus dense et douloureuse à la palpation. La lymphadénite se développe à la fois dans le contexte de maladies bactériennes et virales, et à la suite d'infections à chlamydia, parasitaires et fongiques.

À l'avenir, si l'inflammation affecte le vaisseau lymphatique, une lymphangite peut survenir, caractérisée par l'apparition de bandes rouges étroites sur la peau.

Thyroïdite

La thyroïdite est considérée comme un processus inflammatoire qui se développe dans la glande thyroïde. Elle peut être aiguë ou subaiguë, ainsi qu'auto-immune ou chronique. Selon le type de maladie, en plus de la douleur à l'avant du cou, la douleur se produit dans la mâchoire et la tête, les ganglions lymphatiques augmentent et la température augmente. Souvent, la glande elle-même augmente et la peau au-dessus d'elle devient chaude et rougie.

Inflammation des veines et des artères

Des maladies plutôt rares de l'inconfort à l'avant du cou sont des maladies telles que l'artérite et la phlébite. Le premier se produit en raison d'une prédisposition génétique ou sous l'influence de virus et de bactéries, le second est associé à des infections dans les structures voisines.

Syndrome de compression cervicale

SCS se développe à la suite de la compression des vaisseaux sanguins et des nerfs par toutes sortes de formations - muscles spasmodiques, corps des vertèbres cervicales et côte cervicale. La pathologie entraîne des troubles métaboliques, l'apparition d'un œdème des organes contractés, parfois - une inflammation, provoquant de la douleur.

Syndrome sublingual d'alêne

Dans les conditions pathologiques du processus styloïde de l'os temporal, le cou fait généralement mal devant la droite ou la gauche, selon le côté de la tête où le syndrome s'est développé. Avec des sensations douloureuses, une personne se plaint de spasmes dans la gorge, de maux de tête dans les tempes, de nausées, de vertiges.

Col kyste

Avec une formation bénigne à l'avant du cou (kyste cervical médian), des douleurs, des difficultés à avaler et des troubles de la parole sont observés. La maladie s'accompagne du développement d'une fistule cervicale, d'une suppuration, d'un gonflement. Le plus souvent, la maladie est de nature congénitale et diagnostiquée dans l'enfance.

Maladies provoquant une douleur réfléchie

Parfois, il arrive que la douleur dans le bas du cou à l'avant se reflète, c'est-à-dire qu'elle soit causée par des maladies d'organes situés dans des parties plus éloignées du corps. Ceux-ci inclus:

  • infarctus du myocarde;
  • pleurésie diaphragmatique;
  • attaque d'angine de poitrine;
  • perforation du duodénum ou de l'estomac avec ulcère gastroduodénal;
  • tumeurs.

Qui contacter

Une douleur à l'avant du cou nécessite un avis médical. Il est très important de diagnostiquer la maladie en temps opportun et de suivre un traitement, car dans certains cas, la vie d'une personne en dépend. Vous pouvez contacter:

  • thérapeute;
  • neurologue;
  • vertébrologue;
  • rhumatologue;
  • au chirurgien;
  • endocrinologue.

Diagnostique

L'examen du patient est effectué en fonction de ses plaintes et de son examen initial. Pour le diagnostic en utilisant des méthodes telles que:

  • radiographie;
  • IRM
  • Échographie de la glande thyroïde;
  • analyse générale du sang et de l'urine.

Dans certains cas, une pharyngoscopie ou une ponction diagnostique sont prescrites, vous permettant d'établir des processus pathologiques dans le larynx et le pharynx. Si une thyroïdite est suspectée, du sang est prélevé pour les hormones thyroïdiennes, et pour des problèmes digestifs, une fibroesophagoscopie est effectuée.

Si le cou fait mal à l'avant, les causes possibles de cette condition ne peuvent être déterminées que par un médecin. L'autodiagnostic et l'automédication sont non seulement inappropriés, mais aussi dangereux pour la santé et la vie, donc si vous avez mal, vous devriez contacter un établissement médical pour obtenir de l'aide.

Douleur au cou du côté droit

La douleur dans le cou du côté droit est un symptôme d'un certain nombre de maladies qui peuvent se manifester dans un tableau clinique identique. Elle peut se manifester brusquement ou se développer progressivement, perturber constamment le patient ou s'intensifier à un certain moment. Le traitement à domicile est efficace en ce qui concerne les ecchymoses ou les tensions musculaires ordinaires. Cependant, il est nécessaire d'exclure les maladies infectieuses, les déformations de la colonne vertébrale et les néoplasmes, qui nécessitent un diagnostic obligatoire par un médecin. Le schéma de traitement est sélectionné individuellement et dépend des raisons pour lesquelles le cou fait mal à droite.

informations générales

Le cou est la partie la plus mobile du corps et il est particulièrement sujet à diverses blessures. Au cœur de cette zone se trouve la colonne cervicale, qui se compose de 7 vertèbres, de structure différente entre elles. Ils sont reliés par des ligaments et les mouvements du cou sont possibles en raison des fibres musculaires..

Au centre de la colonne vertébrale se trouve le canal rachidien rempli de la moelle épinière, et entre les vertèbres il y a des cartilages (disques intervertébraux). Et il y a aussi des nerfs, des vaisseaux sanguins, des ganglions lymphatiques, la glande thyroïde, l'œsophage et la trachée. La douleur dans le cou peut être due à des pathologies de l'une de ces structures, ainsi qu'à une irradiation (propagation) le long des nerfs à partir de sites distants.

Causes des douleurs au cou à droite

Les raisons pour lesquelles le cou du côté droit est très douloureux sont déterminées lors du diagnostic. Dans la plupart des cas, une gêne se produit en raison de dommages mécaniques dans la colonne vertébrale ou les disques intervertébraux. En violation de la configuration des segments, une compression des nerfs et des vaisseaux sanguins se produit, qui se manifeste par une réaction douloureuse.

Il existe plusieurs types de douleurs dans le cou:

  • cervicalgie - la douleur isolée dans le cou peut être unilatérale ou symétrique;
  • cervicocranialgie - douleur qui commence dans le cou et donne à la tête;
  • cervicobrachialgie - douleur au cou et aux épaules, ainsi qu'aux membres supérieurs;
  • cervicago - une douleur aiguë qui se produit lorsqu'un nerf est comprimé (lumbago).

Il est important de déterminer correctement la cause de la douleur, car le schéma thérapeutique dépendra de ce facteur. Il convient de prêter attention à la nature et à la durée de la douleur, ainsi qu'à la présence de symptômes supplémentaires: apparition d'un gonflement, d'une rougeur ou d'autres troubles.

Dommages au nerf occipital

La névralgie est une réaction douloureuse en réponse à l'inflammation d'un nerf. Si le nerf occipital est endommagé, le patient a une douleur au cou derrière le côté droit ou gauche, une gêne à l'épaule et à l'omoplate peut également survenir. Un symptôme caractéristique qui indique une névralgie - il donne dans les yeux. Il est difficile pour le patient de tourner la tête sur le côté, car cela provoque une gêne accrue. C'est l'une des causes les plus courantes de douleur et elle est facilement traitée à la maison. Elle survient pendant l'hypothermie, après des blessures et un long séjour dans une position inconfortable, ainsi qu'une complication des rhumes.

Le patient est apaisé, dans les premiers stades, il est utile d'utiliser des onguents rafraîchissants et anti-inflammatoires, et lorsque le processus passe au stade chronique, le réchauffement et les irritants locaux.

Abcès pharyngé

Une autre raison pour laquelle le cou fait mal sur le côté droit est un abcès pharyngé. Il s'agit d'une formation purulente dans une capsule située sur la paroi arrière du pharynx. Il est bien visualisé avec une simple inspection. Il est douloureux pour le patient de tourner le cou, de manger et de respirer par la bouche, de sorte que la tête prend souvent une position forcée. Et il y a aussi une détérioration générale du bien-être et une augmentation de la température corporelle globale. La base de la thérapie est l'utilisation d'antibiotiques à large spectre.

Processus purulents dans les tissus mous

Il y a une série distincte de pathologies pour lesquelles le cou du côté droit fait mal. Cette zone est également représentée par les muscles, le tissu conjonctif et le tissu sous-cutané. Les néoplasmes douloureux, limités ou diffus, sont des processus inflammatoires purulents. Ils se développent lorsque les bactéries pénètrent sous la peau, entraînant une réaction immunitaire prononcée avec une augmentation de la température locale, un gonflement et une fusion tissulaire purulente. Traitement chirurgical, complété par des antibiotiques locaux et systémiques.

Il existe plusieurs variétés de néoplasmes purulents:

  • furoncle - petit nodule situé sous la peau, au centre duquel se forment quelques jours plus tard un noyau de tissus morts;
  • abcès - une accumulation de pus sous la peau ou dans l'épaisseur des tissus mous, limitée par la capsule;
  • le phlegmon est le phénomène le plus dangereux, car le pus n'est pas dans la capsule, mais imprègne de manière diffuse les tissus sains.

RÉFÉRENCE! Les processus inflammatoires purulents nécessitent une consultation obligatoire avec un médecin. Si vous essayez d'ouvrir la tumeur vous-même, il existe un risque de pénétration de bactéries dans la circulation sanguine et de développement d'une septicémie - empoisonnement du sang.

Maladie thyroïdienne

La thyroïdite aiguë est une inflammation de la glande thyroïde. Le principal symptôme de cette maladie est une douleur dans le cou devant la droite ou la gauche, et des signes supplémentaires apparaissent également. Une augmentation de la température, une faiblesse générale, une somnolence peuvent être observées et des sensations douloureuses sont données à la tête et à l'arrière de la tête, aux oreilles et à la mâchoire inférieure. La glande thyroïde provoque une douleur aiguë à la palpation, est agrandie et enflammée. Les stades avancés de la maladie se manifestent par des troubles métaboliques et peuvent entraîner des conséquences dangereuses..

Le traitement est effectué avec des antibiotiques et des anti-inflammatoires, si nécessaire, un abcès est ouvert. Si le cou fait mal à l'avant, n'excluez pas la possibilité de lésions thyroïdiennes et d'automédication.

Pathologie de la colonne vertébrale

Une douleur constante dans le cou, qui s'intensifie après l'effort ou dans une certaine position, indique souvent diverses violations de la configuration de la colonne vertébrale. Normalement, les vertèbres forment un solide canal osseux rempli de la moelle épinière et protègent également les nerfs et les vaisseaux sanguins. Cependant, un certain nombre de maladies provoquent des douleurs chroniques, une restriction de la mobilité du cou et une gêne, ce qui affecte la qualité de vie même lors des tâches ménagères.

Dysfonctionnement d'arthroplastie

Sur chaque vertèbre, il y a des processus reliés par des articulations arquées (facettes). Normalement, ils sont mobiles et n'interfèrent pas avec la performance des mouvements. Après une blessure, un long séjour dans une position inconfortable ou après un stress important, ils peuvent perdre leur mobilité. Des changements organiques dans les articulations ne sont pas observés (cela peut être déterminé par des radiographies), mais le patient ressent des douleurs lors de la palpation des zones endommagées. Et aussi des sensations douloureuses se produisent en tournant la tête sur le côté.

Spondylose et spondylarthrose dans la région cervicale

La spondylose est une maladie dangereuse dans laquelle des excroissances osseuses supplémentaires (ostéophytes ou pointes) apparaissent sur les vertèbres. Le processus est lent et la cause la plus courante est l'ostéochondrose. En raison d'une diminution de la force et de l'élasticité du cartilage intervertébral, ainsi que lors de son abrasion, la formation de cal osseux commence. C'est une réaction protectrice du corps et empêche une nouvelle abrasion du tissu osseux..

Les rayons X montrent des signes typiques de spondylose:

  • réduction de la hauteur du cartilage articulaire;
  • l'apparition de saillies - saillie du disque;
  • ostéophytes - excroissances osseuses;
  • dommages aux articulations arquées (un symptôme supplémentaire caractéristique de la spondylarthrose).

Le patient éprouve de la douleur en essayant de tourner sa tête vers le côté droit, et les mouvements du cou deviennent limités. Au début, l'inconfort n'est présent qu'après un stress ou longtemps sans mouvement, puis il devient constant. Traitement conservateur; le port de structures de soutien est recommandé. Dans certains cas, une intervention chirurgicale est indiquée..

Hernie intervertébrale

Le principal signe de dommages au cartilage intervertébral est une douleur aiguë et lancinante dans le cou. La saillie partielle d'un disque est appelée saillie si, dans le processus, sa capsule reste intacte. Le degré de déplacement le plus dangereux est une hernie intervertébrale, lorsqu'il y a une protrusion importante avec rupture de la capsule du disque fibreux.

Cela peut se produire pour plusieurs raisons:

  • blessures, chutes à l'arrière de la tête et du dos;
  • ostéochondrose - une diminution des processus métaboliques dans le cartilage, à cause de laquelle il devient moins élastique et ne peut pas absorber en mouvement;
  • mouvement brusque de la tête;
  • longues charges intensives.

La partie du cartilage qui s'étend au-delà de la colonne vertébrale comprime les racines des nerfs spinaux. Le patient ressent de la douleur et des pulsations dans la zone des dommages, ainsi que le long du nerf. La douleur peut survenir dans l'épaule ou le bras droit, l'omoplate, la tête ou le dos. Il est également douloureux pour le patient de tourner la tête vers la droite et de la rejeter.

Maladies articulaires

Les vertèbres sont reliées entre elles par des articulations formées de fragments d'os et de cartilage, soutenues par des ligaments et entourées d'une capsule. La douleur chronique au cou, qui augmente en mouvement, peut être un signe d'arthrite - une inflammation des structures de l'articulation. La maladie peut être d'origine infectieuse ou non infectieuse, se développe souvent après des blessures ou une augmentation du stress. Le processus peut être éliminé avec des analgésiques et des onguents anti-inflammatoires, des exercices thérapeutiques et de la relaxation. Et la thérapie étiotrope est également réalisée selon les indications (antibiotiques, médicaments anti-rhumatoïdes et autres médicaments).

RÉFÉRENCE! La polyarthrite rhumatoïde, qui se développe à la suite d'une réponse immunitaire pathologique à ses propres tissus, affecte la colonne cervicale dans 80% des cas.

Néoplasmes

Les tumeurs de la colonne cervicale sont rarement diagnostiquées. Cependant, la douleur dans cette zone peut être un signal de néoplasmes dans les zones reculées. Ainsi, le syndrome de Pancost se distingue - il se développe 6-12 mois avant les premières manifestations du cancer du poumon. Et il peut également y avoir des métastases dans les tumeurs malignes des poumons, du sein, des reins et d'autres organes. Le processus primaire peut être des néoplasmes du pharynx. Elle s'accompagne de douleurs, de maux de gorge, d'une aggravation du bien-être..

Syndrome myofascial

Des douleurs au cou peuvent survenir avec des dommages musculaires. Si les muscles sont en tension constante (par exemple, en essayant de maintenir la position forcée de la tête avec l'ostéochondrose), une réaction inflammatoire commence. Et le processus peut également être le résultat de blessures, d'un stress accru, d'une courbure de la colonne vertébrale, d'un mode de vie sédentaire et d'un excès de poids. La douleur peut être donnée dans le dos, le cou ou la tête. Le traitement comprend des méthodes pour se débarrasser de la principale cause du syndrome, ainsi que l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires locaux, le massage et la physiothérapie.

Causes des douleurs au cou chez les enfants

Les raisons pour lesquelles le cou d'un enfant fait mal au côté droit incluent également souvent des facteurs mécaniques. Blessures, chutes, ecchymoses, exposition prolongée à l'air froid - toutes ces raisons sont également caractéristiques d'un adulte.

Cependant, chez les enfants, la douleur au cou peut être un symptôme de maladies systémiques:

  • otite moyenne - une inflammation de l'oreille moyenne, accompagnée d'une douleur aiguë dans la tête, peut donner au côté droit ou gauche du cou;
  • le torticolis est une pathologie congénitale dans laquelle le cou de l'enfant est constamment tourné sur le côté et, en raison de la tension du muscle sternocléidomastoïdien, il ressent de la douleur;
  • oreillons infectieux (oreillons) - inflammation des glandes salivaires parotides situées sur les surfaces latérales du cou.

Toute douleur chez un enfant peut s'accompagner de léthargie, d'apathie, de troubles du sommeil ou d'une irritabilité accrue. Les processus infectieux se caractérisent par une augmentation rare de la température à des niveaux critiques, le refus de nourriture.

Méthodes de diagnostic et de traitement

Pour déterminer quoi faire si votre cou vous fait mal, il est important de comprendre la cause de cette condition. Un diagnostic complet comprend nécessairement l'examen et la prise d'antécédents, la radiographie et, si nécessaire, l'échographie, l'IRM et d'autres techniques. Le traitement peut comprendre plusieurs étapes:

  • pharmacothérapie: médicaments locaux et systémiques (anti-inflammatoires, analgésiques, antibactériens ou groupes spécifiques);
  • massage, exercices de physiothérapie;
  • physiothérapie - diverses techniques visant à améliorer la circulation sanguine et les processus métaboliques dans les tissus;
  • intervention chirurgicale - indiquée pour les hernies, les abcès, les néoplasmes.

La douleur au cou est un symptôme dangereux. Il peut indiquer des violations dangereuses causées par des blessures, des réactions inflammatoires ou des pathologies infectieuses. À la maison, les entorses et les ecchymoses peuvent être guéries et les cas plus complexes nécessitent un diagnostic obligatoire..

Maux de cou devant

Un mal de cou avant est un symptôme qui ne se produit pas normalement. Il apparaît avec des blessures, des maladies internes, une position anormale du corps dans un rêve.

Afin d'éliminer le risque de pathologies graves, ils passent des tests de laboratoire, font de la radiographie.

Pourquoi le cou fait mal devant

À l'avant de la région cervicale, il y a des organes: larynx, glande thyroïde, tissus mous, os de la clavicule. Les formations sont sensibles aux dommages qui provoquent des douleurs, d'autres signes. Le patient doit changer les conditions de sommeil nocturne, acheter un matelas orthopédique et un oreiller.

S'il n'y a pas de résultat, consultez un médecin pour identifier une pathologie:

  1. Maladies endocriniennes. À l'avant du cou se trouve la glande thyroïde. Il remplit les fonctions de normalisation du fond hormonal, du métabolisme. Les dommages ont des conséquences négatives, jusqu'à la mort.
  2. Blessures. En courant, en sautant, une personne tombe, blessant l'avant du cou, la tête. Des fractures de la clavicule, du larynx et des lésions des tissus mous se produisent.
  3. Spasmes musculaires. Ils surviennent en raison d'une augmentation de la température corporelle, accompagnée de convulsions. Étirements plus fréquents, lumbago, dommages lors de mouvements brusques.
  4. Maladies infectieuses. Dans le cou et la mâchoire inférieure se trouvent des ganglions lymphatiques. Ils augmentent de taille avec la maladie. Douleur dans les tissus adjacents.

Pour identifier la cause, ils sont diagnostiqués avec un test sanguin et urinaire, une radiographie et une IRM. Si vous soupçonnez un dysfonctionnement endocrinien, un test sanguin est effectué pour les hormones.

Après confirmation du diagnostic, un traitement est prescrit. Que le patient se rétablisse plus rapidement, les recommandations sont strictement suivies.

Cou endolori devant sous le menton

La pomme d'Adam est sous le menton. Avec des mouvements maladroits, des coups forts, il est blessé. Il n'est pas visible visuellement, il n'y a pas d'ecchymoses et d'ecchymoses. La douleur est intense, la victime se plaint au traumatologue.

Une autre raison est l'infection. Les agents pathogènes traversent le système lymphatique et persistent dans les nœuds. Ces dernières augmentent de volume, le thérapeute les sonde sous le menton.

Le système immunitaire réagit de manière inappropriée à un antigène pénétrant, conduisant à une hypersensibilité.

Méthodes de thérapie recommandées pour soulager ou éliminer la douleur:

  1. Conservateur. Utilisez des anti-inflammatoires, des analgésiques, des antihistaminiques, des médicaments chauffants. Améliorez le flux sanguin local avec la physiothérapie. Appliquer un aimant, un rayonnement infrarouge, une électrophorèse, un chauffage à la paraffine. Faites un massage, mais pas à l'avant, mais à l'arrière du cou pour stimuler les muscles, améliorer la circulation sanguine dans les vaisseaux.
  2. Radical. Utilisez des opérations chirurgicales qui éliminent les défauts graves, une condition douloureuse. Par exemple, si une tumeur bénigne ou maligne est détectée dans la glande thyroïde.

Utilisez un traitement complet comprenant plusieurs méthodes. Combinez médicaments et physiothérapie. Tous les 6 mois, ils donnent un massage général..

Balles de tennis pour la douleur

Les balles de tennis ne pourront pas soulager l'inconfort. Ils sont utilisés dans le processus de massage pour exercer une pression sur le tissu musculaire. Les actions sont réalisées dans la zone du col cervical ou le long du dos.

Lorsque le flux sanguin s'améliore, le métabolisme s'améliore. Cela conduit à une régénération accrue, une restauration de la composition cellulaire. Les lésions affectées guérissent plus rapidement.

Quelle douleur sourde et coupante dans le cou dit

La douleur au cou est un symptôme courant chez les personnes souffrant de maladies du système musculo-squelettique. Pour le diagnostic, ils se tournent vers un thérapeute qui dirige une personne vers des spécialistes restreints après des tests de laboratoire et instrumentaux. Le traitement dépend du diagnostic, du bien-être et de l'âge de la victime..

Pour éliminer les inconvénients, les méthodes suivantes sont effectuées:

  • faire des exercices tous les jours avec l'aide de la thérapie par l'exercice, le yoga, le Pilates;
  • aller nager;
  • acheter un oreiller orthopédique et un matelas répétant les virages physiologiques du corps.


Si la sensation négative est devenue aiguë, le spécialiste soupçonnera une déviation, conduisant au développement de complications sans détection rapide:

  1. Pathologie inflammatoire des articulations. Arthrite, arthrose - dysfonctionnements qui se forment après 45 ans. Progressivement, la cavité articulaire diminue, la quantité de liquide synovial diminue, des excroissances se forment sur les os. Ils compressent les terminaisons nerveuses. Le sang circule plus mal dans la lésion, ce qui entraîne une déformation, une atrophie.
  2. Lumbago. C'est le nom d'une condition dans laquelle une douleur musculaire se développe lorsqu'elle est rédigée en continu.
  3. Spasmes musculaires. Chez les enfants, ils apparaissent en raison d'une augmentation excessive de la température de plus de 38,5 degrés. Cela conduit à des crampes. Chez l'adulte, les symptômes se forment avec le stress physique.
  4. Pathologies infectieuses et inflammatoires. Les ganglions lymphatiques sont situés près de la mâchoire inférieure. Lorsque des agents infectieux les traversent, le système immunitaire est activé. Les ganglions lymphatiques augmentent de taille, donnent une sensation désagréable à l'avant du cou. Ils diminuent après une antibiothérapie..
  5. Rachiocampsis. Il se développe en raison d'une position corporelle constamment incorrecte dans l'espace, de malformations congénitales, du port d'un sac à dos ou d'un sac inconfortable. Une asymétrie apparaît, provoquant une névralgie. Dans les cas compliqués, une scoliose se forme..
  6. Ostéochondrose. Il s'agit d'un amincissement du disque intervertébral, conduisant à une névralgie. Le recul se produit dans les bras, les épaules. Plus le disque devient petit, plus le risque d'immobilisation, d'engourdissement, de réactions neurologiques est élevé.
  7. Hernie. Les fissures, les dommages aux disques intervertébraux provoquent une douleur aiguë. Il est difficile de se lever, de s'asseoir, de se déplacer. Les personnes sont sujettes à de graves déformations des vertèbres entraînant une altération de l'activité motrice.
  8. Blessures. Dans les ruptures des tissus mous (muscles, ligaments, tendons), des tensions se forment. Les os sont sujets aux fractures, aux fissures. Apparaître avec des chutes accidentelles, des bosses, des ecchymoses.
  9. Troubles vasculaires Souvent, la pathologie se développe dans les veines en raison de la thrombophlébite. Si le patient a une violation du système de coagulation, une thrombose est possible. À la suite du blocage de petits capillaires, un engourdissement se forme.

Cela fait partie des causes du signe négatif. Même si une personne n'est pas sûre de la nature du processus inflammatoire, il est recommandé de consulter un médecin. Le thérapeute, orthopédiste, neurologue, cardiologue, phlébologue, chirurgien sont impliqués dans le diagnostic..

La thérapie peut être effectuée par plusieurs médecins à la fois. Par exemple, en présence d'ostéochondrose, ils se tournent vers un orthopédiste. Si la condition s'aggrave, la chirurgie est effectuée par le chirurgien.

Lorsque vous devez consulter un médecin de toute urgence

Le patient peut faire face à certaines conditions à la maison. Pour cela, vous aurez besoin de médicaments, de physiothérapie, de méthodes folkloriques. Dans les cas graves, consultez immédiatement un médecin, sont enregistrés auprès de lui.

Il existe un ensemble de symptômes dans lesquels une visite chez un thérapeute ou un traumatologue est nécessaire pour éliminer le risque de complications:

  • la température est supérieure aux limites critiques, qui ne baisse pas après la prise d'un antipyrétique, dure plus de 4 jours;
  • blessures mécaniques, dommages (de petites entorses, se terminant par des fractures);
  • forte réponse, à laquelle un analgésique local ou systémique ne peut pas faire face;
  • manque de capacité à faire des mouvements, même les plus simples;
  • raideur des articulations;
  • une gêne apparaissant périodiquement qui ne se transmet pas d'elle-même;
  • saignement externe ou interne;
  • une forte détérioration du bien-être, une perte de conscience;
  • manque prolongé d'efficacité de la thérapie appliquée;
  • l'apparition d'effets négatifs de médicaments prescrits par un spécialiste;
  • déficience visuelle causée par des troubles de la colonne vertébrale;
  • engourdissement des membres;
  • activité motrice altérée.

Lorsque le patient vient chez le thérapeute, il procédera à un examen général. Si nécessaire, conseiller les méthodes d'examen en laboratoire et instrumentales. Il vaut mieux détecter les écarts en temps opportun que d'attendre les conséquences du développement des écarts. Si elle est éliminée à un stade précoce, une rechute est possible.

Top analgésiques analgésiques

Les principales formes d'analgésiques ou d'autres médicaments qui éliminent la sensation désagréable dans le cou sont distinguées. Ils sont utilisés sur recommandation d'un médecin..

Pour certains d'entre eux, vous avez besoin d'une ordonnance sans laquelle le médicament ne sera pas vendu en pharmacie:

  1. Ketorolac. C'est un analgésique puissant, son action est beaucoup plus élevée que les substances anti-inflammatoires non stéroïdiennes. Buvez des capsules, injectez des solutions. L'action est due au blocage de la transmission d'une impulsion nerveuse au centre du cerveau. Provoque de nombreuses réactions négatives, aggravées par une utilisation prolongée..
  2. Nimésulide, Nise. Analgésiques, de force inférieure à Ketorol, Ketorolac. Ils ont moins d'effets secondaires, éliminent les défauts pendant longtemps. Utilisé sous forme de gélules, injections, poudres.
  3. Lornoxicam. En action, comparable au nimésulide. Il s'agit d'un inhibiteur non sélectif de la cyclooxygénase qui élimine la douleur. Affecte fortement le tube digestif, provoquant une dyspepsie, des vomissements, des ulcérations et d'autres symptômes. Ils prennent des pilules, font des injections. La deuxième forme est préférable pour les maladies du tractus gastro-intestinal ou en cas de douleur intense.
  4. Diclofénac. Il s'agit d'un anti-inflammatoire non stéroïdien qui n'a pas d'effets toxiques sur l'organisme. Les injections sont rarement utilisées, elles sont principalement recommandées pour un usage oral. L'administration sous-cutanée est interdite, uniquement intramusculaire. Le diclofénac est libéré dans des onguents appliqués localement. Cela réduit le nombre d'effets indésirables..
  5. Baralgin. C'est un analgésique qui détend le tissu musculaire. Efficace en ostéochondrose, surmenage. Le plus souvent consommé sous forme de comprimés. Les injections sont indiquées pour les lésions extrêmes lorsque la forme orale ne fonctionne pas..
  6. Spazmalgon. Antispasmodique, sous forme de comprimés. Il a un effet moins prononcé que les AINS, inhibiteurs de la cyclooxygénase. Mais moins d'effets secondaires..
  7. Aspirine. Analgésique à base d'acide acétylsalicylique. Affecte négativement la muqueuse gastro-intestinale, causant des dommages. Aide à la pathologie de la tête et du cou, abaisse la température. Pour éliminer le risque d'inflammation du tube digestif, l'aspirine est lavée avec du lait. Cela empêche l'ulcération..
  8. Analgin. Capsules orales contenant du métamizole sodique. Il s'agit d'un AINS qui réduit davantage la température corporelle et élimine les crampes. Faible coût, peu d'effets secondaires.
  9. Nurofen Analgésique, anti-inflammatoire, antipyrétique. Il est utilisé pour les déviations causées par le processus inflammatoire des organes ORL, des articulations. Si l'inconfort est grave, le médicament n'aidera pas..
  10. Novigan. Analgésique à base de bromure de fenpiverinium, ibuprofène. Élimine la tension musculaire accrue, l'inflammation. Recommandé pour les douleurs causées par le stress. Élimine brièvement les sensations négatives dans les maladies des articulations, des nerfs.

Si le syndrome est localisé dans un seul foyer, des préparations locales sont recommandées - gels, pommades, crèmes, agissant dans la zone d'application. Utilisez Next Active-gel, Bystrumgel, Voltaren, Fastum-gel, Diclac, Finalgon.

Ils ont des indications et des contre-indications d'utilisation. Peut provoquer des effets secondaires. Par conséquent, sans autorisation, il est préférable de ne pas les utiliser. Cela est particulièrement vrai pour les médicaments qui contiennent des hormones ou des AINS..

Une réaction allergique se développe souvent sous la forme d'une éruption cutanée, de démangeaisons, de brûlures, de rougeurs. Avec une utilisation prolongée, ils entraînent une atrophie, une nécrose cutanée.

Comment traite-t-on la douleur chronique?

Les analgésiques soulagent temporairement les symptômes.

Mener un traitement complet comprenant des méthodes conservatrices:

  1. Exercices physique. Utilisez la thérapie par l'exercice, le yoga, le Pilates, la natation. Le sport lourd est interdit, il entraînera une charge excessive, inacceptable pour le patient. Avec une activité raisonnable, le ton augmente, la circulation sanguine est stimulée..
  2. Physiothérapie. L'électrophorèse, la magnétothérapie, le rayonnement infrarouge sont conseillés. Les méthodes relâchent les départements qui sont dans un spasme. Améliorez le flux sanguin local sur le site d'utilisation de l'appareil. Si une grande quantité de composants nutritifs pénètre dans la circulation sanguine, le métabolisme et la régénération des cellules lésées sont améliorés..
  3. Massage. La procédure est effectuée par un clinicien qui a suivi des cours spécialisés. Le massage est effectué 1 fois en 6 mois si une pathologie chronique est observée. En présence d'exacerbations, contactez un ostéopathe.

La chirurgie est moins nécessaire. Elle est indiquée dans les situations où les méthodes conservatrices n'aident pas, la maladie progresse..

Après l'opération, une gêne se reproduit, mais en raison de la cicatrisation des sutures..

Combien de blessures différentes guérissent

La guérison dépend de l'âge. Les jeunes ont besoin de peu de temps. Si une personne âgée, cela peut prendre plusieurs mois avant que les processus inflammatoires ne se calment.

Il existe d'autres facteurs qui influencent la guérison après une blessure:

  • fonction du système immunitaire;
  • la présence de maladies supplémentaires qui ralentissent le processus (diabète sucré, athérosclérose);
  • l'utilisation de divers médicaments;
  • degré de dommages aux parties du corps (les petites blessures guérissent rapidement, étendues - jusqu'à plusieurs mois).

S'il y a une légère ecchymose, une entorse, il faudra 7 à 10 jours pour que le tissu se rétablisse complètement. Avec des fissures, des fractures fermées, cela prend de 1 semaine à 3 mois. Si la fracture est ouverte, accompagnée de complications, cela peut prendre plus de 3 mois.

Mesures préventives pour éviter la douleur

Les gens se demandent quoi faire pour qu'il n'y ait pas d'inconfort dans le système musculo-squelettique..

Il est recommandé de respecter les recommandations suivantes développées par les cliniciens, les formateurs:

  • pratiquer plusieurs fois par semaine des exercices physiques visant à tonifier et détendre les muscles;
  • utiliser des complexes multivitaminiques, bien manger pour que les éléments pénètrent dans le corps;
  • marcher en plein soleil, cela conduit à la production de peau de vitamine D (il renforce les muscles, les os, les dents);
  • allez nager pour le renforcement général;
  • subir chaque année un examen de routine dans une polyclinique ou un hôpital, prendre des études de laboratoire et instrumentales pour la détection rapide de la maladie, la déviation de la fonction des organes internes à un stade précoce;
  • utiliser le médicament pour l'usage auquel il est destiné, éviter l'automédication;
  • adhérer aux recommandations de traitement, toutes les méthodes sont utilisées dans le dosage strict indiqué par le cours;
  • suivre un cours de massage tous les 6 mois;
  • si un dysfonctionnement chronique est déterminé, ils subissent tous les 6 mois un cours de physiothérapie;
  • visiter des sanatoriums avec des procédures de guérison (bains de boue, thérapie à la paraffine);
  • suivre un cours de traitement dans une grotte de sel, il contient de nombreux minéraux qui pénètrent dans l'organisme par le système respiratoire, la peau.

La prévention ne peut pas éliminer complètement le risque de développer la maladie, mais la réduire considérablement.

Liste des mesures de diagnostic de la douleur

Lorsqu'une personne vient à la réception, elle procède à un examen général. Compiler en outre une liste de plaintes à partir de mots pour suggérer la présence de la maladie.

Pour déterminer le diagnostic, les tests de diagnostic suivants sont prescrits:

  1. Test sanguin clinique général. Dans un liquide biologique, une concentration de globules rouges, de globules blancs, de plaquettes et de facteurs de coagulation est détectée. Selon l'analyse, il est impossible de poser un diagnostic. Mais on peut supposer une déviation de la fonction des organes internes par un changement de composition sanguine.
  2. Coagulogramme. Il est utilisé pour les personnes à risque de développer des déviations du système cardiovasculaire. Le nombre de plaquettes, les facteurs de coagulation sont mesurés. Diagnostiquer la tendance à la thrombose, la thrombophlébite.
  3. Angiographie. Le contraste est introduit dans le sang, vérifiant l'endothélium grâce à une machine à rayons X. Les photos montrent des zones d'inflammation, d'hémorragie. Identifier le rétrécissement de la lumière, gênant la circulation sanguine normale. Par exemple, avec une maladie coronarienne.
  4. Roentgenography. Sur les photos, les zones de dommages osseux sont déterminées. Recherche de petites fissures, fractures. Identifier les zones d'ostéochondrose, de hernie intervertébrale.
  5. IRM L'étude est utilisée lorsque les tests précédents ont échoué. Une image en couches d'organes apparaît à l'écran. Des déformations des os, des tendons, des articulations, des ligaments, des muscles, des nerfs sont détectées. Diagnostiquez même les écarts mineurs qui ne sont pas reconnus par d'autres appareils.

Sans recherche, le diagnostic ne peut être identifié. Ce n'est qu'après leur mise en œuvre appliquent les méthodes correctes. En cours de réussite de la thérapie et après son achèvement, les études sont répétées, révélant des améliorations.

S'il n'y en a pas, ils prendront à nouveau un rendez-vous, changeant le type de thérapie. Dans de rares cas, une opération est prescrite pour restaurer la fonctionnalité, améliorer le bien-être.

Douleur au cou avant droit cause

Douleur à l'avant du cou

causent souvent des inconvénients aux patients atteints de diverses pathologies. En raison du fait que cette partie du corps contient un grand nombre de structures, chacune pouvant entraîner les douleurs ci-dessus, il est parfois difficile de déterminer leur véritable cause.

Dans ce cas, une attention particulière doit être accordée au diagnostic rapide et complet, car une maladie beaucoup plus grave peut être cachée sous le masque d'une maladie relativement inoffensive, qui peut entraîner

patient ou même sa mort.

Le traitement doit être prescrit conformément au diagnostic final. Schéma thérapeutique (

hospitalisé ou ambulatoire

) est déterminée par le type de maladie et sa gravité. Automédication

bienvenue que si elle ne porte pas atteinte au traitement traditionnel de base. Cela implique que toute prescription que le patient va utiliser doit être connue du médecin traitant..

Ce qui est situé devant le cou?

Le cou est l'une des parties du corps les plus difficiles sur le plan anatomique. Il se compose de nombreux nerfs, vaisseaux sanguins, muscles, fascia, ligaments, ainsi que des organes des systèmes respiratoire et digestif. De dessus le cou borde avec la tête, et de dessous - avec la poitrine. La frontière entre le cou et la tête est une ligne tracée à travers les bords inférieurs de la mâchoire inférieure, l'apex des processus mastoïdiens (

situé derrière les oreillettes

) et la protubérance occipitale externe. La frontière entre le cou et la poitrine est la ligne tracée à travers l'encoche jugulaire du sternum, la clavicule, les processus acromiaux des omoplates et le processus épineux de la vertèbre cervicale VII.

Anatomiquement, la surface du cou est divisée en les zones suivantes:

de face retour; latéral (latéral); zone du muscle sternocléidomastoïdien. La division anatomique ci-dessus de la surface du cou en zones est principalement utilisée dans les cercles étroits (conférences médicales, symposiums, rapports, etc.) et est importante dans les manipulations médicales. En pratique, si le patient dit ressentir une douleur à l'avant du cou, cela peut signifier qu'en fait la douleur est localisée à l'avant, dans la région sternocléidomastoïdienne ou latérale du cou. En relation avec ce fait, cet article décrira tous les types de douleurs au cou, que les patients définissent comme des douleurs à l'avant du cou..

Les structures suivantes sont situées devant le cou:

pharynx; larynx; trachée; œsophage; thyroïde; muscles (échelle, sternocléidomastoïde, scapulaire-hyoïde, sternum-hyoïde, sternum-thyroïde, etc.); fascia (fascia superficiel du cou, plaque superficielle et profonde du propre fascia du cou, fascia endocervical et fascia prévertébral); nerfs (vague, sublinguale, laryngée récurrente, accessoire, supraclaviculaire, diaphragmatique, etc.); vaisseaux sanguins (artères carotides communes et leurs branches, veines jugulaires avec leurs affluents, etc.); système lymphatique du cou (ganglions lymphatiques profonds et superficiels, canal lymphatique thoracique, etc.). Pharynx Le pharynx est un organe non apparié et représente un canal creux de 10 à 11 cm de long, reliant la cavité buccale et nasale à l'œsophage et au larynx. L'espace interne du pharynx est divisé en trois sections - le nasopharynx, l'oropharynx et le larynx. D'en haut, le pharynx s'étend de la base du crâne et passe dans l'œsophage au niveau du corps de la vertèbre cervicale VI-VII. La fonction du pharynx est de conduire un morceau de nourriture de la cavité buccale dans l'œsophage et de l'air de la cavité nasale au larynx.

Le larynx Le larynx est un organe tubulaire non apparié situé au niveau des vertèbres cervicales IV - VII. D'en haut, il est relié au larynxopharynx, et d'en bas il passe dans la trachée. Sa charpente est constituée d'un système de cartilage, de ligaments et de membranes dont la mobilité est assurée par de nombreux muscles. Dans la cavité laryngée, il y a une paire de cordes vocales, avec un changement de tension dont un son de différentes fréquences est formé. Ainsi, les principales fonctions du larynx sont la conduction d'air et la formation de la voix.

Trachée La trachée est un organe tubulaire non apparié relié par le haut au larynx et par le bas aux bronches principales. Il se compose de nombreux demi-anneaux interconnectés par une membrane dense de tissu conjonctif. À l'arrière de la trachée, où se trouve la partie ouverte des demi-anneaux, se trouve une membrane continue de tissu conjonctif qui borde la surface antérieure de l'œsophage. La fonction principale de la trachée est de conduire l'air dans les poumons et.

Oesophage L'oesophage est un organe tubulaire non apparié qui assure le transport de la masse alimentaire du pharynx à l'estomac. Anatomiquement, il est divisé en trois parties - cervicale, thoracique et abdominale. L'œsophage cervical est situé derrière la trachée. Dans la section, cet organe se compose de trois couches - l'intérieur, le milieu et l'extérieur. La couche interne est recouverte d'un épithélium multicouche non kératinisant, contient un grand nombre de glandes muqueuses et forme de 6 à 8 plis longitudinaux. La couche intermédiaire se compose de deux couches de muscles (circulaire et longitudinale), grâce auxquelles le mouvement péristaltique des aliments est fourni. En plus des muscles, le sphincter œsophagien supérieur et inférieur, s'ouvrant dans une seule direction, contribue de manière significative à assurer le mouvement unilatéral des aliments à travers l'œsophage. La couche externe se compose d'adventice - tissu conjonctif lâche.

La glande thyroïde La glande thyroïde est un organe non apparié situé en face de la trachée, légèrement en dessous du larynx. La forme de la glande thyroïde ressemble à un papillon et se compose anatomiquement de deux lobes et d'un isthme. Sa fonction principale est la production d'hormones (thyroxine et triiodothyronine), qui régulent le taux métabolique dans le corps et jouent également un rôle important dans le développement du système nerveux. De plus, l'hormone calcitonine est produite dans les cellules parafolliculaires de cette glande, ce qui réduit le taux de lixiviation du calcium du tissu osseux. De 4 à 8 glandes parathyroïdes sont situées sur la surface postérieure de cet organe. Les glandes parathyroïdes produisent l'hormone parathyroïdienne (hormone parathyroïdienne), qui augmente la teneur en calcium dans le sang et la lave des os.

Muscles L'appareil musculaire du cou se compose d'un grand nombre de muscles individuels qui, ensemble, assurent des mouvements de la tête autour des trois axes, un changement du timbre de la voix, une déglutition et une progression de la masse alimentaire. Les muscles du cou sont conditionnellement divisés en profond et superficiel. Le maintien de la tête et du cou dans une certaine position, ainsi que son mouvement sont assurés principalement par les muscles profonds. Les muscles superficiels sont également partiellement impliqués dans le changement de position de la tête et du cou, mais leur tâche principale est de déplacer la mâchoire inférieure, le cartilage du larynx et de protéger les faisceaux neurovasculaires de la compression de l'extérieur.

Fascias Les fascias du cou sont des plaques de tissu conjonctif restreignant certains espaces anatomiques. En raison d'une restriction claire de ces espaces, les vaisseaux, les nerfs et les muscles qui s'y trouvent conservent la topographie correcte et sont moins susceptibles d'être endommagés lors de blessures. De plus, le fascia du cou est conçu pour limiter le processus inflammatoire, empêchant la propagation du pus sur les tissus environnants et d'autres cavités du corps. Selon la classification de Shevkunenko, 5 fascias principaux du cou sont distingués (fascia superficiel du cou, plaque superficielle et profonde du propre fascia du cou, fascia endocervical et fascia prévertébral).

Le fascia superficiel du cou est situé dans le tissu sous-cutané et l'entoure de tous les côtés. La plaque de surface du propre fascia du cou est plus profonde que la précédente et enveloppe également le cou de tous les côtés. En plus de cela, il forme des cas pour les gros muscles sternocléidomastoïdiens et trapèzes. Plaque profonde de l'aponévrose intérieure du cou (

) est situé devant la trachée et forme des cas pour la thyroïde, le sternum-hyoïde, le sternum-thyroïde et les muscles scapulaire-hyoïde. Endocervical (

) le fascia est divisé en deux feuilles - viscérale et pariétale. La feuille viscérale entoure les organes du cou (

œsophage, trachée, larynx et thyroïde

) La feuille pariétale à l'avant et à l'arrière est en contact avec le troisième et le cinquième fascia du cou, respectivement, et sur les côtés forme le vagin du faisceau neurovasculaire du cou. Le cinquième fascia prévertébral du cou se situe le plus profondément et forme des cas pour les longs muscles de la tête et du cou, ainsi que pour les muscles scalènes.

Nerfs Dans la région du cou, il y a des nerfs qui composent le plexus cervical (sympathique), des nerfs crâniens moteurs (accessoires et sublinguaux), ainsi que des nerfs traversant le cou en transit (nerf vague) et donnant de petites branches pour la formation de plexus nerveux des organes internes (plexus œsophagien) ).

Le plexus cervical se compose de trois types de nerfs - musculaire, cutané et phrénique. Les nerfs musculaires sont moteurs et innervent la plupart des muscles profonds et superficiels du cou. Les nerfs cutanés fournissent une innervation sensible et sont situés principalement en surface. En particulier, la branche cervicale du plexus cervical est le gros nerf de l'oreille, le petit nerf occipital, le nerf supraclaviculaire et le nerf transversal du cou. Le nerf phrénique contient à la fois des fibres nerveuses motrices et sensorielles. Les fibres motrices fournissent des contractions du diaphragme - le principal muscle responsable de la respiration. Les fibres sensibles innervent le péricarde, la plèvre, le diaphragme phrénique et la capsule hépatique. Le nerf vague est parasympathique et a donc un effet correspondant sur tous les organes qu'il innerve..

Vaisseaux sanguins Dans la région du cou sont les principaux vaisseaux sanguins les plus importants. Par structure et fonction, ils sont divisés en artères et veineuses. Les vaisseaux artériels ont une paroi épaisse, résistent à une pression plus élevée et servent à fournir du sang riche en oxygène aux tissus et aux organes. La paroi des vaisseaux veineux est mince, la pression dans les veines est faible et leur tâche est d'assurer l'écoulement du sang riche en dioxyde de carbone et en produits métaboliques.

Le plus grand vaisseau artériel du cou est l'artère carotide commune. Dans la zone de la bordure supérieure du cartilage thyroïdien du larynx, il est divisé en deux branches - les artères carotides internes et externes. Les artères de calibre moyen et petit comprennent les artères alimentant la glande thyroïde, le larynx, l'œsophage, les membranes de la moelle épinière, les muscles du cou, etc. La plus grosse veine jugulaire interne est la veine du cou. Les veines jugulaires antérieures et externes plus petites ont un calibre plus petit..

Système lymphatique du cou Le système lymphatique du cou est une collection de vaisseaux et de ganglions lymphatiques. Le lit lymphatique est moins volumineux par rapport au lit veineux, cependant, il remplit des fonctions plus spécifiques. La lymphe est un liquide incolore qui ne contient pas de globules rouges (globules rouges), mais contient un grand nombre de lymphocytes. Son composant principal est le liquide intercellulaire, qui a une composition différente dans les tissus sains et dans ceux qui subissent des changements inflammatoires. Des cellules immunitaires, des agents pathogènes, des complexes d'anticorps avec des antigènes s'infiltrent dans les vaisseaux lymphatiques et contaminent la lymphe. Lorsqu'une lymphe contaminée atteint le ganglion lymphatique, elle est confrontée à un système de filtre immunitaire constitué principalement de lymphocytes T et de lymphocytes B. Ces cellules attaquent les substances étrangères, les isolent et les détruisent, tout en enrichissant la mémoire immunitaire du corps (la propriété de l'immunité réagit plus rapidement et plus rapidement à l'invasion de bactéries ou de virus que le corps a précédemment contactés). Ainsi, le système lymphatique est un lieu de lutte immunitaire avec le monde extérieur..

Les ganglions lymphatiques du cou sont divisés en groupes antérieurs et latéraux. Chacun de ces groupes, à son tour, est divisé en nœuds profonds et superficiels. Les vaisseaux lymphatiques du cou transportent la lymphe non seulement des tissus du cou, mais aussi des tissus mous de la tête et du cerveau.

Qu'est-ce qui peut provoquer des douleurs à l'avant du cou?

La cause la plus fréquente de cervicalgie est l'inflammation des structures anatomiques qui s'y trouvent. Cependant, dans certains cas, la douleur peut être causée non seulement par une inflammation, mais également par le syndrome de compression (

compression des tissus mous par formation de tumeurs, ganglions lymphatiques, veines principales dilatées ou anévrismes

) Parfois, le phénomène de la douleur dite réfléchie est observé, lorsqu'une maladie de l'un des organes internes se manifeste non seulement par des douleurs locales, mais aussi par des douleurs dans une autre partie du corps plus éloignée, en particulier dans le cou. De telles douleurs peuvent persister longtemps, car leur véritable cause n'est souvent pas claire, c'est pourquoi le traitement correct ne peut pas être prescrit..

Douleur inflammatoire à l'avant du cou

La douleur au cou est un phénomène plutôt désagréable qui peut dépasser tout le monde. Voyons pourquoi il y a une douleur dans le cou, ce qu'elle est, comment la diagnostiquer et la traiter correctement..

Il existe de nombreuses fonctions sur le cou, il est responsable du travail de la colonne vertébrale et tient la tête. La douleur dans le cou se produit fréquemment et, en règle générale, en raison de lourdes charges qui tombent sur cette partie fragile mais multifonctionnelle du corps. Il existe de nombreuses causes qui causent des douleurs au cou. Donc, tout d'abord.

Causes des douleurs au cou

Les causes de la douleur dans le cou peuvent être associées à diverses maladies ou blessures. Nous vous suggérons de vous familiariser avec les principaux facteurs qui causent la douleur:

  • Les maladies chroniques (ostéochondrose, ostéoarthrose) - sont dégénératives et peuvent apparaître dans les muscles cervicaux, les ligaments ou l'une des vertèbres.
  • Blessures - la douleur survient avec des blessures des disques intervertébraux, des ligaments, des vertèbres, des articulations.
  • Hernie discale.
  • Douleur reflétée par des maladies de l'œsophage, des spasmes musculaires, cardiaques et pulmonaires.
  • Tumeurs du rachis cervical ou métastases dues au cancer du rein, de la thyroïde ou du sein.
  • Maladies infectieuses des os, du tétanos, de la méningite et autres.

Comment apparaît la douleur dans le cou?

Il existe différents symptômes de douleur dans le cou; chaque personne présente des symptômes différents. Regardons les plus courants..

  • Il est difficile de tourner la tête d'un côté à l'autre, de faire des mouvements de haut en bas.
  • Le cou fait mal du côté gauche ou droit, une douleur particulière est ressentie en essayant de lever la tête.
  • En tournant le cou, des douleurs surviennent dans les tempes et les épaules.
  • Une douleur peut également survenir à l'arrière du cou, provoquant un engourdissement..
  • Dormez dans la mauvaise position, travail assis immobile - la cause de la douleur dans le cou, les épaules, le dos.

Douleur au cou et à la tête

La douleur dans le cou et la tête est due à des blessures, des dommages mécaniques ou une maladie. Si la douleur est apparue en raison d'un traumatisme ou d'un spasme, elle s'arrêtera après 1-2 semaines. Autres causes de douleur:

  • Dommages à la base du cou, des muscles ou des ligaments de la colonne vertébrale.
  • Spasmes musculaires.
  • Maintien prolongé de la tête dans la mauvaise position et inconfortable.
  • Conséquences de blessures ou de tumeurs.
  • Thyroïdite aiguë.
  • Spondylarthrite ankylosante.
  • Infections et polyarthrite rhumatoïde.

Si une douleur au cou et à la tête vous rend inconfortable, douloureux ou gêne les activités normales, consultez immédiatement un médecin. Le médecin vous aidera à déterminer la cause de la douleur et à l'éliminer..

Maux de tête dans le cou

Un mal de tête dans le cou peut survenir en raison des mouvements actifs des vertèbres cervicales. La cause de la douleur peut être la fatigue, le manque de sommeil, les coups de bélier et les affections générales. Un mal de tête dans le cou se produit également en raison de maladies chroniques ou de blessures anciennes. La douleur peut survenir en raison d'une exacerbation de l'ostéochondrose ou d'une amygdalite chronique. Des sensations désagréables pénètrent à la base de la tête, parfois il souffre dans les tempes en essayant d'incliner ou de tourner la tête.

Avec de tels symptômes, des mesures de traitement doivent être prises en temps opportun. Si la douleur n'est pas associée à une contraction musculaire, mais à une maladie progressive, les conséquences seront très néfastes. La constriction vasculaire affectera négativement l'apport d'oxygène et de sang au cerveau, c'est-à-dire qu'elle entraînera une insuffisance vasculaire. En conséquence, l'audition diminuera considérablement, la vision, la mémoire diminuera et la concentration diminuera. Pour éviter cela, vous devez consulter un chirurgien ou un neurologue.

Douleur au cou à droite

La douleur dans la région du cou à droite se produit généralement en raison de l'ostéochondrose cervicale (une maladie du disque intervertébral). Le plus souvent, cette maladie affecte les personnes âgées. Ils traitent la douleur avec des frottements, des onguents, des massages, une thérapie manuelle et des exercices orthopédiques.

Mais une douleur dans le cou à droite peut survenir pour d'autres raisons. Ainsi, un traumatisme des disques intervertébraux, des articulations, des vertèbres, des muscles ou des ligaments provoquera des douleurs dans le cou droit. Divers troubles immunitaires, infections et maladies de la colonne vertébrale provoquent également des douleurs. N'oubliez pas la douleur réfléchie et les néoplasmes localisés dans le cou. Ils minent considérablement le système immunitaire et provoquent des douleurs..

Douleur au cou sévère

Une douleur intense au cou peut survenir en raison de maladies déjà formées, de blessures ou de situations assez ordinaires. Regardons les causes de la douleur intense dans le cou.

  • Une charge accrue sur la colonne vertébrale et un séjour prolongé dans une position inconfortable ou incorrecte entraînent des crampes et de graves douleurs musculaires.
  • Maladies chroniques, infections, problèmes du système immunitaire.
  • Mouvements brusques, surmenage émotionnel.
  • Hypothermie musculaire - perturbe la circulation sanguine, ce qui provoque des douleurs au cou.
  • Le surpoids est une autre cause de douleur intense..

Douleur au cou gauche

La douleur dans la région du cou à gauche est un signal de problèmes, ils peuvent être causés par des blessures, des maladies ou des dommages mécaniques. Si la douleur n'est pas associée à la maladie, elle disparaît dans les 1-2 semaines. Mais certaines douleurs sont chroniques et peuvent déranger pendant de nombreuses années, provoquant des désagréments et des douleurs..

La douleur dans la région du cou gauche se produit chez les patients de tous âges. La douleur peut survenir avec des maladies de la colonne vertébrale, des blessures des muscles cervicaux ou des problèmes de ligaments. Chez les enfants, la douleur survient en raison d'une lymphadénite cervicale, c'est-à-dire de complications après l'angine de poitrine et d'autres rhumes. Un neurologue ou un chiropraticien peut diagnostiquer la douleur et prescrire un traitement..

Douleur au cou devant

Une douleur intense dans le cou à l'avant est souvent le symptôme d'un néoplasme (malin). Une tumeur apparaît près de la colonne vertébrale, de l'œsophage, de la thyroïde ou du larynx. Une autre cause de douleur est l'angine de poitrine. Mais la douleur peut également survenir en raison de processus inflammatoires ou du syndrome du processus styloïde. Si la douleur est apparue en raison du syndrome de l'aiguille (processus styloïde), des sensations douloureuses provoquent une douleur aiguë dans l'oreille et la gorge. Très souvent, avec cette maladie, les amygdales sont enlevées aux patients, ce qui est une erreur.

Il est possible de diagnostiquer avec précision la cause de la douleur dans le cou à l'avant en utilisant la radiographie. Déterminer la cause vous-même est difficile et même dangereux. Un diagnostic incorrect entraînera un traitement incorrect. Pour éviter cela, consultez un médecin qualifié.

Douleur au cou dans le dos

La douleur à l'arrière du cou peut être causée par des spasmes musculaires ou une tension musculaire (se produit souvent avec un travail prolongé en position assise). Les muscles exercent une pression sur les vaisseaux, qui sont responsables de l'apport d'oxygène au cerveau, du travail des nerfs et des vertèbres cervicales. Pour éliminer les crampes musculaires, une thérapie manuelle et un ensemble de procédures de massage sont utilisées..

Si une douleur à l'arrière du cou se produit en raison de maladies chroniques, de tumeurs ou d'infections, la maladie est diagnostiquée en premier. Grâce à cela, vous pouvez élaborer un plan de traitement efficace et prendre toutes les mesures pour éliminer les symptômes douloureux..

Douleurs tiraillantes dans le cou

Les douleurs dans le cou, en règle générale, surviennent en raison du sommeil dans la mauvaise position, des crampes musculaires ou des pincements des nerfs. La douleur apparaîtra si vous avez un rhume dans le cou ou si vous avez récemment eu un rhume. Pour déterminer la cause exacte de la douleur, vous devez consulter un médecin. Le médecin vous dirigera vers une échographie et une radiographie de la colonne cervicale.

Si les douleurs dans le cou ne sont pas associées à des maladies ou à des infections, le médecin vous prescrira des frottements et des onguents qui soulageront la douleur. N'oubliez pas la gymnastique préventive, qui empêchera l'apparition de douleurs à l'avenir. Un petit échauffement du cou le matin soulagera la douleur et sera un bon début pour la journée de travail..

Douleur aiguë dans le cou

Une douleur aiguë dans le cou apparaît chez les adultes et les enfants. Les causes de la douleur sont multiples. Des sensations douloureuses peuvent survenir en raison d'une déformation vertébrale, c'est-à-dire d'une ostéochondrose ou d'une ostéoarthrose. Les blessures, les dommages aux ligaments ou aux muscles provoquent également une douleur aiguë dans le cou. Seul un médecin peut diagnostiquer la cause de la douleur aiguë.

Quant au traitement des sensations douloureuses, alors, tout d'abord, il est nécessaire de minimiser l'activité physique et la pression exercée sur le cou. Il convient également de s'assurer que le cou est dans la bonne position, pendant le sommeil et surtout pendant le travail sédentaire. N'oubliez pas la gymnastique régulière pour le cou, qui ne permettra pas aux muscles de s'atrophier..

En médecine, la douleur au cou s'appelle cervicalgie. Ce terme n'indique pas une maladie spécifique, mais indique seulement indirectement la présence d'une pathologie. La cervicalgie peut survenir non seulement dans le contexte d'autres maladies. Le côté droit du cou peut être douloureux en raison d'une hypothermie, d'un effort physique intense, d'une position assise ou d'un sommeil prolongé dans une position inconfortable.

La cervicalgie unilatérale indique souvent une pathologie du système musculo-squelettique, des lésions traumatiques de la colonne vertébrale, des maladies infectieuses, neurologiques ou oncologiques. Par conséquent, lorsqu'une telle cervicalgie apparaît, vous devez immédiatement vous rendre à l'hôpital.

Vous voulez savoir pourquoi votre cou vous fait mal du côté droit? Allez voir un médecin. Il vous examinera, nommera les tests nécessaires et les consultations d'autres spécialistes pour faire le bon diagnostic. Connaissant la cause de la douleur dans le cou à droite, les médecins pourront choisir le traitement le plus efficace pour vous..

Causes des douleurs cervicales sévères du côté droit

C'est important de savoir! Médecins en état de choc: «Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires. " Lire la suite.

Une douleur aiguë dans le cou à droite se produit le plus souvent en raison d'une hypothermie, d'un traumatisme, d'un pincement des nerfs ou de crampes musculaires. En plus des douleurs sévères, une personne peut être dérangée par une sensation d'engourdissement à l'arrière de la tête, une raideur dans les épaules, une faiblesse dans les muscles ou même une mobilité réduite des membres supérieurs. Dans certains cas, les sensations douloureuses sont accompagnées de fièvre et d'engourdissement dans les mains..

Névralgie occipitale

La maladie se caractérise par des lésions des nerfs sensoriels du plexus occipital. Chez une personne atteinte de névralgie, le côté droit du cou fait mal sur le côté et le dos. Les sensations désagréables sont amplifiées par les tours et les mouvements de la tête. Une douleur lancinante peut irradier vers l'omoplate ou la clavicule. De nombreux patients ressentent une douleur dans la région des yeux..

Causes de la névralgie occipitale:

  • rhumes;
  • hypothermie;
  • blessures
  • surmenage des muscles du cou et des épaules.

La névralgie est traitable. Avec une thérapie adéquate, ils passent sans aucune conséquence. Dans le cas d'un cours prolongé, la névralgie peut entrer dans le stade névrotique, qui s'accompagne de modifications structurelles du nerf; la sensibilité du cou peut être altérée.

La névralgie du nerf occipital se caractérise par l'absence d'autres symptômes neurologiques: il n'y a pas de troubles moteurs et sensoriels au niveau du cou, des épaules et des membres supérieurs.

Abcès pharyngé

Le patient a une douleur aiguë dans le cou du côté droit, la respiration nasale est perturbée, le nez apparaît, la température corporelle monte à 39-40 degrés. La douleur dans le cou à droite est aggravée par la déglutition, provoquant un étouffement. Pour cette raison, les patients atteints d'un abcès pharyngé refusent de manger..

Pour confirmer le diagnostic, le patient subit une pharyngoscopie. Pendant l'examen, les médecins révèlent une saillie sphérique dans la région de la paroi pharyngée postérieure. Dans les premiers jours, il est localisé sur le côté droit, plus tard, il est déplacé vers le milieu.

La tête chez les patients atteints d'un abcès pharyngé prend généralement une position forcée. Ils le rejettent et l'inclinent sur le côté. Les patients le font parce qu'ils ont mal à la gorge et au cou du côté droit.

Maladies suppurées aiguës des tissus mous

Dans la région du cou, il existe de nombreuses formations anatomiques entre lesquelles se trouvent des tissus adipeux. Les espaces cellulaires sont divisés entre eux par le fascia cervical. Ils forment une sorte de compartiments fermés dans lesquels des processus inflammatoires peuvent se produire. Tous sont accompagnés de douleurs au cou de l'avant vers la droite..

  • Furoncle. Il s'agit d'un nodule serré situé superficiellement, au centre duquel un noyau nécrotique apparaît après 3-4 jours. Selon la localisation de la formation d'un cou, une personne a mal à l'avant ou à l'arrière. En outre, le patient s'inquiète des démangeaisons et du gonflement de l'ébullition;
  • abcès. Il se manifeste par une rougeur de la peau, un gonflement et des douleurs dans le cou de l'avant droit. À la palpation, vous pouvez sentir une formation ronde douce. La fluctuation indique la présence d'un abcès. Ce symptôme indique une accumulation locale de pus;
  • phlegmon. Il diffère d'un abcès en l'absence d'une capsule qui protégerait le pus des tissus environnants. Le processus inflammatoire s'étend à tout l'espace cellulaire. Le patient a un cou très douloureux à l'avant droit, la température corporelle augmente, des frissons et des signes d'intoxication générale apparaissent.

Les lésions purulentes des tissus mous dans la région cervicale sont extrêmement dangereuses. Ils peuvent provoquer une inflammation des organes voisins, des ganglions lymphatiques, des vaisseaux sanguins et des nerfs. Dans le pire des cas, une méningite purulente peut se développer - une inflammation sévère des membranes du cerveau, qui entraîne la mort.

N'essayez jamais d'ouvrir vous-même des furoncles ou des abcès sur le cou. Pendant la manipulation, vous pouvez endommager les gros vaisseaux, les faisceaux nerveux ou d'autres structures vitales. Automédication, vous risquez votre propre santé et même votre vie.

Thyroïdite aiguë

C'est une maladie assez rare. La pathologie est caractérisée par une inflammation focale ou diffuse de la glande thyroïde. Chez les patients atteints de thyroïdite aiguë, le cidre douloureux est localisé dans le cou à l'avant, sur le côté gauche et / ou droit. Le tableau clinique dépend de l'activité et de la nature du processus inflammatoire (purulent, non purulent), de la localisation de la pathologie.

La thyroïdite aiguë se manifeste par une forte augmentation de la température corporelle, des frissons, des maux de tête, une faiblesse et d'autres signes d'intoxication générale. La glande thyroïde grossit, des formations douloureuses arrondies peuvent y apparaître. Au début, le cou en face de la bonne personne fait mal, puis l'inconfort se propage à l'arrière de la tête, de la mâchoire inférieure et de l'oreille.

Douleur douloureuse dans le cou à droite

Beaucoup de gens ont mal au cou du côté droit. La cause la plus fréquente de sensations douloureuses est la pathologie de la colonne vertébrale. Plus rarement, les facteurs étiologiques sont les néoplasmes malins ou leurs métastases, les maladies endocriniennes et la tuberculose ostéoarticulaire.

Dysfonctionnements des arcs

Les articulations plates arquées (ou facettes) relient les processus articulaires des vertèbres cervicales, qui sont situées sur les côtés de la colonne vertébrale. La violation de leur mobilité peut se produire en raison d'un traumatisme, d'un mouvement inexact et aigu, d'une ostéochondrose cervicale ou d'un séjour prolongé dans une position inconfortable.

Chez les personnes présentant un dysfonctionnement des articulations arquées, la douleur est généralement localisée dans le dos, moins souvent le côté droit ou gauche du cou est douloureux. Les sensations de douleur s'intensifient avec les mouvements de la tête et disparaissent dans un état de calme. À la palpation, les médecins trouvent des foyers de douleur au site de projection des articulations touchées.

Contrairement à la spondylarthrose, avec dysfonctionnement, il n'y a aucun signe radiologique de dommages organiques aux articulations arquées. Dans certains cas, les radiographies montrent des signes de spondylose cervicale. Parfois, le dysfonctionnement des articulations facettaires est indiqué par une douleur à la palpation aux endroits de leur projection (sur les côtés de la colonne vertébrale).

Spondylose cervicale

La douleur dans le cou droit peut être causée par la spondylose, qui se développe généralement dans le contexte de l'ostéochondrose cervicale. En raison de la destruction progressive du noyau du disque intervertébral chez un patient, l'ensemble du segment vertébro-moteur en souffre. La pathologie provoque le développement de syndromes de douleur myofasciale, un dysfonctionnement des articulations arquées et même une radiculite.

Les signes de spondylose ne sont pas toujours visibles lors de l'examen radiographique de la colonne vertébrale. La pathologie peut être indiquée par une diminution de la distance entre les vertèbres individuelles. Sur les radiogrammes, les ostéophytes sont parfois visibles - des excroissances semblables à des pointes le long des bords des vertèbres, qui sont constituées de tissu osseux. L'imagerie par résonance magnétique est plus informative dans le diagnostic de la pathologie..

Signes IRM de la spondylose cervicale:

  • diminution de la hauteur du disque intervertébral;
  • l'apparition de protubérances ou hernies;
  • formation d'ostéophytes;
  • arthrose des facettes articulaires.

Initialement, la spondylose cervicale peut être asymptomatique. Plus tard, le cou commence à faire mal à l'arrière droit de la personne. Au début, des sensations douloureuses surviennent en raison d'un effort physique ou d'une position assise prolongée dans une position et passent après un bon repos. Au fil du temps, le syndrome douloureux devient plus fort et ne disparaît pas même pendant le sommeil.

Spondylarthrose

Si votre cou est constamment douloureux du côté droit, la spondyloarthrose peut en être la cause. La pathologie peut se développer dans le contexte de l'ostéochondrose ou être une conséquence de modifications de la colonne vertébrale liées à l'âge. La spondyloarthrose est caractérisée par des dommages organiques aux articulations intervertébrales facettaires.

La pathologie se manifeste par une douleur douloureuse constante dans le cou. Les sensations désagréables sont amplifiées par extension, c'est-à-dire en rejetant la tête en arrière. Lorsque la tête est inclinée vers l'articulation touchée, le syndrome douloureux devient également plus fort. De nombreuses personnes ont une mobilité réduite dans la colonne cervicale.

Confirmer le diagnostic de spondylarthrose par IRM. L'imagerie par résonance magnétique montre des changements pathologiques dans les articulations des facettes qui ne sont pas visualisés par rayons X.

Tumeurs malignes ou leurs métastases

Les tumeurs malignes de la colonne cervicale sont un événement rare. Le cou du côté droit des personnes atteintes du syndrome de Pankost, qui se développe 7 à 12 mois avant le diagnostic de cancer du poumon, est plus souvent douloureux. La cause de la douleur est la compression des tissus par la tumeur au sommet du poumon ou du sulcus pulmonaire supérieur.

Sur le front droit, le cou peut faire mal en cas de tumeur maligne ou bénigne du pharynx. La pathologie est indiquée par un mal de gorge, une difficulté à avaler, une voix nasale, une difficulté à respirer par le nez.

La douleur dans le cou et l'arrière de la tête peut également provoquer des métastases de néoplasmes malins..

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour..

Dans la colonne vertébrale peut métastaser:

  • cancer mammaire;
  • mélanome;
  • cancer des poumons;
  • tumeurs malignes des reins;
  • cancer de la thyroïde;
  • tumeurs de la prostate.

Une personne atteinte d'un néoplasme malin s'inquiète de la faiblesse générale, de l'apathie et de la capacité réduite de travailler. Avec le cancer du poumon, le patient développe une toux et des douleurs thoraciques. Si une femme est affectée par un sein, une formation dense et arrondie fusionnée aux tissus environnants peut être palpée..

Douleur au cou irradiant vers d'autres parties du corps

La douleur dans le cou peut se propager à l'arrière de la tête, de la tête, du membre supérieur ou du dos. Une telle irradiation en dit long. Il vous permet de suspecter une maladie particulière et, dans certains cas, même de diagnostiquer et de déterminer la localisation de la pathologie..

Si une personne ressent une douleur intense à l'épaule droite, au bras et au cou à sa droite, il est fort probable qu'elle ait une quatrième racine cervicale pincée émergeant de la moelle épinière. Douleur dans le cou et les omoplates, une sensation d'engourdissement du membre supérieur indique un pincement de la cinquième racine.

Syndromes myofasciaux

La pathologie se développe dans le contexte des maladies de la colonne vertébrale. La douleur myofasciale survient généralement chez les personnes atteintes d'ostéochondrose cervicale en raison de la tension musculaire réflexe. Les sensations douloureuses s'intensifient après une hypothermie, une position assise prolongée ou un sommeil dans une position inconfortable.

Facteurs contribuant au développement des syndromes myofasciaux:

  • mode de vie sédentaire;
  • en surpoids;
  • posture incorrecte;
  • travail physique intense;
  • "travail sédentaire;
  • projets fréquents;
  • restriction prolongée de la mobilité (par exemple après des blessures ou des chirurgies).

La douleur dans les syndromes myofasciaux peut être localisée dans le trapèze ou d'autres muscles. Le plus souvent, les patients se plaignent d'inconfort dans la région interscapulaire. Chez les patients atteints du syndrome myofascial, le cou fait mal du côté vers la droite, en raison de dommages au muscle sternocléidomastoïdien. Dans ce cas, la douleur peut s'étendre à la moitié droite de la tête (cervicocranialgie).

L'irradiation de la douleur dans le membre supérieur est caractéristique du syndrome du muscle scalène antérieur. Les patients ont une sensation d'engourdissement et des picotements dans l'annulaire, l'auriculaire, la surface interne de la main et de l'avant-bras, un refroidissement et une décoloration de la peau du membre supérieur sont possibles. La peau peut devenir pâle ou avoir une teinte bleuâtre. Chez certains, la douleur est localisée dans la clavicule à droite près du cou, et dans la région supraclaviculaire, un œdème apparaît.

Disques herniés

Formé dans les derniers stades de l'ostéochondrose. Les hernies sont caractérisées par une apparition brutale de symptômes après un traumatisme, un mouvement soudain ou un effort physique intense. Les hernies discales situées entre les cinquième et sixième, sixième et septième vertèbres cervicales ont un tableau clinique clair. Ils provoquent un pincement des racines vertébrales, qui innervent les tissus du cou et des membres supérieurs.

Caractéristiques du syndrome douloureux avec hernies:

  • apparition soudaine avec une cause spécifique;
  • douleur accrue lors de la toux, des éternuements, des efforts;
  • position forcée de la tête: une personne l'incline vers l'avant et sur le côté opposé au point de pincement;
  • le patient développe une douleur intense lorsque la tête est inclinée vers l'arrière, tournée ou inclinée vers le côté affecté.

Lors du pincement des racines vertébrales avec des hernies, une personne ressent une douleur dans tout le membre supérieur, dans le cou et l'épaule du côté droit, le bout des doigts devient engourdi.

Polyarthrite rhumatoïde

La colonne cervicale est affectée chez 80% des patients souffrant de polyarthrite rhumatoïde depuis 10 ans ou plus. De nombreux patients développent une spondylodiscite, une inflammation non infectieuse des disques intervertébraux. La pathologie entraîne une instabilité de la colonne cervicale et même une subluxation des vertèbres.

En plus des symptômes classiques de la polyarthrite rhumatoïde, les éléments suivants apparaissent:

  • douleur locale douloureuse dans le cou;
  • paresthésie du membre supérieur;
  • engourdissement à l'arrière de la tête;
  • douleur accrue avec inclinaisons et tours de tête.

Les patients atteints de polyarthrite rhumatoïde, de JuRA et de spondylarthrite ankylosante développent souvent une subluxation atlanto-axiale entre la première et la deuxième vertèbre. La pathologie peut être asymptomatique et se manifester lors d'un examen radiologique. Parfois, la subluxation provoque des douleurs douloureuses dans le cou et le cou.

Mal de crâne

Les céphalées secondaires dues à la pathologie de la colonne cervicale sont communément appelées cervicogéniques. Selon les statistiques, ils sont détectés chez 15 à 20% des patients atteints de céphalalgie chronique. 60 à 80% des personnes souffrant de maux de tête se plaignent de l'apparition simultanée de sensations désagréables dans le cou.

  • blessures à la tête et au cou;
  • ostéochondrose de la colonne cervicale;
  • dysfonctionnement ou spondylarthrose des articulations facettaires;
  • compression des racines nerveuses par les ostéophytes;
  • dommages à l'articulation atlanto-axiale.

Chez les personnes atteintes de ces pathologies, les côtés droit, gauche ou des deux côtés du cou et de la tête peuvent être douloureux. Une caractéristique du mal de tête cervicogène est qu'il disparaît après un blocage anesthésique diagnostique des structures cervicales. Avec l'IRM chez certains patients, il est possible de détecter des signes de dommages à la colonne cervicale.

Les maux de tête de nature cervicogène doivent être distingués des migraines. Ce dernier est une maladie neurologique. Chez une personne souffrant de migraine, tout le côté droit de la tête et du cou est douloureux. L'apparition de telles sensations est généralement précédée d'une aura (foudre, points colorés, brouillard devant les yeux, picotements et engourdissements dans la tête).

Pourquoi le cou d'un enfant fait mal du côté droit

Dans certains cas, les enfants peuvent ressentir des douleurs à l'avant ou à l'arrière du cou. Cela peut être dû à une mauvaise posture, à l'inadéquation de la hauteur du mobilier à la croissance de l'enfant, au port d'une mallette inconfortable ou à l'haltérophilie. La douleur dans le cou peut indiquer une lymphadénite, une pharyngite, un abcès pharyngé, une pathologie de la colonne vertébrale, des maladies inflammatoires des tissus mous du cou, etc..

Considérez les maladies les plus difficiles à diagnostiquer et dangereuses dans lesquelles le cou fait mal du côté droit de l'enfant.

L'otite est une inflammation aiguë de l'oreille moyenne, externe ou interne. La maladie survient après une hypothermie, une infection virale respiratoire aiguë ou un nez qui coule. Un enfant atteint d'otite moyenne a des douleurs aux oreilles et au cou du côté droit, une augmentation de la température corporelle, des frissons, une faiblesse générale et d'autres signes d'intoxication apparaissent.

En l'absence de traitement adéquat, l'otite moyenne peut entraîner une paralysie faciale, une méningite, une encéphalite, des abcès cérébraux et d'autres complications graves. Par conséquent, si votre bébé a un cou douloureux sur le côté droit et une oreille, consultez immédiatement un médecin ORL pédiatrique.

La pathologie peut être congénitale ou acquise dans la nature. Le torticolis se manifeste en inclinant la tête avec sa rotation simultanée sur le côté. Le développement de la maladie est dû à un raccourcissement congénital du muscle sternocléidomastoïdien, à des blessures à la naissance ou à des défauts de développement de la colonne vertébrale.

La pathologie peut être suspectée par la position forcée de la tête du bébé. En raison de la tension constante chez l'enfant, le muscle sternocléidomastoïdien du cou fait mal à droite. Avec un long cours, la maladie peut entraîner une asymétrie faciale et une déformation de la colonne vertébrale.

Oreillons infectieux

Chez les gens, la maladie est bien connue sous le nom de «oreillons» ou «oreillons». Les oreillons infectieux se caractérisent par une inflammation aiguë des glandes salivaires parotides, provoquant une douleur intense et un gonflement dans le cou, le cou et derrière les oreilles. L'apparence de l'enfant ressemble à un cochon.

Les oreillons se manifestent par une fièvre pouvant atteindre 38 à 39 degrés, un écoulement nasal, un mal de gorge et un mal de gorge, une mauvaise haleine. Chez certains enfants, le pancréas devient enflammé, ce qui provoque une douleur dans l'hypochondre gauche, des nausées et de la diarrhée. Notez que la maladie affecte le plus souvent les garçons. Lorsqu'elles sont impliquées dans la pathologie des testicules, les oreillons peuvent conduire à l'infertilité.

Que faire si le cou fait mal à droite

Tu as mal au cou du côté droit et tu ne sais pas quoi faire? Allez à la consultation d'un médecin et passez un examen complet. Cela aidera à identifier la cause de la douleur et à choisir une stratégie de traitement..

Pour lutter contre la névralgie du nerf occipital, des relaxants musculaires, des analgésiques et des anti-inflammatoires sont utilisés. Avec l'inefficacité du traitement médicamenteux, le patient effectue un blocage médicamenteux. Pour ce faire, des hormones corticostéroïdes sont introduites dans les tissus proches du nerf enflammé..

Pour le traitement et la prévention des maladies des articulations et de la colonne vertébrale, nos lecteurs utilisent la méthode de traitement rapide et non chirurgicale recommandée par les principaux rhumatologues de Russie, qui ont décidé de s'opposer à l'anarchie pharmaceutique et ont présenté un médicament qui traite vraiment! Nous avons pris connaissance de cette technique et avons décidé de la proposer à votre attention. Lire la suite.

Avec la douleur vertébrogène causée par l'ostéochondrose de la colonne vertébrale ou ses complications, une personne doit changer son mode de vie: commencer à bouger davantage, effectuer des exercices spéciaux et aller à la physiothérapie. Pour arrêter la douleur, vous pouvez utiliser des onguents à base d'AINS (Diclofenac, Nise Gel, Nimesulide). Avec le développement de complications graves de l'ostéochondrose, une personne a besoin de l'aide d'un médecin.

Une douleur aiguë dans le cou droit à l'avant devrait toujours vous inquiéter sérieusement. Il indique des maladies inflammatoires du pharynx ou des espaces cellulaires du cou. Ces maladies sont traitées dans un hôpital avec une antibiothérapie. Souvent, les patients nécessitent une intervention chirurgicale. Pendant l'opération, les médecins ouvrent un abcès ou enlèvent le phlegmon.

Comment oublier les douleurs articulaires?

  • La douleur articulaire limite vos mouvements et votre vie...
  • Vous vous inquiétez de l'inconfort, du resserrement et de la douleur systématique...
  • Peut-être que vous avez essayé un tas de médicaments, crèmes et onguents...
  • Mais à en juger par le fait que vous lisez ces lignes, elles ne vous ont pas beaucoup aidé...

Mais l'orthopédiste Valentin Dikul affirme qu'il existe un remède vraiment efficace pour les douleurs articulaires! En savoir plus >>>

Vous voulez recevoir le même traitement, demandez-nous comment?