logo

Douleur dans le dos gauche

Lorsqu'il y a des maux de dos sur la gauche, de nombreuses personnes commencent à soupçonner des maladies de la colonne vertébrale. Mais non seulement la pathologie de la colonne vertébrale peut provoquer des symptômes désagréables. Chez près de 95% des personnes, après 35 ans, elles commencent à ressentir des douleurs dans le dos.

De nombreuses raisons peuvent en être la cause: mauvais fonctionnement des organes internes, rhume, hypothermie, manque d'exercice, mauvaise posture et bien d'autres. Vous ne devez pas commencer à effectuer des mesures thérapeutiques en cas de douleur dans le côté gauche du dos. Seul un spécialiste compétent reconnaîtra correctement la pathologie et prescrira un traitement. En attendant, il vaut la peine d'examiner plus en détail les causes possibles de l'apparition de la maladie.

Causes d'inconfort

Avant de commencer le traitement, il est nécessaire de connaître la cause de la douleur, d'établir son emplacement exact, son heure. Peut-être que la cause était une tension musculaire résultant d'un effort physique intense ou d'une hypothermie. Voici les principales pathologies dans lesquelles le dos fait mal du côté gauche.

Névralgie intercostale

Syndrome douloureux qui survient lors d'une compression, d'une irritation ou d'une inflammation des nerfs situés entre les côtes. Les causes de la maladie sont multiples. Les principales sont: une réaction allergique, des maladies du système nerveux, une diminution des forces immunitaires de l'organisme, des néoplasmes dans les poumons ou la plèvre, l'hypothermie, certaines maladies infectieuses (tuberculose, zona), des blessures au dos et à la poitrine, des maladies de la colonne vertébrale (scoliose, hernie intervertébrale, etc.). ré.). Lorsque les nerfs sont endommagés à gauche, le côté gauche de la poitrine fait mal, aggravé par les mouvements ou l'inhalation, transpiration accrue, larmoiement, chair de poule, engourdissement des zones touchées, troubles du sommeil.

Pyélonéphrite

Maladie rénale associée à des lésions du parenchyme, du calice et du bassin rénal. Dans la plupart des cas, la pyélonéphrite se développe en raison de la présence d'agents infectieux dans la vessie, qui remontent les uretères. D'autres maladies contribuent également au développement de la pathologie: urolithiase, diabète sucré, maladies du système reproducteur féminin, etc..

Les symptômes de la maladie rénale sont des douleurs dans la région lombaire du côté affecté, ce qui donne à la région pubienne, une faiblesse générale et un malaise, de la fièvre avec une transpiration excessive, l'urine devient trouble et devient rougeâtre, dans l'analyse de la teneur en protéines et en bactéries de l'urine, elle sera augmentée, dans le sang augmentation de l'ESR et de la leucocytose.

Urolithiase

Une maladie dans laquelle il y a des formations pierreuses solides dans les organes du système urinaire. Ces pierres ne sont que des cristaux de sels dissous dans l'urine. La survenue de la maladie est causée par plusieurs causes: prédisposition héréditaire, utilisation d'eau contenant une grande quantité de sels minéraux, apport hydrique insuffisant et manque d'exercice. Selon l'emplacement de la douleur, le médecin peut comprendre exactement où se trouve la pierre..

Cela peut être confirmé à l'aide d'une étude échographique. En plus des maux de dos, les patients ressentent des crampes et des brûlures dans le bas-ventre au-dessus du pubis et dans l'urètre, de la fièvre, des coliques rénales, un trouble de l'urine avec un mélange de sang.

Infarctus du myocarde

Une forme de maladie ischémique caractérisée par une nécrose du muscle cardiaque due à un apport sanguin insuffisant. Le plus souvent, la maladie survient chez les hommes âgés de 45 ans. Les causes d'une crise cardiaque peuvent être le diabète, l'obésité, l'hypertension artérielle, l'abus d'alcool, le tabagisme, le stress psychologique.

Un surmenage psycho-émotionnel aigu peut provoquer une crise cardiaque dans un contexte de maladie coronarienne et d'angine de poitrine. Les manifestations cliniques comprennent des brûlures et des douleurs aiguës dans la région du cœur, qui peuvent irradier vers le bras gauche, la mâchoire, l'omoplate, le bas du dos. De plus, l'essoufflement, le froid, la sueur collante, une sensation de manque d'air et une peur de la mort, une acrocyanose apparaissent.

Ulcère de l'estomac

Maladie chronique caractérisée par l'apparition d'ulcères sur la muqueuse gastrique. La pathologie est sujette à des rechutes fréquentes, à une progression et à l'apparition de diverses complications. Un ulcère gastrique se développe pour certaines raisons: maladies antérieures non traitées du système digestif, exposition à la bile et aux acides chlorhydriques, utilisation prolongée de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens, ischémie du tissu gastrique.

Il est prouvé que l'hérédité joue un rôle important et il existe des cas d'incidence entre parents de sang. Pour la maladie de l'ulcère gastro-duodénal est caractérisée par la présence de douleurs dans le haut de l'abdomen (sous le processus xiphoïde), parfois elle peut être donnée au dos ou à l'hypochondre. Habituellement, les patients peuvent localiser l'emplacement d'un symptôme désagréable. En plus de la douleur, les patients se plaignent d'une sensation de lourdeur, de plénitude de l'estomac à jeun ou après avoir mangé, de selles bouleversées, de nausées, de vomissements, entraînant l'élimination des symptômes désagréables et de la douleur.

Pneumothorax

Une condition pathologique dans laquelle il y a une accumulation de gaz ou d'air dans la cavité pleurale. Elle est causée par des maladies du système respiratoire, des blessures, des néoplasmes malins, des maladies du tissu conjonctif, la tuberculose, etc., survient le plus souvent chez les personnes âgées de 20 à 40 ans..

Le pneumothorax se développe toujours soudainement et la gravité des symptômes dépend du degré d'affaissement pulmonaire. Les principaux signes de la maladie sont: une douleur aiguë sur la partie supérieure de la poitrine du côté affecté, qui s'intensifie lors de l'inhalation et peut donner à la main, une toux sèche, un essoufflement, un bleuissement de la peau, un froid, une sueur collante, une diminution de la tension artérielle et parfois des évanouissements. Avec la forme ouverte de pneumothorax, le sang moussant de la plaie peut être observé.

Tuberculose pulmonaire

Une maladie infectieuse grave qui affecte le tissu pulmonaire. La tuberculose pulmonaire est la forme la plus courante de la maladie. La cause de la pathologie est le bacille de Koch. Les facteurs provoquant sa reproduction sont des conditions défavorables et certaines maladies qui affaiblissent considérablement le système immunitaire: tabagisme, infection par le VIH, prise de glucocorticostéroïdes, diabète sucré, maladies oncologiques, insuffisance rénale chronique et autres.

Les personnes en prison, les migrants, les toxicomanes et les alcooliques sont également à risque. Au début du développement, la maladie ne présente pas de symptômes ou ils sont légers et se manifestent sous la forme d'un rhume. La toux est absente ou apparaît rarement avec l'écoulement d'expectorations visqueuses, qui a une odeur désagréable; le dos fait mal à gauche ou à droite lorsque le poumon est endommagé d'un côté. Les patients se plaignent également de fatigue accrue, de transpiration, de fièvre de bas grade, de ganglions lymphatiques enflés, de palpitations cardiaques et parfois d'hémoptysie.

Chez la femme, un kyste de l'ovaire gauche

Un néoplasme bénin ayant un contenu liquide à l'intérieur et une tendance à se développer. L'apparition d'un kyste est associée à une violation des menstruations, à un trouble du système endocrinien et à un mode de vie inapproprié. La pathologie ne dépend pas de l'âge. Au début, le néoplasme ne se manifeste en aucune façon. Le seul symptôme peut être une douleur tirante dans le bas-ventre..

Quand une consultation médicale d'urgence est nécessaire

Si le côté gauche du dos fait mal et que la douleur ne disparaît pas, alors, après quelques jours, il vaut la peine de soupçonner une maladie grave qui nécessite des soins médicaux immédiats.

N'ignorez pas non plus l'apparition d'autres signes cliniques:

  • douleur aiguë et soudaine dans l'abdomen;
  • perte de poids injustifiée;
  • mauvais fonctionnement du tube digestif et du système génito-urinaire;
  • faiblesse sévère, fièvre.

Examen nécessaire

Afin de diagnostiquer la maladie, il est nécessaire de subir un examen complet. Les types d'études suivants peuvent être prescrits par un médecin: sang pour analyse clinique et biochimique, analyse générale d'urine, électrocardiographie, échographie, radiographie ou fluorographie, si nécessaire, IRM et TDM, sang et autres matériels biologiques pour les marqueurs.

Traitement des douleurs lombaires chez la femme: sacrum

Le sacrum est l'un des os les plus importants de la partie inférieure de la colonne vertébrale. Par le haut, il se connecte à la vertèbre lombaire inférieure et par le bas - au coccyx. Toute douleur qui se produit dans cette zone indique qu'il y a eu des perturbations dans le corps. Il est important de maintenir son état de santé et ses performances.

La douleur dans le sacrum restreint les mouvements d'une personne, entravant sa capacité de travailler et ses moyens de subsistance. Il dérange plus souvent les femmes que les hommes. Cela est dû au fait que les vertèbres féminines sont moins durables et plus difficiles à faire face à l'effort physique..

Quel est le sacrum?

C'est important de savoir! Médecins en état de choc: "Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires." En savoir plus.

Le sacrum est de forme triangulaire, se compose de cinq vertèbres fusionnées. Il est représenté par deux surfaces - avant et arrière, base et sommet de deux bords sur les côtés. Avec une paire d'os pelviens forme la partie pelvienne supérieure. D'une part, il se connecte avec le coccyx, et d'autre part, avec la dernière vertèbre du bas du dos. La partie transversale avant est appelée pelvienne. Cinq vertèbres du sacrum fusionnent sous la forme de quatre lignes transversales. Les terminaisons nerveuses ainsi que les veines, les vaisseaux et les capillaires artériels pénètrent la région pelvienne à quatre endroits.

Les médecins diagnostiquent une douleur dans la région sacrée à la suite d'une maladie plus grave. Les symptômes qui sont apparus dans le sacrum sont communément appelés sacrodinia (du latin os sacrum - sacrum). Ils peuvent être activés en raison de dommages aux structures osseuses ou de maladies progressives des organes internes..

Causes d'exacerbation et symptômes

Divers facteurs peuvent provoquer des douleurs dans la région sacrée, mais le principal est le déplacement que les patients subissent à la naissance ou des blessures. Les déplacements sont divisés en deux groupes:

  • dans la zone des os droits du bassin;
  • dans la zone des os gauches du bassin, la symptomatologie est différente de chaque côté.

En cas de blessure dans la partie gauche, il y a des irrégularités dans le flux sanguin dans la jambe gauche, un gonflement et une douleur intense, des accès périodiques de convulsions, des systèmes cardiaque et respiratoire instables, une constipation et un surpoids sont possibles. En cas de blessure du côté droit, des douleurs surviennent dans la jambe droite, des crampes à court terme, des troubles du système digestif, un portage et une perte de poids importante.

Un malaise général et une douleur aiguë dans le coccyx et le sacrum peuvent être causés par un traumatisme vécu dans le passé - une chute, un coup, une ecchymose, c'est-à-dire une blessure à la colonne vertébrale, à la suite de laquelle les nerfs ont été pincés. Douleur - assez forte, crampes ou douleurs. En l'absence de dommages graves, la douleur disparaît d'elle-même après un certain temps, sous réserve de repos. Parfois, des symptômes de douleur peuvent apparaître plus tard.

Habituellement, après un traitement et une rééducation, la douleur dans le sacrum résultant d'une blessure disparaît. Si des sensations douloureuses persistent même après le traitement, vous devez consulter votre médecin.

La Sacrodinia peut être déclenchée par:

  • séjour prolongé en position assise (travail de bureau);
  • activité physique;
  • en surpoids;
  • le stress et la tension émotionnelle;
  • problèmes digestifs;
  • caillots sanguins;
  • varices prématurées.

Dr. Alekseev dans la vidéo:

Maladies liées à la douleur dans le sacrum

Chez les femmes comme chez les hommes, des douleurs du côté droit et simultanément derrière peuvent indiquer des maladies graves, dont le traitement nécessite une intervention chirurgicale (hépatite, pyélonéphrite, pneumonie et autres). Il existe diverses raisons qui n'ont pas de lien direct avec le sacrum, mais peuvent se manifester par une douleur dans ce domaine. Parmi eux, les suivants:

  • l'ostéochondrose causée par le déplacement des plaques vertébrales provoque des complications sous forme de pincement des terminaisons nerveuses et un rétrécissement significatif des canaux vertébraux - sténose. La douleur survient après un effort physique, un surmenage et recule après le repos. Des affections sont généralement observées dans le sacrum et le coccyx, car elles ont une connexion directe avec la vertèbre;
  • spondylolisthésis et hernies des vertèbres du bas du dos. Si la douleur est tiraillante ou douloureuse, il s'agit du premier signal d'alarme d'un éventuel déplacement des disques intervertébraux. Une douleur sourde et sourde périodique dans la région lombaire peut indiquer une hernie entre les vertèbres. Dans de tels cas, la douleur est localisée dans le sacrum et donne dans l'aine ou la jambe. Son caractère est intermittent - les crises commencent soudainement à la suite d'un mouvement brusque, avec un effort physique prolongé;
  • anomalies de la colonne vertébrale. Les processus destructeurs de la colonne vertébrale peuvent être congénitaux ou acquis dans la nature. Anomalie - vertèbres lombo-sacrées et de transition mal formées. Cela peut être la formation d'une nouvelle vertèbre (lombarisation), la non-fermeture de l'arc vertébral, la fusion des vertèbres avec une diminution de leur nombre (sacralisation). Facteurs qui affectent la violation de la structure de la colonne vertébrale - exposition prolongée à la mauvaise position du corps, travail sédentaire. La douleur dans de tels troubles est périodique;
  • colmatage des veines des vaisseaux pelviens et iliaques. Les stades négligés des pathologies vasculaires, de la thrombophlébite et des varices internes - dans ces conditions, des douleurs peuvent apparaître dans la région sacrée. Les symptômes peuvent inclure une température corporelle élevée, une peau bleue et un gonflement sévère aux endroits où un caillot de sang s'est formé;
  • les maladies inflammatoires de la cavité abdominale et de l'espace rétropéritonéal s'accompagnent de douleurs dans le sacrum. Des sensations douloureuses s'étendent également à l'abdomen, donnent à la moitié inférieure du dos. Le processus inflammatoire peut affecter le cycle menstruel, le fonctionnement du système nerveux, le cœur et les vaisseaux sanguins. En plus de la douleur, d'autres symptômes sont possibles: fièvre, frissons, maux de tête;
  • les maladies infectieuses, par exemple la tuberculose, le staphylocoque. Ils sont provoqués par des bactéries et s'accompagnent de douleurs qui ne s'atténuent pas même après le repos et la prise d'analgésiques. Les attaques d'une sacrodinia s'amplifient aux moindres mouvements et charges;
  • maladie osseuse métabolique. Il s'agit notamment de l'ostéoporose, du rachitisme, de l'ostéomalacie. Le premier symptôme de ces pathologies est une douleur aiguë qui se produit dans les zones du bassin, du bas du dos et du sacrum. Il est également possible l'apparition de sensations désagréables dans les membres inférieurs;
  • formations tumorales. Avec tous les types de tumeurs (à la fois bénignes et malignes), la douleur sous le bas du dos chez les femmes se produit toujours. Il a un caractère permanent et durable. Chez les hommes, ces attaques peuvent être causées par une prostatite chronique;

Dans certains cas, l'apparition de douleur dans le sacrum chez la femme peut être la seule manifestation de la maladie et un signal pour le développement d'un cancer du sein ou de l'utérus, car la tumeur peut se développer asymptomatiquement.

  • endométriose. La douleur dans le bas du dos des femmes peut provoquer des problèmes gynécologiques, dont l'endométriose. La pathologie se produit en raison de la croissance de l'endomètre - l'épithélium muqueux interne de l'utérus - au-delà. Dans cette condition, une femme a des douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen et dans le sacrum, qui s'intensifient pendant les menstruations, le cycle menstruel est perturbé;
  • la paramétrite est une autre «maladie féminine» courante. Cette pathologie est caractérisée par le processus infectieux et inflammatoire de la paramétrie - le tissu conjonctif entourant l'utérus. Son développement est provoqué par des opérations passées, des avortements infructueux et des complications post-partum. La maladie s'accompagne de douleurs aiguës, de douleurs aux coutures dans le bas de l'abdomen, s'étendant au sacrum et au bas du dos. Elle entraîne des irrégularités menstruelles, accompagnées de fièvre, de tremblements dans le corps et de migraines;
  • règles. Les douleurs les jours critiques sont de nature paroxystique, peuvent donner aux membres inférieurs;
  • maladies du tractus gastro-intestinal. Digestion, maladie de l'intestin grêle, apparition d'une lourdeur dans l'estomac - tout cela peut affecter l'apparence de la sacrodinia. Les autres symptômes secondaires de ces pathologies sont les troubles des selles (constipation ou diarrhée), la formation accrue de gaz, les coliques intestinales.

La grossesse comme cause

La douleur sous le bas du dos droit chez une femme est le plus souvent observée pendant la grossesse. En raison de l'augmentation du poids, la colonne vertébrale et les muscles lisses du dos ont une lourde charge. Le ventre qui grandit progressivement déplace le centre de gravité, la future mère doit plier le dos dans le bas du dos. Cela affecte négativement la colonne vertébrale sacrée et provoque l'apparition de sacrodinia..

Les sensations désagréables pendant la gestation s'expliquent également par un déséquilibre hormonal, une pression fœtale sur le sacrum ou un changement de position du bébé dans l'utérus. Après la naissance, la douleur devrait disparaître d'elle-même.

Diagnostique

L'apparition de sensations douloureuses dans le sacrum est l'occasion de consulter un médecin. Étant donné que les causes de la sacrodinia sont assez diverses, un examen complet est nécessaire. Besoin de consulter des spécialistes étroits: traumatologue, neurologue, orthopédiste, urologue et gynécologue. Un examen physique avec antécédents médicaux est nécessaire: clarification de la localisation de la douleur, de la nature, de la force et de l'intensité de la douleur, là où elle donne, lorsqu'elle s'intensifie et diminue, la présence de symptômes concomitants.

Les tests de laboratoire et instrumentaux avec sacrodinia sont les suivants:

  • tests sanguins et urinaires généraux et détaillés;
  • radiographie pour déterminer l'état des structures osseuses de la colonne vertébrale, détecter les hernies, les déplacements des disques et d'autres pathologies;
  • l'imagerie par résonance magnétique est généralement prescrite pour identifier les pathologies gynécologiques;
  • la tomodensitométrie des organes pelviens, de la colonne lombo-sacrée et des os pelviens est nécessaire pour leur étude détaillée, l'identification des formations tumorales;
  • examen échographique des organes pelviens;
  • densitométrie pour déterminer la densité osseuse.

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour..

Traitement Sacrodinia

Que faire quand ça fait mal sous le bas du dos chez les femmes? La thérapie thérapeutique de la sacrodinia devrait éliminer la source de la douleur. L'automédication n'est pas recommandée. Le déroulement du traitement doit être établi par le médecin traitant en tenant compte du diagnostic établi, de la présence de maladies concomitantes et de l'état général du patient.

Les principaux éléments de la thérapie comprennent:

  • prendre des médicaments. Sous forme de comprimés ou d'injections, des analgésiques, des blocages de novocaïne anesthésiant (pour les attaques sévères), des AINS, des médicaments pour soulager les crampes musculaires, des antibiotiques, des sédatifs, des vitamines du groupe B, des médicaments hormonaux sont prescrits;
  • exposition locale. L'utilisation de pansements médicaux réduit les crampes musculaires, détend les muscles, soulage l'enflure et la douleur;

Le cours de la prise de médicaments et de pommades locales est choisi strictement par le médecin après avoir découvert la cause de la douleur sous le bas du dos chez les femmes.

  • physiothérapie. Thérapie UHF, courants de Bernard, électrophorèse avec hydrocortisone, massage, acupuncture, applicateur Lyapko. Ces procédures réduisent l'intensité de la douleur, soulagent la tension musculaire, suppriment le processus inflammatoire, améliorent la circulation sanguine, rétablissent la position correcte des organes pelviens, renforcent le système immunitaire;
  • physiothérapie. Il n'est prescrit qu'après avoir soulagé des douleurs aiguës au bas du dos, lorsque le patient a besoin d'un repos complet. Un ensemble d'exercices pour la douleur est sélectionné individuellement par le médecin traitant et comprend des exercices pour le développement de la région lombo-sacrée;
  • corset orthopédique. Cette conception est une orthèse de soutien pour la colonne vertébrale, ce qui limite sa mobilité et réduit la charge sur les structures osseuses et cartilagineuses;
  • intervention chirurgicale. Les douleurs atroces dans le sacrum, qui ne peuvent pas être éliminées en prenant des analgésiques et des blocages médicamenteux, nécessitent une approche plus sérieuse - la chirurgie. Au cours de l'intervention, la partie affectée du composé lombaire et coccyx est restaurée ou les structures et les tissus osseux et cartilagineux sont complètement remplacés.

Le traitement de la douleur lombo-sacrée ne doit pas se limiter à l'utilisation d'analgésiques et d'agents topiques. Dans la plupart des cas, la sacrodinia est un symptôme de pathologies plus graves qui nécessitent un diagnostic et une thérapie en temps opportun. Ensuite, nous pouvons espérer un résultat favorable et l'élimination des sensations douloureuses.

Recommandations générales pour le traitement des blessures

  1. Immédiatement après une blessure, appliquez une compresse froide sur le site des dommages. Cela empêchera le développement du processus inflammatoire..
  2. Exclure l'activité physique, limiter la mobilité de la zone blessée.
  3. En tant que traitement médical, utilisez des analgésiques et des anti-inflammatoires. L'utilisation de pommades locales et de suppositoires rectaux à base d'AINS est autorisée..
  4. À mesure que la douleur diminue, après 3-4 jours, les exercices pulmonaires du cours de thérapie par l'exercice sont autorisés à réchauffer le lombo-sacré.

Si la blessure n'a pas de fractures, après 2-3 semaines, une récupération complète se produit: la douleur disparaît et la personne reprend sa vie habituelle.

Méthodes alternatives de traitement

L'utilisation d'une médecine alternative sans le consentement de votre médecin est strictement contre-indiquée, car de graves dommages à la santé peuvent être infligés. S'il n'y a pas de contre-indications et que la cause de la douleur dans le sacrum a été déterminée, vous pouvez utiliser des plantes médicinales.

Infusion à base de plantes

  1. Mélanger 1 c. fleurs et calendula immortelles sèches, feuilles d'épilobe, pousses de bruyère, herbe de trèfle, reine des prés, agripaume, prêle et racine de pissenlit.
  2. De la collection, prendre 8 g et broyer en poudre.
  3. Versez 400 ml d'eau bouillante, laissez mijoter au feu pendant 3 minutes et insistez 1,5-2 heures sous une serviette.
  4. Filtrer et boire 100 ml une demi-heure avant les repas.
  5. La durée du traitement est de 2 mois.

Composition "Avicenne" pour le broyage

  1. Placer 15 lames de rasoir dans 96% d'essence de vinaigre.
  2. Insister 2 semaines pour se dissoudre complètement.
  3. Mélanger ensuite la térébenthine purifiée, le camphre et le chlorure d'ammonium (50 g chacun).
  4. Ajouter au mélange 5 g de goudron de bouleau, 100 ml d'alcool à 96% et 100 ml d'essence de vinaigre prête à l'emploi avec du fer.
  5. Utiliser pour broyer la région lombo-sacrée, en secouant précédemment.

Teinture pour le broyage

  1. Dans 1 litre l'huile d'olive ajouter 300 g de feuilles et de fleurs de lilas.
  2. Insister pendant un mois sur le rebord de la fenêtre, filtrer.
  3. Frottez le bas du dos deux fois par jour pendant un mois.

Teinture d'alcool

  1. 100 g de feuilles d'eucalyptus pour ½ litre d'alcool (alk. Pas moins de 40%).
  2. Insister 7-10 jours.
  3. Utiliser pour moudre.

Teinture pour compresses

  1. 5 cuillères à soupe. mélanger le jus de radis noir avec 1 cuillère à soupe. miel chaud, ½ cuillère à soupe. alcool (40% alk.) et 1 cuillère à soupe. l sel cuit à la vapeur.
  2. Bien agiter.
  3. Frottez la zone douloureuse en appliquant du papier compressé sur le dessus pendant 2 heures.

Infusion de laurier

  1. Broyer la feuille de laurier, recouvrir d'huile végétale afin de recouvrir complètement les matières premières sèches.
  2. Insister 2 semaines à température ambiante.
  3. Utilisation pour compresses, résistantes de 3 à 6 heures. Répéter tous les deux jours pendant un mois.

Bouillon de bain

  1. 500 g de bourgeons de pin versent 5 litres d'eau et cuisent 10 minutes, filtrent.
  2. Versez dans un bain, dilué avec de l'eau, de sorte que la température ne dépasse pas 37 degrés.
  3. Prenez un bain pendant 20 minutes tous les deux jours.

Bain aromatique aux huiles essentielles

  1. Mélanger 8 gouttes d'huile de camomille, de gingembre et de citron.
  2. Ajouter au mélange ¼ Art. lait ou crème.
  3. Ajouter la composition à un bain rempli d'eau à une température de 37 degrés.
  4. Prenez un bain 20-30 minutes 3 fois par semaine.

Sans examen préalable par un médecin, il n'est pas recommandé d'effectuer les procédures suivantes à domicile:

  • réchauffer la zone de localisation de la douleur, car si sa cause est un processus inflammatoire;
  • ajuster indépendamment les vertèbres;
  • prendre des analgésiques.

La prévention

Pour prévenir la sacrodinia, de simples mesures préventives sont recommandées:

  • vivre une vie saine;
  • maintenir une alimentation équilibrée, ce qui est très important pour renforcer les muscles et les os. Aliments particulièrement utiles contenant du calcium, des vitamines et des minéraux - produits laitiers, herbes, noix, légumes et fruits frais;
  • en cas de gêne douloureuse dans le service sacré, on ne peut pas faire de mouvements brusques, faire de l'activité physique et du sport;
  • éviter le stress, se détendre davantage;
  • prêter attention aux conditions de travail, ajuster les charges physiques et sportives, surveiller la posture;
  • consulter régulièrement des médecins et diagnostiquer en temps opportun.

L'apparition d'une douleur débilitante dans la partie inférieure du bas du dos chez la femme est due à diverses pathologies. Par conséquent, si de tels troubles surviennent, ne retardez pas l'appel à l'aide médicale. Il est extrêmement important de déterminer correctement l'étiologie de la douleur et de prendre des mesures pour traiter la maladie. Après tout, une maladie détectée en temps opportun est une garantie de succès du traitement et un résultat favorable.

Douleur au bas du dos gauche

Résumé: La douleur dans le bas du dos peut parfois être ressentie d'un seul côté, que ce soit une douleur constante ou des exacerbations périodiques qui apparaissent pendant un certain temps, puis disparaissent. La douleur dans le bas du dos à gauche peut être sévère, aiguë, perçante et peut être terne, mais constante. Parfois, la douleur dans le bas du dos à gauche peut s'affaiblir ou s'aggraver avec certains mouvements, et peut également être sensible à la dépression.

Mots-clés: Douleur au bas du dos gauche

Causes courantes de la douleur au dos gauche

La douleur au bas du dos gauche est généralement causée par l'une des raisons suivantes:

  • des dommages aux tissus mous supportant la colonne vertébrale et / ou certaines structures vertébrales, par exemple les muscles, les ligaments, les articulations;
  • hernie intervertébrale ou saillie du disque intervertébral avec déplacement du contenu du disque vers le paramédian gauche ou foraminale sont les causes les plus fréquentes de douleur dans le bas du dos ou la jambe gauche.
  • problèmes avec les organes internes situés au niveau de la partie médiane du dos, dans les zones abdominales ou pelviennes, par exemple, avec les reins, les organes reproducteurs, les intestins.

D'autres cas de douleurs au bas du dos peuvent être le signe de problèmes aux organes abdominaux ou même être le symptôme de problèmes plus graves tels que la fibromyalgie ou la spondylarthrite ankylosante.

Comprendre les causes possibles des douleurs au bas du dos à gauche, ainsi que ses caractéristiques et symptômes typiques, peut aider les patients lors du rendez-vous chez le médecin à établir un diagnostic précis et un traitement approprié.

Quand consulter un médecin?

Si la douleur au bas du dos sur la gauche répond bien aux analgésiques en vente libre (pas plus de 1-2 jours), en appliquant des compresses froides ou chaudes et s'aggrave avec un changement du niveau d'activité, l'aide médicale peut ne pas être nécessaire. En règle générale, il est recommandé de contacter un médecin dans les cas où la douleur apparaît après une blessure (chute, blessure sportive, accident de voiture), lorsque la douleur ne diminue pas d'elle-même, est aggravée ou gêne l'exécution d'actions telles que la position debout, la marche ou le sommeil, ainsi que dans celles situations où la douleur s'accompagne d'autres symptômes inquiétants ou progressifs.

Parfois, une douleur au bas du dos gauche peut être le signe d'une pathologie grave et nécessite une attention médicale immédiate. Par exemple, les symptômes suivants accompagnant les douleurs au bas du dos peuvent indiquer une pathologie grave:

  • maux de dos intenses ou soudains qui ne disparaissent pas au repos;
  • douleur extrêmement prononcée et persistante dans le bas du dos et / ou dans la région abdominale;
  • étourdissements, confusion, essoufflement;
  • fièvre élevée persistante ou sporadique, frissons;
  • nausées Vomissements;
  • miction douloureuse ou sang dans l'urine;
  • difficulté à contrôler la miction et / ou les selles;
  • faiblesse grave, engourdissement ou picotements dans le bas du corps;
  • perte de poids inexpliquée et importante.

N'importe lequel de ces symptômes peut être le signe d'une maladie grave et constitue la base d'une hospitalisation urgente..

Étirement des muscles du bas du dos

L'étirement des muscles du bas du dos sur le côté gauche est une cause fréquente de douleur à court terme dans le bas du dos sur la gauche. L'étirement des muscles entourant et soutenant la colonne vertébrale peut résulter d'un stress excessif ou de blessures mineures telles qu'une mauvaise posture pendant le sommeil ou une position debout ou assise prolongée.

Les symptômes de l'entorse lombaire comprennent généralement:

  • douleur sur le côté gauche du bas du dos avec une localisation claire;
  • la douleur peut être suffisamment aiguë et sévère;
  • douleur, qui augmente avec le mouvement musculaire;
  • douleur au toucher;
  • spasmes musculaires;
  • douleur s'apaisant au repos, par exemple, en position assise inclinée avec support.

La douleur au bas du dos gauche peut également être causée par des problèmes avec les structures vertébrales, telles que les articulations arquées et les disques intervertébraux..

De telles conditions se produisent souvent des deux côtés de la colonne vertébrale et, en règle générale, provoquent une douleur centrée dans le bas du dos. Cependant, il est possible que la douleur causée par des problèmes de colonne vertébrale se fasse davantage sentir du côté gauche..

Si la douleur au bas du dos gauche dure plus de 3 jours ou ne disparaît pas lors de l'utilisation de méthodes de traitement simples (alitement pendant 1-2 jours, prise d'analgésiques en vente libre, application de glace et / ou d'un coussin chauffant), vous devriez consulter un médecin pour établir un diagnostic.

Problèmes vertébraux

La douleur dans le bas du dos gauche, comme mentionné ci-dessus, peut également être causée par des dommages ou un traumatisme aux structures de la colonne vertébrale, y compris les vertèbres, les articulations vertébrales et le tissu conjonctif. Les problèmes vertébraux les plus courants comprennent:

Hernie intervertébrale ou saillie du disque intervertébral

Une partie du matériau du disque intervertébral peut être expulsée sur le côté gauche du segment vertébral, provoquant ainsi une douleur sourde au bas du dos et une douleur aiguë, perçante traversant la cuisse gauche et descendant le long de la surface arrière de la jambe gauche. Le plus souvent, la douleur dans la jambe gauche sera plus forte que la douleur au bas du dos. Les douleurs au bas du dos gauche et aux jambes peuvent augmenter après un long séjour en position assise. En règle générale, les hernies intervertébrales ou les saillies de la colonne lombaire ne se produisent pas de manière aiguë sans facteur traumatique antérieur et sont une conséquence du développement prolongé de l'ostéochondrose. Le fait que la lombalgie gauche soit associée à une pathologie discogénique de la colonne vertébrale peut être indiqué par des épisodes antérieurs de lombalgie, de douleur dans toute la jambe jusqu'au pied, d'engourdissement ou de paresthésie sous forme de chair de poule et de jambe aux orteils..

Problèmes avec les articulations arquées (spondylarthrose)

Une autre complication de l'ostéochondrose est la spondylarthrose de la colonne vertébrale, car avec une diminution de la distance intervertébrale, la charge sur les articulations arquées augmente plusieurs fois, ce qui entraîne une raideur, une gêne et une douleur sourde dans le bas du dos. Les excroissances osseuses (spondylose) du côté gauche de la colonne lombaire peuvent provoquer une irritation des racines nerveuses, ce qui entraînera l'apparition de douleurs lancinantes passant par la cuisse gauche et descendant dans la jambe gauche;

En règle générale, toutes les complications de l'ostéochondrose se développent en parallèle, ce qui aggrave considérablement l'état de la colonne vertébrale et nécessite une prévention ou un traitement précoce de l'ostéochondrose développée.

Dysfonction articulaire sacro-iliaque

La dysfonction articulaire sacro-iliaque peut provoquer des douleurs dans le bas du dos et la région pelvienne d'un ou des deux côtés du corps si sa mobilité devient limitée. Des mouvements articulaires excessifs peuvent provoquer des douleurs au bas du dos gauche et / ou des douleurs à la hanche qui peuvent irradier dans la région inguinale. Une mobilité trop faible provoque généralement des douleurs dans le bas du dos à gauche, irradiant vers la fesse et le long de la jambe. La spondylarthrite ankylosante commence souvent par une douleur dans l'articulation sacro-iliaque.

En règle générale, pour les problèmes de colonne vertébrale, le traitement initial est non chirurgical et peut inclure des massages, des exercices thérapeutiques, de la physiothérapie, de la traction vertébrale sans charge, de l'hirudothérapie. Le traitement médicamenteux pour une hernie discale ou une protrusion est extrêmement inefficace et a un spectre étroit d'effets sur le lien pathologique. Le choix des méthodes de traitement varie en fonction de l'état et des symptômes ressentis par le patient. Une intervention chirurgicale peut être envisagée dans les cas où la douleur devient chronique ou si intense qu'elle interfère avec le mode de vie habituel de la personne..

Causes moins fréquentes de la douleur au bas du dos gauche

D'autres affections qui provoquent des douleurs lombaires à gauche peuvent inclure soit des problèmes locaux de la colonne vertébrale, soit des affections pouvant avoir des conséquences graves qui affectent l'ensemble du système musculo-squelettique, par exemple:

Spondylolisthésis dégénératif

Dans le spondylolisthésis dégénératif, une vertèbre glisse vers l'avant par rapport à la inférieure en raison du développement de l'ostéochondrose. Cette condition provoque souvent une douleur radiculaire sur un côté du bas du dos, car généralement ce processus est combiné avec d'autres complications de l'ostéochondrose, qui ont été mentionnées précédemment.

Syndromes de douleur chronique

Les syndromes de douleur chronique tels que la fibromyalgie et la douleur myofasciale provoquent des douleurs musculo-squelettiques dans tout le corps, une faiblesse et une douleur dans certaines zones appelées points déclencheurs.

D'autres causes possibles de douleurs dans le bas du dos gauche, comme un gonflement de la colonne vertébrale, une fracture et une infection de la colonne lombaire, sont relativement rares.

Douleur au bas du dos gauche en raison de problèmes avec les organes internes

La douleur dans le bas du dos à gauche peut être sévère, aiguë et perçante, et peut être sourde et chronique. Il est assez difficile de déterminer la différence entre les maux de dos causés par des problèmes directement avec les tissus avec des structures du dos ou de la colonne vertébrale et les maux de dos causés par des problèmes avec les organes internes. Les douleurs au bas du dos, en particulier au bas du dos gauche, peuvent être causées par des problèmes avec un ou plusieurs organes, y compris les reins et le gros intestin.

Voici quelques causes courantes de douleurs au bas du dos gauche causées par des problèmes avec les organes internes:

Pierres dans les reins

Une douleur au bas du dos gauche due à un calcul rénal peut être ressentie lorsque le calcul se déplace à l'intérieur du rein gauche ou passe à travers les uretères, de minces tubes qui relient les reins à la vessie. D'autres symptômes incluent des douleurs lors de la miction, des difficultés à uriner, malgré le désir constant de vider la vessie, du sang dans les urines, des nausées et / ou des vomissements;

Infection rénale

Une infection du rein gauche peut provoquer une douleur intense ou terne au bas du dos gauche. L'infection commence généralement par l'urètre et la vessie, et à partir de là, elle peut se propager aux reins, provoquant une inflammation et des douleurs locales. D'autres symptômes d'infection comprennent la fièvre, des nausées et / ou des vomissements et une miction douloureuse ou brûlante. La douleur est généralement ressentie au-dessus de la région inguinale, près de la colonne vertébrale et, en règle générale, est aggravée par le mouvement ou la pression;

Problèmes gynécologiques

Les fibromes utérins et l'endométriose, deux conditions courantes chez les femmes, peuvent provoquer des douleurs au bas du dos gauche. La douleur dans l'endométriose est généralement sporadique, aiguë et perçante, et est causée par une prolifération excessive de tissu utérin à l'extérieur de l'utérus. D'autres symptômes peuvent inclure des douleurs abdominales, de la fatigue et des douleurs intenses pendant les menstruations. Les fibromes utérins - généralement des néoplasmes bénins se développant dans l'utérus - peuvent provoquer des douleurs lombaires à gauche, ainsi que diverses irrégularités menstruelles, des mictions fréquentes et des douleurs lors des relations sexuelles;

Rectocolite hémorragique

La colite ulcéreuse fait référence à une maladie inflammatoire de l'intestin et se traduit par une inflammation constante, pour la plupart, du côlon. L'inflammation provoque généralement une diarrhée chronique, des douleurs rectales et une perte de poids. Les crampes et les douleurs abdominales sont des symptômes courants de la colite ulcéreuse, qui peuvent provoquer des douleurs aiguës au bas du dos, unilatérales ou bilatérales;

Grossesse

Des douleurs lombaires unilatérales peuvent survenir pendant la grossesse, lorsque le corps de la mère s'adapte à la croissance du bébé dans l'utérus. La douleur peut aller de douloureuse et chronique à aiguë et perçante. L'exercice, le repos fréquent et certaines des techniques utilisées en thérapie complémentaire peuvent aider à soulager la douleur;

Pancréatite

La pancréatite implique une inflammation du pancréas, qui peut provoquer des douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen, qui s'étend jusqu'au quadrant inférieur gauche du dos. Les patients peuvent décrire une douleur sourde et douloureuse, aggravée par l’alimentation, surtout grasse.

Pour déterminer la cause exacte de la douleur au bas du dos à gauche, un examen approfondi doit être effectué. Parfois, un médecin peut recommander une radiographie, une IRM, une tomodensitométrie ou une analyse de sang. Dans certains cas, il est important de commencer le diagnostic et, par conséquent, le traitement, dès que possible.

L'article a été ajouté à Yandex Webmaster 2017-10-27, 15:59.

Douleur au bas du dos gauche

Plaintes auprès du médecin concernant les douleurs au bas du dos - un phénomène très fréquent chez les patients.

Selon les statistiques, ce sont ces symptômes qui occupent la deuxième place après les plaintes de signes d'une maladie respiratoire. Dans la plupart des cas, les plaintes sont des douleurs du côté gauche du bas du dos, dont les causes peuvent être diverses pathologies associées au processus inflammatoire des organes internes ou à des blessures ordinaires.

Le traitement de ces symptômes implique d'établir la véritable cause du syndrome douloureux, sinon la thérapie ne sera tout simplement pas efficace. Pourquoi la douleur au bas du dos du côté gauche? Quelles peuvent être les causes et les complications dans ce cas?

Douleur au bas du dos gauche: quelles sont les raisons?

Rappelez-vous d'abord l'anatomie. Au bas du dos, dans la région lombaire, il y a une série de gros muscles qui remplissent une fonction de soutien par rapport à la colonne vertébrale et à l'ensemble du corps au moment du mouvement. Dans cette partie du corps, il y a une zone réflexe, dans laquelle viennent les sensations de douleur associées aux pathologies des organes internes. Par conséquent, le patient peut ressentir que le bas du dos fait mal et donne également aux côtés.

Si le bas du dos fait mal, de la droite ou de la gauche, le médecin peut soupçonner les maladies suivantes:

  • pathologies chroniques du système urinaire, coliques rénales, formation de calculs;
  • pneumonie du type gauche, où en cours de pathologie la plèvre est affectée;
  • processus inflammatoire dans les ovaires ou maladies des glandes génitales dans le cours aigu;
  • constipation chronique, colite, perturbation du tube digestif;
  • avec des processus pathologiques dans le pancréas (pancréatite);
  • maladies du tractus gastro-intestinal (érosion ulcéreuse, gastrite);
  • maladies du système musculo-squelettique, en particulier de la colonne vertébrale, associées à des changements dystrophiques ou au développement d'un cancer.

De plus, les douleurs lombaires à gauche et à droite derrière les femmes sont caractéristiques de la période de grossesse, car c'est sur cette zone du dos que la charge augmentant progressivement avec la croissance du fœtus commence à agir.

Le traitement de cette symptomatologie dépendra de la pathologie qui a provoqué le syndrome douloureux. La thérapie peut inclure l'utilisation de médicaments ou une intervention chirurgicale..

Lombalgie: pathologie de la colonne vertébrale

Le mal de dos dans le dos est considéré comme une occurrence assez courante dans le contexte du processus inflammatoire dans les muscles ou avec des maladies de la colonne vertébrale. Dans le même temps, les pathologies de la colonne vertébrale peuvent être congénitales ou acquises. La maladie congénitale se caractérise par la présence de hernies dans les disques intervertébraux, un développement musculaire insuffisant et diverses anomalies vertébrales. Quant aux types de maladies acquises, ils comprennent le plus souvent différents types d'ostéochondrose, de scoliose, de maladies infectieuses et de processus oncologiques.

Si nous parlons de douleur associée à un processus inflammatoire de nature dystrophique, nous parlons alors d'amincissement des disques intervertébraux, ainsi que d'atteinte aux vaisseaux sanguins et aux nerfs. Tout cela provoque une inflammation des racines nerveuses, qui "se développent" à partir de la moelle épinière et, en conséquence, le syndrome douloureux se développe..

Dans ce cas, la lombalgie peut avoir un caractère complètement différent: de type constant et douloureux, puis aigu paroxystique. Lorsque le nerf est pincé, le patient ressent non seulement des maux de dos, mais aussi une raideur dans les mouvements, ainsi qu'une détérioration générale.

Dans le cas où il y avait une lésion des nerfs de la région lombaire inférieure, le patient se plaint d'une douleur sourde dans le dos droit, qui descend jusqu'aux fesses et affecte également la jambe gauche. Un appel intempestif à un spécialiste peut entraîner une violation de la sensibilité du membre, qui, par la suite, devient permanente. Ce phénomène est également dangereux et le développement d'une inflammation du nerf sciatique, ce qui peut conduire à la formation de douleurs persistantes et d'autres complications nécessitant une intervention chirurgicale.

L'hypothermie, par exemple, pendant la période hivernale ou une exposition prolongée à un courant d'air, peut entraîner un processus inflammatoire dans les muscles - la myosite. Cette maladie peut également provoquer une activité physique prolongée, ainsi qu'une diminution des fonctions protectrices du système immunitaire. Avec la myosite, le patient se plaint de douleurs de type douloureux qui sont permanentes et s'intensifient même avec une respiration profonde ou une pente. Dans ce cas, aucun traitement médicamenteux spécial n'est requis. Il suffit d'utiliser un broyage avec Menovazine, de la chaleur et plusieurs jours de repos. De plus, vous pouvez boire des médicaments pour augmenter l'immunité.

Lombalgie comme cause de pathologies organiques

Les maux de dos peuvent être à la fois des processus inflammatoires et des maladies des organes internes. Ainsi, les processus pathologiques dans les reins provoquent un type de douleur sourde, permanente et tiraillante. Avec la lithiase urinaire, au moment de déplacer les formations rocheuses, la douleur devient de nature coupante, aiguë, il y a une violation de l'écoulement de l'urine. Lors du diagnostic, vous pouvez remarquer une augmentation de l'organe (rein).

Si le patient constate que le bas du dos fait mal du côté droit, ainsi que du côté gauche, alors il y a très probablement une pneumonie de type gauche. Il convient de noter qu'avec cette pathologie, une augmentation de la température centrale du corps et une légère toux rejoignent les principaux symptômes.

La douleur dans la région lombaire peut également parler de maladies du pancréas, en particulier de la pancréatite. Le syndrome douloureux est localisé dans le bas du dos, a un caractère douloureux mais pas intense. Au fil du temps, la douleur à gauche dans le bas du dos derrière le dos devient ceinturer et commence à s'accompagner de constipation. Il a été noté qu'après avoir mangé des aliments trop pointus, salés ou acides, le syndrome douloureux était complété par le développement de nausées et une détérioration de l'état général du patient.

Diverses maladies gastro-intestinales, y compris les lésions ulcéreuses et la gastrite, peuvent également provoquer le développement de douleurs dans la région lombaire (dos et gauche), mais dans le contexte d'une obstruction intestinale ou d'autres troubles. La douleur dans la région lombaire peut également indiquer des pathologies de la rate, son augmentation. En plus de la douleur, la maladie s'accompagne de changements pathologiques dans les tissus du foie, du jaunissement de la peau, d'une augmentation de la température centrale du corps, ainsi que d'un malaise général.

Phénomène courant, lorsque le bas du dos et les douleurs laissées chez les femmes pendant la grossesse, elles acquièrent une intensité particulière à la fin du deuxième semestre. Ce phénomène est associé à une augmentation de la pression à l'intérieur du péritoine, due à la croissance de l'utérus. La pression passe à la colonne vertébrale et, par conséquent, la douleur se développe. Dans ce cas, la douleur peut avoir un léger caractère douloureux et être permanente. Dans ce cas, tout médicament doit être prescrit uniquement sur l'avis d'un médecin. Le plus souvent, ils sont prescrits de porter un bandage spécial, ce qui soulage considérablement la pression sur la colonne vertébrale, en raison de laquelle le soulagement de la douleur se produit.

Comment traiter les lombalgies?

Comme déjà mentionné ci-dessus, le traitement d'un tel symptôme n'est nécessaire qu'après avoir établi la cause, à savoir la maladie qui l'a provoqué. Il est fortement déconseillé de commencer l'auto-traitement après avoir remarqué que le bas du dos fait mal, en utilisant diverses pommades ou compresses. Étant donné qu'il existe de nombreuses pathologies pouvant provoquer de telles douleurs, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin. Le spécialiste effectuera un examen visuel, collectera une anamnèse et prescrira la liste des études nécessaires, après quoi vous pourrez rediriger le patient vers un médecin de profil.

Pourquoi ça fait mal dans le bas du dos à gauche et que faire?

Lorsqu'il y a des douleurs dans le bas du dos à gauche, les gens n'y attachent pas toujours d'importance, croyant à tort que cela est dû à une fatigue normale après un travail physique. Cependant, si ce symptôme se produit, vous devez immédiatement contacter la clinique et subir un examen complet, car la douleur apparaît souvent avec des pathologies graves.

Causes et symptômes associés

Le syndrome de douleur lombaire est généralement associé à des troubles de la fonctionnalité de la colonne vertébrale, mais la cause peut être des maladies d'organes internes complètement différents - ovaires, reins, tractus gastro-intestinal, etc..

Pourquoi ça arrive? Le fait est que dans la zone lombaire, il existe un grand nombre de terminaisons nerveuses et de gros nerfs qui sont interconnectés avec d'autres systèmes du corps. C'est pourquoi la douleur, par exemple du cœur, est transmise au bas du dos. Il y a de graves violations, qui seront discutées plus tard..

Crampe

Lorsque les muscles sont étirés, le syndrome douloureux se caractérise par une manifestation à court terme. Autrement dit, il est présent jusqu'à ce que le système musculaire soit restauré. Il se produit avec des charges excessives sur le dos, pendant un traumatisme, après des exercices de force ou mal exécutés. Une autre raison est la position incorrecte du tronc avec des poses statiques prolongées. Durée de la douleur - 3-4 jours (lors de l'utilisation d'anesthésiques).

Symptômes supplémentaires d'entorses:

  • localisation claire de la douleur;
  • caractère - tranchant et fort, aggravé par les mouvements;
  • mobilité réduite;
  • affaiblissement du seuil de douleur en position assise avec une inclinaison ou un soutien;
  • crampes musculaires.

Hernie intervertébrale

Une hernie se développe pendant longtemps, par conséquent, avant son apparition, une personne a d'autres maladies de la colonne vertébrale. En conséquence, une douleur légère se produit parfois. Une hernie est une formation qui apparaît entre les vertèbres. Cette pathologie est considérée comme dangereuse, par conséquent, vous devez immédiatement contacter un spécialiste.

Caractéristiques spécifiques:

  • douleur irradiant à l'arrière de la cuisse gauche;
  • l'inconfort s'intensifie après un long séjour dans une position - le plus souvent sédentaire;
  • engourdissement de la colonne lombaire;
  • sensation de chair de poule sur le dos, les jambes, les pieds et les doigts;
  • la nature de la douleur fait mal, qui est brusquement remplacée par une douleur aiguë.

Spondylarthrose

La spondylarthrose est une complication de l'ostéochondrose vertébrale. Lorsque la distance intervertébrale diminue, la charge sur les articulations du type arqué augmente.

Dans ce contexte, les symptômes suivants se développent:

  • raideur
  • Douleur contondante;
  • inconfort;
  • croissance osseuse.

Lorsque la spondylose progresse rapidement, les racines nerveuses sont irritées, ce qui entraîne des douleurs lancinantes localisées non seulement dans le bas du dos, mais également dans la jambe gauche.

Dysfonction articulaire sacro-iliaque

La douleur sur le côté gauche du bas du dos se produit lorsque l'articulation sacro-iliaque est limitée dans sa mobilité. La maladie se caractérise par un blocage de cette zone pour diverses raisons - des blessures banales à l'infection..

Vous pouvez reconnaître par les signes suivants:

  • la douleur irradie vers le bassin, l'aine, puis se déplace vers la hanche et la jambe;
  • mobilité réduite;
  • une gêne apparaît.

Un dysfonctionnement de la CPS peut indiquer des troubles graves tels que la spondylarthrite ankylosante, la tuberculose articulaire, etc. Par conséquent, une attention médicale urgente est requise..

Protrusion de disque intervertébral

Avec la saillie, la localisation des disques intervertébraux est perturbée. La maladie est caractérisée par des changements dégénératifs-dystrophiques. La principale raison est la lésion de la colonne vertébrale et la vieillesse. La douleur survient uniquement lorsqu'un nerf voisin est pincé. Sinon, il est impossible de détecter une pathologie par la douleur, car elle est absente.

Les caractéristiques:

  • raideur de la partie inférieure de la colonne vertébrale;
  • engourdissement de tous les membres;
  • affaiblissement du système musculaire des jambes;
  • la nature de la douleur est intense et brûlante;
  • inconfort lors de la montée;
  • affaiblissement de la mobilité;
  • rarement - altération de la fonction de la vessie.

Spondylolisthésis dégénératif

Avec cette maladie, les vertèbres sont déplacées les unes par rapport aux autres. La maladie est la conséquence d'autres pathologies vertébrales, elle ne survient donc pas immédiatement. Initialement, la douleur est localisée dans les segments lombo-sacrés, puis se déplace vers le côté gauche du bas du dos.

Symptômes spécifiques:

  • augmentation du seuil de douleur après un effort statique ou physique prolongé;
  • la formation d'un approfondissement et la présence d'un processus épineux supérieur dans la 5 vertèbre lombaire;
  • tension musculaire de la colonne vertébrale;
  • déformation du dos (croissance de la bosse);
  • perte de sensation dans l'aine, les jambes;
  • faiblesse musculaire;
  • perturbation des organes pelviens.

Fonctionnalité - à mesure que la démarche de progression se développe, comme les funambules. Le patient se déplace sur des genoux légèrement fléchis, place le pied sur une seule ligne.

Pierres dans les reins

Avec la lithiase urinaire du rein gauche, les sensations de douleur n'apparaissent que dans les cas où les formations rocheuses se déplacent activement. La reconnaissance de la lithiase urinaire est assez simple:

  • la douleur apparaît pendant la miction;
  • la présence de caillots sanguins dans l'urine;
  • miction trop fréquente;
  • nausée et vomissements;
  • la nature de la douleur est aiguë et piquante;
  • l'inconfort se déplace vers les reins et d'autres organes;
  • protrusion d'une sueur froide ou de fièvre;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • ballonnements.

Pancréatite

Avec la pancréatite, des processus inflammatoires se produisent dans le pancréas, de sorte que la douleur se produit dans le haut de l'abdomen et se propage rapidement vers le côté gauche du dos. La principale cause de la maladie est une sortie perturbée des enzymes, contre laquelle non seulement les tissus mais aussi les organes internes sont détruits.

La maladie est mortelle, alors faites attention à ces symptômes supplémentaires:

  • la douleur peut être sourde ou aiguë ou douloureuse;
  • l'inconfort augmente après avoir mangé de la nourriture;
  • apparition possible d'un choc douloureux;
  • avec une inflammation de la glande entière, la douleur entoure le corps;
  • température très élevée;
  • saute dans la pression artérielle vers le haut ou vers le bas;
  • affûtage des traits du visage;
  • blanchiment de la peau;
  • nausées et vomissements de résidus non digérés;
  • hoquet, rots;
  • constipation ou, inversement, diarrhée;
  • dyspnée;
  • ballonnements;
  • jaunissement du blanc des yeux;
  • à l'avenir - un changement dans la couleur de la peau: du gris au jaune avec la formation de taches bleues.

Infection rénale

La cause de l'infection rénale est la pénétration d'agents pathogènes à travers la lymphe et le liquide sanguin. Les reins nettoient le corps des substances nocives et des agents pathogènes, mais lorsqu'ils accumulent une quantité excessive, des processus inflammatoires se produisent. Le plus souvent, l'infection provoque une pyélonéphrite, une pyélite et une glomérulonéphrite.

Lorsque le rein gauche est touché, une douleur survient dans la région lombaire gauche. La pathologie est complétée par de tels signes:

  • douleur intense ou sourde;
  • nausée et vomissements;
  • fièvre;
  • sensation de brûlure pendant la miction;
  • une forte augmentation de la température corporelle;
  • la présence de caillots purulents ou sanguins dans l'urine, ce qui modifie l'odeur et la teinte;
  • vertiges;
  • faiblesse du corps;
  • augmentation de la pression artérielle.

Problèmes gynécologiques

Le système urogénital d'une femme est directement interconnecté avec les gros nerfs de la colonne vertébrale, de sorte que la douleur est souvent transmise à la région lombaire. Il y a plusieurs raisons à cela:

  1. Kystes, fibromes et autres néoplasmes de nature bénigne et maligne.
  2. Varices pelviennes.
  3. Rupture ovarienne.
  4. Endométriose.
  5. Menstruation.
  6. Appendice d'appendices.
  7. Infection.
  8. Polypose et autres.

Les problèmes gynécologiques apparaissent ainsi:

  • douleurs abdominales basses;
  • fatigabilité rapide;
  • Irrégularités menstruelles;
  • inconfort dans la vie intime;
  • écoulement abondant (avec ou sans odeur désagréable);
  • urination fréquente.

Rectocolite hémorragique

Avec la colite ulcéreuse, le côlon est affecté, l'inflammation se manifeste à différentes intensités. Par conséquent, la douleur dans le bas du dos à gauche peut avoir un caractère différent.

Pour reconnaître la maladie, faites attention aux symptômes suivants:

  • diarrhée chronique;
  • perte de poids;
  • la présence de sang dans les selles;
  • la constipation est très rare;
  • les excréments peuvent contenir de l'exsudat purulent;
  • des selles fréquentes qui s'avèrent fausses;
  • lors de la défécation, au lieu des matières fécales, du mucus sort;
  • incontinence fécale;
  • ballonnements;
  • signes d'intoxication - nausées et vomissements, fièvre, arythmie, perte d'appétit.

Grossesse

Lors du portage du fœtus, notamment au 2ème et 3ème trimestre, le corps féminin est soumis à des contraintes importantes, contre lesquelles une pression est exercée sur la colonne vertébrale. Un utérus en croissance presse de l'intérieur, donc la douleur à gauche dans le bas du dos est une condition normale. Cependant, pour éliminer le risque de maladie, vous devez contacter votre gynécologue avec cette question..

La localisation du syndrome douloureux est le bas du dos, l'aine et le périnée. Le personnage est terne et ceinturant. Si une femme commence à bouger, la douleur devient plus forte, mais après un bon repos, elle disparaît d'elle-même.

Pathologie de la rate

La rate est un organe très sensible qui réagit rapidement à tout processus inflammatoire douloureux. Dans le bas du dos à gauche, cela peut faire mal en raison de telles pathologies:

  • kyste de la rate;
  • infarctus des organes;
  • inflammation;
  • infection
  • splénomégalie (augmentation de la taille);
  • croissance cancéreuse.

Symptômes, sauf maux de dos:

  • la transition de la douleur dans l'abdomen, l'aine;
  • la nausée;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • fièvre;
  • ceinture de toute la région lombaire;
  • douleur douloureuse.

Maladies gastro-intestinales

Lorsque des processus inflammatoires se produisent dans les organes du tractus gastro-intestinal, la douleur irradie toujours vers le bas du dos à gauche. La cause peut être de tels processus pathologiques:

  • gastrite;
  • ulcère;
  • une hernie dans l'œsophage;
  • obstruction intestinale.

Comment distinguer les douleurs à l'estomac des autres:

  • la douleur s'intensifie lors des mouvements;
  • nausée et vomissements;
  • une attaque est notée après avoir mangé abondamment;
  • lourdeur dans l'estomac;
  • brûlures d'estomac fréquentes;
  • perte d'appétit;
  • la nature de la douleur - de la coupe très nette à la douleur sourde.

Aussi paradoxal que cela puisse paraître, avec les cardiopathies ischémiques (infarctus du myocarde, angine de poitrine, accident vasculaire cérébral, etc.), la douleur est localisée dans la région lombaire, respectivement, de l'organe affecté. Le syndrome douloureux est d'une nature différente - des douleurs, des pincements, des brûlures, des piqûres doivent être présentes dans le sternum.

Autres symptômes:

  • arythmie, tachycardie ou bradycardie;
  • diminution ou augmentation de la pression artérielle;
  • maux de tête, vertiges;
  • lors de la prise d'analgésiques, l'effet ne se produit pas;
  • rythme cardiaque augmenté;
  • pâleur ou rougeur de la peau du visage;
  • sensation de mutisme dans les membres;
  • tremblement de la main;
  • évanouissement.

Oophorit

L'ovariite est la formation d'une tumeur maligne dans les glandes de l'utérus d'une femme. Dans le processus inflammatoire de la glande utérine et de l'ovaire gauche, la douleur se diffuse toujours dans la région lombaire gauche, car les trompes de Fallope sont enflammées.

Avec une exacerbation de la maladie, les symptômes suivants sont détectés:

  • fièvre, fièvre, frissons;
  • faiblesse dans tout le corps;
  • douleur intense dans le bas-ventre;
  • douleur pendant la miction;
  • douleur dans la tête et les muscles;
  • pertes vaginales avec exsudat purulent;
  • inconfort sévère pendant les rapports sexuels;
  • saignement utérin.

Tumeurs des organes pelviens

Le petit bassin et la région lombaire sont étroitement liés, par conséquent, aux maladies de ces organes (reins, glandes surrénales, côlon, ovaires, etc.), la douleur se propage à la partie inférieure de la colonne vertébrale. Cela peut être tout processus inflammatoire, infection, formation de tumeurs, adénome de la prostate, etc..

Les symptômes dépendent de la pathologie, mais la douleur est toujours localisée non seulement dans le bas du dos, mais aussi dans les organes pelviens.

Autres raisons

Il existe un certain nombre de raisons relativement inoffensives, dont il n'est pas difficile de se débarrasser:

  1. Hypothermie, qui provoque une inflammation des tissus musculaires.
  2. Tension musculaire sur fond d'effort physique (dur labeur, sport).
  3. Inactivité (la congestion se développe).
  4. La période post-partum, lorsque les systèmes squelettique et musculaire reviennent à la normale.
  5. Certaines maladies pulmonaires - tuberculose, pleurésie, pneumonie, etc. Les symptômes sont complétés par des douleurs dans les poumons, une toux, une hémoptysie, de la fièvre, un essoufflement et une faiblesse.
  6. Inflammation intestinale - colite, entérite, duodénite, etc. La nature de la douleur dans ce cas est aiguë, des crampes apparaissent toujours et une douleur est présente dans le bas du dos et dans le nombril. Souvent, des diarrhées, des nausées et des vomissements se produisent.

Types de douleurs au bas du dos gauche

Tranchant. Dans la douleur aiguë, un lumbago se produit. La douleur irradie vers les membres inférieurs, l'aine. La sévérité des sensations survient soudainement, elle entrave les mouvements du patient, provoque des tensions musculaires. Lumbago peut survenir après un effort physique, une flexion ou une action brusque. Le plus souvent, la raison réside dans les maladies de la colonne vertébrale.

Stupide. La douleur sourde est caractérisée par la constance. Elle survient avec diverses maladies des reins, des intestins, de la colonne vertébrale, etc. Un syndrome de douleur sourde accompagne le développement de néoplasmes tumoraux. Elle peut apparaître après un effort physique excessif, des poses statiques, avec un mode de vie sédentaire, pendant la grossesse. Chez les femmes, cela peut indiquer des pathologies gynécologiques, chez les hommes - à propos de la prostatite..

Tirant. Avec des douleurs de traction, l'inconfort se propage le plus souvent au bas de l'abdomen, couvrant une zone assez grande. Cela est dû au fait que des sensations de traction se produisent pendant les processus inflammatoires de tous les organes internes. Si la vessie ou les reins sont touchés, une douleur est présente lors de la miction. Un tel inconfort épuise considérablement le patient, créant une sensation de fatigue..

Premiers soins pour la douleur

Pour fournir correctement les premiers soins en cas de douleur dans la colonne lombaire, vous devez connaître la cause exacte. Mais avant d'aller à la clinique, vous devez respecter ces règles:

  1. Immédiatement après le début de la douleur, l'activité physique est exclue. Le patient doit se coucher, en prenant une position qui lui convient. Dans ce cas, le lit ne doit pas être trop mou, la rigidité du matelas est moyenne.
  2. Il est également impossible de rester immobile pendant longtemps, car cela aggrave la situation. Par conséquent, changez périodiquement la position du corps.
  3. Vous pouvez arrêter le syndrome douloureux grâce à des analgésiques, ainsi qu'à des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ce peut être Analgin, Ibuprofen, Diclofenac, Ketoprofen, Meloxicam.
  4. Si la mobilité est altérée, des relaxants musculaires sont utilisés: Tizanidine, Tolpérisone, Baclofène.
  5. Sur le dos, vous devez agir en interne et en externe avec des comprimés et des onguents.
  6. Si vous avez étiré vos muscles, vous pouvez faire un léger massage..

Une fois la douleur éliminée, vous devrez vous rendre à l'hôpital. Cela est nécessaire pour un diagnostic précis, ce qui élimine le risque de progression d'une maladie existante..

Quel médecin traite?

Le premier médecin auquel le patient doit s'adresser est le thérapeute. Il collecte les données primaires et les envoie pour diagnostic. De plus, selon l'étiologie de l'origine du syndrome douloureux, le patient est référé à un spécialiste hautement spécialisé. Il pourrait être:

Diagnostique

Les mesures diagnostiques commencent par des antécédents médicaux. Le thérapeute interroge le patient sur les causes présumées, les maladies passées et existantes. Le patient doit décrire avec précision la nature de la douleur, ainsi que les symptômes qui l'accompagnent. L'examen suivant est effectué:

  1. Collecte d'urine pour l'analyse générale et divers échantillons, en raison desquels les problèmes du système urinaire sont identifiés.
  2. Prélèvement de sang pour la recherche biochimique et générale. Le médecin examine la composition du liquide sanguin, la quantité de certaines substances. Cela révèlera quel organe est affecté, y a-t-il une infection.
  3. Examen échographique de l'espace rétropéritonéal, des organes pelviens et d'autres organes internes.
  4. Si une IHD est suspectée, une échocardiographie et un électrocardiogramme sont prescrits.
  5. Urographie de contraste.
  6. Résonance magnétique et tomodensitométrie.
  7. radiographie.
  8. Cystoscopie.

Traitement

Le choix de la pharmacothérapie est basé sur l'apparition de douleurs lombaires:

  1. Si la nature infectieuse de la lésion est détectée, un traitement antibiotique est prescrit. Les médicaments sont sélectionnés en fonction du type d'agent pathogène.
  2. En cas de dommages au système urinaire, des antibiotiques, des prémélanges multivitamines, un régime alimentaire peuvent être prescrits.
  3. Lors du port d'un enfant, une femme doit réduire son activité physique et porter un bandage. Une attention particulière est portée au régime de repos et de travail..
  4. Dans les maladies de la colonne vertébrale, des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits. Des exercices de physiothérapie, des massages, des procédures physiothérapeutiques sont nécessaires. Dans certains cas, une intervention chirurgicale est indiquée..
  5. Si le système musculaire est enflammé ou une entorse est observée, des pommades douloureuses et chauffantes sont recommandées au patient.
  6. Avec les maladies pulmonaires, la thérapie antibactérienne, des médicaments mucolytiques sont utilisés..
  7. En cas de problèmes gynécologiques, des antibiotiques, des anesthésiques et des pathologies appropriées sont prescrits.
  8. Si les organes du tractus gastro-intestinal sont affectés, le traitement vise à restaurer la microflore, à détruire le pathogène.
  9. Avec maladie coronarienne, fibrates et statines, diurétiques et bêta-bloquants, inhibiteurs de l'ECA, etc..
  10. Avec les néoplasmes bénins, une intervention chirurgicale est prescrite, avec une chimiothérapie maligne.

Pour toute maladie, des analgésiques sont prescrits qui peuvent être administrés par voie orale ou par injection. L'utilisation de médicaments externes (crèmes, onguents, gels) est obligatoire. Remèdes recommandés pour les crampes et les gonflements, renforçant le système immunitaire.

Mesures préventives

Pour éviter les douleurs au bas du dos, suivez des règles préventives simples:

  1. Abandonnez un mode de vie sédentaire - exercice et sports modérés.
  2. Évitez les surcharges physiques.
  3. Si vous inclinez votre corps, pliez vos genoux. Cela éliminera les étirements..
  4. Ne faites pas de mouvements brusques, soulevez les poids en douceur.
  5. Gardez le dos droit tout en marchant et en étant assis. Cela réduira la charge sur le bas du dos..
  6. Évitez l'hypothermie.
  7. Contactez l'hôpital en temps opportun et traitez toutes les maladies.

Douleur au bas du dos gauche chez un enfant

La douleur dans le bas du dos peut survenir même pendant l'enfance. Contrairement à un adulte, un bébé a des processus inflammatoires, les tumeurs et autres troubles pathologiques sont rares, mais les raisons suivantes peuvent être considérées comme les principales:

  1. Surcharges physiques. En raison de son âge, l'enfant n'est pas en mesure de contrôler sa propre activité, il dépasse donc parfois ses capacités.
  2. Un rôle important est joué par le port de sacs à dos lourds, ce qui entraîne une courbure de la colonne vertébrale.
  3. Chutes, blessures.
  4. Le séjour prolongé d'un élève dans une position inconfortable (avec un dos courbé), en particulier derrière un écran d'ordinateur lorsque le bébé ne peut pas contrôler la posture.
  5. L'inactivité, qui est inhérente aux enfants et adolescents modernes. Après tout, ils consacrent presque tout leur temps libre aux tablettes, ordinateurs portables, téléphones, téléviseurs.
  6. Scoliose. Il se développe le plus souvent dans l'enfance et chez les filles. Par conséquent, il est important de surveiller la posture de l'enfant et de lui apprendre à s'asseoir avec le dos plat..
  7. Myosite. Elle survient lorsqu'une infection pénètre dans l'organisme, après hypothermie, empoisonnement et traumatisme.

Si vous ressentez constamment une douleur dans le bas du dos à gauche et que vous n'en connaissez pas la raison, consultez immédiatement un thérapeute et passez un examen complet. Cela vous protégera des complications imprévues et du développement de nombreuses maladies..