logo

Maux de dos en bas à gauche en bas

Les coliques et les maux de dos qui ne se produisent pas toujours sont associés à un problème vertébral. La douleur au dos gauche est un symptôme très courant, qui est un signe avant-coureur de diverses pathologies graves. Par conséquent, afin d'éviter des conséquences négatives, toute sensation de douleur nécessite une attention et une prudence particulières, car la clé d'une récupération réussie et rapide est un examen rapide et précis. Des diagnostics correctement effectués permettent d'établir un diagnostic et d'obtenir des informations supplémentaires sur l'état de santé du patient.

Pourquoi le dos fait mal du côté gauche

Toute douleur dans le dos est le signe de maladies parfois graves et dangereuses, qui peuvent être causées par:

  • Rhumes et hypothermie.
  • Dommages aux ligaments et aux muscles.
  • Rhumes et maladies chroniques de la colonne vertébrale (ostéochondrose, sciatique, hernie et autres).
  • Problèmes respiratoires (pneumonie, pleurésie, tumeur maligne).
  • Pathologie du tractus gastro-intestinal (pancréas, estomac, vésicule biliaire et intestins).
  • Système rénal et génito-urinaire.
  • Pathologie cardiaque (crise cardiaque et angine de poitrine).
  • Cancers d'origines diverses.

Afin de soulager correctement la douleur, il faut avoir une idée de la cause de son apparition. Tout d'abord, le patient doit assurer une paix totale, le plaçant dans une position confortable. Éliminer les symptômes de la douleur à l'aide de médicaments n'est autorisé que dans les cas critiques - lors de crises graves. Après avoir fourni les premiers soins, il est recommandé d'appeler un médecin ou de contacter un établissement médical pour des mesures thérapeutiques et diagnostiques qui aideront à établir un diagnostic et à prévenir les conséquences graves de la maladie..

Les maux de dos à gauche ne sont pas recommandés pour anesthésier sans ordonnance d'un médecin. L'automédication peut entraîner des complications dangereuses et compliquer la poursuite du traitement..

Défaillances du système cardiovasculaire

Tout écart dans le travail du cœur s'accompagne le plus souvent de signes prononcés:

  • Crise cardiaque L'inconfort physique qui en résulte est causé par des sensations désagréables sous les côtes et l'omoplate gauche, ainsi que par des coliques aiguës, qui sont données au cou et au bras gauche. De plus, une personne ressent une faiblesse générale, des étourdissements et des nausées.
  • Angine de poitrine. Il y a une douleur aiguë dans la région de l'omoplate gauche, qui est doublée par un mal de dos aigu dans le côté gauche du sternum. Le patient présente une insuffisance du rythme cardiaque et un essoufflement.
  • Anévrisme aortique. Le premier signe est une pulsation aiguë et douloureuse du sternum, qui est fortement ressentie dans le bras et l'arrière du côté gauche. Dans ce cas, le patient se plaint de vertiges, de palpitations cardiaques et d'essoufflement.

La douleur peut être assez intense et provoquer une peur de la mort. Une crise cardiaque intense ne peut être soulagée qu'avec des analgésiques et des médicaments cardiaques. Une telle thérapie symptomatique n'est possible que dans un établissement médical..

Problèmes respiratoires

Les impulsions douloureuses peuvent devenir les principaux signes de maladies respiratoires, notamment:

  • Pleurésie. Avec une inflammation de la plèvre, une douleur aiguë dans la poitrine et le bas du dos est observée, tandis que l'état de la personne s'aggrave considérablement. L'intensité des symptômes dépend de la profondeur de la respiration. Dans le cas où le corps du patient est au repos, l'état douloureux n'est pratiquement pas ressenti, cependant, tout mouvement ou même la mise en œuvre d'une respiration profonde peut provoquer une colique douloureuse perçante aiguë.
  • Pneumonie. La maladie se manifeste sous forme de douleurs intenses et parfois mineures dans le côté gauche et la poitrine. Avec la forme avancée de la pathologie, l'inconfort augmente même avec l'inspiration. En parallèle, il peut présenter une toux sévère, un essoufflement, une forte fièvre et un malaise général.
  • Cancer des poumons ou des bronches. Les douleurs au dos gauche en oncologie du système respiratoire dépendent en grande partie de la localisation de la lésion et de la propagation de la maladie. En cas de lésion du lobe supérieur du poumon, la douleur se propage à l'omoplate, à l'avant-bras et à la surface médiale du bras. Avec la germination du cancer de la plèvre, les symptômes de la douleur augmentent considérablement pendant le mouvement, la respiration et la toux, et localisés dans la poitrine, sont des bardeaux.

En plus des symptômes ci-dessus, d'autres signes supplémentaires peuvent apparaître: fièvre, tachycardie et faiblesse sévère.

Tube digestif

Parfois, les maladies gastro-intestinales provoquent des douleurs dans le dos latéral:

  • Gastrite. La maladie provoque un inconfort dans les côtes et se manifeste souvent par une douleur dans la partie dorsale, qui survient généralement au moment ou après avoir mangé. Tout en provoquant une sensation de lourdeur dans l'estomac, des nausées et des vomissements.
  • Pancréatite Une douleur soudaine et de ceinture dans le dos à gauche est inhérente au stade aigu de la maladie, dans lequel une sensation désagréable est transmise à l'omoplate et au bas de la poitrine.
  • Ulcère de l'estomac. Des attaques douloureuses périodiques de nature douloureuse dans le côté gauche du bas du dos ou dans le quadrant supérieur indiquent le développement d'un ulcère gastrique. De plus, une personne présente des symptômes tels que: brûlures d'estomac, nausées, vomissements et manque d'appétit.
  • Obstruction intestinale et inflammation du péritoine. Des sensations inconfortables se produisent dans la partie sous-scapulaire et s'accompagnent de tensions musculaires dans la cavité abdominale. Des signes spécifiques résultant de pathologies du tractus gastro-intestinal se produisent dans le contexte des symptômes suivants: coliques, nausées et vomissements, flatulences, troubles intestinaux et malaise général.

Systèmes urinaires et reproductifs

La douleur dans le bas du dos à gauche peut indiquer le développement des maladies suivantes:

  • Pyélonéphrite. La maladie infectieuse du rein gauche s'accompagne d'une douleur sourde et douloureuse dans le dos gauche. De plus, la maladie peut également se manifester par des mictions fréquentes, de la fièvre et des malaises généraux.
  • Urolithiase. Une forme aiguë de pathologie est caractérisée par une douleur dans le côté gauche, qui, en règle générale, s'intensifie pendant la marche ou l'effort physique et s'accompagne d'une aggravation de l'état, de nausées, de fièvre.
  • Fibromes utérins. La maladie chez la femme provoque une sensation inconfortable dans la région lombaire, qui passe dans le bas-ventre. Une douleur de traction constante est le seul signe douloureux de la maladie..
  • Prostatite. Le syndrome du dos douloureux chez les hommes est souvent un signe d'inflammation de la prostate, des testicules ou du cordon spermatique, qui s'accompagne d'une miction douloureuse et rapide, d'une intoxication, de frissons et de fièvre..

Système musculo-squelettique

La survenue d'une condition inconfortable dans le dos est causée par diverses maladies du système osseux et musculaire:

  • Ostéochondrose. La pathologie de la colonne thoracique et cervicale provoque une traction et une douleur monotone à gauche du cou et du haut du dos qui passent dans le bras gauche. La douleur est durable et ne s'arrête pas même au repos.
  • Syndrome des côtes scapulaires. C'est le résultat d'une activité physique intense ou d'un travail sédentaire. Avec une telle maladie, les gens se plaignent d'une douleur sourde insupportable entre le cou et l'épaule, passant dans la région de l'omoplate gauche.
  • Névralgie intercostale. La pathologie est caractérisée par une douleur aiguë perçante, qui se propage dans toute la partie intercostale et s'intensifie avec les mouvements (virages), la respiration ou la toux. C'est une conséquence d'une ostéochondrose avancée, d'une scoliose, d'une hernie lombaire, etc..
  • Pathologie des racines nerveuses de la colonne lombaire. Les sensations désagréables qui se produisent dans les lombaires pendant la marche et la course se manifestent généralement dans le contexte d'une inflammation du nerf sciatique. Dans le même temps, une personne se plaint d'inconfort dans la partie inférieure gauche du bas du dos, qui peut être donné à la jambe gauche.

Diagnostic de la douleur

Afin d'établir correctement la cause de la pathologie, il est nécessaire de contacter des spécialistes médicaux qui peuvent diagnostiquer et prescrire de manière experte une thérapie complexe visant non seulement à traiter la maladie sous-jacente, mais également à éliminer la douleur et les symptômes associés.

Le plus souvent, l'examen est effectué avec la participation de plusieurs médecins - un neurologue, traumatologue, chirurgien, cardiologue, urologue. En plus des tests de laboratoire, les patients se voient prescrire une échographie, une IRM, une radiographie et un cardiogramme.

La prévention

Pour prévenir divers symptômes de douleur, il est nécessaire de découvrir la véritable cause de leur apparition. Ce n'est qu'avec un diagnostic précis que le résultat souhaité de la prévention peut être atteint. Une personne atteinte d’une maladie est obligée de prendre des médicaments pour prévenir les complications, de suivre toutes les instructions du médecin, d’organiser sa routine quotidienne et d’établir un régime alimentaire approprié. Pour maintenir l'équilibre psychologique émotionnel, chaque patient doit consulter régulièrement un psychologue et subir un examen médical régulier une fois par an et l'examen nécessaire.

Il convient de rappeler que la perte de santé est sujette à un rétablissement complexe et à long terme, par conséquent, des soins doivent être apportés en temps opportun, et non lorsqu'ils sont perdus pour toujours. Une prophylaxie régulière renforcera et maintiendra une bonne santé pendant longtemps..

Douleur au dos gauche: causes et méthodes de traitement

Photo de missdocteur.com

Causes et nature de la douleur

De nombreuses causes prédisposent à l'apparition de maux de dos à gauche en dessous ou au-dessus du bas du dos - des facteurs provoquant des symptômes peuvent être identifiés par les plaintes des patients. Le mécanisme de développement est caractérisé par une compression ou un pincement des racines nerveuses, parfois un symptôme indique de graves dommages internes.

Un seul et même facteur provoquant peut provoquer divers symptômes - douleur intense dans le bas du dos, tiraillement ou sourd. Sa variabilité s'explique par les caractéristiques individuelles, le degré de lésion tissulaire et le stade de progression de la pathologie.

Douleur aiguë au bas du dos gauche

La douleur se caractérise par un début brutal, selon les sensations d'un personnage poignardant ou coupant. Elle se caractérise par une irradiation (propagation le long des fibres nerveuses) dans la moitié gauche du corps, parfois des membres. Ces caractéristiques du tableau clinique s'expliquent par une irritation soudaine des racines spinales ou des récepteurs dans les parois des organes internes.

Causes possibles de douleurs aiguës au bas du dos à gauche:

  1. Changements dégénératifs-dystrophiques - une gêne apparaît en raison de l'ostéochondrose de la colonne lombaire. Les disques articulaires sont déformés, la scoliose se produit avec un virage à droite, les nerfs sont comprimés à gauche, des maux de dos apparaissent.
  2. Une hernie ou une protrusion du disque intervertébral est une affection plus grave. Dans ce cas, le noyau gélatineux serre la racine nerveuse, provoque une douleur dans le bas du dos, qui s'intensifie avec des mouvements jusqu'à la raideur.
  3. La sciatique est un nerf sciatique pincé ou ses fibres dans le bas du dos. La douleur est ressentie sur le côté de la colonne vertébrale et donne dans la jambe, viole la démarche.
  4. Pierres dans le rein gauche - si cela fait mal dans le côté gauche de l'arrière au niveau de 12 côtes, il faut supposer que les pierres sont déposées. Le sang dans l'urine est noté, le symptôme augmente avec la miction ou un changement de position corporelle.
  5. Perforation d'un ulcère - dans cet état, cela fait mal sur le côté et dans le dos. Des saignements internes se produisent, une faiblesse, une pâleur de la peau, parfois une perte de conscience.

Douleur au bas du dos gauche

Une telle douleur apparaît progressivement, localisée à gauche sous le bas du dos, l'irradiation est rare. Les patients le décrivent comme un mal de dos douloureux qui tire vers la gauche et vers le bas. Il se caractérise par une gravité modérée et une longue durée - jusqu'à plusieurs heures ou jours.

Les causes possibles de la traction de la douleur à l'arrière du côté gauche:

  1. La myosite est une inflammation des muscles. Cette douleur est localisée superficiellement, peut devenir aiguë avec des mouvements brusques.
  2. Pyélonéphrite ou glomérulonéphrite du côté gauche - dans la forme chronique de ces maladies, le côté gauche du dos dans les reins fait mal.
  3. Dommages à l'utérus, aux ovaires ou aux trompes de Fallope - parfois la douleur à gauche chez les femmes indique des dommages aux organes reproducteurs. Le symptôme se produit en raison d'une inflammation ou d'une érosion de la muqueuse.
  4. Prostatite - des dommages à la glande de la prostate chez l'homme peuvent provoquer des douleurs dans le bas du dos et dans la région pelvienne. Habituellement, l'inconfort est associé à une mauvaise miction, une dysfonction érectile.
  5. Ulcère duodénal - avec des dommages profonds à la muqueuse, il y a une douleur brûlante et tirante sur la gauche, s'étendant vers le dos. Accompagné de troubles dyspeptiques.
  6. La colite est une inflammation du côlon. S'il tire sur le côté gauche, une lésion des sections descendantes ou sigmoïdes est supposée.

Si des maux de dos dans la région lombaire à gauche provoquent une perte de conscience, des nausées ou des vomissements, il est urgent de consulter un médecin, de faire un scanner ou une échographie.

Douleur lombaire sourde à gauche

Parfois, il y a une légère douleur sourde dans le côté gauche derrière le bas du dos - elle apparaît généralement dans les maladies chroniques, parfois elle peut être le résultat de blessures internes. En savoir plus sur les raisons:

  1. Blessures - des ecchymoses sur les muscles, les os et les organes internes peuvent entraîner une douleur sourde, qui s'intensifie avec les mouvements.
  2. Arthrite ou arthrose - dans la pathologie impliquait des articulations arquées ou des articulations de la tête de côte. Habituellement douloureux côté gauche du dos près de la colonne vertébrale.
  3. Maladie rénale - des changements inflammatoires chroniques pendant la période de rémission provoquent une douleur sourde dans le dos gauche. Il peut devenir douloureux, tirant ou aigu.
  4. Dommages aux organes reproducteurs - accompagnés de maux de dos en bas à gauche. Parfois, le symptôme s'étend aux deux côtés..
  5. Grossesse - dans certains cas, des douleurs dans le bas du dos et le bas de l'abdomen à gauche apparaissent aux derniers stades, lorsque le fœtus comprime les organes internes.

Localisation

Vous pouvez déterminer la cause de la douleur au bas du dos gauche due à la localisation des symptômes. Dans de tels cas, la topographie des organes internes et le cours des principaux troncs de fibres nerveuses sont pris en compte.

Douleur au bas du dos gauche

Si le bas du dos gauche fait mal, les types de troubles suivants sont attendus:

  • lésions rénales
  • inflammation des uretères;
  • radiculite;
  • hernie ou saillie de 3 à 4 segments lombaires;
  • souche musculaire locale.

Douleur au haut du dos gauche

Photo de adfave.ru

Si le côté gauche fait mal et redonne, la pathologie est concentrée dans le bas de la poitrine ou dans la partie lombaire supérieure. Dans ce cas, le symptôme peut provoquer:

  • maladies du poumon gauche, de la plèvre ou des muscles du dos;
  • hernie ou saillie des 6 vertèbres thoraciques aux 3 lombaires;
  • ostéochondrose de la région thoraco-lombaire;
  • névralgie intercostale;
  • gastrite ou ulcère duodénal.

Premiers secours

Dans les maux de dos aigus du côté gauche, les premiers soins sont nécessaires - ils visent à éliminer l'inconfort ou à soulager l'état du patient avant l'arrivée du médecin. L'algorithme est le suivant:

  • le patient doit être placé sur un lit ou un canapé;
  • le patient doit prendre la position la plus confortable dans laquelle la douleur du côté gauche sera le moins exprimée;
  • si possible, appliquez du froid sur le site de la lésion, frottez avec une pommade anesthésique ou buvez un comprimé d'analgésique.

Il est strictement interdit de réchauffer la zone affectée, d'utiliser des pommades irritantes ou de frotter avec des épices. Cela peut aggraver l'état du patient..

Quel médecin traite la douleur dans le côté gauche du dos?

Si le côté gauche du bas du dos vous fait mal, vous devez contacter un orthopédiste. Le médecin procédera à un examen, si un nerf pincé est suspecté, une consultation avec un vertébrologue ou un neurologue sera prescrite. En cas de lésion des organes internes, une référence à des spécialistes étroits est prescrite.

Diagnostique

Pour savoir ce qui cause la douleur au bas du dos du côté gauche, un examen instrumental aidera. Le diagnostic consiste à identifier un facteur provoquant et à déterminer la zone affectée. Le patient est affecté:

  • Tomodensitométrie ou radiographie de la colonne vertébrale;
  • IRM de la colonne vertébrale ou des organes internes;
  • Échographie de l'abdomen.

À partir des images, vous pouvez déterminer pourquoi le bas ou le haut du dos fait mal à gauche. Un traitement ultérieur dépend de la conclusion. Parfois, l'examen est complété par un test sanguin et urinaire.

Principes généraux de traitement

Après le diagnostic, un programme thérapeutique est prescrit. Sa première tâche consiste à éliminer la douleur, après quoi le traitement de la maladie sous-jacente commence.

Si cela fait mal dans le côté gauche de l'arrière, le médecin peut prescrire:

  • analgésiques (Nise, Diclofenac, Ketanov) - en comprimés et pommades;
  • blocus - injections puissantes avec pincement sévère des nerfs;
  • chondroprotecteurs (Arthra, Kondronova) - avec ostéochondrose, arthrite ou arthrose;
  • médicaments pour le traitement des maladies des organes internes - antibiotiques, antispasmodiques, diurétiques, etc.;
  • physiothérapie - électrophorèse des médicaments, UVT, magnétothérapie;
  • massage - pendant la période de rémission;
  • exercices thérapeutiques - pour les maladies du système musculo-squelettique.

La prévention

Si cela fait constamment mal en dessous ou au-dessus du bas du dos à gauche, le traitement est effectué avec une prévention ultérieure. Il vise à prévenir les exacerbations, ralentissant la progression de la maladie. Règles fondamentales:

  • l'organisation d'une couchette - un matelas de rigidité modérée et un oreiller orthopédique;
  • respect du régime de travail et de repos;
  • contrôle de la posture;
  • massage et exercices thérapeutiques.

La douleur au bas du dos gauche peut être causée par des maladies de la colonne vertébrale ou des pathologies des organes internes. Le dernier groupe comprend les lésions ulcéreuses, l'érosion et les dépôts de pierres. Le traitement n'est effectué qu'après le diagnostic et comprend des analgésiques, des blocages et des procédures de renforcement.

Publié par: Denis Filin, docteur,
spécialement pour Vertebrolog.pro

Vidéo utile sur les douleurs rénales dans le dos

Liste des sources:

  • Mal au dos. Méthodes de traitement efficaces. - M.: Eksmo, 2009.-- 305 s.
  • Maux de dos: tout ce que vous devez savoir. - Moscou: SINTEG, 2006. - 499 c.
  • Gunther, T. retournera des maux de dos. Anesthésie et relaxation / Gunther T. Vernet, Michael Nelles. - Moscou: IL, 2008. - 692 c.
  • Kotesheva, I. Douleurs dans le dos et les articulations. Que faire? / I. Kotesheva. - M.: Ripol Classic, 2014.-- 906 c.
  • Podchufarova, maux de dos E.V. / E.V. Podchufarova, N.N. Yah. - M.: GEOTAR-Media, 2010.-- 368 c.

Douleur dans le dos, en bas à gauche, au-dessus et en bougeant

Articles d'experts médicaux

Dans tous les cas, une douleur intense et soudaine ou tout à fait tolérable, constante ou apparaissant après l'exercice est un signal d'alerte qui fait réfléchir sur l'état de santé. Même si vous avez réussi à arrêter rapidement le syndrome douloureux, vous ne devez toujours pas négliger les conseils médicaux. Il est préférable de découvrir rapidement la cause de l'inconfort, car les maux de dos à gauche peuvent être le symptôme d'une variété de maladies, dont la lutte ne sera plus efficace que dans les premiers stades de leur développement.

Code ICD-10

Causes de la douleur au dos gauche

L'étiopathogenèse du syndrome douloureux du côté gauche postérieur est très diverse. Il peut signaler la destruction des articulations de la colonne vertébrale, des spasmes des muscles paravertébraux, des changements pathologiques dans les organes de la cavité thoracique et abdominale.

Des douleurs dorsales non spécifiques (primaires ou bénignes) à gauche apparaissent en raison d'un effet positionnel ou mécanique sur les structures vertébrales. Il se produit comme une attaque soudaine de douleur aiguë, localisation caractéristique - la partie lombo-sacrée la plus chargée de la colonne vertébrale. La douleur est ressentie dans la région fessière, parfois même dans le haut de la cuisse. Sa cause est un spasme ou une sur-extension des muscles paravertébraux. La manifestation se produit lors d'une surcharge physique des muscles de la colonne vertébrale, un mouvement vif et infructueux, après un long séjour dans une position. Le plus souvent, cette douleur affecte les personnes qui mènent un style de vie insuffisamment actif et / ou qui sont en surpoids, qui ne savent pas comment regrouper et répartir la charge musculaire, par exemple, soulever des objets lourds.

Les douleurs dorsales spécifiques (secondaires) sont les conséquences des traumatismes, de la croissance des néoplasmes, des infections et de la dégénérescence des structures vertébrales ou rachidiennes.En outre, elles peuvent refléter le syndrome douloureux qui apparaît lors du développement de changements douloureux dans les organes de la cavité thoracique et du péritoine de localisation gauche et peuvent être d'origine:

  • pulmonaire - une conséquence de l'inflammation des voies respiratoires inférieures, de l'accumulation de gaz dans la cavité pleurale, de la pleurésie sèche, des néoplasmes de la localisation du côté gauche;
  • cardiaque - avec inflammation du péricarde, maladie coronarienne, présence d'anévrisme aortique;
  • digestif - pancréatite aiguë, ulcère gastro-duodénal;
  • rénale - thrombose de l'artère gauche, colique gauche;
  • gynécologique - ovariite;
  • hémorragie rétropéritonéale.

Chez les individus émotionnellement labiles, une douleur derrière le côté gauche de nature psychogène est possible, un fort choc émotionnel devient la cause du syndrome. De plus, les personnes qui éprouvent régulièrement des malaises au dos, parfois de peur d'attendre une autre crise, ressentent une douleur qui ne l'est pas (comportement douloureux).

Facteurs de risque

Les facteurs de risque d'apparition de douleurs non spécifiques sont des virages serrés, des secousses, des virages, un séjour prolongé dans une position, un stress accru sur les muscles du dos, une mauvaise forme physique, une grossesse. Le risque d'inconfort spécifique du côté gauche est augmenté en présence de maladies des structures vertébrales, de la moelle épinière, des organes internes situés sur le côté gauche de la poitrine et de la cavité abdominale.

Pathogénèse

La pathogenèse de l'apparition de douleurs du côté gauche dans le dos est multifactorielle. Des douleurs aiguës non spécifiques résultent de lésions des muscles paravertébraux ou de leurs spasmes. Les épisodes aigus sont souvent résolus d'eux-mêmes, mais les dommages périodiques augmentent la probabilité de chronicité. Dans ce cas, l'esclavage du tissu musculaire entourant l'articulation intervertébrale étirée se produit, ce qui entraîne une perturbation locale du flux sanguin et se manifeste par une intensification du syndrome douloureux. Si des mesures ne sont pas prises, il reste des cordes musculaires tendues et, au fil du temps, le manque d'approvisionnement sanguin normal conduit au remplacement des myocytes par des cellules du tissu conjonctif..

La pathogenèse des maux de dos spécifiques à gauche est diverse et est considérée dans le cadre du mécanisme de formation de la pathologie sous-jacente. La population de 30 à 40 ans sollicite le plus souvent une assistance médicale à cette occasion, l'appel initial à cette plainte est de 5% par an. La prévalence des syndromes de douleur vertébrale dans les pays à économie développée et les statistiques médicales atteignent 80%.

Épidémiologie

Les statistiques montrent que parmi les syndromes de douleur non oncologique, environ un quart tombe sur les maux de dos, dont la grande majorité (jusqu'à 90%) sont des douleurs musculo-squelettiques non spécifiques. Parmi les lésions des structures vertébrales, les lésions de compression de la racine vertébrale dans la région lombaire (radiculopathie) de 6 à 15% des cas prévalent, toutes les autres causes représentent environ 4%.

Symptômes

Les types de maux de dos, leur localisation, leur nature peuvent indiquer le sens de la recherche d'une pathologie, mais contacter un établissement médical pour établir leur étiologie est nécessaire, car l'inconfort est ressenti presque de la même manière avec des sources complètement différentes.

Maux de dos en bas à gauche

La grande majorité de ces plaintes de douleur sont associées à des déformations des structures vertébrales, qui subissent un stress constant lorsque nous nous asseyons, nous levons, marchons, courons, soulevons des poids. La région lombo-sacrée de la colonne vertébrale souffre le plus du stress. Le syndrome douloureux de cette localisation est le plus souvent un symptôme de sténose du canal rachidien, de sciatique, de spondylarthrose, de spondylose, d'autres conditions qui provoquent une compression des fibres nerveuses dans les structures altérées de la colonne vertébrale ou dans les tissus musculaires enflammés œdémateux. Dans de telles situations, la douleur s'accompagne d'engourdissement et de limitation de la fonction motrice à cet endroit. Dans le même temps, des lésions des organes internes situés à gauche dans la cavité abdominale peuvent également se manifester par des douleurs dans le bas du dos gauche. Par conséquent, afin de différencier les pathologies vertébrales des problèmes avec les organes internes, il ne sera pas inutile de consulter un urologue pour tous les patients, et les femmes auront également un voyage imprévu chez un gynécologue et effectueront des tests de laboratoire et des diagnostics matériels prescrits.

Les maux de dos en bas à gauche, causés par une violation de la fonction musculo-squelettique à cet endroit, se produisent généralement soudainement lors du levage d'objets lourds, après un long inconvénient de position, une forte performance du mouvement de rotation des extenseurs et un traumatisme de la colonne vertébrale. Avec un dysfonctionnement de l'articulation sacro-iliaque, il est généralement terne et donne à la zone inguinale. Après un long repos, il est difficile de se lever et de commencer à bouger, mais lorsque le patient «diverge», la douleur s'affaiblit et disparaît parfois complètement.

Une hernie dans la région lombo-sacrée peut également se manifester par une douleur à gauche dans le bas du dos et une sensation de raideur à cet endroit. Les patients ont périodiquement des lumbago, ils ressentent de la douleur en tournant le corps et en basculant. La douleur se propage le long de la jambe jusqu'au pied comme des rayures. Les patients ont souvent les jambes engourdies. Cependant, ces symptômes ne sont pas spécifiques et peuvent indiquer non seulement la présence d'une hernie.

La spondylarthrite ankylosante au stade initial se manifeste par des douleurs dans la région lombaire et en dessous. Elle apparaît au repos, pendant une longue période de repos, souvent nocturne. Le matin, une raideur est ressentie, lorsque le patient bouge, la douleur diminue. La maladie se caractérise par un gonflement de la cheville et une violation de sa mobilité, en particulier des talons. La toux et les respirations profondes contribuent à augmenter l'inconfort.

La douleur dans le dos dans la région du rein indique principalement un processus pathologique dans ledit organe - néphrolithiase et / ou néphrite. Cependant, il est symptomatiquement difficile de différencier avec précision la radiculopathie et l'inflammation ovarienne. Il est impossible de distinguer les sources de troubles uniquement par le syndrome douloureux. La nature de la douleur est quelque peu différente les unes des autres, cependant, seul un médecin peut poser un diagnostic en toute confiance après un examen.

Le jade et l'oophorite se manifestent par une douleur tirante, quelle que soit la position du corps. Chez les futures mères, des douleurs de cette nature dans le bas du dos peuvent être un avertissement sur la menace d'avortement.

Selon une douleur intense, nous pouvons supposer des dommages à la colonne lombaire, une douleur lancinante, s'étendant jusqu'à la jambe jusqu'au bout des doigts, indique plutôt la présence d'une radiculite, un pincement du nerf dans les structures vertébrales de la région lombaire inférieure. L'irradiation de la douleur dans l'aine et les muscles abdominaux indique des dommages aux vertèbres lombaires situées dans la section supérieure.

Une attaque de coliques rénales commence de façon inattendue et soudaine, quelle que soit l'activité de la victime. Il peut dépasser pendant la période de sommeil nocturne - puis le patient se réveille. La douleur dans le dos dans le rein dans la phase aiguë augmente, sa durée est individuelle. Les coliques rénales peuvent s'arrêter brusquement, comme cela a commencé, mais, en règle générale, la durée pour atteindre son apogée prend plusieurs heures, et une personne parvient à consulter un médecin, ce qui est correct, car la douleur est très forte, ne passe pas longtemps, en conséquence, un choc douloureux est possible. La douleur avec colique rénale est migratrice; elle peut pénétrer dans le périnée, le haut des cuisses. En tombant, la douleur devient plus intense. Un patient souffrant de coliques rénales ne peut généralement pas s'asseoir ou s'allonger tranquillement, il va et vient, car il est impossible de trouver une position qui soulage la douleur. Les autres manifestations de la colique rénale correspondent aux facteurs qui l'ont provoquée. Cela peut être des envies fréquentes de vider la vessie, parfois non concluantes (ténesme), des nausées, des vomissements, qui n'apportent pas de soulagement, une bradycardie, une hypo et une hypertension, des flatulences et un ténesme de l'intestin. Divers obstacles à la sortie de l'urine (calculs, sténoses et autres) provoquent des coliques rénales.

Si vous ressentez des maux de dos localisés dans la région lombaire à gauche et suggérant une pathologie, ne commencez pas le traitement sans examen, cela peut vous coûter cher.

Le dos fait mal en haut à gauche

Cette localisation du syndrome douloureux est le plus souvent caractéristique de transformations pathologiques dans les régions vertébrales cervicales et / ou thoraciques, de tels symptômes peuvent manifester des dommages à la moelle épinière dans sa partie supérieure ou aux nerfs périphériques du membre supérieur.

La scoliose de la région thoracique de la colonne vertébrale (courbure à gauche) conduit au fait que la colonne vertébrale déformée commence à affecter les tissus paravertébraux et que les terminaisons nerveuses et / ou les disques intervertébraux sont impliqués dans le processus, absorbant les impulsions de vibration lors de la marche, de la course et d'autres activités physiques. Le haut du dos commence à faire mal lorsque le coude vertébral atteint un degré significatif (deuxième ou troisième).

Des modifications réactives du cartilage paravertébral et du tissu osseux avec ostéochondrose entraînent une saillie des disques perturbés qui affectent et endommagent les muscles et les fibres nerveuses. Au début du développement, ce processus ne provoque qu'une sensation de raideur, la colonne vertébrale perd de sa souplesse, des ostéophytes (spondylose) apparaissent et des douleurs commencent, généralement douloureuses et survenant après l'exercice, ou permanentes, si l'ostéophyte blesse la racine nerveuse. L'ostéochondrose et la scoliose sont les principales causes des saillies et des hernies intervertébrales, écrasant les racines des nerfs dans le canal de leur sortie de la moelle épinière. Des symptômes de névralgie intercostale apparaissent, se manifestant par une douleur interscapulaire plus proche du côté gauche, qui se fait passer pour cardiaque.

Diverses déformations conduisent au fait qu'il y a une douleur dans le dos à gauche au-dessus du bas du dos. Elle peut être causée par le déplacement des vertèbres. Il s'agit d'une douleur très vive et aiguë qui se propage le long du nerf intercostal et s'étend jusqu'à la zone de l'omoplate, du bras gauche et de l'aisselle.

L'affaissement du disque intervertébral, en raison duquel le canal se rétrécissant le long duquel la terminaison du nerf spinal passe à gauche, peut également provoquer des douleurs dues à la compression du nerf (hernie de Schmorl).

L'inflammation du tissu musculaire (myosite) entraîne des spasmes musculaires et, par conséquent, la compression des vaisseaux sanguins et des fibres nerveuses. Si le spasme est localisé dans le coin supérieur gauche, il fait également mal dans le côté supérieur gauche du dos. Des lésions similaires peuvent apparaître sur toute la longueur de la colonne vertébrale, respectivement, et une douleur peut être ressentie à tout moment.

Le dos fait mal en haut à gauche avec des fractures de l'os scapulaire ou des côtes. La bursite sous-scapulaire (inflammation de la sous-scapulaire synoviale gauche) provoque une douleur importante à gauche sous l'omoplate à l'arrière. L'épaule gonfle, devient engourdie, les symptômes d'intoxication générale sont souvent accompagnés - hyperthermie, faiblesse.

Une douleur dans le dos gauche à peu près au niveau des omoplates ou légèrement plus bas indique souvent la présence d'une pathologie cardiaque. Il irradie souvent vers le membre supérieur et la mâchoire inférieure. Douleur intense et sensation de mort imminente - partie du symptôme de l'infarctus du myocarde.

Souvent avec d'autres maladies cardiaques, la douleur à gauche redonne. En règle générale, la douleur cardiologique est arrêtée par les médicaments cardiaques (nitroglycérine, corvalol) et s'accompagne d'autres symptômes de faiblesse cardiaque - essoufflement, fatigue. Se produisent souvent après des troubles ou un stress physique.

Une douleur dans le dos à gauche en dessous de l'omoplate peut indiquer des maladies des voies respiratoires inférieures - pneumonie, pneumothorax, pleurésie sèche, néoplasmes des poumons et / ou des bronches. Les symptômes concomitants tels que l'essoufflement, la toux, la faiblesse sont caractéristiques des pathologies du système respiratoire.

Une douleur à gauche sous la côte du dos peut être observée dans la pancréatite aiguë. Ils sont en forme de ceinture et sont donnés à la partie inférieure du sternum et à la région du cœur, de l'omoplate et de l'arrière de la ceinture scapulaire. Avec la pancréatite, un spasme prononcé des muscles abdominaux est généralement observé..

Les coliques rénales peuvent se manifester par des maux de dos à gauche sous les côtes, au-dessus du bas du dos, elles peuvent être douloureuses lorsqu'un thrombus est obstrué par une artère fournissant du sang au rein, et un hématome rétropéritonéal peut également être localisé au même endroit. À risque - patients sous traitement anticoagulant.

Douleur au dos gauche lors du déplacement

Il n'y a aucun moyen de se manifester à l'aise et de répondre par une douleur aiguë, dès que vous commencez à bouger, des ecchymoses et des entorses de la colonne vertébrale peuvent survenir, de plus, mineures, dont le patient ne pouvait pas remarquer et ensuite les oublier en toute sécurité..

Diverses dorsopathies - ostéochondrose, scoliose, cyphose, lordose pathologique de la spondylarthrite cervicale, spondylopathie et, par conséquent, protubérances et hernies, ainsi que d'autres processus inflammatoires dégénératifs qui conduisent à des déformations des disques vertébraux, se manifestent souvent initialement comme des douleurs qui surviennent lors de la marche, courir, tourner le corps, et parfois simplement prendre une grande respiration, rire et même parler.

Le syndrome musculo-tonique se manifeste par des douleurs qui limitent la plage de mobilité d'une section particulière de la colonne vertébrale. Cela se produit lorsqu'un muscle de tonus est impliqué dans le mouvement. Au sondage, c'est elle qui se révèle tendue et douloureuse. Les causes du syndrome peuvent être l'haltérophilie, un séjour prolongé dans une position inconfortable, une augmentation de l'exercice sans échauffement préalable, des virages soudains et infructueux.

L'urrolithiase peut se manifester par des maux de dos pendant le mouvement, une tumeur dans n'importe quel organe de la cavité thoracique, une sciatique (inflammation du nerf sciatique) ou une myosite du muscle piriforme - également.

Que signifie la nature de la douleur??

Des douleurs dorsales aiguës à gauche surviennent généralement soudainement et accompagnent le développement aigu de la pathologie. Si la douleur est survenue et n'a pas disparu dans les prochaines minutes, mais est restée, bien que son intensité ait diminué, le corps prétend tout désastre. D'autres développements vous informeront sur les actions nécessaires - que ce soit pour appeler une équipe d'ambulance ou simplement aller chez le médecin. Mais les maux de dos aigus ne doivent pas être ignorés..

Lorsque la douleur est localisée dans la zone sous les côtes à gauche, le pancréas est très probablement affecté. Douleur douloureuse, s'étendant sur la circonférence du corps, ainsi que dans le dos et l'estomac. La faiblesse, la nausée, la fréquence cardiaque rapide, la fièvre peuvent augmenter. Si le patient vomit, cela ne lui apporte aucun soulagement. Une attaque de pancréatite aiguë ou une exacerbation de chronique, en règle générale, est précédée d'excès à la table des fêtes.

Une douleur aiguë dans le bas du dos gauche, s'étendant au bas de l'abdomen, peut survenir lorsque le kyste ovarien ou la trompe de Fallope se rompt en présence d'une grossesse extra-utérine. Ces conditions nécessitent une hospitalisation immédiate. Si une douleur au dos sévère sur la gauche se produit soudainement et ne se libère pas dans les 15 à 20 minutes - appeler une ambulance L'état du patient s'aggrave fortement - la faiblesse apparaît jusqu'à l'évanouissement, la température augmente, parfois de manière significative, le tonus des muscles abdominaux de la gauche augmente de manière significative. En réaction à la douleur, des vomissements peuvent survenir, des taches vaginales apparaissent, les processus excréteurs sont perturbés, cependant, il vaut mieux ne pas attendre si longtemps.

Il peut gravement blesser dans le bas de l'abdomen et le dos avec une salpingite aiguë (salpingoophorite), mais il est préférable de différencier un processus inflammatoire intense d'une catastrophe dans un établissement médical en utilisant des méthodes matérielles.

En général, une douleur aiguë sévère qui apparaît soudainement caractérise le développement aigu du processus et nécessite un diagnostic urgent. C'est juste le cas lorsque vous devez faire preuve d'une vigilance accrue et nécessiter l'attention du personnel médical.

Une douleur dans le bas du dos gauche, irradiant vers l'abdomen au-dessus du pubis du même côté, peut indiquer une inflammation des structures rénales (bassin, glomérules) ou recouvrant complètement le rein. Le jade se caractérise par une douleur tirante sur le dos gauche, il peut être plus fort dans le processus aigu et plus faible dans la chronique. Avec l'inflammation, le processus de filtration de l'urine est perturbé, la dégénérescence des tubules rénaux progresse. Cela affecte le processus de miction - la fréquence des envies augmente, la quantité d'urine libérée diminue, il peut y avoir des sensations inconfortables - démangeaisons, douleur, brûlure, sensation de satiété de la vessie. Les personnes atteintes de reins malades ont souvent mal à la tête. La néphrite aiguë se produit avec des symptômes plus graves, il peut y avoir un gonflement, une rétention urinaire aiguë, une faiblesse, des vomissements, de la température. Les reins malades réagissent en exacerbant la douleur en tapotant à leur emplacement (symptôme de Pasternatsky).

Des douleurs dorsales soudaines et aiguës à gauche peuvent survenir avec des coliques rénales, qui peuvent être causées par une néphrolithiase, des calculs dans l'uretère gauche, dans la vessie du côté gauche. Fondamentalement, les coliques rénales indiquent un déplacement de la pierre, ce qui provoque une douleur aiguë, grattant la surface muqueuse interne de l'organe. Une telle attaque est souvent provoquée par une marche rapide, un jogging, un saut, un travail physique intense. En relation avec l'irritation des terminaisons nerveuses du péritoine adjacent au rein affecté, des symptômes de troubles digestifs apparaissent.

La douleur aiguë au dos peut être un symptôme d'infarctus du myocarde, d'angine de poitrine, d'anévrisme aortique. Si la douleur persiste dans le quart d'heure, une ambulance doit être appelée..

La douleur aux points de suture ou aux coupures peut indiquer une maladie des voies respiratoires inférieures. Il n'apparaît que lorsque les pétales pleuraux sont impliqués dans le processus inflammatoire qui, lorsqu'ils sont frottés les uns contre les autres, provoquent des douleurs. Les masses tumorales commencent à faire mal, germant également dans la plèvre. Si les processus sont associés au système respiratoire, des symptômes tels que toux, essoufflement, fièvre, sueurs nocturnes et diurnes apparaîtront. La douleur aiguë est caractéristique du pneumothorax, de la pneumonie croupeuse, de la pleurésie sèche. Ça fait mal à la poitrine, sur le côté, c'est donné dans le dos. Les douleurs s'aggravent avec la toux, se penchant vers le côté droit (sain). Le dessin et l'ennui correspondent aux maladies chroniques de longue durée, par exemple la tuberculose: poumons - surviennent dans le haut du dos avec toux, respiration; reins, organes génitaux - dans la partie inférieure.

Des douleurs douloureuses dans le dos gauche peuvent être ressenties avec des maladies chroniques des organes génitaux féminins et masculins, d'autres symptômes apparaissent généralement: dysfonctionnements du cycle menstruel, troubles de l'éjaculation, écoulement, inconfort lors de la miction. Si les maux de dos à gauche s'accompagnent de symptômes de dyspepsie, nous pouvons supposer un problème avec le gros intestin.

Pour les syndromes radiculaires (compression des terminaisons nerveuses dans l'espace interdiscal), apparaissant, par exemple, après une surcharge ou une levée de poids, une douleur lancinante dans le dos à gauche est caractéristique - lombalgie.

Une douleur sourde, épuisante et parfois infructueuse dans le dos gauche peut être un symptôme de radiculopathie ou de sciatique.

Les déformations et les dommages aux structures vertébrales (ostéomyélite, ostéochondrose, scoliose, prolapsus, entorse, fracture, luxation), compliqués par le processus inflammatoire, inflammation des organes internes situés sur le côté gauche du corps, en particulier ceux purulents, s'accompagnent souvent de pulsations dorsales à gauche.

Différences entre les sexes

Dans la plupart des cas, la douleur dans le dos gauche est causée par diverses blessures et maladies de la colonne vertébrale et des muscles paravertébraux. Il n'y a pas de différences entre les sexes dans les causes qui les provoquent, et le mécanisme de développement, tout ce qui précède s'applique également aux personnes des deux sexes. Cependant, le mode de vie des hommes prédispose à l'apparition de maux de dos - ils sont plus souvent impliqués dans les sports mécaniques, soulèvent des objets plus importants dans la vie quotidienne et des risques professionnels sont ajoutés (parmi eux, il y a plus de conducteurs, de déménageurs et d'autres travailleurs engagés dans un travail physique intense). Les représentants du sexe fort sont plus prédisposés à la spondylarthrite ankylosante: parmi les femmes atteintes de cette maladie, neuf hommes représentent une femme, les hommes sont plus susceptibles de souffrir d'urolithiase, de maladies respiratoires, mais le diagnostic de pyélonéphrite est cinq fois plus susceptible d'être entendu par les femmes, et parmi elles - beaucoup Enceinte.

Les causes spécifiques de la douleur au bas du dos gauche chez l'homme sont les maladies génitales: le mal de dos est généralement donné en cas d'orchite, d'épidymite, une telle propagation est possible avec la prostatite, la varicocèle et la torsion du cordon spermatique, bien que dans ces derniers cas la douleur soit irradiée très rarement. En plus du dos, la douleur est localisée dans le périnée et le scrotum. Les conditions aiguës sont accompagnées de fièvre, de graves douleurs brûlantes, de nausées et de vomissements peuvent être. Chronique - avec des sensations moins intenses, des douleurs, des éclats, parfois dérangeant uniquement lors de la marche et des mouvements plus intenses. Dans les maladies des organes génitaux, la douleur est donnée à la région lombaire et inférieure, donc si vous ressentez une douleur dans le dos à gauche au-dessus du bas du dos chez les hommes, des problèmes masculins spécifiques peuvent être exclus.

D'autres causes de maux de dos au-dessus et au-dessous des lombaires peuvent être causées par des maladies communes aux deux sexes - maladies des reins, du cœur, des poumons, des structures vertébrales, de la moelle épinière, décrites ci-dessus.

Spécifique exclusivement au beau sexe, les maux de dos à gauche ainsi que chez les hommes apparaissent avec des maladies des organes qu'eux seuls ont. Fondamentalement, les maux de dos sur le côté gauche de la femme sont causés par des changements pathologiques dans les ovaires et les trompes de Fallope du côté gauche. Salpingite, oophorite, salpingoophorite, néoplasmes dans ces organes, torsion des jambes du kyste ovarien, une grossesse tubaire à gauche peut provoquer des douleurs dans le bas-ventre, irradiant vers le dos. La nature de la douleur et des symptômes associés est cohérente avec le processus qui l'a provoquée..

Les maladies inflammatoires au cours de la phase aiguë peuvent se manifester par une douleur lancinante intense, de la fièvre, des pertes vaginales et une gêne lors de la vidange de la vessie. Pour les formes chroniques, la douleur douloureuse et l'absence de symptômes graves sont typiques.

Une douleur aiguë au poignard qui a soudainement percé le bas de l'abdomen et le dos et est restée, bien que réduite en intensité, une forte détérioration de la condition peut être un signe de rupture d'un kyste ovarien ou d'une trompe de Fallope pendant une grossesse extra-utérine.

Avec des douleurs de traction apparaissant périodiquement moins importantes dans le bas de l'abdomen et le dos, en particulier en combinaison avec l'arrêt des menstruations ou une diminution inhabituelle de son intensité, vous devez réfléchir à la possibilité d'une grossesse extra-utérine et être examiné si une telle possibilité existe.

Les néoplasmes de l'ovaire gauche se développent de manière asymptomatique pendant une longue période et se manifestent par une douleur déjà avec la croissance de la tumeur et sa pression sur les tissus environnants équipés de récepteurs de la douleur, la douleur peut également apparaître lors des rapports sexuels et de l'effort physique, et ne pas déranger au repos. Dans le même temps, une faiblesse inexpliquée, un essoufflement, des troubles de la miction et de la défécation, un gonflement ou des varices des jambes peuvent se développer..

Les maux de dos les plus inoffensifs chez les femmes peuvent être causés par l'approche des menstruations. Pour certains, ces douleurs périodiques sont causées par la rétention d'eau dans la région pelvienne, l'instabilité de l'état émotionnel due aux fluctuations hormonales avant la menstruation et une anxiété accrue, qui provoque des douleurs dans le bas du dos, y compris celui de gauche. Les sensations de dessin avant la menstruation se développent en présence de maladies chroniques des organes pelviens, vous devez donc encore être examiné.

Les pathologies des organes génitaux féminins situés à gauche se manifestent par des douleurs dans le bas du dos, pas plus élevées que le bas du dos.Par conséquent, lorsqu'un patient se plaint de douleurs lombo-sacrées, soupçonnant une radiculite, une sciatique, une hernie de la colonne vertébrale et d'autres pathologies, il doit être envoyé pour une consultation chez le gynécologue.

La douleur dans le dos vers la gauche au-dessus du bas du dos chez les femmes est généralement causée par des raisons communes aux patients des deux sexes, qui ont déjà été couvertes suffisamment en détail dans l'article ci-dessus.

Arrêtons-nous sur une telle période de la vie d'une femme que d'avoir un enfant. Les maux de dos à gauche pendant la grossesse ne sont pas rares. La charge sur la colonne vertébrale, en particulier dans la région lombaire, augmente avec une augmentation de l'utérus et atteint des valeurs maximales à la fin de la gestation. Si une femme est mal entraînée physiquement, a des muscles du dos faibles, souffre d'ostéochondrose ou si sa colonne vertébrale est pliée, cela affecte négativement les sentiments dans le dos. Les symptômes peuvent se manifester de différentes manières: la douleur peut survenir après de longues promenades, porter des sacs lourds, tousser, respirer profondément, expirer, éternuer. Parfois, des douleurs sont exprimées dans les lumbago aigus, certains ont mal au dos le soir et après le repos, cela passe. Si l'inconfort vous dérange constamment, il est préférable d'en informer le médecin qui mène la grossesse. Peut-être qu'il prescrira des études, des exercices de physiothérapie pour les femmes enceintes, le port d'une orthèse de soutien, un traitement supplémentaire.

Chez les femmes enceintes, les maladies chroniques sont souvent exacerbées. En particulier, une maladie rénale. Une femme enceinte sur dix souffre de pyélonéphrite. Au cours des trois derniers mois, la probabilité de développer des coliques rénales est élevée. Cette condition est dangereuse car elle peut provoquer un accouchement prématuré, vous devez donc consulter d'urgence un médecin.

La merralgie (névralgie du nerf fémoral externe) pendant la grossesse est également possible. Elle se produit en raison de la compression du nerf au niveau du ligament inguinal, car chez les femmes enceintes avec croissance de l'abdomen, il y a une augmentation de la flexion de la colonne lombaire (lordose), de l'angle d'extension de l'articulation de la hanche et de l'inclinaison du bassin..

Si le mal de dos inquiète constamment une femme enceinte, elle doit consulter un spécialiste.