logo

Je dors sur le ventre, qu'est-ce que cela signifie. Pourquoi tu ne peux pas dormir sur le ventre.

Les maladies, dont le principal symptôme est la douleur abdominale en position couchée, sont nombreuses. Bien sûr, si vous avez mal, vous ne devez pas immédiatement imaginer que vous avez une maladie grave.

Peut-être que la raison en est la suralimentation habituelle, et donc votre estomac indique clairement que vous devez faire une pause.

Cependant, vous devez savoir quand prendre des mesures sérieuses..

Les principales causes de douleurs abdominales nocturnes

Les sensations douloureuses peuvent être courtes - jusqu'à quelques minutes. De telles crampes ne sont généralement pas une raison d'être très inquiet. Mais des heures et des nuits entières dans les griffes de larmes ou de douleurs douloureuses peuvent à juste titre être qualifiées de signes et de signaux sérieux pour une visite précoce dans un établissement médical et un examen.
Malgré le fait que ces signes peuvent se manifester à des moments complètement différents, ils deviennent plus stables lorsque la nuit tombe, lorsque le corps se détend, le système nerveux a besoin de repos. À ce moment, le système nerveux autonome entre en jeu, ce qui est caractéristique de la manifestation de toutes les pathologies symptomatiques les plus importantes. Compte tenu des causes les plus diverses de la douleur dans l'abdomen la nuit, les cliniciens identifient les principaux et les plus importants suivants:

  1. L'apparition de douleurs abdominales qui vous font vous réveiller peut se produire à jeun avec une production excessive de suc gastrique.
  2. Crampes douloureuses immédiatement après avoir mangé, en cas d'indigestion due à un déséquilibre de l'équilibre acido-basique.
  3. En raison d'une selle insuffisante ou immédiatement après la selle.
  4. Une conséquence du syndrome d'irritation intestinale, peut-être avec une dyskinésie biliaire.
  5. Manger des aliments déséquilibrés. Il peut s'agir d'aliments salés, trop chauds ou froids..
  6. Plats provenant d'aliments riches en cholestérol, qui provoquent l'apparition et le mouvement actif des calculs biliaires.
  7. Intolérance physiologique à certains produits: lait, lactose et autres produits laitiers.

La détermination des principales causes peut se produire exclusivement dans un établissement médical après avoir effectué les mesures diagnostiques prescrites par un médecin.

Raisons pour lesquelles la lombalgie

Les causes de la lombalgie en position couchée sont différentes et peuvent indiquer des maladies de la colonne vertébrale, des organes internes, de la névralgie.

Les causes de la douleur sont divisées en primaire et secondaire. La caractéristique principale est les troubles dystrophiques et fonctionnels de la colonne vertébrale, les pathologies congénitales de la forme des vertèbres. Les causes secondaires sont causées par des dommages mécaniques, un dysfonctionnement des organes internes, des infections et des virus, des néoplasmes.

MaladieSymptômesNature de la douleur
ostéochondrosetroubles dystrophiques dans le cartilage de la moelle épinièremaux de dos vifs. En position couchée, la douleur lombaire donne aux jambes
spondylarthrosela maladie est chronique. Elle survient à la suite de maladies inflammatoires des articulations, des variétés d'arthritela nature de la douleur fait mal. En position couchée, la douleur se propage à la région fessière. Dans le bas du dos, il y a une raideur le matin
scoliosecourbure vertébrale latérale, apparaît à l'âge scolairela déformation provoque une tension musculaire, ce qui entraîne des spasmes douloureux
l'ostéoporoseamincissement des os. Le plus souvent, une pathologie liée à l'âge causée par un manque de calciumla douleur est sourde, douloureuse. C'est permanent. A une large gamme de distribution: des côtes aux membres inférieurs
Spondylarthrite ankylosanteinflammation provoquant une fusion du cartilage de la colonne vertébraledouleur matinale intense, intermittente
douleur réfléchiesurvient avec des maladies du système génito-urinaire, du pancréas, des maladies gastro-intestinalesC'est une douleur sourde. Avec une maladie du système génito-urinaire, les douleurs au bas du dos se propageront aux membres inférieurs
névralgieatteinte des racines nerveuses des lombairescrises aiguës de douleur, peuvent être brûlantes et douloureuses

L'apparition de douleur dans la région lombaire est un signal de violation du corps. Il est nécessaire d'établir la cause exacte de la maladie, ce qui provoque des douleurs, après quoi un traitement est prescrit.

Le diagnostic visuel ne suffit pas pour diagnostiquer avec précision un problème. Il est nécessaire de faire une radiographie, une imagerie par résonance magnétique ou calculée. Un tel examen aidera à poser le bon diagnostic et à choisir le traitement approprié..

Tout d'abord, il est recommandé d'éliminer la douleur, d'arrêter le processus inflammatoire, de soulager l'enflure. Pour cela, les médicaments sont utilisés sous forme de comprimés et de pommades - AINS, myorelaxants et préparations de groupe de stéroïdes. En cas de douleur aiguë sévère, des analgésiques sont utilisés.

Lorsque le traitement médicamenteux est contre-indiqué, la physiothérapie, le massage, la thérapie manuelle sont utilisés pour soulager la douleur et la relaxation musculaire. La méthode d'acupuncture est efficace.

Les composants naturels des compresses ont un effet analgésique et anti-inflammatoire, contribuent à l'élimination des raideurs matinales, améliorent le fonctionnement des organes internes et normalisent le métabolisme des sels du corps. Ils sont utilisés comme traitement indépendant ou en combinaison avec des méthodes conservatrices..

  • le raifort râpé avec l'ajout de crème sure est appliqué sur le lieu de la douleur, recouvert d'une serviette en lin et enveloppé dans un tissu en laine. La compresse soulage la tension musculaire causée par la douleur;
  • effet cicatrisant prouvé de l'utilisation des feuilles de bardane. Les feuilles séchées sont versées avec de l'eau bouillante, imposée sur les lombaires. Recouverte d'un linge chaud, la compresse est conservée pendant une heure au maximum;
  • compresse froide efficace à partir d'un mélange d'ail et de citron. L'ail haché est mélangé avec du jus de citron, appliqué sur un chiffon en coton et appliqué sur le site de localisation de la douleur pendant 20 minutes. Aide à la douleur chronique;
  • Mouiller la gaze dans la teinture de marronnier d'Inde, laisser en compresse pour la nuit;
  • une compresse chauffante de sel de mer diluée dans de l'eau chaude dans un rapport de 1 à 10. Après avoir humidifié un chiffon en coton ou une gaze, appliquer sur le lieu de projection de la douleur, couvrir avec un chiffon chaud;
  • pendant deux semaines, insister 40 grammes de tiges écrasées d'une moustache dorée dans 500 ml de bischofite. Tendre et faire des compresses pendant la nuit.

Physiothérapie

L'utilisation de la physiothérapie, qui comprend des exercices d'électrothérapie et de physiothérapie, est importante pour éliminer les problèmes dans la région lombaire..

L'électrophorèse médicamenteuse est la méthode d'électrothérapie la plus efficace. La magnétothérapie est utilisée pour réduire l'enflure et la douleur. La phonophorèse soulage l'inflammation, effectue un micromassage au niveau cellulaire.

L'utilisation de Darsonval est populaire, les courants ozonés rétablissent la circulation sanguine, soulagent la tension musculaire. Darsonval convient à un usage domestique.

La physiothérapie est obligatoire et est prescrite pendant une période de diminution de la raideur lombaire et de la douleur. Les cours aident à la normalisation des fonctions motrices, au renforcement et à l'élasticité des muscles, à la flexibilité de la colonne vertébrale.

Des exercices de kinésithérapie spécialement conçus sont effectués sur la recommandation d'un physiothérapeute. À la maison, lors de l'exercice, il faut faire preuve de prudence, sans charge, mouvements brusques et inclinaisons.

L'utilisation de la physiothérapie aide à soulager les tensions dans les muscles de la région lombaire et élimine le syndrome douloureux. La mobilité vertébrale revient.

En fin de soirée, c'est le moment où l'ambulance et les salles d'urgence des hôpitaux sont particulièrement occupées. Pendant la journée, des changements se produisent dans le corps humain. Tard dans la soirée, la production de glucocorticoïdes, hormones du cortex surrénalien, qui suppriment l'inflammation et la douleur associée, atteint son minimum..

Le seuil de sensibilité à la douleur est réduit. Toute douleur associée à des processus inflammatoires vous rend plus conscient de vous-même.Dans la nuit, les hôpitaux sont généralement plus intensément remplis de nouveaux patients, dont beaucoup se plaignent de douleurs abdominales, sous la côte, sous la cuillère. Ça ira mieux un matin et ils rentreront chez eux. D'autres ont une semaine ou deux pour suivre un traitement.

  • C'est souvent la nuit que la douleur dans l'appendicite aiguë commence à déranger. Habituellement, tout l'estomac fait mal au début, autour du nombril, puis la douleur se déplace vers la région iliaque droite.
  • Des douleurs nocturnes «affamées» dans le haut de l'abdomen sont caractéristiques de certaines formes de gastrite chronique, d'ulcères dans le bas-ventre et de duodénum. Habituellement, si vous mangez, votre état s'améliore..
  • Avec la maladie de reflux gastro-œsophagien (une condition dans laquelle le contenu de l'estomac est périodiquement jeté dans l'œsophage), la chalasie cardiaque (insuffisance de pulpe musculaire dans la partie inférieure de l'œsophage), la hernie diaphragmatique, la condition s'aggrave lorsqu'une personne est en position horizontale, surtout si elle mange peu avant le coucher. Dans ce cas, le contenu de l'estomac pénètre plus facilement dans l'œsophage, il y a des brûlures d'estomac, des douleurs.
  • La dyspepsie est un trouble digestif qui survient avec diverses maladies. La douleur, la lourdeur et les ballonnements dans l'abdomen peuvent être dérangeants la nuit, si vous mangez avant le coucher.
  • Les douleurs nocturnes et matinales sous la côte droite peuvent déranger avec une cholécystite, une maladie biliaire, des maladies du foie. Surtout s'il y avait des vacances la veille, une fête orageuse avec une abondance d'aliments gras et d'alcool.

Quelle pose préférer

Sur le dos. Les muscles se détendent, le cœur et les poumons fonctionnent comme d'habitude. Il est important de ne pas mettre trop d'oreillers sous la tête - la courbure menace.

"Germ" est une pose populaire. Rappelle au corps la position à l'intérieur du corps de la mère - les jambes sont tendues, les organes sont protégés, la tête est inclinée.

Il est confortable de dormir d'un côté si un bon oreiller est choisi. Sa hauteur ne doit pas dépasser 25 centimètres. L'oreiller est choisi dense, mais pas dur et pas mou. La compression est inacceptable - donc le cou ne prendra pas la forme anatomiquement correcte. Vous pouvez mettre un petit rouleau entre les genoux et ils cesseront de faire mal.

Il est conseillé à ceux qui aiment se détendre sur le dos d'en mettre un sous le bas du dos et un sous la tête. Sur le côté - un sous le cou, le second entre les genoux. Vous pouvez vous débarrasser des douleurs aux jambes avec un rouleau torsadé directement sous les talons..

Dormir à l'envers gâche la posture, provoque des douleurs dans le cou et le bas du dos, réduit la circulation sanguine vers les organes internes et provoque un gonflement et des rides. Savoir désapprendre le sommeil sur le ventre, vous pouvez éliminer une habitude qui provoque des perturbations dans le corps.

Autres causes de douleur

De plus, il existe de nombreuses raisons supplémentaires qui provoquent une gêne et des douleurs dans le bas du dos en position couchée:

  • maladies infectieuses et virales, processus inflammatoires dans les articulations avec polyarthrite rhumatoïde;
  • dommages mécaniques à la colonne vertébrale, entorse des muscles et des ligaments avec des charges de puissance dans les sports;
  • troubles dégénératifs du système musculo-squelettique liés à l'âge, fractures du col fémoral, formation d'une hernie spinale.
  • travail sédentaire au bureau, séjour prolongé sur les jambes, travail physique dur créent des pinces musculaires et une pression accrue dans la région lombaire.

Symptômes associés aux douleurs abdominales nocturnes

L'inconfort pendant le sommeil nocturne entraîne une dégradation des habitudes de sommeil, de l'insomnie et l'apparition d'un déséquilibre important dans les fonctions du système nerveux central. Parallèlement aux pathologies symptomatiques du tube digestif, des sensations douloureuses se produisent généralement:

  1. Comme signes de la présence d'une dérive parasite.
  2. Appendicite.
  3. Néphropathie.
  4. Inflammation des bronches ou des poumons.
  5. Reins et vessie atteints.
  6. Bronchite, amygdalite ou infections respiratoires aiguës.

Chez un enfant dans l'enfance et l'adolescence, la douleur nocturne est la conséquence de relations hostiles dans une école ou un autre établissement d'enseignement. La situation conflictuelle avec les camarades de classe ou les enseignants est un facteur névrotique important, provoquant des douleurs abdominales très graves le matin avant le début de la journée scolaire..

Une attention particulière doit être portée à la clarification de la localisation de la douleur la plus sévère, ainsi que de sa force, sa nature et son intensité. Il convient de garder à l'esprit que la pose dite «d'embryon» apporte généralement un soulagement assez fort, malgré ses inconvénients dans cette situation. La douleur nocturne peut survenir sous une forme de poignard, presque insupportable, de douleur sourde ou languissante et des coliques apparaissent également.

Habituellement, les coliques sont considérées comme le tout premier signe d'indigestion ou de faiblesse des fonctions d'évacuation intestinale. Mais c'est l'un des composants du complexe de symptômes d'autres pathologies plus graves. Le signe le plus dangereux peut être appelé douleur poignard. C'est le signe le plus vrai et cliniquement le plus vivant de phénomènes catastrophiques, qui sont une attaque aiguë d'appendicite, le processus inflammatoire du péritoine - péritonite, ulcères d'estomac.

Malgré le fait que l'automédication est strictement contre-indiquée dans tous les cas, dans ce cas, il est urgent d'appeler une ambulance et de lui mettre une bulle de glace sur le ventre avant son arrivée.

Les symptômes qui accompagnent généralement les douleurs abdominales nocturnes peuvent aller de l'inconfort au dysfonctionnement intestinal. Pourquoi le tableau clinique de ce phénomène a-t-il pris le nom de syndrome d'accompagnement? Cela est dû au fait que le développement le plus actif de l'une ou l'autre pathologie du système digestif se manifeste assez rapidement et, en règle générale, il est impossible de ne pas le remarquer littéralement dans les premiers stades de développement.

Les douleurs nocturnes dans l'intestin ou l'estomac se produisent dans le contexte des symptômes et des signes externes suivants. Ils peuvent être:

  • accès de nausées et de vomissements;
  • transpiration du stade intermédiaire;
  • grondement dans l'intestin, activé lors d'un changement de posture ou d'une position horizontale;
  • les processus inflammatoires et infectieux conduisent à l'apparition de frissons, à la libération de sueurs froides;
  • couleur de décharge non naturelle;
  • les douleurs changent de caractère, peuvent devenir intenses avec une composante convulsive.

Les symptômes associés aux douleurs abdominales nocturnes qui nécessitent des soins médicaux comprennent:

  • Douleur intense ou persistante qui ne diminue pas avec les médicaments;
  • Fièvre;
  • Respiration difficile;
  • Perte de poids inexpliquée;
  • Hypertrophie abdominale;
  • Abdomen douloureux au toucher;
  • Jaunissement de la peau et des yeux;
  • Nausées ou vomissements persistants, en particulier avec vomissements de sang;
  • Sang dans les selles;
  • Douleur qui survient pendant la grossesse;
  • Douleurs articulaires et musculaires.

Des douleurs abdominales sévères qui surviennent soudainement et sans raison claire peuvent être le signe de graves problèmes de santé..

L'appendicite est une condition potentiellement mortelle. Dans certains cas, le caecum (annexe) devient enflammé, conduisant à une péritonite, provoquant une infection grave qui nécessite des soins médicaux immédiats et une intervention chirurgicale. Souvent, l'appendicite commence par une douleur qui se produit autour du nombril et descend vers le bas à droite..

Pierres dans les reins. Une douleur aiguë et lancinante qui commence au milieu du dos et se propage à l'estomac. Le sang est souvent détecté dans l'urine.

Intoxication alimentaire. Apparition intense et soudaine de vomissements, nausées, diarrhée, fièvre ou frissons. Pour des symptômes qui durent plus de 24 heures, consultez un médecin.

Maladies cardiovasculaires. Une douleur à l'estomac ainsi qu'une augmentation de la fréquence cardiaque, une transpiration accrue, des nausées ou des vomissements, des difficultés à respirer, des sensations de picotements dans les mains ou des douleurs dans la mâchoire et le cou nécessitent des soins médicaux immédiats..

Hernie de l'œsophage. Se produit lorsqu'une partie de l'estomac passe dans la cavité thoracique.

Cancer de l'estomac. Le cancer gastrique peut provoquer presque tous les symptômes, généralement associés à des douleurs abdominales ou épigastriques générales..

Caractéristiques

La qualité du sommeil dépend en grande partie de la position dans laquelle une personne se repose. La position du corps détermine à quel point les muscles sont tendus, si le corps recevra la quantité de sang nécessaire, si ce sera la respiration profonde, en général, s'il sera possible de dormir.

Les médecins appellent le sommeil à l'estomac le plus dangereux. Bien qu'il soit impossible de ronfler dans cette position, l'oxygène est délivré aux poumons - la respiration n'est pas possible. Le risque est que dans cette position, la colonne vertébrale ne bénéficie pas du niveau de soutien approprié.

Une rotation inconfortable du cou d'un point anatomique provoque une douleur dans le dos ou dans le dos - un processus chronique commence. Il accélère la formation des rides et des poches..

Les systèmes reproducteurs internes sont comprimés, ce qui affecte négativement leurs fonctions. Ce n'est pas recommandé pour les femmes en raison de l'effet sur les glandes mammaires..

Répondant à la question de savoir si dormir sur le ventre est nocif ou non, les médecins sont enclins à la première option.

Thérapie pour les douleurs nocturnes

En l'absence d'un diagnostic précis, des dommages irréparables peuvent être causés par n'importe quelle procédure, d'un analgésique puissant à un coussin chauffant banal. Les méthodes les plus populaires pour réduire fortement la douleur qui en résulte sont les méthodes suivantes:

  • prendre des antispasmodiques - No-Shp, Spazmalgon, Papaverine;
  • refus des aliments frits, gras et épicés;
  • élimination des attaques au poignard uniquement en appelant l'équipe d'ambulance.

La présence de douleurs abdominales est le signe clinique le plus frappant auquel le patient doit prêter attention, et il est impératif d'obtenir un rendez-vous avec un médecin. Les douleurs nocturnes peuvent être non seulement annonciatrices de l'apparition d'une pathologie, mais aussi d'un syndrome d'une maladie très dangereuse développée du système digestif. être en bonne santé!

Classification

Il existe plusieurs types de douleurs abdominales, chacune ayant une cause d'origine et des caractéristiques différentes..

Douleur viscérale

La douleur dans le haut de l'estomac par la nature de la manifestation est divisée en:

De plus, la douleur peut être permanente ou intermittente.

Selon l'heure, un tel symptôme peut se produire:

  • avec l'estomac vide
  • tout en mangeant de la nourriture;
  • après avoir mangé, à la fois après une courte période de temps et après une heure;
  • la nuit.

Pourquoi, lorsque vous vous allongez sur le ventre, le bas du dos vous fait mal

Maladies gastro-intestinales

Le tableau clinique de chaque patient a ses propres caractéristiques. Mais une chose les unit: il est douloureux de mentir ou de se retourner dans son lit. À ce moment, les symptômes s'intensifient et ne permettent pas un sommeil normal. Et pendant l'examen, le médecin détaille les plaintes et détermine les caractéristiques de la douleur:

  • Douleurs, tirages, tirs, brûlures.
  • Léger, intense ou modéré.
  • Il est localisé dans le haut ou le bas du dos.
  • Simple ou double face.
  • Court ou long.

La douleur peut diminuer après un changement de position corporelle, un auto-massage, la prise de certains médicaments (relaxants musculaires, analgésiques, sédatifs). Mais beaucoup, ayant perdu tout espoir de repos, ne dorment pas suffisamment et se sentent dépassés le matin. Par la suite, l'insomnie et l'irritabilité se produisent, l'humeur s'aggrave. Mais dans l'après-midi, les maux de dos diminuent d'eux-mêmes ou disparaissent complètement. Ceci est facilité par l'expansion de l'activité motrice, de manger ou simplement de porter l'attention sur les problèmes quotidiens.

En plus de la dorsalgie, les patients notent souvent d'autres symptômes qui surviennent non seulement la nuit. Ils sont assez divers et correspondent à une certaine pathologie, ce qui facilite l'identification de la source de la douleur..

En règle générale, les maux de dos ne sont pas le seul problème - les patients notent d'autres symptômes, parfois assez caractéristiques.

Ostéochondrose

Si la douleur survient en étant allongé sur le dos, après avoir éliminé les facteurs qui contribuent à la tension musculaire, vous devriez penser aux processus pathologiques de la colonne vertébrale. Et les premières réflexions portent sur l'ostéochondrose. En effet, cette maladie dégénérative est la plus courante parmi tous les problèmes de squelette axial..

La dorsalgie vertébrogène dans l'ostéochondrose est associée à une irritation des racines vertébrales, provoquant des nerfs périphériques et des spasmes musculaires réflexes. Les douleurs sont différentes:

  1. Lumbago - sous la forme d'un lumbago pointu et pointu.
  2. Lumbalgie - douloureuse, profonde et assez longue.
  3. Ischialgie lombaire - donnant aux membres inférieurs.

La nuit, la lumbalgie et l'ischialgie lombaire peuvent s'intensifier, surtout lorsqu'une personne se retourne d'un côté à l'autre ou dort sur un lit moelleux. L'après-midi, les symptômes sont aggravés en raison d'une position assise prolongée ou d'un mouvement brusque du corps - pendant les virages ou les virages.

En plus de la douleur, le syndrome radiculaire comprend d'autres manifestations neurologiques, indiquant une impulsion altérée le long des fibres motrices et sensorielles:

  • Engourdissements, picotements, brûlures.
  • Réduction de sensibilité.
  • Changement dans les réactions réflexes.
  • Diminution de la force musculaire.

En règle générale, les zones qui reçoivent l'innervation de la racine affectée sont affectées et des changements des membres inférieurs sont plus souvent observés. Et l'implication des fibres végétatives dans le processus pathologique s'accompagne non seulement de troubles superficiels (changement du dermographisme et de la couleur de la peau, sécheresse), mais aussi de troubles de la fonction de certains organes internes: intestins, utérus ou prostate.

Les lombalgies, exprimées non seulement pendant la journée, mais aussi la nuit, sont un signe fréquent de troubles radiculaires et myotoniques dans l'ostéochondrose.

Spondylarthrite ankylosante

Une autre affection vertébrogène caractérisée par une dorsalgie nocturne est la spondylarthrite ankylosante ou la spondylarthrite ankylosante. Il s'agit d'une pathologie de nature auto-immune, affectant principalement les articulations de la colonne vertébrale et les articulations sacro-iliaques. La longe fait mal au repos, plus souvent dans la seconde moitié de la nuit, et les mouvements contribuent à améliorer la condition. C'est le premier symptôme de la spondylarthrite, puis d'autres manifestations se joignent:

  • Rigidité dans le bas du dos.
  • Douleur et tension des muscles du dos.
  • Restriction de mobilité.
  • Courbure vertébrale, voûte.
  • Réduction de la croissance.

De plus, le dos fait mal en position couchée, les patients sont préoccupés par la faiblesse générale et l'augmentation de la fatigue, les articulations périphériques, les yeux (iridocyclite), les gros vaisseaux (aortite), le cœur (péricardite, arythmies), les reins (amylose) peuvent être affectés.

Pyélonéphrite

La longe peut également devenir malade en raison du processus inflammatoire dans les reins, car ils sont situés en rétropéritonéal, c'est-à-dire plus près du dos. Cela est dû à l'étirement de la capsule de l'organe fibreux dû à un œdème parenchymateux. Les douleurs sourdes et sourdes deviennent plus visibles la nuit, elles peuvent améliorer la respiration profonde ou trembler. D'autres symptômes apparaissent suggérant une pathologie inflammatoire des reins:

  • Augmentation de la miction.
  • Décoloration de l'urine (trouble).
  • Douleur lors d'une frappe dans la région lombaire.

En plus des signes locaux de pyélonéphrite, le tableau clinique contient des troubles de l'état général: élévation de la température corporelle, faiblesse, malaise et maux de tête dérangeants. Un long processus chronique s'accompagne d'une diminution des capacités fonctionnelles de l'organe, entraînant une formidable complication - insuffisance rénale.

Les maux de dos nocturnes en position couchée peuvent bien être le reflet du processus inflammatoire dans les reins.

Après avoir mangé ou pris certains médicaments (antisécrétoire, antispasmodiques, antiacides), la douleur avec un ulcère a tendance à diminuer. Mais en raison d'un traitement prématuré, des complications sont possibles sous forme de saignement, de perforation (perforation), de sténose, de germination dans les organes voisins (pénétration) ou de malignité (malignité).

En position couchée sur le ventre, il y a un changement dans la position de la colonne vertébrale dans le sens d'augmenter sa flexion, ce qui conduit à une violation de l'approvisionnement en sang de la moelle épinière, un gonflement, une surcharge des muscles du dos, provoquant des douleurs. De plus, les spasmes des petits muscles, les troubles de la colonne vertébrale causés par l'ostéochondrose et les blessures à la colonne vertébrale peuvent entraîner des maux de dos en position couchée sur le ventre..

La scoliose est une déformation tridimensionnelle qui se produit dans le contexte de la courbure / déformation de la colonne vertébrale.

La nature et la localisation de la douleur

Les premiers stades de la maladie présentent rarement des signes ou des symptômes. Toute courbure latérale de la colonne vertébrale, d'au moins 10 degrés, mesurée à la radiographie, est considérée comme une scoliose.

Certains des symptômes les plus courants de la scoliose sévère peuvent inclure:

  • Amplitude de mouvement réduite. La déformation du tronc spinal peut augmenter sa rigidité, ce qui réduit la flexibilité de la colonne vertébrale lors de la marche;
  • Respiration difficile. La poitrine peut également bouger et l'espace disponible pour les poumons diminuera;
  • Problèmes cardiovasculaires;
  • Si la courbure devient suffisamment sévère, les muscles du dos peuvent devenir plus sujets aux crampes douloureuses. Une inflammation locale peut se développer autour des muscles tendus, ce qui peut également entraîner des douleurs..

La spondylarthrite ankylosante est également appelée spondylarthrite rhumatoïde et ankylosante. La spondylarthrite ankylosante provoque une inflammation de la colonne vertébrale et affecte principalement les jeunes hommes, provoquant des douleurs et des raideurs à la suite d'une inflammation des articulations sacro-iliaque, intervertébrale et des articulations osseuses.

La présence de symptômes autres que les maux de dos dépend du stade de la maladie. Ces symptômes peuvent inclure:

  • Douleur intermittente au bas du dos, généralement plus intense le matin en position couchée ou après une période d'inactivité;
  • Rigidité et mouvement limité de la colonne lombaire;
  • Expansion thoracique limitée en raison de l'atteinte des os des articulations vertébrales;
  • Arthrite périphérique;
  • Déformation de la hanche;
  • Légère fatigue, fièvre, anorexie ou perte de poids;
  • Fibrose pulmonaire supérieure (imitant la tuberculose).

L'appendicite est une inflammation de l'appendice. Il est très important de consulter un médecin d'urgence à temps si vous pensez avoir une appendicite..

L'appendicite et les maladies intestinales provoquent de nombreux symptômes, notamment:

  • Douleur dans le bas-ventre, ainsi que dans le bas du dos;
  • Basse température;
  • Nausées Vomissements;
  • Perte d'appétit;
  • Constipation / diarrhée.

Si cela fait mal dans la région thoracique et que le soulagement ne se produit pas même en position couchée, les conditions suivantes peuvent être suspectées:

  1. Tumeurs et cartilage sur les omoplates.
  2. Myopathies neuromusculaires causées par une scoliose ou une ostéochondrose.
  3. Conditions pathologiques des poumons:
    • pneumothorax - compression du poumon due à l'accumulation d'air dans la cavité pleurale, qui provoque un déplacement de pression;
    • œdème - insuffisance pulmonaire aiguë;
    • pleurésie - inflammation des feuilles pleurales (dans ce cas, une douleur aiguë est ressentie lors de la respiration, peut être localisée dans le dos et le sternum).
  4. Infarctus du myocarde - dans cette condition, la douleur est ressentie derrière le sternum et ne rayonne que dans la région des vertèbres thoraciques, vers le bras gauche et la zone de l'omoplate.
  5. La pancréatite aiguë est une inflammation du pancréas, dans laquelle la douleur est de nature plus ceinture: de la région de l'hypochondre droit à la région scapulaire droite, irradiant vers le dos.
  6. Névralgie intercostale - pincement des racines nerveuses du sternum. Difficile d'inspirer, la douleur reste même en position horizontale, redonne. Allongé sur le dos, il y a une compression du sternum, comme si en quelque sorte assis sur le dessus.
  7. La scoliose est la cause la plus fréquente de maux de dos en position couchée. Une personne sur deux souffre d'une courbure de la colonne vertébrale. Cela est dû à l'inactivité physique, à une position arrière incorrecte pendant le travail sédentaire. Cela devient également douloureux pendant l'exercice, car la charge est répartie de manière inégale.

Pyélonéphrite

Pourquoi mon dos me fait mal après le sommeil?

Nous connaissons tous les sensations douloureuses dans la région lombaire - un effort physique excessif, un séjour prolongé dans une position inconfortable et d'autres facteurs externes conduisent au fait qu'en fin de journée, nous pouvons ressentir de la douleur et de l'inconfort dans le bas du dos.

En règle générale, pour éliminer cette symptomatologie, dans la plupart des cas, nous n'avons besoin que d'un bon repos, mais parfois, en supposant une position couchée, le syndrome douloureux ne disparaît pas, mais s'intensifie plutôt.

Alors, pourquoi le bas du dos fait-il mal? Et à quel point est-ce dangereux? Dans cet article, nous répondrons à cette question..

Ainsi, comme nous l'avons déjà dit, chacun de nous est confronté à un symptôme tel que la lombalgie, qui à son tour se produit pour diverses raisons. Et ces raisons peuvent être conditionnellement divisées en deux groupes.

Le premier groupe de causes contribuant à l'apparition de douleurs lombaires en position couchée comprend des facteurs qui ne sont associés à aucune maladie..

Ainsi, par exemple, la liste de ces facteurs comprend les éléments suivants:

  • Un long séjour dans une position inconfortable (par exemple, travailler devant un ordinateur);
  • Mode de vie sédentaire;
  • Effort physique excessif;
  • Posture inconfortable pendant le sommeil;
  • Literie mal choisie - oreiller, matelas, etc.
  • Posture incorrecte.

Tous les facteurs ci-dessus affectent négativement notre colonne vertébrale, ce qui entraîne une douleur dans la région lombaire en position couchée.

Dans cette situation, afin de se débarrasser du symptôme ci-dessus, il est nécessaire de "calculer" la source qui provoque son apparition et de prendre toutes les mesures pour l'éliminer.

Cependant, non seulement tous les facteurs externes peuvent devenir la raison, ce qui entraîne une douleur dans le bas du dos en position couchée.

Le deuxième groupe comprend des causes qui sont directement liées à l'état de notre santé - ce sont diverses maladies et pathologies de nos organes internes.

Cette maladie de la colonne vertébrale est la cause la plus fréquente de douleur dans la région lombaire, ce qui nous dérange tout au long de la journée, y compris lorsque nous sommes en position couchée. Il convient également de noter que la plupart des patients notent une intensification de la douleur dans la nuit.

En ce qui concerne les sensations douloureuses elles-mêmes, la nature de la douleur dans l'ostéochondrose peut être différente: par exemple, quelqu'un éprouve des sensations douloureuses et douloureuses qui peuvent être assez longues et quelqu'un est confronté à des accès de douleur à court terme de nature aiguë et aiguë. De plus, la douleur peut s'intensifier si le patient est dans une seule et même position pendant une longue période..

En plus de la douleur dans le bas du dos du patient, des symptômes tels que brûlure, sensation de picotement et engourdissement dans le bas du dos peuvent également déranger. Dans certains cas, les mêmes symptômes peuvent survenir dans les membres, plus souvent dans les jambes;

Une autre raison assez courante, à la suite de laquelle le patient ressent une douleur dans la région lombaire en position couchée, est une maladie de pyélonéphrite, dont l'essence est la présence d'un processus inflammatoire qui se produit dans les reins. Comme le notent les patients eux-mêmes, le syndrome de la douleur s'aggrave souvent la nuit.

Cette maladie se manifeste ainsi que l'ostéochondrose, cependant, l'évolution de la pyélonéphrite se produit avec plusieurs symptômes distinctifs..

Ainsi, par exemple, avec cette maladie, le patient a souvent besoin d'uriner et l'urine elle-même change de couleur - elle devient trouble.

En outre, dans le contexte de la pyélonéphrite, la température corporelle peut augmenter; maux de tête et malaise général et faiblesse sont un autre symptôme de cette maladie.

Il convient de noter que si cette maladie n'est pas traitée, le processus inflammatoire dans le corps prend une forme chronique, ce qui conduit en outre au développement d'une pathologie aussi dangereuse que l'insuffisance rénale;

Cette pathologie est caractérisée par le même symptôme de douleur, à savoir, l'apparition de douleurs dans le bas du dos en position couchée; il convient de noter que la nuit, cette symptomatologie est considérablement améliorée, ce qui est à son tour dû à un manque total de mouvement. En règle générale, toute activité physique améliore l'état du patient et soulage la douleur.

En ce qui concerne la manifestation de la spondylarthrite ankylosante, en plus des douleurs lombaires, le patient rencontre une tension régulière des muscles du dos, ce qui à son tour limite non seulement la mobilité, mais conduit également à une courbure de la colonne vertébrale elle-même et à une diminution de la croissance.

Cependant, ce n'est pas seulement l'insidieuse de cette pathologie. En plus de se pencher, cette maladie peut provoquer le développement de pathologies d'autres organes.

Ainsi, les experts notent le développement de maladies de spondylarthrite ankylosante telles que l'aortite, l'arythmie, la péricardite;

L'ulcère duodénal.

Lorsqu'un patient visite un spécialiste avec une plainte de douleur au bas du dos en position couchée, le médecin prescrit souvent un diagnostic pour exclure une maladie telle qu'un ulcère duodénal, qui à son tour est également caractérisé par le symptôme ci-dessus.

Cette maladie est associée au tractus gastro-intestinal et, en règle générale, à cette maladie, la douleur dans la plupart des cas est la plus aiguë avec un manque prolongé de prise alimentaire, en d'autres termes, pendant le jeûne. C'est ce fait qui explique la nature de l'apparition de douleurs dans l'estomac et le bas du dos la nuit.

En plus de la douleur elle-même, qui peut être à la fois aiguë et paroxystique, et douloureuse, le patient rencontre également des symptômes tels que des nausées et des vomissements réguliers, des ballonnements, des éructations avec un goût acide, une constipation régulière et des flatulences..

Il convient de considérer que cette maladie en cas de traitement prématuré peut constituer une menace non seulement pour la santé mais aussi pour la vie du patient.Par conséquent, si les symptômes ci-dessus sont présents, il est impératif de consulter un gastro-entérologue pour subir l'examen nécessaire et prescrire un traitement adéquat à l'avenir;

L'appendicite est une pathologie qui peut se présenter sous deux de ses formes: aiguë et chronique. Avec une forme chronique d'appendicite, le patient est régulièrement perturbé par des sensations douloureuses dans l'abdomen et le bas du dos.

En cas de forme aiguë, dans cette situation, le patient est confronté à une attaque soudaine et aiguë de douleur, qui se produit initialement dans la région ombilicale au centre de l'abdomen et se déplace progressivement vers le bas à droite avec le temps.

Dans ce cas, la douleur se produit également dans la région lombaire..

En règle générale, lors d'une attaque d'appendicite aiguë, la seule position dans laquelle le patient peut ressentir au moins un léger soulagement est allongée sur le côté et en appuyant ses jambes pliées aux genoux contre son ventre.

Pour comprendre si l'appendicite est la cause de la douleur, l'expérience suivante est nécessaire: le patient est invité à s'allonger sur le dos et en même temps à lever lentement sa jambe droite.

Si après les manipulations, le patient ressent une douleur aiguë du côté droit, dans cette situation, il est impératif d'appeler l'équipe d'ambulance, car la rupture de l'appendice peut coûter la vie du patient;

L'essence de cette maladie est la défaite de la glande de la prostate, qui se trouve chez les hommes dans la région pelvienne.

Il convient de noter que, selon les statistiques, environ 50 pour cent de tous les hommes de plus de 45 ans sont touchés par cette pathologie, cependant, comme le notent les experts eux-mêmes, au cours de la dernière décennie, la prostatite s'est sensiblement "rajeunie". Qu'est-ce que la prostatite? La fonction principale de la prostate est le développement d'un secret spécial, qui à son tour est responsable de l'activité et de la viabilité des spermatozoïdes, à partir duquel nous pouvons conclure que cette maladie peut provoquer le développement de l'infertilité masculine.

Quant aux symptômes de cette maladie, avec la prostatite, un homme est confronté à une violation de la fonction érectile, à une diminution de la sensibilité lors des rapports sexuels, ainsi qu'à des sensations douloureuses qui le dérangent lors de la miction. En plus de ce patient, les sensations douloureuses qui se produisent dans le bas-ventre et dans la région lombaire sont également dérangeantes; alors que le syndrome de la douleur lui-même est présent presque toute la journée.

Pour traiter la prostatite, vous devez contacter un urologue qui, après avoir examiné et subi toutes les procédures nécessaires, vous prescrira le traitement approprié. N'oubliez pas qu'un traitement intempestif de cette maladie peut provoquer l'infertilité..

Peu de gens aiment se réveiller tôt, mais il arrive qu'en plus de la levée précoce, le matin soit également assombri par le fait que le dos fait mal après le sommeil.

Lorsque la douleur est constamment tourmentée, cela ne peut pas être attribué à une mauvaise posture de sommeil ou être évalué comme la réaction du corps à un changement brusque de temps.

Il est nécessaire de comprendre pourquoi le bas du dos fait mal après le sommeil et comment faire face à cette maladie afin de s'en débarrasser pour toujours.

Avant d'aller à l'hôpital, regardez comment vous dormez. Plus précisément, dans les poses où vous vous endormez et dans lesquelles vous vous réveillez, vous faites également attention à l'état du lit le matin. N'oubliez pas si vous faites des cauchemars la nuit.

Certains patients essaient même de trouver une explication à la douleur en consultant le livre de rêve..

Si vous dormez dans des poses inimaginables dont les yogis professionnels n'ont même pas rêvé, et que vous lancez et tournez dans un rêve comme une toupie, votre dos vous fait mal le matin après le sommeil, puis passe, car la nuit, la colonne vertébrale est torturée.

Surmonter cette maladie est plus facile qu'il n'y paraît.

Avant d'aller au lit, adoptez une posture correcte et confortable, essayez de vous endormir, vous pouvez faire de l'auto-hypnose, donner à votre corps l'ordre de ne pas lancer et tourner en rêve.

Cela peut sembler idiot, mais si vous suivez ces conseils pendant un certain temps, vous ne dormirez bientôt que dans des poses dans lesquelles la colonne vertébrale repose.

Une autre raison qui peut causer des maux de dos après le sommeil réside dans un matelas de mauvaise qualité. La seule chose qui résoudra ce problème est l'achat d'un nouveau matelas.

Douleur réfléchie

Type de malaise dont la localisation ne coïncide pas avec la localisation des zones endommagées.

La douleur au dos réfléchie est généralement douloureuse, ce symptôme est associé au pancréas ou à des anomalies de l'estomac. Si le malaise descend jusqu'aux membres inférieurs, la cause peut être une lésion / maladie de la vessie.

L'ostéomalacie est un affaiblissement des os. Les problèmes de formation osseuse ou le processus de construction provoquent une ostéomalacie. L'ostéoporose est un affaiblissement d'un os vivant qui s'est déjà formé et est en cours de reconstruction..

L'ostéomalacie est le plus souvent causée par un manque de vitamine D.

La douleur osseuse avec ostéoporose et ostéomalacie se manifeste surtout dans les articulations de la hanche. Cette douleur sourde et douloureuse peut se propager des hanches au bas du dos, au bassin, aux jambes et même aux côtes.

Diagnostique

Le diagnostic de la douleur est effectué à l'aide d'un certain nombre de méthodes, notamment:

  • Roentgenography,
  • Tomodensitométrie,
  • Imagerie par résonance magnétique ;
  • Méthode d'électromyographie;
  • Densitométrie;
  • Électrocardiographie;
  • Recherche en laboratoire.

La réponse finale à la question sur les causes de la dorsalgie donnera les résultats des diagnostics supplémentaires. Étant donné le développement possible de plusieurs conditions pathologiques, un examen approfondi utilisant diverses techniques de laboratoire et instrumentales est nécessaire:

  1. Radiographie de la colonne vertébrale.
  2. Tomographie (calculée et résonance magnétique).
  3. Échographie des reins.
  4. Gastroduodénoscopie.
  5. Tests sanguins et urinaires généraux.
  6. Biochimie sanguine (tests rhumatismaux, indicateurs de phase aiguë, créatinine, urée, électrolytes).
  7. Analyse d'urine par Zimnitsky et Nechiporenko.

Lorsque votre dos est allongé, vous n'avez pas à attendre et à espérer que les symptômes disparaissent d'eux-mêmes. Au contraire, ils ne feront qu'empirer et le processus pathologique entraînera des complications. Par conséquent, la seule bonne décision dans un tel cas est de consulter un médecin. Après tout, seul un spécialiste qualifié peut effectuer un diagnostic à part entière et, selon ses résultats, prescrire un traitement adéquat.

Les maladies du dos sont traitées par un vertébrologue qui recueille une anamnèse et procède à un examen. Ensuite, un certain nombre d'études peuvent être attribuées:

  • Radiographie de la colonne vertébrale;
  • OAM, KLA (pour détecter le processus inflammatoire dans le corps);
  • Accueil d'un neurologue;
  • IRM (pour détecter l'état du tissu musculaire).

Pour exclure le processus oncologique et les maladies des organes internes, des études supplémentaires doivent être effectuées:

  • Échographie de l'abdomen;
  • ECG;
  • Accueil du gastroentérologue;
  • Examen proctologue;
  • Inspection par un andrologue ou un gynécologue.

Pour diagnostiquer la maladie, vous devez contacter un médecin généraliste, qui orientera un traumatologue, un orthopédiste ou un spécialiste en hélicoptère.

Pour diagnostiquer toutes les conditions ci-dessus, des tests de visualisation sont utilisés..

Les tests courants incluent:

  • Les rayons X sont utilisés pour examiner les os de la colonne vertébrale. Ils présentent des anomalies telles que l'arthrite, des fractures ou des tumeurs;
  • Un scanner / myélogramme donne une coupe transversale de la colonne vertébrale. Cette image détaillée permet aux médecins d'examiner la colonne vertébrale sous différents angles. Parfois, un myélogramme est effectué en tandem avec une tomodensitométrie pour mettre en évidence les structures de la colonne vertébrale, ce qui donne de la douleur à l'image
  • clarté claire;
  • L'imagerie par résonance magnétique fournit une image détaillée des structures vertébrales sans utiliser de rayonnement. L'IRM peut détecter des anomalies dans les tissus mous tels que les muscles, les ligaments et les disques intervertébraux. L'IRM peut également être utilisée pour détecter les formations tumorales;
  • Les études d'injection sont des injections fluoroscopiques d'anesthésiques locaux et de médicaments stéroïdiens dans des structures anatomiques spécifiques. Ils aident à confirmer la source de la douleur..

Le traitement des maladies associées au dos est effectué par un vertébrologue.

1. Radiographie de la colonne vertébrale (pour exclure d'éventuelles fractures).

2. IRM de la colonne vertébrale (donnera une image complète de l'état du tissu musculaire).

3. Analyse générale du sang et de l'urine pour la possibilité d'obtenir une image globale de l'état de santé, ainsi que d'identifier le processus inflammatoire.

4. Examen par un neurologue.

• échographie abdominale;

• consultation avec un gastro-entérologue;

• examen par un proctologue, gynécologue (femmes) et urologue (hommes).

Pour diagnostiquer la maladie, vous devez contacter un thérapeute qui, si nécessaire, après les examens, dirigera le patient vers une consultation avec des spécialistes étroits: un neurologue, orthopédiste, oncologue, etc..

Pour un diagnostic précis, un examen approfondi utilisant des techniques de laboratoire et instrumentales est requis:

  1. Radiographie de la colonne vertébrale.
  2. CT ou IRM.
  3. Échographie des organes internes.
  4. Gastroduodénoscopie.
  5. Tests sanguins et urinaires généraux.
  6. Biochimie sanguine (tests rhumatismaux, indicateurs de phase aiguë, créatinine, urée, électrolytes).
  7. Analyse d'urine par Zimnitsky et Nechiporenko.

Parfois, la douleur dans la région lombaire peut signaler une maladie grave. Il est conseillé aux personnes qui présentent l'un des symptômes suivants de demander des soins d'urgence:

  1. Perte de contrôle de la vessie et des intestins.
  2. La perte de poids récente n'est pas liée à des changements de style de vie tels que l'alimentation et l'exercice..
  3. Fièvre et frissons.
  4. Douleur abdominale intense et douloureuse.

Polyarthrite rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde de la colonne vertébrale peut entraîner des douleurs dans le cou, le dos et des jambes ou des bras.

Les symptômes de la polyarthrite rhumatoïde dans la colonne vertébrale sont généralement similaires aux symptômes de l'arthrose (également appelée arthrite dégénérative). L'éventail des symptômes est large et peut inclure toute combinaison des éléments suivants:

  • La douleur douloureuse et lancinante est le symptôme le plus courant, en particulier la douleur à la base du crâne, car la polyarthrite rhumatoïde affecte le plus souvent les articulations associées aux vertèbres cervicales supérieures;
  • Perte de flexibilité de l'articulation (s) dans la zone touchée de la colonne vertébrale;
  • Un changement dans la capacité de marcher peut signaler une pression accrue sur la moelle épinière;
  • Sensations de picotements et / ou de faiblesse dans les bras ou les jambes ou perte de coordination;
  • Toute difficulté à contrôler les intestins ou la vessie, comme l'incontinence urinaire ou le manque de contrôle des intestins.

La description

Tumeur isolée ou métastases formées

Les tumeurs qui se produisent dans la colonne vertébrale (tumeurs primaires) sont assez rares. Les tumeurs rachidiennes primaires se trouvent généralement chez les jeunes et sont le plus souvent à croissance lente et bénignes. La plupart des tumeurs vertébrales se propagent (métastases) à partir d'une autre zone du corps..

Les symptômes généraux suivants peuvent être associés à l'apparition d'une tumeur:

  • Douleur dans le cou ou le dos, accompagnée de problèmes neurologiques;
  • Douleur focale dans la colonne vertébrale, qui est pire le matin en position couchée;
  • Mal de dos et symptômes constitutionnels tels que perte d'appétit, perte de poids non planifiée, nausées.

Tuberculose

Tuberculose latente - dans cet état, les bactéries restent dans le corps dans un état inactif et ne provoquent aucun symptôme, la maladie n'est pas infectieuse.

Les signes et symptômes d'une tuberculose active comprennent:

  • Toux durant trois semaines ou plus;
  • Douleur thoracique ou douleur respiratoire;
  • Fatigue.

La tuberculose peut également toucher d'autres parties du corps, notamment les reins, la colonne vertébrale ou le cerveau..

Pourquoi se coucher fait mal au bas du dos: causes, conséquences

Les douleurs lombaires en position debout, assise ou couchée apparaissent lorsque la colonne vertébrale est incapable de résister au stress quotidien et indiquent souvent des maladies de la colonne vertébrale. Le traitement des maladies associées à la lombalgie est effectué par un vertébrologue.

À la clinique du Dr Ignatiev, des spécialistes qualifiés aident les patients. Accueil d'un vertébrologue sur rendez-vous.

Selon les statistiques, un adulte sur deux sur la planète a ressenti au moins une fois dans sa vie des douleurs à la colonne vertébrale. La part du lion des bénéficiaires a ressenti une douleur dans le bas du dos, car c'est l'endroit le plus vulnérable de toute la colonne vertébrale. Si la douleur survient non seulement pendant l'effort et les mouvements brusques, mais aussi en position couchée, assise et debout, elle nécessite un traitement immédiat.

La douleur peut déranger en position debout, couchée ou assise..

Lorsqu'une personne s'assoit, elle augmente la charge sur la colonne vertébrale des dizaines de fois. Ce n'est pas étrange, mais c'est assis qu'il est le plus haut. De nombreux employés de bureau passent de nombreuses heures dans cette position sans interruption, ce qui provoque des troubles métaboliques dans les disques intervertébraux et leurs blessures. Pour les maux de dos en position assise, vous devez régler le siège en position inclinée, relever le moniteur plus haut

Personne n'est à l'abri de tels symptômes, mais selon les statistiques, c'est l'artiste, l'armée, les professeurs qui ressentent le plus souvent une telle douleur. Ceux dont le travail implique une station debout ou une marche prolongée devraient déterminer la cause des symptômes. De telles manifestations apparaissent lors de la spondylolyse, des fractures des processus épineux avec spondylolisthésis subséquent.

Mais heureusement, de tels problèmes ne sont pas si courants; il existe plus souvent des hernies intervertébrales qui peuvent être traitées avec succès. Mais la gravité du symptôme ne peut pas être sous-estimée..

En position horizontale, le corps est plus difficile à contrôler les processus métaboliques en raison d'une longue position stationnaire. Étant donné que le bas du dos doit avoir une déviation physiologique vers l'avant (lordose), il doit être maintenu dans n'importe quelle position. Allongé sur le dos, le bas du dos doit être soutenu par la partie convexe du matelas, un lit dur est ici contre-indiqué..

Des douleurs douloureuses dans le bas du dos allongé indiquent souvent une surcharge chronique des facettes articulaires, des troubles métaboliques et un développement d'un diagnostic tel que la spondylarthrose de la colonne lombaire. La maladie rénale doit être exclue, car c'est dans cette position qu'il leur est le plus difficile d'exercer leurs fonctions. Article complet sur la douleur vertébrale la nuit.

Les symptômes avec des charges et des positions corporelles spéciales dans 90% des cas apparaissent avec des dommages au système nerveux ou des processus dégénératifs de la colonne vertébrale. Le diagnostic peut être confirmé par les résultats de l'imagerie par résonance magnétique de la colonne vertébrale lombaire, la TDM ou la radiographie (moins informative) est moins couramment utilisée. La douleur dans le bas du dos peut indiquer les maladies suivantes:

  • Hernie intervertébrale lombaire (l1-l5, l5-S1), rupture de l'anneau fibreux du disque intervertébral.
  • Déplacement et compression des racines radiculaires.
  • Ostéochondrose des lombaires.
  • Déformation et courbure de la colonne vertébrale, telles que scoliose ou cyphose.

D'autres maladies pouvant provoquer des symptômes similaires doivent toujours être exclues. Tout d'abord, ce sont les maladies des organes internes (tractus gastro-intestinal, reins, foie), les conditions post-traumatiques (fractures des côtes, vertèbres, ruptures des ligaments et des muscles), les maladies systémiques (rhumatismes, arthrite, etc.) et quelques autres. Pour cela, il est recommandé que les patients passent d'abord les tests OAC, OAM, pour le facteur rhumatoïde, subissent une échographie des organes internes. Examens par un proctologue, un urologue, des femmes - un gynécologue, un gastro-entérologue, un immunologiste et d'autres peuvent être nécessaires.

Symptômes ↑

Les principaux symptômes incluent des douleurs d'intensité et de nature variables. La douleur peut être douloureuse et déranger après le sommeil ou après une station debout prolongée. De plus, la douleur peut ne pas s'arrêter quelle que soit la position prise. Il peut avoir le caractère d'attaques, tout en étant fort et pointu. Pour exclure toutes les maladies et se concentrer sur la seule véritable cause de douleur dans la colonne lombaire, il est nécessaire de procéder à un diagnostic différentiel. Cette méthode de diagnostic élimine son erreur et vous permet de détecter les problèmes connexes afin de les éliminer ultérieurement..

Plaintes fréquentes de patients souffrant de douleur dans différentes positions du corps:

  • Il y avait de graves douleurs de traction dans le dos allongé sur le dos. Après l'IRM, une saillie du L5-S1 lombaire a été trouvée;
  • Après une longue période, le bas du dos commence à faire mal à la base du sacrum et cède dans une direction. Ça fait mal de pencher la tête en avant, de prendre une profonde respiration;
  • Cela vaut la peine de s'asseoir un peu et le bas du dos dans la région des fesses fait mal instantanément, donne dans la jambe, le bas du dos devient engourdi;
  • Allongé sur le côté droit / gauche - donne au bas du dos, une douleur douloureuse augmente;
  • Il est impossible de dormir la nuit à cause de la douleur, car le bas du dos est constamment douloureux en position couchée. Pourquoi vous allonger sur le ventre - le bas du dos ne fait pas mal.
  • Travaillant devant un ordinateur, il commence à faire mal en position assise, la douleur s'intensifie avec le temps, puis il est difficile de se redresser de la douleur, en se penchant en avant, vous devez marcher un peu;
  • 5 ans déjà comme un bas du dos douloureux couché. Changé le matelas en un plus dur, mais il a empiré, constamment tourmenté.
  • Après m'être assis, je ne peux pas me redresser pendant longtemps, ça fait mal d'un côté, ça donne sur le côté.

Le traitement ne peut être prescrit qu'après un diagnostic complet et une détermination de la cause et de la nature de la maladie. Aucune action ne peut être effectuée par vous-même sans examen médical.

Variété de raisons

Les causes les plus courantes qui conduisent à la douleur: ostéochondrose, scoliose, hernie du disque intervertébral. Les tumeurs et les lésions des tissus infectieux sont beaucoup moins fréquentes..

Selon la maladie, la douleur se manifeste de différentes manières. Si la cause de la douleur est une colique rénale ou un ulcère d'estomac, les sensations sont constantes quelle que soit la nature de l'activité (la personne est allongée ou est occupée à une activité active).

S'il y a une ostéochondrose de la région thoracique, la douleur se fait sentir dans le cœur, puis le patient croit à tort qu'il a une angine de poitrine.

Lorsque la douleur apparaît et qu'une personne ne sait pas quoi en faire, elle préfère se coucher, espérant que l'inconfort disparaîtra. Mais si la douleur s'intensifie en position couchée, il y a très probablement une maladie du système musculo-squelettique, appelée spondylarthrite ankylosante.

Étant donné que la colonne vertébrale ne peut pas prendre sa position naturelle, une personne en position couchée ressent de la douleur.

La spondylarthrite ankylosante est héréditaire; les maladies infectieuses chroniques donnent une impulsion au développement. La douleur s'intensifie si vous menez une vie sédentaire.

Le premier signe est une sensation de raideur dans la colonne vertébrale, ainsi que si la douleur au bas du dos s'intensifie. Un diagnostic précoce peut guérir complètement la maladie.

Les médecins partagent la douleur primaire et secondaire en ce qui concerne les douleurs dorsales et lombaires.

Le syndrome primaire de douleur lombaire comprend des modifications musculo-squelettiques de nature morphofonctionnelle.

Cela comprend les causes de douleur les plus courantes:

  • ostéochondrose (dommages aux os et au cartilage, disque intervertébral);
  • spondyloprtrose (dommages aux articulations intervertébrales qui affectent la mobilité vertébrale).

Le syndrome secondaire comprend une grande variété de maladies, à cause desquelles le dos fait mal dans la région lombaire:

  • scoliose (courbure de la colonne vertébrale);
  • reflété la douleur;
  • l'ostéoporose et l'ostéomalacie (dommages au tissu du feu de joie);
  • Spondylarthrite ankylosante (inflammation non infectieuse);
  • polyarthrite rhumatoïde;
  • une tumeur isolée ou des métastases formées;
  • tuberculose, abcès épidural, brucellose (maladies infectieuses);
  • un accident vasculaire cérébral qui conduit à une violation de la circulation cérébrospinale;
  • maladies gastro-intestinales (en particulier, appendicite ou maladies intestinales);
  • maladies pelviennes (coliques rénales, maladies sexuellement transmissibles);
  • fracture des vertèbres vertébrales (la cause la plus dangereuse et la plus grave).

Douleur aiguë

La lombalgie est également divisée en aiguë et chronique. Chacun d'eux indique des raisons individuelles..

La tension musculaire est une manifestation non dangereuse mais douloureuse de la douleur aiguë. Elle se produit en raison de la formation de spasmes dans les muscles longs.

Le plus souvent, les athlètes et les personnes de spécialités professionnelles souffrent du problème. La douleur est localisée dans le bas du dos, mais est clairement ressentie dans d'autres parties du corps, la mobilité de la personne est limitée, tandis qu'en position couchée, la douleur diminue.

Les blessures à la colonne vertébrale entraînent également une douleur aiguë. La blessure la plus dangereuse est une fracture vertébrale..

Une fracture peut être causée par une chute, ou elle peut passer complètement inaperçue, par exemple, si une personne souffre de la maladie de Paget, d'ostéoporose, d'hyperparathyroïdie ou d'une tumeur..

Le déplacement des disques intervertébraux dans la région lombaire entraîne également des douleurs. Dans ce cas, la mobilité humaine sera fortement limitée.

La douleur elle-même est causée par la compression des racines nerveuses. Symptômes supplémentaires:

  • violation de sensibilité;
  • diminution ou absence complète des réflexes d'Achille et du genou;
  • douleur radiculaire.

Le déplacement des vertèbres peut conduire à la pathologie des voisins, qui jusqu'à la dernière étaient sains. Les troubles des vertèbres inférieures entraînent des maladies de la vessie et des intestins.

Une autre raison pour laquelle une douleur aiguë se produit est le syndrome des facettes. Dans ce cas, le disque intervertébral n'est pas affecté, seule la compression de la racine qui quitte le canal rachidien se produit. Le foramen intervertébral se rétrécit en raison du rétrécissement du foramen intervertébral.

Une maladie grave telle qu'un abcès péridural peut entraîner des douleurs. Que faire dans ce cas?

Avec la maladie ne peut pas être retardée, car elle peut entraîner des conséquences tragiques. Il est nécessaire de prendre immédiatement toutes les mesures pour éliminer la compression de la moelle épinière, parfois une intervention chirurgicale est nécessaire.

  • l'humeur empire;
  • la capacité de travail diminue;
  • l'apparence empire;
  • les risques de développer des maladies plus graves augmentent.

Abcès épidural, brucellose

L'abcès rachidien épidural est une maladie rare qui peut être mortelle si elle n'est pas traitée. Les facteurs de risque d'un abcès péridural comprennent les affections immunodéprimées telles que le diabète sucré, l'alcoolisme et le cancer. La brucellose est une maladie infectieuse systémique causée par le genre bactérien Brucella.

Les signes et symptômes d'un abcès épidural ne sont pas spécifiques et peuvent aller de douleurs lombaires douloureuses à une septicémie. L'agent causal le plus courant dans l'abcès épidural de la colonne vertébrale est Staphylococcus aureus.

Facteurs de risque

Les cliniciens distinguent deux principaux groupes de facteurs étiologiques qui peuvent affecter l'apparence de la douleur dans le dos lorsque les patients sont au repos. La première concerne les douleurs physiologiques, qui sont le résultat d'une charge électrique intense, d'un effort physique excessif et aigu, d'un séjour prolongé en position statique. Le deuxième groupe caractérise le développement de symptômes de maladies graves du système squelettique ou des structures musculaires et cartilagineuses. Les causes courantes sont:

  • grossesse (II ou III trimestres);
  • gain de poids;
  • stades avancés des maladies du système squelettique (arthrose, ostéochondrose, chondrose);
  • pathologie des voies urinaires et du système reproducteur;
  • tumeurs malignes des organes internes;
  • maladies inflammatoires aiguës du tissu osseux;
  • hernies intervertébrales avec localisation dans la colonne vertébrale sacrée.

Le tableau clinique se manifeste individuellement pour chaque patient, tout comme la prise en charge des patients souffrant d'une douleur qui s'intensifie en décubitus dorsal. La nature de la douleur et son intensité dépendent du degré ou de la durée des processus pathologiques. Les caractéristiques de la douleur sont les suivantes:

  • tirant, brûlant, tranchant, terne, tirant;
  • modérée, intense, faible, épisodique;
  • bilatérale ou unilatérale;
  • irradiant vers diverses parties de la colonne vertébrale (généralement dans les lombaires, sacrées, cervicales);
  • long ou fragmentaire.

Il est important de prendre en compte les critères de changement de la douleur avec un changement de position corporelle, après avoir utilisé certains médicaments. Les maux de dos en position couchée peuvent également dépendre de l'heure de la journée.

Important! Les douleurs nocturnes ou matinales deviennent souvent un critère déterminant dans le diagnostic préliminaire des maux de dos chez un patient. Parmi les causes pathologiques, on distingue particulièrement les suivantes, qui s'accompagnent d'un tableau clinique caractéristique.

La pyélonéphrite est une inflammation des reins des voies urinaires ascendantes. Les maux de dos en position couchée sur le dos sont dus à l'emplacement des reins. Anatomiquement, ils sont situés plus près du dos, au niveau ou en dessous de l'hypocondre. La douleur est causée par l'expansion des couches fibreuses-parenchymateuses des structures rénales. Douleur avec traction de pyélonéphrite, ressentie principalement la nuit.

Les autres symptômes sont:

  • un changement dans la couleur de l'urine et des impuretés atypiques (turbidité, flocons blancs, composant muqueux, teinte orange);
  • mictions fréquentes avec douleur, comme avec la cystite (peut-être une complication de l'inflammation de la vessie);
  • augmentation de la température corporelle (typique pour les enfants de moins de 15 ans).

La pyélonéphrite de longue durée peut provoquer de graves complications dans toutes les structures rénales, provoquant souvent une insuffisance rénale chronique.

Le développement de douleurs dorsales «allongées» peut contribuer au développement de l'ostéochondrose, un changement pathologique du tissu cartilagineux dans les disques intervertébraux de n'importe quel endroit. La maladie est courante parmi les modifications des tissus dystrophiques du squelette axial..

La douleur dans le bas du dos située sur le fond de l'ostéochondrose est associée à une irritation des racines nerveuses situées à l'intérieur de la colonne vertébrale. La douleur dans l'ostéochondrose peut être la suivante:

  • prise de vue (prise de vue nette et longue);
  • profond, long, tirant;
  • prise de vue nette avec irradiation aux membres inférieurs.

La douleur peut s'intensifier la nuit, surtout au moment de se retourner d'un côté à l'autre. La douleur s'intensifie lors de l'endormissement sur un lit moelleux, avec des mouvements involontaires soudains. De plus, les patients notent une diminution de la sensibilité dans le dos, l'apparition d'une faiblesse musculaire, un changement des réflexes conditionnés, des brûlures, des picotements ou un engourdissement complet.

Important! L'ostéochondrose recouvre généralement la colonne vertébrale lombo-sacrée, dans les derniers stades, contribue à une violation de la fonctionnalité du système digestif ou reproducteur du patient.

Spondylarthrite ankylosante

La maladie fait référence à des affections vertébrales caractérisées par une dorsalgie nocturne, autrement appelée spondylarthrite ankylosante. La pathologie est de nature auto-immune, se produit sur les articulations de la colonne vertébrale ou des articulations sacro-iliaques.

Avec la spondylarthrite ankylosante, une douleur est observée dans le dos allongé sur le dos, principalement la nuit. Tout mouvement facilite l'état du patient. Les symptômes supplémentaires sont:

  • limitation de la mobilité articulaire;
  • raideur des mouvements de la colonne lombaire;
  • courbure de l'axe vertical de la colonne vertébrale selon le type de scoliose;
  • diminution de la croissance;
  • position forcée du corps pour les maux de dos.

La spondylarthrite ankylosante peut survenir chez des patients de tout âge, en fonction des antécédents cliniques du patient et d'autres facteurs prédisposants..

Remarque! Dans le même temps, le cœur peut être affecté (myocardite infectieuse, arythmie, péricardite), les reins (amyloïdose), les grandes structures vasculaires (aortite), les nerfs optiques (sinon, iridocyclite).

L'ulcère gastroduodénal dans le duodénum est une autre cause de maux de dos. L'apparition de la douleur se trouvant associée à la douleur de la faim, lorsque la membrane muqueuse est exposée autant que possible et est endommagée par le suc gastrique. La localisation typique de la douleur est la zone du péritoine, mais étant donné l'anatomie de l'intestin, elles peuvent également être données aux régions dorsales. Les autres symptômes sont:

  • l'apparition de troubles dyspeptiques persistants;
  • flatulences ou ballonnements;
  • éructations aigres;
  • dérangement de chaise.

Habituellement, après avoir pris des antiacides, la douleur disparaît. L'absence de thérapie adéquate entraîne souvent des complications sous forme de saignement gastrique ou intestinal, de perforation des muqueuses, de malignité des muqueuses intestinales.

Il existe de nombreuses raisons qui peuvent provoquer l'intensité de la douleur pendant une nuit de sommeil sur le dos ou allongé pendant la journée. Il est dangereux d'ignorer de telles manifestations en raison de la progression progressive de la maladie et du développement de complications graves, jusqu'au handicap.

De nombreux facteurs provoquent des douleurs dans le dos..

  • mauvais style de vie;
  • travail ou autre activité permanente dans une position inconfortable;
  • mauvaise organisation du sommeil.

Les raisons pour lesquelles le dos fait mal principalement la nuit et le matin:

  • l'analgésique peut se terminer par un rêve;
  • lorsque vous dormez, le corps affaiblit sa défense;
  • les impulsions nerveuses et d'autres processus corporels sont également limités.

Ainsi, si vous vous couchez avec de légères sensations douloureuses - le matin, cela ne fera probablement que s'intensifier.

Symptôme: allongé sur le ventre, maux de dos

L'inactivité peut provoquer une stagnation musculaire..

La douleur avec des postures statiques / inactivité prolongées est localisée dans la région lombaire, généralement en position assise, en position couchée, le patient ne ressent pas d'inconfort.

Les maux de dos avec une posture inconfortable pendant le sommeil ou des paramètres inadéquats du matelas / oreiller peuvent provoquer des problèmes de la colonne vertébrale tels que le déplacement du disque ou des maladies dégénératives.

Le plus souvent, ces douleurs sont localisées dans le bas du dos précisément en position couchée, ainsi que dans la colonne cervicale.

La longe supporte tout le poids du haut du corps et offre une mobilité pour les mouvements quotidiens. Les muscles du bas du dos sont responsables de la flexion et de la rotation des hanches pendant la marche, ainsi que du soutien de la colonne vertébrale.

La nature de la douleur dans ce cas est plus forte que douloureuse, la douleur se produira immédiatement après le sommeil pendant la montée matinale.

Une douleur dans la région abdominale en présence d'ostéochondrose se développe chez 10 à 15% des patients. Cela est dû aux changements pathologiques neurodystrophiques dans le tissu musculaire dans cette zone.

Au tout début, après avoir pincé les racines de la moelle épinière, le patient ne ressent pratiquement rien. Mais cela conduit à un certain nombre de changements dans divers organes internes. Les résultats de tels processus peuvent être assez tangibles:

  • dans le domaine de la localisation du nerf affecté, des troubles vasculaires se développent;
  • la présence d'une pathologie peut entraîner des spasmes;
  • avec pression absolue, stimulation nerveuse ou paralysie.

Ces phénomènes entraînent une sensation d'inconfort dans la zone de localisation du nerf affecté. La douleur à l'abdomen avec ostéochondrose présente les symptômes suivants:

  1. La douleur est ressentie dans la zone d'innervation de la moelle épinière affectée.
  2. Ce n'est pas diffus. Il a des limites claires.
  3. La douleur n'est pas ressentie plus profondément que le tissu musculaire. Elle ne s'étend pas aux départements plus profonds.
  4. La sensation de douleur apparaît et croît lorsque le corps bouge.
  5. Elle est ressentie lors d'une toux, d'une selle (cela est dû au fait que la pression intra-abdominale change).
  6. Dans la plupart des cas, la douleur est localisée d'un côté et est associée à l'apparition de douleur dans la région lombaire ou le dos..
  7. Sensation régulière de douleur. Elle est douloureuse et muette. Augmente pendant le mouvement du corps.
  8. La douleur dans l'abdomen avec ostéochondrose de la colonne vertébrale est présente avec une diminution de la possibilité de limiter les mouvements dans le dos et la raideur.

- La cause de la douleur dans le bas du dos peut être une surcharge des muscles lombaires;

- conduisent souvent à des fractures du dos de la colonne vertébrale - traumatiques (accident de voiture ou de vélo, coup direct dans le dos, compression de la colonne vertébrale lors d'une chute sur les fesses ou sur la tête) ou compression (retrouvée chez les femmes atteintes d'ostéoporose, quand même un léger effet sur la colonne vertébrale, par exemple, toux sévère, peut entraîner une fracture).

Comment elle a accouché, il y a eu un moment si désagréable.

Si je dors sur le ventre et que je veux, par exemple, me retourner sur le côté, une douleur infernale apparaît dans le bas du dos. C'est quand je dors sur le ventre.

Si je comprends bien, cela vient d'une déviation dans le bas du dos, mais avant, ce n'était pas comme ça. Bien sûr, je charge le dos - la nuit, je traîne le bébé à 10 kg du lit et dans le lit, je me trompe.

Je fais régulièrement des exercices. Il semble que les muscles ne soient pas affaiblis.

Je pense comment résoudre le problème..

Dans l'attente de vos commentaires.

Si je comprends bien, cela vient d'une déviation dans le bas du dos, mais avant, ce n'était pas comme ça. Lire complètement

Posture incorrecte

La scoliose, une courbure vertébrale, peut résulter d'une mauvaise posture..

La douleur avec une mauvaise posture est localisée dans le haut du dos et finit par tomber plus bas dans le bas du dos.

Premiers secours

De nombreuses options de traitement pour les douleurs lombaires peuvent être adaptées aux besoins de chaque patient. Le traitement comprend les soins à domicile, les médicaments, les traitements alternatifs ou même la chirurgie.

Les immobilisations utilisées à domicile peuvent être efficaces pour traiter la douleur légère, ainsi que pour réduire les effets de la douleur chronique. Ces méthodes comprennent:

  • Évitez les activités intenses;
  • La thérapie par bain chaud / froid aidera à détendre les muscles tendus et à améliorer la circulation sanguine;
  • Antidouleurs. Les médicaments les plus courants sont l'aspirine, l'ibuprofène, le naproxène et l'acétaminophène. L'aspirine, l'ibuprofène et le naproxène sont des médicaments anti-inflammatoires qui soulagent les douleurs au bas du dos. L'acétaminophène agit en interférant avec les signaux de douleur envoyés au cerveau.

Assurez-vous de regarder la vidéo d'exercice, qui peut être utile.