logo

Douleurs sourdes et douloureuses à droite

La plupart des personnes qui ressentent de la douleur les laissent sans surveillance. Mais les médecins avertissent qu'il est dangereux de souffrir de douleur dans l'hypochondre droit de l'arrière vers l'arrière. Le syndrome de la douleur, quelle que soit sa durée et son intensité, indique un dysfonctionnement du corps, et c'est peut-être la seule manifestation d'une maladie grave.

Qu'est-ce qui peut faire mal

Les récepteurs de la douleur sont situés à tous les points du corps. Lorsqu'ils sont exposés à des facteurs externes et internes destructeurs, ils deviennent irrités, transmettant une impulsion de signal au cerveau.

La douleur elle-même est localisée, correspondant le plus souvent au lieu de changements pathologiques. Mais la douleur a la capacité de se propager loin du foyer de la maladie, simulant une similitude avec une autre maladie.

Dans la projection du quadrant droit de l'abdomen se trouvent:

  • organes du système biliaire (foie, vésicule biliaire et ses canaux);
  • une partie du pancréas;
  • nerf intercostal;
  • côlon ascendant;
  • rein sur le côté droit
  • L'ulcère duodénal.

Mais non seulement les dommages à ces organes provoquent des maux de dos à droite sous les côtes. Les muscles du dos et la colonne lombaire font mal dans la même projection. La douleur réfléchie peut donner des pathologies des poumons et du système nerveux périphérique.

Caractérisation de la douleur

L'origine du symptôme affecte les spécificités de sa manifestation. En fonction de la durée, de la nature et d'autres indicateurs, le médecin spécialiste détermine le domaine du diagnostic détaillé.

Types de douleur dans l'hypochondre droit de l'arrière:

PersonnageCaractéristiquesÉtiologie (origine)
Vue de côtéLa localisation du côté droit est le sujet le plus étendu pour le diagnostic. La douleur dans ce domaine peut être tolérée ou se poursuivre comme une attaque avec une douleur perçante. Une douleur sourde ou douloureuse "rapporte" la chronicité de la pathologie, et la réaction physiologique passe rapidement "sans laisser de trace".Blessures légères et graves, dommages aux muscles, à la colonne vertébrale. Douleur irradiante - avec des pathologies du pancréas, du foie, du système biliaire. Comme symptôme courant de lésions rénales ou signe d'une maladie respiratoire.
StupideCette variété se caractérise par sa constance. Malgré les manifestations modérées, la présence du syndrome indique des changements négatifs persistants. Lorsque la douleur ne disparaît pas au repos, elle est dérangeante la nuit, puis la maladie prend le statut de chronique.Changements destructeurs persistants dans les tissus de la colonne vertébrale, apparition de protubérances et de hernies entre les vertèbres. Processus inflammatoire chronique dans l'estomac, le foie, les intestins.
Tranchant et tranchantUne impulsion soudaine de douleur de nature perçante indique des processus pathologiques rapides. La douleur viscérale aiguë est élevée en intensité, provoque la panique et chez les personnes ayant un seuil de douleur élevé - crampes, évanouissements, forte diminution de la pression artérielle.Blessures externes et internes graves, processus inflammatoire aigu, pénétration d'une pierre dans le conduit ou l'uretère.
BrûlantUne forte douleur brûlante indique un développement rapide de la maladie, apparaît lorsque la peau est endommagée par des irritants chimiques, des blessures mécaniques.Brûlures de l'épiderme, ses dommages mécaniques. Des brûlures "internes" apparaissent lors de la compression des fibres nerveuses, des dommages au foie avec des médicaments toxiques, le développement de hernies et d'autres formations dans la colonne vertébrale.
DouloureuxIl s'agit d'une réaction à la tension musculaire, ainsi qu'au développement de maladies des organes internes qui se développent progressivement.Blessures, surentraînement, pathologie du foie, des intestins.
FortLa sévérité du symptôme indique une évolution aiguë de la maladie, le développement de coliques hépatiques ou rénales, et une douleur qui ne passe pas longtemps peut disparaître. Mais réjouissez-vous tôt - le soulagement temporaire vient souvent avec une aggravation ultérieure.Inflammation localisée dans les organes situés dans la projection de l'hypochondre droit, migration des calculs biliaires et rénaux, avec pathologies du système respiratoire et parfois cardiovasculaire.
InconfortLes sensations désagréables peuvent s'accompagner d'une légère douleur, se produire après l'influence de facteurs provoquants, passer rapidement.Changements pathologiques à un stade précoce de développement, réponse physiologique à l'activité physique, séjour prolongé dans une position inconfortable.
TirantLa douleur primaire dans l'hypochondre droit de l'arrière avec des pathologies en développement lent tire dans la nature et est clairement localisée.Les stades initiaux des maladies somatiques du système digestif et excréteur.
Accompagné de nauséesLes manifestations dyspeptiques accompagnent une violation de la fonctionnalité du système digestif.Violation des fonctions du foie, de la vessie, avec dysfonctionnement des valves du système biliaire, du pancréas.
Après mangerLa douleur alimentaire est associée à des troubles fonctionnels du tractus hépatobiliaire.Travail incorrect de la vésicule biliaire, des voies biliaires, du sphincter d'Oddi, du pancréas.
En inspirant, en bougeantUn symptôme caractéristique de lésions graves des organes internes du système digestif et respiratoire.Formes sévères de dommages à l'estomac, au foie, aux troncs nerveux, avec inflammation des voies respiratoires inférieures.

Diagnostic de la douleur

Avec l'apparition de douleurs dans l'hypochondre droit, donnant dans le dos, une personne n'est pas pressée de consulter un médecin. La plupart ont tendance à être frivoles quant à leur santé. Mais quand votre estomac vous fait mal, il est dangereux de retarder! Il n'est pas possible d'établir un diagnostic à domicile uniquement. La cause des maux de dos ne peut être identifiée par un médecin spécialiste qu'après un examen complet, qui comprend:

  • identification des plaintes des patients, des caractéristiques de l'hérédité et de la génétique;
  • examen externe, palpation, percussion;
  • tests de laboratoire de sang et d'urine;
  • Échographie de la cavité abdominale, des organes pelviens;
  • Imagerie par résonance magnétique;
  • gastroduodénoscopie;
  • électrocardiogramme.

Compte tenu de l'énorme liste des causes probables, le médecin recommandera une consultation de spécialistes étroits - un neurologue, urologue, néphrologue, vertébrologue. Avec une douleur intense, une personne est immédiatement envoyée chez un chirurgien.

Raisons physiologiques

La douleur dans l'hypochondre n'est pas toujours un signe de la maladie. Parfois, c'est la cause d'un trouble physiologique. Une telle douleur ne provoque pas de souffrance et passe rapidement sans laisser de trace. Le plus souvent, le symptôme est lié à l'activité physique, qui, en force, n'est pas caractéristique de l'activité motrice habituelle d'une personne.

Les douleurs physiologiques du côté droit et de l'arrière du dos sont plus susceptibles d'affecter les personnes dont les muscles sont atrophiés. Des douleurs temporaires peuvent apparaître après un long séjour dans une position inconfortable ou en raison d'une mauvaise organisation d'une couchette - reposez-vous sur un matelas inconfortable.

Ne considérez pas la pathologie comme une faible douleur sous la côte droite, passant dans le dos, chez une femme enceinte. À partir du deuxième trimestre de la grossesse, lorsque le bébé commence à grandir activement, l'estomac augmente, la femme prend du poids. En plus de tout, des troubles hormonaux se produisent, la digestion change, mais les changements sont temporaires, par conséquent, après l'accouchement, la douleur passe.

Et si la douleur ne disparaît pas après l'accouchement? Lisez cet article

Causes pathologiques

Le plus souvent, la douleur est une sensation qui se produit en réponse à l'apparition de changements pathologiques dans le travail et la structure de l'organe malade. Si une personne fait mal derrière et à droite sous les côtes, c'est peut-être l'un des signes qui fait partie du complexe de symptômes avec les pathologies suivantes.

Maladies du foie et du système biliaire

Les causes les plus fréquentes de douleur dans l'hypochondre droit à droite de l'arrière sont les maladies des organes du système biliaire:

  • cirrhose, hépatite, hépatose;
  • cholécystite aiguë et chronique;
  • cholangite, en présence de calculs dans le canal cholédoque;
  • abcès sous-hépatique;
  • l'empyème, la formation de fistules dans les parois d'un organe;
  • dyskinésie de la vésicule biliaire et des canaux;
  • cancer de l'estomac.

En premier lieu, vous pouvez mettre la maladie biliaire. La maladie se manifeste par des douleurs dans la vésicule biliaire, s'étendant au bas du dos, se propageant sous l'omoplate, dans la clavicule, le long du cou, atteignant l'arrière de la tête. La douleur avec la lithiase biliaire prend un caractère différent, mais le plus dangereux est la colique hépatique. Il s'agit d'une douleur aiguë, intense et paroxystique..

Maladies de la colonne vertébrale

Au cours de la vie, le fardeau principal tombe sur la colonne lombaire, ce qui a un effet négatif sur la santé de la colonne vertébrale. Les problèmes émergents sont associés à une modification de la structure du premier cartilage, puis du tissu osseux, ce qui entraîne l'apparition de douleurs dans l'hypochondre droit, couvrant le bas du dos:

  • ostéochondrose lombaire;
  • hernie du disque intervertébral dans la région lombo-sacrée;
  • spondylolisthésis - déplacement des vertèbres lombaires;
  • radiculopathie;
  • Spondylarthrite ankylosante.

Périodiquement, des douleurs peuvent survenir avec déformation de la colonne vertébrale - lordose lombaire pathologique, scoliose.

Pathologie rénale

L'organe de miction apparié est situé juste dans la projection de la douleur, donc une violation de ses fonctions conduit à une irritation des récepteurs dans cette zone. La douleur est un symptôme:

  • pyélonéphrite, glomérulonéphrite;
  • urolithiase;
  • colique rénale;
  • la présence d'un cancer.

En règle générale, une lésion rénale a des manifestations typiques - l'apparition d'un œdème, du sang dans l'urine, une diminution ou une augmentation de l'urine excrétée. Parfois, la condition s'accompagne d'une intoxication du corps (faiblesse, fièvre), de problèmes de pression artérielle.

Maladies gastro-intestinales

La majeure partie du système digestif est innervée dans l'hypochondre droit, de sorte que la douleur est localisée dans cette zone à l'avant et peut être donnée à l'arrière. Le plus souvent, le syndrome douloureux est associé aux pathologies suivantes:

  • ulcère peptique de l'estomac et du duodénum;
  • pancréatite de nature différente;
  • entérocolite, duodénite.

Une impulsion douloureuse passant de l'épigastre au côté droit peut être observée avec l'appendicite.

Système respiratoire

Si la douleur apparaît dans le contexte de difficultés respiratoires, d'hyperthermie, de toux, le patient est examiné par les pneumologues pour la maladie:

  • pleurésie sans formation d'exsudat - inflammation "sèche";
  • pneumonie du poumon droit;
  • la tuberculose est une maladie infectieuse grave;
  • pneumothorax - pénétration d'air dans la cavité pleurale.

En cas de suspicion de formation d'une tumeur cancéreuse dans les poumons, un examen spécifique et la consultation d'un oncologue sont nécessaires.

Autres raisons

La survenue de douleurs dans le dos et dans l'hypochondre droit peut également être favorisée par:

  • myosite - inflammation des muscles du dos;
  • névralgie intercostale;
  • lésion du nerf phrénique.

La cause de la douleur est les blessures - ecchymoses, entorses, fractures, ainsi que brûlures, coupures profondes de la peau.

Premiers soins pour la douleur aiguë: que peut-on et ne peut-on pas faire?

L'apparition d'un syndrome douloureux n'est pas une raison pour l'auto-traitement. Pas besoin de deviner et d'essayer de faire un diagnostic vous-même. La douleur dans le côté droit de l'abdomen est un signal pour une visite immédiate chez le médecin, et une douleur soudaine et intense est une indication pour appeler une ambulance.

Si vous souffrez de maux de dos sévères, vous pouvez prodiguer les premiers soins avant l'arrivée des médecins. Mais vous devez le faire correctement, afin que la condition s'améliore et ne soit pas exacerbée par de nouveaux problèmes..

  1. Le patient doit s'allonger sur le côté droit et rester au repos.
  2. Il est conseillé de détacher les vêtements pour qu'elle ne retienne pas son souffle.
  3. Il est permis de mettre froid sur l'hypochondre droit. Il peut s'agir d'un emballage hypothermique «boule de neige», d'aliments surgelés ou d'un sac de glace. Un objet froid doit d'abord être enveloppé dans un tissu fin pour éviter les gelures. La durée de la compresse de glace ne doit pas dépasser 5 à 10 minutes, après quoi vous devez faire une pause de 15 minutes..
  4. Il est strictement interdit de prendre des analgésiques pour le traitement. Leur action peut brouiller le tableau clinique, ce qui compliquera le diagnostic. Avec des douleurs intolérables, ils sont autorisés à boire un antispasmodique.
  5. Avec l'auto-livraison du patient à un établissement médical, cela doit être fait avec soin. De fortes secousses peuvent déclencher la migration des pierres, ce qui compliquera considérablement la situation..

Avant un examen médical, le patient ne doit pas boire, manger. Lavements interdits, prise de laxatifs. Il est interdit de réchauffer la zone douloureuse, vous ne pouvez donc pas appliquer de coussin chauffant ou autre «chaleur».

Recommandations

La douleur dans l'hypochondre droit de l'arrière vers l'arrière peut provoquer de nombreux facteurs étiologiques, il est donc irréaliste de déterminer la cause par vous-même. Un diagnostic correct est impossible sans équipement médical et sans la connaissance d'un médecin. De plus, les affections liées à la catégorie potentiellement mortelle de «l'abdomen aigu» s'accompagnent de sensations douloureuses similaires. Dans de tels cas, chaque minute est importante pour un résultat réussi, par conséquent, contacter un médecin doit être immédiat.

Douleur au bas du dos droit

Résumé: La cause la plus fréquente de lombalgie à droite est la présence d'une protrusion ou d'une hernie intervertébrale de la colonne lombaire. Dans ce cas, une douleur peut être transmise de la jambe droite aux orteils. Le seul examen informatif dans ce cas est l'IRM..

Dans certains cas, le patient ressent une douleur dans le bas du dos uniquement ou principalement sur le côté droit. Comprendre les causes possibles de la lombalgie à droite, ainsi que ses caractéristiques typiques, peut aider à poser un diagnostic précis et, par conséquent, à prescrire le traitement le plus efficace..

Les principales causes de douleurs lombaires à droite

La douleur au bas du dos à droite est généralement causée par les raisons suivantes:

  • dommages aux muscles, ligaments et / ou tendons entourant et soutenant la colonne vertébrale (en bref, tissus mous);
  • problèmes avec les structures vertébrales, par exemple, les articulations arquées ou les disques intervertébraux;
  • conditions ou maladies affectant les organes internes du milieu du dos, des zones abdominales et pelviennes.

Il est recommandé de consulter un médecin si la lombalgie droite ne disparaît pas ou s'aggrave quelques jours après son apparition, si la douleur apparaît brutalement et sévèrement, et si elle s'accompagne de symptômes alarmants.

Dans la plupart des cas, les douleurs au bas du dos sont le résultat de dommages mineurs aux muscles et / ou aux ligaments du bas du dos, et notre corps a généralement des ressources suffisantes pour faire face à ce type de dommages par lui-même. Si la douleur ne disparaît pas dans les trois jours, vous devez consulter un médecin.

La douleur en bas à droite est généralement causée par des dommages ou un traumatisme aux structures vertébrales, par exemple, les muscles du bas du dos droit, les disques intervertébraux de la colonne lombaire ou les articulations arquées. Bien que de nombreux problèmes avec ces structures soient plus susceptibles de provoquer des douleurs au centre du dos, il est probable que la douleur sera ressentie principalement ou complètement d'un côté du bas du dos.

Douleur lombaire droite et tension musculaire

Les étirements musculaires sont la cause la plus fréquente de douleurs lombaires et peuvent provoquer des douleurs ressenties principalement du côté droit..

Les symptômes typiques de l'effort musculaire comprennent:

  • restriction de la mobilité (des mouvements tels que se pencher en avant ou se tourner sur le côté peuvent être douloureux ou impossibles);
  • douleur et / ou gonflement dans le bas du dos à droite;
  • spasme des muscles du bas du dos;
  • douleur qui diminue pendant le repos, par exemple, lorsque vous êtes assis avec les jambes levées et les genoux légèrement pliés avec un soutien - par exemple, sur une chaise inclinable, dans un lit avec des oreillers correctement posés;
  • douleur qui disparaît lors de l'utilisation de compresses froides et chaudes;
  • douleur qui répond au moins partiellement aux analgésiques en vente libre
  • douleur qui s'intensifie en se levant d'un lit ou d'une position assise.

Dans la plupart des cas, la tension musculaire est le résultat de dommages relativement mineurs, tels qu'un virage serré lors du levage d'un sac d'épicerie lourd. Les entorses musculaires peuvent également résulter de blessures sportives ou d'accidents de voiture..

Le plus souvent, la douleur pendant la tension musculaire disparaît après quelques jours et ne nécessite pas l'attention des médecins.

Problèmes vertébraux

La cause de la douleur dans la colonne lombaire peut être tout problème avec les structures vertébrales, par exemple, les articulations arquées, les disques intervertébraux dans n'importe quel segment moteur ou les racines nerveuses qui sortent de la colonne vertébrale dans chaque segment du côté droit.

Les problèmes rachidiens courants qui peuvent causer des douleurs au bas du dos droit comprennent:

Hernie de la colonne lombaire

Le disque intervertébral situé entre les vertèbres adjacentes peut dépasser du côté droit de la colonne vertébrale. Une hernie intervertébrale peut provoquer une douleur sourde et douloureuse dans le bas du dos en raison du pincement de la moelle épinière dans une ouverture foraminale étroite. La douleur dans le bas du dos à droite peut être combinée à une douleur dans la fesse et la jambe droite au pied.

Problèmes avec les articulations en T (spondylarthrose)

La raideur, l'inconfort et la douleur dans certaines zones du bas du dos droit sont des symptômes probables d'arthrose des articulations arquées de la colonne vertébrale. Dans certains cas, les nerfs du côté droit de la colonne vertébrale sont pincés par des excroissances osseuses sur l'articulation, ce qui peut entraîner des douleurs lombaires à droite et des douleurs locales;

Sténose vertébrale

La lumière du canal rachidien peut rétrécir en raison d'une hernie intervertébrale, de croissances osseuses et d'autres problèmes, entraînant des douleurs lombaires à droite, ainsi que des douleurs radiculaires et / ou une faiblesse de la fesse et de la jambe droite;

Dysfonction articulaire sacro-iliaque

L'articulation sacro-iliaque relie les os du bassin à la base de la colonne vertébrale. Si l'articulation sacro-iliaque est trop ou, à l'inverse, se déplace trop peu, une douleur peut être ressentie dans le bas du dos du côté droit et / ou dans la cuisse droite;

Spondylarthrite ankylosante

Cette maladie inflammatoire peut survenir dans la partie inférieure de l'articulation sacro-iliaque, et des douleurs dans le bas du dos et / ou des douleurs dans la cuisse droite peuvent devenir des symptômes précoces de la maladie. À long terme, la spondylarthrite ankylosante peut entraîner une fusion des articulations et des vertèbres arquées, ce qui limitera la mobilité de la colonne vertébrale.

Le traitement des problèmes de la colonne vertébrale varie en fonction de l'état et de la gravité des symptômes du patient. Nous considérons l'approche intégrée la plus efficace pour le traitement de l'ostéochondrose et de ses complications. Ainsi, le plus grand effet clinique est possédé par le déchargement de la traction vertébrale, avec lequel vous pouvez augmenter la distance entre les vertèbres, réduire la douleur et améliorer la nutrition de tous les disques intervertébraux. La gymnastique spéciale, diverses techniques de massage, l'hirudothérapie en combinaison avec la traction de la colonne vertébrale donnent de très bons résultats de traitement.

Causes moins fréquentes de douleurs lombaires à droite

Certains problèmes de dos et conditions douloureuses aux conséquences potentiellement graves peuvent également provoquer des douleurs lombaires à droite. Ces conditions comprennent:

Spondylolisthésis dégénératif

Le spondylolisthésis dégénératif est une condition dans laquelle, en raison de changements liés à l'âge dans la colonne vertébrale, la vertèbre supérieure est déplacée vers l'avant par rapport à l'inférieure. Cette condition peut créer un stress supplémentaire sur les muscles du dos, ainsi que comprimer les racines nerveuses, ce qui entraînera des douleurs dans le bas du dos à droite, et aussi, en règle générale, des douleurs le long du nerf sciatique - à travers la fesse et / ou la cuisse jusqu'à la jambe droite;

Syndromes de douleur chronique

La fibromyalgie et le syndrome de la douleur myofasciale sont des affections douloureuses chroniques qui peuvent provoquer des douleurs musculo-squelettiques dans tout le corps, ainsi qu'une douleur concentrée dans le bas du dos du côté droit. D'autres symptômes incluent des douleurs dans des zones spécifiques (points de déclenchement) et une fatigue chronique;

Tumeur vertébrale

Les cancers se développent rarement directement dans la colonne vertébrale, dans la plupart des cas, ils se propagent à la colonne vertébrale à partir d'autres parties du corps. Si la tumeur appuie sur le côté droit de la colonne vertébrale ou serre la racine nerveuse à droite, le résultat peut être une douleur du côté droit dans le bas du dos.

Certaines conditions sont plus difficiles à diagnostiquer que d'autres. Si le patient présente des symptômes chroniques qui semblent s'aggraver périodiquement ou progressivement, vous pouvez essayer d'écrire une description écrite détaillée du moment où les symptômes se produisent et de leur gravité. Cela peut aider le médecin à établir rapidement le bon diagnostic et à commencer le traitement en conséquence..

Douleur au bas du dos droit causée par des problèmes avec les organes internes

Il existe de nombreux problèmes avec les organes internes situés au milieu du dos, des zones abdominales et pelviennes, ce qui peut potentiellement causer des douleurs au bas du dos du côté droit. La douleur peut résulter d'une inflammation ou d'une irritation des organes internes, ainsi que d'un signe d'infection. Dans de telles conditions, en règle générale, en plus des douleurs au bas du dos du côté droit, il existe d'autres symptômes qui peuvent réduire considérablement la zone de recherche au stade du diagnostic.

Voici quelques causes courantes de douleurs lombaires à droite:

Problèmes rénaux

Les symptômes des calculs rénaux et des infections rénales peuvent être très similaires. Les deux conditions peuvent provoquer des maux de dos d'un côté, ainsi que des douleurs pendant la miction et des nausées et / ou des vomissements. La difficulté à uriner se produit généralement lorsque la pierre se déplace à l'intérieur du rein, pénètre dans les uretères, puis dans la vessie et les voies urinaires. Dans ce cas, le patient peut remarquer du sang dans ses urines. L'infection du rein droit provoque de la fièvre, une inflammation locale et des douleurs dans le bas du dos à droite, à l'endroit où se trouve le rein;

Rectocolite hémorragique

Cette maladie inflammatoire de l'intestin est caractérisée par une inflammation persistante du côlon. Des crampes abdominales fréquentes avec une colite ulcéreuse peuvent provoquer des douleurs au bas du dos du côté droit. D'autres symptômes incluent des problèmes digestifs chroniques, tels que la diarrhée, des douleurs rectales, une perte de poids et une faiblesse générale;

Appendicite

L'appendice est situé dans l'abdomen inférieur droit. Si l'appendice s'enflamme, commence à fuir ou éclate, il peut provoquer des symptômes, notamment des douleurs au bas du dos du côté droit. En général, les symptômes de l'appendicite varient et comprennent des douleurs soudaines dans le bas de l'abdomen droit, qui peuvent être accompagnées de symptômes supplémentaires tels que fièvre, nausées et vomissements et / ou douleurs lombaires à droite;

Problèmes gynécologiques

Les problèmes avec divers organes reproducteurs chez les femmes situées dans la région pelvienne peuvent entraîner des douleurs au bas du dos à droite. Par exemple, l'endométriose est une maladie courante qui peut provoquer une douleur aiguë sporadique dans la région pelvienne, irradiant vers le bas du dos du côté droit. La fibromatose ou l'apparition d'une prolifération de tissus dans l'utérus ou autour de celui-ci, peut provoquer des douleurs du côté droit dans le bas du dos ainsi que des menstruations anormales, une augmentation de la miction et des douleurs pendant les rapports sexuels;

Grossesse

Des douleurs dans le bas du dos à droite et généralement des douleurs dans le bas du dos apparaissent souvent pendant la grossesse et sont associées au développement du fœtus. De nombreuses femmes dans cette situation trouvent utiles des méthodes telles que la relaxation, la gymnastique et la thérapie complémentaire..

Inflammation de la vésicule biliaire

L'inflammation ou le dysfonctionnement de la vésicule biliaire s'accompagne généralement de troubles digestifs sévères, surtout après avoir mangé. Le dysfonctionnement de la vésicule biliaire provoque généralement des douleurs dans le côté supérieur droit de l'abdomen et dans le côté droit du dos;

Problèmes hépatiques

La douleur associée aux problèmes hépatiques peut résulter d'une inflammation (hépatite), d'un abcès, de cicatrices (cirrhose), d'une hypertrophie et d'une insuffisance hépatiques. Les symptômes de problèmes hépatiques comprennent des douleurs dans l'abdomen et / ou le dos supérieur droit, de la fatigue, des nausées ou un manque d'appétit et un ictère. Les problèmes de foie sont assez rares chez les personnes qui ne sont pas à risque de développement.

Si l'on soupçonne que les conditions ci-dessus peuvent provoquer des douleurs au bas du dos du côté droit, il est recommandé de consulter rapidement un médecin..

De toute évidence, il existe un grand nombre de maladies et d'affections des organes internes qui peuvent également entraîner des douleurs du côté droit dans le bas du dos, il est donc important de décrire clairement vos symptômes lors du rendez-vous chez le médecin afin qu'il puisse rapidement poser le bon diagnostic et établir un plan de traitement efficace.

Douleur lombaire droite et conditions d'urgence

Dans certains cas, des douleurs lombaires à droite peuvent être le signe d'une maladie grave qui nécessite une aide rapide et qualifiée. Par exemple, une lombalgie à droite est souvent un symptôme des conditions suivantes:

Appendicite

Cette condition survient lorsque l'appendice situé dans l'abdomen inférieur droit devient enflammé et / ou éclate. Cela peut provoquer une douleur aiguë et intense dans le bas du dos à droite et / ou une douleur dans le bas de l'abdomen droit. Les symptômes varient et peuvent inclure des nausées, des vomissements ou de la fièvre. Les symptômes peuvent apparaître soudainement ou se développer progressivement;

Syndrome de la queue de cheval

L'une des complications les plus graves d'une hernie discale de la colonne lombaire. Elle survient avec une grande hernie intervertébrale ou avec une hernie de taille moyenne contre un canal rachidien étroit. Les symptômes peuvent commencer soudainement ou se développer progressivement, mais à la fin il y a un dysfonctionnement persistant des organes pelviens et / ou un dysfonctionnement des membres inférieurs, le plus souvent une parésie du pied. La condition nécessite des soins immédiats, principalement chirurgicaux pendant une durée limitée. Le syndrome de la queue de cheval peut également être causé par d'autres causes, par exemple, la présence d'une tumeur dans la lumière du canal rachidien, la tuberculose de la colonne vertébrale, etc..

Anévrisme de l'aorte abdominale

L'anévrisme de l'aorte abdominale se manifeste par son augmentation ou sa rupture. Les symptômes comprennent généralement des douleurs très intenses et soudaines dans l'abdomen ou le bas du dos, ainsi que des symptômes associés à une pression artérielle basse, tels que la perte de conscience et / ou des nausées;

Ostéomyélite

L'ostéomyélite est une infection de la colonne vertébrale. En règle générale, il se manifeste par de graves maux de dos accompagnés d'une forte fièvre. D'autres symptômes peuvent inclure une perte de poids inexpliquée, ainsi qu'une inflammation, une rougeur ou une douleur des tissus mous près de la colonne vertébrale..

Les patients eux-mêmes doivent comprendre quand il est nécessaire de consulter un médecin. Règle générale: consultez votre médecin si vos maux de dos sont si graves qu'ils interfèrent avec vos actions habituelles, comme marcher, se tenir debout ou dormir, ou si des maux de dos sévères surviennent soudainement et ne diminuent pas au repos et après la prise d'analgésiques.

L'article a été ajouté à Yandex Webmaster 2017-11-07, 16:57.

Douleur dans le dos droit derrière le dos, en dessous / au-dessus de la taille, en bas du dos, sous l'omoplate, côtes. Raisons et quoi faire

Les douleurs au cou et au dos sont les raisons les plus courantes pour aller chez le médecin. Dans la plupart des cas, le syndrome douloureux qui apparaît à droite est causé par des maladies de la colonne vertébrale dans le dos. Mais d'autres causes, internes, peuvent être à l'origine de la maladie..

Raisons de l'apparence

Les maux de dos surviennent soudainement, transpercent le dos, ou apparaissent imperceptiblement, pulsant et s'intensifiant quotidiennement. Les origines de son apparition se situent dans le système squelettique, articulaire, musculaire, dans les terminaisons nerveuses, les conséquences peuvent être mineures ou graves.

La douleur à droite de l'arrière de l'arrière est un problème assez courant, souvent mineur, causé par des maladies "mécaniques", avec lesquelles jusqu'à 90% des patients consultent un médecin.

Ces douleurs apparaissent à la suite de changements dans la mécanique de la colonne vertébrale:

  1. Mauvaise posture, ce qui réduit la flexibilité musculaire.
  2. Crampes et tensions musculaires, entorse ou combinaison.
  3. Lésion tissulaire.
  4. Problèmes osseux.

La douleur causée par des dommages mécaniques devient grave si les racines nerveuses de la moelle épinière sont serrées..

D'autres causes graves qui affectent les maux de dos comprennent:

  1. Dissection de l'aorte.
  2. Méningite aiguë.
  3. Anévrisme de l'aorte abdominale.
  4. Angine de poitrine.
  5. Infarctus du myocarde.
  6. Grossesse extra-utérine.
  7. Pneumonie.
  8. Pyélonéphrite.
  9. Les infections.
  10. Tumeurs primaires.

Les maux de dos ne sont pas toujours le seul indicateur d'une maladie en développement. Souvent, ils s'accompagnent d'autres symptômes: fatigue générale, mauvaise condition physique, stress psychologique.

Maladies possibles

Plus souvent, la douleur dans le dos est associée à des changements qui se produisent à la surface de la peau, dans le tissu sous-cutané, les muscles, les côtes, les terminaisons nerveuses et les poumons. Le type et l'intensité de la douleur dépendent de la personne et de la cause profonde. Elle peut être aiguë, à passage rapide ou chronique, d'une durée supérieure à 6 mois..

Blessures traumatiques:

  1. Blessure aux côtes du côté droit. Les ecchymoses, les déchirures ou les fractures provoquent une douleur sévère ou modérée qui se propage dans tout le dos droit..
  2. Dommages traumatiques à l'omoplate. Après une ecchymose, une fracture de l'omoplate, une douleur se fait sentir en haut à droite.
  3. Lésion du tissu sous-cutané. Les coupures et les déchirures endommagent le tissu sous-cutané. Ces blessures provoquent des saignements et des infections. Les saignements sous-cutanés entraînent un hématome et l'infection peut provoquer de la cellulite.

La douleur dans le dos droit de l'arrière peut être une myosite

  • Lésion du muscle paravertébral. La rupture des muscles entourant la colonne vertébrale et les côtes s'accompagne de spasmes musculaires, provoquant une douleur modérée ou intense..
  • Lésion de la colonne vertébrale thoracique. Cela se produit en cas de rupture du nerf intercostal pectoral avec une plaie pénétrante..
  • Dommages aux poumons. Les troubles de la plèvre pariétale et viscérale, qui recouvrent les poumons, provoquent des saignements. La douleur du côté droit s'accompagne de difficultés respiratoires.
  • La douleur dans la droite derrière le dos de l'arrière est souvent associée à des troubles des muscles paravertébraux pectoraux et intercostaux. Les spasmes musculaires peuvent être le résultat de la levée de poids, d'une surcharge musculaire, d'une mauvaise posture.

    1. Spasmes musculaires. La fatigue, la tension musculaire causée par leur forte contraction, conduit à un spasme musculaire, qui se traduit par une douleur intense dans le haut du dos.
    2. Fibromyalgie. Une condition causée par une fonction protéique anormale: l'actine et la myosine, qui sont responsables de la fonction musculaire contractile. Caractérisé par une douleur dans le haut du dos à droite.

    Douleur dans le côté droit du dos causée par des maladies des articulations des facettes, des infections affectant les os:

    1. Ostéomyélite. Un processus infectieux se développant dans la vertèbre provoque une douleur intense.
    2. Arthrose L'arthrose affecte l'articulation de la facette et provoque des douleurs qui se propagent le long du côté droit du dos.

    Douleurs dorsales causées par une maladie du nerf périphérique:

    1. Névralgie intercostale. La maladie se caractérise par une compression des racines nerveuses passant dans les côtés gauche et droit de la poitrine le long de chaque espace intercostal. Les causes de l'inflammation sont diverses: rhume, ostéochondrose, virus, stress. La douleur survient aiguë, brûlante ou douloureuse, peut être permanente ou temporaire.
    2. Douleur thoracique. Ce type est causé par un pincement ou une irritation du nerf spinal pectoral..

    Maladies pulmonaires:

    1. Pleurésie. L'inflammation de la plèvre droite provoque une douleur sur le côté droit du dos, accompagnée d'une fièvre.
    2. Pneumonie. L'infection pulmonaire provoque une douleur à l'arrière droite. Symptômes supplémentaires: fièvre, toux, douleur thoracique, fièvre, essoufflement.
    3. Cancer des poumons. Une tumeur en développement dans le poumon droit crée une douleur dans la poitrine et se propage dans le dos.

    Maladies du foie, du pancréas, de la vésicule biliaire:

    1. Hépatite. L'inconfort se produit dans le coin supérieur droit du dos..
    2. Calcul biliaire La douleur dans le péritoine est donnée dans le dos, son côté droit.
    3. Cholécystite. Une douleur aiguë dans l'hypochondre droit s'étend jusqu'au côté droit du dos, sous les omoplates. Symptômes supplémentaires: vomissements, décoloration de la peau, perte d'appétit.
    4. Pierres dans les reins. La pierre du côté droit provoque des coliques dans le côté droit du dos, la condition est accompagnée de fièvre.

    Diagnostique

    La douleur provenant du dos, de la droite à l'arrière, peut être le résultat d'un traumatisme ou d'un trouble interne. Cela sera déterminé par le thérapeute ou le chirurgien sur la base des antécédents et de l'examen physique. Une attention particulière est portée à l'état de la colonne vertébrale et à l'analyse des manifestations neurologiques avec une évaluation des fonctions de la moelle épinière.

    Pour poser un diagnostic, un examen est effectué:

    1. Le nombre de leucocytes dans le sang est déterminé. Un niveau élevé indique le développement d'une pneumonie du côté droit, d'une hépatite, d'une cholécystite, d'une pyélonéphrite.
    2. La vitesse de sédimentation des érythrocytes est en cours de détermination. Une fréquence accrue d'ESR apparaît dans les infections chroniques, l'anémie.
    3. Avec un examen général, une auscultation des poumons, une palpation de l'abdomen sont effectuées.
    4. Lors d'un examen rectal, une analyse des selles pour le sang est effectuée, chez les hommes, la prostate est examinée, chez les femmes - un petit bassin.
    5. Pour déterminer l'état du système squelettique, des muscles, des ligaments, le stade du développement initial du cancer, vous pouvez utiliser la radiographie, l'IRM, la TDM.
    6. Échographie. L'examen échographique des poumons, des reins, du pancréas et du foie permet de diagnostiquer des conditions anormales des organes.
    7. L'étude de l'électromyographie. En cours de diagnostic, des dysfonctionnements des fibres musculaires sont détectés.

    Et aussi vérifié le pouls sur les membres inférieurs.

    Quand consulter un médecin

    L'apparition de symptômes alarmants, dans lesquels vous devez contacter la clinique:

    1. Douleur aiguë et insupportable dans le dos.
    2. Douleur durant plus de 6 semaines.
    3. Fièvre.
    4. Troubles du tube digestif, sang dans les selles ou l'urine.
    5. Maux de dos la nuit.
    6. Perte de poids soudaine.
    7. Douleur sans raison explicative chez les personnes de plus de 56 ans.

    Signes de douleur vertébrale qui ne provoquent pas beaucoup d'anxiété:

    1. Aggravation du syndrome pendant l'haltérophilie, la tension et la diminution au repos.
    2. Sensibilité préservée des vertèbres et des terminaisons nerveuses pendant la palpation.

    Avec l'auto-traitement, il est conseillé de ne pas augmenter la dose de médicaments contre la douleur, mais si les symptômes ne disparaissent pas après la prise du médicament, vous devriez consulter un médecin.

    La prévention

    Toute maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir..

    Pour maintenir un dos sain, n'oubliez pas:

    1. Avant de commencer l'exercice, étirez et réchauffez bien vos muscles..
    2. Surveillez constamment votre posture.
    3. Tenez-vous à des modes de vie sains, ce qui signifie manger des aliments sains, ne pas trop manger, ne pas dépasser le poids établi.
    4. Si possible, achetez des articles de couchage pour une bonne nuit de sommeil. Le matelas et l'oreiller doivent être d'une certaine rigidité et forme.
    5. Pour réduire la douleur pendant le sommeil, vous pouvez mettre un oreiller entre vos genoux pour soulager la charge sur votre dos..
    6. Portez des chaussures confortables, surtout pendant les longues promenades.
    7. Essayez de ne pas surcharger les muscles avec un travail physique.

    Méthodes de traitement

    La douleur de l'arrière droit à l'arrière, s'il n'y a pas de symptômes alarmants, peut être traitée avec des méthodes conservatrices..

    En cas de douleur musculo-squelettique aiguë, un traitement est effectué:

    • médicaments, principalement analgésiques;
    • compresses chaudes / froides;
    • exercices pour renforcer les lombaires;
    • avec l'aide d'un cours de réadaptation.

    Si des maladies sont détectées dans les organes internes, la maladie primaire est traitée.

    Médicaments

    Des médicaments sont proposés en cas d'inflammation sévère, de douleur aiguë, de maladies concomitantes. De nombreux médicaments, tels que les AINS, sont disponibles sous forme d'injections pour injections et en même temps sous forme de comprimés. Ceci est fait afin de soulager une crise aiguë par injection, puis de poursuivre le traitement avec des comprimés.

    Groupe de médicamentsGenre de douleurLe nom du médicamentCoût en roubles.
    AINSDe légère à modérée et sévère, avec de graves symptômes radiculairesCelebrex150
    Midokalm270
    Relaxants musculairesPour soulager les spasmes, le syndrome de la douleur myofasciale, seuls les patients souffrant de crampes musculaires sont prescrits, pas plus de 72 heures sont utilisées.Norflex700
    Baklosan220
    Simbalta800
    Neurontin1000
    AntibiotiquesDouleur causée par la pneumonie, la cholécystite, la pyélonéphriteOfloxacinevingt
    Amoxicillinecinquante
    Injections

    Application limitée à 2-3 jours

    Douleur chronique causée par des maladies du nerf spinal et intercostalMeloxicam480
    Diclofénac60
    Midokalm450
    OnguentsDouleur modéréeFinalgon350
    Nayatoks200
    GelsGel Fastum250
    Dolobene450
    CrèmesCrème de consoude75
    PatchsPoivre

    pièce

    vingt
    Versatis (avec lidocaïne)600

    Il est conseillé de prendre des doses de médicaments en consultation avec votre médecin. La forme de libération des médicaments est d'une grande importance. Ils peuvent être sous forme de comprimés, de capsules et de sirops, de sorte que la posologie dans chaque cas est individuelle et dépend également de la demi-vie du médicament. L'alcool, le café et le tabagisme augmentent la toxicité de certains AINS..

    Méthodes folkloriques

    Les engourdissements, les picotements et les légères douleurs sont soulagés par le refroidissement. Au cours des 24 premières heures, une compresse froide doit être appliquée sur le dos. Malgré le fait que la chaleur réchauffe, détend les muscles et soulage la douleur, elle contribue en même temps au développement du processus inflammatoire. Après refroidissement, vous pouvez appliquer une compresse thermique qui augmentera le flux sanguin et détendra les muscles.

    La plupart des huiles végétales ont des propriétés analgésiques et anti-inflammatoires, elles sont donc recommandées pour les massages:

    1. Chauffez 2-3 cuillères à soupe. l huile d'amande ou d'olive.
    2. Ajouter 5 gouttes d'eucalyptus ou autre huile de base.
    3. Masser légèrement le point sensible, frotter le mélange sur la peau pendant 5-6 minutes.
    4. Répétez la procédure 2-3 fois par jour.

    La racine de gingembre est souvent utilisée pour traiter les problèmes de dos:

    1. Broyer la racine, la diluer avec quelques gouttes d'huile, broyer le tout à l'état de bouillie.
    2. Mettre le mélange sur la zone affectée du dos, laisser reposer 15-20 minutes.
    3. Laver à l'eau tiède. Répétez la procédure une fois par jour pendant plusieurs jours.
    4. Le gingembre peut être ajouté au thé, coupé en tranches. Le thé au gingembre doit être infusé pendant plusieurs minutes, ou bouillir pendant 2-3 minutes, puis utiliser la boisson comme prévu. La perfusion se boit 3 à 4 fois par jour.

    Les propriétés curatives du poivre de Cayenne sont connues depuis longtemps. Gels, onguents sont fabriqués sur sa base..

    Vous pouvez préparer le mélange à la maison:

    1. Mélanger 2 cuillères à soupe. l poivrer avec 1 cuillère à soupe. huiles (noix de coco, raisin, amande).
    2. Chauffez le mélange au bain-marie pendant 5 à 10 minutes. (En l'absence d'une double chaudière, cela peut se faire sur une cuisinière à gaz pour un couple).
    3. Ajoutez ½ cuillère à soupe. cire d'abeille, bien mélanger jusqu'à dissolution complète.
    4. Réfrigérer le mélange et mélanger à nouveau..
    5. Laisser refroidir encore 20 minutes..
    6. Transférer dans un bocal en verre et conserver au réfrigérateur.
    7. Cette pommade traite le dos. Pour ce faire, appliquez un peu de pommade sur la zone affectée et laissez agir quelques minutes.
    8. La procédure est répétée 4 fois par jour, pendant une semaine.
    9. Avant d'appliquer la pommade, un test d'allergie doit être effectué sur le poivre.

    Autres méthodes

    Les méthodes supplémentaires pour traiter les maux de dos comprennent:

    1. Immobilisation et repos:

    • dans les 1-2 jours, le repos au lit est prescrit;
    • conseillé de réduire l'activité physique;
    • utiliser des corsets spéciaux, des oreillers orthopédiques.

    2. Après la fin de la période aiguë, des exercices spéciaux sont prescrits, qui sont effectués sous la supervision d'un physiothérapeute:

    • exercices pour renforcer les lombaires, le programme d'exercices doit commencer le plus tôt possible;
    • le complexe comprend des exercices qui renforcent les muscles du bas du dos, des parois abdominales, redressant la posture.

    3. La thérapie manuelle aide à réduire la douleur causée par les crampes musculaires, mais n'est pas recommandée pour ceux qui ont des disques endommagés ou qui souffrent d'ostéoporose..

    L'électrophorèse, les bains thérapeutiques, le massage sont largement utilisés comme techniques supplémentaires..

    Complications possibles

    La douleur chronique peut entraîner des complications:

    1. Faiblesse musculaire. Un manque prolongé d'activité physique affaiblit les muscles, conduit à leur atrophie.
    2. Faiblesse articulaire. Les ligaments, les tendons et les articulations deviennent raides en l'absence d'activité physique.
    3. Il est possible de réduire la quantité de minéraux dans les os, ce qui conduit à une perte de densité osseuse, à l'ostéoporose.
    4. Sans traitement, le disque vertébral coulissant continuera à exercer une pression sur les terminaisons nerveuses, ce qui, avec le temps, entraînera des conséquences irréversibles, telles que la perte des fonctions motrices et sensorielles des membres inférieurs, l'incontinence urinaire.
    5. Au final, tout peut conduire au handicap.

    Les patients souffrant de maux de dos persistants développent une dépression.

    Dans la plupart des cas, la douleur du dos de l'arrière vers la droite se manifeste par un malaise temporaire. Néanmoins, il est nécessaire de connaître ses raisons, afin qu'il ne complique pas la vie et ne diminue pas sa qualité..

    Auteur: Anna Belyaeva

    Conception de l'article: Vladimir le Grand