logo

Douleur au cou: causes courantes, symptômes, diagnostic, traitement

La douleur au cou est un problème désagréable qui peut gâcher l'humeur et la qualité de vie. Le symptôme survient dans 30 à 40% de la population, peut entraîner une perte de mouvement et une invalidité..

Sur la base des raisons, les méthodes de traitement diffèrent. Un diagnostic précoce et un traitement de qualité, débutés après la détection d'un problème, permettront d'oublier ce symptôme désagréable..

Pourquoi le cou peut faire mal?

L'étiopathogenèse (mécanisme de développement) de la douleur est divisée en trois groupes principaux:

Cela inclut la douleur dans les blessures et les inflammations, les processus ischémiques, les dommages mécaniques aux tissus..

Se produit en violation de la structure et de la fonction du système nerveux central et périphérique.

Dans ce cas, les facteurs psychologiques et sociaux jouent un rôle. L'activité émotionnelle peut provoquer une contraction musculaire réflexe, ce qui entraîne des douleurs.

La douleur peut être aiguë ou chronique. Si le cou fait très mal - très probablement, c'est une réaction courante aux dommages. Pour que la douleur s'arrête, il est nécessaire d'attendre la guérison complète des tissus ou d'accélérer ce processus. La douleur chronique a un mécanisme de développement différent - les dommages se produisent constamment et une mauvaise adaptation se produit. Le corps ne peut pas faire face seul à un facteur dommageable.

Les causes de la douleur sont divisées en deux groupes principaux: vertébrogènes (ceux associés à la colonne vertébrale) et non vertébrogènes. Ils peuvent se développer à la fois par des mécanismes somatogènes et neuropathiques. dans le premier cas, les structures de la colonne vertébrale et des muscles sont impliquées dans le processus, et dans le second - les racines des nerfs spinaux, les terminaisons nerveuses périphériques. Le mécanisme psychogène se déclenche un peu plus tard et aggrave la situation actuelle..

La douleur vertébrogène dans le cou peut être divisée en ces sous-espèces:

La douleur survient lorsque les muscles sont étirés ou serrés. En outre, une contraction prolongée des fibres musculaires peut en être la cause..

Des dommages se produisent dans les articulations reliant les vertèbres. La distance entre les éléments structurels de la colonne vertébrale est réduite, il y a un dommage mutuel constant, ce qui provoque de la douleur.

Il se produit avec une protrusion des disques, leur déplacement et la formation de hernies.

La cause de la douleur dans ce cas est des dommages aux structures de la vertèbre, de ses tissus ou de ses processus. Cela peut être un processus destructeur ou un néoplasme volumétrique qui agit de l'extérieur..

Le cou fait mal en raison de la compression de la racine ou de la terminaison nerveuse. Les raisons peuvent être un néoplasme volumétrique, une hernie ou une hypertrophie des structures individuelles.

Les douleurs dans le cou de nature non vertébrogène sont divisées en:

  • syndrome myofascial;
  • douleur causée par des facteurs psychologiques;
  • irradiation de la douleur lors d'un processus pathologique dans d'autres parties du corps;
  • symptômes de processus inflammatoires.

Nous examinerons certaines des causes du syndrome douloureux ci-dessous, mais pour l'instant, consultez les facteurs de risque qui peuvent provoquer ce symptôme:

  • position incorrecte pendant le travail;
  • manque de position anatomique de la colonne vertébrale pendant le sommeil;
  • faible niveau d'activité physique;
  • trop de pression sur la colonne vertébrale;
  • en surpoids;
  • absence d'une approche rationnelle de la nutrition;
  • régime de consommation perturbé;
  • stress fréquents;
  • mauvaises habitudes (boire de l'alcool, de la nicotine).

Causes des douleurs au cou

Considérez les principales causes de la douleur et le mécanisme de développement des symptômes dans ces conditions.

Ostéochondrose

Avec cette pathologie, les articulations entre les articulations de la colonne vertébrale sont brisées, une protrusion des disques se produit et des hernies se forment. La condition survient chez ceux qui ont une prédisposition héréditaire, ne surveillent pas la posture, la nutrition et le mode de vie. Outre la douleur au cou, une personne ressent une faiblesse générale et des acouphènes. Des évanouissements et une altération de la conscience se produisent. La douleur peut réagir dans les bras, le cou et la zone entre les omoplates. Les articulations peuvent donner un craquement en tournant la tête, un engourdissement se fait sentir.

La douleur dans cette maladie est chronique et douloureuse. Il peut atteindre une telle intensité qu'il devient difficile de s'endormir. Dans les premiers stades, le processus peut être facilement corrigé, mais plus la pathologie progresse, plus il est difficile de corriger.

Ostéoarthrose du rachis cervical

La maladie a un caractère destructeur - les articulations intervertébrales sont détruites, leur structure est brisée et des croissances osseuses se produisent. Le cou peut faire mal d'un côté, la douleur irradie également vers le membre supérieur, la poitrine.

La violation des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses entraîne une perte d'audition et de vision, une personne se fatigue plus, ressent une diminution de la mémoire et de la distraction. L'absence de traitement efficace peut entraîner des complications et une invalidité..

Hernie discale intervertébrale

La pathologie commence par gonfler le contenu du disque, puis - au-delà de sa position anatomique normale. Même un léger déplacement peut se manifester comme un symptôme prononcé. Le canal rachidien est étroit et toutes les racines nerveuses sont très proches les unes des autres. Dès qu'une hernie commence à apparaître, le cou et le dos font mal. Si le patient essaie d'éliminer la douleur avec des analgésiques conventionnels, le symptôme disparaît, mais le problème persiste et, avec le temps, se remémore.

Fatigue du cou

Presque tout le monde était confronté à ce problème - une tension à long terme de la colonne cervicale ou un entraînement intense après un certain temps reflétait une douleur intense dans les muscles. La douleur survient de manière aiguë, commence souvent à déranger après le sommeil. gonflement et gonflement sont visibles sur le côté endommagé du cou. Les tours de tête sont difficiles, le patient essaie de donner à sa tête la position la plus confortable pour ne pas ressentir de douleur. La douleur passera d'elle-même, il suffit de donner du repos à la zone endommagée. pour soulager la situation, consultez un médecin: il peut conseiller une compresse ou une pommade avec un analgésique.

Spondylose

La maladie est une complication de l'ostéochondrose qui ne peut être traitée. La maladie est grave et peut entraîner une limitation de l'activité motrice d'une personne. En plus de l'ostéochondrose, la spondylose peut provoquer des blessures. Le patient ressent constamment de la douleur, elle peut aller à l'arrière de la tête et du col. Parfois, le cou fait mal pulsativement, accompagné de raideur et de violation des tours de tête.

L'élimination de la maladie nécessite un traitement complexe, qui combine l'effet sur la cause et les symptômes individuels de la maladie.

Myélopathie cervicale

Le patient a mal au cou dans ce cas en raison du rétrécissement du canal rachidien. Afin de reconnaître la pathologie dans le temps, il est nécessaire de prêter attention aux symptômes suivants: le patient ressent une faiblesse, un engourdissement et des picotements dans les membres. La condition est accompagnée d'une altération de la parole, de la coordination et de l'équilibre. La démarche devient fragile, la position du corps dans l'espace est violée. Si, ces derniers temps, des blessures, des chutes, des accidents ont été observés - il s'agit très probablement de myélopathie.

Blessure par coup de fouet cervical

Dans ce cas, le cou fait mal à la suite d'une lésion des tissus mous. Le mécanisme d'apparition est une forte flexion et une extension ultérieure. Le patient ressent généralement de la douleur après une chute ou une bagarre. Le traumatisme peut être reconnu par ce symptôme: la tête dépasse quelque peu et les courbures physiologiques de la colonne cervicale sont perturbées.

Blessure

Les causes des blessures sont les chocs, les accidents et les plongées infructueuses. Le patient ressent une douleur douloureuse dans le cou et le cou. L'activité motrice est sévèrement limitée, les tissus mous gonflent, des hématomes et des ecchymoses apparaissent.

Maladies infectieuses

Une réaction inflammatoire, qui est une réponse à une maladie infectieuse, entraîne une douleur aiguë. Le mécanisme de développement est une augmentation des ganglions lymphatiques. vaisseaux lymphatiques qui appuient sur les muscles et provoquent leur spasme. Cette condition est observée avec l'angine de poitrine, la rubéole.

La méningite est une maladie infectieuse pour laquelle la cervicalgie est un symptôme majeur. La pathologie s'accompagne d'une tension des muscles du cou, le patient ne peut pas plier la tête et se trouve dans une position anormalement dépliée.

Maladies des organes internes

Certaines conditions des organes internes peuvent entraîner un rayonnement de douleur dans le cou. Ceci est facilité par les caractéristiques des mécanismes d'innervation et de réflexe. Ainsi, la douleur dans la vésicule biliaire, l'œsophage, le cœur peut irradier vers le cou. De plus, des douleurs sont observées avec les pathologies de la glande thyroïde, du larynx, du pharynx.

Certaines pathologies peuvent survenir généralement et sont facilement traitables. Mais, parfois, le cou fait mal avec des pathologies graves qui nécessitent des soins d'urgence.

Autres raisons

Le cou peut être douloureux après que le patient a été dans un courant d'air ou est devenu très froid. Cela conduit à des spasmes musculaires, qui s'accompagnent de douleurs. Il arrive aussi qu'une personne «se couche» simplement lorsqu'elle dort dans une position inconfortable. Après un travail prolongé, du stress ou un entraînement intense, ce symptôme peut également survenir..

Types de douleurs au cou

Ce symptôme peut être divisé en ces sous-espèces:

Il s'agit d'une douleur aiguë et d'une restriction des mouvements, également connues sous le nom de «lumbago cervical».

Douleur dans le cou avec une maladie des organes internes, de la colonne vertébrale et d'autres causes. Vous pouvez partager la douleur selon la cause, comme décrit ci-dessus. De plus, le type de douleur dépend de sa nature: aiguë ou chronique. Il existe une commission spéciale pour étudier les cervicalgies.

Elle a suggéré de mettre en évidence ces types de douleur, selon le stade:

Étape 1

Cervicalgie à court terme, qui s'arrête après un certain temps ou après une modification du mode de vie. Aucun symptôme n'indique des dommages structurels. Des méthodes de diagnostic et de traitement supplémentaires ne sont pas nécessaires..

2 étages

Il n'y a aucun signe de violation grave des structures anatomiques, mais l'activité quotidienne du patient est altérée: il y a un besoin d'analgésiques. La condition peut être corrigée après une modification du mode de vie et certains exercices.

3 étages

Des symptômes neurologiques apparaissent, un diagnostic supplémentaire et un traitement complexe sont nécessaires.

4 étages

Des signes de lésions organiques apparaissent. Le patient s'inquiète d'une douleur intense intense qui correspond à des tumeurs, à une myélopathie ou à une pathologie systémique. Un diagnostic complet de haute qualité et un traitement spécialisé sont nécessaires.

Principes de base pour traiter les douleurs au cou

Comment traiter la douleur au cou - dépend de la situation spécifique et des mécanismes de la maladie. En outre, l'étape du processus, sa nature, affecte le choix de la méthode. Le médecin traitant peut déterminer la tactique après un examen complet et des méthodes de diagnostic supplémentaires.

Le début de tout traitement est une modification du mode de vie. Cela dépend uniquement du patient et détermine le succès des autres procédures de traitement..

Ces méthodes s'appliquent aux mesures préventives pour prévenir les douleurs au cou:

  • la gymnastique et un échauffement pour les muscles du cou, qui soulage les tensions musculaires;
  • renforcement général du corset musculaire du dos;
  • la bonne position à table, pendant le travail et le repos;
  • si vous faites un travail sédentaire - levez-vous régulièrement, faites des exercices simples;
  • placez le rouleau sous le bas du dos pendant une séance prolongée;
  • ajustez la position du moniteur afin de ne pas vous fatiguer le cou. Cela s'applique à la fois à l'ordinateur et au téléphone;
  • si vous parlez souvent au téléphone - utilisez un casque ou un haut-parleur;
  • lorsque vous travaillez avec des documents, utilisez le support de sorte que le papier soit au niveau des yeux;
  • faites attention à votre lit - privilégiez un matelas orthopédique et un oreiller.
  • utilisez toujours une ceinture de sécurité lorsque vous voyagez - c'est la prévention des blessures et des entorses des muscles du cou;
  • assurez-vous que votre alimentation est équilibrée et rationnelle. En plus de la combinaison normale de protéines, de graisses et de glucides, les aliments doivent contenir des oligo-éléments, des minéraux et des vitamines;
  • buvez beaucoup d'eau propre en plus du thé, du café et des jus;
  • éviter le stress ou apprendre à y répondre correctement;
  • renoncer à la nicotine et autres mauvaises habitudes.

Le traitement de la douleur doit être complet, affecter non seulement les symptômes, mais aussi la cause du développement. Si le cou fait mal, des méthodes conservatrices, des médicaments, de la physiothérapie sont utilisés. Dans les stades sévères de certaines conditions, un traitement chirurgical est recommandé..

Médicaments utilisés pour traiter la douleur:

  • médicaments non stéroïdiens: diclofénac, ibuprofène, ortofène, nurofène - soulagent l'inflammation, l'enflure et la douleur;
  • onguents pour réduire la douleur: alizartron, ménovazine;
  • relaxants musculaires: baclofène, midcalm;
  • glucocorticostéroïdes: dexaméthasone. diphenhydramine, hydrocortisone;
  • injections de vitamines.

Les méthodes physiothérapeutiques sont également efficaces lorsque le cou fait mal. Il est d'abord nécessaire de consulter un médecin, car ces méthodes sont utilisées en fonction de l'étape du processus.

Les méthodes suivantes sont considérées comme efficaces:

  • massage;
  • Thérapie par l'exercice;
  • acupuncture;
  • bains thérapeutiques;
  • douche thérapeutique;
  • thérapie de boue.

Le traitement de la douleur dans le cou doit être rapide et de haute qualité - ce n'est qu'alors que vous pouvez compter sur le succès et l'élimination de la douleur.

La douleur du cou

Le cou d'une personne, comme un autre animal, est une partie étonnante du corps, plutôt fragile, mais puissante. La colonne cervicale, avec tous les muscles et ligaments, retient et déplace le crâne, absorbe les chocs lors de la marche, protège le cerveau des commotions cérébrales, protège les vaisseaux sanguins qui l'alimentent et protège également la moelle épinière.

Lorsque le cou fait mal, les causes peuvent être assez variées. Certains peuvent se résoudre d'eux-mêmes en quelques jours, et certains peuvent provoquer des maladies chroniques et des douleurs..

Pourquoi la douleur survient

La raison la plus courante pour laquelle le cou fait mal est une mauvaise posture. Le dos baissé, la tête cesse d'occuper une position exactement au-dessus du corps et avance. Dans cette position, les muscles et les ligaments du cou subissent une tension accrue. Le développement de la courbure et de la douleur dans le cou contribue à un travail prolongé sans changer de position, à dormir sur un lit moelleux ou un oreiller haut, à une charge statique prolongée.

Les autres causes de douleurs au cou sont les traumatismes dus à la chute de la tête, à un accident de la circulation ou pendant les sports. Avec une forte accélération, puis un freinage, la colonne cervicale fait un mouvement de fouet. En conséquence, les ligaments, les muscles peuvent s'étirer, se déplacer ou se fracturer par compression dans les vertèbres cervicales, la formation de hernies intervertébrales.

La douleur dans le cou peut survenir comme manifestations secondaires d'autres maladies. Par exemple, avec une crise cardiaque, lorsqu'une crise cardiaque provoque une douleur intense irradiant le long des plexus nerveux vers les membres supérieurs, la poitrine, le cou. La douleur dans le cou avec une crise cardiaque n'est qu'une partie d'un grand complexe de symptômes - respiration confuse, transpiration, nausées et vomissements. Si vous observez des douleurs au cou, à la mâchoire et d'autres signes de crise cardiaque, vous devez immédiatement appeler une ambulance.

La douleur au cou est également utilisée comme signe diagnostique de la méningite. Avec cette maladie, les muscles du cou deviennent hypertoniques, c'est-à-dire qu'ils deviennent rigides. Lorsque vous essayez d'incliner la tête vers la poitrine, l'arrière du cou fait mal.

La colonne vertébrale du cou fait mal avec la polyarthrite rhumatoïde, l'ostéoporose, la fibromyalgie, la spondylose et l'arthrose, la hernie ou la protrusion, avec compression des racines nerveuses ou de la moelle épinière avec œdème infectieux, abcès, tumeur ou néoplasmes bénins.

Cas spéciaux

Maladies degeneratives

L'ostéochondrose, ou, en d'autres termes, les troubles dystrophiques des disques intervertébraux, conduit au fait qu'une personne a constamment un cou douloureux. Il s'agit généralement d'une légère douleur douloureuse, à laquelle une sensation d'engourdissement et de douleurs dans la ceinture scapulaire, et la tête est souvent connectée.

La zone du col affectée par l'ostéochondrose peut provoquer le développement du syndrome de l'artère cérébrale. Avec une diminution des distances intervertébrales dans cette zone, il y a une lésion compressive des artères vertébrales passant dans les trous des processus transverses des vertèbres cervicales. La pression sur le vaisseau provoque une diminution du flux sanguin vers le cerveau avec l'apparition de vertiges, une diminution de la vision et de l'ouïe. D'autre part, une irritation mécanique de l'artère avec une pression vertébrale provoque un spasme réflexe, qui se manifeste par une douleur lancinante et brûlante dans la tête.

Traitement

Si le cou est constamment douloureux dans le contexte de l'ostéochondrose, le traitement commence par l'élimination du syndrome douloureux. La deuxième direction obligatoire du traitement est d'arrêter les processus dystrophiques dans les vertèbres cervicales.

L'anesthésie peut être réalisée en utilisant les groupes de médicaments suivants:

  • anti-inflammatoires non stéroïdiens - bloquent directement la cascade de médiateurs qui signalent la douleur (Diclofenac, Ibuprofen, Nimesulide, Meloxicam);
  • relaxants musculaires - éliminer les spasmes musculaires résultant par réflexe d'une douleur intense (Sirdalud, Midcalm;
  • sédatifs - calme et inhibe le système nerveux et la transmission des influx douloureux, notamment (valériane, antidépresseurs, somnifères);
  • vasodilatateurs - aident à éliminer le syndrome de l'artère vertébrale et la douleur qui y est associée (pentoxifylline, eufilline, papavérine, cinnarizine, drotavérine).

Pour éliminer la cause de la douleur dans le cou avec l'ostéochondrose, des médicaments chondroprotecteurs sont prescrits qui empêchent la destruction du cartilage et des vertèbres - Don, Structures, Arthra, Teraflex, Alflutop, ainsi que des complexes minéraux multivitamines - Milgamma, Neuromultivit, Komlevit, Complexe Vitrum.

Le traitement anesthésique comprend également la physiothérapie, la physiothérapie, le massage, la traction, le réflexe et la thérapie par tapotement. En période d'exacerbation, afin de soulager la douleur, il est recommandé au patient de porter un collier spécial qui protège le cou d'une mobilité excessive.

Douleur musculaire

Une douleur dans le cou peut survenir avec une inflammation de ses muscles appelée myosite. Cette douleur doit être distinguée de la névrite (inflammation des troncs nerveux avec une sensation de bouleversement) et de la douleur provoquée par l'ostéochondrose. La myosite survient soudainement, après exposition à des facteurs prédisposants - hypothermie, vibration, surtension prolongée, en particulier avec répétition prolongée du même type de mouvements.

La myosite cervicale est caractérisée par une douleur aiguë, qui se produit lorsque le muscle enflammé se contracte. La forte intensité de la douleur entraîne des difficultés à effectuer certains types de mouvements. Les longs muscles du cou sur la surface antéro-latérale ou les muscles sternocléidomastoïdiens, qui tirent la tête en arrière avec une contraction bilatérale, la font généralement tourner avec une contraction unilatérale. Les muscles profonds qui entourent la colonne vertébrale sont souvent enflammés, ce qui fait bouger tout le cou et le dos.

Lors du sondage d'un muscle, son tonus accru et ses zones nouées denses sont notés. La violation de la microcirculation et du trophisme local conduit au remplacement progressif des myocytes par du tissu conjonctif. En conséquence, les muscles du cou s'affaiblissent, leur symétrie est rompue sur les côtés de la colonne vertébrale, un «torticolis» peut apparaître, il est difficile pour le patient de garder la tête droite. Vous pouvez en savoir plus sur les raisons pour lesquelles le cou fait mal dans le dos..

Traitement

Le traitement commence par une diminution de la charge sur le cou. Ceci est suivi d'un cours de procédures physiothérapeutiques - chauffage UHF, électrophorèse avec des médicaments, chauffage à la paraffine, enveloppement avec ozokérite, diathermie, massage, acupuncture. De telles procédures rétablissent la circulation sanguine dans les muscles du cou. Parmi les médicaments, des injections de vitamines B sont prescrites, anti-inflammatoires et analgésiques - Diclofenac, Nimesulide, Indométacine, pommades et frottements, par exemple, Menovazin.

Un traitement alternatif recommande d'utiliser les feuilles de chou ou de bardane comme compresses anesthésiantes, de préparer une pommade à partir de bourgeons de saule en purée dans du beurre, de faire des broyages à partir d'un mélange de térébenthine avec du vinaigre de cidre de pomme et du jaune d'oeuf. En outre, le cou est frotté avec de l'huile de lave, puis enveloppé. La principale garantie de la réussite de tout traitement est de fournir au patient un cou détendu jusqu'à ce que ses muscles soient complètement restaurés. Ensuite, ils devraient commencer leur retour "en opération" par une gymnastique spéciale et des massages.

Syndrome radiculaire

Une douleur intense dans le cou, qui s'étend aux muscles de la tête, de la ceinture scapulaire, des membres supérieurs, peut survenir avec un pincement des racines des nerfs rachidiens avec prolapsus, protubérance ou hernie discale..

Avec cette maladie, le noyau interne du disque fait saillie vers le canal rachidien ou ses cornes latérales. La hernie et ses symptômes apparaissent, en règle générale, d'une part. Lors de la création d'une pression sur les racines des nerfs rachidiens, une vive douleur aiguë apparaît dans les muscles innervés (mal de dos cervical). Le patient ressent un engourdissement de la mâchoire inférieure, de la zone autour des oreilles, du cou, des omoplates et des bras. Des vertiges apparaissent, une douleur aiguë dans le cou lors du changement de position de l'horizontale à la verticale. Une saillie progressive du cœur du disque entraîne un traumatisme des tissus environnants, leur inflammation, un gonflement. Cela crée les conditions préalables à l'inflammation des terminaisons nerveuses avec le développement de la radiculite, la mobilité du cou et des membres supérieurs est progressivement limitée. Une atteinte prolongée des nerfs rachidiens entraîne une parésie ou une paralysie des membres.

Thérapie

Que faire si le cou fait mal aux hernies? À la maison, avec de la douleur, des analgésiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des hormones, des relaxants musculaires pour les crampes sont pris.

Réduit l'inflammation des racines de Naproxen, Ibuprofen, Celecoxib, Acetaminophen (Tylenol), Diclofenac.

L'œdème et l'inflammation sont éliminés avec des médicaments stéroïdes qui peuvent être injectés directement dans la hernie - Dexaméthasone, Prednisolone.
La douleur musculaire est éliminée en prenant des relaxants musculaires - Midokalm, Sirdalud, Baclofen, Tizanidine.

De plus, pour prévenir le développement ultérieur de la hernie, j'utilise des médicaments qui renforcent le tissu cartilagineux - chondroprotecteurs Rumalon, Chondrolon, Alflutop, Elbona.

Dans de nombreux cas, la gymnastique thérapeutique et la traction traction du rachis cervical avec protrusion ou légère protrusion aident. L'augmentation de l'espace intervertébral contribue à la "rétraction" du disque intervertébral et à l'affaiblissement de la pression sur les nerfs.

Avec une véritable hernie avec une rupture de l'anneau fibreux et un prolapsus du noyau dans le canal rachidien, une intervention chirurgicale est nécessaire. Il existe plusieurs façons de se débarrasser des douleurs au cou avec la chirurgie:

  • discectomie cervicale antérieure - ablation d'un morceau de disque supplémentaire qui appuie sur les nerfs rachidiens;
  • remplacement du disque endommagé par une articulation artificielle, qui protège la colonne cervicale de toute destruction supplémentaire;
  • dysectomie microendoscopique utilisant l'approche postérieure et l'ablation de petites sections de hernie à travers l'endoscope;
  • dysectomie cervicale postérieure par incision à l'arrière du cou. Le canal de fonctionnement est spécialement élargi pour éviter tout brouillage supplémentaire.

Néoplasmes

S'il y a une douleur pressante constante dans le cou, vous pouvez soupçonner l'apparition d'une formation étrangère dans cette section.

Les tumeurs bénignes (lipome, fibrome, névrome, ostéome, hémangiome) sont le plus souvent de forme correcte et clairement limitées, elles provoquent rarement des douleurs. L'inconfort est principalement associé à la compression des tissus environnants par la tumeur. Les tumeurs malignes (sarcome ostéogénique, myélome, cancer des ganglions lymphatiques ou de la glande thyroïde) n'ont pas de frontières, elles donnent beaucoup de métastases aux tissus voisins. Leur effet destructeur sur les organes provoque une sensation douloureuse, une détérioration générale. L'avant du cou peut tomber malade avec un cancer du larynx, de la gorge, des organes de la cavité buccale, de la glande thyroïde. Le patient a des difficultés à avaler, un gonflement au cou et au visage, et un changement de voix est perceptible. Si le retour cervical est douloureux avec une tumeur osseuse, cette condition accompagne également souvent des dommages à la moelle épinière et aux racines nerveuses du côté de la colonne vertébrale avec le développement d'une paralysie.

Traitement

Le traitement de la douleur dans les néoplasmes vise principalement à éliminer la cause - réduire ou éliminer l'enflure. À cette fin, la chimiothérapie et la radiothérapie, la sclérose des vaisseaux alimentant la tumeur, l'ablation chirurgicale de la formation pathologique sont utilisées..

L'anesthésie dépend de la gravité de la douleur:

  • préparations faibles: paracétamol, métamizole sodique, diclofénac, étodolac, piroxicam, méloxicam, acide méfénamique. Pour augmenter l'effet, ajoutez des comprimés d'aminazine, qui potentialisent l'effet analgésique;
  • analgésiques de gravité modérée: injections de Ketorol, Ketanov, une combinaison d'Analgin avec Diphenhydramine (Sibazonum) et Papaverine. Pour la douleur osseuse - Méloxicam, Piroxicam, Xefocam, préparations de bisphosphonates;
  • avec une douleur croissante, ils passent aux opiacés faibles - tramadol, codéine;
  • avec une douleur intense, l'analgésie n'est possible qu'à l'aide de médicaments opiacés - Morphine, Buprénorphine, Fentonil. Pour améliorer l'analgésie de la douleur dans le cou avec des néoplasmes, des antipsychotiques (Droperidol, Galaperidol), des anticonvulsivants (Diazepam), des corticostéroïdes (Prednisolone, Dexamethasone) sont utilisés..

Remarque!
Une douleur au cou peut survenir pour diverses raisons. Afin de ne pas manquer de maladies graves, vous devez d'abord consulter un médecin pour consulter l'apparition de la douleur et déterminer sa source exacte.

Douleur dans le cou

Date de publication: 13/05/2014
Date de mise à jour: 26/12/2018
Tous les médecins de la clinique

D'où vient la douleur au cou? Il y a peu de gens qui ne poseraient pas cette question. Des millions de personnes y réfléchissent en ce moment. D'une manière ou d'une autre, étant dans la position habituelle, concentrez-vous exactement sur les muscles qui sont tendus maintenant: nous garantissons qu'en premier lieu vous sentirez votre cou. Au lieu de tourner constamment la tête, à la recherche d'un danger ou de nourriture (comme prévu au cours de l'évolution), une personne s'assoit dans la même position pendant une longue période, en règle générale, en baissant la tête ou en étirant légèrement le cou vers l'avant. Mais elle n'est pas conçue pour cela - et en conséquence nous ressentons de la douleur. Si vous ne comprenez pas quelles sont les causes de la douleur dans le cou, alors peu de temps après que la douleur sera soulagée, elle reviendra avec une vigueur renouvelée.

Qu'est-ce qui peut causer une gêne au cou?

L'inconfort et la douleur dans le cou provoquent des dommages mécaniques, une tension, des processus dégénératifs et inflammatoires, des tumeurs. Une douleur réflexe peut être ressentie dans le cou, dont la source se trouve dans une autre zone du corps. Même s'il vous semble que les causes de la douleur sont évidentes - il vaut mieux ne pas être traité de façon indépendante, mais aller chez le médecin. Le médecin traitera le problème plus efficacement - dans son arsenal, à la fois son expérience et son équipement de diagnostic.

Qu'est-ce qui peut faire mal?

Notre cou est un pont entre la tête et le corps. Le cou est considéré comme tout, de la mâchoire inférieure aux clavicules à l'avant et de la saillie occipitale à la septième vertèbre cervicale à l'arrière. Dans cette zone se trouve la partie supérieure de la colonne vertébrale avec sa structure complexe et de nombreuses petites articulations, organes internes (par exemple, la glande thyroïde, la trachée ou le pharynx), les ganglions lymphatiques; il y a des muscles, du fascia, des os, des nerfs et des vaisseaux sanguins. Tout tissu peut être endommagé ou plusieurs.

Quelles maladies causent?

  • Ostéochondrose de la colonne cervicale. Des changements dystrophiques commencent à se produire dans les disques intervertébraux, qui progressent avec le temps, provoquant des douleurs au cou. Elle peut donner à la tête ou au dos.
  • Ostéoarthrose du cou. Dans ce cas, le processus dégénératif se produit dans le cartilage entre les vertèbres. La douleur est aiguë, mais au début, elle n'apparaît que dans les moments où le point sensible est exposé au stress..
  • Myalgie. Un surmenage, un traumatisme ou une hypothermie provoquent des douleurs dans les muscles du cou. Cela se produit également chez les personnes qui sont obligées de se trouver régulièrement et pendant longtemps dans une certaine position (par exemple, les couturières).
  • Polyarthrite rhumatoïde. La nature de cette maladie est auto-immune: une défaillance se produit dans le corps et elle commence à s'attaquer, affectant, entre autres, les articulations du cou. En plus de la douleur, particulièrement intense le matin, les symptômes de cette maladie sont également des mouvements limités, un gonflement des articulations du cou.
  • Luxations et subluxations des vertèbres. La vertèbre peut «quitter» sa place en raison de blessures ou de mouvements trop brusques. Dans ce cas, vous devriez consulter un médecin dès que possible.
  • Maladies de la moelle épinière. Tumeurs, inflammations et autres blessures se manifestant par des douleurs au cou.
  • Maladies des organes internes. Cette catégorie comprend les pathologies des néoplasmes aux processus inflammatoires (thyroïdite, lymphadénite et autres).

Comment ressent-on la douleur au cou??

Selon le type de douleur, vous pouvez dire à peu près à quoi elle est associée. Il est important non seulement la nature des sensations (fortes ou faibles, douloureuses ou lancinantes), mais aussi dans quelle zone elles sont localisées, à quelle fréquence les sensations désagréables surviennent, qu'elles obéissent aux rythmes quotidiens, dans quelle partie du corps elles sont ressenties, à l'exception du cou. N'oubliez pas que les mêmes symptômes peuvent être caractéristiques de nombreuses maladies, le diagnostic final doit donc être posé par le médecin..

  • Douleur intense le matin, mouvement limité, pendant la journée, cela devient plus facile - polyarthrite rhumatoïde.
  • Douleur intense, gonflement, la tête ne bouge pas, dans le cou il y a des rainures et des saillies dans la zone où elles n'étaient pas auparavant - cela ressemble à une subluxation de la vertèbre.
  • La douleur intense monte dans les crises et dégage d'autres zones du corps, douleur musculaire - myalgie aiguë. Douleur constante et légère pire la nuit - myalgie chronique.
  • Gêne lors du déplacement de la tête dans différentes directions, fatigue, douleur parfois dans les membres - ostéochondrose.
  • Maux de tête intenses paroxystiques, localisés dans le cou et l'arrière de la tête, aggravés par la marche, se propageant de l'arrière de la tête vers l'avant - migraine cervicale ou syndrome de Barre-Lieu.
  • Douleur à l'avant du cou, s'étendant à l'oreille, à la mâchoire, à l'arrière de la tête - thyroïdite, inflammation de la glande thyroïde.

Même si le cou ne fait pas trop mal, vous devriez consulter un médecin pour obtenir des conseils. Une douleur légère peut être un signe avant-coureur de plus sévère, et si la maladie est «détectée» à un stade précoce - le traitement sera plus facile et plus rapide. Si vous ressentez une gêne dans le cou pendant plus de deux jours consécutifs, il est très probable qu'il ne s'agit pas du tout d'un oreiller inconfortable ou d'un mouvement infructueux. Les vraies causes de la douleur peuvent être bien plus profondes - et il vaut mieux les trouver à temps, jusqu'à ce que la maladie qu'elles provoquent soit devenue trop grave. La consultation médicale ne sera pas superflue, et un examen complet par un spécialiste de la médecine orientale - en particulier.

Comment déterminer indépendamment ce qui fait mal?

Où est la chose la plus douloureuse? La douleur au cou "se réveille" le matin? Avec quels mouvements apparaît-il ou s'intensifie-t-il? Quelles sont les autres manifestations, à l'exception de la douleur - un resserrement du cou ou des mouvements limités? À quel point les inconforts sont-ils intenses, apparaissent-ils par périodes ou la douleur dans le cou vous hante-t-elle constamment?

Ce sont loin de toutes les questions qui doivent être posées afin de poser le bon diagnostic et de choisir un traitement, donc si vous avez des douleurs au cou, il est préférable de consulter un médecin pour un diagnostic. En plus des informations que vous lui fournissez, il recevra d'autres informations à la suite de l'examen, de l'analyse et de l'utilisation d'autres capacités de diagnostic clinique. Sur la base de tout cela, il déterminera quel traitement vous convient..

Comment traiter les douleurs au cou?

Dans une clinique, l'inconfort est éliminé à l'aide de la thérapie manuelle, du massage, de la physiothérapie, des exercices de physiothérapie. Dans certains cas, le patient doit porter une attelle de col pour réduire la charge sur les zones touchées. Laser et thérapie médicamenteuse, l'acupuncture sont également utilisés. En complément du traitement, il peut être conseillé de remplacer un matelas trop mou par un matelas plus rigide et un oreiller plus grand par un plus petit.

Méthodes orientales

La médecine orientale est spécialisée dans la thérapie physique et manuelle, l'acupuncture, l'hirudothérapie et le massage, et c'est exactement ce qui est indiqué pour les douleurs au cou. Nos spécialistes travaillent simultanément avec le syndrome de la douleur et recherchent ses causes, donc déjà après les premières procédures, la douleur commencera à disparaître, et après elle la chose qui la provoque disparaîtra. Le traitement de chaque patient est sélectionné en fonction des caractéristiques de l'évolution de sa maladie. La moxothérapie, l'acupuncture, le massage des points actifs vous redonneront santé et bonne humeur.

Comment vous aider vous-même?

Les méthodes populaires incluent le massage, les compresses, les traitements à base de plantes, le refroidissement et le réchauffement du cou, et les anti-inflammatoires non stéroïdiens qui réduisent l'intensité de la douleur sont également utilisés dans la zone douloureuse. Si les remèdes maison ne vous ont pas aidé immédiatement - vous n'avez pas besoin de continuer à essayer, allez mieux chez le médecin. Un traitement non traité ou inadéquat entraîne de tristes conséquences, telles que, par exemple, une forte progression de la maladie ou la survenue de maladies concomitantes.

Comment prévenir les douleurs au cou?

Les médecins recommandent de faire régulièrement de l'exercice, de dormir sur un matelas modérément dur avec un petit oreiller, et de surveiller votre posture - en particulier dans la tête. Ne surfusionnez pas votre cou, essayez de le garder droit - par exemple, il est préférable de prendre le téléphone dans votre main plutôt que de le tenir entre votre épaule et votre joue. Si vous travaillez longtemps sur un ordinateur, ajustez votre moniteur afin de ne pas avoir à vous fatiguer le cou lorsque vous le regardez. Faites des pauses, levez-vous, bougez, faites de la gymnastique. Mangez correctement, évitez l'excès de poids - et les douleurs au cou vous contourneront.

Comment se débarrasser des douleurs au cou

Notre cou est composé de vertèbres qui s'étendent de l'arrière de la tête au torse supérieur. Entre les vertèbres se trouvent des disques spéciaux qui absorbent la pression. Les os, les ligaments et les muscles situés dans le cou - travaillent tous pour soutenir la tête et effectuer les mouvements. Toute anomalie, traumatisme ou inflammation dans la région cervicale entraîne des sensations douloureuses..

Que faire si le cou me fait mal? Après tout, cela arrive de temps en temps à tout le monde. Cela est souvent dû à une surcharge ou à une mauvaise posture. Parfois, la douleur peut être le résultat d'une blessure résultant d'une chute ou d'un exercice.

Le plus souvent, il est possible de se débarrasser de la douleur au cou en quelques jours à la maison sans fonds supplémentaires, si elle est assez insignifiante, elle disparaît d'elle-même. Parfois, il peut s'agir d'un avertissement concernant des blessures ou des maladies graves et nécessite un examen immédiat par un spécialiste. Si la douleur dans la colonne cervicale est sévère, persiste pendant plus d'une semaine et s'accompagne d'autres symptômes, consultez immédiatement un médecin.

Causes de la douleur au cou

Quand le cou fait-il mal? Cela peut être dû à plusieurs raisons..

La vidéo vous dira: ce que le cou fait mal, que faire quand le cou fait mal et comment soulager la douleur en 35 secondes.

Tension musculaire et tension

Cela est principalement dû à:

  • mauvaise position;
  • rester trop longtemps sur le bureau;
  • posture infructueuse pendant le sommeil;
  • blessures au cou pendant l'exercice.

Blessures

Notre cou est particulièrement vulnérable aux chutes, accidents de voiture, sports et autres activités au cours desquelles les muscles sont obligés d'aller au-delà de l'amplitude de mouvement habituelle. Avec une fracture des vertèbres cervicales, il est probable que la moelle épinière soit également endommagée.

Crise cardiaque

La douleur au cou peut être le symptôme d'une crise cardiaque. Cependant, généralement dans de tels cas, il se manifeste avec d'autres symptômes, tels que:

  • respiration difficile;
  • transpiration accrue;
  • la faiblesse;
  • vomissement
  • douleur dans les bras ou la mâchoire.

Si vous remarquez plusieurs de ces symptômes, appelez immédiatement une ambulance..

Méningite

La méningite est une inflammation de la fine membrane de la moelle épinière et du cerveau. Dans de nombreux cas, les patients atteints de méningite, accompagnés de fièvre et de maux de tête, notent un inconfort et une stagnation dans le cou. Il s'agit d'une maladie très dangereuse qui peut entraîner la mort. Si vous remarquez des symptômes de méningite, consultez immédiatement un médecin..

Autres raisons

  • La polyarthrite rhumatoïde provoque une gêne, un gonflement des articulations et des éperons osseux. Avec le développement de l'arthrite, une douleur intense apparaît dans le cou.
  • L'ostéoporose entraîne un affaiblissement du tissu osseux et des fractures. Les bras et les genoux sont généralement les plus à risque, mais le cou en souffre souvent..
  • La fibromyalgie est une affection qui provoque des douleurs musculaires dans tout le corps, en particulier dans le cou et les épaules..
  • Avec l'âge, la dégénérescence du disque intervertébral se produit. Cette condition est également appelée arthrose - un rétrécissement de l'espace entre les vertèbres cervicales, ce qui augmente la charge sur le cou et provoque des douleurs.
  • À la suite d'un traumatisme, le disque intervertébral peut commencer à faire saillie fortement vers l'extérieur, ce qui augmente la charge sur la colonne vertébrale et les terminaisons nerveuses, provoquant une gêne.
  • La sténose vertébrale se produit lorsque la colonne vertébrale se rétrécit et provoque une pression sur la moelle épinière ou les racines nerveuses lorsqu'elle quitte les vertèbres. Cela peut être le résultat d'une inflammation prolongée causée par l'arthrite et d'autres maladies..

Dans de rares cas, des douleurs au cou peuvent survenir à la suite de:

  • malformations congénitales;
  • les infections
  • abcès;
  • tumeurs;
  • cancer de la colonne vertébrale.

Quand consulter un médecin

Si les symptômes persistent pendant plus d'une semaine, consultez un spécialiste. Vous devez également vous rendre à l'hôpital si vous présentez les symptômes suivants:

  • douleur au cou sévère sans raison;
  • tumeur;
  • chaleur;
  • maux de tête;
  • ganglions lymphatiques enflammés;
  • la faiblesse;
  • vomissement
  • difficulté à avaler et à respirer;
  • la nausée;
  • engourdissement;
  • acouphène;
  • douleur qui se propage de haut en bas aux bras ou aux jambes;
  • l'incapacité de bouger vos mains;
  • incapacité à toucher le menton de la poitrine;
  • troubles de la vessie ou des intestins.

Consultez également un médecin immédiatement si une douleur survient à la suite d'une chute ou d'un accident..

Comment traiter les douleurs au cou

Tout d'abord, le médecin vérifiera votre condition physique et vos antécédents médicaux. Soyez prêt à parler de toutes les nuances des symptômes qui apparaissent. Il convient également de mentionner tous les médicaments que vous avez pris récemment. Toute information sur les blessures, même s'il vous semble que cela n'a rien à voir avec le problème, sera utile..

La méthode de traitement dépend du diagnostic. En plus d'un examen général et d'une analyse de votre dossier médical, le médecin peut également prescrire des tests supplémentaires:

  • test sanguin;
  • radiographie
  • Tomodensitométrie;
  • IRM
  • l'électromyographie, qui vous permet de vérifier la santé des muscles et de leurs terminaisons nerveuses;
  • ponction lombaire ou vertébrale.

En fonction des résultats du test, le médecin vous dirigera vers le spécialiste approprié. Le traitement peut comprendre:

  • thermothérapie;
  • Thérapie par l'exercice et étirements;
  • analgésiques;
  • injections de corticostéroïdes;
  • relaxants musculaires;
  • Minerve;
  • traction traction de la colonne vertébrale;
  • antibiotiques (en cas d'infection);
  • traitement hospitalier (avec méningite et crise cardiaque);
  • opération (rarement utilisé).

Le traitement alternatif est:

  • acupuncture;
  • chiropratique;
  • massage;
  • stimulation nerveuse électrique percutanée.

Quelle que soit la méthode de traitement, assurez-vous de contacter un spécialiste certifié.

Comment se débarrasser des douleurs au cou à la maison

Si la douleur est mineure, essayez les traitements suivants:

  • Appliquez une compresse froide sur la zone endommagée pendant les deux premiers jours. Utilisez une compresse chaude immédiatement après ou prenez une douche chaude;
  • Prenez des analgésiques en vente libre comme l'ibuprofène et l'acétaminophène;
  • Pendant plusieurs jours, abandonnez le sport, en soulevant des poids et de l'activité, ce qui augmente la douleur. À mesure que les symptômes diminuent, revenez progressivement à votre niveau d'activité habituel;
  • Faites de l'exercice pour votre cou tous les jours. Tirez lentement votre tête d'un côté à l'autre, de haut en bas;
  • Surveillez votre posture;
  • Pendant une conversation, ne pincez pas le téléphone entre votre cou et votre épaule;
  • Changez votre position corporelle plus souvent. Ne restez pas assis ou debout trop longtemps sans bouger;
  • Faites un léger massage du cou;
  • Pendant le sommeil, utilisez un oreiller spécial pour le cou;
  • Ne portez pas de minerve sans avoir d'abord consulté un spécialiste. Une mauvaise utilisation peut aggraver les symptômes..

Les étirements aident à oublier la douleur

Pendant le fonctionnement, essayez de garder le moniteur au niveau des yeux, asseyez-vous droit, gardez le dos droit, ne vous affaissez pas ou n'abaissez pas la tête trop bas. Lorsque vous conduisez ou surfez sur Internet à partir d'un smartphone, essayez de vous accorder de courtes périodes de repos afin que les vertèbres cervicales n'aillent pas trop loin en avant.

La clé pour se débarrasser de la douleur est un mouvement et un étirement appropriés. Les exercices suivants pour le dos et le cou peuvent être effectués au travail et pendant la conduite:

  • Faites 10 mouvements circulaires avec les épaules en arrière;
  • Rassemblez les omoplates 10 fois;
  • Gardez la tête droite, appuyez votre tête contre le dossier du fauteuil autant que possible et restez dans cette position pendant 30 secondes;
  • Inclinez votre tête sur le côté aussi près que possible de l'épaule, 10 fois de chaque côté.

Soyez prudent dans un rêve

Si vous vous inquiétez souvent de la douleur dans la colonne cervicale, vous devez alors faire plus attention aux conditions dans lesquelles vous dormez. Essayez de dormir uniquement sur le côté ou sur le dos - ne dormez jamais sur le ventre.

Lorsque vous dormez sur le ventre, vous tournez la tête dans un sens ou dans l'autre et le cou gèle pendant plusieurs heures dans une position inhabituelle. Un tel rêve peut nuire à l'état du bas du dos, car en l'absence de soutien approprié, l'estomac "tombe" vers le bas.

Pour les douleurs mineures, en plus de l'exercice, respectez les recommandations suivantes:

  • Appliquez une compresse froide ou chaude sur la zone endommagée. Les 48 à 72 premières heures, utilisez de la glace, puis passez à des compresses chaudes. N'utilisez pas la compresse pendant le sommeil, car cela pourrait entraîner des blessures..
  • Prenez des analgésiques en vente libre comme l'ibuprofène et l'acétaminophène;
  • Continuez à bouger, mais excluez les mouvements qui augmentent la douleur. Cela aidera à réduire les symptômes et l'inflammation..
  • Faites un léger massage du cou.
  • Essayez de dormir sur un matelas ferme sans oreiller ou sur un oreiller spécial pour votre cou..
  • Demandez à votre médecin si vous avez besoin d'une attelle cervicale. Ne portez pas le corset trop longtemps, cela peut affaiblir les muscles..

9 exercices de yoga pour le cou

Le yoga est un autre bon moyen de se débarrasser de la douleur..

1. Mains sur la poitrine

Asseyez-vous confortablement sur le sol ou sur une chaise avec un dos droit, les épaules détendues, le cou allongé. Étendez votre bras droit pour qu'il soit à hauteur d'épaule et amenez-le vers la gauche. Tournez la tête, regardez par-dessus votre épaule droite. Cette pose vous permet d'étirer les muscles du cou et de l'arrière des épaules. Maintenez cette position pendant 8 à 10 respirations, puis répétez la même chose avec votre main gauche.

Pose «enfiler l'aiguille»

Mettez-vous à quatre pattes, les genoux inclinés par rapport à vos hanches. Étendez votre main gauche aussi loin que possible vers l'avant et glissez votre main droite en dessous. Asseyez-vous sur le sol avec votre épaule et joue droite. Fermez les yeux, détendez-vous, sentez comment les muscles des épaules, des bras, du haut du dos et du cou sont tendus. Maintenez cette position pendant 8 à 10 respirations, puis répétez la même chose avec votre main gauche.

3. Les mains d'un aigle

Debout ou assis dans une position confortable, la colonne vertébrale est droite, le cou est étendu. Étirez les deux bras pour qu'ils soient à la largeur et à la hauteur des épaules. Pliez votre main droite à votre tête et passez votre main gauche sous votre droite. Pliez et enroulez votre main gauche autour de votre droite. Le but ultime est de toucher vos paumes. Cela peut prendre un certain temps, donc si vous ne pouvez pas le faire, saisissez le poignet de votre main droite avec votre main gauche. Respirer profondément. Abaissez vos épaules, éloignez doucement vos mains de votre visage et tournez lentement la tête vers l'épaule gauche. Cette pose vous permet d'étirer les muscles des bras, des épaules, du haut du dos et du cou. Restez dans cette position pendant au moins 5 respirations (idéalement 10). Répétez de l'autre côté.

4. Mouvements circulaires de la tête

Asseyez-vous confortablement sur le sol ou sur une chaise avec un dos droit, les épaules sont détendues, le cou est allongé. Abaissez votre menton sur votre poitrine, puis abaissez lentement votre tête vers la droite, en essayant de toucher votre épaule droite avec votre oreille droite. Abaissez le bout des doigts de la main gauche sur l'épaule gauche et la main droite au-dessus de l'oreille gauche. Plus vous appuyez vos mains sur votre épaule et votre oreille, plus les muscles sont tendus. Cet exercice est destiné aux douleurs au cou et aux épaules. Répétez de l'autre côté.

5. Mouvement circulaire avec épaules

Debout ou assis dans une position confortable, gardez le dos plat. Mettez le bout de vos doigts sur vos épaules. Étirez vos coudes l'un vers l'autre à l'avant de votre corps pour étirer vos omoplates et le haut du dos. Up - pour étirer les triceps. Sur le côté - pour étirer la poitrine et le devant des épaules. Étirez vos coudes l'un vers l'autre depuis l'arrière pour étirer les muscles profonds des épaules et de la poitrine.

6. Étirement du «chat»

Mettez-vous à quatre pattes, les genoux inclinés par rapport à vos hanches. Pour chaque souffle, pliez le dos, le regard est dirigé vers le plafond. À chaque expiration, tirez le menton vers la poitrine, tirez le coccyx sous vous, autour de votre dos. Cet exercice aide à étirer les muscles du cou, de la poitrine, des épaules, du dos et du bas du dos. Chaque position détient 8-10 exhalations-exhalations.

7. La main au coude

Debout ou assis dans une position confortable, gardez le dos plat. Levez la main droite, pliez le coude et abaissez-la entre les omoplates. Placez votre paume gauche sur votre coude droit et appuyez légèrement pour augmenter la tension musculaire. Cette pose vous permet d'étirer les muscles des épaules, des triceps, du dos et du cou. Maintenez en position pendant 8-10 respirations. Répétez de l'autre côté.

8. Les mains dans le château derrière

Tenez-vous droit, les pieds écartés à la largeur des épaules. Reprenez vos mains et touchez vos paumes. Levez les bras le plus haut possible, jusqu'à ce que vous sentiez à quel point l'avant des épaules est tendue. Maintenez en position pendant 8-10 respirations.

9. Pose de poisson avec support

Asseyez-vous au sol, étirez vos jambes devant vous ou pliez les genoux. Placez une petite pile de couvertures ou deux blocs de yoga derrière vous afin que lorsque vous vous penchez en arrière, l'un soit entre vos omoplates et l'autre sous votre tête. Abaissez votre dos sur les blocs, gardez vos mains détendues sur les côtés du corps. Cette pose vous permet d'étirer les muscles de la poitrine et du cou, ainsi que l'avant des épaules. Maintenez en position pendant 8-10 respirations.

Douleur au cou: causes, diagnostic et traitement

Pourquoi le cou fait-il mal?

Si la cause de la douleur est l'activité physique, il est fort probable que vous ayez surchargé vos bras et vos épaules. Si une personne passe beaucoup de temps devant l'ordinateur et ne bouge pas beaucoup, il est fort probable que la douleur survienne à cause de la myosite (inflammation musculaire).

La cause la plus fréquente de douleur dans le cou est la compression de la moelle épinière, des racines nerveuses ou des vaisseaux sanguins dans une hernie intervertébrale..

Quelles maladies causent des douleurs au cou

Nom de la maladieSymptômes
Hernie discale cervicaleProvoque des douleurs de traction dans l'articulation de l'épaule et du cou, des maux de tête et des étourdissements. Une personne ressent une diminution de la sensibilité de la main. Cela se produit en raison du pincement de la racine nerveuse..
Ostéochondrose cervicaleDouleur aiguë sévère dans le cou qui s'étend jusqu'au bras et s'intensifie lorsque la tête est tournée.
Sténose vertébraleProvoque un engourdissement dans les bras et le haut du corps, une faiblesse, une altération de la fonction cérébrale.
Spasmes musculairesElle survient en raison d'une surcharge des muscles du cou, dans une position inconfortable ou pendant un travail prolongé à l'ordinateur. Se produit soudainement, provoque une douleur aiguë.
Sciatique cervicale, syndrome de douleur discogèneIl se produit en raison de la compression de la racine nerveuse par une hernie du disque intervertébral avec des mouvements brusques de la tête. Elle s'accompagne de douleurs intenses au cou, ne dépassant pas 3 jours ou plus. Souvent le cou s'immobilise.
Spondylose cervicaleProvoque des douleurs chroniques dans le cou, les épaules ou les bras, qui peuvent durer des mois. La maladie provoque de graves déformations des vertèbres.
Inflammation du tendon de l'épauleL'inflammation de l'articulation de l'épaule passe aux muscles du cou et des muscles environnants, limite les mouvements dans le cou, provoque des douleurs de traction périodiques et peut provoquer le développement d'une ostéochondrose cervicale.

Autres causes de cervicalgie: myosite cervicale, instabilité des vertèbres cervicales, périarthrite épaule-épaule, protrusion du disque dans la colonne cervicale, conséquences de lésions à la naissance, scoliose, déplacement des vertèbres cervicales (listez).

Quand consulter un médecin

Ne retardez pas une visite chez un neurologue si vous êtes inquiet:

  • douleur au cou qui ne disparaît pas pendant plus de trois semaines;
  • Forts maux de tête;
  • engourdissement, picotements, faiblesse dans les bras ou les jambes;
  • cou déjà blessé.

Complications des douleurs au cou

La douleur dans le cou sans traitement entraîne de graves complications. Dans la région cervicale, il existe de nombreux canaux nerveux et vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau. Même avec un léger déplacement des vertèbres cervicales, une compression des vaisseaux sanguins ou des nerfs rachidiens peut se produire..

L'ostéochondrose cervicale peut interférer avec la circulation cérébrale. Pour cette raison, des douleurs pulsatoires se produisent dans la tête, la dystonie végétovasculaire et l'hypertension, des problèmes avec les systèmes cardiovasculaire et respiratoire, l'audition, la vision, la coordination.

L'ostéochondrose de la colonne cervicale peut entraîner un syndrome de l'artère vertébrale. L'artère vertébrale alimente en sang la moelle oblongue et le cervelet. Lorsque vous serrez l'artère, une ischémie cérébrale et médullaire peut se développer, un accident vasculaire cérébral peut survenir. Par exemple, dans l'ostéochondrose sévère, le syndrome de l'artère vertébrale peut être présent..

L'ostéochondrose de la colonne cervicale entraîne une déformation des vertèbres, l'apparition d'ostéophytes (excroissances osseuses) et des lésions des racines nerveuses - radiculopathie.

Une hernie dans la colonne cervicale peut entraîner de graves conséquences - par exemple, une radiculite cervicale ou un accident vasculaire cérébral. Si vous consultez un médecin à temps, ces complications sont facilement évitées..

Parmi les conséquences graves d'une hernie de la colonne cervicale, l'apparition d'un accident vasculaire cérébral est de plus en plus notée. Par conséquent, il est extrêmement important de ne pas commencer la maladie et de consulter un médecin en temps opportun.

Examens de traitement

J'exprime ma gratitude à Vladimir Ivanovitch pour sa sincérité dans la conduite de la consultation.