logo

Douleur au cou: causes et méthodes pour se débarrasser d'un problème aigu

Puisque le cou relie la tête au corps, les sensations douloureuses doivent être prises avec précaution. Les vaisseaux lymphatiques, les gros nerfs et les artères et la moelle épinière traversent le cou. Dans la cavité musculo-squelettique du cou se trouve la glande thyroïde, ainsi que le pharynx, le début de l'œsophage, le larynx, une partie de la trachée. Les muscles cervicaux sont impliqués dans le mouvement de la tête, des épaules et des mâchoires.

En d'autres termes, si vous avez des douleurs au cou, vous devez consulter d'urgence un médecin pour en connaître la cause et éviter un certain nombre de problèmes.

Types de douleur dans le cou

Distinguer la douleur au cou (cervicalgie) et le mal de dos cervical (cervicago). La cervicalgie peut être somatique superficielle (associée à des dommages à la peau), somatique profonde (due à des dommages aux muscles cervicaux et aux vertèbres), viscérale (diffuse, résultant d'une infection ou d'une pathologie des organes internes). La cervicalgie, des zones voisines passionnantes, est divisée en deux types:

  • cervicobrachialgie - syndrome cervicobrachial avec propagation de la douleur du cou aux épaules;
  • cervicocranialgie - la douleur commence dans le cou ou la région occipitale et s'étend jusqu'à la tête.

Des cervicalgies de tous types peuvent survenir sous forme aiguë ou chronique. La forme aiguë dure environ 10 jours, mais sans traitement, elle peut devenir chronique. On considère que la douleur chronique dure plus de trois mois [1].

Cervicago est toujours une douleur aiguë, localisée dans le cou et ne vous permettant pas de tourner la tête.

Si la douleur est due à des causes neuropathiques, elle peut être centrale (colonne endommagée de la moelle épinière) ou périphérique (nerfs périphériques endommagés).

Causes des douleurs au cou

La douleur dans le cou peut être causée par un certain nombre de pathologies différentes:

  • Tension musculaire excessive résultant de charges statiques ou dynamiques (longue séance devant un ordinateur ou au volant, musculation, sports). Peut-être le développement du syndrome myofascial - l'apparition de phoques et de bosses dans des endroits de spasmes musculaires constants.
  • Fibromyalgie - douleur et hypersensibilité des muscles, des articulations, des tendons.
  • Ostéochondrose et ostéoarthrose, courbure de la colonne vertébrale, instabilité des vertèbres, hernie du disque intervertébral.
  • Troubles immunitaires entraînant des lésions osseuses.
  • Sténose vertébrale associée à une pression sur la moelle épinière et les racines nerveuses des structures osseuses et du cartilage.
  • Infections des vertèbres, des organes du cou, des méninges.
  • Maladies des organes internes.
  • Traumatisme ou chirurgie de la colonne vertébrale et du cou.
  • Masses tumorales et métastases.

Le refroidissement excessif, le stress, les maladies infectieuses, l'effort physique peuvent provoquer le développement d'un syndrome douloureux..

Approches de la médecine classique pour le diagnostic et le traitement

La médecine européenne moderne dispose d'un certain nombre de méthodes de diagnostic technologique qui aident à découvrir la cause de la douleur au cou.

  • L'IRM est la méthode de diagnostic la plus informative qui vous permet de déterminer la présence de pathologies dans les disques intervertébraux, les muscles, les vaisseaux sanguins (dans tous les tissus mous). Les inconvénients incluent le coût élevé, la nécessité d'utiliser des appareils d'IRM spéciaux pour les personnes souffrant de claustrophobie.
  • Scanner - révèle des pathologies dans les vertèbres. L'inconvénient de cette méthode est la nécessité d'utiliser un agent de contraste pour l'imagerie des vaisseaux sanguins, ce qui provoque chez certaines personnes des réactions allergiques.
  • Échographie - est effectuée pour étudier l'anneau artériel et les vaisseaux lymphatiques du cou. Vous permet de déterminer la perméabilité des vaisseaux sanguins et l'état des tissus voisins. Ne convient pas pour un examen complet de tous les tissus du cou.
  • ECG - réalisé pour exclure le cours atypique de l'infarctus du myocarde, dans lequel une douleur au cou peut survenir.
  • Test sanguin clinique - une méthode de recherche supplémentaire qui identifie les processus infectieux et inflammatoires.

Le traitement de la douleur dans le cou pour tout diagnostic doit être complet, y compris les médicaments et la physiothérapie. Parfois, il est nécessaire de recourir à des méthodes chirurgicales, mais commencez généralement par des approches conservatrices du traitement:

  • Injection En cas de cervicalgie aiguë, un blocage anesthésique peut être prescrit. Médicaments utilisés tels que "Diclofenac", "Midokalm", "Ketorolac" et autres. De plus, les médicaments peuvent être administrés à l'aide d'un compte-gouttes. Entrant directement dans le sang, les analgésiques soulagent l'attaque le plus rapidement. Une fois la douleur aiguë soulagée, des comprimés et des onguents anti-inflammatoires sont utilisés. La méthode a des contre-indications, par exemple: grossesse, maladies de coagulation sanguine.
  • Prendre des antidépresseurs. Il donne un effet analgésique prononcé avec des douleurs brûlantes constantes dans le cou [2].
  • Stimulation des terminaisons nerveuses. Variante non médicamenteuse du soulagement de la douleur à l'aide d'impulsions électriques qui bloquent la douleur. Pas d'effets secondaires.
  • Exercices de physiothérapie et massage de la zone du col cervical. Ils aident à éliminer les pinces musculaires, les crampes, à améliorer la circulation sanguine, à augmenter la mobilité. Recommandé aussi bien en thérapie complexe qu'en prévention.
  • Ablation chirurgicale des hernies et des néoplasmes. Il est prescrit dans les cas où un traitement conservateur n'a pas donné de résultats depuis plusieurs mois. Les méthodes de la chirurgie au laser et endoscopique sont utilisées, dans les cas graves, vous devez faire l'opération habituelle. Après toute intervention chirurgicale, une longue période de rééducation est nécessaire [3].

L'effet de guérison général est fourni par un traitement au spa, y compris l'utilisation de bains de boue.

Méthodes de médecine traditionnelle chinoise

Une caractéristique de diagnostic lors de la prise de contact avec un spécialiste de la médecine nationale chinoise est la création d'une image complète de l'état de tout patient sur la base des données suivantes:

  • Inspection L'état de la peau, des cheveux, des ongles, de la langue est évalué. La posture du patient est importante, sa manière de bouger.
  • Sondage. Le patient devra répondre à des questions sur son style de vie, ses relations avec ses proches et ses collègues, son activité sociale.
  • Palpation. Assurez-vous d'étudier le scénario du pouls (les médecins chinois distinguent jusqu'à 28 scénarios).
  • Écoute. Le timbre vocal et le rythme de la parole sont également importants.

Étant donné que la douleur au cou peut avoir une grande variété de causes, il devient clair que la création d'une image globale par un médecin expérimenté peut être plus efficace pour le diagnostic qu'une séquence d'études matérielles.

La médecine traditionnelle chinoise travaille avec tout le spectre des maladies des organes internes et des systèmes vitaux du corps. Il est basé sur des idées sur le système des méridiens - canaux le long desquels l'énergie vitale circule. Si ce processus est «renversé» à un endroit, cela entraîne des maladies d'un ou plusieurs organes. Dans ce cas, le médecin doit s'attaquer à la cause profonde de la pathologie, c'est-à-dire rétablir l'équilibre énergétique dans le corps. Pour la douleur au cou, les méthodes suivantes sont les plus efficaces:

  • Acupuncture. L'effet analgésique et calmant de cette procédure facilite l'état du patient lors d'exacerbations. Les aiguilles stériles sont introduites dans des points biologiquement actifs - les endroits où les méridiens sont les plus proches de la surface du corps. La stimulation des points rétablit la circulation de l'énergie dans le corps, soulage la douleur, normalise le fonctionnement du système nerveux. Pour renforcer l'effet des aiguilles dans les conditions modernes, le courant électrique pulsé (électro-acupuncture) aide.
  • Massage. Le massage chinois au tuyna aide à réchauffer les muscles, à soulager les crampes musculaires, à rétablir l'approvisionnement en sang et à libérer les nerfs pincés. Il a des effets profonds sur la peau, les muscles, les ligaments, les os et les articulations.
  • Moxothérapie. C'est le chauffage de points bioactifs avec du moxa - un cigare d'absinthe. Il détend les muscles, soulage la douleur et la fumée d'absinthe a un effet désinfectant et calmant..

La médecine chinoise et européenne de contraste n'a pas le moindre sens. Un médecin moderne exerçant dans le domaine de la médecine traditionnelle chinoise a la même formation de base que la médecine européenne, renforcée uniquement par des méthodes anciennes reconnues depuis longtemps par l'Organisation mondiale de la santé. Par conséquent, vous pouvez venir le voir avec des radiographies et avec les résultats de l'IRM [4]. Si vous êtes venu avec un cas négligé alors qu'une intervention chirurgicale est déjà nécessaire, vous serez envoyé en hospitalisation dans un hôpital ordinaire, et il sera possible de revenir aux méthodes de thérapie chinoises pendant la période de rééducation.

Quelles que soient les méthodes prescrites par un spécialiste, beaucoup dépendra des qualifications du médecin que vous contactez et de votre suivi de ses recommandations. N'oubliez pas que le traitement de la douleur au cou nécessite une approche individuelle et une communication confidentielle avec le médecin.

Comment trouver un spécialiste?

Qui dois-je confier à la région cervicale, si importante pour tout le corps? Dit au médecin de la plus haute catégorie de la clinique de médecine traditionnelle chinoise "TAO" Yu Kun:

«Souvent, la douleur oblige le patient à se rendre dans le premier centre médical qui rencontre, ce qui, bien sûr, est faux. Si votre cou vous fait mal, vous avez besoin d'un spécialiste qui vous examine attentivement, diagnostique et prescrit correctement le traitement. Si vous décidez de vous tourner vers la médecine traditionnelle chinoise, les médecins doivent avoir des documents confirmant leur spécialisation dans ce domaine, et une licence est requise pour la clinique. La clinique TAO a reçu une licence du gouvernement de Moscou pour des activités médicales le 30 janvier 2008, n ° LO-77-01-000911, un document délivré par le ministère de la Santé de Moscou. Nous réalisons des diagnostics gratuitement, cela donne à nos patients la possibilité de comprendre s'ils veulent être traités avec nous. La médecine chinoise dirige chaque procédure pour rétablir l'équilibre énergétique dans le corps dans son ensemble, mais tout le monde n'est pas prêt pour une telle approche globale. Pour obtenir un effet thérapeutique, les rendez-vous sont pris en 10 à 15 procédures, comme dans les cliniques conventionnelles ».

P.S. Le Dr Yu Kun est diplômé de l'Université de Heilongjiang de médecine traditionnelle chinoise, a 25 ans d'expérience et est admis à la clinique de médecine chinoise TAO depuis le début de 2016..

Licence d'activités médicales n ° LO-77-01-000911 du 30/01/2008.

Le massage utilisant diverses techniques de la médecine traditionnelle chinoise peut être indiqué pour un large éventail de maladies: des problèmes de la colonne vertébrale aux maladies des systèmes nerveux et cardiovasculaire.

Les cliniques modernes de médecine traditionnelle chinoise peuvent offrir aux clients des promotions saisonnières, des remises et des programmes de fidélité.

L'acupuncture est l'un des services les plus populaires dans les cliniques spécialisées en médecine traditionnelle chinoise.

Vous pouvez en savoir plus sur la clinique, les services, le coût des procédures lors de la consultation initiale.

La médecine traditionnelle chinoise peut être utilisée à presque tous les stades de la maladie, ainsi qu'à des fins de prévention.

  • 1 http://pomogispine.com/bolit-v/shejnyj-otdel/tservikobrahialgiya.html
  • 2 http://mfvt.ru/boli-v-shee-i-spine-diagnostika-klinika-i-lechenie/
  • 3 http://mypozvonok.ru/shejnyj-otdel-pozvonochnika/gryzha-shejnogo-otdela-pozvonochnika/process-udaleniya-gryzhi-v-shejnom-otdele.html
  • 4 https://www.taomed.ru/klinika/blog/zabolevaniya/kak-izbavitsya-ot-boli-v-spine-podkhody-kitayskoy-meditsiny/

Pour ceux qui passent beaucoup de temps au bureau à l'ordinateur, conduisent un véhicule pendant longtemps, soulever souvent des poids, il est nécessaire d'effectuer régulièrement des exercices simples pour le cou et les épaules. Elle ne résoudra pas les problèmes mondiaux, mais comme prophylaxie de la stagnation et des crampes musculaires.

Maux de dos dans le cou - que faire et comment traiter

La douleur dans le cou affecte négativement l'état général d'une personne, entrave ses mouvements et ne lui permet pas de tourner la tête. Les sensations désagréables dans la région cervicale du corps peuvent être une conséquence de l'ostéochondrose ou indiquer des dysfonctionnements dans le travail des organes internes. Si votre cou vous fait mal par derrière, au-dessus ou en dessous, alors sans tarder, recherchez la cause avec votre médecin généraliste et commencez à traiter la zone à problème.

Causes de la douleur au cou gauche ou droite

La partie du corps reliant le crâne au corps est impliquée dans de nombreux processus corporels. Elle est soumise à de grands efforts physiques, subissant une pression constante. Des facteurs internes et externes peuvent provoquer des douleurs au cou à gauche ou à droite. Si le mal de dos dans le cou, alors pour éliminer cette condition inconfortable, la première chose à faire est d'établir la cause exacte de la condition douloureuse.

Causes des douleurs au cou:

  1. Ostéochondrose et ostéoarthrose. La douleur dans la période d'exacerbation de cette maladie est particulièrement inquiétante. Dans ces conditions, vous pouvez vous sentir malade et étourdi.
  2. Blessures aux vertèbres ou aux disques intervertébraux, blessures aux muscles, aux ligaments ou aux articulations intervertébrales. Lorsque la gorge et l'oreille font mal avec le cou, cela indique des problèmes de colonne vertébrale.
  3. Violation du système immunitaire, qui contribue à l'émergence de divers types d'arthrite, de spondylarthrite.
  4. Certaines maladies infectieuses (méningite, tétanos, paludisme, polio, tuberculose osseuse, ostéomyélite).
  5. Les formations bénignes et malignes sont un facteur de survenue de douleurs dans la colonne cervicale.
  6. Maladies rhumatismales. Des sensations désagréables dans la colonne cervicale se produisent avec la polyarthrite rhumatoïde et la polymyalgie rhumatismale.

La grossesse peut causer une douleur à la femme dans la région cervicale en raison de la charge croissante sur la colonne vertébrale. Si la déglutition provoque des douleurs dans le cou et l'oreille, cela peut indiquer une thyroïdite sous forme subaiguë. Les causes de la douleur dans le cou peuvent être très graves. Par conséquent, seul un médecin expérimenté peut poser le bon diagnostic. Chez ce médecin, les résultats des analyses, de l'IRM, de la TDM et de la radiographie seront utiles. Après avoir découvert la raison, le médecin vous prescrira un traitement.

Que faire si les muscles du cou sont gonflés et très douloureux?

"Il s'est fait sauter le cou." C'est ce que les gens disent de la cause la plus fréquente de maux de dos dans le cou, qui est appelée myosite dans le langage des médecins. Cette condition est caractérisée par une inflammation des muscles du dos et du cou, qui se produit en raison de l'exposition au flux d'air. Lorsque le cou est soufflé, la personne ressent une douleur intense lorsqu'elle se tourne, ainsi que si elle veut incliner la tête. Pour un traitement efficace de la myosite, il est préférable de consulter un médecin. Plusieurs façons aideront à anesthésier, à soulager l'état avant l'arrivée du médecin:

  1. La partie douloureuse du cou doit être enduite d'une pommade chauffante, ce qui provoque une sensation de brûlure..
  2. Massez la région cervicale avec des mouvements légers et lisses.
  3. Appliquez de la chaleur sèche sur la zone à problème du cou ou enveloppez-la dans une écharpe chaude. Cette méthode populaire contre les douleurs au cou est très efficace..
  4. Ne faites pas de mouvements brusques de la tête et du corps.
  5. Ne prenez pas de médicaments contre la douleur sans consulter un médecin. Seul un médecin peut prescrire des analgésiques.

Il y avait une bosse à l'arrière du cou et un mal de dos

Une bosse ou une bosse douloureuse notable à l'arrière du cou apparaît en raison du développement de l'ostéochondrose. Un style de vie sédentaire au fil des ans affecte négativement les muscles du dos. En conséquence, les muscles faibles soutiennent mal la colonne vertébrale, et certaines vertèbres se mélangent et «rampent» avec un resserrement. Une bosse à l'arrière du cou provoque des douleurs aux épaules, une fatigue générale, des maux de tête.

Pour soulager cette condition douloureuse, il est nécessaire de faire des exercices thérapeutiques, de nager dans la piscine, de marcher davantage et de suivre un massage 2 fois par an. Il est également nécessaire d'organiser un sommeil complet sur un lit avec un matelas dur, si cela fait mal à l'arrière du cou. En suivant les recommandations ci-dessus, après 2-3 semaines, vous ressentirez une diminution de la taille du cône et des manifestations d'ostéochondrose.

Causes de la douleur constante chez un enfant

Que faire lorsqu'un enfant se plaint que son cou lui fait mal par derrière? Les parents devraient prendre au sérieux les paroles de leur enfant au sujet des douleurs au cou, car c'est un signal de problèmes dans le fonctionnement des systèmes corporels de leurs enfants. Le piratage, les maux de dos, la stupeur dans la zone cervicale sont des symptômes alarmants. Ils surviennent dans les conditions douloureuses suivantes chez les enfants:

  1. Spasme musculaire ou inflammation des ganglions lymphatiques.
  2. Inflammation du muscle sternocléidomastoïdien.
  3. Méningite et autres infections.
  4. Torticolis ou torticolis.
  5. Maladies et blessures du système osseux et musculaire du cou.
  6. Maladies cardiaques.
  7. Néoplasmes de nature différente.
  8. Hernie intervertébrale.

Ganglion lymphatique enflammé

Dans la zone cervicale, le ganglion lymphatique de l'enfant peut s'enflammer, ce qui entraînera des douleurs dans le cou. Cette condition s'accompagne de symptômes supplémentaires: maux de tête, faiblesse générale, fièvre, hypertrophie des ganglions lymphatiques dans le cou et douleur aiguë lorsqu'elles sont ressenties. Pour un traitement rapide et efficace de l'inflammation des ganglions lymphatiques chez un enfant, une consultation avec un pédiatre est nécessaire.

Traitement des douleurs au cou

Après un examen médical, le médecin établira la cause exacte de la douleur au cou. Sur cette base, il établira un diagnostic puis recommandera une méthode de traitement efficace. Des méthodes de traitement conservatrices et chirurgicales peuvent être utilisées pour éliminer les douleurs au cou. Les méthodes conservatrices comprennent: la prise d'analgésiques et de médicaments anti-inflammatoires, le massage, la physiothérapie, la thérapie manuelle et d'autres méthodes de traitement. Dans certains cas graves, un traitement chirurgical est nécessaire pour se débarrasser de la douleur intense dans la région cervicale.

Exercices de physiothérapie

Avec l'ostéochondrose cervicale, un bon effet thérapeutique est donné par la mise en œuvre régulière d'un ensemble d'exercices spéciaux. La gymnastique aide à renforcer les muscles de la colonne vertébrale, à augmenter leur plasticité, à améliorer la circulation sanguine dans les muscles et les articulations. En conséquence, les processus pathologiques ralentissent et les manifestations douloureuses du cou disparaissent. La thérapie par l'exercice est un bon entraînement musculaire qui aide à éliminer les problèmes de cou.

Thérapie par l'exercice pour l'ostéochondrose cervicale:

  1. Position de départ - assis sur une chaise avec un cou et un dos redressés. Faites des tours de tête lisses du côté droit vers la position extrême, puis vers la gauche (5-10 fois).
  2. La position initiale est similaire au paragraphe 1. Baissez la tête vers le bas et essayez de toucher complètement le menton de la poitrine (10-12 fois).
  3. La position de départ est similaire à l'étape 1. Reculez le cou et rétractez simultanément le menton. Ne redressez pas votre cou. Effectuez l'exercice 10-12 fois.
  4. Asseyez-vous à table, redressez votre dos. Avec un coude, appuyez-vous sur la table et placez la paume de cette main sur la zone du temple sur la tête. Inclinez ensuite votre tête et contrecarrez-la avec votre main. Faites 8 à 10 fois avec l'une et l'autre main.
  5. Debout ou assis, le dos droit, étendez vos bras le long du corps. Levez vos épaules et maintenez-vous dans cette position pendant 10 secondes. Après vous détendre et expirez. Effectuez l'exercice 10 fois.
  6. Pétrissez autour des tempes en mouvements circulaires du bout des doigts.
  7. Assis, placez la paume d'une main sur le front et appuyez dessus avec votre tête, en essayant de surmonter la résistance de la main. Faites de l'exercice 8 à 10 fois avec une pause de 10 s.

Quel médecin dois-je contacter pour une douleur cervicale sévère?

Si le cou fait mal par derrière, il faut tout d'abord consulter un médecin généraliste. Il évaluera l'état du patient et consultera un spécialiste si nécessaire. Selon la cause de la cervicalgie, le thérapeute peut recommander une consultation avec un rhumatologue, un orthopédiste, un traumatologue ou un neurologue.

Vidéo: Maux de cou et vertiges

Une douleur intolérable dans la colonne cervicale apporte un inconfort sévère, provoque un bruit dans la tête? Comment trouver un remède contre la douleur au cou? Apprenez les conseils pratiques d'un chiropraticien pour éliminer la douleur dans le cou. Comment effectuer des exercices avec ostéochondrose cervicale, voir la vidéo.

Pourquoi il y a une douleur dans le cou du côté droit?

Le cou joue un rôle important dans la vie de chaque personne, ce qui le rend beaucoup plus vulnérable au reste du corps. Les vertèbres et les muscles du cou sont les plus mobiles. Ils peuvent être malades en raison d'une mauvaise posture pendant le sommeil ou l'hypothermie. Mais s'il y a une douleur dans le cou du côté droit, ce sont des signes évidents de défaillance d'un organe. Par conséquent, l'origine d'une certaine maladie chez une personne.

1. Névralgie du nerf occipital

Lorsque le côté droit du cou fait mal, cela peut indiquer une névralgie, qui est une lésion du nerf et de la racine des vertèbres cervicales.

La névralgie peut survenir en tant que maladie indépendante, mais est parfois causée par des affections primaires. Dans les deux cas, une personne est tourmentée par des douleurs aiguës et tirantes sur le côté droit du cou, passant dans les parties proches du corps.

Les experts ont identifié un certain nombre de facteurs qui contribuent à la génération de névralgies des nerfs occipitaux. Ceux-ci inclus:

  • Ostéochondrose;
  • Hypothermie;
  • Toutes sortes de blessures;
  • Arthrose;
  • Mode de vie sédentaire;
  • Virus infectieux;
  • Tumeurs diverses;
  • Immunité diminuée;
  • Diabète;
  • Goutte;
  • Stress régulier;
  • Rhumes.

Avant d'utiliser des médicaments, la cause de l'apparition de la névralgie doit être déterminée avec précision. Une thérapie appropriée soulagera la douleur dans le cou à droite et restaurera les racines nerveuses blessées.

Signes de névralgie

Avec cette maladie, les symptômes suivants s'ajoutent à la douleur dans la région du cou à droite:

  • Maux de tête;
  • Légers vertiges;
  • Peur de la lumière;
  • La nausée;
  • Vomissements occasionnels;
  • Sensibilité tactile réduite;
  • Fièvre;
  • Changements de couleur de peau.

Chaque mouvement du cou apporte un inconfort terrible, ainsi que des douleurs dans le dos dans la région occipitale et scapulaire. Chez certains patients, la douleur est localisée dans les globes oculaires, la mâchoire inférieure ou l'oreille. La pratique montre que la douleur dans le cou droit avec névralgie peut provoquer une toux ou des éternuements..

Certains médecins affirment que les chapeaux d'hiver étroits aggravent le processus et conduisent à un engourdissement de la région occipitale.

Si vous ne demandez pas l'aide d'un professionnel en temps opportun, la zone endommagée perdra en sensibilité.

Méthodes de traitement

Sur le côté droit du cou, la douleur peut être due à diverses raisons.Le médecin doit donc effectuer une tomodensitométrie et une IRM pour établir un diagnostic précis. Et le patient doit également décrire le plus précisément possible les symptômes qui apparaissent, afin d'établir une image complète de la maladie.

Au stade initial de la névralgie, les médecins utilisent une thérapie conservatrice, ces méthodes de traitement comprennent:

  • Massages relaxants et thérapeutiques;
  • Paix totale;
  • Compresses chaudes;
  • Échographie ou thérapie au laser;
  • Exercice thérapeutique;
  • Acupuncture;
  • Guérison manuelle.

Le traitement n'est pas complet sans médicaments, parmi lesquels:

  • Moyens pour aider à détendre les muscles;
  • Médicaments ne permettant pas la formation de crises;
  • Médicaments qui tuent les processus inflammatoires;
  • Analgésiques;
  • Psycholeptiques;
  • Complexe de vitamines attribué séparément à chaque individu.

Si la névralgie perturbe le patient depuis longtemps ou si les méthodes ci-dessus n'ont pas aidé à éliminer les douleurs au cou du côté droit, les médecins ont recours à une intervention chirurgicale.

Si vous ne faites pas de traitement en temps opportun de la névralgie, la maladie bonjour à des conséquences très désagréables.

2. Thyroïdite

Les causes de la douleur dans le cou droit sont parfois causées par une thyroïdite - changements inflammatoires dans la glande thyroïde.

La maladie est divisée en trois formes - subaiguë, aiguë, chronique. La forme aiguë a la capacité d'être localisée dans toute la glande thyroïde ou dans une zone spécifique, et peut également être de nature purulente ou non purulente.

La thyroïdite, qui provoque des douleurs atroces au cou droit, est plus fréquente chez les femmes de plus de 20 ans, mais les hommes ne font pas exception. Parmi les causes de la maladie:

  • Maladies infectieuses;
  • Radiation ou blessures traumatiques;
  • Divers virus;
  • Opérations déplacées
  • Prédispositions génétiques;
  • Maladies allergiques;
  • Diabète;
  • Carence en iode.

Signes de thyroïdite

Chaque forme de la maladie a ses propres symptômes, qui provoquent une gêne et nuisent à un mode de vie sain..

La forme aiguë se manifeste par de tels signes:

  • Augmenter la température à des niveaux élevés;
  • Fièvre;
  • Douleur aiguë à droite dans le cou, passant aux parties voisines du corps;
  • Migraine;
  • Intoxication;
  • Tachycardie;
  • Expansion des ganglions lymphatiques;
  • La peau du cou devient rouge.

La forme subaiguë de la maladie s'exprime:

  • Manifestation progressive de la douleur dans le cou droit;
  • Transpiration abondante;
  • Insomnie;
  • Malaise général;
  • Fièvre;
  • Gonflement de la glande thyroïde;
  • Déglutition douloureuse.

La forme chronique provoque de tels signes:

  • Difficulté à avaler;
  • Enrouement des cordes vocales;
  • Joints de glande thyroïde;
  • Migraine;
  • Déficience visuelle;
  • Bruit dans les oreilles;
  • Gêne au cou droit.

A tout signe, il est nécessaire de contacter la clinique afin d'éviter des complications et des conséquences imprévues.

Méthodes de traitement

Pour faire un diagnostic correct, l'échographie et la scintigraphie sont prescrites pour aider à déterminer la taille exacte de la glande thyroïde.

Pour le traitement des stades initiaux de la thyroïdite, il suffit de prendre des médicaments qui soulagent l'inflammation et des hormones stéroïdes.

Un traitement aigu doit être effectué dans le service chirurgical. Le médecin prescrit des antibiotiques, un complexe de vitamines, des antihistaminiques et une thérapie de détoxication intraveineuse.

Pour guérir d'autres formes de la maladie, ce qui provoque des douleurs atroces dans le cou du côté vers la droite et dans les zones voisines, des hormones sont utilisées.

3. Spondylose cervicale

La douleur sur le côté droit du cou est causée par la spondylose cervicale - une violation des structures osseuses et des disques de la vertèbre. Étant donné que le cou est la partie la plus courante du corps, la spondylose survient souvent chez un grand nombre de personnes..

Plus la personne est âgée, plus les roues s'usent, entraînant des changements irréversibles. Souvent, une maladie est difficile à diagnostiquer au stade initial, car un changement de taille et de forme se produit sans provoquer d'inconfort. Par conséquent, les médecins recommandent des examens réguliers de la colonne vertébrale..

Les causes et le traitement de la douleur dans le cou droit dépendront du degré de la maladie, qui comporte trois étapes. Pour savoir à quel stade est la maladie, un examen approfondi d'un médecin hautement qualifié est nécessaire.

Parmi les causes, les experts distinguent:

  • Catégorie d'âge;
  • Pied plat;
  • La présence de diverses blessures;
  • Mode de vie sédentaire;
  • Ostéochondrose;
  • Processus métaboliques altérés.

Signes de spondylose

La douleur dans le cou à droite est le principal signe du développement de la spondylose. Ils se multiplient avant et après le coucher, ce qui provoque un inconfort terrible.

D'autres signes incluent:

  • Maux de tête réguliers;
  • Épuisement;
  • Chaire de poule;
  • Sonner ou acouphène;
  • Les coups de bélier;
  • Parfois étourdi.

La première étape de la spondylose ne montre pas de signes prononcés. Seules des douleurs mineures dans le cou droit que la personne ne perçoit pas comme un problème, associant souvent ces sentiments à une mauvaise posture la nuit. Mais les vertèbres continuent de croître avec des croissances osseuses.

Au deuxième stade de la maladie, la douleur à droite dans le cou se réveille après un effort physique intense et une hypothermie. Mais ce n'est pas régulier, mais ne se manifeste que par des exacerbations qui peuvent durer plusieurs années.

La troisième étape se manifeste par une tension musculaire extrême, qui conduit à l'immobilité du cou.

Méthodes de traitement

Pour poser un diagnostic précis et identifier la forme de spondylose, les médecins effectuent la résonance magnétique et la tomodensitométrie.

Il n'y a pas de traitement correct unique pour cette maladie, car la spondylose est difficile à traiter. Les méthodes de médication comprennent:

  • Médicaments qui réduisent la douleur dans le cou droit;
  • Améliorants de la circulation sanguine;
  • Médicaments inflammatoires.

Et aussi, pour chaque patient individuellement, un traitement conservateur est prescrit, y compris la physiothérapie, un complexe de santé d'exercices physiques et une thérapie manuelle.

Malheureusement, le troisième stade de la maladie ne peut pas être guéri sans chirurgie.

4. Spondylarthrose

La douleur dans le cou et l'épaule à droite est causée par la spondylarthrose - excroissances pathologiques, amincissement des disques, fusion des surfaces. Si un traitement rapide n'est pas effectué, la spondylarthrose entraînera une atrophie musculaire complète..

Souvent, la maladie se trouve chez les personnes d'âge avancé. Mais ces dernières années, les jeunes citoyens de plus de 30 ans ont commencé à souffrir de la maladie..

La médecine identifie plusieurs causes spécifiques qui provoquent la spondylarthrose, qui provoque des douleurs dans le cou droit, parmi elles:

  • Exercice excessif et régulier;
  • Formation pathologique des vertèbres;
  • Métabolisme altéré;
  • Déséquilibre hormonal.

Signes de maladie

Chaque personne doit être attentive aux signes que le corps donne, car le traitement des premiers stades de la maladie est beaucoup plus facile.

Parmi les signes de spondylarthrose cervicale:

  • Douleur occipitale;
  • Douleur dans le cou droit, passant sur les épaules et les bras;
  • Vertiges
  • Perte d'équilibre;
  • Vision diminuée;
  • Difficulté de mouvement après le sommeil.

Si les symptômes ci-dessus apparaissent, vous devez immédiatement vous rendre à l'hôpital pour une consultation, car un traitement rapide aidera à éviter les complications et à se débarrasser de la douleur dans le cou droit plus rapidement..

Méthodes de traitement

Pour établir un diagnostic précis, les médecins procèdent à un examen, un examen et une palpation approfondis. L'utilisation de la recherche par ordinateur et par résonance magnétique confirme le degré et la forme de la maladie.

Malheureusement, il n'est pas possible de guérir complètement la spondylarthrose. Mais les médecins feront tout leur possible pour que le développement de la maladie ralentisse, que la fonctionnalité revienne à la normale et que la douleur tirante dans le cou à droite s'arrête.

La guérison de la maladie est réalisée à l'aide de:

  • Analgésique;
  • Médicaments non stéroïdiens qui soulagent les processus inflammatoires;
  • Médicaments réparateurs du cartilage;
  • Massages;
  • Procédures physiothérapeutiques.

Pour la période de réhabilitation, il est recommandé de visiter les institutions du sanatorium.

5. Hernie cervicale

Lorsque le bras et le cou font mal du côté droit, cela indique une hernie des vertèbres cervicales.

Hernie - la rupture de l'anneau fibreux se produit en raison de l'affaiblissement des disques et de l'augmentation de la pression sur eux, car le tissu cicatriciel qui cache l'anneau fibreux n'a pas une forte résistance et une élasticité accrue.

Les statistiques montrent que cette maladie n'est pas courante, mais est causée par des anomalies dégénératives. Une hernie de la région cervicale est plus fréquente chez le sexe fort jusqu'à 50 ans. La raison pour laquelle le cou fait mal du côté droit est ces facteurs et maladies:

  • Ostéochondrose;
  • Spondylose;
  • Spondylarthrose;
  • Coups puissants à la tête et au cou;
  • Les accidents
  • Toutes sortes de blessures, ecchymoses.

Signes de maladie

Parmi les signes d'une hernie, les experts distinguent:

  • Douleur intermittente et douloureuse dans le cou droit;
  • Douleur à la main;
  • Membres fluides;
  • Impuissance;
  • Vertiges
  • Instabilité dans les jambes;
  • Déficience de mémoire.

Si la question se pose, que faire de la douleur dans le cou à droite et de la manifestation des symptômes ci-dessus, vous devriez, sans hésitation, vous rendre à l'hôpital pour une consultation.

Une hernie du disque intervertébral, qui provoque des douleurs atroces à droite dans le cou et le bras, conduit à des conséquences complexes et graves - à la paralysie respiratoire et à la défaillance des membres.

Méthodes de traitement

Pour connaître l'emplacement exact de la hernie, les médecins prescrivent au patient la radiographie de la colonne vertébrale, l'imagerie par résonance magnétique et la tomodensitométrie, l'échographie, l'électromyographie.

Le traitement de la maladie est effectué par des méthodes conservatrices:

  • Restriction des mouvements de la tête;
  • Porter un corset de cou;
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • Analgésiques;
  • Relaxants musculaires;
  • Procédures physiothérapeutiques;
  • Massages relaxants;
  • Physiothérapie.

Dans les cas graves de l'évolution de la maladie, une intervention chirurgicale est effectuée.

Il convient de rappeler qu'un accès rapide à un médecin, pour des douleurs dans le cou droit, aidera à éviter les complications.

6. Inflammation ou entorse

Si le muscle du cou à droite ou à gauche fait mal, le coupable est le résultat d'un sommeil inapproprié, d'une inflammation ou d'une entorse.

Les douleurs au cou dans la zone droite ou gauche se réveillent après une hypothermie, des courants d'air ou un exercice excessif. Beaucoup de gens, en particulier les pilotes, les athlètes, les programmeurs, ont rencontré à plusieurs reprises de tels problèmes.

Mais pas toujours des douleurs dans le cou droit sont causées par la faute d'un sommeil inapproprié et d'autres choses. Parfois, cela peut indiquer la présence de problèmes de colonne vertébrale, de système nerveux ou d'autres maladies, par exemple:

  • Ostéochondrose;
  • Spondylose;
  • Une hernie des vertèbres cervicales;
  • Saillie;
  • Problèmes de thyroïde;
  • Néoplasmes divers et autres.

Signes de maladie

Les principaux signes sont des douleurs à droite ou à gauche dans le cou. Elle a la capacité de se déplacer vers l'arrière de la tête et des épaules, provoquant une gêne désagréable. Lors des actions et virages soudains, la douleur se multiplie, acquérant un personnage tireur.

Une douleur à droite ou à gauche dans le cou due à un sommeil inapproprié dérangera la personne pendant plusieurs jours. Si les symptômes persistent, vous devriez consulter un médecin pour déterminer la véritable cause..

Méthodes de traitement

Lorsque le muscle du cou fait mal à droite ou à gauche, vous devez éviter les virages et les mouvements impétueux. Il est conseillé de se détendre à la maison. Vous ne pouvez pas réchauffer les muscles, vous pouvez envelopper un foulard en laine et le porter jusqu'à ce que la maladie passe. Le patient peut appliquer des onguents ou des gels anti-inflammatoires, analgésiques sur la zone à problème, ce qui aidera à supporter la période douloureuse. Et aussi il n'est pas recommandé de faire un échauffement indépendant du cou, cela menace de complications.

Si la douleur au cou du côté droit ne disparaît pas après quelques jours, vous devez vous rendre à l'hôpital. Le médecin établira un diagnostic, identifiera la véritable cause de l'éveil et prescrira la thérapie appropriée..

Il faut savoir que l'automédication peut entraîner de graves conséquences..

7. Syndrome myofascial

La douleur dans le cou à droite provoque le syndrome myofascial - tension musculaire. Cette maladie peut affecter non seulement le côté droit du cou, mais également tous les groupes musculaires.

Dans ce cas, la prise d'analgésiques n'est pas bonne. Et la durée du traitement dépend de la gravité de la maladie.

Le syndrome myofascial transforme la vie d'une personne en douleur continue. Et si vous ne consultez pas le médecin pour obtenir de l'aide, des changements pathologiques se produiront nécessitant une intervention chirurgicale.

La maladie est causée par de telles raisons:

  • Âge avancé;
  • Maladies cardiaques;
  • Polyarthrite rhumatoïde;
  • Surpoids;
  • Stress régulier;
  • Mode de vie sédentaire;
  • Charges sportives excessives;
  • Se pencher et tout ça.

Signes du syndrome

Les symptômes du syndrome sont similaires à ceux d'autres maladies. Mais la médecine met en évidence les principaux signes:

  • Vertiges
  • Évanouissement;
  • Problèmes de vue;
  • Bruit dans les oreilles;
  • Salivation abondante;
  • Douleur sur le côté droit du visage;
  • Rhinite.

Méthodes de traitement

Pour le traitement du syndrome myofascial, une approche intégrée est souhaitable, y compris les médicaments et les thérapies alternatives.

Lorsque le cou fait mal du côté vers la droite, les médecins prescrivent:

  • Médicaments qui soulagent la douleur;
  • Relaxants musculaires;
  • Anti-inflammatoires
  • Complexe de vitamines;
  • Acupuncture;
  • Thérapie manuelle;
  • Ventouses et acupression;
  • Hirudothérapie;
  • Ostéopathie et plus.

Médecins traitant des douleurs au cou droit

S'il y a une douleur aiguë dans le cou du côté droit ou gauche, vous devriez visiter le thérapeute et lui dire les symptômes. Le médecin procédera à un examen et consultera l'un des spécialistes:

  • Vertébrologue;
  • Ostéopathe;
  • Chirurgien;
  • Traumatologue;
  • Neurologue;
  • Chiropracteur;
  • Rhumatologue.

Chaque médecin traite une maladie spécifique..

Causes moins populaires de la douleur au cou droit

Sur le côté droit du cou, une douleur lancinante peut être causée par d'autres causes moins populaires:

  • Abcès pharyngé;
  • Affections purulentes des tissus;
  • Dysfonctionnement articulaire;
  • Néoplasmes;
  • Polyarthrite rhumatoïde;
  • Otite;
  • Sténose;
  • Méningite;
  • Anomalies craniospinales et bien plus encore.

Résumer

Chaque personne doit être appropriée aux signaux que le corps donne. Si votre cou vous fait mal à gauche ou à droite, vous devriez consulter un spécialiste qualifié pour obtenir des conseils. Après tout, une thérapie opportune aidera à se débarrasser de la douleur, à éviter diverses complications et à retourner à un mode de vie à part entière.

Vous avez trouvé un bug? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

La douleur du cou

IMPORTANT!

Les informations de cette section ne peuvent pas être utilisées pour l'autodiagnostic et l'automédication. En cas de douleur ou autre exacerbation de la maladie, les tests de diagnostic ne doivent être prescrits que par le médecin traitant. Contactez votre professionnel de la santé pour un diagnostic et un traitement approprié..

Douleur dans le cou - les causes de l'apparition, dans lesquelles les maladies surviennent, les méthodes de diagnostic et de traitement.

Près des deux tiers des personnes au moins une fois dans leur vie ont ressenti des douleurs au cou - cervicalgie. Une telle douleur n'indique pas toujours une maladie grave. Mais si les rechutes se produisent de plus en plus souvent, cela peut être une alarme.

  1. résultant de maladies de la colonne vertébrale (hernies des disques intervertébraux, arthrose, dysfonctionnement des articulations intervertébrales) et subluxation des vertèbres (coup de fouet cervical). Les conséquences de telles blessures peuvent survenir tout au long de la vie;
  2. résultant d'autres causes: maladies infectieuses et endocriniennes, processus tumoraux, rhumatismes.
  • analyse sanguine générale<>
  • chimie sanguine<>
  • analyse générale de l'urine<>
  • test sanguin pour la protéine C-réactive<>

IMPORTANT!

Les informations de cette section ne peuvent pas être utilisées pour l'autodiagnostic et l'automédication. En cas de douleur ou autre exacerbation de la maladie, les tests de diagnostic ne doivent être prescrits que par le médecin traitant. Contactez votre professionnel de la santé pour un diagnostic et un traitement approprié..

Que faire si le cou fait mal du côté gauche

Les problèmes de santé peuvent ruiner tous les plans de la journée, cela est particulièrement vrai lorsque votre cou vous fait mal..

De nos jours, lorsque la plupart des gens effectuent un travail sédentaire à l'ordinateur, même les jeunes garçons et filles éprouvent souvent une gêne dans la zone du col à l'arrière, du côté droit ou gauche. L'inconfort restreint les mouvements, empêche un travail fructueux ou un repos complet. De quel médecin dois-je demander conseil? Comment vous aider à la maison?

Causes d'inconfort

Il existe plusieurs raisons qui provoquent des sensations désagréables dans la région cervicale à l'arrière, à droite et à gauche:

  1. spasme musculaire dû à une activité physique intense ou à un séjour prolongé dans une position inconfortable;
  2. ecchymoses et blessures;
  3. hypothermie;
  4. processus inflammatoire associé au développement de maladies de la colonne cervicale, par exemple, l'ostéochondrose.

Le traitement correct de la douleur est impossible sans déterminer sa cause profonde. Par exemple, une compresse chauffante aidera à éliminer l'inconfort causé par l'hypothermie, et seuls les médicaments peuvent surmonter les manifestations de l'ostéochondrose. Dans certains cas, des injections ou même une intervention chirurgicale sont nécessaires.

Quel médecin devrais-je consulter pour une douleur cervicale

De nombreuses personnes souffrant de douleurs à la colonne vertébrale sont habituées à utiliser des remèdes populaires, en espérant que tout disparaîtra de lui-même. De telles tentatives d'automédication ne font qu'exacerber la situation. Si votre cou vous fait mal au dos ou sur le côté, cela peut être dû à un surmenage, une hypothermie ou une mauvaise position de sommeil. Dans ce cas, l'inconfort disparaît en 1-2 jours. Lorsque l'inconfort à gauche ou dans une autre zone revient constamment, s'intensifie ou ne vous quitte pas du tout, vous devriez absolument consulter un médecin. Vous avez besoin d'un traitement efficace.
Vous devez vous rendre chez le thérapeute: il évaluera votre état et, selon les résultats de l'examen, vous dirigera vers un spécialiste spécialisé: un rhumatologue, un neurologue, un orthopédiste ou un traumatologue. Des études supplémentaires peuvent être nécessaires pour déterminer le diagnostic exact:

Nos lecteurs recommandent

Pour la prévention et le traitement des MALADIES DES ARTICULATIONS, notre lecteur régulier utilise la méthode de traitement non chirurgical, qui gagne en popularité, recommandée par les meilleurs orthopédistes allemands et israéliens. Après l'avoir soigneusement étudié, nous avons décidé de le proposer à votre attention.

  • radiographie;
  • Imagerie par résonance magnétique;
  • Tomodensitométrie;
  • analyse générale du sang et de l'urine, etc..

N'oubliez pas: seul un expert peut établir un diagnostic précis et prescrire un traitement. Les remèdes populaires peuvent être non seulement inutiles, mais même dangereux.

Traitement de la douleur cervicale

La cause la plus courante de douleur dans la colonne cervicale sont les maladies de la colonne vertébrale. Leur traitement commence par le soulagement de l'inconfort. Lorsque le patient a une phase d'exacerbation, on lui montre du repos et prend des analgésiques. Si l'inconfort est insupportable, des injections de novocaïne et de lidocaïne peuvent être nécessaires - le soi-disant «blocus».
Le traitement médicamenteux implique la prise des médicaments suivants:

  1. anti-inflammatoires non stéroïdiens et analgésiques - arrêter la douleur, soulager l'enflure et l'inflammation;
  2. relaxants musculaires - éliminer la tension musculaire, à cause de laquelle le cou fait mal;
  3. chondroprotecteurs - arrêter les processus dégénératifs dans le tissu cartilagineux, contribuer à sa restauration;
  4. des moyens pour normaliser la circulation sanguine;
  5. antidépresseurs - restaurer l'arrière-plan émotionnel du patient.

Si les analgésiques ne donnent aucun effet, le médecin prescrit des injections de médicaments hormonaux. Pour améliorer l'effet des médicaments, il est nécessaire d'enduire la zone du col avec des onguents ou des gels chauffants, irritants ou anti-inflammatoires..
Le traitement médicamenteux ne peut qu'éliminer les manifestations de la maladie, mais ne peut pas en supprimer la cause. Par conséquent, les patients atteints de maladies de la colonne vertébrale doivent faire des exercices thérapeutiques, suivre des cours de massage et de physiothérapie. Ces mesures aident à améliorer la circulation sanguine locale, à normaliser les processus métaboliques dans la zone touchée et à renforcer le corset musculaire..

Remèdes populaires contre la douleur dans la zone du col

Si votre cou vous fait mal à la suite d'une hypothermie ou d'un surmenage, essayez de le traiter avec les méthodes de «grand-mère». L'une des méthodes les plus efficaces et les plus faciles à utiliser est une compresse chauffante. Considérez quelques recettes efficaces:

    Compresse froide - prenez un morceau de tissu dense, humidifiez-le avec beaucoup d'eau glacée et placez-le à l'arrière du cou. Enveloppez dans une écharpe chaude et maintenez pendant 40 à 45 minutes. Cette technique dilate les vaisseaux sanguins et active la circulation sanguine, ce qui réduit l'inconfort. Il est très efficace si la zone du col fait mal en raison d'une hypothermie..

Lorsque le cou fait mal à gauche ou dans une autre partie, cela peut être dû au dépôt de sels. Pour le nettoyage interne, prenez un mélange d'ail et de citron. Mélanger l'ail et les écorces hachées dans un hachoir à viande hachée. Buvez un mélange d'une cuillère à café tous les matins avant le petit déjeuner: cela vous guérira de l'intérieur.

Exercice pour la douleur cervicale

Si votre cou vous fait mal par derrière, à droite ou à gauche, incluez l'activité physique dans votre vie. Des exercices simples aideront à éliminer l'inconfort et à éviter leur réapparition. Ils peuvent être faits à la maison, sans interrompre le travail ou les activités quotidiennes..
Par exemple, ce complexe peut être fait au lit au réveil:

    Allongez-vous sur le côté, levez légèrement la tête et maintenez-la jusqu'à ce que vous comptiez jusqu'à cinq. Effectuez 5-6 répétitions à gauche et à droite.

L'activité physique vous aidera à éviter la douleur dans la gauche ou toute autre partie de la colonne cervicale. L'essentiel est de faire les exercices correctement et régulièrement.

Prévention de la douleur dans la colonne cervicale

Si votre cou vous dérange souvent, prenez soin de la question de la prévention. Suivez les recommandations suivantes de spécialistes:

  1. Surveillez votre posture.
  2. Choisissez la literie correctement. Un oreiller orthopédique de dureté moyenne vous conviendra. Le cou doit être bien ajusté contre lui, le col ne doit pas être «sur le poids».
  3. Si vous travaillez sur un ordinateur, n'oubliez pas de donner à votre corps un repos régulier. Il est recommandé de se lever de la table toutes les heures et de faire de la gymnastique.
  4. Placez le moniteur au niveau des yeux exactement en face de la tête. Vous verrez donc bien des images dessus et votre cou ne souffrira pas de surmenage.

Si vous avez mal au cou en raison d'une exposition prolongée à la climatisation, ne vous précipitez pas pour prendre des médicaments. Le meilleur assistant dans ce cas est une compresse chauffante.
La douleur dans la colonne cervicale à gauche ou ailleurs est une alarme. Ne fermez pas les yeux sur elle, il est important de commencer à traiter la maladie à temps. Consultez un médecin, il vous dira la meilleure façon d'agir: enduire la zone du col de médicaments externes, mettre des injections, boire des pilules ou faire des exercices physiques. Une thérapie en temps opportun vous aide à éviter d'autres problèmes..

Souvent face à des maux de dos ou des douleurs articulaires?

  • Vous avez un style de vie sédentaire?
  • Vous ne pouvez pas vous vanter d'une posture royale et essayer de cacher votre perche sous des vêtements?
  • Il vous semble que cela passera bientôt de lui-même, mais la douleur ne fait que s'intensifier.
  • Plusieurs façons essayées, mais rien n'y fait.
  • Et maintenant, vous êtes prêt à profiter de toute opportunité qui vous procurera un bien-être tant attendu!

Un remède efficace existe. Les médecins recommandent En savoir plus >>!

Lisez aussi

Docteur honoris causa, docteur en sciences médicales
Université européenne,
Membre de l'Académie russe des sciences naturelles,
Professeur EAEN. L'auteur de 3 livres sur le traitement de la colonne vertébrale,
détient deux brevets d'invention.

Champs d'activité
Thérapie manuelle, ostéopathie.
A propos de l'auteur.

Le cou fait mal devant. Causes de la douleur à l'avant du cou, dans le larynx, la glande thyroïde, les muscles du cou et les ganglions lymphatiques. Que faire de ces douleurs? Pourquoi mal de gorge?

Questions fréquemment posées

La douleur à l'avant du cou cause souvent des désagréments aux patients atteints de diverses pathologies. En raison du fait que cette partie du corps contient un grand nombre de structures, chacune pouvant entraîner les douleurs ci-dessus, il est parfois difficile de déterminer leur véritable cause.

Dans ce cas, une attention particulière doit être accordée à un diagnostic rapide et complet, car un masque d'une maladie relativement inoffensive peut masquer une maladie beaucoup plus grave pouvant entraîner une invalidité ou même la mort du patient..

Le traitement doit être prescrit conformément au diagnostic final. Le schéma thérapeutique (hospitalisé ou ambulatoire) est déterminé par le type de maladie et sa gravité. L'auto-traitement avec la médecine traditionnelle n'est bienvenu que s'il n'affecte pas négativement le traitement traditionnel de base. Cela implique que toute prescription que le patient va utiliser doit être connue du médecin traitant..

Ce qui est situé devant le cou?

Le cou est l'une des parties du corps les plus difficiles sur le plan anatomique. Il se compose de nombreux nerfs, vaisseaux sanguins, muscles, fascia, ligaments, ainsi que des organes des systèmes respiratoire et digestif. De dessus le cou borde avec la tête, et de dessous - avec la poitrine. La frontière entre le cou et la tête est une ligne tracée à travers les bords inférieurs de la mâchoire inférieure, les sommets des apophyses mastoïdiennes (situées derrière les oreillettes) et la protubérance occipitale externe. La frontière entre le cou et la poitrine est la ligne tracée à travers l'encoche jugulaire du sternum, la clavicule, les processus acromiaux des omoplates et le processus épineux de la vertèbre cervicale VII.

Anatomiquement, la surface du cou est divisée en les zones suivantes:

  • de face
  • retour;
  • latéral (latéral);
  • muscle sternocléidomastoïdien.
La division anatomique ci-dessus de la surface du cou en zones est principalement utilisée dans les cercles étroits (conférences médicales, symposiums, rapports, etc.) et est importante dans les manipulations médicales. En pratique, si le patient dit ressentir une douleur à l'avant du cou, cela peut signifier qu'en fait la douleur est localisée à l'avant, dans la région sternocléidomastoïdienne ou latérale du cou. En relation avec ce fait, cet article décrira tous les types de douleurs au cou, que les patients définissent comme des douleurs à l'avant du cou..

Les structures suivantes sont situées devant le cou:

  • pharynx;
  • larynx;
  • trachée;
  • œsophage;
  • thyroïde;
  • muscles (échelle, sternocléidomastoïde, scapulaire-hyoïde, sternum-hyoïde, sternum-thyroïde, etc.);
  • fascia (fascia superficiel du cou, plaque superficielle et profonde du propre fascia du cou, fascia endocervical et fascia prévertébral);
  • nerfs (vague, sublinguale, laryngée récurrente, accessoire, supraclaviculaire, diaphragmatique, etc.);
  • vaisseaux sanguins (artères carotides communes et leurs branches, veines jugulaires avec leurs affluents, etc.);
  • système lymphatique du cou (ganglions lymphatiques profonds et superficiels, canal lymphatique thoracique, etc.).
Pharynx
Le pharynx est un organe non apparié et représente un canal creux de 10 à 11 cm de long, reliant la cavité buccale et nasale à l'œsophage et au larynx. L'espace interne du pharynx est divisé en trois sections - le nasopharynx, l'oropharynx et le larynx. D'en haut, le pharynx s'étend de la base du crâne et passe dans l'œsophage au niveau du corps de la vertèbre cervicale VI-VII. La fonction du pharynx est de conduire un morceau de nourriture de la cavité buccale dans l'œsophage et de l'air de la cavité nasale au larynx.

Larynx
Le larynx est un organe tubulaire non apparié situé au niveau des vertèbres cervicales IV - VII. D'en haut, il est relié au larynxopharynx, et d'en bas il passe dans la trachée. Sa charpente est constituée d'un système de cartilage, de ligaments et de membranes dont la mobilité est assurée par de nombreux muscles. Dans la cavité laryngée, il y a une paire de cordes vocales, avec un changement de tension dont un son de différentes fréquences est formé. Ainsi, les principales fonctions du larynx sont la conduction d'air et la formation de la voix.

Trachée
La trachée est un organe tubulaire non apparié relié par le haut au larynx et par le bas aux bronches principales. Il se compose de nombreux demi-anneaux interconnectés par une membrane dense de tissu conjonctif. À l'arrière de la trachée, où se trouve la partie ouverte des demi-anneaux, se trouve une membrane continue de tissu conjonctif qui borde la surface antérieure de l'œsophage. La fonction principale de la trachée est de conduire l'air dans les poumons et.

Œsophage
L'œsophage est un organe tubulaire non apparié qui assure le transport du morceau de nourriture du pharynx à l'estomac. Anatomiquement, il est divisé en trois parties - cervicale, thoracique et abdominale. L'œsophage cervical est situé derrière la trachée. Dans la section, cet organe se compose de trois couches - l'intérieur, le milieu et l'extérieur. La couche interne est recouverte d'un épithélium multicouche non kératinisant, contient un grand nombre de glandes muqueuses et forme de 6 à 8 plis longitudinaux. La couche intermédiaire se compose de deux couches de muscles (circulaire et longitudinale), grâce auxquelles le mouvement péristaltique des aliments est fourni. En plus des muscles, le sphincter œsophagien supérieur et inférieur, s'ouvrant dans une seule direction, contribue de manière significative à assurer le mouvement unilatéral des aliments à travers l'œsophage. La couche externe se compose d'adventice - tissu conjonctif lâche.

Thyroïde
La glande thyroïde est un organe non apparié situé devant la trachée, légèrement en dessous du larynx. La forme de la glande thyroïde ressemble à un papillon et se compose anatomiquement de deux lobes et d'un isthme. Sa fonction principale est la production d'hormones (thyroxine et triiodothyronine), qui régulent le taux métabolique dans le corps et jouent également un rôle important dans le développement du système nerveux. De plus, l'hormone calcitonine est produite dans les cellules parafolliculaires de cette glande, ce qui réduit le taux de lixiviation du calcium du tissu osseux. De 4 à 8 glandes parathyroïdes sont situées sur la surface postérieure de cet organe. Les glandes parathyroïdes produisent l'hormone parathyroïdienne (hormone parathyroïdienne), qui augmente la teneur en calcium dans le sang et la lave des os.

Muscle
L'appareil musculaire du cou se compose d'un grand nombre de muscles individuels, qui assurent ensemble des mouvements de tête autour des trois axes, un changement du timbre de la voix, la déglutition et la promotion de la masse alimentaire. Les muscles du cou sont conditionnellement divisés en profond et superficiel. Le maintien de la tête et du cou dans une certaine position, ainsi que son mouvement sont assurés principalement par les muscles profonds. Les muscles superficiels sont également partiellement impliqués dans le changement de position de la tête et du cou, mais leur tâche principale est de déplacer la mâchoire inférieure, le cartilage du larynx et de protéger les faisceaux neurovasculaires de la compression de l'extérieur.

Fascia
Les fascias du cou sont des plaques de tissu conjonctif qui limitent certains espaces anatomiques. En raison d'une restriction claire de ces espaces, les vaisseaux, les nerfs et les muscles qui s'y trouvent conservent la topographie correcte et sont moins susceptibles d'être endommagés lors de blessures. De plus, le fascia du cou est conçu pour limiter le processus inflammatoire, empêchant la propagation du pus sur les tissus environnants et d'autres cavités du corps. Selon la classification de Shevkunenko, 5 fascias principaux du cou sont distingués (fascia superficiel du cou, plaque superficielle et profonde du propre fascia du cou, fascia endocervical et fascia prévertébral).

Le fascia superficiel du cou est situé dans le tissu sous-cutané et l'entoure de tous les côtés. La plaque de surface du propre fascia du cou est plus profonde que la précédente et enveloppe également le cou de tous les côtés. En plus de cela, il forme des cas pour les gros muscles sternocléidomastoïdiens et trapèzes. La plaque profonde de l'aponévrose interne du cou (plaque pré-trachéale) est située devant la trachée et forme des boîtiers pour les muscles thyroïde, sternum-hyoïde, sternum-thyroïde et scapulaire-hyoïde. Le fascia endocervical (intracervical) est divisé en deux feuilles - viscérale et pariétale. Le feuillet viscéral entoure les organes du cou (œsophage, trachée, larynx et glande thyroïde). La feuille pariétale à l'avant et à l'arrière est en contact avec le troisième et le cinquième fascia du cou, respectivement, et sur les côtés forme le vagin du faisceau neurovasculaire du cou. Le cinquième fascia prévertébral du cou se situe le plus profondément et forme des cas pour les longs muscles de la tête et du cou, ainsi que pour les muscles scalènes.

Nerfs
Dans la région du cou, il y a des nerfs qui composent le plexus cervical (sympathique), des nerfs crâniens moteurs (accessoires et sublinguaux), ainsi que des nerfs traversant le cou en transit (nerf vague) et donnant de petites branches pour la formation de plexus nerveux des organes internes (plexus œsophagien).

Le plexus cervical se compose de trois types de nerfs - musculaire, cutané et phrénique. Les nerfs musculaires sont moteurs et innervent la plupart des muscles profonds et superficiels du cou. Les nerfs cutanés fournissent une innervation sensible et sont situés principalement en surface. En particulier, la branche cervicale du plexus cervical est le gros nerf de l'oreille, le petit nerf occipital, le nerf supraclaviculaire et le nerf transversal du cou. Le nerf phrénique contient à la fois des fibres nerveuses motrices et sensorielles. Les fibres motrices fournissent des contractions du diaphragme - le principal muscle responsable de la respiration. Les fibres sensibles innervent le péricarde, la plèvre, le diaphragme phrénique et la capsule hépatique. Le nerf vague est parasympathique et a donc un effet correspondant sur tous les organes qu'il innerve..

Vaisseaux sanguins
Dans la région du cou sont les principaux vaisseaux sanguins les plus importants. Par structure et fonction, ils sont divisés en artères et veineuses. Les vaisseaux artériels ont une paroi épaisse, résistent à une pression plus élevée et servent à fournir du sang riche en oxygène aux tissus et aux organes. La paroi des vaisseaux veineux est mince, la pression dans les veines est faible et leur tâche est d'assurer l'écoulement du sang riche en dioxyde de carbone et en produits métaboliques.

Le plus grand vaisseau artériel du cou est l'artère carotide commune. Dans la zone de la bordure supérieure du cartilage thyroïdien du larynx, il est divisé en deux branches - les artères carotides internes et externes. Les artères de calibre moyen et petit comprennent les artères alimentant la glande thyroïde, le larynx, l'œsophage, les membranes de la moelle épinière, les muscles du cou, etc. La plus grosse veine jugulaire interne est la veine du cou. Les veines jugulaires antérieures et externes plus petites ont un calibre plus petit..

Système lymphatique du cou
Le système lymphatique du cou est une collection de vaisseaux et de ganglions lymphatiques. Le lit lymphatique est moins volumineux par rapport au lit veineux, cependant, il remplit des fonctions plus spécifiques. La lymphe est un liquide incolore qui ne contient pas de globules rouges (globules rouges), mais contient un grand nombre de lymphocytes. Son composant principal est le liquide intercellulaire, qui a une composition différente dans les tissus sains et dans ceux qui subissent des changements inflammatoires. Des cellules immunitaires, des agents pathogènes, des complexes d'anticorps avec des antigènes s'infiltrent dans les vaisseaux lymphatiques et contaminent la lymphe. Lorsqu'une lymphe contaminée atteint le ganglion lymphatique, elle est confrontée à un système de filtre immunitaire constitué principalement de lymphocytes T et de lymphocytes B. Ces cellules attaquent les substances étrangères, les isolent et les détruisent, tout en enrichissant la mémoire immunitaire du corps (la propriété de l'immunité réagit plus rapidement et plus rapidement à l'invasion de bactéries ou de virus que le corps a précédemment contactés). Ainsi, le système lymphatique est un lieu de lutte immunitaire avec le monde extérieur..

Les ganglions lymphatiques du cou sont divisés en groupes antérieurs et latéraux. Chacun de ces groupes, à son tour, est divisé en nœuds profonds et superficiels. Les vaisseaux lymphatiques du cou transportent la lymphe non seulement des tissus du cou, mais aussi des tissus mous de la tête et du cerveau.

Qu'est-ce qui peut provoquer des douleurs à l'avant du cou?

Structure enflamméeNom de l'inflammationLe mécanisme de l'inflammation
PharynxPharyngiteLa pharyngite aiguë est le plus souvent causée par une infection virale ou bactérienne, dans laquelle leurs agents pathogènes ont un effet destructeur direct sur la membrane muqueuse du pharynx. La pharyngite chronique se développe à la suite d'une irritation prolongée de la membrane muqueuse de cet organe par la poussière, les composés chimiques, l'alcool et les enseignants ont souvent besoin de parler beaucoup et fort.
LarynxLaryngiteLa laryngite aiguë se développe avec une lésion virale ou bactérienne de la muqueuse de cet organe. La laryngite allergique est également aiguë, car elle représente une menace immédiate pour la vie en raison de l'asphyxie (obstruction des voies respiratoires). La laryngite chronique se développe en raison de l'inhalation répétée de poussière, de vapeur de nicotine, d'alcool et d'autres produits chimiques. L'exacerbation de la laryngite chronique se développe après une hypothermie, un stress et un cri prolongé.
Amygdales palatinesAmygdaliteL'inflammation des amygdales se développe dans presque tous les maux de gorge, car ils appartiennent à l'anneau lymphatique du pharynx et sont directement impliqués dans le développement de la réponse immunitaire du corps. En règle générale, plus les amygdales augmentent, plus l'agent pathogène est dangereux. Avec leur inflammation, les amygdales peuvent devenir si grandes qu'elles commencent à interférer avec la circulation normale de l'air. En conséquence, une telle complication peut conduire à une asphyxie complète..
Ganglion lymphatiqueLymphadéniteL'inflammation de l'un des ganglions lymphatiques du cou se produit en présence de tout autre foyer inflammatoire à proximité. Dans ce cas, le ganglion lymphatique est généralement douloureux à ressentir, car sa capsule est étirée avec une augmentation relativement rapide de sa taille. Les ganglions lymphatiques hypertrophiés et indolores sont un signe alarmant, car ils peuvent indiquer la croissance d'un néoplasme malin dans les tissus à partir desquels la lymphe y pénètre.
Vaisseau lymphatiqueLymphangiteLa lymphangite, en règle générale, se développe dans le contexte d'une lymphadénite sévère avec propagation de l'inflammation au vaisseau lymphatique. L'inflammation du vaisseau lymphatique émergeant du ganglion lymphatique se développe moins fréquemment, car la lymphe qui y coule est plusieurs fois plus propre.
Glande salivaireSialadénite
(en particulier, oreillons - inflammation de la glande parotide)
La cause la plus courante de sialadénite est l'obstruction mécanique du canal de la glande salivaire avec de la pierre. Les pierres dans les glandes salivaires se forment sur une période relativement longue (mois et années) avec une modification de l'équilibre acido-basique de la salive en raison de caractéristiques nutritionnelles, de l'utilisation de certains médicaments ou d'une prédisposition génétique. Une cause plus rare mais non moins pertinente de sialadénite est l'inflammation des glandes salivaires lorsqu'elles sont affectées par le virus des oreillons.
MuscleMyositeL'inflammation des muscles de l'avant du cou peut se développer avec une blessure mécanique, avec une charge excessive sur eux et moins souvent sous l'influence de virus et de bactéries.
Graisse sous cutanéeCelluliteL'inflammation de la graisse sous-cutanée a presque toujours un caractère infectieux et se développe lorsque l'inflammation se propage à partir des tissus voisins..
Tégument cutanéDermatiteDu fait que la peau est l'enveloppe extérieure du corps, ses dommages sous l'influence d'agents chimiques, physiques et biologiques sont les plus fréquents. En particulier, l'inflammation de la peau se produit avec des brûlures, des gelures, des lichens, de l'herpès, des allergies, etc..
ThyroïdeThyroïditeLa thyroïdite aiguë se développe lorsque des bactéries sont introduites à partir de tout foyer purulent (abcès hépatique, appendicite, pneumonie, etc.). La thyroïdite subaiguë (de Kervena) est considérée comme la plus douloureuse et se développe lorsque le tissu de la glande thyroïde est affecté par le virus de la grippe, la rougeole et les oreillons. La thyroïdite auto-immune se développe généralement contre l'hépatite virale B.
NerfsNévriteL'inflammation des nerfs de l'avant du cou peut être isolée ou faire partie des dommages aux nerfs de tout le corps. La névrite locale se développe en raison des blessures, des infections, de la propagation de l'inflammation des tissus voisins et de la compression du nerf par la croissance des kystes, des anévrismes et des tumeurs. Des lésions systémiques des nerfs peuvent se développer lors d'intoxications aiguës au mercure, au plomb, à l'arsenic, au monoxyde de carbone, ainsi qu'à l'alcoolisme chronique..
ArtèreArtériteL'inflammation artérielle est une occurrence rare dans la pratique médicale. Les raisons de son apparition ne sont pas encore complètement établies, mais suggèrent la nature génétique et l'influence de certains types de bactéries et de virus. L'un des types particuliers d'artérite est l'artérite à cellules géantes (maladie de Horton), dans laquelle des granulomes se forment sur la paroi interne de ces vaisseaux, qui modifient le flux sanguin jusqu'à un blocage complet.
VeinePhlébiteL'inflammation des vaisseaux veineux du cou se développe également rarement, principalement avec la propagation de l'infection à partir des structures voisines. Moins fréquemment, une phlébite peut se développer en raison d'une augmentation aiguë du diamètre des veines, lorsque la formation tumorale du médiastin perturbe l'écoulement du sang de la tête et du cou.
Follicules pileuxÉbullition / anthrax
(si l'inflammation affecte plusieurs follicules voisins)
La cause la plus courante d'une ébullition est la pénétration d'un microbe appelé Staphylococcus aureus dans la lumière du follicule pileux ou de la glande sébacée. Le dérapage de cette bactérie se produit lors du grattage et du grattage, notamment dans des conditions d'hygiène personnelle peu satisfaisantes. La localisation principale des furoncles et des anthrax est la surface postérieure du cou. On les retrouve sur sa face avant, mais beaucoup moins souvent.
Diverticule de l'œsophageDiverticuliteLe diverticule de l'œsophage le plus souvent signalé dans le cou est le diverticule de Zenker. Il se développe en raison de l'amincissement congénital de la paroi postérieure de l'œsophage supérieur. Lors de la déglutition, une augmentation de la pression dans sa cavité entraîne un bombement progressif de la paroi et la formation d'une formation sacculaire - un diverticule. En raison des processus de fermentation et de décomposition, localisés à son fond, une inflammation de ses tissus se développe périodiquement, se manifestant par des douleurs lors de la déglutition, y compris à l'avant du cou.
Cartilage laryngéPérichondriteL'inflammation du cartilage du larynx se développe principalement après une intubation prolongée du patient, en raison de son irritation mécanique. La radiothérapie avant ou après l'ablation d'une tumeur au cou peut avoir un effet destructeur direct sur le cartilage du larynx, ce qui provoque une inflammation et même une nécrose (nécrose). Plus rarement, l'inflammation de ces cartilages se développe avec la rougeole, la syphilis et la tuberculose..
Formation de tumeursL'inflammation est appelée le tissu dont provient la tumeur.L'inflammation du tissu tumoral peut se développer avec leur décomposition, surtout si la tumeur est localisée superficiellement. Lorsqu'il se désintègre de l'environnement extérieur, les microbes pénètrent dans les fissures et les ulcères, ce qui endommage ses tissus et provoque un processus inflammatoire.
Kyste congénitalKyste congénitalChez certaines personnes, en raison d'une prédisposition génétique, d'un traumatisme, d'une infection, une formation de liquide volumineux se forme dans les tissus du cou - un kyste. Dans la plupart des cas, les kystes cervicaux ne montrent aucun signe de croissance, et donc leurs manifestations cliniques sont minimes ou complètement absentes. Cependant, dans certains cas, le kyste peut devenir enflammé et même suppurer en raison d'un traumatisme, d'une infection, etc..

MaladieLe mécanisme de la douleur
Kyste cervicalLes kystes cervicaux, en règle générale, n'ont pas de tableau clinique caractéristique, car ils augmentent extrêmement lentement. Cependant, lorsque le kyste atteint une taille relativement grande (plus de 2 cm de diamètre), son effet sur le tissu environnant est multiplié et se fait sentir sous la forme d'une sensation de compression et d'une douleur douloureuse constante.
Syndrome de compression cervicalePar syndrome de compression cervicale, on entend la compression des structures nerveuses et vasculaires du cou avec diverses formations anatomiques (côte cervicale, corps des vertèbres cervicales, muscle scalène spasmodique, etc.). La compression provoque une violation du trophisme et des processus métaboliques, à cause desquels les produits métaboliques s'accumulent au site de compression, provoquant de la douleur et même un processus inflammatoire aseptique.
Formation volumétrique du médiastinLe médiastin est la cavité située derrière le sternum entre les poumons. Dans cette zone, il existe un grand nombre de ganglions lymphatiques, qui peuvent augmenter considérablement en volume avec le cancer. L'élargissement des ganglions lymphatiques entraîne une compression de la veine cave supérieure, recueillant le sang de toute la partie supérieure du corps. En raison de la compression de cette grosse veine, le diamètre de toutes les veines en amont augmente plusieurs fois. Le cou et le visage d'un tel patient sont gonflés et bleuâtres, la sclérotique des yeux est pleine de sang. Ce tableau clinique est décrit dans les sources médicales comme le collier Stokes.

Les maladies qui peuvent provoquer une douleur réfléchie dans le cou sont:
  • infarctus aigu du myocarde;
  • angine de poitrine;
  • perforation d'un ulcère d'estomac et d'un ulcère duodénal;
  • grossesse extra-utérine;
  • pleurésie diaphragmatique;
  • abcès sous-phrénique du foie;
  • Tumeur de Pancost (tumeur du sillon supérieur du poumon);
  • Abcès de Bezold (dans la mastoïdite aiguë), etc..

Pourquoi mal de gorge?

Quelles structures sont enflammées

Quelles maladies le mal de gorge?

Quel médecin contacter?

Le traitement est-il possible à domicile?

La décision sur cette question dépend directement de la cause de la maladie et ne doit pas être prise par le patient, mais par son médecin traitant uniquement après le diagnostic final. En règle générale, les maux de gorge modérés peuvent être traités avec succès à la maison, en utilisant des agents antibactériens sous forme de comprimés. Cependant, si vous soupçonnez une tendance lente ou négative du traitement, vous devez à nouveau consulter un médecin et revoir le diagnostic et le traitement.

Les maux de gorge associés à des processus suppuratifs et à des complications des systèmes respiratoire, cardiovasculaire, digestif et nerveux doivent être traités dans un hôpital sans faute sous la supervision du personnel médical.

Comment être traité à la maison en cas de mal de gorge?

Fondamentalement, le mal de gorge est associé au rhume, qui peut être traité avec la médecine traditionnelle ainsi que la médecine alternative..

Les médicaments traditionnels pour les maladies inflammatoires du nasopharynx sont:

  • médicaments antipyrétiques (paracétamol, ibuprofène);
  • antiseptiques locaux (septolet, travisil, etc.);
  • agents antibactériens locaux (bioparox);
  • les médicaments qui diluent les expectorations et réduisent la toux (ambroxol, bromhexine, sirop de plantain, etc.);
  • antibiotiques systémiques (augmentine, ceftriaxone, ciprofloxacine, etc.);
  • gouttes nasales vasoconstricteurs (xylométazoline, naphthyzine, etc.).
Tous les médicaments doivent être prescrits exclusivement par un médecin, car chaque médicament a ses propres indications et contre-indications.

Les médicaments non traditionnels pour les maladies inflammatoires du nasopharynx sont:

  • thé aux framboises - un effet antipyrétique modéré;
  • se gargariser avec une décoction de camomille et de calendula est un effet antiseptique et anti-inflammatoire local;
  • résorption de la feuille de Kalanchoe ou d'aloès - un effet anti-inflammatoire, analgésique et antiseptique local;
  • inhalation de vapeurs de pommes de terre fraîchement bouillies - réduisant la fréquence de la toux et facilitant l'écoulement des expectorations;
  • faire cuire les pieds à la vapeur dans de l'eau chaude, puis placer des enduits de moutarde sur les talons (autorisés uniquement à une température corporelle normale) - réduire la congestion dans la région.

Pourquoi ça fait mal à avaler?

Quelles structures sont enflammées?

Quelles maladies cela fait-il mal d'avaler??

Quel médecin contacter?

Le traitement est-il possible à domicile?

Comment être traité à la maison si ça fait mal à avaler?

La douleur lors de la déglutition est un signe d'angine de poitrine plus sévère.Par conséquent, leur traitement nécessite une large gamme d'antibiotiques pour détruire la cause de l'inflammation - un microbe pathogène. La thérapie symptomatique implique l'utilisation d'antiseptiques locaux (solution de Lugol furatsilina, Collargol et al.), D'antipyrétiques (paracétamol, ibuprofène, mélange lytique dipyrone dimedrolom) gouttes nasales vasoconstrictives (Naphthyzinum, xylométazoline, oxymétazoline), mucolytiques, mukaltin, ambuk Bromhexine, etc.)

Afin de réduire les symptômes de la maladie, la médecine traditionnelle peut également être utilisée, mais uniquement comme traitement d'appoint. L'utilisation de médicaments non traditionnels sans traitement antibactérien présente un risque sanitaire élevé. Ainsi, pour réduire la température corporelle, des lotions à l'eau tiède peuvent être utilisées sur les parties exposées du corps, après avoir déshabillé le patient. Il n'est certainement pas recommandé d'envelopper le patient, car cela entraînera inévitablement une augmentation de la température, ce qui est particulièrement dangereux pour les enfants en raison du risque de développer des convulsions fébriles. De plus, pour réduire la température, vous avez besoin d'une boisson abondante, de préférence sous forme de thés chauds aux framboises, car elle a un bon effet antipyrétique.

À une température corporelle normale (36,6 degrés), vous pouvez faire planer vos jambes et appliquer des enduits de moutarde sur les talons. Avec de telles procédures, il y a une diminution de la gravité de l'œdème des parties enflammées du pharynx et la circulation sanguine locale s'améliore. L'inhalation de la vapeur d'une décoction de camomille, de sauge, de thym, de tilleul conduit à la liquéfaction des expectorations et facilite son excrétion. Parallèlement à cela, une toux sèche se transforme en une toux humide, et sa fréquence diminue également.

Pourquoi les ganglions lymphatiques du cou font-ils mal??

La douleur dans la projection des ganglions lymphatiques est le résultat d'une forte augmentation de leur taille dans tout processus inflammatoire ou tumoral dans les tissus à partir desquels la lymphe pénètre dans ces ganglions. Leur augmentation est une sorte de réponse du système immunitaire de l'organisme à l'ingestion d'un micro-organisme ou d'un virus étranger. Avec une augmentation du volume du nœud, sa capsule est étirée, et donc les terminaisons nerveuses qui s'y trouvent et l'épaisseur du nœud sont mécaniquement irritées. L'irritation de ces terminaisons est transmise au cerveau et est interprétée par eux comme une douleur.

Quelles structures sont enflammées?

Quelles maladies les ganglions lymphatiques du cou font-ils mal??

Quel médecin contacter?

Il convient de garder à l'esprit que dans 95% des cas, l'inflammation des ganglions lymphatiques et la douleur qui y est associée sont le signe d'une des maladies inflammatoires aiguës de la tête ou du cou. De plus, une augmentation des ganglions lymphatiques est observée dans les tumeurs malignes, mais dans ce cas, les ganglions sont moins douloureux.

En relation avec ce qui précède, il est recommandé de rechercher la cause de l'élargissement des ganglions lymphatiques. Pour ce faire, vous devez contacter votre médecin de famille, qui orientera le patient vers une consultation avec le spécialiste approprié, en fonction des symptômes restants de la maladie.

Les spécialistes impliqués dans le traitement des causes possibles de la lymphadénite sont:

  • Médecin ORL;
  • neuropathologiste;
  • neurochirurgien;
  • chirurgien maxillo-facial;
  • dermatologue;
  • hématologue;
  • spécialiste des maladies infectieuses;
  • oncologiste;
  • endocrinologue;
  • gastrologue et autres.

Le traitement est-il possible à domicile?

Comment être traité à la maison si les ganglions lymphatiques du cou font mal?

Si une douleur dans la région des ganglions lymphatiques survient contre un rhume, le traitement à domicile devrait inclure le repos au lit, la consommation excessive d'alcool, des médicaments antipyrétiques et, si nécessaire, des antibiotiques.

Tous les autres cas ne peuvent être traités à domicile qu'avec l'autorisation d'un médecin. Un traitement médicamenteux et non médicamenteux est également prescrit individuellement en fonction de la maladie spécifique..

Pourquoi la douleur et la gorge rouge?

Quelles structures sont enflammées?

La gorge est considérée comme rouge lorsque l'arrière de la gorge s'enflamme. Un processus inflammatoire plus prononcé peut facilement se propager aux parois latérales du pharynx, de la langue, des arcs palatin antérieurs et postérieurs, du palais mou, des amygdales des amygdales, des amygdales palatines, des amygdales linguales et des amygdales pharyngées.

On pense qu'une augmentation de la zone du processus inflammatoire entraîne une douleur plus prononcée. Cependant, certains agents pathogènes, par exemple, le virus de l'herpès simplex du premier type, se développant sur la muqueuse pharyngée (localisation rare), peuvent provoquer une douleur intense même avec une petite zone d'inflammation.

Quelles maladies la gorge est-elle rouge et douloureuse??

Quel médecin contacter?

Le traitement est-il possible à domicile?

Cette décision ne doit être prise qu'après qu'un diagnostic précis est connu ou au moins les maladies les plus graves telles que la mononucléose infectieuse, la diphtérie et la rougeole sont exclues. Il existe un certain nombre de maladies tropicales qui peuvent manifester une angine sévère. Si l'un d'entre eux est suspecté, il convient de vérifier si le patient a visité des zones à haut risque épidémique ou s'il a contacté des patients de ces régions..

N'oubliez pas non plus que même un virus de la grippe saisonnière peut être extrêmement difficile, voire mortel. Par conséquent, la gravité de la maladie est un autre critère qui influe sur la décision d'accepter ou non un traitement à domicile..

Comment être traité à la maison si la gorge est rouge et douloureuse?

Pourquoi maux de gorge et douleurs?

La douleur et le mal de gorge sont un signe du processus inflammatoire du pharynx et des structures adjacentes. Un grand nombre de substances biologiquement actives s'accumulent au foyer de l'inflammation, qui, d'une part, irritent directement les terminaisons nerveuses et, d'autre part, provoquent un œdème, qui comprime les terminaisons nerveuses et les irrite mécaniquement. L'irritation de ces terminaisons est perçue par le cerveau comme une douleur ou une sensation de transpiration, selon la sévérité de l'impulsion.

Quelles structures sont enflammées?

Quelles maladies provoquent des douleurs et des maux de gorge??

Quel médecin contacter?

Le traitement est-il possible à domicile?

Avec la diphtérie, le traitement à domicile n'est pratiquement pas pratiqué, car avec cette maladie, d'une part, il y a un risque d'obstruction des voies respiratoires avec des amygdales palatines élargies, et d'autre part, il y a un risque assez élevé de propagation de cette infection, ce qui est extrêmement dangereux d'un point de vue épidémiologique.

Avec la rougeole, le traitement est exclusivement hospitalisé en raison de sa contagiosité extrêmement élevée (contagiosité). La mononucléose infectieuse se transmet également facilement d'un patient à un autre. En plus de cela, ce virus infecte le foie et la rate, en raison de quoi leur taille augmente considérablement et leur fonction diminue. Sur la base de ce qui précède, un patient atteint de mononucléose infectieuse n'a besoin que d'un traitement hospitalier.

Les autres infections virales (grippe, scarlatine, adénovirus, entérovirus, etc.) peuvent être traitées à domicile avec une légère sévérité des symptômes. Cependant, si la condition s'aggrave, vous devez immédiatement consulter un médecin et, si nécessaire, être hospitalisé pour éviter les complications.

Comment être traité à la maison en cas de douleur et de mal de gorge?

Si, après avoir contacté un médecin, le patient a été autorisé à suivre un traitement à domicile, cela signifie que les risques associés aux complications sont minimes. Le traitement médicamenteux dans chaque cas est prescrit individuellement, cependant, en règle générale, la base du traitement est l'alitement, l'utilisation d'antibiotiques et d'antipyrétiques, si nécessaire. Il sera également utile de boire beaucoup de liquides et d'utiliser des antiseptiques locaux pour la gorge sous forme de sprays et de rinçages.

Pourquoi le cou devant sous le menton fait mal?

La douleur sous le menton indique généralement le développement d'une maladie infectieuse et inflammatoire qui affecte les tissus de cette zone.

La cause de la douleur dans la région du menton peut être:

  • abcès paratonsillar;
  • sialadénite;
  • lymphadénite.
Abcès paratonsillaire
Un abcès est une accumulation limitée de pus dans divers tissus et organes, qui se développe à la suite de la lutte du système immunitaire du corps contre les bactéries pyogènes pathogènes. Un abcès paratonsillar est appelé suppuration des fibres dans le pharynx, qui se développe à la suite de la propagation de l'infection des amygdales (amygdales) avec une amygdalite purulente.

La première étape du développement de l'abcès est caractérisée par la pénétration des bactéries et de leurs toxines dans les tissus, à la suite de quoi se développe un processus inflammatoire non spécifique. Les globules blancs (cellules du système immunitaire) migrent vers le site de l'inflammation, qui sont détruits lors de la lutte contre l'infection, libérant diverses substances biologiques (sérotonine, histamine, facteur de nécrose tumorale et autres). Tout cela conduit à l'expansion des vaisseaux sanguins, au gonflement et à la douleur des tissus enflammés. La douleur dans ce cas est aiguë, piquante ou coupante, peut capturer la zone du menton, la partie antérieure ou antérolatérale du cou. Les sensations de douleur s'intensifient en tournant la tête ou en touchant une zone enflammée.

La deuxième étape du développement de l'abcès est caractérisée par la restriction du foyer purulent (une capsule dense se forme autour de lui), qui peut s'accompagner d'une légère diminution de l'intensité de la douleur pendant un certain temps. Cependant, lorsque la paroi de l'abcès se rompt et que l'abcès s'introduit dans les tissus environnants, le syndrome douloureux peut reprendre avec une vigueur renouvelée. Une percée d'un abcès dans le tissu du cou nécessite un traitement chirurgical urgent, car elle peut endommager les gros vaisseaux sanguins et les nerfs dans cette zone.

Sialadénite
Ce terme fait référence à l'inflammation des glandes salivaires, qui se développe principalement à la suite de leur infection. La source de l'infection est généralement la flore bactérienne de la cavité buccale (surtout si l'hygiène personnelle n'est pas respectée). La pénétration des bactéries dans le tissu de la glande par ses canaux excréteurs provoque le développement d'un processus inflammatoire non spécifique, accompagné d'un œdème de la glande elle-même et d'une stagnation de la salive. Tout cela entraîne des dommages à la structure de l'organe, ce qui peut provoquer la formation de calculs dans les canaux salivaires..

La douleur dans la région du menton peut résulter d'une inflammation des glandes salivaires sublinguales ou submandibulaires. La douleur est aiguë, les coutures peuvent s'accompagner de rougeurs, de gonflements et de gonflements des tissus mous du menton et de l'avant du cou. Le blocage des canaux des glandes salivaires entraîne une violation de l'écoulement de la salive, ce qui peut entraîner une bouche sèche et des problèmes lors de la mastication des aliments.

Le traitement consiste en l'utilisation de médicaments antibactériens, dont l'inefficacité (c'est-à-dire avec la progression de l'infection et le développement d'un processus purulent dans les glandes), un traitement chirurgical peut être utilisé.

Lymphadénite
La lymphadénite est une inflammation des ganglions lymphatiques qui se développe à la suite de la pénétration de micro-organismes pathogènes ou de leurs toxines. Les ganglions lymphatiques situés dans la région du menton (dont le nombre varie de 2 à 8) collectent et filtrent la lymphe de la lèvre inférieure, de la peau du menton et du bout de la langue. Avec le développement d'un processus infectieux dans l'un de ces organes, des bactéries ou virus pathogènes peuvent pénétrer dans les vaisseaux lymphatiques et pénétrer dans les ganglions lymphatiques sous-mentaux, ce qui entraînera leur inflammation et augmentera de taille.

Les ganglions lymphatiques enflammés seront ressentis dans la région du menton comme de petites formations douloureuses (de la taille d'un pois) qui sont facilement déplacées sous la peau. Les sensations de douleur augmenteront avec la pression sur les ganglions lymphatiques enflammés, ainsi que lorsque la tête sera rejetée en arrière (tandis que la peau dans la région du menton s'étirera, serrant le tissu enflammé et provoquant une douleur accrue).

Le traitement consiste à utiliser des médicaments antibactériens ou antiviraux (selon la cause de la lymphadénite). Avec la suppuration des ganglions lymphatiques et la propagation du pus sur les tissus environnants, un traitement chirurgical est indiqué.

Pourquoi l'enfant a-t-il mal au cou devant?

La douleur à l'avant du cou chez un enfant peut être causée par une inflammation des organes et des tissus de cette zone, qui peut être observée avec diverses maladies infectieuses et non infectieuses.

La cause de la douleur à l'avant du cou chez un enfant peut être:

  • blessure au cou;
  • parotidite;
  • laryngite;
  • angine;
  • érésipèle.
Blessure au cou
Des blessures au cou avec un objet tranchant ou contondant peuvent survenir pendant les jeux, les cours d'éducation physique à l'école ou dans une autre situation. Très souvent, les enfants cachent la présence de blessures, car ils ont peur d'être punis. La présence de traces sur le cou - ecchymoses (lorsqu'il est serré), ecchymoses (lorsqu'il est frappé avec un objet contondant), coupures ou abrasions - aideront à identifier les blessures d'un enfant. Lorsque vous essayez de sentir l'avant du cou, vous pouvez détecter des signes de douleur - pleurer, pleurer, tirer la tête.

Une blessure au cou peut être extrêmement dangereuse, car elle peut endommager les vaisseaux sanguins, les nerfs ou d'autres organes dans cette zone. C'est pourquoi lors de l'identification des signes de blessure chez un enfant, il est recommandé de contacter la salle d'urgence pour un diagnostic plus approfondi..

Oreillons (oreillons)
Il s'agit d'une maladie infectieuse causée par un paramyxovirus et affectant le système nerveux central et diverses glandes du corps. Enfants et adolescents principalement malades de 3 à 4 à 15 à 16 ans.

Une douleur aiguë à l'avant du cou avec cette maladie peut être causée par des dommages aux glandes salivaires parotides, qui augmentent considérablement en taille. Les patients peuvent également se plaindre de faiblesse générale, de fatigue, de douleurs musculaires et d'autres symptômes d'une infection virale. Assez souvent, bouche sèche, douleur dans l'oreille et la mâchoire, aggravée pendant la conversation et lors de la mastication.

Les oreillons sont contagieux, donc le traitement de cette maladie est recommandé dans un hôpital pour maladies infectieuses (cependant, la possibilité d'un traitement à domicile en isolement du patient n'est pas exclue). Les oreillons chez les garçons méritent une attention particulière, car les dommages testiculaires (assez courants avec les formes avancées de la maladie) peuvent provoquer une infertilité future.

Laryngite
Ce terme désigne l'inflammation de la membrane muqueuse du larynx (liée aux voies respiratoires supérieures). Les principales causes de laryngite chez les enfants sont l'hypothermie (à la suite de la consommation de boissons froides ou en jouant dans le froid avec une gorge non protégée) ou un long et fort cri (pendant les pleurs). Les changements qui se développent dans ce cas conduisent à un gonflement de la membrane muqueuse du larynx et des cordes vocales, qui s'accompagne de douleurs tranchantes aiguës qui s'intensifient au cours d'une conversation. Les parents peuvent également remarquer un changement dans la voix de l'enfant (enrouement ou enrouement), sèche (sans écoulement d'expectoration), une toux atroce. Lorsque l'infection est attachée, la température corporelle peut augmenter (jusqu'à 38 ° C et plus).

Le traitement de la laryngite aiguë peut être effectué à domicile, mais uniquement après consultation d'un oto-rhino-laryngologiste (médecin ORL). La principale condition du traitement est un régime doux pour le larynx, qui comprend le silence, l'exclusion des aliments trop chauds ou trop froids, des compresses chauffantes sur le cou. Lorsqu'une infection est attachée, des antibiotiques peuvent être prescrits..

Sous réserve de toutes les prescriptions du médecin, les symptômes de la maladie peuvent disparaître en 10 à 12 jours..

Angine
L'angine de poitrine est une maladie infectieuse causée par des bactéries (généralement des streptocoques hémolytiques) et caractérisée par des lésions inflammatoires des amygdales (amygdales). Cette pathologie survient principalement pendant l'enfance, en raison de la résistance réduite des enfants à divers micro-organismes pathogènes, ainsi que d'une réactivité accrue du système immunitaire des enfants.

La principale manifestation de la maladie est un mal de gorge aigu et tranchant, qui s'intensifie lors de la déglutition et lors d'une conversation. La cause immédiate de la douleur dans ce cas est l'inflammation de la muqueuse pharyngée, qui se développe à la suite de la propagation de bactéries et de toxines bactériennes. De plus, les enfants présentent des symptômes d'infection bactérienne (léthargie, larmoiement, fièvre jusqu'à 40 ° C ou plus, accélération du rythme cardiaque, douleurs musculaires, etc.).

Le traitement consiste à prendre des médicaments antibactériens, anti-inflammatoires et antipyrétiques. Avec un traitement approprié, les symptômes disparaissent en 1 à 2 semaines..

Érésipèle
Il s'agit d'une maladie infectieuse causée par le streptocoque pyogène et caractérisée par des lésions inflammatoires de la peau et de la graisse sous-cutanée dans diverses régions du corps. Dans ce cas, des lésions cutanées à l'avant du cou peuvent survenir en cas de défauts cutanés dans la zone (abrasions, rayures). Dans ce cas, lorsqu'il est en contact avec du streptocoque hémolytique (qui peut être transmis par des gouttelettes en suspension dans l'air, ainsi qu'en contact avec des articles ménagers infectés), l'agent pathogène pénètre facilement à travers la barrière cutanée endommagée dans des couches plus profondes de la peau et provoque le développement d'un processus inflammatoire. Cela entraînera un gonflement sévère et une rougeur de la peau du cou ou du visage. En touchant la peau endommagée ou en essayant de tourner ou d'incliner la tête, l'enfant ressentira une douleur intense et aiguë. Ces symptômes se produisent et se développent dans le contexte d'une augmentation de la température corporelle, d'une transpiration excessive, d'une respiration rapide et de palpitations.

Le traitement est effectué avec des médicaments antibactériens et anti-inflammatoires, qui sont prescrits à la fois par voie systémique (par voie orale, intraveineuse ou intramusculaire) et localement (appliqués sur la peau endommagée).

Pourquoi l'avant du cou fait-il mal lorsqu'il est pressé?

La douleur à l'avant du cou avec pression est le plus souvent un signe de lymphadénite, de lymphangite et d'un processus inflammatoire purulent (abcès paratonsillaire, kyste suppuratif, etc.). De plus, la douleur post-traumatique et l'érysipèle de l'épiderme du cou ne doivent pas être exclus. Une cause encore plus rare peut être une thyroïdite aiguë et surtout subaiguë.

Lymphadénite
La lymphadénite est une inflammation du ganglion lymphatique qui se développe pour diverses raisons (rhume, inflammation des tissus mous du cou et de la tête, formations tumorales, etc.). Le mécanisme de la douleur dans ce cas consiste à étirer la capsule d'un ganglion lymphatique fortement élargi. Des ganglions superficiels peuvent apparaître à l'avant et sur le côté du cou. La pression sur eux conduit à une forte poussée de douleur.

Lymphangite
La lymphangite est appelée inflammation du vaisseau lymphatique. En règle générale, la lymphangite ne se développe pas de manière isolée et est toujours associée à un ganglion lymphatique enflammé. Sur la peau, elle apparaît sous la forme d'une bande rouge légèrement gonflée conduisant à un ganglion lymphatique enflammé. Lorsqu'elle est pressée sur cette bande, la douleur s'intensifie.

Abcès paratonsillaire
L'abcès paratonsillaire est une inflammation purulente limitée des tissus situés plus profondément que les amygdales. Habituellement, le développement de cet abcès est associé à un mal de gorge purulent le précédant. Fondamentalement, cet abcès est unilatéral et se manifeste par un œdème de la partie supérieure du cou dans la région de l'angle de la mâchoire inférieure. En plus de l'œdème, il y a une augmentation de la température corporelle et une douleur sévère, en particulier avec la palpation. La tête du patient est tournée dans le sens opposé à l'abcès. Cette condition est un danger pour la vie du patient, donc le foyer purulent doit être éliminé chirurgicalement.

Kyste cervical purulent
Un kyste est une formation de fluide dans la cavité. En particulier, les kystes cervicaux peuvent se développer avec certaines infestations parasitaires, après des blessures à la naissance, ou par eux-mêmes (prédisposition génétique). Habituellement, leur évolution est asymptomatique en raison d'une croissance relativement rapide. La suppuration de ces kystes peut être associée à un traumatisme à leurs capsules ou à la propagation d'une inflammation des tissus adjacents. Ainsi, en suppurant, le kyste se transforme en abcès avec gonflement local, douleur et fièvre. Traitement chirurgical dans la plupart des cas.

Blessure au cou
Les blessures au cou peuvent être très diverses, mais il convient de noter que leur évolution est en deux étapes, voire en trois étapes. La première étape est la douleur au moment même de la blessure, qui dépend de la nature et de la force de l'impact. La deuxième étape se développe après un certain temps, lorsque le tissu endommagé gonfle. En raison du gonflement, la douleur augmente, donc si à ce moment touche le cou, le patient sera retiré. La troisième étape implique la progression de l'inflammation et l'ajout d'un facteur microbien. Cette complication est extrêmement dangereuse et nécessite presque toujours un traitement chirurgical..

Érésipèle
L'érysipèle est une lésion infectieuse aiguë de la peau et du tissu sous-cutané à streptocoque pyogène. La peau affectée par l'inflammation est enflée, pleine de sang et douloureuse. Lorsque vous appuyez dessus pendant une fraction de seconde, la rougeur disparaît, puis réapparaît. De plus, avec la pression, une augmentation de la douleur est notée. Le traitement peut être exclusivement médicamenteux si la maladie régresse avec des antibiotiques. Si le traitement médicamenteux ne suffit pas, recourir à une intervention chirurgicale.

Thyroïdite subaiguë et aiguë
La thyroïdite est une inflammation de la glande thyroïde. L'une des manifestations de cette maladie est une douleur à l'avant du cou, surtout en appuyant sur sa projection. En plus des symptômes ci-dessus, des signes de thyréotoxicose (une condition du corps associée à un excès d'hormones thyroïdiennes) sont notés. Le traitement dans la phase aiguë de la maladie est le plus souvent un médicament et consiste à utiliser des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des thyréostatiques.

Pourquoi l'avant du cou fait-il mal en se déplaçant?

La douleur à l'avant du cou pendant le mouvement indique des dommages aux nerfs ou au système musculaire. Par leur défaite, on entend le processus inflammatoire résultant d'un traumatisme, d'une infection, etc..

Une douleur à l'avant du cou pendant le mouvement peut survenir en raison de:

  • blessures
  • myosite;
  • névrite
  • abcès paratonsillar etc..
Blessure
Les blessures au cou peuvent être de nature différente, mais leurs manifestations sont plus ou moins similaires. Au moment de la blessure, le patient ressent une douleur locale aiguë associée à des lésions des tissus mous. Après quelques heures, un œdème se développe, dont la zone peut être plusieurs fois la zone du lieu lésé. En raison d'un œdème, le patient essaie de ne pas bouger son cou, car chaque mouvement améliore l'irritation mécanique des terminaisons nerveuses et, par conséquent, la douleur. Le traitement consiste le plus souvent en médicaments. Seulement dans les cas graves recourir à une intervention chirurgicale.

Myosite
La myosite est appelée inflammation de la fibre musculaire. Sa cause la plus fréquente est le traumatisme du muscle en l'étirant et en cassant partiellement ou complètement ses fibres. Un tel muscle gonfle et fait mal lorsque vous essayez de l'étirer, c'est-à-dire lorsque vous effectuez un mouvement spécifique. Une inflammation musculaire systémique peut se développer avec certaines maladies auto-immunes, allergiques et rhumatologiques. Dans ce cas, la douleur dans le cou s'accompagne de douleur dans d'autres parties du corps..

Névrite
L'inflammation des nombreux nerfs du cou peut se développer avec un traumatisme, une hypothermie, ainsi que dans le tableau clinique des maladies auto-immunes et de l'intoxication aux métaux lourds. La douleur dans la névrite est clairement localisée et marquée dans la projection du cours de ce nerf. L'intensification de la douleur est observée avec le mouvement du cou en raison d'un léger étirement de la gaine externe étirée de la fibre nerveuse.

Abcès paratonsillaire

L'abcès paratonsillaire est une accumulation limitée de pus dans les tissus mous plus profondément que les amygdales. Son développement est presque toujours associé à un mal de gorge antérieur. Toucher un abcès est en soi extrêmement douloureux. Les mouvements de la tête sont effectués en réduisant les muscles profonds et superficiels du cou. Leur réduction exerce une pression sur la capsule de l'abcès, en raison de laquelle la douleur lors des mouvements du cou s'intensifie. Traitement des abcès exclusivement chirurgical.