logo

Douleurs sourdes et douloureuses à droite

La douleur en bas à droite chez la femme ou chez l'homme peut survenir pour deux raisons principales - une violation du système musculo-squelettique et / ou une défaillance fonctionnelle des organes anatomiques internes. Il existe de nombreux facteurs de causalité différents qui expliquent les douleurs au bas du dos du côté droit. Cependant, la symptomatologie de la lombalgie doit être différenciée, ce qui nécessitera la consultation de spécialistes étroits expérimentés, par exemple un chirurgien, un neurologue, un orthopédiste, un urologue ou un gynécologue, qui détermineront exactement pourquoi le bas du dos fait mal à droite. Considérez les causes possibles des douleurs lombaires à droite chez les femmes, et déterminez également les symptômes cliniques, qui peuvent provoquer des maux de dos dans le bas du dos chez les hommes.

Qu'est-ce qui peut provoquer des douleurs lombaires

Diverses conditions cliniques de type aigu ou chronique peuvent provoquer des douleurs au bas du dos du côté droit. Les causes les plus courantes de douleurs lombaires à droite comprennent:

  • Troubles cliniques congénitaux ou acquis du système musculo-squelettique: ostéomyélite, spondylolisthésis, sacro-iléite, ostéochondrose, etc..
  • Maladies associées à des blessures ou à une inflammation dans la région lombaire ou dans la région du muscle sciatique, lorsque la douleur se propage à la fesse, ainsi que des signes oncologiques, par exemple, une tumeur maligne du côté droit.
  • Pathologies cliniques de type neurologique, par exemple, lumbago, névrite du côté droit, hernies discales, radiculite, névromyalgie du bas du dos, etc..
  • Processus inflammatoires des organes systémiques internes situés sur le côté droit de l'atlas anatomique: ovaire droit de la femme, vésicule biliaire, intestins, foie, pyélonéphrite du rein droit.

Considérez les principaux symptômes de la douleur (douleur du côté droit du bas du dos) avec des manifestations cliniques possibles, du point de vue des plus courants dans la pratique médicale.

Ostéochondrose de la zone lombo-sacrée

Cette pathologie neurologique explique le plus souvent une douleur dans le côté droit du bas du dos. L'essence de ce qui se passe est la suivante. Dans les vertèbres articulaires et les tissus cartilagineux, des troubles dégénératifs-dystrophiques associés à la croissance des excroissances osseuses se produisent, ce qui limite la mobilité du système musculo-squelettique de la colonne vertébrale sous le bas du dos gauche ou droit. Selon le type et le degré de lésion segmentaire de la colonne vertébrale lombo-sacrée, la douleur se produit dans le dos à droite de la colonne vertébrale ou de l'autre côté de la symétrie. Pour blesser le côté droit dans le bas du dos avec une telle condition neurologique, peut, en conséquence:

  • changements dans le régime de température, c'est-à-dire hypothermie;
  • après un long séjour dans une position inconfortable;
  • après des mouvements brusques ou une augmentation de l'activité physique dans la région lombaire.

De plus, avec l'ostéochondrose, des douleurs aiguës au bas du dos à droite ou à gauche peuvent survenir après un surmenage psycho-émotionnel ou nerveux. La phase aiguë d'une maladie neurologique peut provoquer une douleur lancinante ou lancinante au bas du dos, et l'évolution chronique de l'ostéochondrose lombaire est une douleur qui tire constamment en bas à droite ou à gauche. La douleur dans la région lombaire avec ostéochondrose est traitée par une thérapie complexe, qui comprend des médicaments et de la physiothérapie. Après élimination de la douleur donnant sur le côté droit ou gauche, et avec une dynamique de récupération positive, le médecin traitant prescrit un cours de massage thérapeutique et de gymnastique préventive.

Radiculopathie et lumbago

Une douleur lancinante dans le bas du dos à gauche ou à droite peut provoquer une sciatique, un autre symptôme de lésions de compression des racines de la moelle épinière. La douleur à droite ou à gauche augmente avec l'effort physique actif ou les mouvements brusques. La cause de la radiculopathie est une perte d'élasticité et une diminution de la distance entre les vertèbres, conduisant à une violation des faisceaux de fibres nerveuses s'étendant des canaux rachidiens. Les symptômes de la douleur s'intensifient après une forte pression mécanique ou dynamique sur les racines nerveuses. La zone de douleur irradiante sous le bas du dos:

  • région fessière;
  • zone fémorale externe;
  • pilon et pied.

Très souvent, une lombalgie sévère avec une radiculite est confondue avec une autre anomalie neurologique - le lumbago. Des tirs et des douleurs aiguës irradient vers le bas du dos après un déplacement brutal du disque intervertébral dans la zone sacro-lombaire, associé à la musculation. De plus, les signes et symptômes du lumbago, le plus souvent observés chez l'homme, sont le résultat d'un état rhumatismal des tissus conjonctifs de la colonne vertébrale, de sa lésion infectieuse ou du développement de formations de type tumoral, après quoi il y a des douleurs aiguës et / ou aiguës dans le côté droit. La durée de la douleur lorsque le dos «tire» peut durer de plusieurs minutes à plusieurs heures, voire des jours. Un spasme musculaire à l'arrière du bas du dos droit ou gauche rend une personne impuissante, l'obligeant à rester dans une position forcée. C'est dans cet état que le patient est livré au médecin.

Méthodes de traitement - thérapie intensive avec des analgésiques et des analgésiques antispasmodiques, ainsi que la thérapie fonctionnelle.

Blessure de la colonne vertebrale

Des douleurs lombaires sourdes ou douloureuses à droite peuvent survenir à la suite d'une force traumatique. En règle générale, une telle douleur dans le bas du dos du côté droit ou gauche se produit chez les athlètes professionnels ou chez les personnes ayant un mode de vie extrême. L'inexactitude technique des exercices ou la répartition incorrecte de la charge à l'arrière du canal rachidien entraîne un déplacement articulaire et une rupture des tissus mous de la colonne vertébrale. Après un examen diagnostique par topographie par résonance magnétique, la gravité de la lésion médullaire et les modalités de son traitement sont déterminées. Les méthodes pour éliminer la douleur dans le côté droit de la colonne vertébrale lombaire sont la traction de la colonne vertébrale, la thérapie anti-inflammatoire non stéroïdienne, les procédures physiothérapeutiques, les exercices thérapeutiques et les massages.

Maladies gynécologiques

La douleur dans le bas du dos à droite chez la femme peut être déclenchée par diverses maladies gynécologiques et / ou anomalies pathologiques:

  • fibromes utérins;
  • menstruations douloureuses;
  • endométriose;
  • inflammation droite des appendices - andexite;
  • maladies du système génito-urinaire et autres conditions.

Seul un diagnostic complet par un spécialiste du profil vous permet de déterminer pourquoi et pourquoi le côté droit fait mal à l'arrière du beau sexe.

Cependant, le risque de douleur du côté droit peut être associé à une négligence élémentaire par rapport à leur propre santé. En excluant les pathologies traumatiques, urologiques et neurologiques, dans la plupart des cas, la douleur du côté droit est le résultat de l'hypothermie et du surpoids du patient.

Et il y a aussi une autre raison de la douleur du côté droit des femmes - la grossesse.

Vers le sixième mois de grossesse, le corps de la femme subit des charges isométriques accrues sur la colonne vertébrale, et tout le fardeau tombe sur la colonne lombo-sacrée. La douleur dans le côté droit pendant la grossesse peut être donnée à la région lombaire, fessière et de la cheville. L'amélioration de la condition est un régime à haute teneur en calcium et autres oligo-éléments minéraux, abandonnant les mauvaises habitudes, réduisant la charge sur le lobe vertébral, ainsi que la mise en œuvre rigoureuse des recommandations d'un gynécologue consultant.

Pathologie rénale

Les processus inflammatoires dans le système génito-urinaire peuvent également répondre à la question de savoir pourquoi le dos fait mal dans la région lombaire de droite.

Sur une note! Aujourd'hui, l'infection urinaire est un chef de file des maladies chez les adultes et les adolescents, après les manifestations saisonnières des symptômes respiratoires.

Considérez les principaux signes urologiques de l'émergence de douleurs au bas du dos à l'arrière droit:

  • La pyélonéphrite est une inflammation bactérienne du rein, qui peut avoir trois variantes de l'évolution d'une maladie urologique: type aigu, phase chronique et pyélonéphrite chronique avec exacerbation. Toutes ces manifestations sont caractérisées par une douleur du côté droit derrière ou une pathologie symétrique du côté gauche. Avant de commencer une intervention thérapeutique, une étude bactériologique de l'urine du patient est réalisée.
  • L'urolithiase, ou urolithiase, est la formation de calculs dans les voies urinaires humaines. Pulsations fréquentes sur le côté, accompagnées de douleur - c'est le résultat d'une obstruction de l'uretère, qui se manifeste par des douleurs spasmodiques dans la région lombaire.
  • Néphrolithiase, ou pathologie urologique des calculs rénaux, exprimée dans la formation et l'accumulation de calculs rénaux, ce qui provoque également un réflexe douloureux dans la partie inférieure de la colonne vertébrale.

En plus des conditions urologiques ci-dessus qui provoquent des symptômes de douleur dans le bas du dos droit, il existe d'autres pathologies qui nécessitent une approche diagnostique différenciée.

Sur une note! L'activation enzymatique dans le pancréas lors de l'auto-digestion peut également provoquer une attaque dans le bas du dos, exprimée par une douleur intense dans le lobe vertébral du lombo-sacré.

Conclusion

Comme le montre l'article, il existe de nombreuses variations anatomiques dans les symptômes de la douleur de la colonne lombo-sacrée. Tout écart par rapport à l'état sain du corps nécessite une approche thérapeutique compétente et équilibrée. Par conséquent, pour toute manifestation de douleur dans la colonne vertébrale, il est nécessaire de subir un examen médical complet et de suivre l'ensemble des rendez-vous thérapeutiques du médecin traitant. Ne soyez jamais seul avec la douleur.

Pourquoi le côté droit tire et fait mal à l'arrière dans le bas du dos

Les causes des douleurs au bas du dos à droite peuvent être variées. Les sensations désagréables sont causées par une violation de la colonne vertébrale et sa dégénérescence. La douleur apparaît avec des maladies du foie, des poumons, du tractus gastro-intestinal, des problèmes gynécologiques et urologiques. L'évolution de l'attaque et ses symptômes caractérisent la maladie diagnostiquée par le médecin après l'examen et les tests.

Symptômes et nature de la douleur

La douleur primaire indique des changements dans la colonne vertébrale et le tissu musculaire, parfois le processus affecte les racines des nerfs spinaux. La forme secondaire parle de maladies des organes internes.

  • tranchant, tranchant;
  • stupide;
  • douloureux;
  • tirant;
  • tournage;
  • variables, périodiques;
  • chronique, d'une durée supérieure à quatre mois.

Les attaques sont insupportables, dans d'autres cas, la souffrance est facilement tolérée. La réaction à la douleur se manifeste individuellement et dépend de l'âge et de l'état mental du patient. Les personnes âgées sont caractérisées par de graves souffrances de radiculite, bien que la perception d'autres types d'impulsions de douleur soit affaiblie. Chez les patients psychosomatiques, la sensibilité diminue en ce qui concerne la radiculite..

Par type de localisation de la douleur, il existe:

  • local - survenant dans le bas du dos;
  • irradiant - lors de la transmission d'impulsions le long des terminaisons nerveuses;
  • réfléchi - en cas de formation de coliques en face du lieu de l'événement.

Les deux derniers types sont combinés, car l'organe malade crée un symptôme de douleur et pousse une poussée dans les lombaires.

Raisons possibles

Le plus souvent, les causes appartiennent à la catégorie des facteurs acquis, c'est-à-dire dépendent des dommages, des blessures. Les maux de dos et les courbatures sont causés par la prostatite, la dégénérescence vasculaire, les problèmes neurologiques, l'inflammation des organes féminins et d'autres maladies. Des attaques douloureuses apparaissent avec des maladies gastro-intestinales, des troubles métaboliques, des néoplasmes, après la chirurgie.

  • Des coliques sévères se produisent du côté droit dans la région iliaque et vont dans le bas du dos du même côté avec une inflammation de l'appendicite. La localisation exacte de la douleur est parfois difficile à déterminer.
  • La pathologie de l'intestin grêle donne souvent une impulsion au dos, tandis que des symptômes supplémentaires de dysfonctionnement des organes apparaissent.
  • La cholécystite provoque des coliques à la taille, et le bas du dos fait mal à droite derrière et en dessous. Parfois, l'attaque rappelle l'appendicite..
  • La pancréatite, en plus de l'inconfort dans le dos, s'accompagne de vomissements, d'un changement de selles, la langue devient jaune. Les complications postopératoires provoquent une poussée de douleur dans le dos et le péritoine.
  • En raison de l'obésité, la charge sur la colonne vertébrale augmente, une telle douleur survient après une perte de poids chez les hommes et les femmes.
  • Les lésions osseuses infectieuses (tuberculose) provoquent des douleurs atroces localisées dans la région lombaire.
  • L'inflammation des tissus musculaires entraîne en outre une augmentation de la température corporelle et les attaques de douleur augmentent après une atteinte de la peau et des fibres.

La croissance de tumeurs bénignes et malignes le long de la colonne vertébrale provoque une douleur intense. Les symptômes varient en fonction de l'emplacement du néoplasme..

Maladies respiratoires

La localisation des maux de dos dans la région des omoplates peut indiquer une maladie bronchique ou une pneumonie. La pneumonie ne donne pas de symptômes de douleur depuis longtemps, les crises sont inquiétantes lorsque la myosite ou la pleurésie y sont ajoutées.

Symptômes typiques de la pneumonie:

  • température élevée qui ne s'égare pas;
  • faiblesse, fatigue;
  • toux colérique, parfois avec essoufflement;
  • picotements désagréables dans le dos, ressentis en inspirant, en toussant ou en bougeant.

Le médecin tapote les poumons de l'arrière pour détecter les changements sonores. Lors de l'écoute d'un phonendoscope, un crépitement rythmique est révélé, ressemblant à un craquement de neige sous les pieds. Le diagnostic est confirmé par radiographie, la tuberculose est déterminée après le test.

Système digestif

Le côté droit du bas du dos souffre de problèmes avec les organes digestifs. La pancréatite aiguë signale une douleur aiguë à la ceinture à l'arrière et à l'avant du corps. Une personne ne peut pas bouger, il lui est difficile de se déplier, de marcher.

Ils redonnent et provoquent des douleurs, qui sont associées à l'apparition de calculs dans la vésicule biliaire et les canaux, ainsi qu'à un dysfonctionnement des organes sphinctériens. Avec l'hépatose du foie gras, des sensations désagréables dans le dos peuvent apparaître après une augmentation de l'organe et un étirement de la membrane. La cirrhose du foie signale des coliques à la fin de la maladie, et à un stade précoce, il n'y a pas de manifestations désagréables.

L'intestin malade transfère également des impulsions de douleur dans le bas du dos, mais dans ce cas, des symptômes supplémentaires se joignent. L'ulcération gastrique provoque des douleurs après ingestion ou à jeun.

La pancréatite signale également une attaque de coliques dans le dos si le pancréas dans la région de la queue est affecté. En même temps ça fait mal dans l'hypochondre gauche, parfois une sensation douloureuse recouvre le dos du corps et le haut de l'abdomen avec une ceinture.

Maladies du système urinaire

Des coliques rénales apparaissent en cas d'obstruction des mouvements d'urine et de débordement du bassin rénal. Parfois, la douleur dans la région lombaire est causée par une ischémie du rein, accompagnée d'un étirement de la capsule. L'attaque est activée pendant l'exercice, parfois la nuit ou le matin au repos. La douleur apparaît du bas du dos, transmise dans l'hypochondre, l'estomac et les hanches en direction de l'uretère. Mictions fréquentes et coliques dans l'urètre.

Une crise de douleur avec pyélonéphrite s'accompagne de fièvre, de tension des muscles lombaires. L'articulation de la hanche est dans une phase de contracture de flexion due à une inflammation importante du tissu musculaire environnant. La pyélonéphrite n'est pas caractérisée par une myalgie en direction des nerfs de la tige.

La thrombose de l'artère rénale signale une douleur dans le bas du dos, des vomissements, une constipation se produit en outre, une augmentation de la température, du sang est détecté dans l'urine. Souvent la pression augmente, le taux diastolique augmente plus significativement par rapport à la valeur systolique.

L'hématome périnéphrique au stade initial donne des impulsions de douleur à l'omoplate, région supraclaviculaire. La condition est compliquée par une perte de sang intraveineuse et une occlusion intestinale. Dans la spasticité lombaire et la tension musculaire.

Problèmes vertébraux

La longe fait plus souvent mal en raison de la dégénérescence et de la dégénérescence de la colonne vertébrale. Les lecteurs sont blessés si vous soulevez des poids ou pliez avec eux. L'anneau fibreux fait saillie à travers les larmes dans le noyau gélatineux et une hernie apparaît. L'instabilité de la colonne vertébrale entraîne des ostéophytes, des dommages aux ligaments et aux articulations.

Statistiques sur la douleur sacrée:

  • 80 - 85% - syndromes douloureux non spécifiques dus à des problèmes musculaires, articulations intervertébrales, appareil des ligaments de la région sacrée;
  • 10 - 15% - donne une impulsion radiculaire le long des nerfs, se produit en raison de la compression des racines ou du rétrécissement du canal rachidien, accompagnée d'une diminution de la sensibilité cutanée et d'une faiblesse musculaire;
  • Jusqu'à 5% représentent des manifestations spécifiques dues à des modifications pathologiques des os (tumeurs, fractures), des structures périarticulaires, distantes et articulaires, parfois des lumbago associés à une maladie nerveuse.

Les réponses réflexes des récepteurs à l'irritation provoquent également de la douleur, en plus de la dégénérescence de la compression. Les attaques douloureuses sont le résultat de maladies systémiques auto-immunes et d'un myélome.

Les principales causes de maux et de lumbago:

  • ostéochondrose intervertébrale;
  • scoliose;
  • spondylose;
  • lumbago et sciatique;
  • Spondylarthrite ankylosante (spondylarthrite ankylosante);
  • ostéomyélite.

L'ostéoporose est le résultat d'une croissance osseuse anormale due à une perturbation de l'apport de calcium et de phosphore avec une densité tissulaire réduite. En cas de maladies de la colonne vertébrale, les patients se rendent à la clinique - ne pratiquent pas d'auto-traitement.

Compression de la moelle épinière

La douleur est associée à des dommages aux racines nerveuses, s'écartant du canal rachidien dans le domaine de la pathologie ou à la compression des vaisseaux sanguins. La sténose du canal interne de la colonne vertébrale se caractérise par un rétrécissement de la lumière interne, de la poche latérale et de la fissure intervertébrale. Les structures cartilagineuses, osseuses et tissulaires envahissent les zones destinées à la moelle épinière et aux nerfs radiculaires.

Quel que soit le degré de dommage, les symptômes surviennent:

  • tir nature de la douleur;
  • direction le long de la section d'innervation;
  • augmentation des symptômes pendant le mouvement, toux;
  • douleur pendant le sommeil nocturne;
  • sensation de ramper.

La compression de la moelle épinière entraîne une paralysie et un manque de sensibilité dans les membres inférieurs. En raison de la sténose, les maux de dos dans la région lombaire de droite sont un symptôme courant, l'incidence augmente après 50 ans. Le rétrécissement de la lumière du canal est congénital et comprend un raccourcissement des arcades vertébrales et une augmentation de leur épaisseur, une diminution de la taille de la vertèbre en hauteur.

Maladies des femmes

Les problèmes gynécologiques donnent une sensation de douleur lombaire. Tire dans le bas de l'abdomen et du bas du dos avec myome utérin, annexite, vulvite, tumeurs des organes pelviens.

Les conditions et les maladies donnent des symptômes:

  • chez les femmes enceintes, cela fait mal au dos, mais la douleur apparaît due à des causes naturelles et s'explique par une charge accrue sur la colonne vertébrale;
  • avec la ménopause, les courbatures s'expliquent par une détérioration de l'apport sanguin aux organes due au déséquilibre hormonal;
  • la douleur survient en raison de la méfiance d'une fille ou d'une femme, le traitement est effectué par un psychologue ou un psychothérapeute;
  • après un avortement, l'utérus se contracte involontairement et donne une impulsion au sacrum.

Pendant la rééducation postopératoire, une inflammation se développe et des douleurs dorsales apparaissent. Pendant la période de menstruation, le fond hormonal change, ce qui contribue également à l'apparition de sensations désagréables.

Période de grossesse

Pendant la période de gestation, le corps reçoit du stress. Les articulations osseuses des hanches et du sacrum sont détendues, ce qui provoque des courbatures à tous les stades de la gestation. L'inconfort est associé à une augmentation de la charge sur les ligaments vertébraux et à un déplacement du centre de gravité. Il est nécessaire de fournir au corps des vitamines, des minéraux et des nutriments afin de réduire la douleur.

Pendant la grossesse, le niveau de progestérone dans le corps augmente, une concentration élevée de l'hormone entraîne une relaxation des ligaments et des muscles pour le soulagement naturel du travail. Une augmentation du volume de progestérone affecte négativement le tissu osseux et provoque des douleurs, des brûlures dans le coccyx.

La relaxation musculaire (diastasis) provoque des douleurs. Un utérus élargi appuie sur le nerf sciatique, un pincement se produit, qui se transforme en inflammation. Si la douleur apparaît pour des raisons naturelles, ne vous inquiétez pas, mais l'apparition d'un fort inconfort est l'occasion d'aller chez le médecin.

Méthodes de diagnostic

Un bon spécialiste diagnostique avec précision une maladie de la colonne vertébrale, bien que ce ne soit pas facile à faire, car dans la partie centrale du corps, il existe de nombreux organes qui font mal en cas de dysfonctionnements.

Le type de douleur myogénique est reconnu par la palpation et la reproduction du syndrome douloureux lorsqu'il est pressé. Dans des conditions potentiellement dangereuses, le risque d'apparition d'une tumeur, d'une inflammation et d'une infection est déterminé. Le médecin attire l'attention sur des antécédents d'oncologie, une diminution du poids corporel si le côté droit de l'arrière dans le bas du dos fait mal pendant plus d'un mois.

La spondylarthrite ankylosante et la fracture de compression nécessitent un traitement immédiat, par conséquent, un diagnostic précoce des conditions est important.

Quel médecin contacter

Le premier maillon de la chaîne d’examens est le cabinet du thérapeute, qui oriente le patient vers un spécialiste. Parfois, une personne connaît la cause d'une mauvaise santé et se rend de façon indépendante, par exemple, chez un traumatologue en cas de fracture ou de chute infructueuse.

Le neuropathologue s'occupe de l'état du système nerveux, de la perturbation du fonctionnement des cellules nerveuses, de l'affaiblissement des connexions naturelles entre les neurones, des processus inflammatoires du cerveau et de la moelle épinière tombant dans son domaine de préoccupation. Les maladies des organes internes sont diagnostiquées par un gastro-entérologue, un urologue ou un gynécologue.

Comment est l'inspection

Le spécialiste élimine initialement les conditions associées à un risque pour la vie, prescrit des analyses de sang. Avec leur aide, le cancer, une inflammation étendue, un myélome et d'autres changements pathologiques sont détectés. Les maladies à forte probabilité sont diagnostiquées lors de l'examen physique initial, qui consiste en un examen général du patient.

La palpation est effectuée à partir de la zone la moins problématique et se termine sur le point douloureux. Les organes internes sont palpés à travers le péritoine en position couchée. Le médecin découvre des manifestations de douleur atypiques, l'effet du mouvement, la présence d'une croix dans le sacrum, le périnée, le vagin.

Un neurologue découvre l'effet d'une position allongée et debout sur l'intensité de la douleur, un changement dans la force de la sensation lors des selles, de l'alimentation et des rapports sexuels. Le médecin interroge le patient sur les blessures antérieures de la hanche et de la colonne vertébrale, mesure la température corporelle, découvre l'état mental du patient.

Tests et examens

Le diagnostic de l'instrument est attribué après un rapport préliminaire. Une méthode courante est la radiographie, dans laquelle les joints dans les tissus de l'image semblent assombris, car passer moins de rayons.

Autres méthodes de diagnostic:

  • l'imagerie par résonance magnétique (IRM) perçoit le mouvement des ions hydrogène, dont la concentration est différente dans les tissus malades et sains;
  • la tomodensitométrie (TDM) utilise la méthode des images transversales et en couches à l'aide d'un tube à faisceau;
  • la laparoscopie est une étude rare en coupant le péritoine et en plaçant un endoscope à l'intérieur de l'appareil pour un examen interne;
  • la laparotomie consiste à couper le péritoine et à examiner les organes internes sans utiliser l'appareil.

Un test sanguin général est effectué pour obtenir une image de la composition biochimique, les résultats d'une étude de l'urine et des fèces sont utilisés. Les tests sérologiques détectent les anticorps et les antigènes dans le sang. À l'aide d'échantillons microbiologiques, le type d'agents infectieux est déterminé et la bile est prélevée pour analyse par sondage.

Douleur au bas du dos droit

Résumé: La cause la plus fréquente de lombalgie à droite est la présence d'une protrusion ou d'une hernie intervertébrale de la colonne lombaire. Dans ce cas, une douleur peut être transmise de la jambe droite aux orteils. Le seul examen informatif dans ce cas est l'IRM..

Dans certains cas, le patient ressent une douleur dans le bas du dos uniquement ou principalement sur le côté droit. Comprendre les causes possibles de la lombalgie à droite, ainsi que ses caractéristiques typiques, peut aider à poser un diagnostic précis et, par conséquent, à prescrire le traitement le plus efficace..

Les principales causes de douleurs lombaires à droite

La douleur au bas du dos à droite est généralement causée par les raisons suivantes:

  • dommages aux muscles, ligaments et / ou tendons entourant et soutenant la colonne vertébrale (en bref, tissus mous);
  • problèmes avec les structures vertébrales, par exemple, les articulations arquées ou les disques intervertébraux;
  • conditions ou maladies affectant les organes internes du milieu du dos, des zones abdominales et pelviennes.

Il est recommandé de consulter un médecin si la lombalgie droite ne disparaît pas ou s'aggrave quelques jours après son apparition, si la douleur apparaît brutalement et sévèrement, et si elle s'accompagne de symptômes alarmants.

Dans la plupart des cas, les douleurs au bas du dos sont le résultat de dommages mineurs aux muscles et / ou aux ligaments du bas du dos, et notre corps a généralement des ressources suffisantes pour faire face à ce type de dommages par lui-même. Si la douleur ne disparaît pas dans les trois jours, vous devez consulter un médecin.

La douleur en bas à droite est généralement causée par des dommages ou un traumatisme aux structures vertébrales, par exemple, les muscles du bas du dos droit, les disques intervertébraux de la colonne lombaire ou les articulations arquées. Bien que de nombreux problèmes avec ces structures soient plus susceptibles de provoquer des douleurs au centre du dos, il est probable que la douleur sera ressentie principalement ou complètement d'un côté du bas du dos.

Douleur lombaire droite et tension musculaire

Les étirements musculaires sont la cause la plus fréquente de douleurs lombaires et peuvent provoquer des douleurs ressenties principalement du côté droit..

Les symptômes typiques de l'effort musculaire comprennent:

  • restriction de la mobilité (des mouvements tels que se pencher en avant ou se tourner sur le côté peuvent être douloureux ou impossibles);
  • douleur et / ou gonflement dans le bas du dos à droite;
  • spasme des muscles du bas du dos;
  • douleur qui diminue pendant le repos, par exemple, lorsque vous êtes assis avec les jambes levées et les genoux légèrement pliés avec un soutien - par exemple, sur une chaise inclinable, dans un lit avec des oreillers correctement posés;
  • douleur qui disparaît lors de l'utilisation de compresses froides et chaudes;
  • douleur qui répond au moins partiellement aux analgésiques en vente libre
  • douleur qui s'intensifie en se levant d'un lit ou d'une position assise.

Dans la plupart des cas, la tension musculaire est le résultat de dommages relativement mineurs, tels qu'un virage serré lors du levage d'un sac d'épicerie lourd. Les entorses musculaires peuvent également résulter de blessures sportives ou d'accidents de voiture..

Le plus souvent, la douleur pendant la tension musculaire disparaît après quelques jours et ne nécessite pas l'attention des médecins.

Problèmes vertébraux

La cause de la douleur dans la colonne lombaire peut être tout problème avec les structures vertébrales, par exemple, les articulations arquées, les disques intervertébraux dans n'importe quel segment moteur ou les racines nerveuses qui sortent de la colonne vertébrale dans chaque segment du côté droit.

Les problèmes rachidiens courants qui peuvent causer des douleurs au bas du dos droit comprennent:

Hernie de la colonne lombaire

Le disque intervertébral situé entre les vertèbres adjacentes peut dépasser du côté droit de la colonne vertébrale. Une hernie intervertébrale peut provoquer une douleur sourde et douloureuse dans le bas du dos en raison du pincement de la moelle épinière dans une ouverture foraminale étroite. La douleur dans le bas du dos à droite peut être combinée à une douleur dans la fesse et la jambe droite au pied.

Problèmes avec les articulations en T (spondylarthrose)

La raideur, l'inconfort et la douleur dans certaines zones du bas du dos droit sont des symptômes probables d'arthrose des articulations arquées de la colonne vertébrale. Dans certains cas, les nerfs du côté droit de la colonne vertébrale sont pincés par des excroissances osseuses sur l'articulation, ce qui peut entraîner des douleurs lombaires à droite et des douleurs locales;

Sténose vertébrale

La lumière du canal rachidien peut rétrécir en raison d'une hernie intervertébrale, de croissances osseuses et d'autres problèmes, entraînant des douleurs lombaires à droite, ainsi que des douleurs radiculaires et / ou une faiblesse de la fesse et de la jambe droite;

Dysfonction articulaire sacro-iliaque

L'articulation sacro-iliaque relie les os du bassin à la base de la colonne vertébrale. Si l'articulation sacro-iliaque est trop ou, à l'inverse, se déplace trop peu, une douleur peut être ressentie dans le bas du dos du côté droit et / ou dans la cuisse droite;

Spondylarthrite ankylosante

Cette maladie inflammatoire peut survenir dans la partie inférieure de l'articulation sacro-iliaque, et des douleurs dans le bas du dos et / ou des douleurs dans la cuisse droite peuvent devenir des symptômes précoces de la maladie. À long terme, la spondylarthrite ankylosante peut entraîner une fusion des articulations et des vertèbres arquées, ce qui limitera la mobilité de la colonne vertébrale.

Le traitement des problèmes de la colonne vertébrale varie en fonction de l'état et de la gravité des symptômes du patient. Nous considérons l'approche intégrée la plus efficace pour le traitement de l'ostéochondrose et de ses complications. Ainsi, le plus grand effet clinique est possédé par le déchargement de la traction vertébrale, avec lequel vous pouvez augmenter la distance entre les vertèbres, réduire la douleur et améliorer la nutrition de tous les disques intervertébraux. La gymnastique spéciale, diverses techniques de massage, l'hirudothérapie en combinaison avec la traction de la colonne vertébrale donnent de très bons résultats de traitement.

Causes moins fréquentes de douleurs lombaires à droite

Certains problèmes de dos et conditions douloureuses aux conséquences potentiellement graves peuvent également provoquer des douleurs lombaires à droite. Ces conditions comprennent:

Spondylolisthésis dégénératif

Le spondylolisthésis dégénératif est une condition dans laquelle, en raison de changements liés à l'âge dans la colonne vertébrale, la vertèbre supérieure est déplacée vers l'avant par rapport à l'inférieure. Cette condition peut créer un stress supplémentaire sur les muscles du dos, ainsi que comprimer les racines nerveuses, ce qui entraînera des douleurs dans le bas du dos à droite, et aussi, en règle générale, des douleurs le long du nerf sciatique - à travers la fesse et / ou la cuisse jusqu'à la jambe droite;

Syndromes de douleur chronique

La fibromyalgie et le syndrome de la douleur myofasciale sont des affections douloureuses chroniques qui peuvent provoquer des douleurs musculo-squelettiques dans tout le corps, ainsi qu'une douleur concentrée dans le bas du dos du côté droit. D'autres symptômes incluent des douleurs dans des zones spécifiques (points de déclenchement) et une fatigue chronique;

Tumeur vertébrale

Les cancers se développent rarement directement dans la colonne vertébrale, dans la plupart des cas, ils se propagent à la colonne vertébrale à partir d'autres parties du corps. Si la tumeur appuie sur le côté droit de la colonne vertébrale ou serre la racine nerveuse à droite, le résultat peut être une douleur du côté droit dans le bas du dos.

Certaines conditions sont plus difficiles à diagnostiquer que d'autres. Si le patient présente des symptômes chroniques qui semblent s'aggraver périodiquement ou progressivement, vous pouvez essayer d'écrire une description écrite détaillée du moment où les symptômes se produisent et de leur gravité. Cela peut aider le médecin à établir rapidement le bon diagnostic et à commencer le traitement en conséquence..

Douleur au bas du dos droit causée par des problèmes avec les organes internes

Il existe de nombreux problèmes avec les organes internes situés au milieu du dos, des zones abdominales et pelviennes, ce qui peut potentiellement causer des douleurs au bas du dos du côté droit. La douleur peut résulter d'une inflammation ou d'une irritation des organes internes, ainsi que d'un signe d'infection. Dans de telles conditions, en règle générale, en plus des douleurs au bas du dos du côté droit, il existe d'autres symptômes qui peuvent réduire considérablement la zone de recherche au stade du diagnostic.

Voici quelques causes courantes de douleurs lombaires à droite:

Problèmes rénaux

Les symptômes des calculs rénaux et des infections rénales peuvent être très similaires. Les deux conditions peuvent provoquer des maux de dos d'un côté, ainsi que des douleurs pendant la miction et des nausées et / ou des vomissements. La difficulté à uriner se produit généralement lorsque la pierre se déplace à l'intérieur du rein, pénètre dans les uretères, puis dans la vessie et les voies urinaires. Dans ce cas, le patient peut remarquer du sang dans ses urines. L'infection du rein droit provoque de la fièvre, une inflammation locale et des douleurs dans le bas du dos à droite, à l'endroit où se trouve le rein;

Rectocolite hémorragique

Cette maladie inflammatoire de l'intestin est caractérisée par une inflammation persistante du côlon. Des crampes abdominales fréquentes avec une colite ulcéreuse peuvent provoquer des douleurs au bas du dos du côté droit. D'autres symptômes incluent des problèmes digestifs chroniques, tels que la diarrhée, des douleurs rectales, une perte de poids et une faiblesse générale;

Appendicite

L'appendice est situé dans l'abdomen inférieur droit. Si l'appendice s'enflamme, commence à fuir ou éclate, il peut provoquer des symptômes, notamment des douleurs au bas du dos du côté droit. En général, les symptômes de l'appendicite varient et comprennent des douleurs soudaines dans le bas de l'abdomen droit, qui peuvent être accompagnées de symptômes supplémentaires tels que fièvre, nausées et vomissements et / ou douleurs lombaires à droite;

Problèmes gynécologiques

Les problèmes avec divers organes reproducteurs chez les femmes situées dans la région pelvienne peuvent entraîner des douleurs au bas du dos à droite. Par exemple, l'endométriose est une maladie courante qui peut provoquer une douleur aiguë sporadique dans la région pelvienne, irradiant vers le bas du dos du côté droit. La fibromatose ou l'apparition d'une prolifération de tissus dans l'utérus ou autour de celui-ci, peut provoquer des douleurs du côté droit dans le bas du dos ainsi que des menstruations anormales, une augmentation de la miction et des douleurs pendant les rapports sexuels;

Grossesse

Des douleurs dans le bas du dos à droite et généralement des douleurs dans le bas du dos apparaissent souvent pendant la grossesse et sont associées au développement du fœtus. De nombreuses femmes dans cette situation trouvent utiles des méthodes telles que la relaxation, la gymnastique et la thérapie complémentaire..

Inflammation de la vésicule biliaire

L'inflammation ou le dysfonctionnement de la vésicule biliaire s'accompagne généralement de troubles digestifs sévères, surtout après avoir mangé. Le dysfonctionnement de la vésicule biliaire provoque généralement des douleurs dans le côté supérieur droit de l'abdomen et dans le côté droit du dos;

Problèmes hépatiques

La douleur associée aux problèmes hépatiques peut résulter d'une inflammation (hépatite), d'un abcès, de cicatrices (cirrhose), d'une hypertrophie et d'une insuffisance hépatiques. Les symptômes de problèmes hépatiques comprennent des douleurs dans l'abdomen et / ou le dos supérieur droit, de la fatigue, des nausées ou un manque d'appétit et un ictère. Les problèmes de foie sont assez rares chez les personnes qui ne sont pas à risque de développement.

Si l'on soupçonne que les conditions ci-dessus peuvent provoquer des douleurs au bas du dos du côté droit, il est recommandé de consulter rapidement un médecin..

De toute évidence, il existe un grand nombre de maladies et d'affections des organes internes qui peuvent également entraîner des douleurs du côté droit dans le bas du dos, il est donc important de décrire clairement vos symptômes lors du rendez-vous chez le médecin afin qu'il puisse rapidement poser le bon diagnostic et établir un plan de traitement efficace.

Douleur lombaire droite et conditions d'urgence

Dans certains cas, des douleurs lombaires à droite peuvent être le signe d'une maladie grave qui nécessite une aide rapide et qualifiée. Par exemple, une lombalgie à droite est souvent un symptôme des conditions suivantes:

Appendicite

Cette condition survient lorsque l'appendice situé dans l'abdomen inférieur droit devient enflammé et / ou éclate. Cela peut provoquer une douleur aiguë et intense dans le bas du dos à droite et / ou une douleur dans le bas de l'abdomen droit. Les symptômes varient et peuvent inclure des nausées, des vomissements ou de la fièvre. Les symptômes peuvent apparaître soudainement ou se développer progressivement;

Syndrome de la queue de cheval

L'une des complications les plus graves d'une hernie discale de la colonne lombaire. Elle survient avec une grande hernie intervertébrale ou avec une hernie de taille moyenne contre un canal rachidien étroit. Les symptômes peuvent commencer soudainement ou se développer progressivement, mais à la fin il y a un dysfonctionnement persistant des organes pelviens et / ou un dysfonctionnement des membres inférieurs, le plus souvent une parésie du pied. La condition nécessite des soins immédiats, principalement chirurgicaux pendant une durée limitée. Le syndrome de la queue de cheval peut également être causé par d'autres causes, par exemple, la présence d'une tumeur dans la lumière du canal rachidien, la tuberculose de la colonne vertébrale, etc..

Anévrisme de l'aorte abdominale

L'anévrisme de l'aorte abdominale se manifeste par son augmentation ou sa rupture. Les symptômes comprennent généralement des douleurs très intenses et soudaines dans l'abdomen ou le bas du dos, ainsi que des symptômes associés à une pression artérielle basse, tels que la perte de conscience et / ou des nausées;

Ostéomyélite

L'ostéomyélite est une infection de la colonne vertébrale. En règle générale, il se manifeste par de graves maux de dos accompagnés d'une forte fièvre. D'autres symptômes peuvent inclure une perte de poids inexpliquée, ainsi qu'une inflammation, une rougeur ou une douleur des tissus mous près de la colonne vertébrale..

Les patients eux-mêmes doivent comprendre quand il est nécessaire de consulter un médecin. Règle générale: consultez votre médecin si vos maux de dos sont si graves qu'ils interfèrent avec vos actions habituelles, comme marcher, se tenir debout ou dormir, ou si des maux de dos sévères surviennent soudainement et ne diminuent pas au repos et après la prise d'analgésiques.

L'article a été ajouté à Yandex Webmaster 2017-11-07, 16:57.

Pourquoi le bas du dos du côté droit fait mal?

La douleur dans le bas du dos du côté droit est un symptôme courant qui tourmente dans une variété de cas. La propagation des causes de la douleur du côté droit du bas du dos - de la fatigue habituelle aux violations graves des fonctions des organes internes. Mais dans la plupart des cas, cela est dû au fait que les disques intervertébraux sont endommagés. Seul un médecin peut déterminer la cause des maux de dos dans la région lombaire et recommander des méthodes de traitement adéquates..

Pourquoi ça fait mal à droite

L'ostéochondrose des disques intervertébraux du bas du dos est la cause la plus fréquente. De courtes crises de douleur dans le bas du dos peuvent commencer après de forts mouvements, une toux, des éternuements et des rires. À ces moments, des maux de dos (comme on l'appelle aussi lumbago) peuvent apparaître. Dans cet état, une personne perd pendant un certain temps la capacité de se déplacer de la douleur. Les attaques dans cette situation commencent souvent à irradier vers les hanches et les fesses avec des forces différentes.

La spondylose provoque toujours des douleurs aiguës dans le bas du dos vers la droite, si le patient se penche, se trouve sur le côté gauche du corps, ne change pas la position dans laquelle il se trouve depuis longtemps. Souvent, les douleurs dégénèrent en boiterie temporaire en raison d'une perte de sensibilité des membres inférieurs. Ce symptôme peut disparaître aussi inopinément qu'il est apparu..

Des effets traumatiques sur le dos dans la région du bas du dos droit peuvent provoquer des douleurs au bas du dos, par exemple, si une personne tombe. En règle générale, ces symptômes apparaissent immédiatement après un effet déformant. Une variété de néoplasmes, d'inflammation, d'accumulations purulentes et de nécrose peuvent également provoquer des attaques de douleur situées dans cette partie de la crête.

Douleur en bas à droite

Ici, le syndrome douloureux est localisé à la fois après des blessures et à la suite du développement de divers néoplasmes. Une autre raison fréquente pour laquelle le dos fait mal à droite est le travail physique dur, les mouvements brusques. Comme vous pouvez le voir, la dispersion des sources de douleur à droite dans le bas du dos est très importante, nous vous recommandons donc de consulter un médecin et de ne pas trop vous laisser emporter par l'automédication. Après tout, la racine du problème peut être non seulement dans les pathologies de la colonne vertébrale, mais aussi dans les dysfonctionnements des organes internes.

Chez la femme, la douleur dans la région lombaire de droite peut parler d'inflammation du système gynécologique. Parfois, ils apparaissent lors de la ménopause, avec cancer de l'utérus, développement ectopique de l'embryon. Une grossesse actuelle normale provoque également parfois des douleurs en bas à droite derrière. Par exemple, la douleur dans le sacrum de droite se produit si le fœtus est plus proche de la paroi postérieure de l'utérus. Les sensations désagréables dans le bas du dos chez les hommes en bas à droite font également allusion à des pathologies et à une inflammation des organes masculins.

Douleur supérieure droite

Si la douleur est localisée à droite de la colonne vertébrale, le problème peut résider dans une altération du fonctionnement des organes internes. Les organes des systèmes digestif et reproducteur peuvent tomber malades. D'autres causes de douleur dans le côté droit du bas du dos incluent la sciatique, les calculs rénaux et l'inflammation de la vésicule biliaire..

Une douleur intense dans le dos de la droite provoque souvent une appendicite, une pince nerveuse, une inflammation pancréatique. La douleur dans le bas du dos droit peut indiquer que les reins sont malades.

Dans le même temps, le tableau clinique peut différer considérablement et ne pas présenter les caractéristiques qui l'accompagnent. Donc, si le patient vomit et se sent malade, le problème est plus probable dans le système digestif, et s'il y a de la fièvre, il y a probablement une inflammation. Un diagnostic précis de la douleur dans la région lombaire ne peut toujours être posé que par un spécialiste.

Nature de la douleur lombaire

Les douleurs chroniques dans le côté droit du bas du dos indiquent le plus souvent qu'il existe des processus pathologiques dans la colonne vertébrale ou des maladies des organes internes. Si le dos fait mal dans la région lombaire à droite, leur racine est probablement due à un effort physique excessif, à de la fatigue et à des mouvements brusques. De telles attaques de douleur peuvent être vaincues par des analgésiques. Lorsque vous ne voulez pas abuser de drogues, vous pouvez simplement vous détendre, détendre vos muscles tendus.

Des douleurs douloureuses dans la région lombaire indiquent des formations purulentes dans la colonne vertébrale. Cependant, seul un médecin peut faire un tel diagnostic. La racine du problème peut être cachée dans l'ostéochondrose ordinaire.

Un inconfort intense se manifeste souvent après des influences traumatisantes.Ainsi, après des chocs et des chutes, vous devez vous tourner rapidement vers les urgences dès que possible. Le recul de la douleur est dû à l'hépatite. Même si ce type de syndrome douloureux rattrape brièvement, vous devez consulter un médecin dès que possible.

Traitement des maux de dos

Une mobilité limitée du dos du côté droit, une sensibilité et une douleur diminuées dans le bas du dos du côté droit réduisent considérablement la qualité de vie. De plus, les changements négatifs dans les disques intervertébraux lombaires et la détérioration du fonctionnement des systèmes digestif et génito-urinaire ont tendance à ne progresser qu'avec le temps. Par conséquent, il est impossible de retarder l'examen si le bas du dos fait mal..

Sous une forme négligée, toute source de douleur sera plus difficile à guérir.

De plus, les travailleurs médicaux aideront à lutter contre les symptômes, en prescrivant les bons analgésiques et leur dosage. Il vaut mieux qu'il soit bas, car sinon vous pouvez endommager le tube digestif. Dans ce cas, de très fortes attaques peuvent être causées par de très légères déformations du cartilage de la colonne vertébrale. Et bien mieux que les médicaments qui surchargent le système digestif, la paix et l'évitement des situations stressantes aideront..

S'il s'avère que la source de douleur dans la région lombaire de droite réside dans les processus dégénératifs-dystrophiques et que la période aiguë de la maladie est terminée, le patient se voit généralement prescrire une légère activité motrice. Y compris exercices de thérapie par l'exercice (initialement sous la supervision d'un moniteur), baignade dans la piscine, promenades régulières. Les traitements de massage et de physiothérapie aident.

Pour soulager la douleur dans le bas du dos en cas de problèmes avec les disques intervertébraux et les nerfs pincés, des anti-inflammatoires non stéroïdiens (Diclofenac, Ibuprofène) aideront. Les analgésiques ordinaires comme Ketanov et Ketorol ont également leur place.

La situation est pire si la fonction des organes du système digestif ou reproducteur est altérée. Ce ne sont pas les symptômes qui doivent être traités, mais la maladie elle-même.

Je vous conseille de lire plus d'articles sur le sujet

Auteur: Petr Vladimirovich Nikolaev

Le médecin est un thérapeute manuel, un traumatologue orthopédiste, un thérapeute à l'ozone. Méthodes d'exposition: ostéopathie, relaxation post-isométrique, injections intra-articulaires, technique manuelle douce, massage des tissus profonds, technique analgésique, craniothérapie, acupuncture, administration intra-articulaire de médicaments.

Après la menstruation, le bas du dos et le bas de l'abdomen font mal

Pourquoi le bas du dos fait mal

Lombalgie pendant la grossesse du premier trimestre