logo

Traitement des douleurs lombaires chez la femme: sacrum

Le sacrum est l'un des os les plus importants de la partie inférieure de la colonne vertébrale. Par le haut, il se connecte à la vertèbre lombaire inférieure et par le bas - au coccyx. Toute douleur qui se produit dans cette zone indique qu'il y a eu des perturbations dans le corps. Il est important de maintenir son état de santé et ses performances.

La douleur dans le sacrum restreint les mouvements d'une personne, entravant sa capacité de travailler et ses moyens de subsistance. Il dérange plus souvent les femmes que les hommes. Cela est dû au fait que les vertèbres féminines sont moins durables et plus difficiles à faire face à l'effort physique..

Quel est le sacrum?

C'est important de savoir! Médecins en état de choc: "Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires." En savoir plus.

Le sacrum est de forme triangulaire, se compose de cinq vertèbres fusionnées. Il est représenté par deux surfaces - avant et arrière, base et sommet de deux bords sur les côtés. Avec une paire d'os pelviens forme la partie pelvienne supérieure. D'une part, il se connecte avec le coccyx, et d'autre part, avec la dernière vertèbre du bas du dos. La partie transversale avant est appelée pelvienne. Cinq vertèbres du sacrum fusionnent sous la forme de quatre lignes transversales. Les terminaisons nerveuses ainsi que les veines, les vaisseaux et les capillaires artériels pénètrent la région pelvienne à quatre endroits.

Les médecins diagnostiquent une douleur dans la région sacrée à la suite d'une maladie plus grave. Les symptômes qui sont apparus dans le sacrum sont communément appelés sacrodinia (du latin os sacrum - sacrum). Ils peuvent être activés en raison de dommages aux structures osseuses ou de maladies progressives des organes internes..

Causes d'exacerbation et symptômes

Divers facteurs peuvent provoquer des douleurs dans la région sacrée, mais le principal est le déplacement que les patients subissent à la naissance ou des blessures. Les déplacements sont divisés en deux groupes:

  • dans la zone des os droits du bassin;
  • dans la zone des os gauches du bassin, la symptomatologie est différente de chaque côté.

En cas de blessure dans la partie gauche, il y a des irrégularités dans le flux sanguin dans la jambe gauche, un gonflement et une douleur intense, des accès périodiques de convulsions, des systèmes cardiaque et respiratoire instables, une constipation et un surpoids sont possibles. En cas de blessure du côté droit, des douleurs surviennent dans la jambe droite, des crampes à court terme, des troubles du système digestif, un portage et une perte de poids importante.

Un malaise général et une douleur aiguë dans le coccyx et le sacrum peuvent être causés par un traumatisme vécu dans le passé - une chute, un coup, une ecchymose, c'est-à-dire une blessure à la colonne vertébrale, à la suite de laquelle les nerfs ont été pincés. Douleur - assez forte, crampes ou douleurs. En l'absence de dommages graves, la douleur disparaît d'elle-même après un certain temps, sous réserve de repos. Parfois, des symptômes de douleur peuvent apparaître plus tard.

Habituellement, après un traitement et une rééducation, la douleur dans le sacrum résultant d'une blessure disparaît. Si des sensations douloureuses persistent même après le traitement, vous devez consulter votre médecin.

La Sacrodinia peut être déclenchée par:

  • séjour prolongé en position assise (travail de bureau);
  • activité physique;
  • en surpoids;
  • le stress et la tension émotionnelle;
  • problèmes digestifs;
  • caillots sanguins;
  • varices prématurées.

Dr. Alekseev dans la vidéo:

Maladies liées à la douleur dans le sacrum

Chez les femmes comme chez les hommes, des douleurs du côté droit et simultanément derrière peuvent indiquer des maladies graves, dont le traitement nécessite une intervention chirurgicale (hépatite, pyélonéphrite, pneumonie et autres). Il existe diverses raisons qui n'ont pas de lien direct avec le sacrum, mais peuvent se manifester par une douleur dans ce domaine. Parmi eux, les suivants:

  • l'ostéochondrose causée par le déplacement des plaques vertébrales provoque des complications sous forme de pincement des terminaisons nerveuses et un rétrécissement significatif des canaux vertébraux - sténose. La douleur survient après un effort physique, un surmenage et recule après le repos. Des affections sont généralement observées dans le sacrum et le coccyx, car elles ont une connexion directe avec la vertèbre;
  • spondylolisthésis et hernies des vertèbres du bas du dos. Si la douleur est tiraillante ou douloureuse, il s'agit du premier signal d'alarme d'un éventuel déplacement des disques intervertébraux. Une douleur sourde et sourde périodique dans la région lombaire peut indiquer une hernie entre les vertèbres. Dans de tels cas, la douleur est localisée dans le sacrum et donne dans l'aine ou la jambe. Son caractère est intermittent - les crises commencent soudainement à la suite d'un mouvement brusque, avec un effort physique prolongé;
  • anomalies de la colonne vertébrale. Les processus destructeurs de la colonne vertébrale peuvent être congénitaux ou acquis dans la nature. Anomalie - vertèbres lombo-sacrées et de transition mal formées. Cela peut être la formation d'une nouvelle vertèbre (lombarisation), la non-fermeture de l'arc vertébral, la fusion des vertèbres avec une diminution de leur nombre (sacralisation). Facteurs qui affectent la violation de la structure de la colonne vertébrale - exposition prolongée à la mauvaise position du corps, travail sédentaire. La douleur dans de tels troubles est périodique;
  • colmatage des veines des vaisseaux pelviens et iliaques. Les stades négligés des pathologies vasculaires, de la thrombophlébite et des varices internes - dans ces conditions, des douleurs peuvent apparaître dans la région sacrée. Les symptômes peuvent inclure une température corporelle élevée, une peau bleue et un gonflement sévère aux endroits où un caillot de sang s'est formé;
  • les maladies inflammatoires de la cavité abdominale et de l'espace rétropéritonéal s'accompagnent de douleurs dans le sacrum. Des sensations douloureuses s'étendent également à l'abdomen, donnent à la moitié inférieure du dos. Le processus inflammatoire peut affecter le cycle menstruel, le fonctionnement du système nerveux, le cœur et les vaisseaux sanguins. En plus de la douleur, d'autres symptômes sont possibles: fièvre, frissons, maux de tête;
  • les maladies infectieuses, par exemple la tuberculose, le staphylocoque. Ils sont provoqués par des bactéries et s'accompagnent de douleurs qui ne s'atténuent pas même après le repos et la prise d'analgésiques. Les attaques d'une sacrodinia s'amplifient aux moindres mouvements et charges;
  • maladie osseuse métabolique. Il s'agit notamment de l'ostéoporose, du rachitisme, de l'ostéomalacie. Le premier symptôme de ces pathologies est une douleur aiguë qui se produit dans les zones du bassin, du bas du dos et du sacrum. Il est également possible l'apparition de sensations désagréables dans les membres inférieurs;
  • formations tumorales. Avec tous les types de tumeurs (à la fois bénignes et malignes), la douleur sous le bas du dos chez les femmes se produit toujours. Il a un caractère permanent et durable. Chez les hommes, ces attaques peuvent être causées par une prostatite chronique;

Dans certains cas, l'apparition de douleur dans le sacrum chez la femme peut être la seule manifestation de la maladie et un signal pour le développement d'un cancer du sein ou de l'utérus, car la tumeur peut se développer asymptomatiquement.

  • endométriose. La douleur dans le bas du dos des femmes peut provoquer des problèmes gynécologiques, dont l'endométriose. La pathologie se produit en raison de la croissance de l'endomètre - l'épithélium muqueux interne de l'utérus - au-delà. Dans cette condition, une femme a des douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen et dans le sacrum, qui s'intensifient pendant les menstruations, le cycle menstruel est perturbé;
  • la paramétrite est une autre «maladie féminine» courante. Cette pathologie est caractérisée par le processus infectieux et inflammatoire de la paramétrie - le tissu conjonctif entourant l'utérus. Son développement est provoqué par des opérations passées, des avortements infructueux et des complications post-partum. La maladie s'accompagne de douleurs aiguës, de douleurs aux coutures dans le bas de l'abdomen, s'étendant au sacrum et au bas du dos. Elle entraîne des irrégularités menstruelles, accompagnées de fièvre, de tremblements dans le corps et de migraines;
  • règles. Les douleurs les jours critiques sont de nature paroxystique, peuvent donner aux membres inférieurs;
  • maladies du tractus gastro-intestinal. Digestion, maladie de l'intestin grêle, apparition d'une lourdeur dans l'estomac - tout cela peut affecter l'apparence de la sacrodinia. Les autres symptômes secondaires de ces pathologies sont les troubles des selles (constipation ou diarrhée), la formation accrue de gaz, les coliques intestinales.

La grossesse comme cause

La douleur sous le bas du dos droit chez une femme est le plus souvent observée pendant la grossesse. En raison de l'augmentation du poids, la colonne vertébrale et les muscles lisses du dos ont une lourde charge. Le ventre qui grandit progressivement déplace le centre de gravité, la future mère doit plier le dos dans le bas du dos. Cela affecte négativement la colonne vertébrale sacrée et provoque l'apparition de sacrodinia..

Les sensations désagréables pendant la gestation s'expliquent également par un déséquilibre hormonal, une pression fœtale sur le sacrum ou un changement de position du bébé dans l'utérus. Après la naissance, la douleur devrait disparaître d'elle-même.

Diagnostique

L'apparition de sensations douloureuses dans le sacrum est l'occasion de consulter un médecin. Étant donné que les causes de la sacrodinia sont assez diverses, un examen complet est nécessaire. Besoin de consulter des spécialistes étroits: traumatologue, neurologue, orthopédiste, urologue et gynécologue. Un examen physique avec antécédents médicaux est nécessaire: clarification de la localisation de la douleur, de la nature, de la force et de l'intensité de la douleur, là où elle donne, lorsqu'elle s'intensifie et diminue, la présence de symptômes concomitants.

Les tests de laboratoire et instrumentaux avec sacrodinia sont les suivants:

  • tests sanguins et urinaires généraux et détaillés;
  • radiographie pour déterminer l'état des structures osseuses de la colonne vertébrale, détecter les hernies, les déplacements des disques et d'autres pathologies;
  • l'imagerie par résonance magnétique est généralement prescrite pour identifier les pathologies gynécologiques;
  • la tomodensitométrie des organes pelviens, de la colonne lombo-sacrée et des os pelviens est nécessaire pour leur étude détaillée, l'identification des formations tumorales;
  • examen échographique des organes pelviens;
  • densitométrie pour déterminer la densité osseuse.

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour..

Traitement Sacrodinia

Que faire quand ça fait mal sous le bas du dos chez les femmes? La thérapie thérapeutique de la sacrodinia devrait éliminer la source de la douleur. L'automédication n'est pas recommandée. Le déroulement du traitement doit être établi par le médecin traitant en tenant compte du diagnostic établi, de la présence de maladies concomitantes et de l'état général du patient.

Les principaux éléments de la thérapie comprennent:

  • prendre des médicaments. Sous forme de comprimés ou d'injections, des analgésiques, des blocages de novocaïne anesthésiant (pour les attaques sévères), des AINS, des médicaments pour soulager les crampes musculaires, des antibiotiques, des sédatifs, des vitamines du groupe B, des médicaments hormonaux sont prescrits;
  • exposition locale. L'utilisation de pansements médicaux réduit les crampes musculaires, détend les muscles, soulage l'enflure et la douleur;

Le cours de la prise de médicaments et de pommades locales est choisi strictement par le médecin après avoir découvert la cause de la douleur sous le bas du dos chez les femmes.

  • physiothérapie. Thérapie UHF, courants de Bernard, électrophorèse avec hydrocortisone, massage, acupuncture, applicateur Lyapko. Ces procédures réduisent l'intensité de la douleur, soulagent la tension musculaire, suppriment le processus inflammatoire, améliorent la circulation sanguine, rétablissent la position correcte des organes pelviens, renforcent le système immunitaire;
  • physiothérapie. Il n'est prescrit qu'après avoir soulagé des douleurs aiguës au bas du dos, lorsque le patient a besoin d'un repos complet. Un ensemble d'exercices pour la douleur est sélectionné individuellement par le médecin traitant et comprend des exercices pour le développement de la région lombo-sacrée;
  • corset orthopédique. Cette conception est une orthèse de soutien pour la colonne vertébrale, ce qui limite sa mobilité et réduit la charge sur les structures osseuses et cartilagineuses;
  • intervention chirurgicale. Les douleurs atroces dans le sacrum, qui ne peuvent pas être éliminées en prenant des analgésiques et des blocages médicamenteux, nécessitent une approche plus sérieuse - la chirurgie. Au cours de l'intervention, la partie affectée du composé lombaire et coccyx est restaurée ou les structures et les tissus osseux et cartilagineux sont complètement remplacés.

Le traitement de la douleur lombo-sacrée ne doit pas se limiter à l'utilisation d'analgésiques et d'agents topiques. Dans la plupart des cas, la sacrodinia est un symptôme de pathologies plus graves qui nécessitent un diagnostic et une thérapie en temps opportun. Ensuite, nous pouvons espérer un résultat favorable et l'élimination des sensations douloureuses.

Recommandations générales pour le traitement des blessures

  1. Immédiatement après une blessure, appliquez une compresse froide sur le site des dommages. Cela empêchera le développement du processus inflammatoire..
  2. Exclure l'activité physique, limiter la mobilité de la zone blessée.
  3. En tant que traitement médical, utilisez des analgésiques et des anti-inflammatoires. L'utilisation de pommades locales et de suppositoires rectaux à base d'AINS est autorisée..
  4. À mesure que la douleur diminue, après 3-4 jours, les exercices pulmonaires du cours de thérapie par l'exercice sont autorisés à réchauffer le lombo-sacré.

Si la blessure n'a pas de fractures, après 2-3 semaines, une récupération complète se produit: la douleur disparaît et la personne reprend sa vie habituelle.

Méthodes alternatives de traitement

L'utilisation d'une médecine alternative sans le consentement de votre médecin est strictement contre-indiquée, car de graves dommages à la santé peuvent être infligés. S'il n'y a pas de contre-indications et que la cause de la douleur dans le sacrum a été déterminée, vous pouvez utiliser des plantes médicinales.

Infusion à base de plantes

  1. Mélanger 1 c. fleurs et calendula immortelles sèches, feuilles d'épilobe, pousses de bruyère, herbe de trèfle, reine des prés, agripaume, prêle et racine de pissenlit.
  2. De la collection, prendre 8 g et broyer en poudre.
  3. Versez 400 ml d'eau bouillante, laissez mijoter au feu pendant 3 minutes et insistez 1,5-2 heures sous une serviette.
  4. Filtrer et boire 100 ml une demi-heure avant les repas.
  5. La durée du traitement est de 2 mois.

Composition "Avicenne" pour le broyage

  1. Placer 15 lames de rasoir dans 96% d'essence de vinaigre.
  2. Insister 2 semaines pour se dissoudre complètement.
  3. Mélanger ensuite la térébenthine purifiée, le camphre et le chlorure d'ammonium (50 g chacun).
  4. Ajouter au mélange 5 g de goudron de bouleau, 100 ml d'alcool à 96% et 100 ml d'essence de vinaigre prête à l'emploi avec du fer.
  5. Utiliser pour broyer la région lombo-sacrée, en secouant précédemment.

Teinture pour le broyage

  1. Dans 1 litre l'huile d'olive ajouter 300 g de feuilles et de fleurs de lilas.
  2. Insister pendant un mois sur le rebord de la fenêtre, filtrer.
  3. Frottez le bas du dos deux fois par jour pendant un mois.

Teinture d'alcool

  1. 100 g de feuilles d'eucalyptus pour ½ litre d'alcool (alk. Pas moins de 40%).
  2. Insister 7-10 jours.
  3. Utiliser pour moudre.

Teinture pour compresses

  1. 5 cuillères à soupe. mélanger le jus de radis noir avec 1 cuillère à soupe. miel chaud, ½ cuillère à soupe. alcool (40% alk.) et 1 cuillère à soupe. l sel cuit à la vapeur.
  2. Bien agiter.
  3. Frottez la zone douloureuse en appliquant du papier compressé sur le dessus pendant 2 heures.

Infusion de laurier

  1. Broyer la feuille de laurier, recouvrir d'huile végétale afin de recouvrir complètement les matières premières sèches.
  2. Insister 2 semaines à température ambiante.
  3. Utilisation pour compresses, résistantes de 3 à 6 heures. Répéter tous les deux jours pendant un mois.

Bouillon de bain

  1. 500 g de bourgeons de pin versent 5 litres d'eau et cuisent 10 minutes, filtrent.
  2. Versez dans un bain, dilué avec de l'eau, de sorte que la température ne dépasse pas 37 degrés.
  3. Prenez un bain pendant 20 minutes tous les deux jours.

Bain aromatique aux huiles essentielles

  1. Mélanger 8 gouttes d'huile de camomille, de gingembre et de citron.
  2. Ajouter au mélange ¼ Art. lait ou crème.
  3. Ajouter la composition à un bain rempli d'eau à une température de 37 degrés.
  4. Prenez un bain 20-30 minutes 3 fois par semaine.

Sans examen préalable par un médecin, il n'est pas recommandé d'effectuer les procédures suivantes à domicile:

  • réchauffer la zone de localisation de la douleur, car si sa cause est un processus inflammatoire;
  • ajuster indépendamment les vertèbres;
  • prendre des analgésiques.

La prévention

Pour prévenir la sacrodinia, de simples mesures préventives sont recommandées:

  • vivre une vie saine;
  • maintenir une alimentation équilibrée, ce qui est très important pour renforcer les muscles et les os. Aliments particulièrement utiles contenant du calcium, des vitamines et des minéraux - produits laitiers, herbes, noix, légumes et fruits frais;
  • en cas de gêne douloureuse dans le service sacré, on ne peut pas faire de mouvements brusques, faire de l'activité physique et du sport;
  • éviter le stress, se détendre davantage;
  • prêter attention aux conditions de travail, ajuster les charges physiques et sportives, surveiller la posture;
  • consulter régulièrement des médecins et diagnostiquer en temps opportun.

L'apparition d'une douleur débilitante dans la partie inférieure du bas du dos chez la femme est due à diverses pathologies. Par conséquent, si de tels troubles surviennent, ne retardez pas l'appel à l'aide médicale. Il est extrêmement important de déterminer correctement l'étiologie de la douleur et de prendre des mesures pour traiter la maladie. Après tout, une maladie détectée en temps opportun est une garantie de succès du traitement et un résultat favorable.

Tirer le bas du dos: causes et traitement de la douleur dans le bas du dos

Une gêne dans le bas du dos peut survenir chez chaque personne. Dans la plupart des cas, il apparaît lors d'un travail prolongé dans une position inconfortable et disparaît après le repos. Mais il y a des moments où l'inconfort indique une maladie grave. Par conséquent, si vous tirez le bas du dos, vous ne pouvez pas vous soigner vous-même et reporter une visite à un spécialiste.

Si la douleur ne disparaît pas après avoir relâché les muscles du dos, vous devez immédiatement identifier la cause de leur apparition. L'inconfort peut être causé par les facteurs suivants:

  1. 1. Le myospasme est une contraction musculaire involontaire qui peut être causée par un travail physique intense. La douleur s'intensifie avec un changement de position du corps, surtout lorsque vous essayez de vous pencher ou de vous tourner.
  2. 2. La myosite est une inflammation du tissu musculaire qui se développe en cas d'hypothermie ou de pénétration d'agents pathogènes dans le corps..
  3. 3. Violation de l'intégrité du cartilage avec hernie intervertébrale, ostéochondrose et autres pathologies. L'inconfort peut être accompagné d'engourdissement des membres, de migraines.
  4. 4. Lésion infectieuse de la colonne vertébrale. Il peut s'agir d'une complication de la tuberculose, de l'ostéomyélite et d'un certain nombre d'autres maladies. Dans ce cas, les patients ont une augmentation de la température corporelle et des symptômes d'intoxication.
  5. 5. Spondylarthrite ankylosante, dans laquelle la longueur de la colonne vertébrale diminue. L'inconfort dans la région sacrée est caractéristique du stade initial de la pathologie. Au réveil le matin, les patients ressentent une douleur intense, ressentent une raideur de tout le corps, qui disparaît après un certain temps.
  6. 6. Nerf sciatique pincé. La douleur se ressent non seulement dans le bas du dos, mais aussi dans les jambes.
  7. 7. Fonction rénale altérée. Avec les coliques rénales, le patient s'inquiète des douleurs aiguës dans le bas du dos, et avec la pyélonéphrite, l'inconfort tire. De plus, il y a un inconfort lors de l'urination et la nécessité de visiter souvent les toilettes.
  8. 8. Pneumonie. Le patient a des douleurs de recul et des toux sévères.
  9. 9. Tumeurs malignes. Dans ce cas, la douleur ne s'arrête pas même pendant le sommeil.
  10. 10. Blessure à la colonne vertébrale. L'inconfort est ressenti uniquement à la taille et ne s'étend pas vers le haut du dos.

Les représentants du beau sexe se tournent particulièrement souvent vers le médecin avec des plaintes qui tirent le bas du dos. Chez la femme, les causes de cette pathologie peuvent être associées à des caractéristiques physiologiques, ainsi qu'à des maladies gynécologiques graves. Les facteurs qui peuvent provoquer l'apparition de douleurs dans le bas du dos comprennent:

  1. 1. Syndrome prémenstruel, qui s'accompagne souvent de crampes dans l'utérus, de lourdeur dans l'abdomen, de gonflements et de douleurs dans le bas du dos. Des sensations désagréables peuvent apparaître plusieurs heures ou jours avant le début des menstruations. Lorsque la décharge disparaît, la condition revient à la normale..
  2. 2. Ovulation. Au milieu du cycle, un ovule mature quitte l'ovaire qui pendant cette période gonfle et appuie sur la paroi du péritoine. Ce processus peut s'accompagner d'inconfort dans le bas du dos et l'abdomen..
  3. 3. Conception. Les douleurs tiraillantes peuvent être associées à des changements hormonaux qui surviennent inévitablement pendant la grossesse. Avec des maux de dos, il est nécessaire d'exclure la présence d'une grossesse extra-utérine..
  4. 4. Préparation à l'accouchement. Au cours du troisième trimestre de la grossesse, les os pelviens divergent, le tissu musculaire est étiré. Ainsi, le corps facilite le processus de naissance. De plus, une hypertrophie de l'estomac appuie sur la colonne vertébrale, ce qui provoque une gêne. En outre, la future mère peut ressentir de fausses contractions.
  5. 5. Climax. Pendant l'extinction de la fonction reproductrice chez la femme, le flux sanguin dans la région pelvienne ralentit et la restructuration hormonale du corps commence.
  6. 6. Stress. Toute situation qui provoque de fortes sensations peut provoquer un spasme des ligaments ou des muscles, ainsi qu'une compression des terminaisons nerveuses et des parois des vaisseaux sanguins.
  7. 7. Inflammation des organes reproducteurs. Dessiner une douleur qui ne disparaît pas après la fin des menstruations indique souvent la présence de pathologies telles que la vulvite, l'endométrite.
  8. 8. Endométriose. Une prolifération accrue du tissu endométrial nécessite un traitement immédiat. Sinon, la femme peut devenir stérile..
  9. 9. Une douleur intolérable dans la région lombaire qui survient pendant les saignements menstruels et s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle, peut être un signe d'infection du système génito-urinaire, des fibromes utérins, des kystes ovariens et d'autres pathologies graves.
  10. 10. L'inconfort du bas du dos qui apparaît après l'intimité peut indiquer le développement d'une inflammation des organes génitaux internes.
  11. 11. Des douleurs de tiraillement surviennent pendant la période de rééducation après diverses manipulations concernant le système reproducteur, par exemple, avortement, FIV, césarienne.

Douleurs tiraillantes dans le dos: en bas, à droite, à gauche

Articles d'experts médicaux

Beaucoup connaissent l'état lorsque le dos est stupidement douloureux. Il ne désactive pas complètement une personne d'un état de travail, mais réduit considérablement la qualité de sa vie. Au début, l'espoir se réchauffe que cela passera bientôt de lui-même, puis en se frottant généralement au réchauffement avec le changement de drogue, les drogues populaires sont généralement utilisées. Si la douleur de retrait ne disparaît pas pendant longtemps, la décision est prise de se tourner vers des spécialistes, de trouver la cause et de s'en débarrasser, bien que vous deviez partir de là.

Code ICD-10

Les causes du mal de dos

Toutes les articulations, disques vertébraux, ligaments, muscles ont des terminaisons nerveuses qui répondent à diverses pathologies avec douleur. Les causes des maux de dos peuvent être des traumatismes, diverses tumeurs et des processus infectieux. Le plus souvent, les symptômes indiquent une ostéochondrose de la colonne vertébrale. Cette maladie est caractéristique des personnes menant une vie sédentaire ou, à l'inverse, subissant un effort physique important constant. Mais tout n'est pas si simple.

Facteurs de risque

Il s'avère que les maux de dos peuvent être complètement indépendants du système musculo-squelettique. Les facteurs de risque et les mécanismes de leur apparition dépendent dans une large mesure du sexe, de sa physiologie:

  • faire reculer la douleur chez les femmes - peut survenir pendant les menstruations, la grossesse, les maladies du système reproducteur et urinaire, la ménopause, la marche en talons hauts, le port de sacs lourds, l'excès de poids dans les mains;
  • tirant la douleur dans le bas du dos chez les hommes - leur mode de vie contribue souvent au développement de pathologies qui causent des maux de dos. Sont à risque ceux qui se livrent à un travail physique intense, les athlètes, ceux qui ne le font pas du tout et font peu de mouvement, les personnes obèses qui abusent de l'alcool, des drogues, de la nicotine. En plus des conditions préalables pour un traumatisme plus fréquent, une tension musculaire que les femmes, un facteur de risque pour elles est la prostatite chronique, les problèmes rénaux, les processus tumoraux dans le système digestif.

Symptômes

La définition générale du «mal de dos» lors des détails révèle ses diverses localisations, ne correspondant souvent pas au foyer de la maladie. Par conséquent, il est important d'être examiné dans un établissement médical et d'établir la véritable cause de la douleur. Une ligne directrice pour soupçonner un problème de santé particulier est la nature des symptômes..

Maux de dos et tire la jambe

Le plus souvent, cette symptomatologie est caractéristique de la compression des racines vertébrales. Cela se produit en raison de la destruction des disques intervertébraux et des articulations, du corps vertébral - tout ce qu'on appelle l'ostéochondrose. Des échos de douleur dans la jambe indiquent la localisation de l'état pathologique de la colonne vertébrale dans sa région lombo-sacrée. C'est lui qui est responsable de la fonction des jambes.

Les cas particuliers de manifestation de processus dégénératifs de la colonne vertébrale peuvent être la sciatique (la douleur principale est concentrée dans la fesse), le lumbago ou le mal de dos, causés par l'hypothermie et un grand effort physique.

Les autres causes de maux de dos avec rebond comprennent les problèmes gynécologiques chez les femmes, la pathologie rénale et certaines maladies chirurgicales.

Douleur dans le bas du dos

Parfois, une douleur tirante sous le bas du dos restreint les mouvements, ne vous permet pas de faire un pas complet, ni même de vous rendre aux jambes. Ces sensations peuvent être causées par plusieurs facteurs:

  • l'ostéochondrose, qui mène souvent à un mode de vie sédentaire;
  • entorse musculaire;
  • déplacement des disques vertébraux;
  • un excès de poids qui affecte négativement la posture et, par conséquent, la colonne vertébrale;
  • pathologie des reins (dans le côté droit de l'arrière du rein droit, dans la gauche - gauche);
  • grossesse chez les femmes.

Douleurs tiraillantes dans le dos et l'abdomen

Cela peut s'avérer extrêmement dangereux non seulement lorsque vous tirez sur le dos, mais qu'il y a toujours une douleur de traction dans l'abdomen. Cela indique les maladies possibles suivantes, en plus de l'ostéochondrose:

  • appendicite - le plus souvent, une douleur aiguë est caractéristique, mais parfois douloureuse. Une visite chez le médecin est obligatoire, car la rupture du processus enflammé est lourde de septicémie de la cavité abdominale;
  • cystite, urétrite - l'inflammation du système urinaire provoque une douleur tirante dans le dos et le bas-ventre, mais les flocons et les caillots sanguins dans l'urine en témoignent également;
  • infections intestinales - en plus de la douleur, des inclusions muqueuses et sanguines dans la calla sont détectées. C'est l'occasion de consulter immédiatement un médecin afin de ne pas entraîner d'empoisonnement du sang. La transition de la traction de la douleur en crampes à peu près à ce sujet et des rapports;
  • inflammation intestinale - principalement la douleur est localisée dans le bas de l'abdomen, mais peut céder dans l'aine et le bas du dos;
  • colite - une pathologie chronique se signale par une douleur sourde, de la fièvre, des ballonnements;
  • urolithiase - si la pierre ne bouge pas, elle fait stupidement mal au dos et à l'estomac, sa promotion provoque une douleur aiguë;
  • néoplasmes dans le système digestif et le système génito-urinaire.

Douleur au dos au-dessus du bas du dos

Des douleurs de ce type peuvent être ressenties par des personnes d'âges différents, des jeunes aux moins jeunes et la colonne vertébrale n'en est pas toujours la cause. Dessin, douleur dans le dos sous les omoplates - souvent le reflet de maladies des organes internes:

  • sous l'omoplate gauche - pathologie du cœur (angine de poitrine, infarctus du myocarde, etc.);
  • sous l'omoplate droite - cholécystite, ulcère gastroduodénal, appendicite;
  • entre les omoplates - œsophage, pneumonie, pleurésie;
  • dans le domaine des reins - problèmes urologiques, gynécologiques.

Souvent, la localisation de la douleur ne coïncide pas avec la localisation anatomique des organes qui les provoquent.

La preuve d'une réelle relation de manifestations avec le système musculo-squelettique - la colonne vertébrale et les muscles, est une douleur plus aiguë et intense, selon les mouvements. Sa sensation, en règle générale, coïncide avec l'endroit où se trouve la source. Il pourrait être:

  • ostéochondrose thoracique;
  • blessures au dos;
  • inflammation des fibres musculaires, répondant à une douleur de traction dans les muscles du dos;
  • dommages aux muscles et aux os de diverses natures.

Soulager la douleur après le sommeil

Souvent, les gens ressentent de la douleur après le sommeil. Si cela se produit occasionnellement, la raison peut être assez banale: une posture infructueuse dans un rêve, un virage serré, une hypothermie. Sa manifestation systématique devrait alerter et obliger à consulter un médecin, car de nombreuses maladies dangereuses peuvent être cachées derrière:

  • saillie du disque intervertébral;
  • hernie vertébrale;
  • tumeurs de la moelle épinière;
  • courbure de la colonne vertébrale;
  • rhumatisme;
  • l'arthrite et l'arthrose;
  • raideur musculaire;
  • réflexion de la douleur des organes internes, etc..

Nature de la douleur

Une description de votre état, des tiraillements et des douleurs, ou des maux de dos sévères est importante pour diagnostiquer la maladie. Le médecin ne s'appuiera pas sur certaines sensations subjectives du patient, mais la nature de la douleur indique où envoyer l'examen.

Maux de dos dans la région lombaire: causes et traitement

Selon les statistiques [1], 70 à 80% de la population de notre pays rencontre au moins une fois dans sa vie des maux de dos dans la région lombaire ou, en termes médicaux, des douleurs dans le bas du dos. Sa prévalence au Royaume-Uni est de 59%, au Danemark - 70%, en Finlande - 75% [2]. Parmi tous les "congés de maladie" délivrés dans notre pays, un tiers concerne des maux de dos [3].

Les causes des maux de dos peuvent être très diverses - des facteurs psychogènes aux métastases cancéreuses. Heureusement, les pathologies graves ne représentent pas plus de 5% des cas de douleur dans le bas du dos, sa cause principale est le surmenage ou les spasmes musculaires, ainsi que d'autres problèmes du système musculo-squelettique.

Types de maux de dos dans la région lombaire

La douleur dans le dos, comme dans tout autre organe, est multiple. Le plus souvent, c'est la nature de la douleur - le premier signe par lequel le médecin peut faire une hypothèse sur la nature de la maladie.

Par origine, les maux de dos peuvent être:

  • primaire - causée par des changements chroniques fonctionnels ou dystrophiques dans les tissus de la colonne vertébrale et des muscles, parfois avec la participation de structures voisines - les racines des nerfs spinaux;
  • secondaire - causée par des blessures, une inflammation, de l'arthrite ou de l'arthrose des articulations intervertébrales, des dommages aux organes internes.

La durée de la douleur peut être:

  • aiguë - se produit en raison de nouveaux dommages ou d'une condition pathologique nouvellement apparue, est inextricablement liée à elle, dure jusqu'à six semaines;
  • subaiguë - dure 6-12 semaines;
  • chronique - durant plus de 12 semaines.

Les manifestations cliniques typiques dépendront de la source de la douleur..

Syndromes musculaires toniques et myofasciaux

L'hypothermie, une posture inconfortable constante pendant le travail ou le repos, les stéréotypes moteurs inappropriés, les maladies dégénératives de la colonne vertébrale, la modification de la hauteur et de l'élasticité des disques intervertébraux, entraînent une répartition inégale de la charge sur les muscles. Certains d'entre eux sont constamment surchargés, d'autres, au contraire, ne reçoivent pas la charge nécessaire. En conséquence, un spasme se produit dans les muscles individuels provoquant de la douleur. Les soi-disant points de déclenchement apparaissent, dont l'impact augmente le spasme et la douleur. Caractéristiques caractéristiques de la douleur myofasciale:

  • zone clairement limitée (douleur locale);
  • ressenti dans les profondeurs de la couche musculaire;
  • une zone ou un cordon dense et tendu est ressenti dans le muscle, à l'intérieur duquel des points particulièrement douloureux sont détectés;
  • lorsqu'elle est exposée à ces points, la douleur s'intensifie fortement, faisant trembler le patient (symptôme de saut);
  • limitation de la mobilité;
  • si vous parvenez à étirer le muscle, la douleur diminue.

C'est sur ce type de douleur que les onguents chauffants ou les appareils populaires comme l'applicateur d'aiguille de réflexothérapie Kuznetsov agissent parfaitement. Certes, leur effet est de courte durée, car ils n'éliminent pas la cause du spasme musculaire. Une méthode plus fiable est l'injection d'un médicament anesthésique ou l'acupuncture directement au point de déclenchement, ainsi que la kinésiothérapie, la physiothérapie, la thérapie manuelle.

Radiculopathie de compression

Elle est causée par une compression ou un étirement des racines des nerfs rachidiens en raison d'une hernie discale ou d'une diminution de sa hauteur et, par conséquent, de la distance entre les vertèbres. Cette douleur est plus souvent ressentie comme «superficielle», se propageant davantage dans la peau que dans les profondeurs des tissus. Il augmente considérablement avec les éternuements, la toux et le stress sur la colonne vertébrale. C'est une telle douleur qui ressemble à un "mal de dos" classique, se propageant le long de la racine nerveuse.

Sténose vertébrale

Elle survient en raison d'une hernie du disque, d'une protrusion (saillie) de sa partie dans le canal rachidien ou de l'apparition d'une séquestration - la partie exfoliée du disque. D'une manière ou d'une autre, une formation appelée la queue de cheval est serrée - les racines des nerfs spinaux les plus bas innervant les membres inférieurs. Dans ce cas, la douleur se propage le long de la racine nerveuse, du bas du dos au pied, apparaît à la fois au repos et en marchant, s'intensifie lorsque la colonne vertébrale est allongée et diminue en se penchant en avant.

Syndrome de facette

Elle est causée par la pathologie des petites articulations intervertébrales (facettes). La douleur peut être locale et irradier (donner) à l'aine, au coccyx, à l'arrière de la cuisse. Renforce avec des inclinaisons et une rotation dans le bas du dos.

Tous ces types de douleur apparaissent fortement, parfois le patient peut même dire quel jour et après quelle exposition (il a soulevé quelque chose, s'est mal tourné, etc.). La douleur s'intensifie le soir et après l'exercice, et diminue après le repos. Le plus souvent, ce type de douleur est caractéristique des personnes d'âge moyen et des personnes âgées..

Douleur inflammatoire

Elle est causée par des lésions inflammatoires des articulations de la colonne vertébrale - divers types d'arthrite: rhumatoïde, maladie de Reiter, spondylarthrite ankylosante, etc. La douleur inflammatoire survient souvent chez des personnes relativement jeunes, se développe progressivement. Elle est maximale en début de journée et diminue le soir ou après l'effort. Souvent accompagnée d'une raideur matinale..

D'autres causes possibles de douleurs lombaires sont la pathologie des organes internes, comme les calculs rénaux ou l'inflammation des appendices chez la femme. Étant donné que de nombreuses maladies peuvent se manifester de manière similaire, au moins en ce qui concerne la douleur, il est préférable de ne pas faire d'autodiagnostic, mais de consulter un médecin.

Une consultation immédiate avec un spécialiste est requise si:

  • la douleur est apparue après un traumatisme, en particulier chez les femmes âgées;
  • une histoire de cancer;
  • la douleur est accompagnée de fièvre;
  • fortement et sans raison apparente, le poids est réduit;
  • les changements de démarche ou les jambes sont enlevés;
  • difficulté à uriner et à déféquer.

Ces symptômes peuvent être la manifestation de maladies graves qui nécessitent un traitement immédiat..

Diagnostic de pathologie

Pour les douleurs dans le dos et la région lombaire, le médecin doit d'abord éliminer les affections potentiellement mortelles - heureusement, elles sont assez rares.

Les tests sanguins généraux et biochimiques peuvent détecter des changements inflammatoires, détecter un niveau accru de calcium, caractéristique des métastases de néoplasmes malins dans les structures osseuses, ainsi qu'un changement dans le nombre de cellules sanguines dans le myélome, etc. Des tests antigéniques spécifiques de la prostate peuvent être prescrits aux hommes plus âgés pour exclure un éventuel cancer de la prostate.

L'examen aux rayons X révélera un changement de la hauteur des disques intervertébraux, des ostéophytes possibles - une prolifération de tissu osseux causée par une charge mal répartie sur les vertèbres, un changement dans la forme des vertèbres elles-mêmes.

La tomodensitométrie et l'IRM montreront un gonflement du disque intervertébral, des calcifications (sites de calcification), une sténose vertébrale.

Aujourd'hui, ces deux études sont remplacées par l'échographie de la colonne vertébrale, qui permet de détecter des changements similaires sans exposer le patient à une exposition excessive aux radiations.

Consultation d'un neurologue requise, selon les indications - chiropraticien.

Après un examen complet, la stratégie de traitement devient claire. En règle générale, il est possible de faire face à la douleur dans la région lombaire avec des méthodes thérapeutiques; la chirurgie est indiquée relativement rarement..

Médicament pour la douleur dans la colonne lombaire

Dans 95% des cas, le patient n'a aucune raison de s'inquiéter: le mal de dos n'est généralement pas une menace pour la santé et peut être guéri. Le syndrome myofascial est corrigé plus rapidement - cela peut prendre plusieurs mois pour éliminer la douleur radiculaire. D'une manière ou d'une autre, dans la plupart des cas, un traitement médicamenteux est nécessaire. Utilisez des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pour soulager la douleur et réduire l'enflure, des chondroprotecteurs pour maintenir le cartilage intervertébral. Parfois, les hormones sont prescrites pour réduire la douleur et l'enflure: elles agissent plus rapidement que les anti-inflammatoires non stéroïdiens, elles sont administrées sous forme de blocages et de compte-gouttes sous la surveillance d'un médecin.

Les médicaments peuvent être sous forme de pommades et de gels - cette méthode de traitement des maux de dos est popularisée par les publicités. Mais comme méthode d'introduction de la substance active dans le corps, l'utilisation d'agents externes est la plus inefficace qui puisse être prédite, car la plupart du médicament ne pénètre même pas dans la peau.

Une autre méthode populaire est la médication orale ou, plus simplement, les comprimés et les gélules. Il n'est pas difficile de boire une pilule, l'effet se produit assez rapidement - généralement dans une demi-heure ou une heure, mais une utilisation prolongée de médicaments peut affecter l'état du tractus gastro-intestinal.

Par conséquent, le moyen le plus rapide et le plus efficace pour soulager la douleur consiste à injecter directement dans le muscle spasmodique ou la zone de la racine affectée, le soi-disant blocage. Leur seul inconvénient est l'exigence stricte d'un médecin hautement qualifié qui effectuera cette manipulation.

Thérapie non médicamenteuse

En règle générale, le traitement médicamenteux est complété par des méthodes non médicamenteuses. Quel type de physiothérapie est nécessaire, le médecin traitant décide. Cela peut être un massage classique ou une thérapie manuelle, et des procédures ostéopathiques, ainsi que de l'acupuncture. Les résultats montrent un massage en boîte avec une saignée minimale aux points de déclenchement. Il soulage les crampes musculaires et rétablit le flux sanguin. L'utilisation de diverses herbes stimule la circulation sanguine dans la région spasmodique, améliore la fonction hématopoïétique de la rate et la fonction des reins pour contrôler l'état du tissu nerveux. La kinésithérapie gagne également en popularité - gymnastique spéciale sous forme de cours sur des simulateurs de décompression spéciaux qui aident à soulager les muscles tendus, forment de nouveaux stéréotypes moteurs, éliminant ainsi la cause des maux de dos.

Ainsi, la meilleure option pour traiter les maux de dos est une combinaison de méthodes médicamenteuses et d'une approche non médicamenteuse. Un tel travail complexe dans plusieurs directions vous permet de faire face rapidement à la maladie, de vous débarrasser complètement de la douleur ou d'obtenir un effet durable.

Quelle clinique puis-je contacter?

Des commentaires sur cette question nous ont été donnés par le principal médecin de la clinique TAO de médecine traditionnelle chinoise Zhang Zitsian:

«Je pense qu'il n'y a personne qui n'a jamais souffert de maux de dos. Et ce problème nécessite toujours toute l'attention des spécialistes. Tout d'abord, vous devez vous assurer que les médecins sont correctement qualifiés. Ainsi, par exemple, dans la clinique de médecine traditionnelle chinoise "TAO" de vrais professionnels travaillent dans leur domaine. Ils sont diplômés des meilleures universités chinoises et pratiquent désormais sous contrat en Russie. Nous y sommes parvenus en concluant un accord avec l'Université du Henan, qui nous envoie des spécialistes..

Lors du traitement des maux de dos, il est également important que le patient soit surveillé par un médecin. Les spécialistes travaillent à la clinique TAO depuis plusieurs années, vous n'avez donc pas besoin de changer constamment de médecin. Bien sûr, cela a un effet positif sur le traitement..

Notre clinique offre divers services de médecine traditionnelle chinoise. Il s'agit de l'acupuncture et de divers types de massage, de phytothérapie et bien plus encore. Grâce aux procédures fournies par la clinique TAO, l'intervention chirurgicale peut être évitée même dans les cas où, semble-t-il, vous ne pouvez pas vous en passer.

Habituellement, nous proposons un traitement. En règle générale, un cours se compose de dix sessions. Si le patient paie tout le cours en une seule fois, alors il reçoit une remise de 15% ».

P. S. Des informations détaillées sur les services et les prix peuvent être trouvées en appelant la clinique TAO de médecine traditionnelle chinoise, ou sur le site Web.

Licence pour la fourniture de services médicaux n ° LO-77-01-000911 en date du 30 décembre 2008, délivrée par le ministère de la Santé de Moscou.

Les maux de dos peuvent être le symptôme de nombreuses maladies. Un accès rapide à un médecin peut accélérer et simplifier considérablement le processus de traitement.

Pour le traitement de la colonne vertébrale dans les cliniques de médecine traditionnelle chinoise, les éléments suivants peuvent être prescrits:

  • acupuncture;
  • phytothérapie;
  • massage;
  • un ensemble d'exercices (exercices de physiothérapie) qigong.
Services offerts.

Les cliniques de médecine traditionnelle chinoise peuvent aider avec des maladies de la colonne vertébrale, telles que:

  • hernie intervertébrale;
  • saillie du disque intervertébral;
  • scoliose;
  • ostéochondrose.
Pour apprendre plus.

La médecine traditionnelle chinoise vise à stimuler les propres ressources protectrices du corps et peut être utilisée en conjonction avec des types de traitement traditionnels.

Le coût du traitement de la colonne vertébrale peut dépendre des procédures prescrites, de la durée du traitement, ainsi que des qualifications du médecin.

Vous pouvez en savoir plus sur la clinique et le coût des procédures en vous inscrivant à une première consultation.

L'acupuncture peut être recommandée pour de nombreuses maladies, y compris les stades aigus et chroniques..

Informez-vous sur les remises sur le traitement dans les cliniques de médecine traditionnelle chinoise!

  • 1 http://www.chelsma.ru/files/misc/bol_v_spine_tekst_lekcii_2_.pdf
  • 2 clck.ru/EENZg
  • 3 http://sevgb6.ru/doc/klinicheskie-rekomendacii/xronicheskaya-bol-v-spine.pdf

La douleur dans le bas du dos - dans la région lombo-sacrée, qui ne comprend que huit vertèbres - peut soudainement s'intensifier. Cela arrive souvent, et parfois, étant insupportable, ils peuvent nécessiter un appel au domicile d'une équipe de médecins et une hospitalisation plus poussée. Pour éviter cela, prenez des mesures préventives: bougez plus, mangez varié et n'oubliez pas de vous présenter avec un neurologue au moins une fois tous les deux à trois ans.

Tire le bas du dos. Raisons principales

Les maux de dos sont assez fréquents, les médecins entendent souvent des plaintes d'inconfort dans ce domaine.

Mais si un patient suffit à se détendre et à limiter l'activité physique pendant plusieurs jours, d'autres peuvent être traités pendant des mois..

Le dessin de la douleur peut être non seulement un symptôme de problèmes avec la colonne vertébrale, mais aussi des maladies graves des organes internes.

Quelles sont les causes de ce phénomène désagréable?

Pourquoi tire le bas du dos

Si des douleurs tiraillantes apparaissent après un effort mineur ou dans un état calme et ne disparaissent pas longtemps, vous devez absolument trouver la cause de la douleur.

Lésion de la moelle épinière

Lésions uniques ou déformation des vertèbres

Inflammation des muscles du dos (myosite) causée par l'hypothermie ou un travail physique dur

Spondylarthrite ankylosante - une forme d'arthrite qui affecte les articulations de la colonne vertébrale

Maladies des organes internes

Maladies cardiovasculaires

Pneumonie (pneumonie)

Douleurs de dessin chez les femmes

Chez une femme, le retrait de la douleur peut survenir pour d'autres raisons associées à la grossesse, au cycle menstruel et aux maladies gynécologiques..

Grossesse

Pendant cette période, le centre de gravité se déplace dans le corps féminin, la charge sur la colonne vertébrale augmente régulièrement.

Dans le corps d'une femme enceinte, la quantité d'hormone relaxine augmente, qui participe à la préparation à l'accouchement, elle détend l'appareil ligamento-articulaire, affecte les ligaments et les tendons.

Pour réduire la douleur de traction pendant la grossesse, il est nécessaire de porter un bandage, cela réduira la charge.

Cycle menstruel

La douleur dans la région lombaire apparaît avant le début des menstruations et dans les premiers jours du cycle. Il s'agit d'un phénomène physiologique normal, aucune mesure ne doit être prise.

Maladies gynécologiques

L'une des causes les plus courantes d'inconfort dans le bas du dos est les fibromes utérins de localisation intermusculaire, qui affectent les femmes âgées de 35 à 50 ans.

La particularité de cette maladie est la présence de seulement deux symptômes - traction et douleur sourde dans le bas-ventre et le bas du dos.

Le plus tôt vous vous adressez à un spécialiste et commencez le traitement, la récupération se produira plus rapidement.

Manifestations cliniques

La lombalgie peut être chronique ou aiguë..

Des douleurs aiguës apparaissent soudainement et contraignent tout le dos, les mouvements sont difficiles, la douleur est localisée à la taille du côté gauche ou droit. Après quelques jours de repos, les sensations désagréables passent. Des douleurs aiguës surviennent lorsque les vertèbres sont déplacées ou que la colonne vertébrale est fracturée, la condition n'est légèrement plus facile qu'en garantissant l'immobilité de la zone endommagée.

La douleur chronique n'est pas aussi sévère que aiguë, mais une fois qu'elle survient, elle ne disparaît que lorsque le traitement complet correct est effectué. Le problème est que les gens s'habituent à l'inconfort, ne vont pas chez un spécialiste, et à ce moment une maladie grave progresse dans le corps (tumeurs d'étymologies diverses, ostéomyélite, modifications arthritiques du tissu osseux, etc.)

La prévention

Pour prévenir l'apparition de la douleur, vous devez surveiller votre activité physique, effectuer des exercices utiles et surveiller l'état des organes internes.

Si la douleur est néanmoins apparue et ne donne pas de repos, il faut d'abord exclure les dommages aux organes et aux infections, puis utiliser des moyens qui réduiront les sensations désagréables: crèmes et onguents chauffants, compresses, bains aux huiles aromatiques. Mais rappelez-vous que toutes les méthodes pour se débarrasser de la douleur et les mesures préventives ne peuvent être prescrites que par un spécialiste expérimenté.

Des douleurs de tiraillement dans le bas du dos peuvent survenir en raison de problèmes de la colonne vertébrale et des muscles du dos, cependant, l'inconfort peut être associé à des infections, à un dysfonctionnement des organes internes et à de graves maladies gynécologiques. N'oubliez pas que même si la douleur ne vous cause pas un grand inconfort et ne s'intensifie pas avec le temps, vous devez toujours consulter un spécialiste, cela vous aidera à identifier la maladie à un stade précoce et à fournir une assistance qualifiée en temps opportun..

Pourquoi le dos tire-t-il dans la région lombaire et comment traiter une telle douleur?

La douleur dans le bas du dos apparaît le plus souvent en raison d'un long séjour dans une position inconfortable ou après un effort physique à long terme. Cependant, cela peut également indiquer des problèmes de colonne vertébrale et diverses anomalies dans le fonctionnement des organes internes..

Causes d'inconfort

Des douleurs dans le bas du dos peuvent survenir en raison d'un séjour prolongé dans la même position, d'une position corporelle inconfortable pendant le sommeil, d'un effort physique accru ou même de courants d'air. De telles conditions ne nécessitent généralement pas de traitement et disparaissent d'elles-mêmes, parfois des analgésiques, des gels et des onguents peuvent être nécessaires..

Mais les sensations désagréables dans la région lombaire peuvent commencer même sans raison apparente, lorsqu'une personne ne s'est pas arraché le dos et n'a pas soulevé de poids, n'a pas froid et a dormi sur un matelas confortable. Dans ce cas, nous parlons de douleurs pathologiques, dont le traitement ne doit pas être reporté..

Les causes de la douleur lombaire peuvent être divisées en deux groupes:

  • Primaire. Douleur due à des changements pathologiques dans la structure de la colonne vertébrale, par exemple, maladies des os, des articulations, des tendons, des muscles, des disques, des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses. En raison de l'usure des éléments structurels de la colonne vertébrale, une personne développe des douleurs de traction, même avec le moindre effort physique.
  • Secondaire Anomalies non liées à l'état des structures vertébrales: infections, tumeurs, blessures et inflammation d'autres organes.

Les causes courantes de douleurs lombaires chez les femmes et les hommes

Parmi les causes les plus fréquentes de tiraillement dans la région lombaire, on distingue les maladies suivantes:

  • Blessures à la colonne vertébrale. La douleur est concentrée au niveau de la taille et ne passe pas aux autres parties du dos.
  • Violation de l'intégrité du tissu cartilagineux (hernie intervertébrale, ostéochondrose). En plus de tirer la douleur, l'engourdissement des membres, la migraine.
  • Processus infectieux de la colonne vertébrale (tuberculose, ostéomyélite). Accompagné de fièvre et de faiblesse générale.
  • Myosite - un processus inflammatoire dans les muscles causé par une infection ou une hypothermie.
  • Le myospasme est une contraction musculaire douloureuse involontaire lors de l'exécution d'un travail physique inhabituel. La douleur augmente avec un changement de position corporelle..
  • Spondylarthrite ankylosante - une lésion de la colonne vertébrale, qui entraîne un changement de sa taille. Pour réduire l'inconfort, le patient doit constamment plier le dos et se baisser. Il est également difficile pour le patient de marcher immédiatement après le sommeil, car tout mouvement provoque une grande gêne. Ce n'est qu'après un certain temps que la contrainte disparaît partiellement.
  • Atteinte au nerf sciatique. Un symptôme distinctif entraîne une douleur non seulement dans la région lombaire, mais aussi dans les jambes.
  • Pneumonie. Elle se caractérise par une toux sévère, de la fièvre, des signes d'intoxication générale et des douleurs de recul..
  • La pyélonéphrite est une maladie rénale qui se manifeste par des mictions fréquentes, des douleurs pendant la miction et des malaises dans le bas du dos.
  • Maladies cardiovasculaires (ischémie, crise cardiaque). Différent en tirant la douleur dans la poitrine et le côté gauche du corps.
  • Néoplasmes d'étiologies diverses ou propagation de métastases dans la colonne vertébrale ou la région pelvienne. Les douleurs de tir deviennent assez fortes et ne disparaissent pas après la prise d'analgésiques.

Les causes de la douleur dans le bas du dos chez les femmes

Ces sensations douloureuses chez la femme peuvent être associées aux caractéristiques physiologiques du corps ou avoir une cause pathologique.

Parmi les processus physiologiques, on distingue:

  • Processus d'ovulation. Faire reculer la douleur au milieu du cycle peut être une option normale. Pendant cette période, l'ovule dépasse l'ovaire, qui en même temps augmente de taille et commence à irriter la paroi péritonéale.
  • Syndrome prémenstruel. Il se manifeste par des douleurs dans l'abdomen et des douleurs dans le bas du dos. Les sensations désagréables peuvent perturber à la fois quelques heures et plusieurs jours. Habituellement, ils s'arrêtent avec la disparition des sécrétions. La condition est associée à des contractions utérines douloureuses et à une grande quantité de liquide dans le corps.
  • Le début de la grossesse. Ses premiers signes incluent également un retard des menstruations, des nausées le matin et une sensibilité des glandes mammaires, qui sont associées à un changement des niveaux hormonaux. Si le test de grossesse est négatif, consultez un médecin..
  • Les dernières semaines avant la naissance. Des maux de dos au troisième trimestre peuvent survenir en raison de fausses contractions, de divergence des os pelviens ou en raison de la charge sur la colonne vertébrale d'un abdomen en croissance.
  • Climax Pendant la ménopause, la circulation sanguine d'une femme dans la région pelvienne est perturbée, la restructuration hormonale commence, des nutriments en plus petite quantité pénètrent dans la colonne vertébrale, ce qui provoque une gêne.
  • En surpoids. Dans ce cas, une charge accrue sur la colonne vertébrale entraîne également des douleurs de traction dans la région lombaire..
  • Stress prolongé. Toute situation stressante peut provoquer une contraction douloureuse des ligaments ou des muscles, une compression des terminaisons nerveuses ou des vaisseaux sanguins. En conséquence, des douleurs apparaissent dans le bas de l'abdomen et le bas du dos.

Parmi les causes pathologiques de la traction des douleurs lombaires chez les femmes, il y a:

  • Sensations désagréables associées au début de la période menstruelle. Si la douleur apparaît légèrement au-dessus du bas du dos et persiste longtemps dans l'abdomen même après la fin des jours critiques, alors on peut parler de divers troubles inflammatoires: vulvite, endométrite.
  • Dans le cas de douleurs de traction intolérables à long terme dans le dos et l'abdomen, accompagnées d'une augmentation de la température corporelle, le développement de fibromes utérins ou de kystes ovariens peut être suspecté. Il est nécessaire de prêter attention à l'état du système génito-urinaire.
  • L'endométriose est une maladie dans laquelle les cellules de l'endomètre se développent à l'extérieur de cette couche. Une anomalie nécessite un traitement immédiat, car sinon elle peut conduire à l'infertilité.
  • Si la douleur de traction dans la région lombaire est remplacée par une douleur aiguë et à long terme, vous pouvez soupçonner une rupture ovarienne ou une grossesse extra-utérine. Dans ce cas, la femme doit être hospitalisée et opérée d'urgence.
  • L'inconfort pendant ou après les rapports sexuels indique la présence de processus inflammatoires dans le système reproducteur de la femme.
  • Des douleurs de dessin peuvent apparaître après diverses opérations et une série de manipulations, par exemple, une césarienne, un avortement ou une FIV.

La douleur de dessin peut également se produire en raison de la marche régulière dans des chaussures inconfortables et en raison d'une grande charge sur la colonne vertébrale.

Quel médecin dois-je contacter?

Tout d'abord, en cas de sensations désagréables dans la zone lombaire, vous devriez demander l'avis d'un thérapeute. Il prescrira les études nécessaires pour aider à identifier la cause de la douleur. En fonction de la pathologie qui a conduit à leur apparition, le médecin orientera un médecin d'une spécialisation plus étroite.

Diagnostique

Le patient doit passer des tests sanguins et urinaires pour déterminer l'état général du corps. L'échographie des organes internes, la thérapie par résonance magnétique, la radiographie peuvent également être nécessaires..

Traitement pour tirer les douleurs au bas du dos

La thérapie de l'inconfort dans la zone lombaire vise à éliminer la pathologie sous-jacente, dont ils sont devenus un symptôme. Si l'inconfort dure plus de trois jours, vous devriez certainement demander l'aide d'un établissement médical.

Pour améliorer la condition, vous devrez peut-être:

  • prendre des médicaments;
  • acupuncture;
  • massage;
  • physiothérapie;
  • effet physiothérapeutique.

Le choix du schéma thérapeutique est effectué après avoir déterminé le diagnostic. Étant donné que les douleurs de traction dans la région lombaire peuvent être causées par des problèmes gynécologiques, urologiques, gastro-entérologiques et chirurgicaux, les tactiques de la thérapie seront différentes.

Premiers secours

Pour soulager la condition et soulager la douleur, vous devez d'abord utiliser des anesthésiques locaux - pommades et gels. Si la douleur survient pendant la grossesse, les médecins recommandent de prendre des antispasmodiques: Papavérine, No-spa. Pour soulager temporairement l'inconfort, vous devez prendre une position horizontale du corps, et il est préférable d'utiliser un matelas semi-rigide pour cela.

Thérapie médicamenteuse

La prise de médicaments et la posologie requise doivent être prescrites par un spécialiste. Pour améliorer l'état lorsque la douleur survient en raison de problèmes de colonne vertébrale ou de muscles, des pommades, des comprimés et des injections peuvent être nécessaires..

La base de la thérapie est les médicaments anti-inflammatoires:

Si le traitement avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens n'apporte pas de soulagement, il est nécessaire de boire des myorelaxants: baclofène ou tizanidine. Les chondoprotecteurs (Teraflex) et les corticostéroïdes (Prednisone, Dexamethasone) conviennent pour restaurer les tissus des articulations et du cartilage..

Pour soulager l'inconfort, des pommades anesthésiques locales sont également nécessaires, par exemple Voltaren, Ketonal, Finalgel. En outre, selon la prescription du médecin, des injections de médicaments Pyridoxine ou Chondrograd peuvent être effectuées dans la zone lombaire.

Douleur lombaire causée par des problèmes de gynécologie, gastro-entérologie ou urologie, nécessite un traitement spécifique.

Intervention chirurgicale

Le traitement de la douleur tiraillante dans le bas du dos peut nécessiter une intervention chirurgicale, par exemple, en cas d'appendicite aiguë ou avec une hernie de la colonne vertébrale existante. La nécessité de l'opération est déterminée individuellement dans chaque cas.

Remèdes populaires

Il existe de nombreuses recettes de médecine traditionnelle pour le soulagement de la douleur dans la région lombaire. Il est autorisé de les utiliser uniquement après l'examen et la consultation d'un spécialiste.

Ainsi, en cas d'inflammation des muscles ou de problèmes de colonne vertébrale, des bains de moutarde sont recommandés. Pour les préparer, ajoutez environ 200 g de moutarde en poudre à l'eau chaude. À la fin des procédures d'arrosage, vous devez absolument vous laver à l'eau tiède, vous essuyer avec une serviette à poils durs et vous envelopper.

Pour éliminer l'inconfort dans la région lombaire et soulager les spasmes musculaires, vous devriez prendre un bain relaxant avec des huiles aromatiques.

Vous pouvez moudre les parties les plus douloureuses du bas du dos avec une pommade à l'ail, au jus de citron et à la gelée de pétrole. La teinture d'alcool d'eucalyptus, de prêle, de racine d'élécampane ou de feuilles de framboise sèche convient également..

La physiothérapie peut aider à améliorer l'état général du corps et à se débarrasser des douleurs désagréables dans le dos si le patient a un stade précoce de courbure vertébrale. Dans ce cas, l'ensemble d'exercices doit être choisi par l'instructeur et la formation doit se dérouler sous la supervision d'un formateur. Il est recommandé de se livrer à une telle activité physique seulement après avoir reçu une recommandation du médecin traitant.

Massage et auto-massage

Le massage est prescrit pour l'ostéochondrose, la myosite, la spondylarthrite et la hernie intervertébrale, c'est-à-dire pour les maladies associées à des dommages à la structure de la colonne vertébrale. Si la douleur de traction est survenue en raison de problèmes gynécologiques, d'anomalies des organes internes ou, par exemple, d'une prostatite, le massage n'aura pas l'effet approprié.

Les médecins recommandent non seulement un massage professionnel, mais soulagent également la douleur par eux-mêmes grâce à l'auto-massage. Sa localisation est particulièrement efficace. Pour ce faire, vous pouvez utiliser un masseur ou effectuer la procédure avec vos mains.

La prévention

Comme mesure préventive pour réduire la douleur, un certain nombre de mesures sont recommandées. Il est nécessaire:

  • surveillez votre propre posture, gardez le dos droit, droit et ne vous penchez pas;
  • bougez plus souvent, asseyez-vous le moins possible;
  • mener une vie saine et active;
  • éviter un séjour prolongé dans la même position;
  • s'adonner à tout type de sport en plein air;
  • marcher davantage: les promenades en plein air le soir sont particulièrement utiles;
  • pour faire de l'exercice le matin, les exercices physiques dans les intervalles entre les travaux sédentaires n'interfèrent pas;
  • dormir sur un matelas orthopédique, un oreiller confortable;
  • équiper confortablement le lieu de travail;
  • subir régulièrement des examens médicaux pour surveiller l'état du corps;
  • aller au massage préventif pour l'ostéochondrose chronique et d'autres pathologies de la colonne vertébrale;
  • éviter la surcharge et les blessures;
  • Ne soulevez pas de poids et n'utilisez pas de corset spécial;
  • répartir uniformément la charge et le poids de la charge entre les deux mains;
  • mange correctement.

En respectant les règles ci-dessus, vous pouvez non seulement éviter l'apparition d'inconfort dans le dos, mais aussi renforcer la santé de tout le corps.

Ne vous inquiétez pas si une douleur de traction dans le bas du dos s'est produite en raison d'un long séjour dans une position inconfortable ou après l'exercice. Cependant, en cas de suspicion de nature pathologique de la douleur, vous devez immédiatement consulter un médecin, subir un diagnostic approprié et commencer immédiatement le traitement de la maladie identifiée..