logo

Douleur à la hanche - causes, symptômes et traitement

Articulation de la hanche - une grosse articulation osseuse qui attache les os du fémur et du bassin, donne aux membres la capacité de se plier, de se plier et de fléchir. La douleur à la hanche est un symptôme de nombreuses maladies inflammatoires, infectieuses, dégénératives et autres. Les causes de la douleur à la hanche varient considérablement, un diagnostic approfondi est donc indispensable..

Causes de la douleur à la hanche

La douleur dans l'articulation de la cuisse n'est pas la même - aiguë et régulière, constante et périodique. Le plus souvent, l'inconfort survient chez les personnes de plus de 50 ans, bien qu'il puisse même survenir chez les enfants. Les causes de la douleur dans l'articulation de la hanche varient considérablement. Le plus souvent, la coxarthrose est une maladie dégénérative avec usure du cartilage articulaire, dans laquelle les os commencent à se rapprocher et à se déformer..

La douleur dans les articulations de la hanche droite et gauche peut avoir d'autres causes:

  • blessures - fractures, fissures, luxations;
  • lésions du tissu conjonctif et pathologies auto-immunes;
  • ostéochondropathie;
  • troubles du développement squelettique;
  • inflammation.

Parfois, la cause d'une douleur assez intense est la défaite d'autres parties du corps (par exemple, la colonne vertébrale, le sacrum, les intestins). Dans ce cas, le traitement devrait affecter le problème principal, alors seulement l'articulation de la hanche ne dérangera plus la personne.

Les blessures comme cause de douleur

Une douleur aiguë ne couvrant qu'une seule articulation de la hanche peut être le symptôme d'une lésion traumatique. Il est difficile pour une personne en bonne santé de casser une articulation de la hanche, mais en présence d'ostéoporose, cela se produit régulièrement. Fondamentalement, le diagnostic de «fracture du col fémoral» est posé aux femmes de plus de 60 à 65 ans, chez qui la ménopause et les perturbations du fonctionnement des organes producteurs d'hormones deviennent la cause de l'ostéoporose. Si le cou de la hanche fait mal après une chute, une ecchymose, il est nécessaire d'effectuer des diagnostics instrumentaux!

Un accident de voiture est à l'origine d'une fracture de la hanche. Il y a une douleur aiguë dans l'articulation de la hanche, car il y a un pincement des nerfs.

De plus, une douleur à droite ou à gauche apparaît en arrière-plan:

  • contusion de l'articulation des os à l'automne, impact direct;
  • luxation traumatique de la hanche;
  • Dislocation congénitale de la hanche.

Les blessures à la naissance, les déformations osseuses au cours du développement intra-utérin peuvent provoquer une luxation congénitale. Sans traitement, les jambes du bébé à l'avenir peuvent avoir des longueurs différentes, la coxarthrose se développe tôt.

Maladies provocantes chez l'adulte et l'enfant

Si les symptômes réapparaissent ou si la douleur dans l'articulation de la hanche devient chronique, ils sont souvent causés par des pathologies systémiques ou directement des maladies de l'articulation de la hanche.

En plus de la coxarthrose, l'articulation de la hanche fait mal pour les raisons suivantes:

Pendant de nombreuses années, sans succès aux prises avec des douleurs dans les articulations. "Un remède efficace et abordable pour restaurer la santé et la mobilité des articulations aidera en 30 jours. Ce remède naturel fait ce que seule la chirurgie était capable auparavant."

  1. Arthrite purulente. Elle se produit en raison de l'infection de la région de la cuisse par des bactéries pyogènes. Tout mouvement dû à une douleur aiguë devient impossible, la zone affectée devient rouge, gonfle.
  2. Nécrose aseptique de la tête fémorale. La raison en est une violation de la circulation sanguine dans l'articulation de la hanche. La maladie survient principalement à un jeune âge. Sans traitement, il existe un risque d'atrophie musculaire, de tendons, une personne devient handicapée.
  3. Myosite ossifiante. Elle provient d'une inflammation des muscles et du tissu conjonctif, est associée à l'hérédité ou survient après une blessure.
  4. Spondylarthrite ankylosante (spondylarthrite ankylosante). Il cause des dommages inflammatoires à l'articulation osseuse, conduit à une restriction de la mobilité en raison de la contraction de la cavité articulaire.
  5. Dissection de l'ostéochondrite de la cuisse. Le cartilage de la hanche s'exfolie, une nécrose tissulaire se développe souvent.
  6. Bursite et synovite. Dans ce cas, une douleur intense dans l'articulation de la hanche est associée à une inflammation du sac synovial ou de la capsule..

Pourquoi les articulations de la hanche sont-elles douloureuses d'un ou deux côtés, quelles sont les autres conditions préalables?

La cause peut être de telles maladies:

  • Syndrome de Reiter;
  • polyarthrite rhumatoïde;
  • dommages à la colonne vertébrale avec syndrome radiculaire;
  • déformation des pieds, des jambes, des genoux;
  • enthésopathie.

Chez les femmes enceintes, la cause de la douleur dans l'articulation à droite ou à gauche devient souvent une symphysite - inflammation de la symphyse pubienne avec divergence des os pubiens. Dans de rares cas, les tumeurs, la goutte de l'articulation de la hanche peuvent provoquer des symptômes chez les personnes..

Symptômes des pathologies

Les signes de maladie, ainsi que le traitement, varient considérablement. La douleur dans l'articulation de la hanche après une blessure grave est sévère, aiguë, localisée dans la région de la cuisse. Les tissus gonflent, une boiterie est observée. Ce dernier, avec une légère blessure, passe rapidement. En cas de luxation, de fracture, les mouvements des jambes sont limités ou impossibles.

Avec une fracture du col fémoral, les symptômes sont les suivants:

  • douleur accrue pendant le mouvement;
  • irradiation des sensations dans la surface interne de la jambe;
  • gonflement, ecchymose;
  • boiterie;
  • cliquetis de l'articulation;
  • engourdissement musculaire.

Avec l'inflammation de la bourse, de la membrane synoviale, la douleur s'accompagne d'une sensation de brûlure, pire lors de la marche. Avec l'ostéochondrose, des picotements, la chair de poule apparaît dans l'articulation de la hanche. La coxarthrose s'accompagne de douleurs douloureuses, qui sont plus fortes le matin et disparaissent pendant la journée. Avec la polyarthrite rhumatoïde, l'articulation de la hanche fait mal avec le lumbago, la température à l'intérieur augmente, la raideur musculaire apparaît.

Des douleurs brûlantes et tirantes peuvent être des signes de spondylarthrite ankylosante, avec des sensations données au bassin, au sacrum et deviennent plus fortes la nuit. Articulations de la hanche dans les maladies inflammatoires chroniques - arthrite, goutte (sans exacerbation).

Diagnostic des maladies

Le traitement de l'un de ces symptômes doit être instauré immédiatement après le diagnostic posé par un orthopédiste, un chirurgien ou un traumatologue. Le médecin pourra assumer des dommages à l'articulation de la hanche gauche ou droite dès l'examen initial. Pendant la flexion et l'extension passives, la douleur apparaît, la sensation de brûlure, les mouvements sont limités, en particulier l'abduction sur les côtés.

L'articulation de la hanche est assez profonde, les principales méthodes de diagnostic sont donc les examens instrumentaux:

Dans certains cas, des mesures diagnostiques supplémentaires doivent être prises. Ainsi, avec les processus infectieux et purulents, une étude du liquide synovial est prescrite. Si des tumeurs malignes sont suspectées, une biopsie est réalisée. En cas de lésion des vaisseaux de la hanche, une échographie avec dopplerographie est nécessaire. Avant le traitement de la douleur dans l'articulation de la hanche, un test du facteur rhumatoïde est requis pour exclure les rhumatismes.

Traitement de la douleur de la hanche pour les blessures et les infections

Chez les nourrissons, une luxation congénitale de l'articulation de la hanche est traitée. Pour ce faire, utilisez l'oreiller Freyk, les entretoises - des appareils orthopédiques spéciaux qui aident à maintenir les jambes dans la bonne position. La durée du traitement peut être de 6 à 8 mois, si cela n'aide pas, vous devrez effectuer une réduction osseuse chirurgicale.

En cas de fracture de la hanche, un traitement chirurgical est indiqué, car le plus souvent les mesures conservatrices n'aident pas. Installez des broches, des vis ou réalisez des endoprothèses. Ce n'est qu'en cas de contre-indications qu'ils appliquent des bandages sur la jambe, de la taille au talon. Malheureusement, dans la vieillesse, cela conduit rarement à une fusion de l'os de la hanche, et le patient ne peut pas marcher et même s'asseoir normalement.

Que faire si la région de l'articulation de la hanche fait mal en raison d'une inflammation infectieuse? Dans ce cas, un traitement antibiotique est effectué. Les médicaments sont injectés, injectés goutte à goutte ou directement dans la cavité de l'articulation de la hanche. De plus, le traitement implique de limiter la mobilité des jambes afin que la récupération soit plus rapide. Pour soulager les symptômes, des analgésiques et des anesthésiques sont injectés dans l'articulation. Avec l'arthrite purulente, une opération est réalisée pour éliminer les abcès et rincer la cavité articulaire avec des antibiotiques.

Un remède oublié depuis longtemps pour les douleurs articulaires! "La manière la plus efficace de traiter les problèmes articulaires et vertébraux" En savoir plus >>>

Mesures médicales

Le choix des méthodes de traitement médicamenteux est effectué uniquement par un médecin, en fonction du type de maladie. La douleur douloureuse est généralement bien arrêtée en prenant des analgésiques - Revalgin, Spazgan, bien que souvent les sensations reviennent rapidement. Si la jambe fait mal, sévèrement, des blocages avec des anesthésiques devront être introduits dans l'articulation de la hanche. Le traitement des pathologies chroniques de la hanche doit être effectué avec des traitements réguliers de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens - seuls, ils élimineront les symptômes récurrents, bien qu'ils n'affectent pas le cours de la maladie elle-même. Avec la coxarthrose, des médicaments hormonaux (Kenalog, Diprospan) sont généralement administrés, qui arrêtent pendant longtemps l'inflammation et la douleur.

Le traitement des maladies de l'articulation de la hanche peut être effectué par ces moyens:

  1. Relaxants musculaires (Sirdalud, Midokalm). Utilisé pour réduire les spasmes musculaires, ce qui augmente la douleur.
  2. Diurétiques (Lasix, Furosémide). Aide à soulager l'enflure sévère recouvrant les tissus mous..
  3. Préparations vitaminées. Améliore la nutrition de l'articulation de la hanche, accélère les réactions biochimiques.
  4. Chondroprotecteurs (Arthra, Don, Structum). Reconstituer une carence en chondroïtine, glucosamine, aider à restaurer le cartilage endommagé.

Si l'enfant a régulièrement des douleurs dans l'articulation de la hanche, alors que le diagnostic de nécrose aseptique est confirmé, la base du traitement est l'accueil et les injections de préparations vasculaires. Les médicaments améliorent la microcirculation sanguine, le métabolisme et aident les tissus à se régénérer..

Appareils orthopédiques et physiothérapie

Le traitement des maladies de l'articulation de la hanche implique l'utilisation de produits orthopédiques. Le plus souvent, ils sont utilisés après des blessures, lorsqu'une immobilisation totale ou partielle est nécessaire pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Ainsi, pour les fractures, une orthèse de fixation rigide est utilisée, qui, contrairement au gypse, ne provoque pas d'irritation et d'allergies.

Si une personne doit mentir longtemps, elle a définitivement besoin d'un matelas anti-escarres. Pendant la rééducation après une blessure, des marchettes, des cannes, des béquilles sont utilisées comme support. Avec la symphysite, il est recommandé aux femmes enceintes de porter un corset pelvien avec des côtes dures. Il est tout aussi important pendant le traitement et pour la prévention de porter des chaussures orthopédiques qui déchargent le pied.

La physiothérapie est également indiquée pour améliorer l'état de l'articulation de la hanche. Un tel traitement élimine les symptômes, anesthésie, optimise la circulation sanguine. Au cours du traitement, l'inflammation diminue, le gonflement disparaît, le processus de réparation des tissus commence. La thérapie au laser a fait ses preuves - les faisceaux laser réchauffent les tissus jusqu'à 10 cm d'épaisseur, éliminent rapidement la douleur, arrêtent l'inflammation.

Les autres techniques de physiothérapie applicables sont:

  • électrophorèse;
  • darsonval;
  • magnétothérapie;
  • thérapie par ondes de choc;
  • balnéothérapie;
  • microcourants;
  • bains de térébenthine.

Il est également recommandé d'utiliser régulièrement l'applicateur Kuznetsov à la maison - il améliore la circulation sanguine et aide à réduire la douleur. Au stade aigu de la maladie, il est utilisé pendant 5 minutes jusqu'à 5 fois / jour; au stade chronique, le temps est augmenté à 20 minutes trois fois / jour.

Traitement alternatif de la douleur dans l'articulation de la hanche

La médecine alternative peut répondre à la façon de traiter les maladies de l'articulation de la hanche. Un traitement alternatif doit être combiné avec un traitement conservateur, sinon il n'apportera pas l'effet souhaité. Les méthodes externes sont moins efficaces, car la localisation de cette articulation osseuse est très profonde. À partir de mesures externes, vous pouvez appliquer l'effet du massage.

Le traitement est le suivant:

  • mélanger uniformément la menthe, les cônes de houblon et le millepertuis;
  • verser une cuillère de collecte de 100 ml de gelée de pétrole fondue au bain-marie;
  • insister dans un endroit chaud pendant 2 jours;
  • réchauffer à nouveau la masse, filtrer;
  • appliquer pour frotter doucement avec des mouvements de massage.

Dans le traitement de l'articulation de la hanche, des bains peuvent être utilisés - ils soulagent rapidement la douleur. Bouillon de menthe, aiguilles (50 g de matières premières par litre d'eau) sont versés dans de l'eau tiède, prendre un bain pendant 15 minutes, répéter la procédure tous les deux jours, faire 10 séances. Vous devez également prendre les médicaments contre la douleur suivants à l'intérieur:

  • ½ tasse de fleurs lilas versez 250 ml de vodka, insistez 10 jours, buvez une cuillère à café trois fois / jour pendant 14 jours;
  • mélanger une cuillère à soupe de bourgeons de bouleau, de fleurs de tilleul, infuser 300 ml d'eau bouillante, boire 150 ml deux fois / jour par mois;
  • cuire 1 kg d'os de boeuf, verser le bouillon dans des contenants portionnés, manger 250 g de cette «gelée» par jour.

Autres traitements

Avec la défaite de l'articulation de la hanche, des exercices thérapeutiques sont indiqués. L'articulation des os doit nécessairement bouger, puis un plus grand volume de liquide intra-articulaire y sera produit. En conséquence, la qualité de la nutrition et le taux de réparation tissulaire augmenteront. L'ensemble d'exercices est sélectionné individuellement, pour différentes maladies ce n'est pas le même (en fonction de la charge admissible). Au début, le nombre de répétitions est petit, après quoi il augmente. Ne faites pas de mouvements brusques - ils peuvent provoquer une nouvelle crise de douleur.

Dans certains cas, un traitement chirurgical de l'articulation de la hanche est nécessaire. Il est indiqué pour les blessures, les formes avancées de coxarthrose, la polyarthrite rhumatoïde, qui provoquent une grave déformation des os. Ils opèrent également sur un membre avec l'apparition d'abcès (abcès) dans la cavité articulaire ou dans les tissus mous.

Les types d'opérations les plus populaires sont les suivants:

Prévention conjointe des maladies

La douleur à la hanche peut être évitée si des mesures sont prises en temps opportun pour prévenir ses maladies. Les charges graves sur l'os de la cuisse et l'articulation doivent être évitées, méfiez-vous des bosses, des chutes et ne soulevez pas de poids. Déjà au stade initial, il est nécessaire de traiter toutes les maladies inflammatoires dans le corps, et également de contrôler les problèmes vasculaires.

La gymnastique, la thérapie par l'exercice, le yoga, la natation aideront à renforcer l'articulation de la hanche. Il est important de maintenir un poids normal afin de ne pas surcharger le col de la cuisse et l'ensemble de l'articulation fémorale. Pour réduire le poids corporel, un régime alimentaire est utilisé avec le rejet des aliments gras, sucrés, à base de farine, des viandes fumées et des aliments salés. Il est également avantageux pour la hanche de porter des bandages préventifs, des chaussures confortables et des semelles intérieures. Lorsque les premiers symptômes désagréables apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin et un traitement rapide - cela aidera à éviter la chirurgie.

Causes de la douleur dans l'articulation de la hanche s'étendant à la jambe: symptômes de la maladie, traitement

L'articulation de la hanche est l'articulation la plus grande et la plus chargée, dont la perturbation limite considérablement la mobilité d'une personne, réduit la qualité de sa vie. Si une personne ressent une douleur dans l'articulation de la hanche, cela peut indiquer la présence d'un processus pathologique conduisant à la destruction des os ou du cartilage.

description générale

C'est important de savoir! Médecins en état de choc: "Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires." En savoir plus.

Les stades initiaux de la maladie sont généralement caractérisés par le fait que la douleur ne s'étend pas au-delà de l'articulation de la hanche. Mais progressivement, si aucun traitement n'est entrepris, il peut s'étendre au-delà de ses frontières et céder à la jambe.

Si une personne ressent une douleur dans l'articulation de la hanche, elle doit consulter d'urgence un médecin, car toute pathologie est dangereuse avec des complications. Par exemple:

  1. Réduire la taille du sac à articulations.
  2. Changements pathologiques dans les structures entourant l'articulation.
  3. Dommages à la membrane synoviale, ainsi que le cartilage lui-même.

Vous ne pouvez pas ignorer la douleur douloureuse qui irradie vers la jambe. Le plus souvent, il signale une maladie complexe..

Comment garder l'articulation en bonne santé

Pour que l'articulation de la hanche soit en bonne santé et que la douleur génératrice n'apparaisse pas, il est nécessaire de remplir les conditions suivantes:

  • maintenir un poids corporel normal afin que l'articulation ne subisse pas de charge supplémentaire;
  • essayez d'éviter toute situation traumatisante.
  • se conformer aux règles d'une bonne alimentation, qui doit contenir un niveau calorique normal et la quantité requise de vitamines et de minéraux;
  • pour effectuer des complexes sportifs qui aideront à maintenir la fonctionnalité de l'articulation de la hanche.

Si la douleur est apparue et a commencé à céder au membre, vous devez consulter d'urgence un médecin et commencer le traitement.

Les causes de la douleur

Si une douleur douloureuse apparaît dans l'articulation et commence à se faire sentir dans la jambe, cette condition peut être déclenchée par les facteurs suivants:

  • blessure grave, ecchymose ou choc. Par exemple, cela peut arriver à l'automne;
  • arthrose ou coxarthrose, qui s'accompagne d'un processus inflammatoire dans l'articulation.
  • arthrite;
  • un apport sanguin insuffisamment bon aux parties de l'articulation, ainsi qu'un mauvais métabolisme dans les tissus;
  • lésions infectieuses de l'articulation de la hanche ou de ses fragments;
  • un changement pathologique de l'anatomie de l'articulation, survenu en raison d'une luxation ou d'une subluxation;
  • maladies systémiques;
  • pathologies des organes internes, dont le processus inflammatoire peut se propager à l'articulation.

La cause de l'apparition de la maladie doit être clarifiée afin de pouvoir commencer un traitement adéquat, surtout si la douleur a commencé à se dissiper dans d'autres parties du corps..

Variétés de douleur

La douleur associée à une maladie articulaire peut être différente. Il peut être classé comme suit:

  1. Tranchant. Le plus souvent, cela ne dure pas longtemps. Il est clairement localisé, de sorte que sa source peut être déterminée rapidement et avec précision. Une telle douleur signale qu'au sein de l'articulation commence un processus pathologique qui doit être traité. De telles sensations peuvent également survenir avec une blessure. Au début, l'inconfort se produit dans l'articulation droite ou gauche, mais au fil du temps, il se propage et donne aux membres. Traiter une telle douleur est assez facile..
  2. Douloureux. Il est dangereux dans la mesure où sa source est difficile à déterminer, car il peut trahir et se propager assez fortement sur une zone importante de la jambe, capturer la zone de la hanche au genou. Cette douleur apparaît périodiquement. Le traitement dans ce cas est difficile à réaliser, car il n'est pas facile d'établir la localisation exacte du centre de la douleur.
  3. Chronique Cette douleur est la plus douloureuse, car elle peut durer plus de 6 mois. Ce type de douleur est si complexe qu'il nécessite parfois un traitement chirurgical pour l'éliminer..

Maladies et leurs symptômes caractéristiques

Le traitement des pathologies de l'articulation présentée ne doit être commencé qu'après que la cause de la douleur a été établie. La nature de la douleur dépend du type de maladie qui commence à se développer chez l'homme:

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour..

Maladies qui ont causé des douleurs dans l'articulation de la hanche et leurs symptômes

PathologieSymptomatologie
BursiteLa douleur est à l'étroit dans la nature et se fait sentir au plus profond des tissus
OstéoarthroseLe matin, le début de la douleur dans l'articulation de la hanche commence à déranger, mais disparaît pendant la journée. Aux derniers stades de cette maladie, une gêne peut survenir même la nuit.
CoxarthroseCette pathologie survient le plus souvent chez les personnes de 40 à 60 ans. Il se caractérise par un début presque imperceptible. Dans ce cas, les sensations douloureuses ne sont localisées que d'un côté et ne dérangent une personne que pendant le mouvement. La douleur devient plus importante avec une destruction partielle ou complète du tissu cartilagineux
ArthriteIl se trouve principalement dans la vieillesse. La douleur dans l'articulation de la hanche est sévère, elle a un caractère douloureux
Inflammation ligamentaire (tendinite)Dans ce cas, la douleur ne peut tout simplement pas être tolérée. Ils s'étirent le long des ligaments. Cependant, ils peuvent donner à la cuisse et au genou. Le plus souvent, de tels symptômes sont observés pendant l'exercice
Névralgie du nerf cutané latéral de la cuisseLes sensations désagréables dans l'articulation de la hanche sont très fortes. Ils sont de nature brûlante ou douloureuse et peuvent être administrés sur le côté de la cuisse

D'autres symptômes peuvent indiquer la présence d'une pathologie de l'articulation de la hanche:

  1. Crunch et clics dans l'articulation lors du déplacement.
  2. Perte de flexibilité de l'articulation, quand il devient difficile pour une personne de sortir du fauteuil, sur les marches et de se baisser.
  3. Augmentation de la température corporelle locale ou générale.
  4. L'apparition d'inconfort, qui au fil du temps devient plus fort, en particulier pendant le mouvement. De plus, certaines maladies de l'articulation de la hanche peuvent modifier la démarche..

Si la douleur dans l'articulation de la hanche qu'une personne ressent est capable de donner au bas du dos, aux fesses et même au genou, cela peut indiquer le développement d'une nécrose du tissu avasculaire, dont le traitement n'est possible que chirurgicalement..

Diagnostic de pathologie

Pour commencer le traitement, vous devez d'abord poser un diagnostic précis, sinon la thérapie sera non seulement inutile, mais peut également nuire. Après avoir contacté le médecin, il est obligé d'effectuer les procédures suivantes:

  1. Examen externe du patient avec un recueil de toutes ses plaintes et des antécédents médicaux.
  2. Test sanguin général et biochimique, qui peut montrer la présence d'un processus inflammatoire dans le corps.
  3. Analyse générale d'urine.
  4. Un test sanguin spécial pour déterminer la quantité de fibrinogène, ainsi que d'autres marqueurs non spécifiques, qui indiquent également la présence d'une inflammation.
  5. Détermination du facteur rhumatoïde (par test rhumatismal).
  6. Exercice de protéinogramme.
  7. Examen aux rayons X. C'est l'un des plus importants, car il permet d'examiner plus en détail l'articulation de la hanche: y a-t-il des lacunes articulaires ou sont-elles rétrécies, y a-t-il des excroissances osseuses (ostéophytes).
  8. IRM ou TDM. Ces études seront l'occasion d'examiner l'état des muscles et des ligaments. Ils vous permettent d'établir avec précision la cause du développement de la pathologie.
  9. Échographie.
  10. Électromyographie (examen des réflexes tendineux).
  11. Une étude approfondie de la perméabilité des vaisseaux sanguins.

Ce n'est qu'après ce complexe d'examens que vous pourrez faire un diagnostic précis, établir la cause et commencer un traitement efficace, qui arrêtera la destruction de l'articulation. Et cela se produira si vous ne répondez pas à la douleur qui peut donner à la jambe.

Caractéristiques du traitement de la douleur d'une nature différente

Si la douleur de l'articulation de la hanche a commencé à céder dans la jambe, c'est un signe certain que le traitement doit commencer. Cela dépend de la maladie que le patient développe. Par exemple:

  1. Pour le traitement de l'arthrite, il est nécessaire de prendre des médicaments anti-inflammatoires et hormonaux. La physiothérapie et le massage seront utiles. Les procédures physiothérapeutiques donnent un bon effet..
  2. Si un patient est diagnostiqué avec une bursite, un traitement anti-inflammatoire non stéroïdien peut être prescrit. Dans le même temps, en cas de douleur intense, des médicaments peuvent être injectés directement dans l'articulation (Hydrocortisone, Diprospan). La mobilité d'articulation doit être considérablement limitée. Des corticostéroïdes (Prednisone, Dexamethasone) peuvent également être prescrits..
  3. La coxarthrose est une maladie grave dont le traitement conservateur n'est efficace qu'aux premiers stades de développement (premier, deuxième). Ensuite, une opération de remplacement articulaire partiel ou complet sera nécessaire. Dans ce cas, non seulement des anti-inflammatoires (Meloxicam, Nimesulide) sont nécessaires, mais aussi des chondroprotecteurs (Arthra, Don), qui aident à restaurer le tissu cartilagineux, le renforcent.
  4. Si le problème est la pathologie des tissus conjonctifs, des cytostatiques (cyclophosphamide) et des glucocorticostéroïdes sont utilisés.

La chirurgie est une mesure extrême qui n'est utilisée que si la thérapie conservatrice n'aide pas, l'articulation est gravement endommagée et la fonction des membres est altérée. Et aussi si la douleur qui donne à la jambe indique une nécrose aseptique de la tête fémorale, une formation maligne. L'opération est également indiquée pour les fractures articulaires complexes..

Si la douleur dans l'articulation commence à céder dans la jambe - c'est un signal pour contacter rapidement un médecin, identifier et commencer à traiter une pathologie grave, qui peut éventuellement conduire à une restriction des mouvements d'une personne. être en bonne santé!

Causes possibles de douleur dans l'articulation de la hanche s'étendant à la jambe et à la fesse; traitement d'éventuelles maladies

La douleur est une sensation qui ne survient jamais d'elle-même. C'est la réponse du corps aux effets négatifs qui s'exercent sur lui. Il s'agit d'une sorte de réaction défensive. Avec ce symptôme, notre corps signale un danger. Par conséquent, il ne peut pas être ignoré. Surtout si une telle sensation désagréable se produit dans la région lombaire et s'intègre dans d'autres parties du corps. Cela peut indiquer une grande variété de problèmes et de maladies. Ils peuvent être associés à la fois à une hypothermie habituelle et parler de maladies graves des os, des articulations et des organes internes.

Muscles de la hanche et articulation de la hanche

description générale

Une douleur douloureuse dans l'articulation de la hanche droite ou gauche est généralement associée à une inflammation, un pincement ou une irritation du nerf sciatique. De plus, il peut céder la jambe, la cuisse et la fesse. Une douleur particulièrement prononcée lors de la marche et de l'effort.

Une telle douleur se propage souvent, à partir de l'articulation de la cuisse et du coccyx, se déplaçant progressivement vers le muscle fessier, l'arrière de la cuisse et les mollets, s'intégrant au pied, mais sans toucher les orteils. Ainsi, il se propage dans tout le membre inférieur. Habituellement, une telle sensation affecte uniquement le côté droit ou gauche. Mais dans certains cas, cela peut affecter les deux membres à la fois..

Un symptôme similaire affecte souvent l'état général et la démarche d'une personne. Le patient éprouve un inconfort sévère en marchant et, essayant de réduire la charge sur le membre affecté, commence à boiter.

Causes de la douleur non articulaire

Il existe différentes raisons pour lesquelles une douleur dans l'articulation de la hanche peut apparaître, s'étendant à la jambe et à la fesse. Le traitement d'un tel problème dépend en grande partie des facteurs qui ont contribué à son apparition..

Les causes de l'inconfort peuvent résider dans des maladies des articulations ou des organes internes, ou ne pas être associées à des maladies.

D'où vient la douleur si les articulations sont saines:

  1. La grossesse est l'un des facteurs qui causent des maux de dos. De plus, dans ce cas, un tel sentiment est causé par un certain nombre de facteurs. Il s'agit de la restructuration du corps, de la pression de l'utérus enceinte sur les organes et de la charge sur l'articulation. Par conséquent, dans une position intéressante, même les jeunes femmes éprouvent ce genre de malaise.
  2. Des affections infectieuses et inflammatoires affectant les nerfs et les tissus peuvent également provoquer ce type de douleur. De plus, il peut être à la fois aigu et douloureux.
  3. En outre, une grande partie de la charge sur la colonne vertébrale est exercée par le poids, en raison de laquelle les sensations décrites peuvent apparaître.
  4. L'hypothermie banale est également lourde d'inconfort. De plus, en raison d'une telle nuisance, des maladies osseuses et articulaires surviennent souvent.
  5. En outre, un certain nombre de raisons possibles devraient être faites et des néoplasmes dans la colonne vertébrale. De plus, l'inconfort peut être causé par des tumeurs malignes et bénignes..
  6. Les maladies musculaires provoquent également souvent des douleurs dans le dos, les fesses et les jambes..
  7. Les maladies qui affectent le métabolisme, comme le diabète, s'accompagnent souvent de symptômes similaires..

La douleur dans le bas du dos et les extrémités inférieures peut être causée par un pincement du nerf sciatique. Même un mode de vie sédentaire et couché et un matelas inconfortable peuvent entraîner un problème similaire..

De plus, souvent la cause du problème est l'âge et ses maladies inhérentes. Par exemple, la même ostéochondrose.

Variétés de douleur

Les maux de dos en marchant peuvent avoir une gravité et un caractère différents. Cela dépend de ce qui l'a causé, ainsi que du défaut douloureux d'une personne en particulier et de la négligence du problème..

La douleur peut être sévère ou légère. Ils distinguent également la nature douloureuse, nette, piquante, terne et tirante de cette sensation. Au rendez-vous chez le médecin, vous devez essayer de décrire le type de douleur inhérent à un cas particulier.

Variétés de douleur:

  1. La douleur aiguë est très sévère, mais ne dure pas longtemps. De plus, il est ressenti le plus fortement précisément dans la zone à problème, sur la jambe et la fesse, une telle sensation passe sous une forme plus faible. La façon la plus simple de faire face à un tel inconfort.
  2. Avec une douleur douloureuse, la sensation s'intègre de manière assez uniforme dans les membres situés près du site de la lésion. La douleur peut gémir et tirer. Cela complique le diagnostic du problème..
  3. La douleur chronique est la plus douloureuse. Il peut être présent en continu pendant plusieurs mois. Le traitement d'un tel inconfort est le plus difficile.
Types de douleur

Maladies articulaires et leurs symptômes caractéristiques

Souvent, la colonne vertébrale fait mal très précisément en raison de problèmes osseux et articulaires. Ces facteurs provoquent le plus souvent une gêne. De plus, les blessures et les maladies du système musculo-squelettique peuvent causer un problème similaire..

Maladies des articulations qui provoquent des douleurs dans l'articulation:

  1. Avec l'arthrose, la douleur survient principalement le matin. Elle disparaît progressivement au cours de la journée. Cependant, il revient une fois chargé. Plus le stade de la maladie est avancé, plus la douleur ne disparaît pas longtemps.
  2. La bursite se fait sentir avec des crampes. Avec ce problème, il semble que l'inconfort vient des profondeurs des tissus..
  3. La coxarthrose est caractéristique des personnes âgées. Une telle maladie pendant longtemps se fait ressentir douloureuse uniquement pendant la marche. Et seulement après une destruction sévère des articulations commence à se manifester et au repos.
  4. Avec l'arthrite, l'inconfort est exprimé par une douleur douloureuse sévère..
  5. Avec une inflammation des ligaments, la douleur est très prononcée et douloureuse. Ils apparaissent à la moindre charge..
  6. La névralgie du nerf fémoral cutané se traduit par une douleur intense et brûlante. De plus, la cuisse et la fesse peuvent faire mal.

En plus des symptômes douloureux, plusieurs autres symptômes peuvent indiquer la présence de problèmes articulaires. Parmi eux, une articulation fissurée, une perte de souplesse et de mobilité du dos, une température générale ou locale, un changement de démarche.

Diagnostic de pathologie

La douleur peut indiquer une grande variété de maladies. Par conséquent, pour éliminer ce symptôme à l'aide de comprimés, d'onguents ou d'une thérapie manuelle jusqu'à ce que sa véritable cause soit identifiée, il est inutile.

Pour déterminer le facteur qui cause un tel inconfort, les médecins utilisent diverses méthodes. Tout d'abord, il s'agit bien sûr d'un examen visuel du patient, d'une palpation de la zone touchée, ainsi que d'un interrogatoire oral sur la nature de la douleur et des symptômes associés. Sur cette base, le médecin tire des conclusions sur les méthodes d'examen les mieux prescrites au patient.

Examens les plus couramment prescrits:

  1. Analyses sanguines et urinaires de nature générale. Cette méthode de recherche vous permet de vérifier les fluides biologiques pour le nombre de corps responsables de l'inflammation et des processus pathogènes dans le corps.
  2. Un groupe de tests sanguins pour les différents composants qu'il contient. Il s'agit d'une étude biochimique, ainsi que de la vérification de la présence de divers corps pathogènes dans le sang.
  3. Diagnostic aux rayons X. Cette méthode de recherche est la principale dans le diagnostic des maladies associées au système musculo-squelettique. Il vous permet d'examiner en détail l'articulation pour les dommages aux ostéophytes.
  4. Faire un test rhumatismal. Une telle étude vous permet de déterminer avec précision la présence ou l'absence de rhumatismes.
  5. Protéinogramme.
  6. IRM et TDM. Ces types de diagnostics vous permettent d'examiner en détail les ligaments et les muscles et d'identifier l'inflammation et d'autres problèmes présents en eux..
  7. Perméabilité vasculaire.
  8. Diagnostic du reflux tendineux.

Le type de diagnostic nécessaire dans un cas particulier est choisi par le médecin. Cependant, si un spécialiste soupçonne que la cause de l'inconfort n'est pas dans les maux des os et des articulations, d'autres tests et examens peuvent être prescrits. Par exemple, vous demander de donner du sang pour la quantité de sucre qu'il contient.

Il est très important de consulter un médecin avant de commencer le traitement. En effet, en raison de l'immensité des causes possibles d'inconfort, il est impossible de déterminer indépendamment la maladie qui l'a provoquée.

Caractéristiques du traitement de la douleur d'une nature différente

Les méthodes de traitement de la douleur dépendent de la cause qui l'a provoquée. Bien sûr, pour éliminer temporairement le symptôme, vous pouvez boire un anesthésique. Cependant, cela ne résoudra pas le problème et après la fin de l'action du médicament, la sensation douloureuse reviendra. De plus, ces médicaments ont de nombreuses contre-indications, en présence desquelles ils ne peuvent pas être pris.

Avec une maladie articulaire, un traitement médicamenteux est souvent prescrit. Il comprend les anti-inflammatoires stéroïdiens ou non stéroïdiens, les vasodilatateurs, les chondroprotecteurs, etc. Également en combinaison avec des médicaments, la physiothérapie peut également être prescrite..

Aux stades avancés, un traitement conservateur peut être inutile. Dans ce cas, une intervention chirurgicale est prescrite. De plus, diverses techniques peuvent être utilisées. Dans les cas extrêmement avancés, un remplacement articulaire complet est utilisé..

La douleur est un signe qui indique un problème dans le corps. Par conséquent, vous ne devez pas gérer l'élimination de ce symptôme sans en identifier la cause. Ne pas se soigner soi-même et être en bonne santé.

Causes de la douleur dans l'articulation de la hanche: forte, céder la jambe, l'aine, se coucher, en position assise, que faire

L'articulation de la hanche (TBS) est un grand mécanisme qui assure une bonne posture, des mouvements actifs et maintient le poids de notre corps. La douleur dans sa région peut parler de divers problèmes et blessures qui peuvent réduire la qualité de vie. Par conséquent, il est important de comprendre la cause des symptômes désagréables et de commencer le traitement dès que possible..

Caractéristiques de la douleur dans l'articulation

En raison des particularités de l'innervation du SCT, la douleur dans ce domaine peut être floue. Cela signifie qu'il peut être difficile de nommer un certain point où l'inconfort est le plus fort. De plus, la douleur dans l'articulation de la hanche et la jambe peut provenir du bas du dos, tout en la transmettant à l'aine et aux fesses. Les raisons de cette condition sont nombreuses.

Les causes de la douleur

Processus inflammatoires dans les articulations et les tissus environnants

  • Polyarthrite rhumatoïde
  • Arthrite septique aiguë
  • Ténovaginite
  • Bursite
  • Spondylarthrite ankylosante

Douleur de rayonnement de hanche

  • Enthésopathie
  • Calcification aiguë des muscles fessiers
  • Méralgie paresthésique

Maladies dégénératives des articulations et de la colonne vertébrale

  • Coxarthrose
  • Ostéochondrose

Pathologie de l'enfance

  • Dysplasie et subluxation de l'articulation de la hanche
  • Épiphysiolyse
  • Ostéochondropathie

Blessures

  • Blessure
  • Luxation de la hanche
  • Fracture de la hanche
  • Douleur après la chirurgie

Syndrome de piriforme

Douleur liée à l'infection

  • Coxite ou arthrite de la tuberculose
  • Syphilis
  • Arthrite fongique de la hanche

Nécrose de la tête fémorale

Tumeurs

Processus inflammatoires dans les articulations et les tissus environnants

Arthrite (de diverses origines) de l'articulation de la hanche

Il se caractérise par une inflammation de l'articulation due à diverses raisons: infection, trouble métabolique, après une blessure, etc. Au tout début de la maladie, des douleurs aux jambes surviennent dans l'articulation de la hanche. Les patients sont souvent inquiets même par la douleur allongée et sans effort physique préalable. L'articulation gonfle et, si elle n'est pas traitée, augmente de taille en raison de l'accumulation de liquide pathologique. La peau qui la recouvre est hyperémique. L'amplitude des mouvements est préservée, mais quand il tourne, un syndrome douloureux d'intensité modérée se produit. Il est important de noter que le patient a mal en position assise.

Polyarthrite rhumatoïde (PR)

PR - une maladie auto-immune chronique qui affecte principalement les petites articulations et conduit à leur raideur.

La maladie est basée sur une prédisposition héréditaire, ainsi qu'une charge virale (Epstein-Barr, Parvovirus B19 et autres). La polyarthrite rhumatoïde commence par un syndrome articulaire et, plus souvent, les femmes en souffrent. Malgré la grande vulnérabilité des petites articulations, la progression de la maladie affecte le reste, y compris la hanche (rarement).

  • Douleur dans les articulations des mains et des pieds, pire le matin et moins le soir
  • Au début, la douleur articulaire peut disparaître d'elle-même, avec un retour ultérieur
  • L'évolution de la maladie entraîne des dommages au genou, à la hanche, au coude et à d'autres articulations
  • Initialement, la douleur survient en marchant, ensuite elle ne disparaît pas et seule
  • La peau au-dessus des articulations est enflée, rouge
  • Des nodules rhumatoïdes se développent - des joints sous-cutanés dans les articulations
  • La raideur matinale est caractéristique
  • Restriction progressive de la mobilité articulaire
  • Lorsque le SCT est affecté, douleur dans l'aine et les fesses, tendance à la nécrose aseptique de la tête fémorale

Pour le diagnostic, un test sanguin, une radiographie des articulations, une TDM ou une IRM est nécessaire. Le traitement consiste à prendre des AINS, des corticostéroïdes, du méthotrexate et d'autres médicaments de base.

Arthrite septique aiguë

La propagation d'une infection bactérienne par le sang est appelée septicémie. En conséquence, l'agent causal de la maladie peut pénétrer dans la circulation sanguine vers n'importe quelle partie du corps, y compris l'articulation de la hanche. La source d'inflammation la plus courante est le Staphylococcus aureus, le streptocoque et certains microbes intestinaux. Les facteurs de risque de lésions articulaires septiques sont considérés comme la vieillesse, la septicémie, la polyarthrite rhumatoïde, les glucocorticoïdes, le diabète sucré, le cancer du sang, la cirrhose du foie. Un élément distinct est la gonorrhée, dans laquelle les articulations de la hanche sont rarement affectées..

Signes d'arthrite septique (non gonococcique):

  • Fièvre, faiblesse
  • Les articulations de la hanche et du genou sont plus souvent touchées.
  • Le processus est généralement à sens unique et rapide
  • Douleurs articulaires, limitation de sa fonction

Pour le diagnostic, une radiographie, une IRM et un test sanguin (marqueurs inflammatoires, ensemencement bactérien pour les infections) sont utilisés. Le traitement consiste à sélectionner correctement les antibiotiques et à drainer l'articulation (éliminer le pus). L'objectif principal de la thérapie est d'éliminer la septicémie, car c'est elle qui porte une menace potentielle pour la vie.

Ténovaginite de l'articulation de la hanche

Elle se caractérise par une inflammation des tendons des muscles de la cuisse due à un traumatisme ou à un stress prolongé. Une plainte spécifique d'un patient atteint de cette pathologie est que sa jambe lui fait mal lorsqu'il marche ou s'accroupit..

Bursite

Autour des grosses articulations se trouvent de petits "sacs" - bourses, dans lesquels se trouve le liquide synovial. Ils sont nécessaires pour réduire la friction des os qui composent l'articulation. Entre les os pelviens et la hanche, il y a également 2 bourses principales. L'un est situé sur le fémur au niveau du trochanter, et le second est dans l'aine, sur la surface interne de la cuisse. Les changements inflammatoires se produisent plus souvent dans un sac à brochette. Leurs raisons sont diverses. Il existe plusieurs facteurs de risque de bursite:

  • activité physique monotone à long terme (vélo, par exemple)
  • blessures à la cuisse (ecchymoses, luxations)
  • maladies de la colonne lombo-sacrée
  • polyarthrite rhumatoïde
  • chirurgie articulaire

Le principal symptôme de la bursite trochantérienne est la douleur. Il est localisé dans la profondeur de la cuisse, se propageant à sa surface externe. Plus tard, des douleurs peuvent apparaître dans d'autres parties de la cuisse et du bassin, s'intensifiant en position assise, la nuit, avec un appui sur une jambe douloureuse et une longue marche. En position couchée, la douleur dans l'articulation de la hanche devient également plus intense.

Le diagnostic repose sur des symptômes caractéristiques et des radiographies; une confirmation par IRM est souvent requise. Le traitement des cas non compliqués commence par le déchargement du membre avec une canne ou des béquilles, l'anesthésie et la prise de corticostéroïdes. Ces actions aident généralement à soulager l'inflammation. Dans certains cas, une bursite persistante nécessite une intervention chirurgicale. Après la récupération, il est nécessaire d'observer des mesures préventives, de ne pas alourdir la jambe avec des exercices excessifs et d'éviter les blessures.

Spondylarthrite ankylosante (spondylarthrite ankylosante idiopathique)

Ce nom complexe cache une maladie tout aussi complexe et désagréable. Spondylarthrite ankylosante - un processus inflammatoire chronique dans les articulations de la colonne vertébrale et des articulations sacro-iliaques, entraînant une diminution de la qualité de vie et même une invalidité.

Les causes de cette pathologie ne sont pas exactement élucidées, mais une prédisposition héréditaire joue un rôle important. Tout commence par une inflammation aux points d'attache des ligaments et des tendons, et se termine par des dommages aux articulations et à leur immobilité totale.

La spondylarthrite ankylosante peut être lente et conduire à une ankylose (immobilité) des articulations à une vitesse fulgurante, mais en tout cas elle évolue inévitablement. Toute la tragédie de la pathologie est qu'elle affecte le plus souvent les jeunes (dans 20-30 ans). À cet âge, beaucoup sont auto-médicamentants, ce qui est absolument impossible.

Signes de spondylarthrite ankylosante:

  • Commence souvent par un malaise, de la fièvre, une faiblesse, une perte de poids.
  • Douleur dans le sacrum, les fesses, à l'arrière des cuisses
  • Douleur généralement bilatérale, persistante, pire dans la seconde moitié de la nuit
  • Atrophie musculaire fessière
  • Rigidité dans le bas du dos (il est difficile de plier et de déplier le dos)
  • La distribution progressive est plus élevée (raideur dans le cou, douleur lors du déplacement de la tête, forte diminution de l'activité physique)
  • Dans la finale - la formation de la «pose du pétitionnaire»
  • De plus, les articulations de la hanche et de l'épaule sont affectées, ce qui est le signe d'une évolution sévère de la maladie
  • Symptômes concomitants: lésions oculaires, processus inflammatoires dans le muscle cardiaque, insuffisance rénale

Pour le diagnostic, des tests spéciaux et des tests de sacro-iliite sont utilisés, des restrictions de mouvements sont révélées. De plus, une radiographie ou une IRM de l'articulation sacro-iliaque et des articulations de la hanche est requise. Des changements inflammatoires se trouvent dans le sang (augmentation de l'ESR, CRP) et de l'antigène HLA-B27.

Le traitement de la maladie est basé sur une activité physique spéciale et une activité motrice (pour le développement des articulations), ainsi que sur l'élimination de la douleur et de l'inflammation des AINS, du méthotrexate, des corticostéroïdes.

Maladie dégénérative des articulations

Coxarthrose

L'ostéoarthrose de la hanche (coxarthrose) est une maladie chronique en évolution constante. Son essence est la dégénérescence du cartilage articulaire avec des changements ultérieurs aux extrémités des os. L'arthrose s'accompagne souvent d'un processus inflammatoire - arthrite.

La coxarotrose est la forme la plus grave de ce groupe de maladies. Il provoque une altération de la fonction articulaire avec une invalidité ultérieure. Habituellement, la pathologie survient après 40 ans, chez les femmes en ménopause. Un début plus précoce est caractéristique des personnes atteintes de dysplasie TBS..

Facteurs de risque: prédisposition héréditaire, surcharge physique de l'articulation, dysplasie du SCT, traumatisme, vieillesse, maladies articulaires concomitantes.

  • Commence par une douleur ou une faiblesse musculaire.
  • La douleur survient d'abord dans l'aine, les fesses, le bas du dos, la cuisse, le genou, puis dans le SCT
  • La douleur survient en marchant, disparaît au repos
  • La fonction articulaire est perturbée précocement (abduction, adduction de la jambe)
  • Les spasmes musculaires et la formation de subluxation conduisent à une démarche boiteuse
  • La coxarthrose bilatérale entraîne une "démarche de canard", avec transbordement d'une jambe à l'autre
  • À la fin de la maladie - atrophie des muscles des fesses, des cuisses, des jambes

La coxarthrose ne se prête pratiquement pas à un traitement médical. Avec l'aide de médicaments, vous ne pouvez que réduire la douleur et les spasmes musculaires. La chirurgie est la principale façon de rétablir l'activité. Aux stades initiaux de la maladie, des ostéotomies sont réalisées, dans lesquelles la biomécanique de l'articulation est légèrement altérée, et sa mobilité est augmentée. Avec des processus de grande envergure, des endoprothèses doivent être réalisées - un remplacement complet de l'articulation par un implant artificiel.

Ostéochondrose, spondylolisthésis et spondylarthrose de la colonne lombaire

Les maladies dégénératives de la colonne lombaire peuvent également entraîner des douleurs dans la région de la hanche. La déformation et l'abrasion des disques intervertébraux entraînent des dommages aux tissus et aux nerfs environnants. Cela provoque une douleur irradiante (radiculaire).

Signes d'ostéochondrose des lombaires:

  • La lombalgie (douleur au bas du dos) peut irradier vers la jambe (ischialgie lombaire) et la douleur ne peut être présente que dans la jambe (sciatique)
  • Le plus souvent, les sensations désagréables sont unilatérales, plus intenses avec toux, tremblements d'équitation
  • Douleur radiculaire aiguë, aiguë. Commence généralement dans la région fessière ou le bas du dos, puis descend progressivement le long de la jambe
  • La douleur peut diminuer en étant allongé du côté sain.
  • Dans le membre affecté, la sensibilité cutanée («engourdissement de la jambe») peut diminuer, il y a souvent une sensation de chair de poule et des sensations de picotements

Ils diagnostiquent les maladies de ce groupe par des signes caractéristiques (douleur dans l'articulation de la hanche s'étendant à la jambe) et des changements aux rayons X et à l'IRM. La principale composante du traitement est les changements de style de vie, l'activité physique dosée, la natation. Dans la période aiguë, des AINS et d'autres analgésiques sont utilisés. Une fois la douleur apaisée, des exercices de massage et de physiothérapie sont nécessaires..

Blessures aux membres inférieurs

Une chute sur le côté ou un coup direct peut endommager les tissus mous, alors qu'il y a de la douleur, ressemblant parfois à celle d'une fracture. Amélioration significative lors de la palpation et des mouvements articulaires. L'ecchymose sera un signe externe, tandis que la douleur est localisée à la surface. Si l'hématome s'est formé plus profondément, la douleur sera ressentie dans la région de l'articulation de la fesse et de la hanche. Dans ce cas, la jambe n'est pas déformée, conserve toute l'amplitude des mouvements, la performance n'est pas perdue. S'il y a le moindre soupçon d'une blessure plus grave (luxation, fracture), vous devez alors consulter d'urgence un médecin (voir comment distinguer une ecchymose d'une fracture, luxation).

Luxation de la hanche

La luxation de la hanche chez les jeunes en bonne santé ne peut se produire que sous l'influence d'une force intense le long de l'axe de la flexion au niveau de l'articulation du genou et d'un corps fixe. Cela se produit généralement dans les accidents de voiture et lors de chutes de grande hauteur. Avec cette luxation, la douleur est intense et la condition nécessite des soins médicaux d'urgence. La douleur est insupportable, le patient ne peut pas bouger sa jambe à cause d'eux et de la position forcée. Avec des lésions nerveuses concomitantes, l'articulation peut faire mal et la jambe engourdie.

Par rapport à la position normale de la tête fémorale par rapport à la cavité articulaire, il existe: des luxations postérieures, obstructives et au-dessus des luxations pubiennes. 9 cas de luxation sur 10 sont postérieurs, tandis que la jambe est tournée vers l'intérieur. Beaucoup moins souvent, le déplacement avant se produit, auquel cas le genou et le pied sont ouverts vers l'extérieur.

  • La luxation postérieure est caractérisée par une jambe pliée dans la hanche et le genou, et est également tournée vers l'intérieur et réduite au maximum à l'autre membre;
  • Au-dessus de la luxation pubienne se caractérise par une jambe redressée et tournée vers l'extérieur, la tête du fémur est bien ressentie sous le ligament inguinal;
  • La luxation obstructive est caractérisée par une jambe pliée dans l'articulation de la hanche et en la tournant simultanément vers l'extérieur.

Pour diagnostiquer une blessure, un médecin n'a souvent besoin que d'un seul regard sur la forme et la position du membre. Pour confirmer le diagnostic et identifier les blessures concomitantes, un examen aux rayons X est prescrit. Le traitement commence par des analgésiques. Procédez ensuite à la réduction de la luxation. La restauration complète de la fonction des jambes se produit après 2-3 mois.

Fracture de la hanche

Des lésions osseuses similaires se rencontrent le plus souvent chez les personnes âgées, principalement chez les femmes. Tomber d'un côté d'un coup a fait tourner les hanches sur une surface dure - la principale raison de cette fracture. Elle est considérée comme l'une des fractures les plus difficiles et est souvent compliquée de thrombose, d'infection et de nécrose osseuse..

  • Douleur dans la région du SCT, aggravée en essayant de changer la position de la jambe, en essayant de déplacer le membre sur le côté
  • En position couchée, la personne blessée ne peut pas arracher son talon du lit.
  • Toucher la peau dans la zone articulaire est douloureux, taper sur le talon provoque également une gêne - douleur dans l'aine et l'articulation
  • Le membre semble plus court que sain et le pied s'avère
  • Avec les fractures injectées des symptômes, seule la douleur est présente
  • Les dommages aux plexus nerveux dans la zone articulaire provoquent un engourdissement permanent de la jambe dans le tiers supérieur.

Confirmez la fracture à l'aide d'une radiographie. Le traitement de la plupart des cas nécessite une intervention chirurgicale (à l'exception des fractures empalées). Avant la chirurgie, une traction squelettique est effectuée, puis au moment de la chirurgie, les extrémités déplacées des os sont rapprochées, fixées les unes aux autres. Un point important de la période de récupération est l'activation précoce. Comme cette blessure est caractéristique des personnes âgées, souvent après un alitement prolongé est suivi d'une pneumonie ou de la séparation d'un caillot de sang, qui peut être mortel. Par conséquent, le développement actif du membre, la sortie du lit et l'exercice progressif sont la clé d'un bon résultat.

Douleur après la chirurgie

Un élément distinct est la douleur après une intervention chirurgicale sur la cuisse. Le plus souvent, des plaintes surviennent lors du remplacement d'une articulation endommagée par une articulation artificielle. Les sensations désagréables et l'inconfort disparaissent généralement après la cicatrisation de la plaie et le début de l'activité motrice. Mais si la jambe fait mal après une endoprothèse de l'articulation pendant plusieurs mois, ou si la douleur augmente et s'accompagne de fièvre, vous devez consulter d'urgence un chirurgien.

Syndrome de piriforme

Un spasme local d'un muscle de la cuisse appelé poire peut provoquer une douleur intense. Cela est dû au pincement du nerf sciatique, qui survient après une blessure ou en raison des caractéristiques anatomiques du muscle.

  • douleur douloureuse ou brûlante
  • rayonne sur la surface externe de la jambe
  • douleur à l'aine et aux fesses

Le syndrome de Piriformis peut être diagnostiqué avec un blocage de la novocaïne. Si cette procédure conduit à la disparition de la douleur, un traitement supplémentaire est effectué avec des antispasmodiques, des AINS et les mêmes blocages jusqu'à la récupération.

Douleur dans le SCT chez les enfants et les adolescents

Dysplasie et luxation congénitale de la hanche

Le sous-développement des éléments de l'articulation de la hanche chez l'enfant entraîne une violation de sa structure anatomique. Il se forme une cuisse dite instable qui, sans traitement, se transforme en une subluxation congénitale, puis une luxation. Les filles sont plus sujettes à cette pathologie, souvent unilatérale. Les causes de la dysplasie articulaire ne sont pas exactement élucidées. Le retard de croissance fœtal est considéré comme l'un des facteurs déterminants; la naissance dans la présentation pelvienne augmente les risques.

Habituellement, la dysplasie et la luxation sont détectées chez les bébés jusqu'à 3 mois, dans les cas extrêmes, jusqu'à un an. Pour cela, des ultrasons des articulations et des signes caractéristiques d'asymétrie des membres sont utilisés. Mais il arrive que la pathologie ne soit pas diagnostiquée, et reste donc sans traitement. Ces bébés commencent plus tard à marcher, à boiter ou à se dandiner. Plus tard la maladie est détectée, plus son traitement est difficile et traumatisant.

Avec la dysplasie latente de la hanche, les symptômes ne peuvent apparaître qu'à l'adolescence. À mesure que l'activité physique se développe, la douleur se produit dans la zone articulaire, elle devient instable. Cette pathologie est un facteur de risque d'arthrose, de subluxation et de luxation à un âge avancé..

Épiphysiolyse

L'épiphysiolyse est une pathologie caractéristique des enfants âgés de 8 à 15 ans, lors d'une période de poussée de croissance. Il consiste en un glissement de la tête fémorale vers le cou dû à la faiblesse de la zone de croissance. Les raisons de ce phénomène ne sont pas exactement clarifiées. Le plus souvent, l'épiphysiolyse se produit chez les garçons obèses. Parfois, les blessures et les troubles endocriniens peuvent provoquer la maladie.

Le plus souvent, la pathologie est stable. Dans ce cas, l'enfant boite pendant longtemps, mais le soutien sur la jambe reste. La douleur est localisée dans la cuisse, peut céder l'aine et descendre jusqu'au genou. Au fil du temps, toute l'amplitude des mouvements de l'articulation de la hanche est perdue..

Pour le diagnostic, des images IRM et des symptômes caractéristiques sont utilisés. Le traitement doit être instauré immédiatement, car un nouveau glissement de la tête peut entraîner de l'arthrose, de l'arthrite et des conséquences graves. Jusqu'à ce que les zones de croissance soient complètement fermées, vous devez fixer la tête fémorale avec des vis. La chirurgie opportune retourne généralement une activité motrice complète.

Ostéochondropathie

Un groupe de maladies des tissus osseux et cartilagineux, dans lequel les zones osseuses les plus chargées subissent une nécrose aseptique, sont appelées ostéochondropathies. Dans leur développement, les facteurs génétiques jouent un rôle décisif, ainsi qu'une combinaison de troubles hormonaux et du processus infectieux.

Ce type de pathologie est plus fréquent chez les enfants et les adolescents pendant la période de formation active du squelette. Dans plus de 30% des cas, c'est l'articulation de la hanche qui est touchée.

Ostéochondropathie de la tête fémorale (maladie de Legg - Calvet - Perthes)

Le syndrome pathologique se manifeste par une nécrose de la tête fémorale chez les enfants de moins de 15 ans, plus fréquente chez les garçons de moins de 10 ans, et l'articulation de la hanche droite est généralement affectée. Cette condition survient en raison de troubles circulatoires de la cuisse impliquant le tissu cartilagineux de l'articulation:

  • Une manifestation clinique typique est l'apparition d'une douleur dans l'articulation du genou avec une transition progressive vers la hanche.
  • Les enfants notent la douleur lorsqu'ils marchent et, en conséquence, une boiterie se produit, s'intensifiant avec un effort physique.
  • Le mouvement est limité, il y a une douleur dans l'articulation lors du déplacement de la jambe sur le côté
  • Un symptôme pathognomonique est une douleur dans la hanche donnant à la jambe, et cela se produit souvent au repos.
  • Le plus souvent, un seul côté est affecté et, dans les derniers stades, une subluxation, une coxarthrose, une déformation des jambes, une atrophie et une contracture musculaire peuvent survenir..

Pour le diagnostic, des radiographies ou une description de l'IRM sont nécessaires. La principale méthode de traitement est le déchargement immédiat du membre, ce qui vous permet de sauver la tête fémorale. Dans le même temps, des méthodes douces pour développer l'articulation sont montrées: exercices de physiothérapie, natation. Afin d'améliorer l'apport sanguin, des antispasmodiques et des anticoagulants sont utilisés. En l'absence d'effet, des méthodes chirurgicales de traitement sont utilisées..

Douleur de rayonnement de hanche

  • L'enthésopathie est une pathologie caractérisée par des douleurs à l'aine avec rayonnement vers l'articulation de la hanche. La douleur s'intensifie à la fois en marchant et en restant immobile. Dans le premier cas, une enthésopathie se produit, des muscles fémoraux du groupe adducteur, et dans le deuxième groupe abduction.
  • Calcification aiguë des muscles fessiers - la douleur commence dans la région des fesses (droite ou gauche), et parfois des deux côtés, trahissant l'articulation de la hanche.
  • Méralgie paresthésique - caractérisée par une douleur brûlante d'intensité intense avec engourdissement dans la hanche et le tiers supérieur de la cuisse.

Douleur liée à l'infection

Coxite ou arthrite de la tuberculose

Chez les personnes atteintes de tuberculose osseuse, il y a d'abord une douleur légère, mais qui augmente progressivement dans la zone articulaire. Parfois, cette douleur peut irradier vers l'articulation du genou. La tuberculose articulaire commence généralement par un malaise, une fièvre du soir et des sueurs. Le principal groupe de patients - les enfants de moins de 10 ans, nés de mères malades ou qui ont été en contact avec la tuberculose (voir comment la tuberculose se transmet).

Avec la progression de l'infection, les patients commencent à épargner le genou, puis l'articulation de la hanche. Au fil du temps, l'amplitude des mouvements diminue, le pied prend une position d'abduction forcée. L'enfant est tourmenté par de fortes douleurs douloureuses. Pour le traitement, les médicaments anti-TB sont utilisés selon les schémas individuels.

Ces dernières années, la situation de la tuberculose dans le pays a l'ampleur d'une épidémie et le nombre de ses manifestations extrapulmonaires, en particulier la tuberculose ostéoarticulaire, augmente. Le diagnostic de cette maladie insidieuse est très difficile et parfois le début de la maladie est effacé, se manifestant par d'autres maladies du système musculo-squelettique. Il est généralement admis que les symptômes et les manifestations de la tuberculose articulaire sont toujours rapidement évolutifs, rapides, mais il y a des cas où le processus de tuberculose dure pendant des années, et au début les signes diagnostiques de la TDM et de l'IRM ne sont pas toujours spécifiques et sont définis comme des signes de tuberculose.

La situation dans le pays est éclipsée par le fait qu'il n'y a pas suffisamment de spécialistes spécialisés dans la manifestation extrapulmonaire de la tuberculose, et la radiographie ne donne pas toujours une exclusion à 100% de la nature tuberculeuse du processus inflammatoire et une personne peut souffrir et être traitée pour la mauvaise maladie pendant des années, car la tuberculose nécessite un traitement différent et spécifique Et le plus tôt sera le mieux.

Dans la tuberculose osseuse, l'articulation a besoin d'un repos complet, il est strictement interdit d'utiliser des procédures de réchauffement, des crèmes chauffantes, aucune procédure physiothérapeutique, ainsi que de la gymnastique et des massages, la thérapie manuelle (avec blessure à la moelle épinière) est strictement contre-indiquée.

Par conséquent, si l'arthrite, le traitement avec ces agents thérapeutiques donne soudainement une forte détérioration, des changements inflammatoires dans le test sanguin (leucocytose, ESR élevée), la progression du processus de destruction articulaire, le diagnostic doit être revu en faveur du processus de tuberculose, même en l'absence de confirmation radiologique de la tuberculose.

Syphilis

Avec la syphilis tertiaire, une douleur d'intensité modérée se produit parfois dans la région des articulations de la hanche et du genou, et ce processus se produit souvent des deux côtés. Il est important de savoir quelle inflammation des articulations et du périoste est difficile à traiter, ce qui conduit au développement d'une ostéomyélite.

Arthrite fongique de la hanche

Elle survient après une antibiothérapie prolongée et avec une diminution significative de l'immunité, par exemple le SIDA. Les douleurs sont constantes dans la nature et mal éliminées avec des analgésiques. La douleur survient principalement en mouvement et rarement au repos.

Ostéonécrose de la tête fémorale

La mort du tissu osseux de l'articulation de la hanche, qui survient en cas de violation de l'approvisionnement en sang. Cette condition se produit en raison de: maladies inflammatoires aiguës du pancréas, prise de médicaments (hormones stéroïdes), rayonnement, abus d'alcool et de nicotine. La destruction du tissu osseux dans la tête fémorale est de deux types.

  • Le premier est l'ostéonécrose traumatique. Le plus souvent, elle s'accompagne d'une inflammation..
  • Le deuxième type est non traumatique (ou aseptique), qui se déroule sans pénétration de microbes dans l'articulation.

Les causes et les conséquences du premier type sont compréhensibles et claires: la cicatrisation, le traitement antibiotique et la rééducation conduisent généralement à la restauration de l'articulation. Mais la lésion aseptique est étudiée pire.

La nécrose aseptique affecte les personnes d'âge moyen (30 à 60 ans). Les facteurs de risque de cette maladie sont multiples:

  • l'abus d'alcool
  • des doses élevées de corticostéroïdes
  • l'anémie falciforme
  • le lupus érythémateux disséminé
  • trouble de saignement
  • hyperlipidémie (excès de graisse dans le sang)
  • condition après transplantation d'organe
  • maladie thyroïdienne

Les mécanismes de la mort osseuse peuvent être différents: la croissance du tissu adipeux, entraînant une compression des vaisseaux sanguins et une nécrose; obstruction des vaisseaux sanguins par des caillots sanguins ou de la graisse; l'entrée dans la circulation sanguine de globules rouges anormaux atteints d'anémie.

  • douleur à l'aine et aux fesses
  • la douleur est lancinante, profonde, aggravée par la marche ou la nuit
  • mobilité limitée dans l'articulation, diminution des muscles de la hanche
  • boiterie

Le diagnostic nécessite une radiographie de l'articulation de la hanche ou une IRM. De plus, ils peuvent prescrire une ponction et une biopsie de la zone touchée, des tests sanguins pour les lipides et la coagulation.

Le traitement de la nécrose aseptique peut être difficile, avec des rechutes. La principale méthode est la chirurgie, au cours de laquelle le tissu mort est retiré, remplacé par d'autres matériaux. Dans certains cas, des endoprothèses sont nécessaires. Le traitement conservateur est inefficace, par conséquent, il n'est prescrit que pour les contre-indications à la chirurgie. Ils utilisent des analgésiques, des hypocholestérolémiants et des coagulants sanguins..

Tumeurs

Les néoplasmes des os et des tissus mous situés dans la région lombo-sacrée, les fesses, la cuisse et les os des extrémités peuvent entraîner de fortes douleurs dans le bas du dos et l'articulation entre la hanche et le bassin.

  • Les tumeurs bénignes provoquent une gêne, serrant les nerfs. La douleur est similaire au syndrome en forme de poire ou à la radiculite..
  • Les tumeurs malignes, en particulier dans le tissu osseux, ont des caractéristiques complètement différentes. Ils se développent très rapidement et compressent également les tissus environnants. En même temps, il y a une tendance à leur destruction. La douleur tumorale dans les os est particulièrement douloureuse. Ils sont incessants, intenses de jour comme de nuit, rongeant dans la nature. Les AINS conventionnels soulagent rarement la maladie..
  • Le sarcome du col fémoral est une tumeur maligne (cancer des os) et se caractérise par des fractures pathologiques du cou et du tiers supérieur du fémur, ainsi que des symptômes d'intoxication cancéreuse. S'il n'y a pas de fractures, le patient s'inquiète constamment de douleurs douloureuses dans la zone articulaire, ainsi que d'une diminution des mouvements de rotation dans l'articulation.

Un diagnostic précoce de la tumeur est important pour un bon pronostic. Par conséquent, toute douleur dans la jambe et le dos devrait provoquer une vigilance au cancer. Avec la TDM ou l'IRM, il est presque toujours possible d'exclure ou de confirmer un diagnostic. Le traitement est effectué à l'aide d'une radiothérapie, d'une chimiothérapie et d'une intervention chirurgicale..

Diagnostic des douleurs articulaires fréquentes

La réponse à la question: "que faire quand l'articulation de la hanche fait mal?" il se peut que pour commencer, il soit nécessaire de consulter des spécialistes étroits (neurologue, traumatologue orthopédiste, rhumatologue). Vous devez également savoir que lorsqu'une telle plainte apparaît, l'examen est effectué à l'aide des méthodes suivantes:

  • Des tests sanguins pour déterminer les signes d'inflammation ou de dysfonctionnement des organes internes;
  • Examen radiographique de l'articulation des deux côtés;
  • MSCT et IRM avec et sans contraste. Dans le premier cas, cela se fait en cas de suspicion de sarcome osseux ou de sa décomposition dans le tissu osseux;
  • L'ostéoscintigraphie est considérée comme la méthode la plus appropriée pour détecter diverses anomalies osseuses ou articulaires. Réalisé avec des radionucléides spécifiques aux os.
  • Échographie de l'articulation de la hanche. Un diagnosticien expérimenté identifiera immédiatement les changements dans l'articulation ou la présence de liquide dedans immédiatement.
  • Avec la densitométrie, la densité et la résistance osseuses peuvent être déterminées. De ce fait, il est possible de diagnostiquer une nécrose osseuse et des fractures pathologiques.

Consultez d'urgence un médecin si:

  • Il y a une déformation visible de la jambe.
  • Impossible de faire des mouvements dans l'articulation de la hanche
  • Aucun support sur la jambe endolorie
  • Une jambe dans l'articulation de la hanche fait un mal insupportable, jusqu'à la perte de soins personnels
  • Soudain, il y avait un gonflement et une rougeur dans la zone de l'articulation

Auto-évaluation de la fonction articulaire avant d'aller chez le médecin

  • En position couchée, faites attention au membre inférieur. Ce dernier doit normalement être parallèle à l'axe médian du corps. En cas de luxation ou de fracture, le membre prend une position forcée.
  • Faites attention à la présence de douleur dans l'articulation de la hanche, ainsi qu'à son intensité, sa nature et son lieu d'irradiation.
  • Pour déterminer la mobilité de l'articulation, il est nécessaire d'effectuer des mouvements actifs vers l'avant, vers l'arrière, ainsi qu'une rotation vers l'intérieur et vers l'extérieur. Si de telles actions ne peuvent pas être effectuées en raison d'une douleur intense, il s'agit très probablement d'une fracture ou d'une luxation, sinon les mouvements ne provoquent pas de douleur intense, il n'y a certainement pas de fracture ou de luxation.
  • En position couchée, des mouvements passifs dans l'articulation dans toutes les directions peuvent être déterminés. Dans ce cas, vous devez faire attention à la présence d'un clic, à la morue dans la zone articulaire et à la tension protectrice des muscles de la cuisse.
  • Au rendez-vous chez le médecin, essayez de décrire soigneusement la nature du syndrome douloureux au repos et pendant les mouvements, ainsi que l'endroit le plus douloureux sur la cuisse pendant la palpation et où il fait mal.

Traitement

Le processus de traitement dépend en grande partie de la cause de la douleur, mais dans presque toutes les conditions pathologiques indiquées ci-dessus, des médicaments anti-inflammatoires (diclofénac sodique, ibuprofène, nimesil, movalis) peuvent être utilisés. Ces derniers ont un effet analgésique prononcé et réduisent le niveau d'inflammation de l'articulation elle-même et des tissus environnants. L'utilisation de ces médicaments est également justifiée dans les traitements chirurgicaux ultérieurs, par exemple, pour réduire la douleur après remplacement articulaire ou ostéosynthèse conventionnelle des métaux.

Avec les processus malins du col de l'os et du tiers supérieur de la cuisse, la chirurgie est indiquée - ablation de la tumeur. Dans la période postopératoire, les patients subissent une chimiothérapie et une irradiation du membre inférieur (dose totale moyenne de 10 Gray).

Pour toutes les blessures de l'articulation de la hanche, un repositionnement osseux ou une réduction de la luxation suivie d'une immobilisation de plusieurs mois est effectuée. Si nécessaire, et la présence de liquide ou de sang dans la cavité articulaire, sa ponction est réalisée avec pompage simultané du substrat pathologique.

Avec une inflammation purulente, une ouverture et un drainage complets de la cavité à l'aide d'un drainage au chlorure de polyvinyle sont effectués. Dans ce cas, les patients reçoivent un traitement antibactérien utilisant des préparations de céphalosporine (céfazoline, ceftriaxone, céfopérazone), des macrolides (clarithromycine, érythromycine) et des fluoroquinolones (ciprofloxacine, lévofloxacine, moxifloxacine).

Pour améliorer la circulation sanguine et améliorer les processus de régénération, il est recommandé d'utiliser des médicaments qui améliorent la microcirculation (pentoxifylline). Grâce à ces médicaments, les taux de réparation osseuse sont considérablement améliorés..

En outre, pour améliorer la circulation sanguine dans tout le membre, le médicament est utilisé - la tivortine. La physiothérapie (électrophorèse avec novocaïne, magnétothérapie, UHF) joue un rôle important dans le traitement de l'articulation de la hanche..