logo

Causes des douleurs lombaires et abdominales basses chez les femmes et les hommes

Des douleurs simultanées dans le bas du dos et l'abdomen peuvent indiquer une évolution aiguë et / ou chronique des maladies des organes internes. La forme aiguë des symptômes de la douleur réagit par des douleurs réflexes aiguës, lancinantes, douloureuses ou lancinantes, et des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen et le bas du dos sont la preuve d'une possible pathologie chronique. Les manifestations cliniques de la douleur symptomatique dans le bas-ventre et le bas du dos chez les femmes et / ou les hommes peuvent avoir une relation causale différente. Par conséquent, déterminer pourquoi et pourquoi les douleurs à l'estomac et au bas du dos ne sont possibles qu'avec une approche diagnostique différenciée, en tenant compte de l'âge, des critères physiologiques et sexuels d'une personne.

Manifestations cliniques courantes possibles

Des douleurs sévères dans l'abdomen et le bas du dos peuvent être causées par diverses conditions pathologiques. Considérez les raisons possibles pour lesquelles le bas-ventre peut faire mal et quels signes symptomatiques déterminent dans ces conditions.

Appendicite

Des douleurs aiguës dans le bas de l'abdomen droit provoquant des douleurs dans le bas du dos peuvent être causées par une inflammation de l'appendice du caecum, définie en chirurgie comme une appendicite. Une telle anomalie de la cavité abdominale nécessite une intervention chirurgicale urgente, car de telles douleurs abdominales peuvent entraîner une rupture de l'appendice et une nouvelle inflammation de la feuille viscérale et pariétale du péritoine, ce qui est incompatible avec la vie du patient. Une douleur aiguë, tiraillante et / ou douloureuse avec appendicite s'accompagne d'autres symptômes cliniques:

  • l'intérêt pour la nourriture disparaît complètement;
  • des nausées apparaissent et se transforment en vomissements;
  • augmente légèrement le régime de température du corps par type subfébrile;
  • le côté droit du bas-ventre fait constamment mal;
  • un trouble de la miction se produit, des selles molles et une augmentation du rythme cardiaque sont possibles.

Sur une note! Une caractéristique de la forme aiguë de l'appendicite est qu'à la palpation de la cavité abdominale inférieure gauche, la douleur abdominale donne à la zone ombilicale et à la région iliaque droite.

Problèmes urinaires

La douleur dans le bas du dos et le bas de l'abdomen peut être déclenchée par diverses bactéries et virus qui pénètrent dans le système génito-urinaire. Les nausées et les douleurs dans le bas de l'abdomen, dans ce cas, sont causées de manière symptomatique par l'apparition d'une infection urinaire, ce qui conduit à une inflammation de la muqueuse de la vessie. En urologie, une telle violation de l'organe systémique du système urinaire est définie comme une cystite.

Les symptômes caractéristiques d'une infection aiguë de la vessie comprennent:

  • mictions fréquentes, survenant avec un intervalle de 5-6 minutes;
  • lourdeur dans la cavité abdominale;
  • condition inconfortable dans laquelle l'estomac tire constamment;
  • écoulement sanglant dans l'urine;
  • il y a un sentiment de vidange incomplète.

Le traitement antibactérien thérapeutique, dans ce cas, n'est effectué qu'après l'identification du pathogène infectieux et sa sensibilité aux antibiotiques. De plus, des symptômes douloureux dans lesquels le bas-ventre fait mal et / ou font mal peuvent indiquer une inflammation de l'urètre, également causée par une lésion infectieuse des parois de l'urètre.

Et aussi, la douleur abdominale qui irradie vers le bas du dos et le dos peut être associée à une inflammation du bassin rénal et du système tubulaire du rein. La pyélonéphrite est la maladie des voies urinaires la plus courante chez les femmes et les filles. Puisque, principalement, la pathologie urologique dans le régulateur de la miction est causée par une pénétration bactérienne dans le canal génito-urinaire pendant le cycle menstruel si les règles d'hygiène sanitaire et / ou personnelle ne sont pas respectées. Le tableau clinique des signes symptomatiques de la pyélonéphrite est le suivant:

  • mal au bas du dos et au bas de l'abdomen;
  • il y a des nausées et parfois des vomissements;
  • il y a de la fièvre et de la fièvre;
  • la température corporelle monte à 38–40º С.

Les symptômes locaux de la pyélonéphrite sont exprimés dans d'autres syndromes douloureux aux propriétés abdominales et d'intoxication, qui varient en fonction de l'âge du patient.

L'urolithiase, ou urolithiase, est une autre explication de la raison pour laquelle elle fait mal dans le bas-ventre et éclate dans le bas du dos. Les calculs formés (calculs) dans le système urinaire peuvent provoquer une douleur insupportable dans la cavité abdominale ou dans la région de la colonne vertébrale lombaire.

La colique rénale est le syndrome douloureux le plus aigu dans lequel le tartre endommage les parois de la surface de l'uretère. La rétention urinaire aiguë tire le bas de l'abdomen et le bas du dos.

Symptômes de douleur en violation du tractus gastro-intestinal

La douleur dans le bas du dos, dans laquelle le dos fait mal et tire le bas de l'abdomen, peut refléter un problème dans le système gastro-intestinal. Avec une infection intestinale, une douleur non localisée est observée, qui capture toute la cavité abdominale de la colonne thoracique au bassin. Les symptômes de la douleur attaquent le bas-ventre, l'estomac et se propagent le long des côtés de la moelle épinière, provoquant des ballonnements, des flatulences et un état inconfortable des organes du système interne. La dernière étape est un syndrome douloureux qui redonne au bas du dos. Lors de la défécation, une personne découvre des inclusions sanglantes et / ou muqueuses dans les selles. Ce sont tous des signes symptomatiques d'une infection intestinale causée par Salmonella..

Si l'estomac fait mal, le dos fait mal, fait mal ou tire le dos, et en même temps une température corporelle subfébrile est observée, il est fort possible que tous les signes de colite soient présents - inflammation aiguë de la muqueuse du côlon. Cette maladie affecte souvent les hommes après 45 ans, et chez le beau sexe, l'organisation problématique du système digestif commence à se manifester déjà à l'adolescence, au moment de la formation du cycle menstruel.

Autres symptômes cliniques

La douleur lombaire chez une femme ou un homme peut être associée à une pathologie abdominale courante - une hernie inguinale. La saillie du péritoine dans le canal inguinal à gauche ou à droite peut être due à une pression accrue dans la cavité abdominale, due à la levée de la gravité, au transfert fréquent de marchandises, dépassant les normes intersectorielles. Malheureusement, ce problème est de plus en plus courant chez les femmes. À ce jour, 4% des femmes ont une hernie inguinale en Fédération de Russie, et parmi la population masculine, ce chiffre est proche de 30%. Symptômes initiaux:

  • tire le bas de l'abdomen et tire le bas du dos après le transfert ou la levée de la gravité;
  • des douleurs d'intensité variable se produisent dans la région pelvienne;
  • l'haltérophilie provoque des nausées et des vomissements;
  • une saillie semblable à une tumeur dans la zone inguinale est ressentie visuellement.

Des cas ont été enregistrés lorsque le syndrome douloureux résultant du pincement amène une personne à un évanouissement. Avec de tels symptômes, une personne a besoin de soins médicaux urgents.

De plus, les transformations destructrices-dystrophiques (ostéochondrose) de la colonne vertébrale lombo-sacrée peuvent provoquer un pincement des racines nerveuses qui, en cas de violation de l'innervation dans le corps, entraîne des douleurs dans le bas-ventre et le bas du dos chez la femme ou l'homme. Localisation de la zone douloureuse lorsque les branches nerveuses sont pincées - milieu du dos, zone inguinale, bas-ventre et fesses.

Souvent, le dos et le bas-ventre font mal en raison de néoplasmes malins ou bénins qui se produisent dans les organes systémiques du tube digestif ou du système génito-urinaire. Chaque cas spécifique de symptômes de douleur chez les femmes et les hommes doit être considéré individuellement..

Les causes les plus courantes de douleur chez les femmes

Certaines douleurs chez les femmes peuvent être associées à divers problèmes gynécologiques. Donc, si le bas du dos fait mal après l'ovulation, il est probable que nous devrions nous attendre à l'apparition d'un cycle menstruel extraordinaire. C'est bien pire lorsque des douleurs abdominales ou du bas du dos se produisent au milieu du cycle, ce qui indique une défense hormonale instable. Le bas-ventre et la région lombo-sacrée peuvent-ils souffrir d'autres pathologies gynécologiques? Considérez les conditions et les troubles pathologiques les plus probables du système reproducteur du corps féminin:

  1. La flexion utérine, ou rétroflexion, se forme à la suite d'adhérences de l'organe reproducteur, provoquées par une faiblesse musculaire du plancher pelvien, une violation de l'intégrité des ligaments sous l'influence de divers facteurs de force ou après des processus inflammatoires dans les organes pelviens. Il y a des douleurs lombaires, des douleurs et des tiraillements dans le bas de l'abdomen.
  2. Le fibromyome est un néoplasme bénin qui se produit dans le myomètre utérin. La fréquence des plaintes avec douleur dans la cavité abdominale et le bas du dos, avec un diagnostic confirmé, est de 25% du nombre total de maladies gynécologiques.
  3. L'inflammation des appendices utérins (annexite) associée à la pénétration de pathogènes bactériens à Gram positif ou à Gram négatif dans les trompes de Fallope provoque également des sensations inconfortables dans la région lombaire et dans le bas-ventre chez la femme. Les symptômes de la douleur peuvent survenir après une interruption artificielle de la grossesse, après un contact sexuel pendant le cycle menstruel, en raison d'une hypothermie des organes reproducteurs du système reproducteur ou d'un affaiblissement général de la défense immunitaire.
  4. Une situation critique est une rupture de l'oviducte ou de l'ovaire, dans laquelle une femme ressent une douleur insupportable dans le bas de l'abdomen et le bas du dos. Afin d'éviter une infection générale de la cavité abdominale, une assistance chirurgicale urgente est nécessaire.
  5. Une grossesse extra-utérine et la menace d'une fausse couche provoquent non seulement des douleurs dans le bas du dos et le bas de l'abdomen, mais sont également parfois accompagnées de saignements abondants. Cette condition nécessite également des soins médicaux d'urgence..

Les symptômes de la douleur dans le corps d'une femme peuvent survenir non seulement pour des indications gynécologiques médicales, mais aussi après une dépression nerveuse, une dépression, un surmenage psycho-émotionnel et d'autres facteurs.

Causes des douleurs lombaires et du bas-ventre chez les hommes

Comme le corps féminin, l'anatomie masculine a ses propres caractéristiques uniques, qui peuvent simultanément entraîner des douleurs dans le bas-ventre et des douleurs dans la zone lombo-sacrée. La principale cause des symptômes cliniques est une violation fonctionnelle du fonctionnement rythmique des organes du système reproducteur. Le facteur de cause à effet le plus courant de l'inconfort est l'inflammation de la prostate, qui parmi toutes les maladies urologiques chez les hommes détient de manière fiable la position de TOP-3. Symptômes de la prostatite:

  • tire le fond de la cavité abdominale;
  • douleurs musculaires du dos et articulations des lombaires;
  • la nycturie est observée, ou une envie fréquente d'uriner;
  • il y a de la douleur et des brûlures pendant la miction.

De plus, l'hypertrophie de la prostate, au contact du rectum, provoque des douleurs et des difficultés de défécation.

  • un mode de vie sédentaire ou une forte diminution de l'activité physique;
  • consommation excessive de boissons fortes;
  • abstinence sexuelle prolongée;
  • diminution des propriétés protectrices du corps;
  • hypothermie des voies génitales.

Cependant, il existe d'autres facteurs causaux de la maladie de la prostate. L'agent causal de la prostate peut être une infection virale ou bactérienne qui pénètre à la suite d'une pathologie chronique du système génito-urinaire, ou transmise par le tractus génital anal.

Un autre agent causal des symptômes de la douleur peut être une orchépididymite ou une inflammation du testicule et de son appendice chez l'homme. La maladie, exprimée par des douleurs lombaires, des tiraillements et des douleurs douloureuses dans la partie abdominale du corps, peut être déclenchée par des lésions infectieuses aiguës des organes du système génito-urinaire ou leur pathologie chronique.

Recommandation du médecin

En cas d'attaques de douleur dans la cavité abdominale ou la partie vertébrale de la colonne vertébrale, il ne faut pas s'automédiquer, et plus encore appliquer des formes posologiques (préparations) d'un analgésique. Seul un spécialiste spécialisé fera le bon diagnostic et sélectionnera la méthode d'intervention thérapeutique ou chirurgicale appropriée. Cherchez des soins d'urgence si:

  • la douleur ne disparaît pas dans les 2-3 heures;
  • avec une toux ou une action active, la douleur s'intensifie;
  • il y a de la douleur lors des selles;
  • des inclusions sanglantes ont été détectées dans les matières fécales, ou sa couleur a acquis une couleur anormalement noire, ce qui est un signe de saignement interne.

Cependant, la douleur dans le péritoine et le dos peut indiquer non seulement une pathologie clinique, mais aussi être le résultat d'un étirement musculaire élémentaire après un effort physique actif.

Douleurs à l'estomac et au bas du dos - causes de la douleur chez les hommes et les femmes

Causes du bas du dos et des douleurs abdominales

La douleur dans l'abdomen, s'étendant jusqu'au bas du dos, peut être associée à diverses raisons. Par conséquent, si une telle douleur est conservée pendant plusieurs jours, il est nécessaire de subir un examen afin de poser un diagnostic précis.

Pour un diagnostic préliminaire de pathologie, le médecin devra informer sur la nature de la douleur dans l'abdomen et le bas du dos. Dans l'inflammation chronique, la douleur est généralement sourde et douloureuse. Avec l'exacerbation des maladies, des douleurs pulsatoires sont notées. Il est également important de signaler si la température augmente lorsque le syndrome douloureux s'intensifie et s'il ne dégage pas de chaleur à cause d'une douleur intense. De plus, il sera nécessaire d'indiquer spécifiquement la localisation de la douleur.

Les principales causes de douleur dans l'abdomen et le bas du dos peuvent être les pathologies suivantes:

  • Appendicite. En règle générale, les symptômes supplémentaires sont des vomissements et de la fièvre. Le plus souvent, une douleur aiguë se produit, mais parfois il y a des douleurs de traction qui provoquent un désir de persister. Mais au moindre soupçon d'appendicite, il faut appeler une ambulance. Sinon, une attaque d'appendicite peut être fatale..
  • Infections du système génito-urinaire associées à des processus inflammatoires. En plus des douleurs aiguës, des caillots sanguins dans l'urine peuvent également être observés..
  • Maladie intestinale infectieuse. Dans ce cas, des douleurs douloureuses constantes dans l'abdomen et le bas du dos sont observées. Des symptômes supplémentaires peuvent inclure des traces de sang dans les selles. Vous devez consulter un médecin immédiatement, car les infections peuvent menacer la septicémie, et la preuve de cela peut être la transition de douleurs douloureuses en crampes.
  • Inflammation intestinale. Dans ce cas, la douleur est localisée dans le bas-ventre et le bas du dos. Cette pathologie doit nécessairement être diagnostiquée en temps opportun. Sinon, les processus inflammatoires peuvent déclencher un ulcère..
  • Colite. Avec cette pathologie, des douleurs douloureuses dans l'abdomen et le bas du dos sont accompagnées de fièvre et de ballonnements. Au début, une douleur aiguë est notée, mais progressivement elle devient terne. Et cela indique que la maladie devient chronique.
  • Hernie inguinale. La pathologie est due au fait que l'organe interne est pincé par les muscles. Dans ce cas, les douleurs à l'abdomen et au bas du dos sont souvent si insupportables qu'une personne dans son contexte peut perdre conscience. D'autres symptômes peuvent inclure des vomissements et des nausées. La chirurgie étant indiquée pour une telle pathologie, vous devez immédiatement consulter un médecin.
  • Urolithiase. Dans ce cas, l'estomac fait mal périodiquement. Le syndrome douloureux est terne. Mais, lorsque la pierre commence à bouger, la douleur dans l'abdomen et le bas du dos devient très forte.
  • Ostéochondrose. Dans ce cas, les vertèbres pincées des nerfs lombaires entraînent des douleurs dans l'abdomen et le bas du dos.
  • Néoplasmes. Dans ce cas, la douleur tire dans la nature et s'intensifie progressivement. Si une telle pathologie n'est pas diagnostiquée en temps opportun, elle menace la vie.

Pourquoi le bas-ventre fait mal, mais le donne au bas du dos

Lorsque le bas-ventre et les lombaires font mal, les raisons peuvent être complètement différentes. Très souvent chez les femmes et les hommes, ces symptômes surviennent après l'exercice. Mais cela ne se produit que si une personne mène généralement un mode de vie inactif.

Dans la plupart des cas, ces symptômes indiquent le développement de maladies graves..

Quel que soit le sexe, les causes de douleur suivantes dans le bas-ventre et le bas du dos peuvent être distinguées:

Appendicite. Dans certains cas, avec une attaque aiguë, le bas-ventre fait mal du côté droit et il y a une douleur tirante dans le bas du dos. La pathologie peut être accompagnée de fièvre, de nausées et de vomissements..

Maladie intestinale infectieuse. La douleur peut initialement être localisée n'importe où dans l'abdomen, mais retombe progressivement. Si des mesures ne sont pas prises, des symptômes supplémentaires apparaîtront bientôt, difficiles à ne pas remarquer. Ce sont du mucus et des traces de sang dans les selles..

Pathologie du système rénal. Avec une exacerbation du processus inflammatoire, les douleurs sont aiguës, mais après son affaissement, le syndrome douloureux devient terne. De plus, des douleurs peuvent survenir pendant la miction. Avec la lithiase urinaire, il y a un inconfort constant, et avec l'avancement des pierres, il y a des douleurs aiguës dans le lombaire et le bas de l'abdomen.

Colite. La maladie commence toujours à se développer sous une forme aiguë. Après un certain temps sans traitement, la maladie devient rapidement chronique, caractérisée par une douleur constante dans le bas-ventre et dans la région lombaire. De plus, la température augmente et des flatulences sont observées..

Pathologie du système musculo-squelettique. Il s'agit notamment de l'ostéochondrose et de l'arthrite. En règle générale, l'estomac fait mal en dessous et donne au bas du dos dans le contexte de surmenage ou d'hypothermie. Il est à noter que la douleur est aggravée par le mouvement.

Chez les femmes

Chez la femme, la douleur dans le bas-ventre et le bas du dos survient plus souvent que chez l'homme. Les raisons de cela sont associées à des pathologies du système reproducteur et urinaire. Très souvent, de tels signes surviennent avec l'algodisménorrhée, c'est-à-dire pendant les menstruations.

Il existe deux types de pathologie:

  • Algodismenorea primaire. Dans ce cas, l'inconfort n'est pas associé à des changements pathologiques dans les organes du système reproducteur. Habituellement, la douleur est à l'étroit et survient dans les premiers jours de la menstruation, mais ne dure pas plus de quelques jours. De plus, des vomissements, des troubles intestinaux et des maux de tête peuvent survenir..
  • Algodismenorea secondaire. La douleur survient dans le contexte du développement de changements pathologiques dans les organes du système reproducteur. Il peut s'agir d'adhérences, d'endométriose, de fibromes utérins, etc..

De plus, le bas-ventre et le bas du dos font mal aux femmes dans le contexte des pathologies suivantes:

  • Maladies gynécologiques infectieuses. Les colpites et les candidoses sont les plus courantes..
  • Diverses tumeurs dans les organes du système reproducteur. Souvent, ils sont déclenchés par un cancer polykystique, du fibrome ou de l'ovaire. De telles pathologies conduisent à une aggravation progressive de la condition et peuvent en outre s'accompagner de nausées et vomissements..
  • Annexite. Cette pathologie est associée au processus inflammatoire dans les trompes de Fallope et les ovaires après infection par divers agents pathogènes..
  • Grossesse extra-utérine. Il s'agit d'une condition très dangereuse. Lorsque des douleurs aiguës surviennent dans le bas du dos et le bas de l'abdomen, des soins médicaux doivent être fournis en temps opportun. Sinon, le tuyau pourrait se rompre, entraînant un danger de mort..

Très souvent, les femmes ont des douleurs abdominales basses et des spasmes se produisent avec une irradiation dans les lombaires pendant les rapports sexuels. Cela est dû à la présence d'une maladie telle que le vaginisme, qui se caractérise par des contractions pathologiques du vagin pendant les rapports sexuels. De plus, l'érosion et tout autre processus inflammatoire peuvent entraîner des douleurs lors des rapports sexuels..

Des douleurs dans le bas de l'abdomen et le bas du dos peuvent survenir pendant la grossesse. Ils doivent être signalés à un gynécologue, car ils peuvent indiquer un avortement involontaire. Mais vous ne devriez pas vous inquiéter prématurément, car le plus souvent, ces signes sont provoqués en serrant les organes de la cavité abdominale avec un utérus élargi ou sont associés à une suralimentation. Au troisième trimestre de la grossesse, des douleurs dans le bas-ventre peuvent être le signe de l'apparition de contractions prénatales..

Chez l'homme

Chez les hommes, de nombreuses maladies spécifiques peuvent également survenir, entraînant des douleurs dans l'abdomen et le bas du dos. En règle générale, le syndrome douloureux dans ce cas est de nature terne, donc très souvent les patients le brossent, attribuant l'inconfort à un simple malaise.

Les causes les plus courantes de symptômes inconfortables:

  • Prostatite. Une telle maladie est associée à un processus inflammatoire et à un œdème. Pendant longtemps, la maladie peut être asymptomatique. Même en cas de douleur, elles ne sont pas aiguës. Avec le développement de la maladie, des troubles de la miction sont toujours observés et des dysfonctionnements sexuels peuvent survenir.
  • Hernie inguinale. Une telle pathologie est dangereuse car, au cours de son développement, une obstruction intestinale peut survenir, ce qui peut entraîner une péritonite. La douleur aiguë indique une condition grave, dans son contexte, il est difficile d'uriner et d'intoxiquer le corps.

Que faire et comment traiter

L'automédication pour la douleur dans l'abdomen et le bas du dos peut faire face à des conséquences imprévisibles. Par conséquent, avant de prendre des mesures, il est d'abord nécessaire de subir un examen dans un établissement médical afin de poser un diagnostic précis.

Si la douleur est aiguë, il est urgent d'appeler une ambulance. Avant l'arrivée du médecin, il n'est pas recommandé de prendre des médicaments. Il est strictement interdit d'utiliser le réchauffement. De plus, les laxatifs ou les lavements ne peuvent pas être utilisés, même si l'on soupçonne qu'il y a des problèmes avec les intestins..

Dans un cas très grave, avec des crampes donnant au bas du dos, il est permis de mettre une compresse froide sur le ventre et de prendre un antispasmodique (No-shpu). Il est important de trouver une position dans laquelle la douleur est minime. En règle générale, en cas de maladies gynécologiques chez la femme, il s'agit d'une «position fœtale». Et afin d'affaiblir le syndrome douloureux avec la lithiase urinaire, il est nécessaire de se tenir debout. Ne faites pas de mouvements brusques, vous devez également exclure l'activité physique.

Si la douleur dans le bas du dos et l'abdomen est chronique, vous devez d'abord consulter un thérapeute. Après l'examen, le médecin orientera un spécialiste de profil étroit. Il peut s'agir d'un chirurgien, d'un gynécologue ou d'un neurologue.

Douleur dans le bas-ventre à gauche chez la femme à l'aine. Raisons et quoi faire

La douleur dans la région hypogastrique (en dessous, au-dessus de l'utérus) de l'abdomen peut indiquer la pathologie de différents systèmes et organes. Ce n'est pas nécessairement une pathologie du tractus gastro-intestinal. Souvent, les douleurs dérangent à gauche. Chez les femmes, les maladies gynécologiques ainsi que neurologiques et oncologiques doivent être exclues. Les problèmes rhumatologiques se manifestent souvent.

Causes de la douleur dans le bas-ventre à gauche chez la femme

Tout d'abord, les maladies de la rate et du pancréas doivent être exclues. Ce sont ces organes inférieurs qui projettent ces organes. Avec la pancréatite, vous pouvez palper la queue pancréatique hypertrophiée enflammée ou le pôle inférieur de la rate.

Les coliques abdominales sont la formulation la plus courante des médecins d'urgence et des services d'admission des hôpitaux chirurgicaux. Derrière elle se cache le spasme intestinal habituel, un phénomène transitoire. La douleur dans le bas-ventre à gauche chez la femme est une indication obligatoire pour la consultation d'un gynécologue. Après tout, le deuxième groupe de causes est associé à la gynécologie.

Il peut s'agir d'une salpingite, d'une ovarite, d'une grossesse extra-utérine.

Les maladies des reins et des voies urinaires sont parmi les plus difficiles à diagnostiquer parmi toutes les maladies. Une manifestation est une douleur ou un inconfort d'intensité variable dans la région hypogastrique, au-dessus du sein, ou légèrement plus haut, au nombril, dans la région mésogastrique. Des changements dans l'échographie et l'analyse d'urine aideront à confirmer l'hypothèse de travail et le diagnostic préliminaire.

La chondrose, la spondylarthrose provoque des douleurs lancinantes de la localisation décrite. Ils rayonnent (s'étendent) souvent à la jambe gauche. Avec les maladies oncologiques, des symptômes supplémentaires apparaissent.

Types de douleur

Il existe plusieurs approches pour la classification de la douleur dans l'abdomen. Le premier critère est le mécanisme de développement. Il existe 4 types de douleur.

MécanismeQuand se réunit
ViscéralAvec compression, inflammation et infiltration. Ce sont des maladies inflammatoires: appendicite, pancréatite, cholécystite.
RayonnantMiroir ou douleur réfléchie associée à une innervation commune. Apparaissent avec annexite, apoplexie, maladies vertébrales.
PariétalAssocié à une inflammation de la feuille pariétale du péritoine. Elle est caractéristique de la péritonite compliquant la perforation d'un ulcère, pancréatite, appendicite, cholécystite.
PsychogèneAu cœur est une violation de la perception. Caractéristique pour les psychoses et autres troubles psychogènes.

Une autre classification fait la distinction entre la douleur aiguë, subaiguë et chronique. La différence est seulement dans l'intervalle de temps.

Une autre division est basée sur la source de la douleur:

  • douleur intra-abdominale (la cause est dans les organes de la cavité abdominale);
  • douleur extra-abdominale, lorsque la cause provient d'autres organes et systèmes (infarctus du myocarde, névralgie intercostale).

Les sensations douloureuses se distinguent également par leur localisation: hypogastrique (bas-ventre), mésogastrique (région ombilicale), épigastrique (douleur dans l'hypocondrie, dans le haut de l'abdomen).

Quelles maladies chez les femmes provoquent des douleurs de l'aine à la jambe, dans le bas du dos. Comment identifier une maladie

Une variété de conditions pathologiques peuvent provoquer des douleurs dans le bas-ventre chez les femmes. Leur gamme est assez large. Le diagnostic différentiel est très important pour comprendre la cause des violations et commencer à fournir une assistance adéquate..

Pour ce faire, évaluez toutes les nuances, les caractéristiques de l'anamnèse, l'apparition et la dynamique des symptômes, la réponse aux tentatives de traitement ou d'automédication en cours. Le diagnostic nécessite l'utilisation de méthodes de diagnostic en laboratoire et instrumentales.

Troubles intestinaux

Une douleur localisée dans le bas-ventre, dérangeante à gauche, chez la femme peut être associée à des spasmes du côlon descendant. La raison la plus simple est nutritionnelle. Une surcharge excessive d'aliments protéiques ou de fibres entraîne une augmentation du péristaltisme de l'ensemble du tractus gastro-intestinal.

Les sensations décrites dans un pourcentage assez important de cas sont associées à la colite ulcéreuse, la maladie de Crohn et d'autres maladies inflammatoires du côlon sigmoïde ou transverse.

En plus de la douleur causée par ces maladies, les symptômes et les plaintes suivants peuvent indiquer:

  • sang dans les selles;
  • mucus dans les fèces;
  • les fausses envies en allant aux toilettes par selles ne s'arrêtent pas;
  • flatulence;
  • constipation
  • sensation de selles incomplètes.

Pour confirmer ou exclure la maladie, un examen échographique des organes abdominaux, une radiographie (vue d'ensemble) sont évalués. Plus précisément, l'état de la muqueuse des segments décrits du tube intestinal peut donner une fibrocolonoscopie. Si nécessaire, l'étude est complétée par une biopsie et une analyse histologique de la biopsie.

Étiologie associée à la rate

L'hypersplénisme et la splénomégalie sont deux conditions qui s'accompagnent d'une augmentation de la taille de l'organe. Il est projeté dans l'hypochondre gauche, latéral gauche et partiellement dans la région hypogastrique gauche. Par conséquent, une augmentation de la rate entraînera des douleurs dans cette zone.

Les raisons sont nombreuses. La rate augmente compensatoire avec une augmentation du foie dans le cadre du syndrome hépatolienal. Le deuxième groupe de causes est les maladies infectieuses. Par exemple, la mononucléose. L'une des manifestations cliniques les plus importantes est une augmentation de la taille de la rate avec une douleur dans l'abdomen gauche par le bas, en règle générale.

Les maladies hématologiques (leucémie) provoquent très souvent le symptôme décrit.

Les symptômes suivants peuvent indiquer un endommagement possible de la rate:

  • l'apparition de pétéchies sur la peau (hémorragie ponctuelle);
  • hypertrophie du foie;
  • pâleur de la peau;
  • changement de température corporelle.

Pour exclure ce groupe de causes de douleur viscérale, l'échographie de la cavité abdominale et de l'espace rétropéritonéal, les techniques d'examen tomographique, la scintigraphie, ainsi qu'un test immuno-enzymatique pour les parasitoses, une numération globulaire pour les plaquettes et les globules rouges aident également.

Problèmes urologiques

Avec la pyélonéphrite, la douleur s'accompagne d'une augmentation de la température. Faiblesse, fatigue se joint. Parfois, le degré d'intoxication est si élevé que la fréquence cardiaque augmente, la transpiration s'intensifie. Il est difficile pour le patient de sortir du lit. Confirme la maladie leucocyturie (globules blancs dans l'urine) et l'inoculation du pathogène dans l'urine lors du semis.

Pathologie gynécologique

Parmi ce groupe de maladies, les douleurs abdominales d'en bas provoquent:

  • salpingite (inflammation des trompes de Fallope);
  • annexite (maladie inflammatoire de l'utérus, avec les ovaires);
  • grossesse extra-utérine;
  • apoplexie ovarienne.

L'inconfort lié à l'annexite et à la salpingite s'accompagne de manifestations manifestes d'intoxication. Ce sont des élévations de température à un niveau fébrile, une augmentation de la fréquence cardiaque, de la fatigue, de la faiblesse, de la transpiration et une perte d'appétit.

L'apoplexie ou la rupture d'un kyste ovarien est indiquée par des nausées, des vomissements, une lourdeur et une douleur éclatante dans le bas-ventre à droite ou à gauche. Dans l'anamnèse - la présence de kystes ovariens et de mouvements brusques sont devenus un facteur provoquant: monter à cheval, sexe hard; tremblements dans une voiture, chutes traumatisantes. Les patients ont tendance à s'estomper.

Grossesse

L'inconfort de traction pendant cette période est assez typique pour une femme. Surtout quand le fœtus fait des mouvements, se retourne. Il est très important lorsque la douleur s'intensifie d'exclure l'apparition d'une pathologie chirurgicale. Pour ce faire, vous avez besoin des conseils d'un chirurgien expérimenté.

Changements pathologiques dans la colonne vertébrale inférieure

Un autre groupe important de maladies qui font apparaître le symptôme décrit. La douleur survient par le mécanisme de l'irradiation. Autrement dit, tel ou tel segment de la colonne vertébrale est endommagé, ce qui affecte la fonction du nerf spinal innervant la surface antérieure de la paroi abdominale à l'étage inférieur.

Sténose vertébrale

L'essence de la maladie est que la cavité du canal rachidien est pincée de l'extérieur. En conséquence, il y a une douleur dans le dos, ce qui donne la gauche ou la droite dans l'abdomen en dessous. Dans ce cas, il peut y avoir des troubles sensoriels dans le type de paresthésie (engourdissement) et même des troubles moteurs dans le type de parésie.

Hernie intervertébrale

La pathologie fait référence au disque à fibres grossières, qui est situé entre les vertèbres. Des douleurs abdominales en bas à gauche peuvent survenir lorsqu'une hernie se produit dans la colonne lombaire ou sacrée.

Le syndrome douloureux est très intense. Il se propage, comme dans l'ostéochondrose. Syndrome concomitant - incapacité à se redresser. Les analgésiques conventionnels peuvent ne pas soulager complètement la douleur. Relaxants musculaires et anticonvulsivants sont utilisés (carbamazépine, finlepsine).

Scoliose

La courbure de la colonne vertébrale dans la région lombaire ou thoracique inférieure entraîne une compression des troncs nerveux. Il provoque des douleurs dans la section indiquée de la colonne vertébrale, irradiant vers l'avant de l'abdomen par le bas.

Arthrose de la hanche

Nous parlons de la dégénérescence du cartilage de l'articulation spécifiée à gauche. Si l'évolution de l'arthrose s'aggrave, une synovite, une tendinite ou une enthésite peuvent apparaître. Ces phénomènes provoquent des douleurs lors du déplacement dans l'articulation de gauche..

Parfois, une gêne due au mécanisme de réflexion apparaît dans l'abdomen. En règle générale, il s'agit d'une région supramondaine. La radiographie du bassin montre des signes de dégénérescence du cartilage et des ostéophytes des structures osseuses s'articulant dans l'articulation.

Nécrose aseptique de la tête fémorale

Les signes sont similaires à l'arthrose de l'articulation de la hanche. La réaction de température se joint. La douleur s'intensifie en marchant tellement que le patient préfère ne pas bouger ou ne pas s'appuyer sur la jambe affectée. Confirme le diagnostic d'une radiographie de l'articulation et de l'IRM.

Colique rénale

Parmi les problèmes des reins et des voies urinaires, il existe des maladies qui peuvent également provoquer des douleurs dans le bas-ventre à gauche chez la femme. En premier lieu, il s'agit néanmoins de coliques rénales sur fond d'urolithiase. Dans ce cas, la douleur irradie (donne) à l'aine et au périnée.

Pour les antispasmodiques, une réponse positive peut être de courte durée..

Le calcul rénal est caractérisé par les éléments suivants:

  • Crampes de douleur.
  • L'intensité de la douleur est élevée.
  • Au plus fort de la douleur, des nausées et des vomissements sont possibles, ce qui ne soulage pas.
  • L'urine prend une teinte brune, écarlate ou framboise..
  • L'histoire a déjà eu une décharge indépendante de calculs ou un traitement chirurgical (échographie).
  • Une échographie montre un calcul.

Les globules rouges sont visibles dans l'urine. Habituellement, il y en a tellement que les assistants de laboratoire décrivent la quantité aussi complètement. La pierre peut se déplacer le long de l'uretère. Ensuite, le syndrome douloureux s'intensifie et peut parfois provoquer un choc. Détecter une pierre dans cette situation permettra la radiographie de levé et l'utilisation de contraste (avec urographie).

Appendicite

La douleur inférieure gauche chez la femme n'est pas typique de cette maladie. Mais avec la péritonite, il peut y avoir une douleur diffuse quand on ne sait pas où elle fait le plus mal. La deuxième option, lorsque cela est possible, est l'ajout de pancréatite réactive. Des selles instables et d'autres manifestations de la dysfonction pancréatique viennent au premier plan.

Pancréatite

La douleur est localisée autour du nombril, plus à gauche. C'est ensuite l'herpès zoster. Au premier plan se trouvent les phénomènes d'intoxication, notamment une élévation de la température à un niveau fébrile, ainsi que la dyspepsie. Il s'agit de nausées, de vomissements, de selles molles.

Cystite chronique

L'inflammation de la vessie est aiguë. Douleur coupante, localisée directement au-dessus du sein. Cela arrive rarement d'un côté. La miction est douloureuse. Dans ce cas, il y a un sentiment de vidange incomplète. Les femmes courent très souvent aux toilettes, urinent en petites portions.

Dans les premiers jours, la température corporelle augmente. Il atteint rarement un niveau fébrile, généralement inférieur à 18,5 C. Le diagnostic comprend l'échographie de la vessie, des reins, l'analyse d'urine générale et Nechiporenko, ainsi que la culture d'urine.

Dysménorrhée

Ce groupe comprend la douleur, d'une manière ou d'une autre associée au cycle menstruel. La douleur pendant les règles est appelée dysménorrhée. Dans le même temps, il peut également y avoir une gêne dans la région des glandes mammaires, le périnée. L'échographie des organes génitaux est nécessaire, consultation d'un gynécologue et endocrinologue.

Polymyalgie rhumatismale

Cette maladie est plus typique des patients d'un groupe d'âge plus avancé. La douleur survient dans le bas du dos, mais peut également irradier vers la région de la paroi abdominale antérieure. La maladie est traitée par des rhumatologues. En plus des maux de dos, une fausse bursite (inflammation du sac articulaire sous le muscle deltoïde) est considérée comme un signe pathognomonique.

Dysfonctionnements du système nerveux

Cela comprend les troubles névrotiques légers ou les troubles du niveau psychotique. Il n'y a pas de problèmes de la part des organes internes. La palpation est absolument indolore. Les données instrumentales et de laboratoire ne donnent aucun écart par rapport à la norme. La thérapie psychotrope aide dans ces situations..

Maladies oncologiques

En présence d'une maladie maligne, une attention particulière est portée à la présence de «petits» symptômes.

Ceux-ci inclus:

  • Diminution de l'appétit.
  • Aversion pour certains aliments.
  • Perte de poids.
  • Pâleur.
  • La température augmente sans raison apparente.
  • Fatigue, faiblesse.
  • Diminution de la tolérance à l'exercice.
Le diagramme montre les causes de la douleur dans le bas-ventre chez la femme.

Dans ce cas, les douleurs abdominales sont constantes, augmentant de nature. Mauvais signe pronostique - l'apparition ou l'intensification de la douleur la nuit.

Dans quel cas, quel médecin dois-je contacter? Méthodes de diagnostic

Le routage et le spécialiste à contacter dès le début sont importants. Cela vous fera gagner un temps précieux dans les situations aiguës..

Examen à temps plein par un médecin

Si la douleur est dérangeante depuis longtemps, non aiguë, d'intensité, légère ou modérée, vous pouvez contacter un thérapeute sans premiers soins. Après avoir écouté les plaintes et collecté des données anamnestiques, il prescrira des tests et des examens, puis les dirigera vers le spécialiste auquel, à son avis, la pathologie identifiée fait référence.

Avec une douleur intense sur fond de température, en particulier en présence de phénomènes dysuriques (douleur lors de la miction, mictions fréquentes), il est logique de consulter un chirurgien ou un urologue.

En présence d'une histoire gynécologique compliquée, un gynécologue est requis. Lorsqu'en plus de la douleur, il y a du sang dans les selles, des impuretés pathologiques dans les selles, vous devez immédiatement consulter un coloproctologue ou un chirurgien général.

Diagnostic de laboratoire

De ce groupe d'examens, un test sanguin et urinaire général est tout d'abord prescrit. En cas d'urgence elles sont effectuées dans l'ordre CITO! Un test sanguin biochimique, une analyse fécale sont nécessaires pour le développement ultérieur d'une hypothèse clinique. Le niveau des enzymes hépatiques, la bilirubine, est très important. Les dommages au pancréas augmentent le niveau d'amylase sanguine et de diastase urinaire.

Diagnostics du matériel

Une échographie des organes internes de la cavité abdominale et de l'espace rétropéritonéal, du petit bassin, ainsi que la radiographie des organes de la poitrine et du bassin, seront d'une grande aide pour un médecin de toute spécialité. Dans des situations cliniques douteuses, recourir aux techniques tomographiques. Il s'agit d'une tomodensitométrie, d'une IRM. Parfois, un composé de contraste est nécessaire pour une meilleure visualisation..

Que faire en cas de douleur dans le bas-ventre à gauche?

Tout d'abord, vous devez réduire l'impulsion de douleur. Pour cela, un antispasmodique est utilisé. Pour les douleurs abdominales, les médecins ne recommandent pas de prendre des analgésiques..

Cela «lubrifie» le tableau clinique et ne peut que faire beaucoup de mal lors du diagnostic et de la détermination des tactiques de traitement. Déjà au stade du traitement dans un hôpital ou une clinique externe, vous pouvez prendre des médicaments sous la supervision de votre médecin.

Analgésiques

La douleur dans le bas-ventre à gauche chez la femme est à la base de l'anesthésie à l'aide de médicaments. Des méthodes conservatrices sont utilisées, auxiliaires et radicales (chirurgicales). Sans indication d'urgence, la pharmacothérapie peut être utilisée comme étape préparatoire à la chirurgie..

Traitement médical

Les médicaments antispasmodiques aident à réduire la douleur. Leur choix est super. Vous pouvez choisir des médicaments non sélectifs comme No-Shpa ou Drotaverin. Avec une pathologie connue, par exemple, avec la dyskinésie biliaire, les agents tels que Duspatalin ou Mebeverin sont bons.

La colite avec un haut degré d'activité nécessite un traitement avec des agents hormonaux. Il peut s'agir de dexaméthasone ou de prednisone. Selon la gravité du processus, ils sont prescrits soit en injections, en compte-gouttes, soit sous forme de comprimés.

L'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens n'est pas recommandée pour les lésions du tractus gastro-intestinal. Mais dans le cas de la nature vertébrogène de la douleur (avec chondrose, lumbalgie), ces médicaments deviennent les médicaments de choix. Parfois, avec une douleur intense, les relaxants musculaires sont connectés (Tizanidine, Midocalm).

Syndrome de douleur psychogène - une indication pour l'utilisation de médicaments antipsychotiques. Leur choix est basé sur le fondement du syndrome psychopathologique. Dans les troubles dépressifs, ce sont des antidépresseurs; dans les troubles anxieux, ce sont des anxiolytiques..

Le soulagement de la douleur oncologique peut nécessiter l'utilisation de stupéfiants. Il est important de s'assurer que vous n'entraînez pas de surdosage et de décès en arrêtant le travail du centre respiratoire.

Chirurgie

Une intervention chirurgicale est nécessaire en cas de menace pour la vie, de maladies purulentes. Cela s'applique généralement à des conditions telles que la grossesse extra-utérine, la pancréatite aiguë, la cholécystite calculeuse. L'opération est effectuée selon les indications d'urgence..

Dans le cas contraire, un traitement chirurgical programmé est prescrit. Pour commencer, l'état du patient est stabilisé, traité de façon conservatrice et à l'étape suivante, la date de la chirurgie est prescrite.

Traitement physiothérapeutique

Il n'est plus prescrit dans la période aiguë, mais lorsque la douleur s'estompe. Avec la pathologie gastro-intestinale, la thérapie à l'ozokérite, les UHF sont prescrits. Avec la douleur vertébrogène, l'électrophorèse avec des hormones ou la callipaïne aide bien.

Un bon effet est attendu de la thérapie au laser. Lors du choix d'une méthode d'exposition physiothérapeutique, il est important de garder à l'esprit qu'elles sont complètement contre-indiquées en présence de tumeurs, à la fois actuellement et dans l'histoire.

Recettes de médecine traditionnelle

Ce type d'exposition est considéré comme non conventionnel. Par conséquent, bien que son utilisation ne soit pas contestée, l'attitude à son égard est très prudente. Avec les symptômes décrits, des maladies peuvent survenir, dont le traitement urgent est souvent effectué pour des raisons de santé.

Par conséquent, seul le médecin traitant peut recommander la médecine traditionnelle pour le traitement des pathologies identifiées. Un symptôme de douleur dans le bas de l'abdomen à droite ou à gauche, surtout chez la femme, est l'occasion de consulter le plus rapidement possible un médecin pour une assistance adéquate.

Vidéos utiles sur les causes des douleurs abdominales basses chez les femmes

Un fragment du programme «Vivre en bonne santé» sur les douleurs dans le bas-ventre:

Causes de la douleur dans le bas-ventre et comment s'en débarrasser:

Le bas-ventre et le bas du dos de la femme font mal: causes, diagnostic, traitement

Les sensations de douleur qui surviennent périodiquement chez chaque personne indiquent la présence de dysfonctionnements et de pathologies dans le corps. Parfois, ce sont des douleurs fortes et aiguës qui déroutent une personne au lit, et parfois un inconfort douloureux, provoquant un léger inconfort. Dans cet article, nous examinons pourquoi le bas-ventre et le bas du dos d'une femme font mal, que faire dans une situation similaire et quelles sont les principales causes de la maladie en 2020.

Cycle menstruel

La cause la plus fréquente de symptômes désagréables est un changement du fond hormonal et de la tension de l'utérus avant les menstruations. Dans ce cas, des douleurs de traction apparaissent qui affectent le bas-ventre et le dos. Le syndrome prémenstruel s'accompagne de sautes d'humeur fréquentes, d'un gonflement des seins, d'une augmentation ou d'une perte d'appétit.

Pour améliorer l'état et soulager les symptômes de la douleur, il est recommandé d'abandonner des charges excessives pendant cette période et de réduire l'activité physique. Manger des aliments salés, épicés et gras peut aggraver la condition. Par conséquent, il est recommandé de surveiller son alimentation et de ne pas abuser de l'alcool. Pour soulager les spasmes, vous pouvez utiliser le médicament bien connu - No-Shpu. En cas de douleur intense et de détérioration du bien-être, il est recommandé de consulter un spécialiste pour corriger l'état.

L'apparition des menstruations s'accompagne également de douleur, pendant cette période, l'utérus se contracte activement, se débarrassant de l'endomètre. Divers déséquilibres hormonaux affectent directement l'intensité de la douleur. Un mauvais équilibre des hormones dans le corps peut provoquer une douleur similaire. Seul un médecin peut prescrire un traitement, il est strictement interdit de corriger soi-même le fond hormonal.

Maladies infectieuses

Des sensations douloureuses peuvent indiquer la présence de maladies sexuellement transmissibles. Ces affections se manifestent par des douleurs douloureuses prolongées dans la cavité abdominale inférieure et des sensations désagréables dans le bas du dos.En outre, le patient peut être dérangé par des brûlures, des démangeaisons et des écoulements abondants..

De tels symptômes ne doivent pas être ignorés. Ils peuvent indiquer des maladies désagréables telles que la gonorrhée, la chlamydia, la trichomonase, etc. Contacter un spécialiste sera la meilleure solution. Peut nécessiter une antibiothérapie et une cure de médicaments pour restaurer la microflore.

Les infections peuvent également affecter le système urinaire. Une cystite, une inflammation de la vessie, est une cause fréquente de symptômes désagréables. La principale différence entre cette pathologie est une miction fréquente et douloureuse. Si l'infection affecte les reins, la douleur devient ceinture et peut s'accompagner de fièvre et d'une forte détérioration de l'état général.

Souvent, en raison de maladies infectieuses, une femme a des douleurs abdominales basses et tire son bas du dos pendant une longue période. Que faire dans ce cas? Vous ne pouvez arrêter la propagation de l'infection qu'à l'aide d'une thérapie complexe, y compris l'utilisation d'antibactériens et de diurétiques, par conséquent, une assistance qualifiée est nécessaire.

La douleur dans le bas de l'abdomen et le dos peut être causée par des infections intestinales. Les caractéristiques d'une telle maladie seront la nature tirante de la douleur, ainsi que la présence de mucus ou de sang dans les selles. De plus, il peut y avoir une violation des selles, de la fièvre, des vomissements, des nausées. Dans cette situation, une attention médicale immédiate est requise, car l'infection peut entraîner de graves complications..

Processus inflammatoires

Les maladies inflammatoires des organes génitaux peuvent survenir sous l'influence de nombreux facteurs négatifs. Infection par des bactéries et des virus, interruption de grossesse, érosion, traumatisme, pathologies héréditaires - tout cela peut conduire à un processus inflammatoire. La thérapie dans chaque cas dépendra de la localisation de l'inflammation et de la forme de l'évolution de la maladie. L'inflammation peut affecter les zones suivantes:

  • Col de l'utérus. La maladie se caractérise par des douleurs douloureuses dans le bas-ventre et des écoulements muqueux blancs spécifiques. En l'absence de traitement approprié, la maladie devient chronique;
  • Utérus. Une inflammation des muqueuses peut survenir après l'accouchement ou la chirurgie. Les sensations désagréables dans ce cas affectent le bas-ventre, le bas du dos et la région inguinale. Une caractéristique distinctive de la pathologie est une décharge brune avec un mélange de sang;
  • Appendices. le début du processus inflammatoire dans cette zone s'accompagne de douleurs douloureuses dans le bas de l'abdomen, qui passent souvent inaperçues. À mesure que le processus pathologique se développe, la douleur devient très intense et se déplace vers la région de l'aine..

Un examen de la présence de maladies inflammatoires est nécessaire si le bas-ventre et le bas du dos de la femme font mal pendant longtemps. Que faire et comment traiter une maladie détectée le dira au médecin, après le diagnostic.

L'une des pathologies les plus graves, accompagnée de sensations désagréables dans le bas du dos et le bas de l'abdomen, est l'inflammation de l'appendice. Dans ce cas, le patient s'inquiète de douleurs aiguës et aiguës, la température corporelle augmente, des vomissements apparaissent. Les conséquences de cette condition peuvent être très graves, vous devez donc appeler immédiatement l'équipe d'ambulance.

Douleur dans l'abdomen et le bas du dos pendant la grossesse

Les raisons de l'apparition d'inconfort dans le bas-ventre pendant la grossesse sont nombreuses. Dans certains cas, ces symptômes peuvent être causés par une marche, un exercice ou un stress prolongés. Un court repos soulagera complètement le problème et rétablira la force. Cependant, il existe des situations qui nécessitent une attention particulière et des soins médicaux immédiats, tout dépend de la nature de la douleur:

  • Dessin - peut indiquer une hypertonie utérine. Cette condition conduit souvent à une naissance prématurée, de sorte que les femmes enceintes se voient prescrire un traitement spécial. Le processus inflammatoire peut également faire tirer le bas-ventre et blesser le bas du dos de la femme. Que faire pendant la grossesse dans ce cas? Il est nécessaire d'éliminer l'inflammation à un stade précoce, il est donc recommandé de consulter un gynécologue;
  • Douleurs - dans la plupart des cas, associées à des changements physiologiques dans le corps de la femme enceinte. Une augmentation de la taille de l'utérus entraîne l'apparition de symptômes similaires tout au long de la période de gestation du bébé. Cependant, dans certains cas, la douleur peut indiquer une violation des intestins, ce qui nécessite une correction en temps opportun;
  • Crampes - surviennent le plus souvent avec une augmentation du tonus utérin. La cause de cette condition peut être des troubles hormonaux dans le corps, le stress, un stress excessif.

Tout symptôme désagréable doit alerter la future femme, surtout si le bas-ventre et le bas du dos de la femme lui font mal pendant la grossesse. Que faire pour maintenir la santé de la mère et du bébé vous dira après l'examen nécessaire.

Il est important d'écouter votre corps et de réagir en temps opportun aux symptômes et à la douleur désagréables. Cela aidera à commencer le traitement rapide des maladies possibles et à éviter de graves complications à l'avenir..