logo

Pourquoi peut tirer le bas du dos en début de grossesse et comment y faire face

Au moment de la naissance d'une nouvelle vie dans le corps d'une femme, de nombreux processus associés à la grossesse se produisent. Parfois, ils peuvent se faire sentir par divers symptômes qui inquiètent la future mère. L'une de ces manifestations est une douleur tirante dans la région lombaire. Cette condition n'est pas toujours sans danger pour une femme et un enfant. La nature de son apparence peut être déterminée par la nature des sensations et des symptômes associés.

Raisons non concernées

Les processus physiologiques lors du portage de l'enfant sont importants et se font souvent sentir. Il existe un certain nombre de facteurs qui peuvent provoquer des douleurs de recul et sont directement liés à la grossesse:

  1. Le processus d'implantation de l'ovule. A ce moment, la femme ne sait pas encore qu'elle est enceinte. Le début de la fixation de l'ovule se produit le 5-7ème jour après la fécondation. En plus des sensations désagréables dans le dos à ce moment, le bas-ventre peut siroter et un écoulement rosé est également acceptable. La condition ne nécessite pas de traitement et passe rapidement d'elle-même.
  2. Augmentation du flux sanguin vers les organes pelviens. Cela se produit à une période d'environ 6 semaines en raison de la formation de la circulation utéro-placentaire. Les vaisseaux sont pleins et peuvent provoquer une gêne dans le bas de l'abdomen et le bas du dos.
  3. Ramollissement des ligaments et des articulations. Le corps se prépare à l'avance pour le processus de naissance, produisant l'hormone relaxine. Il rend les fibres de cartilage élastiques. Dans ce cas, le dos est généralement tiré dans le coccyx et le bas du dos.
  4. Les contractions du Brexton Higgs. Ce phénomène peut être observé après 11 à 12 semaines de grossesse. Les sensations ressemblent à des douleurs de travail pendant le travail, seulement avec une faible intensité, et elles passent rapidement. L'utérus à ce moment devient dur, et peut siroter un peu votre dos.

Ce sont tous des signes d'une grossesse normale..

Si vous tirez le bas du dos en début de grossesse, alors que la douleur n'est pas exprimée et ne cause pas d'inconvénients particuliers, il n'y a pas lieu de s'inquiéter.

Lors d'un rendez-vous prévu avec un médecin, vous devez signaler un tel symptôme. Quant à savoir si des mesures diagnostiques sont nécessaires, lui seul peut juger, compte tenu de l'histoire de la femme enceinte.

Conditions dangereuses

La grossesse est toujours un stress pour le corps. L'immunité est réduite, les maladies chroniques sont exacerbées, parfois même celles qui n'ont pas été identifiées auparavant. Des violations du cours de la grossesse lui-même se produisent également..

Le retrait de la douleur peut être le signe d'une des conditions suivantes:

  • Le début d'une fausse couche ou d'une grossesse gelée. Cette complication grave s'accompagne de crampes dans l'abdomen, irradiant vers la région lombaire et d'écoulement sanglant. Dans ce cas, une hospitalisation immédiate est requise..
  • Maladies infectieuses. Une diminution de l'immunité augmente le risque d'attraper un rhume ou d'attraper une infection. L'inflammation du système génito-urinaire pendant la grossesse peut également se manifester par un recul des douleurs.
  • Exacerbation ou développement de l'ostéochondrose. La charge augmente avec l'augmentation du fœtus et le centre de gravité se déplace. S'il y avait des problèmes aux articulations ou à la colonne vertébrale avant même la grossesse, il y a une forte probabilité de rechute. Si vous ne tenez pas votre position, asseyez-vous souvent et bougez un peu, la probabilité de problèmes de colonne vertébrale augmente.
  • Symphysite. Avec un ramollissement excessif des articulations et un manque de calcium, les os pubiens peuvent se diviser partiellement ou complètement. Dans ce cas, la douleur sera tirante, localisée dans la région pubienne, s'étendant jusqu'au bas du dos.

Lorsque vous tirez le dos pendant la grossesse aux premiers stades, alors que la douleur est intense, en particulier les crampes, il est nécessaire de contacter un établissement médical pour en déterminer les causes. Cela peut être un signe dangereux, et s'il est ignoré, des conséquences graves sont possibles pour la mère et le bébé.

Prévention et traitement

Les médicaments pour porter un enfant dans la plupart des cas sont interdits. Même les anesthésiques locaux sont contre-indiqués. Pour prévenir ou éliminer les maux de dos pendant la grossesse, vous devez suivre des recommandations simples:

  1. Essayez de garder le dos droit. Une posture correcte est la meilleure prévention.
  2. Changez constamment la position du corps dans l'espace. Être dans la même position pendant une longue période peut nuire aux muscles du dos et de la colonne vertébrale.
  3. Ne soulevez pas de poids. Cela peut provoquer non seulement des maux de dos, mais aussi une naissance prématurée. Tout stress doit être évité..
  4. Faites des exercices pour les femmes enceintes. Ce sont de simples complexes qui aideront à faciliter le déroulement de la grossesse pour la femme elle-même. Des promenades en plein air seront également utiles..
  5. Suivez un cours de massage. Il doit être effectué par un spécialiste, car pendant la grossesse, la technique de massage diffère de l'habituelle.
  6. Choisissez les bonnes chaussures. Inacceptable de porter des chaussures qui ne conviennent pas à la taille, inconfortables ou avec un talon haut.
  7. Non médicamenteux. Une compresse de miel ou une écharpe chaude dans le bas du dos peut soulager la douleur sans nuire au bébé..

Le plus souvent, pendant la grossesse, tire le bas du dos pour des raisons tout à fait naturelles qui ne nécessitent pas de traitement spécial. Mais toujours, s'il y a des symptômes concomitants ou une douleur intense, une consultation avec un gynécologue est nécessaire. En cas de violations graves, l'utilisation de drogues est possible. L'automédication est strictement interdite, car elle est dangereuse pour la santé de l'enfant.

Causes et traitement des lombalgies en début de grossesse

La plupart des femmes ont des lombalgies en fin de grossesse. Ils surviennent en raison d'un étirement excessif des ligaments de l'utérus, d'une charge excessive sur la colonne vertébrale ou d'une maladie rénale. Tous ces phénomènes apparaissent en raison d'une forte augmentation de la taille de l'utérus, entraînant une compression des organes internes. En raison de l'augmentation de l'abdomen, le centre de gravité de la femme enceinte se déplace, il lui est difficile de marcher, ce qui provoque des maux de dos douloureux constants.

À première vue, il semble incompréhensible pour quelles raisons le bas du dos fait mal au début de la grossesse. Il semblerait qu'une femme n'ait pas encore réussi à prendre du poids, ce qui pourrait provoquer une tension des muscles du dos ou une surcharge de la colonne vertébrale. Et l'utérus au premier trimestre est encore de petite taille...

Nous découvrirons pourquoi les femmes enceintes ont une lombalgie au début de la grossesse, comment éviter ce symptôme et que faire quand il apparaît.

De nombreuses femmes ont-elles des douleurs au bas du dos en début de grossesse? Selon les statistiques, au cours des 12 premières semaines, des sensations désagréables apparaissent chez la moitié des femmes. Ces douleurs sont légères et ont un caractère douloureux ou tirant..

Pourquoi les douleurs apparaissent aux premiers stades

C'est important de savoir! Médecins en état de choc: "Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires." En savoir plus.

De nombreuses femmes enceintes se plaignent qu'au début de la grossesse, elles ont mal, font mal ou tirent dans le bas du dos. Le plus souvent, la cause de ce phénomène est des changements naturels dans le corps d'une femme. Cependant, la douleur peut survenir en raison de la compression ou des dommages aux organes internes. Au début de la grossesse, le bas du dos peut être malade en raison d'une altération de la fonction contractile de l'utérus, de maladies de la colonne vertébrale ou du système urogénital.

Nous comprendrons pour quelles raisons il y a le plus souvent des maux de dos en début de grossesse.

Tableau 1. Causes possibles de douleur au premier trimestre

Facteur provocateurLes causes de la douleurDescription du syndrome douloureuxSymptômes associés
Implantation d'embryonsFixation d'un ovule fécondé à l'endomètre sur la surface interne de l'utérusDouleur dans le bas de l'abdomen de gravité variable, irradiant vers le sacrum et le bas du dosUne petite quantité de sang rouge vif peut être libérée du vagin (le soi-disant saignement d'implantation)
Formation de ChorionGermination du tissu chorionique dans la paroi utérine, accompagnée de douleurs physiologiquesUne femme a une douleur faible dans le bas du dos, le sacrum et le bas-ventre en début de grossesse (4-5 semaines)La femme enceinte ne présente aucun autre symptôme inquiétant.
Augmentation du flux sanguin utérinAccélération du flux sanguin dans l'utérus, visant à protéger le fœtus de la privation d'oxygèneDouleur douloureuse dans le bas du dos, apparaissant d'abord à 6-7 semaines de grossesseManque d'autres symptômes qui pourraient être inquiétants
Changements hormonaux dans le corpsAugmentation des niveaux d'hormones de relaxation entraînant une relaxation des ligaments et une mobilité accrue des articulations de la colonne vertébraleCaractère douloureux de la douleur. Chez une femme, comme si elle tirait le bas de son dos en début de grossesseLes sensations douloureuses peuvent s'intensifier après de longues promenades, s'asseoir ou dormir dans une position inconfortable.
Augmentation du tonus utérinContraction pathologique des muscles utérins due à un manque de progestéroneLes douleurs sont spastiques ou paroxystiques. Localisée depuis le bas de l'abdomen et dans la région sacrée, irradiant vers le lombaireL'apparition de pertes vaginales sanglantes, indiquant une menace ou une fausse couche qui a commencé
Grossesse extra-utérineImplantation d'embryons dans la trompe de Fallope, entraînant un étirement voire une rupture de cette dernièreDouleurs, coupures ou crampes dans le sacrum et le bas du dos (du côté droit ou gauche)Douleur lors de l'utilisation des toilettes. L'apparition de taches minces du vagin pendant une longue période
ConstipationCompression du côlon avec un utérus élargi, perturbant les sellesUne femme tire dans le bas du dos et le sacrum en début de grossesseViolation des selles, sensation de selles incomplètes
Pyélonéphrite gestationnelleInflammation des reins causant de la douleurLes douleurs sont assez intenses, irradiant vers le bas-ventre, les lèvres externes ou même les hanchesFièvre, frissons, maux de tête, faiblesse générale, mictions douloureuses fréquentes
Maladies du système musculo-squelettiqueDommages à la colonne vertébrale ou tension excessive des muscles du dosDouleur douloureuse, aggravée après s'être assis dans la même position. Avec des dommages aux racines ou aux nerfs rachidiens, les douleurs sont aiguës, tirant dans la natureMobilité limitée dans le bas du dos, tension musculaire constante. La radiculite se caractérise par des troubles moteurs, sensoriels et autonomes

Le développement physiologique de la grossesse

Une douleur légère dans le bas du dos et le bas de l'abdomen aux premiers stades survient souvent au 6-7e jour de la grossesse. Des organes génitaux d'une femme, quelques gouttes de sang peuvent ressortir, ce qui ne coagule pas et ne forme pas de caillots. Tous ces symptômes indiquent l'implantation d'un ovule fécondé, c'est-à-dire sa fixation à la paroi utérine.

Au début de la grossesse, le bas du dos peut être malade en raison de la formation de chorion. À partir de ce dernier, un placenta se forme à l'avenir par lequel le fœtus reçoit de la mère tous les nutriments nécessaires. La germination du tissu chorionique dans la paroi utérine provoque une douleur chez la femme à 4-5 semaines.

À partir de 6-7 semaines, des douleurs douloureuses dans l'abdomen et le dos surviennent en raison du flux actif de sang vers l'utérus. Ce processus est physiologique, c'est-à-dire complètement naturel. Un flux sanguin accéléré aide à saturer le fœtus avec la bonne quantité d'oxygène et de nutriments. Cela garantit le déroulement normal de la grossesse et le port d'un bébé en bonne santé.

Si vous avez mal au bas du dos pendant la grossesse au début, ne vous précipitez pas pour paniquer. Une douleur mineure peut être courante. Si la douleur est très intense, rendez-vous chez le gynécologue pour un examen. Il vous examinera et déterminera la cause des symptômes désagréables..

Changements hormonaux

Dans le corps des femmes enceintes, un certain nombre de changements hormonaux se produisent. Leur corps est en cours de reconstruction, se préparant à endurer et à avoir un bébé en toute sécurité. Chez les femmes enceintes, l'hormone relaxine commence à être synthétisée activement. Au premier trimestre, elle est produite par les ovaires. Le rôle principal de la relaxine est d'adoucir les tissus de l'articulation pubienne, empêchant ses dommages pendant l'accouchement.

L'hormone détend légèrement les ligaments de la colonne vertébrale, ce qui entraîne une hypermobilité des articulations intervertébrales. Pour cette raison, une femme peut avoir des douleurs au bas du dos pendant la grossesse aux premiers stades (à la fin du premier trimestre). Les douleurs sont douloureuses par nature et n'entraînent pas de diminution des performances. Ils ne menacent pas la santé de la future femme.

La douleur physiologique au bas du dos en début de grossesse doit être distinguée de pathologique. Ce dernier est de nature intense et s'accompagne de l'apparition d'écoulements purulents ou sanglants du vagin, de la fièvre et d'autres symptômes inquiétants.

Hypertonicité utérine

Certaines femmes se plaignent de retirer périodiquement le bas de leur dos en début de grossesse. La cause de sensations désagréables peut être une augmentation de l'activité contractile des muscles de l'utérus. Il se développe pour diverses raisons et conduit à une fausse couche, à un avortement spontané..

  • troubles hormonaux. Un manque de progestérone, qui est produite dans le corps jaune aux premiers stades, conduit à une contraction pathologique du myomètre. L'hypertonicité est également causée par une hypo- ou hyperthyroïdie - une violation du fonctionnement de la glande thyroïde;
  • infections génitales. La chlamydia, la mycoplasmose, l'uréeplasmose, l'herpès génital et certaines autres maladies infectieuses conduisent au développement de l'endométrite - inflammation de la muqueuse interne de l'utérus. Cela provoque la libération de substances biologiquement actives, qui augmentent l'activité contractile des muscles;
  • maladie utérine. Les ganglions adénomateux, les fibromes, les polypes et autres formations de type tumoral interfèrent avec la croissance normale de l'utérus, provoquant son hypertonicité. L'augmentation de l'activité contractile est le résultat du curetage et de l'avortement passés;
  • facteurs socio-économiques. Le développement de la pathologie peut être causé par des stress fréquents, un dur travail physique, la malnutrition, le manque de sommeil, le tabagisme ou l'abus d'alcool. Une augmentation de l'activité contractile de l'utérus est souvent observée chez les filles de moins de 18 ans et de plus de 35 ans.

Chez les femmes souffrant d'hypertonie en début de grossesse, non seulement tire le bas du dos, mais il y a aussi des douleurs douloureuses dans le bas-ventre et dans la région sacrée. Le syndrome douloureux ressemble aux sensations qui se produisent pendant les menstruations.

L'apparition de saignements vaginaux est un symptôme alarmant. Les saignements indiquent un risque élevé de fausse couche ou d'avortement spontané qui a déjà commencé.

Grossesse extra-utérine

Si vous avez mal au bas du dos d'un côté au début (à partir de 3 semaines de grossesse), il y a des taches dans le vagin - vous pouvez soupçonner une grossesse extra-utérine. Selon les statistiques, cela se produit dans 2% des cas. La pathologie survient le plus souvent dans un contexte d'adhérences ou d'obstruction des trompes de Fallope. Les maladies infectieuses et inflammatoires des organes génitaux (chlamydia), l'endométriose, les perturbations hormonales, les tumeurs, les opérations antérieures, etc. conduisent à cela..

Signes caractéristiques d'une grossesse tubaire:

  • des douleurs sévères dans le bas-ventre d'une part, irradiant vers le bas du dos;
  • inconfort pendant les selles et la miction;
  • saignements fréquents du vagin en petite quantité;
  • faiblesse générale, apathie, irritabilité;
  • une augmentation des appendices avec examen bimanuel;
  • inadéquation de la taille de l'utérus à la grossesse.

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour..

Une grossesse extra-utérine est dangereuse car en l'absence de traitement elle conduit à la rupture de la trompe de Fallope. Cela provoque des saignements internes et le développement d'une péritonite. En l'absence de soins médicaux en temps opportun, la rupture du tube peut entraîner la mort d'une femme enceinte.

Si vous constatez des symptômes d'une grossesse extra-utérine, consultez immédiatement un médecin. Un spécialiste vous examinera, confirmera ou infirmera le diagnostic. Ensuite, il vous prescrira le traitement nécessaire. Une grossesse extra-utérine confirmée nécessite une intervention chirurgicale. Le fœtus est retiré par laparoscopie..

Si vous comprenez que vous êtes enceinte, rendez-vous immédiatement au rendez-vous du gynécologue. Votre médecin vous examinera et déterminera si votre grossesse est normale. Après cela, vous serez enregistré et vous recevrez une carte d'échange.

Pendant la gestation du bébé, vous aurez besoin d'examens périodiques de différents médecins et de passer certains tests. Tout cela aidera à identifier les complications dangereuses et à prendre les mesures appropriées..

Système digestif

Dans certains cas, le bas du dos en début de grossesse est douloureux en raison de la constipation. Ce dernier se développe en raison de la compression du côlon par l'utérus en croissance. Une bonne nutrition et la prise de certains remèdes à base de plantes aideront à éliminer le problème et à normaliser les selles. Il n'est pas souhaitable d'utiliser des laxatifs synthétiques pendant la grossesse.

En cas de constipation, consultez un médecin. Il vous dira comment manger au mieux, quels médicaments prendre. Essayez d'éviter l'automédication, car elle peut vous nuire ou nuire à votre bébé..

Maladies du système urinaire

Chez les femmes enceintes, les reins sont assez souvent atteints. Le plus souvent, une pyélonéphrite gestationnelle se développe - une inflammation aiguë du système pyélocalicéal. Selon les statistiques, la maladie est détectée chez 12 à 17% des femmes enceintes. La pathologie survient au deuxième trimestre de la grossesse (en particulier à 22-27 semaines), moins souvent - à la fin du premier.

Si vous avez de la fièvre, les douleurs au bas du dos pendant la grossesse sont très douloureuses - vous pouvez avoir une pyélonéphrite. Si vous ressentez des symptômes suspects, consultez immédiatement un médecin. L'admission en temps opportun à l'hôpital aidera à éviter les complications..

Pendant la grossesse, un certain nombre de changements se produisent dans le corps d'une femme qui contribuent au développement de la pyélonéphrite. Tout d'abord, les reins d'une femme enceinte augmentent de taille. Deuxièmement, en raison de la croissance progressive de l'utérus et de l'action de la progestérone chez la femme enceinte, les uretères et le bassin rénal se dilatent. Troisièmement, dans le contexte des changements hormonaux chez une femme, le péristaltisme des voies urinaires supérieures ralentit. Cela provoque une violation de l'urodynamique et une stagnation de l'urine dans les reins. Dans de telles conditions, la pyélonéphrite se développe avec une facilité particulière..

Symptômes caractéristiques de la maladie:

  • miction rapide et douloureuse;
  • augmentation de la température corporelle à 38-40 degrés;
  • maux de tête sévères, frissons et autres signes d'intoxication;
  • lombalgie irradiant vers la région inguinale, les lèvres, l'intérieur des cuisses;
  • palpitations, baisse de la pression artérielle;
  • douleurs aiguës lors de la frappe au lieu de projection des reins (le symptôme de la frappe est vérifié par un médecin).

Chez 30% des femmes atteintes de pyélonéphrite gestationnelle, une naissance prématurée survient. La mortalité périnatale est de 25%. Cela signifie qu'un bébé sur quatre meurt pendant l'accouchement et peu de temps après la naissance. Aux premiers stades de la grossesse, la maladie peut entraîner une fausse couche..

Maladies du système musculo-squelettique

Si une femme a déjà eu des problèmes de colonne vertébrale, pendant la période où elle accouche, son état peut s'aggraver. Au début de la grossesse, le bas du dos peut être malade en raison de l'ostéochondrose, de la spondylose, de la spondylarthrite ou de la radiculite. À un jeune âge, ces maladies sont rares..

Les sensations désagréables dans le bas du dos s'expliquent par une position inconfortable ou une marche en talons hauts. Dans ce cas, la douleur survient en raison de la tension des muscles du bas du dos (le soi-disant syndrome de la douleur myofasciale).

Diagnostique

Pour découvrir une cause fiable, une femme doit subir un examen par un gynécologue. Après une conversation avec le patient, le médecin pourra soupçonner la présence d'une pathologie particulière. Une étude bimanuelle l'aidera à identifier divers néoplasmes, l'hypertonicité utérine ou une augmentation de ses appendices pendant la grossesse tubaire.

Pour distinguer la douleur physiologique de la pathologie, le médecin attire l'attention sur:

  • la présence d'écoulement pathologique du vagin;
  • type, intensité et nature de la douleur;
  • l'état de l'utérus et des appendices lors de l'examen bimanuel;
  • l'apparition d'autres symptômes pathologiques (fièvre élevée, difficulté à uriner et à déféquer, limitation des mouvements de la colonne vertébrale, etc.).

L'examen échographique (échographie) des organes pelviens, qui permet d'évaluer l'état de l'embryon, de l'utérus et de ses appendices, est d'une grande importance dans le diagnostic d'une grossesse compliquée. Pour identifier les maladies infectieuses du système génito-urinaire, une femme doit passer un test d'urine et un frottis sur la microflore du vagin. Si nécessaire, les femmes enceintes nomment des études supplémentaires ou des consultations avec d'autres spécialistes.

Comment soulager les maux de dos physiologiques

Vous pouvez vous débarrasser ou soulager l'inconfort à l'aide de mesures élémentaires. Si vous avez un bas du dos au début de votre grossesse, essayez des exercices simples. Ils renforceront les muscles, amélioreront la circulation sanguine dans les organes pelviens, aideront à la formation d'une bonne respiration afin de supporter en toute sécurité et donner naissance à un bébé en bonne santé.


Les sensations douloureuses peuvent également être atténuées à l'aide de fitness, d'aérobic, de gymnastique aquatique, de yoga, etc. Des cours spécialement conçus pour les femmes enceintes sont également utiles. Vous devez choisir le programme le plus attractif et le faire pour le plaisir.

Traitement des lombalgies pathologiques en début de grossesse

Considérez l'option lorsqu'une femme a commencé à se casser le bas du dos en début de grossesse, elle est allée chez le médecin, mais elle a reçu un diagnostic décevant. Qu'est-ce qui l'attend, elle et le bébé à l'avenir? A-t-elle une chance de porter et d'avoir un bébé en bonne santé?

L'hypertonie utérine peut entraîner des avortements spontanés, mais l'avortement peut être évité avec un traitement adéquat. Les maladies des reins, de la colonne vertébrale, du cœur et des organes du système endocrinien aggravent également le pronostic et rendent le déroulement de la grossesse plus difficile. Cependant, une thérapie adéquate permet d'éviter des conséquences désagréables..

Une grossesse extra-utérine a un mauvais pronostic pour le bébé. Il nécessite une interruption artificielle et se termine toujours par la mort fœtale. Un traitement prématuré peut entraîner de graves conséquences pour une femme.

Tableau 2. Méthodes de traitement de diverses maladies chez les femmes enceintes

Pourquoi les lombalgies en début de grossesse

Les changements dans les niveaux hormonaux, le stress corporel, la relaxation des articulations du sacrum et des cuisses conduisent au fait que les femmes ont des maux de dos au début de la grossesse. La charge sur les ligaments de la colonne vertébrale augmente, la position du centre de gravité change. L'inconfort dans le bas du dos est causé par un manque de vitamines et de minéraux, des postures inconfortables pendant le travail et des chaussures inappropriées.

La nature et la localisation de la douleur

La douleur pendant le premier trimestre survient en raison des nombreux processus naturels dans le corps de la femme enceinte qui ne causent pas de mauvaises conséquences.

  1. Au premier stade après la conception (1-3 semaines), l'ovule quitte l'ovaire et se fixe sur la muqueuse utérine. Une femme ressent une douleur dans le coccyx ou sur l'abdomen gauche et droit. De telles sensations sont naturelles et disparaissent rapidement..
  2. Au cours de la période de 3-4 semaines, un chorion est formé - un tissu, qui sert ensuite de base à la création du placenta. À ce stade, le bas du dos peut faire mal.
  3. À 5-6 semaines, la taille du canal des vaisseaux qui alimentent l'embryon change, les veines s'épaississent et se resserrent. Une défense naturelle se forme, les muscles sont affaiblis, le flux sanguin augmente. La précipitation provoque une douleur douloureuse dans le côté gauche ou droit du bas du dos.
  4. À la semaine 7–9, l'hormone relaxine est synthétisée, qui apparaît dans les ovaires et le chorion. Le processus conduit à un petit mal dans la région pelvienne.
  5. À neuf semaines et avec la transition vers le dixième tissu musculaire, l'utérus augmente plusieurs fois. Les changements physiques conduisent à siroter le bas du dos jour et soir, et le matin, la condition revient à la normale.
  6. À la 11-12e semaine, la fin du premier trimestre arrive; à partir de la 13e semaine, le second commence. Au cours de la dernière douzième semaine, des contractions utérines dues à une augmentation du tonus sont notées, l'estomac peut faire mal, la douleur se répercutera constamment sur la partie inférieure de la crête.

Au cours du deuxième mois, des sensations désagréables dans la région des reins peuvent apparaître, ce qui est un signe d'une augmentation de la charge sur l'organe et un travail intensif. Une femme veut souvent vider sa vessie, des douleurs aiguës se développent en se déplaçant, il est donc préférable pendant cette période de se coucher ou de s'asseoir et de ne pas marcher.

Causes de la douleur en début de grossesse

Les changements hormonaux peuvent entraîner une traction au bas du dos au début de la grossesse. La concentration de progestérone dans le corps augmente. Un niveau élevé entraîne une relaxation des muscles et des ligaments pelviens, ce qui facilite l'accouchement, mais a un effet négatif sur la stabilité du tissu osseux. Pour cette raison, l'arrière du corps brûle, bas dans le coccyx.

La grossesse est un stress pour le corps féminin, en particulier pour celles qui l'attendent depuis longtemps ou qui ont utilisé la procédure de FIV. Avec les expériences, l'hormone cortisol est libérée, ce qui modifie l'état du système nerveux et excréteur, les glandes surrénales. L'appétit augmente, l'attention empire, une femme prend du poids, ressent une envie de dormir, de l'apathie. Le cortisol affecte l'état des articulations et des vertèbres, de sorte que le bas du dos fait mal pendant la grossesse au premier trimestre.

La position du corps change, car le centre de gravité se déplace, les femmes enceintes reculent en marchant. Cela donne une charge supplémentaire sur le dos, provoque une raideur des muscles, conduit à des douleurs. L'excès de poids charge également la colonne vertébrale, les vertèbres fonctionnent en mode amélioré.

Valeurs du gain de poids maximum autorisé en fonction du poids avant la grossesse:

  • poids inférieur à la norme - gagne normalement jusqu'à 18 kg;
  • le poids corporel correspond à la norme - il n'est pas effrayant de récupérer de 15 kg;
  • si la norme est dépassée un peu - 11 kg;
  • pour l'obésité - 9 kg est autorisé.

La cause de la douleur est la diastase - une divergence des muscles. Le processus affaiblit les muscles du corset et entraîne des maux de dos. Un utérus élargi appuie sur un gros nerf sciatique ou fémoral, ce qui provoque un pincement avec inflammation. La douleur se manifeste dans les fesses et se transmet aux jambes, donc une séance et une marche prolongées ne sont pas recommandées.

Quand faire attention

La lombalgie est considérée comme normale au début de la grossesse si elle survient au cours du développement physiologique de l'embryon et n'est pas une pathologie. Parfois, les sensations deviennent désagréables, des symptômes alarmants apparaissent et la femme tombe malade. Vous devez vous rendre au rendez-vous de l'obstétricien avec un gynécologue pour qu'il fasse un diagnostic sur la base de l'anamnèse, des tests supplémentaires et de l'échographie.

Manifestations nécessitant de l'attention:

  • Un dos fortement douloureux et un bas-ventre douloureux, comme avant les menstruations, indiquent la menace d'une fausse couche. Si une décharge brune apparaît, le traitement doit être commencé. Parfois, la menace d'interruption se produit sans libération de sang, une douleur aiguë est le signal.
  • Le rein réagit avec douleur en cas de grossesse manquée. L'inflammation se produit à l'intérieur de l'utérus, le processus affecte les parois de l'organe. Caractérisé par une augmentation de la température, peut se sentir malade, une femme se sent mal.
  • Une douleur intense indique une grossesse extra-utérine lorsque le fœtus est dans l'un des tubes. Dans un état avancé, de la fièvre, des nausées et des vomissements d'intoxication apparaissent, une hospitalisation urgente est nécessaire.
  • Avec une dérive bouillonnante rare, les tissus fœtaux dégénèrent, une dégénérescence est observée. La femme enceinte ressent une douleur dans le dos, le bas-ventre, une toxicose se développe, sa tête lui fait mal.
  • Des sensations désagréables apparaissent dans le sacrum en cas de croissance rapide des fibromes utérins, qui pendant la période de gestation de l'enfant commence un développement rapide. Une augmentation alarmante de la pression artérielle.

Des problèmes avec le système urinaire peuvent entraîner une exacerbation de la pyélonéphrite, de la cystite, de la lithiase urinaire en raison d'une augmentation de l'acidité. Un œdème des extrémités, une décoloration de l'urine sont observés chez la femme.

Comment soulager et prévenir la douleur

L'apparition de symptômes douloureux intenses et aigus est l'occasion de consulter immédiatement un médecin, surtout s'il y a eu des lésions antérieures de la colonne vertébrale. Le spécialiste découvrira la cause de la déviation et prescrira un traitement efficace. Le renforcement des muscles de la colonne vertébrale du corset avant la grossesse et au premier trimestre aidera à prévenir l'apparition de symptômes désagréables. Il est nécessaire de faire une thérapie par l'exercice, des vergetures faibles pour soulager la condition.

Pour que le dos ne dérange pas, suivez ces recommandations:

  • marcher uniquement avec des chaussures à talons bas;
  • changer la position du corps toutes les 15 à 20 minutes afin qu'il n'y ait pas de stagnation de sang;
  • dormir sur le côté avec une doublure entre les jambes en forme d'oreiller, appliquer des corsets de soutien, des bandages et des ceintures;
  • ne pas effectuer de travail en se penchant à mi-chemin; effectuer le nettoyage avec un balai et une vadrouille à manche long;
  • faire une alimentation nutritive, suivre les règles d'une alimentation saine, ne pas prendre de poids excessif;
  • faire un massage régulier;
  • appliquer les médicaments prescrits par le gynécologue et le neuropathologiste.

Ceux qui sont activement impliqués dans le sport devraient réduire l'intensité afin de réduire la charge sur le système osseux et musculaire. Les femmes enceintes sont recommandées pour la natation, la marche en mode tranquille, l'aquagym, vous pouvez vous entraîner sur le fitball - un appareil spécial sous la forme d'une grosse balle pour la gymnastique et le fitness.

Dans l'armoire serrant les corsets, les ceintures serrées, les pantalons et les jupes avec des ceintures de coupe sont exclus; il est préférable de porter des robes d'été et des robes. Les soutiens-gorge à larges épaules sont choisis pour réduire le stress sur la colonne vertébrale.

Nutrition

Les produits consommés affectent l'état du système musculo-squelettique. Le calcium contribue à la formation des os, est responsable de la régénération des tissus, il est donc important de consommer des produits laitiers. Dans le fromage cottage, le kéfir, la crème sure contient de la vitamine D, sans laquelle le calcium n'est pas absorbé.

Les minéraux sont convertis dans le corps par les rayons ultraviolets, il est donc important de prendre des bains de soleil. Il est recommandé de le faire uniquement sous des rayons obliques le matin et le soir..

Une bonne nutrition ne guérit pas les changements accumulés dans le système de soutien, mais sert d'excellente prévention pour retarder les maux de dos pendant le transport d'un enfant. Le calcium se trouve dans le poisson, les noix, la viande, les légumes verts. Le médecin prescrit des vitamines dans des comprimés pour reconstituer les réserves minérales.

La nutrition pendant le développement du fœtus affecte la formation cognitive de l'embryon et détermine la tendance à prendre du poids tout au long de la vie, l'apparition de maladies cardiaques et vasculaires et les réactions allergiques du corps.

  • Ne mangez pas jusqu'à une sensation de lourdeur dans l'estomac et ne sautez pas le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner, mangez des fruits et des légumes comme collation;
  • pour le petit déjeuner, cuisiner du sarrasin, de la farine d'avoine, de la bouillie de maïs, qui contiennent des oligo-éléments, des vitamines et qui sont facilement digérés, diversifier les aliments tout au long de la journée;
  • écureuils à manger à l'heure du déjeuner, et pour le dîner, il y a des plats de lait aigre et de légumes.

Des recommandations pour les femmes enceintes ayant des problèmes digestifs sont données par un nutritionniste. Utiliser le principe d'une alimentation saine aide à réduire les maux de dos.

Bandage et ceinture de soutien

Les appareils orthopédiques sont des ceintures élastiques de différentes tailles, y compris des liens, des attaches, des pelots pour maintenir l'abdomen et prévenir les vergetures sur le péritoine pendant la gestation.

Les bandages sont portés avant la livraison. Les produits couvrent l'estomac et réduisent la pression sur la colonne vertébrale. L'utérus est situé bas dans la région pelvienne et appuie sur la veine cave inférieure, à travers laquelle le sang revient du bas du corps. Avec la relaxation de l'articulation pubienne, une symphysite se développe, provoquant une gêne. Cela se produit au troisième trimestre, mais le port d'une orthèse empêche les changements dans la région pelvienne, élimine la douleur dans le coccyx, l'aine, la cuisse et le sacrum.

Un bandage semi-rigide et rigide décharge les articulations de l'articulation de la hanche et réduit le risque de blessures répétées lors du déplacement, s'il y en avait une auparavant. Lors du transport d'un enfant, la région sacro-lombaire souffre, ce qui entraîne des problèmes primaires avec la colonne vertébrale. L'ostéoporose chez la femme enceinte est rarement diagnostiquée, mais la fragilité osseuse entraîne des fractures de la colonne vertébrale, des os pelviens et tubulaires.

Lors de grossesses répétées, le port d'une ceinture de renforcement est indiqué pour les cicatrices sur la paroi utérine après la césarienne précédente. Le confort du bébé ne souffre pas de l'utilisation d'un bandage. L'accessoire est fixé en position allongée afin que le fœtus et l'utérus soient dans la bonne position. La ceinture est retirée toutes les trois heures et la nuit.

Physiothérapie

Les cours de gymnastique réalisables sont dispensés par un spécialiste des exercices de physiothérapie avec une formation supplémentaire en médecine du sport, et non par un entraîneur de fitness. L'instructeur a une expérience de travail avec les femmes enceintes et répartit correctement la charge à différents moments, en tenant compte des pathologies présentes. Un ensemble d'exercices préparera le corps d'une femme à l'accouchement et soulagera les douleurs au bas du dos tout en portant un enfant.

Règles de charge au premier trimestre:

  • une petite charge sur les joints est autorisée, le temps d'occupation est d'environ 30 minutes;
  • les cours commencent par un échauffement et incluent des pauses régulières après chaque dixième minute;
  • exercices non recommandés impliquant un pliage complet du corps, par exemple, toucher le bout des orteils avec vos mains afin que les muscles de la surface fémorale postérieure et du dos ne soient pas étirés;
  • l'aérobic active est remplacée par la natation légère, l'exercice sur un vélo stationnaire et la marche;
  • l'aérobic réalisable est effectué sur une base en tissu qui empêche le glissement des jambes;
  • Il n'est pas recommandé de surcharger les muscles du bas du dos et des abdominaux avec des exercices tels que des squats profonds, gonfler les abdominaux et soulever simultanément les deux jambes du sol dans une position couchée.

Les exercices thérapeutiques soutiendront l'état émotionnel, amélioreront le sommeil, renforceront les muscles du corset vertébral, maintiendront le tonus à un certain niveau, accéléreront l'apport d'oxygène avec le sang aux organes.

Massage

La posture du patient contribue à la relaxation, ne cause pas de désagréments. Une femme peut s'allonger sur le côté, en arrière, s'asseoir à quatre pattes. On prend soin de maintenir l'abdomen sous pression..

  • réduction de la douleur dans le dos, les jambes;
  • diminution de la charge des articulations et des muscles;
  • améliorer l'apport de nutriments aux organes internes en raison de la circulation sanguine accélérée;
  • se débarrasser de la fatigue et du stress.

Le massage pour les femmes enceintes n'a presque pas de contre-indications, mais les caractéristiques du choix de l'équipement ont leurs spécificités. Le massage est utilisé séparément pour le col, les pieds, le dos ou tout le corps est traité, sauf pour l'abdomen. Caresser, frotter, pétrir des mouvements doux.

Contre-indications pour le massage:

  • augmentation de la pression artérielle et de la température;
  • maladies infectieuses;
  • maladies chroniques au stade aigu;
  • foyers d'irritation sur la peau;
  • épilepsie, toxicose, varices, asthme.

L'ensemble des techniques est effectué manuellement. Dans le cou, le dos, un effet hardware peut être appliqué. Utilisez des huiles de massage, de l'encens, de la pommade, si une femme les perçoit normalement. Les effets de la température sous forme d'effet vapeur ou de cryomassage sont exclus.

Médicaments

L'effet de nombreux médicaments sur le fœtus n'a guère été étudié. les expériences sont classées comme inhumaines. L'information a été obtenue de la recherche directe à la suite de la prise aléatoire de médicaments.

Les médicaments agissent non seulement sur le fœtus, mais entraînent également des changements dans le corps d'une femme, affectant indirectement le cours de la grossesse. Pour les douleurs lombaires, des analgésiques sont utilisés pour soulager le bien-être et soulager l'inflammation..

Il peut être pris pour un effet positif:

  • paracétamol, ibuprofène pour soulager la douleur et la chaleur; Nurofen est interdit à partir du troisième trimestre;
  • contre les virus boire Viferon, Arbidol, Anaferon;
  • les brûlures d'estomac sont soulagées par Almagel et Fosfalugel;
  • la drotavérine est utilisée comme antispasmodique;
  • avec diarrhée, toxicose et empoisonnement, Smecta, Enterosgel, Neosmectide sont utilisés.

L'utilisation incontrôlée de médicaments peut entraîner la mort d'embryons, une croissance anormale et un retard de développement. Par conséquent, seul un médecin doit prescrire des médicaments, l'automédication n'est pas autorisée.

Tire le bas du dos en début de grossesse - causes possibles, prévention et traitement

La naissance d'une nouvelle vie dans le corps d'une future mère est associée à de graves changements et à un stress qu'elle doit vivre sur elle-même dès les premières semaines de grossesse. Certains d'entre eux s'accompagnent de symptômes plutôt désagréables, par exemple, des maux de dos tiraillants ou douloureux. Dans la plupart des cas, ces sensations sont causées par les processus physiologiques naturels qui se produisent dans le corps de la femme pendant cette période, mais elles peuvent également être le signe de développer des pathologies qui peuvent menacer la santé de la future mère et de son bébé. Essayons de comprendre pourquoi les femmes ont mal au dos en début de grossesse et quand ces sensations sont une source de grave préoccupation.

Les causes naturelles de la douleur

Les processus qui se déroulent dans le corps féminin pendant la grossesse de l'enfant, même au tout début de la grossesse, peuvent affecter de manière significative le bien-être de la femme enceinte, lui causant diverses sensations désagréables et un malaise général. Et cela ne concerne pas seulement les nausées matinales et les vomissements - même avant le retard des menstruations, une femme peut prêter attention aux douleurs de traction périodiques dans le bas du dos et le bas de l'abdomen. Et bien qu'elles soient le plus souvent attribuées au syndrome prémenstruel, dans certains cas, ces sensations indiquent néanmoins qu'une fécondation s'est produite.

Au cours des premières semaines du développement du fœtus, la cause des tiraillements et des douleurs dorsales peut être:

  1. Implantation d'un œuf fœtal dans la cavité utérine. Le processus commence 5-7 jours après la fécondation, c'est-à-dire que la femme à ce stade dans la grande majorité des cas ne sait toujours pas qu'elle est tombée enceinte. Des symptômes supplémentaires peuvent inclure un écoulement rose pâle et une sensation de lourdeur dans le bas-ventre..
  2. Formation de chorion. Ce tissu, qui deviendra à l'avenir la base du placenta, et le processus de sa formation, à partir de 4 semaines de grossesse, peuvent s'accompagner de douleurs légères et d'une sensation de lourdeur dans le bas du dos et le bas de l'abdomen.
  3. Augmentation du flux sanguin vers l'utérus. Il s'agit de la première étape de la formation de la circulation utéro-placentaire, qui survient à 5-6 semaines de grossesse. Les vaisseaux situés dans la région pelvienne débordent de sang à ce moment, provoquant une gêne et des douleurs de traction dans le bas de l'abdomen et le bas du dos.
  4. Déplacement du centre de gravité. Malgré la petite taille du fœtus, à mesure qu'il grandit, la future femme doit instinctivement ajuster sa posture habituelle, écarter les épaules et tendre le cou. De tels changements provoquent souvent des douleurs de recul, en particulier chez les femmes qui ne sont pas habituées à l'activité physique..
  5. Production active de relaxine. Cette hormone est responsable de l'élasticité du cartilage, qui devrait atteindre son apogée avant l'accouchement. Et bien que ce soit encore loin, le développement de la relaxine commence déjà à partir de 2 mois de grossesse - les articulations et les ligaments se ramollissent, provoquant une gêne lombaire et coccyx.
  6. Croissance utérine. À la 9-10e semaine de grossesse, le fœtus et l'utérus commencent à se développer rapidement, augmentant la charge sur la colonne vertébrale. En conséquence, des maux de dos assez visibles peuvent apparaître, en particulier dans la région lombaire..

Dans tous ces cas, l'inconfort et les douleurs tiraillantes sont une sorte de norme, ils ne présentent donc pas de danger pour la femme enceinte ou le bébé. Mais afin d'exclure la possibilité de pathologies cachées, vous devez toujours informer votre médecin qui est enceinte de vos sentiments, ainsi que recevoir des recommandations de sa part sur la façon d'améliorer votre bien-être.

La douleur comme signe de pathologie

Malheureusement, des douleurs dans le dos et le bas de l'abdomen au début de la grossesse - le symptôme est loin d'être toujours aussi inoffensif. Porter un enfant est toujours un stress pour le corps de la femme enceinte, ce qui est capable d'aggraver ses maladies existantes, y compris les problèmes avec le système musculo-squelettique. De plus, la douleur peut également indiquer des anomalies pendant la grossesse elle-même..

Les causes les plus dangereuses de telles sensations désagréables comprennent:

  1. Grossesse congelée ou début d'une fausse couche. Dans ce cas, une douleur intense dans le bas de l'abdomen peut donner au bas du dos et s'accompagner d'un écoulement sanglant abondant.
  2. Infectieux ou rhume. Dépensant la majeure partie de l'énergie pour la croissance et le développement du fœtus, le corps féminin pendant la grossesse devient particulièrement vulnérable - une diminution de l'immunité donne souvent le feu vert aux rhumes ordinaires et aux infections graves. Par conséquent, la future mère peut souffler dans le dos ou développer une inflammation du système génito-urinaire, qui s'accompagne de douleurs au dos.
  3. Ostéochondrose. La charge croissante sur la colonne vertébrale et le déplacement du centre de gravité chaque jour peuvent provoquer une exacerbation de l'ostéochondrose si une femme a déjà eu un tel problème avant la grossesse, ou provoquer son apparition en raison de l'usure du cartilage.
  4. Symphysite. Avec une carence en calcium dans le corps de la femme enceinte et un ramollissement excessif des articulations, les os du pubis peuvent diverger partiellement ou complètement, provoquant des douleurs douloureuses dans la région pubienne, redonnant au bas du dos.

En général, toute maladie dont une femme souffrait avant la grossesse peut s'aggraver après la conception, provoquant une gêne et des douleurs. Cela peut être une scoliose, une hernie intervertébrale, une sciatique, une pyélonéphrite, une urolithiase et tout traumatisme antérieur, même, par exemple, une cheville allongée, qui se rappelle soudainement avec une douleur dans le bas du dos.

Premiers secours

Que faire si le retrait des douleurs dès les premières semaines de grossesse provoque un inconfort constant et interfère avec le mode de vie habituel? Pour commencer, consultez votre médecin - seul un spécialiste expérimenté peut vous dire comment vous comporter et quoi prendre si ce symptôme est dangereux pour la santé de la future mère et de son bébé. Il est particulièrement important de consulter un médecin dès que possible si la douleur de la traction s'est transformée en une forte et crampe, il y a un écoulement avec du sang, des étourdissements et une faiblesse générale.

Si l'inconfort n'est toujours pas lié à la pathologie, il contribuera à améliorer le bien-être de la future maman:

  • posture correcte;
  • matelas orthopédique de haute qualité et oreiller spécial pour les femmes enceintes;
  • bandage;
  • exécution quotidienne de séries d'exercices simples;
  • yoga;
  • cours de massage spécial pour les femmes en position;
  • chaussures confortables et correctement sélectionnées sans talons;
  • aromathérapie.

Ces fonds peuvent apporter un soulagement tant attendu sans nuire à la future mère et à son bébé. Plus que jamais, une alimentation bien choisie est importante pendant la grossesse. Tout d'abord, pour étirer activement les muscles, le potassium est nécessaire, qui peut être obtenu non seulement à partir de complexes multivitamines, mais également en mangeant du poulet, du persil et des produits laitiers. En outre, les femmes enceintes ont besoin de magnésium et de calcium en quantités suffisantes, dont une carence affecte négativement l'état osseux.

De plus, dès les premières semaines de grossesse, le sommeil et le repos à part entière sont d'une grande importance - le plus souvent, les maux de dos disparaissent rapidement dès que la femme enceinte se couche et se détend pendant une courte période. Cependant, vous ne devriez pas non plus passer à un mode de vie passif en attendant le bébé - marcher, visiter la piscine et la gymnastique pour les femmes enceintes peuvent faire des merveilles, recharger le corps en énergie et restaurer une bonne santé.

Mal de dos en début de grossesse.

La grossesse est un moment spécial dans la vie de toute femme. En ce moment, le corps subit une restructuration pour remplir la tâche globale de porter un enfant. Par conséquent, pendant cette période, une exacerbation de maladies même mineures peut survenir..

Dans la grande majorité des cas, des maux de dos apparaissent. Il est impossible d'attribuer cela uniquement à une augmentation de la charge sur le dos, il peut y avoir de nombreuses causes d'inconfort, et si le dos fait particulièrement mal, cela indique le développement d'une pathologie.

Douleur au premier trimestre

Dès les premiers jours de la grossesse, environ la moitié des femmes commencent à avoir mal au dos et au bas de l'abdomen. Cela est dû à la "préparation" du corps aux futures naissances. La douleur peut être à la fois naturelle, associée à des changements hormonaux dans le corps, et de nature pathologique, liée à l'exacerbation de maladies.
Selon la localisation, les symptômes de la douleur peuvent être divisés en deux types:

  • lombaire - de la taille et au-dessus, sont périodiques, apparaissent avec un long séjour dans une position inconfortable,
  • sacral - douleurs profondes dans les os pelviens, donnant au coccyx, unique ou bilatérale. Cette espèce est quatre fois plus susceptible de souffrir que la lombaire.

1-2 semaines

Pendant les deux premières semaines de grossesse, un ovule fécondé se fixe à la paroi utérine. Pas toujours, mais ce processus peut s'accompagner d'une légère douleur..

3-4 semaines

À ce moment, le chorion est formé - le tissu à partir duquel le placenta se développera par la suite. Pendant le processus de formation, les villosités sont immergées dans les parois de l'utérus et les vaisseaux sanguins se forment. Très souvent, le processus s'accompagne de douleurs tiraillantes dans le bas du dos et le bas de l'abdomen.

5-6 semaines

Pendant cette période, les vaisseaux changent: les lumières des veines et des vaisseaux sanguins augmentent et la couche musculaire disparaît presque complètement, le flux sanguin vers l'utérus augmente considérablement. Le volume de l'apport sanguin à l'utérus pendant la grossesse n'est pas inférieur à l'apport sanguin au cerveau. La pléthore apparue est ressentie par de légères douleurs de traction dans la colonne lombaire et l'abdomen.

7-8 semaines

Pendant ces deux semaines, sous l'influence active de l'hormone relaxine, les ligaments pelviens se relâchent. Les changements dans le système musculo-squelettique se manifestent par des douleurs dans le bas du dos.

9-10 semaines

À ce stade, l'utérus se développe rapidement: il augmente plusieurs fois et acquiert une forme en forme de poire pour la commodité du fœtus. Dans le même temps, les ligaments utérins sont étirés: cardinal (situé le long des bords de l'utérus) et sacro-utérin (attachez l'utérus au sacrum). Les tissus conjonctifs deviennent plus denses, deviennent plus épais, car ils ont un fardeau supplémentaire. Les changements qui se produisent s'accompagnent de douleurs dans le coccyx..
11-12 semaines
À 11-12 semaines, la formation de tous les organes du fœtus est terminée. Une femme ressent périodiquement des contractions utérines, ce qui est un processus normal - c'est ainsi que le sang veineux est prélevé et que les varices de l'organe sont évitées. La douleur ne peut apparaître que dans le bas de l'abdomen, les symptômes de douleur dans le dos associés à un changement de charge fonctionnelle ne devraient plus déranger.

Mal de dos en début de grossesse

Les syndromes douloureux chez une femme enceinte peuvent être dus à des raisons physiologiques:

  • changements dans le corps - les organes pelviens commencent à changer de position pour faire place au futur bébé,
  • un changement dans les virages de la colonne vertébrale et un changement dans le centre de gravité - la future mère change de posture en raison du ventre qui grandit progressivement et du poids croissant,
  • affaiblissement des ligaments et des articulations du système pelvien - une préparation progressive du corps pour les futures naissances,
  • production active de l'hormone protogestiron, qui devrait préserver la grossesse,

Douleurs pathologiques

Pendant la gestation, les maladies chroniques peuvent s'aggraver ou les maladies latentes devenir plus prononcées. Ces douleurs sont appelées pathologiques. Ils peuvent être causés par:

  • problèmes avec les reins (pyélonéphrite, calculs rénaux) - gonflement et maux de tête apparaissent, l'urine change de couleur sombre, une envie fréquente de visiter les toilettes apparaît, entraînant des douleurs,
  • pancréatite - retrait de la douleur, vomissements, nausées, faiblesse,
  • myosite - inflammation musculaire qui se produit lorsque vous restez longtemps dans un courant d'air ou un gel (un muscle enflammé est très palpable),
  • cardiopathie,
  • néoplasmes,
  • maladies gastro-intestinales,
  • hypothermie,
  • pathologies gynécologiques,
  • grossesse manquée - à 3-4 semaines ou 8-11 semaines de grossesse, lorsque pour une raison quelconque le fœtus meurt,
  • maladies neurologiques - radiculopathie lombaire,
  • maladies de la colonne vertébrale - ostéochondrose, hernie, protrusion, scoliose, etc..

La manifestation et l'intensification des maladies

Avec une augmentation de la durée de la grossesse, les changements hormonaux dans le corps de la mère se produisent plus fortement, provoquant des maladies. Aggravation chronique, latente - réveil.

Colonne vertébrale

Avec la prolongation de la grossesse, une augmentation de la charge sur la colonne vertébrale se produit:

  • tension des muscles paravertébraux - en raison du poids croissant (en moyenne, le poids d'une femme augmente à 15 kg). provoque des douleurs dans la colonne vertébrale,
  • augmentation de la lordose (flexion) des lombaires et un léger redressement des autres parties de la colonne vertébrale - le mécanisme fournit une femme enceinte debout, un changement dans la courbure de la colonne vertébrale se traduit par des changements dans la posture et la démarche de la future femme,
  • déminéralisation osseuse - cela a été observé chez 28% des femmes et est associé aux particularités du développement du fœtus, qui se manifestent par l'ostéoporose - une fragilité accrue des os,
  • exacerbation de maladies de la colonne vertébrale sur fond de stagnation;

Les organes internes

  • cœur - souvent des problèmes cardiaques proviennent de rhumatismes précédemment transférés, une augmentation du volume de sang dans le corps de la femme enceinte provoque une «poussée» de la maladie. Se manifeste par un essoufflement, un œdème, un bleuissement des muqueuses et de la peau, une respiration rapide, une suffocation avec arythmie. Les maladies cardiaques sont la principale cause de décès lors de l'accouchement.,
  • appendicite - au cours des six premiers mois de la grossesse, l'apparition d'une exacerbation primaire et répétée de l'appendicite est exprimée comme un syndrome douloureux lubrifié dans l'abdomen sans localisation claire,
  • violations dans le tube digestif
  • brûlures d'estomac le long de l'œsophage - provoquées par des changements neurohumoraux dans le corps. Passe à la huitième semaine du trimestre,
  • intestins - se manifestant par la constipation ou la diarrhée,
  • gastrite - exprimée par des vomissements, des accès de toxicose, des nausées, une aversion pour la nourriture, des douleurs aiguës qui redonnent,
  • pancréatite - les symptômes sont vifs, une douleur dans la ceinture,
  • inflammation de la vésicule biliaire - cholécystite, un symptôme caractéristique est des épisodes de douleur colique sous les côtes à droite, s'étendant jusqu'à l'omoplate,
  • ictère - symptômes typiques: fièvre, faiblesse, diminution de l'appétit, brûlures d'estomac, amertume dans la bouche, douleurs articulaires et musculaires.
  • maladies des uretères - survient en raison de la compression des uretères par un élargissement de l'utérus, signes: problèmes de vidange ou de miction fréquente,
  • reins - pyélonéphrite, néphrite, cystite, sont de nature inflammatoire, s'accompagnent de fièvre, de frissons, de maux de dos sévères,

Troubles de la grossesse et syndrome de douleur subséquent

Les complications pendant la grossesse surviennent à différents moments et pour diverses raisons - à la fois de la mère et du fœtus:

  • la menace d'une fausse couche - elle parle soit de troubles génétiques du fœtus, soit de problèmes de santé des parents, d'abus de médicaments, d'avortements antérieurs. Symptômes caractéristiques: douleur aiguë dans le bas-ventre et saignement;
  • grossesse extra-utérine - un ovule fécondé se fixe à l'une des trompes de Fallope, se terminant toujours par la mort fœtale. Signes: saignement interne, choc douloureux aigu;
  • exacerbation de maladies existantes - se développent sur la base de maladies chroniques, les symptômes dépendent de la maladie;
  • grossesse manquée - mort fœtale du fœtus. Il y a des douleurs aiguës dans le bas de l'abdomen, irradiant vers le sacrum et combinées à une décharge rouge de l'utérus. Apparaissent 3 à 4 semaines après la mort de l'embryon;
  • polyhydramnios - l'abondance de liquide amniotique dans l'utérus. Il se manifeste par des douleurs aiguës dans le bas du dos et du périnée, un essoufflement et une diminution de la miction.

Comment aider les femmes enceintes souffrant de maux de dos

Pendant la grossesse, l'activité motrice d'une femme diminue. C'est mauvais car les processus métaboliques s'aggravent, une hypoxie peut survenir, l'appareil musculaire s'affaiblit. Tous ces facteurs provoquent des pathologies dans le développement du fœtus, des maux de dos et une prise de poids de la femme enceinte elle-même. L'activité physique aidera à éviter ou à réduire le risque de conséquences négatives..

La natation

Les cours dans la piscine n'ont pas de contre-indications prononcées pour la femme enceinte. La natation:

  • réduit la douleur - comme la charge excessive sur le système musculo-squelettique est supprimée,
  • calme,
  • la charge est répartie uniformément entre tous les groupes musculaires (une femme qui nage accouche plus rapidement),
  • contrôle du poids,
  • l'absorption d'oxygène s'améliore,
  • si le bébé dans l'utérus est dans la mauvaise position, les activités nautiques l'aideront à changer de position.
  • il y a une menace de fausse couche,
  • enceinte souffre d'une maladie rénale.

Éducation physique pour les femmes enceintes

Complexe de gymnastique correctement sélectionné pour les futures femmes en travail

  • renforce les muscles,
  • soulage la douleur,
  • réduit l'hypoxie,
  • soulage le stress,
  • améliore le rythme cardiaque du bébé à naître,
  • prévient l'obésité,
  • étire et renforce la colonne vertébrale.

Les exercices pour une femme enceinte sont sélectionnés par un gynécologue, en tenant compte du trimestre et des caractéristiques de l'évolution de la grossesse. Il est particulièrement utile de faire de la gymnastique au cours du dernier trimestre - cela préparera également le corps à l'accouchement.
Faire ou ne pas faire de gymnastique - chaque femme décide par elle-même, mais il y a des cas où l'éducation physique pendant la grossesse est fortement recommandée pour:

  • toxicose,
  • développement de varices,
  • diminution de l'immunité causée par des changements hormonaux,
  • saisies,
  • douleur et lourdeur dans le dos et les jambes (dans les derniers stades),
  • en cas de suspicion de privation d'oxygène chez le fœtus.

Vous ne pouvez pas faire de gymnastique sans consulter un gynécologue. un exercice même modéré est contre-indiqué

  • s'il y a une menace de fausse couche ou s'il y a eu des fausses couches avant,
  • eu une grossesse gelée,
  • enceinte a des saignements,
  • en cas d'hypertension,
  • avec grossesse multiple,
  • maladies infectieuses ou gestose.

Vitamines et médicaments

Les vitamines et les médicaments pour les femmes enceintes sont développés en tenant compte du manque de composants à certains stades de la grossesse chez la mère et le bébé. Ils se distinguent par une action douce, la précision des composants sélectionnés et le dosage. Chaque fabricant tient compte des spécificités de son pays (alimentation, ensoleillement, etc.), par conséquent, les vitamines des producteurs nationaux ne peuvent pas être rejetées.
Les composants communs des complexes vitaminiques de production dans tous les pays sont:

  • calcium - soutient le système musculo-squelettique de la femme enceinte et contribue au développement normal du squelette du bébé,
  • acide folique - participe au développement du cerveau et du système nerveux du fœtus,
  • fer - fournit de l'oxygène au fœtus et empêche le développement de l'anémie.
  • Vitamine E - réduit le risque de fausse couche, favorise le développement du placenta, participe à l'hématopoïèse et à la coagulation sanguine,
  • Vitamine C - améliore l'absorption du fer, renforce l'immunité,
  • Vitamine A - développe le tissu osseux, forme la rétine et les muqueuses, fournit un bon sang.
  • iode - aide à absorber les hormones du corps de la mère, participe au développement du cerveau, des organes génitaux, du cœur, du système musculo-squelettique.

Si les vitamines ne contiennent pas tous les composants énumérés, vous pouvez les acheter séparément, en tenant compte de la recommandation du médecin.

Vêtements et chaussures

Les vêtements et les chaussures sont de plus en plus sollicités pendant la grossesse: ils doivent être non seulement confortables, mais aussi respectueux de l'environnement..
Lors du choix des chaussures, il ne faut pas oublier que

  • les jambes d'une future femme en couches peuvent gonfler - par conséquent, les chaussures doivent être achetées une taille ou deux plus grandes, ou en cuir souple, qui s'étire facilement «sous le pied»,
  • les modèles doivent être respirants ou avoir des composants antibactériens,
  • sous l'influence de la relaxine et de l'augmentation du poids, les pieds deviennent plus plats et plus gros,
  • pendant la grossesse, il y a une double charge sur les jambes, ainsi que sur la colonne vertébrale, donc les chaussures doivent être sur une semelle plate ou sur un petit talon (jusqu'à cinq cm) pour éliminer le risque supplémentaire de développer des maladies articulaires et de provoquer des varices,
  • il est préférable de choisir une semelle profilée - cela réduira la charge non seulement sur la cheville, mais également sur la colonne vertébrale.

Les vêtements doivent remplir plusieurs conditions simples mais importantes:

  • matériaux naturels - permettra d'exclure "la vapeur" ou l'hypothermie et les mères, et le bébé ne sera pas irrité par la peau sensible à ce moment,
  • les vêtements doivent être confortables - en raison d'une coupe spéciale ou d'inserts élastiques pour s'adapter au ventre en pleine croissance et à l'élargissement de la poitrine et ne pas pincer le corps,
  • les modèles ne doivent pas comporter de pièces inconfortables, comme un verrou à l'arrière.

Il est conseillé de choisir des nuances claires de vêtements - cela a en outre un effet psychologique positif..

Matelas droit

Le sommeil d'une maman pleine est l'une des conditions de la santé du bébé. Pour un bon repos, vous avez besoin d'un matelas orthopédique qui s'adapte aux caractéristiques de la figure à ce moment.
Les atouts seront les matériaux à partir desquels les produits sont fabriqués: hypoallergénique, antibactérien et capable d'absorber l'excès d'humidité.
Ces dernières années, des matelas spéciaux pour les femmes enceintes avec un trou pour le ventre ont commencé à être produits - ce modèle est pertinent pour les amateurs de sommeil sur le ventre..

  • n'écrasera pas les vaisseaux sanguins,
  • réduire la charge sur le foie, le cœur, l'estomac et la vessie,
  • soutenir le corset musculaire et la colonne vertébrale.

Régime

Il n’existe pas de régime spécial pour les femmes enceintes - la première place n’est pas le goût des aliments, mais la composition chimique des produits, qui doit assurer le maintien de la force de la femme enceinte et le bon développement du bébé à naître. À ce stade, il est important d'éviter
forte prise de poids, cela conduit

  • manque d'oxygène fœtal,
  • augmenter la charge sur les organes internes et le système musculo-squelettique de la future mère en couches,
  • développement d'une toxicose tardive,
  • travail faible,
  • surexposition du bébé;

perte de poids lourde

  • foetus à jeun,
  • développement de pathologies chez un enfant.

Les produits doivent être

  • facilement digestible,
  • diverse,
  • sucre complexe,
  • Faible teneur en sel.

En général, la préférence doit être accordée

  • fruits naturels,
  • produits laitiers à court terme,
  • bouillons de viande végétale et faible en gras, pain de grains entiers.

Un régime plus détaillé est choisi par le médecin observateur, en tenant compte de l'évolution de la grossesse et du trimestre.

Surveillance médicale constante

Pendant la grossesse, vous devriez subir régulièrement des examens avec votre médecin, car ça aidera

  • réduire le risque de développer des pathologies fœtales,
  • rester en bonne santé après l'accouchement,
  • réduire la charge de médicament sur le corps (si la maladie apparaît),
  • obtenir des conseils sur l'alimentation et l'exercice.

Jusqu'à 28 semaines pour consulter un médecin une fois par mois. Pour une période pouvant aller jusqu'à 36 semaines - deux fois par mois et une fois par semaine - à une date ultérieure.

Vidéo utile

Vous pouvez en apprendre plus sur cette vidéo.

Conclusion

La grossesse n'est pas seulement un grand moment. C'est aussi une période dangereuse où la santé d'une future mère et de son enfant peut être altérée par l'inattention. Par conséquent, si vous ressentez des sensations désagréables, et plus encore - des douleurs dans le dos, vous devriez immédiatement consulter un médecin afin de profiter de la communication avec votre bébé plus tard..