logo

La douleur du cou

Le cou d'une personne, comme un autre animal, est une partie étonnante du corps, plutôt fragile, mais puissante. La colonne cervicale, avec tous les muscles et ligaments, retient et déplace le crâne, absorbe les chocs lors de la marche, protège le cerveau des commotions cérébrales, protège les vaisseaux sanguins qui l'alimentent et protège également la moelle épinière.

Lorsque le cou fait mal, les causes peuvent être assez variées. Certains peuvent se résoudre d'eux-mêmes en quelques jours, et certains peuvent provoquer des maladies chroniques et des douleurs..

Pourquoi la douleur survient

La raison la plus courante pour laquelle le cou fait mal est une mauvaise posture. Le dos baissé, la tête cesse d'occuper une position exactement au-dessus du corps et avance. Dans cette position, les muscles et les ligaments du cou subissent une tension accrue. Le développement de la courbure et de la douleur dans le cou contribue à un travail prolongé sans changer de position, à dormir sur un lit moelleux ou un oreiller haut, à une charge statique prolongée.

Les autres causes de douleurs au cou sont les traumatismes dus à la chute de la tête, à un accident de la circulation ou pendant les sports. Avec une forte accélération, puis un freinage, la colonne cervicale fait un mouvement de fouet. En conséquence, les ligaments, les muscles peuvent s'étirer, se déplacer ou se fracturer par compression dans les vertèbres cervicales, la formation de hernies intervertébrales.

La douleur dans le cou peut survenir comme manifestations secondaires d'autres maladies. Par exemple, avec une crise cardiaque, lorsqu'une crise cardiaque provoque une douleur intense irradiant le long des plexus nerveux vers les membres supérieurs, la poitrine, le cou. La douleur dans le cou avec une crise cardiaque n'est qu'une partie d'un grand complexe de symptômes - respiration confuse, transpiration, nausées et vomissements. Si vous observez des douleurs au cou, à la mâchoire et d'autres signes de crise cardiaque, vous devez immédiatement appeler une ambulance.

La douleur au cou est également utilisée comme signe diagnostique de la méningite. Avec cette maladie, les muscles du cou deviennent hypertoniques, c'est-à-dire qu'ils deviennent rigides. Lorsque vous essayez d'incliner la tête vers la poitrine, l'arrière du cou fait mal.

La colonne vertébrale du cou fait mal avec la polyarthrite rhumatoïde, l'ostéoporose, la fibromyalgie, la spondylose et l'arthrose, la hernie ou la protrusion, avec compression des racines nerveuses ou de la moelle épinière avec œdème infectieux, abcès, tumeur ou néoplasmes bénins.

Cas spéciaux

Maladies degeneratives

L'ostéochondrose, ou, en d'autres termes, les troubles dystrophiques des disques intervertébraux, conduit au fait qu'une personne a constamment un cou douloureux. Il s'agit généralement d'une légère douleur douloureuse, à laquelle une sensation d'engourdissement et de douleurs dans la ceinture scapulaire, et la tête est souvent connectée.

La zone du col affectée par l'ostéochondrose peut provoquer le développement du syndrome de l'artère cérébrale. Avec une diminution des distances intervertébrales dans cette zone, il y a une lésion compressive des artères vertébrales passant dans les trous des processus transverses des vertèbres cervicales. La pression sur le vaisseau provoque une diminution du flux sanguin vers le cerveau avec l'apparition de vertiges, une diminution de la vision et de l'ouïe. D'autre part, une irritation mécanique de l'artère avec une pression vertébrale provoque un spasme réflexe, qui se manifeste par une douleur lancinante et brûlante dans la tête.

Traitement

Si le cou est constamment douloureux dans le contexte de l'ostéochondrose, le traitement commence par l'élimination du syndrome douloureux. La deuxième direction obligatoire du traitement est d'arrêter les processus dystrophiques dans les vertèbres cervicales.

L'anesthésie peut être réalisée en utilisant les groupes de médicaments suivants:

  • anti-inflammatoires non stéroïdiens - bloquent directement la cascade de médiateurs qui signalent la douleur (Diclofenac, Ibuprofen, Nimesulide, Meloxicam);
  • relaxants musculaires - éliminer les spasmes musculaires résultant par réflexe d'une douleur intense (Sirdalud, Midcalm;
  • sédatifs - calme et inhibe le système nerveux et la transmission des influx douloureux, notamment (valériane, antidépresseurs, somnifères);
  • vasodilatateurs - aident à éliminer le syndrome de l'artère vertébrale et la douleur qui y est associée (pentoxifylline, eufilline, papavérine, cinnarizine, drotavérine).

Pour éliminer la cause de la douleur dans le cou avec l'ostéochondrose, des médicaments chondroprotecteurs sont prescrits qui empêchent la destruction du cartilage et des vertèbres - Don, Structures, Arthra, Teraflex, Alflutop, ainsi que des complexes minéraux multivitamines - Milgamma, Neuromultivit, Komlevit, Complexe Vitrum.

Le traitement anesthésique comprend également la physiothérapie, la physiothérapie, le massage, la traction, le réflexe et la thérapie par tapotement. En période d'exacerbation, afin de soulager la douleur, il est recommandé au patient de porter un collier spécial qui protège le cou d'une mobilité excessive.

Douleur musculaire

Une douleur dans le cou peut survenir avec une inflammation de ses muscles appelée myosite. Cette douleur doit être distinguée de la névrite (inflammation des troncs nerveux avec une sensation de bouleversement) et de la douleur provoquée par l'ostéochondrose. La myosite survient soudainement, après exposition à des facteurs prédisposants - hypothermie, vibration, surtension prolongée, en particulier avec répétition prolongée du même type de mouvements.

La myosite cervicale est caractérisée par une douleur aiguë, qui se produit lorsque le muscle enflammé se contracte. La forte intensité de la douleur entraîne des difficultés à effectuer certains types de mouvements. Les longs muscles du cou sur la surface antéro-latérale ou les muscles sternocléidomastoïdiens, qui tirent la tête en arrière avec une contraction bilatérale, la font généralement tourner avec une contraction unilatérale. Les muscles profonds qui entourent la colonne vertébrale sont souvent enflammés, ce qui fait bouger tout le cou et le dos.

Lors du sondage d'un muscle, son tonus accru et ses zones nouées denses sont notés. La violation de la microcirculation et du trophisme local conduit au remplacement progressif des myocytes par du tissu conjonctif. En conséquence, les muscles du cou s'affaiblissent, leur symétrie est rompue sur les côtés de la colonne vertébrale, un «torticolis» peut apparaître, il est difficile pour le patient de garder la tête droite. Vous pouvez en savoir plus sur les raisons pour lesquelles le cou fait mal dans le dos..

Traitement

Le traitement commence par une diminution de la charge sur le cou. Ceci est suivi d'un cours de procédures physiothérapeutiques - chauffage UHF, électrophorèse avec des médicaments, chauffage à la paraffine, enveloppement avec ozokérite, diathermie, massage, acupuncture. De telles procédures rétablissent la circulation sanguine dans les muscles du cou. Parmi les médicaments, des injections de vitamines B sont prescrites, anti-inflammatoires et analgésiques - Diclofenac, Nimesulide, Indométacine, pommades et frottements, par exemple, Menovazin.

Un traitement alternatif recommande d'utiliser les feuilles de chou ou de bardane comme compresses anesthésiantes, de préparer une pommade à partir de bourgeons de saule en purée dans du beurre, de faire des broyages à partir d'un mélange de térébenthine avec du vinaigre de cidre de pomme et du jaune d'oeuf. En outre, le cou est frotté avec de l'huile de lave, puis enveloppé. La principale garantie de la réussite de tout traitement est de fournir au patient un cou détendu jusqu'à ce que ses muscles soient complètement restaurés. Ensuite, ils devraient commencer leur retour "en opération" par une gymnastique spéciale et des massages.

Syndrome radiculaire

Une douleur intense dans le cou, qui s'étend aux muscles de la tête, de la ceinture scapulaire, des membres supérieurs, peut survenir avec un pincement des racines des nerfs rachidiens avec prolapsus, protubérance ou hernie discale..

Avec cette maladie, le noyau interne du disque fait saillie vers le canal rachidien ou ses cornes latérales. La hernie et ses symptômes apparaissent, en règle générale, d'une part. Lors de la création d'une pression sur les racines des nerfs rachidiens, une vive douleur aiguë apparaît dans les muscles innervés (mal de dos cervical). Le patient ressent un engourdissement de la mâchoire inférieure, de la zone autour des oreilles, du cou, des omoplates et des bras. Des vertiges apparaissent, une douleur aiguë dans le cou lors du changement de position de l'horizontale à la verticale. Une saillie progressive du cœur du disque entraîne un traumatisme des tissus environnants, leur inflammation, un gonflement. Cela crée les conditions préalables à l'inflammation des terminaisons nerveuses avec le développement de la radiculite, la mobilité du cou et des membres supérieurs est progressivement limitée. Une atteinte prolongée des nerfs rachidiens entraîne une parésie ou une paralysie des membres.

Thérapie

Que faire si le cou fait mal aux hernies? À la maison, avec de la douleur, des analgésiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des hormones, des relaxants musculaires pour les crampes sont pris.

Réduit l'inflammation des racines de Naproxen, Ibuprofen, Celecoxib, Acetaminophen (Tylenol), Diclofenac.

L'œdème et l'inflammation sont éliminés avec des médicaments stéroïdes qui peuvent être injectés directement dans la hernie - Dexaméthasone, Prednisolone.
La douleur musculaire est éliminée en prenant des relaxants musculaires - Midokalm, Sirdalud, Baclofen, Tizanidine.

De plus, pour prévenir le développement ultérieur de la hernie, j'utilise des médicaments qui renforcent le tissu cartilagineux - chondroprotecteurs Rumalon, Chondrolon, Alflutop, Elbona.

Dans de nombreux cas, la gymnastique thérapeutique et la traction traction du rachis cervical avec protrusion ou légère protrusion aident. L'augmentation de l'espace intervertébral contribue à la "rétraction" du disque intervertébral et à l'affaiblissement de la pression sur les nerfs.

Avec une véritable hernie avec une rupture de l'anneau fibreux et un prolapsus du noyau dans le canal rachidien, une intervention chirurgicale est nécessaire. Il existe plusieurs façons de se débarrasser des douleurs au cou avec la chirurgie:

  • discectomie cervicale antérieure - ablation d'un morceau de disque supplémentaire qui appuie sur les nerfs rachidiens;
  • remplacement du disque endommagé par une articulation artificielle, qui protège la colonne cervicale de toute destruction supplémentaire;
  • dysectomie microendoscopique utilisant l'approche postérieure et l'ablation de petites sections de hernie à travers l'endoscope;
  • dysectomie cervicale postérieure par incision à l'arrière du cou. Le canal de fonctionnement est spécialement élargi pour éviter tout brouillage supplémentaire.

Néoplasmes

S'il y a une douleur pressante constante dans le cou, vous pouvez soupçonner l'apparition d'une formation étrangère dans cette section.

Les tumeurs bénignes (lipome, fibrome, névrome, ostéome, hémangiome) sont le plus souvent de forme correcte et clairement limitées, elles provoquent rarement des douleurs. L'inconfort est principalement associé à la compression des tissus environnants par la tumeur. Les tumeurs malignes (sarcome ostéogénique, myélome, cancer des ganglions lymphatiques ou de la glande thyroïde) n'ont pas de frontières, elles donnent beaucoup de métastases aux tissus voisins. Leur effet destructeur sur les organes provoque une sensation douloureuse, une détérioration générale. L'avant du cou peut tomber malade avec un cancer du larynx, de la gorge, des organes de la cavité buccale, de la glande thyroïde. Le patient a des difficultés à avaler, un gonflement au cou et au visage, et un changement de voix est perceptible. Si le retour cervical est douloureux avec une tumeur osseuse, cette condition accompagne également souvent des dommages à la moelle épinière et aux racines nerveuses du côté de la colonne vertébrale avec le développement d'une paralysie.

Traitement

Le traitement de la douleur dans les néoplasmes vise principalement à éliminer la cause - réduire ou éliminer l'enflure. À cette fin, la chimiothérapie et la radiothérapie, la sclérose des vaisseaux alimentant la tumeur, l'ablation chirurgicale de la formation pathologique sont utilisées..

L'anesthésie dépend de la gravité de la douleur:

  • préparations faibles: paracétamol, métamizole sodique, diclofénac, étodolac, piroxicam, méloxicam, acide méfénamique. Pour augmenter l'effet, ajoutez des comprimés d'aminazine, qui potentialisent l'effet analgésique;
  • analgésiques de gravité modérée: injections de Ketorol, Ketanov, une combinaison d'Analgin avec Diphenhydramine (Sibazonum) et Papaverine. Pour la douleur osseuse - Méloxicam, Piroxicam, Xefocam, préparations de bisphosphonates;
  • avec une douleur croissante, ils passent aux opiacés faibles - tramadol, codéine;
  • avec une douleur intense, l'analgésie n'est possible qu'à l'aide de médicaments opiacés - Morphine, Buprénorphine, Fentonil. Pour améliorer l'analgésie de la douleur dans le cou avec des néoplasmes, des antipsychotiques (Droperidol, Galaperidol), des anticonvulsivants (Diazepam), des corticostéroïdes (Prednisolone, Dexamethasone) sont utilisés..

Remarque!
Une douleur au cou peut survenir pour diverses raisons. Afin de ne pas manquer de maladies graves, vous devez d'abord consulter un médecin pour consulter l'apparition de la douleur et déterminer sa source exacte.

Douleur au cou - causes possibles et options de traitement

Des sensations désagréables ou des douleurs dans la colonne cervicale peuvent indiquer des problèmes de dos ou des troubles neurologiques. Souvent, la douleur au cou se produit dans un contexte de fièvre, de myalgie ou de rhume. Le plus souvent, la douleur est causée par une ostéochondrose progressive ou des maladies du disque intervertébral. Avant de commencer à traiter les symptômes, vous devez connaître la cause exacte de l'inconfort..

Les causes les plus courantes de cervicalgie

Presque chaque personne dans sa vie est confrontée à un inconfort dans la colonne cervicale. S'il n'y a pas de déformations physiques ou de lésions dégénératives de la crête, les sensations désagréables sont généralement associées à des chutes de pression, une sensibilité météorologique, une hyperthermie lors d'infections virales respiratoires aiguës (dues à des douleurs musculaires), avec une surcharge nerveuse et physique, un stress émotionnel.

Si une personne reste longtemps assise ou est engagée dans un sport lourd, avec le temps, la douleur dans le cou deviendra un signe d'hypertonie des muscles du cou et du trapèze. Au fil du temps, ces conditions se transforment en ostéochondrose. Des douleurs musculaires fréquentes sont associées à une surcharge des vertèbres cervicales. Par rapport à d'autres vertèbres, la région cervicale est plutôt fragile et les disques intervertébraux sont petits. Pour cette raison, les muscles du cou sont soumis à un stress important, ce qui entraîne leur douleur..

Les troncs nerveux traversent la région cervicale, transmettant des signaux cérébraux au corps. Le plexus nerveux du cou est constitué de terminaisons neurales motrices et sensorielles. L'innervation du diaphragme, de la région abdominale et de la poitrine passe par la colonne cervicale. Par conséquent, même le moindre dommage au cou est lourd d'une violation de l'innervation. Une douleur intense se produit également lors de la compression de gros vaisseaux.

Quelles maladies de la colonne vertébrale sont le plus souvent diagnostiquées:

  1. Myosite cervicale.
  2. Protrusion, hernie ou ostéochondrose.
  3. Maladies oncologiques, tumeurs d'origine diverse.
  4. Maladies auto-immunes - polyarthrite rhumatoïde, diverses formes de rhumatisme.
  5. Blessure ou luxation, tension musculaire.
  6. Spondylose, spondylolisthésis.
  7. Syndrome de l'artère vertébrale.
  8. Spondylarthrite ankylosante.

Si le cou fait mal à l'avant, cela peut indiquer des problèmes avec la glande thyroïde, une inflammation, une hypertrophie des ganglions lymphatiques, le développement de processus tumoraux, un anévrisme. La douleur à l'arrière du cou indique divers changements pathologiques de la colonne vertébrale, une inflammation ou une tension musculaire, un traumatisme ou des dommages aux artères avec des plaques athérosclérotiques.

Signes d'ostéochondrose cervicale

Habituellement, l'exacerbation se manifeste dans deux cas - le sutra après le réveil ou avec un stress statique prolongé. Un exemple est assis devant un ordinateur dans une position fixe ou antalgique pendant plusieurs heures. Pendant le sommeil, une personne peut s'allonger sur le cou ou utiliser des oreillers inconfortables, ce qui entraînera une sensation de raideur le matin. En conséquence, il y a un fort spasme musculaire qui procure des sensations désagréables.

Ce qui contribue à l'apparition d'exacerbation:

  • hypothermie;
  • blessures, blessures, entorses, tours brusques de la tête;
  • stress nerveux ou physique;
  • mauvais massothérapeute.

Comment se manifeste l'ostéochondrose cervicale:

  1. Le premier signe est une gêne, une douleur dans la colonne cervicale. Si l'ostéochondrose est au stade initial, l'inconfort est douloureux et terne, sans forte détérioration. Dans un état calme et détendu, les problèmes ne se posent pas, mais avec un long séjour dans une pose antalgique, une crise d'exacerbation se produit. Après la relaxation, l'inconfort disparaît à nouveau. Si vous ne consultez pas de médecin à ce stade, la maladie commence à progresser plus fortement..
  2. Au fil du temps, un pincement des terminaisons nerveuses de la moelle épinière apparaît, un inconfort se produit dans l'omoplate, le dos, la clavicule, le lumbago se fait sentir. Lorsque la maladie progresse, la douleur aiguë devient chronique. L'inconfort est ressenti constamment dans la région cervicale. Une irradiation thoracique se produit, des maux de tête sévères sont observés.
  3. Les céphalées de tension chroniques hantent le patient principalement la nuit et s'intensifient après l'effort physique. Au début, la douleur est facilement arrêtée par les AINS et les analgésiques. Au fil du temps, l'inconfort s'intensifie, il y a une sensation de lourdeur et d'éclatement.
  4. Spasme lors de la déglutition, douleur dans les muscles faciaux. La condition est associée à une ostéochondrose accrue et à une violation du tonus musculaire normal.

Signes de progression de l'ostéochondrose:

  1. Une sensation constante de tension dans la tête et le cou.
  2. Problèmes de mobilité du cou.
  3. Sonneries, bruit, acouphènes.
  4. Maux de tête de la colonne vertébrale accompagnés de vertiges.
  5. Les performances des patients sont considérablement réduites.
  6. Difficulté à se concentrer.
  7. L'apparition d'engourdissements de la langue et de la mâchoire inférieure.

Signes de surtension et de blessure

Si le patient n'est pas diagnostiqué d'ostéochondrose, mais que la douleur au cou après une séance prolongée continue de déranger, cela indique une surcharge des muscles du cou et du trapèze. Habituellement, la douleur se propage plus bas, affectant la zone des omoplates. Dans ce cas, vous devez quitter le lieu de travail toutes les demi-heures et faire un petit étirement en douceur. Exercices recommandés - tourner la tête sur les côtés et mouvements circulaires vers la droite, la gauche. Si possible, allongez-vous et détendez-vous. Dans un pincement, des onguents chauffants, des massages, un sauna et des relaxants musculaires aideront.

L'étirement des muscles et des ligaments est de nature douloureuse plus prononcée et s'accompagne toujours d'une inflammation. Les symptômes dépendent du degré de dommage:

  1. La douleur est insignifiante. La douleur aiguë sans traitement disparaît en quelques secondes. Résiduel - jusqu'à 1-2 semaines. Habituellement, la thérapie n'est pas nécessaire dans cette situation, seulement le repos.
  2. Le stade 2 est caractérisé par une douleur modérée et la présence d'inconfort au site des dommages. Pour le traitement, il est nécessaire d'utiliser des analgésiques externes. La douleur aiguë disparaît en 2 semaines. Le patient est complètement guéri en un mois.
  3. La troisième étape est caractérisée par des dommages importants aux muscles et aux ligaments. Des hématomes, un gonflement, une rougeur et une douleur intense sont observés au site des dommages. Besoin d'aide médicale et de repos au lit. Les types de blessures graves, accompagnés de larmes, guérissent en quelques mois. Les AINS injectables, les onguents et les relaxants musculaires sont généralement prescrits..

Pendant la période de réadaptation, l'aide d'un massothérapeute, d'un chiropraticien ou la nomination d'une thérapie par l'exercice est souvent requise.

Au milieu de l'inflammation sans attention appropriée au problème, la myosite se produit. La cause de la myosite est généralement à la fois des lésions musculaires et une inflammation infectieuse. La cause la plus courante est les courants d'air, l'hypothermie et les blessures. Les patients se plaignent de douleurs aiguës au cou, un gonflement est observé. Sans traitement, les muscles affectés sont spasmodiques, ce qui aggrave la douleur. La thérapie est conservatrice et consiste à utiliser des anti-inflammatoires non stéroïdiens, des analgésiques et des relaxants musculaires. Dans la période aiguë, il est important de rester au chaud. Si possible, le repos au lit est recommandé..

Douleur dans la colonne vertébrale du cou due à une hernie

La douleur dans la colonne cervicale est souvent le résultat d'une protrusion ou d'une hernie. Dans cette zone, la crête a une structure fragile, de sorte que cette complication se produit souvent dans le contexte d'une ostéochondrose ou d'une augmentation du stress. Une hernie du disque intervertébral dans le cou est caractérisée par la présence d'inconfort et d'irradiation vers d'autres parties du corps. Le patient se plaint souvent de lumbago du cou à la tête, à la clavicule, aux omoplates et aux bras. Le matin, des mouvements raides du cou sont observés, bien qu'il n'y ait pas de processus inflammatoires, et des dommages aux structures musculaires ou osseuses ne soient pas observés..

Pour vous débarrasser de la douleur, vous avez besoin d'une thérapie complexe avec une thérapie par l'exercice, un massage, des médicaments et un style de vie épargné. Il est impossible de guérir une protrusion ou une hernie dans la colonne cervicale sans chirurgie, mais vous pouvez ralentir le développement de la maladie en respectant les principes de la thérapie conservatrice. Avec ce diagnostic, l'activité physique est strictement dosée..

Douleur dans la colonne cervicale due à une infection

Si le patient ressent une douleur aiguë et lancinante dans la colonne vertébrale de la colonne cervicale ou du cou, cela indique très souvent une infection et une inflammation subséquente des tissus mous. Des sensations désagréables sont ressenties en permanence. Une caractéristique caractéristique pour diagnostiquer la maladie est une réduction à court terme de l'inconfort après l'utilisation d'analgésiques ou d'AINS..

Habituellement, la douleur est si atroce que le patient ne peut pas dormir la nuit. Un exemple inoffensif d'une telle maladie est la furonculose exacerbée sur la peau dans la région cervicale. La détérioration est indiquée par une augmentation de la température corporelle, de la fièvre et une hyperhidrose. Maladies graves qui provoquent des symptômes similaires - ostéomyélite, abcès épidural.

Douleurs cervicales - déformation vertébrale avec spondylose

Cette pathologie survient principalement chez les personnes âgées. Il se caractérise par des modifications dégénératives des vertèbres de la colonne cervicale, des ligaments, des os et des disques. Au début du développement du processus pathologique, une aggravation ne se produit pas, mais au fil du temps, des sensations désagréables se transforment en douleur intense et dérangent le patient 24h / 24. La spondylose est caractérisée par une ossification de l'appareil ligamentaire. De ce fait, le patient se sent raide dans la région cervicale, ce qui entraîne une compression des terminaisons nerveuses, des artères.

Signes concomitants - le patient a mal à la tête, la coordination des mouvements est altérée, l'ouïe est perdue ou la vision est altérée. Au fil du temps, des spasmes musculaires, une sciatique surviennent. De plus, une myopathie de la ceinture scapulaire supérieure se développe, la performance est perdue et une sensation d'engourdissement dans le corps apparaît. Les méthodes de traitement pour le soulagement de la douleur sont symptomatiques; un traitement médicamenteux est utilisé pour l'exacerbation. Il est préférable d'utiliser des médicaments du groupe des relaxants musculaires, des AINS, des vitamines neurotropes.

Oncologie de la colonne cervicale

Les tumeurs malignes se produisent rarement dans la colonne cervicale, mais les métastases dans ce domaine sont courantes. Habituellement, la maladie est diagnostiquée aux stades ultérieurs, lorsque le traitement est difficile. Par conséquent, si vous ressentez le moindre inconfort dans la colonne vertébrale, vous devez absolument contacter un spécialiste. Une étude précoce aide à identifier l'oncologie au stade initial, ce qui augmente les chances de guérison réussie.

Ce type de métastases (dans une zone spécifique) est caractéristique des dommages aux organes - l'estomac, l'utérus ou les poumons. Les symptômes de la maladie sont typiques, ainsi que pour de nombreuses maladies du dos - au début, l'inconfort est tolérable, puis les symptômes désagréables s'intensifient. Une fracture osseuse due à la croissance tumorale est possible. La principale cause de l'oncologie est le sarcome ostéogénique, la leucémie, le myélome.

Rétrécissement du canal rachidien

Cette pathologie est caractérisée par un syndrome douloureux d'intensité variable, avec une prédominance de douleurs tirantes, tirantes et brûlantes. Des problèmes de mouvements élémentaires de la tête peuvent également être ressentis, causés par une violation de la sensibilité. Une telle défaillance est lourde de problèmes avec l'activité motrice de la zone touchée. Un engourdissement des mains et des sensations de vibration dans la zone touchée sont également observés..

La douleur est brûlante et constrictive. Pour soulager la condition, le patient doit être obligé de rester immobile sur le dos toute la journée. À mesure que la pathologie progresse, une faiblesse dans les mains est observée, une diminution du tonus musculaire, des muscles commencent à se contracter, une atrophie musculaire est observée. Lorsque les vaisseaux sont resserrés, des étourdissements, une sensation de bruit interne dans les oreilles, des évanouissements sont observés.

Douleurs irradiantes, causes rares de douleur

Souvent, avec des dommages à d'autres systèmes corporels, des sensations désagréables réfléchies dans le cou sont observées. Avec les maladies de la trachée, de l'œsophage ou de la gorge, une gêne cervicale est parfois observée. En outre, dans le contexte des infections virales respiratoires aiguës et de l'hyperthermie, une douleur est observée dans les muscles de la ceinture scapulaire supérieure, qui peut être ressentie par une douleur dans la région cervicale. Certains patients ressentent un léger inconfort, tandis que d'autres se plaignent d'un inconfort sévère. Pour vous débarrasser de la douleur, vous devez guérir une maladie qui a provoqué une gêne réfléchie.

Dans de rares cas, le patient s'inquiète de la colonne cervicale pour les raisons suivantes:

  1. Anomalies du développement de la crête - tropisme, hypoplasie des dents de l'axe, syndrome de Klippel-Feil.
  2. Troubles métaboliques provoquant une dégénérescence des os, du cartilage, y compris l'arthrite réactive, l'arthrose.
  3. Spondylarthrite ankylosante.
  4. Tuberculose vertébrale.
  5. Troubles psychogènes.

Diagnostic des maladies

Pour plus d'informations sur le diagnostic de la cause de l'inconfort dans le cou, vous devez contacter un orthopédiste ou un traumatologue. Dans la plupart des cas, un examen complet est nécessaire pour aider à déterminer la cause de l'inconfort sans aucun problème..

À titre d'étude, effectuez:

  1. Radiographie de la colonne vertébrale. Elle révèle des modifications macroscopiques du tissu osseux, des fractures, des déformations et des signes de hernies intervertébrales, d'ostéochondrose. Utilisé comme méthode de diagnostic primaire.
  2. IRM de la colonne cervicale. Il vous permet de confirmer la présence d'une hernie, une protrusion, des changements dans les tissus mous, le processus inflammatoire, des lésions nerveuses. L'imagerie par résonance magnétique est la méthode de diagnostic la plus précise, sûre et populaire qui identifie tous les problèmes de la colonne vertébrale. En raison du coût élevé de la procédure d'IRM, elle est rarement prescrite et uniquement dans les cas graves pour clarifier le diagnostic suspect..
  3. Examen initial, palpation. Si le médecin est expérimenté, alors lors de la collecte de l'anamnèse, il soupçonnera facilement le diagnostic présumé. Les entretiens et les examens avec les patients sont également des critères diagnostiques importants pour clarifier les procédures à suivre..
  4. Des analyses de sang. En cas de suspicion d'un processus inflammatoire, d'une maladie infectieuse ou de maladies rhumatologiques, vous devrez donner du sang à jeun. Examens rhumatismaux, OAC et études biochimiques habituellement prescrits.

Pendant les tests et autres procédures, un diagnostic est posé, après quoi le traitement est prescrit.

Thérapies

Les méthodes de récupération dépendent du diagnostic. Si l'inconfort est de nature traumatique ou dégénérative, alors dans la période aiguë, des AINS, des analgésiques, des relaxants musculaires, des chondroprotecteurs sont prescrits. Il est important de rester calme dans la période aiguë. Il est possible d'utiliser des compresses thérapeutiques avec des médicaments prescrits..

Si une oncologie ou une hernie négligée est détectée, une intervention chirurgicale est alors prescrite. Il faut comprendre que la chirurgie n'affectera pas la cause profonde de la maladie et n'empêchera pas la rechute à l'avenir. Dans la période postopératoire, une correction du mode de vie sera nécessaire pour minimiser le risque de re-manifestation de la maladie.

Dans la période suivant les blessures, il est important de se conformer à la deuxième étape de la thérapie - la réadaptation. Le rétablissement consiste à visiter un rééducateur, à effectuer un complexe de thérapie par l'exercice et à maintenir un style de vie épargné jusqu'à ce que la blessure soit complètement rétablie..

Opinion éditoriale

Un inconfort divers et durable dans la colonne cervicale indique des problèmes évidents. La nature de la douleur peut déterminer la cause possible de la condition désagréable, mais un diagnostic médical est nécessaire pour clarifier. Pour un examen plus détaillé des informations sur les maladies du dos, il est recommandé de visiter notre site Web..

Maux de dos dans le cou: causes, méthodes de traitement

La douleur dans le cou est un phénomène assez courant auquel tout le monde peut faire face, indépendamment de l'âge et du sexe. Si le cou fait mal par derrière et par le côté (à droite et de derrière à gauche), il est nécessaire, tout d'abord, de consulter un traumatologue et de commencer à prendre des mesures. Toutes les sensations douloureuses nuisent au bien-être d'une personne, elles interfèrent avec une vie normale, car elles limitent les mouvements.

Une gêne ou tout autre symptôme désagréable peut survenir à la fois dans le contexte d'une maladie grave ou à la suite d'un rhume. L'essentiel est de ne pas retarder une visite chez un spécialiste et de ne pas attendre que la douleur à l'arrière du cou soit insupportable.

Pourquoi le dos me fait mal

C'est important de savoir! Médecins en état de choc: "Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires." En savoir plus.

Il existe de nombreuses raisons pour une douleur forte ou faible dans le cou à droite ou à gauche. Très souvent, la douleur s'intensifie avec un tour de tête brusque ou à cause d'une posture inconfortable pendant une nuit de sommeil. Les douleurs peuvent être fortes et constantes, aiguës et à court terme. Dans tous les cas, quelle que soit leur nature, vous devez d'abord trouver la raison.

Chez un adulte, des maux de dos dans le cou peuvent survenir en raison de:

  • hypothermie;
  • un brouillon;
  • exacerbations de l'ostéochondrose de la colonne cervicale;
  • saillie du disque intervertébral;
  • hernies;
  • subluxation des vertèbres;
  • spondylose;
  • la présence d'une tumeur bénigne ou maligne;
  • diverses pathologies associées à des troubles immunitaires: arthrite ou inflammation de l'intestin;
  • maladies du système cardiovasculaire, du tractus gastro-intestinal, des poumons;
  • tuberculose
  • maladies de nature infectieuse - méningite, ostéomyélite, poliomyélite;
  • grossesse.

Vous ne pourrez pas savoir pourquoi votre cou vous fait mal par derrière. Par conséquent, ne négligez pas l'aide d'un médecin.

Troubles musculo-squelettiques

La douleur dans la région du cou à droite ou à gauche peut être due à la présence de pathologies telles que la spondylose, l'ostéochondrose, la hernie et d'autres pathologies dégénératives. Des sensations douloureuses peuvent survenir en raison d'un traumatisme musculaire, de la colonne vertébrale ou des ligaments, de la présence de néoplasmes, ainsi que de pathologies systémiques. Une autre cause tout aussi courante d'inconfort est la surtension..

L'ostéochondrose se caractérise par des sensations douloureuses fortes et constantes qui peuvent tirer ou donner au cou ou à l'épaule. De plus, avec cette pathologie, des maux de tête peuvent survenir, la pression artérielle augmente.

Avec la spondylose, une gêne et d'autres symptômes désagréables peuvent survenir en raison de la compression des terminaisons nerveuses, de la prolifération du tissu osseux ainsi que de la formation d'ostéophytes. Une autre cause de douleur dans le cou est le spondylolisthésis ou le glissement de la vertèbre supérieure.

Si une douleur à l'arrière du cou est transmise au bras ou à l'épaule, alors la cause de la douleur est peut-être une saillie cervicale ou une hernie. La protrusion est une maladie très dangereuse, car si elle est ignorée ou non traitée, elle peut entraîner une invalidité.

Pour cette raison, si la douleur dans le cou du côté gauche ou droit s'accompagne de symptômes tels que des baisses de la pression artérielle, un engourdissement de la région occipitale, des évanouissements sont souvent répétés, consultez immédiatement un médecin.

Souvent, la douleur au cou est causée par diverses blessures des articulations intervertébrales. L'hypothermie, une tension musculaire prolongée après un dur labeur ou en raison d'une position inconfortable contribuent à l'intensification du syndrome douloureux..

La douleur peut également apparaître en raison d'une myopathie cervicale - une pathologie causée par un rétrécissement du canal rachidien en raison de l'hypertrophie des ligaments du dos et de la formation d'ostéophytes. Malaise, engourdissement et refroidissement des jambes et des bras, ainsi que dysfonctionnement du système génito-urinaire - les principales manifestations de la pathologie.

Il arrive que la douleur au cou soit due à la présence de néoplasme dans cette zone. Pathologies systémiques du tissu conjonctif: polymyalgie rhumatismale, spondylarthrite ankylosante peuvent également provoquer l'apparition de douleurs dans le cou. En ignorant les manifestations de la spondylarthrite ankylosante, la fusion des vertèbres voisines avec la formation ultérieure d'un bloc osseux est notée.

Autres problèmes de cou

Assez souvent, des douleurs dans le cou à gauche ou à droite apparaissent en raison de maladies non liées à la colonne vertébrale. Ceux-ci inclus:

  • abcès pharyngé;
  • un corps étranger de l'œsophage;
  • lymphadénite cervicale;
  • polio;
  • une dépression;
  • anthrax.

Un abcès pharyngé est dans la plupart des cas une complication de l'amygdalite phlegmoneuse. La raison en est peut-être une antibiothérapie inappropriée. Lorsque des antibiotiques sont utilisés, le processus purulent peut se propager aux tissus adjacents, dans lesquels un abcès se forme par la suite.

Avec cette pathologie, il peut se casser dans les os, car la température augmente, le patient peut même brûler. De plus, l'apparition de malaises, de maux de tête sévères, de frissons.

La douleur peut également survenir en raison d'un corps étranger dans l'œsophage, qui a blessé la muqueuse dans la région cervicale. Un phénomène similaire peut s'accompagner de la formation d'un ulcère, d'une plaie de pression ou d'une sédimentation..

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour..

Une douleur au cou peut survenir en raison de la présence d'une maladie plutôt rare - le diverticule de Zenker. La pathologie est caractérisée par l'apparition dans l'œsophage (dans la région cervicale, immédiatement après la bouche) de la formation. Le processus inflammatoire de la muqueuse de cette excroissance s'accompagne d'une douleur sévère.

Souvent, la douleur dans le cou est causée par une lymphadénite cervicale - une inflammation des ganglions lymphatiques cervicaux. Il peut apparaître dans le contexte de maladies infectieuses telles que l'amygdalite, la pharyngite ou les oreillons.

Une gêne et d'autres sensations désagréables peuvent également survenir en raison de l'escarboucle (processus purulent des follicules pileux), de la méningite ou de la polio, se développant avec des dommages aux muscles du cou de la moelle épinière, ainsi que la dépression.

La cause de l'inconfort dans le cou peut être la grossesse. Cela est dû à la charge croissante sur la colonne vertébrale..

Si la déglutition provoque des sensations désagréables non seulement dans le cou, mais aussi plus haut, par exemple, dans l'oreille - cela peut indiquer une thyroïdite aiguë.

Douleur dans le cou derrière les enfants: pourquoi cela se produit

La réponse à la question: que faire si l'enfant se plaint de douleurs au cou de l'arrière gauche ou droit, il faut voir un thérapeute. Il n'est pas recommandé de traiter la maladie par vous-même, car cela peut aggraver la situation..

Des sensations douloureuses (tiraillements ou douleurs) à l'arrière du cou, légèrement inférieures ou supérieures chez l'enfant peuvent apparaître en raison de:

  • spasme musculaire ou inflammation des ganglions lymphatiques;
  • hernie intervertébrale;
  • néoplasmes d'étiologies diverses;
  • pathologies des os et des muscles;
  • Maladies cardiovasculaires;
  • méningite et autres infections.

Faire des compresses, des lotions, utiliser des onguents et d'autres formes à l'insu d'un spécialiste n'est pas recommandé.

Traitement de pathologie

Seul un médecin expérimenté doit traiter les douleurs au dos. En aucun cas, vous ne devez prendre des mesures pour éliminer la douleur, quelle que soit la localisation (droite ou gauche). Avant de commencer le traitement, le médecin vous prescrira:

  1. Roentgenography.
  2. Test sanguin général.
  3. Imagerie par résonance magnétique.
  4. Examen échographique.

Le diagnostic de pathologie est une étape importante qui contribue à l'identification de la maladie sous-jacente. Après tout, l'élimination de la douleur derrière le cou avec des analgésiques n'est qu'un moyen d'améliorer la condition, et pas pour longtemps, et de ne pas éliminer la cause profonde.

Afin de minimiser la douleur dans le cou derrière la colonne vertébrale, du côté droit ou gauche, ce qui suit est prescrit:

Toutes les méthodes de traitement ci-dessus sont prescrites comme supplémentaires et ne sont recommandées qu'après avoir éliminé une douleur intense.

De plus, l'utilisation d'AINS est prescrite - Rofécoxib, Piroxicam, Nimésulide, Ibuprofène, Diclofénac. Afin d'arrêter le syndrome douloureux, des analgésiques tels que Arkoxia, Meloxicam, Lornoxicam sont prescrits et des relaxants musculaires Tizanidine, Midokalm, Baclofen sont prescrits pour éliminer les spasmes musculaires.

La pharmacothérapie est choisie strictement individuellement, en fonction du facteur qui a provoqué la douleur derrière le cou et de la gravité de la maladie.

L'utilisation de la physiothérapie

Pour le traitement de l'ostéochondrose cervicale, il est recommandé de faire des exercices spéciaux de thérapie par l'exercice. La gymnastique aide à renforcer les muscles de la colonne vertébrale, à augmenter leur élasticité et à améliorer la circulation sanguine dans les articulations et les muscles.

  1. Asseyez-vous sur une chaise, redressez votre cou et votre dos. Tournez doucement votre tête d'abord vers la droite (en position extrême), puis vers la gauche. Répétez l'exercice cinq fois..
  2. Asseyez-vous sur une chaise, baissez la tête et essayez de toucher votre poitrine avec votre menton. Faites l'exercice dix fois.
  3. Assis sur une chaise avec un dossier redressé, vous devez appuyer un coude contre la table. La paume de cette main doit être appliquée sur la région temporelle et la tête et incliner la tête vers le bas, mais en même temps, la contrer avec votre main. Faites de même avec l'autre main. Répétez cinq fois.
  4. Levez-vous, redressez le dos, les bras tendus le long du corps. Levez vos épaules, verrouillez-vous pendant dix secondes. Détendez-vous, expirez. Répétez dix fois.

Thérapie de la douleur dans le cou avec la médecine alternative

Un excellent effet dans le traitement des douleurs au cou peut être obtenu en utilisant non seulement des onguents, des baumes, des crèmes, mais aussi des remèdes populaires. Le principal avantage des médicaments du peuple est leur naturel. Pour soulager la douleur, il est recommandé de faire des compresses et des lotions, de boire des décoctions et des infusions.

Les préparations à base de plantes médicinales contribueront non seulement à éliminer le syndrome douloureux, mais aussi à minimiser les manifestations, à améliorer l'état et à renforcer le système immunitaire. Mais malgré tout cela, il est impossible d'utiliser des remèdes populaires à l'insu du médecin traitant. Le dépassement des doses recommandées ou l'abus de médicaments peut provoquer un empoisonnement et d'autres conséquences désagréables. N'oubliez pas que la médecine traditionnelle dans le traitement des articulations et du dos n'est qu'un ajout à la médecine traditionnelle..

  • l'utilisation de la perfusion de guérison. Préparez 15 g de chicorée séchée finement hachée dans 200 ml d'eau bouillie. Infuser la composition pendant plusieurs heures. Buvez un quart de tasse de boisson filtrée quatre fois par jour;
  • mélanger à parts égales les feuilles de lavande avec absinthe, les feuilles de cassis et de sureau. Cuire à la vapeur 30 g du mélange avec de l'eau bouillante - un verre. Laisser infuser la composition. Buvez un produit filtré au lieu du thé;
  • combiner des quantités égales de miel avec de la graisse de porc et du lait chaud. Mélangez bien les composants et consommez 10 g de médicament trois fois par jour;
  • pour éliminer les douleurs intenses, il est recommandé d'utiliser des compresses de feuilles de menthe. Vous pouvez frotter la plaie avec de l'huile d'olive ou de la pommade Vishnevsky;
  • une telle pommade a parfaitement fait ses preuves. Mélanger la momie dans une quantité de 5 g avec du poivron rouge moulu (10 g) et du miel - un demi-verre. Mélanger soigneusement la composition et réchauffer au bain-marie pendant une demi-heure. Laisser refroidir, réfrigérer. Lorsque la douleur apparaît, frottez la zone affectée avec cette pommade.

Prévention de la douleur

Afin d'éviter l'apparition de la douleur, essayez de ne pas vous refroidir et d'éviter les courants d'air, de traiter les maladies concomitantes à temps, de dormir sur un oreiller orthopédique bas et confortable et sur le même matelas. Afin d'identifier la pathologie dans le temps, il est nécessaire d'être systématiquement examiné au moins une fois par an.

Douleur au cou: causes, diagnostic et traitement

Pourquoi le cou fait-il mal?

Si la cause de la douleur est l'activité physique, il est fort probable que vous ayez surchargé vos bras et vos épaules. Si une personne passe beaucoup de temps devant l'ordinateur et ne bouge pas beaucoup, il est fort probable que la douleur survienne à cause de la myosite (inflammation musculaire).

La cause la plus fréquente de douleur dans le cou est la compression de la moelle épinière, des racines nerveuses ou des vaisseaux sanguins dans une hernie intervertébrale..

Quelles maladies causent des douleurs au cou

Nom de la maladieSymptômes
Hernie discale cervicaleProvoque des douleurs de traction dans l'articulation de l'épaule et du cou, des maux de tête et des étourdissements. Une personne ressent une diminution de la sensibilité de la main. Cela se produit en raison du pincement de la racine nerveuse..
Ostéochondrose cervicaleDouleur aiguë sévère dans le cou qui s'étend jusqu'au bras et s'intensifie lorsque la tête est tournée.
Sténose vertébraleProvoque un engourdissement dans les bras et le haut du corps, une faiblesse, une altération de la fonction cérébrale.
Spasmes musculairesElle survient en raison d'une surcharge des muscles du cou, dans une position inconfortable ou pendant un travail prolongé à l'ordinateur. Se produit soudainement, provoque une douleur aiguë.
Sciatique cervicale, syndrome de douleur discogèneIl se produit en raison de la compression de la racine nerveuse par une hernie du disque intervertébral avec des mouvements brusques de la tête. Elle s'accompagne de douleurs intenses au cou, ne dépassant pas 3 jours ou plus. Souvent le cou s'immobilise.
Spondylose cervicaleProvoque des douleurs chroniques dans le cou, les épaules ou les bras, qui peuvent durer des mois. La maladie provoque de graves déformations des vertèbres.
Inflammation du tendon de l'épauleL'inflammation de l'articulation de l'épaule passe aux muscles du cou et des muscles environnants, limite les mouvements dans le cou, provoque des douleurs de traction périodiques et peut provoquer le développement d'une ostéochondrose cervicale.

Autres causes de cervicalgie: myosite cervicale, instabilité des vertèbres cervicales, périarthrite épaule-épaule, protrusion du disque dans la colonne cervicale, conséquences de lésions à la naissance, scoliose, déplacement des vertèbres cervicales (listez).

Quand consulter un médecin

Ne retardez pas une visite chez un neurologue si vous êtes inquiet:

  • douleur au cou qui ne disparaît pas pendant plus de trois semaines;
  • Forts maux de tête;
  • engourdissement, picotements, faiblesse dans les bras ou les jambes;
  • cou déjà blessé.

Complications des douleurs au cou

La douleur dans le cou sans traitement entraîne de graves complications. Dans la région cervicale, il existe de nombreux canaux nerveux et vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau. Même avec un léger déplacement des vertèbres cervicales, une compression des vaisseaux sanguins ou des nerfs rachidiens peut se produire..

L'ostéochondrose cervicale peut interférer avec la circulation cérébrale. Pour cette raison, des douleurs pulsatoires se produisent dans la tête, la dystonie végétovasculaire et l'hypertension, des problèmes avec les systèmes cardiovasculaire et respiratoire, l'audition, la vision, la coordination.

L'ostéochondrose de la colonne cervicale peut entraîner un syndrome de l'artère vertébrale. L'artère vertébrale alimente en sang la moelle oblongue et le cervelet. Lorsque vous serrez l'artère, une ischémie cérébrale et médullaire peut se développer, un accident vasculaire cérébral peut survenir. Par exemple, dans l'ostéochondrose sévère, le syndrome de l'artère vertébrale peut être présent..

L'ostéochondrose de la colonne cervicale entraîne une déformation des vertèbres, l'apparition d'ostéophytes (excroissances osseuses) et des lésions des racines nerveuses - radiculopathie.

Une hernie dans la colonne cervicale peut entraîner de graves conséquences - par exemple, une radiculite cervicale ou un accident vasculaire cérébral. Si vous consultez un médecin à temps, ces complications sont facilement évitées..

Parmi les conséquences graves d'une hernie de la colonne cervicale, l'apparition d'un accident vasculaire cérébral est de plus en plus notée. Par conséquent, il est extrêmement important de ne pas commencer la maladie et de consulter un médecin en temps opportun.

Examens de traitement

J'exprime ma gratitude à Vladimir Ivanovitch pour sa sincérité dans la conduite de la consultation.

Douleur au cou constante. Quelles sont les raisons du traitement

L'inconfort et la douleur dans la colonne cervicale affectent immédiatement la qualité de notre vie. Les sensations de douleur nous obligent à limiter les mouvements, virages, inclinaisons minimaux. Effectuant des milliers de petits mouvements dans le rythme de vie habituel, une personne perd immédiatement son ancienne mobilité à cause de la douleur au cou.

Malheureusement, la douleur dans le cou s'accompagne souvent d'une tension musculaire dans l'épaule. L'arrière de la tête et le crâne peuvent également faire mal en même temps. Tous ensemble obligent le patient à demander une aide rapide pour sa maladie. Mais vous devez d'abord comprendre ce qui a causé cette condition.

Causes de la douleur au cou

Ostéochondrose

L'ostéochondrose cervicale, entre autres, représente 25% des cas. Les troubles de la colonne vertébrale entraînent des changements dans les tissus et les muscles adjacents. Leur nutrition est perturbée en raison de processus dégénératifs dans les vertèbres. Des dommages aux nerfs paravertébraux se produisent également. Tout cela provoque une douleur intense au cou..

Cependant, la douleur n'est pas toujours ressentie, mais avec exacerbation. Pour aggraver une posture plutôt inconfortable dans un rêve ou une rotation maladroite avec le cou et le corps.

Hypothermie

Une situation courante se produit lorsque vous passez par les transports ou à la maison. Quelqu'un a juste besoin de marcher par mauvais temps avec un cou ouvert. Et presque le lendemain, la douleur dans la région cervicale commence à tourmenter.

Les muscles étroitement espacés sont également enflammés. L'épaule peut faire mal, une raideur peut apparaître dans la région thoracique supérieure du dos. Empêchez le refroidissement musculaire si possible..

Blessure

Des blessures graves ne sont pas nécessaires pour endommager les muscles du cou. Même un virage serré et maladroit peut provoquer un microtraumatisme dans les muscles. Avec une inclinaison imprudente, le nerf peut également être pincé. Dans ce cas, la douleur sera brûlante et aiguë.

Si une inflammation du nerf se produit, la douleur persiste longtemps. Une certaine position de la tête et du cou doit être choisie pour réduire la douleur.

En cas de blessure sportive ou domestique, consultez un médecin dès que possible. La radiographie déterminera s'il y a une fracture vertébrale. Dans ce cas, les mouvements du cou doivent être complètement éliminés. Le médecin déterminera les mesures de traitement.

En plus d'une fracture, une variante d'étirement musculaire ou de rupture des tendons, des ligaments sont possibles. Dans tous les cas, l'automédication est exclue.

Inflammation musculaire

Le refroidissement ne provoque pas toujours une inflammation des fibres musculaires (myosite).

Il est possible d'activer le processus inflammatoire en raison d'un certain nombre de maladies. Ceux-ci inclus:

La douleur dans les muscles cervicaux devient palpable et ne s'arrête pas pendant une longue période. En plus du traitement standard avec des onguents, des crèmes, il est nécessaire d'augmenter l'immunité et de soulager l'intoxication. Discutez avec votre médecin des médicaments qui vous conviennent..

Douleur de tension

Sous le stress, des spasmes musculaires se produisent dans la tête et le cou. La tension musculaire dure jusqu'à plusieurs jours. Qui simultanément avec le vasospasme contribue à l'apparition de la douleur.

La douleur dans le cou ne sera pas aussi intense que les maux de tête. Mais la tension causera toujours de l'inconfort et de la douleur dans la région occipitale.

Traitement des douleurs au cou

La thérapie avec des médicaments contre l'inflammation des muscles et des articulations n'apportera pas tous ses avantages sans traitement avec des produits orthopédiques. En attendant, alors que les médicaments agissent en interne sur la colonne vertébrale et les muscles, le traitement est complété par des dispositifs spéciaux extérieurs. Cette approche globale vous aidera à obtenir des résultats plus rapidement..

Bandage cervical

Il existe trois types de produits: degré de fixation complet, fort et moyen, en fonction de la force des dommages au cou.

Bandage de fixation complète (orthèse Philadelphie)

Utilisé pour restreindre complètement le mouvement de la tête et du cou. En fait, c'est le porte-tête. Il sert à compenser le soutien, en déchargeant les vertèbres de la colonne cervicale. La lésion des racines nerveuses est réduite en raison de l'affaiblissement de la pression sur les disques entre les vertèbres.

Indications pour un bandage:

◍ fracture du cou

◍ Transport du patient

◍ Violations du tonus musculaire

◍ Anomalies des vertèbres

◍ Ostéochondropathie

◍ Après les opérations

◍ Avec une trachéotomie

◍ Après des traumatismes crâniens

Le bandage est sélectionné en fonction de votre taille par le consultant du salon d'orthopédie ou un médecin. La durée de port du produit est décidée par un spécialiste..

Tenue renforcée renforcée

Il a un pneu spécial inséré dans le bandage. Aide à stabiliser le segment cervical et à réduire la douleur..

Indications d'utilisation du bandage:

◑ Réduction du tonus musculaire

◑ Pour les exacerbations lors de longs trajets

◐ Mobilité excessive des corps vertébraux

◑ Tension musculaire lors du travail en position forcée

La sélection a lieu autour de la circonférence du cou et de la hauteur. Le patient doit porter un bandage pendant la durée recommandée par le médecin.

Orthèse cervicale moyenne

Le bandage est fait d'une mousse de polyuréthane spéciale qui conserve sa forme. Vous permet de réduire la charge sur le cou.

Recommandé dans les cas suivants:

◎ Thérapie combinée contre les maux de tête

◎ Douleur dans la région cervicale

◎ Étourdissements

◎ myosite

◎ Après une thérapie manuelle

◎ Lorsque vous travaillez sur un ordinateur

◎ Après des blessures

◎ Hypertonie et hypotension musculaire

◎ Grande mobilité des vertèbres

◎ Syndrome radiculaire

◎ saillies cervicales

◎ Après les coups

◎ Simultanément avec massage

Pendant que le bandage est porté sur la personne, le poids de la tête lui tombe dessus. Les muscles du cou pendant cette période se reposent. Étant donné que le bandage prend la charge du segment cervical sur lui-même.

Oreiller orthopédique sous la tête

Pour que le traitement du cou se poursuive en continu, la nuit, il a besoin de la bonne position. Un oreiller orthopédique crée une position physiologiquement correcte. Pour cette raison, les muscles du cou, du haut du dos se détendent et se reposent. Par conséquent, le spasme douloureux disparaît.

La forme de l'oreiller avec un rouleau suit les contours du cou et des épaules. Par conséquent, la colonne vertébrale dans le cou est située sur une ligne horizontale. Il n'y a pas de pincement de nerfs dans un rêve. L'appareil musculo-ligamentaire repose dans cette position.

Dormir sur un oreiller orthopédique est important pour les personnes en bonne santé. pour ceux qui ont des problèmes avec la colonne cervicale, c'est tout simplement nécessaire. La hauteur du rouleau dont vous avez besoin est déterminée en mesurant votre épaule ou en tenant compte de la taille des vêtements. Dans le salon orthopédique, vous trouverez un oreiller orthopédique.

Applicateur Lyapko et Kuznetsova

L'acupuncture est utilisée pour la perte de mobilité articulaire, les spasmes musculaires. L'exposition aux aiguilles sur la peau affecte les récepteurs ponctuels actifs. Une réaction locale est créée conduisant à une augmentation du flux sanguin..

L'entrée dans le sang d'un grand nombre de substances contribue à la libération d'énergie. La réflexologie donne donc un effet positif dans le traitement de nombreuses maladies. Ceux-ci incluent la radiculite, l'ostéochondrose, la myosite, les espaces de l'appareil ligamentaire, la névralgie, la douleur dans les membres, la colonne cervicale.

Pour la séance, le patient est placé avec un tapis ou un rouleau placé sous le cou. Les premières minutes peuvent être des sensations désagréables, progressivement remplacées par de la chaleur et de la détente. Action continue avec des aiguilles de 15 à vingt minutes pendant deux semaines consécutives. Ensuite, après une pause d'un demi-mois, le cours est répété si nécessaire.Pour un tel traitement, les surfaces des aiguilles de l'applicateur Kuznetsova et Lyapko sont utilisées. La première est représentée par des aiguilles en plastique régulièrement espacées sur la base - tissu ou caoutchouc. Le tapis de Lyapko a des aiguilles de cinq métaux: argent, nickel, zinc, fer, cuivre.

Magnétothérapie

La base du traitement avec des appareils magnétiques est la capacité des champs magnétiques à influencer les cellules du corps. Pour cette raison, les réactions intercellulaires augmentent. La circulation sanguine locale dans la portée de l'appareil est accélérée.

L'anesthésie se produit, la résorption de l'œdème, l'inflammation est soulagée. Les tissus sont progressivement restaurés..

Appareils pour le traitement à domicile: Almag-01, Almag-01 + aidera dans le traitement non seulement du cou, mais aussi de nombreuses maladies de la colonne vertébrale, des articulations, des muscles. Le champ magnétique montre les procédures de traitement du diabète, des varices, des maladies du foie, de l'estomac, des poumons, du système urogénital.

Les bobines de l'appareil sont superposées à la colonne cervicale. Le nombre de répétitions est déterminé selon les instructions, en fonction de la maladie..

Avec les méthodes énumérées de traitement des douleurs au cou, des crèmes à friction, des onguents anti-inflammatoires. Une approche intégrée accélérera l'effet de guérison.