logo

Douleur lombaire au premier trimestre de la grossesse

Lire l'article:

Selon les données modernes, si des sensations douloureuses surviennent dans le corps humain, il s'agit du premier signal d'alarme, qui indique une manifestation indésirable. Néanmoins, les mères expérimentées et les obstétriciens-gynécologues savent que la grossesse s'accompagne de graves changements dans le corps de la future mère.

Le premier trimestre d'une période importante est considéré comme «le plus responsable», car le processus de développement est remplacé l'un après l'autre. Il est important de savoir que la douleur dans le bas-ventre et le bas du dos aux premiers stades a ses propres causes. Heureusement, la douleur n'est pas toujours la raison de s'inquiéter et de s'inquiéter des pathologies. Afin de ne pas s'inquiéter et de porter le bébé avec plaisir, il vaut la peine de comprendre quelles douleurs surviennent avec la pathologie et sont normales.

Tirer le bas de l'abdomen et le bas du dos peut être dû à de nombreux processus normaux dans le corps avec des douleurs dans le bas du dos pendant la grossesse:

  1. Au début de la grossesse (1-2 semaines), l'œuf est attaché à la muqueuse utérine. Parfois, le processus peut être accompagné de douleurs mineures et souvent invisibles pour la femme dans le bas de l'abdomen. À ce moment, la future mère n'est même pas soupçonnée de grossesse et prend des douleurs comme un signe avant-coureur de menstruation.
  2. Pendant 3-4 semaines, la formation de chorion, le tissu, à partir de laquelle se produit la formation du placenta. À ce stade, les villosités sont attachées à l'utérus, des vaisseaux sanguins apparaissent et l'apport sanguin à l'embryon. Cette période peut s'accompagner de douleurs dans le bas et le bas du dos.
  3. Après encore 2 semaines, la lumière des vaisseaux qui alimentent l'embryon change considérablement. Le diamètre des veines et des artères devient plus dense et plus épais. La couche musculaire disparaît complètement. À ce stade, sa défense biologique naturelle se forme. Le flux sanguin vers l'utérus et les organes externes augmente, car le flux sanguin dans cet organe est le même que celui des composants vitaux du corps: le cerveau, les reins, le cœur. Une telle précipitation peut être accompagnée de légères douleurs de sirotage dans le bas de l'abdomen et le dos..
  4. À 7-8 semaines, la biosynthèse de la relaxine se produit, se développant non seulement à l'intérieur des ovaires, mais aussi dans le chorion. C'est une autre raison pour laquelle il peut briser le bas du dos au début..
  5. À 9-10 semaines, les fibres musculaires commencent à augmenter de manière significative en taille. La masse de l'utérus et sa taille au cours de cette période augmentent plusieurs fois. Pendant cette période, l'appareil ligamentaire est étiré, ainsi que les ligaments importants. Ces changements anatomiques se condensent progressivement, deviennent denses et fiables. Pendant cette période, la douleur se manifeste dans le coccyx.
  6. À 11 et 12 semaines, le premier trimestre de la période de grossesse se termine. Tous les systèmes d'organes sont entièrement et correctement formés. Parfois, l'utérus pendant cette période est réduit autant que possible, mais ne vous inquiétez pas. De telles réductions, si elles ne dépassent pas 8 fois par jour, ne sont pas dangereuses. Le ton survient souvent précisément pendant la période d'activité, rarement pendant le sommeil et le repos. L'écoulement de sang au cours de cette période se produit spontanément, l'utérus est réduit par étapes, à cause duquel il n'y a pas de varices.

Les sensations douloureuses affectent également de manière significative le système urinaire de la femme. la charge sur les reins augmente, ils commencent à fonctionner intensément, donc les maux de dos deviennent les plus caractéristiques. N'oubliez pas l'envie fréquente et spontanée d'aller aux toilettes.

Malgré les nombreuses sensations douloureuses normales, n'oubliez pas que cela peut faire mal avec la pathologie.

Une attention accrue est requise par de telles manifestations pendant la grossesse:

  1. Si une douleur intense se produit, cela peut indiquer la possibilité d'une fausse couche. Si des mesures pour maintenir la grossesse ne sont pas prises à temps, le processus peut considérablement progresser. Si l'auto-avortement a déjà commencé, la douleur sera régulière et suffisamment forte. Beaucoup pensent qu'une menace est impossible sans sécrétions sanguines, mais ce n'est pas le cas. C'est pourquoi, si la douleur commence à déranger sérieusement - il vaut mieux demander l'aide d'un médecin.
  2. La longe pendant cette période peut être malade avec une grossesse gelée. Un processus inflammatoire se développe à l'intérieur de l'embryon, passant aux parois de l'utérus. La période est caractérisée par de la fièvre et de fortes douleurs aiguës caractéristiques de l'appendicite.
  3. Une douleur intense peut parler d'une grossesse extra-utérine. Avec cette pathologie, l'embryon se développe à l'extérieur de la cavité utérine, souvent dans le tube. Souvent, une femme fait mal d'un côté. Dans ce cas, nécessité urgente de prendre des mesures, car la possibilité de décès en cas de rupture de conduite est maximale.
  4. La dérive des bulles est un phénomène rare mais dangereux dans lequel le fœtus renaît, ses tissus dégénèrent. La femme ressent de la douleur et de la toxicose.
  5. Les fibromes utérins existants pendant la grossesse commencent à se développer rapidement. L'apport sanguin à l'utérus augmente, des douleurs apparaissent, en particulier dans le bas du dos et le sacrum.
  6. Si une femme avait des problèmes avec le système urinaire avant la grossesse, une exacerbation des maladies est possible au maximum. La pyélonéphrite, la lithiase urinaire se développent et s'aggravent plus souvent que d'autres. Cela est dû à une augmentation de l'acidité de l'urine et du sang. Ce développement s'accompagne de douleurs au bas du dos et d'un gonflement, ainsi que d'un changement d'urine..

Au cours de cela, les conclusions suivantes peuvent être tirées: la douleur au premier stade de la grossesse peut être normale, se manifestant par le développement de l'embryon et pathologique. Au premier trimestre, une femme doit prendre soin d'elle-même et de l'embryon, car le fœtus se développe et a besoin de soutien. Dans le cas d'une sensation douloureuse, vous devriez consulter un médecin qui diagnostiquera et comprendra ce qui se passe exactement avec le corps et si ces changements sont normaux.

Causes et traitement des lombalgies en début de grossesse

La plupart des femmes ont des lombalgies en fin de grossesse. Ils surviennent en raison d'un étirement excessif des ligaments de l'utérus, d'une charge excessive sur la colonne vertébrale ou d'une maladie rénale. Tous ces phénomènes apparaissent en raison d'une forte augmentation de la taille de l'utérus, entraînant une compression des organes internes. En raison de l'augmentation de l'abdomen, le centre de gravité de la femme enceinte se déplace, il lui est difficile de marcher, ce qui provoque des maux de dos douloureux constants.

À première vue, il semble incompréhensible pour quelles raisons le bas du dos fait mal au début de la grossesse. Il semblerait qu'une femme n'ait pas encore réussi à prendre du poids, ce qui pourrait provoquer une tension des muscles du dos ou une surcharge de la colonne vertébrale. Et l'utérus au premier trimestre est encore de petite taille...

Nous découvrirons pourquoi les femmes enceintes ont une lombalgie au début de la grossesse, comment éviter ce symptôme et que faire quand il apparaît.

De nombreuses femmes ont-elles des douleurs au bas du dos en début de grossesse? Selon les statistiques, au cours des 12 premières semaines, des sensations désagréables apparaissent chez la moitié des femmes. Ces douleurs sont légères et ont un caractère douloureux ou tirant..

Pourquoi les douleurs apparaissent aux premiers stades

C'est important de savoir! Médecins en état de choc: "Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires." En savoir plus.

De nombreuses femmes enceintes se plaignent qu'au début de la grossesse, elles ont mal, font mal ou tirent dans le bas du dos. Le plus souvent, la cause de ce phénomène est des changements naturels dans le corps d'une femme. Cependant, la douleur peut survenir en raison de la compression ou des dommages aux organes internes. Au début de la grossesse, le bas du dos peut être malade en raison d'une altération de la fonction contractile de l'utérus, de maladies de la colonne vertébrale ou du système urogénital.

Nous comprendrons pour quelles raisons il y a le plus souvent des maux de dos en début de grossesse.

Tableau 1. Causes possibles de douleur au premier trimestre

Facteur provocateurLes causes de la douleurDescription du syndrome douloureuxSymptômes associés
Implantation d'embryonsFixation d'un ovule fécondé à l'endomètre sur la surface interne de l'utérusDouleur dans le bas de l'abdomen de gravité variable, irradiant vers le sacrum et le bas du dosUne petite quantité de sang rouge vif peut être libérée du vagin (le soi-disant saignement d'implantation)
Formation de ChorionGermination du tissu chorionique dans la paroi utérine, accompagnée de douleurs physiologiquesUne femme a une douleur faible dans le bas du dos, le sacrum et le bas-ventre en début de grossesse (4-5 semaines)La femme enceinte ne présente aucun autre symptôme inquiétant.
Augmentation du flux sanguin utérinAccélération du flux sanguin dans l'utérus, visant à protéger le fœtus de la privation d'oxygèneDouleur douloureuse dans le bas du dos, apparaissant d'abord à 6-7 semaines de grossesseManque d'autres symptômes qui pourraient être inquiétants
Changements hormonaux dans le corpsAugmentation des niveaux d'hormones de relaxation entraînant une relaxation des ligaments et une mobilité accrue des articulations de la colonne vertébraleCaractère douloureux de la douleur. Chez une femme, comme si elle tirait le bas de son dos en début de grossesseLes sensations douloureuses peuvent s'intensifier après de longues promenades, s'asseoir ou dormir dans une position inconfortable.
Augmentation du tonus utérinContraction pathologique des muscles utérins due à un manque de progestéroneLes douleurs sont spastiques ou paroxystiques. Localisée depuis le bas de l'abdomen et dans la région sacrée, irradiant vers le lombaireL'apparition de pertes vaginales sanglantes, indiquant une menace ou une fausse couche qui a commencé
Grossesse extra-utérineImplantation d'embryons dans la trompe de Fallope, entraînant un étirement voire une rupture de cette dernièreDouleurs, coupures ou crampes dans le sacrum et le bas du dos (du côté droit ou gauche)Douleur lors de l'utilisation des toilettes. L'apparition de taches minces du vagin pendant une longue période
ConstipationCompression du côlon avec un utérus élargi, perturbant les sellesUne femme tire dans le bas du dos et le sacrum en début de grossesseViolation des selles, sensation de selles incomplètes
Pyélonéphrite gestationnelleInflammation des reins causant de la douleurLes douleurs sont assez intenses, irradiant vers le bas-ventre, les lèvres externes ou même les hanchesFièvre, frissons, maux de tête, faiblesse générale, mictions douloureuses fréquentes
Maladies du système musculo-squelettiqueDommages à la colonne vertébrale ou tension excessive des muscles du dosDouleur douloureuse, aggravée après s'être assis dans la même position. Avec des dommages aux racines ou aux nerfs rachidiens, les douleurs sont aiguës, tirant dans la natureMobilité limitée dans le bas du dos, tension musculaire constante. La radiculite se caractérise par des troubles moteurs, sensoriels et autonomes

Le développement physiologique de la grossesse

Une douleur légère dans le bas du dos et le bas de l'abdomen aux premiers stades survient souvent au 6-7e jour de la grossesse. Des organes génitaux d'une femme, quelques gouttes de sang peuvent ressortir, ce qui ne coagule pas et ne forme pas de caillots. Tous ces symptômes indiquent l'implantation d'un ovule fécondé, c'est-à-dire sa fixation à la paroi utérine.

Au début de la grossesse, le bas du dos peut être malade en raison de la formation de chorion. À partir de ce dernier, un placenta se forme à l'avenir par lequel le fœtus reçoit de la mère tous les nutriments nécessaires. La germination du tissu chorionique dans la paroi utérine provoque une douleur chez la femme à 4-5 semaines.

À partir de 6-7 semaines, des douleurs douloureuses dans l'abdomen et le dos surviennent en raison du flux actif de sang vers l'utérus. Ce processus est physiologique, c'est-à-dire complètement naturel. Un flux sanguin accéléré aide à saturer le fœtus avec la bonne quantité d'oxygène et de nutriments. Cela garantit le déroulement normal de la grossesse et le port d'un bébé en bonne santé.

Si vous avez mal au bas du dos pendant la grossesse au début, ne vous précipitez pas pour paniquer. Une douleur mineure peut être courante. Si la douleur est très intense, rendez-vous chez le gynécologue pour un examen. Il vous examinera et déterminera la cause des symptômes désagréables..

Changements hormonaux

Dans le corps des femmes enceintes, un certain nombre de changements hormonaux se produisent. Leur corps est en cours de reconstruction, se préparant à endurer et à avoir un bébé en toute sécurité. Chez les femmes enceintes, l'hormone relaxine commence à être synthétisée activement. Au premier trimestre, elle est produite par les ovaires. Le rôle principal de la relaxine est d'adoucir les tissus de l'articulation pubienne, empêchant ses dommages pendant l'accouchement.

L'hormone détend légèrement les ligaments de la colonne vertébrale, ce qui entraîne une hypermobilité des articulations intervertébrales. Pour cette raison, une femme peut avoir des douleurs au bas du dos pendant la grossesse aux premiers stades (à la fin du premier trimestre). Les douleurs sont douloureuses par nature et n'entraînent pas de diminution des performances. Ils ne menacent pas la santé de la future femme.

La douleur physiologique au bas du dos en début de grossesse doit être distinguée de pathologique. Ce dernier est de nature intense et s'accompagne de l'apparition d'écoulements purulents ou sanglants du vagin, de la fièvre et d'autres symptômes inquiétants.

Hypertonicité utérine

Certaines femmes se plaignent de retirer périodiquement le bas de leur dos en début de grossesse. La cause de sensations désagréables peut être une augmentation de l'activité contractile des muscles de l'utérus. Il se développe pour diverses raisons et conduit à une fausse couche, à un avortement spontané..

  • troubles hormonaux. Un manque de progestérone, qui est produite dans le corps jaune aux premiers stades, conduit à une contraction pathologique du myomètre. L'hypertonicité est également causée par une hypo- ou hyperthyroïdie - une violation du fonctionnement de la glande thyroïde;
  • infections génitales. La chlamydia, la mycoplasmose, l'uréeplasmose, l'herpès génital et certaines autres maladies infectieuses conduisent au développement de l'endométrite - inflammation de la muqueuse interne de l'utérus. Cela provoque la libération de substances biologiquement actives, qui augmentent l'activité contractile des muscles;
  • maladie utérine. Les ganglions adénomateux, les fibromes, les polypes et autres formations de type tumoral interfèrent avec la croissance normale de l'utérus, provoquant son hypertonicité. L'augmentation de l'activité contractile est le résultat du curetage et de l'avortement passés;
  • facteurs socio-économiques. Le développement de la pathologie peut être causé par des stress fréquents, un dur travail physique, la malnutrition, le manque de sommeil, le tabagisme ou l'abus d'alcool. Une augmentation de l'activité contractile de l'utérus est souvent observée chez les filles de moins de 18 ans et de plus de 35 ans.

Chez les femmes souffrant d'hypertonie en début de grossesse, non seulement tire le bas du dos, mais il y a aussi des douleurs douloureuses dans le bas-ventre et dans la région sacrée. Le syndrome douloureux ressemble aux sensations qui se produisent pendant les menstruations.

L'apparition de saignements vaginaux est un symptôme alarmant. Les saignements indiquent un risque élevé de fausse couche ou d'avortement spontané qui a déjà commencé.

Grossesse extra-utérine

Si vous avez mal au bas du dos d'un côté au début (à partir de 3 semaines de grossesse), il y a des taches dans le vagin - vous pouvez soupçonner une grossesse extra-utérine. Selon les statistiques, cela se produit dans 2% des cas. La pathologie survient le plus souvent dans un contexte d'adhérences ou d'obstruction des trompes de Fallope. Les maladies infectieuses et inflammatoires des organes génitaux (chlamydia), l'endométriose, les perturbations hormonales, les tumeurs, les opérations antérieures, etc. conduisent à cela..

Signes caractéristiques d'une grossesse tubaire:

  • des douleurs sévères dans le bas-ventre d'une part, irradiant vers le bas du dos;
  • inconfort pendant les selles et la miction;
  • saignements fréquents du vagin en petite quantité;
  • faiblesse générale, apathie, irritabilité;
  • une augmentation des appendices avec examen bimanuel;
  • inadéquation de la taille de l'utérus à la grossesse.

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour..

Une grossesse extra-utérine est dangereuse car en l'absence de traitement elle conduit à la rupture de la trompe de Fallope. Cela provoque des saignements internes et le développement d'une péritonite. En l'absence de soins médicaux en temps opportun, la rupture du tube peut entraîner la mort d'une femme enceinte.

Si vous constatez des symptômes d'une grossesse extra-utérine, consultez immédiatement un médecin. Un spécialiste vous examinera, confirmera ou infirmera le diagnostic. Ensuite, il vous prescrira le traitement nécessaire. Une grossesse extra-utérine confirmée nécessite une intervention chirurgicale. Le fœtus est retiré par laparoscopie..

Si vous comprenez que vous êtes enceinte, rendez-vous immédiatement au rendez-vous du gynécologue. Votre médecin vous examinera et déterminera si votre grossesse est normale. Après cela, vous serez enregistré et vous recevrez une carte d'échange.

Pendant la gestation du bébé, vous aurez besoin d'examens périodiques de différents médecins et de passer certains tests. Tout cela aidera à identifier les complications dangereuses et à prendre les mesures appropriées..

Système digestif

Dans certains cas, le bas du dos en début de grossesse est douloureux en raison de la constipation. Ce dernier se développe en raison de la compression du côlon par l'utérus en croissance. Une bonne nutrition et la prise de certains remèdes à base de plantes aideront à éliminer le problème et à normaliser les selles. Il n'est pas souhaitable d'utiliser des laxatifs synthétiques pendant la grossesse.

En cas de constipation, consultez un médecin. Il vous dira comment manger au mieux, quels médicaments prendre. Essayez d'éviter l'automédication, car elle peut vous nuire ou nuire à votre bébé..

Maladies du système urinaire

Chez les femmes enceintes, les reins sont assez souvent atteints. Le plus souvent, une pyélonéphrite gestationnelle se développe - une inflammation aiguë du système pyélocalicéal. Selon les statistiques, la maladie est détectée chez 12 à 17% des femmes enceintes. La pathologie survient au deuxième trimestre de la grossesse (en particulier à 22-27 semaines), moins souvent - à la fin du premier.

Si vous avez de la fièvre, les douleurs au bas du dos pendant la grossesse sont très douloureuses - vous pouvez avoir une pyélonéphrite. Si vous ressentez des symptômes suspects, consultez immédiatement un médecin. L'admission en temps opportun à l'hôpital aidera à éviter les complications..

Pendant la grossesse, un certain nombre de changements se produisent dans le corps d'une femme qui contribuent au développement de la pyélonéphrite. Tout d'abord, les reins d'une femme enceinte augmentent de taille. Deuxièmement, en raison de la croissance progressive de l'utérus et de l'action de la progestérone chez la femme enceinte, les uretères et le bassin rénal se dilatent. Troisièmement, dans le contexte des changements hormonaux chez une femme, le péristaltisme des voies urinaires supérieures ralentit. Cela provoque une violation de l'urodynamique et une stagnation de l'urine dans les reins. Dans de telles conditions, la pyélonéphrite se développe avec une facilité particulière..

Symptômes caractéristiques de la maladie:

  • miction rapide et douloureuse;
  • augmentation de la température corporelle à 38-40 degrés;
  • maux de tête sévères, frissons et autres signes d'intoxication;
  • lombalgie irradiant vers la région inguinale, les lèvres, l'intérieur des cuisses;
  • palpitations, baisse de la pression artérielle;
  • douleurs aiguës lors de la frappe au lieu de projection des reins (le symptôme de la frappe est vérifié par un médecin).

Chez 30% des femmes atteintes de pyélonéphrite gestationnelle, une naissance prématurée survient. La mortalité périnatale est de 25%. Cela signifie qu'un bébé sur quatre meurt pendant l'accouchement et peu de temps après la naissance. Aux premiers stades de la grossesse, la maladie peut entraîner une fausse couche..

Maladies du système musculo-squelettique

Si une femme a déjà eu des problèmes de colonne vertébrale, pendant la période où elle accouche, son état peut s'aggraver. Au début de la grossesse, le bas du dos peut être malade en raison de l'ostéochondrose, de la spondylose, de la spondylarthrite ou de la radiculite. À un jeune âge, ces maladies sont rares..

Les sensations désagréables dans le bas du dos s'expliquent par une position inconfortable ou une marche en talons hauts. Dans ce cas, la douleur survient en raison de la tension des muscles du bas du dos (le soi-disant syndrome de la douleur myofasciale).

Diagnostique

Pour découvrir une cause fiable, une femme doit subir un examen par un gynécologue. Après une conversation avec le patient, le médecin pourra soupçonner la présence d'une pathologie particulière. Une étude bimanuelle l'aidera à identifier divers néoplasmes, l'hypertonicité utérine ou une augmentation de ses appendices pendant la grossesse tubaire.

Pour distinguer la douleur physiologique de la pathologie, le médecin attire l'attention sur:

  • la présence d'écoulement pathologique du vagin;
  • type, intensité et nature de la douleur;
  • l'état de l'utérus et des appendices lors de l'examen bimanuel;
  • l'apparition d'autres symptômes pathologiques (fièvre élevée, difficulté à uriner et à déféquer, limitation des mouvements de la colonne vertébrale, etc.).

L'examen échographique (échographie) des organes pelviens, qui permet d'évaluer l'état de l'embryon, de l'utérus et de ses appendices, est d'une grande importance dans le diagnostic d'une grossesse compliquée. Pour identifier les maladies infectieuses du système génito-urinaire, une femme doit passer un test d'urine et un frottis sur la microflore du vagin. Si nécessaire, les femmes enceintes nomment des études supplémentaires ou des consultations avec d'autres spécialistes.

Comment soulager les maux de dos physiologiques

Vous pouvez vous débarrasser ou soulager l'inconfort à l'aide de mesures élémentaires. Si vous avez un bas du dos au début de votre grossesse, essayez des exercices simples. Ils renforceront les muscles, amélioreront la circulation sanguine dans les organes pelviens, aideront à la formation d'une bonne respiration afin de supporter en toute sécurité et donner naissance à un bébé en bonne santé.


Les sensations douloureuses peuvent également être atténuées à l'aide de fitness, d'aérobic, de gymnastique aquatique, de yoga, etc. Des cours spécialement conçus pour les femmes enceintes sont également utiles. Vous devez choisir le programme le plus attractif et le faire pour le plaisir.

Traitement des lombalgies pathologiques en début de grossesse

Considérez l'option lorsqu'une femme a commencé à se casser le bas du dos en début de grossesse, elle est allée chez le médecin, mais elle a reçu un diagnostic décevant. Qu'est-ce qui l'attend, elle et le bébé à l'avenir? A-t-elle une chance de porter et d'avoir un bébé en bonne santé?

L'hypertonie utérine peut entraîner des avortements spontanés, mais l'avortement peut être évité avec un traitement adéquat. Les maladies des reins, de la colonne vertébrale, du cœur et des organes du système endocrinien aggravent également le pronostic et rendent le déroulement de la grossesse plus difficile. Cependant, une thérapie adéquate permet d'éviter des conséquences désagréables..

Une grossesse extra-utérine a un mauvais pronostic pour le bébé. Il nécessite une interruption artificielle et se termine toujours par la mort fœtale. Un traitement prématuré peut entraîner de graves conséquences pour une femme.

Tableau 2. Méthodes de traitement de diverses maladies chez les femmes enceintes

Lombalgie pendant la grossesse. Norme ou symptôme?

Pour toute femme, la grossesse est l'une des périodes de vie les plus heureuses et les plus excitantes. Cependant, l'attente d'une rencontre avec le bébé est souvent éclipsée par l'inconfort et les maux de dos pendant la grossesse..

En règle générale, plus de 75% des femmes enceintes se plaignent de douleurs lombaires, parfois elles accompagnent les femmes tout au long de leur grossesse. En règle générale, une telle douleur est considérée comme la norme, car le corps d'une femme subit de nombreux changements physiologiques. Néanmoins, ne les prenez pas à la légère, car ce symptôme peut être un signe de pathologie grave.

Comprenons plus en détail: quelle est la raison de ces douleurs, comment les douleurs lombaires pendant la grossesse sont-elles normales et comment devraient-elles réagir?.

Quelle est la raison?

Voyons plus en détail pourquoi le bas du dos fait mal à différentes semaines pendant la grossesse.

La période de gestation est caractérisée par la production de l'hormone relaxine, qui détend les articulations fémorales-sacrées et les ligaments. Cela est dû à la nécessité de faciliter la sortie du bébé lors de l'accouchement.

La prise de poids et la croissance de l'abdomen provoquent un déséquilibre, raison pour laquelle une femme doit garder ses épaules en arrière et se plier légèrement. En conséquence, la colonne vertébrale devient incurvée, les muscles sont constamment en tension, ce qui provoque des douleurs, ainsi que des malaises dans le bas du dos.

De plus, les pathologies du système musculo-squelettique précédemment diagnostiquées chez les femmes entraînent de graves douleurs au bas du dos.

Les douleurs au bas du dos pendant la grossesse peuvent avoir les causes suivantes:

  • courbure congénitale de la colonne vertébrale;
  • ostéochondrose des lombaires;
  • muscles mal développés.

Douleur aux différents trimestres de la grossesse

Les femmes se plaignent souvent qu'elles ne sont qu'à 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11 ou 12 semaines de grossesse, mais le bas du dos fait mal.

La raison en est la restructuration du corps de la femme et le changement du fond hormonal. Les ligaments sont étirés, les articulations sont déplacées pour se préparer à la charge qu'elles vont bientôt devoir supporter. Par conséquent, au début de la grossesse, le bas du dos fait mal à presque toutes les femmes.

Le deuxième trimestre de la grossesse s'accompagne également souvent de douleurs lombaires à 13 ans et les semaines suivantes. Cela est principalement dû à la croissance du fœtus et à l'augmentation du poids du ventre de la mère.

Le centre de gravité se déplace et la future femme est obligée de se cambrer davantage, le plus gros poids tombant sur la région lombaire. La production de relaxine, dont nous avons parlé plus haut, augmente également.

Des chaussures incorrectes peuvent être une autre cause de maux de dos. Pendant la grossesse, le choix de la garde-robe doit être traité avec le plus de soin possible..

Des chaussures inconfortables et serrées peuvent créer une pression sur le talon, ce qui provoque souvent des douleurs lombaires. Il en va de même pour un mode de vie sédentaire. Même dans une période aussi délicate, au moins une activité physique minimale est requise d'une femme.

Dans la plupart des cas, la douleur dans le bas du dos au cours des premier et deuxième trimestres de la grossesse n'est pas prononcée, tandis que la gestation tardive du bébé peut s'accompagner de douleurs intenses.


Le plus grand pic de plaintes que le bas du dos fait mal survient à 21, 30, 36 et 40 semaines de grossesse. La production de relaxine augmente parfois, provoquant le développement d'une symphysiopathie - un processus inflammatoire de l'articulation pubienne. En savoir plus sur la symphysite pendant la grossesse →

En plus de la pathologie, une carence persistante en calcium se développe, car la plus grande partie va au développement du fœtus. Avec une combinaison de ces problèmes, une future femme en travail commence à s'inquiéter des douleurs au bas du dos, qui épuisent souvent.

Souvent, les femmes enceintes notent une augmentation de la douleur lorsqu'elles essaient de changer de position.

Les spécialistes identifient d'autres raisons pour lesquelles la grossesse et la lombalgie se complètent:

  • La première raison pour laquelle le bas du dos fait mal pendant la grossesse est une augmentation de la charge sur le groupe de muscles vertébraux et la colonne vertébrale elle-même. En règle générale, une douleur accrue est observée après de longues promenades ou un exercice mineur.
  • Le second est une exacerbation des pathologies des reins ou de la vessie. De plus, la localisation de la douleur est notée non seulement dans le bas du dos, mais également dans la région inguinale. Il y a des douleurs douloureuses dans la région lombaire et des coliques rénales.
  • Une contraction utérine excessive est une autre raison pour laquelle de telles douleurs peuvent survenir..

À partir de 38 à 39 semaines, la grossesse se manifeste par une douleur accrue: le bas du dos fait mal. La future mère peut noter une augmentation de la douleur sacrée associée à l'abaissement de la tête du bébé, ce qui entraîne une compression des terminaisons nerveuses. En l'absence de toute pathologie, l'inconfort et la douleur disparaissent immédiatement après l'accouchement.

La douleur lombaire peut être une conséquence de la myosite - hypothermie, au cours de laquelle les muscles deviennent enflammés.

Au cours des dernières semaines de grossesse, le bas du dos et le bas de l'abdomen ont fait mal. Typiquement, ces signes indiquent des combats d'entraînement, une sorte de préparation du corps au travail.

Dans certains cas, des douleurs au bas du dos pendant la grossesse sont un signe de névralgie. Le syndrome douloureux est de nature douloureuse et s'accompagne de picotements désagréables dans le bas du dos.

L'exacerbation de la pancréatite provoque souvent des douleurs dans la région sacrée. Cela est dû au type de syndrome douloureux manifesté en pathologie. La douleur ressemble à une ceinture, elle est donc souvent localisée dans le bas du dos.

Ces douleurs sont-elles dangereuses??

Si une femme enceinte a des douleurs au bas du dos au cours du premier trimestre, vous devriez consulter votre médecin dès que possible pour éliminer les complications. Des douleurs sévères accompagnent divers processus pathologiques dangereux pour la maman et l'enfant à naître.

Des douleurs douloureuses dans le bas du dos et le dos, qui sont complétées par de la fièvre ou des pertes vaginales, doivent également être diagnostiquées.

La norme est considérée comme un syndrome douloureux léger qui ne nécessite pas de soulagement des médicaments avec des analgésiques. Tous les autres cas nécessitent un avis médical..

Méthodes de gestion de la douleur

Le rendez-vous de la thérapie n'est effectué qu'après en avoir découvert la cause, ce qui a entraîné l'apparition de douleurs dans la région lombaire. Une douleur au bas du dos douloureuse ou sourde pendant la grossesse n'est pas une raison pour prescrire une automédication, ce qui aggrave souvent l'évolution des symptômes.

Si nous prenons des cas standard, le traitement est le suivant:

  • la douleur associée à des processus inflammatoires dans les reins ou le système génito-urinaire, nécessite un traitement de la maladie sous-jacente;
  • si le bas du dos est très douloureux pendant la grossesse et que cela est dû à une pathologie de la colonne vertébrale, le traitement principal est le repos au lit, la thérapie locale au gel avec effet chauffant et l'utilisation de coussinets chauffants;
  • la douleur, accompagnée de crampes dans le bas du dos pendant la grossesse, exclut le traitement médicamenteux - le massage est recommandé, mais strictement destiné aux femmes enceintes;
  • un moyen supplémentaire de soulager le syndrome de la douleur consiste à porter un bandage spécial, et son utilisation devrait commencer à partir du deuxième trimestre;
  • la prise de calcium D3 réduit considérablement le risque de développer un symptôme, les médecins recommandent donc de le commencer avant de planifier une grossesse.

Mesures préventives

Bien sûr, aucune femme enceinte n'est à l'abri de l'apparition d'un symptôme désagréable. Néanmoins, il existe certaines mesures préventives qui peuvent réduire considérablement leur manifestation et faciliter le déroulement de la grossesse..

Les experts recommandent ce qui suit:

  • le processus de planification de la grossesse est souhaitable de combiner avec l'activité physique, contribuant au renforcement de la vertèbre, des muscles et de la santé générale;
  • quel que soit le trimestre de la grossesse, il ne faut pas oublier le sport, choisir des charges passives - fitness pour les femmes enceintes, yoga, natation;
  • suivre le régime sans faute, augmenter l'apport de calcium et de magnésium;
  • faites attention à la garde-robe, à savoir les chaussures, qui doivent être confortables et faites de matériaux naturels;
  • si le travail est sédentaire, assurez-vous de faire de petites pauses toutes les heures et de marcher pendant 10 à 15 minutes;
  • pendant la grossesse, un matelas orthopédique deviendra une acquisition utile, qui améliore non seulement le sommeil, mais sert également de prévention des douleurs au bas du dos;
  • exclut l'haltérophilie de plus de 3 kg.

La période de port d'un enfant est une période très délicate, donc même avec un inconfort mineur, vous devriez consulter votre médecin. N'oubliez pas que les douleurs au bas du dos ne sont pas toujours un signe inoffensif de grossesse..

Publié par: Daria Tyutyunnik, docteur,
spécialement pour Mama66.ru

Pourquoi les lombalgies pendant la grossesse

Pourquoi les lombalgies pendant la grossesse au premier trimestre

Au début, le dos peut faire mal, mais pas beaucoup et pas constamment. Un phénomène normal survient lorsqu'une femme, éprouvant un léger inconfort, change de position corporelle et que la douleur disparaît.

La raison de ce phénomène est la production de l'hormone progestérone, qui affecte les muscles et les tissus conjonctifs, provoquant une gêne due à:

  • répartition inhabituelle de la charge sur le corps;
  • anomalie pelvienne;
  • élargissement progressif de l'utérus;
  • augmentation systématique de la pression sur les organes pelviens.

En conséquence, un léger inconfort est ressenti, qui passe rapidement et ne dérange pas la femme. Ceci est la norme et n'est pas une raison de panique et de visites imprévues chez le médecin..

Lombalgie pendant la grossesse au deuxième trimestre: causes

Au début du deuxième trimestre, la charge sur le système musculo-squelettique est déjà assez importante et les organes internes de la femme sont sensiblement déplacés. Cela peut provoquer une gêne et des douleurs au bas du dos. Outre:

  • l'utérus appuie déjà assez fort non seulement sur les organes internes, mais aussi sur les os pelviens;
  • en raison d'une augmentation de l'abdomen, le centre de gravité général se déplace, à cause duquel le corps essaie de "reconstruire";
  • l'inconfort commence par un long séjour dans une position ou un travail monotone;
  • si une femme est habituée à se reposer sur le dos, la grande veine cave est périodiquement comprimée, ce qui a également des conséquences sous la forme de douleurs au bas du dos.

Normalement, une femme peut ressentir un inconfort ou une douleur tolérable, mais si les sensations deviennent insupportables, il est nécessaire de consulter un médecin pour prescrire un traitement.

Pourquoi le bas du dos au troisième trimestre fait mal

Au troisième trimestre, le dos fait le plus souvent mal, et cela s'explique:

  • L'enfant commence à grandir rapidement, à accumuler des graisses, c'est pourquoi le poids corporel de la femme augmente rapidement. Le système musculo-squelettique peut à peine faire face à une telle charge.
  • Une femme accumule de la graisse sous-cutanée, ce qui affecte également la prise de poids..
  • La quantité de sang dans le corps augmente fortement, ce qui crée non seulement une charge supplémentaire sur les os et les muscles, mais entraîne également des changements dans le fonctionnement des organes internes. Cela peut provoquer des maux de dos..
  • L'utérus appuie fortement sur les intestins, ce qui ralentit la digestion et les déchets sont de moins en moins excrétés, créant une charge supplémentaire sur le corps.
  • Le corps se prépare progressivement à l'accouchement à venir, à cause duquel les os deviennent plus mous et plus mobiles, ce qui peut aggraver l'inconfort et la douleur dans le bas du dos.

Si, dans les derniers stades, la douleur devient insupportable, le médecin peut prescrire des analgésiques sûrs. Pas toujours pendant la grossesse, le bas du dos commence à faire mal. Si une femme mène un mode de vie sain, contrôle son poids corporel, s'engage périodiquement dans l'éducation physique, elle ne ressentira peut-être pas d'inconfort dans le dos. Si une femme n'a jamais mené un style de vie sportif, en moyenne, la douleur peut survenir vers le milieu de la grossesse.

Raisons courantes

À n'importe quel stade de la grossesse, le bas du dos peut être malade en raison d'un mauvais style de vie, en particulier, les facteurs provoquants sont:

  • manque d'activité physique;
  • manque de promenades au grand air;
  • suralimentation incontrôlée;
  • activité physique excessive;
  • stress constant et tension nerveuse.

Dans tous les cas, cette condition peut être corrigée à l'aide de séances de massage thérapeutique, d'exercices physiques, d'exercices thérapeutiques, du port d'un bandage et d'autres méthodes recommandées par le médecin traitant.

Signes inquiétants

Parfois, l'inconfort et la douleur dans le bas du dos ne sont pas seulement le résultat de changements dans le corps pendant la grossesse. En particulier, il est urgent de visiter l'hôpital dans les cas suivants:

  • Si le bas du dos et l'abdomen «font mal» en même temps, en particulier au début de la grossesse, cela peut être le signe d'une fausse couche précoce. Il est nécessaire d'appeler une ambulance.
  • Si le bas du dos fait mal et fait mal au coccyx et au pubis pendant une longue période, vous devriez consulter un médecin, car ce sont des signes d'hypertonie qui peuvent entraîner une fausse couche.
  • Si la douleur irradie vers le haut de l'abdomen et le long de la colonne vertébrale, elle peut avoir été déclenchée par une pancréatite. Besoin urgent d'aller à l'hôpital - l'automédication est strictement interdite.
  • Pour la douleur qui s'étend à tout le dos, il est logique de vérifier les maladies du système squelettique. Pendant la grossesse, elles peuvent entraîner une naissance prématurée, ce qui est dangereux pour une femme et un bébé.
  • Si une douleur dans la région lombaire est administrée à droite ou à gauche, il est probable qu'un dysfonctionnement du fonctionnement des reins se soit produit. Il est facile de guérir, mais seulement avec une admission à l'hôpital en temps opportun et un diagnostic.

Afin d'éviter des complications avec de tels symptômes, vous devez consulter un médecin - il vaut mieux être en sécurité que de combattre les pathologies à des stades avancés.

Que faire et comment traiter les douleurs au bas du dos

Si vous ressentez un petit inconfort dans la région lombaire, ce qui ne vous cause pas de désagréments importants, vous n'avez pas besoin de consulter d'urgence un médecin. Une raison d'aller à l'hôpital survient lorsque la douleur commence à aggraver la qualité de vie, par exemple, vous dormez mal à cause de cela, perdez l'appétit ou ne pouvez pas faire les choses habituelles.

Après l'entretien initial, le médecin décidera quoi faire ensuite. Avec certaines pathologies, l'inspection suffit et parfois un examen complet du corps est nécessaire. Chaque maladie a ses propres caractéristiques de traitement - par exemple, parfois le massage peut aider et parfois aggraver la situation. Ne vous engagez pas dans l'automédication - cela peut entraîner des problèmes de santé pour la mère et l'enfant.

Mode de vie de grossesse

Quelle que soit la cause, qui a provoqué une gêne dans la région lombaire, une femme doit établir son mode de vie. En particulier, faites attention aux points suivants:

  • Obtenez une chaise confortable ou une chaise de travail. Si vous êtes dans la même position pendant une longue période, vous devez faire une petite séance d'entraînement toutes les demi-heures. Asseyez-vous droit, gardez le dos droit.
  • Si vous êtes constamment en mouvement, faites des pauses toutes les heures - vous pouvez simplement vous allonger pendant 10 à 15 minutes.
  • Obtenez un oreiller spécial pour dormir pour les femmes enceintes. Ne dormez que sur le côté, surtout après les 3 premiers mois.
  • Faire du sport. L'entraînement en force excessive est nocif pendant la grossesse. Cependant, des sports tels que la natation, le yoga, l'aquagym peuvent renforcer la santé d'une femme et préparer son corps à l'accouchement.
  • Mangez correctement, portez une attention particulière aux aliments contenant du calcium - cet élément est nécessaire au bon fonctionnement du système squelettique.

Si des actions sont inutiles, le médecin peut prescrire le port d'un bandage prénatal - c'est un équipement spécial qui vous permet de redistribuer la charge, en déplaçant le centre de gravité. Il est invisible sous les vêtements, mais vous apprécierez ses bienfaits dans les premières heures de port.

Au premier trimestre, le bas du dos fait mal

Avec le début de la grossesse, le corps féminin subit des transformations de masse associées à l'adaptation aux besoins de la vie naissante. De tels processus ne se produisent jamais inaperçus et s'accompagnent toujours de symptômes, parfois assez désagréables. Mais il est particulièrement effrayant pour les nouvelles momies lorsque le bas du dos fait mal pendant la grossesse au premier trimestre. Ces sensations douloureuses peuvent être causées par des effets hormonaux ou indiquer le développement de conditions pathologiques telles que la menace d'interruption ou de maladies non liées à la gestation.

Que ce passe-t-il

Les symptômes douloureux lors de l'embryogenèse ont généralement une origine purement physiologique. Après la fécondation et l'implantation réussie de l'embryon dans l'endomètre utérin, les seins commencent à gonfler et dans la région pelvienne, il y a une accumulation abondante de sang. Les patients notent qu'ils ont souvent un goût de métal dans la bouche, peuvent soudainement accumuler de la fatigue et des envies urinaires fréquentes interfèrent.

Des réactions nauséabondes aux odeurs piquantes s'ajoutent à cette symptomatologie désagréable. Au cours du premier trimestre de la grossesse, une violation des selles est considérée comme un événement fréquent, qui s'accompagne d'une sensation comme si l'on tirait le bas du dos. Le corps utérin commence à serrer la cavité urinaire, les tissus ligamentaires qui soutiennent l'utérus sont tendus. Dans le contexte de tous ces processus, le bas du dos au premier trimestre peut tout à fait être malade. Mais le plus souvent, les conditions préalables aux symptômes désagréables sont les processus de ramollissement de l'appareil ligamentaire, en raison de l'activité de l'hormone progestérone.

Il est dangereux si la douleur survient périodiquement, accompagnée de réactions hyperthermiques, d'un gonflement et de pulsions urinaires fréquentes. Ces symptômes sont alarmants, indiquent des causes graves et nécessitent des soins médicaux urgents..

Pourquoi le bas du dos peut faire mal

Ainsi, les raisons pour lesquelles la patiente a des douleurs au bas du dos au cours du premier trimestre de la grossesse sont nombreuses.

  1. Changements hormonaux. Sous l'influence de l'hormone relaxine, les capacités motrices des structures articulaires du sacrum et des hanches augmentent, ce qui conduit à leur relaxation. Les fibres ligamentaires pubiennes sont également ramollies. Dessiner une douleur dans le dos dans un tel cas est considéré comme une condition naturelle et ne nécessite aucune intervention médicale..
  2. Symphysite. Cette condition pathologique se développe sous l'influence d'un étirement excessif de l'appareil musculaire dans les articulations pubiennes. Cette condition s'accompagne de douleurs spasmodiques, de troubles de la coordination et nécessite un traitement médical.
  3. Parfois, dans le contexte de l'immunosuppression au 1er trimestre, des problèmes de fonctions rénales se produisent. L'hyperthermie et l'hyper-gonflement sévère, un changement de la teinte de l'urine au noir, sont considérés comme des symptômes caractéristiques de cette condition. Les processus de formation de calculs dans la vésicule biliaire ou la vessie sont généralement accompagnés de telles manifestations. Si la douleur au dos est insupportablement douloureuse, mais sans hyperthermie, alors que la douleur irradie vers la zone inguinale et le membre inférieur, cette condition peut indiquer l'activité du calcul et sa progression à travers le canal urétéral. La pyélonéphrite peut être attribuée à ce groupe, qui se caractérise par une inflammation du système parenchymateux et pyélocalicéal de l'organe. La pathologie s'accompagne non seulement d'une douleur lombaire, mais également d'une hyperthermie, d'une augmentation de la pression artérielle, d'un gonflement des membres inférieurs et du visage, d'un trouble et d'un assombrissement de l'urine.
  4. De nombreux patients notent qu'ils avaient des douleurs au bas du dos avec une menace d'interruption. Habituellement, ces douleurs ressemblent aux menstruations et sont accompagnées de barbouillages sanglants. En sondant l'abdomen, la patiente sent que son utérus est dans un état de tonus. Avec de telles manifestations, il est urgent d'appeler une ambulance.

Facteurs supplémentaires

Si une patiente enceinte éprouve des nausées et des douleurs soudaines dans le bas du dos, irradiant vers la région scapulaire, le rectum ou la clavicule, il est probable que l'implantation s'est produite à l'extérieur de l'utérus et la femme a un ectopie. Dans une telle situation clinique, il existe des symptômes concomitants tels que des crampes et des taches sévères, de la confusion et une peau pâle. Besoin d'une aide médicale sérieuse.

Les pathologies vertébrales provoquent également des douleurs lombaires. Il s'agit notamment de hernies, de lordose ou d'ostéochondrose, de scoliose, etc..

La pancréatite, qui est une affection inflammatoire du pancréas, s'accompagne de douleurs lombaires douloureuses, de troubles des selles et de nausées, d'une faiblesse grave. La pancréatite est caractérisée par la présence de diarrhée avec des selles brillantes, graisseuses et pâteuses. Ces conditions sont traitées exclusivement dans des conditions stationnaires..

La myosite, associée à des lésions inflammatoires des tissus musculaires dues à l'hypothermie ou à un courant d'air, peut également survenir avec des douleurs lombaires. Dans ce cas, un tissu musculaire enflammé est ressenti lors de la palpation d'une tonalité accrue. Douleur pire avec un emplacement gênant.

Dans de rares cas, la douleur lombaire s'accompagne d'une grossesse gelée, bien qu'elle soit le plus souvent asymptomatique.

Comment traiter

Heureusement, le plus souvent, les symptômes de douleur dans la région lombaire sont assez naturels que pathologiques. Les douleurs sont causées par les processus physiologiques naturels du corps de la femme enceinte, sa restructuration liée à la préparation à une gestation prolongée, au développement prénatal et à l'accouchement. Le principal facteur est l'étirement de l'appareil ligamentaire. Rien ne peut être fait avec ce processus, bien qu'il soit tout à fait possible de soulager l'inconfort douloureux..

Mais dans certains cas, il est nécessaire de consulter un médecin afin de recevoir un traitement en temps opportun. Il est particulièrement important de faire preuve de vigilance lorsqu'un barbouillage vaginal sanglant apparaît, avec une douleur prolongée et intense, ainsi que des douleurs qui irradient vers la jambe ou la région scapulaire. De plus, les cas de douleur intense dans l'abdomen ou d'hyperthermie concomitante et de détérioration du bien-être général nécessitent des soins médicaux..

La douleur d'origine physiologique est généralement instable et disparaît d'elle-même. Pour que de telles douleurs surviennent moins souvent, le corps doit être solide et entraîné, il est donc recommandé que la femme enceinte bouge davantage afin d'exclure la survenue de phénomènes congestifs bas pelviens. Si la douleur est d'origine pathologique, on prescrit au patient un traitement approprié, un régime alimentaire et un régime spécial.

Médicaments

Une thérapie de nature médicale est prescrite aux femmes enceintes souffrant de douleurs lombaires d'origine pathologique. En règle générale, pour les douleurs lombaires, des médicaments topiques tels que des onguents sont prescrits, par exemple, Nurofen, Ibuprofen, etc..

Si la douleur lombaire est associée à une exacerbation de la pyélonéphrite chronique, les femmes enceintes se voient prescrire des médicaments traditionnels comme les antibiotiques autorisés, les médicaments anti-inflammatoires et les procédures physiothérapeutiques. Le principal critère de sélection de tous les médicaments prescrits est la sécurité du développement prénatal. Parallèlement au traitement médicamenteux, des mesures sont prises pour prévenir l'hypoxie fœtale et améliorer l'état général de l'enfant. Les complexes multivitamines destinés aux femmes en position sont présentés..

Gymnastique

Pour que les douleurs physiologiques soient le moins possible dérangées, il est recommandé à la maman immédiatement après le réveil de faire des exercices matinaux. Il est extrêmement utile de nager dans la piscine, de faire du yoga pour les femmes enceintes. Ces actions simples aideront à former le tissu musculaire, à le renforcer. Plus le corset musculaire est formé, plus la livraison sera facile à l'avenir..

Si la douleur est un problème, des exercices simples doivent être utilisés..

  • Bicyclette. Un tel exercice doit être effectué en position de torse incliné..
  • Mettez-vous au sol et placez les membres sur une chaise. Dans cette position, allongez-vous pendant plusieurs minutes..
  • L'exercice implique le mouvement, comme si une femme essayait de dessiner dans la zone du sacrum. Ensuite, vous devez retenir votre souffle pendant environ un quart de minute, puis la relaxation suit.
  • Chat. Un exercice bien connu dans lequel le patient est à quatre pattes, posant ses paumes sur le sol. Sur l'inspiration, elle devra plier le dos, comme une arche, en posant son menton sur sa poitrine. Lorsque vous expirez, pliez le dos dans la direction opposée et relevez la tête. Effectuer tous les mouvements doit être facile et facile, sans stress..

Ces éléments de gymnastique aideront à faire face à un inconfort douloureux désagréable dans la région lombaire au premier trimestre..

Confort de sommeil

Pour minimiser les douleurs lombaires embêtantes, une femme doit prendre soin d'un endroit pour dormir. Il est conseillé d'acheter un matelas spécial avec des fonctions orthopédiques. Il devrait avoir des indicateurs de rigidité moyens en matières premières naturelles et suffisamment élastiques. Ces matelas répartissent uniformément les charges exercées, ce qui permet au corps de se détendre complètement et aux structures du système nerveux de rester dans un état stable et calme. Avant d'aller au lit, il est utile de ventiler la zone de couchage afin que la pièce soit fraîche et facile à respirer..

Avant de se coucher, il est utile de marcher à pied, de façon mesurée et lente. Si le bas du dos continue de vous faire mal pour des raisons physiologiques, vous devez prendre un bain relaxant. Il est important qu'il fasse chaud, vous pouvez ajouter des huiles aromatiques comme la lavande. Une telle procédure calmera, aidera à se détendre et à s'endormir rapidement. Pour certains patients, un léger massage de cette zone sous une douche chaude aide à faire face à la douleur lombaire. L'essentiel est de consulter un obstétricien-gynécologue avant toute manipulation. Lui seul peut donner des conseils efficaces pour prévenir et éliminer les douleurs lombaires..

Remèdes populaires

Pour éliminer les douleurs lombaires pendant la gestation, vous pouvez parfois utiliser la médecine traditionnelle. Par exemple, pour apaiser les douleurs, vous pouvez attacher les feuilles de bardane préalablement séchées et brûlées à l'eau bouillante dans le bas du dos. Ensuite, appliquez une vinaigrette chaude sur le dessus.

Vous pouvez également appliquer une compresse froide, elle est particulièrement efficace pour la radiculite ou la myosite. Pour le réaliser, pressez l'ail dans une presse et mélangez-le avec du jus de citron fraîchement pressé. Un chiffon en coton doit être trempé dans le mélange et appliqué sur la zone douloureuse pendant 20 minutes.

Élimine les douleurs et un mélange de savon à lessive avec de l'encens blanc. Le savon est frotté à travers une râpe grossière, mélangé à de l'encens blanc et des jaunes de deux œufs, fouettés en mousse. Le mélange est mélangé et appliqué sur un morceau de tissu de laine (une écharpe ou un châle), qui est ensuite enroulé autour de la région lombaire. Ces méthodes complètement sûres aideront à soulager la douleur et à éliminer les symptômes inconfortables. L'essentiel est que lorsqu'ils sont utilisés, le tonus du corps utérin ne devrait pas se produire et la douleur ne devrait pas s'intensifier.

Recommandations des médecins

Les médecins conseillent aux femmes enceintes de prendre soin de leur alimentation dès les premiers stades. Pendant l'embryogenèse, la douleur lombaire est causée par l'étirement des tissus musculaires, en particulier ceux qui nécessitent un composant calcique. Par conséquent, ce micronutriment devrait venir en abondance avec de la nourriture. Ceci est important pour la grossesse elle-même et pour l'organisme fœtal. Un apport adéquat en calcium atténuera les symptômes douloureux lors de la restructuration du corps au cours du premier trimestre gestationnel.

Il existe de nombreux complexes multivitaminiques qui contiennent également du calcium, mais vous ne pouvez pas les prendre vous-même. Sur cette question, chaque maman devrait consulter individuellement un spécialiste. Pour reconstituer le micro-élément calcique, il faut manger plus de poitrine de poulet, de produits laitiers, de persil.

Ce qui ne peut pas être fait

L'interdiction la plus importante pendant la grossesse est l'automédication. À ce stade de la vie, la patiente est responsable non seulement d'elle-même, mais aussi de la vie qui grandit dans son ventre. Il est extrêmement dangereux de prendre des médicaments pendant l'embryogenèse, même si les dosages étaient minimes et non thérapeutiques. Ces actions imprudentes mettent la santé des miettes en danger. Mais il est également impossible de rester inactif, car avec l'origine pathologique de l'inconfort lombaire douloureux, des mesures d'urgence et un traitement urgent sont parfois nécessaires.

  • Les femmes enceintes doivent éviter un meilleur massage lombaire. Ne demandez pas à vous masser le bas du dos et quelqu'un du ménage. Un fort effet massant sur le bas du dos peut provoquer une augmentation du tonus du corps utérin.
  • De plus, vous ne pouvez pas prendre de bains chauds ni de procédures de douche, car une surchauffe peut déclencher un avortement.
  • Il est inacceptable d'effectuer des devoirs lourds lors du levage, du levage de poids, etc..
  • De plus, la dame en position ne peut pas être utilisée pour chauffer la région lombaire avec des chauffe-eau, appliquer des compresses chauffantes ou traiter la zone douloureuse avec des agents chauffants externes.

En d'autres termes, il est inacceptable de réchauffer la région lombaire au premier trimestre de gestation.

La prévention

Pour prévenir la douleur dans la région lombaire au cours du premier trimestre gestationnel, il est conseillé aux filles d'aborder la question de la conception consciemment et avec une responsabilité accrue, c'est-à-dire de planifier la conception. Au stade de la planification, la patiente est envoyée pour examen, où des écarts dans la santé de la mère potentielle sont révélés. Les maladies aiguës doivent être guéries, chroniques à traiter pour la prévention.

La douleur dans la région lombaire est naturelle. Le corps féminin réagit ainsi aux transformations qui s'y produisent. Tout spécialiste confirmera que la douleur dans le bas du dos et le bas de l'abdomen peut être considérée comme la première manifestation d'une situation intéressante. Lorsque la fécondation se produit, l'ovule est envoyé vers le corps utérin, où il doit être fixé. C'est l'implantation qui provoque de telles sensations douloureuses qui sont similaires aux menstruations, donnant à la région lombaire. À l'avenir, la douleur lombaire est également de nature physiologique. S'il y a une menace de grossesse, maman devrait consulter son gynécologue. Il exclura ou confirmera la crainte et prendra les mesures appropriées..