logo

Douleur dans le dos, céder à l'aine: causes et méthodes de traitement

Parmi les hernies lombaires, la grande majorité se situe (localisée) entre les 3, 4 et 5 vertèbres lombaires, ainsi qu'entre la cinquième lombaire et le sacrum. Les nerfs qui sont comprimés par de telles hernies vont aux jambes, de sorte que la douleur affecte la cuisse, le genou, les mollets, etc. Pour que la douleur pénètre dans l'aine, la hernie doit être à un niveau supérieur - entre la 12e poitrine et les premières vertèbres lombaires. Et heureusement, à un niveau aussi élevé, les hernies discales sont très, très rares, beaucoup moins fréquentes que les douleurs à l'aine et au bas du dos. Dans le même temps, diverses manifestations d'ostéochondrose des vertèbres lombaires inférieures se produisent chez presque tous les patients.

Pourquoi la douleur à l'aine apparaît-elle réellement? Comme le montrent nos observations, plus de 90% des douleurs à l'aine chez les hommes et les femmes sont dues à trois raisons:

  • dysfonctionnements de l'articulation de la hanche;
  • dysfonctionnements de l'articulation iléosacrale et
  • hernie inguinale commune.

La pathologie restante ne représente pas plus de 10% des cas lorsqu'un patient vient à notre centre avec une douleur à l'aine. Nous analysons ces trois raisons plus en détail..

Causes d'inconfort

Il existe de nombreuses raisons, cela peut être à la fois des facteurs externes affectant une personne et des changements dégénératifs de la colonne vertébrale, une pathologie des organes internes. Des problèmes sont observés chez les hommes et les femmes, les symptômes sont différents.

  1. Exercice physique. Avec un travail acharné régulier, l'effort, l'haltérophilie, la douleur se produit. Elle est observée et accompagnée de stress, de mouvement. Moins ils sont nombreux, plus le malaise qui passe vite vite est insignifiant.
  2. Charges sportives. Il s'agit d'un entraînement excessif, sportif, sur lequel se développe la fatigue, conduisant à des désagréments.
  3. Stagnation des produits d'échange. Ils ne sont pas excrétés dans la bonne quantité, ce qui entraîne une augmentation de la sensibilité des terminaisons nerveuses, dégageant un flux constant d'impulsions.
  4. Se blesser. Dans ce cas, une douleur intense dans le dos, l'aine, les rougeurs peuvent être calmées avec des analgésiques, en prenant la posture correcte et confortable.

Destruction des tissus vertébraux:

  1. Ostéochondrose lombo-sacrée. La densité des tissus est violée, ce qui provoque leur destruction. Cela entraîne un excès de poids, un manque ou une quantité insuffisante d'activité physique.
  2. Arthrose de l'articulation de la hanche. Les femmes après 40 ans souffrent, deux jambes sont affectées, accompagnées de douleurs dans les fesses.
  3. Sténose vertébrale. Faiblesse, développement d'impuissance, dommages au bas du dos, aux jambes. Elle survient dans un contexte de lupus érythémateux, de spondylarthrite ankylosante.
  4. Nécrose aseptique de la tête fémorale. Les jeunes hommes sont à risque. Les analgésiques narcotiques aident à éliminer l'inconfort.
  5. Hernie intervertébrale. La douleur affecte le dos, puis tombe dans l'aine, se produit lors de la levée de poids, des charges physiques excessives, de la puissance.

La défectuosité des organes internes se produit dans le contexte de coliques rénales, accompagnées de bouche sèche, de faiblesse, de nausées et de vomissements. Insuffisance intestinale, selles instables et douloureuses indiquent une pathologie du tractus gastro-intestinal.

Diagnostique

  • Inspection, prise d'histoire, étude des nerfs crâniens, tonus et force musculaire, réflexes normaux et pathologiques, sensibilité par un neurologue.
  • Radiographie de la colonne vertébrale thoracique, lombaire et sacrée, des os pelviens, des fémurs.
  • Tomodensitométrie des parties thoracique, lombaire et sacrée de la colonne vertébrale, des os pelviens, des organes abdominaux, de l'espace rétropéritonéal, des organes pelviens.
  • Imagerie par résonance magnétique de la colonne cervicale, thoracique, lombaire et sacrée.
  • Densitométrie osseuse Permet de confirmer ou de réfuter l'ostéoporose osseuse..
  • Électromyographie du plexus lombo-sacré et des nerfs des membres inférieurs, du nerf sciatique et des muscles des jambes. Vous permet d'évaluer l'état des neurones, les influx nerveux et la réponse musculaire à ces impulsions.
  • Vénographie des vaisseaux de la région inguinale, vaisseaux des jambes.
  • Échographie des vaisseaux du bassin, région inguinale, si nécessaire - vaisseaux des jambes.
  • Échographie du petit bassin, de la vessie, des tissus mous de l'intérieur et de l'extérieur de la cuisse.
  • Test sanguin général, analyse d'urine générale, test sanguin biochimique (étude obligatoire des protéines en phase aiguë, protéinogramme).
  • Un test sanguin pour les principales infections sexuellement transmissibles.
  • Consultations de spécialistes apparentés: urologue, gynécologue, oncologue, rhumatologue.
  • Test sanguin pour les principaux marqueurs tumoraux (CA 19-9, PSA, CA 125,
  • CA 15-3, CEA, AFP)
  • Scintigraphie osseuse squelette (révèle des métastases osseuses).

Maladies symptomatiques

Le corps masculin et féminin réagit différemment à ce problème, ce qui a permis la formation d'une classification.

Symptômes chez les femmes:

  1. Inflammation du tendon fémoral. La trocharterite est observée chez les femmes pendant la ménopause. Les hormones sexuelles réduisent la concentration, entraînant de la douleur.
  2. Kyste de l'ovaire. Il se développe sur la base d'une grossesse extra-utérine, l'apoplexie ovarienne. Symptômes: faiblesse, vomissements, manque d'appétit, diminution de la pression artérielle. Un signe de pathologie des ovaires est une appendicite aiguë..
  3. Dysménorrhée ou jours critiques douloureux. Les femmes de 20 à 45 ans se plaignent souvent de douleurs intenses pendant les menstruations, accompagnées de vertiges, de faiblesse, d'évanouissements.
  4. Cystite. Différences: odeur d'urine désagréable avec des impuretés de pus, désirs vides, fièvre.
  5. Polymyalgie rhumatismale. Les mouvements sont limités, petites articulations des mains, ceinture scapulaire, douleurs musculaires.
  6. Inflammation de l'utérus et des appendices. L'inconfort se produit dans l'aine, passe dans le bas du dos, des écoulements muqueux avec des particules de pus apparaissent des voies génitales.

Symptômes chez les hommes:

  1. Funicocèle. Il s'agit d'un kyste du cordon spermatique, l'inconfort gêne la gauche ou la droite, le scrotum et une partie de la cuisse gonflent.
  2. Cancer de la prostate. Commence par une douleur osseuse, des courbatures.
  3. Varicocèle. Le côté gauche de la cuisse est touché, les hommes après 30 ans souffrent, tire le testicule, le scrotum.

L'inconfort est douloureux, tirant, fort, pointu, terne, lancinant.

Traitement

Ce n'est qu'après avoir effectué un diagnostic complet et complet, en constatant l'absence d'une pathologie aussi redoutable que les maladies systémiques et l'oncologie, le médecin peut prescrire le traitement nécessaire. Les composants les plus importants du traitement des maux de dos sont les anti-inflammatoires (nimésulide, diclofénac), les analgésiques efficaces (kétans), les antispasmodiques (midocal), les chondroprotecteurs (chondrolone, mucosate, rumalon, artéparone), les traitements physiothérapeutiques (inductothermie, lidocinamique, diadynamique) exercices de physiothérapie (séries d'exercices visant à la formation d'un corset musculaire), cure thermale.

Veuillez évaluer l'article

Qui contacter et comment traiter

Sélectionnez un spécialiste en fonction des symptômes. Si vous êtes préoccupé par des maux de dos, une irradiation de l'aine se produit, des ganglions lymphatiques sont agrandis, vous devez d'abord consulter un thérapeute qui vous prescrira un test. Sur la base des résultats obtenus, une distribution est faite à un gynécologue, urologue, oncologue, immunologue.

S'il y a des sensations douloureuses en urinant, vous devez consulter un urologue et un thérapeute. Le traitement peut être médicamenteux et chirurgical.

Avec l'ostéochondrose, il vous prescrira le traitement correct et un neurologue vous aidera, qui vous dirigera vers un physiothérapeute, un thérapeute, un médecin, spécialisé dans les exercices de physiothérapie. Dans les situations difficiles, le patient est dirigé par un neurochirurgien. Si une hernie est détectée, le chirurgien vous aidera.

Le traitement n'est possible qu'avec la mise en place de causes provoquant des sensations désagréables, un diagnostic complet, l'utilisation de médicaments correctement sélectionnés. Les médicaments sont combinés avec une thérapie physique, des exercices spéciaux, vous pouvez porter un corset, vous devez éviter les mouvements brusques, le stress jusqu'à la récupération complète.

Bien aider les bains de boue, l'acupuncture, l'électrophorèse.

Que faire si les maux de dos cèdent à l'aine?

Lorsque le dos fait mal et cède à l'aine, cela indique le développement d'une pathologie et il est dangereux de se soigner. Il est nécessaire, sans délai pendant longtemps, de se tourner vers les médecins et de subir un examen approfondi avec un traitement ultérieur.

Vous ne pouvez soulager la douleur que si elle n'est pas trop forte et n'est pas accompagnée d'autres symptômes, tels que nausées, vomissements, fièvre, faiblesse grave, etc. Pour vous débarrasser de l'inconfort, vous pouvez procéder comme suit:

  • Buvez un comprimé d'analgésique, d'AINS ou d'antispasmodique.
  • Massez le point sensible.
  • Allongez-vous ou, inversement, promenez-vous dans la rue.
  • Essayez d'effectuer un exercice spécial - pose de chat, tenez-vous à quatre pattes, élevez votre bassin plus haut.

Si le patient ne se sent pas mieux ou si son état s'aggrave, vous devez appeler une équipe d'ambulance. Les enfants de moins de 3 ans, enceintes et âgées le font tout de suite. Selon la cause de la pathologie, un traitement est prescrit.

Mesures préventives

Des actions préventives aideront à éviter un problème, à éliminer la nécessité de consulter un médecin.

Les mesures préventives sont divisées en médicales et non médicales. Les premiers comprennent les médicaments contenus dans le cartilage. Cela aide à protéger le corps, à le renforcer, à améliorer la fonctionnalité. Avec leur aide, les disques intervertébraux fonctionnent pleinement. Apport obligatoire de vitamines.

Le second comprend l'activité physique normalisée, le sport, les exercices de physiothérapie, la natation, le massage. Vous devez marcher davantage, vous fixer et respecter la routine quotidienne établie, porter des accessoires orthopédiques.

Les experts recommandent d'éviter le stress et l'hypothermie, ce qui aidera à maintenir la vitalité, à faire régulièrement de la gymnastique, à ne pas soulever des poids, à faire du vélo, à cheval et à mener une vie saine.

Tube digestif

Il existe une possibilité de formation d'un syndrome douloureux dû à une appendicite. Dans ce cas, le patient a de la fièvre, des vomissements. Les sensations sont aiguës, moins souvent douloureuses. Le manque de soins qualifiés est fatal.

En plus de l'inflammation des organes pelviens, il existe une probabilité de formation d'un tel foyer dans le tractus intestinal. Dans ce cas, la douleur est d'abord ressentie dans le haut de l'abdomen, progressivement déplacée vers la région lombaire et recouvre le périnée. En l'absence de traitement adéquat, la probabilité d'ulcères est élevée. Parfois, la douleur indique une infection intestinale. Dans ce cas, les sensations couvrent le bas du dos, le secteur inférieur du tronc, la zone inguinale. Avec la défécation, vous pouvez voir l'inclusion de sécrétions muqueuses, de sang. En l'absence de traitement adéquat, une septicémie est probable. Si le tiraillement est remplacé par des convulsions et des crampes, il s'agit probablement de la phase initiale d'empoisonnement du sang..

Dans certains cas, la douleur indique une colite. Malgré les symptômes quelque peu similaires à la hernie intervertébrale de la colonne lombaire, le traitement dans ce cas sera complètement différent, et seul un médecin qualifié peut établir le cours. Avec la colite, les ballonnements sont une préoccupation. La température corporelle augmente. Au début, la douleur est aiguë, mais peut devenir terne. Cela indique la transformation de la pathologie en une forme chronique..

Colique rénale

L'urrolithiase peut être asymptomatique et peut être détectée lorsqu'un homme a une douleur aiguë, cédant à l'aine.

Les causes

Il provoque des manifestations de douleur:

  • obstruction du canal urinaire avec calcul;
  • sortie de pierre des voies urinaires.

Le mouvement des calculs rénaux provoque:

  • sauter
  • exacerbation d'une maladie rénale (pyélonéphrite, glamérulonéphrite);
  • prendre des diurétiques;
  • consommation d'alcool.

Dans certains cas, un homme ne peut pas dire pourquoi il a ressenti une douleur aiguë.

Panneaux

L'aine douloureuse chez les hommes apparaît soudainement. La douleur irradie vers la jambe, le bas du dos et les côtés. Le côté blessé dépend du rein qui a commencé le mouvement du calcul.

Une crise de douleur peut durer de plusieurs minutes à un jour. Si la pierre se déplace le long de l'uretère, l'homme a une douleur insupportable à l'aine, qui ne peut pas être arrêtée avec des antispasmodiques ou des analgésiques.

Traitement

La thérapie est conservatrice. Pour éliminer la douleur à l'aine, un homme est prescrit:

  • analgésiques;
  • préparations pour détendre les muscles lisses (Drotaverin, Papaverine);
  • anti-inflammatoires4
  • antibiotiques (si la cause est une inflammation des reins).

Lors de l'avancement du calcul le long de l'uretère, le blocage Novocain est effectué pour soulager la douleur intolérable dans l'aine. Dans les cas graves, mettez des analgésiques narcotiques (Promedol, Morphine).

Avec la première apparition de coliques rénales ou avec un syndrome douloureux sévère qui n'est pas arrêté par l'introduction d'analgésiques, l'hospitalisation à l'hôpital est indiquée.

La chirurgie lors d'une douleur aiguë est rare. Après une thérapie conservatrice et l'élimination de la douleur à l'aine, un homme est examiné pour clarifier la nature de la formation de calculs et de la localisation de la pathologie. Si nécessaire, effectuez un retrait planifié des pierres.

Quel médecin traite

En cas de colique rénale, une observation par un urologue est indiquée. Les chirurgiens effectuent une intervention chirurgicale programmée pour retirer les calculs rénaux.

Hernie intervertébrale

La hernie intervertébrale est considérée comme une conséquence de l'ostéochondrose. C'est une saillie des disques vertébraux. A la palpation, une petite douleur est ressentie, l'activité physique est contre-indiquée.

Les hernies lombaires sont généralement situées entre les troisième, quatrième et cinquième vertèbres lombaires et entre la cinquième vertèbre et le sacrum. Souvent, les nerfs menant aux membres inférieurs sont pincés par une hernie. La douleur avec une hernie intervertébrale est aiguë. Il est difficile pour le patient de se pencher, de se lever, parfois même de s'allonger sur une surface plane.

Prikhodko Arkady Arkadevich

Rhumatologue - Polyclinique de la ville, Moscou. Éducation: FGBNU NIIR du nom de V.A. Nasonova, Académie médicale d'État d'Astrakhan.

En fait, la douleur à l'aine et la douleur aiguë au bas du dos n'impliquent pas nécessairement une hernie intervertébrale.

Pour vérifier cela aidera la recherche corporelle, comme:

Si le médecin a néanmoins posé un tel diagnostic, le traitement doit être prescrit immédiatement.

Le cours de thérapie comprend:

  1. Analgésiques - Ortophen, Nurofen, Voltaren. Les pommades sont préférées.
  2. Préparations contenant des vitamines C et B.
  3. Médicaments pour améliorer la circulation sanguine.

Avec une hernie intervertébrale, le patient doit respecter le régime établi par le médecin. En règle générale, une grande quantité d'aliments contenant du calcium doit être incluse dans l'alimentation..

Dans ce cas, immédiatement chez le médecin


Ne vous fiez pas à vos propres connaissances et à votre "expérience" d'amis éloignés de la médecine en cas de fracture ou de rupture des ligaments. De plus, vous ne pouvez pas hésiter en cas de suspicion de formation d'une tumeur maligne. Dans ce cas, la procrastination est cruciale et peut affecter la durée de vie du patient..

Pendant la grossesse, il est important que les femmes soient sensibles à leur condition physique..

Après avoir constaté des douleurs constantes dans la partie inguinale du corps, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Premiers soins pour la douleur inguinale

S'il y a une douleur aiguë dans le périnée, il est nécessaire de respecter les points suivants:

  • Prenez une position horizontale confortable pour détendre les muscles et les ligaments de l'aine.
  • En cas d'ecchymose, il est nécessaire de fixer un objet froid - par exemple, vous pouvez retirer la glace du congélateur et l'envelopper dans un chiffon.
  • Si la douleur se prolonge, vous devez boire quelques comprimés analgésiques.

Assurez-vous de regarder la vidéo suivante

Pourquoi le bas du dos fait mal et cède à l'aine

Les douleurs chroniques localisées dans le bas du dos et cédant au bas du dos, aux jambes et à l'aine, provoquent un inconfort important et réduisent la qualité de la vie humaine. Des raisons dangereuses peuvent se trouver derrière elles - pathologies des organes internes et des os, nécessitant une intervention médicale d'urgence.

Signes et symptômes de douleurs lombaires

Les symptômes de douleurs au dos et au bas du dos dans l'aine, les jambes et les fesses peuvent varier considérablement selon la cause. Elle peut être accompagnée de symptômes supplémentaires:

  • brûlures et picotements dans le bas du dos, les jambes, le bas du dos, les fesses;
  • fièvre, frissons, fièvre;
  • la douleur est sourde et douloureuse, mais supportable par nature, ou peut être si forte que vous devez appeler une ambulance;
  • avec des maladies de la colonne vertébrale, une raideur sévère des mouvements et une douleur accrue pendant l'effort physique sont souvent observées;
  • avec des pathologies des organes, des signes supplémentaires peuvent apparaître: des dommages aux reins s'accompagnent d'un changement dans la nature de l'urine et du processus de miction, avec des pathologies intestinales, des troubles des selles et de la digestion, une douleur gynécologique sévère se développe à droite, à gauche ou au périnée.

Même si les symptômes apparaissent un à la fois ou sont complètement absents, ne laissant qu'un inconfort inexprimé, on ne peut ignorer leur occurrence régulière. Après tout, il peut s'agir d'une pathologie grave nécessitant un traitement.

Dommages aux os des muscles et des nerfs

Les pathologies de la colonne vertébrale, des os, des articulations et des tissus mous, y compris les nerfs, constituent le groupe de causes d'inconfort et de douleur aiguë le plus souvent localisé dans le bas du dos et irradiant vers l'aine ou les jambes..

  • Dommages aux muscles du dos, des terminaisons nerveuses et des organes internes. Si la douleur est apparue après un accident, une chute ou des coups de couteau dans le dos, cela peut indiquer une blessure. La douleur sera vive, vive, soudaine et persistante sans activité physique. Des hématomes fermés peuvent se développer et provoquer une nécrose. Les plus dangereuses sont les lésions rénales, dans lesquelles du sang apparaît dans l'urine.
  • Fractures des vertèbres. Il s'agit d'un type de blessure distinct qui mérite l'attention du patient et des médecins. Souvent, la cause de la douleur est une fracture de l'apophyse mastoïde ou épineuse. Les symptômes sont pires avec les mouvements et en position assise. Avec une fracture du corps vertébral, une douleur très intense se produit qui ne permet pas le mouvement.
  • Ostéochondrose. Un processus dégénératif dans le cartilage des vertèbres, dans lequel l'inflammation et la destruction du disque intervertébral se produisent. La douleur survient dans le contexte du pincement des fibres nerveuses. Une pathologie très courante qui se développe dans 60% de la population mondiale. Parmi les symptômes supplémentaires: resserrement, restriction des mouvements dans le bas du dos.
  • Protrusion discale et hernie. Les étapes suivantes de l'ostéochondrose, au cours desquelles l'anneau fibreux va au-delà et les symptômes s'intensifient.
  • Ostéoporose. Une pathologie dans laquelle les os deviennent lâches et cassants, le calcium les quitte. Habituellement observé chez les femmes de plus de 50 ans. Dépend de la fonction hormonale de la glande thyroïde.

Il existe d'autres causes, moins courantes, de douleurs lombaires au niveau de l'aine, des fesses et des jambes. L'un d'eux peut être la sacro-iléite - un processus infectieux dans l'articulation sacrée avec une complication purulente. Ils provoquent la pathologie de l'opération, les mauvais processus des tatouages.

Chez les personnes de plus de 40 ans, la cause peut être l'arthrose de l'articulation de la hanche et la nécrose aseptique subséquente de la tête fémorale, si la pathologie n'est pas traitée correctement. La douleur de ces maladies donne dans l'aine, très forte et forte. L'arthrose donne souvent à d'autres grosses articulations.

La sténose spinale est un autre trouble dans lequel un rétrécissement de la colonne vertébrale se produit, ce qui entraîne une altération de la moelle épinière. La pathologie ne se développe jamais seule, se produit dans un contexte de maladies de la colonne vertébrale et des articulations (ostéochondrose, spondylarthrite ankylosante). Le syndrome douloureux est douloureux, de nature terne, le travail des organes pelviens est perturbé, il y a une faiblesse dans les membres.

Une autre cause d'inconfort est la scoliose, qui se développe dans la plupart des cas pendant l'enfance et s'accompagne d'une courbure sévère de la colonne vertébrale. En conséquence, au fil du temps, les fibres nerveuses et les organes internes deviennent violés, une douleur sourde au bas du dos se produit.

Autres violations

Ces maladies et troubles peuvent provoquer des douleurs au bas du dos, s'étendant à d'autres parties du corps:

  • Inflammation du nerf sciatique. Elle survient dans le contexte de l'hypothermie, ainsi qu'en raison d'autres troubles de la colonne vertébrale et du système musculo-squelettique. La douleur en pinçant un nerf dans le bas du dos donne dans l'aine, les jambes et les fesses, mais si l'élément sciatique est perturbé, les symptômes deviennent si forts qu'aucun médicament contre la douleur n'aide.
  • Déplacement des disques vertébraux. Les vertèbres sont déplacées les unes par rapport aux autres, ce qui entraîne une douleur, souvent des jambes engourdies, une faiblesse musculaire et des signes d'inflammation des terminaisons nerveuses.
  • Ischialgie lombaire, polymyalgie rhumatismale et radiculite. Ces troubles sont associés à des lésions des nerfs fémoraux, à une faiblesse musculaire et à une inflammation des racines nerveuses dans le bas du dos. La polymyalgie s'accompagne d'une perte totale d'activité motrice, le patient ne peut pas sortir du lit lui-même. Dans ce cas, la maladie provoque un stress nerveux ou une grippe..

Les pathologies de la colonne vertébrale et des muscles peuvent être distinguées des perturbations du fonctionnement des organes internes par des symptômes tels qu'une limitation nette, partielle ou complète de la mobilité. Souvent, ces écarts sont associés à une augmentation des symptômes pendant l'activité physique.

Pathologie des organes internes

Les maladies graves des organes internes peuvent provoquer une douleur intense. Ils sont généralement accompagnés de symptômes spécifiques..

  • Pancréatite Inflammation du pancréas, qui provoque une douleur intense à la ceinture, des nausées ou même des vomissements.
  • Appendicite. Pas toujours accompagnée de douleurs au bas du dos, mais peut être associée à celle-ci.
  • Abcès anal. Avec une inflammation des glandes situées dans l'anus, une cavité se forme dans laquelle se produit du pus. La douleur est prononcée, aggravée par la palpation, la marche.
  • Les hémorroïdes. Une cause très fréquente de douleur, dont la première étape provoque des démangeaisons et des brûlures dans l'anus. Ensuite, il y a une douleur intense, qui s'intensifie avec les selles. Au fil du temps, saignement, constipation, prolapsus hémorroïdes.
  • Obstruction intestinale. Une condition aiguë dans laquelle le contenu de l'intestin dû à la paralysie ou au spasme d'une zone n'est pas retiré. La douleur est extrêmement aiguë, comme dans l'appendicite, il y a un fort ballonnement.
  • Inflammation du gros et du petit intestin. Elle s'observe avec différentes pathologies: maladie de Crohn, colite, entérite, duodénite. Elle survient avec constipation ou diarrhée, douleur aiguë, ballonnements et flatulences.
  • Kystes Apparaissent très souvent chez les femmes dans les ovaires, accompagnées de troubles hormonaux, d'inconfort, de prise de poids à des stades avancés. Peut survenir dans les reins, les intestins.
  • Prostatite. Les hommes souffrent souvent de douleurs lombaires et cèdent l'aine. Crampes, brûlures, démangeaisons. La prostatite se développe contre les infections.

Tout autre processus infectieux dans la zone urétro-génitale et les intestins peut provoquer un syndrome douloureux..

La cystite chronique est une autre cause de douleur, qui se manifeste plus souvent chez les femmes en raison des caractéristiques du corps. Elle peut ne pas être trop aiguë, avec de rares exacerbations. La douleur s'accompagne de démangeaisons, d'un changement de miction.

Une gêne dans le bas du dos chez la femme est très souvent observée avec un cycle menstruel douloureux. Cela ne peut pas être considéré comme une violation, mais un examen gynécologique est nécessaire, car des maladies latentes de l'utérus et des ovaires peuvent survenir dans le contexte des symptômes..

Chez les hommes, la cause est la varicocèle, une pathologie associée à un mauvais écoulement de sang veineux dans le cordon spermatique, à cause de laquelle une stagnation se développe. Cela conduit à un inconfort dans l'aine à gauche, progressivement le symptôme se propage au bas du dos.

Pathologie rénale

Les pathologies des reins deviennent souvent des causes de douleur à l'aine, au bas du dos. Ils sont souvent accompagnés d'une augmentation de la température, mais dans les premiers stades peuvent survenir sans signes prononcés:

  • néphrite et pyélonéphrite - inflammation du rein et de son bassin due à une infection, une malnutrition ou une hypothermie sévère;
  • omission du rein - accompagnée d'une augmentation de la pression, d'une douleur aiguë, se développe souvent après une hypothermie, une diurèse quotidienne accrue;
  • urolithiase - se développe principalement en raison de la malnutrition et du dysfonctionnement des reins, de la glande thyroïde.

Les lésions rénales infectieuses provoquent souvent des symptômes similaires et nécessitent un traitement immédiat.

Méthodes de diagnostic et de traitement

Pour poser le diagnostic correct, le patient se verra prescrire des tests - sang, selles, urine, y compris biochimiques. Une échographie de la cavité abdominale et du bassin, une radiographie de la colonne vertébrale inférieure seront également nécessaires. Si des tumeurs ou des troubles nerveux sont suspectés, une TDM et une IRM sont effectuées, ainsi que des tests hautement spécialisés - myographie.

Le traitement est prescrit en fonction de la cause identifiée. Pour soulager la douleur, on prescrit aux patients des AINS et des analgésiques: analgine, Nise, ibuprofène, Diclofénac et leurs analogues. En cas de douleur intense, des injections de corticostéroïdes peuvent être prescrites. En outre, en l'absence de symptômes aigus dans le traitement de la douleur à l'aine chez les femmes ou les hommes, la physiothérapie et la thérapie par l'exercice sont utilisées..

La douleur dans le bas du dos, s'étendant à l'aine, aux fesses, aux jambes et aux articulations des membres inférieurs, peut être le résultat d'une variété de maladies. Souvent, cela se révèle être une pathologie de la colonne vertébrale, mais les maladies des organes - les intestins, le pancréas, le système urinaire ne peuvent pas être exclues.

Que signifie la lombalgie dans l'aine??

Si le mal de dos cède à l'aine - c'est un signe alarmant, que vous n'avez pas besoin d'ignorer. Cela peut entraîner une perturbation du système musculo-squelettique, perturber le déséquilibre, la fonctionnalité globale du corps. Le principal problème est l'inconfort, accompagné de douleur. Il est difficile de déterminer immédiatement la cause, il est recommandé de demander l'aide de spécialistes.

Causes d'inconfort

Il existe de nombreuses raisons, cela peut être à la fois des facteurs externes affectant une personne et des changements dégénératifs de la colonne vertébrale, une pathologie des organes internes. Des problèmes sont observés chez les hommes et les femmes, les symptômes sont différents.

  1. Exercice physique. Avec un travail acharné régulier, l'effort, l'haltérophilie, la douleur se produit. Elle est observée et accompagnée de stress, de mouvement. Moins ils sont nombreux, plus le malaise qui passe vite vite est insignifiant.
  2. Charges sportives. Il s'agit d'un entraînement excessif, sportif, sur lequel se développe la fatigue, conduisant à des désagréments.
  3. Stagnation des produits d'échange. Ils ne sont pas excrétés dans la bonne quantité, ce qui entraîne une augmentation de la sensibilité des terminaisons nerveuses, dégageant un flux constant d'impulsions.
  4. Se blesser. Dans ce cas, une douleur intense dans le dos, l'aine, les rougeurs peuvent être calmées avec des analgésiques, en prenant la posture correcte et confortable.

Destruction des tissus vertébraux:

  1. Ostéochondrose lombo-sacrée. La densité des tissus est violée, ce qui provoque leur destruction. Cela entraîne un excès de poids, un manque ou une quantité insuffisante d'activité physique.
  2. Arthrose de l'articulation de la hanche. Les femmes après 40 ans souffrent, deux jambes sont affectées, accompagnées de douleurs dans les fesses.
  3. Sténose vertébrale. Faiblesse, développement d'impuissance, dommages au bas du dos, aux jambes. Elle survient dans un contexte de lupus érythémateux, de spondylarthrite ankylosante.
  4. Nécrose aseptique de la tête fémorale. Les jeunes hommes sont à risque. Les analgésiques narcotiques aident à éliminer l'inconfort.
  5. Hernie intervertébrale. La douleur affecte le dos, puis tombe dans l'aine, se produit lors de la levée de poids, des charges physiques excessives, de la puissance.

La défectuosité des organes internes se produit dans le contexte de coliques rénales, accompagnées de bouche sèche, de faiblesse, de nausées et de vomissements. Insuffisance intestinale, selles instables et douloureuses indiquent une pathologie du tractus gastro-intestinal.

Maladies symptomatiques

Le corps masculin et féminin réagit différemment à ce problème, ce qui a permis la formation d'une classification.

Symptômes chez les femmes:

  1. Inflammation du tendon fémoral. La trocharterite est observée chez les femmes pendant la ménopause. Les hormones sexuelles réduisent la concentration, entraînant de la douleur.
  2. Kyste de l'ovaire. Il se développe sur la base d'une grossesse extra-utérine, l'apoplexie ovarienne. Symptômes: faiblesse, vomissements, manque d'appétit, diminution de la pression artérielle. Un signe de pathologie des ovaires est une appendicite aiguë..
  3. Dysménorrhée ou jours critiques douloureux. Les femmes de 20 à 45 ans se plaignent souvent de douleurs intenses pendant les menstruations, accompagnées de vertiges, de faiblesse, d'évanouissements.
  4. Cystite. Différences: odeur d'urine désagréable avec des impuretés de pus, désirs vides, fièvre.
  5. Polymyalgie rhumatismale. Les mouvements sont limités, petites articulations des mains, ceinture scapulaire, douleurs musculaires.
  6. Inflammation de l'utérus et des appendices. L'inconfort se produit dans l'aine, passe dans le bas du dos, des écoulements muqueux avec des particules de pus apparaissent des voies génitales.

Symptômes chez les hommes:

  1. Funicocèle. Il s'agit d'un kyste du cordon spermatique, l'inconfort gêne la gauche ou la droite, le scrotum et une partie de la cuisse gonflent.
  2. Cancer de la prostate. Commence par une douleur osseuse, des courbatures.
  3. Varicocèle. Le côté gauche de la cuisse est touché, les hommes après 30 ans souffrent, tire le testicule, le scrotum.

L'inconfort est douloureux, tirant, fort, pointu, terne, lancinant.

Qui contacter et comment traiter

Sélectionnez un spécialiste en fonction des symptômes. Si vous êtes préoccupé par des maux de dos, une irradiation de l'aine se produit, des ganglions lymphatiques sont agrandis, vous devez d'abord consulter un thérapeute qui vous prescrira un test. Sur la base des résultats obtenus, une distribution est faite à un gynécologue, urologue, oncologue, immunologue.

S'il y a des sensations douloureuses en urinant, vous devez consulter un urologue et un thérapeute. Le traitement peut être médicamenteux et chirurgical.

Avec l'ostéochondrose, il vous prescrira le traitement correct et un neurologue vous aidera, qui vous dirigera vers un physiothérapeute, un thérapeute, un médecin, spécialisé dans les exercices de physiothérapie. Dans les situations difficiles, le patient est dirigé par un neurochirurgien. Si une hernie est détectée, le chirurgien vous aidera.

Le traitement n'est possible qu'avec la mise en place de causes provoquant des sensations désagréables, un diagnostic complet, l'utilisation de médicaments correctement sélectionnés. Les médicaments sont combinés avec une thérapie physique, des exercices spéciaux, vous pouvez porter un corset, vous devez éviter les mouvements brusques, le stress jusqu'à la récupération complète.

Bien aider les bains de boue, l'acupuncture, l'électrophorèse.

Méthodes d'anesthésie

Il existe plusieurs façons d'éliminer la douleur. La première consiste à prendre une pose confortable. Ce pourrait être une pose d'embryon. Allongez-vous sur un côté sain, appuyez sur la jambe correspondant au côté de la douleur à l'estomac, serrez les mains, restez immobile. Cela calmera, mais ne résoudra pas le problème..

Il existe un certain nombre d'analgésiques sous la forme de Nurofen, Diclofenac, Nemisulide. Analgésique actif - Ketanov, antispasmodique - Midokalm, chondroprotecteurs - Arteparon, Mukosat, Chondrolon.

Mesures préventives

Des actions préventives aideront à éviter un problème, à éliminer la nécessité de consulter un médecin.

Les mesures préventives sont divisées en médicales et non médicales. Les premiers comprennent les médicaments contenus dans le cartilage. Cela aide à protéger le corps, à le renforcer, à améliorer la fonctionnalité. Avec leur aide, les disques intervertébraux fonctionnent pleinement. Apport obligatoire de vitamines.

Le second comprend l'activité physique normalisée, le sport, les exercices de physiothérapie, la natation, le massage. Vous devez marcher davantage, vous fixer et respecter la routine quotidienne établie, porter des accessoires orthopédiques.

Les experts recommandent d'éviter le stress et l'hypothermie, ce qui aidera à maintenir la vitalité, à faire régulièrement de la gymnastique, à ne pas soulever des poids, à faire du vélo, à cheval et à mener une vie saine.

Douleur à l'aine chez les femmes

Une sensation désagréable dans la région inguinale se produit chez les femmes en raison de processus inflammatoires, tumoraux et destructeurs. Leur localisation commune est l'intestin, le tractus urogénital. Mais aussi l'inconfort dans le bas-ventre endommage les systèmes nerveux, lymphatique, circulatoire et musculaire. Sans consulter un médecin, vous ne pourrez pas découvrir les causes de la douleur à l'aine chez les femmes - dans tous les cas, un appel à un spécialiste est indiqué. Le patient doit se préparer au diagnostic et au traitement..

Une sensation désagréable dans la région sus-pubienne est classée en fonction de la projection - elle se produit à droite, à gauche, sans un certain emplacement. La douleur ne peut augmenter qu'avec l'activité motrice, par exemple, en marchant. Dans ce cas, la douleur irradie vers la jambe ou se concentre exclusivement dans la région sus-pubienne. Dans tous les cas, le symptôme fait référence à une pathologie, une femme a besoin d'un diagnostic. En outre, la douleur à l'aine est l'un des signes avant-coureurs de la grossesse..

Mal à gauche

Cette disposition d'inconfort indique la présence d'une grossesse extra-utérine gauche, d'une sigmoïdite, d'une lithiase urinaire. Peut-être une inflammation, des dommages à l'ovaire ou la formation de néoplasmes kystiques à l'intérieur. Le type d'élimination du tartre dépend de leur composition chimique et de leur taille. La défaite du côlon sigmoïde et de l'ovaire est éliminée de façon conservatrice. En cas de grossesse extra-utérine ou de lésion de l'ovaire, la chirurgie est indiquée. Les kystes hormono-dépendants sont retirés avec des médicaments de propriété similaire, mais aucune intervention chirurgicale n'est exclue.

Mal à droite

Cette localisation de la sensation désagréable est caractéristique du développement d'appendicite, de grossesse extra-utérine, d'annexite, de constipation, de colite, d'urolithiase. Des signes concomitants de ces conditions peuvent coïncider (dans tous les cas, nausées, tension de la paroi abdominale, hyperthermie). Par conséquent, le médecin effectue tout d'abord un diagnostic différentiel - établit la cause de la douleur à l'aine du côté droit chez une femme.

Ça fait mal ci-dessous

Elle s'observe avec cystite, endométrite, endométriose. Inflammation énumérée de la vessie, de l'utérus, prolifération de la couche utérine interne à l'extérieur du corps. La douleur dans le bas-ventre est l'une des manifestations du processus pathologique dans le gros intestin.

Pendant la grossesse

Quelle que soit la période, cela indique une exfoliation progressive de l'ovule, de la constipation et de la colite. De plus, la grossesse peut être extra-utérine et, à mesure que l'ovaire ou la trompe de Fallope se dilate, une sensation désagréable augmente. Si, en plus de la douleur, du sang est excrété par les voies génitales, il s'agit d'un symptôme d'une fausse couche ou d'une naissance prématurée. Cela est possible après le stress, l'activité physique, en raison de lésions inflammatoires des voies urogénitales.

En marchant

L'explication la plus courante de la douleur de cette localisation est l'inflammation ovarienne (quelle que soit la cause de cette condition). Un inconfort dans l'aine lors de la marche apparaît en raison d'une grossesse extra-utérine, de dommages aux fibres nerveuses de la région sus-pubienne, d'appendicite. Un peu moins souvent, la douleur augmente avec l'activité motrice en raison du mouvement de la pierre le long de l'uretère.

Donne dans le pied

Indique que la femme a des problèmes ovariens, des dommages au plexus nerveux du bas du dos (dus à l'hypothermie, un traumatisme) ou une appendicite. Une sensation désagréable s'aggrave soudainement, et en raison de l'intensité, elle exclut la possibilité d'une activité motrice.

Personnage

Selon les caractéristiques de la douleur, elle peut être aiguë, forte, terne, tiraillante, douloureuse, lancinante. Lorsque vous consultez un médecin, vous devez informer le spécialiste de la nature de l'inconfort localisé à l'aine. Ce symptôme n'est pas négligeable et vous permet d'établir rapidement le bon diagnostic..

Tranchant

Elle survient avec des dommages aux ovaires, une appendicite, une arthrite de l'articulation de la hanche. Si la cystite est au stade aigu - une sensation désagréable dans le bas-ventre se réfère également au type aigu. Une douleur aiguë dans la région inguinale est l'une des manifestations d'une rupture de la trompe de Fallope (avec grossesse extra-utérine).

Fort

Préoccupé par les dommages à l'utérus, l'endométriose, l'avancement de la pierre le long de l'uretère, le cancer des organes du système reproducteur ou urinaire. Douleur intense dans la région inguinale - un symptôme de lésions de l'articulation de la hanche, manifestation d'une appendicite.

Stupide

Elle s'observe avec constipation, inflammation ou néoplasme malin de l'intestin, cystite. Les processus infectieux dans les organes du système reproducteur des femmes se manifestent également par une douleur sourde à l'aine.

Tirer, faire mal

Il est observé avec les fibromes utérins (tumeurs bénignes), le cancer du côlon. Les raisons de leur développement sont polymorphes, mais les conditions énumérées sont unies par la nécessité d'une intervention chirurgicale. La douleur douloureuse à l'aine chez les femmes manifeste une colite et la constipation qui l'accompagne. Le traitement est conservateur (avec observance alimentaire).

Battement

Une douleur inguinale contractée est caractéristique du développement de pathologies dans lesquelles des masses purulentes se forment. Ceux-ci incluent l'annexite, l'endométrite, la colite, l'appendicite (y compris, avec l'apparition de la péritonite). Une pulsation caractéristique dans l'aine est un symptôme d'inflammation de l'articulation de la hanche, des plexus nerveux lombaires.

Les causes

Chez les femmes, des douleurs à l'aine sont observées avec des maladies du système génito-urinaire, du tube digestif, mais d'autres facteurs peuvent également provoquer une gêne. Dans de rares cas cliniques, une sensation désagréable dans le bas-ventre est la conséquence de deux problèmes de santé en même temps. Ce n'est qu'avec l'aide de diagnostics de laboratoire, de matériel et d'instruments que nous pouvons établir la cause profonde de la détérioration du bien-être.

Conditions pathologiques du système génito-urinaire

Le syndrome douloureux manifeste des processus pathologiques de la vessie - tumeur (cancer), inflammatoire (cystite) ou présence de calculs à l'intérieur de cet organe. Symptômes associés:

  • fièvre
  • tache de sang dans l'urine
  • irritation à l'intérieur de l'urètre, sensation de vidange insuffisante de la vessie
  • nausées, vomissements (pendant que le tartre se déplace le long des uretères jusqu'à la vessie)
  • envie accrue d'uriner
  • diminution de la libido, insomnie, irritabilité, douleurs dans le sacrum, difficulté à prendre une position corporelle

Les pathologies répertoriées, qui se manifestent par des douleurs à l'aine chez les femmes, résultent du non-respect de l'hygiène personnelle, de l'hypothermie, de l'intoxication. Causes supplémentaires - mutation génique, prédisposition héréditaire; abus d'aliments acides, épicés ou salés.

Pathologie intestinale

La douleur à l'aine chez la femme s'accompagne de:

  • la colite est une inflammation du côlon qui se produit en raison de multiples facteurs
  • tumeur maligne du sigmoïde ou du rectum
  • appendicite
  • constipation (incapacité à vider les intestins pendant plus de 3 jours)

La colite survient en raison d'une dysbiose, d'un manque d'alimentation équilibrée, de troubles circulatoires à l'intérieur des intestins, d'une intoxication médicamenteuse ou alimentaire. Les principales manifestations de la pathologie sont des douleurs unilatérales dans la région sus-pubienne, des selles avec du pus et du sang, des ballonnements, un manque d'appétit, des nausées.

Tumeurs intestinales - conséquence d'une prédisposition héréditaire, d'une intoxication antérieure (par exemple, lorsque vous travaillez dans l'industrie de la peinture et du vernis), de mutations génétiques. Les signes du cancer de l'intestin sont les selles sanguinolentes (sans mucus), la perte de poids, les douleurs à l'aine sévères (faiblement soulagées par les analgésiques), la couleur du corps pâle ou cireuse.

L'appendicite est une inflammation de l'appendice du caecum due au blocage par une tumeur, des parasites, des calculs. De plus, du mucus est produit qui colle la cavité. D'autres causes du développement de la pathologie sont la nutrition sans fibres alimentaires, l'augmentation de la densité sanguine et la formation d'un caillot sanguin qui ferme la lumière de l'appendice. Symptômes - douleur intense à l'aine, fièvre jusqu'à des nombres élevés, vomissements, tension de la paroi abdominale antérieure.

Maladies du système musculo-squelettique

La douleur à l'aine chez la femme est également une manifestation d'une hernie. Il se caractérise par la formation d'une saillie spécifique dans la région du triangle inguinal. Le néoplasme lui-même ne provoque pas d'inconfort important (sauf pour des inconvénients esthétiques), mais il est dangereux de le pincer. Cela se produit en raison d'une forte augmentation de la pression intra-abdominale (pendant l'effort physique). La principale manifestation de l'écrasement d'une hernie inguinale est une forte détérioration du bien-être: le patient crie de douleur, perd conscience.

  • stagnation des matières fécales (problèmes de selles)
  • vomissements prolongés (convulsions fréquentes)
  • resserrement et douleur visibles de la saillie inguinale

Une hernie pincée est enlevée chirurgicalement, de toute urgence. Les chirurgiens et les gynécologues opèrent simultanément. Explication de la nécessité d'une intervention d'urgence - risque élevé de compression ovarienne.

Maladies de la hanche

Un inconfort dans le bas de l'abdomen se produit avec l'arthrite de l'articulation de la hanche. Il s'agit d'une inflammation de l'articulation résultant d'une infection, de blessures, d'un effort physique anormal. Signes autres que la douleur:

  1. Augmentation locale de la température corporelle (peau chaude au toucher)
  2. Restriction de mobilité
  3. Rougeur des tissus au site de la lésion
  4. Sensation de friction à l'intérieur d'une articulation enflammée

Signes supplémentaires - faiblesse, baisse des performances, insomnie. Traitement de l'arthrite de la hanche - conservateur, les endoprothèses (remplacement de segment) sont effectuées à 4 stades de l'échec articulaire.

Douleur musculaire

Le prolapsus génital est une condition dans laquelle le prolapsus des organes du système reproducteur se produit en raison de la faiblesse des muscles pelviens. La maladie peut être congénitale ou acquise. Dans le deuxième cas, elle résulte de la levée de poids - travail épuisant, entraînement sportif irrégulier. Initialement, la symptomatologie exprimée de la pathologie est absente. Au fil du temps, la douleur dans le bas-ventre augmente. L'urine est également libérée involontairement - pendant un régime, éternuements, toux.

Maladies de la lymphe et du système circulatoire

L'inflammation des ganglions lymphatiques inguinaux est définie comme une lymphadénite. Cela arrive primaire ou secondaire. Elle survient en raison d'une violation de l'intégrité des tissus du ganglion lymphatique lui-même, ou en raison d'une autre maladie. En plus de l'inconfort dans le bas-ventre, les principaux signes de lymphadénite inguinale:

  • Augmenter la température corporelle à des chiffres élevés
  • La présence d'un compactage palpable (ganglion lymphatique enflammé)
  • Malaise général - faiblesse, léthargie, apathie, insomnie, baisse des performances
  • L'apparition de maladies concomitantes. Ganglions lymphatiques - partie du système immunitaire, son affaiblissement expose le patient au développement de nouvelles pathologies.
  • Rougeur des tissus enflammés
  • Altération de l'activité motrice due à la douleur et à la raideur

La lymphadénite séreuse est éliminée de manière conservatrice, l'inflammation purulente des ganglions lymphatiques inguinaux - exclusivement par des moyens chirurgicaux. La patiente doit comprendre qu'après l'opération, elle aura une administration systématique et à long terme de médicaments immunomodulateurs. La raison en est la nécessité de restaurer les propriétés protectrices du corps, affaiblies par la chirurgie. Avec la lymphadénite secondaire, un facteur important pour éliminer la maladie sous-jacente est important.

Autres maladies

L'inconfort dans la région inguinale se produit chez les femmes en raison de la dysménorrhée (périodes douloureuses), de l'ostéochondrose de la colonne lombo-sacrée. Dans le second cas, nous parlons de processus inflammatoires dégénératifs des disques intervertébraux. En plus de la douleur, les signes de pathologie qui l'accompagnent:

  • limitation de l'activité motrice
  • augmentation locale de la température corporelle;
  • gonflement au site de la lésion
  • une sensation de tension dans la colonne lombo-sacrée
  • craquements, grincements, clics et autres sons dans le domaine des changements dégénératifs de la colonne vertébrale

La cause des menstruations douloureuses est l'avortement différé, une modification de l'endomètre (couche utérine interne), des processus inflammatoires à l'intérieur de l'utérus et une cystite prolongée. Un inconfort intense dans le bas-ventre provoque le cancer des organes du système reproducteur ou urinaire.

Complications possibles

Si, avec un inconfort dans l'aine, une femme ne consulte pas un médecin en temps opportun pour subir un diagnostic et recevoir un traitement, le risque de complications augmente. 90% d'entre eux sont difficiles à corriger médicalement et sont mortels. Les conséquences d'un manque prolongé de soins médicaux dans des conditions qui s'accompagnent d'inconfort dans la région inguinale:

  1. État septique. L'infection sanguine est une conséquence de la pénétration de la microflore pathogène en elle. Une septicémie se développe lorsqu'une cavité purulente est ouverte.
  2. Pyélonéphrite. Processus infectieux et inflammatoire à l'intérieur du système pyelocaliceal des reins. Elle se produit en raison du chevauchement de la lumière de l'uretère avec une pierre en mouvement et de la stagnation de l'urine qui en résulte.
  3. Rupture de l'ovaire ou de la trompe de Fallope (dépend de l'emplacement de l'œuf fœtal pendant la grossesse extra-utérine). Les signes prédominants sont des saignements et des douleurs, contre lesquels une femme peut perdre connaissance.
  4. Péritonite. Inflammation de la cavité abdominale, qui progresse rapidement. La raison du développement est la pénétration de masses purulentes ou d'autres environnements défavorables dans l'espace stérile.
  5. Endométrite. L'inflammation de la couche utérine interne se produit en raison d'une lésion similaire du système reproducteur. Le processus pathologique procède des ovaires, des trompes de Fallope, de la vessie.

Si la cause de la douleur dans le bas-ventre est des pathologies infectieuses, accompagnées de symptômes dyspeptiques, une déshydratation se produit. Elle y conduit - vomissements accrus et fréquents sans reconstitution ultérieure du liquide perdu. La déshydratation perturbe tous les organes, y compris le cœur et le cerveau.

Quand consulter un médecin

Indications directes pour contacter un spécialiste (y compris son appel à domicile):

  • Le syndrome douloureux est difficile à arrêter avec les analgésiques standard, il survient régulièrement, paroxystiquement
  • Urine tachée de sang
  • La température corporelle reste élevée pendant 2 jours
  • Lors d'une crise de douleur, une femme perd connaissance
  • Les niveaux de pression artérielle sont considérablement réduits, provoquant des étourdissements, une faiblesse et un assombrissement devant les yeux.
  • Du sang est libéré du vagin

Les autres raisons de contacter un spécialiste sont les nausées, qui se compliquent de vomissements; diarrhée avec épisodes jusqu'à 10 fois par jour; soif, difficulté à prendre une posture.

Diagnostique

En cas de douleur dans le bas-ventre, les femmes subissent un examen approfondi (en tenant compte de la variété des causes possibles d'inconfort). En plus d'examiner et d'interviewer le patient, le diagnostic comprend:

  1. Test sanguin de laboratoire (clinique, biochimique, pour déterminer le groupe sanguin), urine, fèces (pour infection latente ou helminthiases).
  2. Échographie, IRM (ou TDM) des organes abdominaux (en mettant l'accent sur l'état de l'intestin), du bassin, des reins. Les méthodes vous permettent d'identifier rapidement et avec une précision maximale l'inflammation, les caillots sanguins, les calculs, les tumeurs, l'érosion, la violation de l'anatomie des organes.
  3. Examen bactériologique de l'urine (culture). Permet d'établir l'agent causal du processus infectieux et inflammatoire.
  4. ECG, fluorographie.
  5. Coloscopie (examen du côlon).
  6. Dopplerographie (pour évaluer l'état de l'approvisionnement en sang du fœtus à l'intérieur de l'utérus).
  7. Cystoscopie (méthode d'examen instrumental de l'état de la vessie).
  8. Laparoscopie Effectuez plusieurs ponctions dans la cavité abdominale ou le bassin. Ils ont mis un instrument équipé d'une caméra microscopique et examiné l'état des organes.
  9. Examen aux rayons X.
  10. Avec les processus tumoraux, une biopsie est effectuée suivie d'une analyse histologique.

Des types de recherche supplémentaires dépendent du cas clinique spécifique et sont attribués individuellement.

Traitement

Dépend de la nature de la pathologie identifiée, de la gravité, de l'état général du patient. Le traitement est conservateur et chirurgical. Dans certains cas, la chirurgie n'est pas une méthode primordiale et elle n'est effectuée qu'avec l'inefficacité de la pharmacothérapie.

Types de traitement pour différents cas cliniques:

  • L'appendicite est enlevée chirurgicalement, les sutures sont enlevées les jours 7-10.
  • Les processus inflammatoires des organes du système reproducteur et urinaire sont traités avec des antibiotiques, des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Autres médicaments - hormones, vitamines, pour la douleur - analgésiques.
  • Les processus tumoraux malins sont retirés chirurgicalement. Les néoplasmes contenant des fibres d'oestrogène (ceci est déterminé par l'analyse histochimique) sont affectés par les médicaments hormonaux. La chimiothérapie est prescrite selon les indications - il est possible qu'elle soit nécessaire avant et après la chirurgie.
  • Les pierres qui sont apparues à la suite de la lithiase urinaire sont retirées de façon conservatrice ou chirurgicale. Les éléments de petite taille sont éliminés en prenant Urolesan, Phytolith, Cyston, diurétiques - Lasix, Furosemide. Les grosses pierres sont écrasées avec un faisceau laser, ce qui élimine le besoin de dissection des tissus.
  • Les intestins enflammés sont traités exclusivement de manière conservatrice - avec des antibiotiques, des anti-inflammatoires. Un traitement antibactérien peut entraîner une diarrhée. Par conséquent, en outre, le patient se voit prescrire des fonds pour la restauration de la microflore intestinale, une thérapie vitaminique est effectuée.
  • L'inflammation de l'articulation de la hanche et l'ostéochondrose sont éliminées par les chondroprotecteurs, les agents non stéroïdiens et les vitamines. En outre, le patient se voit prescrire des médicaments pour améliorer la circulation sanguine vers les tissus. Médicaments efficaces - sulfate de chondroïtine; Diclofénac; Voltaren; Neurorubine et Neurobeks (complexes vitaminiques), Pentoxifylline.
  • Avec le prolapsus génital, la gymnastique (exercices de Kegel et analogues de ce complexe) est indiquée. Des entraînements bien conçus aident à renforcer les muscles des organes génitaux, à augmenter leur tonus.

En cas de règles douloureuses, les anti-inflammatoires du groupe non stéroïdien (ibuprofène, diclofénac) sous forme de suppositoires rectaux aident. Ils doivent être utilisés 1 pc., Le soir, 2 jours avant le début des menstruations et tout au long de cette période..

Prévoir

Cela dépend de la nature et de la gravité de la pathologie au moment d'aller chez le médecin. Une rupture de la trompe de Fallope ou de l'ovaire s'accompagne de saignements, de sorte que le retard dans la réception des soins médicaux peut être fatal. Si les tumeurs malignes sont éliminées à un stade précoce de leur développement, les perspectives de guérison sont favorables.

La colite et la sigmoïdite répondent bien au traitement, mais après la guérison, vous devez suivre un régime. Le prolapsus génital est éliminé pendant longtemps (le processus de renforcement musculaire prend jusqu'à six mois). Un patient avec une crise d'appendicite doit être opéré dans les premières heures d'une exacerbation de la condition. Si l'appendice s'ouvre et que des complications surviennent, le pronostic de santé sera défavorable.

La défaite du plexus nerveux du lombaire peut être facilement éliminée. Avec le traitement rapide de l'arthrite de l'articulation de la hanche, il sera possible d'éviter la nécessité de la remplacer par un analogue artificiel. Une histoire de grossesse extra-utérine nécessite un examen régulier par un gynécologue. Si pendant l'opération, l'ovaire ou une partie de la trompe de Fallope est enlevé - à l'avenir, il pourrait y avoir des difficultés à concevoir.

La prévention

Pour éviter le développement de pathologies caractérisées par des douleurs à l'aine, les femmes doivent respecter ces recommandations:

  1. Effectuer des procédures d'hygiène minutieusement et régulièrement (en particulier pendant les menstruations, après les rapports sexuels)
  2. Évitez l'hypothermie, l'effort physique important
  3. Se limiter du choc psycho-émotionnel, du travail alternatif et du repos
  4. Utilisez des vitamines, évitez les régimes alimentaires déraisonnables
  5. Protéger le corps contre les dommages, les courants d'air
  6. Ne réglez pas la fertilité par l'avortement. Si vous ne souhaitez pas tomber enceinte - contactez votre gynécologue et choisissez une méthode de protection pratique.
  7. Utiliser des contraceptifs près d'un nouveau partenaire sexuel.
  8. Faites un régime sans excès de plats salés, aigres et épicés

Recommandations supplémentaires - évitez de vous mouiller longtemps sous la pluie, abandonnez les mauvaises habitudes, ne prenez pas de médicaments sans ordonnance d'un médecin.

La douleur à l'aine chez la femme a une origine polymorphe. Pour établir la cause profonde de la détérioration du bien-être, le patient devra subir un diagnostic. Cela permettra d'identifier la violation, de recevoir des soins médicaux, d'éviter le développement de complications dangereuses. En cas de douleur chez la femme enceinte, la restriction de l'activité motrice est recommandée, en contactant une ambulance.