logo

Causes de la douleur au talon pendant la marche, après le sommeil, au repos, les maladies et leur traitement

Une condition dans laquelle les talons sont douloureux peut survenir pour de nombreuses raisons, ce qui nécessite un examen détaillé et un traitement par divers spécialistes (traumatologue, chirurgien, rhumatologue, oncologue, spécialiste des maladies infectieuses et même un spécialiste de la tuberculose). Voici les principales maladies dans lesquelles la douleur peut survenir dans cette zone anatomique.

Causes de douleur au talon qui ne sont associées à aucune maladie

  • Le port d'un talon haut pendant longtemps conduit à une surcharge des tissus du pied;
  • Avec une augmentation de l'activité motrice;
  • Gain de poids rapide.

Dans un groupe distinct, il est nécessaire de supprimer une maladie aussi courante que le maïs sec (voir comment se débarrasser des cors secs). Cela cause non seulement beaucoup d'inconvénients, mais provoque également une douleur intense au fil du temps lors de la marche.

Maladies inflammatoires

Fasciite plantaire (éperon calcanéen)

Il se caractérise par une douleur de genèse inflammatoire, dans la projection des talons, due à un étirement ou à des dommages prolongés par une croissance du fascia plantaire du calcanéum. Une telle pathologie se produit en raison d'une position debout prolongée sur les jambes, d'un traumatisme des os du pied ou des pieds plats. L'évolution de cette maladie forme un cercle pathologique, c'est-à-dire que le fascia enflammé est impliqué dans la formation d'une croissance osseuse (ostéophyte) sur le talon, et cette dernière constamment traumatisante ne permet pas à ce processus de disparaître. Pour cette raison, les talons de ces patients sont constamment douloureux et sans phases de rémission. Le syndrome douloureux ne disparaît qu'après le traitement de l'éperon du talon, puis pas pour longtemps. Douleur particulièrement prononcée au talon immédiatement après le sommeil, ainsi qu'après avoir marché ou couru.

Achille (inflammation du tendon d'Achille)

Le processus inflammatoire dans cette formation anatomique se produit en raison de charges constantes sur les muscles du mollet (montée, saut), portant des chaussures de compression inconfortables et marchant avec des talons hauts. La maladie se caractérise par une douleur dans la projection du tendon et dans son intégralité. De plus, sans faute, une douleur survient au-dessus des talons d'intensité moyenne et un gonflement du tendon lui-même. En l'absence de traitement et d'immunité réduite, une inflammation purulente du tendon d'Achille peut survenir, puis la douleur au talon devient plus intense, au point qu'une personne ne peut pas faire un pas. En plus de ce qui est indiqué, l'inflammation peut atteindre un niveau tel qu'une rupture du tendon peut se produire. Cette condition nécessite des soins médicaux d'urgence..

Ostéochondropathie du tubercule calcanéen

L'essence de cette pathologie réside dans le fait que pour des raisons inconnues, une nécrose stérile des sections du calcanéum spongieux qui commence à supporter la plus grande charge commence à se développer. Un symptôme caractéristique est une douleur qui survient au talon au moindre effort. Marcher avec une telle maladie apporte au patient une douleur intense, qui n'est presque pas supprimée. Les patients se déplacent uniquement à l'aide de béquilles ou d'une canne, en marchant en même temps uniquement sur l'avant-pied. La peau du talon est presque toujours enflée et présente des signes de malnutrition (atrophie). Une atrophie des muscles de la jambe inférieure se produit..

Bursite calcanéenne

Cette condition pathologique se manifeste par les symptômes classiques de l'inflammation, à savoir: gonflement, douleur, altération de la fonction, augmentation de la température locale, rougeur.

Exercice périostite

Cette maladie est caractérisée par une inflammation du périoste due à des charges excessives. Une telle pathologie survient souvent chez les athlètes et les haltérophiles. La douleur au talon et l'inflammation de la substance périostée s'arrêtent quelques semaines après l'arrêt du stress.

Maladies oncologiques

Sarcome calcanéen

Il se caractérise par le fait que le syndrome douloureux est d'abord moins prononcé et peut être facilement éliminé à l'aide d'analgésiques, mais après un certain temps, il devient plus intense. En cours de route, des symptômes d'intoxication par le cancer (perte de poids, épuisement, anémie) apparaissent. Avec la croissance de la tumeur, des fractures pathologiques du calcanéum peuvent survenir..

Maladies du système nerveux périphérique

Neuropathie du nerf tibial, à savoir ses branches médianes

Il se manifeste comme une violation de la fonction de flexion du pied et des troubles trophiques de la peau au-dessus du talon. Une caractéristique de cette pathologie est que la douleur au talon est remplacée par un engourdissement complet. Une neuropathie de longue date entraîne l'apparition d'ulcères trophiques au talon.

Origine traumatique

Fracture du calcanéum

Se produit avec un fort impact dans la projection du talon. Il se caractérise par le fait que la victime ne peut pas se concentrer sur le talon et encore plus prendre des mesures. Les mouvements de la cheville sont fortement limités en raison de l'hématome et de la douleur intense qui en résultent.

Selon le degré de contusion, le tableau clinique est similaire à une fracture du calcanéum et le diagnostic de l'intégrité du talon n'est possible qu'à l'aide de la radiographie. Même après quelques semaines, une douleur au talon se produit lors de la marche.

Épiphysite

Représente la séparation du tissu cartilagineux entre deux points d'ossification. Cette condition ne se produit que chez les enfants de 7 à 16 ans présentant une blessure au talon ou un effort physique accru. Il convient de noter que souvent, il y a une douleur au talon après le sommeil, c'est-à-dire sans aucune activité physique.

Maladie causée par une infection

Tuberculose osseuse

Cette maladie infectieuse affecte le calcanéum, ce qui entraîne non seulement une douleur intense, mais également une nécrose caséeuse du tissu osseux à l'intérieur du talon. En l'absence de traitement adéquat, une fistule se forme, qui tend à une rémission périodique et à une ré-inflammation avec la libération de contenu purulent de l'os (voir comment se transmet la tuberculose).

Ostéomyélite

Cette condition pathologique est caractérisée par le fait qu'à l'intérieur de l'os il y a une nécrose causée par une fusion purulente des tissus, due à la multiplication des micro-organismes. La maladie se caractérise à la fois par des symptômes généraux (température corporelle jusqu'à 39 degrés, faiblesse générale, perte de poids) et locaux (fistule dans le calcanéum, libérant une quantité importante de pus). Le talon est œdémateux et les vaisseaux veineux au-dessus sont fortement dilatés en raison de la compression par les tissus pasteurs. En savoir plus sur les symptômes et le traitement de l'ostéomyélite.

Pathologie causée par des troubles métaboliques ou des maladies systémiques

L'arthrite dans le psoriasis

Les manifestations cliniques sont très similaires à la polyarthrite rhumatoïde, mais en raison de manifestations externes sur la peau, il est possible de les distinguer. L'un des premiers symptômes sera l'apparition soudaine d'une douleur au talon au repos, parfois une augmentation de l'articulation due à l'accumulation de liquide pathologique est constatée. Les patients n'associent généralement pas la douleur à la maladie sous-jacente, à la suite de laquelle les mauvaises tactiques de traitement sont choisies.

Goutte

La goutte est une affection pathologique caractérisée par le dépôt d'urates, c'est-à-dire de sels d'acide urique. Déjà au début de la maladie, une douleur aiguë se produit dans les articulations, dans ce cas dans les talons, les gros orteils, des rougeurs et un gonflement de la peau au-dessus d'eux. Ces symptômes surviennent souvent la nuit. Pendant la palpation, une augmentation de la température des tissus locaux et de leur douleur est observée. Sans traitement de la goutte (y compris des méthodes alternatives), ces symptômes durent plusieurs jours ou semaines, selon le stade de la maladie. Plus souvent, en plus de la douleur dans la zone du talon, des douleurs dans la zone articulaire du gros orteil, ainsi qu'une cheville, une articulation du genou et une hanche, se joignent également. Les doigts et le tendon d'Achille peuvent être impliqués dans le processus inflammatoire..

Spondylarthrite ankylosante

Désigne les maladies inflammatoires et dégénératives de la colonne vertébrale et des articulations. L'essence de la spondylarthrite ankylosante est que le corps produit des anticorps contre ses propres ligaments et articulations. À la suite de ces processus, l'ossification de l'appareil ligamento-articulaire de la colonne vertébrale commence, les vertèbres se développent ensemble, la flexibilité et la mobilité de la colonne vertébrale disparaissent complètement. L'une des premières manifestations de cette maladie est une douleur intense au talon, à la suite de laquelle le patient ne peut pas se tenir sur le sol.

Polyarthrite rhumatoïde

Cette maladie est considérée comme l'une des plus graves du genre, ce qui est confirmé par l'apparition rapide et les complications persistantes de presque toutes les articulations du squelette humain. Au début, des douleurs d'intensité modérée, un œdème et une mobilité réduite des articulations apparaissent. Il convient de noter que la douleur au talon est un symptôme rare de cette maladie, mais si elle a commencé, elle indique l'implication de toutes les articulations du pied dans le processus. Le syndrome douloureux survient à la fois au repos et au moindre effort sur la jambe.

Diagnostic de la douleur au talon

  • Plaintes des patients et examen clinique
  • Numération globulaire complète pour l'anémie ou la leucocytose
  • Chimie sanguine
  • Marqueurs du cancer
  • Radiographie des os de la cheville et du pied des deux côtés
  • Radiographie de la poitrine et de l'abdomen
  • Tomodensitométrie en spirale
  • IRM
  • Ostéoscintigraphie (scintigraphie osseuse, principalement utilisée pour détecter les métastases, la nécrose ou la fistule)
  • Densitométrie (étude de la densité osseuse)
  • Cheville à ultrasons

Comment traiter la douleur au talon

Il est important de comprendre que la douleur au talon doit être traitée immédiatement après un diagnostic préliminaire. Jusque-là, toutes les activités doivent viser uniquement à arrêter la douleur, car celle-ci affecte considérablement la qualité de vie.

Afin de réduire la douleur, il est nécessaire d'utiliser les mesures suivantes:

  • Vaporisation quotidienne des pieds dans de l'eau tiède, suivie d'un frottement des onguents anti-inflammatoires non stéroïdiens (diclofénac 1 et 5%, diprilif, gel fastum et autres);
  • Selon les indications et les douleurs d'intensité modérée, les médicaments de cette série peuvent être utilisés par voie orale et administrés par voie intramusculaire, mais à condition qu'il n'y ait pas de maladies de l'estomac et du duodénum. Ces médicaments comprennent: le dicloberl, l'ibuprofène, le movalis, le nimesil, le fanigan, la dexalgin et les kétans;
  • De plus, en cas de douleur intense, un blocage est effectué (diprospan avec lidocaïne 2% injectée au point de douleur la plus intense), cette méthode est la plus justifiée pour l'éperon calcanéen ou l'arthrite;
  • Les troubles trophiques de la zone du talon sont traités avec des médicaments qui améliorent la rhéologie sanguine et augmentent la circulation sanguine (tivortine, actovegin);
  • En présence de callosités sèches, le traitement consiste à utiliser des enduits spéciaux qui le corrodent ou à utiliser une solution d'acide lactique dans la préparation du colomac;
  • Différents types d'interventions chirurgicales (ablation d'une partie de l'os, séquestration ou éperon);
  • Pour tous les types de douleur dans la zone du talon, l'utilisation du massage des pieds, de la thérapie par l'exercice (marcher sur les orteils, sur le bord du pied) et porter des semelles orthopédiques sont indiquées;
  • Un traitement important et une mesure préventive pour presque toutes les pathologies qui causent des douleurs dans la zone du talon sont de réduire le poids corporel et de porter des chaussures confortables.

Le talon fait mal, ça fait mal d'attaquer, comment traiter

Souvent, les gens rencontrent un symptôme aussi désagréable qu'une sensation douloureuse dans la zone des pieds. Se produit le plus souvent en marchant. La raison en est peut-être des maladies de toutes sortes ou des blessures. Pour la plupart, les femmes qui portent régulièrement des talons hauts rencontrent ce phénomène..

La zone du talon est exposée au stress tous les jours en marchant, en courant, en se tenant debout ou en effectuant des travaux lourds. L'os de cette jambe est considéré comme le plus gros. Il se caractérise par sa forme et sa résistance.

Sur elle est une couche de tissu adipeux. Agit comme un amortisseur. Mais malgré cela, avec un stress grave, elle devient vulnérable aux blessures.

La douleur au talon peut être éliminée de diverses manières à l'aide de médicaments, de remèdes populaires, de massages et de physiothérapie. Mais, avant de commencer le traitement, il est nécessaire de savoir ce qui a causé le symptôme désagréable.

Pourquoi le talon fait mal et ça fait mal d'attaquer - raisons

Souvent, la cause du phénomène pathologique est les maladies des tissus articulaires et la formation d'éperons du talon. Dans de rares cas, diverses blessures et fractures se produisent, des fissures se forment ou une infection fongique se développe. Souvent, la douleur dans la zone du pied se manifeste après avoir porté une nouvelle paire de chaussures ou pendant longtemps en talons hauts.

Une cause couramment diagnostiquée est un éperon au talon. Cette pathologie est considérée comme une maladie et se caractérise par la croissance du tissu osseux dans le talon. Un éperon est compris comme un pic qui serre les tissus mous à proximité. La formation de saillie se produit. En marchant sur la zone touchée, une personne éprouve de l'inconfort et de la douleur.

Les éperons peuvent conduire à la manifestation de:

  • la présence d'un excès de poids;
  • exercice régulier;
  • Diabète;
  • la présence de pieds plats;
  • porter constamment des chaussures à talons hauts.

Le syndrome de douleur aiguë au talon se produit avec des dommages, des ecchymoses et une entorse.

Si un inconfort apparaît périodiquement, alors la pathologie est peut-être chronique. La cause peut être l'arthrose ou l'arthrite.

Une sensation douloureuse dans le pied se produit souvent avec des maladies de nature infectieuse sous forme de chlamydia. Malaise pire le soir.

Une infection fongique peut entraîner une sensation désagréable. Ensuite, la personne se plaint non seulement de douleurs au talon, mais également de l'apparition d'une odeur désagréable des jambes, de la formation de fissures et d'une desquamation.

Traitement du talon avec des remèdes populaires

S'il y a une sensation douloureuse dans le talon, ce problème ne peut pas être ignoré. Il est préférable de commencer à consulter un médecin et de se soumettre à un examen pour en identifier la cause. Avant de prendre, vous pouvez essayer d'utiliser des méthodes folkloriques.

Bains de pieds

Cette méthode de traitement vise à détendre les tissus adjacents, à éliminer les douleurs mineures et à prévenir le développement du processus inflammatoire.

Des bains de nuit contrastés aideront à soulager l'inconfort. Il est nécessaire de prendre 2 bassins - avec de l'eau fraîche et chaude. Pour commencer, les jambes sont abaissées dans de l'eau chaude, après 30 à 60 secondes, elles sont déplacées dans un bassin d'eau froide. Les manipulations sont répétées 10 à 15 fois. Après cela, les pieds sont essuyés et enduits de crème.

Pour éliminer la douleur et améliorer la circulation sanguine, il est nécessaire de prendre un litre d'eau chaude et d'y dissoudre 300 g de sel de table, iodé ou marin. Les jambes sont abaissées dans la solution résultante. La procédure dure 10-15 minutes.

Pour prévenir le développement du processus inflammatoire dans les tissus et éliminer rapidement la douleur, il est recommandé d'ajouter 1 comprimé d'Analgin, 1 comprimé de Furacilin, 1 cuillère à soupe à de l'eau tiède. l vinaigre de cidre de pomme et 1 c. mon chéri.

Compresses

Pour éliminer rapidement la douleur au talon, vous pouvez utiliser des compresses. Avec l'éperon au talon, un remède populaire à base de craie et d'ail aide bien. Un morceau de craie blanche est prélevé et broyé à l'état de poudre. Ensuite, vous devez prendre 3 têtes d'ail, éplucher et moudre. Combiner avec la poudre de craie résultante.

Tout d'abord, les talons doivent être cuits à la vapeur sous un jet d'eau chaude. Ensuite, attachez le mélange résultant et fixez-le avec un bandage.

Avec une douleur intense, le radis noir aide bien. Légumes frottés sur une râpe fine. La bouillie est appliquée sur la zone affectée, fixée avec un film. Portez des chaussettes sur le dessus. La procédure est préférable de faire la nuit. Après le sommeil, le mélange est retiré.

Remèdes efficaces

Les remèdes populaires éliminent non seulement la douleur, mais empêchent également le développement de l'inflammation dans les tissus, soulagent les éperons calcanéens dans les premiers stades, accélèrent le processus de guérison des fissures.

Il existe plusieurs recettes efficaces:

  1. Dans les temps anciens, la douleur au talon était supprimée avec un arc. Cette méthode contribue à la normalisation de la circulation sanguine, a un effet bactéricide et anti-inflammatoire. Pour cuisiner, vous devez prendre 1 oignon de taille moyenne. Coupez-le en deux, attachez-le à la zone à problème pour la nuit. Pour obtenir une récupération complète, vous devez effectuer 5-7 procédures.
  2. Il aide à éperons de talon de pomme de terre. Faire bouillir quelques légumes-racines, pétrir à une masse de purée, ajouter 2 gouttes de solution d'iode. La composition résultante est appliquée sur le film et appliquée sur la zone affectée. Fixez avec un bandage. Mettez une chaussette chaude.
  3. La recette suivante aidera à soulager l'inflammation. Cela prendra 1 cuillère à café. sel, 1 c. l miel, 20 ml de solution d'iode. Tous les composants sont mélangés ensemble. La composition résultante est appliquée sur le talon, sur le dessus est fixée avec de la gaze et un film. La compresse doit être sur la jambe pendant au moins 2 heures.
  4. Des éperons au talon et une douleur intense aident 80 ml de vinaigre. Un œuf frais est placé dans le liquide. Laisser dans ce formulaire pendant 10-18 jours. Pendant ce temps, la coquille se dissoudra complètement. Au mélange résultant ajouter la même quantité d'huile de tournesol, bien mélanger. Avant d'appliquer le produit, vous devez cuire vos pieds à la vapeur dans de l'eau chaude. La masse est appliquée en couche mince, le pied est enveloppé dans un chiffon chaud.

Les remèdes populaires ne sont efficaces et sûrs qu'aux stades initiaux du développement de la maladie. Si la douleur survient constamment, vous devez rechercher et éliminer la cause.

Le talon fait mal, ça fait mal d'attaquer, comment traiter (onguents et pilules)

L'inconfort au talon peut être éliminé à l'aide de médicaments. Les sociétés pharmacologiques proposent une grande liste de médicaments pour se débarrasser des symptômes désagréables sous forme de pommades et de comprimés.

À la maison, ils aideront:

  1. Voltaren. Disponible sous forme de gel. Il appartient à la catégorie des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Aide à une douleur intense. Le médicament est appliqué 2-3 fois par jour.
  2. Movalis. Il a plusieurs formes de libération. Pour la douleur au talon, vous pouvez faire des injections par voie intramusculaire ou prendre à l'intérieur de la pilule. Le médicament a un effet systémique. Il a un effet anti-inflammatoire et analgésique prononcé..
  3. Dimexide. Un excellent remède contre la douleur et d'autres problèmes associés aux pieds. Le médicament a des effets antibactériens, analgésiques et anti-inflammatoires. Il aide à soulager les douleurs musculaires et articulaires. Disponible sous forme de gel, de pommade et de solution. Vous pouvez appliquer de la crème la nuit ou appliquer des compresses.

Avec l'apparition de la douleur, un patch au poivre aide bien. Il contient des ingrédients naturels. Il a un effet chauffant, analgésique et irritant local.

Si le talon fait mal de côté de l'extérieur, que faire

Avec l'apparition de douleurs au talon sur le côté de l'extérieur, les remèdes populaires et les médicaments aideront. Le traitement utilise des anti-inflammatoires antibactériens, corticoïdes et non stéroïdiens.

De plus, vous pouvez effectuer des exercices spéciaux qui visent à étirer les tendons. Après le réveil, il est régulièrement recommandé de frapper une balle de tennis ou un rouleau à pâtisserie..

Après une journée de travail ou une longue marche, vous pouvez faire des massages. Il est nécessaire de traiter non seulement la région du talon, mais tout le pied. Tous les mouvements doivent être doux. Cette méthode détend rapidement les tissus et les muscles, réussissant ainsi à se débarrasser des symptômes désagréables..

Ça fait mal de marcher sur le talon et la douleur de l'intérieur

Si une gêne est observée à l'intérieur du talon, la cause peut être des maladies graves sous forme de polyarthrite rhumatoïde, d'épiphysite, d'ostéomyélite, d'arthrose. L'automédication est alors inacceptable. L'utilisation de remèdes populaires peut entraîner une détérioration et le développement de complications. Dans de tels cas, vous devez consulter un médecin.

Le traitement consiste en l'utilisation de médicaments, de gymnastique et de massage, de physiothérapie. Mais avant cela, il est nécessaire de subir un examen et d'identifier la cause du processus pathologique.

Le pied et le talon font mal: les meilleures options de traitement

L'élimination de la douleur nécessite une approche intégrée pour résoudre le problème. Le traitement est:

  • dans l'utilisation de pommades, par exemple, Piroxicam et Erazon. Rapidement absorbé par la peau, a un effet analgésique prononcé;
  • en application sur la zone affectée, une momie au miel ou un ledum à la lanoline. Les moyens aident à se débarrasser du syndrome douloureux, mais l'effet ne se produit pas immédiatement;
  • dans le cadre du blocus. De tels événements ne sont effectués que si la douleur est caractérisée par une intensité élevée et un gonflement des tissus. Dans de tels cas, les médicaments Diprospan et Kenalog sont utilisés;
  • dans l'enregistrement. Une bande de sport spéciale est collée sur la zone des pieds. Il vous permet de maintenir les muscles dans la bonne position et de réduire la charge sur la zone affectée;
  • dans l'exécution des procédures physiothérapeutiques. Ils améliorent l'activité motrice, éliminent la douleur, soulagent l'enflure et arrêtent le processus inflammatoire. S'il est impossible de marcher sur le talon, la thérapie par ondes de choc sera utile;
  • en faisant des exercices. Renforce et guérit les muscles des pieds. Il est nécessaire de pratiquer la gymnastique le matin et le soir tous les jours;
  • en massage des pieds. Il existe de nombreuses terminaisons nerveuses dans ce domaine. Pour réduire la manifestation de la douleur, vous devez masser constamment les talons.

La thérapie combinée vous permet de vous débarrasser rapidement du syndrome douloureux et de prévenir le développement de complications graves.

Comment se débarrasser de la douleur au talon avec une fissure

La cause des fissures dans les talons devient le plus souvent une infection fongique ou un manque de vitamines. Mais il existe une solution universelle au problème: les bains de pieds et l'application de crèmes grasses. Le bain de savon a un bon effet..

Il faudra un petit morceau de savon à lessive. C'est râpé. La composition résultante est ajoutée à de l'eau chaude et mélangée soigneusement. Les pieds sont abaissés dans le bain. La procédure dure de 10 à 20 minutes. Ensuite, ils essuient leurs pieds secs, appliquent une crème grasse.

Si les fissures dans les jambes ne disparaissent pas, le diabète en est probablement la cause. Ensuite, vous devez consulter un médecin, faire des analyses de sang. Si le diagnostic est confirmé, le patient se verra prescrire un traitement. Tout d'abord, cela consiste à normaliser la nutrition et à refuser certains aliments.

Des médicaments appropriés seront également prescrits. Après le traitement, les fissures disparaîtront d'elles-mêmes. Pour empêcher le développement du processus inflammatoire, tout ce temps, ils doivent être traités avec une solution antiseptique.

Le talon fait mal et ça fait mal de marcher

Des sensations désagréables au talon indiquent les conséquences d'une blessure ou la présence d'une maladie. La partie massive du pied est conçue pour supporter de lourdes charges et effectuer une fonction d'absorption des chocs pour la colonne vertébrale. Ceci est facilité par son anatomie et ses dépôts graisseux denses. La structure de la cheville contient de nombreuses terminaisons nerveuses, vaisseaux sanguins et tendons. La structure osseuse spongieuse augmente le risque de divers types de dommages. Leur résultat - le talon fait mal et ça fait mal de marcher à chaque pas.

Les causes

L'intensité et la localisation de la douleur dépendent directement de la cause de son apparition. Il existe des sources naturelles du problème et celles causées par des processus inflammatoires dans la zone du talon. Le premier groupe de facteurs est associé à l'activation d'une charge statique sur la semelle. Ensuite, la douleur apparaît rarement au repos. Le deuxième groupe de causes est dû à un trouble du système endocrinien ou à l'immunité. Cela crée une condition favorable à l'infection des tissus mous du pied par divers micro-organismes..

Chaussures peu pratiques

Lorsque les chaussures de tous les jours ne correspondent pas à la taille réelle du pied - serrées, étroites, écrasantes - des douleurs surviennent lors de la marche. Un symptôme désagréable est plus souvent observé chez les femmes en raison de la nécessité d'utiliser des talons.

Afin de ne pas surcharger la partie inférieure de la cheville et éviter son inflammation ultérieure, il est recommandé de respecter des règles simples:

  • Ne portez pas de chaussures longues à semelles plates ou à talons trop hauts (hauteur maximale - 7 cm).
  • Évitez les matériaux de mauvaise qualité qui peuvent serrer excessivement le pied, frotter la peau.
  • Évitez l'effacement excessif de la semelle, surtout avec les pieds plats.
  • Choisissez des chaussures avec soutien de la voûte plantaire, de préférence sur une base orthopédique.

Dans certains cas, il est possible d'obtenir un port confortable des chaussures à l'aide de semelles spéciales qui fixent le pied dans une position optimale.

Surpoids

Le surpoids augmente considérablement la pression sur les jambes. L'articulation de la cheville est particulièrement affectée. Il est nécessaire de soulager la situation avec une bonne nutrition, une activité physique et un massage systématique des pieds. Le régime devrait comprendre des aliments contenant des protéines, des vitamines et des oligo-éléments. Vous devriez dépenser plus de calories par jour que vous n'en consommez. Les courses du matin, la natation, le cyclisme, la forme physique, l'athlétisme contribuent à améliorer le métabolisme et à brûler l'excès de graisse..

Charge excessive aux jambes en raison du mode de vie

Le besoin de marcher ou de se tenir debout à long terme augmente la charge totale sur la zone du talon. Un homme au mode de vie sédentaire qui a décidé d'augmenter considérablement l'activité motrice rencontrera une erreur physiologique. Ses manifestations sont des douleurs dans la voûte longitudinale du pied, des cors, des cors. Il est nécessaire d'augmenter progressivement la pression sur les jambes, en particulier pour les personnes ayant une fine couche de graisse sous-cutanée sur la surface plantaire.

Bursite du calcane

Il s'agit d'une inflammation d'une partie de l'articulation - le sac synovial. Il existe une bursite calcanéenne postérieure et la maladie d'Albert - l'achillobursite. Raisons potentielles:

  • L'utilisation de chaussures serrées frottant le talon, augmentant la charge sur celui-ci.
  • Diverses blessures affectant le ligament talo-fibulaire postérieur.
  • Le développement de croissances osseuses sur le bas de la jambe (déformation de Haglund). L'un des symptômes de la maladie est une augmentation visuelle de la taille du talon..
  • Pieds plats, pied bot.
  • Lupus érythémateux disséminé, polyarthrite rhumatoïde, autres maladies auto-immunes.

La douleur dans les deux types de perturbation est localisée derrière le talon, où sa partie saillante est connectée au tendon d'Achille.

Fasciite plantaire

C'est le résultat d'une lésion ou d'une inflammation du fascia plantaire, qui est responsable de la connexion du calcanéum avec le pied. Une fonction supplémentaire de la structure anatomique est la capacité de se déplacer complètement.

Les facteurs de risque de développement de la fasciite plantaire comprennent:

  1. Embonpoint, trouble métabolique, fond hormonal.
  2. La grossesse, au cours de laquelle une femme gagne activement des kilogrammes, modifie la nature habituelle de la démarche.
  1. Long séjour sur leurs pieds, caractéristique des travailleurs des professions correspondantes et des athlètes - athlètes, planchistes.

Le plus souvent, la maladie se manifeste après 40 ans, lorsque le corset musculaire s'affaiblit, une diminution de l'activité liée à l'âge se produit.

Arthrite, arthrose

Au stade initial, les processus inflammatoires dégénératifs se développent sans signes de douleur. Un changement dans l'état du tissu osseux est détecté lors d'un examen radiologique. L'arthrite à 2 et 3 degrés se manifeste par une douleur intense, surtout lors de la marche. Symptômes supplémentaires - gonflement des jambes, rougeur, augmentation significative de la taille de la cheville.

La déformation des pieds est inévitable. Par conséquent, une réduction de l'intensité des symptômes se produit immédiatement - avec un traitement médical, un cours de physiothérapie. Il est important de prévenir la perte de mobilité.

Calcaneus

C'est une verrue à la surface de la peau de la région calcanéenne. Il donne une sensation désagréable et une difficulté à marcher. Le spitz plantaire est une source de douleur, de brûlure, de démangeaisons. Les méthodes de traitement comprennent la chirurgie et la pharmacothérapie.

L'ostéoporose

Il se caractérise par des os cassants dus à une diminution de leur densité. Avec 2 ou plusieurs stades de la maladie, la zone à droite ou à gauche du ligament calcanéofibulaire est perturbante. La pathologie affecte les adultes à partir de 37 ans. Le principal facteur de la pathogenèse est la lixiviation des micronutriments du tissu osseux. Le développement du phénomène est facilité par:

  1. Maigre nourriture.
  2. Mauvaises habitudes.
  3. Ménopause précoce, menstruations tardives.
  4. Allaitement maternel à long terme.

Simultanément au syndrome douloureux, les phénomènes d'ostéoporose se retrouvent dans la scoliose, une diminution de la croissance corporelle. En outre, une violation peut être détectée avec une fusion anormalement longue des fractures. La thérapie est basée sur une alimentation appropriée, en prenant des médicaments qui stimulent la restauration osseuse..

Classification des maladies selon la nature de la douleur

La principale raison de la longue pathogenèse des maladies est une légère fusion des tissus osseux et tendineux pendant la période nocturne où le corps se rétablit. Le matin, les ligaments fusionnés du pied sont détruits en raison de l'augmentation spontanée de la pression statique, provoquant des douleurs de localisation différente.

Douleur au talon le matin

Les microtraumatismes de l'os du talon provoquent des douleurs dans les muscles de l'articulation de la cheville, entraînant une fasciite plantaire. Symptômes de la maladie - douleur intense le matin, en sortant du lit. Si pendant la journée, la condition se normalise et le soir, la douleur aiguë revient à nouveau - un diagnostic d'éperon calcanéen est supposé. C'est une croissance de calcium sur le pied par le bas. Un traitement rapide empêchera l'inconfort systématique subséquent.

Ça fait mal de marcher sur le talon

Le pincement du nerf sciatique se manifeste par des douleurs dans la cheville inférieure le matin. Cela est compréhensible, car la longueur de la fibre va de l'articulation de la hanche aux orteils.

Douleur au talon

Elle est causée par l'achillodynie, l'exostose calcanéenne. Chacune des maladies n'apparaît pas immédiatement. Dans le premier cas, le sac à talon est affecté. Après cela, l'articulation de la cheville fait mal au toucher. 9 patients sur 10 rapportent une gêne accrue même au repos.

La deuxième pathologie dans le tableau clinique est un analogue des éperons du talon. L'exostose est caractérisée par la formation de croissances. Les néoplasmes mûrissent derrière le calcanéum avec une pathogenèse parallèle de la bursite.

La douleur de la localisation considérée chez les adolescents se caractérise par une apophysite calcanéenne. Prévalence chez les garçons en parallèle sur les deux jambes. Il se manifeste après une longue course ou un exercice.

Douleur au milieu du talon (simultanément avec une douleur dans le dos)

Preuve d'achillobursite. Des douleurs de traction autour de l'os cuboïde sont transmises sur tout le plan du pied lorsque la charge est appliquée. Les symptômes comprennent un gonflement douloureux de l'arrière du pied. Il est conseillé d'effectuer un traitement avec un spécialiste expérimenté, en particulier avec une forme prolongée de pathologie.

Douleur, ainsi qu'un engourdissement ou des picotements dans différentes parties du pied

C'est une manifestation de varices sur le pied, de diverses formes de dommages ou d'atteinte aux fibres nerveuses:

  • Le syndrome de Falen est causé par une compression des nerfs derrière la cheville avec une douleur caractéristique de 30 secondes;
  • violation des voies neurales tibiales;
  • Le syndrome de Tinel s'accompagne d'une douleur lancinante du pied au genou.

De telles sensations peuvent indiquer la présence d'une tendinite du tendon d'Achille, d'une apophysite calcanéenne, d'une neuropathie sensorielle héréditaire.

Diagnostic des maladies à l'aide de méthodes instrumentales et de laboratoire

À la première étape de l'examen, un examen visuel est effectué et sonde la partie affectée du pied, interrogeant le patient. Ensuite, un équipement médical spécial est nécessaire pour déterminer les changements de talon. La troisième étape est un test sanguin de laboratoire (peut précéder le diagnostic matériel).

Diagnostic de la fasciite plantaire

Il s'agit d'un examen aux rayons X, d'une tomodensitométrie. Un examen préliminaire par un médecin vise à vérifier la sensibilité et le tonus des muscles de la cheville, les réflexes et la coordination des mouvements. L'IRM fournit le plus d'informations.

Diagnostic de l'éperon du talon

Toutes les croissances de calcium et les taches douloureuses sont facilement détectées par les tissus densifiés lors du rendez-vous initial avec un spécialiste. Il est presque impossible de les sentir, donc, avec les tendons enflammés, ils ne sont visibles que sur l'image radiologique. Le diagnostic est confirmé par les observations des ménages. Une douleur insupportable est notée après un changement de position corporelle, une raideur matinale dans l'articulation, une augmentation de l'inconfort lors de la marche.

Parmi les méthodes de diagnostic, le niveau approprié d'informativité est possédé par la radiographie et la recherche en laboratoire. Il est important pour le médecin d'exclure d'autres maladies du talon (syndrome de Reiter, spondylarthrite ankylosante).

Diagnostic de l'apophysite calcanéenne chez les adolescents

Un examen médical est de la plus haute importance. Toutes les hypothèses sont étayées par les résultats de méthodes complexes d'imagerie par rayonnement - IRM, échographie. Ensuite, le patient subit un diagnostic de laboratoire. L'examen aux rayons X dans ce cas est inutile.

Diagnostic de l'achillodynie

Les tissus mous, les muscles autour de l'os du talon à la jonction du tendon d'Achille sont examinés par échographie, IRM. Les mesures aux rayons X se caractérisent par une valeur diagnostique plus faible. À la discrétion du médecin, une ponction supplémentaire de la cavité synoviale peut être nécessaire, suivie d'une analyse d'un échantillon de matériau.

Diagnostic de l'achillobursite

Tout d'abord, le patient subit un examen radiologique, révélant les conséquences d'un traumatisme et d'une destruction osseuse par polyarthrite rhumatoïde. Ensuite, le médecin traitant prescrira un diagnostic de laboratoire. Un test sanguin peut détecter la goutte. La ponction et la prise du contenu de la poche tendineuse confirment ou réfutent la présence d'une bursite virale.

Diagnostic de compression nerveuse

La compression nerveuse peut être compliquée par le diabète sucré et les dommages au système nerveux central. Pour déterminer le diagnostic, une analyse de sang est effectuée pour le glucose. De plus, des techniques instrumentales sont utilisées:

  • IRM, échographie pour détecter l'inflammation, les tumeurs, les nerfs douloureux.
  • L'électroneuromyographie (ENMG) détermine la qualité de la perméabilité des signaux des fibres musculaires aux terminaisons nerveuses.
  • La radiographie détecte les croissances calciques, la déformation osseuse.

La compression nerveuse est également déterminée indépendamment. Accroupi sur le bord de la chaise et en mettant une charge modérée sur votre genou, vous pouvez ressentir la douleur au bas de la cheville. Cela confirme la présence de troubles neurologiques..

Quel médecin contacter

Un neurologue, traumatologue, orthopédiste aux techniques thérapeutiques combinées prescrira un traitement complet. Lors de la visite d'un établissement médical, il est préférable de passer par une première consultation avec un thérapeute. Il écrit une référence à des spécialistes des profils listés.

Traitement

Lors des premières manifestations de symptômes douloureux dans la région calcanéenne, il est préférable de ne pas reporter une visite chez le médecin. Si vous attendez la transition de la maladie vers une forme chronique, il ne sera pas possible de régénérer complètement le tissu osseux (par exemple, avec l'arthrite, l'arthrose). Mais pour restaurer le mouvement naturel est tout à fait possible. Des médecins de profils différents et uniquement par des efforts conjoints peuvent effectuer des diagnostics, identifier les vraies causes et prescrire un traitement compétent. La thérapie est effectuée dans plusieurs directions, prescrites:

  1. Un régime comprenant l'apport de vitamines (en particulier du groupe C), d'oligo-éléments, de minéraux. L'utilisation de jus naturels, de décoctions d'herbes, d'aliments protéinés, y compris ceux contenant des AGPI oméga-3, du calcium, est recommandée.
  2. Gels, onguents à effet analgésique, activant la restauration du tissu osseux, intégrité des tendons.
  3. Médicaments à usage oral et par injection (à des stades avancés de la maladie, des antibiotiques sont prescrits). L'objectif est d'anesthésier le patient et d'arrêter les processus inflammatoires.
  4. Cours de réadaptation physiologique utilisant des procédures de massage spécialisées et des exercices de gymnastique. Cette approche peut améliorer la circulation sanguine et l'absorption des nutriments dans les zones touchées..

Un point distinct mérite d'être noté: onde de choc, procédures laser, électrophorèse. Ces manipulations sont prescrites individuellement, en tenant compte du diagnostic et des caractéristiques du corps du patient..

La prévention

La prévention de la douleur à l'intérieur du talon repose sur la protection contre les dommages, le refus de l'activité physique, les soins quotidiens de la peau des pieds. Tout aussi important est le respect d'une bonne nutrition - l'exclusion des boissons alcoolisées et gazeuses, des aliments à faible valeur nutritive. Il est recommandé d'éviter au maximum les dommages aux pieds, les bosses fortes, les surcharges, les séjours prolongés sur les pieds. L'élimination précoce des premiers signaux de violations aidera à éviter les sensations désagréables à l'intérieur de la région calcanéenne, à empêcher leur rechute.

Pourquoi le talon fait-il mal en marchant: causes de la douleur au talon après le sommeil, méthodes de traitement

Si le talon fait mal en marchant et qu'il n'y a aucun dommage visible sur la peau, vous devez contacter un orthopédiste. C'est l'un des symptômes caractéristiques des pathologies en développement qui répondent bien à la thérapie au stade initial de développement. Le diagnostic rapide des maladies articulaires et leur traitement compétent éviteront de graves complications.

Pourquoi le talon peut-il faire mal en marchant

C'est important de savoir! Médecins en état de choc: "Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires." En savoir plus.

Les causes de la douleur au talon pendant le mouvement peuvent être diverses - des callosités sèches banales au développement de pathologies graves, par exemple la polyarthrite rhumatoïde, le rhumatisme psoriasique ou la spondylarthrose ankylosante. Une gêne au pied peut être déclenchée par la tuberculose, l'ostéomyélite, l'épiphysite, la périostite, la chondropathie, la neuropathie tibiale. L'apparition de sensations douloureuses plus souvent 2-3 fois par semaine avec un haut degré de probabilité indique une pathologie en développement.

Atrophie du «coussin» graisseux sous-cutané au talon

Une atrophie, ou une diminution de la taille de la couche de graisse dans le talon, est observée avec une forte perte de poids. Étant donné que ce tissu remplit une fonction d'absorption des chocs, une gêne se produit lorsque le pied repose. L'atrophie se développe souvent avec une forte augmentation de l'effort physique, qui se produit pendant l'entraînement sportif intense, la marche sur de longues distances.

Achille

Le tendon d'Achille devient enflammé en raison de charges constantes excessives et du port de chaussures étroites à talons hauts. Le principal symptôme de l'achillite est une douleur dans la région calcanéenne, aggravée par le mouvement. Des poches, un gonflement de la peau indiquent également une inflammation des tendons..

Si une personne ne cherche pas d'aide médicale, alors avec une forte diminution de l'immunité, un processus purulent se développe. Dans ce cas, il devient impossible de se déplacer même dans la pièce. Au cours de la phase aiguë du processus inflammatoire, les fibres des tendons peuvent se rompre.

Bursite

La bursite est une inflammation de l'un des sacs synoviaux du pied, généralement situé dans le tendon d'Achille et le calcanéum. L'inflammation survient à la suite de microtraumatismes (par exemple, fissures ou perforations), stress excessif, malformations congénitales, rechute d'arthrite, troubles endocriniens ou métaboliques. Les douleurs saccadées les plus aiguës apparaissent lorsque des micro-organismes pathogènes, généralement des staphylocoques, pénètrent dans le talon. Ils s'accompagnent d'un gonflement, d'une rougeur de la peau, d'une augmentation de la température corporelle locale.

De longue date

C'est une cause naturelle de douleur non seulement au niveau du talon, mais aussi au niveau des genoux, des chevilles et du pied entier. Ils surviennent en raison d'une surcharge des muscles du mollet, de l'accumulation d'acide lactique en eux, qui irrite les tissus mous et provoque une sensation de brûlure désagréable. La douleur disparaît généralement après un court repos.

Le médecin doit être consulté pour les veines bombées sur les mollets, les jambes, l'apparition de pathologies spécifiques des vaisseaux sanguins "filets" et "étoiles". Les troubles circulatoires peuvent provoquer des douleurs au talon.

Maladies de la colonne vertébrale

L'ostéochondrose de localisation thoracique ou lombo-sacrée, la spondylarthrite ankylosante, la scoliose sévère ou la cyphose s'accompagnent d'une mauvaise répartition des charges sur les structures vertébrales et les jambes. Dans de tels cas, la douleur au talon précède des symptômes beaucoup plus graves - raideur des petites articulations, inflammation et destruction du premier cartilage, puis des structures osseuses. Seul le traitement de la pathologie principale de la colonne vertébrale permettra de se débarrasser de l'inconfort lors de la marche..

Les infections

Les agents infectieux (virus, bactéries, champignons) pénètrent de diverses manières dans les ligaments, les muscles, les tendons et les cavités articulaires. Cela se produit généralement avec des blessures accompagnées de lésions cutanées. De sa surface, des staphylocoques épidermiques ou dorés pénètrent dans les tissus profondément localisés. Les micro-organismes pathogènes peuvent également être transportés par le flux sanguin des foyers primaires situés dans les organes des voies respiratoires, du système génito-urinaire ou du tractus gastro-intestinal. En plus de la douleur au talon, de la température corporelle et de l'augmentation de la transpiration, des troubles dyspeptiques (nausées, manque d'appétit) se produisent.

Obésité

Un excès de poids peut provoquer des douleurs aux pieds, mais seulement s'il est pris en peu de temps. Si le poids corporel augmente constamment, les talons "s'habituent" aux charges qui en découlent.

L'obésité est l'une des causes les plus courantes de développement de pathologies inflammatoires et dégénératives-dystrophiques. Par conséquent, il est possible que l'arthrite ou l'arthrose se manifeste par une douleur au talon.

Tumeurs

Le sarcome calcanéen, un néoplasme malin provenant des éléments cellulaires du tissu conjonctif, se manifeste cliniquement par la douleur. Au stade initial de la formation d'une tumeur, seul un léger inconfort se produit, mais leur gravité augmente progressivement. Les symptômes qui l'accompagnent indiquent un sarcome du calcanéum - anémie, perte de poids rapide, manque d'appétit.

Surmenage du fascia

Le port de chaussures inconfortables, des charges constantes sur les pieds provoquent une surcharge du fascia - les membranes du tissu conjonctif recouvrant les vaisseaux, les nerfs et formant des étuis pour les muscles. Si la cause de la douleur n'est pas éliminée, la prochaine étape peut être une inflammation aiguë, dans laquelle le mouvement sera très difficile.

Goutte

La goutte est généralement la première articulation touchée du gros orteil. Mais la douleur qui en découle irradie (se propage) souvent à tout le pied, y compris au talon. Cette pathologie se développe à partir d'un trouble de la régulation de la synthèse des purines. Les sels d'acide urique commencent à cristalliser et à se déposer dans la cavité articulaire, provoquant une irritation et une inflammation des tissus mous, des membranes synoviales. Les principaux signes d'attaques goutteuses sont des douleurs aiguës, des rougeurs et une élévation de la température locale..

Chaussures à problèmes

Il s'agit de la cause la plus fréquente de douleur au talon. Ils surviennent lorsque vous portez des chaussures à talons hauts ou à semelles plates. Dans ce cas, il existe un risque de microtraumatisme du cartilage des articulations et de leur destruction ultérieure. Le trophée du tissu cartilagineux est également bouleversé en raison de troubles circulatoires dus à la constriction des vaisseaux sanguins. Et lorsque de nouvelles chaussures mal sélectionnées sont portées, la peau est blessée aux talons, provoquant une douleur intense à chaque étape.

Éperon du talon ou fasciite plantaire

Cette pathologie se caractérise par l'apparition de sensations douloureuses au talon d'origine inflammatoire. Les causes du développement de l'éperon du talon sont un étirement ou un traumatisme prolongé de l'excroissance du fascia plantaire du calcanéum. Habituellement, cela est le résultat d'un long séjour sur les jambes, les pieds plats ou des dommages aux structures osseuses du pied. Le fascia devient enflammé, provoquant la formation d'une croissance osseuse. Et lui, à son tour, la blesse constamment. Un tel cercle vicieux entraîne l'apparition de douleurs uniquement lors de la marche, mais également au repos.

Arthrite réactive

Il s'agit d'une inflammation aseptique qui affecte les articulations, simultanément ou après une infection extra-articulaire. Il peut être respiratoire, intestinal, urogénital. Un rôle important dans la pathogenèse de l'arthrite réactive est joué par la réaction excessive du système immunitaire à la pénétration d'agents infectieux. Elle commence à produire des anticorps qui attaquent ses propres cellules. En plus de la douleur au talon, de l'enflure et de la rougeur de la peau, une restriction des mouvements est observée.

Blessures du calcanéum

Une frappe au talon sur une surface dure provoque toujours de la douleur. Son intensité est progressivement réduite, en particulier avec des charges limitées sur le pied. Mais après quelques heures, un œdème inflammatoire se forme. Il appuie sur les terminaisons nerveuses sensibles, ce qui entraîne à nouveau une augmentation de la douleur. Et après quelques jours, un hématome étendu se forme sur le site de l'œdème. Immédiatement après une blessure grave, vous devez contacter la salle d'urgence pour une radiographie et pour exclure une fracture.

Règles de diagnostic

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour..

En raison des causes nombreuses et variées de la douleur au talon, le diagnostic initial est rarement établi sur la base des plaintes du patient et de son examen externe. Des tests sanguins cliniques généraux sont effectués pour détecter l'anémie ou la leucocytose. Les résultats des analyses biochimiques aideront à exclure ou à confirmer les pathologies auto-immunes. Les études instrumentales suivantes sont également réalisées:

  • radiographie de l'articulation de la cheville, os du pied dans deux projections;
  • TDM en spirale, IRM;
  • ostéoscintigraphie - diagnostic des radionucléides par contraste;
  • radiographie de la poitrine et de l'abdomen;
  • densitométrie pour exclure la résorption osseuse.

Si un néoplasme est suspecté, une étude est indiquée pour les marqueurs tumoraux - substances spécifiques, produits vitaux tumoraux. L'appartenance d'espèces d'agents infectieux et leur sensibilité aux antibiotiques sont détectées par des milieux d'inoculation bactérienne d'échantillons biologiques.

Quel médecin traite la douleur au talon

S'il n'y a pas de causes évidentes de douleur au talon, par exemple des cors, il est impossible de les diagnostiquer vous-même. Il est conseillé de s'adresser directement à un chirurgien orthopédiste qui traite les pathologies du système musculo-squelettique. Vous pouvez prendre rendez-vous avec un médecin généraliste - thérapeute. Il prescrira tous les tests de diagnostic nécessaires. Selon leurs résultats, le patient sera référé à des médecins de spécialisation: rhumatologue, orthopédiste, chirurgien, spécialiste des maladies infectieuses, endocrinologue.

Si vous pensez que la douleur au talon est causée par une blessure, vous devez immédiatement contacter un traumatologue.

Premiers secours

En cas de douleur aiguë, vous devez vous allonger, en donnant au pied une position dans laquelle la gravité de l'inconfort est minime. Pour plus de commodité, vous pouvez mettre un rouleau serré ou un oreiller sous le tibia. Comme anesthésiques, les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) doivent être utilisés - Nise, Ketorol, Ibuprofen. Vous ne pouvez pas prendre plus d'un comprimé, surtout en présence de gastrite ou d'ulcères d'estomac.

Si la douleur ne s'atténue pas et devient même plus forte, vous devez consulter d'urgence un médecin.

Il est interdit d'appliquer des compresses froides avant le diagnostic, car avec les troubles vasculaires, elles provoqueront une complication. Exception - blessure au talon:

  • ecchymose sévère;
  • dislocation;
  • dommages à l'appareil musculo-ligamentaire, tendon.

Dans ces cas, vous devez attacher au talon un sac rempli de glaçons et enveloppé dans un chiffon dense pendant 10 minutes. La procédure doit être répétée toutes les heures pour éliminer la douleur et prévenir l'enflure..

L'échauffement (bains de pieds, coussinets chauffants) est également contre-indiqué avant d'être diagnostiqué. Si le processus inflammatoire se déroule dans les structures du talon, alors sous l'influence de la chaleur, il se propage rapidement aux tissus sains.

Méthodes de traitement

La douleur au talon pendant la marche ne peut pas être éliminée sans traitement de la pathologie qui l'a provoquée. Les médecins commencent le traitement des maladies auto-immunes, infectieuses, réactives, dégénératives-dystrophiques immédiatement - immédiatement après le diagnostic. Une approche intégrée est pratiquée en utilisant des médicaments locaux et systémiques, des procédures de physiothérapie et de massage, une thérapie par l'exercice.

Dans la douleur aiguë qui empêche le mouvement, les patients sont soumis à un régime d'épargne. Il est nécessaire d'exclure toute charge sur le pied. Pour cela, le port d'appareils orthopédiques est prescrit - orthèses semi-rigides ou bandages élastiques. Vous ne pouvez vous déplacer dans la pièce qu'avec une canne ou des béquilles.

Physiothérapie

Les mesures physiothérapeutiques sont utilisées comme méthodes de traitement indépendantes, mais sont plus souvent associées à une prise de médicaments et à une thérapie par l'exercice. L'électrophorèse ou l'ultraphonophorèse avec des glucocorticostéroïdes, des AINS, des anesthésiques aide à arrêter la douleur aiguë, généralement associée à une inflammation. Pendant la période de rééducation, ces procédures sont effectuées avec des chondroprotecteurs, vitamines du groupe B. Pour éliminer les douleurs au talon, le médecin peut prescrire plusieurs séances des mesures physiothérapeutiques suivantes:

Après l'arrêt de l'inflammation, des applications à l'ozokérite ou à la paraffine sont pratiquées. L'acupuncture est utilisée, la balnéothérapie avec de la boue et des eaux minérales, l'hirudothérapie (traitement avec des sangsues médicales).

Thérapie médicamenteuse

Pour le traitement des pathologies auto-immunes qui se manifestent cliniquement par une douleur au talon, des médicaments de base, des immunosuppresseurs qui corrigent le fonctionnement du système immunitaire, par exemple le méthotrexate, sont utilisés. En cas de lésions infectieuses des structures calcanéennes, une antibiothérapie par céphalosporines (Cefotaxim, Ceftriaxone), macrolides (Azithromycine, Clarithromycine), pénicillines semi-synthétiques (Amoxiclav, Augmentin) est réalisée. En thérapie, des agents ayant des effets analgésiques sont également utilisés directement pour éliminer la douleur:

  • AINS avec les ingrédients actifs nimésulide, ibuprofène, kétoprofène, diclofénac, méloxicam, lornoxicam, kétorolac;
  • glucocorticostéroïdes pour les blocages médicaux - Triamcinolone, Phlosterone, Diprospan, Dexamethasone, Methylprednisolone;
  • relaxants musculaires pour les crampes musculaires - Sirdalud, Midokalm, Baklosan.

Après l'arrêt de l'inflammation aiguë, les onguents et les gels avec un effet réchauffant, localement irritant et distrayant aident à faire face à la douleur au talon. Ce sont Kapsikam, Finalgon, Viprosal, Apizartron, Nayatoks.

Intervention chirurgicale

Avec l'inefficacité de la thérapie conservatrice, y compris la douleur médicalement indolore, une intervention chirurgicale est indiquée. Les opérations sont effectuées avec une destruction sévère du tissu cartilagineux et une grave déformation des structures osseuses. Une arthrodèse est réalisée, dans laquelle l'articulation est fixée artificiellement dans la position optimale, puis s'ossifie progressivement. Mais pour maintenir la gamme complète des mouvements, les endoprothèses sont plus souvent utilisées - en remplaçant l'articulation par un implant..

Selon le type de pathologie diagnostiquée, l'opération peut être réalisée de différentes manières, par exemple en enlevant une partie de l'os, en séquestrant ou en éperon calcanéen. Une intervention chirurgicale est indiquée après la détection d'un néoplasme malin ou bénin.

Traitement avec des remèdes populaires

Après la thérapie principale, les médecins sont autorisés à utiliser des remèdes populaires. Il est conseillé de les utiliser au stade de la rémission durable des maladies chroniques ou pendant la période de rééducation après les infections. La composition des fonds réalisés selon les recettes de la médecine traditionnelle comprend divers ingrédients, principalement d'origine végétale et animale. Certains d'entre eux au mieux n'ont pas d'efficacité thérapeutique, au pire ils ne sont pas sûrs. Par conséquent, avant de commencer le traitement, il est nécessaire de consulter son opportunité avec un médecin.

Remèdes populaires pour éliminer la douleur au talonCaractéristiques de cuisson
Pommade anesthésiqueDans un mortier, broyer à un état homogène 30 g de lanoline et une cuillère à café de teinture de piment rouge. Ajouter quelques gouttes d'huiles essentielles de genièvre et de romarin, en petites portions introduire 100 g de vaseline médicale. Frottez le talon pour la douleur
CompresseÉcraser une grande feuille de raifort fraîche, graisser avec du miel, attacher au talon. Fixez avec une pellicule plastique et un bandage de gaze, maintenez pendant environ une heure
Thé aux herbesVersez dans un thermos une cuillère à café d'élecampane, de camomille, de souci, de millepertuis, de thym et versez 2 tasses d'eau bouillante. Laisser reposer une heure, refroidir, filtrer, boire 100 ml 3 fois par jour après les repas

Complications possibles

Chaque pathologie inflammatoire ou dégénérative-dystrophique a sa propre liste de complications possibles. En l'absence d'intervention médicale, l'intensité de la douleur au talon ne fait que s'intensifier. Pour réduire leur gravité, une personne commence à boiter, chargeant des articulations symétriques. Et cela conduit souvent à leur destruction progressive, à une modification de la structure du cartilage et du tissu osseux.

Si le patient ne demande pas d'aide médicale, le processus de fusion de l'espace articulaire commence. À son stade final, une immobilisation partielle ou complète se produit (ankylose).

Mesures préventives

L'exclusion du mode de vie habituel des facteurs qui provoquent des dommages aux tissus mous, cartilagineux et osseux aidera à prévenir l'apparition de douleurs au talon. Cela consiste à porter des chaussures inconfortables, à marcher sur des surfaces glissantes ou inégales et à rester debout pendant longtemps. Les médecins recommandent, si nécessaire, de perdre du poids, de remplacer les aliments gras par des légumes frais, des baies et des fruits dans le régime alimentaire, ainsi que d'arrêter de fumer et de boire de l'alcool..