logo

Douleurs musculaires fémorales: causes et méthodes de traitement

Les membres inférieurs sont souvent à l'origine de douleurs chez les personnes de tout âge. Le problème s'intensifie avec l'âge, lorsque les principales maladies dégénératives-dystrophiques apparaissent. Un symptôme courant est la douleur dans le muscle de la cuisse. Cependant, il existe de nombreuses raisons pour cette manifestation désagréable, et dans chaque cas, l'approche des mesures thérapeutiques nécessite un individu.

Causes et diagnostics

C'est important de savoir! Médecins en état de choc: "Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires." En savoir plus.

La douleur dans le muscle fémoral peut survenir dans de nombreuses situations pathologiques. Les raisons menant à ce symptôme sont mieux divisées en plusieurs groupes ayant un mécanisme commun pour la formation du problème. Les principaux facteurs qui conduisent à l'apparition de douleurs dans le muscle de la cuisse:

  • maladies du système musculo-squelettique: ostéochondrose de la colonne vertébrale, coxarthrose, hernies intervertébrales et autres maladies résultant de changements involutionnels dégénératifs-dystrophiques dans le tissu osseux-cartilagineux;
  • maladies systémiques du tissu conjonctif. Toute maladie de ce groupe peut provoquer des douleurs dans le muscle fémoral, mais le plus souvent la dermatomyosite ou la sclérodermie systémique provoque un symptôme. Le syndrome de la douleur secondaire est caractéristique de la spondylarthrite ankylosante en tant que processus immuno-inflammatoire;
  • blessures traumatiques. Un groupe de maladies causées par une action mécanique aiguë ou contondante: déchirures et entorses des muscles et des ligaments, fractures osseuses, ecchymoses;
  • processus inflammatoires locaux - myosite. Souvent, sous l'influence de micro-organismes, une lésion isolée du muscle fémoral est observée;
  • pathologie vasculaire. Diverses thromboses, varices ou phlébites peuvent provoquer des douleurs dans les muscles de la cuisse, car une inflammation locale avec œdème se produit dans les tissus autour du vaisseau;
  • parasites. Les vers peuvent vivre et se multiplier dans les tissus musculaires. Trichinella provoque le syndrome douloureux le plus prononcé, mais les filaires et les cysticerques peuvent également entraîner une gêne dans le muscle fémoral;
  • maladies rares: maladies congénitales et acquises qui surviennent chez un nombre limité de personnes et sont associées à des anomalies génétiques. Ce groupe comprend la thrombocytopathie, les processus auto-immunes de la hanche, les tumeurs malignes, le raccourcissement du membre.

Comme il existe de nombreuses raisons à l'apparition de douleurs dans les muscles de la cuisse, il est difficile de déterminer les groupes de personnes à risque de développer la maladie. Cependant, les processus dégénératifs-dystrophiques dans le système musculo-squelettique sont associés à des changements involutionnels continus dans le corps..

Comment cela se manifeste

Selon la cause du processus pathologique, les symptômes se manifestent de différentes manières. Seul le fait de la douleur est courant, mais les caractéristiques de son apparence et de son évolution sont sensiblement différentes. Le pronostic d'une guérison complète est également divers, car certaines maladies menacent même la vie du patient. Par conséquent, il est impossible de comprendre de manière indépendante les caractéristiques étiologiques des sensations douloureuses, et le retard à contacter un spécialiste menace de graves complications.

Un groupe étiologique commun qui provoque des manifestations cliniques est la dégénérescence du système musculo-squelettique. Symptômes caractéristiques:

  • douleur dans les muscles de la cuisse et des fesses;
  • douleur modérée, aggravée par l'activité physique;
  • restriction des mouvements de la colonne lombaire ou des articulations de la hanche;
  • irradiation claire de la douleur - du haut de la colonne vertébrale à la fesse et jusqu'au muscle fémoral;
  • il n'y a pas de changements externes dans le membre inférieur, mais aux stades avancés, lorsque le syndrome douloureux disparaît, une atrophie des fibres musculaires est observée.

La douleur dans le muscle de la cuisse n'est pas associée à une lésion directe de la jambe; c'est une irradiation secondaire de nature. Le processus pathologique principal se situe dans la colonne vertébrale ou l'articulation de la hanche.

L'une des principales causes de préoccupation pour la douleur à la hanche est un processus immuno-inflammatoire systémique. Il est caractéristique de lui:

  • dommages aux muscles et aux articulations;
  • processus souvent symétrique;
  • une condition subfébrile est possible;
  • syndrome de douleur modérée;
  • compactage avec palpation dans le tissu musculaire;
  • évolution persistante et faible réponse aux mesures thérapeutiques.

Le plus souvent, des douleurs dans le muscle postérieur de la cuisse ou des dommages aux fléchisseurs provoquent une dermatomyosite. En plus du syndrome douloureux, il se caractérise par des modifications de la peau et de fortes déviations des indicateurs de phase aiguë des analyses.

Les blessures sont communes aux personnes de tous âges. Dans tous les cas, il y a un lien évident avec les dommages: mouvements infructueux, fortes contraintes physiques ou mécaniques. Pour les douleurs traumatiques sont caractéristiques:

  • début aigu;
  • douleurs aiguës;
  • changements externes - œdème, hématome;
  • nature à court terme de la douleur;
  • effet de traitement rapide.

Dans des situations typiques, distinguer les blessures traumatiques n'est pas une tâche sérieuse. Cependant, chaque blessure nécessite une approche responsable des mesures médicales..

Douleur extrême dans le muscle de la cuisse associée à une pathologie vasculaire. Habituellement, un début aigu et un œdème sévère de la jambe sont typiques de la thrombose veineuse profonde. Elle survient précisément dans la zone des vaisseaux fémoraux, donc les douleurs musculaires accompagnent toujours le processus pathologique. Un caillot de sang dans une veine est instable, avec certains mouvements et même sans raison apparente, les morceaux peuvent se détacher et remonter le lit vasculaire. Cela menace de graves complications, notamment une thromboembolie pulmonaire totale, qui entraîne inévitablement la mort. Par conséquent, il est important de se rappeler que la douleur dans le muscle de la cuisse de la jambe de derrière ou de devant est un signal aigu du corps à l'aide, dont la négligence est lourde de mort.

Les parasites sont un problème extrêmement désagréable. Ainsi, le cycle de reproduction de Trichinella est associé à la nécessité d'être introduit dans le tissu musculaire. Et bien qu'une personne soit une impasse biologique pour un parasite, ce dernier apporte beaucoup de souffrance et de douleur dans les muscles de la cuisse. Les principales caractéristiques de l'invasion de Trichinella:

  • douleur modérée dans de nombreux groupes musculaires, en particulier dans la cuisse ou le bas de la jambe;
  • un lien clair avec la consommation passée de viande sauvage;
  • la présence d'intoxication - une personne perd progressivement du poids et s'affaiblit;
  • subfébrile le soir;
  • les douleurs sont persistantes, s'intensifient avec le temps.

Les parasites ne constituent pas une menace directe pour la vie, mais aggravent sa qualité.

Fonctions de diagnostic

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour..

La chose la plus difficile n'est pas le traitement du syndrome douloureux, mais la détermination des causes de l'état pathologique. Plus tôt une personne demandera de l'aide médicale, plus le diagnostic sera précis et opportun. Pour cela, des méthodes cliniques, de laboratoire et instrumentales de vérification d'un état pathologique sont utilisées. Le tableau ci-dessous présente le diagnostic différentiel des principales causes de douleur dans les muscles de la cuisse.

Maladie / symptômes diagnostiquesNature de la douleurSymptômes concomitants clésMéthodes de vérification
DZDP et jointsDouleurs, irradiant de la colonne vertébrale vers le bas, prolongéesDéformation articulaire, limitation de la mobilité dans la colonne vertébraleRayons X, CT ou IRM
Processus systèmeDouleur légère à modérée, locale, sans irradiationChangements cutanés, dommages aux autres muscles et articulationsPanel de rhumatologie de laboratoire
BlessureLa connexion la plus nette et la plus forte, mais à court terme, avec les dommagesSignes externes de traumatisme: œdème, hématome, douleur à la palpation, altération de l'intégrité cutanéeNon requis, visible à l'œil nu, dommages mineurs vérifiés par IRM
Accident vasculaireFort à modéré, survient soudainementGonflement et asymétrie des membres, fièvre, intoxication généraleÉchographie des vaisseaux
ParasitesDouleurs, débilitantes, s'intensifiant au fil du tempsDifférents groupes musculaires, en particulier le fémur et le mollet, souffrent, un lien clair avec l'utilisation de viande sauvageTests de laboratoire - éosinophilie dans le sang, PCR pour Trichinella, échographie musculaire et TDM sont des signes indirects d'invasion

Chaque cas de douleur dans les muscles de la cuisse nécessite une approche individuelle du processus de traitement et de diagnostic. Dans les situations difficiles, il est nécessaire d'effectuer tous les types d'examens, y compris les méthodes de laboratoire et instrumentales.

Douleurs musculaires de la cuisse: traitement

Puisqu'il y a trop de causes de processus pathologiques accompagnés de sensations douloureuses, il n'y a pas de normes unifiées pour les mesures thérapeutiques. Le traitement est basé sur le facteur étiologique le plus probable. La première tâche consiste à éliminer le syndrome douloureux, pour lequel des analgésiques et des anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent être utilisés. D'autres mesures de traitement dépendent de la cause de la douleur dans le muscle de la cuisse.

Les maladies dégénératives-dystrophiques de la colonne vertébrale et des articulations nécessitent les méthodes de traitement suivantes:

La douleur est généralement soulagée par des doses élevées d'AINS en combinaison avec des relaxants musculaires et des sédatifs. Une récupération complète n'est possible qu'avec un traitement chirurgical - endoprothèses ou élimination de la compression de la racine nerveuse dans la colonne lombo-sacrée.

Les maladies systémiques nécessitent les approches thérapeutiques suivantes:

  • désintoxication;
  • traitement pathogénétique - hormones, cytostatiques;
  • AINS;
  • analgésiques pour douleur intense;
  • immunosuppresseurs en combinaisons.

Se débarrasser du syndrome douloureux est difficile à prévoir, car cela dépend de l'activité du processus du système inflammatoire, de la justesse du schéma thérapeutique. Avec un contrôle adéquat de la maladie, il est possible de stabiliser l'état du tissu musculaire et de soulager l'inflammation immunitaire en un temps relativement court. Cependant, des mesures thérapeutiques doivent être effectuées en permanence, en surveillant périodiquement l'état des numérations sanguines en phase aiguë.

Les blessures sont généralement faciles à diagnostiquer et à traiter. Dans la plupart des cas, un traitement anesthésique local avec des onguents avec des AINS ou de l'héparine est suffisant. En cas de douleur intense, l'administration parentérale d'analgésiques est utilisée en courte période pendant 1 à 2 jours. Au fur et à mesure que les tissus affectés guérissent, le besoin de soutien médicamenteux est nivelé..

Le cas de pathologie vasculaire suspectée est beaucoup plus compliqué. Habituellement, le processus est aigu et la condition menace la vie d'une personne. Par conséquent, un traitement rapide et adéquat comprend:

  • hospitalisation;
  • repos au lit;
  • désintoxication;
  • agents antiplaquettaires et anticoagulants à fortes doses;
  • antibiotiques
  • médicaments vasodilatateurs.

La douleur passe généralement rapidement dans le contexte d'un traitement anticoagulant. Étant donné que la base de la douleur est un obstacle mécanique à l'écoulement normal du sang, un soulagement important intervient même lors de la recanalisation initiale d'un caillot de sang. De plus, des analgésiques non narcotiques aux doses maximales tolérées peuvent être utilisés. À condition que la douleur dans les muscles de la cuisse soit réduite, un repos au lit est nécessaire jusqu'à ce que le flux sanguin dans le lit vasculaire se normalise. Le contrôle est réalisé visuellement, par palpation et par dopplerographie..

En présence de parasites, le traitement est difficile car une capsule se forme autour d'elle dans le tissu musculaire qui protège contre les effets des médicaments. La sélection d'agents anthelminthiques est une procédure complexe qui nécessite une surveillance continue de l'état du patient et des paramètres de laboratoire. L'albendazole ou le praziquantel sont généralement utilisés pendant une longue période selon un schéma individuel. Les parasites isolés dans le tissu musculaire peuvent être enlevés chirurgicalement.

La myosite nécessite généralement une thérapie locale avec des onguents chauffants et anti-inflammatoires, prenant parfois des antibiotiques. En règle générale, la maladie est légère et passagère. Si la cause de la douleur dans les muscles n'a pas pu être déterminée et que la thérapie empirique n'apporte aucun résultat, il peut y avoir de rares anomalies génétiques qui se sont manifestées à l'âge adulte. Dans ce cas, des tests de laboratoire spécifiques aideront à déterminer la nature du syndrome douloureux..

Douleur à l'intérieur de la cuisse

La douleur à l'intérieur de la cuisse est le plus souvent causée par des dommages à l'articulation de la hanche ou aux muscles, mais elle peut également parfois indiquer une hernie inguinale ou une maladie systémique. Cela peut se produire lorsqu'une personne est assise, marche, court et aussi pendant la grossesse. Cela peut également indiquer une naissance prochaine. La douleur peut être ressentie dans le haut de la cuisse et se propager à la région de l'aine..

Douleur près de l'aine

Dans la plupart des cas, la douleur à l'intérieur de la cuisse dans la région de l'aine peut être le signe d'entorses. L'aine est la zone du corps où la cavité abdominale se connecte aux jambes, et aussi où les muscles internes de la cuisse se fixent sur l'os pubien.

Selon l'American Physical Therapy Association, une entorse se produit généralement dans les muscles de la partie supérieure intérieure de la cuisse près de l'os pubien.

Les étirements, qui causent de la douleur, sont courants pour les athlètes, mais peuvent également survenir chez d'autres personnes. Les déclencheurs courants incluent le saut, la course à pied ou le changement de direction soudain en marchant.

Les étirements peuvent être traités par un physiothérapeute, ce qui réduit la douleur et aide à améliorer la fonction musculaire et le mouvement des jambes. Cela est nécessaire pour augmenter la vitesse de récupération..

D'autres signes et symptômes possibles peuvent inclure les suivants:

  • Crampes musculaires
  • Gonflement
  • Ecchymoses à l'aine
  • Tension et faiblesse dans la région de l'aine
  • Boiterie sévère.

Pendant la grossesse

La raideur de l'articulation pelvienne causée par le poids et la position du bébé est la principale cause de douleur à l'intérieur des cuisses pendant la grossesse. Une telle douleur peut entraîner des difficultés à marcher ou à exécuter des activités simples telles que soulever des objets, s'asseoir.

Selon les services de santé nationaux, la douleur causée par une tension dans la région pelvienne et s'étendant à l'intérieur de la cuisse peut s'aggraver lors de la montée des escaliers, en position debout, assise ou même allongée sur le lit..

Quelles que soient les causes de la douleur pendant la grossesse, certains exercices peuvent aider à renforcer les zones pelviennes et abdominales. Cela aidera à soulager la douleur lors des activités quotidiennes. Pour cela, un physiothérapeute peut recommander:

  • Les exercices de Kegel, ici les muscles appariés qui soulèvent l'anus (lat. M.levator ani) sont comprimés et maintenus pendant 5 secondes, puis relâchés pendant quelques secondes. Cet exercice est utilisé pour traiter l'incontinence urinaire et pour récupérer ou se préparer à l'accouchement..
  • Le bandage est utilisé pour améliorer le contrôle du mouvement.

Douleur dans le haut de la cuisse pendant la grossesse

Une telle douleur pendant la grossesse peut également être causée par des entorses. Elle peut être causée par une surcharge ou une déchirure des muscles de l'intérieur de la cuisse.

Pendant la grossesse, de nombreux changements se produisent, car le bébé continue de grandir, ce qui met plus de pression sur les hanches et les jambes. Cela peut entraîner des difficultés à marcher ou des jambes douloureuses. Ces blessures musculaires peuvent également être causées par une contraction soudaine..

Douleur au troisième trimestre

Le troisième trimestre est le stade entre les 28e et 40e semaines de grossesse. La durée de la grossesse peut varier pour différentes femmes, donc le troisième trimestre dure jusqu'à la naissance.

Pendant cette période de grossesse, la douleur à l'intérieur de la cuisse et de l'aine est probablement un symptôme de dysfonctionnement de l'articulation pubienne (DLS). La raideur de l'articulation pelvienne pendant la grossesse présente de nombreux symptômes désagréables.

Cette condition n'est pas nocive pour l'enfant, mais provoque une douleur intense autour de la région pelvienne, ce qui rend la mobilité difficile. Selon le NHS (England National Health Service), différentes femmes peuvent présenter des symptômes différents et leur gravité.

Douleur avant l'accouchement

L'accouchement est la période qui s'écoule entre le début des contractions utérines et l'apparition du bébé. Toutes les femmes n'ont pas les mêmes signes avant-coureurs de l'accouchement. Le processus peut être douloureux et plein d'inconfort..

La douleur à l'intérieur des cuisses pendant cette période peut également être causée par une exposition aux nerfs de l'aine. Une cause fréquente de ceci est la tension musculaire, l'enflure ou la chirurgie du dos. La condition peut être difficile à diagnostiquer, mais elle survient généralement avec une cuisse, une partie inférieure ou une blessure à l'aine..

Prémices de l'accouchement

Outre la douleur dans les hanches, d'autres signes d'une naissance imminente sont les suivants:

  • Des contractions se produisent à intervalles réguliers
  • Le temps entre les combats est réduit
  • Écoulement vaginal
  • L'inconfort s'intensifie, causant des difficultés à marcher, à parler ou même simplement à s'asseoir
  • Augmentation de la pression à l'intérieur du rectum et envie de déféquer
  • Les contractions deviennent plus fortes lors de la marche et ne s'atténuent pas.

Raisons courantes

La douleur à l'intérieur de la cuisse n'est pas seulement un symptôme courant pendant la grossesse, mais peut également survenir au cours d'autres périodes de la vie. Dans la plupart des cas, ces sensations sont causées par des dommages mineurs aux tissus ou aux nerfs de l'aine ou des cuisses..

Entorse

Dans la zone où se rencontrent l'intérieur, le haut de la cuisse et le bas de l'abdomen, l'étirement est courant chez les hommes et les femmes et est souvent utilisé pour décrire une rupture ou une blessure à l'un des muscles, ce qui entraîne des sensations douloureuses. Des muscles, des tendons ou des ligaments peuvent être observés.

Le problème est typique des athlètes et survient immédiatement après une blessure. Dans certains d'entre eux, la douleur peut survenir progressivement sur plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Pour le traitement, la technique RICE est recommandée, qui se compose de 4 principes: repos (REST), glace (ICE), compression (COMPRESSION), récupération (ELEVATION).

Arthrose

L'arthrose (OA) est considérée comme la forme d'arthrite la plus courante. Cette condition survient lorsque le cartilage à la fin de l'os s'use. Il s'agit d'un type de maladie articulaire qui résulte de la destruction du cartilage articulaire et du tissu osseux sous-jacent..

Bien que la maladie puisse affecter n'importe quelle articulation du corps, elle affecte généralement les genoux, les hanches, les bras et la colonne vertébrale. Selon la clinique Mayo, les symptômes de cette condition peuvent être contrôlés, mais le processus principal ne peut pas être inversé..

Pour ralentir la progression de la maladie, les médecins recommandent:

  • Traitement pour ralentir la progression et contrôler la douleur
  • Activité
  • Maintenir un poids santé.

Hernie inguinale

Cette condition survient lorsque des tissus, comme une partie de l'intestin, font saillie à travers un point faible de la paroi abdominale de l'aine, ce qui peut causer de la douleur en toussant, en se pliant ou en soulevant des objets lourds..

La hernie inguinale n'est pas dangereuse et dans la plupart des cas est soulagée sans traitement jusqu'à ce qu'elle soit violée, ce qui peut mettre la vie en danger. Pendant la grossesse, le médecin peut suggérer une intervention chirurgicale pour corriger une hernie inguinale douloureuse et élargie.

Pierres dans les reins

Dans certains cas, les calculs rénaux peuvent être la principale cause de douleur dans les hanches. Ils sont durs et peuvent se former dans l'un ou les deux reins lorsque l'urine contient un niveau élevé de certains minéraux..

Selon l'Institut national américain du diabète, des maladies digestives et rénales, les calculs rénaux causent rarement des dommages s'ils sont traités correctement à un stade précoce. Leur présence ne provoque également aucun symptôme jusqu'à ce qu'ils commencent à se déplacer ou à passer dans l'uretère. Dans de tels cas, les symptômes incluent:

  • Douleur dans le bas-ventre et l'aine
  • Douleur dans le côté et le dos
  • Douleur pendant la miction
  • Urine impure et inodore
  • Miction constante
  • Retrait de petites quantités d'urine.

Les traitements pour cette condition incluent le reste de la zone affectée, l'utilisation d'anti-inflammatoires et d'analgésiques ou un changement du niveau d'activité pour éviter l'accumulation de calculs..

Syndrome de conflit (frottement et collision dans l'articulation)

Le syndrome de l'articulation de la hanche est une pathologie considérée comme une cause précoce d'arthrose, en particulier chez les personnes de moins de 40 ans. L'articulation de la hanche est le point où le fémur rencontre le bassin. Une friction ou une collision se produit en cas de déformation de la cavité pelvienne ou de la tête fémorale, qui interfère avec le bon mouvement de cette articulation.

La condition ne présente pas de symptômes à un stade précoce et est souvent invisible pendant de nombreuses années, pour cette raison, une personne peut ne pas en être consciente. À des stades ultérieurs, les symptômes suivants peuvent survenir:

  • Mobilité réduite de l'articulation de la hanche (située dans la région de l'aine)
  • Perte de toute la gamme des mouvements de la hanche
  • Douleur en marchant.

Douleur après avoir couru

Après la course, la douleur à la hanche peut être causée par une mauvaise flexibilité et un manque d'échauffement et d'échauffement avant l'activité physique. Une telle douleur peut également être ressentie après avoir utilisé le tapis roulant. Selon la US Sports Injury Clinic, un espace dans le long adducteur peut provoquer des douleurs dans le haut des cuisses après avoir utilisé le tapis roulant.

Dans le même temps, la technique RICE susmentionnée peut être utilisée, et un physiothérapeute peut recommander des massages, de la physiothérapie ou des interventions chirurgicales pour restaurer les muscles.

En marchant

Les crampes musculaires et la douleur sont un problème courant qui peut survenir après toute activité. Dans la plupart des cas, la douleur dans la cuisse lors de la marche ou sur un tapis roulant ne nécessite pas de soins médicaux.

Les crampes musculaires lors de la marche résultent souvent d'un exercice prolongé, de la déshydratation et de la fatigue. La douleur à l'intérieur de la cuisse peut également être le signe de conditions générales et de maladies telles qu'un nerf comprimé, le diabète ou l'artériosclérose..

Si la douleur se développe soudainement lors de la marche, vous devez étirer soigneusement les muscles de l'aine pour la soulager. Si elle s'intensifie, la Clinique des blessures sportives recommande de marcher avec des béquilles jusqu'à ce que la douleur disparaisse..

Douleur aiguë en position assise

Une douleur aiguë en position assise peut être un symptôme d'arthrose de l'articulation de la hanche. Cette condition se réfère à l'usure ou à la dégénérescence du cartilage dans la cuisse. La dégénérescence peut provoquer des douleurs dans la hanche, l'aine et d'autres symptômes, tels que:

  • Raideur de la hanche
  • Croquant ou surgissant
  • Amyotrophie.

Si cette condition n'est pas traitée, des complications telles qu'un éperon osseux peuvent survenir et rendre la douleur insupportable..

Thrombose

Un caillot de sang qui cause de la douleur est un signe de thrombose veineuse profonde (TVP). Une telle pathologie se produit lorsqu'un caillot sanguin se forme dans une ou plusieurs veines profondes du corps. Cette coagulation sanguine anormale est courante sur les jambes, mais peut se produire sur n'importe quelle partie du corps..

Chez certaines personnes, les symptômes ne se produisent pas; chez d'autres, des douleurs et un gonflement des jambes peuvent survenir. La condition est courante chez les personnes atteintes de maladies qui affectent le sang. Il est très grave et nécessite un traitement urgent, car un caillot de sang peut traverser le système circulatoire et pénétrer dans les poumons..

Douleur aiguë dans les articulations lors du déplacement

Le syndrome de conflit de l'articulation de la hanche décrit ci-dessus ou, comme on l'appelle plus souvent, le conflit fémoro-acétabulaire affecte l'articulation de la hanche des jeunes et des personnes âgées. Cela se produit lorsque la tête fémorale sphérique frotte anormalement ou interfère avec l'amplitude normale des mouvements dans le cotyle.

Le fémur se connecte au bassin et forme ce qu'on appelle une articulation à rotule (le type est la forme d'articulation la plus libre en termes de mouvement). Tout problème qui interfère avec le mouvement normal de cette articulation peut provoquer un syndrome d'obstruction, ce qui provoque des douleurs dans la cuisse et restreint les mouvements..

Soulagement de la douleur

Pour soulager la douleur, vous pouvez utiliser la technique RIZ:

  • REPOS: lors de l'étirement et de la rupture des muscles, vous devez garder vos jambes au repos, ce qui aidera à prévenir l'enflure et d'autres dommages aux tissus. Si vous devez marcher, vous pouvez utiliser des béquilles pour éviter l'impact de votre propre poids sur la cuisse endommagée.
  • GLACE: de la glace ou une compresse froide immédiatement après les dommages peuvent aider à arrêter les saignements internes et l'enflure. Il peut également aider à accélérer le soulagement de la douleur..
  • COMPRESSION: un resserrement serré des tissus environnants inhibe les processus inflammatoires et empêche un gonflement excessif de l'articulation, et réduit également la douleur. Utilisez un bandage élastique ou un bandage compressif.
  • ÉLÉVATION: soulever la jambe affectée peut aider à prévenir l'enflure et d'autres dommages musculaires.

Traitement

Pour traiter ce problème, vous devez procéder comme suit:

  • Calme de la zone touchée, évitez de marcher ou de faire de l'exercice, ce qui peut augmenter la douleur
  • Une compresse froide peut également aider à apaiser la douleur, surtout pendant la grossesse.
  • Un médecin généraliste peut prescrire d'autres traitements, tels que des massages ou des ultrasons.
  • Pendant le traitement, le thérapeute doit enseigner les exercices appropriés pour restaurer la force et l'agilité.
  • Dans la plupart des cas, le médecin recommande des exercices simples à domicile qui peuvent aider à renforcer et à étirer les muscles de la cuisse, du haut des jambes et de l'abdomen. Lorsqu'ils sont exercés correctement, ils peuvent aider à prévenir de futures blessures.
  • Dans les cas graves, une intervention chirurgicale peut être nécessaire, en particulier lorsque les muscles sont complètement déchirés.

Douleur à l'intérieur de la cuisse chez les femmes

La douleur de l'intérieur de la cuisse n'indique pas toujours une lésion des tissus mous. Peu de gens savent que ce symptôme accompagne de nombreuses maladies des organes internes et indique également des problèmes de tissu osseux. Il existe des cas fréquents où, en raison de changements physiques, la douleur à l'intérieur de la cuisse est un symptôme courant observé pendant la grossesse. Découvrez pourquoi les hanches et les jambes dans la région de l'aine sont douloureuses, ainsi que le médecin qui peut aider avec le traitement - nous en apprendrons davantage.

Les causes de la douleur

Dans la plupart des cas, il est extrêmement difficile d'identifier la cause de la douleur à l'intérieur de la cuisse. Le fait est que cette zone est densément recouverte de terminaisons nerveuses et que le tissu musculaire y est plus mou. Par conséquent, il est logique de considérer toutes les conditions préalables possibles à l'augmentation de la douleur dans cette zone.

Myalgie d'étiologies diverses

La douleur musculaire, appelée le terme «myalgie» en médecine, peut être tiraillante et douloureuse. Il s'intensifie avec les moindres mouvements et changements brusques de position corporelle.

Les affections et maladies suivantes peuvent accompagner la myalgie:

  • dommages aux fibres musculaires par exposition prolongée à la compression avec formation d'un hématome;
  • rupture ou entorse, dans laquelle il y a non seulement une douleur aiguë perçante, mais aussi un gonflement de la zone;
  • atteinte des terminaisons nerveuses entre les os de l'articulation de la hanche;
  • inflammation dans les muscles - myosite;
  • gonflement des fibres musculaires en raison d'une ruée de liquide interstitiel vers les myocytes;
  • douleur chez les adducteurs adducteurs, qui contribuent à tirer le membre vers le milieu du corps.

Les causes du développement de ces conditions pathologiques peuvent être les facteurs suivants:

Irina Martynova. Diplômé de l'Université médicale d'État de Voronej. N.N. Burdenko. Stagiaire clinicienne et neurologue BUZ VO Polyclinique de Moscou Poser une question >>

  • effort physique non normalisé, entraînant des lésions des fibres musculaires, après quoi la douleur augmente;
  • la pratique de sports et de danses sportives suggère également la possibilité de blessures aux membres inférieurs de la partie fémorale;
  • faibles niveaux de collagène et d'élastine dans le corps - oligo-éléments responsables de la mobilité et de l'étirement des fibres musculaires;
  • blessures domestiques et industrielles;
  • maladies congénitales et pathologies du système musculo-squelettique;
  • un mode de vie sédentaire, totalement dépourvu de tout effort physique, entraîne directement des processus dégénératifs de la fibre musculaire;
  • position inconfortable du corps, entraînant une compression prolongée: assis jambe par pied, accroupi, debout prolongé sur une jambe.

Un autre facteur tout aussi important qui provoque une douleur dans la région de la partie intérieure de la cuisse, y compris dans la région de l'aine, est l'intervention chirurgicale effectuée sur n'importe quelle partie du membre inférieur. Une articulation mal suturée peut provoquer une violation de l'innervation de la peau et des muscles, ce qui provoque des douleurs périodiques ou constantes..

D'où vient la douleur? Le mécanisme de son apparition et de sa croissance est extrêmement simple: en raison d'une charge accrue sur le muscle, le nombre de ses contractions dépasse la norme, ce qui provoque des microtraumatismes. Les ruptures des membranes cellulaires conduisent au fait que les terminaisons neurales signalent ce qui se passe dans le cerveau, mettant en garde contre le danger.

Maladies et blessures du système musculo-squelettique

    Cette catégorie de causes de douleur à l'intérieur de la cuisse peut être conditionnellement divisée en 2 groupes:

  • Blessure osseuse.
  • Maladies du système musculo-squelettique.
  • Le premier groupe comprend:

    Les maladies avant la douleur à la hanche peuvent être les suivantes:

    1. L'arthrite est une maladie caractérisée par des modifications pathologiques des articulations causées par l'accumulation de sels et de toxines, ainsi qu'une violation de la synthèse du liquide synovial. La production de ce dernier diminue, après quoi les os de l'articulation sont plus étroitement adjacents les uns aux autres, s'effaçant et s'amincissant avec le mouvement. D'où la douleur de l'intérieur de la cuisse.
    2. La synovite est un processus inflammatoire du sac synovial, à la suite duquel une douleur aiguë est notée lors du déplacement de la hanche. Il peut se développer dans le contexte d'un traumatisme, ainsi que dans le cas du développement d'une microflore pathogène qui provoque une inflammation.
    • La coxarthrose est une maladie dégénérative qui provoque une inflammation de l'articulation et conduit à sa destruction. Elle est provoquée par des blessures, une dysplasie de la hanche, la présence d'un cancer.
    • Maladie de Perthes - une maladie précédant la coxarthrose, survient à la suite d'une violation de l'apport sanguin à la tête de l'articulation fémorale, dans le contexte duquel l'apport en nutriments est insuffisant et, par conséquent, la destruction progressive de l'ensemble de l'articulation.
    • La tendinite est une inflammation des tendons qui se trouvent à proximité immédiate du lieu de fixation de l'os à l'articulation. Il provoque non seulement des douleurs et de la fièvre, mais aussi une couleur de peau caractéristique.
    • La spondylarthrite ankylosante (spondylarthrite ankylosante) est une maladie chronique dans laquelle l'articulation, à la suite de changements complexes, devient lâche et peut se rompre même sous le poids de son propre corps. Cette maladie est souvent confondue avec d'autres pathologies du système musculo-squelettique, mais sa principale différence est le «syndrome du matin» - l'incapacité de bouger les membres après le sommeil pendant 10-15 minutes.
    • La bursite est un processus inflammatoire du sac synovial qui provoque une douleur aiguë et brûlante à l'intérieur et à l'extérieur de la cuisse. Il se produit avec des dommages microbiens au liquide synovial, ce qui rend difficile son développement ultérieur.
    • Ostéochondrose de la hanche - caractérisée par des processus dégénératifs dans le cartilage de l'articulation, à la suite desquels sa destruction progressive se produit, jusqu'à l'invalidité.

    Parmi les maladies secondaires qui provoquent des douleurs dans la cuisse de l'intérieur, on peut citer:

    1. La radiculite est une douleur aiguë de tir dans la colonne lombaire, qui peut s'étendre à la région inguinale. Elle résulte du processus inflammatoire d'étiologie microbienne et non microbienne.
    2. Hernies intervertébrales et prolapsus du disque - lorsque vous soulevez des poids au-dessus de la normale, la colonne vertébrale n'est pas en mesure de maintenir la charge, ce qui fait que le disque dépasse les limites de la colonne vertébrale. Il s'agit d'une blessure plutôt douloureuse, dont l'inconfort peut bien se propager à la hanche.

    De plus, la douleur à la hanche peut être directement liée à une manifestation telle que le syndrome de collision fémorale-acétabulaire..
    L'inconfort augmente lorsqu'une collision de contact des fémurs se produit, qui ne devrait pas être en contact à l'état normal. La médecine moderne ne parvient pas à identifier la cause de ce syndrome, même en présence d'équipements innovants ultra-précis.

    Maladies des organes internes

    La douleur à l'intérieur de la cuisse peut également être associée à la proximité de cette partie du corps des organes internes, en particulier les intestins et le rectum. Par conséquent, sa cause pourrait bien être des maladies telles que:

    • Hernie inguinale - se produit à la suite d'un amincissement de la paroi abdominale et d'un prolapsus des intestins dans la zone inguinale. Plus fréquent chez les hommes. Il y a deux raisons à cela: les caractéristiques structurelles du système reproducteur et l'activité physique. Une hernie provoque un écrasement du canal inguinal, qui est équipé d'un grand nombre de terminaisons nerveuses, qui, à leur tour, provoquent des douleurs à l'intérieur de la cuisse.
    • L'appendicite est une inflammation de l'appendice localisée dans la région iliaque droite, qui entraîne une augmentation de la douleur, qui s'étend également au bas de l'abdomen et à l'intérieur de la cuisse.
    • Processus inflammatoires du système génito-urinaire de type chronique ou au stade de l'exacerbation - des maladies telles que la cystite, l'urétrite, l'urolithiase et d'autres peuvent également provoquer une douleur irradiant vers la cuisse.
    • Hémorroïdes - un amincissement des parois du rectum et une constipation fréquente concomitante avec stagnation des matières fécales pendant plus de 5 jours conduisent au fait que le sang commence à stagner dans les veines et les vaisseaux, provoquant l'apparition de néoplasmes de type tumoral. À leur tour, ils peuvent saigner et faire mal à tout mouvement dans la région pelvienne, affectant la partie fémorale du membre.

    Maladies cardiovasculaires

    Ce groupe de maladies est le plus mortel, car une douleur insignifiante de la cuisse de l'intérieur est le plus souvent laissée sans attention par une personne, permettant à la maladie de passer à un stade progressif. Parmi les maladies cardiovasculaires, seulement 4 nécessitent une attention particulière:

    1. Sténose des artères de l'articulation de la hanche - caractérisée par un rétrécissement de la lumière du vaisseau, dans laquelle le passage du sang est difficile. Par conséquent, des manifestations telles qu'un manque de nutriments dissous dans le sang, une violation de l'apport sanguin aux petits capillaires du col fémoral, etc. peuvent se produire. Une personne a une douleur aiguë, conduisant à une boiterie.
    2. L'occlusion aortique abdominale est une maladie qui entraîne un arrêt complet de l'approvisionnement en sang des sections individuelles des branches aortiques en raison de la présence d'une thrombose. Elle s'exprime par des douleurs spastiques aiguës dans le bas de l'abdomen, ainsi que dans le haut des cuisses et l'aine.
    3. Embolie artérielle rénale - une douleur spastique sévère est notée dans la partie latérale du bas du corps avec possibilité d'irradiation vers la zone fémorale.
    4. L'athérosclérose des vaisseaux - est provoquée par un excès de toxines et de toxines, ainsi qu'une violation du métabolisme lipidique, à la suite de quoi les cellules graisseuses ne se décomposent pas, mais s'accumulent sur les parois des vaisseaux, provoquant leur blocage progressif. Peut provoquer une gêne dans la zone fémorale, mais n'est pas toujours une véritable cause de douleur..

    Maladies infectieuses

    La douleur de l'intérieur de la cuisse peut avoir une cause infectieuse. Les deux maladies infectieuses les plus dangereuses:

    1. Tuberculose - les bacilles tuberculeux tombés dans la région pelvienne se multiplient activement et affectent le tissu osseux. Les granulations fongiques, se développant progressivement, pénètrent profondément dans l'os, provoquant sa destruction de l'intérieur. Cela s'accompagne d'une douleur sourde, sourde mais constante qui peut donner à la cuisse.
    2. Abcès pelvien - caractérisé par des douleurs dans le bas-ventre et dans le périnée, des mictions fréquentes et difficiles. Un processus inflammatoire étendu peut se propager rapidement, affectant les tissus et les organes voisins et provoquant une gêne à l'intérieur de la cuisse.

    Maladies oncologiques

    La présence de tumeurs malignes est extrêmement difficile à identifier, basée uniquement sur une douleur à la hanche. Cependant, sa forte augmentation et son gonflement de l'intérieur de la cuisse peuvent indiquer la présence de maladies oncologiques telles que:

    1. Le sarcome de la hanche est un néoplasme malin dans l'os, entraînant le remplacement complet ou partiel du tissu osseux par des cellules cancéreuses. Elle s'accompagne d'une augmentation de la température et d'une augmentation du taux de globules blancs dans le sang. Provoque des difficultés de mouvement, ainsi que des douleurs à l'aine et à l'intérieur de la cuisse.
    2. Métastases dans les organes pelviens - une augmentation du nombre de cellules cancéreuses causée par un déséquilibre du rythme cellulaire, dans lequel le nombre de cellules mortes est plusieurs fois plus élevé que le nombre de cellules nouvellement formées. Le processus d'augmentation des métastases est observé à proximité des ganglions lymphatiques présents dans la zone inguinale. D'où la douleur lors du déplacement.

    Processus physiologiques

    Les manifestations moins dangereuses de la douleur et de l'inconfort à l'intérieur de la cuisse sont des processus physiologiques, qui n'en incluent que deux:

    1. La divergence des os pelviens pendant la grossesse est un processus tout à fait naturel nécessaire au processus de naissance proprement dit. Sous l'influence des changements hormonaux, les os pelviens se dilatent, tandis que l'aine et l'intérieur de la cuisse font mal. La douleur disparaît d'elle-même après l'accouchement. Une manifestation similaire pendant la grossesse n'est pas une pathologie et est observée chez 95% des femmes.
    2. Le processus de croissance osseuse - dans certains cas, le processus de croissance osseuse chez les adolescents peut également s'accompagner de douleurs et d'inconfort au niveau de l'aine et de la cuisse.

    Quel médecin contacter?

    S'il y a une douleur dans la cuisse qui n'est pas associée à des blessures (chute, ecchymose) ou à une position assise prolongée, consultez immédiatement un médecin. Les spécialistes suivants pourront vous assister:

    1. Le thérapeute - recueillera une anamnèse, déterminera la nature de la douleur, sa fréquence et sa localisation, établira un diagnostic préliminaire.
    2. Traumatologue - prendra une photo montrant l'état du tissu osseux de la cuisse.
    3. Orthopédiste - avisera si la douleur est causée par des maladies chroniques des membres (dysplasie).

    Il suffit de visiter le thérapeute local qui procédera à un examen, à la palpation de la zone malade et des tissus voisins et à identifier:

    • localisation de la douleur;
    • nature de la douleur;
    • la fréquence de la douleur (en mouvement ou constamment);
    • facteurs menant à la douleur;
    • facteurs liés.

    Après cela, une décision sera prise sur un examen plus approfondi et la nécessité de consulter d'autres spécialistes.

    Lors d'un diagnostic primaire, il est important de prêter attention à des facteurs tels que:

    • nature de la douleur: aiguë, terne, s'étendant au bas du dos;
    • douleur en bougeant et en marchant;
    • mobilité des membres.

    Ces indicateurs peuvent aider à déterminer les véritables causes de la douleur et à établir un diagnostic. S'il n'a pas été possible d'identifier indépendamment la cause de la douleur, il est recommandé de consulter un médecin qui effectuera une série d'études et, à l'exclusion de toutes les options possibles, de poser un diagnostic précis.

    Diagnostic moderne

    En raison du fait que la douleur de la partie fémorale de la jambe peut être associée à diverses maladies, il est important de les identifier rapidement et avec précision. Pour ce faire, utilisez les méthodes suivantes:

    1. Mesure - le patient est mesuré la longueur et le volume des membres, la largeur de la zone inguinale (en particulier pendant la grossesse), ce qui permet d'identifier les défauts associés aux pathologies du développement du tissu osseux.
    2. Examen aux rayons X - une image obtenue en exposant le membre aux rayons X. Montre la densité de l'os, sa position spatiale par rapport aux autres os. Une prise de vue en plusieurs projections donne une image complète qui vous permet d'identifier ou d'éliminer les problèmes avec l'os de la jambe.
    3. Échographie des organes pelviens et de la zone inguinale - une échographie montre l'état des organes internes, vous permettant d'identifier l'appendicite, la hernie inguinale et les problèmes rénaux.
    4. L'IRM (imagerie par résonance magnétique) est une méthode innovante pour examiner l'ensemble du corps, qui aide à déterminer pourquoi la hanche fait mal aux centièmes de pour cent les plus proches..
    5. La tomodensitométrie (TDM) est un moyen tout aussi pratique de diagnostiquer les causes de la douleur dans la région fémorale de la jambe, en particulier pendant la grossesse, car il utilise des méthodes plus douces qui n'entraînent pas de conséquences négatives.

    Une méthode de diagnostic obligatoire et dans certains cas clé est un test sanguin biochimique. Par le nombre de types individuels de cellules sanguines produites par le corps, il est possible de suggérer et de prévenir le développement ultérieur du processus inflammatoire et d'autres changements pathologiques entraînant une douleur.

    Traitement

    L'efficacité du traitement est étroitement liée au diagnostic correct, il est donc préférable de ne pas se soigner lui-même, mais de fournir le processus de diagnostic à des spécialistes expérimentés. Étant donné les raisons pour lesquelles la hanche fait mal, la masse, le traitement peut être le plus divers. Les ecchymoses, les écorchures et les entorses ne nécessitent pas d'attention particulière. Pour leur traitement, il suffit d'appliquer un pansement serré et de lubrifier la lésion avec une pommade spécialement sélectionnée.

    Les fractures et les changements pathologiques du tissu osseux sont plus difficiles à résoudre. Parfois, une hospitalisation et un examen prolongé sont nécessaires. Il existe également un certain nombre de maladies dont l'élimination rapide dépend de la vie d'une personne:

    • appendicite;
    • hernie inguinale;
    • maladie de la lithiase urinaire;
    • fracture de déplacement;
    • fracture de la hanche;
    • coxarthrose de l'articulation de la hanche.

    L'élimination de la douleur dans ces pathologies ne dépend que d'une intervention chirurgicale. Et plus tôt il est produit, plus vite la douleur dans la jambe passera. Les manifestations d'une telle douleur pendant la grossesse sont particulièrement dangereuses, lorsqu'un diagnostic complet est difficile. D'où la conclusion: si une jambe dans la cuisse fait mal de l'intérieur, vous devez immédiatement consulter un médecin et être examiné, car ses causes peuvent être les maladies les plus imprévisibles, dont certaines nécessitent une intervention chirurgicale urgente.

    Une douleur à l'intérieur de la cuisse plus près de l'aine peut survenir chez une personne de tout niveau de forme physique et à tout âge. Loin de toujours, la douleur dans ce domaine est associée à une fatigue musculaire ou à des blessures, parfois elles indiquent des maladies des articulations, des ligaments ou des organes pelviens. Il est important de ne pas ignorer ce signal d'alarme du corps et de découvrir la cause de la douleur à l'aine et à l'intérieur de la cuisse, afin que le traitement puisse commencer le plus tôt possible..

    Pourquoi une jambe fait-elle mal plus près de l'aine?

    Parmi les causes de douleur les plus courantes localisées dans ce domaine, on peut distinguer les myalgies d'étiologies diverses, les problèmes vasculaires, les traumatismes, les maladies du tissu conjonctif, les névralgies, les hernies et les néoplasmes.

    Maladies et blessures des articulations et des os

    Avec un coup violent, une chute de hauteur, un accident de voiture, une douleur aiguë à l'intérieur de la cuisse, irradiant vers l'aine, peut indiquer une blessure aux os et aux articulations:

    • fractures du col fémoral, du fémur, du sacrum, de l'os pubien;
    • luxation ou contusion de l'articulation de la hanche.

    Aux causes non traumatiques de la douleur, on peut citer les maladies du système musculo-squelettique:

    • Arthrite de l'articulation de la hanche - une maladie inflammatoire chronique du tissu synovial, accompagnée de ses changements dégénératifs.
    • Synovite - inflammation dans le sac synovial de l'articulation causée par un traumatisme ou une infection, accompagnée d'une accumulation de liquide exsudatif dans les tissus.
    • La coxarthrose est une pathologie de nature dégénérative, provoquant des modifications dystrophiques dans les tissus de l'articulation jusqu'à sa destruction complète.
    • Tendinite - inflammation des tissus des tendons des muscles qui retiennent et bougent l'articulation de la hanche.
    • La bursite est une maladie inflammatoire des tissus mous du sac de l'articulation synoviale qui a une nature infectieuse ou traumatique.

    De plus, une douleur irradiant vers la région de l'aine peut survenir avec une radiculite, des déplacements des disques vertébraux et des hernies intervertébrales résultant de l'haltérophilie.

    Douleur musculaire

    Souvent, la douleur à l'intérieur de la cuisse et de l'aine est causée par un microtraumatisme des muscles et des ligaments. Les dommages aux fibres musculaires, l'oedème, un processus inflammatoire dans les tissus musculaires qui causent de la douleur, peuvent être le résultat de:

    • charges anormales et insuffisamment élevées lors de la pratique d'un sport ou de tout autre type d'activité physique;
    • blessures domestiques et industrielles;
    • séjour statique prolongé dans une position inconfortable et non physiologique;
    • manque de collagène et d'élastine dans le corps, responsable de la force et de l'élasticité des tissus;
    • changements dégénératifs du tissu musculaire causés par un mode de vie sédentaire;
    • maladies du tissu conjonctif déterminées génétiquement.

    Maladies des organes internes

    La douleur dans la cuisse gauche et l'aine peut être due à la pathologie des organes internes situés à proximité immédiate de l'articulation de la hanche. La douleur réfléchie peut être l'un des symptômes des maladies:

    • La hernie inguinale est une sortie pathologique des boucles intestinales à travers le canal inguinal au-delà de la cavité abdominale.
    • L'appendicite est une inflammation aiguë de l'appendice. Dans ce cas, la douleur peut être localisée dans la cuisse et l'aine à droite..
    • Maladies inflammatoires du système génito-urinaire - cystite, urétrite, urolithiase et autres.
    • Hémorroïdes - stagnation des matières fécales causée par des difficultés de défécation dues à des ganglions hémorroïdaires pathologiquement élargis et enflammés, peut provoquer des douleurs dans le bas-ventre, s'étendant à l'aine et à l'intérieur de la cuisse.

    Pathologie vasculaire

    La douleur dans la zone décrite peut également être associée à une altération des fonctions des gros vaisseaux du système circulatoire. Dans certains cas, la douleur peut indiquer une condition qui menace la vie du patient. Les causes possibles de douleur suivantes méritent une attention particulière:

    • Occlusion de l'aorte abdominale. Un blocage complet de la lumière de l'artère principale alimentant en sang les membres inférieurs peut provoquer une douleur aiguë dans la cuisse et l'aine.
    • Sténose des artères fémorales - rétrécissement de la lumière des gros vaisseaux, ce qui provoque une insuffisance circulatoire étendue dans les membres inférieurs et le petit bassin.
    • Embolie artérielle rénale - obstruction par une thrombose, une embolie graisseuse, aérienne ou fluide de la lumière du vaisseau.
    • Athérosclérose vasculaire.

    Autres raisons

    D'autres causes de douleur à l'intérieur de la cuisse et de l'aine comprennent:

    • Lymphadénite - inflammation de gros ganglions lymphatiques situés dans la zone inguinale.
    • Le sarcome est une maladie maligne dans laquelle les cellules osseuses saines sont remplacées par le cancer. La douleur dans la cuisse gauche et l'aine peut indiquer indirectement une tumeur dans le fémur gauche, respectivement, dans la droite - la présence de néoplasmes dans la cuisse droite.
    • Changements physiologiques dans le corps d'une femme pendant la grossesse. Une condition similaire aux derniers stades de la gestation n'est pas considérée comme une pathologie et survient chez la grande majorité des femmes enceintes. En règle générale, après un certain temps après l'accouchement, la douleur disparaît complètement.
    • Croissance osseuse. Dans certains cas, la croissance osseuse active chez les enfants et en particulier les adolescents peut s'accompagner d'une douleur modérée.

    Méthodes de diagnostic

    Si la douleur dans la cuisse et l'aine est survenue à la suite d'un coup, d'une chute, d'un tour de jambe, d'une ecchymose, elle a probablement un caractère traumatisant. Pour obtenir de l'aide, consultez un traumatologue. Si la partie intérieure de la cuisse et le pli inguinal font mal sans raison apparente, il est nécessaire de consulter un thérapeute qui examinera et, après avoir recueilli une anamnèse, nommera une consultation d'un spécialiste étroit: chirurgien, orthopédiste, neurologue ou chirurgien vasculaire.

    Étant donné qu'un traitement efficace dépend principalement d'un diagnostic correct et opportun, il est important d'identifier la cause de la douleur le plus tôt possible. La première étape du diagnostic de la maladie est un examen physique, au cours duquel le médecin découvrira le degré et la nature de la manifestation de la douleur, examinera la zone endommagée et évaluera la mobilité du membre. Pour un diagnostic plus précis, des méthodes de diagnostic en laboratoire et instrumentales peuvent être nécessaires:

    • test sanguin clinique et biochimique général;
    • un test sanguin de stérilité pour détecter les dommages bactériens;
    • Radiographie de l'articulation de la hanche et du fémur pour clarifier leur position et évaluer l'état des tissus;
    • Échographie des organes pelviens et de la cavité abdominale pour exclure les pathologies dans ce domaine;
    • IRM et TDM pour une évaluation plus précise de l'état des organes et des tissus.

    Méthodes de traitement

    Si une douleur à l'intérieur de la cuisse et du pli inguinal survient à la suite d'une blessure, l'aide principale sera d'immobiliser le membre affecté et de soulager la douleur avec des analgésiques ou un blocage d'injection. Au stade de la rééducation, des méthodes de traitement physiothérapeutiques peuvent être prescrites pour accélérer la régénération des tissus et restaurer la mobilité.

    Dans d'autres cas, le traitement dépendra de la cause profonde de la douleur. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens et les glucocorticoïdes peuvent être prescrits pour le soulagement des processus inflammatoires dans les tissus et les organes, avec la nature infectieuse des antibiotiques contre la douleur et des antiviraux.

    Dans la plupart des cas, le traitement sera conservateur, à l'exception des pathologies qui menacent la vie du patient.

    La chirurgie est utilisée si la douleur est causée par:

    • appendicite aiguë;
    • hernie inguinale;
    • occlusion des vaisseaux fémoraux;
    • urolithiase;
    • fracture complexe avec déplacement de fragments osseux.

    Au stade de la rééducation, des méthodes de traitement physiothérapeutiques peuvent être prescrites:

    • physiothérapie;
    • massage;
    • électrophorèse;
    • balnéothérapie;
    • magnétothérapie;
    • Chauffage UHF;
    • thérapie au laser.

    La douleur à l'intérieur de la cuisse est un signal du corps qui ne peut être ignoré: un diagnostic et un traitement rapides aideront à éliminer la douleur et à prévenir le développement de complications, et des mesures préventives aideront à éviter les rechutes et à maintenir la santé pendant de nombreuses années.

    De nombreux facteurs provoquent des douleurs à l'intérieur de la cuisse, à l'aine. Pour déterminer les actions dans de tels cas, nous examinerons les causes de la douleur à l'aine.

    Causes courantes d'inconfort dans la région de l'aine

    L'intérieur de la cuisse fait mal pour un certain nombre de raisons. Ici, la connexion des parties supérieure et inférieure du corps se produit, il y a des amas de vaisseaux sanguins, de la vessie et de l'os pubien. Les muscles responsables du mouvement sont directement connectés à l'intérieur de la cuisse.

    Causes possibles de douleur à l'intérieur du muscle de la cuisse:

    • maladies des organes internes:
    1. Processus pathologiques dans le travail du système urinaire (formation de calculs, maladies en gynécologie et urologie).
    2. Maladie intestinale (inflammation de l'appendicite, obstruction intestinale).
    • maladies du système musculo-squelettique:
    1. Pince pour nerf spinal, sciatique.
    2. Maladie pelvienne.
    3. Faiblesse musculaire (hernie dans l'aine, flexion non naturelle de l'estomac).
    • problèmes du système nerveux du corps;
    • blessures à l'aine;
    • inflammation infectieuse;
    • compression nerveuse dans l'aine;
    • processus oncologiques.

    Douleur unilatérale dans la région de l'aine

    Une douleur localisée d'une part se manifeste souvent en raison d'anomalies: hernie inguinale, douleur dans les reins, inflammation de l'appendicite. Une hernie apparaît comme un gonflement. La cause de l'événement est la faiblesse de la paroi abdominale et des muscles.

    Avec des coliques dans les reins, la douleur est unilatérale. La douleur se manifeste à la surface de la colonne lombaire, lorsque les calculs se déplacent vers la vessie, accompagnée d'une miction fréquente.

    Avec l'inflammation de l'appendicite, la zone à droite de la face interne de la cuisse fait mal, l'inconfort s'intensifie et diminue. Lorsque vous marchez et vous allongez sur le côté gauche, l'inconfort est aggravé, il donne une adhérence à la zone du côlon.

    Hernie inguinale

    La hernie est une cause fréquente d'inconfort musculaire à l'intérieur de la cuisse. Classiquement, les hernies sont divisées en plusieurs types, en fonction de facteurs:

    • moment de la manifestation (congénitale ou acquise);
    • lieu de localisation;
    • infraction.

    En plus de la principale cause de manifestation de la maladie, il existe des facteurs conduisant à la formation de la maladie. Ceux-ci comprennent: toux, éternuements, problème de surpoids, grossesse, constipation, port de poids constant.

    Les symptômes d'une hernie émergente comprennent:

    • l'apparition d'un tubercule dans l'aine;
    • douleur à l'intérieur de la cuisse;
    • gonflement;
    • constipation.

    La nature de la manifestation de la douleur

    En fonction de la nature et de l'intensité de la douleur à l'intérieur de la surface de la cuisse, les processus pathologiques dans le corps du patient sont déterminés.

    La douleur aiguë se manifeste par une cystite, une urolithiase, un clampage nerveux, des processus inflammatoires dans les ganglions lymphatiques. Les muscles de la cuisse sont très douloureux lors des processus oncologiques, des dysfonctionnements des ovaires, des douleurs menstruelles. Une douleur sourde chez les hommes indique des varices dans le testicule. Les sensations de dessin surviennent après un entraînement intense, sont le résultat d'une prostatite, de maladies gynécologiques. Une sensation de pulsation se manifeste par des ruptures de vaisseaux sanguins, qui sont très concentrés dans l'aine.

    Souvent, des sentiments désagréables apparaissent chez les athlètes après les compétitions et l'entraînement intense. Les muscles de la face interne de la surface des cuisses des athlètes impliqués dans le hockey, le basket-ball, le tennis et le football sont soumis à de lourdes charges. Ces douleurs tirent dans la nature. Souvent, les sports s'accompagnent de blessures graves sous forme de coupures musculaires de l'aine. Dans ce cas, la douleur devient aiguë.

    Douleur en marchant

    Une cause fréquente de douleur à l'intérieur du muscle de la cuisse, aggravée par la marche, est un type chronique de maladie articulaire pelvienne - la coxarthrose. La maladie s'accompagne d'un changement dans les tissus des articulations.

    Au repos, la maladie n'a pas de symptômes vifs. Les sensations de douleur ont une localisation unilatérale. Les symptômes se manifestent en raison d'un processus inflammatoire aigu dans le testicule et son appendice.

    Douleur au-dessus ou en dessous de l'aine

    L'apparition de tels symptômes est un signal concernant les maladies de l'urètre, les calculs dans la vessie, les processus inflammatoires de l'utérus et son omission. Les mêmes symptômes et grossesse extra-utérine.

    Les douleurs musculaires juste au-dessus et à droite de l'aine indiquent un processus inflammatoire dans l'appendicite. La maladie de la vessie provoque également des douleurs dans cette partie de la cuisse..

    La douleur localisée sous l'aine est une douleur musculaire ou indique une prostatite chez les hommes.

    Douleur à l'aine et à la jambe

    Souvent, la douleur passe de la zone intra-fémorale à la jambe, tandis que les symptômes désagréables se propagent à la fois dans la partie fémorale du muscle et dans toute la jambe. Ces symptômes indiquent la présence d'une coxarthrose. De tels symptômes ont: manifestations oncologiques, ostéochondrose de la colonne vertébrale dans les lombaires, hernie inguinale, maladies de gynécologie et d'urologie, blessures à l'aine.

    Douleur lombaire passant dans l'aine

    Avec l'apparition de douleurs dans la région lombaire, passant à l'aine, la présence d'ostéochondrose est probable. De plus, ces sensations provoquent des processus inflammatoires dans le domaine des articulations pelviennes et des éléments sacro-iliaques et de la prostatite.

    Traitement de la douleur inguinale

    La douleur inguinale est une conséquence de maladies graves. Il est dangereux de noyer les symptômes désagréables avec des analgésiques. Que faire dans de tels cas, le médecin décide, sur la base des résultats d'un examen approfondi et des caractéristiques individuelles du corps du patient.

    Mesures thérapeutiques pour les hernies inguinales

    Si une hernie est détectée, le chirurgien détermine les méthodes de traitement. Le seul traitement efficace pour les hernies est la chirurgie. Le patient se voit prescrire l'utilisation d'un pansement, la réduction ou le rejet complet de l'activité physique et l'opération pour retirer la pathologie. En cas d'apparition possible de pincement de la hernie, une intervention chirurgicale s'impose d'urgence.

    Traitement de la lithiase urinaire

    Si des calculs se trouvent dans le système génito-urinaire, des consultations avec un thérapeute et un urologue sont obligatoires. Compte tenu de l'emplacement et de la taille de la pierre, une thérapie est prescrite qui favorise la fragmentation de la formation rocheuse et son élimination ultérieure de manière naturelle. Dans les cas difficiles - une opération pour enlever les pierres, en faisant des sections de l'abdomen et de la vessie.

    Méthodes pour écraser les calculs rénaux et la vessie:

    • pneumatique;
    • mécanique;
    • ultrason;
    • laser;
    • utilisant un système électro-hydraulique.

    Pour l'écrasement, le patient est placé sur une chaise avec les jambes écartées et un tube spécial avec une sonde est inséré dans la vessie. La vessie est remplie d'un liquide spécial, après quoi la pierre est broyée d'une manière présélectionnée. Choisissez une méthode de concassage, basée sur les résultats des analyses, l'état général du patient et la nature de la pierre. Les éclats de pierre brisée sont retirés à l'aide d'outils spéciaux. Parfois, après la procédure, un cathéter est laissé dans le patient pendant une courte période de temps, pour faciliter l'élimination de l'urine avec les restes de copeaux de pierre.

    Ostéochondrose

    Des problèmes de ce type sont résolus par un neuropathologiste. Dans le traitement utilisant des méthodes de physiothérapie, massage. Également des exercices de physiothérapie avec l'utilisation de médicaments qui aident à soulager la douleur, les crampes et l'enflure, éliminant les processus inflammatoires. En cas de maladie grave, une méthode chirurgicale de résolution du problème est utilisée..

    Traitement de la coxarthrose

    Les procédures thérapeutiques de la coxarthrose, qui provoquent des douleurs à la surface de la face interne de la cuisse et donnent des sensations désagréables tout au long de la jambe, comprennent:

    • exercices de physiothérapie pour améliorer la circulation sanguine et la nutrition de la zone endommagée. Avec lui, vous pouvez à la fois développer des articulations rigides et les empêcher de se desserrer;
    • mesures physiothérapeutiques conduisant à une amélioration du métabolisme et de la circulation sanguine, ainsi qu'à l'élimination des crampes;
    • l'utilisation de médicaments qui réduisent le tonus musculaire, soulagent les spasmes, régénèrent le cartilage, améliorent la circulation sanguine et soulagent l'inflammation;
    • intervention chirurgicale. Elle est réalisée dans les derniers stades de la maladie, lorsque d'autres méthodes de thérapie sont inutiles..

    Dans le traitement visant à éliminer les symptômes de la douleur dans la zone de la face interne de la surface de la cuisse et les maladies qui les ont provoqués, il est recommandé d'abandonner les mauvaises habitudes et de suivre un régime qui limite l'utilisation d'aliments gras, frits, fumés et salés..