logo

Causes des douleurs lombaires et abdominales basses chez les femmes et les hommes

Des douleurs simultanées dans le bas du dos et l'abdomen peuvent indiquer une évolution aiguë et / ou chronique des maladies des organes internes. La forme aiguë des symptômes de la douleur réagit par des douleurs réflexes aiguës, lancinantes, douloureuses ou lancinantes, et des douleurs tiraillantes dans le bas de l'abdomen et le bas du dos sont la preuve d'une possible pathologie chronique. Les manifestations cliniques de la douleur symptomatique dans le bas-ventre et le bas du dos chez les femmes et / ou les hommes peuvent avoir une relation causale différente. Par conséquent, déterminer pourquoi et pourquoi les douleurs à l'estomac et au bas du dos ne sont possibles qu'avec une approche diagnostique différenciée, en tenant compte de l'âge, des critères physiologiques et sexuels d'une personne.

Manifestations cliniques courantes possibles

Des douleurs sévères dans l'abdomen et le bas du dos peuvent être causées par diverses conditions pathologiques. Considérez les raisons possibles pour lesquelles le bas-ventre peut faire mal et quels signes symptomatiques déterminent dans ces conditions.

Appendicite

Des douleurs aiguës dans le bas de l'abdomen droit provoquant des douleurs dans le bas du dos peuvent être causées par une inflammation de l'appendice du caecum, définie en chirurgie comme une appendicite. Une telle anomalie de la cavité abdominale nécessite une intervention chirurgicale urgente, car de telles douleurs abdominales peuvent entraîner une rupture de l'appendice et une nouvelle inflammation de la feuille viscérale et pariétale du péritoine, ce qui est incompatible avec la vie du patient. Une douleur aiguë, tiraillante et / ou douloureuse avec appendicite s'accompagne d'autres symptômes cliniques:

  • l'intérêt pour la nourriture disparaît complètement;
  • des nausées apparaissent et se transforment en vomissements;
  • augmente légèrement le régime de température du corps par type subfébrile;
  • le côté droit du bas-ventre fait constamment mal;
  • un trouble de la miction se produit, des selles molles et une augmentation du rythme cardiaque sont possibles.

Sur une note! Une caractéristique de la forme aiguë de l'appendicite est qu'à la palpation de la cavité abdominale inférieure gauche, la douleur abdominale donne à la zone ombilicale et à la région iliaque droite.

Problèmes urinaires

La douleur dans le bas du dos et le bas de l'abdomen peut être déclenchée par diverses bactéries et virus qui pénètrent dans le système génito-urinaire. Les nausées et les douleurs dans le bas de l'abdomen, dans ce cas, sont causées de manière symptomatique par l'apparition d'une infection urinaire, ce qui conduit à une inflammation de la muqueuse de la vessie. En urologie, une telle violation de l'organe systémique du système urinaire est définie comme une cystite.

Les symptômes caractéristiques d'une infection aiguë de la vessie comprennent:

  • mictions fréquentes, survenant avec un intervalle de 5-6 minutes;
  • lourdeur dans la cavité abdominale;
  • condition inconfortable dans laquelle l'estomac tire constamment;
  • écoulement sanglant dans l'urine;
  • il y a un sentiment de vidange incomplète.

Le traitement antibactérien thérapeutique, dans ce cas, n'est effectué qu'après l'identification du pathogène infectieux et sa sensibilité aux antibiotiques. De plus, des symptômes douloureux dans lesquels le bas-ventre fait mal et / ou font mal peuvent indiquer une inflammation de l'urètre, également causée par une lésion infectieuse des parois de l'urètre.

Et aussi, la douleur abdominale qui irradie vers le bas du dos et le dos peut être associée à une inflammation du bassin rénal et du système tubulaire du rein. La pyélonéphrite est la maladie des voies urinaires la plus courante chez les femmes et les filles. Puisque, principalement, la pathologie urologique dans le régulateur de la miction est causée par une pénétration bactérienne dans le canal génito-urinaire pendant le cycle menstruel si les règles d'hygiène sanitaire et / ou personnelle ne sont pas respectées. Le tableau clinique des signes symptomatiques de la pyélonéphrite est le suivant:

  • mal au bas du dos et au bas de l'abdomen;
  • il y a des nausées et parfois des vomissements;
  • il y a de la fièvre et de la fièvre;
  • la température corporelle monte à 38–40º С.

Les symptômes locaux de la pyélonéphrite sont exprimés dans d'autres syndromes douloureux aux propriétés abdominales et d'intoxication, qui varient en fonction de l'âge du patient.

L'urolithiase, ou urolithiase, est une autre explication de la raison pour laquelle elle fait mal dans le bas-ventre et éclate dans le bas du dos. Les calculs formés (calculs) dans le système urinaire peuvent provoquer une douleur insupportable dans la cavité abdominale ou dans la région de la colonne vertébrale lombaire.

La colique rénale est le syndrome douloureux le plus aigu dans lequel le tartre endommage les parois de la surface de l'uretère. La rétention urinaire aiguë tire le bas de l'abdomen et le bas du dos.

Symptômes de douleur en violation du tractus gastro-intestinal

La douleur dans le bas du dos, dans laquelle le dos fait mal et tire le bas de l'abdomen, peut refléter un problème dans le système gastro-intestinal. Avec une infection intestinale, une douleur non localisée est observée, qui capture toute la cavité abdominale de la colonne thoracique au bassin. Les symptômes de la douleur attaquent le bas-ventre, l'estomac et se propagent le long des côtés de la moelle épinière, provoquant des ballonnements, des flatulences et un état inconfortable des organes du système interne. La dernière étape est un syndrome douloureux qui redonne au bas du dos. Lors de la défécation, une personne découvre des inclusions sanglantes et / ou muqueuses dans les selles. Ce sont tous des signes symptomatiques d'une infection intestinale causée par Salmonella..

Si l'estomac fait mal, le dos fait mal, fait mal ou tire le dos, et en même temps une température corporelle subfébrile est observée, il est fort possible que tous les signes de colite soient présents - inflammation aiguë de la muqueuse du côlon. Cette maladie affecte souvent les hommes après 45 ans, et chez le beau sexe, l'organisation problématique du système digestif commence à se manifester déjà à l'adolescence, au moment de la formation du cycle menstruel.

Autres symptômes cliniques

La douleur lombaire chez une femme ou un homme peut être associée à une pathologie abdominale courante - une hernie inguinale. La saillie du péritoine dans le canal inguinal à gauche ou à droite peut être due à une pression accrue dans la cavité abdominale, due à la levée de la gravité, au transfert fréquent de marchandises, dépassant les normes intersectorielles. Malheureusement, ce problème est de plus en plus courant chez les femmes. À ce jour, 4% des femmes ont une hernie inguinale en Fédération de Russie, et parmi la population masculine, ce chiffre est proche de 30%. Symptômes initiaux:

  • tire le bas de l'abdomen et tire le bas du dos après le transfert ou la levée de la gravité;
  • des douleurs d'intensité variable se produisent dans la région pelvienne;
  • l'haltérophilie provoque des nausées et des vomissements;
  • une saillie semblable à une tumeur dans la zone inguinale est ressentie visuellement.

Des cas ont été enregistrés lorsque le syndrome douloureux résultant du pincement amène une personne à un évanouissement. Avec de tels symptômes, une personne a besoin de soins médicaux urgents.

De plus, les transformations destructrices-dystrophiques (ostéochondrose) de la colonne vertébrale lombo-sacrée peuvent provoquer un pincement des racines nerveuses qui, en cas de violation de l'innervation dans le corps, entraîne des douleurs dans le bas-ventre et le bas du dos chez la femme ou l'homme. Localisation de la zone douloureuse lorsque les branches nerveuses sont pincées - milieu du dos, zone inguinale, bas-ventre et fesses.

Souvent, le dos et le bas-ventre font mal en raison de néoplasmes malins ou bénins qui se produisent dans les organes systémiques du tube digestif ou du système génito-urinaire. Chaque cas spécifique de symptômes de douleur chez les femmes et les hommes doit être considéré individuellement..

Les causes les plus courantes de douleur chez les femmes

Certaines douleurs chez les femmes peuvent être associées à divers problèmes gynécologiques. Donc, si le bas du dos fait mal après l'ovulation, il est probable que nous devrions nous attendre à l'apparition d'un cycle menstruel extraordinaire. C'est bien pire lorsque des douleurs abdominales ou du bas du dos se produisent au milieu du cycle, ce qui indique une défense hormonale instable. Le bas-ventre et la région lombo-sacrée peuvent-ils souffrir d'autres pathologies gynécologiques? Considérez les conditions et les troubles pathologiques les plus probables du système reproducteur du corps féminin:

  1. La flexion utérine, ou rétroflexion, se forme à la suite d'adhérences de l'organe reproducteur, provoquées par une faiblesse musculaire du plancher pelvien, une violation de l'intégrité des ligaments sous l'influence de divers facteurs de force ou après des processus inflammatoires dans les organes pelviens. Il y a des douleurs lombaires, des douleurs et des tiraillements dans le bas de l'abdomen.
  2. Le fibromyome est un néoplasme bénin qui se produit dans le myomètre utérin. La fréquence des plaintes avec douleur dans la cavité abdominale et le bas du dos, avec un diagnostic confirmé, est de 25% du nombre total de maladies gynécologiques.
  3. L'inflammation des appendices utérins (annexite) associée à la pénétration de pathogènes bactériens à Gram positif ou à Gram négatif dans les trompes de Fallope provoque également des sensations inconfortables dans la région lombaire et dans le bas-ventre chez la femme. Les symptômes de la douleur peuvent survenir après une interruption artificielle de la grossesse, après un contact sexuel pendant le cycle menstruel, en raison d'une hypothermie des organes reproducteurs du système reproducteur ou d'un affaiblissement général de la défense immunitaire.
  4. Une situation critique est une rupture de l'oviducte ou de l'ovaire, dans laquelle une femme ressent une douleur insupportable dans le bas de l'abdomen et le bas du dos. Afin d'éviter une infection générale de la cavité abdominale, une assistance chirurgicale urgente est nécessaire.
  5. Une grossesse extra-utérine et la menace d'une fausse couche provoquent non seulement des douleurs dans le bas du dos et le bas de l'abdomen, mais sont également parfois accompagnées de saignements abondants. Cette condition nécessite également des soins médicaux d'urgence..

Les symptômes de la douleur dans le corps d'une femme peuvent survenir non seulement pour des indications gynécologiques médicales, mais aussi après une dépression nerveuse, une dépression, un surmenage psycho-émotionnel et d'autres facteurs.

Causes des douleurs lombaires et du bas-ventre chez les hommes

Comme le corps féminin, l'anatomie masculine a ses propres caractéristiques uniques, qui peuvent simultanément entraîner des douleurs dans le bas-ventre et des douleurs dans la zone lombo-sacrée. La principale cause des symptômes cliniques est une violation fonctionnelle du fonctionnement rythmique des organes du système reproducteur. Le facteur de cause à effet le plus courant de l'inconfort est l'inflammation de la prostate, qui parmi toutes les maladies urologiques chez les hommes détient de manière fiable la position de TOP-3. Symptômes de la prostatite:

  • tire le fond de la cavité abdominale;
  • douleurs musculaires du dos et articulations des lombaires;
  • la nycturie est observée, ou une envie fréquente d'uriner;
  • il y a de la douleur et des brûlures pendant la miction.

De plus, l'hypertrophie de la prostate, au contact du rectum, provoque des douleurs et des difficultés de défécation.

  • un mode de vie sédentaire ou une forte diminution de l'activité physique;
  • consommation excessive de boissons fortes;
  • abstinence sexuelle prolongée;
  • diminution des propriétés protectrices du corps;
  • hypothermie des voies génitales.

Cependant, il existe d'autres facteurs causaux de la maladie de la prostate. L'agent causal de la prostate peut être une infection virale ou bactérienne qui pénètre à la suite d'une pathologie chronique du système génito-urinaire, ou transmise par le tractus génital anal.

Un autre agent causal des symptômes de la douleur peut être une orchépididymite ou une inflammation du testicule et de son appendice chez l'homme. La maladie, exprimée par des douleurs lombaires, des tiraillements et des douleurs douloureuses dans la partie abdominale du corps, peut être déclenchée par des lésions infectieuses aiguës des organes du système génito-urinaire ou leur pathologie chronique.

Recommandation du médecin

En cas d'attaques de douleur dans la cavité abdominale ou la partie vertébrale de la colonne vertébrale, il ne faut pas s'automédiquer, et plus encore appliquer des formes posologiques (préparations) d'un analgésique. Seul un spécialiste spécialisé fera le bon diagnostic et sélectionnera la méthode d'intervention thérapeutique ou chirurgicale appropriée. Cherchez des soins d'urgence si:

  • la douleur ne disparaît pas dans les 2-3 heures;
  • avec une toux ou une action active, la douleur s'intensifie;
  • il y a de la douleur lors des selles;
  • des inclusions sanglantes ont été détectées dans les matières fécales, ou sa couleur a acquis une couleur anormalement noire, ce qui est un signe de saignement interne.

Cependant, la douleur dans le péritoine et le dos peut indiquer non seulement une pathologie clinique, mais aussi être le résultat d'un étirement musculaire élémentaire après un effort physique actif.

Pourquoi le bas-ventre fait mal et tire le bas du dos?

Souvent, les gens n'attachent pas beaucoup d'importance aux douleurs dans le bas de l'abdomen et le bas du dos, car elles peuvent être le résultat d'une suralimentation ou d'un effort physique excessif. Cependant, ces symptômes peuvent indiquer l'apparition ou la progression active de maladies graves qui nécessitent un traitement urgent.

Souvent, des douleurs au dos et à l'estomac apparaissent simultanément. La raison de ce «faisceau» sont des terminaisons nerveuses. Seul un médecin peut déterminer la cause exacte du syndrome douloureux, car des manifestations négatives peuvent accompagner les dysfonctionnements de tout organe ou système interne.

Classification de la douleur

L'apparition de douleurs dans le bas de l'abdomen, s'étendant jusqu'au bas du dos, peut indiquer des processus inflammatoires, des crampes musculaires, des troubles de la circulation. Souvent, le patient ne peut même pas décrire la nature des symptômes, car ils sont vagues, combinant plusieurs options à la fois. Dans d'autres cas, ils sont assez distincts, clairement manifestés. La classification de la douleur est diverse:

  1. Les crampes (sous forme de coliques) sont faibles au début, progressivement leur intensité augmente. La douleur devient très forte, mais après un certain temps elle s'affaiblit, puis s'intensifie à nouveau. Parfois, il s'avère atténuer la douleur en appuyant le poing sur la zone touchée.
  2. Les symptômes peuvent apparaître dans l'estomac puis se transmettre au bas du dos - ou vice versa.
  3. Les douleurs spastiques disparaissent rapidement lorsqu'une personne est au repos.
  4. La douleur est caractéristique de l'inflammation et des pathologies chroniques. Dans le premier cas, ils sont plus longs et plus permanents..
  5. Lors d'une exacerbation de maladies, les symptômes sont si graves qu'ils augmentent même sous le poids de la couverture..
  6. Déversements - ils n'ont pas d'emplacement clair, et il est très difficile d'établir une orientation pour leur localisation sans diagnostic matériel.
  7. La douleur régulière s'accompagne souvent de maladies chroniques, de flatulences. Les symptômes diminuent après la libération de gaz ou les selles.
  8. Les tenzems sont appelés fréquentes et fausses envies de déféquer. Dans ce cas, parfois douleur intense ou crampes dans le rectum.
  9. Dessin - se produisent souvent dans un contexte de distension intestinale, de suralimentation, de maladies chroniques, apparaissent généralement initialement dans l'estomac.

La nature de la symptomatologie dépend de la pathologie, de la nutrition, du régime alimentaire et d'autres facteurs. Par exemple, la douleur dans le bas-ventre apparaît souvent pendant les menstruations, après le stress, et la transmet souvent au bas du dos. Des douleurs aiguës peuvent devenir douloureuses et vice versa.

Maladies possibles

La cause de la douleur dans le bas-ventre et le bas du dos peut être due à de nombreuses maladies. Les pathologies courantes les plus courantes comprennent:

  1. Appendicite. Il s'agit d'une inflammation de l'appendice, qui fait partie du caecum. L'appendicite peut apparaître dans le contexte de lésions infectieuses, de vascularite et de corps étrangers pénétrant dans les intestins. Avec cette maladie, des douleurs apparaissent dans le bas-ventre à droite, donnant parfois au nombril ou à l'estomac. Symptômes - croissant, passant lentement au bas du dos. Avec l'intensification et la propagation de la douleur, elle peut survenir dans le foie. Dans ce cas, la température augmente considérablement, des vomissements apparaissent. Parfois - difficulté à uriner et à déféquer.
  2. Écrevisse. La gravité dans le bas-ventre et les douleurs dans le bas du dos accompagnent généralement la plupart des cancers. De plus, des douleurs font mal avec des maux de dos périodiques. La cause en est les tumeurs cancéreuses qui provoquent des processus pathologiques. Par exemple, les tumeurs malignes de la vessie provoquent un dysfonctionnement de nombreux organes internes, le péritoine et la douleur irradie vers la colonne vertébrale.
  3. Maladies du système musculo-squelettique. La pathologie la plus courante est l'ostéochondrose. Il affecte les articulations, provoque des changements dystrophiques dans les disques intervertébraux. L'ostéochondrose est cervicale, thoracique et lombaire. Dans ce dernier cas, une douleur aiguë apparaît dans cette zone, ce qui donne également à l'abdomen. Sans traitement approprié, les symptômes deviennent permanents - tir ou douloureux.
  4. La douleur musculaire accompagne un grand effort physique. Dans ce cas, les symptômes peuvent toucher tous les corps vertébraux. Parfois, la cause est l'accumulation d'acide lactique, qui irrite les terminaisons nerveuses.

Avec une exacerbation de l'appendicite, une rupture de l'appendice et une infection de la cavité abdominale peuvent survenir, entraînant la mort..

Lorsque le bas-ventre tire, les infections intestinales peuvent devenir une cause. Par exemple, la salmonelle, qui provoque une intoxication sanguine. Au 2e stade de la maladie, le bas du dos commence à faire mal, des caillots sanguins et du mucus apparaissent dans les fèces.

Pathologie de la colonne vertébrale

Un lombaire peut provoquer une condition lorsque le bas-ventre fait mal et tire. Par exemple, en raison de la spondylarthrite - maladies de la colonne vertébrale. Les croissances osseuses croissantes commencent à comprimer les terminaisons nerveuses. Des douleurs sourdes et douloureuses apparaissent dans le dos, ce qui donne à l'aine, au bas de l'abdomen, aux hanches.

Une autre cause est l'ostéochondrose. Cela provoque également une compression des racines nerveuses en raison de la saillie des disques. Cela indique généralement le stade initial de la formation d'une hernie. La douleur s'intensifie avec le physique. stress, chutes, mouvements brusques, toux et éternuements. Ceci est accompagné de maux de dos et de hanche.

Troubles urinaires

L'une des maladies les plus courantes, quel que soit le sexe, est la cystite. En même temps, le dos et l'estomac font mal en même temps. La pathologie est infectieuse, souvent sous une forme chronique, avec des exacerbations périodiques, mais survient plus souvent chez les femmes. Pendant cette période, des douleurs aiguës apparaissent (en particulier pendant la miction), tirant sur le bas du dos et les reins.

L'urrolithiase est encore plus intolérable. Pendant la miction, de graves douleurs de coupe se produisent et, avec un changement de position corporelle ou une consommation excessive de liquide, les symptômes sont complétés par des crampes dans la région lombaire. La raison en est le mouvement du sable et des calculs à travers l'urètre.

L'urétrite (inflammation du canal qui élimine l'urine) entraîne une douleur intense. La cause en est les produits chimiques, les blessures et les infections. La pathologie s'accompagne d'écoulement fétide, de mictions douloureuses avec du sang et du pus et de l'apparition de douleurs intenses dans le bas de l'abdomen, ce qui donne au bas du dos.

Pathologie gastro-intestinale

Avec la colite (par exemple, à droite), les symptômes apparaissent soudainement. La douleur est aiguë, irradiant vers la colonne vertébrale. La maladie accompagne la diarrhée, devant laquelle des crampes apparaissent et disparaissent dès que les selles se normalisent. À la palpation, les sensations négatives n'augmentent pas, mais cela se produit avant la selle. De faux désirs, une sensation de lourdeur dans l'intestin, apparaissent progressivement. Dans la colite chronique, une douleur douloureuse irradiant vers le dos est caractéristique.

Avec une obstruction intestinale, les symptômes sont d'abord violents et soudains. Des crampes sévères apparaissent, en particulier dans les lieux d'obstruction. La douleur est localisée dans l'abdomen. Se manifestant d'abord sous la forme de spasmes, il devient alors une couture. Initialement, les mêmes manifestations cliniques accompagnent la pancréatite. Ensuite, la douleur devient ceinture et affecte le dos.

Dysfonctionnements du système nerveux

La névralgie pelvienne peut provoquer des maux de dos et des douleurs abdominales basses. Il apparaît en raison de varices, d'une hernie, d'un pincement des nerfs. Dans ce cas, la douleur n'a pas d'emplacement spécifique et peut se propager à l'abdomen ou au périnée. Périodiquement, les symptômes s'intensifient ou diminuent lentement. Il devient plus intense avec le physique. charges.

Douleur dans le bas du dos - parfois une forme de maladie nerveuse, apparaît souvent après de fortes expériences, du stress.

De plus, les troubles du système nerveux s'étendent à d'autres organes et systèmes, par exemple l'estomac, le tractus gastro-intestinal.

Causes de la douleur à gauche et à droite

Tous les organes internes ont un emplacement spécifique. Cela facilite le diagnostic en cas de douleur. Si elle se produit du côté droit, cela peut indiquer une maladie du foie, de la vésicule biliaire, du pancréas ou une inflammation de l'appendice. Dans ce cas, des nausées, des vomissements, un jaunissement de la peau et des muqueuses apparaissent souvent. Par exemple, la dernière symptomatologie accompagne l'hépatite. Dans le même temps, la température corporelle augmente toujours et une intoxication du corps se produit.

La douleur dans le bas de l'abdomen gauche (et en même temps le donne au bas du dos) indique des maladies du cœur, de la rate, de l'estomac ou du pancréas. La suralimentation, la consommation excessive d'alcool, des blessures mineures peuvent également en être la cause..

La pathologie la plus courante est la gastrite. Elle s'accompagne souvent de douleurs dans le côté gauche, de nausées et éventuellement d'ulcérations. Parfois, la localisation des symptômes sur le côté gauche indique une inflammation du système génito-urinaire.

Pourquoi ça fait mal dans le bas du dos et le bas de l'abdomen chez les femmes

La cause de la douleur dans le bas-ventre et le bas du dos chez la femme est principalement l'inflammation des appendices. Il s'agit d'un processus infectieux dans les trompes de Fallope qui passe dans les ovaires. La douleur apparaît après une grande physique. charges ou après un rapport sexuel. Les symptômes peuvent s'aggraver avant la menstruation. De plus, il est localisé d'abord dans le bas de l'abdomen, puis capture le bas du dos (parfois les jambes). Autres conditions et pathologies lorsque le dos et le bas-ventre chez les femmes sont douloureux:

  1. Prolapsus complet ou partiel de l'utérus. Elle se produit en raison de l'affaiblissement de la région pelvienne inférieure. La raison peut être la vieillesse, l'effort physique important, l'accouchement fréquent, l'inactivité. Tout d'abord, une gêne apparaît dans le bas de l'abdomen, puis - en tirant des douleurs convulsives qui donnent au bas du dos et au péritoine.
  2. Endométrite. Il s'agit d'une inflammation (infectieuse) de la muqueuse utérine. À la palpation, une douleur est ressentie dans le bas de l'abdomen, ce qui donne au dos et à la région coccygienne.
  3. Kystes Formations bénignes dans les organes du système reproducteur féminin. Les petites excroissances ne causent pas de douleur, mais à mesure qu'elles grandissent, la pression sur les organes voisins commence à s'appliquer. Parfois, la jambe du kyste est pliée sous son propre poids ou tordue. Ces processus sont toujours accompagnés de douleurs lancinantes intenses. Leur localisation dépend de l'emplacement du kyste.

De plus, la douleur peut survenir en raison de la rupture du follicule et de la libération de l'œuf. Les symptômes se manifestent du côté où l'ovulation s'est produite..

La douleur peut être donnée dans le bas du dos, accompagnée de sécrétions muqueuses et de nausées. Ces symptômes peuvent survenir avec des menstruations douloureuses (algodismenorea), une grossesse extra-utérine ou compliquée, après un avortement.

Causes des douleurs abdominales basses et du bas du dos chez les hommes

Les maladies masculines accompagnées de douleurs dans l'abdomen et le bas du dos comprennent la prostatite (un processus inflammatoire). Les symptômes apparaissent d'abord dans le scrotum et le périnée, puis couvrent l'anus et le dos. La miction s'accompagne de douleurs et de brûlures..

Avec l'adénome, une compression du canal urinaire se produit. L'inconfort d'abord. Ensuite, il y a une douleur intense dans le bas-ventre. Avec l'orchite (inflammation des vaisseaux des testicules), une augmentation de la température est observée jusqu'à 40 degrés. Cela s'accompagne d'autres symptômes: douleurs abdominales, coccyx, bas du dos.

De nombreuses maladies chez les hommes et les femmes se développent sous une forme latente et peuvent ne pas se produire pendant des années. À ce moment, périodiquement, une douleur à court terme se produit dans le bas-ventre, s'étendant souvent vers le dos. Habituellement, ils sont faibles et passent rapidement, donc ils ne causent pas d'inquiétude. Cependant, cela indique également un développement constant de la pathologie et, au fil du temps, les symptômes deviendront plus prononcés.

Vidéos connexes

En raison de la structure anatomique, l'abdomen fait souvent mal et donne au bas du dos chez les femmes. Cependant, dans tous les cas, il est nécessaire d'apparaître immédiatement aux médecins dès les premiers symptômes, quoique légers. Parfois, cela peut prolonger la vie ou même la sauver. Il est impossible de déterminer indépendamment la cause de la douleur et un traitement inapproprié entraînera également de graves complications..

Caractéristiques et application de l'applicateur Lyapko

Qu'est-ce que la saillie du disque dorsal?

Comment traiter la radiculite du bas du dos à la maison

L'estomac et l'abdomen peuvent-ils souffrir de la colonne vertébrale??

Les maladies de la colonne vertébrale sont répandues dans la société moderne. La plupart d'entre eux s'accompagnent de maux de dos, qui deviennent un véritable problème pour les personnes d'âges différents. Cela rend difficile la pratique d'activités de routine et limite la vie active. Pour comprendre cette situation, les gens vont chez le médecin.

Assez souvent, l'apparition de sensations désagréables est notée non seulement dans le dos, mais aussi dans d'autres parties du corps. Avec la pathologie de la colonne vertébrale, des douleurs abdominales peuvent également être attendues. Ensuite, certaines difficultés surgissent pour déterminer leur origine, car des symptômes similaires sont caractéristiques de nombreuses maladies des organes internes. L'estomac peut-il faire mal lorsque la colonne vertébrale est touchée, seul le médecin le dira après un examen complet.

Lorsque plusieurs maladies sont diagnostiquées chez un patient, une place particulière est accordée à la détermination des causes de la douleur dans différentes parties du corps.

Les causes

Afin d'avoir une image complète des causes des douleurs abdominales, il est nécessaire de procéder à un diagnostic comparatif de la pathologie de la colonne vertébrale avec d'autres maladies. Cependant, vous devez faire attention à certaines fonctionnalités.

Le fait est que des changements dans les organes internes peuvent être déclenchés par une violation de la régulation nerveuse. Ce phénomène n'est pas rare dans les maladies de la colonne vertébrale, lorsqu'il y a une compression des racines portant des fibres végétatives de la moelle épinière:

  • Ostéochondrose.
  • Hernie intervertébrale.
  • Spondylose.
  • Souche.
  • Blessures.
  • Tumeurs.

Une telle circonstance peut être essentielle dans le processus de diagnostic, car elle sera l'un des facteurs qui détermine le développement de la pathologie des organes internes. Afin de conduire à des changements fonctionnels prononcés et à l'apparition de douleur, une violation des processus nerveux doit être permanente. Mais en conjonction avec d'autres facteurs, la pathologie de la colonne vertébrale acquiert sans équivoque une plus grande influence. Ainsi, avec des douleurs abdominales, le risque des conditions suivantes doit être pris en compte:

  • Maladies des voies digestives.
  • Pathologie du système urinaire.
  • Maladies du système respiratoire.
  • Pathologie gynécologique.
  • Maladies chirurgicales.
  • Pathologie infectieuse.

Déterminer pourquoi l'estomac fait mal à un patient particulier, sur la base d'un examen médical et de méthodes de recherche supplémentaires.

Symptômes

Les sensations désagréables dans diverses parties de l'abdomen sont associées non seulement à des processus locaux dans certains organes, mais deviennent également le résultat d'une violation des processus généraux, parmi lesquels les relations neurohumorales sont importantes. Dans ce contexte, la pathologie rachidienne est directement impliquée dans la perturbation de nombreux organes.

Le principal symptôme qui inquiète les patients est la douleur. Il peut indiquer une inflammation, des spasmes musculaires, un manque de circulation sanguine, une irritation des terminaisons sensibles avec des formations volumétriques. Selon le mécanisme de développement en vigueur, la douleur présente diverses caractéristiques:

  1. En apparence: coutures, douleurs, tir, lancinante.
  2. Localisation: affectant le bas du dos, la poitrine, l'épigastre, le bas-ventre.
  3. Par prévalence: locale ou donnée à d'autres services.
  4. Par gravité: forte, faible, modérée.
  5. Par durée: courte et longue.
  6. Par fréquence: continue ou périodique.

Un lien clair entre le syndrome douloureux et la colonne vertébrale peut être observé pendant l'activité motrice du patient - il y a une augmentation de l'inconfort pendant la flexion, la torsion du corps, la respiration profonde, la toux, les efforts.

Une preuve importante de l'origine vertébrogène de la douleur abdominale est les symptômes d'irritation nerveuse ou de perte de fonction de certaines parties du corps. Compte tenu du type de fibres endommagées, les violations suivantes apparaissent:

  1. Sensible: picotements, engourdissement de la peau, diminution des sensations superficielles ou profondes.
  2. Moteur: revitalisation ou extinction des réflexes tendineux, diminution de la force musculaire.
  3. Végétatif: pâleur ou "marbrure" de la peau, sa sécheresse ou transpiration excessive, changement de dermographisme.

La douleur associée à la colonne vertébrale présente des signes clairs qui les distinguent des symptômes d'origine différente..

Maladies des voies digestives

Chez les patients souffrant de douleurs abdominales, il faut tout d'abord exclure la pathologie du système digestif. Un symptôme similaire peut être le résultat de diverses maladies: ulcère gastroduodénal, cholécystite, pancréatite, colite, hépatite. Divers symptômes de dysfonctionnement gastro-intestinal apparaissent:

  • Rots.
  • Brûlures d'estomac.
  • Diminution de l'appétit.
  • La nausée.
  • Vomissement.
  • Ballonnements.
  • Constipation.
  • Relaxation sur chaise.

Selon la maladie, la localisation de la douleur sera différente: en cas d'ulcère gastroduodénal, elle se fait sentir à un moment donné avec une irradiation fréquente de la colonne vertébrale, la pancréatite est caractérisée par l'herpès zoster, en cas de cholécystite elle donne à la ceinture scapulaire droite, et avec la colite les sections latérales et le bas-ventre sont perturbées. En plus de la gravité de l'hypochondre droit, l'hépatite s'accompagne d'un ictère, une augmentation de la taille du foie.

Lorsque l'estomac ou le bas-ventre font mal, vous devez également penser à la possibilité d'origine vertébrale des symptômes.

Pathologie du système urinaire

Les maladies de la colonne vertébrale peuvent également simuler la pathologie du système urinaire. Ceci est encore dû aux particularités de l'innervation de cette zone. Lorsqu'il y a une compression prononcée des racines nerveuses, un dysfonctionnement neurogène des organes pelviens peut apparaître, qui se manifeste par une incontinence urinaire. Mais si le bas-ventre est concerné, il faut faire attention à l'apparition de tels signes:

  • Urination fréquente.
  • Crampes et brûlures pendant la miction.
  • Décoloration de l'urine.
  • Fièvre.

Ce tableau clinique est caractéristique de la cystite. La lombalgie est souvent associée non seulement à la pathologie de la colonne vertébrale, mais est également l'un des symptômes de la pyélonéphrite. Chez l'homme, des sensations désagréables dans le sacrum peuvent provoquer une prostatite..

Lorsque les patients sont préoccupés par le bas-ventre, un diagnostic différentiel doit être posé avec les maladies du système urinaire.

Maladies du système respiratoire

Lorsque les patients ont des problèmes de colonne vertébrale, cela peut affecter l'état du système respiratoire. On sait que les fibres de la région thoracique innervent les bronches, la plèvre et le diaphragme. Par conséquent, en plus de la névralgie intercostale, une toux avec essoufflement apparaît souvent. À leur tour, les maladies respiratoires s'accompagnent souvent de maux de dos, en particulier de pneumonie et de pleurésie. Ensuite, les symptômes suivants apparaissent également:

  • Écoulement des crachats.
  • Température corporelle élevée.
  • Faiblesse générale, fatigue.

L'inflammation pleurale s'accompagne d'une toux sèche et la douleur thoracique diminue lorsque le patient se trouve du côté affecté. Une étude objective indiquera une atténuation du son de percussion dans le domaine de la pathologie, l'apparition de sifflements ou de frottements pleuraux.

Dans les maladies du système respiratoire, une connexion avec la colonne vertébrale peut également être tracée..

Pathologie gynécologique

Si le bas-ventre fait mal chez la femme, les maladies gynécologiques doivent être exclues. Le plus souvent, nous parlons de maladies de nature inflammatoire, mais un symptôme similaire apparaît également dans d'autres conditions: irrégularités menstruelles, tumeurs, apoplexie ovarienne, grossesse extra-utérine ou fausse couche. La pathologie de la région génitale féminine peut se manifester par de tels signes:

  1. Douleurs douloureuses ou tiraillantes dans le bassin, le bas de l'abdomen, qui donnent aux jambes, au périnée, au rectum.
  2. Périodes irrégulières ou abondantes.
  3. Allocations de nature différente.
  4. Fièvre.

Lorsque les processus inflammatoires prédominent, la sensibilité abdominale pendant la palpation et l'examen gynécologique sera caractéristique, et avec les maladies tumorales (fibromyomes et kystes), une augmentation de l'utérus ou des appendices est perceptible.

Maladies des organes génitaux internes - la cause la plus fréquente de douleur dans le bas-ventre chez les femmes.

Maladies chirurgicales

La pathologie de la colonne vertébrale peut s'accompagner de maladies chirurgicales. Dans ce cas, les traits caractéristiques de l'abdomen «aigu» aideront à établir l'origine du syndrome douloureux. Ceux-ci inclus:

  • Douleur dans divers services.
  • Tension musculaire locale.
  • Symptômes positifs d'irritation péritonéale.
  • Tendresse de palpation.

De telles manifestations se produisent dans de nombreuses maladies: appendicite, cholécystite ou pancréatite aiguë, ulcère perforé, péritonite. Dans de nombreux cas, la température corporelle subfébrile apparaît. Si nous mentionnons une occlusion intestinale, alors, en plus de la douleur, les ballonnements, le manque de selles, les nausées et les vomissements sont caractéristiques.

La pathologie aiguë peut représenter un danger important pour la santé et la vie du patient. Par conséquent, la correction chirurgicale des violations révélées est d'une importance capitale.

Pathologie infectieuse

Lorsque les patients sont préoccupés par le bas-ventre, il est nécessaire de réfléchir à la possibilité de maladies infectieuses. Le plus souvent, il faut faire face à la dysenterie, la salmonellose, l'amibiase, l'infection à entérovirus. Dans ce cas, le syndrome douloureux est associé à d'autres signes:

  • Nausée et vomissements.
  • Urination fréquente.
  • Diarrhée avec impuretés pathologiques: mucus, sang, pus.
  • Température corporelle élevée.
  • Tendresse de palpation.
  • Faiblesse générale, malaise.

Les maladies infectieuses avec des mesures prématurées peuvent devenir chroniques ou entraîner des complications: choc et déshydratation.

Diagnostique

Afin de confirmer l'origine vertébrale des symptômes, il est nécessaire de profiter des capacités diagnostiques de la médecine moderne. Sur la base d'un examen médical, seule une conclusion préliminaire peut être tirée. Et les méthodes de recherche en laboratoire et instrumentales aident à établir le diagnostic final. Ils comprennent les procédures de diagnostic suivantes:

  • Analyse générale du sang et de l'urine.
  • L'étude des paramètres sanguins biochimiques (créatinine, urée, tests hépatiques, indicateurs de phase aiguë, électrolytes).
  • Analyse d'urine selon Nechiporenko, Zimnitsky.
  • Analyse microbiologique des rejets des voies génito-urinaires.
  • Coprogramme.
  • Culture bactériologique des matières fécales.
  • Radiographie de la colonne vertébrale, des poumons, des organes abdominaux.
  • Imagerie par résonance magnétique.
  • Tomodensitométrie.
  • Procédure d'échographie.
  • Endoscopie de l'estomac et des intestins.

Il peut être nécessaire de consulter des spécialistes apparentés: neurologue, traumatologue, gastro-entérologue, gynécologue, urologue, chirurgien, spécialiste des maladies infectieuses. Sur la base des résultats d'un examen approfondi, une conclusion est tirée sur une maladie particulière chez un patient.

Pour établir un lien entre les douleurs abdominales et l'état de la colonne vertébrale, des méthodes de recherche supplémentaires aident.

Conclusion

Ainsi, nous pouvons parler du rôle important du syndrome de douleur vertébrogène dans la pratique clinique. L'état des organes internes est déterminé par leur innervation et leur apport sanguin, qui est dans une certaine mesure perturbé en raison de la pathologie de la colonne vertébrale.

Mais même si vous ne prenez pas en compte de tels moments, vous devez vous rappeler que la défaite des racines nerveuses a une zone de manifestation plus large que la région du dos. Et les maladies des organes internes, à leur tour, peuvent dans une certaine mesure se déguiser en symptômes vertébraux.

Par conséquent, le rôle principal au stade des soins médicaux primaires est attribué au diagnostic différentiel de conditions présentant un tableau clinique similaire. Ce n'est qu'après cela que nous pourrons parler de la nécessité de certaines mesures préventives.

Pourquoi il y a des douleurs dans le dos - donnant dans l'abdomen et les côtés

Dans le corps humain, tout est interconnecté.

Si un organe est endommagé, des sensations désagréables se propagent aux autres.

Par conséquent, le mal de dos est souvent donné à l'estomac ou vice versa.

Le patient ne peut même pas comprendre où se situe le centre de la douleur, à droite ou à gauche, le bas fait tellement mal.

La relation des organes internes

La condition lorsque la douleur se produit dans le dos, qui n'est pas une source de pathologie, est appelée irradiation. L'apparition d'une douleur irradiante s'explique par la structure du système nerveux humain.

Dans toutes les parties du corps et des organes, les nerfs, grands et petits, divergent. Lorsqu'un processus inflammatoire se développe dans un organe, les tissus gonflent, les nerfs sont serrés.

Pour cette raison, une personne éprouve de la douleur.

Si l'influx nerveux qui transmet un signal de douleur au cerveau est suffisamment intense, ce signal se propage à d'autres organes. Autrement dit, dans le cerveau, il y a une "commutation" du signal vers d'autres cellules nerveuses, une personne ressent une douleur à l'endroit où elle est apparue. Par conséquent, avec l'appendicite, le bas du dos peut faire mal, et avec l'ostéochondrose, l'estomac.

Les causes

Les douleurs dorsales s'étendant sur les côtés peuvent être des pathologies de la colonne vertébrale et des organes internes. La maladie la plus courante de la colonne vertébrale est l'ostéochondrose. En raison de la destruction des disques, leur taille diminue, respectivement, la distance entre les vertèbres est réduite.

Cela conduit à un pincement des racines nerveuses, un syndrome douloureux d'intensité variable se produit. Les muscles de l'abdomen et du dos répondent à la douleur par des spasmes, le corps essaie de réduire l'intensité des symptômes, donc il fait mal au dos et à l'estomac.

Une irradiation des douleurs abdominales est observée avec exacerbation de l'ostéochondrose des lombaires.

La source de la douleur est les maladies des organes internes

Si le patient a des maladies des organes internes, la douleur réfléchie se produit dans la colonne vertébrale. Vous pouvez différencier les maladies du dos des pathologies abdominales en utilisant la palpation de la colonne vertébrale.

Dans ce cas, la palpation des vertèbres ne provoque pas de douleur accrue, elles sont également absentes lors des virages, des virages. Le deuxième trait distinctif est la préservation de la mobilité du dos. Alors qu'avec l'ostéochondrose, la hernie, la scoliose, les muscles sont dans un état de tonus, la mobilité du corps est limitée.

Maladies dans lesquelles se manifeste une douleur:

  • Ulcère gastrique, ulcère duodénal, gastrite. Les maladies sont caractérisées par des dommages à la muqueuse gastrique. Une forte douleur dans l'abdomen et le dos s'aggrave après avoir mangé, parfois le patient devient plus facile s'il se couche sur le dos. En outre, le patient éprouve des nausées, des brûlures d'estomac, une perte d'appétit. Si la douleur est si intense qu'il est difficile pour une personne de respirer et que sa paroi abdominale avant est tendue, cela indique un ulcère perforé.
  • Pancréatite (inflammation du pancréas). Une personne ressent une forte douleur de l'herpès zoster. En effet, le pancréas est situé à la même distance du bas du dos et de l'estomac. Souvent, les patients confondent pancréatite et ostéochondrose. La maladie peut être distinguée par les signes concomitants: nausées, vomissements, indigestion, transpiration excessive, forte fièvre.
  • Cholélithiase. Les calculs de la vésicule biliaire se déplacent et obstruent parfois le canal biliaire, ce qui rend difficile le drainage de la bile. À cet endroit, un foyer de formes inflammatoires, le patient développe des coliques hépatiques. Une douleur douloureuse est ressentie au milieu du dos et du bas de l'abdomen, a un caractère coupant, coupant et éclatant.. Manifestations caractéristiques: ballonnements, fièvre, vomissements avec la bile, douleur lorsque la pression est appliquée sur la vessie.
  • Urolithiase. Les calculs des reins pénètrent dans les uretères, bloquant la lumière. Cela provoque des coliques rénales. Le patient ressent une douleur insupportable irradiant vers l'abdomen, l'épaule et la région cardiaque. La maladie s'accompagne d'une altération de la miction, de la fièvre et de frissons. La palpation du rein est très douloureuse.
  • Omission du rein. Il est presque asymptomatique, mais des maux de dos surviennent lorsqu'une personne contracte les muscles abdominaux.
  • Appendicite. Avec une inflammation de l'appendice, la douleur irradie vers le côté droit, le dos. Les symptômes apparaissent généralement après un festin ou un effort physique. De plus, le patient éprouve des nausées, des frissons, la paroi abdominale est tendue, avec une pression sur le nombril, la douleur s'intensifie plusieurs fois.
  • Obstruction intestinale. La pathologie survient en raison d'un blocage de la lumière intestinale ou d'une violation de son péristaltisme. En raison d'une obstruction mécanique, les récepteurs nerveux sont affectés, une douleur aiguë se produit, qui n'a pas de localisation claire. Le patient ressent une douleur dans le dos, les côtés et l'abdomen. Une occlusion intestinale suspectée peut être due à un manque de selles pendant plusieurs jours, des ballonnements et des vomissements. Le patient présente des symptômes d'intoxication générale: température, faiblesse, soif, tachycardie, essoufflement, diminution de la pression.
  • Tumeurs oncologiques. Le syndrome douloureux dans le cancer survient aux stades 3-4, lorsque la tumeur se développe, appuie sur les organes voisins, les vaisseaux. Les métastases qui se propagent dans tout le corps endommagent les cellules saines, provoquant une douleur intense. Par conséquent, le dos et l'estomac peuvent souffrir de tumeurs de tous les organes de la cavité abdominale et de la poitrine.
  • Crise cardiaque L'insidiosité de la maladie est qu'au stade initial, elle «se déguise» en exacerbant les pathologies gastro-intestinales. La douleur se produit dans le côté gauche, se propage vers le dos.

Rayonnant chez les femmes

Pourquoi les douleurs abdominales s'étendant vers le dos peuvent être causées par des problèmes typiquement féminins. Les organes génitaux internes d'une femme se trouvent dans la partie inférieure du corps, donc tout problème se fait sentir par la douleur du bas du dos et du bas de l'abdomen.

  • Endométriose (prolifération pathologique de l'endomètre utérin). L'endomètre peut se développer au-delà de l'utérus, provoquant de graves saignements. Cela conduit à une inflammation de l'organe et des tissus environnants avec les conséquences qui en découlent: douleur aiguë autour de la circonférence de l'abdomen, irrégularités menstruelles, infertilité. La femme ressent de la douleur lors de l'urination et des selles.
  • Le myome est une tumeur bénigne de la couche musculaire d'un organe. Un petit fibrome ne donne aucun symptôme, avec une augmentation, la tumeur presse sur les vaisseaux, la femme ressent une lourdeur dans le bas de l'abdomen, un éclatement, une douleur, qui peut être aiguë ou tiraillante, irradiant vers le bas du dos.
  • Apoplexie de l'ovaire. Il s'agit d'une condition dans laquelle une rupture ovarienne se produit. Peut être dû à des kystes, une inflammation des appendices, des varices de l'ovaire. Lorsqu'une rupture se produit, du sang est versé dans la cavité abdominale, il y a une attaque de douleur aiguë se propageant à travers l'abdomen et le dos. Cela s'accompagne de fièvre, de chute de pression, de tachycardie, d'évanouissement. La paroi abdominale est très tendue en raison du remplissage sanguin. Cette condition nécessite une intervention chirurgicale immédiate, sinon une femme peut mourir de péritonite ou de septicémie..
  • Grossesse extra-utérine. Un œuf fécondé est fixé dans la trompe de Fallope. À mesure que l'embryon se développe, le tube s'étire et peut éclater. Tout d'abord, une femme présente tous les signes d'une grossesse normale. Lorsque le tube éclate, le sang coule dans la cavité abdominale. Cela s'accompagne d'une douleur aiguë dans le bas de l'abdomen, irradiant vers le bas du dos. Une femme a besoin d'une opération d'urgence, sans soins d'urgence, le patient peut mourir.
  • Le pli de l'utérus est une déviation anormale du corps utérin par rapport à sa position physiologique. Si la déviation est très forte, l'utérus appuie sur les intestins, les ovaires. Cela provoque des douleurs lors des rapports sexuels, des selles, du stress physique. La douleur est donnée au dos, aux intestins, à la paroi abdominale antérieure.
  • Syndrome prémenstruel. Il s'agit d'un ensemble de symptômes qui surviennent chez les femmes avant les menstruations. Il se caractérise par une variété de manifestations cliniques - de la douleur de l'abdomen et du bas du dos aux dépressions nerveuses. La condition doit être différenciée des maladies des reins, des organes génitaux. Si des symptômes désagréables réapparaissent chaque mois quelques jours avant la menstruation, il s'agit du SPM.
  • Règles douloureuses. Cette pathologie est due à l'endométriose, à la flexion de l'utérus, aux fibromes ou à des troubles hormonaux. Pendant les menstruations, les muscles de l'utérus se contractent, contribuant au décollement de l'endomètre. S'il y a un processus inflammatoire, les contractions musculaires s'accompagnent de douleurs dans le bas du dos et le bas de l'abdomen.
  • Grossesse compliquée. L'abdomen et le dos font périodiquement mal à toutes les femmes enceintes. Cela est dû à la tension musculaire, à l'entorse, à l'augmentation du poids.

Chez l'homme

Les maladies typiquement masculines sont également accompagnées d'un syndrome de douleur irradiante:

  • Prostatite (inflammation de la prostate). La période aiguë de la maladie est caractérisée par des douleurs lombaires, donnant dans l'aine, le scrotum, le bas du dos, l'anus. De plus, un homme présente des signes d'intoxication: troubles de la miction, faiblesse, nausées, sécheresse de la bouche, fièvre et douleur en urinant.
  • Hernie inguinale. Une maladie dans laquelle le péritoine fait saillie dans le canal inguinal. Au début, la hernie ne donne aucun symptôme, un inconfort se produit en cas de pincement. Cela s'accompagne d'une vive douleur inguinale qui se propage à tout l'abdomen et le bas du dos, de nausées, d'une incapacité à vider les intestins et de la température. Cette condition nécessite une opération d'urgence..

Localisation

Dans un premier temps, il est possible de déterminer quelle est la cause de l'irradiation en localisant les sensations douloureuses:

Laisser derriereArrière droitAbdomen inférieur, intestins
PancréatiteCholélithiaseMyome
Grossesse extra-utérine avec rupture du tube gaucheCholécystiteUne occlusion intestinale
Rupture de l'ovaire gaucheRupture de l'ovaire droitEndométriose
UrolithiaseGrossesse extra-utérine avec rupture du tube droitICP
Crise cardiaqueAppendiciteGrossesse compliquée
OncologieOncologieProstatite
Prolapsus du rein gaucheProlapsus du rein droitColite
Hernie inguinale gaucheHernie inguinale droiteTumeurs malignes

Diagnostique

Pour la douleur de toute localisation, un examen complet est nécessaire, car certaines maladies peuvent être fatales. Méthodes de recherche obligatoires:

  • Échographie des organes internes. Aide à diagnostiquer les kystes, les fibromes, la rupture ovarienne, la grossesse extra-utérine.
  • Radiographie de la colonne vertébrale, de l'estomac, des intestins, des reins. Elle révèle une ostéochondrose, une occlusion intestinale, des tumeurs de l'estomac, une lithiase urinaire. Pour confirmer l'obstruction intestinale, radiographie avec contraste.
  • IRM C'est la méthode la plus fiable. Détecte une maladie à un stade précoce. Avec lui, vous pouvez différencier une tumeur maligne, évaluer le degré de dommages aux organes.
  • Fibrogastroscopie. Il est prescrit pour l'ulcère gastrique, l'ulcère duodénal.
  • La laparoscopie est nécessaire pour diagnostiquer l'endométriose..
  • Un ECG est pratiqué chez les patients pour exclure ou confirmer une crise cardiaque..
  • Le sang est également prélevé sur un patient pour une analyse biochimique..
  • Analyse générale du sang, l'urine indique la présence d'un foyer inflammatoire.

Premiers secours

Si la douleur n'est pas intense, vous devriez consulter le thérapeute local.

Lorsqu'un patient connaît la source de l'inconfort, il peut réduire son intensité avec les médicaments suivants:

  1. Antispasmodiques (No-Shpa, Papaverin, Drotaverin). Ils détendent les muscles lisses, facilitant ainsi la condition d'une personne.
  2. Anti-inflammatoires non stéroïdiens (Diclofénac, Ibuprofène). Soulage l'inflammation, l'enflure, aide à l'exacerbation de l'ostéochondrose, de la pancréatite.
  3. Antiacides (Maalox, Almagel). Réduit les brûlures d'estomac, les nausées, les crampes avec ulcères, la gastrite.
  4. Les symptômes du SPM sont soulagés par les sédatifs (Novopassit, Afobazol) et les antispasmodiques.
  5. En cas de règles douloureuses, vous pouvez prendre des analgésiques (Ketanov, Tempalgin).

Les soins d'urgence nécessitent une douleur aiguë insupportable, qui s'accompagne des symptômes suivants:

  • Chaleur.
  • Rétention urinaire.
  • Incapacité à vider les intestins.
  • Vomissements répétés, en particulier avec de la bile, traces de sang.
  • Chute de pression soudaine.
  • Évanouissement.
  • Saignement gastrique ou utérin.
  • Ballonnement, paroi abdominale dure.

Un patient présentant ces symptômes présente un risque de décès considérablement accru. Avant l'arrivée de l'ambulance, le patient doit être allongé sur le lit, afin de lui offrir une position qui facilite son état. Ne donnez pas d'eau, de nourriture, mettez un coussin chauffant.

Vous ne pouvez attacher une bulle de glace au point douloureux que pour réduire légèrement l'intensité des symptômes. Il est également interdit de prendre des analgésiques, des laxatifs. Cela peut brouiller l'image de la maladie et rendre le diagnostic difficile..

La prévention

Les mesures préventives sont la prévention des maladies. Ceci est réalisé par:

  • Nutrition adéquat.
  • Renoncer aux mauvaises habitudes.
  • Prévention du sous-refroidissement.
  • Traitement en temps opportun des maladies infectieuses.
  • Examen médical préventif régulier.

Conclusion

Vidéo utile

Un médecin professionnel, l'auteur de la vidéo, vous parlera du traitement efficace de la pancréatite et de l'alimentation.