logo

Douleur dans les articulations des jambes - causes, nature, traitement

Le site fournit des informations de référence à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation d'un spécialiste requise!

Quelles maladies provoquent des douleurs dans les articulations des jambes??

Les articulations principales des membres inférieurs sont:
1. Hanche reliant le fémur et l'os pelvien.
2. Le genou reliant le tibia, le fémur et la rotule.
3. Cheville - connexion du péroné, du tibia et du talus.
4. Articulations du pied et des orteils.

Il y a beaucoup de violations, dont le résultat est l'apparition de douleurs dans les articulations des jambes. Par conséquent, il est plus commode de les décrire, en les divisant en pathologies pouvant survenir dans l'une des articulations répertoriées et en maladies caractéristiques d'une zone particulière.

Maladies courantes qui provoquent des douleurs dans les articulations des jambes:

  • arthrite;
  • ostéoarthrose;
  • inflammation des ligaments et des tendons des articulations;
  • lésions de la colonne vertébrale;
  • l'ostéomyélite;
  • la formation d'ostéophytes;
  • tumeurs articulaires;
  • chondrocalcinose;
  • bursite;
  • fasciite diffuse;
  • chondromatose synoviale;
  • hémophilie.

Dommages à des articulations spécifiques:
  • luxations de la cuisse, du genou et de la cheville;
  • dommages au ligament rotulien;
  • dommages au ménisque du genou;
  • rupture du kyste poplité;
  • dommages au tendon d'Achille;
  • dommages à leurs propres ligaments de l'articulation de la cheville;
  • pied plat.

Arthrite

L'arthrite est un processus inflammatoire dans l'articulation, qui est une manifestation de l'une des maladies systémiques du tissu conjonctif:

  • psoriasis;
  • le lupus érythémateux disséminé;
  • rhumatisme;
  • pathologies auto-immunes;
  • maladie métabolique.

Il existe 2 formes d'arthrite:
1. Aigu, caractérisé par une douleur aiguë, un gonflement, de la fièvre dans la zone articulaire et une rougeur de la peau.
2. Chronique, progressant lentement, non exprimée et provoquant des douleurs périodiquement, occasionnellement.

Ce symptôme implicite dans le deuxième cas est en fait le principal danger d'une forme chronique d'arthrite. Le patient ne prête pas attention à la maladie existante depuis longtemps et peut ainsi amener l'articulation malade à une destruction complète.

La douleur arthritique dans les articulations des membres inférieurs a le plus souvent une intensité assez prononcée. Cela se produit non seulement avec des mouvements, mais aussi au repos. De plus, avec toute arthrite, un gonflement sévère et un gonflement de la zone touchée sont observés. La peau sur l'articulation enflammée acquiert une teinte rouge ou cramoisie. La température locale augmente également. L'arthrite se caractérise également par une limitation de la mobilité de l'articulation: sa flexion et son extension sont violées.

Polyarthrite rhumatoïde

La raison de la polyarthrite rhumatoïde est que le système immunitaire du patient, pour une raison inconnue, perçoit les cellules de son propre corps comme étrangères et essaie de les détruire. Cela conduit à une inflammation, une altération de la fonction et, par conséquent, au développement de la maladie.

L'évolution de la polyarthrite rhumatoïde est généralement chronique. L'inflammation saisit d'abord les articulations des mains ou des doigts des pieds, puis se propage aux membres, affectant progressivement toutes les articulations de bas en haut sur les jambes et les bras.

La caractéristique la plus caractéristique de cette maladie est la symétrie des lésions articulaires. Cela signifie que le processus inflammatoire se développe dans les mêmes articulations des deux membres en même temps (par exemple, les deux articulations du genou ou les deux articulations de la hanche commencent à déranger).

Dans les zones touchées par la maladie, il y a un gonflement et une rougeur de la peau. Les membres ne bougent pas complètement en eux. Et les articulations elles-mêmes acquièrent une forme fusiforme caractéristique.

Les douleurs sont constantes ou périodiques. Une douleur vive et intense pour cette maladie n'est pas caractéristique. Ils sont assez tangibles, mais tout à fait tolérables. Une personne note une raideur - difficulté à bouger pendant plusieurs heures après le sommeil. Le patient dit qu'il a besoin de "se disperser". Après l'exercice, la douleur diminue légèrement..

En l'absence de traitement en temps opportun, des luxations et des subluxations peuvent se développer dans les articulations touchées. Il y a deux raisons principales à ces conditions:
1. Les ligaments et les capsules articulaires sont détruits, ce qui détruit la stabilité des articulations. Dans le même temps, les tendons continuent d'exercer une traction. Cela conduit à une déformation.
2. Les tendons, dans lesquels une inflammation se développe également, peuvent être détruits. Ils sont remplacés par du tissu cicatriciel et déchirés dans des endroits où ils sont soumis à des frottements et à des pressions..

Arthrite psoriasique

L'arthrite psoriasique se développe dans la plupart des cas chez les patients qui ont déjà des plaques psoriasiques sur la peau - des taches squameuses rouges et sèches à la surface du corps et du cuir chevelu.

Pour les lésions psoriasiques des articulations des membres inférieurs, en particulier sur les doigts, une "inflammation axiale" est caractéristique. Toutes les petites articulations du doigt sont immédiatement affectées, il devient rouge et acquiert une forme de saucisse. De plus, la symétrie du processus n'est pas caractéristique de cette maladie..

Arthrite goutteuse

La goutte est une maladie causée par des troubles métaboliques, en particulier les purines. Elle est causée par une augmentation de la concentration d'acide urique dans le sang et le dépôt de ses sels (urates) dans les tissus articulaires.

Le plus souvent, le premier signe d'une crise de goutte est une douleur dans l'articulation du gros orteil. Mais avec la progression de la lésion, le processus pathologique implique progressivement de plus en plus d'articulations. Cette condition est appelée polyarthrite..

L'attaque de goutte commence principalement la nuit. Il se caractérise par une augmentation rapide de la température locale autour de l'articulation touchée et sa rougeur. De plus, les sensations de gonflement et de douleur augmentent rapidement. Une douleur brûlante atroce peut se propager des doigts jusqu'à la jambe. La durée moyenne d'une crise de goutte typique est de quelques jours à plusieurs semaines.

Des exacerbations de cette maladie sont observées 2 à 6 fois par an. Les facteurs pouvant provoquer le début d'une attaque sont:

  • erreurs dans l'alimentation sous la forme d'une grande quantité de viande ou d'aliments gras;
  • l'abus d'alcool;
  • l'abus de thé, de café ou de cacao;
  • procédures de bain intensif.

Une autre caractéristique de la goutte est le tofus, qui a l'apparence de foyers de phoques pathologiques situés dans le tissu sous-cutané. Habituellement, ils se forment sur les articulations touchées, sur les surfaces extenseurs du bas de la jambe et des cuisses, sur les tendons d'Achille, sur les oreilles ou sur le front du patient.
En savoir plus sur l'arthrite

Ostéoarthrose

La douleur dans les articulations du membre inférieur peut être dérangeante en raison de l'arthrose - une maladie qui est basée sur l'usure précoce du cartilage qui recouvre les articulations des os. Ce cartilage est aminci, fissuré, déshydraté et perd ses propriétés d'amortissement. Tout cela se manifeste par la douleur. Dans la plupart des cas, cette maladie affecte les personnes âgées. Mais il existe également des formes héréditaires et familiales d'arthrose. Dans ce cas, l'apparition de la maladie est notée à l'adolescence, voire à l'enfance.

La douleur avec arthrose est plus souvent observée dans le genou, ainsi que dans les articulations de la hanche. Mais cette pathologie peut affecter les petites articulations des pieds..

Symptômes classiques de l'ostéoarthrose:

  • douleur pendant l'effort physique;
  • douleur en appuyant sur la zone articulaire;
  • restriction des mouvements.

La douleur associée à l'arthrose est généralement terne, pire pendant la journée, en particulier avec un effort physique. Son intensité est bien moindre le matin et après un long repos. Périodiquement, dans les articulations, vous pouvez entendre des clics et des craquements caractéristiques. À mesure que la maladie se développe, le syndrome douloureux s'intensifie. La douleur ne s'arrête pas après le repos et peut apparaître même la nuit. Le cours de l'arthrose est ondulé: parfois l'exacerbation dure plusieurs mois, et parfois l'attaque peut s'arrêter en quelques jours.

Inflammation des ligaments et des tendons des articulations des jambes

La tendinite, ou tendinose, est un groupe de lésions inflammatoires des tendons. Si le processus s'étend au tendon et à la membrane qui l'entoure, alors ils parlent de ténosynovite. Les deux maladies se caractérisent par une douleur et une altération de la fonction motrice..

Les articulations des membres inférieurs sont fixées par un nombre assez important de ligaments et de tendons. Par conséquent, les processus inflammatoires en eux entraîneront toujours l'apparition de douleurs dans l'articulation elle-même. De plus, avec l'inflammation des tendons, leur force diminue. Cela crée le risque de ruptures, et donc de luxations articulaires.

Les principaux symptômes de l'inflammation tendineuse sont:

  • douleur lors de mouvements actifs impliquant le tendon affecté;
  • indolence relative des mêmes mouvements passifs (c'est-à-dire ceux effectués par une autre personne avec l'articulation du patient);
  • douleur en appuyant sur un tendon enflammé;
  • augmentation de la température de la peau et des rougeurs sur le tendon affecté;
  • crunch en se déplaçant dans une articulation avec un tendon affecté.

Douleur dans les articulations des jambes avec des lésions de la colonne vertébrale

Dans de nombreux cas, la douleur dans les membres inférieurs se reflète et provient des segments endommagés de la colonne lombo-sacrée. Une telle douleur réfléchie n'a pas de manifestations visuellement détectables sous la forme de changements dans l'apparence des articulations touchées. De plus, dans de tels cas, la mobilité articulaire est entièrement préservée..

La principale différence avec les lésions directement articulaires est la nature de la douleur:
1. La douleur provoquée par les lésions de la colonne vertébrale inquiète le patient non seulement avec les mouvements des jambes, mais aussi au repos, et dans certains cas, peut même le réveiller la nuit.
2. Les sensations douloureuses ne sont pas observées strictement dans la zone de l'articulation touchée, mais se propagent à l'intérieur de la région de la région lombaire, comme si elles transperçaient la jambe entière.

La cause d'une telle douleur peut être une pincée des voies nerveuses avec des hernies intervertébrales ou une ostéochondrose. Ces troubles entraînent également le développement d'une radiculite - inflammation des racines nerveuses émergeant de la moelle épinière.

Le principal symptôme de la radiculite est une douleur le long des nerfs impliqués, des changements de sensibilité dans le sens de son augmentation ou de sa diminution. Parfois, les troubles moteurs se joignent également. Avec la radiculite lombo-sacrée, le nerf sciatique est affecté, ce qui innove tout le membre inférieur. Cette maladie est également appelée sciatique. Le plus souvent, cette maladie se développe avec une ostéochondrose de la colonne lombaire. De plus, la colonne vertébrale elle-même ne peut pas déranger - une personne ne ressentira de la douleur que le long du nerf sciatique.

Avec la sciatique, une douleur est observée dans le bas du dos et la région sacrée, ainsi que les fesses. La douleur est aggravée par les mouvements et "cède" aux articulations de la cuisse, du bas de la jambe et du pied. Un symptôme caractéristique de la sciatique est la flexion et le resserrement d'une jambe douloureuse au lit. Ces manipulations entraînent une certaine réduction de la douleur. Souvent, le syndrome douloureux accompagne le refroidissement du membre, l'engourdissement de la peau et les "fourmis rampantes".

Pour la radiculite lombo-sacrée, ce qui suit est caractéristique:

  • douleur fessière, s'étendant du bas du dos au pied;
  • douleur accrue pendant une position assise prolongée, ainsi que des éternuements ou de la toux;
  • engourdissement ou brûlure dans la jambe;
  • fatigue, «cotonnade», faiblesse et / ou lourdeur dans les jambes;
  • atrophie des muscles du membre inférieur.

Ostéomyélite

L'ostéomyélite aiguë survient principalement pendant l'enfance. La maladie commence par une forte augmentation de la température à 39-40 o C. Le bien-être du patient s'aggrave rapidement, car le corps souffre d'intoxication. Les symptômes suivants sont exprimés:

  • mal de crâne;
  • vomissements répétés;
  • frissons;
  • jaunisse;
  • parfois il y a perte de conscience et délire.

Les 2 premiers jours de la maladie sont caractérisés par l'apparition de douleurs intenses dans la zone affectée. Le membre malade est dans une position qui soulage la condition. Le patient ne peut pas bouger sa propre jambe affectée. Le gonflement des tissus augmente rapidement. La peau au-dessus du site de la lésion est rougie, tendue, il y a souvent une augmentation de la température locale et un motif veineux prononcé. Peut ensuite rejoindre l'arthrite des articulations situées à proximité.

Si la maladie devient chronique, le patient se sent mieux, l'intensité de la douleur dans le membre diminue. Les signes d'intoxication disparaissent, la température corporelle revient à la normale. Au site de la lésion, des fistules se forment (canaux reliant l'os à l'environnement externe) avec un léger écoulement purulent. Plusieurs fistules peuvent former un réseau complet dont les sorties s'ouvriront à une distance considérable de la lésion. Avec l'ostéomyélite, la raideur articulaire, le raccourcissement du membre affecté et la flexion des os se développent davantage..
En savoir plus sur l'ostéomyélite

Douleur dans les articulations des bras et des jambes avec chondrocalcinose

La chondrocalcinose est une maladie associée au dépôt de calcifications dans le cartilage d'une articulation. Les sels de calcium perturbent la mobilité de l'articulation, entraînant des douleurs et un gonflement. Il existe plusieurs formes de cette pathologie:

Pseudogout. Il se caractérise par une apparition soudaine de douleur, un gonflement, une rougeur de la peau et une mobilité limitée dans l'articulation. Une attaque de douleur s'accompagne généralement d'une augmentation de la température corporelle et peut durer jusqu'à plusieurs semaines. Des attaques similaires chez certains patients apparaissent après la chirurgie (souvent lorsque la glande parathyroïde est enlevée), avec des pathologies vasculaires aiguës (accident vasculaire cérébral, infarctus du myocarde) ou des blessures.
En l'absence de convulsions, tous ces symptômes disparaissent presque complètement.

Arthrite pseudo-rhumatoïde. Cette maladie se caractérise par une raideur le matin, un gonflement, une déformation croissante des articulations et une limitation de leur mobilité..

Forme destructrice. Il est plus fréquent chez les femmes de plus de 60 ans. Cette forme se présente sous la forme de polyarthrite, c'est-à-dire qu'elle affecte plusieurs articulations à la fois. Les articulations de la hanche, du genou et de la cheville, ainsi que les articulations du coude ou de l'épaule, peuvent être impliquées dans la maladie. La forme destructrice de la chondrocalcinose s'accompagne d'une douleur intense et d'une altération de la fonction motrice sévère.

Forme latente. Le dépôt de sels de calcium dans les tissus du cartilage peut ne pas apparaître. Dans ce cas, le syndrome douloureux est absent et la maladie est détectée radiologiquement.

Douleur aiguë dans les articulations des jambes en présence d'ostéophytes

Les ostéophytes sont des excroissances qui se forment à la surface du cartilage et du tissu osseux. De telles croissances marginales se produisent lors de contraintes mécaniques sur l'articulation ou à la suite d'une altération du métabolisme du calcium. Ce sont souvent des compagnons de l'ostéoarthrose.

L'apparition d'ostéophytes s'accompagne d'une limitation de la mobilité articulaire. De plus, ces formations sont toujours à l'origine de douleurs intenses résultant de lésions des tissus environnants lors des mouvements de l'articulation.

Bursite

La bursite est une inflammation du sac périarticulaire accompagnée d'une accumulation de liquide à l'intérieur..

La bursite survient en tant que maladie indépendante, à la suite de blessures chroniques, ou peut être une complication de l'arthrite. Le principal symptôme de cette maladie est un gonflement mobile et rond, de la taille d'un œuf de poule, dans l'articulation touchée. Cette formation a une consistance molle. Ce gonflement est généralement perceptible et douloureux au toucher..

Dans la zone touchée, la température des tissus mous augmente et la peau devient cramoisie. La bursite presque toujours à un degré ou à un autre perturbe les mouvements du membre. Avec une durée prononcée, la maladie peut devenir chronique.

La microflore pathogène peut rejoindre l'inflammation. Ensuite, une bursite purulente se développe et tous les symptômes deviennent plus prononcés.
En savoir plus sur la bursite

Fasciite diffuse

La fasciite diffuse est une maladie inflammatoire qui affecte la membrane du tissu conjonctif des muscles qui s'attachent à l'articulation. Il se caractérise par une limitation de la mobilité, des douleurs dans l'articulation et une diminution de la force musculaire..

En outre, cette maladie se manifeste par un changement des propriétés de la peau sur la zone touchée. Il grossit, perd de son élasticité, devient comme une peau d'orange. Sous une telle peau, vous pouvez souvent ressentir des foyers de phoques.

Pied plat

L'une des causes de la douleur constante dans les articulations des membres inférieurs peut être les pieds plats. Avec cette pathologie, l'aplatissement de la voûte plantaire se produit, il devient plus plat, ce qui provoque une violation de ses fonctions d'amortissement. Les charges inertielles lors de la course ou de la marche peuvent atteindre jusqu'à 200% du poids corporel d'une personne. L'arcade du pied est conçue pour les «éteindre», et si cela ne se produit pas, ils reposent sur les articulations et les muscles du membre inférieur. Le plus souvent, les articulations de la cheville et du genou souffrent, car ce sont elles qui représentent la majorité de la charge.

Les pieds plats se manifestent par une sensation de lourdeur «de plomb» dans les muscles, des douleurs articulaires pendant le mouvement et une fatigue rapide lors de la marche. De plus, la charge sur la colonne vertébrale augmente également, car le corps doit en quelque sorte compenser les chocs et les chocs pendant le mouvement.

Les principaux symptômes des pieds plats:

  • chaussures minables et usées à l'intérieur;
  • fatigabilité très rapide et apparition de douleur dans les muscles et les articulations des jambes lors de la marche et du maintien en position verticale pendant une longue période;
  • lourdeur dans les jambes, apparition de convulsions et de leur œdème en fin de journée;
  • gonflement des articulations de la cheville;
  • augmentation de la taille du pied en largeur.
Plus sur les pieds plats

En raison de leur nature naturelle, ils sont bien absorbés et stimulent le métabolisme dans les cellules du cartilage, contribuent à la restauration de la structure du tissu cartilagineux après le processus inflammatoire.

Traitement de la douleur articulaire

Avec l'apparition d'une douleur constante dans les articulations des membres inférieurs, vous ne devez pas vous lancer dans l'autodiagnostic et l'automédication. Il y a toujours un risque d'évaluer incorrectement le degré de dommage qui s'est produit, ce qui signifie provoquer le développement de complications et la chronicité du processus. Vous devez consulter une consultation spécialisée.

Pour la douleur dans les articulations des jambes, vous devez contacter un traumatologue, un rhumatologue, un neurologue ou un vertébrologue. Seul un médecin qualifié, après un examen approfondi et tous les examens instrumentaux nécessaires, est en mesure d'établir avec précision le diagnostic et de prescrire un traitement adéquat.

Auteur: Pashkov M.K. Coordonnateur de projet de contenu.

Pourquoi les articulations des jambes font mal: causes, diagnostic et traitement

Pourquoi les articulations des jambes font-elles mal et ce qui a exactement conduit à ces sensations désagréables est une question assez courante. Ce problème est connu non seulement des personnes âgées, mais même des enfants qui ressentent une telle douleur pendant leur croissance. Dans la plupart des cas, la cause de la douleur dans les articulations est une sorte de maladie, mais parfois les causes sont encore moins graves, et pour les résoudre, il faut une thérapie appropriée et un traitement rapide chez le médecin.

Pourquoi les articulations des jambes font mal?

Les raisons pour lesquelles des douleurs articulaires peuvent survenir sont nombreuses. Les plus élémentaires d'entre eux sont les suivants:

  • Les infections
  • Blessures anciennes;
  • Charges uniformes;
  • Trop grandes charges;
  • Faible mobilité.

De plus, la douleur peut souvent être une ecchymose de l'articulation. Dans ce cas, un hématome invisible apparaît dans les tissus, ce qui donne une sensation désagréable et inconfortable. En général, l'arthralgie (douleur articulaire) indique la présence d'une maladie spécifique. La douleur dans les articulations des jambes peut être causée par les affections suivantes:

  • Ostéoarthrose. Cette maladie est chronique et la plus courante parmi toutes les maladies articulaires. Elle affecte les articulations du genou, ainsi que les interphalangiennes et les hanches. La cause du développement de cette maladie est la vieillesse, le surpoids, le manque de vitamines D et C, une altération du métabolisme.
  • Arthrite réactive. Cette maladie aiguë est de nature inflammatoire et affecte le plus souvent les articulations des membres inférieurs. L'arthrite réactive se produit pour plusieurs raisons. Ce sont des maladies infectieuses transmises par le patient (SRAS, infections intestinales, etc.).
  • Polyarthrite rhumatoïde. Cette maladie fait référence aux maladies inflammatoires systémiques chroniques des tissus conjonctifs. Le plus souvent, des lésions se produisent dans l'articulation du pied ou des mains, plus rarement dans les tissus articulaires du genou et du coude.
  • Goutte. Cette maladie peut également provoquer des douleurs dans les articulations des jambes. La maladie est héréditaire et apparaît en raison de troubles métaboliques. Les symptômes les plus frappants sont des douleurs articulaires dans les pieds et les genoux, un gonflement des tissus, des rougeurs, de la fièvre, des lésions cardiaques.

Pour identifier la raison pour laquelle les articulations des jambes font mal, le patient doit subir un examen et être sûr d'informer le spécialiste de la présence de symptômes supplémentaires.

Types de douleurs articulaires

Avec le développement de la maladie, les douleurs articulaires ont des caractéristiques assez typiques. Il convient de souligner:

  • Douleurs de départ. Ce type de symptôme se produit lorsque le patient commence un mouvement. Dans ce cas, la douleur apparaît au début de la marche, de la course, de la foulée et avec une autre charge sur l'articulation après le repos. Habituellement, la douleur disparaît après quelques minutes ou secondes.
  • Douleurs mécaniques. Ces douleurs apparaissent lorsque les articulations sont sollicitées. Dans le même temps, les articulations douloureuses des jambes deviennent douloureuses le soir et passent le matin..
  • Douleur réfléchissante. Les douleurs réfléchissantes sont les plus insidieuses. Sentant une douleur dans l'articulation du genou, le patient ne peut pas toujours être sûr que la raison réside précisément dans cette partie du corps. Le fait est que la douleur peut se refléter de l'articulation de la hanche ou de la colonne vertébrale directement dans la rotule ou même le pied. La cause de la douleur dans le cœur peut également être des affections qui affectent la colonne vertébrale, et non le muscle cardiaque.
  • Douleurs nocturnes. Ces douleurs sont les plus douloureuses. Ils surviennent le soir et peuvent ne pas disparaître avant le matin. Certains patients perdent du sommeil et des performances en raison de ce type d'inconfort..

Symptômes supplémentaires

Des symptômes supplémentaires hantent presque toujours le patient avec des douleurs dans les articulations des jambes. Il est nécessaire de le traiter très soigneusement, car l'un des signes supplémentaires peut indiquer une maladie spécifique.

  • Raideur ou tiraillement des mouvements après le sommeil et un long repos, indique le plus souvent une arthrose.
  • Une rougeur vive du tissu autour de l'articulation peut indiquer une goutte ou une pseudogoutte.
  • La conjonctivite, la tachycardie, l'arythmie et la douleur rénale ainsi que la douleur dans les articulations des jambes peuvent parler d'arthrite réactive.
  • La cyanose de la peau et son gonflement au-dessus de l'articulation indiquent le plus souvent une arthrite psoriasique.
  • La déformation de l'articulation, son gonflement et sa douleur constante indiquent la présence de polyarthrite rhumatoïde chez le patient.
  • L'augmentation de la température locale dans la zone de l'articulation touchée peut indiquer une ostéoarthrose.

Seul un médecin peut déterminer quelle maladie a affecté l'articulation du genou et ce qu'il faut faire pour éviter la douleur. Hélas, l'automédication n'apporte presque jamais le moindre soulagement au patient. La décision la plus correcte consiste à consulter un médecin et à subir un diagnostic.

Pendant de nombreuses années, sans succès aux prises avec des douleurs dans les articulations. "Un remède efficace et abordable pour restaurer la santé et la mobilité des articulations aidera en 30 jours. Ce remède naturel fait ce que seule la chirurgie était capable auparavant."

Quel médecin contacter?

Tous les patients ne savent pas quel médecin contacter en cas de douleurs articulaires. Tout d'abord, vous devez consulter un thérapeute. Après cela, le médecin orientera le patient vers l'un des 3 spécialistes compétents en matière de maladies articulaires:

Le médecin qui traitera le patient dépend de la gravité des symptômes. Aux premiers stades de la maladie, le patient est généralement traité par un rhumatologue. Aux stades ultérieurs de l'évolution de la maladie - un orthopédiste ou un traumatologue. Mais le chirurgien n'agit presque jamais en tant que médecin traitant, dont la compétence est le traitement des douleurs articulaires. Vous devez utiliser ses services uniquement dans les cas où il n'y a pas de médecins spécialisés dans un établissement médical.

Diagnostique

Le diagnostic de la douleur dans les articulations des jambes implique des analyses et des méthodes de recherche instrumentales. Parmi l'ensemble des procédures, chaque médecin ne choisit que quelques-unes des méthodes de diagnostic les plus importantes. Une liste presque complète d'études qui sont indiquées pour la douleur dans les articulations des jambes ressemble à ceci:

  • analyse sanguine générale;
  • autres tests sanguins;
  • analyse des caractéristiques du liquide synovial;
  • radiographie;
  • myélographie;
  • CT
  • arthroscopie;
  • arthrographie;
  • immunoélectrophorèse.

Thérapie de la douleur dans les articulations des jambes

Si vos articulations sont douloureuses, seul un médecin qualifié peut vous prescrire un traitement. La thérapie ne peut être efficace que si le spécialiste a pu déterminer la véritable cause de la douleur.

Il est presque impossible d'identifier la cause de la douleur par vous-même, car plusieurs facteurs peuvent contribuer au développement de maladies.

La thérapie des maladies du système musculo-squelettique vise à supprimer les manifestations symptomatiques. Il comprend le traitement médicamenteux, la diététique et la physiothérapie.

Médicalement

Les médicaments pour les maladies des articulations des jambes sont le principal outil de traitement, sans lequel aucun traitement ne peut faire. Ils sont sélectionnés en tenant compte de l'étiologie de la maladie et de sa gravité.

Le plus souvent dans la pratique médicale, la liste de médicaments suivante est utilisée:

  • Antibiotiques - utilisés pour traiter les affections articulaires d'origine infectieuse (les tétracyclines, les pénicillines, les macrolides sont prescrits);
  • Analgésiques - sont utilisés pour les douleurs intenses, si le patient n'a aucune contre-indication. Ils interrompent également le développement de l'inflammation. Utilisé pour les affections chroniques et aiguës.
  • Hormonothérapie - n'est nécessaire que si le schéma thérapeutique standard ne donne pas l'effet souhaité. Provoque souvent le développement d'effets secondaires.
  • Les chondroprotecteurs - sont nécessaires pour les lésions articulaires dégénératives et dégénératives. L'effet de ces médicaments est dû au fait qu'ils contiennent des composants du tissu cartilagineux, ce qui aide à renouveler les structures articulaires et osseuses endommagées.

Dans certains cas, le médecin peut vous dire comment traiter également les articulations des jambes. Il s'agit notamment des recommandations suivantes:

  • Physiothérapie - soulage la douleur, améliore les processus métaboliques dans le cartilage et les tissus (électrophorèse, thérapie par ultrasons, thérapie au laser, bains thérapeutiques spéciaux, traitement par vagues, magnétothérapie).
  • La gymnastique - est une excellente méthode préventive qui vous permet de maintenir les articulations en état de marche. La thérapie par l'exercice n'est possible qu'en rémission. Les exercices sont sélectionnés individuellement par le médecin, en tenant compte de toutes les caractéristiques de la maladie du patient.
  • Traitement chirurgical - est prescrit en l'absence de tout résultat avec le schéma thérapeutique classique. Dans ce cas, le médecin soulève la question des endoprothèses..

Dans certains cas, les traitements auxiliaires sous forme d'acupuncture, d'ostéopathie et de thérapie manuelle ne sont pas exclus. Une telle thérapie n'est effectuée qu'avec la recommandation du médecin traitant et uniquement après son approbation.

Méthodes alternatives de traitement

Comment soigner l'arthrose, l'arthrite ou toute autre maladie de nature dégénérative-dystrophique avec des remèdes populaires? Il faut se rappeler que la médecine traditionnelle est capable de fournir un effet thérapeutique de soutien, mais pas le principal..

Une telle thérapie doit être convenue avec le médecin traitant afin d'exclure d'éventuelles complications et de ne pas réduire accidentellement l'efficacité de la thérapie principale. Comprendre comment traiter les articulations des jambes ne peut être basé que sur l'histoire de votre maladie, en choisissant des produits de manière optimale naturels et inoffensifs. Vous pouvez utiliser les méthodes suivantes:

  • Coquille d'oeuf;
  • Racine de tournesol;
  • Plantez une moustache dorée;
  • Seigle;
  • Châtaignes;
  • Riz;
  • Feuille de laurier;
  • Flocons d'avoine;
  • Chélidoine.

Il est préférable pour les douleurs dans les articulations des jambes d'utiliser des compresses, des lotions ainsi que des plateaux avec l'ajout d'herbes médicinales. L'utilisation de compresses chaudes ou froides est inacceptable - elles ont un effet néfaste sur l'articulation enflammée, exacerbant le processus de destruction.

Un remède oublié depuis longtemps pour les douleurs articulaires! "La manière la plus efficace de traiter les problèmes articulaires et vertébraux" En savoir plus >>>

Les ingrédients utilisés pour le traitement doivent toujours être de haute qualité. Ce n'est qu'ainsi que vous pouvez augmenter l'efficacité du traitement à domicile et en tirer le meilleur résultat. L'effet le plus notable s'accompagne d'une combinaison compétente de médicaments et de thérapie traditionnelle.

Prévention de la douleur articulaire

La prévention des maladies des articulations des jambes peut prévenir non seulement l'apparition de maladies spécifiques, mais également de nombreuses complications qui peuvent se développer à l'avenir. Les mesures préventives incluent non seulement de contacter un médecin en temps opportun en cas de symptômes alarmants, mais également de faire des ajustements à votre propre vie, à savoir:

  • Le contrôle du poids et le maintien d'un mode de vie sain - abandonner les mauvaises habitudes et réduire le poids corporel n'affecteront pas seulement positivement l'état des articulations, mais aussi la qualité de la santé en général. Activité physique modérée utile, promenades au grand air. Certains sports sont recommandés - natation, marche, Pilates.
  • Nutrition efficace - une quantité suffisante de vitamines et de minéraux vous permet de saturer le corps avec toutes les substances nécessaires, y compris le calcium, aidant à renforcer les articulations et les os.
  • Durcissement - ne doit pas être radical, car les articulations malades ne tolèrent pas les changements brusques de température, et en particulier le froid. Le processus de durcissement commence progressivement. Il est strictement interdit de verser de l'eau glacée sur vos pieds..

Il faut se rappeler que le traitement et la prévention des maladies des articulations des jambes sont deux concepts inextricables. Avec toute tendance à des écarts similaires, le patient est obligé de faire d'un mode de vie sain une habitude intégrale de sa routine quotidienne. Seulement dans ce cas, les douleurs articulaires et les mouvements limités ne seront jamais pris par surprise.

L'auto-traitement des maladies des articulations peut entraîner des conséquences irréparables, qui peuvent priver non seulement une vie pleine, mais également une activité motrice normale. Ainsi, après avoir ressenti la présence d'une douleur qui ne disparaît pas en quelques jours, vous devriez certainement consulter un spécialiste dans un proche avenir.

CAUSES DE DOULEUR À L'ARRÊT ET JOINT DE L'ARRÊT

Une inflammation du tendon d'Achille (tendinite) peut survenir:

  • avec une surcharge des jambes, si vous marchez ou courez sur une distance inhabituellement longue;
  • le faire avec des chaussures de sport de mauvaise qualité ou usées;
  • si une personne commence une activité physique intense sans réchauffer les muscles des jambes.

Cependant, l'inflammation du tendon d'Achille peut avoir des causes plus obscures. Souvent, la cause du problème n'est pas dans le tendon, mais, par exemple, dans le mode de vie - si une personne fume, boit beaucoup et fait de l'embonpoint. L'inflammation du tendon d'Achille peut également être le résultat d'une mauvaise posture ou de différences dans l'anatomie du pied, de la jambe ou du genou, entraînant une charge inégale sur les jambes.

L'inflammation du tendon d'Achille est indiquée par:

  • douleur et raideur, qui sont plus prononcées le matin et le lendemain de l'activité physique;
  • compactage dans le tendon;
  • œdème, qui s'intensifie pendant la journée avec une charge sur la jambe.

Si les symptômes de l'inflammation ne disparaissent pas dans les deux à trois jours, vous devriez consulter un chirurgien orthopédiste spécialisé en traumatologie.
L'inflammation du tendon d'Achille est traitée avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens, diverses injections et de la physiothérapie. Dans certains cas, la tendinite est traitée chirurgicalement.

Si la tendinite aiguë n'est pas traitée, l'inflammation peut devenir chronique. En l'absence de traitement de l'inflammation du tendon d'Achille, il se répète, ce qui augmente les risques de rupture du tendon. Plus l'inflammation chronique du tendon d'Achille ne disparaît pas, plus il est difficile de traiter.

La rupture du tendon d'Achille peut provoquer les mêmes raisons qui provoquent son inflammation. Au moment de la rupture du tendon, un son et une sensation sont caractéristiques, comme si une large bande élastique étirée éclatait. Après rupture du tendon d'Achille, il est impossible de se tenir sur la pointe des pieds, un gonflement se forme rapidement et s'intensifie, une douleur intense apparaît. Cependant, bien que ces symptômes soient extrêmement typiques, ils peuvent indiquer d'autres blessures, telles qu'une rupture musculaire..

L'expérience des médecins de la clinique ORTO indique que la suture est la solution la plus efficace et la plus fiable en cas de rupture du tendon d'Achille. Plus ce processus est retardé, plus la distance entre les extrémités du tendon rompu est grande. Pour les connecter, il peut être nécessaire d'allonger le tendon. Après une opération opportune - dans les cinq premiers jours après l'écart - une cicatrice

5 cm Lorsque les extrémités du tendon sont retirées, une incision plus large doit être pratiquée et un plastique de tendon est requis..

Fracture de la cheville. La cheville peut se casser si elle tourne mal, lorsqu'elle est tombée ou meurtrie. Une douleur aiguë à la cheville, un gonflement, une hémorragie indiquent immédiatement une fracture de la cheville, la douleur s'intensifie lorsqu'une personne met son pied et essaie de marcher, le pied peut avoir un angle inhabituel, car une luxation s'est formée à la suite de la blessure. Étant donné que les symptômes causés par des lésions des ligaments (luxation) peuvent ne pas différer des signes indiquant une fracture osseuse, il est nécessaire de consulter un traumatologue orthopédiste.

Selon les spécificités de la fracture, elle peut être traitée par fixation avec un plâtre. Si la fracture est complexe et que les tissus mous sont endommagés, un traitement chirurgical peut être nécessaire..

Entorse à la cheville. Lorsqu'une personne pose son pied sans succès, les ligaments du pied sont inégalement chargés. Selon la force avec laquelle nous effectuons le mauvais mouvement, une partie des ligaments se brise. Dans la vie de tous les jours, cette blessure s'appelle une luxation et, en médecine, des dommages aux ligaments du pied. Le premier symptôme qui indique une luxation est une douleur qui apparaît au moment de la blessure. La douleur peut être accompagnée d'un gonflement et d'une hémorragie. Après de légères luxations de la cheville, vous pouvez marcher, et après des luxations plus graves, il est difficile de mettre le pied à terre en raison d'une douleur intense. Si la douleur est intense et ne diminue pas dans les 48 heures après la blessure, vous devriez consulter un traumatologue orthopédiste.

Premiers soins après luxation: restreignez les mouvements en fixant le pied avec un bandage élastique. Pendant deux jours, des blocs de glace doivent être utilisés, en enveloppant des morceaux de glace et en les appliquant sur l'endroit gonflé pendant 10 à 15 minutes. Cette procédure doit être répétée toutes les 3-4 heures. Après 48 heures se sont écoulées depuis la blessure, des procédures de réchauffement et des compresses doivent être effectuées à la place des procédures à froid. Il améliore la circulation sanguine et réduit l'inflammation..

Il est conseillé de ne pas charger le pied; si nécessaire, prenez des analgésiques. Après des entorses graves (ruptures de plusieurs ligaments) dont les conséquences se font sentir pendant plusieurs mois, après consultation d'un traumatologue orthopédiste, vous devez commencer un cours de physiothérapie pour entraîner les muscles du pied et restaurer l'élasticité des ligaments. À la maison, vous devez faire des mouvements circulaires des pieds, ainsi que des exercices d'étirement et de relaxation.

Douleur au talon - la fasciite plantaire provoque des déchirures et une inflammation du tissu fibreux du tissu conjonctif du talon, provoquée par une surcharge du tissu conjonctif du pied. L'inflammation entraîne des douleurs dans la zone du talon. Ce problème affecte souvent les femmes en surpoids, ainsi que les personnes qui passent la majeure partie de la journée debout. La douleur de l'athlète au talon peut également apparaître - avec une charge sur la jambe pendant la course ou la longue marche.

Habituellement, la fasciite plantaire se développe progressivement. La douleur du matin est caractéristique lorsque le pied est à nouveau stressé après le sommeil. La douleur apparaît également en se déplaçant après une longue séance..
Si la fasciite plantaire n'est pas traitée, elle peut devenir chronique. Une personne souffrant de douleur constante développe généralement une mauvaise démarche, ce qui entraîne des problèmes aux genoux, aux hanches et au dos.

Pour traiter la fasciite plantaire, les traumatologues orthopédiques prescrivent généralement des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens et prescrivent un cours de physiothérapie. Le but de la physiothérapie est d'enseigner au patient des exercices spéciaux pour étirer les ligaments du pied. La douleur au talon peut être réduite en injectant des stéroïdes. Pendant le traitement, il est recommandé de porter des chaussures confortables et d'utiliser des inserts orthopédiques spéciaux qui soulagent le stress du tissu conjonctif du pied. Dans environ 90% des cas avec ce traitement pour l'inflammation, la douleur disparaît en deux mois. Dans certains cas chroniques, la chirurgie est recommandée..

La douleur au talon peut également être causée par une compression des nerfs du dos, de la cheville ou du pied, une fracture du calcanéum ou des maladies chroniques telles que l'arthrose. Par conséquent, il est important de découvrir la véritable cause de la douleur au talon..

Les éperons calcanéens sont un épaississement du calcanéum (masse accrue) dans sa partie inférieure. Habituellement, ces excroissances sont indolores, mais dans certains cas, elles peuvent causer de la douleur, en particulier en marchant, en sautant ou en courant. Des éperons au talon se forment en cas de surcharge des ligaments, des muscles et des fibres du pied, par exemple, si vous courez beaucoup ou sautez.

La maladie se caractérise par des douleurs le matin, lorsqu'une personne charge à nouveau sa jambe après son sommeil. La douleur apparaît également en se déplaçant après une longue séance..

Pour le traitement des éperons calcanéens, les traumatologues orthopédistes prescrivent généralement des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens et prescrivent un cours de physiothérapie. Le but de la physiothérapie est d'enseigner au patient des exercices spéciaux pour étirer les ligaments du pied. La douleur au talon peut être réduite en injectant des stéroïdes. Pendant le traitement, il est recommandé de porter des chaussures confortables et d'utiliser des inserts orthopédiques spéciaux qui soulagent le stress sur le tissu conjonctif du talon..

Si des résultats de traitement efficaces n'ont pas été obtenus dans les 9 à 12 mois, une intervention chirurgicale est recommandée..

L'arthrose de l'articulation du pied est une maladie dégénérative de l'articulation de la hanche qui est associée au vieillissement général du corps et est généralement observée chez les personnes après 50 ans. L'arthrose peut être causée par une fracture articulaire antérieure du pied ou un autre traumatisme. Lorsque le cartilage articulaire s'use, leur capacité à protéger efficacement les os des articulations du contact direct les uns avec les autres diminue. Le résultat est une douleur et une inflammation. Signes pouvant indiquer une arthrose: gonflement, raideur, douleur. Progressivement, la déformation de l'articulation du pied rejoint ces symptômes, la mobilité articulaire diminue et des difficultés surviennent lors de la marche.

L'intensité des symptômes peut varier, il y a parfois une sensation de récupération complète et parfois des troubles très prononcés.

L'arthrose ne disparaît pas, mais vous pouvez limiter le développement de cette maladie et maximiser la qualité de vie. Pour ce faire, vous devez prendre soin de votre poids, sous la supervision d'un physiothérapeute, étudier et faire régulièrement une série d'exercices pour renforcer les ligaments et les muscles de la cheville, protéger l'articulation du pied des charges lourdes, et également prendre des anti-inflammatoires et des analgésiques après avoir consulté un médecin. L'arthrose est également traitée chirurgicalement - l'éventail des possibilités comprend des opérations arthroscopiques (pour retirer des parties du cartilage de l'articulation, des tissus enflammés et des éperons (ostéophytes)), ainsi que des endoprothèses de l'articulation du pied.

Le doigt dur (hallux rigidus) est une conséquence de l'arthrose. Un orteil dur provoque une douleur dans l'articulation du gros orteil. La douleur est pire en marchant. Une raideur dans l'articulation du doigt et une restriction des mouvements sont observées. Cette maladie se développe souvent chez les personnes présentant une anatomie déformée du pied, ainsi qu'après des blessures au pied..

L'arthrose ne disparaît pas, mais vous pouvez limiter le développement de cette maladie et maximiser la qualité de vie.
Pour réduire les troubles causés par un doigt dur, les médecins prescrivent généralement des médicaments anti-inflammatoires et analgésiques non stéroïdiens et suggèrent également d'injecter des stéroïdes dans l'articulation douloureuse du doigt. Pendant le traitement, il est recommandé de porter des chaussures confortables et d'utiliser des inserts orthopédiques spéciaux qui soulagent la charge de l'articulation du pouce.

Les doigts durs peuvent également être traités chirurgicalement - la gamme d'options comprend le nettoyage de l'articulation, l'endoprothèse de l'articulation du pouce ou la fermeture de l'articulation.

Le névrome de Morton est causé par une charge au pied incorrecte, par exemple, le port prolongé de chaussures avec un nez étroit. Symptômes du névrome de Morton: douleur aiguë et soudaine dans les coussinets des pieds près de 3 et 4 ou 4 et 5 doigts. Les symptômes sont causés par un épaississement du nerf dans la région de 3 et 4 ou 4 et 5 orteils dans le bas du pied. Avec une augmentation du volume d'un nerf, les tissus adjacents commencent à presser dessus. En conséquence, une douleur et une inflammation peuvent survenir..

Pour réduire les troubles causés par le névrome de Morton, les médecins prescrivent généralement des médicaments anti-inflammatoires et analgésiques non stéroïdiens et suggèrent également d'injecter des stéroïdes pour soulager rapidement la douleur. Pendant le traitement, il est recommandé de porter des chaussures confortables et d'utiliser des inserts orthopédiques spéciaux qui éliminent la charge des coussinets de pied.

Le névrome de Morton est également traité chirurgicalement, enlevant le nerf épaissi. Dans certains cas, un neurinome peut être traité avec succès par radiofréquence (en brûlant un nerf épaissi avec un outil spécial).

Halux valgus ou déformation du premier os métatarsien - l'os interne du pied (premier os métatarsien) s'étend vers l'extérieur. Il est généralement appelé croissance osseuse et les gens imaginent souvent ce processus comme une hypertrophie osseuse. En fait, l'os ne pousse pas. Mais au lieu d'être droit par rapport au gros orteil, l'os commence à se déplacer vers l'extérieur. Plus cette extension de l'os progresse, plus la relation avec les os adjacents change, de sorte que le deuxième orteil peut ne pas être à proximité, mais au-dessus du pouce.

Halux valgus provoque le port régulier de chaussures à talons hauts, ainsi que le processus naturel du vieillissement humain. Lors du choix de telles chaussures, le pied n'est pas chargé uniformément et les orteils doivent résister à la charge accrue. Cette maladie se développe également souvent simultanément avec les pieds plats. L'extension de l'os interne du pied vers l'extérieur peut également être causée par des maladies endocriniennes, l'ostéoporose ou une prédisposition génétique.

La déformation osseuse est lente, et avec cette maladie, vous devez choisir et porter des chaussures confortables et adaptées. L'inflammation osseuse est traitée avec des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Si la déformation devient si prononcée qu'il est difficile de porter des chaussures et que l'os est régulièrement enflammé et douloureux, la solution sera la chirurgie.

Les pieds plats peuvent apparaître et progresser chez les enfants et les adultes. La tâche principale de soulever le pied (arcade longitudinale du pied) est d'assurer l'équilibre du corps et l'amorti lors de la marche. Plus la portance est faible, plus la charge que notre système musculaire doit supporter est importante - jambes, articulations, colonne vertébrale. Les pieds plats sévères peuvent entraîner des douleurs dans les jambes, les genoux, les hanches, le sacrum et le dos.

Signes de pieds plats: augmentation de la taille du pied, à la fois en largeur et en longueur, glissement des chaussures sur tout le bord intérieur, douleur et fatigue dans les pieds après une longue marche ou un effort physique.

Si au cours de la consultation, le chirurgien orthopédiste traumatisme ne trouve pas de déformation grave et que la personne ne se plaint pas de douleurs fréquentes et incommodes, l'état du pied peut être amélioré si vous choisissez des chaussures confortables et de haute qualité, étudiez sous la supervision d'un physiothérapeute et effectuez régulièrement des exercices spéciaux visant à renforcer ligaments et muscles du pied.

Les pieds plats peuvent être traités chirurgicalement en implantant une vis spéciale entre les os du pied, qui fournira par la suite le pli correct de la voûte plantaire. La principale indication d'une intervention chirurgicale sur les os du pied est la douleur et les troubles de la marche, et non des considérations esthétiques..

Les ongles incarnés sont un problème courant lorsque les bords des ongles se développent en tissus mous. Il provoque des douleurs, des rougeurs, des gonflements et des inflammations. Ce problème affecte le plus souvent l'ongle. Il est recommandé de consulter un traumatologue orthopédique si ce problème se reproduit et n'est pas pratique. Les chaussures avec un nez étroit contribuent à la croissance des ongles sur les orteils, à l'habitude de couper les ongles trop courts, de couper leurs coins, ainsi qu'à une blessure aux ongles.

L'inflammation qui se forme lorsque les ongles des orteils se transforment en tissus mous peut provoquer une inflammation de l'os du pouce et entraîner une infection osseuse grave..

Pour réduire l'inconfort causé par un ongle incarné, le médecin peut libérer une partie de l'ongle incarné en plaçant une petite attelle entre l'ongle et la peau. Un ongle ainsi fixé peut changer le sens de la croissance et arrêter de croître en tissus mous. L'ablation chirurgicale partielle ou complète de l'ongle est parfois nécessaire pour résoudre le problème de la croissance des ongles..

Mal aux pieds

Très souvent, les médecins doivent entendre les plaintes des patients concernant la douleur au pied en marchant. Le symptôme indiqué pour diverses maladies peut être de nature différente: «douloureux», aiguisé, coupant, cuisant, etc. Sur le lieu de manifestation, il peut être localisé ou diffus. Par conséquent, avant de pratiquer l'automédication et de boire des analgésiques, vous devez consulter un médecin et découvrir la cause.

Pieds plats - un changement dans la forme du pied, caractérisé par l'omission de ses arcs longitudinaux et transversaux.Les pieds plats initiaux, transversaux et longitudinaux sont distingués, une combinaison des deux formes est possible.

• Douleur dans les pieds, les genoux, les hanches, le dos

• démarche et posture non naturelles

• Il est plus facile de se plier que de s'accroupir; accroupi, difficile à maintenir l'équilibre

• pied bot en marchant

• Pieds déformés (pied plat, orteils courbés et disproportionnés, «os» sur le gros orteil, pied excessivement large), déformation des articulations du genou, développement disproportionné des muscles des jambes et du bas de la jambe

• Le pied plat prédispose au développement des ongles incarnés

De plus, la douleur au pied peut provoquer:

Le syndrome du pied diabétique est un complexe de changements anatomiques et fonctionnels se développant dans le contexte de la neuropathie diabétique, de la micro et macroangiopathie, de l'arthrose, contribuant à l'augmentation du traumatisme et de l'infection des tissus mous du pied, au développement d'un processus purulent-nécrotique et, dans les cas avancés, conduisant à l'amputation.

Pied bot - déformation du pied, dans laquelle il s'écarte vers l'intérieur de l'axe longitudinal de la jambe inférieure. Le pied bot est l'équinovare lorsque le pied du patient est tourné vers le bas et vers l'intérieur, varus, dans lequel le talon est tourné vers l'intérieur, et valgus, dans lequel le talon est tourné.

Fracture métatarsienne - fracture de l'os métatarsien du pied. Une fracture est souvent localisée au milieu du pied. Les patients souffrant d'une fracture ressentent de la douleur dans cette zone, un gonflement et des difficultés à marcher

La névrite est une maladie inflammatoire des nerfs périphériques dans laquelle, avec la douleur, les symptômes du prétendu prolapsus sont révélés, c'est-à-dire une perte ou une diminution de la sensibilité, ainsi que la paralysie et la parésie.

La goutte est une maladie métabolique caractérisée par le dépôt de cristaux d'urate sous forme de monourate de sodium ou d'acide urique dans divers tissus du corps..

Luxation - violation de la congruence des surfaces articulaires des os, à la fois avec une violation de l'intégrité de la capsule articulaire, et sans violation, sous l'influence de forces mécaniques ou de processus destructeurs dans l'articulation

Traitement à la clinique "Naran" et les résultats

Les médecins expérimentés et qualifiés de la clinique "Naran", tout d'abord, identifieront la cause de ces symptômes en utilisant des méthodes de diagnostic orientales. Une enquête approfondie, un examen, un examen du pouls et de la palpation donneront une image globale de l'état corporel du patient et indiqueront les causes de la douleur dans la zone du pied.

La clinique "Naran" utilise dans sa pratique médicale un ensemble de méthodes compatibles entre elles en fonction de l'état général du patient, de l'évolution de la maladie, de l'âge, de l'affiliation constitutionnelle, de la présence de troubles pathologiques concomitants et d'autres facteurs.

Les méthodes de la médecine tibétaine sont divisées en deux types - les effets externes sur le corps et les effets internes. Le premier type se réfère aux procédures utilisant l'acupuncture, l'acupression, la moxothérapie (chauffage avec des cigares d'absinthe), la thérapie sous vide (mise en boîte), le massage en conserve, la méthode de massage mongole "horma" en utilisant des herbes et des huiles curatives, des compresses à base de plantes, etc.. Par action interne, nous entendons les phytopréparations tibétaines - des médicaments uniques compilés selon les recettes des anciens moines emchi tibétains, dont le naturel et le pouvoir sont hors de doute. Les Occidentaux les plus avancés apprécient depuis longtemps le pouvoir des précieuses plantes médicinales tibétaines.

L'effet combiné de toutes les méthodes montre un excellent résultat médical:

  1. Élimine la congestion et les blocages dans le mouvement du qi et de l'énergie sanguine
  2. Améliore le flux sanguin et le flux lymphatique
  3. "Nettoie" la stagnation qui en résulte, permettant aux organes internes de fonctionner normalement
  4. Il nourrit tous les systèmes et tissus du corps humain
  5. Affecte la cause immédiate de la maladie et l'élimine
  6. Il a un effet curatif bénéfique sur tout le corps
  7. Améliore l'immunité

Un ensemble de procédures à un coût fixe. Idéal pour le traitement de toute maladie.

Complète parfaitement les procédures et vous traite de l'intérieur..

Toute séance de traitement complexe commence par elle..

Améliore la circulation sanguine et la circulation sanguine

Affecte les points biologiquement actifs, activant le processus de guérison.