logo

Douleur articulaire

La douleur articulaire est l'un des signes les plus désagréables et douloureux des maladies du système musculo-squelettique.

Selon les statistiques, cette pathologie est présente dans environ 30% de la population mondiale - et ce uniquement selon les estimations les plus conservatrices. Récemment, les maladies articulaires sont devenues particulièrement pertinentes en raison d'une augmentation de l'espérance de vie moyenne.

Ainsi, selon des études épidémiologiques, des troubles articulaires chez les personnes de plus de quarante ans se retrouvent dans la moitié des cas, et après soixante-dix ans, dans environ 90% de la population.

Si le traitement des pathologies du système musculo-squelettique n'est pas commencé en temps opportun, progressivement le syndrome de la douleur pulmonaire devient plus intense et se transforme en un test quotidien pour une personne - même effectuer des mouvements simples provoque une douleur intense, et vous devez oublier pour toujours un mode de vie actif.

Troubles de la douleur articulaire

Afin de comprendre correctement les «signaux» de votre corps et de prévenir des conséquences graves à l'avenir, vous devez d'abord identifier la cause exacte des douleurs articulaires. Ce n'est que lorsque le spécialiste connaît la principale raison de l'apparition de ce symptôme qu'il peut prescrire le bon traitement au patient. De plus, un diagnostic rapide de la maladie et son traitement adéquat peuvent éviter un grand nombre de complications possibles.

L'articulation est la partie mobile du membre dans laquelle deux os différents se rencontrent. Ces derniers sont maintenus en position par les soi-disant ligaments - de solides faisceaux de tissus, et se déplacent à l'aide de tendons qui attachent le muscle à l'os et, en fait, aux muscles. Le syndrome douloureux qui se produit dans n'importe quelle partie de cet appareil est considéré par les médecins comme une douleur articulaire..

L'inflammation d'une ou plusieurs articulations impliquant les tendons et les ligaments est appelée arthrite. La présence d'une telle pathologie peut être indiquée par des signes tels que:

  • - gonflement de l'articulation;
  • - limitation de la mobilité de la zone affectée;
  • - douleur articulaire;
  • - rougeur et fièvre dans la zone touchée.

Le développement de l'arthrite des articulations contribue à un grand nombre de raisons, dont les principales sont les violations du sang et diverses maladies infectieuses. Si une seule articulation est affectée, cette condition est appelée monoarthrite, si 2-3 articulations sont affectées - oligoarthrite, et si la maladie affecte plus d'articulations, alors elle est appelée polyarthrite.

En fait, l'arthrite est un nom universel, ce qui signifie une inflammation des articulations, mais elle ne peut pas être considérée comme un diagnostic. Ainsi, la médecine moderne connaît plus d'une centaine de types d'arthrite différents. Naturellement, dans une telle situation, l'étape la plus importante du traitement est l'établissement d'un diagnostic correct, car c'est une thérapie adéquate et efficace qui en dépend..

Si le développement de l'inflammation a été causé par une lésion bactérienne, la douleur des articulations n'est pas associée à l'activité physique. Ainsi, la douleur dans une telle situation ne s'arrête pas même au moment où la personne est dans un état physique de repos et augmente de nombreuses fois avec le mouvement. Extérieurement, cette condition se manifeste par un gonflement et une rougeur de la peau autour de la zone touchée, une sensation de raideur, surtout le matin. De plus, l'inflammation des tissus articulaires peut entraîner une modification de la forme externe et de la forme de l'articulation, des perturbations de ses surfaces cartilagineuses osseuses et provoquer l'accumulation de liquide pathologique dans la cavité articulaire.

En plus des symptômes ci-dessus, l'arthrite peut également se manifester par des changements dans l'état général du corps - une augmentation de la température corporelle, une fatigue et une faiblesse générales, des maux de tête et une irritabilité accrue.

Les principales causes de douleurs articulaires

1. L'arthrose est une maladie articulaire de nature dégénérative, l'un des types les plus courants de pathologies inflammatoires articulaires. Au fil du temps, le cartilage élastique, dont la fonction principale est de protéger les articulations contre diverses blessures et blessures, perd de son élasticité, se durcit et devient plus vulnérable. Progressivement, le cartilage est effacé et les tendons et les ligaments sont étirés, ce qui provoque l'apparition de douleurs. L'arthrose peut se développer dans n'importe quelle articulation du corps, mais elle affecte le plus souvent la colonne vertébrale, les hanches, les genoux et les doigts.

Les symptômes cliniques de l'arthrose, en plus des douleurs articulaires, comprennent des cônes osseux sur les doigts. Dans ce cas, divers analgésiques et suppléments nutritionnels permettent de réduire l'intensité du syndrome douloureux. De plus, en plus des médicaments nécessaires, le médecin peut recommander au patient de changer son style de vie d'une certaine manière - par exemple, pour réduire la surcharge pondérale, ce qui réduira considérablement la charge sur les articulations, et en conséquence - et réduira leur douleur..

2. La polyarthrite rhumatoïde est une maladie légèrement différente de la forme dégénérative de l'arthrite. Avec cette pathologie, le processus inflammatoire dans les articulations se produit symétriquement, dans les deux parties du corps. Soit dit en passant, grâce à ce symptôme, le diagnostic de la polyarthrite rhumatoïde est grandement simplifié. Les signes de polyarthrite rhumatoïde comprennent également une faiblesse et une douleur dans les articulations, une mobilité limitée des zones touchées. Selon certains scientifiques, les bactéries et les virus peuvent affecter l'immunité du corps, provoquant une attaque des articulations et d'autres systèmes corporels.

En fait, la forme rhumatoïde de l'arthrite est une pathologie très dangereuse qui peut entraîner la mort du patient. La clé d'un traitement réussi et efficace de cette pathologie est un diagnostic précoce et des soins intensifs en temps opportun. Grâce à ces deux facteurs, les médecins peuvent non seulement prévenir le handicap d'un patient, mais aussi prolonger considérablement leur vie.

3. Les maladies appelées polymyalgie rhumatismale et artérite temporale de nature inflammatoire se développent souvent simultanément. Dans le même temps, les rhumatismes polymyalgiques (RPM) affectent les grosses articulations (par exemple, l'épaule et le fémur), et l'artérite temporale (VA) provoque une inflammation des vaisseaux sanguins de la tête, y compris les vaisseaux des yeux. Le RPM et l'AV résultent d'une attaque du système immunitaire du corps contre des tissus sains.

Les symptômes du RPM comprennent la raideur et la douleur des grosses articulations, la fièvre, la perte de poids et la faiblesse générale. Les cas de la maladie sont très fréquents dans lesquels le seul signe de RPM est une faiblesse très forte, qui empêche une personne de se lever de sa chaise et même de lever la main vers son visage. Quant à l'AV, cette pathologie se manifeste généralement par des maux de tête aigus. En l'absence de traitement en temps opportun, l'AV peut provoquer l'apparition d'une cécité irréversible, d'épisodes d'ischémie transitoires et même d'un AVC.

La cause de ces maladies, malheureusement, est encore inconnue de la science. Néanmoins, les experts ont pu établir que le plus souvent ces pathologies se développent chez les résidents de Scandinavie et d'Europe du Nord. La chose la plus importante dans ce cas est de poser un diagnostic précis, car après cela, la même technique de traitement est toujours utilisée, y compris certains médicaments. Beaucoup de gens ne connaissent pas cette forme d'arthrite, ce qui montre encore une fois l'importance des consultations médicales régulières..

4. La fibromyalgie est l'une des maladies chroniques accompagnée de douleur et d'une sensibilité accrue de nombreux points sur le corps, de faiblesse et d'insomnie. La science n'a pas encore identifié la cause du développement de cette maladie, mais il a été clairement établi que la fibromyalgie n'est en aucun cas associée à des lésions traumatiques des articulations, des muscles et des terminaisons nerveuses. Conformément à l'une des théories existantes, cette maladie est associée à une sensibilité excessive des cellules nerveuses du cerveau et de la moelle épinière. Une autre théorie suggère que cette pathologie se produit en raison d'un déséquilibre des produits chimiques dans le corps qui sont responsables de l'humeur et de la perception de la douleur d'une personne. Ce déséquilibre provoque peut-être l'apparition d'insomnie, une diminution de l'activité, une faiblesse générale, de la douleur et de la sensibilité.

Maintenant, la fibromyalgie appartient à la catégorie des maladies incurables. Dans ce cas, le traitement vise à surmonter la douleur et la faiblesse, la dépression et la diminution de l'activité, ainsi que d'autres signes de pathologie qui empêchent les patients de mener une vie normale. Pour améliorer le sommeil du patient, de petites doses d’antidépresseurs peuvent être prescrites, qui doivent être prises avant le coucher. D'autres types de somnifères ne sont souvent pas très efficaces dans une telle maladie. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens peuvent réduire l'intensité du syndrome douloureux, cependant, leur utilisation à long terme doit être effectuée exclusivement sous la surveillance constante du médecin traitant.

5. Dépression, parmi les signes dont il n'y a pas seulement une mauvaise humeur. Ainsi, cette violation peut bien se manifester par des symptômes physiques - par exemple, une douleur incompréhensible dans les articulations. De plus, les signes les plus courants de dépression comprennent des maux de tête fréquents, des douleurs à l'abdomen et au dos. De tels symptômes physiques peuvent survenir avec la dépression et durer beaucoup plus longtemps que les signes de nature émotionnelle..

Certains experts suggèrent que de tels symptômes peuvent être attribués à la fibromyalgie. Soit dit en passant, les scientifiques établissent un lien clair entre l'état dépressif et la fibromyalgie. De plus, la dépression augmente la sensibilité d'une personne à la douleur..

Résumer

Avec l'apparition de douleurs dans les articulations, il est très important que le patient demande rapidement une aide médicale. Tout d'abord, vous devriez consulter votre médecin de famille qui analysera les symptômes et vous dira exactement où aller..

Quelles sont les maladies des articulations

Aujourd'hui, les maladies articulaires sont courantes chez les personnes âgées. Les facteurs provoquant des changements pathologiques dans les tissus osseux et cartilagineux sont assez nombreux. Les causes négatives récurrentes comprennent l'exposition à l'environnement ou la nature du travail ou du mode de vie.


Toutes les maladies articulaires sont réparties selon l'emplacement et la nature des lésions. De par la nature des lésions, il existe:

  • Processus inflammatoires provoqués par la pénétration d'une infection dans le corps, une réaction allergique ou un dysfonctionnement du système immunitaire.
    Dans de tels cas, le développement de la maladie sera rapide. Un gonflement se produit dans la zone touchée. Il y a un symptôme douloureux prononcé. Si les signes cessent, ils disparaissent pendant un certain temps, mais le processus de dégénérescence tissulaire se poursuivra. Pour identifier le stade de développement de la maladie, une radiographie de l'articulation touchée est prise..
  • Chez les personnes âgées, divers processus dégénératifs se développent le plus souvent. La cause de cette lésion est l'usure des articulations. Dans ce cas, l'écart articulaire se rétrécit et le tissu cartilagineux est détruit. La gravité des symptômes se produit progressivement. Au début, la douleur survient après un effort physique prolongé et disparaît après le repos. Au fil du temps, la douleur devient plus intrusive.
  • Avec les pathologies congénitales, les troubles apparaissent immédiatement après la naissance du bébé. Les troubles les plus courants sont la luxation de la hanche. Une telle violation provoque une distorsion de la démarche, une courbure de la colonne vertébrale et l'apparition ultérieure d'une scoliose.
  • Le fonctionnement normal de l'articulation peut être perturbé par une maladie des tissus polyarticulaires. Souvent, ces pathologies sont provoquées par une hypothermie ou une charge prolongée excessive. Le diagnostic de ces maladies est effectué à l'aide d'images radiographiques et d'IRM.

Sur le lieu de localisation, on distingue les types de pathologies suivants:

  • Maladie de l'articulation de l'épaule - survient, en règle générale, chez les athlètes et les personnes soumises à un effort physique excessif. D'autres causes peuvent inclure l'hérédité génétique, les maladies infectieuses ou les blessures articulaires..
  • Pathologie de l'articulation du coude - diagnostiquée par les joueurs de tennis. L'articulation ne peut pas fonctionner normalement; une inflammation du tissu musculaire des mains se produit souvent.
  • Les articulations des mains et des doigts subissent des changements pathologiques chez les personnes dont le travail est associé à la motricité fine des mains. En règle générale, les deux membres sont affectés par la pathologie..
  • L'articulation de la hanche subit des changements douloureux chez les personnes âgées. Dans ce cas, des fractures du col fémoral se produisent souvent..
  • L'articulation du genou est sensible aux maladies chez les personnes de tout âge. Les tout-petits souffrent d'arthrite rhumatoïde et infectieuse du genou. Les athlètes souffrent plus souvent de lésions du ménisque que des ligaments. Les personnes âgées sont sujettes à des processus dégénératifs, conduisant à la destruction articulaire.
  • Les articulations de la cheville sont le plus souvent affectées lors des subluxations ou en raison du développement d'une arthrite progressive. Les personnes obèses et les femmes qui portent souvent des chaussures à talons hauts sont sensibles à ces maladies, tout en soumettant le bas des jambes à un stress élevé..

Cependant, il convient de rappeler que pour les joints, non seulement une charge lourde, mais également une faible activité est préjudiciable.

Il est recommandé pour la prévention de pratiquer des exercices de gymnastique, de la natation et d'autres sports légers. Et vous devez également vous rappeler que la clé de la santé est une bonne nutrition et le rejet des mauvaises habitudes.

Arthrose

Il s'agit d'une maladie articulaire dans laquelle la structure des tissus cartilagineux change, ce qui entraîne finalement sa déformation et sa destruction. Le processus affecte progressivement l'os et le tissu ligamentaire, qui est situé à côté de l'articulation.

L'arthrose est le plus souvent affectée par les genoux et, dans certains cas, peut s'étendre aux articulations fémorales. Ce processus en médecine est appelé coxarthrose. Le développement de la pathologie est conditionnellement divisé en 3 degrés.

Avec le développement de l'arthrose, la maladie évolue très rapidement. Le principal symptôme est une douleur prononcée des zones affectées du corps et une limitation significative de la mobilité. Avec de graves dommages aux mains, des tremblements, une courbure des doigts peuvent être observés..

Arthrite

Avec l'arthrite, les symptômes suivants se produisent:

  • douleurs articulaires,
  • difficulté à réduire l'amplitude des mouvements articulaires,
  • déformation des articulations et des tissus touchés qui sont près d'eux,
  • dommages systémiques au corps.

Souvent, l'arthrite est confondue avec l'arthrose pour distinguer lire la différence entre l'arthrite et l'arthrose.

Arthralgie


La douleur articulaire simple est appelée arthralgie. Cette maladie se caractérise par un complexe symptomatique réduit, qui est généralement appelé syndrome arthralgique. La douleur peut avoir une teinte terne et douloureuse, peut être temporaire ou permanente, légère et aiguë.

L'arthralgie est généralement exposée à de grosses articulations. Le processus de diagnostic est complexe et long, car même les images radiologiques ne montrent pas toujours des signes douloureux.

Bursite

La bursite articulaire est un processus inflammatoire localisé dans les poches synoviales. Dans ce cas, l'exsudat augmente. La maladie est le résultat d'abrasions, de blessures et d'ecchymoses..

Un gonflement apparaît sur la zone affectée, qui augmente de volume avec le temps. Dans la zone de l'impact, une douleur, un gonflement est observé et un inconfort important est ressenti. Pendant tout ce temps, les poches augmentent. La bursite est souvent ressentie par les athlètes et les personnes en surpoids. Le plus souvent, la bursite se produit dans les articulations du genou, de la hanche et du coude.

Goutte

La goutte est un dommage aux articulations dû à une forte augmentation de la quantité d'acide urique. Au fil du temps, l'acide se transforme en sel, ce qui a un effet dévastateur sur le cartilage et les os.

La goutte est assez rare, elle touche principalement les hommes après 40 ans. Le principal symptôme est que le processus affecte toutes les articulations, y compris les doigts. Se jette habituellement dans une forme chronique. Un signe typique de goutte est des épisodes de douleur pressante le soir. Les taches douloureuses gonflent, la peau devient rouge. De petites excroissances peuvent apparaître qui éclatent après un certain temps. D'eux, le liquide coule avec le temps. Un traitement intempestif entraîne une violation de l'intégrité de la connexion des os.

Hygroma


Les ganglions et les kystes synoviaux dans un sac séreux sont appelés hygroms. Ce sont des tumeurs d'environ 3 centimètres, dans la cavité desquelles se trouvent un liquide muqueux ou de la fibrine.

Ces néoplasmes sont souvent diagnostiqués chez les jeunes femmes âgées de 20 à 30 ans. En cas de maladie, les patients se plaignent rarement d'une mauvaise santé et il n'y a pratiquement aucun signe.

La raison du diagnostic est souvent la détection d'un phoque, souvent au poignet. Au site de compactage, des rougeurs et des démangeaisons sur la peau se produisent. Les phalanges des doigts et des orteils peuvent également être un lieu de localisation..

L'ostéoporose

Une maladie articulaire systémique appelée ostéoporose affecte principalement le sexe féminin dans la seconde moitié de la vie. Avec l'ostéoporose, la densité osseuse de tout le corps diminue, ce qui augmente le risque de fracture avec peu d'activité physique.

On considère que la principale raison de cette maladie est le vieillissement, ou plutôt une diminution de la concentration de minéraux tels que le phosphore et le calcium.

Ostéochondrose

Cette maladie dégénérative est la plus courante. Elle est causée par des troubles métaboliques des vertèbres, ce qui entraîne une perte d'élasticité du tissu discal. Pour cette raison, ils se gonflent et se fissurent. Si le traitement de la maladie n'est pas commencé à temps, il peut entraîner des complications dangereuses. Les principales causes d'ostéochondrose comprennent:

  • activité physique réduite,
  • malnutrition,
  • dépôts de sel,
  • maladies chroniques.

Périarthrite

La pathologie est caractérisée par une inflammation des tissus qui entourent les articulations ou les poches articulaires. La périarthrite s'accompagne souvent d'arthrite. Cette maladie est diagnostiquée le plus souvent chez les femmes après 40 ans. En même temps, pendant le mouvement, les patients ont des douleurs à l'épaule, s'étendant à l'articulation du coude et à l'omoplate. Le mouvement devient raide, l'articulation de l'épaule gonfle. En savoir plus sur la périarthrite.

Synovite

La synovite est caractérisée par une inflammation systémique des articulations. L'évolution de la maladie est divisée en aseptique, chronique et aiguë. Si elle n'est pas traitée, la membrane synoviale devient plus dense. Les symptômes sont caractérisés par une prolifération osseuse, un gonflement, la couleur de la peau dans la zone affectée devient rougeâtre.

Rhumatisme

Le rhumatisme est une maladie articulaire dans laquelle les cellules du tissu conjonctif s'enflamment. Se produit à l'âge de 8 à 15 ans. Les attaques peuvent survenir chez des personnes d'âges différents..

La maladie est considérée comme dangereuse, car elle entraîne des complications telles que l'insuffisance cardiaque chronique, l'arythmie, les dommages au cartilage et aux tendons.

Les facteurs contribuant à l'apparition de rhumatismes comprennent:

  • hérédité,
  • infection streptococcique,
  • système immunitaire altéré,
  • carences en vitamines.

Lire: Les premiers signes du rhumatisme.

La maladie de Reiter


Il s'agit d'une maladie auto-immune appartenant au groupe des pathologies rhumatismales. En règle générale, elle a une évolution chronique et s'aggrave souvent pendant une longue période (jusqu'à 6 mois). Sexe masculin de 20 à 40 ans.

L'arthrite de Reuters considérée comme une maladie de Reuters.

Le principal symptôme est l'apparition de rougeurs sur la muqueuse de l'œil et sur la peau. Mais il y a aussi une inflammation des tissus mous qui entourent les articulations touchées.

Maladie de Still

Une pathologie très rare diagnostiquée chez les enfants de moins de 16 ans. Il se caractérise par un processus inflammatoire dans le sac articulaire. La maladie n'ayant pas de symptômes prononcés, elle est considérée comme difficile à diagnostiquer..

Les premières manifestations de la maladie comprennent une fièvre élevée, une éruption cutanée abondante, des lésions des ganglions lymphatiques et un essoufflement.

Spondylarthrite ankylosante

La spondylarthrite ankylosante a plusieurs formes:

  • central,
  • rhizomélique,
  • périphérique,
  • scandinave.

Des parties distinctes du corps peuvent être affectées: la colonne vertébrale, les épaules et les hanches. Dans les articulations intervertébrales, un processus inflammatoire se produit, conduisant à une nouvelle fusion articulaire, ce qui limite inévitablement la mobilité du patient.

Le plus souvent diagnostiqué à l'âge de 16 à 30 ans. Les femmes sont moins sensibles aux maladies que les hommes. Les premiers symptômes sont des douleurs dans le bas du dos. De plus, le patient développe une courbure dans la région thoracique, des douleurs dans les articulations du coude, du genou et du fémur.

Syndrome de Felty


Il s'agit d'une maladie rhumatoïde caractérisée par une inflammation des articulations, accompagnée d'une hypertrophie de la rate. Les maladies sont plus susceptibles de survenir chez les femmes de plus de 40 ans. Symptômes:

  • fièvre,
  • forte perte de poids,
  • atrophie musculaire,
  • l'apparition de nodules rhumatoïdes sous la peau.

Les patients ressentent une douleur intense dans les articulations. Le diagnostic est confirmé après un test sanguin dans lequel des titres élevés de facteur rhumatoïde sont détectés..

Douleur articulaire

Connaissez-vous l'arthralgie??

L'arthralgie est un autre nom pour les douleurs articulaires connu de la grande majorité des personnes d'âge mûr. Environ 70% de la population totale de la planète entière éprouvent périodiquement des douleurs articulaires aiguës. Cette prévalence de l'arthralgie est compréhensible: 360 grandes, moyennes et petites articulations soutiennent l'activité physique de notre corps, et si au moins l'une d'entre elles est endommagée ou enflammée, la douleur ne peut être évitée..

Les articulations peuvent être comparées à un dispositif articulé: le liquide synovial permet un mouvement sans entraves des os recouverts de tissu cartilagineux. Tout dommage fonctionnel, dystrophie, déformation ou inflammation de l'un des composants du «dispositif» entraîne l'apparition de différents types de douleurs articulaires.

Considérez les maladies qui peuvent les provoquer:

Arthrite Un trouble métabolique, une infection ou une hypothermie régulière provoque des processus inflammatoires dans l'articulation. Ils se caractérisent par une douleur constante, que l'articulation soit au repos ou en mouvement. De plus, les rougeurs, les gonflements deviennent immédiatement perceptibles, la température corporelle augmente. Les variétés d'arthrite se distinguent en fonction de la localisation de la source du problème: pulsions (articulation du genou), coxite (hanche), arthrite de l'épaule, polyarthrite (plusieurs articulations sont enflammées simultanément), etc..

Polyarthrite rhumatoïde. La maladie est systémique, affectant principalement les mains, les chevilles et les petites articulations, qui bougent le pied. Une personne en difficulté bouge un membre malade, sans traitement adéquat, l'articulation se déforme progressivement.

Goutte L'insuffisance rénale et les problèmes métaboliques provoquent souvent des dépôts de sels acides dans les articulations. Initialement, cela se produit, en règle générale, dans le gros orteil. Au fil du temps, la maladie progresse tellement que la pathologie peut couvrir systématiquement toutes les parties du corps, y compris les articulations de la colonne vertébrale. Soulager les douleurs articulaires avec cette maladie n'est pas facile..

Périarthrite. Le développement de cette maladie est généralement dû à un effort physique excessif. Dans ce cas, les tissus périarticulaires sont enflammés, affectant la mobilité de l'articulation elle-même. La maladie peut également toucher presque toutes les articulations..

Ostéoarthrose. En raison du manque de nutrition et d'approvisionnement en sang des tissus, ainsi qu'en raison d'une activité physique inégale, une déformation et une destruction du cartilage articulaire se produisent, ce qui conduit à un processus extrêmement douloureux: les articulations se frottent les unes contre les autres. Dans le même temps, les sensations désagréables s'intensifient lors du mouvement d'une articulation endommagée par l'arthrose.

Bursite. La douleur apparaît à la suite d'une inflammation du sac synovial au voisinage immédiat de l'articulation. Tendinite. Les tendons impliqués dans le processus inflammatoire provoquent des douleurs dans l'articulation la plus proche.

Styloïdite. Le plus souvent, cette maladie professionnelle, causée par une abondance de microtraumatismes à l'endroit où l'os et le tendon se rejoignent, est affectée par les articulations du poignet et du coude. Ils se sentent rapidement fatigués et l'inconfort s'intensifie lorsque vous essayez de plier le poignet / le coude et également après avoir déplacé le pouce sur le côté. Les personnes qui travaillent intensivement à l'aide d'une souris d'ordinateur sont à risque.

Enthésopathie Une maladie d'étiologie similaire à la précédente, mais affectant principalement les articulations des jambes.

Douleur dans la hanche et autres articulations. Les raisons de leur apparition du point de vue de la médecine tibétaine:

En Orient, l'hypothermie systématique est considérée comme le principal facteur provoquant les douleurs qui nous intéressent. Elle provoque l'indignation de la constitution «froide» de Slime, dans laquelle les grosses articulations se font sentir à l'aide de la douleur: cheville, hanche, genou, épaule. Cependant, la maladie du froid dans la plupart des cas ne se limite pas aux articulations, son effet néfaste s'étend à tout le corps, provoquant des maladies telles que l'ostéochondrose, le diabète, l'obésité, la lithiase urinaire et bien d'autres..

S'il y a un déséquilibre de la dosha biliaire (c'est-à-dire que la maladie se déroule selon le scénario «thermique»), alors la production de bile augmente considérablement et ses formes en excès, qui pénètrent alors tous les systèmes internes du corps, créant des obstacles au fonctionnement normal. Donc, avec une "chaleur" accrue, il y a des processus inflammatoires dans les articulations.

Les théories médicales modernes affirment que les maladies articulaires peuvent déclencher:

  • la présence d'une infection;
  • activité physique excessive ou inactivité;
  • trouble métabolique;
  • maladies du foie, des reins et d'autres organes internes;
  • blessures
  • hypothermie.

Les méthodes de traitement adoptées en médecine tibétaine:

De nombreuses personnes souffrant d'arthrite et d'arthrose espèrent trouver un remède universel efficace contre les douleurs articulaires. Cependant, afin de résoudre radicalement et non temporairement de tels problèmes, il ne suffit pas de niveler les symptômes externes: pour une récupération complète, il est nécessaire de trouver et d'éliminer la cause de la douleur dans les articulations.

"Quels médecins peuvent y parvenir dans les plus brefs délais?" - tu demandes. Nous répondons: des spécialistes tibétains, pour qui l'objectif principal est d'éliminer la source de la maladie.

Un certain nombre de mesures globales visant à traiter la douleur articulaire comprennent:

  • Thérapie diététique. La nutrition doit correspondre au «dosha» naturel du patient, puis l'équilibre énergétique dans le corps sera observé;
  • Recommandations pour changer les habitudes domestiques, le mode de vie, l'activité physique;
  • Phytothérapie. Les préparations à base de plantes, qui sont préparées selon les anciennes recettes tibétaines, peuvent faire des merveilles: établir des processus métaboliques, éliminer les toxines, augmenter l'immunité;
  • Acupression énergétique. Une technique spéciale pour influencer les points bioactifs vous permet de réguler le travail des organes internes et de normaliser l'équilibre énergétique;
  • Acupuncture. Cette méthode est indispensable pour soulager la douleur, restaurer les tissus articulaires et améliorer l'approvisionnement en sang;
  • Moxothérapie. Les procédures de réchauffement reçoivent beaucoup d'attention si la maladie se déroule selon le scénario «froid»;
  • Pharmacopuncture et autres.

Pour le traitement des articulations, des programmes spéciaux sont souvent développés dans les cliniques de médecine tibétaine qui incluent des cours optimaux de procédures thérapeutiques et de guérison générales, ajustés par un médecin personnel pour chaque patient individuel.

Le but et la tâche principaux de la médecine tibétaine est de faire vivre une personne longue, saine et heureuse. Et vous ne pouvez y arriver qu'en connaissant votre propre condition et les principes de base qui mènent à la santé.

Tout comme il est impossible de se débarrasser des mauvaises herbes en coupant leur sommet, il est impossible de vaincre les maladies en travaillant uniquement avec les symptômes. Il est nécessaire de découvrir et d'éradiquer la cause même des maux. C'est exactement ainsi que fonctionne la clinique de médecine tibétaine «Naran».

Douleurs articulaires

Les douleurs articulaires sont des douleurs désagréables, des sensations de traction dans la zone des articulations, dont l'intensité atteint parfois un certain degré de douleur. Le symptôme est associé à des douleurs musculaires, une faiblesse, une faiblesse, un resserrement, des mouvements limités et peut précéder des douleurs articulaires (arthralgie). Les douleurs articulaires sont accompagnées de lésions du système musculo-squelettique, d'infection, de maladies du système hématopoïétique, de pathologie vasculaire. Pour identifier la cause du trouble, des tests de laboratoire, des méthodes échographiques, radiographiques et invasives sont utilisés. Le traitement implique le traitement de la maladie qui a provoqué des douleurs.

Causes des douleurs articulaires

Une gêne articulaire légère ou modérée ne sert pas toujours de manifestation du processus pathologique. Parfois, un symptôme a des causes naturelles. Des articulations douloureuses transitoires sont ressenties lors du port de chaussures inconfortables, chez les personnes sensibles aux intempéries - lorsque le temps change. À la puberté, les sensations douloureuses dans les articulations de l'épaule et du genou sont causées par leur apport sanguin insuffisant en raison de la croissance osseuse accélérée.

Effort physique important

Avec un entraînement intensif, un travail acharné, une cause fréquente du symptôme est une surcharge de l'appareil musculo-ligamentaire, moins souvent causée par des microtraumatismes du cartilage, de la membrane synoviale. Une combinaison typique de douleurs articulaires et d'inconfort dans les os et les muscles. L'inconfort articulaire et musculaire survient immédiatement après une activité physique de choc ou dans le contexte d'un travail monotone prolongé avec une tension constante des mêmes groupes musculaires. La douleur dans les articulations du corps se poursuit sans température. Avec de grandes surcharges, une violation modérée de l'état général, des ecchymoses.

Le trouble peut être dérangeant jusqu'à plusieurs jours et avec la restriction de l'activité motrice diminue progressivement jusqu'à ce qu'il disparaisse complètement sans aucun traitement. Si les douleurs résultant d'un sport ou d'un travail physique intense sont remplacées par une douleur persistante, un gonflement du poignet, du coude, de l'épaule, de la cheville, du genou et de la hanche, une restriction des mouvements habituels, il est nécessaire de consulter un médecin.

Changements liés à l'âge dans le système musculo-squelettique

Les causes des douleurs modérées des os et des articulations chez les personnes âgées sont des processus dégénératifs avec perte de calcium, amincissement des faisceaux osseux, altération de l'apport sanguin au cartilage et diminution du volume de liquide intra-articulaire. Un léger inconfort n'est que la première manifestation de lésions articulaires séniles. Une gêne habituellement périodique est notée après 45 à 50 ans. À l'âge de 60 à 65 ans, des douleurs désagréables surviennent même avec des charges insignifiantes, accompagnées de raideur des mouvements, de courbure, de démarche traînante, progressivement remplacées par de la douleur.

Grossesse

Les plaintes concernant les articulations douloureuses sont plus souvent présentées dans la seconde moitié de la période gestationnelle. Le dessin, l'inconfort douloureux, est généralement ressenti dans les articulations du bassin, des membres inférieurs. Il augmente à la fin de la journée, après une longue position debout ou une longue marche. Une nuit de repos facilite la situation. Les douleurs articulaires pendant la grossesse sont provoquées par des raisons telles que:

  • Carence en vitamines et minéraux. Le plus grand rôle est joué par une carence en calcium et en vitamine D, conduisant à l'ostéomalacie. Un symptôme du symptôme est la sensation de douleurs non seulement dans les articulations, mais aussi dans les os, la fatigue, la présence d'autres signes d'hypocalcémie et d'hypovitaminose D - caries, ongles cassants, faiblesse musculaire, douleur musculaire et SRAS fréquent.
  • Gain de poids important. L'inconfort articulaire inquiète plus souvent les femmes enceintes avec une prise de poids importante ou obèses. Un gros morceau à la fin, avec le temps et au milieu de la journée, se fait sentir dans les articulations de la hanche, les genoux, la cheville, dont les cartilages subissent des charges plusieurs fois plus élevées que ce qui est permis. Pour soulager la condition, les femmes limitent délibérément l'activité motrice, ce qui conduit à une prise de poids encore plus rapide.
  • Ramollissement du cartilage et des ligaments. Environ la moitié des femmes enceintes ressentent des sensations désagréables dans les articulations du bassin, provoquées par l'action de l'hormone relaxine. Dans la plupart des cas, l'inconfort est de la nature de douleurs dans la région pubienne, les articulations de la hanche. Au cours de l'évolution pathologique avec développement d'une symphysite, les sensations douloureuses sont remplacées par des douleurs, aggravées par une pression sur le sein, une tentative de propagation des jambes, pendant les rapports sexuels. L'apparition de douleur dans la région pubienne est une raison sérieuse pour une visite chez l'obstétricien-gynécologue.
  • Syndrome du canal carpien. Une manifestation spécifique trouvée dans 2-3 trimestres chez près de 20% des femmes enceintes est le syndrome dit tunnel. La cause du trouble est un gonflement des tissus mous des mains et une compression dans le canal carpien des nerfs qui passent aux doigts. En plus des courbatures dans les petites articulations de la main du patient, ils se plaignent d'engourdissement de la peau, de picotements, de sensation de ramper. La condition s'améliore avec les bras surélevés.

Obésité

Les personnes ayant un poids corporel excessif augmentent la pression sur le tissu cartilagineux, à cause de quoi il s'use plus rapidement. Les grosses articulations dégénératives et les articulations intervertébrales sont généralement impliquées dans le processus dégénératif. Le trouble augmente à mesure que l'obésité progresse. L'inconfort dans les articulations apparaît d'abord sous forme de douleurs sans température à la fin de la journée, puis la destruction croissante du cartilage conduit au développement d'une arthrose déformante, d'une spondylose, d'une ostéochondrose avec un syndrome douloureux aigu qui limite l'activité motrice du patient.

Infections aiguës

Une douleur dans le corps et les articulations est l'un des premiers symptômes (prodromiques) de nombreuses infections virales respiratoires aiguës. Les principales causes d'inconfort articulaire sont l'intoxication du corps lors de la propagation des virus et des bactéries, l'accumulation de toxines, le développement du processus inflammatoire. En règle générale, le patient se plaint que tout le corps est douloureux, une douleur légère et modérée est notée à la fois dans les articulations et dans les muscles, les os. Le symptôme s'accompagne de faiblesse, de faiblesse, d'insomnie, de réveils fréquents. Parallèlement à des signes de courbatures et de malaise général, des frissons et une hyperthermie sont observés.

Les douleurs les plus prononcées dans les articulations et le corps avec la grippe. Jusqu'à 50% des patients éprouvent une douleur douloureuse constante dans les jambes, les bras et le tronc. L'intensité de la douleur est si élevée qu'il devient difficile pour une personne d'accomplir les actions les plus simples - sortir du lit, aller dans une autre pièce, lever un verre d'eau. La situation est exacerbée par une température élevée (fébrile) et de graves maux de tête. Mal de gorge, la congestion nasale se joint après plusieurs heures et même plusieurs jours. Moins de gêne articulaire se produit avec la parainfluenza, l'infection à adénovirus.

La sensation de courbatures dans les articulations est possible avec des lésions infectieuses aiguës du tractus gastro-intestinal - toxo-infections alimentaires, salmonellose. Des douleurs articulaires de différentes intensités apparaissent soudainement quelques heures après avoir mangé des produits infectés, associées à une forte augmentation de la température, exprimée par des frissons, des maux de tête. Lomotus est précédé de nausées, vomissements, endolorissement dans la cavité abdominale, diarrhée fétide avec muqueuses et parfois impuretés sanglantes.

Collagénoses

Les douleurs articulaires sont un signe avant-coureur de la plupart des maladies qui surviennent avec une inflammation auto-immune du tissu conjonctif, y compris articulaire. La localisation, la prévalence, l'intensité de l'inconfort sont déterminées par les caractéristiques d'une collagénose particulière. Les schémas généraux sont l'implication de certains groupes d'articulations dans le processus, une augmentation progressive des sensations à une douleur débilitante atroce, observée d'abord avec des mouvements, puis au repos. Une déformation des articulations articulaires est possible. Les principales causes inflammatoires systémiques de la maladie:

  • Rhumatisme. Le symptôme est «volatil»: des courbatures, puis une douleur se fait sentir à son tour dans les grandes articulations des bras et des jambes - coude, épaule, hanche, genou, cheville. Les zones touchées sont enflées. L'inconfort articulaire est souvent précédé d'un mal de gorge. En traitement, les modifications articulaires sont réversibles.
  • Polyarthrite rhumatoïde. Des sensations désagréables apparaissent plus souvent après 40 ans. Une sensation typique de douleurs dans les petites articulations des mains, des pieds, combinée à un gonflement notable, une raideur matinale des mouvements. À l'avenir, la douleur et la courbure des articulations se feront sentir.
  • Sclérodermie systémique. Il se caractérise par une localisation variable des sensations douloureuses, la présence de raideur le matin dans les articulations des mains, des coudes, des genoux. La douleur et la douleur sont généralement symétriques. L'enflure est de courte durée. En raison de la sclérose cutanée, la mobilité des articulations est limitée, les dommages aux tendons provoquent une sensation de friction lors des mouvements.

Ostéoarthrose

La douleur dans les premiers stades de la maladie est légèrement exprimée et est perçue comme un inconfort, une douleur dans les articulations des jambes, moins souvent - les mains. La cause immédiate de l'arthrose est la dystrophie et la destruction du cartilage. Habituellement, des sensations de traction ou de douleur sans température apparaissent à l'âge adulte et à la vieillesse. Le piratage peut commencer plus tôt en présence de risques professionnels (vibrations, travail physique intense). Peu à peu, les articulations deviennent raides, une personne éprouve une douleur intense et des difficultés à marcher, en prenant soin de.

Troubles métaboliques

Les causes des troubles métaboliques dans lesquels se trouvent des douleurs articulaires sont l'apport insuffisant de vitamines, de minéraux, l'accumulation accélérée ou l'excrétion excessive de produits métaboliques. Les sensations désagréables sont causées par des processus inflammatoires ou dystrophiques, ont une gravité différente et servent le plus souvent de manifestation de conditions pathologiques telles que:

  • Ostéoporose. Lorsque le calcium est éliminé du tissu osseux, les surfaces articulaires des os deviennent fragiles, le cartilage devient plus mince, ce qui s'accompagne de sensations douloureuses. Le syndrome douloureux augmente progressivement de légers maux à des arthralgies sévères, associées à un inconfort dans les os, une faiblesse musculaire. Les articulations les plus souvent touchées sont celles qui subissent un stress maximal - hanche et genou, épaule, coude, cheville moins touchées.
  • Goutte. Des douleurs légères dans le gros orteil dérangent aux stades précliniques du processus goutteux. Gêne possible dans les genoux, les coudes, les poignets et les doigts. L'accumulation d'urates dans la cavité articulaire entraîne une manifestation rapide de la maladie avec le changement des courbatures en douleurs articulaires douloureuses aiguës, qui ne cessent pas pendant plusieurs heures. L'articulation touchée est chaude au toucher. Une rougeur de la peau et une restriction des mouvements sont notées..

Maladies oncologiques

Dans la leucémie aiguë et chronique, des douleurs ostéoarticulaires courantes, alternant avec de la douleur, surviennent souvent avant même des changements pathologiques notables dans l'analyse générale du sang et d'autres symptômes cliniques - malaise général, sueurs nocturnes, fièvre, perte d'appétit, saignement. Les sensations désagréables sont d'abord douloureuses périodiques, puis fortes et constantes, épuisant le patient.

Pour la lymphogranulomatose et les lymphomes non hodgkiniens, une combinaison de douleurs articulaires avec inconfort musculaire, faiblesse, ganglions lymphatiques enflés et autres formations lymphoïdes est caractéristique. Les sensations douloureuses sont courantes, généralement modérément exprimées. Une courte période de courbatures dans les muscles de l'articulation du genou et de la cuisse, qui s'intensifie la nuit, pendant l'effort, se transforme en douleur augmentant constamment avec la boiterie, et est observée dans les ostéosarcomes. Les autres articulations avec cette pathologie sont moins susceptibles d'être affectées..

Blessures articulaires

Les douleurs articulaires sont provoquées par de légères blessures traumatiques, dans lesquelles des dommages aux ligaments entourant l'articulation se produisent, et les tissus mous de la région articulaire sont blessés. Les sensations douloureuses aiguës sont perturbées lorsque les ménisques sont endommagés. Le symptôme est clairement lié dans le temps à un coup, une chute, un mouvement maladroit. Un inconfort est généralement ressenti dans une articulation affectée, se propage moins souvent aux parties adjacentes du corps.

Processus infectieux chroniques

Les causes possibles de douleur dans les articulations, qui surviennent sans fièvre ou dans le contexte d'une affection subfébrile, sont des infections de longue date. Chez les patients souffrant de maladies infectieuses et inflammatoires chroniques, l'inconfort articulaire est le résultat d'une intoxication du corps ou d'effets néfastes directs sur les tissus des articulations de micro-organismes (généralement des streptocoques, des mycoplasmes, de la chlamydia). L'apparition ou l'intensification des douleurs peut indiquer une exacerbation de l'amygdalite chronique, de la sinusite, des infections génito-urinaires, de l'annexite, de la pyélonéphrite.

Les caractéristiques distinctives des douleurs articulaires en cas d'infections chroniques courantes qui surviennent avec une intoxication sont une gravité modérée de l'inconfort articulaire, un développement progressif, une intensification périodique et un affaiblissement des symptômes. Chez les patients souffrant de tuberculose et d'ostéomyélite hématogène, le contexte du développement de douleurs douloureuses est une augmentation de la température jusqu'à un nombre subfébrile, un malaise général - fatigue, faiblesse et fatigue. Sans traitement, les patients s'aggravent progressivement.

Complications de la pharmacothérapie

La prise de certains médicaments peut être compliquée de maux, de douleurs modérées dans les petites articulations des mains. Les sensations désagréables ne s'accompagnent pas de rougeur ou de déformation des articulations articulaires. Les patients peuvent se plaindre de douleurs musculaires, de fièvre, d'éruptions cutanées et d'autres manifestations d'allergies médicamenteuses. L'inconfort disparaît rapidement après l'arrêt du médicament qui l'a provoqué, nécessite moins souvent un traitement spécial des complications. Les arthralgies lomotes et légères sont causées par:

  • Antibiotiques: pénicillines, fluoroquinolones.
  • Tranquillisants: phénazépam, diazépam, lorazépam, etc..
  • Contraceptifs: contraceptifs oraux combinés (COC).

Rares raisons

  • Inflammation respiratoire: pneumonie, bronchite, trachéite.
  • Pathologie intestinale: colite ulcéreuse, maladie de Crohn.
  • Maladies de la peau: psoriasis.
  • Troubles endocriniens: diabète sucré, goitre toxique diffus, hypothyroïdie, maladie d'Itsenko-Cushing.
  • Processus auto-immunes: thyroïdite de Hashimoto, vascularite.
  • Lésion du fascia: fasciite nécrosante au stade de convalescence.
  • Anomalies congénitales des os et des articulations.

Sondage

Pour savoir pourquoi des douleurs et des douleurs sont ressenties dans les articulations et les os, il est nécessaire de consulter un médecin généraliste ou un médecin de famille qui réalisera un diagnostic initial et programmera des examens de spécialistes spécialisés. Compte tenu de la nature de l'inconfort, de la vitesse de son apparition, des symptômes qui l'accompagnent, les éléments suivants sont recommandés pour déterminer la cause du trouble:

  • Test sanguin de laboratoire. L'évaluation de la formule leucocytaire et du niveau d'ESR est nécessaire pour exclure les infections, les processus inflammatoires et hématologiques. Dans les maladies systémiques, il est important de mesurer la teneur en protéines totales, le rapport des fractions protéiques du sang, des protéines spécifiques de la phase aiguë, des marqueurs de la polyarthrite rhumatoïde et d'autres inflammations. Des tests de concentration de vitamines, d'électrolytes (en particulier de calcium), d'acide urique aident à diagnostiquer les troubles métaboliques.
  • Examen bactériologique. L'ensemencement de bak est nécessaire pour l'origine infectieuse probable des douleurs ressenties dans les articulations et dans tout le corps. Pour l'étude, l'urine, les matières fécales, les expectorations et le tractus urogénital sont sélectionnés. Pour sélectionner un régime antimicrobien, la sensibilité aux antibiotiques est déterminée. Dans les cas douteux, la microscopie et la culture sont complétées par des réactions sérologiques (RIF, ELISA, PCR).
  • Échographie des articulations. Il est généralement utilisé avec une localisation claire de la douleur, la présence présumée de maladies rhumatismales. L'échographie de l'articulation permet de considérer sa structure, d'identifier la destruction du cartilage et de l'os, les changements inflammatoires précliniques, d'étudier l'état des tissus mous périarticulaires. Les avantages de la méthode sont l'accessibilité, le caractère non invasif et un contenu d'information élevé..
  • Techniques de rayons X. Un changement dans la largeur de l'espace articulaire, le compactage des tissus mous, la présence de calcifications, d'ostéophytes, l'érosion des surfaces articulaires sont détectés lors de la radiographie articulaire. Pour augmenter l'efficacité du diagnostic, des techniques spéciales sont utilisées - arthrographie de contraste, pneumoarthrographie. Aux stades initiaux de la lésion, la tomographie (IRM, TDM des articulations) est considérée comme plus indicative. La densité osseuse peut être facilement évaluée à l'aide de la densitométrie..
  • Techniques d'examen invasives. Dans certains cas, pour établir la cause des douleurs articulaires, ils effectuent une ponction avec une biopsie du cartilage, la paroi interne de la membrane synoviale et des tofus. L'analyse morphologique des échantillons de biopsie, l'étude du liquide synovial reflètent la nature des processus pathologiques qui se produisent dans les articulations. Il est pratique de procéder à un échantillonnage instantané des matériaux avec un examen visuel de la cavité articulaire lors d'une arthroscopie avec une biopsie tissulaire.

Une méthode moins fréquente pour diagnostiquer les causes des douleurs articulaires est la scintigraphie avec l'introduction du technétium, qui s'accumule dans les tissus affectés. Ces dernières années, la thermographie articulaire a suscité un intérêt croissant en tant que méthode non invasive moderne pour reconnaître les maladies inflammatoires, les tumeurs, les troubles circulatoires des articulations et des tissus périarticulaires. Avec une diminution du nombre d'éléments façonnés dans un test sanguin clinique, une ponction extra-articulaire des os est réalisée. La consultation d'un rhumatologue et d'un traumatologue orthopédique est indiquée pour les patients souffrant de douleurs articulaires sans température..

Traitement

Aide avant le diagnostic

Avec les douleurs articulaires associées à l'activité physique, un traitement spécial n'est pas nécessaire, un long repos avec des charges de dosage est suffisant. Les sensations articulaires désagréables qui surviennent pendant la grossesse disparaissent généralement d'elles-mêmes après son achèvement ou sont corrigées à l'aide d'un contrôle du poids, en prenant des préparations vitaminiques et minérales. Les patients âgés et obèses présentent un changement de mode de vie: une activité motrice adéquate, un régime alimentaire à teneur calorique appropriée avec une teneur suffisante en produits végétaux.

La douleur dans les os, les articulations et les muscles en combinaison avec un malaise général et de la fièvre, une augmentation des sensations de douleur et de traction au point de douleur intense, le développement d'un syndrome douloureux persistant sont des indications pour consulter un médecin. Pour réduire l'inconfort articulaire causé par les infections virales respiratoires aiguës, il est recommandé de se reposer, de boire suffisamment d'eau, de décoctions de rose sauvage, de fruits secs. À l'exclusion des maladies graves qui provoquent des douleurs dans les articulations, l'automédication avec des analgésiques, l'application prolongée non concluante de compresses, de lotions, de décoctions, etc. sont inacceptables..

Thérapie conservatrice

Un traitement correctement sélectionné, visant à éliminer les causes du trouble et les liens individuels dans le mécanisme de son développement, vous permet de vous débarrasser des douleurs articulaires. La thérapie étiopathogénétique est généralement complétée par des médicaments symptomatiques qui réduisent rapidement la gravité des douleurs tiraillantes et douloureuses. Le régime de traitement des maladies survenant avec des articulations douloureuses peut comprendre:

  • Des agents antimicrobiens. Le traitement de base de l'infection est basé sur l'utilisation d'antibiotiques, auxquels l'agent pathogène est sensible. Dans les cas graves, avant que la sensibilité du micro-organisme ne soit établie, des médicaments à large spectre sont utilisés.
  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens. Réduisez la production de médiateurs inflammatoires et inhibez ainsi les processus inflammatoires dans les articulations. En agissant sur les récepteurs centraux de la douleur, ils réduisent le degré d'inconfort articulaire. Utilisé sous forme de comprimés, pommades, gels.
  • Corticostéroïdes. Ils ont un fort effet anti-inflammatoire. L'hormonothérapie est la base du traitement des collagénoses systémiques. Dans les formes de maladies sévères et résistantes, pour augmenter l'effet, les corticostéroïdes sont combinés avec des immunosuppresseurs.
  • Chondroprotecteurs. Ils agissent comme un substrat pour la synthèse des proteinglicans, dont une quantité suffisante augmente l'élasticité du cartilage articulaire. Ils nourrissent le tissu cartilagineux et restaurent sa structure endommagée. Administration intra-articulaire de médicaments possible.
  • Inhibiteurs de la xanthine oxydase. Ils sont utilisés comme agents anti-goutte. Ils bloquent l'enzyme clé nécessaire à la synthèse de l'acide urique, réduisant ainsi sa concentration dans l'organisme et contribuent à la dissolution des dépôts d'urate existants.
  • Complexes de vitamines et de minéraux. Recommandé pour le traitement des douleurs articulaires dues à des troubles métaboliques. Les préparations les plus couramment utilisées contenant du calcium, de la vitamine D.Elles sont également un élément de la thérapie complexe des maladies métaboliques inflammatoires..
  • Agents chimiothérapeutiques. Servir de base à la plupart des schémas thérapeutiques pour divers types de pathologie hématologique. Selon la variante clinique et la gravité, le néoprocessus est associé à la radiothérapie et aux interventions chirurgicales..

Physiothérapie

Après avoir clarifié les causes des maux et des douleurs inflammatoires aiguës, les patients, en plus de ceux souffrant d'un cancer, se voient prescrire une physiothérapie et une thérapie par l'exercice. Un bon effet anti-inflammatoire et analgésique est exercé par les séances de thérapie par micro-ondes et ultrasons, l'électrophorèse, les courants pulsés. En pathologie chronique, un traitement physiothérapeutique est effectué pendant plusieurs mois et complété par une cure thermale.

Causes des douleurs articulaires, méthodes de diagnostic et de traitement

La douleur articulaire est un symptôme commun, accompagné de sensations douloureuses, qui se développe avec des maladies du système musculo-squelettique. Il survient dans 50% de la population. Les problèmes commencent plus souvent après 45 ans. L'articulation représente la partie mobile dans la connexion du tissu osseux. La douleur dans les muscles ou les tendons est également considérée par le médecin comme des sensations douloureuses dans les tissus articulaires. Les médecins de la clinique MDRT diagnostiqueront et suivront un traitement efficace.

Le contenu de l'article

Causes des douleurs articulaires

Des sensations douloureuses apparaissent à la suite de la progression de la maladie, par exemple, un processus inflammatoire ou une rupture du tendon. Il existe plusieurs causes de douleurs articulaires..

  • Système immunitaire affaibli.
  • Anciennes blessures qui commencent à faire mal en marchant.
  • L'intensité et l'uniformité de l'activité physique.
  • Mode de vie passif.
  • Maladies infectieuses.
  • en surpoids.
  • Facteur génétique.
  • Processus de vieillissement.
  • Des sensations douloureuses constantes de nature douloureuse, qui deviennent plus lumineuses après un effort physique et disparaissent après le sommeil, indiquent la progression de l'arthrose.
  • L'arthrite bactérienne se caractérise par des sensations douloureuses aiguës, un gonflement dans la zone touchée. Augmentation possible de la température corporelle, fatigue.
  • La goutte est caractérisée par une exacerbation de la douleur dans la partie articulaire pendant le sommeil..
  • Douleur fonctionnelle possible lors de situations stressantes fréquentes. Il n'y a pas d'intensité et de nature certaine de la douleur. Ils sont résistants aux analgésiques. Se produire dans un contexte de spasme des vaisseaux sanguins.
  • Polyarthrite rhumatoïde, la maladie évolue après la grippe. Une caractéristique distinctive de cette arthrite est une forte augmentation de la température corporelle. Les grosses articulations des jambes ou des membres supérieurs sont affectées symétriquement. Gonflement, augmentation de la douleur pendant la palpation. Les causes exactes de la polyarthrite rhumatoïde n'ont pas pu être établies. La progression progressive de la maladie est notée. La raideur articulaire est présente, la maladie se propage aux tissus plus gros. Avec l'arthrite, la forme des articulations, le tissu musculaire change. Des douleurs douloureuses se développent.

Types de douleurs articulaires

Les articulations répondent à l'intoxication. La plupart des maladies infectieuses et inflammatoires, les troubles du SNC peuvent provoquer des douleurs. La douleur peut être le résultat d'une ecchymose - c'est normal. Mais lorsque les articulations font constamment mal en un seul endroit sans dommage dans le passé, vous devez contacter un établissement médical. Il existe plusieurs formes de douleur:

Douleurs articulaires mécaniques

Développer indépendamment du groupe d'âge. Ils apparaissent avec des maladies articulaires qui provoquent des changements dystrophiques dans le tissu cartilagineux. Peut être le résultat de perturbations métaboliques ou de blessures. Les sensations douloureuses s'intensifient lors de la pratique d'un sport. Ils peuvent se transmettre d'eux-mêmes à l'exception de la cause du symptôme. Il sera possible de soulager la condition grâce à des procédures physiothérapeutiques.

Commencer une douleur articulaire

Des sensations douloureuses apparaissent au début d'un mouvement lorsqu'une personne était au repos pendant une longue période. La plupart ignorent ce symptôme. Cependant, le début de la douleur dans les articulations des mains ou des membres inférieurs indique une maladie en développement.

Douleurs articulaires la nuit

Des sensations douloureuses la nuit apparaissent lors de situations stressantes fréquentes ou de surmenage physique des tissus. La douleur pendant le sommeil se développe lorsqu'une grande quantité d'aliments salés et fumés est consommée..

Douleur articulaire réfléchie

En plus du tissu articulaire, les sensations douloureuses s'étendent aux organes, cartilages et os les plus proches. Il est caractéristique des maladies de la colonne vertébrale et des tissus articulaires. La douleur réfléchie dans l'articulation se produit avec un effort physique excessif, un surpoids. Développé par des athlètes professionnels.

Méthodes de diagnostic

Pour déterminer la cause de la douleur, le médecin prescrit un test sanguin. Un échantillon de liquide synovial est prélevé. Radiographie assignée de la zone affectée, tomodensitométrie, IRM. Si nécessaire, une myélographie est utilisée. Un historique est collecté, les symptômes, la présence d'une maladie infectieuse, le régime alimentaire du patient pris en compte. Les procédures de diagnostic sont prescrites en fonction des soupçons du médecin.

Dans les cliniques de CMMT, les méthodes suivantes sont utilisées pour déterminer les causes de la douleur dans les articulations: