logo

Comment distinguer l'ostéochondrose de la douleur cardiaque?

L'ostéochondrose est une combinaison de troubles dystrophiques dans le tissu cartilagineux des articulations. Le risque de développer cette maladie augmente en raison d'une mauvaise position du dos, d'une carence alimentaire, de blessures et de nombreuses autres raisons.Par conséquent, sa prévalence peut être reconnue aussi largement que celle des maladies cardiovasculaires..

Les dommages dystrophiques à la colonne vertébrale se manifestent dans la plupart des cas par des douleurs dans le myocarde, la zone de l'omoplate et le dos. Par conséquent, la question «comment reconnaître les douleurs cardiaques et l'ostéochondrose» revient souvent à l'ordre du jour des cardiologues, des neurologues et des thérapeutes.

L'effet de l'ostéochondrose sur le cœur

Les experts décrivent plusieurs façons de développer la douleur dans le sternum avec des processus dystrophiques dans la colonne vertébrale. La plupart d'entre eux n'affectent pas directement l'activité et l'état du cœur, ne capturant que les nerfs. La douleur dans le sternum avec dystrophie des disques intervertébraux a les mécanismes d'apparition suivants:

  • En cas de panne de courant des disques, leur volume (épaisseur) diminue. Le risque de compression des terminaisons nerveuses environnantes qui innervent les organes de la poitrine augmente. Ce phénomène, appelé névralgie intercostale, n'est pas facile à distinguer de la douleur myocardique. Le diagnostic final nécessite une étude de la colonne vertébrale et de la fonction cardiaque pour les pathologies coronaires et non coronariennes.
  • Le développement de l'ostéochondrose de la région cervicothoracique perturbe la transmission normale des impulsions dans les membres supérieurs et la ceinture scapulaire. Les récepteurs sensibles ne reçoivent pas de signaux, ce qui affecte le système nerveux autonome, qui est responsable, entre autres, de l'innervation du cœur. Ce phénomène est appelé cardialgie réflexe et est responsable de la manifestation d'inconfort dans le sternum lors du déplacement du bras ou de l'épaule.
  • Les spasmes du corset musculaire du dos et la compression des vaisseaux sanguins par les tissus œdémateux et les vertèbres déplacées perturbent la circulation sanguine.

Dans ce dernier cas, la résistance vasculaire périphérique augmente et, par conséquent, la pression artérielle et la charge cardiaque, ce qui pousse le fluide nutritif dans la lumière rétrécie. Cela entraîne une hypertension et une tachycardie, et augmente également le risque d'infarctus du myocarde.

Douleur dans le sternum avec lésions des vertèbres

Il existe des connexions nerveuses étroites entre le cœur et la colonne vertébrale. Ils traversent des zones de la moelle épinière au niveau du bord inférieur de la colonne cervicale. Par conséquent, un syndrome cardialgique et une gêne, rappelant une attaque d'angine de poitrine, peuvent survenir avec l'ostéochondrose de ces zones de la colonne vertébrale. Une lésion plus fréquente de la région lombaire ne se manifeste pas par des sensations désagréables dans le sternum..

Les symptômes de l'ostéochondrose cervicale sont:

  • Migraines, aggravées par des mouvements brusques et non arrêtées à l'aide d'analgésiques accessibles au public.
  • Détérioration de la vision et de l'ouïe, «mouches» et taches colorées floues dans le champ de vision, «bourdonnement» dans les oreilles.
  • Étourdissements lors du changement de position de la tête.
  • Douleur réfléchie dans les bras, la ceinture scapulaire et la poitrine.
  • Rarement - perte de sensibilité de la langue et modification du timbre de la voix.

Les signes d'ostéochondrose thoracique comprennent:

  • Sensation de prise autour des côtes.
  • Douleur intense et aiguë ("comte" dans la poitrine), irradiant sur le côté, la zone située entre les omoplates, le sternum. L'inconfort est aggravé par les mouvements des bras et du corps, la respiration profonde mesurée, l'effort physique sur tout le corps.
  • Le syndrome s'aggrave avec l'hypothermie ou un long séjour dans une position - par exemple, dans un rêve. Cela est dû à la stagnation du sang en position horizontale. Avec la formation d'un œdème, les fibres nerveuses endommagées sont plus comprimées.
  • Des attaques peuvent survenir même en marchant. Habituellement, ce sont des éclairs ponctuels de douleur brûlante entre les côtes, en raison de la complication de l'ostéochondrose - thoracalgie.
  • Engourdissement, picotements et brûlure de la peau sur la zone affectée et à l'opposé des nerfs pincés.
  • Sensation de froid dans les jambes.

L'ostéochondrose thoracique est plus souvent considérée comme une manifestation de l'angine de poitrine. Les attaques fréquentes la nuit, une nature similaire possible et la localisation des sensations lors d'un examen superficiel ressemblent à une conséquence de l'ischémie. L'exacerbation de la dystrophie dans les deux parties décrites de la colonne vertébrale est souvent accompagnée d'une cardiopathie - un processus inflammatoire dans le muscle cardiaque.

L'ostéochondrose comme l'une des raisons

La colonne vertébrale humaine se compose de plus de 3 douzaines de parties. Entre eux se trouvent des disques élastiques qui le rendent mobile, résistant aux charges variables et résilient. L'espace intervertébral se compose d'un noyau gélatineux, qui est enfermé dans un anneau fibreux solide et est serré des deux côtés par du cartilage hyalin. En cas de perturbation circulatoire dans la colonne vertébrale et, en conséquence, de nutrition du disque, il perd son élasticité et se dessèche, diminuant de volume. Cela entraîne une saillie, des fissures et des déchirures de l'anneau fibreux.

L'ostéochondrose entraîne une perte de mobilité de la colonne vertébrale et de sa courbure par rapport au disque aplati. En réponse à une diminution de la hauteur du disque, des excroissances osseuses (ostéophytes) commencent à se former aux bords des vertèbres, ce qui augmente non seulement la stabilité de la colonne, mais également le risque de pincement des racines nerveuses menant vers l'extérieur (vers le cœur et les membres supérieurs) et vers l'intérieur (vers la moelle épinière). D'autres complications de l'ostéochondrose - courbure (scoliose, cyphose) et hernies intervertébrales - peuvent également perturber l'innervation du sternum et faire mal au cœur.

Différences du syndrome avec névralgie et pathologies cardiaques

L'une des complications des processus dystrophiques de la colonne vertébrale est la névralgie intercostale. La liste des plaintes vous permet rarement de déterminer avec précision la maladie sans études supplémentaires, mais doit être prise en compte dans le diagnostic différentiel.

Comment distinguer les douleurs cardiaques des complications de l'ostéochondrose (névralgie)

Catégorie de comparaisonCardialgieThoracalgie
Nature de la douleurParoxystique pressif avec angine de poitrine ou mal avec pathologie non vasculaire. Avec la péricardite, la douleur s'intensifie après une immobilité prolongée en position couchée..
La cardiopathie s'aggrave avec un déplacement rapide du sternum et dans une position inconfortable.
Mal de dos, brûlure, douleur douloureuse (avec un processus en cours).
LocalisationDerrière le sternum. Une douleur réfléchie est observée dans le bras, l'épaule, le cou et même le péritoine.Point entre les côtes, ceintures au niveau des nerfs affectés. La douleur réfléchie peut être distinguée dans les omoplates, les clavicules, le dos. L'inconfort au niveau du sternum est plus fréquent chez les femmes.
DuréeElle survient de façon inattendue, s'intensifie rapidement et dure jusqu'à 20 minutes. Avec une crise cardiaque et des maladies non coronarogènes, elle peut durer encore plus longtemps.Des douleurs brûlantes instantanées à une longue sensation de douleur.
Condition d'aggravationStress, cardio physique.
Position horizontale prolongée.
Respirations profondes et autres mouvements brusques du sternum, des bras et du corps. Sentir les côtes. En marchant. Position gênante.
Exposition aux médicamentsL'angine de poitrine et la crise cardiaque sont soulagées par la nitroglycérine. Avec une crise cardiaque, le médicament est inutile.
Les pathologies non coronarogènes sont sensibles aux analgésiques.
Il est éliminé en prenant des analgésiques et des anti-inflammatoires non stéroïdiens ("Ibuprofène", "Nimid").

Comment reconnaître les douleurs cardiaques et les maladies discales?

En règle générale, les maladies cardiaques et l'ostéochondrose se manifestent au même âge - plus de 40 ans. Les premières manifestations des processus dystrophiques dans les articulations se produisent plus tôt - dans 25-30 ans. Selon les statistiques, l'ostéochondrose est la principale cause de maux de dos. Les dommages à la région thoracique sont caractérisés par des symptômes lubrifiés, de sorte que les médecins prennent en compte toutes les nuances de l'anamnèse, les plaintes et les résultats d'un diagnostic complet du cœur et de la colonne vertébrale.

Comment distinguer les douleurs cardiaques de l'ostéochondrose

MaladieDescription des symptômes
Processus inflammatoires dans le cœurDouleurs douloureuses ou paroxystiques, fièvre de bas grade. Accompagné d'un changement de fréquence cardiaque et - le plus souvent - d'une diminution de la pression.
Angine de poitrineL'attaque survient lors d'efforts physiques / stressants (angine de poitrine) ou au repos, principalement dans un rêve ou tôt le matin. Le pouls et la pression augmentent généralement.
Éliminé par les nitrates.
Prolapsus valvulaire mitralDouleur de compression ou de piqûre, accompagnée d'essoufflement, d'évanouissement et de tachycardie, non contrôlée par la nitroglycérine.
Stratification de l'anévrisme du vaisseauDouleur aiguë entre les omoplates ou devant la poitrine. La pathologie peut être reconnue par une migration d'inconfort..
CardiopathieLa douleur survient en réponse à des mouvements brusques et à une position inconfortable / horizontale. Souvent accompagnée d'ostéochondrose du cou. Calme avec analgésique.
Ostéochondrose (à l'exclusion de la pathologie dans la région lombaire)Le syndrome douloureux peut capturer le sternum, les épaules, les omoplates, les côtés et les membres de l'aplatissement du disque intervertébral ou de la courbure. Les AINS, les relaxants musculaires, les analgésiques, le blocage de la zone affectée sont efficaces.

Symptômes alarmants

Dans certains cas, il n'est pas facile de distinguer la cardialgie de la dystrophie des disques intervertébraux..

Le patient doit connaître à l'avance une liste de signes qui indiquent des pathologies encore plus graves que l'exacerbation de l'ostéochondrose.

Les symptômes alarmants comprennent:

  • "Dague", douleur brûlante, d'une durée supérieure à 20 minutes et non stoppée par les nitrates (parle d'une crise cardiaque).
  • Manifestations chroniques d'inconfort dans le sternum (peuvent indiquer l'oncologie, la tuberculose, une hernie intervertébrale dans cette section et même des maladies des organes péritonéaux).
  • Douleur aiguë entre les omoplates (en présence d'essoufflement ou d'inconfort abdominal peut indiquer une perforation œsophagienne ou une exfoliation anévrismale).
  • Étourdissements, sauts brusques de la pression artérielle, migraines, engourdissement des membres.

Par conséquent, distinguer les douleurs cardiaques de l'ostéochondrose n'est pas aussi simple qu'il y paraît à première vue. Le problème est que dans les deux cas, la localisation reste dans la zone située derrière le sternum. Et avec la cardialgie et l'ostéochondrose, l'inconfort peut être de nature paroxystique, innervé dans différentes parties du dos. Pour tracer sûrement l'étiologie de la douleur, vous devez d'abord subir un diagnostic ECG - cela éliminera la probabilité de développer des pathologies cardiaques dangereuses pour la santé.

Pourquoi le dos et le cœur font mal en même temps la connexion avec les maladies

Si une personne a des douleurs thoraciques, cela indique qu'il y a eu une sorte de dysfonctionnement dans le corps.

Pas moins dangereux est l'apparition de maux désagréables sur le dos près du cœur. Ainsi, le patient développe une maladie cardiovasculaire spécifique, qui raccourcit considérablement l'espérance de vie.

À quel point les manifestations douloureuses sont-elles dangereuses

Avec l'apparition de maux rachidiens même peu fréquents près du cœur, une personne a une maladie cardiaque spécifique. Ainsi, le patient a 1 de ces maladies:

  • infarctus du myocarde,
  • Dissection de l'aorte,
  • ischémie cardiaque (angine de poitrine),
  • péricardite.

La douleur dans le dos et la douleur dans le cœur se forment après que le patient tombe dans une situation stressante ou après une activité physique. Ces symptômes cardiaques disparaissent rapidement, mais ils "serrent" désagréablement le sternum.

Plus une personne s'attarde à consulter un cardiologue en présence d'une telle maladie cardiaque, plus la douleur cardiaque devient puissante et une forte faiblesse apparaît dans tout le corps.

Causes de la douleur

Une douleur près du cœur, palpable dans le dos, survient parfois en raison d'un traumatisme ou de diverses affections d'autres organes. Le médecin identifie le patient présentant des symptômes flous d'une variété de pathologies cardiaques. Par conséquent, il est difficile pour un cardiologue d'établir le bon diagnostic au début.

Souvent, de telles fausses douleurs se forment dans l'estomac, mais une personne peut penser qu'elle souffre d'angine de poitrine, de péricardite. Par exemple, le patient ressent de telles affections "cardiaques" lors de la formation des affections suivantes:

  • lors d'une inflammation de la vésicule biliaire, du pancréas,
  • pendant les crampes d'estomac,
  • avec gastrite,
  • lors de brûlures d'estomac sévères.

Le patient ressent de fausses douleurs similaires sous l'omoplate gauche. Ils deviennent plus forts lors de l'adoption de la position du torse couché ou à différentes inclinaisons.

Les fausses affections sont considérées comme le principal signe de blessure au dos, à la poitrine ou aux côtes..

Si une personne a un nerf pincé, alors elle ressent des maux désagréables pendant le mouvement, levant 1 de ses mains ou adoptant une position allongée inconfortable.

Le patient développe un syndrome douloureux sévère qui se forme sous l'omoplate gauche, également avec les affections suivantes:

  • pleurésie,
  • l'asthme bronchique,
  • ostéochondrose,
  • hernie œsophagienne près du diaphragme,
  • inflammation des muscles lombaires, etc..

Ces affections désagréables du cœur se forment lors d'une attaque de panique, au cours de laquelle une personne ressent une gêne thoracique et manque d'air.

Ainsi, dans 50% des cas de malaise, le dos près du cœur se forme avec diverses déviations de cet organe, qui conduisent à la formation de pathologies cardiologiques. Tel que:

  • infarctus du myocarde,
  • angine de poitrine,
  • lésion ischémique,
  • maladie de l'artère coronaire,
  • péricardite,
  • Dissection de l'aorte.

Infarctus du myocarde

Souvent, une douleur dans la région du cœur de l'arrière se forme lorsqu'il y a une violation de la circulation sanguine, au cours de laquelle un caillot de sang se forme dans les vaisseaux. Ainsi, une personne ressent une douleur pressante dans le cœur, le menton, la région cervicale et le bras gauche.

De plus, avec l'infarctus du myocarde, le patient développe un essoufflement, des sueurs sur le front, ainsi que des nausées sévères.

Avec un traitement retardé d'une telle maladie, le patient développe des crises cardiaques, qui entraînent ensuite la mort d'une personne.

Péricardite

Une personne a rarement une maladie cardiaque telle que la péricardite. Au cours d'une telle affection, le patient ressent des affections cardiaques désagréables, donnant dans le dos, derrière la poitrine, à gauche ou à droite.

Une telle maladie survient lors de l'infection d'une personne atteinte d'une infection virale, qui est déjà passée au stade d'exacerbation.

Avec la péricardite, le patient ressent une fatigue constante, de la fièvre, dans laquelle les picotements cardiaques et les affections désagréables se forment à droite, près de la poitrine.

Angine de poitrine

L'angine de poitrine est une maladie plus rare par rapport à une crise cardiaque du muscle myocardique. Avec une telle maladie, une personne a mal au dos et au cœur.

Cependant, dans les premiers stades, le patient ne ressent pas cette maladie. Dans ce cas, une douleur douloureuse au dos se forme lors de l'exacerbation de l'angine de poitrine.

Le plus souvent, l'angine de poitrine se forme en raison de l'accumulation de plaques de cholestérol du côté vasculaire interne. Ces plaques perturbent la circulation cardiaque.

Avec une maladie cardiaque similaire, le patient développe une douleur, qu'il ressent sur le côté gauche de la poitrine et sur la droite, avec divers efforts physiques.

Lésion ischémique

Avec une lésion cardiaque ischémique, le patient ressent une soudaine douleur cardiaque et des palpitations soudaines et puissantes, qui lui redonnent. Ensuite, une personne a diverses perturbations du rythme cardiaque, un essoufflement se produit ou une toux se développe.

Avec une telle maladie, le patient a des maladies désagréables au milieu de la poitrine, qui se propagent le long du dos le long de la colonne vertébrale.

Parfois, avec une lésion ischémique, une personne ressent une douleur coupante dans le sternum, qui est transférée au cou et au bras gauche.

Maladie de l'artère coronaire

Lors de la formation de la pathologie des vaisseaux coronaires, diverses affections cardiaques sont également données au dos. Ainsi, avec un anévrisme, une personne souffre d'une douleur lancinante au milieu de la colonne thoracique. Lorsque la douleur cardiaque irradie vers un dos malsain, le patient tousse et ressent un manque d'air (un essoufflement apparaît).

En plus des symptômes ci-dessus, avec une telle pathologie, une personne développe une transpiration excessive, une certaine anxiété ou une peur.

Dissection de l'aorte

La stratification de l'aorte cardiaque survient après une grave blessure au dos ou un traumatisme thoracique, et parfois lors d'une exacerbation de l'hypertension. Avec une telle maladie, une personne souffre d'une sensation désagréable de douleur cardiaque près de la poitrine, à droite et à gauche.

Parfois, avec une telle maladie, les douleurs cardiaques irradient dans la région lombaire du dos ou du cou. Dans ce cas, aucun autre symptôme n'apparaît, ce qui complique le diagnostic par le cardiologue du diagnostic correct..

Si une personne ressent un picotement cardiaque qui redonne, c'est un signal sérieux pour contacter un cardiologue. Sinon, si vous commencez une maladie cardiaque similaire, le patient peut mourir rapidement..

Causes affectant d'autres systèmes

La douleur dans le cœur et dans le dos ne se forme pas seulement en raison de l'apparition de diverses affections cardiaques. Une personne ressent un tel inconfort avec de telles maladies:

  • ostéochondrose thoracique, cervicale ou vertébrale,
  • dommages mécaniques aux côtes,
  • hernie de la région vertébrale thoracique comprimant le cœur,
  • diverses affections pulmonaires: pleurésie, asthme,
  • diverses maladies de l'estomac.

Symptômes associés

La gravité de la maladie cardiaque, sa localisation près du dos et d'autres caractéristiques donnent au médecin une image complète de la maladie cardiaque. Un cardiologue expérimenté trouve rapidement la véritable cause d'une maladie cardiaque spécifique.

Cependant, seul un médecin peut poser le bon diagnostic..

Il est impossible de déterminer indépendamment ce qui provoque une douleur dans la région du cœur à l'arrière et quelle est sa nature..

Troubles respiratoires désagréables

Lorsqu'une personne respire, ses poumons, ses côtes, son dos, sa poitrine et son diaphragme fonctionnent. Si un dysfonctionnement se produit à l'intérieur de l'un de ces organes, le patient ressent des maux désagréables dans le dos en respirant.

Si pendant la respiration une personne ressent de la douleur près de l'omoplate, alors de telles parties du corps peuvent être endommagées:

  • péricarde,
  • travers de porc,
  • plèvre,
  • colonne vertébrale,
  • l'espace entre les côtes.

Plus la personne respire profondément, plus le diaphragme et les poumons fonctionnent intensément. Même avec des dommages mineurs, le patient ressent une douleur vive et intense.

Maux de dos en marchant

De plus, une personne ressent parfois des maux désagréables dans le cœur, qui sont palpables dans le dos, si le patient se tourne avec tout son corps ou va quelque part.

Ainsi, le patient souffre de telles pathologies osseuses et musculaires du dos:

  • ostéochondrose,
  • dégénératives et diverses maladies dystrophiques du dos,
  • myosite,
  • névralgie.

Ces douleurs cardiaques surviennent plus souvent chez les personnes qui se fatiguent régulièrement mais fortement le dos pendant le sport, le travail ou, au contraire, se déplacent peu..

Dans certaines situations, une personne a un syndrome de l'épaule côtelée, dans lequel les mouvements spécifiques brusques du patient sont accompagnés d'un resserrement du dos désagréable.

Vidéo

Douleur thoracique névralgie intercostale ou cœur comment distinguer

Gêne dans le dos chez la femme enceinte

Souvent, les femmes enceintes ressentent également une douleur cardiaque similaire, ce qui.

Cependant, en raison de maladies cardiaques, une patiente enceinte peut présenter de telles pathologies du dos et des organes voisins:

  • tension constante des muscles du dos,
  • pyélonéphrite,
  • ostéochondrose du dos.

Si auparavant le médecin traitant a révélé une maladie cardiaque spécifique, alors si une femme enceinte souffre de maladies désagréables, elle devrait immédiatement consulter un cardiologue.

Diagnostique

Avec une telle cardialgie (lorsque la douleur du cœur donne dans le dos), le patient subit un tel diagnostic de douleur dans la colonne vertébrale et le cœur:

  • Échographie cardiaque,
  • électrocardiogramme,
  • mesure de la pression artérielle,
  • détermination du cholestérol.

Si tous les indicateurs ci-dessus se sont avérés normaux, alors si le patient a des affections désagréables dans le cœur, donnant dans le dos, le thérapeute diagnostique une «ostéochondrose».

Afin de confirmer ce diagnostic, le médecin identifie les points douloureux spécifiques du dos et oriente le patient vers l'IRM. Au cours d'une telle étude, le thérapeute révèle la présence d'arthrose, d'ostéophytes (excroissances vertébrales) ou de protrusion herniaire.

Traitement

Sur la base des résultats du diagnostic et après avoir posé un diagnostic spécifique, le médecin traitant prescrit le traitement conservateur nécessaire au patient.

Avec une cardialgie (angine de poitrine ou crise cardiaque), le patient subit un tel traitement:

  • boit des vasodilatateurs: nitroglycérine - 1 comprimé sous la langue,
  • utilise divers agents antiplaquettaires (réduit la viscosité du sang): acide acétylsalicylique, ticagrélor, etc..,
  • va à l'oxygénothérapie.

Après une crise cardiaque, le patient utilise divers anticoagulants (héparine, énoxyparine). Lors de la restauration de la circulation cardiaque, le médecin effectue une intervention coronarienne intradermique (pose un stent).

Si une personne ressent des maux désagréables d'origine différente, alors selon le diagnostic final, elle subit une telle thérapie:

  • avec un anévrisme aortique stratifié, le médecin dirige le patient pour une chirurgie d'urgence,
  • avec des dommages à l'œsophage, une personne utilise divers médicaments antisécrétoires (ranitidine, pantoprozole),
  • après rupture d'une protubérance herniaire ou d'un diverticule, le médecin envoie le patient en chirurgie.

Les patients qui souffrent de douleurs à l'arrière près du cœur ne commencent à être traités qu'après que le médecin a exclu une ischémie myocardique cardiaque aiguë, une dissection aortique ou une rupture de l'œsophage..

La prévention

L'activité physique modérée est considérée comme l'une des mesures préventives dans la formation de maladies cardiaques. Ensuite, le patient plusieurs fois par semaine pendant 30 min / jour est engagé dans l'éducation physique.

En outre, tout en empêchant la formation de diverses maladies du cœur et du dos, une personne effectue de telles actions:

  • mange bien. Vous ne pouvez pas manger beaucoup de viande rouge et une variété de plats d'accompagnement. Vous devez également vous limiter aux aliments sucrés, salés et féculents - c'est mieux pour le cœur et le corps tout entier..
  • Conforme au régime du jour - a un sommeil sain et sain. Dans le même temps, une personne dort non seulement suffisamment, mais aussi sur un lit dur - sur un oreiller et un matelas orthopédiques.
  • Il surveille son bien-être. Ainsi, une personne remarque en temps opportun tous les différents signaux alarmants et quand il est nécessaire de consulter un médecin.
  • Refuse les mauvaises habitudes: ne fume pas, ne boit pas, ne mange pas trop et mène une vie correcte. Tout cela réduit de nombreuses fois la probabilité de formation de maux de cœur et de dos..
  • A une attitude optimiste. Les conditions dépressives et stressantes aggravent la fonction cardiaque, par conséquent, une personne évite une variété d'expériences négatives.

De plus, tout en empêchant la formation de douleurs cardiaques, une personne doit observer un sens des proportions dans tout - dans la nourriture, la forme physique, le travail ou la marche.

Si vous trouvez une erreur, veuillez sélectionner un morceau de texte et appuyez sur Ctrl + Entrée. Nous allons le réparer, et vous aurez + karma

Symptômes de l'ostéochondrose thoracique et pathologies cardiaques. Comment déterminer exactement ce qui fait mal?

Avec le développement de l'ostéochondrose de la colonne thoracique, le patient peut ressentir les sensations douloureuses qui en résultent pour l'angine de poitrine ou l'infarctus du myocarde.

Comme une pathologie n'exclut pas la présence d'une autre, il est nécessaire de pouvoir distinguer les principaux symptômes des maladies du dos et du cœur.

Signes de dommages à cette colonne vertébrale avec GOC

Les symptômes des changements pathologiques des vertèbres sont divisés en groupes:

  1. Radiculaire (se produit en raison d'une atteinte des terminaisons nerveuses) - douleur dans la clavicule, l'épaule, les aisselles, le plexus solaire, la raideur des mouvements, des douleurs dans la partie supérieure de la poitrine.
  2. Réflexe - difficulté à respirer, engourdissement des mains, frissons, perte d'appétit, sommeil, nausées, altération de la coordination des mouvements, augmentation de la fatigue.

Souvent, à la suite d'une crise de douleur, le pouls s'accélère et la transpiration s'intensifie.

Comment le myocarde affecte-t-il?

Les changements dystrophiques dans les vertèbres peuvent s'accompagner d'une gêne cardiaque.

GOX, comme l'une des raisons

L'inconfort dans la région du cœur résulte de la propagation des impulsions de douleur des terminaisons nerveuses à l'avant de la poitrine, à la suite de quoi le cerveau perçoit cette «information» comme une douleur dans le cœur.

Causes de la névralgie intercostale

Le principal signe de compression ou d'irritation des nerfs intercostaux est une douleur aiguë et pressante dans la région thoracique, qui augmente avec la palpation des espaces intercostaux, la toux, le rire.

  • blessures, courbure de la colonne vertébrale, cancer de la région thoracique;
  • la présence d'une source d'infection dans le corps;
  • Diabète;
  • stress, hypothermie, rhume, pleurésie.

En outre, la cause du développement de la pathologie est l'ostéochondrose progressive.

Comment distinguer exactement ce qui fait mal?

Découvrez la véritable cause de l'inconfort cardiaque peut être basée sur:

  • caractéristiques de la douleur, la présence de symptômes supplémentaires;
  • données de recherche instrumentale.

Diagnostique

Les méthodes pour déterminer la cause de la douleur comprennent la recherche:

  1. électrocardiographie - un enregistrement de l'activité électrique du cœur, vous permettant de déterminer avec précision la présence ou l'absence d'une pathologie organique;
  2. échocardiographie - utilisation d'ondes sonores pour obtenir une image d'un cœur qui travaille;
  3. imagerie par résonance magnétique de la colonne vertébrale - vous permet d'identifier la cause de la douleur thoracique due à une atteinte des racines des nerfs.

Intensité et durée

Au stade initial, le syndrome douloureux de l'ostéochondrose a un tableau clinique mal exprimé, qui se caractérise par une augmentation progressive (dans les 2-3 jours ou semaines) de l'intensité des symptômes. La pathologie cardiaque est caractérisée par une douleur aiguë et en augmentation rapide. Les sensations désagréables peuvent disparaître pendant une courte période, après quoi elles réapparaissent dans une plus grande mesure.

Irradiation

Vous pouvez distinguer la pathologie du muscle cardiaque des changements dystrophiques de la colonne vertébrale au lieu de localisation des symptômes.

Douleur dans la poitrine avec lésions des vertèbres

Les sensations désagréables de l'ostéochondrose couvrent la zone de la colonne vertébrale thoracique, les membres supérieurs, affectant les deux côtés du corps humain.

Plus d'informations sur les sensations pressantes dans la poitrine et les douleurs dans cette zone avec ostéochondrose peuvent être trouvées ici..

Comment déterminer la névralgie et si elle peut donner dans la région cardiaque?

Une attaque de névralgie s'accompagne d'une douleur intense et brûlante, aggravée par le mouvement. Souvent, la névralgie intercostale est la cause d'une gêne cardiaque.

En cas de maladies circulatoires, l'état inconfortable dure de quelques secondes à vingt minutes:

  • une personne se fige sur place;
  • il a du mal à respirer;
  • il y a un sentiment de peur de la mort.

Après avoir pris des médicaments, un soulagement ou un soulagement de l'attaque se produit. L'intensité de la douleur dans les maladies cardiaques ne dépend pas d'un changement de position corporelle.

Il n'est pas toujours possible de distinguer la névralgie de la maladie du muscle cardiaque en fonction des symptômes.Par conséquent, si une crise de douleur aiguë dure plus de 20 minutes, appelez une ambulance.

Enquêtes

Pour clarifier les causes de l'inconfort dans la zone cardiaque, une consultation est requise:

  1. thérapeute;
  2. cardiologue;
  3. chirurgien orthopédique;
  4. neurologue ou vertébrologue.

Le spécialiste effectue une enquête auprès du patient, découvrant l'intensité et la localisation de la douleur. Le médecin peut donner rendez-vous au patient pour un test sanguin - tests spéciaux qui déterminent le niveau d'enzymes (créatine kinase, lactate déshydrogénase et autres): une augmentation de la concentration indiquera un infarctus du myocarde.

Pour identifier d'éventuelles pathologies cardiaques, le médecin prescrit:

  • électrocardiogramme;
  • échocardiographie (évaluation de l'état de l'organe central, des valves, de la vitesse du sang dans les cavités);
  • coronographie (examen de l'artère coronaire).

Symptômes alarmants

Battement de coeur

En raison de la violation des terminaisons nerveuses et de l'œdème tissulaire dans l'ostéochondrose, la circulation sanguine se détériore, ce qui peut entraîner le développement de la réaction du corps sous la forme d'une augmentation de la fréquence cardiaque - tachycardie. La maladie au stade initial est caractérisée par une augmentation du pouls d'une personne pendant l'exercice. Avec la progression de l'ostéochondrose, des crises de tachycardie peuvent survenir au moment où le patient est au repos.

Dans le cas où l'augmentation de la fréquence cardiaque devient permanente, la pathologie nécessite un traitement sous la supervision d'un cardiologue.

Interruptions de pression

Pourrait-il y avoir des interruptions de pression? Une augmentation de la pression lors de changements dystrophiques dans les vertèbres se produit en raison de la compression de l'artère et de l'aggravation de la circulation cérébrale. Pour normaliser le flux sanguin, le corps «augmente» la pression artérielle. Dans le même temps, il existe une autre réponse aux spasmes vasculaires avec hypertension - pour abaisser la pression, les vaisseaux se dilatent, ce qui entraîne une forte diminution de son niveau.

Avec une forme progressive d'ostéochondrose thoracique chez l'homme, des baisses de pression constantes peuvent être observées. Le traitement des symptômes n'est possible qu'avec l'élimination de la cause profonde - ostéochondrose.

Symptômes dans diverses pathologies

Le développement de maladies de l'organe central de l'appareil circulatoire est caractérisé par certains symptômes et différents degrés de gravité de la douleur.

Angine de poitrine

Signes d'inconfort dus à l'angine de poitrine en raison d'un manque aigu d'approvisionnement sanguin myocardique:

  • la douleur est paroxystique, survient lors de la marche, du soulèvement, du stress émotionnel, avec une charge motrice après avoir mangé et disparaît après 3-5 minutes en l'absence d'effort physique;
  • 1 à 3 minutes après la prise de nitroglycérine, l'inconfort du cœur disparaît complètement.

Crise cardiaque

Avec l'infarctus du myocarde, la douleur est intense, piquante, se manifeste le plus souvent le matin et dure plusieurs dizaines de minutes. Le syndrome ne s'arrête pas avec les médicaments.

Inflammation de la membrane externe

L'inconfort augmente avec un changement de position corporelle:

  • si une personne est debout, la douleur irradie vers l'épaule gauche;
  • dans un état couché - amplifie et donne à la main gauche.

Changements dégénératifs

Les modifications dégénératives du myocarde ou de la myocardite n'ont souvent pas de tableau clinique prononcé et sont asymptomatiques. Dans certains cas, les patients se plaignent de:

  • douleur cardiaque faible ou intense, accompagnée d'un essoufflement;
  • fatigue générale;
  • gonflement;
  • transpiration.

Thromboembolie et anévrisme aortique

Une douleur aiguë et piquante dans la région cardiaque, aggravée par la respiration, l'apparition d'une dyspnée au repos peut indiquer un blocage d'un vaisseau sanguin par un thrombus (dans ce cas, une embolie pulmonaire). Les symptômes peuvent être localisés dans l'hypochondre droit, accompagnés de ballonnements et de hoquet prolongés..

Dans certaines maladies, une expansion locale de la paroi aortique se produit. Le tableau clinique d'un anévrisme aortique dépend de l'emplacement du vaisseau et est souvent caractérisé par l'absence de symptômes aux premiers stades. Une personne peut se plaindre de douleurs à la poitrine, au dos, à la mâchoire inférieure, à des difficultés respiratoires.

Rythme accru

L'augmentation de la fréquence cardiaque ou la tachycardie ont un tableau clinique inexprimé, les douleurs tiraillent dans la nature, parfois il y a des sensations de brûlure dans le plexus solaire, irradiant vers l'épaule et le bras gauche.

Comment arrêter l'inconfort?

Le traitement médicamenteux de l'ostéochondrose est indiqué lors de son exacerbation, le traitement des premiers stades de la maladie consiste en la nomination d'exercices thérapeutiques, de procédures de physiothérapie, de massage.

Prescription de médicaments

L'utilisation de médicaments vise l'analgésie, l'élimination de l'inflammation et l'amélioration de la circulation sanguine dans les tissus, le retour de la mobilité articulaire:

  1. anti-inflammatoires et analgésiques (Voltaren, Nurofen, Ketonal, Nimesil, Movalis) sous forme de gels, crèmes à usage externe, gélules, comprimés pour administration orale ou injection;
  2. vasodilatation et restauration de la circulation sanguine (Trental, Actovegin);
  3. relaxants musculaires (Sirdalud, Midokalm) - ont un effet calmant et relaxant sur les muscles;
  4. chondroprotecteurs (Chondroxide, Alflutop) - contribuent à la restauration du cartilage.

L'ostéochondrose s'accompagne souvent d'un état dépressif et stressant d'une personne, de sorte qu'un médecin peut se voir prescrire des sédatifs (Simbalta, Donormil).

Traitements supplémentaires pour les crampes

Les méthodes suivantes aideront à soulager l'état du patient et à accélérer le processus de guérison:

  • massage - élimine la douleur, améliore la circulation sanguine et a un effet de renforcement général;
  • exercices de physiothérapie - la mise en œuvre d'un ensemble spécial d'exercices contribue au retour de la mobilité articulaire;
  • procédures physiothérapeutiques (électrophorèse, darsonvalisation) - accélèrent la récupération et sont un catalyseur pour les effets des médicaments;
  • réflexologie (acupuncture, acupuncture, applicateurs) - l'exposition à des zones biologiquement actives du corps normalise les processus métaboliques dans les tissus.

Conseils de spécialistes

Les mesures de prévention de l'ostéochondrose thoracique sont:

  1. respect des principes de bonne nutrition, restriction des produits à base de sel, sucre, farine et beurre;
  2. auto-massage matinal du dos et des membres;
  3. gymnastique quotidienne, y compris balancer les jambes, les bras, sauter en place, tourner le corps;
  4. dos dans un étang, piscine;
  5. tirer sur la barre horizontale;
  6. bonne organisation du lieu de travail.

Il est toujours plus facile de prévenir une maladie que de la traiter. Si vous voulez que votre cœur et votre dos soient toujours en ordre, abandonnez les mauvaises habitudes (boire de l'alcool, fumer) et soutenez votre corps avec des complexes de vitamines, en particulier pendant la période automne-hiver.

Douleur au cœur et à la colonne vertébrale

Contenu:

Beaucoup de ceux qui souffrent de problèmes de la colonne vertébrale croient que la douleur avec tous ces troubles ne peut se produire que dans le dos. Par conséquent, lorsque le cœur commence à souffrir, ils se rendent à un rendez-vous avec un cardiologue, soupçonnant presque un infarctus du myocarde. Et l'électrocardiogramme fait montre que le patient n'a pas de tels problèmes.

En fait, les maladies cardiaques n'y sont pour rien. De cette façon, le corps réagit à certaines pathologies du dos, dont la plus populaire est l'ostéochondrose. Tout cela se produit en raison de divers types de troubles de la colonne thoracique ou cervicale. C'est cela qui conduit au développement d'une douleur aiguë derrière le sternum, qui donne dans le bras gauche, l'omoplate et souvent dans l'estomac.

Cardiopathie spondylogénique

Les principales plaintes peuvent être une sensation de compression et d'inconfort derrière le sternum. Il peut y avoir des problèmes digestifs sous forme de hoquet, de vomissements, de flatulences et d'autres manifestations.

Les sensations désagréables dans la région du muscle cardiaque avec des problèmes de colonne vertébrale ont leur propre nom - cardiopathie spondylogénique. Dans leurs symptômes, ils ressemblent aux sensations douloureuses qui peuvent être ressenties avec le développement d'une maladie ischémique. Dans le même temps, la douleur dans l'angine de poitrine, qui est exactement ce qu'on appelle une attaque dans la maladie coronarienne, est plus paroxystique que dans la cardiopathie spondylogénique.

Dans le second cas, les attaques durent beaucoup plus longtemps, et la douleur elle-même sous sa forme réelle se manifeste le plus souvent pendant l'effort physique, et des problèmes myocardiques avec des pathologies du dos apparaissent lorsque le corps humain est dans une position inconfortable, ce qui est associé à une compression des racines de la moelle épinière.

Bien sûr, il est difficile de connecter la colonne vertébrale et la douleur cardiaque. Il n'y a également aucune preuve que les maladies du dos peuvent provoquer une angine de poitrine, une ischémie ou d'autres problèmes dans le myocarde. Cependant, les personnes qui ont survécu à des crises cardiaques ou à des accidents vasculaires cérébraux trouvent très souvent une maladie telle que l'ostéochondrose, qui confirme indirectement non seulement la présence d'un syndrome cardiopathique spondylogénique, mais suggère également qu'une maladie du dos pour le cœur ne peut pas passer sans conséquences..

Avec ce syndrome, les médecins peuvent diagnostiquer des blocages fonctionnels, c'est-à-dire des restrictions sur la mobilité des vertèbres, qui est observée dans le cou et la poitrine. Il y a aussi une douleur dans la région de la troisième - cinquième côte, rarement - de la première côte. Le point douloureux dans ce cas est près de la clavicule. Une hypersensibilité peut survenir, avec une certaine tension musculaire.

De nombreux médecins notent que les exacerbations de l'ostéochondrose, qui est la maladie du dos la plus populaire, peuvent entraîner des spasmes des vaisseaux coronaires en présence de leur pathologie. Dans le même temps, lors d'une telle attaque et d'un vasospasme, les sensations se répandront dans les régions cervicale inférieure et thoracique supérieure. De plus, n'oubliez pas qu'avec une maladie coronarienne diagnostiquée, vous devez également examiner la colonne vertébrale, car le syndrome cardiopathique spondylogénique est presque toujours détecté.

De plus, des spasmes des vaisseaux coronaires peuvent survenir lorsque le patient a mal au dos depuis longtemps.

Comment distinguer l'angine de poitrine de la cardiopathie spondylogénique

Mais est-il possible de distinguer la douleur avec l'angine de poitrine et l'ischémie de la douleur avec les maladies de la colonne vertébrale, parce que dans les deux cas, le symptôme de douleur se produit dans la région cardiaque? C'est très simple à faire. L'angine de poitrine, et c'est une exacerbation de l'ischémie, peut toujours être éliminée à l'aide de nitroglycérine, prise sous la langue. Quelques minutes seulement après la prise de la pilule, l'attaque disparaît sans laisser de trace.

Quant aux douleurs dans les maladies du dos, il est inutile de les combattre avec de la nitroglycérine, car leur source est en fait la colonne vertébrale, qui ne réagit en aucune façon à la nitroglycérine.

Traitement

La douleur cardiaque lors de pathologies de la colonne vertébrale ne doit être traitée qu'après que leur cause exacte a été identifiée. Ainsi, par exemple, s'il s'agit d'ostéochondrose, la thérapie principale sera réalisée avec des AINS, ainsi que des chondroprotecteurs, qui aident à restaurer le cartilage.

Si la spondylarthrose a été diagnostiquée, une thérapie complexe est utilisée, dans la mesure du possible, pour lutter contre cette maladie. Il est très important d'utiliser le massage, la physiothérapie, l'acupuncture, la thérapie manuelle et d'autres méthodes qui ont prouvé leur efficacité.

Parallèlement à cela, des médicaments sont également utilisés, qui ne doivent être prescrits que par le médecin traitant. Il est important de comprendre que la thérapie sera longue, et parfois ils ont recours à une intervention chirurgicale pour se débarrasser complètement de ce syndrome..

Maux de dos dans le cœur: causes, diagnostic et traitement

Comment le cœur fait mal: 10 symptômes, causes de cardialgie, que faire?

Douleur cardiaque dans la poitrine et le cœur

Envisager des douleurs, des pressions, des coutures et d'autres douleurs cardiaques, des symptômes et des causes de cardialgie, le diagnostic, les caractéristiques du traitement, la prévention, ce qu'il faut faire à la maison?

Comment comprendre cette douleur cardiaque

Le cœur peut souffrir de différentes manières, selon les raisons présentées dans le tableau.

Type de douleur Caractéristiques
DouloureuxLe plus incompréhensible, résulte de changements hormonaux dans le corps, dans un contexte de stress (cardionévrose), d'ostéochondrose, ou est le signe d'une attaque d'angine de poitrine. L'essence est un changement de tonus vasculaire avec malnutrition des tissus et organes localisés dans ou près du médiastin
ÉcrasementLe plus fréquent (jusqu'à 99%). Presque toujours, la cause de son apparition réside dans la perturbation du myocarde et des principaux vaisseaux: cardiomyopathie, myocardite, malformations valvulaires cardiaques, aorte. L'essentiel, c'est la perturbation hémodynamique
PiqûreNon spécifique, survient le plus souvent avec une ischémie cardiaque de diverses origines et des spasmes vasculaires (25%). Parmi les causes extracardiaques - les sondes d'ostéochondrose (jusqu'à 80%)
StupideApparaît après des blessures ou comme une attaque d'angine de poitrine, nécessite une visite chez un spécialiste, car l'hypoxie myocardique progressive de diverses étiologies crée un risque de complications graves
TirantUne condition dangereuse avertissant d'une éventuelle crise cardiaque ou d'une tumeur du sein se caractérise par une violation de la qualité de vie, une gêne constante due au développement d'une ischémie tissulaire
TranchantLa douleur cardiaque est extrêmement forte, elle ne peut pas être tolérée, l'inconfort se propage à toute la moitié gauche de la poitrine, irradie vers la main gauche, sous l'omoplate, le cou, les brûlures, les pâtisseries - dans 95% des cas, elle devient le précurseur d'une pathologie cardiaque potentiellement mortelle
TranchantSe produit généralement soudainement dans un contexte d'activité physique et progresse rapidement, signalant une attaque d'angine de poitrine, un pré-infarctus, un traumatisme, accompagné d'une arythmie
Douleur cardiaque gaucheA rarement une origine cardiaque: dans l'épigastre, le système digestif, le diaphragme ou les poumons sont plus susceptibles de provoquer une gêne
Douleur en toussant ou en respirantLa raison en est une pathologie du système pulmonaire ou une ostéochondrose, la douleur cardiaque n'est pas associée à la respiration et au mouvement
Douleur irradianteCeci est un signe de pathologie cardiaque grave, ils indiquent une augmentation de l'ischémie myocardique, un pré-infarctus, un état pré-AVC

Il est impossible de comprendre que c'est le cœur qui souffre sans un examen clinique et de laboratoire complet, même en sachant comment la nature des sensations désagréables derrière le sternum change. Besoin de contacter un spécialiste.

La cardialgie représente jusqu'à 70% des sensations désagréables derrière le sternum, les 30% restants sont d'origine extracardique. Cependant, il existe plusieurs signes d'un dysfonctionnement du système cardiovasculaire qui surviennent avant même une crise de douleur et préviennent du risque de développer une pathologie grave. Ceux-ci inclus:

  • douleur dans la moitié gauche de la poitrine;
  • inconfort après l'exercice, qui disparaît après un court repos ou est arrêté par la nitroglycérine;
  • dyspnée;
  • ronflement, apnée nocturne;
  • pâleur

Ce sont des symptômes précoces de problèmes cardiaques qui aident à prévenir les pathologies graves..

Causes et symptômes de la cardialgie

La douleur cardiaque peut être divisée en cardiaque et extracardiaque, en corrélation avec certains symptômes, ce qui est particulièrement visible dans la version du tableau.

Provoque des symptômesCordialExtracardiaque
Malformations cardiaquesComment un mal de cœur avec des défauts anatomiques congénitaux ou acquis aide-t-il à comprendre les symptômes et les signes suivants:

  • sensations derrière le sternum d'un personnage coupant, piquant, douloureux;
  • dyspnée;
  • la faiblesse;
  • acrocyanose;
  • arythmies;
  • évanouissement;
  • transpiration.

Une caractéristique distinctive est la fluctuation de la pression artérielle.

SUIS-JELa douleur cardiaque est vive, pressante, irradiant vers le dos et sous l'omoplate, accompagnée de:

  • un sentiment de peur de la mort;
  • transpiration abondante;
  • tachycardie.

La nitroglycérine n'aide pas, tout mouvement augmente l'inconfort

MyocarditeIl se caractérise par de légères sensations douloureuses derrière le sternum, qui s'intensifient pendant l'effort physique et ne sont pas éliminées par la nitroglycérine.
CardiomyopathieLes caractéristiques distinctives de la maladie sont la nature diffuse de la cardialgie et son évolution au fur et à mesure que la maladie progresse: au début, le cœur fait mal constamment, l'inconfort ne dépend pas de l'activité physique et ne s'arrête pas avec les nitrates, puis les douleurs deviennent paroxystiques, surviennent spontanément ou après une surcharge, mais la nitroglycérine est éliminée
Angine de poitrineIl s'agit d'un symptôme de maladie coronarienne, qui survient dans un champ de charge, accompagné de:

  • essoufflement
  • tachycardie;
  • douleur sourde, pressante et constrictive dans le sternum;
  • la faiblesse
  • vertiges.

Amovible avec des nitrates.

Anévrisme aortique exfoliantUne affection aiguë nécessitant des soins d'urgence se caractérise par une douleur thoracique incroyablement sévère, jusqu'à une perte de conscience, qui mène à la mort
TelaUne situation d'urgence lorsqu'une personne n'a pas le temps de comprendre pourquoi le cœur fait mal, avec un essoufflement, des douleurs dans la poitrine, pire lorsque vous inspirez, mais ne donne nulle part, tachycardie, une forte baisse de la pression artérielle, entraînant un effondrement et la mort
PéricarditeLa douleur dans la région du cœur est sourde, localisée au centre du sternum, aggravée par la toux, en position assise, donne au bras gauche, au cou, accompagnée d'un rythme cardiaque fréquent
ArythmieUne caractéristique distinctive irradie vers la main gauche avec une douleur de toute nature en combinaison avec une violation du rythme cardiaque
Névralgie intercostale, myositeLes sensations désagréables ressemblent à une attaque d'angine de poitrine, mais s'intensifient avec la respiration, la toux, le mouvement, le caractère est aigu, comme un lumbago, localisé le long des côtes dans la moitié gauche de la poitrine
Ostéochondrose, hernie intervertébraleCela fait mal dans la région du cœur, mais en même temps, il donne au dos et au côté gauche de l'abdomen, il peut ressembler à l'angine de poitrine, mais l'inconfort augmente avec le mouvement, il n'est pas éliminé par la nitroglycérine
Maladies du tube digestifSensations toujours désagréables associées à la nourriture, douloureuses dans la nature, accompagnées d'éructations, de brûlures d'estomac, de flatulences
Troubles du SNCDouleur prolongée à gauche derrière le sternum, accompagnée de:

  • anxiété
  • insomnie;
  • labilité émotionnelle;
  • baisse de la libido;
  • migraine
Pathologie pulmonaireL'inconfort douloureux, constant, dépend de la respiration. Combiné avec essoufflement, toux, hyperthermie.

Diagnostique

Il est typique d'examiner une personne souffrant de douleurs cardiaques de nature différente:

  • antécédents médicaux, examen physique;
  • tonométrie, pulsométrie;
  • OAC, OAM, biochimie, tests hormonaux;
  • Examen aux rayons X: une image panoramique de la poitrine, fluorographie, CT, MSCT;
  • ECG, échocardiographie, Holter;
  • Échographie des reins;
  • examen du fond d'œil;
  • IRM

Il existe des caractéristiques diagnostiques spécifiques qui aident à différencier les douleurs cardiaques et non cardiaques..

Cardiaque
Localisé derrière le sternum ou à gauche de celui-ciSpot, peut être montré avec votre doigt.
Irradier vers la main gauche, le cou, l'omoplateIrradier le long des côtes à gauche, jusqu'à la colonne vertébrale
Caractère - pressage, gravure, couture (rarement)Sous la forme d'un lombaire, de coutures, de douleurs
Amplifie sous chargeElle est provoquée par le mouvement, la respiration, l'alimentation.
Plus souvent paroxystiquePlus constant
Diminue au reposDiminue dans une position confortable
Arrêté par la nitroglycérineIl n'est pas arrêté par la nitroglycérine, mais est éliminé avec des analgésiques.
La pression sur la poitrine n'augmente pas la douleurPression douloureuse
Elle s'accompagne d'essoufflement, de tachycardie, d'arythmie. Fluctuations de la pression artérielle, hyperhidrose, faiblesse généraleSymptômes du resserrement de la colonne vertébrale, de la toux, de l'hyperthermie, des brûlures d'estomac, de l'amertume dans la bouche, des éructations sans inconfort important

Premiers soins à domicile, si la cause est connue

Si la douleur cardiaque n'est pas apparue pour la première fois, mais que ce qui doit être pris a été préalablement convenu avec le médecin, l'algorithme des actions est connu.

Actions de raison
Angine de poitrineDe la douleur cardiaque, vous pouvez prendre:

  • Comprimé de nitroglycérine;
  • mâcher un comprimé de cardiomagnyl ou d'aspirine;
  • avec une pression normale ou élevée, l'absence d'arythmie, de tachycardie - utilisez des bêta-bloquants: métoprolol, nebival, bisoprolol;
  • manque de résultats dans une demi-heure - une occasion d'appeler l'ambulance;
  • autogestion d'une attaque - une occasion de voir un médecin
Inflammation de la muqueuse du cœurCela implique de prendre des analgésiques: Analgin, Diclofenac, Dolaren, Nimid, puis, appeler un médecin ou une visite indépendante chez un cardiologue
Névralgie intercostale, problèmes de la colonne vertébraleIl est recommandé de prendre des AINS (AINS): Nurofen, Ketoprofen, Meloxicam, puis, contactez un neurologue
Troubles du tube digestifLa règle principale est l'alimentation, pour la douleur: Omez, Maalox, Famotidine, Motilium, Motoricum, puis une consultation gastro-entérologue

Aide si l'étiologie de la douleur cardiaque n'est pas claire

S'il est impossible de déterminer ce qui provoque les sensations désagréables dans la région cardiaque, quelle que soit leur cause, il est nécessaire:

  • Ne paniquez pas, ne vous calmez pas, respirez peu profondément et uniformément;
  • fournir une paix totale - pas de mouvements, choisissez une position qui vous convient: couché, assis, debout;
  • ouvre les fenêtres;
  • desserrer les parties serrées des vêtements;
  • si possible, tonométrie et surveillance de la fréquence cardiaque: pour une pression artérielle supérieure à 140/90 ou inférieure à 100/60 et une fréquence cardiaque supérieure à 95 ou inférieure à 55 battements / minute - un appel d'ambulance est requis;
  • si la douleur persiste, vous devez prendre des analgésiques: Ketanov, Imet, Panadol en association avec de l'aspirine ou simplement mâcher une aspirine (comprimé);
  • le manque de résultats dans les 20 prochaines minutes est l'occasion d'un appel urgent Ambulance (risque de crise cardiaque).

Avec une gêne derrière le sternum de toute étiologie, vous ne pouvez pas prendre de médicaments contenant de la caféine: caféine, citramon, kopacil et autres.

La prévention

Il n'y a pas de prophylaxie spécifique. Les événements de base sont recommandés à tous ceux qui surveillent leur santé:

  • restriction de l'activité physique (soulever des poids ne dépassant pas 4 kg, interdiction du travail physique intense et des sports associés à une surcharge excessive);
  • maintien d'une activité physique minimale: marche, vélo, ski; la natation;
  • restriction dans l'alimentation des protéines animales (viande, saucisses, saucisses, lait gras, beurre) avec une redistribution en faveur des aliments végétaux (viande diététique, poisson, huile végétale);
  • rejet des mauvaises habitudes;
  • examen médical;
  • administration prophylactique d'aspirine, de panangine, de vitamine E, D pour maintenir le myocarde;
  • trousse de premiers soins d'urgence à domicile: nitroglycérine, aspirine, corvalol - devrait toujours être à portée de main;
  • traitement en sanatorium dans des sanatoriums spécialisés en direction du cardiologue traitant

Les douleurs cardiaques ne peuvent être ignorées. Ils nécessitent une surveillance régulière de l'état de santé et une prévention appropriée..

Dernière mise à jour: 27 février 2020 Caractéristiques de la douleur cardiaque (cardialgie): que peut-elle être et que faire? Lien vers la publication principale

Maux de dos dans le cœur: causes, sensations, traitement

L'innervation active du cœur par le tissu nerveux du canal rachidien conduit au fait que des douleurs dans le dos et le cœur peuvent survenir simultanément, symptômes de la même pathologie. Par conséquent, le patient doit être prudent lorsqu'il a des maux de dos dans la région du cœur. Il est nécessaire de connaître les symptômes concomitants afin de reconnaître à temps le problème associé au système cardiovasculaire.

Les maux de dos dans le cœur peuvent indiquer de graves symptômes. Cela est dû au fait que de nombreux nerfs à divers organes, tissus, y compris le cœur, quittent le canal rachidien. Parce que les maux de dos peuvent parler des pathologies de cet organe.

Dans le même temps, le processus inverse est possible, lorsque l'inconfort dans le dos érode le long du tissu nerveux derrière le sternum. Dans ce cas, il est nécessaire de traiter le dos, car il n'y a pas de pathologies du côté du cœur. Il est important d'étudier les symptômes concomitants de conditions sévères afin de ne pas manquer le début de la pathologie.

Maladies du système cardiovasculaire

Un cœur peut-il avoir mal au dos? Il s'agit d'une manifestation assez fréquente de la pathologie du côté du système cardiovasculaire, il convient donc d'être particulièrement prudent en cas de sensations pressantes, une gêne dans le dos apparaissant dans la poitrine gauche. Cela peut parler des problèmes suivants:

  • La dissection aortique est un problème dans lequel se produit un décollement tissulaire de l'aorte cardiaque principale. Il survient après de graves blessures à la poitrine, mais en présence d'un certain nombre de facteurs provoquants, il peut se produire comme complication d'une hypertension à long terme. Le phénomène est très rare, il peut être distingué par une douleur soudaine de très haute intensité, se répandant sur toute la poitrine, le dos;
  • L'infarctus du myocarde est un phénomène courant dans lequel un caillot de sang détaché pénètre dans le cœur, gênant son fonctionnement normal. Il se développe progressivement, mais rapidement - l'inconfort dans la poitrine augmente, devient une sensation de brûlure, donne au dos. Caractéristiques caractéristiques des symptômes concomitants d'une crise cardiaque - état de panique, sueurs froides, douleur dans la main gauche;
  • La péricardite est un processus inflammatoire dans une poche cardiaque d'origine virale. La douleur derrière le sternum et dans le dos est aiguë, sévère, mais pas excessive. Une caractéristique distinctive d'une telle infection est une évolution accompagnée d'une fièvre de bas grade, avec de légers signes d'intoxication, de faiblesse;
  • L'angine de poitrine est une maladie qui survient avec un changement de la circulation sanguine dans les ventricules cardiaques en raison d'une diminution de la capacité vasculaire (en raison de l'apparition de plaques de cholestérol, de spasmes, pour une autre raison). La maladie progresse lentement, inconfort à court terme, pas trop intense, déprimant de nature. À mesure que la pathologie se développe, les symptômes deviennent plus prononcés. L'attaque se développe dans un contexte de stress, de choc nerveux, d'activité physique.

De toutes les raisons énumérées qui provoquent des maux de dos du cœur, le plus grand danger est l'infarctus du myocarde. La condition nécessite l'adoption de mesures de réanimation immédiate avec l'utilisation de médicaments anticoagulants. Les mesures de réanimation ne sont prises qu'en milieu hospitalier, par conséquent, si vous suspectez une maladie, vous devez immédiatement appeler un médecin / ambulance.

Maladies d'autres organes ou systèmes

Le diagnostic des maladies avec cette symptomatologie est également compliqué par le fait que si la douleur dans la région du cœur redonne, cela peut parler de pathologies d'autres organes internes et non d'un cœur. Souvent, ces symptômes sont causés par:

  • Pneumonie gauche. Dans cette situation, la douleur dans le poumon gauche peut ressembler à du cœur. Les symptômes s'intensifient avec une respiration profonde, accompagnée d'abord d'une toux sèche, puis humide, de fièvre, d'une intoxication par la faiblesse;
  • Pleurésie du côté gauche - une maladie infectieuse ou virale caractérisée par une inflammation de la plèvre, l'accumulation de liquide entre elle et le poumon. Elle s'exprime par des douleurs du côté gauche, des difficultés respiratoires, de la fièvre, une toux;
  • La bronchite gauche donne les symptômes décrits moins fréquemment que la pneumonie, mais cela arrive quand même. Les symptômes concomitants sont les mêmes que pour la pneumonie, mais peuvent ne pas s'exprimer avec autant d'intensité;
  • Le pneumothorax du côté gauche est une accumulation d'air ou d'autres gaz dans la cavité pleurale. Elle se manifeste par tous les signes de pleurésie, à l'exception de la lourdeur latérale, bien que la sensation de satiété puisse y être présente;
  • La tuberculose gauche est le processus de destruction du tissu pulmonaire avec formation de vides capsulaires. Elle survient avec une toux prolongée, une faiblesse, une perte de poids. Il est sujet à un parcours ondulatoire avec une augmentation significative de la température corporelle de temps en temps;
  • L'asthme bronchique est une affection chronique de l'œdème des bronches qui, pendant les périodes d'exacerbation, peut provoquer des douleurs dues à une augmentation de l'œdème. La condition est reconnue par une toux sèche prolongée, une sensation d'inconfort d'éclatement pressant;
  • Maladies de l'estomac - gastrite, ulcère. Symptômes associés à la position physiologique de l'estomac. Il est situé en face d'un grand nœud nerveux - le plexus solaire. Pour cette raison, la douleur de ses sections le long du tissu nerveux peut s'éroder sur n'importe quelle partie du dos. Un indicateur des symptômes gastriques est une détérioration après avoir mangé;
  • Pathologies du pancréas à caractère inflammatoire (pancréatite). La cause de l'inconfort est toujours à la même proximité du plexus solaire. L'intensification des sensations désagréables se produit une demi-heure ou une heure après avoir mangé;
  • Les maladies de la vésicule biliaire provoquent une symptomatologie similaire. Ils poussent avec des pentes, se propagent à l'abdomen, au dos. En position couchée, les symptômes deviennent également plus prononcés;
  • Hernie œsophagienne. Il s'agit d'une saillie du tissu œsophagien dans la zone de l'œsophage. Il se manifeste en raison de la même proximité avec le plexus solaire. L'inconfort atteint un pic en mangeant, quelque temps après. Accompagné de brûlures d'estomac;
  • Néoplasmes bénins et de qualité inférieure dans les organes, les tissus mous. Ils peuvent provoquer une sensation de lourdeur, de pression, d'éclatement d'eux-mêmes. Ou ils peuvent comprimer le tissu nerveux avec leur masse, provoquant une douleur aiguë érodant la région dorsale.

Dans certains cas, les maux de dos derrière le cœur provoquent la véritable maladie de l'APD, et non des organes internes. C'est-à-dire que le dos lui-même fait mal et que son inconfort peut s'éroder dans d'autres parties du corps. Le plus souvent, le dos fait mal dans la région du cœur derrière en raison des maladies suivantes de l'ODE:

  • L'ostéochondrose est un processus de dégradation des disques vertébraux, dans lequel les vertèbres se rejoignent, serrant le tissu nerveux. Cela provoque une douleur, qui augmente avec l'effort, l'inactivité;
  • L'inflammation des muscles lombaires (myosite) est douloureuse en soi. Les muscles sont également en hypertonie, spasme, capables de serrer le tissu nerveux. Des sensations désagréables s'érodent dans d'autres parties de la région dorsale, devenant enfoncées lors du changement de posture;
  • La radiculite est une maladie chronique du nerf pincé dans la poitrine, lombaire, sacrée. Avec toute localisation de pincement, l'inconfort peut éroder dans certaines zones du dos. Il se caractérise par une sévérité importante, a un type aigu, augmente avec un changement de posture;
  • Protrusion, hernie - protrusion du noyau pulpeux du disque vertébral dans le canal rachidien, où se produit la compression du tissu nerveux.

Si le cœur fait mal au dos, alors seul un médecin peut déterminer avec précision la cause.

Et maintenant les détails

Telle ou telle raison provoque des douleurs cardiaques sur le côté du dos de différents types. La pathologie peut être suggérée par ce type..

Si la douleur au cœur redonne

Ces symptômes peuvent provoquer:

  1. Angine de poitrine;
  2. Infarctus du myocarde;
  3. Péricardite;
  4. Dissection de l'aorte.

Dans une telle situation, vous devez appeler une ambulance, car la maladie peut être mortelle. Avant l'arrivée d'une ambulance, la nitroglycérine doit être prise, avec les symptômes d'une crise cardiaque - l'aspirine. Le patient doit fournir une paix physique et émotionnelle.

Le dos fait mal dans la région du cœur

  • Maladies chroniques de l'arthrose: ostéochondrose, hernie, protrusion, radiculite;
  • Le processus inflammatoire dans les muscles (myosite);
  • Maladies inflammatoires du système respiratoire (pleurésie, pneumonie, bronchite, tuberculose);
  • Autres maladies respiratoires (pneumothorax, asthme);
  • Maladies gastro-intestinales (gastrite, ulcère, pancréatite, cholécystite, hernie œsophagienne);
  • Néoplasmes bénins et de qualité inférieure.

Les maladies arthrosiques sont traitées avec une cure de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens (Diclofénac, Ibuprofène), de physiothérapie (UHF, aimant). Au stade de la récupération - exercices thérapeutiques, massage. L'inflammation musculaire est traitée avec les mêmes méthodes, mais complétée par des onguents localement irritants et chauffants, des antispasmodiques.

Dans les pathologies inflammatoires du système respiratoire, des antibiotiques à large spectre (Ceftriaxone), immuns (Polyoxidonium), des médicaments expectorants (ACC) sont prescrits. L'exacerbation de l'asthme est soulagée par les corticostéroïdes (dexaméthasone). La tuberculose est traitée pendant longtemps avec l'utilisation d'une thérapie antibactérienne spéciale, unique pour chaque patient..

Les pathologies gastro-intestinales sont traitées avec des médicaments pour supprimer la sécrétion, un régime spécial, des médicaments anti-ulcéreux (Atzilok). Hernies, néoplasmes sont enlevés. Dans une situation où le néoplasme est de mauvaise qualité, la chirurgie est complétée par une radiothérapie et une chimiothérapie.

Une douleur au cœur apparaît en position allongée sur le dos

Pourquoi ça fait mal quand vous vous allongez sur le dos? Lorsque la douleur s'intensifie ou se produit pour la première fois dans la région du cœur, allongée sur le dos, cela peut indiquer une maladie:

  1. Pleurésie;
  2. Pneumothorax;
  3. Gastrite de sécrétion accrue;
  4. Néoplasmes, hernies.

Conclusion

La condition peut provoquer diverses pathologies, dont le diagnostic est difficile. Par conséquent, en présence de symptômes concomitants, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin.

Maux de dos dans le cœur: causes, diagnostic et traitement

Toutes les sensations inconfortables dans la poitrine sont des symptômes alarmants qui indiquent une sorte de dysfonctionnement du corps humain. Les maux de dos dans la zone cardiaque sont également dangereux. Cela peut être le signe d'une maladie cardiovasculaire grave qui menace directement la vie..

Maladie cardiaque possible

Même des douleurs rares et à court terme de l'arrière du cœur peuvent être le signe de l'apparition d'une des maladies, dont certaines affectent le système cardiovasculaire. Ceux-ci inclus:

  • Dissection de l'aorte;
  • infarctus du myocarde;
  • péricardite;
  • angine de poitrine.

La dissection aortique est une pathologie rare qui provoque de graves blessures à la poitrine, à la colonne vertébrale thoracique ou à l'hypertension à long terme. Les symptômes caractéristiques sont une douleur soudaine aiguë, si sévère qu'elle empêche pratiquement une personne.

La douleur à l'arrière du cœur peut également provoquer un caillot sanguin, ce qui peut perturber le flux sanguin normal et provoquer un infarctus du myocarde. Dans ce cas, la douleur est pressante, donne dans le bras gauche, le cou, la mâchoire ou la poitrine. Attaques longues, dans la liste des symptômes concomitants - essoufflement, nausées, sueurs froides.

Un provocateur de l'inflammation de la poche cardiaque (péricardite) est une infection virale. La maladie se caractérise par une douleur aiguë aux coutures, accompagnée d'une fièvre et d'une faiblesse de bas grade.

L'angine de poitrine est caractérisée par un développement lent de la maladie. Elle survient en raison d'un dépôt excessif de plaques graisseuses dans les artères. La douleur dans la région dorsale apparaît après le stress ou l'activité physique. Douleur à court terme, mais «compressive». Plus la maladie se développe, plus les symptômes sont forts..

Autres causes possibles

La douleur dans la région du cœur qui redonne, dans certains cas, apparaît en raison de blessures ou de maladies chroniques d'autres organes. Les symptômes lubrifiés rappellent les pathologies cardiaques, ce qui complique le processus de diagnostic. Douleur «trompeuse» qui apparaît dans l'estomac, les patients inexpérimentés ressemblent souvent à l'angine de poitrine ou à la péricardite.

Ainsi, l'illusion de douleur cardiaque est créée par des processus inflammatoires dans le pancréas ou la vésicule biliaire, des crampes d'estomac, une gastrite ou des brûlures d'estomac sévères. Le symptôme de douleur est donné sous l'omoplate gauche, aggravant en position couchée ou en se pliant.

La douleur cardiaque est un signe courant de blessures à la poitrine ou aux côtes. Lorsque le nerf est pincé, une gêne apparaît pendant le mouvement, levant les mains, posture allongée inconfortable.

Une douleur au niveau de l'omoplate gauche peut également apparaître avec:

  • pleurésie;
  • l'asthme bronchique;
  • pneumothorax;
  • ostéochondrose;
  • hernie hiatale;
  • inflammation musculaire dans la région lombaire.

Une autre cause possible de symptômes alarmants est une attaque de panique, accompagnée non seulement d'un inconfort dans la poitrine, mais également d'un manque d'air aigu. Le degré de manifestation est un phénomène purement individuel. Souvent, les attaques répétées se caractérisent par une détérioration progressive du tableau clinique global..

Symptômes associés

L'emplacement de la douleur, la sévérité et certaines autres caractéristiques suggèrent la véritable cause de l'apparition des symptômes. Il est nécessaire d'informer le médecin de tous les signes, de faire un diagnostic par vous-même - une tâche difficile.

Gêne pendant l'inspiration et l'expiration

Pendant la respiration, non seulement les poumons sont impliqués dans le travail: le diaphragme, les côtes, les muscles pectoraux et vertébraux sont impliqués dans le processus. Si l'un de ces organes se décompose, une douleur peut survenir lorsque vous inspirez ou expirez brusquement..

Avec une concentration de douleur dans la zone scapulaire pendant la respiration, des problèmes peuvent être suspectés:

  • avec un sac péricardique;
  • travers de porc;
  • plèvre;
  • la colonne vertébrale;
  • espace intercostal;
  • ouverture.

Plus la respiration est profonde, plus le diaphragme et les poumons sont actifs. Même des dommages mineurs peuvent être accompagnés d'une injection de douleur aiguë et intense..

Gêne pendant le mouvement

La douleur dans le cœur, qui redonne et apparaît lorsque le corps tourne ou bouge, est l'un des signes évidents de pathologies qui affectent le système musculo-squelettique. Cela peut inclure:

  • ostéochondrose;
  • blessures
  • maladies dégénératives-dystrophiques;
  • myosite;
  • névralgie.

Dans la zone à risque particulier se trouvent les personnes qui subissent régulièrement une charge excessive sur le dos ou mènent un style de vie insuffisamment actif. Dans des conditions défavorables, il est possible de soupçonner un syndrome scapulaire-côte, dans lequel des mouvements brusques sont accompagnés d'un craquement fort.

Gêne au dos pendant la grossesse

Les femmes enceintes traitent leur santé avec une appréhension particulière, et cela est compréhensible: elles doivent répondre non seulement pour elles-mêmes, mais aussi pour l'enfant à naître. Dans le même temps, un organisme subissant une double charge devient doublement sensible, et la douleur dans le cœur, le dos et le bas du dos est un phénomène assez courant.

Dans le même temps, l'inconfort ne peut pas toujours être justifié par une simple fatigue. Le risque de développer les pathologies suivantes augmente:

  • tension chronique des muscles spinaux;
  • pyélonéphrite due au déplacement des reins;
  • ostéochondrose.

Si des problèmes cardiaques ont déjà été observés ou s'il existe des maladies chroniques de cet organe, il est préférable de consulter un cardiologue pour la fiabilité.

Caractéristiques de la douleur "dangereuse"

Bien sûr, pour tout symptôme alarmant, il est conseillé de consulter un médecin dans les plus brefs délais, surtout si les soupçons concernent les organes vitaux. Mais les patients eux-mêmes ne comprennent pas toujours à quel spécialiste s'adresser. La plupart des plaintes «cardiaques» concernent en fait des problèmes complètement différents..

L'une des erreurs les plus courantes concerne l'ostéochondrose et la cardiopathie. Dans les deux cas, la douleur peut être de n'importe quelle intensité, répondant aux épaules, au bras ou au cou, mais il existe également des différences. Ainsi, avec l'ostéochondrose, la douleur survient avec des mouvements brusques et peut durer longtemps. L'angine se caractérise par des attaques à court terme après des troubles ou une surcharge.

Dans la plupart des cas, les douleurs cardiaques sont soulagées avec un comprimé de nitroglycérine. Avec d'autres pathologies, le médicament n'apportera pas l'effet souhaité..

L'infarctus du myocarde peut se déguiser en exacerbation d'une maladie chronique du tractus gastro-intestinal. Si le problème est lié à l'estomac, un inconfort apparaît généralement dans les 1 à 1,5 heure après avoir mangé. Des symptômes supplémentaires apparaissent également - éructations, vomissements, nausées ou sensation de lourdeur dans l'estomac.

La douleur dans la poitrine et le dos apparaît souvent avec une pneumonie, surtout si le processus inflammatoire se développe dans le poumon gauche. Dans ce cas, les éléments suivants sont également observés:

  • Température;
  • la faiblesse;
  • tousser;
  • bruit dans les poumons;
  • asymétrie thoracique.

Une douleur paroxystique ou douloureuse avec un engourdissement des membres est un signe possible de névralgie. Si la lésion affecte les terminaisons nerveuses près de la poitrine, les sensations ressemblent à une crise cardiaque. Il est nécessaire de prendre en compte le fait que la névralgie se caractérise par des attaques prolongées, aggravées par la marche ou l'inclinaison du corps vers la gauche ou la droite.

Diagnostic et traitement

La présence de maladies chroniques ou d'antécédents similaires de plaintes peut indiquer à quel médecin vous devez vous adresser. Si une douleur dans la région du cœur est apparue pour la première fois et qu'aucun symptôme concomitant n'indique une autre maladie, il est préférable de contacter immédiatement un cardiologue. Vous devrez peut-être également consulter un gastro-entérologue, un orthopédiste ou un neurologue.

Le spécialiste ne pourra déterminer le traitement nécessaire qu'après une série de mesures diagnostiques. La douleur n'est qu'un symptôme qui se répétera à plusieurs reprises jusqu'à l'élimination de la maladie sous-jacente..

Pourquoi ça fait mal dans le dos et dans la région du cœur: quelle douleur donne où

Les maladies du système cardiovasculaire et les complications qui en résultent sont la principale cause de mortalité chez les jeunes. L'apparition de douleurs douloureuses dans la région du cœur, s'étendant vers le dos, est un signe caractéristique des pathologies cardiaques et non cardiaques.

Diagnostic différentiel aux premiers stades en raison de différentes tactiques de traitement.

L'infarctus du myocarde, l'exfoliation d'un anévrisme aortique, les arythmies de haut grade s'accompagnent d'une menace pour la vie humaine, par conséquent, ils nécessitent un traitement d'urgence, tout en ayant des pathologies chroniques de la colonne vertébrale, ils coûtent le traitement prévu.

Les caractéristiques de l'innervation sensible de la poitrine sont dues au grand nombre d'organes internes et à la proximité des faisceaux nerveux principaux.

En outre, en médecine, ils utilisent le concept de traverser les zones de sensibilité externe et viscérale (des organes internes) avec la formation de régions Zakharyin-Ged. Par conséquent, l'apparition d'une vive douleur dans le cœur à l'arrière est due à de telles conditions:

  • blessures au cou, à la poitrine ou à la colonne vertébrale avec des fibres nerveuses pincées;
  • maladies de l'œsophage - tumeurs, diverticules (protrusion pathologique de la paroi musculaire), rétrécissements (rétrécissement provoqué par une inflammation précédente), varices ou rupture (perforation) de la paroi;
  • hernie hiatale;
  • l'ostéochondrose est une maladie dégénérative-dystrophique avec des dommages aux disques intervertébraux et aux vertèbres. Il se caractérise par une prolifération pathologique du tissu osseux, une charge accrue sur la colonne vertébrale avec le développement de douleurs radiculaires, le plus souvent dans la poitrine et le bas du dos;
  • névralgie intercostale - douleur qui se produit le long du nerf (le plus souvent dans les espaces intercostaux) associée à un stress mécanique (le muscle spasmodique ou la croissance du tissu osseux exerce une pression sur la fibre nerveuse, l'irritant);
  • L'infarctus du myocarde est une affection aiguë caractérisée par une nécrose (mort) d'une partie de la masse musculaire du cœur due à une altération du flux sanguin à travers les vaisseaux coronaires. Se produit plus souvent après la séparation d'une plaque athérosclérotique, le développement d'un caillot de sang (caillot de sang) ou un spasme d'une artère;
  • anévrisme aortique stratifié - une violation de l'intégrité de la paroi vasculaire associée à une fuite de sang entre les couches et à une destruction supplémentaire de l'artère. La pathologie est caractérisée par une attaque aiguë, dans laquelle le cœur fait mal et donne au dos;
  • l'angine de poitrine est une variante de la maladie coronarienne, lorsque des douleurs compressives sont observées derrière le sternum avec des radiations dans le dos, l'omoplate et le bras gauche après l'exercice. La violation se produit en raison d'une diminution transitoire du flux sanguin dans les vaisseaux coronaires;
  • bronchite aiguë, trachéite - maladies inflammatoires de la muqueuse des voies respiratoires.

Chez les patients âgés, avec une courbure de la colonne vertébrale, un diabète sucré, des pathologies cardiovasculaires se produisent de manière atypique: le cœur fait mal au dos.

Douleur au cœur ou redonne?

Cardialgie ("cardia" - coeur, "algie" - douleur) - douleur dans la région thoracique associée à une maladie cardiaque de diverses étiologies. Les patients souffrant de douleurs cardiaques et dorsales reçoivent un diagnostic différentiel primaire pour déterminer l'urgence et la spécificité des soins médicaux..

  • le lien entre l'attaque et l'activité physique - l'apparition de douleur, d'essoufflement et d'augmentation du rythme cardiaque à la fin de l'exercice indique une pathologie cardiaque. La douleur qui en résulte dans le dos et le cœur après un tour brusque du corps ou de la tête est souvent associée à un pincement des nerfs;
  • acte respiratoire - les pathologies du système respiratoire sont caractérisées par une douleur accrue à l'inspiration et à la toux;
  • apport alimentaire - une augmentation de la douleur est observée lors de la consommation d'aliments chauds, froids et solides chez les patients atteints de pathologie œsophagienne;
  • la nature de la douleur - piqûres paroxystiques - avec angine de poitrine, coupure intense constante - est caractéristique de l'anévrisme aortique, un long temps terne - des maladies cardiaques inflammatoires et non inflammatoires chroniques;
  • zones d'irradiation - la propagation d'une sensation désagréable dans le bras gauche, l'omoplate et la mâchoire inférieure est caractéristique d'une crise cardiaque, localisation dans la partie supérieure droite de la poitrine - un anévrisme aortique délaminant.

De plus, ils prennent en compte les antécédents médicaux (antécédents de développement) de la maladie, la croissance de la clinique et les symptômes qui l'accompagnent.

Les maladies œsophagiennes se caractérisent par une dysphagie (violation de la déglutition), une sensation de corps étranger derrière le sternum, des brûlures d'estomac, une plaque sur la langue.

Avec la névralgie intercostale, une constance du syndrome douloureux est observée: l'intensité ne diminue pas la nuit, contrairement à l'ostéochondrose.

Une déficience sensorielle est notée avec une compression sévère du nerf: pendant plusieurs heures, le membre est engourdi.

Un pincement brutal de la racine nerveuse provoque la posture caractéristique du patient: en se penchant en avant, le patient tient sa main d'un côté (le côté affecté).

Les pathologies cardiaques aiguës (angine de poitrine et infarctus du myocarde) se caractérisent par une survenue inattendue de douleur, le plus souvent à gauche du sternum. De plus, une perturbation du rythme cardiaque (tachycardie), une perte de conscience, un sentiment de peur de la mort, un essoufflement sévère sont notés.

Que font les enquêtes

L'efficacité du traitement dépend du diagnostic correct, par conséquent, utilisez un examen clinique d'un médecin et des méthodes de recherche instrumentale et de laboratoire supplémentaires:

  • l'électrocardiographie (ECG) est un type d'enregistrement de l'activité électrique du cœur, qui est utilisé pour diagnostiquer l'angine de poitrine et l'infarctus du myocarde. Le plus informatif - enregistrement lors d'une crise aiguë de douleur;
  • L'échocardiographie (ECHO-KG) est une méthode à ultrasons pour visualiser les cavités cardiaques et les gros vaisseaux. Utilisé pour le diagnostic d'anévrisme aortique stratifié, de défauts valvulaires et de troubles hémodynamiques après une crise cardiaque;
  • radiographie pulmonaire - pour le diagnostic des fractures des côtes, de la bronchite aiguë. L'examen de la cavité abdominale par contraste permet d'établir un diagnostic de hernie hiatale. Ne pas effectuer aux femmes pendant la grossesse en raison des effets nocifs des rayonnements ionisants sur le développement du fœtus;
  • Radiographie de la colonne vertébrale dans les régions cervicale, thoracique et lombaire - pour le diagnostic de blessures traumatiques ou d'ostéochondrose;
  • fibrogastroduodénoscopie - une méthode endoscopique pour visualiser les organes creux du tractus gastro-intestinal, avec laquelle les changements dans la membrane muqueuse de l'œsophage et de l'estomac sont évalués.

Le diagnostic de laboratoire implique la détermination d'un nombre accru de leucocytes (marqueurs non spécifiques de l'inflammation) et de troponines (fortement élevés - un marqueur de l'infarctus du myocarde).

Méthodes de traitement

Le médecin traitant prescrit une thérapie après avoir analysé les résultats des études et posé le bon diagnostic.

En cas de douleur névralgique sévère, les groupes de médicaments suivants sont prescrits:

  • anti-inflammatoires non stéroïdiens - "Diclofenac", "Nimesil", "Movalis" (gels - pour usage topique, poudre - pour la préparation d'une solution buvable);
  • diurétiques - pour soulager l'œdème (furosémide, hydrochlorothiazide, spironolactone);
  • diminution des spasmes musculaires - "Midokalm";
  • amélioration des processus métaboliques - vitamines B ("Neurorubine").

Avec la cardialgie (angine de poitrine ou crise cardiaque), les tactiques de traitement suivantes sont utilisées:

  • vasodilatateurs: "Nitroglycérine" - un comprimé sous la langue;
  • médicaments antiplaquettaires (réduisant la viscosité du sang): acide acétylsalicylique, clopidogrel, ticagrélor;
  • Oxygénothérapie.

En cas de crise cardiaque, des anticoagulants sont utilisés (héparine, énoxaparine). Rétablir le flux sanguin à travers la zone endommagée à l'aide d'une intervention coronaire percutanée (pose de stent).

Pour les douleurs d'origine différente, selon le diagnostic, le schéma thérapeutique suivant est utilisé:

  • bronchite ou trachéite aiguë - médicaments antipyrétiques et antitussifs, inhalations avec des solutions d'antiseptiques. Si nécessaire, antibiothérapie;
  • anévrisme aortique stratifié - chirurgie urgente;
  • maladies de l'œsophage - médicaments antisécrétoires ("Ranitidine", "Pantoprozole"); les larmes, les diverticules et les hernies nécessitent un traitement chirurgical.

Pour les patients chez qui la lombalgie irradie vers le cœur, un traitement non spécifique est instauré après exclusion d'une ischémie myocardique aiguë, d'une dissection aortique ou d'une rupture de l'œsophage..

résultats

L'apparition de douleur avec localisation dans le sternum est parfois causée par des pathologies du cœur et des structures situées derrière le péricarde. Déterminer la cause profonde en détaillant le syndrome douloureux (nature, intensité, irradiation et lien avec la respiration, l'activité physique et l'alimentation) aide à choisir d'autres tactiques de diagnostic.

Le plus souvent, la douleur d'une localisation similaire est caractéristique de l'ischémie myocardique ou des lésions des fibres nerveuses. Les patients dont le cœur ou le dos ont mal sont soumis à des procédures instrumentales et de laboratoire confirmant un diagnostic spécifique, après quoi ils choisissent une thérapie adéquate visant à éliminer à la fois les symptômes et les causes de la douleur.

Les sources d'information suivantes ont été utilisées pour préparer le matériel..