logo

Maux de tête lorsque la tête est inclinée: causes et traitement

Les maux de tête sont un symptôme d'un grand nombre de maladies, qui ont une nature différente. Qu'est-ce qui cause la douleur lorsque la tête est inclinée et comment identifier la pathologie qui a causé l'inconfort.

Pourquoi le mal de tête?

Il n'y a personne qui ne sait pas ce qu'est un mal de tête. Pour quelqu'un, cela arrive extrêmement rarement, certains en souffrent constamment. Parfois, la douleur survient ou devient plus forte lorsque vous essayez de pencher la tête ou de vous lever. Qu'est-ce qui provoque un mal de tête lorsque la tête est inclinée? Nous comprendrons dans cet article.

Types de douleur

Des maux de tête surviennent:

Dans la douleur primaire, un examen détaillé n’indique pas d’écarts dans la santé du patient. La douleur de nature secondaire est symptomatique et indique:

  • pathologie des organes internes;
  • dommages au corps par les toxines;
  • blessures à la tête et au cou;
  • pathologie des processus métaboliques;
  • effets secondaires de certains médicaments.

Pourquoi ma tête me fait-elle mal en se penchant? A propos de cela.

  • stupide;
  • douloureux;
  • compressif;
  • battement
  • paroxystique;
  • constant;
  • périodique;
  • résultant de mouvements.

Le médecin, en interrogeant le patient, attire l'attention sur les circonstances et le type de douleur. Cela vous permet de diagnostiquer la pathologie qui la provoque.

Ce qui provoque un mal de tête lors de l'inclinaison?

Si vous avez mal à la tête en inclinant la tête, les causes suivantes sont possibles:

  • sinusite (sinusite);
  • ARI et ARVI;
  • grippe;
  • migraine cervicale;
  • surcharge nerveuse;
  • néoplasmes dans le cerveau;
  • violation de la pression intracrânienne;
  • anémie;
  • hypertension et troubles cardiaques;
  • maladies de la colonne cervicale;
  • resserrement musculaire du cou;
  • pathologie vasculaire.

La douleur résulte de:

  • abus d'alcool et de drogues;
  • utilisation incorrecte de médicaments;
  • séjour prolongé dans une position inconfortable.

Il arrive que lors de l'inclinaison des maux de tête dans les tempes.

Symptômes supplémentaires

Les symptômes complémentaires et concomitants seront:

  • plaintes d'acouphènes;
  • fièvre et fièvre;
  • vertiges;
  • plaintes de troubles de la mémoire.

Dans le contexte de maux de tête constants, il est extrêmement important de ne pas reporter une visite chez le médecin.
Cela aidera à identifier et à traiter les maladies suffisamment graves en temps opportun. Le médecin traitant attire des spécialistes d'un profil plus étroit - un cardiologue, un chirurgien, un neuropathologiste, à consulter, surtout si la tête fait mal lorsque la tête est inclinée.

Quelle est la nature de la douleur?

Lorsque la tête fait mal en se penchant, le diagnostic principal sera:

Si la douleur s'aggrave avec une inclinaison de la tête, sa cause profonde est:

  • Avec des maux de tête périodiques avec une sensation de pression et de contraction sur toute la surface de la tête, avec une pression prononcée dans le front et les orbites, avec une inclinaison accrue, une tension nerveuse constante, le stress et l'insomnie causés par eux.
  • La douleur dans la partie de la tête qui dure plus de trois heures s'accompagne de faiblesse, de nausées, de sensibilité à la lumière vive, fortement aggravée par le basculement, peut être provoquée par la peur, la peur et les odeurs saturées.
  • Migraine causée par un accident vasculaire cérébral, pathologie cérébrale.
  • Les douleurs rares (cluster) sont les plus courantes chez les hommes, ont le caractère d'une pulsation dans une certaine partie de la tête, s'intensifient fortement lorsqu'elles sont inclinées, accompagnées d'une ruée de sang vers le visage, d'une séparation des larmes. Durée - quelques heures. La raison n'est pas complètement connue, mais le plus souvent elle est provoquée par l'abus d'alcool, la déshydratation.
  • La douleur est constante, intense et lorsqu'elle est inclinée, elle s'intensifie fortement. Elle s'accompagne d'un manque d'appétit, de troubles du sommeil, d'une humeur dépressive. L'artérite temporale affecte les personnes de plus de 50 ans, causée par une inflammation des vaisseaux.
  • Une douleur aiguë ponctuelle dans l'une des parties de la tête, s'intensifie pendant les tours, s'accompagne d'une altération de la parole et de la coordination - saignement intracrânien après une blessure ou en raison d'une pathologie des vaisseaux cérébraux.

Nous avons examiné comment un mal de tête fait mal lorsque vous inclinez la tête. Souvent, une personne est préoccupée par les conditions suivantes:

  • Un mal de tête aigu qui dure plus d'une journée.
  • La douleur la plus intense et soudaine.
  • Maux de tête sévères persistants après 50 ans.
  • Maux de tête avec apparition d'une pathologie de la vision, troubles de l'élocution, faiblesse des bras ou des jambes (hémorragie cérébrale).
  • Maux de tête sévères avec fièvre, vomissements, engourdissement des muscles du cou (peuvent indiquer des lésions cérébrales infectieuses).
  • Douleur palpable dans les orbites, accompagnée de maux de tête sévères.

Avec ces symptômes, vous devez consulter d'urgence un médecin ou appeler un service médical d'urgence.

Causes de la douleur au front

Parfois, une personne a mal au front. Ces sensations sont amplifiées en se penchant en avant et
considéré comme l'un des symptômes spécifiques de la sinusite frontale. La raison en est l'accumulation de mucus dans les sinus frontaux. Un mucus visqueux épais appuie sur les parois externes des sinus, qui ont un grand nombre de terminaisons nerveuses. La douleur au front est plus visible le matin, moins le soir.

Ces symptômes sont causés par un débordement de sinus avec du pus pendant la nuit, et en se levant, la masse appuie sur la paroi du sinus frontal. Tout au long de la journée, le liquide pathologique s'écoule à travers les ouvertures naturelles et la douleur disparaît progressivement. Dans certains cas, lorsque le pus ne peut pas trouver l'écoulement, le mal de tête devient très grave.
Les symptômes qui l'accompagnent sont souvent une gêne dans l'orbite, une réaction à une lumière vive, des troubles olfactifs.

La douleur au front et au nez est causée par une infection et une inflammation de l'os ethmoïde et des sinus (ethmoïdite et sphénoïdite). Une autre cause d'inconfort lors de l'inclinaison du front et du nez est la sinusite (sinusite). L'évolution de ces maladies est plus compliquée - la pathologie s'étend aux zones de la mâchoire.

Causes de la douleur avec sinusite

La sinusite est une inflammation qui affecte les sinus paranasaux de la mâchoire supérieure (sinus maxillaire). Une lésion inflammatoire se produit avec des infections virales respiratoires aiguës, la grippe, la rhinite. La maladie peut être déclenchée par:

  • caractéristiques anatomiques du nez;
  • polypes dans les voies nasales;
  • rhinite allergique;
  • hypothermie constante;
  • natation ou plongée;
  • tumeurs faciales.

L'inflammation est causée par des bactéries, des virus et des champignons. Avec la sinusite, comme avec la sinusite frontale, la douleur et l'inconfort sont provoqués par l'accumulation de mucus dans les sinus et la pression sur les récepteurs de la douleur. La douleur matinale est causée par l'accumulation d'une masse critique de mucus et de pus pendant la nuit.

Symptômes supplémentaires

Les symptômes supplémentaires de la sinusite sont:

  • Écoulement purulent épais du nez (peut être absent, blanc ou transparent).
  • Nez bouché, qui peut provoquer une sortie obstruée de pus des sinus..
  • Augmentation de la température corporelle à 39 degrés Celsius. Avec la sinusite chronique, la température peut ne pas être.
  • La douleur avec la sinusite est souvent confondue avec la migraine. La douleur dans la migraine, comme dans la sinusite, s'intensifie si la tête se penche en avant. Leurs facteurs provoquants sont le bruit, la lumière, l'odeur. Une personne souffrant de migraine est malade. Et parfois dans ce cas, un mal de tête en se penchant en arrière.
  • Le processus inflammatoire avec sinusite provoque un malaise général, empoisonnant le corps avec des produits de décomposition. Après avoir soulagé les symptômes de la maladie, le mal de tête disparaît.

La manifestation de maux de tête et de sinusite:

  • Sensation de pression et de douleur dans une partie spécifique du visage (orbites).
  • Douleur en palpant le visage.
  • Une forte augmentation de la douleur lors de la flexion ou du déplacement de la tête.
  • Une forte augmentation de la douleur en quittant la pièce dans le froid ou vice versa.
  • Les maux de tête typiques apparaissent avec un rhume ou immédiatement après.

L'ORL dirige le patient vers la radiographie assistée par ordinateur. En cas de suspicion d'une cause allergique de sinusite, un test d'allergène sera effectué. Le plus souvent, avec une telle pathologie, le front fait mal.

Les préparatifs

Pour éliminer la douleur, le médecin prescrit:

  • traitement avec des antibiotiques et des corticostéroïdes (béclométhasone, fluticasone);
  • antihistaminiques (diphenhydramine, clémastine, loratidine);
  • lavage des sinus et sprays nasaux (Afrin, Neo Synephrine);
  • procédures physiothérapeutiques;
  • soulagement des crises d'asthme (avec sinusite allergique).

Pour faciliter l'évolution de la maladie et soulager les maux de tête, appliquez:

  • hydratant nasal;
  • inhalation de vapeur;
  • massage des zones les plus douloureuses.

Si le médecin n'a pas prescrit de produits nasaux, ils ne doivent pas être utilisés pendant plus de trois jours. Un bon effet dans la raréfaction du mucus, son écoulement et soulage les maux de tête lorsqu'il est incliné donne "Sinupret" contenant des composants à base de plantes. Les analgésiques en vente libre tels que le Tylenol ou l'ibuprofène peuvent être utilisés pour soulager les maux de tête. Cependant, vous ne devez pas prendre de médicaments de façon incontrôlable sans consulter votre médecin..

Migraine

Les maux de tête sont souvent un symptôme de migraine. Dans certains cas, lorsque la tête est inclinée vers le bas, l'arrière de la tête fait mal. Il existe plusieurs types de la maladie qui ont une caractéristique commune - la douleur est très intense, la durée de l'attaque peut aller jusqu'à deux jours, elle ne peut pas être éliminée avec des analgésiques conventionnels. La cause de l'exacerbation de la douleur lors de l'inclinaison sera un changement de pression auquel les vaisseaux du patient ne peuvent pas répondre correctement. La douleur peut être ressentie dans:

  • le front et les yeux;
  • couronne de tête et de tempes;
  • assez rarement - l'arrière de la tête.
  • donner à l'oreille et à la mâchoire inférieure.

La douleur dans la région des yeux confond les patients, les faisant suggérer une sinusite. Les causes de la migraine ne sont pas entièrement comprises. Des couleurs vives, des sons, des odeurs piquantes peuvent le provoquer. Pour arrêter la douleur, vous devez vous allonger dans une pièce fraîche, sombre et bien ventilée, isolée des bruits étrangers..

Pour le traitement de la migraine, le patient doit respecter:

  • routine quotidienne avec suffisamment de sommeil nocturne;
  • principes d'une alimentation saine.

Pour prévenir les attaques, vous devez:

  • observer le régime de consommation;
  • prenez des sédatifs;
  • utiliser des analgésiques appropriés (triptans).

Les médicaments qui soulagent la migraine sont des médicaments sur ordonnance et sont prescrits par un médecin. Souvent, les gens se plaignent d'avoir mal à la tête sur leur gauche lorsqu'ils s'inclinent.

Maux de tête dus à un changement de pression

Une cause assez courante de maux de tête lors de l'inclinaison est un changement de pression artérielle ou intracrânienne. Si le patient est diagnostiqué avec une diminution constante de la pression, les vaisseaux ne peuvent pas faire face à l'écoulement du sang avec une forte pente descendante. Une pression et un spasme accrus des vaisseaux provoquent une crise de douleur. Ce type de maux de tête se rencontre souvent chez les femmes pendant la grossesse et une forte variation des niveaux hormonaux. Il est ressenti le plus intensément dans les tempes ou la couronne, assez rarement sur le front et le cou.

Avec une pression intracrânienne réduite, le mécanisme de la douleur est identique à celui décrit. Parfois, des étourdissements se produisent lorsque la tête est inclinée vers le bas.
Les analgésiques en vente libre sont utilisés pour soulager ce type de maux de tête. Mais il faut comprendre que l'exclusion complète de la douleur de ce type n'est possible que dans le traitement de la cause de la pathologie.

Recommandations générales pour ceux qui souffrent d'une telle douleur:

  • observer le régime de la journée avec un sommeil complet;
  • activité physique suffisante, promenades obligatoires en plein air;
  • respect du régime de consommation (au moins 2 litres d'eau pure par jour) et du régime alimentaire;
  • élimination du stress et du stress mental prolongé;
  • traitement des principales maladies qui affaiblissent le corps.

Avec une pression accrue, le patient se plaint d'une douleur sourde à l'arrière de la tête, aggravée par l'inclinaison de la tête ou le déplacement. Avec une inclinaison profonde de la tête, une pulsation est notée dans la partie pariétale ou l'occiput. En parallèle, il y a un teint rouge, un essoufflement, des étourdissements, des nausées, une faiblesse sévère. Avec une diminution de la pression, l'un des médicaments prescrits par le médecin soulage la douleur. De plus, vous pouvez prendre des analgésiques recommandés par un médecin. Lorsque la tête fait mal au front lors de l'inclinaison, il est préférable de ne pas se soigner, mais de consulter immédiatement un médecin.

Traitement médicamenteux contre les maux de tête

Le mal de tête est un symptôme d'une maladie. L'inconfort ne peut être éliminé qu'en supprimant la cause profonde..
Le médecin, en choisissant un traitement médicamenteux, prend en compte non seulement la maladie sous-jacente, mais également les maladies concomitantes, ainsi que l'état individuel et les caractéristiques du corps du patient.

  • Les analgésiques sont utilisés pour soulager un symptôme de douleur, généralement des antispasmodiques et des analgésiques. Les tryptans sont utilisés pour soulager les crises de migraine..
  • Les antispasmodiques éliminent la vasoconstriction en relaxant leurs parois et en soulageant la douleur lancinante.
  • Les anti-inflammatoires sont prescrits pour la sinusite.
  • Les antihypertenseurs soulagent la pression en soulageant les maux de tête.
  • Les hormones et les antihistaminiques aident à soulager les réactions allergiques et les crises d'asthme, à arrêter les maux de tête.

Conclusion

Tous les médicaments, en particulier en vente libre, doivent être utilisés strictement selon les instructions. Si la douleur dure plus de trois jours et que son intensité ne diminue pas, consultez immédiatement un médecin.

Le cou s'incline la tête en bas

Lorsqu'une personne ressent régulièrement de la douleur et de la tension dans le cou, même avec une légère inclinaison de la tête vers l'avant, c'est le signe d'une lésion pathologique de la colonne vertébrale. Afin d'identifier l'origine des symptômes désagréables et de commencer le traitement, il est nécessaire de subir une série d'examens diagnostiques. Ne retardez pas une visite chez le médecin, sinon la pathologie progressera, provoquant une gêne et une douleur insupportable pour le patient.

Les causes

Si le patient, en se retournant, a mal à incliner la tête, les raisons de ce phénomène peuvent être:

  • Surmenage des muscles cervicaux. Se produit en raison d'un long séjour dans une position.
  • Spondylose, dans laquelle se produisent des changements dommageables qui affectent les vertèbres cervicales, à la suite desquelles les structures osseuses se développent, provoquant l'apparition d'ostéophytes (excroissances déformantes).
  • Complexe de symptômes de la radiculite cervicale. Avec cette pathologie, les racines du nerf spinal sont affectées..
  • Douleur discogène. Elle se produit en raison de l'effet sur les terminaisons nerveuses des disques saillants, ce qui se produit souvent avec une hernie intervertébrale, une ostéochondrose, une arthrose. Il est capable de se développer à la fois pendant le mouvement du cou et dans un état calme.
  • Myosite. Il s'agit d'une lésion inflammatoire du tissu musculaire du cou..
  • Crampe. Cela se produit avec des mouvements brusques et négligents ou avec une diminution des protéines fibrillaires dans les cellules musculaires. En raison de sa pénurie, les muscles de la colonne cervicale perdent rapidement leur élasticité naturelle..
  • Radiculopathie Accompagné d'inflammation, d'oedème, de syndromes douloureux sévères.
  • L'ostéoporose est une maladie squelettique systémique chronique caractérisée par une diminution de la densité osseuse.
  • Sténose vertébrale. Il y a un rétrécissement notable du canal rachidien central en raison de la croissance du cartilage et des structures des tissus mous.
  • La calcification anormale est une condition dans laquelle le calcium dans le corps est intensément absorbé et s'accumule dans les tissus conjonctifs, ce qui rend l'appareil ligamentaire plus dense.
  • Hernie intervertébrale. Elle survient lorsque l'anneau fibreux entourant les disques intervertébraux se rompt. Dans ce cas, le noyau du disque est déplacé.
  • Blessures qui violent l'intégrité des vertèbres cervicales et entraînent leur déplacement. Les articulations sont les plus sensibles aux effets indésirables, qui peuvent être endommagés par des blessures ou une surcharge physique associées à des flexions et des extensions fréquentes.

Les sensations de douleur lorsque la tête est inclinée vers l'avant ou vers l'arrière, ainsi que sur les côtés, sont également enregistrées avec:

  • Crises de migraine.
  • Néoplasmes malins.
  • Ostéochondrose de la colonne cervicale.
  • Hypertension artérielle.
  • Inflammation du nerf trijumeau.
  • Sinusite.

Il est très difficile de comprendre à quelles maladies la douleur et la tension dans le cou sont associées lorsque la tête est inclinée vers l'arrière, sur les côtés ou vers l'avant. Pour cela, un diagnostic complet.

Symptômes

La nature du syndrome douloureux dépend de la pathologie qui a donné l'impulsion à son apparition. La douleur lors de la flexion et des mouvements de la tête peut être aiguë, perçante, tirante, entravante, croissante. Il peut s'intensifier à tout moment sous l'influence de certains facteurs, par exemple lors de stress ou lors de l'utilisation de certains aliments.

Les patients se plaignent souvent que leur cou leur fait mal lorsqu'ils se penchent en arrière, en avant, sur le côté, accompagnés de:

  • Ondulation.
  • Fièvre.
  • Pression artérielle irrégulière.
  • Mobilité réduite.
  • Bruit d'oreille, bourdonnement, sonnerie.
  • Déficience visuelle et déficience auditive.
  • Essoufflement.
  • Fréquence cardiaque et rythme cardiaque.
  • Gonflement.
  • Fatigue, léthargie.

La condition est particulièrement dangereuse lorsque, en plus de la douleur dans le cou, des maux de tête intenses, des étourdissements, des vomissements, un engourdissement des mains sont notés. Cela signale des processus pathologiques dans le cerveau. Un accident vasculaire cérébral aigu nécessite une hospitalisation immédiate du patient.

Mesures diagnostiques

La source de cervicalgie ne peut être détectée qu'après un examen compétent. Les diagnostics comprennent:

  • Sondage. A l'accueil, le médecin doit étudier l'historique et écouter toutes les plaintes du patient pour dresser un tableau clinique complet.
  • Inspection visuelle de la région cervicale, du crâne, des omoplates.
  • Test extensif ou général du biomatériau pour détecter des signes d'inflammation.
  • Diagnostic instrumental, y compris l'imagerie par résonance magnétique ou calculée, les rayons X, les ultrasons.

Mesures thérapeutiques

Lorsque le patient incline la tête vers l'avant, vers l'arrière ou sur le côté, le traitement est effectué en fonction de la maladie, dont un symptôme prononcé est une condition similaire.

Si une radiculopathie est détectée avec des nerfs pincés dans la colonne cervicale, elle est prescrite:

  • Analgésiques.
  • Relaxants musculaires.
  • Corticostéroïdes.
  • Médicaments favorisant la régénération des fibres nerveuses.
  • Complexes de vitamines.

Avec la myélopathie spondylogénique, difficile à traiter, elle est prescrite:

  • Traitement médicamenteux qui aide à réduire la douleur dans les sections vertébrales (relaxants musculaires, anti-inflammatoires non stéroïdiens, analgésiques).
  • Procédures physiothérapeutiques qui accélèrent le processus de récupération (réflexologie, magnétothérapie (champ statique), thérapie par ondes de choc (UVT), exercices thérapeutiques, normalisation de la circulation sanguine dans la partie problématique du corps).
  • L'utilisation du collier Shants, qui réduit la compression des vertèbres cervicales.

En cas de calcification anormale:

  • Électrophorèse.
  • Champ statique.
  • Acupuncture.

Pour les blessures et les problèmes avec l'appareil ligamentaire, les patients doivent utiliser le collier Shants. De plus, ils sont prescrits:

Avec la spondylose, des médicaments sont prescrits pour réduire l'intensité du syndrome douloureux. Aux stades avancés de la maladie, les méthodes sans traitement chirurgical, par exemple les UVT, n'aideront pas.

Lorsque les muscles sont étirés dans le cou, une personne ressent une douleur douloureuse et atroce. Le médecin examine le patient et le dirige vers la radiographie pour exclure la probabilité de développer des affections qui affectent le tissu osseux de la colonne vertébrale. Pour le traitement, des analgésiques, de la chaleur sèche et de la paix sont prescrits. Après quelques jours, l'état du patient s'améliore.

Si un syndrome de hernie vertébrale est diagnostiqué, une intervention chirurgicale est indiquée..

Les symptômes de douleur intense des maladies associées à la colonne cervicale ne disparaissent qu'après l'élimination des véritables causes. Les spécialistes utilisent souvent une technique conservatrice. Également utilisé massage, physiothérapie, acupuncture. Il n'est pas souhaitable de s'automédiquer, car il est possible d'aggraver l'évolution de la maladie, ce qui entraîne des conséquences indésirables.

Date de publication: 22/05/2018

L'auteur de l'article: Shmelev Andrey Sergeevich

Neurologue, réflexologue, diagnostiqueur fonctionnel

Expérience 33 ans, catégorie la plus élevée

Compétences professionnelles: Diagnostic et traitement du système nerveux périphérique, maladies vasculaires et dégénératives du système nerveux central, traitement des maux de tête, soulagement des syndromes douloureux.

La douleur dans le cou lorsque la tête est inclinée vers l'avant, vers l'arrière et sur le côté est appelée cervicalgie et est considérée comme le syndrome douloureux le plus courant parmi tous. Plus de 10% de la population de la planète y fait face dans une plus ou moins large mesure..

Raisons principales

Avec l'apparition de douleurs dans le cou, tous les médecins ne sont pas en mesure de déterminer immédiatement la cause. Même les diagnostics modernes ne donnent pas toujours une réponse non ambiguë à la question des facteurs qui ont conduit au développement du syndrome. Aujourd'hui, les principales conditions pouvant provoquer des douleurs dans les vertèbres cervicales sont:

  1. Étirement des muscles cervicaux. Le plus souvent, il apparaît à la suite de charges constantes exercées sur la région du cou en raison d'une mauvaise posture, d'un manque de sommeil ou d'un stress psychologique. La sensation de douleur dans la partie supérieure de la ceinture scapulaire et la raideur peuvent durer jusqu'à 1,5 mois.
  2. Spondylose du cou. Il se développe en raison de modifications dégénératives des vertèbres cervicales et se caractérise par l'apparition d'ostéophytes - des croissances osseuses le long de leurs bords. Les ostéophytes affectent les tissus environnants. La pathologie peut s'accompagner non seulement de douleurs dans le cou, mais également de faiblesse, d'engourdissement des membres supérieurs, de limitation de la mobilité du cou et de maux de tête.
  3. Syndrome de douleur discogène. Elle est causée par des violations de la structure d'un ou plusieurs disques de la colonne vertébrale. Le syndrome le plus intense est observé avec un long séjour de la tête dans une position - lorsque vous travaillez devant un ordinateur ou conduisez une voiture. Peut s'accompagner d'une irradiation des épaules ou des bras, d'une raideur des muscles et des crampes musculaires.
  4. Subluxation des articulations facettaires. Les articulations situées le long des bords des disques intervertébraux sont souvent une source de cou et de maux de tête. Le développement de la pathologie est causé par des blessures au coup du lapin ou des activités associées à une flexion et à une extension fréquentes du cou. Le principal symptôme est une douleur sur le côté du cou ou au milieu du cou. Souvent, ils apparaissent dans la zone de l'omoplate, de l'épaule, du bras ou de la base du crâne.
  5. Douleur dans un seul muscle, ou myofasciale. Il se caractérise par la présence de phoques, douloureux lorsqu'il est pressé sur le cou. Se développe souvent en raison d'un traumatisme, d'une dépression ou d'un stress psychologique..
  6. Blessure par coup de fouet cervical. Ces types de blessures comprennent des dommages au cou lorsqu'il est fortement plié (mouvement de va-et-vient) lors d'accidents et d'autres situations similaires. Ils se caractérisent par une douleur intense, une mobilité réduite du cou et des crampes musculaires..
  7. Calcification anormale. Le résultat de cette condition dans les tendons et les ligaments de la colonne cervicale est une hyperostose squelettique diffuse, qui affecte la structure des tissus. Ils se condensent, ce qui entraîne de la douleur, de la raideur et une mobilité limitée.
  8. Myélopathie spondylogénique. Elle survient à la suite de changements dégénératifs dans la colonne vertébrale, conduisant à un rétrécissement du canal rachidien. En raison du développement de la maladie, des troubles neurologiques peuvent survenir, accompagnés de maux de tête et de douleurs au cou et d'autres manifestations.
  9. Radiculopathie du cou. Elle survient avec une irritation des terminaisons nerveuses situées à proximité immédiate de la colonne vertébrale, avec une protrusion (hernie intervertébrale) ou des kystes de la colonne vertébrale. Habituellement, la douleur dans le cou et la tête accompagne la faiblesse, l'engourdissement et une sensation altérée dans les membres supérieurs.

Types de douleurs au cou

La cervicalgie se manifeste non seulement lorsque la tête est inclinée vers l'arrière, vers l'avant et sur le côté, mais également dans la position statique du cou. En règle générale, pendant le mouvement, le syndrome douloureux s'intensifie.

Dans les cas graves, une douleur intense et aiguë est observée, accompagnée de troubles de la déglutition, de vertiges et d'une hypertrophie des ganglions lymphatiques..

Les douleurs au cou surviennent souvent en combinaison avec des douleurs au visage, à la tête ou aux épaules. Une paresthésie des membres supérieurs peut survenir, montrant des picotements et un engourdissement dans la ceinture scapulaire.

En règle générale, une combinaison de douleurs au cou et de ces symptômes indique un pincement (compression) des racines nerveuses.

La localisation de la douleur dépend du type de fibres sensibles situées près des terminaisons nerveuses qui ont été pincées: par exemple, l'exposition aux racines et aux fibres responsables de la sensibilité de la région occipitale provoque des douleurs au cou irradiant à l'arrière de la tête.

Si le cou fait mal en raison de la spondylarthrite ankylosante, le syndrome douloureux se propage à la région supérieure du dos ou du bas du dos, en raison du processus inflammatoire dans toutes les parties de la colonne vertébrale.

Méthodes de traitement

Dans la plupart des cas, la cervicalgie est traitée de façon conservatrice. Les thérapies comprennent:

  • traitement médicamenteux - Naproxène, Voltaren, Ibuprofène sont prescrits, en présence de crampes musculaires, des antidépresseurs ou des relaxants musculaires sont utilisés;
  • la thérapie manuelle, qui élimine les terminaisons nerveuses pincées, élimine les défauts de la position des articulations facettaires;
  • massage - améliore l'apport sanguin aux muscles, soulage les crampes;
  • acupuncture - restaure la conductivité des fibres nerveuses, soulage les douleurs;
  • gymnastique médicale - restaure le corset musculaire;
  • physiothérapie - élimine la douleur;
  • injections aux points douloureux - pertinentes pour les douleurs myofasciales sévères.

Dans certains cas, l'utilisation de produits orthopédiques, en particulier de colliers cervicaux, qui résistent avec succès à une douleur intense, est prescrite. Le port de colliers est le plus pertinent pour traiter les radiculopathies et les blessures par coup de fouet cervical. De plus, l'utilisation d'oreillers orthopédiques est recommandée, ce qui permet au cou de prendre la bonne position physiologique pendant le sommeil.

L'intervention chirurgicale n'est indiquée que dans les cas où le traitement a été inefficace ou en présence de symptômes neurologiques (avec hernie discale, myélopathie).

La raideur des mouvements peut s'accompagner d'une tension excessive des fibres musculaires et d'épisodes de douleur aiguë. Comment se comporter correctement si des douleurs cervicales surviennent régulièrement lorsque la tête est inclinée: quel spécialiste consulter et quelles méthodes de traitement utiliser.

Tout d'abord, il convient d'identifier une cause potentielle. La douleur dans le cou lorsque la tête est inclinée d'avant en arrière indique le plus souvent une fibromyalgie ou des changements pathologiques dans la structure de la colonne vertébrale. Il se compose de corps vertébraux avec des processus épineux, des disques intervertébraux qui fournissent un amortissement pendant le mouvement et le passage à l'intérieur du canal rachidien de la moelle épinière. Cette substance est une partie essentielle du système nerveux central. Les nerfs radiculaires responsables de l'innervation de certaines parties du corps passent par les trous latéraux des vertèbres à partir de la moelle épinière. Tant que les disques intervertébraux ont une capacité d'amortissement suffisante, aucune atteinte des nerfs radiculaires pendant le mouvement n'est observée. Avec le développement d'une protrusion et d'un prolapsus du cartilage, des radiculopathies peuvent survenir, provoquant le développement de douleurs.

Une autre cause fréquente de douleur dans le cou lorsque la tête est inclinée d'avant en arrière est les ostéophytes, des croissances osseuses sur les corps vertébraux qui se forment aux sites de fissures microscopiques. Les ostéophytes (ou dépôt de sels de calcium) peuvent avoir un effet mécanique sur les nerfs radiculaires et les structures de la moelle épinière, provoquant une myélopathie. Des symptômes similaires accompagnent une hernie discale de la colonne cervicale et thoracique..

Les raisons et les méthodes de traitement peuvent être différentes, il est donc important de consulter un médecin en temps opportun et de procéder à un diagnostic différentiel.

La douleur dans le cou en inclinant la tête en arrière peut être dangereuse.!

Très souvent, une douleur au cou lorsque la tête est inclinée vers l'arrière se produit comme un symptôme de dommages aux structures cérébrales. Il peut s'agir de maladies redoutables telles que:

  • crise d'hypertension;
  • accident vasculaire cérébral aigu (AVC);
  • hémorragie sous-arachnoïdienne;
  • tumeurs cérébrales;
  • conséquences des lésions cervicales du coup du lapin avec fractures et fissures des processus épineux et des corps vertébraux.

Toutes ces pathologies nécessitent une réponse médicale d'urgence, car elles menacent non seulement la santé mais aussi la vie du patient..

Ce symptôme peut être dangereux s'il y a d'autres signes de lésions cérébrales, comme des maux de tête, des étourdissements, des nausées et des vomissements, une diminution de l'acuité visuelle, un engourdissement des membres et bien plus encore..

Seul un médecin expérimenté peut distinguer les symptômes méningés d'une manifestation d'une crise de radiculopathie avec atteinte des nerfs radiculaires. Parfois, pour cela, il est nécessaire d'effectuer un certain nombre d'études spéciales (ponction vertébrale, analyse sanguine générale détaillée, images radiographiques).

Les dommages unilatéraux aux seuls membres supérieurs sont inhérents à l'ostéochondrose cervicale. Le patient peut avoir un bras engourdi sur le côté des lésions du nerf radiculaire, mais la jambe ne sera pas affectée et il n'y aura pas de dommages aux muscles faciaux (omission d'un coin des lèvres, déplacement de la langue du centre), il n'y aura aucune manifestation de la fonction de la parole.

Avec des blessures dans la zone de l'impact, un hématome et un gonflement sont observés, la palpation est fortement douloureuse. Avec l'ostéochondrose, l'enflure et les hématomes sont absents; la palpation révèle la tension des fibres musculaires. Sur la base de ces signes et d'autres signes différentiels, un diagnostic préliminaire peut être rapidement établi. Si vous avez des douleurs au cou lorsque vous inclinez la tête en arrière ou en avant, nous vous recommandons de demander la première consultation gratuite avec un spécialiste de notre clinique de thérapie manuelle.

Que faire avec une douleur au cou en inclinant la tête vers l'avant ou vers l'arrière?

Comme mentionné ci-dessus, la douleur dans le cou lorsque la tête est inclinée vers l'avant ou vers l'arrière, nécessite un diagnostic différentiel soigneux en utilisant des moyens modernes d'examen du patient. Dans les cas complexes, une tomodensitométrie et un balayage duplex des principaux vaisseaux sanguins peuvent être nécessaires..

Une fois le diagnostic établi, un traitement complexe commence. Avec des pathologies associées à des dommages aux structures cérébrales, notre clinique de thérapie manuelle peut fournir une assistance uniquement pendant la période de réadaptation. Afin de restaurer l'activité motrice et le tonus musculaire, des cours de massage, de réflexologie et de gymnastique avec développement individuel de complexes d'exercice sont proposés..

Que faire avec une douleur au cou

Cause présumée de la douleurQue faire?
Ostéochondrose cervicale et dépôt de selEffectuer un traitement complet à l'aide d'une thérapie manuelle. Visitez un vertébrologue. Avant de prendre un médecin, vous pouvez utiliser des onguents anti-inflammatoires non stéroïdiens, mais pas plus de 3 jours d'affilée.
Instabilité de la position des corps vertébraux et de leur déplacementL'auto-traitement n'est pas possible. L'aide d'un chiropraticien est nécessaire pour restaurer l'intégrité de la colonne cervicale et renforcer les ligaments
Ostéoarthrose déformante non couvertePour le traitement, vous aurez besoin d'un cours de gymnastique thérapeutique conçu individuellement, qui au stade initial de la thérapie devrait être complété par l'ostéopathie et la réflexologie
Syndrome de l'artère vertébrale arrièreLe traitement est effectué par un médecin neurologue vertébrologue. Il développe un cours individuel pour restaurer la perméabilité des artères vertébrales postérieures. Aucun traitement pharmacologique possible.

En cas de dommages aux structures de la colonne vertébrale, nous proposons un traitement complet en utilisant tout l'arsenal de la thérapie manuelle. Il peut s'agir de traction traction afin d'éliminer la compression des nerfs radiculaires. Dans ce cas, la douleur est soulagée après la première séance. De plus, l'ostéopathie, le massage thérapeutique et la réflexologie sont utilisés. Tous visent à restaurer la nutrition diffuse physiologique du cartilage. Après restauration de la capacité d'amortissement des disques intervertébraux, les épisodes de douleur dans le cou ne se répètent pas lorsque la tête est inclinée vers l'avant ou vers l'arrière.

Vous savez maintenant quoi faire lorsque de tels symptômes apparaissent. Tout d'abord - examen et diagnostic. Ceci est suivi d'un traitement complet et adéquat visant à éliminer la cause, et non la douleur, en tant que symptôme de pathologie.

La consultation d'un médecin est gratuite. Ne vous auto-méditez pas, appelez et nous vous aiderons au +7 (495) 505-30-40

CE QUE LA DOULEUR DANS LE COU DIT À PROPOS DE L'INCLINAISON DE LA TÊTE?

CE QUE LA DOULEUR DANS LE COU DIT À PROPOS DE L'INCLINAISON DE LA TÊTE?
À l'époque d'Hippocrate, le cou était considéré comme une sorte de pont reliant le corps et l'esprit. Mais c'est loin d'être la seule fonction d'une colonne vertébrale aussi importante. En raison de la mobilité des vertèbres cervicales, nous sommes capables de tourner la tête, réagissant à ce qui se passe sans avoir besoin de tourner tout le corps. Il maintient la tête en équilibre et contient également des fibres nerveuses et des vaisseaux sanguins importants qui alimentent le cerveau..

Dans certains cas, des douleurs au cou peuvent survenir lorsque la tête est inclinée vers l'avant ou vers l'arrière..

!Quelle est la raison de cela, et quelles sont les solutions possibles au problème, nous apprenons plus loin.
Les causes
Il existe de nombreuses raisons qui peuvent provoquer une douleur dans le cou lorsque la tête est inclinée. Et loin d'être toujours, cela indique la présence d'une pathologie. Des sensations désagréables peuvent se développer lorsqu'une personne est dans une position stationnaire pendant une longue période, dans laquelle une hypertonie des muscles se développe. N'excluez pas non plus les courants d'air et les vents forts dans la rue, qui peuvent glisser à travers les muscles, provoquant une raideur de mouvement lors de l'inclinaison ou de la rotation de la tête.

Les maladies les plus courantes sont:
Spondylose cervicale - est déterminée par la présence de processus dégénératifs dans les vertèbres de la colonne cervicale, en raison desquels le tissu osseux se développe sous la forme d'ostéophytes.
Sciatique cervicale - en raison de dommages aux racines nerveuses.
Myosite des muscles du cou - un processus inflammatoire du tissu musculaire.
Lésions de la colonne vertébrale, entraînant une violation de l'intégrité des vertèbres et de leur déplacement par rapport à l'axe vertical.
Étirement musculaire - se développe avec des mouvements brusques, ainsi qu'une diminution du niveau de collagène et d'élastine dans le corps, en raison de l'absence de fibre musculaire qui perd son élasticité et est facilement blessée.
Il n'est pas facile de déterminer ce qui provoque exactement la douleur lorsque la tête est renversée.

!Cela nécessite un diagnostic complet basé sur les manifestations cliniques, la recherche en laboratoire et sur le matériel.
Radiculopathie cervicale
Cette maladie complexe comprend un certain nombre de symptômes qui apparaissent lorsque les racines nerveuses sont atteintes par les vertèbres de la colonne cervicale. Elle s'accompagne d'un processus inflammatoire des tissus mous, d'un gonflement et d'une douleur aiguë et glaciale. La radiculite se produit dans le cou extrêmement rarement, ses causes peuvent être:
les maladies systémiques, y compris le diabète;
vascularite;
zona;
rhumes.

!Les personnes à risque sont celles qui souffrent d'ostéochondrose, de spondylose ou de spondylolisthésis.

Genre de douleur
La douleur est aiguë, glaciale, tirante. Elle s'accompagne de symptômes tels que:
engourdissement des membres, perte de sensibilité des doigts;
maux de tête fréquents, vertiges, acouphènes;
raideur de mouvement, en particulier lors de l'inclinaison de la tête;
la faiblesse.
Les sensations douloureuses s'intensifient au moindre tour de tête, ainsi que les éternuements, la toux et la respiration profonde.
Localisation
Dos du cou, tête, épaules, membres supérieurs.
Diagnostique
Pour faire un diagnostic précis après avoir recueilli une anamnèse et évalué les manifestations cliniques, le patient est envoyé à un diagnostic matériel, qui comprend des procédures telles que:

Radiographie - aide à visualiser la présence de courbure des vertèbres, ainsi que la violation possible des racines nerveuses.
Tomodensitométrie - offre plus de possibilités, car elle montre en détail l'état des vertèbres, le degré de compression des racines nerveuses, ainsi que le pronostic ultérieur.
Électromyographie - une petite impulsion électrique est introduite dans la région cervicale, évaluant la performance et la conductivité des terminaisons nerveuses, en réduisant les muscles dont le nerf est responsable de l'innervation.
L'imagerie par résonance magnétique est la méthode de diagnostic la plus détaillée, vous permettant de considérer même les dommages et les infractions les plus mineurs.
Traitement
L'objectif de la thérapie est d'éliminer la cause profonde de la maladie, ainsi que d'éliminer les conséquences existantes sous forme de douleur, de gonflement et d'inflammation des tissus mous..
La pharmacothérapie comprend:
AINS - réduisent la manifestation du processus inflammatoire, arrêtant la douleur aiguë.
Relaxants musculaires - vous permettent d'éliminer l'hypertonie musculaire en les relaxant.
Analgésiques et injections hormonales dans l'espace intervertébral.
Médicaments qui stimulent la régénération des cellules nerveuses endommagées.
Complexes de vitamines (vitamines B) qui aident à accélérer le processus de guérison.
La physiothérapie est également très efficace:
magnétothérapie;
électrophorèse avec novocaïne;
acupuncture;
massage et gymnastique.
Myélopathie spondylogénique
Cette pathologie s'explique par la présence d'une irritation de la moelle épinière lorsqu'elle est comprimée dans le canal rachidien, ce qui se produit en raison de processus destructeurs des vertèbres de la colonne cervicale. Le plus souvent, la maladie est précédée d'arthrose et d'ostéochondrose, au cours de la progression desquelles il y a violation de l'intégrité des disques intervertébraux, ainsi que de leur compression dans la moelle épinière.
Genre de douleur
Douleur douloureuse et piquante dans le cou, qui se propage à la zone des épaules et de la tête. Une personne peut à peine bouger la tête et tout virage ou inclinaison provoque une douleur intense, qui est difficile à arrêter avec des analgésiques. En plus de la douleur, des manifestations cliniques telles que:
engourdissement des membres, diminution de leur sensibilité;
violation de la motricité fine;
sensation de "chair de poule" dans les épaules et le cou;
crampes
crunch et cliquez lorsque vous inclinez la tête vers le bas;
perte de force dans les mains;
troubles de la mémoire et troubles mentaux.
Localisation
Cou, tête et épaules.

!La douleur peut irradier vers les omoplates et les doigts.
Diagnostique
Il est impossible d'identifier la pathologie par des signes cliniques, car la manifestation est très similaire à d'autres maladies, notamment le spondylolisthésis et l'ostéochondrose. Le diagnostic repose sur les «trois piliers»:
-Imagerie par résonance magnétique - montre l'état de la colonne cervicale, le niveau de compression, ainsi que le degré de dommages aux terminaisons nerveuses.
-Radiographie - aide à évaluer le degré de dommages aux vertèbres, ainsi qu'à évaluer le niveau de leur compression.
-Myélographie - montre quels nerfs sont endommagés, ainsi que l'ampleur de la maladie elle-même.
Traitement
Il est extrêmement difficile de guérir la myélopathie. Pour ce faire, utilisez:
Traitement médicamenteux - aide à réduire la douleur. Utilisez des analgésiques, des AINS et des relaxants musculaires.
Physiothérapie - accélère le processus de régénération. Les méthodes les plus efficaces sont la thérapie par ondes de choc, la magnétothérapie et la réflexologie.
Porter un collier cervical qui réduit la compression. Dans ce cas, il est important de le porter exactement autant que le médecin l'a prescrit. Le port d'un collier au-delà du temps recommandé brûlera pour montrer l'effet inverse sous la forme d'un affaiblissement des muscles du cou.

!Dans le cas où une thérapie conservatrice n'a pas donné le résultat souhaité, une opération est effectuée.
La zone endommagée de la vertèbre est excisée, et le disque saillant est remplacé par un implant et placé dans la bonne position anatomique.
Calcification anormale
Le calcium est le principal composant qui fait partie du tissu osseux. Lorsque cela ne suffit pas, les os se relâchent, leur densité diminue et le risque de fracture augmente. L'état inverse est également dangereux - la calcification, quand il y a tellement de calcium qu'il commence à s'accumuler dans le tissu conjonctif. En conséquence, l'appareil ligamentaire est compacté et sa mobilité diminue fortement.
Genre de douleur
La douleur est sourde et douloureuse. Le patient ressent la raideur du mouvement, ainsi que l'impossibilité d'une inclinaison complète et d'un rejet de la tête en arrière.

!Les sensations désagréables peuvent s'intensifier après un long séjour de la tête à l'état stationnaire.

Localisation
Dos et côté du cou, épaules.
Diagnostique
La pathologie est diagnostiquée à l'aide de rayons X, ce qui montre que les vertèbres sont dans un état normal et que l'appareil ligamentaire est affecté. Pour clarifier le diagnostic et identifier les foyers de calcification, l'IRM ou la TDM sont utilisées. En présence d'engourdissement des membres, une myélographie est nécessaire, car il existe une forte probabilité de dommages aux fibres nerveuses.
Traitement
En présence d'un syndrome douloureux prononcé, le blocage intra-articulaire est utilisé lorsque la substance anesthésique est injectée directement dans l'espace intervertébral, ce qui vous permet d'obtenir un effet instantané. Le traitement ultérieur est basé sur la prise d'AINS et de relaxants musculaires, ainsi que sur la réalisation de procédures physiothérapeutiques:
UHF;
thérapie par ondes de choc;
magnétothérapie;
acupuncture;
électrophorèse de novocaïne.
Blessure par coup de fouet cervical
La pathologie est caractérisée par des dommages aux articulations intervertébrales et à l'appareil ligamentaire, qui se développent à la suite d'un mouvement rapide et fulgurant de la tête d'avant en arrière, dont la trajectoire ressemble au mouvement d'un fouet. Le plus souvent, le coup du lapin se développe avec:
faire du sport et les blessures et chutes connexes;
accident de voiture;
en plongeant dans l'eau;
en tombant d'une hauteur.
L'ensemble du mécanisme de développement d'un coup de fouet cervical peut être décrit comme suit: à la réception d'une force mécanique, les muscles du cou se contractent autant que possible et le corps lui-même passe par l'inertie dans la direction opposée..

!La dissonance qui en résulte pendant le mouvement forme la destruction des os et du tissu conjonctif.
Genre de douleur
La douleur est aiguë, contraignante, provoquant souvent le développement d'un choc douloureux. Des symptômes tels que:
perte de sensation dans les bras et les jambes;
une sensation de chaleur dans le cou et le cou;
étourdissements et perte de conscience;
nausée et vomissements;
altération du fonctionnement de l'ensemble de l'organisme, jusqu'à l'arrêt cardiaque et l'arrêt de la respiration.
Localisation
La douleur est concentrée dans la région cervicale, mais la douleur elle-même peut couvrir tout le corps.
Diagnostique
Le danger d'un coup de fouet cervical, si le degré de dommage est insignifiant, est que ses premiers signes ne se développent pas immédiatement. Ce fait est une menace mortelle, car dans le contexte du choc subi, une personne peut ne pas ressentir de douleur, ce qui aggravera encore la situation. Il est obligatoire que les patients subissent une radiographie pour évaluer l'état des vertèbres. Si nécessaire, l'IRM et la TDM peuvent être utilisées..

!L'électromyélographie est effectuée s'il y a des plaintes d'engourdissement des membres, de parésie et de convulsions.

Traitement
Les premiers soins consistent en l'immobilisation du cou, qui est obtenue en portant un collier orthopédique qui soulage la compression. Ensuite, un traitement médicamenteux est effectué, visant à arrêter la lésion douloureuse, ainsi que la régénération des sections endommagées de la colonne cervicale. Le soulagement de la douleur aiguë est effectué par les analgésiques du groupe des stupéfiants, car les analgésiques simples ne sont pas en mesure de montrer l'effet souhaité. En outre, les AINS, les relaxants musculaires et les complexes vitaminiques sont utilisés conformément au schéma. En cas de développement d'une instabilité mentale, des antipsychotiques et des sédatifs peuvent être prescrits..
La physiothérapie et la thérapie par l'exercice contribuent à la régénération rapide, ainsi qu'à l'écoulement du sang vers la tête.

!Le massage aide à réduire le tonus musculaire en les renforçant.
Douleur dans un seul muscle
Le syndrome myofascial est l'une des maladies les plus mystérieuses que personne n'a jamais pu étudier jusqu'à la fin. Elle s'explique par la présence de spasmes aigus de la fibre musculaire, ce qui provoque des crampes aiguës non seulement à l'endroit du spasme, mais également le long de la localisation de la fibre musculaire. La principale raison du développement de cette pathologie est un dysfonctionnement de la conduction des fibres nerveuses. Lorsque l'impulsion va au hasard, le muscle cesse de remplir ses fonctions habituelles, se contractant là où il ne devrait pas.

!La principale différence entre les douleurs myofasciales et d'autres pathologies est que cette maladie a un point de déclenchement - au centre de la douleur, lorsqu'elle est pressée, le syndrome douloureux augmente au centuple.

Genre de douleur
La douleur est spastique, aiguë, contraignante. Il peut se développer dans le contexte d'une hypothermie sévère, d'une nature psycho-émotionnelle instable de l'environnement humain, ainsi qu'en présence de pathologies CNS concomitantes.
Localisation
La zone de la colonne vertébrale entière, avec une prédominance de points de déclenchement dans la colonne cervicale.
Diagnostique
Pour identifier les pathologies de la conduction de l'influx nerveux et de la contraction musculaire spontanée, l'électromyélographie est utilisée, dont les résultats sont confirmés par la radiographie, l'échographie, l'IRM et la TDM.
Traitement
Dans ce cas, le traitement couvre deux tâches à la fois: soulager l'état du patient ici et maintenant, ainsi qu'identifier et éliminer la cause profonde de la douleur. Les AINS et les glucocorticostéroïdes sont utilisés pour soulager la douleur aiguë..

!Le traitement ultérieur est soutenu par une thérapie manuelle, un massage et une thérapie par l'exercice..
La subluxation de l'articulation facettaire est l'une des conséquences d'un coup de fouet cervical, lorsque, avec un mouvement mécanique fort, la tête tombe en dissonance avec le corps. La subluxation est dangereuse car elle est extrêmement difficile à diagnostiquer, et les symptômes rares et l'absence de douleur prononcée font que le patient souffre longtemps, ne se rendant chez le médecin que dans les derniers stades de la progression de la maladie.
Genre de douleur
Douleur douloureuse, parfois tirante. Apparaît exclusivement en inclinant la tête.
!Accompagné de maux de tête fréquents, d'une faiblesse musculaire et de la présence de parésie des membres.

Localisation
La partie intérieure du cou, la partie externe latérale, la tête, les épaules, les omoplates.
Diagnostique
Étant donné que cette pathologie est assez difficile à diagnostiquer, il est conseillé au patient de subir une IRM, où la présence de subluxation, ainsi que le degré de compression des racines nerveuses voisines, seront déterminés le plus précisément..
Traitement
La pharmacothérapie vise à réduire la douleur, lorsque des médicaments tels que:
AINS: Nurofen, Ibuklin, Ibuprofen, Naklofen.
Complexes de vitamines et chondroprotecteurs.
Analgésiques non opioïdes.
Le port d'un collier de fixation, ainsi que les procédures physiothérapeutiques, sont très efficaces. Le massage aide à restaurer la nutrition des cellules endommagées et l'éducation physique aide à ramener l'articulation facettaire à sa place habituelle.

!Une place particulière est accordée à la thérapie manuelle, lorsqu'un spécialiste, agissant sur certains points, peut restaurer la nutrition de la colonne cervicale en éliminant la subluxation.
Syndrome de douleur discogène
Dans ce cas, la douleur se produit en raison du déplacement du disque intervertébral, qui est situé entre les vertèbres de la colonne vertébrale. Les raisons de cette masse: de l'effort physique à une position longue de la tête à l'état stationnaire. Le groupe à risque comprend les personnes atteintes d'ostéochondrose et d'arthrose, ce qui contribue à une compression accrue entre les vertèbres, qui est la cause profonde du développement de la protrusion du disque et du développement d'une hernie intervertébrale.

!La douleur survient lorsque le corps du disque dépasse de l'espace intervertébral, exerçant une pression accrue sur les terminaisons nerveuses voisines.

Genre de douleur
La douleur est vive, picotante, perçante. Amplifié par le mouvement de la tête.
Localisation
Cou.
Diagnostique
Pour détecter le syndrome de douleur discogène, une radiographie est effectuée qui montre la présence d'une protrusion du disque au-delà de l'espace intervertébral.
Traitement
Dans ce cas, il est important de fixer le cou dans une position fixe, puis de commencer un traitement médicamenteux visant à réduire la douleur, l'inflammation et l'irritation des racines nerveuses.
Spondylose du cou
La pathologie s'explique par la présence de processus destructeurs du tissu osseux des vertèbres cervicales, à la suite desquels ils sont déformés. L'une des raisons peut être la calcification, lorsque des excroissances osseuses se forment à la surface des vertèbres, limitant la mobilité de la région cervicale.

Qu'est-ce que la spondylose déformante
!Les ostéophytes qui en résultent limitent non seulement la mobilité du cou lui-même, mais ont également un effet irritant sur les tissus conjonctifs et les fibres nerveuses à proximité..

Genre de douleur
Douleur douloureuse, en tournant et en inclinant la tête, un craquement et un clic caractéristiques se manifestent. Des symptômes tels que:
gonflement et rougeur des tissus mous du cou;
étourdissements et nausées;
diminution de l'activité mentale;
problèmes de mémoire.
Localisation
Cou et épaule.
Diagnostique
Disponibilité pour