logo

Douleur dans les épaules et les avant-bras: que faire, que traiter, causes et prévention

Une attention particulière doit être portée si la symptomatologie s'accompagne de douleurs thoraciques et d'essoufflement..

Les épaules et les avant-bras, étant des parties importantes du corps humain, remplissent un certain nombre de fonctions importantes. Grâce à eux, une personne peut plier et étendre ses bras. L'épaule s'étend du cou au bras et l'avant-bras se situe entre le coude et le poignet. Si les épaules et les avant-bras font mal, que faire pour réduire l'inconfort, un médecin spécialiste vous le dira lors de la consultation. Selon la CIM-10, la douleur à l'épaule et à l'avant-bras est indiquée par le code M - 25,52.

Étiologie [raisons]

S'il y a des douleurs dans les avant-bras, les causes de sensations désagréables peuvent être associées à des maladies dont une personne a des antécédents. Les principaux facteurs qui font mal à l'avant-bras droit ou à la gauche sont:

  • Épicondylite;
  • Capsulite;
  • Tendinite calcifiante;
  • Zona;
  • Thrombophlébite;
  • Athérosclérose oblitérante;
  • Plexite d'épaule;
  • Syndrome de scalène;
  • Ostéomyélite;
  • Myosite.

Si le bras gauche fait mal du coude à la main, les causes de telles sensations désagréables peuvent être:

  • Arthrite;
  • Arthrose;
  • Problèmes neurologiques;
  • L'ostéoporose;
  • Insuffisance artérielle;
  • Tendinite;

Si des douleurs à l'épaule et à l'avant-bras se produisent en même temps, l'étiologie d'un tel inconfort peut être:

  • fatigue musculaire;
  • dystrophie des mains;
  • ischémie;
  • l'athérosclérose;
  • maladies infectieuses;
  • problèmes métaboliques;
  • mode de vie sédentaire;
  • malnutrition.

Si le bras sous le coude fait mal, cela peut indiquer des dommages traumatiques au membre supérieur. Dans ce cas, une douleur intense au bras se produira de l'extérieur.

Malgré le fait que les tumeurs cancéreuses des membres supérieurs apparaissent rarement, une telle pathologie doit encore être mentionnée, car un diagnostic intempestif du cancer peut nuire à la santé humaine. Des tumeurs bénignes et malignes peuvent se former à l'épaule et à l'avant-bras.

Le premier type est le lipome, et le second est le mélanome, le fibrosarcome, le rhabdomyosarcome. Dans les cas avancés, les tumeurs du deuxième type peuvent donner des métastases, qui se développent le plus souvent dans la moelle osseuse du radius et du cubitus.

Symptomatologie

Si l'avant-bras de la main droite ou gauche fait mal, l'inconfort s'accompagnera des symptômes suivants:

  • Gonflement;
  • Flushing;
  • Raideur;
  • Hypersensibilité de la peau de la zone affectée du bras;
  • Augmentation locale de la température corporelle;
  • Crunch dans les articulations lors du mouvement du membre supérieur;
  • La formation de cônes;
  • Crampes;
  • Crampes;
  • Hémorragie;
  • Épaule en forme.

Médecins et diagnostics

Lorsque l'œdème est apparu dans l'avant-bras, il était enflé et douloureux, alors vous devez savoir ce qui a causé exactement l'inconfort. Pour poser un diagnostic précis, vous devez demander l'aide d'un médecin spécialiste. Les médecins suivants aideront à examiner la zone malade du membre supérieur et à parler des causes de l'inconfort:

  • Thérapeute;
  • Neuropathologiste;
  • Traumatologue;
  • Orthopédiste;
  • Rhumatologue;
  • Neurochirurgien;
  • Chirurgien;
  • Dermatologue;
  • Oncologiste.

Si la douleur à l'épaule et à l'avant-bras est apparue en raison de maladies des organes internes, une consultation avec un cardiologue, spécialiste des maladies infectieuses, gastro-entérologue peut être nécessaire..

Après un examen visuel et la palpation d'une partie malade du corps, un médecin spécialiste recommandera que son patient subisse une série d'examens diagnostiques qui aideront à dresser un tableau clinique plus précis de l'inconfort..

Pour les douleurs à l'épaule et à l'avant-bras, il est nécessaire de subir une série de tests de laboratoire. Les méthodes de recherche suivantes sont disponibles:

  • Analyse générale d'urine;
  • Tests rhumatismaux;
  • Analyse sanguine générale et biochimique;
  • Tests d'allergie
  • Ponction lombaire.

Si les avant-bras des mains font mal, alors comme un examen informatique par le médecin traitant, ce qui suit peut être prescrit:

  • IRM
  • Ultrason
  • Roentgenography;
  • Électrocardiographie;
  • Scintigraphie osseuse;
  • Angiographie;
  • Électromyographie;
  • Méthode des potentiels évoqués;
  • Examen de conduction nerveuse.

Après avoir reçu tous les résultats de l'examen, le médecin traitant sera en mesure de dire à son patient pourquoi l'avant-bras gauche ou droit fait mal et comment se débarrasser de cet inconfort.

Traitement

Après un examen approfondi, le médecin prescrira les types de traitement suivants à son patient:

  • médicament;
  • physiothérapeutique;
  • intervention chirurgicale;
  • utilisation de la médecine traditionnelle;
  • physiothérapie.

Il est important de se rappeler que les médicaments pharmaceutiques pour le traitement médical de la douleur à l'épaule doivent toujours être prescrits par le médecin traitant.

Lors de ce type de traitement, les produits pharmaceutiques peuvent être utilisés:

  • anti-inflammatoire;
  • antibiotiques
  • antiviral;
  • anticoagulants;
  • anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • hormonal;
  • complexes de vitamines;
  • anticoagulants;
  • chimiothérapie (s'il y a des antécédents de cancer).

En combinaison avec une thérapie médicamenteuse, pour améliorer l'état de la zone touchée, il est recommandé de suivre un cours de physiothérapie comprenant au moins 10 séances. Les types de traitement suivants sont disponibles:

  • électrophorèse utilisant de l'iodure de potassium, du magnésium et de la lidase;
  • bains de paraffine;
  • ozokérite;
  • kinesiotape;
  • réflexologie;
  • acupuncture.

Si, après un traitement conservateur, l'avant-bras fait toujours mal, le médecin traitant prescrit une intervention chirurgicale. Les types d'opérations suivants pour la douleur dans ces zones du membre supérieur:

  • Arthroscopie - ablation chirurgicale de parties du sac articulaire dans lesquelles des dommages pathologiques se sont produits;
  • Redresser Pendant l'intervention chirurgicale, le chirurgien violera l'intégrité de la capsule articulaire, rétablissant ainsi la mobilité des bras;
  • Avec une tendinite calcifiante, l'articulation est nettoyée de l'excès de sels.

Remèdes populaires

En plus du traitement médical et de la physiothérapie, la douleur à l'avant-bras en levant la main peut être arrêtée en utilisant la médecine traditionnelle. Un effet bénéfique dans le traitement de l'inconfort dans cette zone du membre supérieur peut être obtenu en utilisant les recettes suivantes:

    • Compresse de miel. Prenez une petite quantité de miel, graissez la zone affectée de l'épaule avec et recouvrez-la d'un sac. Il est préférable de laisser une telle compresse pendant la nuit. Ces procédures doivent être effectuées 1 fois par jour pendant 10 jours;
    • Compressez avec bischofite. Avant la procédure, l'épaule douloureuse doit être réchauffée à l'aide d'un coussin chauffant. Ensuite, dans un récipient peu profond, vous devez verser 30 grammes d'ingrédient chaud et le frotter dans la zone affectée avec les doigts d'une main saine. Un tissu propre est plongé dans la solution restante et placé sur une épaule douloureuse. Le tissu bischofite est recouvert de papier ciré puis l'épaule est isolée avec une écharpe chaude. Il est recommandé de faire une telle compresse avant le coucher. Si le matin, la solution reste sur l'épaule, elle doit être lavée à l'eau tiède. Le cours d'un tel traitement ne dépasse pas 2 semaines.
  • Teinture d'alcool. Dans un bol propre, mettez une cuillère à soupe de racine de bardane, 3 gousses de piment et 3 cuillères à soupe de fleurs lilas. Tous les ingrédients doivent être versés avec un litre d'alcool. La solution résultante est infusée pendant 72 heures dans un endroit frais. Ensuite, utilisez-le pour frotter la zone malade du membre supérieur;
  • Pommade thérapeutique avec sabre. Pour le préparer, vous devez prendre 100 grammes de graisse de porc fondue, une cuillère à soupe de piment rouge haché, 3 cuillères à café d'herbe de sabre et d'hypericum hachée et séchée. Tous les ingrédients sont disposés dans un bol et bien mélangés. Le mélange résultant est appliqué sur l'articulation de l'épaule le soir avant le coucher. Cette procédure peut être effectuée quotidiennement;
  • Compresse acétique. Versez 500 millilitres d'eau bouillie dans un récipient profond et ajoutez 1 cuillère à soupe de vinaigre à une concentration de 9 pour cent. Dans la solution résultante, humidifiez le tissu et placez-le sur l'articulation douloureuse, qui doit être recouverte d'une écharpe en laine d'en haut. Cette procédure est effectuée avant le coucher. Le matin, la solution restante est lavée à l'eau.

Malgré la simplicité de la préparation et de l'utilisation des remèdes populaires pour le traitement de la douleur dans la région de l'articulation de l'épaule et de l'avant-bras qui surviennent lors de la levée du bras, la consultation de votre médecin avant d'appliquer ce type de traitement est obligatoire.

Physiothérapie

À l'aide d'exercices de physiothérapie, il est possible d'améliorer la circulation sanguine et de soulager les spasmes musculaires de l'épaule et de l'avant-bras. Les exercices suivants sont recommandés:

  • La tête doit être inclinée alternativement vers l'épaule droite et gauche. Pendant l'exercice, la tête doit être inclinée et verrouillée dans cette position pendant 15 secondes;
  • Épaule pour effectuer des mouvements circulaires d'avant en arrière au moins 10 fois dans chacun des côtés;
  • La tête doit être tournée vers la droite et rester dans cette position pendant 5 secondes. Remettez ensuite la tête dans sa position d'origine et répétez le virage à gauche.

La prévention

Afin d'éviter la douleur dans les épaules et les avant-bras, vous devez respecter des règles préventives simples:

  • Pendant la journée, massez le cou et les épaules;
  • Pendant le sommeil, il est nécessaire d'utiliser non pas un oreiller haut, mais un rouleau spécial;
  • Lors du levage et du transport de sacs lourds, la charge doit être répartie uniformément sur les deux épaules. Par conséquent, il est préférable de privilégier les sacs à dos plutôt que les sacs avec une seule sangle;
  • Habillez-vous en fonction des conditions météorologiques;
  • Pendant la marche, vous devez surveiller votre posture;
  • Il est déconseillé aux femmes de porter des chaussures dont le talon dépasse 5 centimètres;
  • Routine d'exercice quotidien.

Étant donné que l'épaule et l'avant-bras remplissent une fonction importante dans le mouvement du membre supérieur, il est nécessaire de surveiller leur état. Si vous ressentez de la douleur, vous devez consulter un médecin. Seul un médecin, après avoir effectué un examen et des mesures de diagnostic, pourra établir un diagnostic précis et prescrire un traitement approprié, ce qui contribuera à améliorer l'état de la zone touchée et à soulager les sensations désagréables..

Bibliographie

Lors de la rédaction d'un article, un rhumatologue a utilisé les matériaux suivants:

  • Zabolotnykh, Inga Ivanovna Maladies articulaires: mains. pour les médecins / I.I. Zabolotnykh. - SPb. : SpecLit, 2005 (State Unitary Enterprise Typ. Science). - 220 p. ISBN 5-299-00293-9
  • Evdokimenko, Pavel Valerievich Arthritis [Text]: se débarrasser des douleurs articulaires: [causes, symptômes, diagnostic, méthodes de traitement, médicaments, exercices thérapeutiques, phytothérapie, alimentation: recommandations d'un spécialiste expérimenté: 16+] / [Evdokimenko P. V.]. - 3e éd., Révisé. - M: Monde et éducation, 2015. - 255p. ISBN 978-5-94666-632-9
  • Traumatologue de référence complet / [O.V. Ananyeva et al.]. - M: Eksmo, 2006 - 733 s. ISBN 5-699-16187-2
  • Borschenko Igor Comment se débarrasser de la douleur dans les articulations des mains [I. Borschenko]. - M: Astrel: Metaphor, 2012, -130s ISBN: 978-5-271-38841-5

Retour avec l'auteur de l'article

Veuillez évaluer la qualité du matériel:

Note moyenne des articles 4,40 sur 5
Total des votes 5

Douleur à l'avant-bras

La douleur à l'avant-bras est une plainte avec laquelle le plus souvent les patients se tournent vers un traumatologue. Une main du coude au poignet s'appelle l'avant-bras. Cette partie du corps a une structure complexe et se compose de nombreuses structures, dont la violation s'accompagne de symptômes douloureux. Comprendre la cause de la douleur à l'avant-bras n'est pas facile. Il est possible de le découvrir après des études approfondies en laboratoire et instrumentales. Ce n'est qu'après que le traitement correct est prescrit. Cela se fait sur une base individuelle parce que chaque cas d'une telle maladie a ses propres caractéristiques. La tâche principale dans de telles situations est de lutter contre la cause de la douleur, après quoi ses symptômes sont éliminés..

Causes de la douleur au haut du bras

Il existe de nombreuses causes possibles qui provoquent des symptômes désagréables et douloureux à l'avant-bras. Cela peut être dû à diverses maladies de la colonne vertébrale, à des problèmes de tendons, de nerfs, de muscles ou d'articulations. Le plus souvent, cela se produit en raison de processus inflammatoires. Mais il y a des moments où la douleur à l'avant-bras n'est pas inflammatoire. Par exemple, ce malaise peut être un symptôme d'une maladie coronarienne, qui n'a rien à voir avec une inflammation. De plus, des affections dégénératives du système nerveux, des néoplasmes tumoraux, des processus anormaux dans le système vasculaire, etc. peuvent être accompagnés de telles douleurs..

Souvent, des douleurs à l'avant-bras terminent des blessures dans lesquelles le tissu musculaire, les os, les articulations, les vaisseaux sanguins ou les terminaisons nerveuses sont affectés. Afin de découvrir la véritable cause de la maladie, vous devez consulter un médecin qui, après avoir recueilli une anamnèse et les études nécessaires, fera le bon diagnostic et prescrira un traitement efficace. Ne recourez pas à l'autodiagnostic et traitez-vous sans aide médicale. Parfois, les douleurs à l'avant-bras sont la cloche d'une maladie grave dans laquelle chaque minute est précieuse.

Douleurs musculaires à l'avant-bras

Les lésions musculaires de l'avant-bras se produisent pour diverses raisons. Le plus souvent, cela se produit en raison de processus inflammatoires dans les tissus musculaires, appelés dans la pratique médicale la myosite. De plus, la douleur peut apparaître après une forte surcharge musculaire ou un étirement. Pour chaque dommage, une symptomatologie spécifique est caractéristique. En cas de myosite, le patient se plaint de douleurs brûlantes intenses. Cette maladie peut souvent être associée à des activités professionnelles. En règle générale, la douleur à l'avant-bras droit dérange ceux qui ont la main droite considérée comme travaillant. Un malaise dans la main gauche se fait sentir chez les gauchers.

La deuxième raison sérieuse de blessure à l'avant-bras d'une personne est la fasciite diffuse. Cette maladie s'accompagne de douleurs tiraillantes. De plus, lors de la flexion ou de l'extension des doigts, une personne ne ressent pas la force antérieure. Sur la peau dans les zones endommagées, il existe un phénomène ressemblant à de la cellulite.

Douleurs articulaires et osseuses

Il existe certaines maladies articulaires qui provoquent des symptômes douloureux à l'avant-bras. Les plus courants sont l'arthrose et l'arthrite. Ces affections sont caractérisées par des symptômes, comme dans les processus inflammatoires. Le site de la lésion devient rouge, gonfle et de la fièvre y est notée. De plus, un resserrement rejoint cette symptomatologie. L'articulation devient moins mobile.

Il existe une autre maladie, la polyarthrite de l'épaule et des omoplates, qui se caractérise par des douleurs à l'épaule. Ils sont transmis à l'intérieur de l'avant-bras. Le moindre mouvement de la main en la soulevant ou en la soulevant derrière le dos accentue les symptômes douloureux.

La fracture s'accompagne d'une douleur intense avec le moindre mouvement du bras. Un membre endommagé gonfle, ses mouvements sont limités et un craquement se fait entendre..

Il existe une autre maladie dangereuse, l'ostéomyélite, qui provoque des douleurs à l'avant-bras et est extrêmement dangereuse pour l'homme. Elle se caractérise par des lésions purulentes et nécrotiques des os et des tissus mous. Une maladie sous une forme aiguë s'accompagne d'une température élevée pouvant atteindre 40 °. Vomissements, maux de tête et délire rejoignent ce symptôme. Le patient se plaint de douleurs intenses lors du mouvement du bras. Son gonflement est observé, se terminant éventuellement par une dégénérescence et une dégénérescence de l'articulation.

Douleur due à des lésions des ligaments et des tendons

Peu de gens connaissent la tendinite, la tendinose et la tendovaginite. Ces affections sont associées à des changements dégénératifs et à des processus inflammatoires dans les tendons. Ils peuvent également provoquer des douleurs à l'avant-bras. Le travail physique, le mouvement des mains, le toucher de la zone affectée renforcent encore les symptômes douloureux. De plus, le site de localisation de la douleur devient rouge, le tissu musculaire gonfle à cet endroit. Tout cela s'accompagne d'une fièvre locale..

La tendinite survient à la suite d'une entorse. Avec cette maladie, on note une douleur intense qui se produit au moindre mouvement du membre. Avec le temps, ces douleurs deviennent légères. Mais ils apparaissent avec une force renouvelée avec une tension musculaire.

La tendovaginite se produit dans le contexte du processus inflammatoire dans le vagin synovial, qui est les tunnels à travers lesquels passent les tendons. Concernant la douleur de cette maladie, on peut dire qu'elle survient principalement au site de la lésion par le processus inflammatoire. Le tissu musculaire voisin gonfle et fait mal au toucher.

Si la maladie est contagieuse, elle se propage très rapidement dans tout le bras.

Douleur due à des dommages aux nerfs et aux vaisseaux sanguins

Le rétrécissement et le blocage des vaisseaux sanguins entraînent une violation du flux sanguin artériel. Cela se produit en raison du dépôt de cholestérol sur plaque, de calcaire ou d'autres aventures. Cette situation conduit au fait qu'avec une circulation sanguine altérée dans la main, il y a des douleurs qui s'intensifient pendant l'effort physique. Dans les troubles chroniques de la circulation sanguine, il y a un engourdissement constant du membre, un affaiblissement de ses microfibres. La peau des mains est couverte de lésions ulcéreuses.

Le blocage vasculaire veineux menace la thrombose veineuse. Les processus inflammatoires passent dans les tissus mous de la main. Dans de tels cas, le membre commence à faire mal et à gonfler. Le plus souvent, la douleur est sourde et lancinante. La moindre charge contribue à son augmentation. Levez légèrement le bras réduit la douleur.

Des symptômes douloureux monotones, accompagnés d'engourdissement des doigts, sont caractéristiques de la névrite ulnaire. Cette maladie peut débuter après une blessure à un membre, l'hypothermie. Il peut également contribuer au diabète.

Les pathologies vertébrogènes sont courantes. L'ostéochondrose, une hernie des disques intervertébraux provoque une douleur initialement après un travail physique. Par la suite, le patient les éprouve avec une totale inaction. La faute est considérée comme une atteinte aux racines nerveuses.

Diagnostique

En cas de douleur à l'avant-bras, vous devez d'abord contacter votre thérapeute. Il, sur la base des antécédents médicaux recueillis, crée une image globale de la maladie et suggère quel médecin doit contacter le patient. Un diagnostic précis nécessite des études en laboratoire, cliniques et instrumentales..

Lors de l'examen clinique, le patient est examiné par un médecin, son avant-bras douloureux est palpé, son mode de vie, sa profession sont déterminés, c'est-à-dire les facteurs pouvant provoquer un malaise sont précisés.

Selon le type d'activité et la présence d'une maladie, des antécédents de douleur à l'avant-bras sont collectés. Lors de l'examen, une attention particulière est portée à l'état de la peau et des muqueuses. La nature de la maladie est déterminée en déterminant le degré de douleur. Avec une forme osseuse irrégulière, se contractant lors de la palpation, on soupçonne une fracture fermée avec déplacement. Avec une douleur musculaire, une myosite ou une névrite peut être suspectée. Si, lors de la sensation, la peau est froide, pâle et douloureuse, la thrombose doit être exclue. Les douleurs articulaires suggèrent que le patient peut souffrir d'arthrite. Il existe de nombreux autres signes de maladies possibles caractérisées par des douleurs à l'avant-bras. Chacun d'eux a ses propres teintes, qui sont difficiles à déterminer sans l'aide d'un spécialiste.

En plus des méthodes de diagnostic énumérées, les examens suivants sont requis:

  • Analyse sanguine générale.
  • Échographie.
  • Roentgenography.
  • CT et IRM.
  • Électrocardiographie.

Une coagulation sanguine peut être nécessaire..

Pour exclure une éventuelle tumeur, une scintigraphie est utilisée. Les maladies entraînant des contractions musculaires sont diagnostiquées par électromyographie.

Il convient de noter que la plupart des affections qui provoquent des symptômes douloureux à cet endroit sont possibles des deux côtés. L'avant-bras gauche fait mal en cas de blessure ou de maladie coronarienne. L'avant-bras droit fait également mal à la suite de blessures et dans le contexte du syndrome de compression.

Traitement

La thérapie n'est prescrite qu'après avoir effectué toutes les études nécessaires et posé un diagnostic précis. Pour chaque cas individuel, le médecin aborde individuellement, en fonction d'un certain nombre de facteurs..

La tâche des médecins dans le traitement de la douleur à l'avant-bras est:

  • L'élimination des processus inflammatoires au site de la lésion.
  • Prendre des mesures pour améliorer la circulation sanguine dans la main.
  • Normalisation des processus métaboliques dans le corps.
  • Une augmentation de la quantité de liquide à l'intérieur des articulations, leur renforcement.

Médicaments

À l'aide de médicaments, il est possible d'arrêter rapidement la douleur et de soulager l'inflammation dans la région de la lésion du bras. Les médicaments sont sélectionnés en fonction de la maladie qui a déclenché le malaise.

Le plus souvent, ces médicaments sont prescrits par un médecin:

  • Parmi les médicaments anti-inflammatoires, l'ibuprofène, le diclofénac, le nimésulide, le piroskikam, l'indométhacine, le faxonal, la phénylbutazone, le ténoxicam, etc. sont considérés comme efficaces..
  • Analgin, Ketorolac, Dexalgin, Nimesil, Wobenzym, Tramadol ont un bon effet analgésique.
  • La papavérine, la drotavérine et la mébévérine sont des antispasmodiques efficaces.
  • Glucocorticostéroïdes à usage topique - Hydrocortisone, Dexamethasone.
  • Des chordoprotecteurs, le sulfate de chordroïtine est prescrit.
  • Les nitrates, les bêta-bloquants et les antihypoxants sont utilisés pour l'angine de poitrine..
  • Si nécessaire, les antibiotiques recourent à l'aide d'Amoxiclav, Amoxicillin, Ceftazidime, Roxithromycin, Metronidazole, etc..
  • Pour une utilisation topique, des pommades anti-inflammatoires non stéroïdiennes, antihistaminiques, hormonales et antibactériennes sont utilisées. De plus, les anticoagulants et les médicaments homéopathiques aident..

Dans le cas de l'existence d'une condition pathologique qui ne peut pas être guérie avec des médicaments, il est difficile de se passer d'une intervention chirurgicale. Le plus souvent, cette méthode de traitement est utilisée pour restaurer l'intégrité des os, des ligaments, des vaisseaux sanguins, des terminaisons nerveuses qui apparaissent en raison de blessures et d'autres blessures. Parfois, à l'aide d'une opération, une plaie purulente sur le bras est ouverte et drainée.

Les douleurs chroniques sont soulagées par l'utilisation du blocage de la novocaïne. Leur fréquence dépend de la fréquence de manifestation des symptômes douloureux.

Physiothérapie

Avec l'aide de la physiothérapie, il est possible de modifier les propriétés biophysiques des tissus. Ces méthodes aident à améliorer le métabolisme, qui est la première étape de la récupération. Les procédures physiothérapeutiques ont un effet positif sur la circulation sanguine, améliorent le flux lymphatique, ce qui conduit à une récupération rapide..

Il est important de comprendre que même si la physiothérapie a un tel effet positif sur le corps, elle sera toujours en deuxième position après le traitement médicamenteux et chirurgical. Par conséquent, pour les douleurs à l'avant-bras, il est conseillé d'utiliser un traitement complexe. En outre, il convient de considérer qu'il existe des maladies lorsque les procédures physiques sont strictement interdites. Non seulement ils n'apportent pas de soulagement, mais ils peuvent aussi gravement nuire. Par exemple, cette méthode ne peut pas être utilisée pour les personnes atteintes de cancer, de problèmes cardiaques..

Les méthodes physiothérapeutiques les plus efficaces et les plus couramment utilisées sont:

  • UHF.
  • Électrophorèse.
  • Acupuncture.
  • Thérapie par ondes de choc.

De plus, le massage et la thérapie par l'exercice sont très utiles..

Physiothérapie

La physiothérapie est l'un des éléments importants pour soulager la douleur à l'avant-bras. Il convient de préciser que ces exercices et massages ne sont pas effectués au cours de la phase aiguë de la maladie, caractérisée par un gonflement, une rougeur et des symptômes douloureux au site des dommages. Cela augmentera le flux sanguin et aggravera encore l'état du patient.

Avec les bons exercices, le soulagement vient après 7 minutes de gymnastique. Il est recommandé de les exécuter dans une séquence strictement définie.

  1. Pour cet exercice, vous devez être à quatre pattes. Dans cette position genou-poignet, vous devez marcher à quatre pattes pendant une minute. À l'aide de cet exercice, une personne passe confortablement d'une position verticale à une position horizontale, supprimant la charge axiale.
  2. En restant dans la même position, le travail commence pour les mains. Initialement, les doigts sont placés sur le sol. Un palmier se tient comme s'il serrait une pomme. Après cela, la paume s'ouvre complètement, avec toute sa surface pressée au sol. Le passage de cette position de la main au poing, également pressé au sol. Le dos tout en restant stable. L'exercice est effectué au moins 10 fois.
  3. Dans la même position d'inspiration, il est nécessaire de plier le dos le plus possible tout en tirant les omoplates vers le haut. À l'expiration, le dos se plie dans la direction opposée, la tête tourne vers la gauche. Sur inspiration, vous devez revenir à la position de départ. Lorsque vous répétez l'exercice, la tête tourne vers la droite. Cet exercice renforce non seulement les bras, mais affecte également favorablement la colonne vertébrale..
  4. Assis sur une chaise est une imitation de pompes. Pour cet exercice, vous devez garder le dos droit, les mains reliées aux paumes du plexus solaire. Il est nécessaire de faire pression sur les paumes afin de ressentir une tension dans les muscles des bras et de la poitrine. Tenez-vous dans cette position et détendez-vous, en laissant vos mains ensemble. Les mains se lèvent au menton et avec vos paumes, vous devez vous pousser. Le même exercice se fait avec les bras levés au-dessus de la tête..
  5. La signification de l'exercice suivant ne diffère du précédent que par le fait qu'au lieu des paumes repliées, les mains sont repliées de manière à ne toucher qu'avec les doigts. Ainsi, une pression est appliquée sur les doigts au niveau du menton et au-dessus de la tête.
  6. Assis sur une chaise, les mains sont enroulées derrière le dos, leurs doigts s'entrelacent en dessous. Avec les bras tendus, il est nécessaire de s'étirer jusqu'aux talons et, lorsque vous inspirez, de ramener vos bras le plus loin possible, en ramenant les omoplates et en étirant la couronne. À l'expiration, les épaules avancent et les omoplates s'éloignent les unes des autres. L'exercice est répété au moins 5 fois.
  7. Les mains tombent le long du corps. Besoin de les secouer un peu.
  8. Assis sur une chaise devrait écarter les bras sur les côtés, paumes vers le haut. Avec les coudes légèrement pliés, les bras sont tirés vers l'arrière. La couronne atteint.

Il aide à développer tous les muscles des mains et à entraîner les articulations avec un expandeur..

Remèdes populaires

En plus des traitements médicaux et chirurgicaux, il existe également des recettes de médecine alternative. Mais l'utilisation de ces recettes doit être convenue avec le médecin. Dans la plupart des cas, les remèdes populaires agissent comme un lien supplémentaire sur la voie du rétablissement.

Une compresse de vinaigre appliquée sur la zone affectée est considérée comme efficace. Pour ce faire, prenez 0,5 eau, ajoutez 1 cuillère à soupe. l le vinaigre. Une serviette en lin est mouillée dans cette solution et est appliquée sur le point sensible. La main est enveloppée dans une écharpe en laine chaude. Il est préférable de mettre la compresse pendant une nuit pendant au moins trois jours.

La pommade, à base de graisse de porc fondue, s'est également révélée excellente pour les douleurs à l'avant-bras. Pour sa préparation, le saindoux est mélangé avec de l'herbe de sabre et du millepertuis, qui sont pris dans 3 c. Dans cette composition est ajoutée 1 cuillère à soupe. l poivron rouge. Ce remède lubrifie la plaie jusqu'à ce que la douleur disparaisse.

Un autre médicament efficace est une perfusion, qui comprend 3 cuillères à soupe. l fleurs lilas, 1 cuillère à soupe. l racine de bardane, 3 poivrons amers, 1 l. de l'alcool. Le médicament est perfusé pendant 24 heures et est utilisé pour une utilisation locale..

La prévention

Le travail monotone continu est l'une des causes de la douleur à l'avant-bras, il est donc préférable d'essayer de l'éviter. Si un tel travail est lié à la profession, n'oubliez pas les avantages des échauffements dans le processus..

Pendant l'entraînement, les exercices doivent être effectués correctement, augmentant progressivement la charge sur les mains. Au moindre malaise et inconfort, il est préférable de reporter l'entraînement jusqu'à disparition du malaise.

Une position assise prolongée dans une position entraîne également des douleurs non seulement dans le cou, le dos, mais aussi dans l'avant-bras, il est donc important de fléchir les muscles périodiquement.

Un horaire chargé, des situations stressantes conduisent à un affaiblissement général du corps. Une personne doit pouvoir les distinguer et essayer de se détendre complètement. Le malaise de l'avant-bras ne peut être ignoré, ce qui est lourd de complications. Ce n'est pas grave si la douleur s'est produite une fois. Mais, en cas de répétition périodique, vous devez immédiatement consulter un spécialiste.

Vous ne pouvez pas vous auto-soigner, cela ne fera qu'exacerber la situation. Seule une personne compétente en la matière aidera à trouver la cause de la douleur à l'avant-bras et à s'en débarrasser.

Douleur à l'avant-bras - causes, nature

Le site fournit des informations de référence à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation d'un spécialiste requise!

L'avant-bras fait partie du membre supérieur, du coude au poignet. Sa base est constituée du radius et des os du cubitus. Les muscles responsables des mouvements de la main et des doigts sont attachés à l'arrière et à l'avant aux os de l'avant-bras.

Les récepteurs de la douleur sont situés dans la plupart des tissus de l'avant-bras: dans le périoste et les muscles, les ligaments et les tendons, les vaisseaux sanguins, ainsi que les tissus environnants. Par conséquent, la douleur à l'avant-bras peut être due à des dommages à l'une de ces structures.

Dans quelles situations la douleur à l'avant-bras se produit-elle??

Douleur à l'avant-bras du bras avec dommages musculaires

Myosite

Le principal symptôme clinique de la myosite est une douleur musculaire locale. Son intensité augmente avec la compression du muscle, ou lors de son travail associé à des charges lors de l'exécution de mouvements. Cela conduit à l'apparition d'une tension protectrice du muscle affecté, qui intensifie la douleur et peut limiter la mobilité de l'articulation du coude. De plus, sur la zone enflammée, une rougeur de la peau est notée. La douleur dans la myosite peut survenir non seulement avec des mouvements, mais aussi spontanément - la nuit, au repos ou en relation avec les changements météorologiques.

Avec le développement de la maladie, la faiblesse musculaire augmente progressivement, ce qui entraîne le développement d'une atrophie partielle ou complète des muscles du membre supérieur.
En savoir plus sur la myosite

Stress physique

L'une des causes les plus fréquentes d'un bras douloureux dans l'avant-bras est le stress prolongé ou répété sur le système musculaire..

La douleur avec de telles lésions est initialement observée juste en dessous du coude, à l'extérieur de l'avant-bras. Ils sont amplifiés par les mouvements, les tours de l'avant-bras ou lors de la levée de poids. Si la charge ne s'arrête pas, la douleur commence à se propager vers l'intérieur de l'avant-bras, ainsi que vers la main. Son intensité augmente à mesure que les dommages musculaires progressent..

Une surcharge excessive chronique des muscles de l'avant-bras, par exemple, associée à une activité professionnelle, provoque souvent le développement de processus dystrophiques. Cela se manifeste par une douleur douloureuse, aggravée par le serrage des doigts dans le poing et des mouvements de l'articulation du poignet..

Douleur à l'épaule et à l'avant-bras avec crampes musculaires (crampes)

Étirement de l'avant-bras

Déchirures musculaires de l'avant-bras

La flexion et l'extension de l'articulation du poignet sont associées, respectivement, à la contraction et à l'extension des muscles de l'avant-bras. Si de tels mouvements dans l'articulation sont effectués trop brusquement, soudainement et avec une force excessive, le résultat peut être une rupture des muscles de l'avant-bras. En règle générale, ces dommages capturent une petite zone du muscle dans la zone de sa connexion avec le tendon. Mais dans certains cas, particulièrement prononcés, un écart assez important peut être observé, et parfois même une séparation totale du muscle du tendon.

La déchirure des muscles s'accompagne toujours de fortes douleurs soudaines à l'avant-bras. Il y a une sensation qui ressemble à un coup direct à la main. Pendant un certain temps, la douleur peut disparaître, mais revient, devient constante et commence à augmenter à mesure que les crampes musculaires se développent et que l'hématome augmente.

En ressentant l'avant-bras blessé, une douleur locale est observée. Au toucher, un gonflement causé par une hémorragie peut parfois être détecté. Avec un écart total (séparation complète du muscle du tendon), il s'avère parfois ressentir l'écart qui se produit entre le tendon et le muscle. Ces blessures sont toujours accompagnées d'un œdème massif dans la zone du muscle endommagé et d'une limitation prononcée de l'amplitude des mouvements.

Syndrome de compression musculaire (syndrome de crash)

Le syndrome de compression prolongée des tissus mous est une pathologie très grave, qui se développe à la suite d'une pression forte et / ou prolongée sur l'avant-bras. Une petite période sans douleur est suivie d'une hémorragie interne massive dans les muscles endommagés et écrasés. L'hématome résultant comprime les vaisseaux sanguins et les fibres nerveuses, exacerbant ainsi le degré de perturbation. L'avant-bras devient chaud au toucher, enflé et une douleur intense y apparaît.

La complication la plus grave possible de ce syndrome est une atteinte irréversible des tissus musculaires et des fibres nerveuses. Dans ces cas, il y a une destruction du tissu musculaire et une défaillance musculaire fonctionnelle (affaissement de la main). Une personne perd la capacité de plier et de déplier une brosse et des doigts sur une main, ce qui rend impossible l'utilisation normale d'un membre.

Douleur dans l'avant-bras avec hématomes musculaires spontanés

Douleur à l'avant-bras avec lésions des ligaments et des tendons

Inflammation tendineuse

La tendinite, ou tendinose, est un groupe entier de lésions inflammatoires des tendons. Si la pathologie capture non seulement le ligament lui-même, mais aussi la membrane qui l'entoure, alors ils parlent du développement d'une tendovaginite. Ces deux troubles s'accompagnent de douleurs et d'une altération de la fonction du membre supérieur..

Souvent, la tendovaginite et la tendinite surviennent simultanément, car elles ont des causes similaires. Il est assez difficile de les distinguer, mais dans la plupart des cas, ce besoin n'existe pas, car les méthodes de traitement sont également pratiquement identiques. Avec l'inflammation du tendon, sa force diminue, ce qui crée un risque accru de rupture.

Les symptômes de l'inflammation des tendons:

  • douleur avec mouvements actifs réalisés avec la participation du tendon affecté;
  • mouvements passifs similaires presque indolores;
  • douleur avec palpations d'un tendon enflammé;
  • augmentation locale de la température et rougeur de la peau sur le tendon affecté;
  • crépitus caractéristique (crunching) lors des mouvements des tendons.

La tendovaginite aseptique, qui n'est pas liée à la pénétration de l'infection, survient lors d'un travail uniforme et intense. Dans ce cas, les extenseurs des doigts sont plus souvent touchés, ce qui se manifeste par une douleur à l'avant-bras lors des mouvements des doigts. La tendovaginite crépitante se trouve dans les polisseuses, les meuleuses, les repasseuses, les charpentières, etc. La douleur brûlante à l'avant-bras est aggravée pendant le travail, un gonflement et une douleur sont notés à la fois dans le muscle lui-même et au lieu de sa fixation à l'os.

La tendovaginite purulente est souvent une complication du phlegmon de la main ou du panaritium. Ils s'accompagnent d'une fusion purulente de tissus avec des percées de pus dans la zone entre les os de l'avant-bras (espace Pirogov). Dans ce cas, il y a une température corporelle élevée, un gonflement et une rougeur de la peau, ainsi que des douleurs aiguës à l'avant-bras lors de la sensation. Le mouvement des doigts est limité ou complètement absent.

Fasciite diffuse

La fasciite diffuse est un processus inflammatoire qui affecte la membrane du tissu conjonctif des muscles de l'avant-bras. Il provoque une restriction de la mobilité, l'apparition de douleurs tiraillantes et une diminution de la force des contractions de la main et des doigts du membre affecté.

De plus, pour cette pathologie, une modification de la peau de l'avant-bras affecté est caractéristique. Un grossissement de la peau et une perte de son élasticité sont observés. Il prend la forme d'une "peau d'orange". En ressentant une telle peau modifiée, il est souvent possible de déterminer la présence de petits foyers de phoques.

Douleur à l'avant-bras avec lésions des os et des articulations des membres supérieurs

Luxations articulaires

L'apparition de luxations est associée à des entorses ou des déchirures des ligaments et du sac articulaire. Dans de tels cas, l'un des os qui forment l'articulation est déplacé. Les surfaces articulaires partiellement (subluxation) ou complètement (luxation complète) cessent d'être en contact les unes avec les autres. Dans tous les cas, il existe des possibilités de violer l'intégrité des nerfs et des vaisseaux sanguins. De telles blessures se trouvent souvent dans l'articulation du coude ou du poignet et s'accompagnent nécessairement du développement d'une douleur.

Une luxation est caractérisée par un changement d'apparence de l'articulation: la tête déplacée de l'os forme un tubercule sous-cutané près de l'articulation, et une dépression est observée à son emplacement normal. La mobilité articulaire est également fortement limitée: des sensations douloureuses sévères gênent même les mouvements mineurs. À la suite de dommages aux vaisseaux sanguins et aux hémorragies, un gonflement se développe dans les poches articulaires..
Plus sur les luxations articulaires

Fractures osseuses

Fracture de stress
La rupture sous contrainte est le résultat d'une surcharge constante. Cette pathologie se produit dans les cas où la main et l'avant-bras sont soumis à des effets physiques stressants constants et perdent progressivement leur capacité à compenser. Le plus souvent, ces blessures surviennent chez les athlètes qui ne respectent pas le programme d'entraînement..

Fractures traumatiques
Les signes d'une fracture de l'avant-bras sont divisés en deux groupes:
1. probables:

  • douleur qui augmente avec tout mouvement;
  • la présence d'un gonflement et d'un œdème dans la zone lésée;
  • limitation de la mobilité du membre supérieur;
  • la présence d'une hémorragie sous-cutanée.
2. crédible:
  • position non naturelle de la main;
  • sa mobilité pathologique dans les zones où il n'y a pas d'articulations;
  • détermination du resserrement des fragments d'os frottant;
  • la présence de fragments visibles dans les fractures ouvertes (dans de tels cas, l'état du patient est compliqué par des saignements et un choc traumatique).

Fractures du processus ulnaire
Ils surviennent plus souvent en raison de chutes sur le coude, de coups dans la région du coude ou d'une forte contraction du muscle qui étend l'avant-bras (triceps). La zone de l'articulation du coude est enflée, déformée et acquiert une teinte bleuâtre. Le bras redressé du patient pend et lorsque vous essayez d'y faire des mouvements, il y a une douleur aiguë. Si la fracture est associée au déplacement de fragments, le patient n'est pas en mesure de redresser l'avant-bras indépendamment.

Fracture du processus coronoïde
Ces dommages se produisent souvent en tombant sur un coude plié. Hématome et gonflement déterminés visuellement dans la fosse ulnaire. La flexion de l'avant-bras est limitée et, dans la zone de la fosse ulnaire, une douleur aiguë est déterminée lors de la sensation.

Fracture de la tête et du cou du radius
La cause de cette perte est une chute sur un bras droit. L'enflure et la douleur apparaissent juste en dessous de l'articulation du coude. La fonction de flexion de l'avant-bras est limitée et une douleur aiguë se produit lorsqu'elle tourne vers l'extérieur.

Fracture du corps de l'ulna
Le mécanisme le plus courant pour l'apparition de tels dommages est un coup direct à l'avant-bras. Le patient se plaint d'un gonflement de l'avant-bras, de sa déformation, de l'apparition de douleurs aiguës en touchant, en chargeant ou en serrant l'avant-bras sur les côtés.

Fracture radiale
Il se produit également avec des coups directs à l'avant-bras. Les symptômes de ces dommages sont la déformation et le gonflement de l'avant-bras, souvent la mobilité des fragments osseux est déterminée. Il y a une douleur aiguë en ressentant le lieu des dommages ou avec des charges sur le bras. Rotation active pratiquement impossible de l'avant-bras.

Fracture des deux os de l'avant-bras
C'est l'un des dommages les plus courants. Elle survient avec des blessures directes (un coup à l'avant-bras) ou indirectes (chute sur le bras). Presque toujours avec de telles fractures, des déplacements de fragments sont observés. En raison de la contraction de la membrane du tissu conjonctif située entre les os, les fragments des os ulnaire et radial se rapprochent. Cela provoque un raccourcissement et une déformation de l'avant-bras. Le patient tient généralement le membre blessé avec une main saine. La mobilité des fragments et la douleur aiguë lors de la sensation de la zone de dommages ou sous des charges sont également déterminées. La douleur survient également lors d'une compression latérale de l'avant-bras, même à l'écart du site de fracture lui-même..

Fracture du montage
Il s'agit d'une blessure combinée, reliant une fracture du cubitus et une luxation de la tête radiale. Souvent avec une telle blessure, les branches du nerf cubital sont également endommagées. Une fracture similaire se produit en tombant sur le bras ou en touchant l'avant-bras levé et plié. Pour la fracture de Montage, le raccourcissement de l'avant-bras blessé est caractéristique, ainsi que la présence de saillie du radius et de rétraction du côté ulnaire. Lorsque vous essayez de plier passivement le bras, la résistance du ressort est déterminée.

Fracture de Galeazzi
Une autre blessure combinée, y compris une fracture du radius dans le tiers inférieur en combinaison avec une luxation de la tête de l'ulna. Le plus souvent, il s'agit d'une conséquence d'un coup porté à l'avant-bras ou d'une chute sur un bras droit. Avec une telle fracture, la tête de l'ulna se déplace vers la paume de la main et les fragments du radius sont en avant. La saillie sur l'avant-bras de la paume de la main est déterminée visuellement, et l'encoche est de l'arrière. La tête de l'ulna, lorsqu'elle est ressentie, est située dans la zone de l'articulation du poignet du côté ulnaire. Avec une certaine pression, il peut prendre, mais lorsque la pression cesse, il se disloque à nouveau.

Fractures radiales dans un "emplacement typique"
Ces dommages sont si répandus que même la zone de son occurrence a reçu un nom "parlant" - "endroit typique". Le plus souvent, les femmes âgées en souffrent. Dans la plupart des cas, les causes de cette blessure sont une chute sur un bras redressé en mettant l'accent sur la paume de la main ou, ce qui est moins fréquent, sur le dos de la main. Une fracture osseuse est localisée à un point situé à 2-3 cm au-dessus de l'articulation du poignet.

Distinguer entre les fractures de l'extenseur et de la flexion du radius dans un endroit typique, tandis que les premières sont plus courantes. Les symptômes de cette blessure sont la cyanose, l'enflure et la déformation de l'avant-bras sur l'articulation du poignet. En ressentant ou en chargeant sur le bras, une douleur aiguë se produit. Si la fracture s'accompagne de lésions des branches du nerf radial et médian, il peut y avoir une altération de la sensibilité et une restriction des mouvements du quatrième doigt.
En savoir plus sur les fractures

Douleur dans l'avant-bras gauche et droit avec ostéomyélite

L'ostéomyélite est un processus purulent-nécrotique qui se développe dans l'os, la moelle osseuse et les tissus mous environnants. La raison de son apparition est l'ingestion de microbes qui produisent du pus dans le corps. L'ostéomyélite peut souvent être une complication d'autres pathologies osseuses, en particulier avec les fractures ouvertes.

L'ostéomyélite aiguë est plus courante dans l'enfance. Elle commence par une forte augmentation de la température globale du corps à 39-40 o C. L'état du patient se détériore rapidement, ce qui s'explique par le développement d'une intoxication massive du corps. Les symptômes suivants sont également caractéristiques de l'ostéomyélite:

  • maux de tête;
  • frissons;
  • vomissements répétés;
  • perte de conscience et délire;
  • parfois jaunisse.

Au cours des premiers jours, il y a des douleurs assez sévères à l'avant-bras. Le membre affecté prend une position forcée, ce qui entraîne une contraction de la douleur. Les mouvements actifs de la main sont complètement absents et les mouvements passifs sont très limités. De plus, le gonflement des tissus mous augmente rapidement. La peau au-dessus de la lésion devient rouge, devient chaude et tendue, on peut souvent noter un motif veineux prononcé. À l'avenir, une inflammation des articulations adjacentes pourrait se rejoindre.

Lorsque la pathologie devient chronique, l'état général du patient s'améliore légèrement, la gravité du syndrome douloureux diminue et la douleur devient douloureuse. De plus, les signes d'intoxication du corps sont réduits, la température corporelle revient à une norme relative. Dans la zone de la lésion, des fistules se forment qui produisent un léger écoulement purulent. Plusieurs de ces fistules peuvent former un réseau de canaux sous-cutanés, qui s'ouvrent parfois à une distance assez considérable du foyer pathologique. Par la suite, l'immobilité des articulations, le raccourcissement du membre affecté et la courbure de ses os se développent..
En savoir plus sur l'ostéomyélite

Arthrite

L'arthrite est un processus inflammatoire aigu ou chronique dans une articulation et des tissus adjacents. Elle se caractérise par l'apparition de douleurs et une sensation de raideur dans l'articulation. Avec l'arthrite des articulations de l'épaule et du poignet, un syndrome de douleur symétrique capture également l'avant-bras.

En plus de la douleur, l'arthrite se manifeste par les symptômes suivants:

  • changement de forme des articulations;
  • limitation de la mobilité des membres;
  • crunch artificiel dans l'articulation pendant l'exercice;
  • rougeur de la peau.
En savoir plus sur l'arthrite

Ostéoarthrose

L'arthrose est appelée troubles dégénératifs-dystrophiques de l'articulation, qui se développent à la suite de lésions du tissu cartilagineux sur les surfaces articulaires. Au stade initial, la douleur ne survient que périodiquement, après un effort physique intense, et disparaît rapidement au repos. À mesure que le degré de perturbation progresse, l'intensité de la douleur augmente, elles cessent de disparaître après le repos et commencent à apparaître la nuit.

Les manifestations cliniques de l'ostéoarthrose sont également:

  • limitation de l'amplitude des mouvements des membres;
  • raideur matinale;
  • taches et joints douloureux le long du bord de l'espace articulaire;
  • craquement des articulations.
En savoir plus sur l'ostéoarthrose

Douleur à l'avant-bras avec lésions des nerfs et des vaisseaux sanguins

Insuffisance circulatoire artérielle

Une douleur à l'avant-bras peut survenir avec un rétrécissement ou une obstruction des artères qui fournissent le sang aux membres supérieurs. La principale cause de telles lésions dans les vaisseaux artériels des mains est le dépôt de calcium, de cholestérol et d'autres substances sur leur paroi interne. Ce processus est appelé athérosclérose. Les vaisseaux des membres inférieurs sont plus souvent affectés par de telles maladies, mais dans certains cas, des changements athérosclérotiques peuvent également être observés dans les petits vaisseaux des avant-bras.

Le rétrécissement de la lumière dans le vaisseau entraîne une diminution de la quantité de sang qui coule vers les muscles des avant-bras et des mains, qui se manifeste par un syndrome douloureux qui augmente progressivement. Il acquiert la plus grande sévérité pendant l'effort physique. Dans le même temps, au repos, le niveau de l'apport sanguin peut persister. Avec un blocage aigu des artères, la douleur survient soudainement et peut s'intensifier lors de la palpation de l'avant-bras.

Les manifestations suivantes sont caractéristiques de l'insuffisance artérielle chronique:

  • membre froid et pâle, en particulier la main et les doigts;
  • le pouls est très mal perçu;
  • diminution de la force musculaire dans les mains;
  • engourdissement et altération de la sensibilité des membres supérieurs;
  • l'apparition sur la peau d'ulcères à guérison lente.

La thrombose veineuse

La douleur pendant la thrombose veineuse n'a pas de caractéristiques. Ils peuvent être douloureux ou convulsifs, tranchants ou ternes, forts ou modérés. Souvent, la douleur s'intensifie lors de la levée de poids et d'autres activités avec la main. Et ça diminue quand tu lèves les mains.

La complication la plus dangereuse de la thrombose veineuse des membres supérieurs est la séparation d'un thrombus de la paroi vasculaire et son entrée avec le flux sanguin dans les poumons, le cerveau ou le cœur.

Syndrome post-thrombophlébite

Syndromes de l'avant-bras piégés

Sous ce nom, se combinent les douleurs de l'avant-bras, résultant de la compression des nerfs ulnaire, radial, médian et cutané des membres supérieurs. Avec les douleurs neurogènes, une augmentation de la taille du membre n'est pas notée et la douleur elle-même apparaît soudainement et augmente avec les mouvements associés à l'étirement du nerf affecté.

Douleur à l'avant-bras avec syndrome du canal cubital
Un syndrome du canal cubital est une pathologie causée par une compression du nerf cubital dans le canal cubital (cubital). Le rétrécissement de ce canal se produit en raison d'un microtraumatisme des os articulaires ou en raison des caractéristiques individuelles de la structure anatomique dans cette zone.

Les principaux symptômes du syndrome du tunnel ulnaire sont des douleurs au coude, associées à un engourdissement et / ou des picotements de la peau. Au stade initial de la pathologie, la douleur n'est observée que sur la surface interne de l'articulation du coude. De plus, une sensation et une douleur altérées peuvent se propager à l'avant-bras et même à la main - au petit doigt et au quatrième doigt. Dans les premiers stades de la maladie, la douleur n'est notée qu'avec une pression sur le coude ou avec son séjour prolongé à l'état plié. Avec la progression de la pathologie, les troubles de la douleur et de la sensibilité du coude et de l'avant-bras deviennent permanents.

Un autre signe du syndrome du canal cubital est la faiblesse du membre affecté. Les patients se plaignent de la perte de «confiance» dans la main: tout à coup, des objets en tombent spontanément lors de l'exécution des actions habituelles. Avec une évolution prolongée de la maladie, l'avant-bras et la main sur le bras endolori perdent du poids et des fosses bien marquées se forment entre les os, à la suite d'une atrophie musculaire.

Douleur à l'avant-bras avec syndrome du canal carpien
Le syndrome du carpe se manifeste par un pincement, une constriction et un gonflement du nerf médian de l'avant-bras en raison de sa compression dans les espaces anatomiquement étroits du poignet entre les tendons osseux et musculaires. Cette pathologie est également appelée syndrome du tunnel (carpien). Ce trouble est souvent observé dans le contexte de changements hormonaux et endocriniens graves dans le corps:

  • ménopause;
  • grossesse;
  • diabète, etc..

La maladie commence par un engourdissement, des picotements, des brûlures et des douleurs au milieu, à l'index et au pouce, ainsi que dans la paume de la main. Souvent, la douleur se propage sur le bras, sur l'avant-bras, atteignant parfois même l'arrière de la tête. La douleur survient principalement la nuit ou le matin. Progressivement, le syndrome douloureux se transforme en une diminution prononcée de la sensibilité de la peau de l'avant-bras, des doigts et de la paume. Secouer et masser la brosse n'apporte du soulagement que dans un premier temps. Le matin, les patients se plaignent d'une sensation de gonflement de la main, ainsi que de difficultés avec les mouvements délicats des doigts pendant plusieurs heures après le réveil.

De plus, la survenue du syndrome du canal carpien peut être due aux conditions de travail. Auparavant, une telle pathologie était répandue chez les dactylographes, mais dans le monde moderne, les personnes qui travaillent longtemps sur un ordinateur y sont souvent exposées. Des charges statiques constantes sur le même groupe musculaire, ainsi qu'une position inconfortable de la main lorsque vous travaillez avec un clavier ou une souris, provoquent un nerf pincé.
Plus sur le syndrome du canal carpien

Dommages aux fibres nerveuses

Névrite ulnaire
La cause de la douleur dans l'avant-bras peut être une inflammation du nerf cubital. Dans ce cas, la douleur est douloureuse, de nature monotone et s'accompagne souvent d'engourdissement des doigts et de sensibilité altérée..

Cette maladie survient souvent avec des blessures du membre supérieur, une compression du nerf cubital dans des zones anatomiquement étroites, sa friction contre les formations osseuses (hallux valgus), après une hypothermie, etc. En plus de la douleur, les patients se plaignent souvent d'embarras lors des mouvements de la main. La faiblesse des petits muscles carpiens, qui sont innervés par le nerf cubital, progresse progressivement..

Névrite radiale
Le nerf radial est également dans la plupart des cas affecté précisément dans la région de l'articulation du coude. Sa blessure est associée à la survenue d'une épicondylite («tennis elbow»), qui se développe généralement à la suite d'une surcharge des muscles de la main et de l'avant-bras. Le premier symptôme de l'inflammation du nerf radial est une douleur aiguë à la surface externe de l'articulation du coude. En cas de lésion des branches superficielles du nerf radial, des douleurs surviennent à la fois dans la région ulnaire et dans l'avant-bras. Avec des blessures répétées et un effort physique continu sur le bras, la douleur devient constante. Au repos, il a une intensité moins prononcée et fait mal dans la nature..

Polyneuropathie
La polyneuropathie fait référence à de multiples troubles des nerfs périphériques, qui se manifestent par une paralysie flasque des muscles de l'avant-bras, une altération de la sensibilité et des troubles vasculaires.

Le développement de cette pathologie est le plus souvent associé à des maladies systémiques graves, telles que le diabète. De plus, la douleur associée aux neuropathies de l'avant-bras est caractéristique des patients qui abusent du tabac..

Ostéochondrose et hernie de la colonne vertébrale

Très souvent, la douleur à l'avant-bras se reflète et sa source est des segments endommagés de la colonne cervicale et thoracique. Ces douleurs réfléchies ne seront pas accompagnées de manifestations visuelles sous la forme de changements dans l'apparence de l'avant-bras. De plus, dans de tels cas, la mobilité des articulations du coude et du poignet est entièrement préservée..

Les principales différences entre ces douleurs sont dans leur nature:
1. Premièrement, la douleur causée par les blessures de la colonne vertébrale dérange le patient non seulement avec les mouvements de la main, mais aussi au repos, et parfois même capable de le réveiller la nuit.
2. Deuxièmement, la douleur n'est pas observée strictement dans la région de l'avant-bras, mais s'y propage à partir des parties supérieures du membre, des omoplates ou du cou, comme si elle pénétrait dans tout le bras..

La cause d'une telle douleur réside dans l'atteinte des fibres nerveuses émergeant de la colonne vertébrale avec des hernies intervertébrales ou une ostéochondrose. Pour que la douleur irradie le long du bras dans l'avant-bras, une lésion de la colonne vertébrale doit
être dans la cinquième à la sixième vertèbre cervicale, ou la première ou la deuxième vertèbre thoracique.

En plus de la douleur, ces maladies se présentent comme suit:

  • violation de la flexion du coude;
  • changements de sensibilité cutanée à la surface de l'avant-bras;
  • développement d'une atrophie des biceps de l'épaule.

Plexite

La plexite est une inflammation du plexus brachial, dont la cause la plus fréquente est le traumatisme. Cliniquement, cette maladie se manifeste par des troubles moteurs et sensoriels du membre supérieur, ainsi que par une malnutrition des tissus. Les lésions du plexus brachial sont complètes et partielles, dans lesquelles seules les branches individuelles des nerfs sont endommagées. De plus, la plexite peut être unilatérale ou bilatérale..

Dans le développement de la plexite, deux stades sont distingués - névralgique et paralytique. Le premier est caractérisé par l'apparition de douleurs spontanées, aggravées par des mouvements dans l'articulation de l'épaule ou la compression du plexus, et se propageant plus bas - à l'épaule et à l'avant-bras. Au stade paralytique, la parésie périphérique et la paralysie des muscles innervés par les branches du plexus affecté commencent à se développer. De plus, les réflexes profonds du membre supérieur sont réduits et toutes sortes de sa sensibilité sont perturbées. La nutrition tissulaire dans la zone affectée en souffre. Cela se manifeste par un gonflement de la main, des troubles vasculaires, etc..

Autres conditions provoquant des douleurs à l'avant-bras

Violation de l'équilibre eau-sel

La douleur à l'avant-bras peut être causée par une diminution des taux sanguins de certains sels minéraux. Une condition similaire se produit avec l'utilisation prolongée de diurétiques, la diarrhée ou des vomissements abondants, qui provoquent une déshydratation..

Le principal signe de perturbation de l'équilibre eau-sel est une sensation constante de soif et un œdème multiple. De plus, il y a une diminution de la pression artérielle, des troubles du rythme cardiaque et des palpitations cardiaques spontanées.

Inflammation sous-cutanée des graisses

La cellulite est une inflammation purulente déversée aiguë de graisse sous-cutanée. La survenue de cette pathologie est associée à la pénétration de micro-organismes pathogènes dans les tissus adipeux à travers la peau endommagée. En plus de la douleur à l'avant-bras, la cellulite se manifeste également par une forte augmentation de la température corporelle, l'apparition d'une faiblesse générale sévère et d'autres symptômes d'intoxication du corps.
La panniculite est une inflammation récurrente du tissu adipeux sous-cutané, qui a un caractère nodal. Avec cette maladie, des ganglions arrondis douloureux se forment dans les tissus adipeux, qui augmentent ensuite rapidement de taille à 3-4 cm La peau de l'avant-bras au-dessus d'eux est rouge et enflée. Ces éruptions cutanées sont généralement de nature multiple et, lorsqu'elles sont proches, elles peuvent fusionner.

Les nœuds existent de 1 à 2 semaines à plusieurs mois, voire parfois des années. Après disparition, de petites dépressions restent à leur place, ainsi qu'une peau atrophiée et foncée. De plus, l'effondrement ou l'ouverture de tels nœuds est possible. Dans ce cas, une petite quantité de liquide huileux est libérée, puis des ulcérations cicatrisantes se forment..

En plus des symptômes ci-dessus, la panniculite s'accompagne de:

  • la faiblesse
  • fièvre;
  • malaise;
  • nausée et vomissements
  • perte d'appétit.

Infarctus du myocarde

La douleur à l'avant-bras peut être causée par des pathologies du système cardiovasculaire, en particulier une maladie aiguë telle que l'infarctus du myocarde. Un signe de cette pathologie est une douleur intense, localisée principalement derrière le sternum. Mais assez souvent, il se propage également au cou, à l'estomac, à l'omoplate gauche ou au bras, jusqu'à l'avant-bras, et parfois plus bas jusqu'aux doigts.

En plus de la douleur aiguë, l'infarctus du myocarde se manifeste également:

  • une apparence nette de pâleur;
  • sensation de lourdeur et de contraction dans la poitrine;
  • développement d'un essoufflement;
  • vertiges
  • perte de conscience.

L'infarctus du myocarde diffère d'une attaque d'angine de poitrine en ce que la douleur ne disparaît pas après la prise de nitroglycérine.

En cas de douleur douloureuse à l'avant-bras gauche, il est nécessaire de consulter un cardiologue pour exclure une éventuelle pathologie cardiaque.
En savoir plus sur l'infarctus du myocarde

Goutte

La goutte est une maladie associée à une altération du métabolisme des purines. Il se caractérise par une augmentation de la teneur en acide urique dans le plasma sanguin et le dépôt de ses sels, les soi-disant urates, à la surface des articulations. Avec des lésions de l'articulation du coude et du poignet, les patients se plaignent de brûlures, d'une douleur atroce qui se propage dans l'avant-bras.

Une attaque goutteuse typique commence par une douleur dans les articulations du gros orteil. Avec la progression de la maladie, de nouvelles articulations sont impliquées dans le processus pathologique, ce qui conduit au développement de la polyarthrite. Les crises de goutte commencent principalement la nuit et se produisent avec une rougeur rapide et une augmentation de la température de la peau autour de l'articulation touchée. De plus, sa douleur et son gonflement augmentent fortement. L'inflammation capture progressivement les tissus mous, ce qui se manifeste par le tableau clinique de la cellulite ou de la phlébite. Dans les cas particulièrement graves, une crise de goutte s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle globale. La durée d'une crise de goutte varie de quelques jours à plusieurs semaines. Après son achèvement et la disparition des symptômes, les articulations touchées retrouvent leur forme normale..

Un symptôme caractéristique de la goutte est l'apparition de tofus, foyers de compactage pathologique du tissu sous-cutané. Le plus souvent, ces nodules sont localisés aux endroits suivants:

  • surfaces des articulations touchées;
  • oreillettes;
  • surface extenseur des avant-bras, des jambes ou des hanches;
  • tendon d'Achille.
En savoir plus sur la goutte

Traitement de la douleur à l'avant-bras

Auteur: Pashkov M.K. Coordonnateur de projet de contenu.