logo

Douleur lombaire pendant la grossesse: causes d'apparition à différentes périodes, méthodes de traitement, prévention

Le plus souvent, le bas du dos pendant la grossesse fait mal pour des raisons naturelles. Il s'agit d'un utérus en constante augmentation, de modifications du fond hormonal, d'une carence en oligo-éléments et vitamines dans le corps d'une femme. Mais des douleurs aiguës, coupantes et perçantes indiquent une pathologie en développement. Dans de tels cas, vous devez immédiatement consulter un médecin pour un examen et, si nécessaire, pour un traitement.

Cause possible de douleurs lombaires pendant la grossesse

C'est important de savoir! Médecins en état de choc: "Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires." En savoir plus.

Pendant la grossesse, le poids et la taille de l'utérus du bébé augmentent et le système circulatoire se dilate. Pour stabiliser la position du corps lors de la marche, les muscles du dos, les abdominaux sont tendus, sont en tension. Cela devient la cause de douleurs tiraillantes, douloureuses et pressantes dans le bas du dos. Les facteurs suivants peuvent provoquer des douleurs dans le bas du dos aux 2e et 3e trimestres de la grossesse:

  • compression des organes pelviens par l'utérus, atteinte aux terminaisons nerveuses sensibles situées à proximité;
  • la production de l'hormone relaxine, qui augmente l'élasticité des ligaments, des muscles, des tendons pour la préparation du canal de naissance;
  • Braxton-Hicks «fausses contractions» qui apparaissent de temps en temps, sans complication par d'autres symptômes;
  • développement d'une symphysopathie - un changement pathologique dans les tissus de la symphyse pubienne, qui disparaît sans laisser de trace quelques mois après la naissance.

Les causes naturelles des douleurs lombaires pendant la grossesse sont indiquées par leur gravité légère ou modérée. Vous pouvez rapidement vous en débarrasser - juste un court repos. Mais si la douleur survient constamment, aggravant non seulement l'état physique, mais aussi l'état psycho-émotionnel de la femme, une attention médicale est requise.

Ce qui peut indiquer la nature et la localisation de la douleur

Une pathologie aiguë ou chronique survenant dans le corps est signalée par des douleurs lombaires prononcées. Ils peuvent être brûlants, perçants, lancinants ou tirants, irradiant vers d'autres parties du corps. Souvent lors du port d'un enfant, les pathologies chroniques du système musculo-squelettique et des organes internes s'aggravent. Les changements dans le fond hormonal peuvent également provoquer le développement de nouvelles maladies nécessitant un traitement.

Douleur tranchante aiguë

Une telle douleur est naturelle, mais seulement si elle est le signe d'un accouchement imminent. Dans tous les autres cas, consultez un médecin dès que possible. En règle générale, une douleur aiguë de coupe indique le développement d'une inflammation aiguë, caractéristique de nombreuses pathologies.

Pathologies se manifestant par des douleurs aiguës au bas du dosLes caractéristiques
Pyélonéphrite aiguëMaladie rénale infectieuse bactérienne non spécifique. Si elle n'est pas traitée, la pathologie entraîne une insuffisance rénale, un abcès rénal, une septicémie et un choc bactérien.
UrolithiaseUne maladie urologique qui survient contre la formation de calculs rénaux et la vessie. La douleur aiguë est le principal symptôme de colique rénale, écoulement de gros calculs, rupture dangereuse des uretères

La violation des organes urinaires, en plus de fortes douleurs lombaires, peut se manifester par une diminution du volume urinaire, de la fièvre, des frissons.

Douleur de dessin dans le bas du dos, s'étendant à la jambe

Presser, tirer la douleur dans le bas du dos qui se propage à la jambe est un signe typique d'ostéochondrose lombaire ou lombo-sacrée. Ils surviennent avec son exacerbation, la compression des excroissances osseuses (ostéophytes) des terminaisons nerveuses. Ces douleurs sont également caractéristiques des complications de l'ostéochondrose:

Ils sont typiques de la radiculite sans exacerbation - dommages aux racines de la moelle épinière, provoquant des troubles moteurs et autonomes. Si la douleur se propage dans une jambe, cela peut indiquer soit un pincement unilatéral de la racine nerveuse, soit un cours chronique de pyélonéphrite, de glomérulonéphrite, de cystite hémorragique.

Lombalgie et douleurs à l'estomac

Les racines vertébrales situées dans la région lombaire innervent non seulement les structures vertébrales, mais aussi les organes internes. Par conséquent, avec des dommages à la vésicule biliaire, au foie et au tractus gastro-intestinal, leur douleur peut se propager au bas du dos.

Une gêne, ressentie simultanément dans le bas du dos et l'abdomen, indique souvent la présence de telles pathologies dans le corps:

  • pancréatite - une lésion inflammatoire et destructrice progressive du pancréas;
  • cholécystite - lésion inflammatoire de la vésicule biliaire;
  • glomérulonéphrite - une maladie rénale immuno-inflammatoire.

La douleur dans le bas-ventre est un symptôme spécifique des pathologies inflammatoires des organes pelviens. Ils accompagnent l'évolution des fibromes, cystite, colpite, cervicite, annexite, inflammation des appendices, néoplasmes malins et bénins.

Douleurs tirantes

Ces sensations douloureuses se produisent généralement avec une exacerbation de l'ostéochondrose, de la radiculite, de la spondylarthrose. Ils sont causés par une inflammation des racines vertébrales ou leur atteinte par des disques intervertébraux déplacés, des ostéophytes. Des douleurs aiguës et lancinantes dans le bas du dos («maux de dos», lumbago) apparaissent souvent en raison d'un surmenage et de tensions musculaires dues à des mouvements brusques, d'un effort physique accru, d'une hypothermie.

Méthodes de diagnostic

La radiographie est plus informative pour les douleurs lombaires, mais elle est interdite pendant la grossesse. Par conséquent, le diagnostic est posé sur la base d'un examen externe, des plaintes d'une femme, des données historiques. Le médecin effectue une série de tests pour évaluer l'activité fonctionnelle des muscles, la préservation des réflexes et la mobilité de la colonne lombaire. Les résultats des études cliniques générales peuvent indiquer une inflammation:

  • déplacement des leucocytes vers la gauche;
  • augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes.

Un dépistage prénatal, une échographie de la cavité abdominale, des organes pelviens sont effectués, un prélèvement du vagin est effectué pour déterminer la composition de la biocénose. En cas de besoin aigu, on prescrit aux patients une TDM ou une IRM, une ponction du liquide amniotique et (ou) du liquide céphalorachidien.

Que faire si le bas du dos fait mal pendant la grossesse

Avant la conception, le soulagement de la douleur était possible avec un analgésique. Pendant la période de grossesse, de nombreuses préparations pharmacologiques sont soumises à l'interdiction la plus stricte. Par conséquent, si la pathologie n'est pas détectée, la douleur naturelle est éliminée à l'aide d'exercices de relaxation, de massage et de physiothérapie. Dans de rares cas, on peut prescrire aux femmes des onguents anti-inflammatoires et chauffants pour les frotter dans le bas du dos.

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour..

Utilisation d'un bandage stabilisateur et d'un corset

Le port de bandages pour les femmes enceintes peut soulager la douleur ou s'en débarrasser complètement. L'utilisation de tels dispositifs contribue à la répartition optimale des charges sur les structures vertébrales. Les muscles cessent de se fatiguer, de s'étirer et de microtraumatiser inutilement. La posture s'améliore, la démarche - une femme se débarrasse de sa position baissée, reprend ses épaules, remet ses pieds correctement en marchant.

Les bandages modernes pour soutenir l'estomac sont faits de matériaux hypoallergéniques qui sont bien respirants et absorbent l'humidité. Les porter pendant la journée est utile non seulement pour la mère, mais aussi pour l'enfant. La réalisation d'une grossesse multiple est facilitée, la bonne localisation du fœtus dans l'utérus est assurée.

Faire de la gymnastique quotidienne

La gymnastique quotidienne et la gymnastique sont les moyens les plus efficaces de se débarrasser des douleurs au bas du dos.

Le médecin de l'exercice fait un ensemble individuel d'exercices, en tenant compte du trimestre de la grossesse, de la forme physique de la femme, de ses pathologies vertébrales. Au cours d'un entraînement régulier, les muscles du bas du dos, des fesses, des cuisses et des muscles abdominaux sont renforcés. Les premiers cours sont dispensés sous la direction d'un médecin de physiothérapie, montrant aux patients comment doser correctement les charges qui en résultent.

Utiliser le bon matelas pour dormir

Avec une douleur lombaire sévère apparue au premier trimestre de la grossesse, les gynécologues recommandent de dormir sur un matelas orthopédique semi-rigide. Cet appareil stabilise la colonne vertébrale pendant le repos de jour ou de nuit. Dormir sur un matelas semi-rigide permet d'éviter l'exacerbation de l'ostéochondrose, de la spondylarthrose ou d'empêcher leur développement. La position optimale du corps pour dormir est sur le côté droit. Il est conseillé d'utiliser un oreiller spécial pour les femmes enceintes, qui supprime la charge du dos.

Respect de la routine quotidienne

Au 3e trimestre de la grossesse, les douleurs au bas du dos deviennent plus prononcées, surviennent plus souvent. Il est nécessaire d'exclure les charges accrues sur la colonne vertébrale, de refuser de parcourir de longues distances. Les médecins conseillent aux femmes d'écouter constamment les sensations qui surviennent. Si même une légère douleur apparaît, vous devez vous reposer - vous allonger ou vous asseoir sur une chaise. Les fauteuils et canapés mous doivent être abandonnés pendant un certain temps, car lorsqu'ils sont assis dessus, le bas du dos prend une position non physiologique.

Visite de la piscine

La natation, l'aquagym ne sont pas moins utiles pendant la période de port d'un enfant que les exercices de physiothérapie. En milieu aquatique, même des exercices techniquement complexes et strictement interdits sur terre peuvent être pratiqués. Nager avec la brasse, ramper est autorisé, mais uniquement en l'absence d'ostéochondrose, de spondylarthrose. Pendant la grossesse, le dos est particulièrement demandé, aidant à renforcer les muscles, à éliminer les crampes musculaires, à améliorer la posture.

Ces douleurs sont-elles dangereuses?

Dès les premières semaines de grossesse, le corps d'une femme est soumis à un stress accru. Des lombalgies apparaissent souvent au cours du premier trimestre de la grossesse. La production d'oestrogène augmente, le niveau de progestérone, hormones qui régulent la formation des structures vertébrales du tissu conjonctif, fluctue constamment. Tous ces processus sont assez naturels, il n'y a donc aucun danger pour la santé des femmes. Mais si la douleur est intense et aggrave l'état psycho-émotionnel d'une femme, on peut lui prescrire des sédatifs sûrs.

Ce que vous ne devez pas faire

Il est strictement interdit d'éliminer la douleur dans le bas du dos avec des préparations pharmacologiques non prescrites par le médecin. Vous ne pouvez pas utiliser de remèdes populaires, en particulier pour l'administration orale. Avant d'identifier la cause de la douleur, les compresses froides pouvant provoquer des crampes musculaires ne sont pas utilisées. Toutes les procédures de réchauffement sont également interdites - appliquer des coussins chauffants, des bains, appliquer des onguents sur la peau avec un effet localement irritant.

Prévention et pronostic des spécialistes

Si l'examen n'a révélé aucune pathologie de la colonne vertébrale ou des organes internes, les maux de dos disparaîtront peu de temps après la naissance du bébé. Lors du diagnostic d'une maladie, son traitement est nécessaire. Il peut être commencé immédiatement ou retardé pendant la grossesse..

La prévention de la douleur dans le bas du dos consiste à porter des corsets de soutien, une thérapie par l'exercice quotidien, à manger suffisamment de légumes frais, de fruits et de produits laitiers.

Articles similaires

Comment oublier les douleurs articulaires?

  • La douleur articulaire limite vos mouvements et votre vie...
  • Vous vous inquiétez de l'inconfort, du resserrement et de la douleur systématique...
  • Peut-être que vous avez essayé un tas de médicaments, crèmes et onguents...
  • Mais à en juger par le fait que vous lisez ces lignes, elles ne vous ont pas beaucoup aidé...

Mais l'orthopédiste Valentin Dikul affirme qu'il existe un remède vraiment efficace pour les douleurs articulaires! En savoir plus >>>

6 causes de lombalgie en début de grossesse

Souvent, les filles se plaignent de douleurs lombaires pendant la grossesse au début. Un tel phénomène peut être à la fois physiologique et peut signaler un processus pathologique se déroulant dans le corps. Si vous ressentez de la douleur, vous devez en informer votre médecin.

Raisons physiologiques

La douleur dans le bas du dos au début de la grossesse est généralement normale. Elle est provoquée par la restructuration en cours du corps, lui permettant de porter le bébé. Chez la femme, après la conception d'un enfant, la composition des disques et des ligaments qui soutiennent la colonne vertébrale change. Ils deviennent lâches et mous, le niveau de progestérone augmente, le centre de gravité de l'abdomen se déplace. Cela provoque l'apparition de sensations inconfortables dans la région lombaire..

À la fin du premier trimestre, grâce à la croissance rapide, l'utérus cesse de s'insérer dans le bas-ventre. Il monte dans le péritoine, c'est pourquoi les ligaments qui le soutiennent deviennent tendus et sont modifiés. Ces facteurs physiologiques provoquent l'apparition d'inconfort dans le bas-ventre et le dos..

Autres raisons

Les filles viennent chez des spécialistes pour savoir pourquoi le bas du dos fait mal dans les premières semaines de grossesse. Les raisons sont loin d'être inoffensives. La restructuration en cours du corps réduit sa fonction protectrice. Cela rend les femmes qui attendent un bébé vulnérable à diverses maladies, qui leur font mal au dos en début de grossesse:

  • ostéochondrose et maladies de la colonne vertébrale au stade aigu. La femme enceinte connaît déjà la nature des sensations. Déterminer leur cause profonde n'est pas difficile. Il est strictement interdit d'éliminer ces symptômes avec des médicaments qui ont été utilisés avant la conception d'un enfant,
  • inflammation rénale. Les femmes enceintes sont sujettes à la pyélonéphrite causée par des micro-organismes pathogènes. Souvent, un seul rein devient enflammé, il donne donc au bas du dos du côté où il se trouve,
  • la probabilité d'une fausse couche ou d'un début précoce du travail,
  • inflammation du corset musculaire des lombaires,
  • maladies aggravées des organes internes que la fille avait avant la conception du bébé.

Lombalgie en début de grossesse

Pour que chaque fille puisse porter confortablement le bébé, le corps essaie de se reconstruire. La colonne vertébrale doit supporter une charge importante, sa région lombaire commence à se transformer. Cela conduit à l'apparition de sensations douloureuses légères qui ne provoquent pas d'inconfort sévère.

À 5-6 semaines de gestation, la colonne vertébrale sacrée, sous l'influence de l'hormone-relaxante, commence à se détendre et à devenir plus mobile. Si une femme ressent une légère douleur - il n'y a pas lieu de paniquer. Il est nécessaire de consulter un médecin en cas de douleur aiguë, accompagnée de vertiges, de faiblesse et d'autres symptômes.

7 semaines de grossesse - la période du début de l'expansion des ligaments qui soutiennent l'utérus. Cela entraîne une baisse de la tension du dos. Les douleurs de tirage qui ne provoquent pas d'inconfort sévère sont un phénomène physiologique normal. La panique devrait être causée par une douleur concomitante dans le bas-ventre, une forte fièvre. Des maladies inflammatoires ou infectieuses des reins peuvent donc se manifester, ce qui peut nuire au fœtus et provoquer une fausse couche.

8 semaines après la conception, la sensibilité du nerf sciatique devient plus forte. Il a une relation directe avec la colonne lombaire. Au stade initial de l'accouchement, une femme peut ne pas abandonner la douleur. Il est nécessaire de demander l'aide d'un médecin s'ils s'accompagnent d'une augmentation de la miction, de l'apparition d'un œdème et d'une température corporelle élevée. Ces symptômes sont caractéristiques des maladies du système urinaire, ayant un caractère inflammatoire.

Si le bas du dos fait un peu mal à 9 semaines de gestation, sans symptômes supplémentaires, c'est la physiologie. Il n'y a aucune menace pour le bébé à naître. Vous devez survivre en cas de sensations douloureuses aiguës dans la région lombaire, d'écoulement copieux du vagin avec des impuretés sanguines ou une teinte brune. Une image similaire peut signaler un éventuel avortement..

À 10 semaines de grossesse, la croissance active de l'utérus et du bébé à l'intérieur de l'utérus commence. Le porter devient plus difficile. Afin de maintenir l'équilibre pendant l'activité physique, la future mère essaie d'étirer son cou vers l'avant et de cambrer la colonne vertébrale. Cela provoque l'apparition de tensions. Si la douleur semble non intense - il n'y a aucune raison de s'inquiéter. Lorsque les sensations sont régulières, il faut en parler au médecin et trouver leur cause profonde.

Quand il survient 11 à 12 semaines après la conception, la douleur lombaire peut être plus visible. La charge sur la colonne vertébrale devient inégale, vous ne devez donc pas vous inquiéter. Si la douleur devient intense, un inconfort se produit pendant la miction, il est nécessaire de vérifier la présence d'infections génito-urinaires.

Douleurs de dessin

Vous ne devez pas paniquer immédiatement si vous tirez un peu le bas du dos en début de grossesse. De nombreux symptômes sont considérés comme physiologiques..

Des sensations douloureuses de traction, en plus de la réaction naturelle du corps à la restructuration en cours, peuvent provoquer:

  • pyélonéphrite,
  • menace d'échec de la grossesse.

Fort

1 trimestre de grossesse chez chaque femme va différemment. Certaines personnes le tolèrent facilement, tandis que d'autres combattent la toxicose ou les sensations inconfortables..

De graves maux de dos pendant la grossesse peuvent indiquer la présence de:

  • inflammation des reins, accompagnée de fièvre, détérioration de l'organisme dans son ensemble, modification de la couleur et de l'arôme de l'urine,
  • urolithiase, quand il est difficile pour une personne de trouver une position dans laquelle il devient un peu plus facile de supporter la douleur. L'apparition d'urine avec des impuretés sanguines est possible,

Crampes de douleur

Les crampes dans le bas du dos pendant la grossesse peuvent signaler l'apparition de:

  • colique rénale,
  • menace de fausse couche.

Douleurs piquantes

Lorsqu'une femme porte un enfant, des douleurs vertébrales de nature perçante sont provoquées:

  • maladies de la colonne vertébrale,
  • névralgie (la nature de la sensation de douleur change avec l'activité motrice),
  • maladies du système cardiovasculaire (avec de telles sensations douloureuses, la fréquence cardiaque et la variation de la pression artérielle),
  • colique rénale (donne à l'aine, au périnée, à la jambe).

Douleur au bas du dos s'étendant à la jambe

La lombalgie dans les premiers stades de la grossesse, s'étendant à la jambe, survient après une activité prolongée, debout et dans une position inconfortable. Ceci est une conséquence des charges accrues sur la colonne vertébrale et les muscles abdominaux exercées par l'utérus en croissance.

Un autre facteur provoquant peut être les maladies d'origine névralgique (ostéochondrose, hernie intervertébrale, scoliose). En plus de la douleur dans la jambe, il n'y a pas d'autres symptômes inconfortables.

La femme enceinte doit absolument informer le gynécologue de la douleur qui est apparue et consulter en outre un neurologue.

Risque de fausse couche

Souvent, le dos est très douloureux pendant la grossesse et un saignement utérin s'ouvre en cas de menace de fausse couche. Cela commence par une petite quantité de taches, dont la quantité augmente progressivement. Des crampes apparaissent dans le bas de l'abdomen.

Les symptômes d'une fausse couche peuvent varier selon son stade..

Il y en a quatre:

  • menace de fausse couche, inquiétude, douleur douloureuse au bas du dos au premier trimestre de la grossesse, accompagnée d'une petite quantité de pertes vaginales avec des impuretés sanguines. Il y a des moments où une future mère a une image similaire avant le début du travail,
  • commencé une fausse couche spontanée. Des douleurs dérangeantes dans le bas du dos, des crampes dans le bas de l'abdomen, des pertes sanguines abondantes, des étourdissements et une faiblesse apparaissent. À une date rapprochée, si vous allez chez le médecin en temps opportun, vous pouvez suivre un traitement et sauver l'enfant,
  • fausse couche en cours d'utilisation. Il y a une douleur aiguë du bas de l'abdomen, des douleurs au bas du dos. Le fœtus meurt et ne peut pas être conservé,
  • une fausse couche s'est produite. La contraction de l'utérus et la libération de l'ovule commencent. Le saignement s'arrête, après quoi le spasme et la douleur disparaissent.

Vidéo

Vidéo, exercices pour les douleurs lombaires pendant la grossesse

Quand ne pas s'inquiéter

Pendant la grossesse au premier trimestre, les maux de dos sont souvent physiologiques. Les ligaments utérins s'étirent, gonflent, l'utérus commence à se développer rapidement. Il est recommandé aux femmes de s'inscrire auprès d'un gynécologue pour suivre l'évolution de la grossesse.

Si le bas du dos fait mal en début de grossesse et que les sensations sont similaires à des douleurs pendant les menstruations, il n'y a pas lieu de paniquer. Il n'est également pas dangereux lorsque la douleur est présente le soir et que vous devez rechercher une position de sommeil confortable. Les sensations sont naturelles, ne présentent aucun danger pour la santé et le port du bébé à naître.

Comment soulager les douleurs au bas du dos

Lorsque les maux de dos dans les premiers stades de la grossesse dérangent, les femmes enceintes vont chez le médecin pour savoir quoi faire pour l'éliminer.

Pour ce faire, vous devez suivre quelques recommandations:

  • pour obtenir des chaussures confortables sans talon (même une petite). Cela réduit le stress excessif sur la colonne vertébrale.,
  • maintenir le contrôle du poids (le taux de recrutement maximal est de douze kilogrammes pour toute la grossesse),
  • surveillez votre posture. Lorsque vous marchez, alignez votre dos, tout en gardant toujours vos épaules en arrière,
  • fournir au corps une nuit de sommeil complète. Si le lombaire fait mal, il est préférable de se coucher sur le côté gauche, en plaçant un oreiller sous le ventre et le second - serrez entre les genoux. Si vous avez besoin de dormir sur le dos, vous devez absolument mettre un oreiller épais sous le bas du dos. Cela aidera à soulager la tension des muscles de la colonne vertébrale. Optimal - achetez un oreiller spécialement conçu pour les femmes enceintes,
  • n'oubliez pas de porter un bandage prénatal,
  • Évitez les mouvements brusques, les virages, les tours de corps et la levée de poids. Si vous devez soulever quelque chose du sol, il vaut mieux s'accroupir,
  • asseyez-vous sur des chaises à dossier dur, et non sur des canapés et fauteuils moelleux, en plaçant un oreiller sous le bas du dos,
  • adhérer à un mode de vie sain: faire des promenades tranquilles dans l'air frais pendant longtemps, aller nager, faire des exercices pour les femmes enceintes,
  • s'il y a une recommandation d'un médecin, vous pouvez opter pour le massage et la physiothérapie.

Les maux de dos sans caractère physiologique ne doivent pas être traités seuls. Cela est dangereux pour la santé de la femme et de son bébé à naître. Il est préférable d'aller chez le médecin à temps et de suivre la thérapie nécessaire..

Des moyens non conventionnels

Certaines femmes souhaitent savoir comment réduire les maux de dos pendant la grossesse, en utilisant des techniques non conventionnelles. Ils ont une énorme liste de contre-indications pendant la grossesse. Ils ne peuvent être utilisés qu'avec l'autorisation du médecin traitant, afin de ne pas nuire au bébé à naître.

Il existe de telles méthodes non conventionnelles pour éliminer la douleur du bas du dos:

  • phytothérapie - traitement à l'aide de plantes médicinales,
  • l'acupuncture - une façon chinoise de conduire une thérapie par injection à l'aiguille,
  • réflexologie - une technique manuelle dans laquelle un effet ponctuel sur les terminaisons nerveuses ou l'acupuncture est effectué,
  • l'homéopathie, l'utilisation de petites doses de ces médicaments qui, à fortes doses, provoquent des signes de la maladie chez une personne en bonne santé,
  • aromathérapie - l'effet sur le corps des substances aromatiques volatiles d'origine végétale. La méthode concerne la médecine alternative,
  • ostéopathie - traitement à l'aide de mains spécialisées, sans utilisation de médicaments,
  • etc.

Ceux qui se préparent consciemment à la grossesse, renforcent leur corset musculaire et mangent bien, ne doivent pas avoir peur des douleurs lombaires. Cependant, si cette sensation inconfortable apparaît, vous n'avez pas besoin de reporter la visite chez le médecin, qui vous dira comment gérer la douleur et porter calmement le bébé.

Si vous trouvez une erreur, veuillez sélectionner un morceau de texte et appuyez sur Ctrl + Entrée. Nous allons le réparer, et vous aurez + karma

Pourquoi les lombalgies pendant la grossesse: comment aider une femme

Le longe pendant la grossesse sert souvent d'indicateur de santé, répondant à diverses conditions physiologiques et pathologiques. Le principal symptôme est généralement une douleur qui apparaît dans le bas du dos. Mais les causes, les conséquences et les méthodes de traitement sont toujours complètement différentes, car il existe de nombreux mécanismes pour la formation de ce symptôme. Après la conception de l'enfant, le processus de croissance utérine commence, proportionnel au développement du fœtus. Dans le corps d'une femme en réponse à une augmentation de la pression intra-abdominale causée par la croissance de l'utérus, de nombreux changements adaptatifs se produisent.

Aspects étiologiques de la lombalgie

Les raisons qui conduisent à l'apparition de douleurs pendant la grossesse dans la région lombaire peuvent être très différentes. Voici les principaux facteurs étiologiques affectant l'apparition de la douleur dans le bas du dos chez la femme enceinte.

  • Pathologie des reins. Cela comprend la néphropathie, l'urolithiase, la pyélonéphrite enceinte, ainsi que les processus auto-immunes dans le parenchyme rénal associés aux complications de la gestation.
  • Pathologie du système musculo-squelettique. La compression de l'utérus en croissance de la colonne vertébrale entraîne une exacerbation des processus dégénératifs-dystrophiques. L'exemple le plus frappant est l'ostéochondrose de la colonne vertébrale..
  • Pathologie de l'utérus. L'hypertonie de la paroi postérieure, qui accompagne souvent une femme enceinte, se manifeste précisément par des douleurs dans la région lombaire.
  • Myosite. Inflammation du tissu musculaire de la région lombaire. Un problème courant non seulement chez les femmes enceintes, mais aussi chez les gens ordinaires des deux sexes.
  • Pathologie des ovaires. Les changements inflammatoires dans le système reproducteur féminin progressent pendant la grossesse, car la réactivité immunologique locale diminue. C'est ainsi qu'apparaissent une annexite, une ovarite et souvent même une cervicite courante.

La liste peut être prolongée avec des causes rares, notamment la pathologie vasculaire dans le bassin artériel d'Adamkevitch, l'irradiation de la douleur du tractus gastro-intestinal, les maladies systémiques du tissu conjonctif et de nombreux autres processus pathologiques. Il est extrêmement difficile de déterminer de manière indépendante la base étiologique des douleurs au bas du dos.Par conséquent, toute manifestation doit être considérée comme potentiellement dangereuse et consulter immédiatement un médecin..

Le tableau clinique de divers types de douleurs lombaires

Étant donné que les raisons pour lesquelles le bas du dos fait mal sont différentes, les symptômes sont toujours différents. Une nuance commune qui combine tous les aspects étiologiques n'est que le fait de la douleur. En raison des particularités de la structure anatomique du système urinaire pendant la saison froide, les problèmes rénaux sont plus susceptibles de se produire. Maladies inflammatoires - la pyélonéphrite chez les femmes enceintes présente les signes caractéristiques suivants:

  • la douleur est constante, douloureuse, parfois assez intense;
  • il n'y a pas d'irradiation;
  • pas de pertes vaginales;
  • souvent accompagnée de douleurs lors de la miction;
  • la température augmente;
  • lien clair avec l'hypothermie.

Si l'inflammation dans les reins est purulente, alors dans l'urine les impuretés sont visibles sous forme de flocons et de turbidité.

Pyélonéphrite - une condition dangereuse qui menace le développement d'une intoxication et d'une insuffisance rénale.

L'hypertonie de l'utérus, en particulier dans les premiers stades, se manifeste souvent par des douleurs dans le bas du dos. Dans le même temps, le rectum peut être irrité, ce qui modifie la nature des fonctions physiologiques. Les douleurs ne sont pas permanentes, peuvent augmenter ou diminuer selon l'influence des facteurs environnementaux. Il n'y a pas de température et l'apparition de sécrétions indique toujours la gravité du problème. Le concept même d '«hypertonie» suggère une augmentation de la tension musculaire. Ceci est clairement perceptible à la palpation de l'abdomen - l'utérus est difficile au toucher, parfois douloureux lorsqu'il est touché par les mains.

Caractérisation de la douleur dans la région lombaire avec pathologie de la colonne vertébrale

L'importance de l'ostéochondrose pendant la grossesse ne doit pas être sous-estimée. Bien que la maladie ne menace pas sérieusement la vie d'une femme, le syndrome douloureux restreint considérablement les mouvements et réduit l'humeur. Les principales manifestations cliniques de la maladie sont énumérées ci-dessous:

  • douleur intense, parfois insupportable, augmentant fortement au moindre mouvement;
  • se produit souvent avec de grandes tailles de l'utérus - dans les deuxième et troisième trimestres;
  • irradie vers la jambe et la fesse;
  • jamais accompagné de fièvre;
  • l'état général de la femme ne souffre pratiquement pas;
  • le bas du dos est douloureux à la palpation et l'abdomen est absolument intact.

Le problème insidieux dans la pathologie du système musculo-squelettique est que les maux de dos sont extrêmement difficiles à arrêter. Le groupe habituel de médicaments (AINS) utilisé pour toute personne n'est pas disponible, car il est contre-indiqué pendant la grossesse. Par conséquent, le syndrome douloureux est souvent retardé et ne disparaît complètement qu'après l'accouchement. Heureusement, l'ostéochondrose de la colonne vertébrale n'est généralement pas affectée par le fœtus..

Si l'abdomen et le bas du dos sont douloureux, cette condition n'est pas catégoriquement caractéristique de la pathologie du système musculo-squelettique. L'hypertonie utérine ainsi que la pathologie gynécologique aiguë doivent être exclues. L'annexite et même l'apoplexie ovarienne se produisent, mais pas souvent, mais plutôt régulièrement dans la pratique médicale. Mais dans chaque cas, la situation menace vraiment la vie de la femme et de l'enfant à naître, par conséquent, nécessite un diagnostic et un traitement immédiats.

Comment diagnostiquer la douleur

Si une femme a mal au dos pendant la grossesse, l'établissement de l'étiologie exacte de ce problème est nécessaire. Cela dépend non seulement des mesures thérapeutiques, mais aussi du pronostic de la naissance d'un bébé en bonne santé. Puisqu'il existe de nombreux facteurs causaux, l'ensemble du complexe des procédures de diagnostic est prescrit. Ceux-ci inclus:

  • test sanguin;
  • Analyse d'urine;
  • échographie du bassin;
  • examen vaginal avec examen des frottis;
  • Échographie de l'abdomen;
  • IRM du petit bassin ou de la colonne vertébrale dans les cas complexes.

Parmi les méthodes d'examen généralement acceptées, seule la radiographie n'est pas utilisée, car l'irradiation peut nuire au fœtus.

Assurez-vous de prendre en compte le tableau clinique du syndrome douloureux. Si le bas-ventre fait mal et que la douleur irradie vers le bas du dos, le problème est probablement associé à une hypertonie utérine. Le diagnostic est confirmé par échographie. L'échographie peut être effectuée à n'importe quel stade de la grossesse. Avec l'apparition d'une douleur aiguë dans le bas du dos, aggravée par l'effort physique, avec l'absence de changements dans les analyses, une pathologie vertébrale doit être supposée. La fièvre et la leucocytose dans l'urine, ainsi que l'expansion du complexe pyélocalicéal par ultrasons, indiquent la présence de pyélonéphrite.

Comment soulager la douleur chez une femme enceinte

Dans toutes les situations où le dos d'une femme enceinte fait mal, des soins médicaux sont nécessaires. La thérapie médicale n'est pas toujours nécessaire, mais il est important de ne pas manquer le moment associé à une menace pour la vie et la santé d'une femme. Avec un degré initial d'hypertonie, la paix psychologique, des relations de soutien amicales dans la famille et la limitation de l'activité physique sont nécessaires. C'est généralement suffisant pour arrêter complètement la douleur.

Si le bas-ventre est tiré et que la douleur se propage à la région lombaire, il y a lieu de s'inquiéter et de décider d'un traitement médicamenteux. Puisqu'il existe de nombreuses causes d'un état désagréable, les actions thérapeutiques sont effectuées en fonction des résultats du diagnostic. En cas de douleur, un traitement complexe comprend la nomination des groupes de médicaments suivants:

  • analgésiques simples - paracétamol, métamizole;
  • antispasmodiques - drotavérine;
  • hormones - progestérone synthétique;
  • vitamines
  • antibiotiques en présence d'une inflammation bactérienne active dans les reins ou le système reproducteur féminin;
  • les tocolytiques, si nécessaire, détendent en outre les parois de l'utérus.

La liste des médicaments autorisés peut être prolongée, car le choix du médicament est effectué par un médecin expérimenté.

Vous ne pouvez même pas appliquer le frottement vous-même, car ils peuvent contenir des anti-inflammatoires non stéroïdiens qui sont absolument contre-indiqués pendant la grossesse. Il est également inacceptable d'utiliser les antibiotiques largement utilisés à l'intérieur..

Même un comprimé de fluoroquinolones peut causer des dommages irréparables à l'enfant à naître, bien que ces médicaments soient toujours utilisés avec succès pour le traitement de la pyélonéphrite chez les hommes et les femmes. Vous pouvez prendre du paracétamol seul si votre diagnostic d'ostéochondrose est fiable et connu..

Ce qui affecte le pronostic de la douleur

La question de savoir pourquoi le bas du dos fait mal pendant la grossesse devrait être à l'ordre du jour d'une femme et de ses proches dès le premier moment de développement d'un symptôme désagréable. Le sort de l'enfant à naître dépend de la rapidité avec laquelle le problème est identifié. Si la condition douloureuse est causée par la pathologie du système musculo-squelettique, il sera extrêmement difficile d'arrêter les sentiments négatifs. Cependant, la situation n'affecte pratiquement pas le processus de grossesse et la naissance d'un bébé en bonne santé.

Dans le même temps, même des sensations de traction légères dans le bas-ventre, accompagnées de pertes vaginales et de douleurs lombaires, nécessitent une attention médicale rapide. Cette situation menace directement la poursuite de la grossesse. La présence de fièvre peut également affecter négativement la fonction rénale, de sorte que la pyélonéphrite nécessite nécessairement un traitement complexe. Vous ne devriez pas avoir peur de l'utilisation de médicaments pendant la grossesse - dans la plupart des situations, cela est justifié et ne présente pas de risque grave pour le fœtus. En effet, au final, il est important que l'attente du bébé soit heureuse, et cette condition est plus facile à réaliser sans douleur dans la région lombaire.

Pourquoi les lombalgies pendant la grossesse

Malgré le fait que la grossesse pour la plupart des femmes soit une période heureuse de la vie, elle est parfois éclipsée par des sensations désagréables dans le bas du dos. La douleur dans la région lombaire n'est pas toujours physiologique, parfois elle signale la présence de pathologies graves. C'est pourquoi il faut leur prêter attention. Assurez-vous de consulter un médecin en cas de douleur dans le bas du dos.

Pourquoi les lombalgies pendant la grossesse

Lombalgie pendant la grossesse pour diverses raisons.

À mesure que le fœtus grandit, le poids de la femme augmente et le centre de gravité de son corps est violé en raison de l'augmentation de la taille de l'abdomen. Pour maintenir l'équilibre, une femme est obligée de bouger ses épaules et de se pencher pendant le mouvement. En conséquence, la colonne vertébrale se plie et les muscles sont en tension constante. Cette position du corps devient toujours un facteur provoquant l'apparition de douleurs lombaires..

La courbure congénitale de la colonne vertébrale ou des muscles peu développés peuvent également provoquer des douleurs au bas du dos. De plus, il provoque une douleur sévère lors du port d'un enfant ostéochondrose lombaire.

Lombalgie pendant la grossesse due au développement de pathologies des organes internes, ce qui est généralement associé à un affaiblissement de l'immunité. Les maladies des organes des systèmes génital et urinaire sont le plus souvent fixées. Si pendant la douleur il y a une augmentation supplémentaire de la température corporelle, un gonflement et une détérioration générale, il est immédiatement recommandé de consulter un médecin.

La nature des douleurs au bas du dos dans différents trimestres

À différents stades de la grossesse, la douleur dans la région lombaire peut se manifester de différentes manières. Vous devez certainement faire attention à ce facteur. Il est important de considérer que les douleurs aiguës sont toujours dangereuses. Ils indiquent souvent des pathologies cachées qui menacent la grossesse en général..

En début de grossesse

Dans les premiers stades de la douleur au bas du dos se produit dans le contexte des changements hormonaux. À ce moment, les ligaments et les articulations sont étirés, préparant le corps aux futures naissances. La principale cause de douleur dans le bas du dos au premier trimestre est la production active d'hormones (progestérone, relaxine).

Dans une large mesure, dans le contexte des changements hormonaux, le poids corporel augmente. Mais, en règle générale, chez de nombreuses femmes, les muscles ne sont pas préparés à cela, donc leur étirement se produit. Dessin, une légère douleur dorsale pouvant aller jusqu'à 10 semaines est considérée comme la norme. Mais si des pertes vaginales brunes apparaissent en plus et que l'intensité de la douleur augmente, cela peut être le symptôme d'une fausse couche.

Très souvent au premier trimestre, il y a des problèmes aux reins. L'hypothermie ou l'infection devient souvent un facteur provoquant. Dans ce contexte, une pyélonéphrite ou d'autres processus inflammatoires dans les reins peuvent survenir. En règle générale, ces maladies ne sont pas difficiles à diagnostiquer en raison de symptômes supplémentaires prononcés, tels qu'une augmentation de la température corporelle, des difficultés à uriner et une décoloration de l'urine.

Au début, un processus inflammatoire dans le pancréas peut se développer. Dans ce contexte, des douleurs douloureuses surviennent, exacerbées périodiquement par des attaques, au cours desquelles des sensations de couture surviennent. Les douleurs sont localisées dans l'hypochondre gauche, mais peuvent donner au bas du dos ou ceindre tout le corps à la taille. De plus, des troubles digestifs, des nausées et des vomissements se produisent, l'état général s'aggrave considérablement.

La douleur est considérée comme dangereuse dans les premières semaines après la conception. Ils sont souvent le symptôme d'une grossesse extra-utérine. Dans ce cas, la douleur survient d'un côté et donne au rectum. De plus, il y aura bientôt une décharge d'impuretés sanguines. Si vous n'allez pas chez le médecin à temps, la douleur devient insupportable et entraîne une perte de conscience.

Des douleurs lombaires au début de la grossesse peuvent indiquer les conditions suivantes:

  • risque de fausse couche.
  • grossesse gelée.

Parfois, la douleur dans le bas du dos est la preuve d'une conception réussie. Elle est observée dans les premiers jours après le retard des règles, a une faible intensité et dure peu de temps, puis disparaît sans laisser de trace.

Aux deuxième et troisième trimestres

Au deuxième trimestre, la charge sur le corps augmente en raison de la croissance du fœtus. Par conséquent, une douleur douloureuse dans le bas du dos jusqu'à 20 semaines est considérée comme normale si elle est de faible intensité. En règle générale, la douleur dans le bas du dos apparaît après une longue période en position debout ou avec une activité physique accrue.

Si pendant cette période le bas du dos fait mal, il est recommandé de consulter d'urgence un médecin.

Les causes de la douleur dans le bas du dos au deuxième trimestre peuvent être de telles pathologies dangereuses:

  • Maladies de la colonne vertébrale (ostéochondrose, scoliose, hernie intervertébrale).
  • Pyélonéphrite, qui s'accompagne d'œdème et de fièvre. La maladie aggrave considérablement l'état de la femme et peut déclencher une fausse couche.
  • Urolithiase. La restructuration qui se produit dans le corps d'une femme enceinte peut provoquer le mouvement de pierres le long des uretères, ce qui provoque une douleur intense. Des impuretés sanguines apparaissent dans l'urine; difficulté à uriner.

Les lombalgies pendant la grossesse au deuxième trimestre sont souvent une menace sérieuse si elles sont associées à une relaxation sévère des muscles et des articulations sous l'influence des hormones produites..

Au cours du 3 trimestre, le bas du dos fait généralement mal en portant un enfant en raison d'une augmentation de la charge sur le corps dans son ensemble. À ce moment, différents types de douleurs surviennent, alors qu'elles peuvent être non seulement physiologiques. Des pathologies graves peuvent les provoquer. Le plus souvent, c'est la pyélonéphrite et la myosite..

De plus, la douleur au cours du dernier trimestre est causée par des combats d'entraînement. Ces symptômes sont physiologiques et sont associés à la préparation du corps à l'accouchement. Des crampes habituellement douloureuses commencent à apparaître à 38 semaines. Ils ne constituent pas une menace pour la femme et le fœtus, s'ils sont observés avec une certaine périodicité. Mais, si les intervalles entre les crises sont raccourcis, cela peut être un signe du début d'une naissance prématurée.

Avant la naissance

La douleur dans le bas du dos avant l'accouchement, apparaissant environ 15 jours avant l'accouchement prévu, est considérée comme la norme.

En règle générale, elle est causée par les mécanismes physiologiques suivants qui se produisent dans le corps immédiatement avant l'accouchement:

  • Changements dans la forme du plancher pelvien à la fin de la grossesse, lorsqu'il y a un écart final dans les articulations articulaires du bassin. Ce processus est associé à la préparation naturelle du canal de naissance, par conséquent, pendant cette période, la douleur dans le bas du dos s'intensifie.
  • Un changement dans le centre de gravité dû au fait que ces derniers jours il y a une augmentation significative du fœtus. Dans ce cas, la tête de l'enfant s'approche du bas du bassin, se préparant à l'accouchement. Cela entraîne un déplacement du centre de gravité et une augmentation de la charge sur le bas du dos, de sorte que les douleurs commencent à déranger plus souvent à la fin de la grossesse.

Des combats d'entraînement. Ils deviennent plus intenses et fréquents avant l'accouchement..

Quand la douleur est un symptôme menaçant

Une douleur aiguë au bas du dos pendant la grossesse, quel que soit le trimestre, est toujours un symptôme menaçant. Si un tel signe apparaît, consultez un médecin dès que possible. Dans le même temps, il existe des situations dans lesquelles la grossesse ne peut être préservée qu'avec des soins médicaux d'urgence.

Appelez une ambulance dans les situations suivantes:

  • lorsque des taches apparaissent du vagin;
  • lorsque le bas du dos fait constamment mal et que l'intensité de la douleur ne diminue pas après le repos;
  • lorsque la douleur irradie vers les jambes.

Le fait que la douleur dans le bas du dos lors de l'accouchement soit un écart par rapport à la norme indique une augmentation de la température corporelle ou une douleur supplémentaire sévère dans l'abdomen. Au deuxième trimestre, l'anxiété devrait survenir avec une attaque de douleur de ceinture irradiant vers le bas. De tels symptômes sont caractéristiques de l'hypertonie utérine, sa contraction prématurée, qui peut provoquer une fausse couche.

Une femme enceinte doit être sous la surveillance d'un médecin en cas de menace de fausse couche. Aujourd'hui, il existe des méthodes assez efficaces pour maintenir une grossesse même dans les cas les plus graves..

Comment réduire la douleur

Bien sûr, lorsque le bas du dos fait mal pendant la grossesse, aucun analgésique ne peut être pris. Sinon, vous pouvez nuire au bébé à naître, provoquant le développement d'anomalies intra-utérines.

Afin de ne pas nuire à l'enfant, il est nécessaire de minimiser les risques de douleur intense.

Pour ce faire, respectez les recommandations suivantes:

  • Évitez de rester debout longtemps. Il est particulièrement déconseillé de rester debout longtemps. Si vous devez attendre longtemps quelque part, il vaut mieux commencer à faire des allers-retours.
  • Ne vous asseyez pas longtemps dans une pose. Vous devez vous lever périodiquement, effectuer les exercices recommandés et marcher.
  • Portez des chaussures confortables à talons bas.
  • Dormir sur un matelas orthopédique.
  • Exclure le transport de charges lourdes.
  • À la fin de la grossesse, il est recommandé de porter un bandage prénatal qui vous permet de répartir uniformément la charge. Mais vous devez choisir un tel accessoire en tenant compte des recommandations du médecin.

De plus, le régime alimentaire doit être équilibré et inclure autant d'aliments riches en calcium que possible. Le menu doit contenir du lait, du fromage cottage, de la viande, des légumes verts tous les jours..

Pendant la période de grossesse, vous devez absolument contrôler votre poids. Son augmentation entraînera une augmentation des charges sur le système musculo-squelettique. Aujourd'hui, les experts conseillent de nager pendant la grossesse s'il n'y a pas de contre-indications. Une excellente façon de détendre vos muscles est l'aquagym. Des exercices de gymnastique spéciaux sont également considérés comme utiles..

Si le dos fait mal en dessous avec une exacerbation de l'ostéochondrose, le repos au lit est le traitement principal. En accord avec le médecin, une thérapie locale utilisant des gels à effet chauffant peut être réalisée. Il est également permis de se réchauffer. Parfois, un massage peut être prescrit, mais seul un spécialiste peut le réaliser..

Diagnostic et traitement de la douleur chez la femme enceinte

Si la cause des douleurs au bas du dos pendant la grossesse ne peut pas être déterminée pendant l'examen et la prise d'antécédents, un examen complet doit être effectué.

Il est important de se rappeler que pour le diagnostic lors du portage de l'enfant ne peut pas utiliser la radiographie. Si l'on soupçonne que les causes de la douleur dans le bas du dos sont des pathologies du tube digestif, la gastroduodénoscopie est autorisée. Mais les plus informatifs sont l'échographie, l'imagerie par résonance magnétique et la tomodensitométrie. Ce sont des méthodes de diagnostic instrumental absolument sûres, donc elles ne devraient pas avoir peur, car elles ne peuvent pas nuire au bébé.

Le traitement est prescrit dans chaque cas individuel individuellement après le diagnostic. Les pathologies rénales sont particulièrement dangereuses. Dans ce cas, la thérapie est effectuée dans un hôpital, sous la stricte surveillance d'un médecin. Vous ne pouvez pas refuser de traitement, car de graves complications peuvent survenir et menacer la vie de la mère et de l’enfant..

Le traitement des maladies de la colonne vertébrale vise à réduire l'activité physique. Le port de corsets et de bandages spéciaux, ainsi que des exercices de physiothérapie sont présentés. Il est nécessaire de se reposer autant que possible, et avec exacerbation, d'adhérer au repos au lit.

L'urrolithiase au stade aigu est traitée par des régimes spéciaux. Dans ce cas, il est autorisé dans de rares cas d'utiliser des antispasmodiques. En cas de pancréatite, une hospitalisation urgente est nécessaire. Pour stabiliser la condition, un régime strict est prescrit. S'il y a une menace de fausse couche, vous devez vous rendre d'urgence à l'hôpital, où des mesures seront prises pour maintenir la grossesse.

La prévention

Pour la prévention des douleurs lombaires pendant la grossesse, il est nécessaire de mener une vie active. Vous devriez souvent être au grand air et faire de la gymnastique spéciale, en l'absence de contre-indications - nager dans la piscine.

Une grande attention doit être accordée à un bon repos la nuit. Pour ce faire, vous devez dormir sur un matelas orthopédique confortable et assurez-vous de ventiler la pièce avant de vous coucher. Dans ce cas, vous devez choisir la position la plus pratique. Si nécessaire, des oreillers peuvent être placés sous les jambes ou sous l'estomac pour obtenir une relaxation complète du corps..

Il est important pendant la grossesse de surveiller constamment la posture. Le dos doit être aussi uniforme que possible afin que vous puissiez maintenir l'équilibre lorsque vous marchez. Il est recommandé de faire attention aux mouvements brusques. Vous ne pouvez pas soulever des poids, et tous les tours du corps doivent être lisses.

Les cours de yoga sont utiles. Des exercices spéciaux réguliers effectués augmenteront la flexibilité du corps et aideront à préparer l'accouchement. De plus, grâce à eux, il sera possible de répartir correctement la charge sur la colonne vertébrale, et donc de minimiser les risques de lombalgie.

Lombalgie pendant la grossesse

La grossesse est l'une des périodes les plus heureuses de la vie d'une femme, mais toutes les femmes enceintes ne se sentent pas à l'aise pendant les 9 mois. Ainsi, près de la moitié des femmes ont des douleurs au bas du dos pendant la grossesse. Cette douleur peut être différente - douloureuse, tirante, terne, aiguë, périodique ou constante, donnez-la au bassin ou aux jambes. Les raisons peuvent être les changements adaptatifs qui se produisent dans le corps féminin et les pathologies dangereuses. Par conséquent, il est utile de connaître les différences dans les symptômes de la douleur afin que, si nécessaire, consultez un médecin à temps et résolvez le problème.

Causes non dangereuses de douleurs lombaires

Changements physiologiques

L'élargissement de l'utérus. À mesure que le bébé grandit, l'utérus grandit. À la fin du premier trimestre, il monte dans la cavité abdominale et peut exercer une pression sur les terminaisons nerveuses entourant la colonne vertébrale. Ensuite, il y a une douleur de traction dans la partie inférieure de la colonne vertébrale, qui se ressent surtout en position couchée.

Gain de poids. Les douleurs au bas du dos après 5 mois de grossesse peuvent entraîner une prise de poids. Un supplément de 8 à 10 kg augmente considérablement la charge sur la colonne vertébrale, en particulier sur sa région lombaire. En raison de la tension musculaire, les racines des nerfs sont irritées, provoquant une douleur aiguë, qui s'intensifie après un effort physique, une longue marche, une position debout prolongée ou assis dans la même position.

Décalage du centre de gravité. Au cours du dernier trimestre de la grossesse, un estomac développé déplace le centre de gravité du corps vers l'avant. Pour maintenir l'équilibre, une femme est obligée de forcer constamment ses muscles du dos. Cela peut entraîner un œdème tissulaire dans les zones d'innervation musculaire et l'apparition d'une douleur sourde tirant dans le bas du dos. Elle s'accompagne d'une sensation de lourdeur dans le bas du dos et l'abdomen, et peut donner à la cuisse ou à la jambe.

Changements hormonaux. La cause des maux de dos en fin de grossesse peut être une entorse des articulations pelviennes. Pendant cette période, les femmes enceintes produisent intensivement l'hormone relaxine, qui aide à ramollir ces ligaments avant l'accouchement. Les sensations douloureuses sont localisées dans le sacrum, les articulations de la hanche et l'articulation pubienne - aux endroits où les os pelviens divergent.

Fausses contractions. En fin de grossesse, des douleurs lombaires périodiques, accompagnées d'une tension de l'utérus, peuvent être le signe de contractions "d'entraînement" (contractions de Braxton-Hicks). Cela fait partie du «programme» de préparation de la mère à la naissance d'un enfant. Ils diffèrent des douleurs du travail en ce qu'ils n'augmentent pas avec le temps et sont irréguliers.

Problèmes individuels

Maladies du système musculo-squelettique. Si une femme a été diagnostiquée avec une ostéochondrose, une hernie intervertébrale ou une courbure de la colonne vertébrale avant la grossesse, la probabilité qu'elle souffre de douleurs lombaires pendant la grossesse augmente.

Malposition forcée de la colonne vertébrale. Une douleur dans le bas du dos peut survenir lorsque la charge sur des sections individuelles de la colonne vertébrale est inégalement répartie. Cela peut être dû à une mauvaise posture ou au port de chaussures à talons hauts..

Long séjour du corps dans une position. Dans de telles conditions, le sang dans les vaisseaux entourant la colonne vertébrale circule moins bien et la pression du liquide céphalorachidien (liquide céphalorachidien) à l'intérieur du disque vertébral augmente. Le résultat est une irritation des nerfs vertébraux et des maux de dos. Une position assise longue est particulièrement nocive - la base du sacrum est comprimée, comme dans un étau, et lorsque vous essayez de vous lever, il y a une douleur aiguë.

Causes dangereuses de lombalgie

Menace de fausse couche ou de naissance prématurée

Le plus grand danger est des crampes dans la région sacrée, répétées à intervalles réguliers et associées à des douleurs dans le bas-ventre. Le péritoine devient ainsi dur, l'utérus est tendu, une décharge brune ou sanglante du vagin peut être observée. Ces symptômes indiquent le début d'une naissance prématurée ou une fausse couche imminente. En cas d'avortement spontané infecté, on note également des douleurs à la palpation, de la fièvre, un pouls rapide..

Pancréatite

De graves douleurs de ceinture affectant le bas du dos et le creux de l'estomac sont caractéristiques de l'inflammation pancréatique. Contrairement à une crise de radiculite, la douleur avec pancréatite ne diminue pas avec un changement de position corporelle. Les symptômes associés incluent la diarrhée, l'hypotension artérielle, la perte d'appétit.

Maladies inflammatoires des reins et de la vessie

La cystite, la pyélonéphrite ou l'urolithiase peuvent provoquer des maux de dos. Pour de telles conditions, la fièvre, les mictions douloureuses fréquentes, l'opacification de l'urine sont caractéristiques.

Symphysite

En fin de grossesse, sous l'influence des hormones, le cartilage reliant les os pubiens se ramollit. Dans le même temps, chez certaines femmes (une prédisposition héréditaire joue ici un rôle), les os de l'articulation pubienne acquièrent une mobilité excessive. La pathologie est appelée symphysiopathie, son symptôme est une douleur dans le bas du dos et dans le sein, s'intensifiant avec un changement de position corporelle. Parfois, il y a un gonflement dans la région pubienne. Avec une symphysite sévère, la démarche de la femme enceinte devient un "canard" oscillant.

Que faire en cas de douleur

Si pendant la grossesse, il n'a pas été possible d'éviter les maux de dos, ils peuvent être atténués en réduisant l'impact des facteurs négatifs. Arrêter le syndrome douloureux aidera:

  • Dormez sur un matelas et un oreiller orthopédiques spéciaux pour les femmes enceintes.
  • Porter un bandage prénatal au cours du dernier trimestre qui soutient l'estomac et répartit uniformément la charge sur le dos.
  • Massage léger du dos. Ce massage est effectué pendant 5 à 7 minutes avec des mouvements de caresse..
  • Douche chaude relaxante.
  • Acupuncture. L'acupuncture soulage efficacement la douleur et n'est pas contre-indiquée même en fin de grossesse, car elle n'affecte pas le fœtus.

En cas de maux de dos sévères, même s'ils ne sont pas accompagnés d'autres symptômes, vous devriez consulter un médecin. Si l'examen révèle que la douleur est l'un des symptômes d'une maladie particulière, le médecin prescrira le médicament ou la physiothérapie approprié:

  • Avec la pancréatite, un traitement avec des préparations enzymatiques et des analgésiques est effectué, avec l'ajustement obligatoire de la nutrition.
  • En cas de calculs rénaux, des antispasmodiques et des analgésiques prescrits aux femmes enceintes sont prescrits.
  • Le traitement de la pyélonéphrite est une thérapie de désintoxication, en prenant des antibiotiques et des anti-inflammatoires sans danger pour le fœtus.
  • Pour prévenir la progression de la symphysite, des médicaments contenant du calcium et des anti-inflammatoires qui n'affectent pas le fœtus sont prescrits (souvent dans de tels cas, une préparation naturelle avec l'action combinée du kanéfron est utilisée).
  • En cas de menace de fausse couche ou d'accouchement prématuré, le traitement est effectué dans un hôpital sous la surveillance constante d'un médecin. Pour réduire le tonus de l'utérus, les antispasmodiques sont généralement utilisés dans les comprimés ou les suppositoires (sans shpu ou papavérine), les sédatifs, ainsi que les analogues hormonaux. Dans la seconde moitié de la grossesse, les tocolytiques sont autorisés, relaxant les muscles utérins.

Mesures préventives

Afin de ne pas surcharger la colonne vertébrale inférieure et de renforcer le corset musculaire du dos, les médecins recommandent:

  • Malgré le poids accru et le ventre en saillie, essayez de marcher et de vous tenir droit, sans vous pencher et sans plier la colonne vertébrale. Vous devez vous asseoir, appuyé sur le dossier d'une chaise.
  • Les chaussures de grossesse doivent être confortables, avec un talon bas stable.
  • Les exercices physiques réguliers, la natation dans la piscine, les exercices de yoga pour les femmes enceintes sont très utiles pour améliorer l'élasticité des ligaments et renforcer les muscles du dos..

Si vous prévoyez de traiter des maladies existantes de la colonne vertébrale et des organes internes lors de la planification de la grossesse, ainsi que d'inclure des aliments riches en calcium dans votre alimentation quotidienne, les chances que vous subissiez des douleurs lombaires pendant la grossesse diminuent.