logo

Pourquoi le talon fait mal le matin, comment traiter?

Le pied est une partie très importante du corps. Elle est la participante la plus directe au processus de marche. Avec la douleur de n'importe quelle partie, la marche devient difficile. Le plus souvent, la douleur survient au talon, après le sommeil. Pour cette raison, il est parfois difficile de sortir du lit et de faire quelque chose ou de travailler, mais les gens sont très patients, surmontent la douleur et ne consultent le médecin qu'à la toute fin. Pendant ce temps, la maladie ne s'arrête pas et se développe, la douleur s'intensifie et la complexité du traitement de la douleur intense au talon et son augmentation des coûts.

Anatomie et fonction du talon

Le talon est représenté anatomiquement par le calcanéum, recouvert d'une couche de tissu adipeux et de peau, d'où partent divers ligaments et tendons. Le plus important des tendons - le calcanéum ou Achille - commence dans le mollet et se fixe au tubercule sur le calcanéum. Il y a un sac synovial entre le tubercule et le tendon.

Création d'un levier pour le tendon d'Achille, la formation du point d'appui arrière, aidant les parties avant et centrale du pied à supporter la charge. Ayant un effet élastique, le talon fonctionne comme un amortisseur lors de la marche.

Les causes de la douleur

Ayant une idée de l'anatomie et de la fonction des talons, vous pouvez comprendre les causes de la douleur au talon le matin. Habituellement, ces douleurs surviennent dès les premiers pas après le sommeil (début de la douleur) et ont un caractère tranchant, presque coupant, dans la plupart des cas, elles passent lors de la marche.

La principale cause de douleur au talon, et parfois de toute la jambe, est la fasciite plantaire. Il s'agit d'une fasciite du talon ou plantaire. Sur Internet, vous pouvez trouver un autre synonyme - par exemple, l'aponévrose plantaire, c'est un nom erroné. L'aponévrose plantaire, aponévrose plantaire, n'est pas une maladie, mais un autre nom pour le fascia plantaire, qui est étroitement fusionné avec la peau de la plante du pied et s'étend du talon à la base des doigts.

Les causes de l'inflammation de l'aponévrose de la semelle ne sont pas encore clairement définies. Les facteurs prédisposants sont:

  1. Chaussures plates. En raison de l'abaissement de la voûte longitudinale du pied, la tension du fascia plantaire augmente. Besoin de porter des chaussures à petit talon - 2-3 cm suffisent. Les baskets et les chaussures orthopédiques sont une solution acceptable..
  2. Charges verticales inadéquates. Il s'agit notamment de sauter et de courir sans chaussures amortissantes ou sans échauffement préalable. La course à pied est, en principe, un facteur de risque de fasciite, en particulier chez les personnes ayant les pieds plats ou une pronation excessive. Il est également dangereux de courir beaucoup sur l'asphalte et le béton..
  3. En surpoids. Se réfère plutôt au paragraphe précédent, car l'obésité provoque également des charges verticales trop élevées sur le talon.

Tous ces facteurs agissent sur le fascia, provoquant un processus inflammatoire dégénératif..

La principale manifestation de la fasciite plantaire est la douleur. L'apparition de douleurs au talon le matin après le sommeil est très caractéristique. Peu à peu après la "stimulation", la douleur disparaît. La gravité des sensations désagréables dépend du teint de la personne et du temps pendant lequel elle se tient debout.

Diagnostique

Lors de l'examen, le médecin tentera de sentir le lieu de fixation du fascia de la semelle sur le tubercule calcanéen. Avec la fasciite, cela causera de la douleur. Lorsque le pouce est plié, la douleur peut augmenter. Bien que ce symptôme soit très fiable, il n'est pas si courant. Parmi les méthodes de recherche supplémentaires, la radiographie peut être nécessaire. Dans la plupart des cas, une anamnèse et un examen suffisent à poser un diagnostic.

L'éperon du talon devient le résultat final de la fasciite plantaire, essentiellement une croissance osseuse (ostéophyte), qui se forme comme la réponse du corps aux processus dégénératifs du fascia. Sur une radiographie, il ressemble à une pointe ou un bec qui sort du calcanéum.

Dans 90% de tous les cas d'éperons, la cause de leur apparition est les pieds plats. Un éperon accompagné de douleur peut apparaître dans le talon droit et gauche. Il n'est pas visible à l'œil nu.

Les symptômes cliniques sont les mêmes que pour la fasciite, mais la douleur est encore plus prononcée, il y a une sensation de clou dans le talon.

Le diagnostic se limite à une anamnèse, un examen et une radiographie. Cela suffit pour être sûr du diagnostic..

Autres causes de douleur au talon

Les maladies énumérées ci-dessous sont moins probables s'il n'y a que des douleurs au talon le matin, mais ne les négligez pas.

  • Maladies du tendon d'Achille, par exemple, achillobursite (inflammation du sac synovial). Avec lui, les talons gonflent, des rougeurs sont notées sur eux - des signes caractéristiques d'inflammation.
  • L'apophysite calcanéenne est une maladie des enfants. La formation du calcanéum perturbée.
  • Spondylarthrite, polyarthrite rhumatoïde. Ces maladies affectent systématiquement le corps..

Traitement

Guérir la fasciite et l'éperon du talon doivent être traités comme une maladie, car cette dernière est la conséquence de la première.

Le traitement peut être conservateur et chirurgical. Ce dernier est rarement utilisé, dans les cas les plus avancés. Le traitement commence par un programme d'événements, dont la mise en œuvre garantit le soulagement des symptômes dans les 6 mois suivant le début du traitement.

Révision de l'activité physique

D'une part, la charge sur les pieds doit être réduite. Mais il a été prouvé que seule la réduction de la charge aide à soulager la douleur au talon. D'autre part, il est nécessaire d'effectuer des exercices de physiothérapie spéciaux (LFK) pour étirer l'aponévrose de la semelle.

Quelques exercices pour étirer et renforcer le fascia plantaire:

  1. Prenez une bouteille en plastique froide ou une boîte de limonade dans le congélateur. En position assise, faites-le rouler sur le sol avec une voûte plantaire avec des mouvements de massage. Au lieu d'une bouteille, vous pouvez utiliser une petite balle. Effectuez en 2-3 minutes.
  2. Se tenir sur une marche, un seuil ou sur toute autre surface stable à quelques centimètres de hauteur du sol. Face à l'étape. Tenez-vous sur le bord avec vos orteils, balançant vos talons. Tirez et abaissez alternativement les talons sous le niveau de la marche. Pour l'équilibre, il est recommandé de s'accrocher au support pendant l'exercice..
  3. Le visage est dirigé vers le mur, les mains sont appuyées contre lui. Rapprochez un pied du mur et éloignez l'autre. Il en résultera une pose accroupie. Le talon de la jambe distante est au sol. En même temps, la tension des muscles du mollet est ressentie - c'est un étirement pour elle. Répétez l'exercice pour les deux jambes.
  4. En position assise sur le sol, étirez-vous avec une serviette, saisissez ses pieds et tirez doucement sur lui-même.

Chaussures, semelles et talons

Il a déjà été dit plus haut d'un talon de 2-3 cm, la semelle doit être stable. Vous devez choisir la bonne taille de chaussures afin qu'elle ne soit pas à l'étroit ou trop lâche. Les chaussures doivent être remplacées lorsqu'elles s'usent..

L'utilisation de semelles orthopédiques individuelles avec soutien du cou-de-pied est une méthode de traitement efficace. Les talons sont un traitement plutôt symptomatique, car ils ne font que réduire la douleur au talon et ne traitent pas sa source principale..

Bandage (enregistrement)

Soutient la voûte plantaire, empêchant son déclin. Cependant, cela est assez laborieux et peu pratique pour le patient. Appliquer du ruban adhésif à la fabrication de semelles individuelles.

Orthèses de nuit

Ce sont des appareils orthopédiques utilisés pendant le sommeil et conçus pour immobiliser le pied dans la flexion maximale possible. L'aponévrose est dans un état allongé pendant une longue période, ce qui contribue à la guérison de ses larmes et empêche les larmes répétées lors de la sortie du lit le matin. Lors de l'utilisation d'orthèses, la douleur du matin diminuera ou disparaîtra complètement.

Thérapie hormonale

Les corticostéroïdes sont utilisés - en particulier l'hydrocortisone. Les injections réduisent l'inflammation et soulagent la douleur. Cependant, avec les injections, le fascia de la semelle risque d'éclater. De nombreux médecins pensent que l'effet des stéroïdes n'en vaut pas la peine. Pour arrêter rapidement la douleur, il est préférable de prendre des AINS (par exemple, l'ibuprofène).

Thérapie par ondes de choc extracorporelles

ESWT a été initialement utilisé dans le traitement des calculs rénaux. Des signaux d'impulsion provenant de l'extérieur "écrasent" les pierres. Avec la fasciite, l'ESWT aide à rétablir le flux sanguin et à «bloquer» la douleur. Avec les ondes de choc, les terminaisons nerveuses sont surexcitées et «désactivées», de sorte que la douleur disparaît.

Intervention chirurgicale

Un traitement chirurgical est prescrit lorsque toutes les méthodes ci-dessus n'ont eu aucun effet au cours de la période de 6 à 12 mois (en fonction de la situation clinique, de l'expérience du médecin et de l'intensité de la douleur chez le patient). Actuellement, l'ablation endoscopique sous contrôle radiographique est la norme. L'aponévrose plantaire est disséquée et l'ostéophyte (éperon) est retiré à l'aide d'un cutter sous anesthésie locale..

Comme le montre la pratique, vous pouvez essayer de traiter les éperons sur les talons avec des remèdes populaires. Ces méthodes n'ont pas été testées cliniquement, il est donc difficile de parler de leur efficacité..

Avant d'utiliser des méthodes, il est préférable de consulter un médecin pour vous prescrire un traitement qui vous convient.

Se débarrasser de la douleur au talon n'est pas aussi difficile que beaucoup de gens le pensent. En suivant exactement le programme de traitement, les résultats positifs vous plairont très bientôt..

Université d'Etat de Moscou M.V. Lomonosov

Causes de la douleur au talon pendant la marche, après le sommeil, au repos, les maladies et leur traitement

Une condition dans laquelle les talons sont douloureux peut survenir pour de nombreuses raisons, ce qui nécessite un examen détaillé et un traitement par divers spécialistes (traumatologue, chirurgien, rhumatologue, oncologue, spécialiste des maladies infectieuses et même un spécialiste de la tuberculose). Voici les principales maladies dans lesquelles la douleur peut survenir dans cette zone anatomique.

Causes de douleur au talon qui ne sont associées à aucune maladie

  • Le port d'un talon haut pendant longtemps conduit à une surcharge des tissus du pied;
  • Avec une augmentation de l'activité motrice;
  • Gain de poids rapide.

Dans un groupe distinct, il est nécessaire de supprimer une maladie aussi courante que le maïs sec (voir comment se débarrasser des cors secs). Cela cause non seulement beaucoup d'inconvénients, mais provoque également une douleur intense au fil du temps lors de la marche.

Maladies inflammatoires

Fasciite plantaire (éperon calcanéen)

Il se caractérise par une douleur de genèse inflammatoire, dans la projection des talons, due à un étirement ou à des dommages prolongés par une croissance du fascia plantaire du calcanéum. Une telle pathologie se produit en raison d'une position debout prolongée sur les jambes, d'un traumatisme des os du pied ou des pieds plats. L'évolution de cette maladie forme un cercle pathologique, c'est-à-dire que le fascia enflammé est impliqué dans la formation d'une croissance osseuse (ostéophyte) sur le talon, et cette dernière constamment traumatisante ne permet pas à ce processus de disparaître. Pour cette raison, les talons de ces patients sont constamment douloureux et sans phases de rémission. Le syndrome douloureux ne disparaît qu'après le traitement de l'éperon du talon, puis pas pour longtemps. Douleur particulièrement prononcée au talon immédiatement après le sommeil, ainsi qu'après avoir marché ou couru.

Achille (inflammation du tendon d'Achille)

Le processus inflammatoire dans cette formation anatomique se produit en raison de charges constantes sur les muscles du mollet (montée, saut), portant des chaussures de compression inconfortables et marchant avec des talons hauts. La maladie se caractérise par une douleur dans la projection du tendon et dans son intégralité. De plus, sans faute, une douleur survient au-dessus des talons d'intensité moyenne et un gonflement du tendon lui-même. En l'absence de traitement et d'immunité réduite, une inflammation purulente du tendon d'Achille peut survenir, puis la douleur au talon devient plus intense, au point qu'une personne ne peut pas faire un pas. En plus de ce qui est indiqué, l'inflammation peut atteindre un niveau tel qu'une rupture du tendon peut se produire. Cette condition nécessite des soins médicaux d'urgence..

Ostéochondropathie du tubercule calcanéen

L'essence de cette pathologie réside dans le fait que pour des raisons inconnues, une nécrose stérile des sections du calcanéum spongieux qui commence à supporter la plus grande charge commence à se développer. Un symptôme caractéristique est une douleur qui survient au talon au moindre effort. Marcher avec une telle maladie apporte au patient une douleur intense, qui n'est presque pas supprimée. Les patients se déplacent uniquement à l'aide de béquilles ou d'une canne, en marchant en même temps uniquement sur l'avant-pied. La peau du talon est presque toujours enflée et présente des signes de malnutrition (atrophie). Une atrophie des muscles de la jambe inférieure se produit..

Bursite calcanéenne

Cette condition pathologique se manifeste par les symptômes classiques de l'inflammation, à savoir: gonflement, douleur, altération de la fonction, augmentation de la température locale, rougeur.

Exercice périostite

Cette maladie est caractérisée par une inflammation du périoste due à des charges excessives. Une telle pathologie survient souvent chez les athlètes et les haltérophiles. La douleur au talon et l'inflammation de la substance périostée s'arrêtent quelques semaines après l'arrêt du stress.

Maladies oncologiques

Sarcome calcanéen

Il se caractérise par le fait que le syndrome douloureux est d'abord moins prononcé et peut être facilement éliminé à l'aide d'analgésiques, mais après un certain temps, il devient plus intense. En cours de route, des symptômes d'intoxication par le cancer (perte de poids, épuisement, anémie) apparaissent. Avec la croissance de la tumeur, des fractures pathologiques du calcanéum peuvent survenir..

Maladies du système nerveux périphérique

Neuropathie du nerf tibial, à savoir ses branches médianes

Il se manifeste comme une violation de la fonction de flexion du pied et des troubles trophiques de la peau au-dessus du talon. Une caractéristique de cette pathologie est que la douleur au talon est remplacée par un engourdissement complet. Une neuropathie de longue date entraîne l'apparition d'ulcères trophiques au talon.

Origine traumatique

Fracture du calcanéum

Se produit avec un fort impact dans la projection du talon. Il se caractérise par le fait que la victime ne peut pas se concentrer sur le talon et encore plus prendre des mesures. Les mouvements de la cheville sont fortement limités en raison de l'hématome et de la douleur intense qui en résultent.

Selon le degré de contusion, le tableau clinique est similaire à une fracture du calcanéum et le diagnostic de l'intégrité du talon n'est possible qu'à l'aide de la radiographie. Même après quelques semaines, une douleur au talon se produit lors de la marche.

Épiphysite

Représente la séparation du tissu cartilagineux entre deux points d'ossification. Cette condition ne se produit que chez les enfants de 7 à 16 ans présentant une blessure au talon ou un effort physique accru. Il convient de noter que souvent, il y a une douleur au talon après le sommeil, c'est-à-dire sans aucune activité physique.

Maladie causée par une infection

Tuberculose osseuse

Cette maladie infectieuse affecte le calcanéum, ce qui entraîne non seulement une douleur intense, mais également une nécrose caséeuse du tissu osseux à l'intérieur du talon. En l'absence de traitement adéquat, une fistule se forme, qui tend à une rémission périodique et à une ré-inflammation avec la libération de contenu purulent de l'os (voir comment se transmet la tuberculose).

Ostéomyélite

Cette condition pathologique est caractérisée par le fait qu'à l'intérieur de l'os il y a une nécrose causée par une fusion purulente des tissus, due à la multiplication des micro-organismes. La maladie se caractérise à la fois par des symptômes généraux (température corporelle jusqu'à 39 degrés, faiblesse générale, perte de poids) et locaux (fistule dans le calcanéum, libérant une quantité importante de pus). Le talon est œdémateux et les vaisseaux veineux au-dessus sont fortement dilatés en raison de la compression par les tissus pasteurs. En savoir plus sur les symptômes et le traitement de l'ostéomyélite.

Pathologie causée par des troubles métaboliques ou des maladies systémiques

L'arthrite dans le psoriasis

Les manifestations cliniques sont très similaires à la polyarthrite rhumatoïde, mais en raison de manifestations externes sur la peau, il est possible de les distinguer. L'un des premiers symptômes sera l'apparition soudaine d'une douleur au talon au repos, parfois une augmentation de l'articulation due à l'accumulation de liquide pathologique est constatée. Les patients n'associent généralement pas la douleur à la maladie sous-jacente, à la suite de laquelle les mauvaises tactiques de traitement sont choisies.

Goutte

La goutte est une affection pathologique caractérisée par le dépôt d'urates, c'est-à-dire de sels d'acide urique. Déjà au début de la maladie, une douleur aiguë se produit dans les articulations, dans ce cas dans les talons, les gros orteils, des rougeurs et un gonflement de la peau au-dessus d'eux. Ces symptômes surviennent souvent la nuit. Pendant la palpation, une augmentation de la température des tissus locaux et de leur douleur est observée. Sans traitement de la goutte (y compris des méthodes alternatives), ces symptômes durent plusieurs jours ou semaines, selon le stade de la maladie. Plus souvent, en plus de la douleur dans la zone du talon, des douleurs dans la zone articulaire du gros orteil, ainsi qu'une cheville, une articulation du genou et une hanche, se joignent également. Les doigts et le tendon d'Achille peuvent être impliqués dans le processus inflammatoire..

Spondylarthrite ankylosante

Désigne les maladies inflammatoires et dégénératives de la colonne vertébrale et des articulations. L'essence de la spondylarthrite ankylosante est que le corps produit des anticorps contre ses propres ligaments et articulations. À la suite de ces processus, l'ossification de l'appareil ligamento-articulaire de la colonne vertébrale commence, les vertèbres se développent ensemble, la flexibilité et la mobilité de la colonne vertébrale disparaissent complètement. L'une des premières manifestations de cette maladie est une douleur intense au talon, à la suite de laquelle le patient ne peut pas se tenir sur le sol.

Polyarthrite rhumatoïde

Cette maladie est considérée comme l'une des plus graves du genre, ce qui est confirmé par l'apparition rapide et les complications persistantes de presque toutes les articulations du squelette humain. Au début, des douleurs d'intensité modérée, un œdème et une mobilité réduite des articulations apparaissent. Il convient de noter que la douleur au talon est un symptôme rare de cette maladie, mais si elle a commencé, elle indique l'implication de toutes les articulations du pied dans le processus. Le syndrome douloureux survient à la fois au repos et au moindre effort sur la jambe.

Diagnostic de la douleur au talon

  • Plaintes des patients et examen clinique
  • Numération globulaire complète pour l'anémie ou la leucocytose
  • Chimie sanguine
  • Marqueurs du cancer
  • Radiographie des os de la cheville et du pied des deux côtés
  • Radiographie de la poitrine et de l'abdomen
  • Tomodensitométrie en spirale
  • IRM
  • Ostéoscintigraphie (scintigraphie osseuse, principalement utilisée pour détecter les métastases, la nécrose ou la fistule)
  • Densitométrie (étude de la densité osseuse)
  • Cheville à ultrasons

Comment traiter la douleur au talon

Il est important de comprendre que la douleur au talon doit être traitée immédiatement après un diagnostic préliminaire. Jusque-là, toutes les activités doivent viser uniquement à arrêter la douleur, car celle-ci affecte considérablement la qualité de vie.

Afin de réduire la douleur, il est nécessaire d'utiliser les mesures suivantes:

  • Vaporisation quotidienne des pieds dans de l'eau tiède, suivie d'un frottement des onguents anti-inflammatoires non stéroïdiens (diclofénac 1 et 5%, diprilif, gel fastum et autres);
  • Selon les indications et les douleurs d'intensité modérée, les médicaments de cette série peuvent être utilisés par voie orale et administrés par voie intramusculaire, mais à condition qu'il n'y ait pas de maladies de l'estomac et du duodénum. Ces médicaments comprennent: le dicloberl, l'ibuprofène, le movalis, le nimesil, le fanigan, la dexalgin et les kétans;
  • De plus, en cas de douleur intense, un blocage est effectué (diprospan avec lidocaïne 2% injectée au point de douleur la plus intense), cette méthode est la plus justifiée pour l'éperon calcanéen ou l'arthrite;
  • Les troubles trophiques de la zone du talon sont traités avec des médicaments qui améliorent la rhéologie sanguine et augmentent la circulation sanguine (tivortine, actovegin);
  • En présence de callosités sèches, le traitement consiste à utiliser des enduits spéciaux qui le corrodent ou à utiliser une solution d'acide lactique dans la préparation du colomac;
  • Différents types d'interventions chirurgicales (ablation d'une partie de l'os, séquestration ou éperon);
  • Pour tous les types de douleur dans la zone du talon, l'utilisation du massage des pieds, de la thérapie par l'exercice (marcher sur les orteils, sur le bord du pied) et porter des semelles orthopédiques sont indiquées;
  • Un traitement important et une mesure préventive pour presque toutes les pathologies qui causent des douleurs dans la zone du talon sont de réduire le poids corporel et de porter des chaussures confortables.

Causes de la douleur au talon le matin ou après une pause

La douleur matinale au talon est un problème courant auquel une personne sur dix est confrontée. La maladie est connue sous le nom de fasciite plantaire ou éperon calcanéen. Elle se caractérise par de fortes douleurs au talon le matin et après le repos, lorsqu'une personne, en sortant du lit, repose sur la semelle. Ce phénomène est appelé - commencer la douleur..

Pourquoi la douleur au talon apparaît-elle le matin ou après le repos? Que faut-il faire pour le réduire? Découvrons-le.

Description de la douleur au départ

Des sensations douloureuses aiguës dans le talon apparaissent dès la première étape, qu'une personne prend lorsqu'elle sort du lit le matin et marche sur son pied. Par conséquent, ils sont appelés douleurs initiales. Dans ce cas, les patients décrivent cette sensation comme une sensation de brûlure sévère ou une douleur si vive qu'ils la comparent avec un clou ou une épingle dans le talon. En essayant de se débarrasser de la douleur atroce, une personne change la position du corps pour réduire la charge sur le talon.

Les douleurs matinales avec éperon du talon se caractérisent par les symptômes suivants:

  • douleur aiguë au talon le matin ou après le repos en se reposant sur le pied;
  • sensibilité du pied sous le talon lors de la palpation;
  • réduction de la douleur après la «marche».

Après les premiers pas douloureux, la sensation de couture dans le talon diminue. Lorsqu'on "marche", une personne ne ressent plus une douleur aussi intense.

Pour éviter la douleur lors de la marche, une personne modifie sa démarche, redistribuant le poids corporel du talon à une autre partie de la semelle. Les mouvements d'un homme avec un éperon au talon deviennent maladroits, il est boiteux, se balance.

Causes de la douleur au talon

Dans la grande majorité des cas, la douleur matinale au talon est la fasciite plantaire ou l'éperon calcanéen. Pour comprendre pourquoi avec cette maladie il y a une forte sensation de brûlure dans le talon, nous rappelons ce qu'est le fascia et quelle fonction il remplit.

L'aponévrose plantaire (aponévrose plantaire) s'attache au tubercule calcanéen et aux phalanges des doigts, fournissant une arche longitudinale du pied. La fonction de l'aponévrose plantaire est l'absorption des charges sur le pied. Ainsi, le fascia fournit un amorti lors de la marche. L'aponévrose plantaire est constituée de fibres de collagène. En position verticale, toute la masse d'une personne exerce une pression sur le fascia. Dans ce cas, la contrainte maximale est ressentie par la fixation de l'aponévrose au talon.

Pourquoi est-il douloureux de marcher sur le talon avec une fasciite plantaire le matin ou après un état de repos? Les causes du démarrage de la douleur résident dans la violation de la biomécanique du pied et des changements inflammatoires et dégénératifs du fascia. A chaque étape, l'aponévrose est tirée. Lorsque l'élasticité du fascia est perdue, elle ne résiste pas aux charges et les microfissures se produisent dans les fibres de collagène qui la composent. Dans ce cas, la personne ressent une vive douleur au pied depuis le talon.

Les microfractures se rétablissent souvent d'elles-mêmes. Cependant, avec une irritation constante du pied, ces microtraumatismes s'accompagnent d'une inflammation aseptique (non infectieuse). Avec la fasciite plantaire, l'inflammation se propage, provoquant une douleur au talon. Le fascia tendu empêche l'abaissement de la voûte plantaire, de sorte que la jonction de l'aponévrose avec le tubercule calcanéen subit une charge constante et s'accompagne d'une brûlure douloureuse du pied sous le talon.

En quelques mois, des ostéophytes (pointes) peuvent se développer au niveau du site de fixation de l'aponévrose au talon. Ils sont appelés éperons au talon. Les ostéophytes ne sont pas toujours retrouvés sur la radiographie, mais seulement dans la moitié des cas. La douleur au talon et son intensité ne dépendent pas de la présence d'un éperon et de sa taille. 10% des personnes ont des éperons, mais la moitié d'entre elles ne ressentent pas de douleur aux talons. Les éperons au talon ne provoquent aucun symptôme, mais ils peuvent être compliqués par des fractures..

Le mécanisme de développement de la douleur matinale au talon

Pourquoi les talons du matin font-ils mal? Rappelons que l'éperon du talon apparaît en raison de modifications dégénératives de l'aponévrose plantaire, qui se compose de fibres de collagène, sur lesquelles des micro-fractures se produisent en raison d'une inflammation pendant l'exercice. La nuit, lorsque le fascia plantaire est dans un état naturel comprimé, les microfissures qui s'y sont formées pendant la journée commencent à fusionner, remplacées par du tissu cicatriciel. Le matin, lorsqu'une personne se repose sur la semelle, le fascia s'étire et sous charge ses fibres de collagène se cassent à nouveau. En même temps, une personne ressent une forte douleur dans la zone de fixation du fascia plantaire au calcanéum.

Le mécanisme de la douleur au talon après le repos est le même qu'après une nuit de sommeil. Au repos, les microfractures des fibres de collagène de l'aponévrose commencent à se développer ensemble, et au repos sur le pied, elles se forment à nouveau. Dans les deux cas, la personne ressent une douleur aiguë.

Pourquoi la fasciite plantaire apparaît

La principale cause de la maladie appelée «éperon calcanéen» est une surcharge ou une blessure au pied. Pendant la course ou la marche, une surcharge du fascia se produit dans les conditions suivantes.

  1. Longue marche à pieds plats. La biomécanique avec un pied plat en marchant ou en courant est cassée. Lors de l'appui sur le pied, le fascia est étiré, ce qui entraîne au fil du temps une perte de son élasticité. Dans ce cas, des microtraumatismes se produisent, ce qui provoque des douleurs sous le talon. Les microfissures s'accompagnent d'une inflammation qui génère également des douleurs au talon. Avec un pied plat en raison d'une violation de la biomécanique, des brûlures se produisent également dans les articulations du genou et de la hanche.
  2. Une arche haute du pied avec une aponévrose raccourcie s'accompagne d'une violation de la biomécanique du pied et conduit à des micro-éclats de l'aponévrose avec douleur au talon.
  3. La surcharge des tendons du pied se produit en marchant dans des chaussures à talons hauts. Dans ce cas, le poids du corps humain est redistribué du talon au milieu de la voûte plantaire, qui ne résiste pas à la charge. En conséquence, un pied plat transversal est formé, ce qui crée les conditions pour le développement de la fasciite plantaire et l'apparition de douleurs dans les talons le matin ou après le repos.
  4. Des chaussures mal choisies, inconfortables ou étroites surchargent les tendons du pied et forment des pieds plats au fil des ans. Une longue marche avec surcharge du fascia crée des conditions de microtraumatisme du fascia et s'accompagne de douleurs au pied sous le talon.
  5. La surcharge du pied se produit chez les athlètes-coureurs. Au lieu de microfissures d'aponévrose sous une exposition constante à des charges, une inflammation du fascia se développe, qui se manifeste par une douleur au talon.
  6. Une longue course sur une surface dure en combinaison avec des chaussures inappropriées surcharge le fascia du pied, crée des conditions d'étirement et de microtraumatisme des tendons du pied, ce qui provoque une douleur aiguë dans le calcanéum le matin après le sommeil ou le repos.
  7. Le travail associé à une charge prolongée sur les jambes, même avec un pied normal, conduit à la formation de pieds plats. La tension constante que subit l'aponévrose pour la suite de la journée de travail entraîne une violation de la structure et une perte d'élasticité du fascia. De plus, la circulation dans les extrémités est altérée, ce qui entraîne à son tour des modifications dégénératives de l'aponévrose plantaire.
  8. Le surpoids augmente la probabilité de développer des éperons au talon en raison de la pression accrue sur le fascia. Au fil du temps, l'élasticité de l'aponévrose est perturbée, qui ne résiste pas à un poids élevé et est déchirée, ce qui provoque l'apparition d'un éperon du talon et des douleurs matinales dans les talons.
  9. Les blessures aux pieds surviennent plus souvent en sautant des hauteurs aux talons. Dans ce cas, une inflammation des tissus environnants se développe, ce qui provoque également l'apparition de douleurs chroniques au talon, y compris en se reposant sur le pied après le sommeil.
  10. Les patients âgés se plaignent souvent de douleurs au talon après le sommeil ou le repos. Les changements liés à l'âge chez ces patients entraînent une perte d'élasticité du fascia et une diminution de la couche de graisse dans le talon. Cela conduit également à l'apparition de micro-éclats d'aponévrose..
  11. La douleur dans les talons après le sommeil ou le repos apparaît souvent chez les patients souffrant de maladies articulaires inflammatoires. Ceux-ci incluent la goutte, la spondylarthrite ankylosante, l'arthrite concomitante dans le psoriasis. Dans les maladies articulaires chroniques, la douleur au talon se caractérise par une évolution prolongée et nécessite souvent l'utilisation de corticostéroïdes.

Comment traiter la douleur au talon le matin ou après une pause

Comment soigner la douleur au talon? La gymnastique médicale est une méthode efficace pour éliminer les sensations de combat dans le talon et traiter les éperons du talon. Le but des exercices est d'étirer le fascia après une nuit de sommeil ou un après-midi de repos. Pendant la nuit, les microfractures sur le fascia se développent ensemble, mais en se reposant sur le pied le matin après le sommeil ou le repos, les fibres de collagène sont à nouveau blessées. La gymnastique sans charge, par une technique douce, étire le fascia, prévenant les larmes le matin et les douleurs au talon. Autrement dit, avant de sortir du lit, vous devez étirer le fascia en utilisant une gymnastique spéciale. L'exercice se fait après le sommeil ou le repos. La gymnastique entraîne le pied, étire le fascia plantaire, empêche de nouvelles microfissures, réduisant ainsi l'inflammation et accélérant la récupération.

L'utilisation d'orthèses orthopédiques la nuit, qui immobilisent le pied à un angle de 90 degrés, aide à réduire la douleur au talon lors de la marche le matin ou au repos. Le but de leur application est la fixation de l'aponévrose plantaire lors des étirements pendant le sommeil. Ainsi, les microfractures qui guérissent la nuit sur un fascia étiré plutôt que sur un fascia comprimé ne se déchireront pas autant le matin, provoquant une douleur au talon.

Pour réduire la douleur au talon, des semelles orthopédiques et des talons sont utilisés, ce qui soulage les conditions conduisant à une fasciite plantaire..

Dans la période aiguë de la maladie, la douleur au talon est soulagée par la prescription d'alitement et l'utilisation de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens sous forme de gels, de pommades. Avec une douleur intense au talon, des injections de médicaments stéroïdiens sont utilisées, mais il s'agit d'une mesure temporaire qui ne guérit pas, mais ne soulage que temporairement la condition.

Résumer. La cause immédiate de l'apparition d'une douleur au talon lors de la marche après le sommeil ou le repos est la microfissure des fibres de collagène du fascia plantaire. Cette maladie est appelée fasciite plantaire ou éperon calcanéen. La cause de la maladie est associée à des changements inflammatoires et dégénératifs dus à d'autres maladies (pieds plats, goutte, arthrite) ou provoquant des facteurs tels que le port de chaussures inconfortables, le surpoids, les sports professionnels, la marche en talons hauts et la position debout. Pour réduire la douleur matinale dans les talons lors de la marche, la gymnastique thérapeutique, le port de chaussures confortables utilisant des semelles orthopédiques et des talons, et l'élimination du stress inutile sur les pieds sont principalement recommandés. Il est également nécessaire de consulter un médecin pour diagnostiquer les causes de la douleur au talon et prescrire une gamme complète de mesures thérapeutiques pour la fasciite plantaire par un médecin.

Après avoir dormi, ça fait mal de marcher sur vos talons: causes et comment traiter

Il est difficile de trouver un adulte qui, sortant du lit le matin, au moins une fois, ne sentait pas que cela lui faisait mal de marcher sur ses talons après le sommeil. Après quelques minutes de marche, les douleurs deviennent ternes ou disparaissent complètement, et le début désagréable de la journée est oublié jusqu'au lendemain matin. Si une telle situation se répète constamment, puis que la douleur s'ajoute progressivement au premier pas, même après une courte séance, le problème ne peut pas être simplement écarté - vous devrez le comprendre et éliminer les causes.

Manifestations de douleur au talon

Pour commencer, il convient d'écouter les sensations et de déterminer le type de douleur qui se produit lors de la première étape et de surveiller la vitesse à laquelle elle disparaît. Toute douleur du pied a sa propre cause, vous devez certainement faire attention à ces manifestations:

  • Le soi-disant lumbago. Un éclair de douleur très forte et vive qui disparaît aussi soudainement qu'il commence.
  • Douleur apparaissant fortement, mais diminuant progressivement et passant dans le processus de «stimulation».
  • Douleur douloureuse, qui, selon l'intensité du mouvement, peut s'intensifier ou s'affaiblir, mais ne disparaît pas complètement et se rappelle pendant la journée.
  • Sensations douloureuses survenant dans le talon pendant l'exercice et se propageant par la vague dans tout le pied ou au-dessus du pied.

Chaque manifestation de douleur de tout degré d'intensité nécessite un ajustement ou un traitement du mode de vie.

Causes de la douleur au talon après le sommeil

Les sensations douloureuses dans les talons peuvent être des symptômes de pathologie, résulter d'une exposition externe ou de blessures cachées et évidentes.

Douleur de fond non médicale:

  • Augmentation de l'activité physique sur le pied. Une cause courante rencontrée chez les personnes en surpoids transportant de lourdes charges. En outre, ce problème est familier aux athlètes novices qui maîtrisent simplement la technique des exercices et aux jeunes mères, souvent obligées de porter des bébés dans leurs bras..

La douleur dans les muscles et les os surmenés soumis à une déformation ne disparaît pas instantanément, mais disparaît progressivement au repos..

  • Chaussures de mauvaise qualité, inconfortables et inappropriées. Il provoque une douleur dans les jambes associée à une mauvaise répartition de la charge sur le pied ou à une mauvaise circulation sanguine dans les vaisseaux rétrécis. Cela peut également inclure le port constant de chaussures à talons hauts, dans lesquelles le talon prend du poids corporel.
  • Travail debout. Les personnes qui travaillent debout ont tendance à soulager l'inconfort des jambes fatiguées, passant de la chaussette au talon, ce qui entraîne également une douleur au fil du temps.

Les causes traumatiques de la douleur au talon comprennent:

  • luxations;
  • fractures ou fissures dans le calcanéum;
  • entorses et larmes.

Si la douleur au talon après le sommeil ou le repos est causée par les raisons énumérées, il n'est pas difficile d'y faire face. Il suffit d'exclure le facteur provoquant: acheter de nouvelles chaussures, ajuster le mode de fonctionnement (ajouter des pauses), en cas de blessure - fixer immobile le pied endolori jusqu'à ce qu'il soit complètement restauré. Ensuite, dans un court laps de temps, l'inconfort diminuera.

  • Lorsque vous courez, votre jambe a une charge de 4 fois votre poids.
  • Les qualités de sprint des athlètes sont directement affectées par la longueur du talon.
  • Sur le sable chaud, une femme se déplace sur la pointe des pieds et un homme sur les talons.
  • Si vous croyez au livre de rêve, le rêve de dommages au talon signifie qu'une personne doit attendre un coup soudain de la part d'adversaires dans l'endroit le plus vulnérable. Les callosités sur les talons rêvent d'un travail fatigant qui n'apporte aucun plaisir.

Maladies possibles

La douleur au talon qui survient après le sommeil ou le repos peut être un symptôme de certaines pathologies. Par conséquent, si les facteurs de provocation externes sont exclus et que l'inconfort ne disparaît pas en quelques jours, vous devriez consulter un médecin, effectuer les diagnostics nécessaires et choisir un traitement.

Les maladies que la douleur au talon peut signaler peuvent être classées selon la nature de leur apparition..

Maladies systémiques (auto-immunes):

  • Spondylarthrite ankylosante. En raison de l'ossification progressive des disques intervertébraux, la posture est perturbée, ce qui entraîne une répartition inégale de la charge dans le pied. Habituellement, la plupart du poids tombe sur le talon, ce qui commence à faire mal le matin.
  • La goutte est le dépôt de sels. À la suite de l'accumulation d'acide urique dans le corps, les articulations se déforment et, en conséquence, le gonflement des tissus mous environnants s'accompagne de douleur.

Pathologies de nature infectieuse:

  • Polyarthrite rhumatoïde. Les micro-organismes pathogènes, tels que la chlamydia, la salmonelle et d'autres, pénétrant dans le sac articulaire, provoquent une inflammation des articulations et des tissus mous environnants. Au stade initial de la maladie, c'est la douleur aiguë au talon le matin qui donne un indice de diagnostic. À mesure que les foyers d'infection se développent, le syndrome douloureux s'intensifie, la douleur épisodique devient constante.
  • Ostéomyélite. Inflammation purulente aiguë de nature infectieuse, accompagnée de douleurs intenses, d'enflure et de fièvre. L'ostéomyélite lancée entre dans la gangrène.
  • Fasciite plantaire. Une pathologie commune de nature inflammatoire, dans laquelle les tissus conjonctifs mous du pied sont affectés. Pendant la nuit, les endroits endommagés parviennent à traîner un peu et à récupérer, et le matin au moment de la première étape ils se séparent à nouveau, d'où l'éclat de la douleur.
  • Éperon au talon. Dans la plupart des cas, il s'agit d'une conséquence d'une fasciite ou d'un traumatisme non traité. Il s'agit d'une croissance de tissus mous durcis altérés, qui gêne la marche et provoque des sensations douloureuses, dont la gravité dépend de la localisation.
  • Inflammation des tendons causée par un effort physique accru. Elle se manifeste également par une douleur qui s'intensifie après le repos. Un symptôme typique de l'inflammation du tendon d'Achille, avec la douleur du talon, est l'incapacité de se tenir "sur les orteils".
  • Maladies neurologiques. Processus inflammatoires qui provoquent une déformation du pied. L'inflammation des processus nerveux provoque une douleur intense, lorsque vous essayez de vous tenir sur le pied, une douleur aiguë se propage vers le haut, capturant le genou.
  • Des cors et des cors se sont formés sur les talons. Une douleur aiguë avec une localisation spécifique est causée par un cal qui pénètre profondément dans le pied, ce qui inquiète les terminaisons nerveuses, et s'accompagne également d'un processus inflammatoire.

Remarque! La douleur au talon le matin peut être le symptôme d'un grand nombre de maladies dont les approches de traitement sont fondamentalement différentes. L'autodiagnostic, ainsi que le traitement à domicile, entraînent souvent de tristes conséquences.

Méthodes de traitement

La première étape pour se débarrasser des douleurs récurrentes ou qui s'aggravent dans le talon après le sommeil est de consulter un spécialiste: chirurgien, orthopédiste et traumatologue. Il est difficile de poser un diagnostic lors de la première visite chez le médecin, des examens supplémentaires sont donc généralement prescrits: tests de laboratoire, si nécessaire - radiographie ou MPT.

De plus, en fonction du problème identifié, un traitement est prescrit. Dans la plupart des cas, il s'agit d'un ensemble de mesures qui comprend trois domaines.

Thérapie médicamenteuse impliquant les médicaments suivants dans diverses combinaisons:

  • analgésiques systémiques;
  • analgésiques ou anti-inflammatoires locaux (onguents ou compresses);
  • médicaments antispasmodiques systémiques;
  • des agents topiques (gels, onguents) pour rétablir l'approvisionnement en sang des tissus endommagés;
  • préparations de potassium et de calcium, complexes de vitamines.
  • physiothérapie, améliorant l'effet des médicaments;
  • un massage spécial qui favorise la circulation sanguine et régule la tension musculaire;
  • exercices thérapeutiques pour le développement du pied et des ligaments.

Adaptation du mode de vie:

  • un régime sans sel pour normaliser l'équilibre eau-sel du corps;
  • programme de perte de poids (si nécessaire);
  • chaussures orthopédiques confortables ou équipement spécial (semelles intérieures, semelles intérieures, soutien de la voûte plantaire).

En cas de fractures, de ruptures de tissus et de ligaments, de luxations, le patient peut avoir besoin d'un plâtre ou d'une intervention chirurgicale.

Méthodes folkloriques

Après qu'il soit devenu clair pourquoi il est douloureux de marcher sur le talon, dans des cas simples, les remèdes populaires peuvent être utilisés comme traitement anti-inflammatoire auxiliaire pour soulager la condition, soulager l'enflure.

Important! Il s'agit de compléter la thérapie de base prescrite par le médecin, mais pas de trouver des moyens de guérir la maladie.

Plusieurs recettes de médecine traditionnelle qui ont recueilli de nombreuses critiques positives.

  • Le moyen le plus populaire et le plus simple pour soulager la douleur est d'utiliser des températures contrastées, pour lesquelles les pieds descendent alternativement dans les bains avec de l'eau froide et chaude. Convient également pour la prévention des problèmes après une journée passée sur leurs pieds..
  • Feuille de bardane. Il a un effet anti-inflammatoire, aide à soulager l'enflure et une sensation de fatigue. La feuille est enroulée autour du talon (côté brillant) et fixée, appliquée la nuit.
  • Frotter et masser les pieds avec n'importe quelle solution d'alcool. Cette procédure de réchauffement améliore la circulation sanguine, soulage les crampes et l'inflammation. Après le broyage, enfilez des chaussettes chaudes et laissez jusqu'au matin.
  • Compresse de miel. Le miel restaure l'élasticité des tissus endommagés, a des effets anti-inflammatoires et antibactériens. La nuit, le pied est enduit de miel, enveloppé dans un film et isolé avec une chaussette en laine.

Mise en garde! Le miel peut provoquer une réaction allergique, avant de l'utiliser, il convient de vérifier la sensibilité de la peau.

Ce ne sont que quelques façons populaires de lutter contre les douleurs matinales dans les jambes, qui, comme toute maladie, sont mieux à prévenir qu'à traiter. Pour éviter les tristes conséquences, vous devez soigner vos jambes avec soin, les reposer pendant la journée et faire des bains de contraste le soir pour soulager la fatigue..

Et, bien sûr, vous ne devez pas mettre un état inconfortable dans un état insupportable, il est préférable de comprendre ses causes le plus tôt possible.

Pourquoi la douleur est ressentie dans la zone du talon le matin, comment s'en débarrasser et l'empêcher (5 photos)

Les principales causes de douleur au talon le matin

Parmi les causes non pathologiques qui provoquent la douleur, figurent dans la plupart des cas:

  • chaussures inconfortables, de mauvaise qualité ou non dimensionnées. Habituellement, dans ce cas, ce sont les talons qui commencent à faire mal en premier;
  • talons trop hauts. Ils provoquent des surcharges et un déplacement du centre de gravité, et un enthousiasme excessif pour de tels modèles entraîne des douleurs nocturnes fréquentes;
  • longs séjours et longues promenades. En règle générale, les personnes dont les activités professionnelles sont associées à un tel besoin sont plus susceptibles que les autres de se plaindre d'inconfort;
  • réduction de la graisse corporelle. Avec une perte de poids importante, la peau devient plus mince, ce qui entraîne la formation de fissures, d'abrasions et d'inflammations à la surface. La douleur peut être ressentie même au repos. Par conséquent, il est important d'éviter les régimes stricts et de perdre du poids lentement;
  • en surpoids. Le surpoids affecte négativement la colonne vertébrale et les jambes. Les personnes pleines doivent marcher plus longtemps le matin, car elles ressentent souvent une douleur dans les talons, qui disparaît progressivement;
  • augmentation de l'effort physique et des blessures - ecchymoses, luxation, entorse.

    Maladies dont la douleur au talon est un symptôme

    Le pied est composé de 26 os. Talon - le plus grand et, par conséquent, subissant la charge la plus grave. La douleur dans ce domaine peut également provoquer certaines maladies, dont les plus courantes sont:

  • éperon calcanéen (fasciite plantaire). Il se manifeste comme une lésion des tissus mous dans la zone du pied. Se produit le plus souvent chez les personnes âgées en raison de la perte d'élasticité des tissus. La nuit, au repos, ils se détendent et le matin, la charge augmente et la douleur revient;
  • bursite (inflammation des tendons). Une douleur aiguë est généralement notée à l'intérieur du talon en raison d'une inflammation ou d'une augmentation de l'effort physique. Vous pouvez vérifier si le tendon est vraiment douloureux en essayant de vous tenir debout. Avec la bursite, c'est très difficile à faire à cause des talons douloureux;
  • goutte. Il s'agit d'un dépôt de sel provoqué par des troubles métaboliques. Le pouce est le plus souvent touché, mais une douleur est ressentie dans tout le pied;
  • arthrite. Il s'agit d'une lésion articulaire d'étiologie inflammatoire. Au stade aigu, une personne ne peut pas du tout marcher sur son pied, dans le cas d'une évolution chronique de la maladie, une douleur est notée le matin;
  • fibromyalgie. C'est une défaite des tissus mous intra-articulaires, qui se manifeste par une fatigue constante, des sensations douloureuses et une raideur des mouvements;
  • l'ostéoporose. Elle se traduit par une lésion du tissu conjonctif. Le plus souvent, la colonne vertébrale souffre, moins souvent les os des bras et des jambes;
  • neuropathie. Une maladie inflammatoire qui se développe dans un contexte de dommages aux cellules nerveuses. Il peut se manifester par une violation de la sensibilité, l'apparition d'une inflammation et de la douleur. Lors de la transition vers le stade chronique, un ulcère peut se produire dans la zone touchée.

    Méthodes de traitement de la douleur au talon

    Pour prescrire un traitement efficace, vous devez contacter un établissement médical et procéder à un examen. En règle générale, le cours standard comprend des mesures telles que la prise d'analgésiques et d'antispasmodiques, l'application de pommades chauffantes pour améliorer la circulation sanguine, l'utilisation de semelles orthopédiques spéciales ou de chaussures qui réduisent la charge sur le talon, la prise de complexes vitaminiques avec du calcium et du potassium.

    Le traitement peut également inclure la thérapie par l'exercice, le massage et la physiothérapie. Il est possible que le patient soit recommandé de réduire le poids et d'abandonner temporairement le sel, ce qui contribue à l'accumulation de liquide en excès dans le corps.

    Méthodes de médecine traditionnelle

    L'utilisation de méthodes de médecine traditionnelle est efficace, mais avant cela, vous devez toujours consulter votre médecin. Pour lutter contre la douleur dans la zone du talon, les compresses de nuit sont faites à partir de feuilles de chou avec du miel ou des pommes de terre crues râpées. La durée du cours est de 10 jours à 2 semaines.

    Les bains de pieds avec l'ajout d'huiles essentielles - romarin, eucalyptus, genièvre et bains de contraste aident à détendre les muscles et à soulager la condition. Vous pouvez également pétrir les talons à l'aide d'un masseur spécial ou de moyens improvisés. Vous ne pouvez pas frapper sur une zone douloureuse, car de telles actions peuvent aggraver la situation et utiliser imprudemment des composés puissants qui peuvent endommager la peau..

    Prévention de la douleur au talon

    Pour éliminer la douleur, il est important de se débarrasser des facteurs qui la provoquent - un excès de poids, des chaussures inconfortables et également de réduire la charge sur les jambes. En tant que prophylactique efficace, un tapis de massage s'est bien établi. Ses éléments affectent doucement le pied, provoquant la contraction des muscles, renforçant toute la cheville, normalisant le flux sanguin et entraînant les tendons. L'ensemble d'exercices suivant convient pour étirer les pieds:

  • en position assise, pliez et dépliez le pied pendant 2 minutes;
  • collecter de petits objets avec vos orteils et les mettre dans un seul récipient;
  • plusieurs minutes par jour pour marcher sur les orteils, la partie externe et interne du pied;
  • faites des mouvements circulaires avec les pieds 10 fois dans chaque direction. Si un mois après le début du traitement il n'y a pas de résultats ou s'ils sont insignifiants, il est nécessaire d'en informer le médecin traitant afin de sélectionner d'autres méthodes. La guérison et l'élimination de la douleur dépendent du strict respect des recommandations, d'une attitude positive et de la patience du patient..

    Le talon fait mal - causes, traitement et anesthésie

    Si cela fait mal à une personne de marcher sur le talon, ce symptôme ne doit pas être ignoré. La douleur et l'inconfort dans les talons indiquent une maladie grave. Les causes, les symptômes et le traitement des pathologies douloureuses du talon du pied seront décrits plus en détail.

    Douleur au talon - qu'est-ce que cela pourrait être

    La douleur au talon est causée par diverses causes et s'accompagne de symptômes spécifiques. Quelles maladies peuvent indiquer une douleur:

    1. Si l'inconfort apparaît directement au centre du talon et s'accompagne d'engourdissement du côté de la semelle, la pathologie est appelée névrome de Morton. Elle est provoquée par la compression des terminaisons nerveuses.
    2. Un inconfort aigu après le repos, provenant du talon à l'orteil, est une manifestation de la fasciite plantaire. Ce n'est pas un stimulant, car les maladies sont souvent confondues. Il y a une douleur au pied par le bas et couvre la jambe jusqu'au talon.
    3. Une douleur à l'arrière du talon, s'il n'y a pas d'éperon, signale une apophysite du talon - une inflammation du calcanéum. Elle survient chez les adolescents et est associée à une inflammation des fossiles d'ossification.
    4. Si le talon fait mal de côté de l'intérieur, cela signale des pieds plats, ce qui entraîne une déformation en valgus. L'arche du pied est abaissée, de sorte que la charge sur le côté intérieur provoque une douleur sourde. Se produit souvent après une longue marche ou lorsque vous vous tenez longtemps et chargez votre jambe en statique.
    5. L'inconfort au centre du talon, accompagné d'un gonflement, parle d'achillobursite. L'inflammation du sac synovial est associée à une inflammation du tendon d'Achille. En appuyant sur l'articulation du talon, une vive douleur est ressentie.
    6. Si une gêne apparaît à l'arrière du talon, mais pousse dans la partie inférieure de la jambe, fait mal aux jambes, les médecins soupçonnent une ostéochondrose de la colonne vertébrale. Un homme épargne son dos et distribue incorrectement le poids corporel, le talon en souffre en premier lieu.
    7. Sensations désagréables à l'arrière du pied, si une bosse est visible à la surface au-dessus du talon (enflammée ou non), elles indiquent la maladie de Haglund. Une croissance douloureuse se forme à l'arrière du pied - un os, accompagnée d'une inflammation et de l'apparition d'ostéophytes.
    8. Si un inconfort est noté sur le côté du talon pendant la marche, l'inflammation des tendons devient la cause. Ce processus est appelé ténosynovite et couvre tout le pied, jusqu'aux orteils..

    Causes de la douleur au talon en marchant

    Les causes externes de la douleur au talon ne résident pas dans la pathologie du pied, mais peuvent être somatiques, c'est-à-dire associées à une maladie générale du corps. Dans ce cas, le talon fait mal en marchant et même au repos.

    Les maladies entraînent des douleurs au talon:

    • Diabète;
    • carence en calcium dans le corps;
    • Troubles métaboliques;
    • manque de vitamines;
    • infection fongique de la surface de la peau;
    • gastrite.

    Avec les pathologies ci-dessus, l'inconfort dans les jambes est un symptôme, une manifestation secondaire, à laquelle il convient de prêter attention. Après le diagnostic, le traitement est envoyé directement à la maladie sous-jacente.

    Pourquoi le talon fait-il mal après le sommeil

    Si le talon est très douloureux le matin ou après le sommeil, lorsque la jambe est au repos depuis un certain temps, les médecins parlent presque avec une certitude absolue de fasciite plantaire. Elle est associée à un étirement des fibres du fascia plantaire et à une inflammation aseptique..

    Seule la jambe droite ou gauche est affectée, ou les deux à la fois. Pendant la nuit, le pied repose, les fibres se contractent légèrement, mais lorsque vous faites un premier pas sur la surface du pied, il y a une douleur aiguë. Pendant la journée, l'inconfort disparaît généralement et le soir réapparaît, mais surtout dérange une personne au repos le matin.

    Diagnostic: à quel médecin s'adresser

    Que faire si les talons font mal, - le spécialiste le dira. Les médecins diagnostiquent la maladie de différents profils. Traditionnellement, les patients consultent un orthopédiste, mais un examen sera également nécessaire:

    Pour clarifier le diagnostic, le médecin recueillera non seulement des antécédents médicaux approfondis et posera des questions sur les plaintes du patient, mais prescrira également des tests de diagnostic supplémentaires:

    • radiographie
    • imagerie par résonance magnétique;
    • densitométrie;
    • tests sanguins et urinaires.

    Sur la base des résultats obtenus, ils découvrent pourquoi le talon fait mal lors de la marche, quelles sont les raisons et le traitement de la pathologie est prescrit.

    Traiter les douleurs au talon sévères

    Pour traiter une douleur au talon sévère, vous devez consulter un médecin, car toutes les maladies ne sont pas traitées à la maison en utilisant des méthodes conservatrices..

    S'il y a la possibilité d'un traitement non chirurgical, le médecin vous prescrira des onguents, des compresses, des exercices et des massages pour soulager la douleur. L'introduction de certains médicaments directement dans l'articulation du talon, par exemple, le blocage avec un talon, nécessitera une visite à la clinique.

    L'introduction de médicaments contre la douleur dans le talon.

    Appliquez des remèdes populaires pour la douleur au talon. En cas de maladie de Haglund, d'achillobursite et d'autres pathologies à un stade avancé de développement, un traitement chirurgical est nécessaire pour aider à se débarrasser de l'éperon du talon ou d'un autre défaut.

    Traitement de la maladie du talon à domicile

    Après la consultation, le médecin vous recommandera comment traiter les maladies du talon à la maison. La plupart des patients ne peuvent se passer de l'utilisation de pommades, car ils soulagent bien les douleurs. Un analgésique efficace est l'aspirine avec de l'iode. Des compresses avec Dimexidum sur le talon aideront également à soulager l'enflure, à éliminer l'inconfort du pied et à arrêter le processus inflammatoire..

    Les pommades pour le traitement de la douleur au talon contiennent un composant anti-inflammatoire. Les médicaments non stéroïdiens sont généralement prescrits:

    La pommade pour la douleur au talon doit être enduite sur les pieds 2-3 fois par jour. Après quelques jours, la douleur, l'enflure disparaissent. Lisez sur les meilleures pommades d'éperon dans un article séparé.

    Remèdes populaires

    Un remède populaire efficace pour la douleur dans les talons est la teinture de sabre. Une cuillère à soupe du médicament est diluée dans un tiers d'un verre d'eau et bu trois fois par jour pendant trois semaines.

    Teinture de talon en potentille.

    Un autre remède efficace contre la douleur est trois comprimés d'aspirine écrasés, mélangés à de l'iode pour une pommade. L'application se fait directement sur la zone du talon et isolée pour la nuit. Guérissez vraiment la maladie en quelques jours. Vous pouvez également utiliser des remèdes populaires pour les éperons.

    Des exercices

    L'exercice est une étape importante dans le traitement des maladies calcanéennes. Les cours aideront non seulement à activer la circulation sanguine à l'intérieur du pied, mais aussi à développer l'amplitude des mouvements, à étirer le fascia plantaire.

    Il est utile de les faire avec un ballon ou des masseurs spéciaux. Effectuez des exercices plusieurs fois par jour. Dans le même temps, le médecin recommandera de porter une orthèse pour assurer un effet stable des exercices..

    Vidéo: 5 exercices efficaces pour la douleur au talon.

    Massage

    En l'absence de contre-indications, les médecins conseillent l'auto-massage du talon douloureux et enseignent les mouvements de base. En règle générale, lors du massage et du traitement des éperons à la maison, des crèmes et des onguents chauffants à effet anti-inflammatoire sont utilisés. Tout d'abord, le pied est caressé de haut en bas, saisissant le tibia. Ensuite, dans un mouvement circulaire, masser la zone sous les doigts et, en augmentant l'intensité, se déplacer progressivement vers la partie calcanéenne.

    Si nécessaire, exposition professionnelle, le patient se verra prescrire un cours de massage de 10 séances, il est effectué par un thérapeute manuel.

    Comment soulager la douleur et l'inflammation du calcanéum

    Le processus inflammatoire du calcanéus devient la principale source de douleur. Il est très important d'arrêter l'inflammation afin d'éliminer l'inconfort. Les médicaments traditionnels sont les patchs au talon, les anti-inflammatoires hormonaux ou non hormonaux. Ils sont disponibles en comprimés et en injections intra-articulaires. Parmi les comprimés efficaces figurent la chondrocérine, l'ibuprofène.

    Un excellent effet est donné par l'introduction d'hydrocortisone dans la cavité articulaire. Les injections hormonales ne sont pas recommandées pour ceux qui ont des processus atrophiques dans les tissus, car les hormones améliorent les processus destructeurs et peuvent même provoquer la nécrose.