logo

Douleur à la hanche: pourquoi apparaît-elle? Causes, symptômes, traitement

Le plus souvent, la cause de la douleur dans la cuisse est une crise ou une ecchymose. Cependant, dans certains cas, le syndrome douloureux accompagne des pathologies sévères. La base de la thérapie est les analgésiques, la réduction de l'activité physique, ainsi que le traitement de la cause profonde de l'état du patient. La raison en est une longue recherche diagnostique, au cours de laquelle le spécialiste doit exclure plus de vingt maladies différentes des os, des muscles, des articulations, des vaisseaux sanguins et des nerfs. Le diagnostic consiste en un examen clinique, des méthodes de recherche en laboratoire et instrumentales.

Pourquoi surgit?

La cuisse est un os puissant qui est relié de manière mobile au corps humain par l'articulation de la hanche. Déplace ce système un certain nombre de muscles - biceps, quadriceps, tailleur et autres.

La douleur dans la cuisse est un signal protecteur qui envoie le corps d'une personne à sa conscience. Le plus souvent, la douleur survient avec des troubles fonctionnels réversibles. Cependant, dans certains cas, la douleur apparaît en réponse à des changements pathologiques importants dans le corps.

La possibilité d'une action volontaire, ainsi que la sensibilité, fournissent les nerfs fémoraux et sciatiques. Et pour la "nutrition" de ces structures sont des branches responsables de l'artère et des veines iliaques.

Compte tenu de la complexité de la structure et du fonctionnement du membre inférieur, des difficultés surviennent pour diagnostiquer l'état du patient. Après tout, la cause de la douleur peut être des dommages au système musculo-squelettique et au faisceau neurovasculaire.

Les causes

Parmi les causes les plus courantes de douleur à la hanche, on trouve:

  1. Pathologie osseuse. L'une des pathologies les plus courantes du fémur est la blessure. À un jeune âge, des dommages au corps (diaphyse) de l'os sont généralement trouvés, tandis qu'à un âge avancé - des fractures du col fémoral. Provoquer des conditions de chute similaires, des accidents de la circulation ou un amincissement important des os (ostéoporose). Le syndrome douloureux apparaît souvent sur le fond de l'ostéomyélite - un processus infectieux directement dans la cavité osseuse, qui recouvre également la moelle osseuse. Dans certains cas, la douleur est causée par des néoplasmes tumoraux - ostéome, ostéosarcome ou métastases dues au cancer de la prostate, du sein, etc..
  2. Maladies articulaires. La douleur est souvent observée avec des lésions de l'articulation de la hanche. En règle générale, la cause en est un traumatisme (subluxation, luxation) ou des malformations congénitales (dysplasie). De plus, l'inflammation de l'articulation (arthrite) ou la destruction de sa surface cartilagineuse (arthrose) peut également provoquer des douleurs..
  3. Lésions musculaires. Souvent, l'inconfort dans la région de la cuisse est associé à une douleur musculaire retardée par krepatura qui se produit en raison de l'accumulation d'acide lactique dans les muscles après un effort physique intense. La cause de la douleur musculaire peut également être une maladie systémique des muscles et de la peau - la dermatomyosite..
  4. Troubles neurologiques. Le syndrome de la douleur intense provoque des troubles de l'innervation associés à un pincement et une inflammation du nerf sciatique avec ostéochondrose, spondylolisthésis ou syndrome piriforme.
  5. Pathologie vasculaire. L'un des provocateurs courants de la douleur fémorale est la thrombose veineuse profonde des membres inférieurs au milieu d'une compression vasculaire, d'une immobilisation prolongée, de troubles hémorragiques ou de blessures.

Symptomatologie

La force et la nature de la douleur dans la hanche dépendent en grande partie de la cause immédiate de l'état du patient. Le plus souvent, le syndrome douloureux provoque une fracture ou une luxation du col fémoral, de l'arthrite, de l'arthrose, de la dermatomyosite, de la sciatique, ainsi qu'une thrombose veineuse profonde des membres inférieurs.

Blessures

Lorsque le col fémoral est luxé, le patient est perturbé par une douleur aiguë dans l'articulation de la hanche qui s'étend jusqu'à la hanche. Le membre prend une position forcée - il est plié au genou, et également déployé vers l'intérieur ou vers l'extérieur (selon le type de luxation). L'articulation elle-même est courbée, les mouvements y sont difficiles et douloureux, alors qu'il y a un raccourcissement du membre du côté de la lésion.

La fracture du col fémoral a une clinique similaire - douleur aiguë et restriction des mouvements. Cependant, le membre est toujours tourné vers l'extérieur, tandis que tourner vers l'intérieur est impossible. Un symptôme de «talon collant» est caractéristique, lorsque le patient ne peut pas arracher le membre blessé du lit en position couchée. Un raccourcissement de la jambe blessée de 3-4 centimètres est souvent noté.

Arthrite

L'inflammation de la hanche (coxite) se développe souvent contre les infections, les rhumatismes, la goutte ou le psoriasis. Habituellement, des douleurs apparaissent dans la zone de l'articulation, de l'aine et de la cuisse. La taille de l'articulation augmente considérablement en raison de l'accumulation de contenu inflammatoire en elle (liquide synovial, pus). La peau au-dessus de l'articulation devient enflée, chaude et rouge. L'amplitude des mouvements est réduite, en raison de laquelle les patients commencent à boiter.

Avec les rhumatismes, ces changements sont observés de deux côtés, avec la goutte - d'un côté. Si la cause de l'inflammation est le psoriasis, une coloration violet bleuâtre de la peau au-dessus de l'articulation se produit et des plaques psoriasiques sont détectées sur le corps. Dans les infections, la détérioration générale de l'état du patient passe en premier: fièvre, fièvre et faiblesse musculaire.

Arthrose

La destruction du cartilage intra-articulaire - coxarthrose - s'accompagne de douleurs douloureuses dans l'articulation de la hanche, «s'étendant» à la cuisse. En règle générale, le syndrome douloureux a un caractère «de départ», c'est-à-dire apparaît au début des mouvements et disparaît au pic de l'activité physique. Habituellement, la douleur s'aggrave le soir ou pendant une nuit de sommeil, tandis qu'une raideur est observée le matin (généralement jusqu'à une demi-heure).

Avec la progression de la maladie, des douleurs surviennent au repos, une météorosensibilité apparaît («allume le temps»), une sensation de tension dans l'articulation, des crampes et un «crunch» caractéristique lors des mouvements. Aux derniers stades de la maladie, une raideur importante se développe, provoquant une boiterie. Au fil du temps, les patients ne peuvent pas se déplacer de façon autonome, c'est pourquoi ils sont obligés d'utiliser une canne ou des béquilles comme support supplémentaire.

Dermatomyosite

En règle générale, les patients sont perturbés par une faiblesse musculaire généralisée symétrique, ce qui rend difficile la marche, la montée des escaliers et même la rotation du lit. Au fil du temps, les muscles s'épuisent, il y a une douleur dans la cuisse. Si le diaphragme est endommagé, la respiration est perturbée (essoufflement apparaît, l'inhalation "poitrine pleine" est impossible). Si le processus pathologique recouvre le larynx, la voix devient rauque ou disparaît complètement.

Les manifestations musculaires sont souvent accompagnées de peau - l'apparition de plaques roses sur la surface extenseur des articulations. Un symptôme classique est une éruption héliotropique qui se produit sur les paupières sous la forme de taches rouges - "verres violets". Souvent, le processus pathologique affecte les articulations, le cœur, les poumons, le tractus gastro-intestinal et également les gonades.

Sciatique

Le principal symptôme de lésion du nerf sciatique est la douleur à la hanche - sciatique. Il est observé le long du faisceau nerveux enflammé et est généralement unilatéral. La gravité du syndrome douloureux peut varier, mais le plus souvent, il s'agit d'une douleur intense, limitant la mobilité du membre affecté. La plupart de la douleur est sur les fesses et la surface externe de la cuisse, mais la douleur peut se propager au bas de la jambe, aux pieds ou au bas du dos.

La nature du syndrome douloureux est souvent brûlante, parfois tiraillante ou douloureuse. Dans ce cas, la douleur s'aggrave lors de la toux, du bâillonnement, du changement de position corporelle, du rire ou des éternuements. Les provocateurs de la douleur roulent dans des véhicules tremblants, sautent, courent ou tournent brusquement du corps. La douleur dans la cuisse est également aggravée en raison de la tension des fibres nerveuses - lorsque la jambe est enlevée ou soulevée de la position couchée. La mobilité du membre affecté est limitée principalement en raison de la douleur et de la tension musculaire..

Lorsqu'un nerf est irrité, de «fausses sensations» apparaissent - paresthésie sous forme de chair de poule, brûlure, engourdissement sur la face latérale de la cuisse, du bas de la jambe et du pied. Lors d'infractions importantes de la colonne nerveuse dans les zones marquées, la sensibilité cutanée et vibratoire chute. Dans certains cas, il y a immobilisation complète ou partielle des muscles de l'arrière de la cuisse - parésie ou paralysie. Aux stades ultérieurs, la peau des jambes se décolle, les cheveux tombent, la transpiration diminue.

Thrombose veineuse profonde

Les stades initiaux de la maladie sont asymptomatiques. Au fil du temps, les patients ressentent une douleur abdominale intense dans la partie inférieure de la jambe qui s'étend jusqu'à la cuisse et à l'aine. Le membre affecté augmente considérablement de volume en raison d'un œdème (la différence est supérieure à 2 centimètres de circonférence par rapport à une jambe saine), la peau devient bleuâtre et des veines superficielles dilatées sont visibles en dessous.

L'état général des patients se détériore souvent: la température monte à 38 ° C, de la fièvre et une faiblesse sévère se produisent. La mobilité du membre affecté est considérablement limitée - les patients commencent à boiter.

Tactiques diagnostiques

Le diagnostic de la douleur dans la cuisse dépend de leurs causes immédiates. Habituellement, une enquête est menée (pour clarifier les circonstances de l'apparition de la douleur) et un examen clinique (afin de confirmer le diagnostic préliminaire).

La recherche diagnostique comprend des méthodes de laboratoire - effectuer des tests rhumatismaux, déterminer la coagulabilité du sang, le niveau des enzymes de dégradation musculaire, etc..

Si le diagnostic final est difficile, une IRM ou une ponction articulaire est prescrite («ponction» avec une clôture de contenu). Dans certains cas, recourir à l'arthroscopie - l'introduction d'un équipement vidéo spécial dans la cavité articulaire grâce à des microperforations.

Traitement

Les mesures thérapeutiques dépendent de la maladie primaire. Cependant, le régime de protection est courant, qui consiste à limiter la charge sur le membre affecté.

Blessures

Avec les luxations de la hanche, les surfaces articulaires sont comparées. En règle générale, la procédure est réalisée sous anesthésie avec l'utilisation de relaxants musculaires nécessaires à la relaxation musculaire. Après la réduction, la traction des membres est appliquée avec une charge de 3 kilogrammes pour éviter le raccourcissement de la jambe.

Pour les fractures de la hanche, le traitement chirurgical est préféré. Habituellement, une comparaison chirurgicale des fragments osseux est effectuée - ostéosynthèse. Dans certains cas, le remplacement de l'articulation de la hanche par une prothèse artificielle est nécessaire.

Arthrite

En cas d'inflammation active, votre médecin vous prescrira des anti-inflammatoires non stéroïdiens (indométhacine, diclofénac, ibuprofène) pour réduire la douleur et l'enflure de la hanche. Dans les cas avancés, recourir à des injections intra-articulaires de corticostéroïdes (Diprospan, Triamcinolone). En parallèle, une thérapie de base est menée pour traiter la maladie sous-jacente - rhumatismes (Delagil, Plaquenil), goutte (Colchicine, Allopurinol), infections (antibiotiques de divers groupes) ou psoriasis (Tipodepressin, Apremilast).

Arthrose

Avec la coxarthrose, des anti-inflammatoires non stéroïdiens (Ketorolac, Diclofenac, Analgin) sont utilisés comme analgésiques. Les chondroprotecteurs (Don, Structum) sont prescrits comme compléments alimentaires ou injections intra-articulaires. De plus, afin de ralentir la destruction des surfaces du cartilage, l'acide hyaluronique est introduit dans la cavité articulaire. Aux stades ultérieurs de la maladie, les endoprothèses sont recommandées..

Dermatomyosite

La base du traitement est une diminution de la réactivité du système immunitaire due aux glucocorticoïdes (prednisone) ou aux cytostatiques (méthotrexate, azathioprine).

Sciatique

Le traitement des lésions du nerf sciatique consiste en des effets anti-inflammatoires (ibuprofène, nimésulide, indométacine). En cas de douleur persistante, des corticostéroïdes et des anesthésiques (Hydrocortisone + Novocaine) sont injectés dans la région vertébrale. Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire, dont le montant dépend de la cause de la sciatique (ostéochondrose, spondylolisthésis, etc.).

Thrombose veineuse profonde

Lorsque des caillots sanguins se forment dans les veines des membres inférieurs, un bandage serré des jambes ou l'utilisation de bas de compression est recommandé. Comme principale ligne de traitement, on a utilisé des héparines de faible poids moléculaire (énoxaparine, daltéparine), contribuant à "l'éclaircissement" du sang. Afin de prévenir la propagation des masses thrombotiques dans tout le corps, un filtre à cava est installé à l'intérieur de la veine cave - un réseau spécial pour la «capture» des caillots sanguins.

Mesures préventives

La prévention de la douleur à la hanche comprend:

  • Correction précoce des troubles congénitaux du développement (dysplasie);
  • Prévention des blessures - luxations et fractures du col fémoral;
  • Récupération d'une carence en oligo-éléments afin de prévenir l'ostéoporose;
  • Traitement des maladies inflammatoires des os et des articulations (arthrite, ostéomyélite);
  • Suivre un traitement de base pour les maladies incurables - psoriasis, dermatomyosite, etc.
  • Restauration de la stabilité de la colonne vertébrale avec ostéochondrose et spondylolisthésis afin de prévenir la sciatique;
  • Bandage serré des membres pendant et après les interventions chirurgicales, ainsi qu'en évitant une immobilisation prolongée afin de prévenir la thrombose;
  • Diagnostic précoce des maladies oncologiques des os (ostéome, ostéosarcome) et d'autres organes (prostate, sein, rein);
  • Réduire l'activité physique sur les membres inférieurs pour prévenir le développement de l'arthrose.

Dans la plupart des cas, la douleur dans la cuisse a une évolution bénigne et disparaît d'elle-même en 2 à 4 jours. Cependant, le syndrome de la douleur persistante en combinaison avec des symptômes supplémentaires peut indiquer des pathologies graves qui contribuent à l'invalidité persistante et à la mortalité précoce des patients!

Douleur à la hanche

Parfois, il y a une douleur aiguë dans la cuisse qui se produit à gauche et à droite. Les causes et les formes de douleur sont diverses.

La douleur dans la région de la cuisse survient de façon aiguë et soudaine, parfois graduellement, augmentant avec le temps. Douleur localisée dans le haut de la cuisse, donne dans l'aine, sous le genou, dans le pied. Les hommes et les femmes ont des douleurs à la hanche avec la même fréquence, les causes de la douleur sont différentes et sont dues aux caractéristiques anatomiques et physiologiques.

Souvent, une sensation de douleur s'accompagne d'une altération de la sensibilité, comme une dysesthésie ou une paresthésie. Dans le premier cas, la perception du froid, de la chaleur et d'autres influences est perturbée. Dans le second, le patient ressent un fluage rampant, un engourdissement dans la zone touchée. Les symptômes sont causés par la compression des troncs nerveux avec du tissu musculaire enflammé ou des ligaments. Un engourdissement de la peau est possible. Consultez votre médecin pour de telles plaintes..

Consulter un professionnel, décrivant en détail les symptômes, sensations. Le médecin déterminera les causes de la douleur, indiquera quels tests, examens doivent être effectués et prescrira un traitement. Selon les résultats de l'examen et du diagnostic, le traitement de la douleur dans la région de la cuisse sera effectué par un orthopédiste, un angiochirurgien, un spécialiste des maladies infectieuses, un spécialiste de la tuberculose (par exemple, avec la tuberculose de la charte de la hanche).

Où la douleur à la hanche est-elle localisée?

Localisation de la douleur aiguë ou douloureuse dans la cuisse:

  1. La partie supérieure de la cuisse avant fait mal en raison d'anomalies dans l'articulation de la hanche. Les sources de douleur sont les muscles de la cuisse et de la hanche droite, les troubles des disques intervertébraux, les articulations. Artère et veine fémorales, ganglions lymphatiques de l'aine, organes pelviens chez la femme. La cause de la douleur à l'aine est une fracture de la tête fémorale chez les personnes âgées, une luxation de la tête de l'articulation de la hanche avec la tête se déplaçant vers l'os pubien.
  2. Douleurs musculaires de la hanche dues à des troubles du bas du dos et de la colonne vertébrale sacrée.
  3. L'arrière de la cuisse fait mal en raison de problèmes avec le muscle fessier maximus, son fascia, la pathologie du nerf sciatique, l'articulation sacro-iliaque.
  4. Avec hernies, fractures, luxations de l'articulation de la hanche, une douleur à l'aine apparaît.

La douleur est douloureuse, tiraillante, pire la nuit. Cela est dû à des troubles neurologiques. Peut-être avec une oncopathologie des tissus mous ou des os. La douleur est associée à l'activité physique, cette douleur disparaît la nuit, pendant le repos. Les causes courantes de douleur sont une arthrose déformante de la hanche ou du genou. Avec la pathologie neurologique, il y a des violations de la sensibilité aux changements de température, des paresthésies cutanées.

Avec une hernie du ligament inguinal du côté droit, une pathologie vasculaire de la région fémorale et iliaque, une douleur de traction dans l'aine se développe.

Les principaux facteurs étiologiques

Causes de la douleur à la hanche:

  1. Blessures au fémur ou à l'articulation de la hanche après une chute, un accident vasculaire cérébral. Athlètes professionnels blessés, personnes associées à l'activité physique.
  2. Fracture de la partie supérieure ou médiane du col fémoral. Affecté par les personnes âgées, trouvé chez les femmes, en relation avec les troubles de la ménopause. Les changements hormonaux chez les femmes d'âge mûr et de vieillesse conduisent au développement de l'ostéoporose. Les fractures apparaissent après un mouvement imprudent, tombant d'une hauteur de leur propre croissance. Un traitement à long terme n'apporte pas toujours l'effet souhaité. Dans certains cas, la formation d'une fausse articulation.
  3. Fracture de la partie sacrée de l'os pelvien, du pubis. Il se caractérise par une douleur aiguë à l'aine. Une radiographie est prise, pour le diagnostic différentiel de luxation de l'articulation de la hanche.
  4. Blessure par compression dans la première vertèbre lombaire après une chute d'une grande hauteur, atterrissant sur les fesses.
  5. Ecchymoses pelviennes.

La douleur dans la cuisse est causée par un effort physique, qui détruit le cartilage et les tissus mous. L'inflammation des tissus mous, après une blessure, irrite le nerf sciatique. Cela provoque des douleurs dans le muscle fessier et à l'arrière de la cuisse. La douleur atteint la zone du talon. Le patient ne peut pas rester debout ou assis longtemps.

La douleur de dessin peut être causée par des caractéristiques de l'articulation de la hanche, des changements dans les tissus mous. La douleur dans la cuisse au-dessus du tiers moyen ou dans l'aine est causée par une pathologie de la colonne vertébrale - ostéochondrose, arthrose du disque, rétrécissement du canal rachidien. La courbure vertébrale provoque des spasmes, des douleurs musculaires dans la cuisse antérieure.

Si la douleur dans les jambes n'est pas traitée, la fréquence et la nature de la douleur s'aggravent..

Les blessures à la hanche et à la hanche sont souvent traitées chirurgicalement. Lorsqu'une fracture est déplacée, les fragments d'os sont fixés avec des aiguilles à tricoter spéciales, des plaques de titane. Dans la période postopératoire, la gymnastique est effectuée. Effectuer des exercices pour le haut du corps et les membres sains.

En cas de fractures chez les personnes âgées, un traitement chirurgical dans certains cas n'est pas effectué, en raison de contre-indications. Soins aux patients et prévention des escarres.

Ce qui provoque une douleur de traction dans la cuisse

La cause de la douleur dans la cuisse, en particulier à droite, est l'ostéochondrose de la colonne lombaire ou sacrée. La détérioration est associée à un travail sédentaire, à une mauvaise posture. La courbure de la colonne vertébrale provoque des douleurs dans l'articulation de la hanche gauche.

La douleur dans la jambe, à l'intérieur et à l'avant, est causée par des varices. Sa localisation est beaucoup plus basse, plus proche de la surface interne de la cuisse et du bas de la jambe.

Si la jambe fait mal à l'extérieur et à l'arrière de la cuisse, sous le genou et au pied, la cause est une pincée du nerf sciatique avec une masse de muscle enflammé et spasmodique. La douleur dérange le patient par derrière sur la surface externe de la jambe et a le caractère d'une longueur lombaire. Lors du déplacement, la nature de la douleur change.

Ils traitent ces douleurs en combinaison avec des procédures physiothérapeutiques:

  • Électrophorèse avec des substances médicinales.
  • Magnétothérapie.
  • Courants ultra haute fréquence.
  • Enveloppements à la paraffine.
  • Massage et physiothérapie.

Un tel traitement améliorera le flux sanguin dans la cuisse, soulagera l'enflure et l'inflammation..

Si la partie droite de la cuisse fait mal et qu'un engourdissement apparaît sur la jambe derrière et plus haut dans la région fessière externe, même avec un léger mouvement, cela est dû à des troubles de la colonne vertébrale. Avec la courbure de la colonne vertébrale due à la scoliose, un changement dégénératif se produit dans les articulations de la cuisse. La violation des racines nerveuses s'accompagne d'engourdissement ou de paresthésie du côté gauche.

La courbure vertébrale est traitée avec des exercices de gymnastique. La gymnastique thérapeutique renforce le corset musculaire des zones fémorale et vertébrale. Faites des exercices immédiatement après avoir soulagé une affection aiguë.

Si la hanche fait mal en marchant

Se plaignent souvent de douleurs dans la région de la cuisse lors de la marche, d'inconfort et de difficultés de mouvement. Plus souvent, cette pathologie est due à des lésions des tissus mous. La douleur est localisée à la surface et dans les profondeurs des tissus mous.

L'articulation ne fait pas toujours mal, la surface externe de la cuisse et du bas de la jambe est plus souvent affectée au-dessus du milieu.

Causes d'inconfort dans la région fémorale lors de la marche:

  1. Fracture de la tête ou du cou du fémur.
  2. Arthrite de la hanche.
  3. Polyarthrite rhumatoïde.
  4. Inflammation tendineuse.
  5. Processus tuberculeux dans l'articulation de la hanche. Dans ce cas, des puisards purulents se forment dans l'articulation de la hanche et sous le genou. Les groupes régionaux de ganglions lymphatiques augmentent et s'atténuent. La température locale des articulations est réduite.

Le traitement complexe de la douleur dans la cuisse et les fesses est effectué par un neurologue ou un vertébrologue. Pour le diagnostic, un examen aux rayons X, CT, IRM sont effectués. En cas de troubles dégénératifs ou dystrophiques, de lésions osseuses ou des tissus mous, la consultation d'un orthopédiste, rhumatologue, spécialiste des maladies infectieuses est nécessaire.

Le traitement complet comprend:

  1. Anti-inflammatoires non stéroïdiens. Il s'agit notamment de Diclofenac, Ortofen, Voltaren et plusieurs autres.
  2. Médicaments anti-inflammatoires hormonaux. Souvent dans une pratique rhumatologique, un médicament à libération prolongée sous forme de Diprospan est utilisé. Kenalog est administré par voie intra-articulaire.
  3. Chondroprotecteurs. Les préparations pour restaurer la structure et les fonctions du cartilage sont la chondroïtine et la glucosamine. Peut-être l'introduction de médicaments par voie intramusculaire ou orale. Traitement long et régulier.
  4. Compresse sur la cuisse affectée. Soulage la douleur et l'inflammation Dimexidum. Des compresses avec Dimexide sont effectuées sur les zones touchées.
  5. Traitement physiothérapeutique.
  6. Massage et thérapie par l'exercice. La gymnastique thérapeutique est réalisée au début de la période de récupération sous la direction d'un instructeur de physiothérapie.

Une fois l'inflammation aiguë éliminée, le massage thérapeutique, les techniques de thérapie manuelle, l'étirement du quadriceps fémoral, les muscles postérieurs et internes et les ligaments sont effectués.

Avec la tuberculose, ils sont traités chirurgicalement. Dans le même temps, des médicaments antibactériens du spectre antituberculeux sont prescrits. Le traitement de la coxite tuberculeuse est long et systématique. Après l'opération, portant une orthèse, un traitement physiothérapeutique, une longue cure de médicaments anti-TB est prescrite.

Pathologie vasculaire

La douleur à la cuisse peut être causée par une thrombose ou une thrombophlébite de l'artère fémorale ou iliaque. La thrombose aiguë de l'artère iléale se manifeste par des douleurs dans le bas-ventre ou l'aine. Avec la thrombose de l'artère fémorale, la douleur se propage le long de la surface interne de la cuisse. La jambe, souvent la gauche, gonfle et devient bleue, en particulier à l'intérieur.

Le patient doit être hospitalisé d'urgence. Dans la période aiguë, de l'héparine, des médicaments thrombolytiques, lui est administrée. Afin de prévenir les complications infectieuses et le développement de la septicémie, des médicaments antibactériens à large spectre d'action sont prescrits.

La thrombose aiguë et la thromboembolie sont traitées en fonctionnement. Au-dessus de la zone de localisation du thrombus, un vaisseau est bandé ou un dispositif est installé à l'intérieur pour empêcher le thrombus de se déplacer le long du lit vasculaire. Le port de vêtements de compression ou le bandage des membres avec des bandages élastiques est recommandé. Bandez la jambe de la cheville pour éviter la stagnation du sang dans le réseau veineux et la formation de caillots sanguins.

Méthodes de médecine traditionnelle

Ajout au traitement médical, physiothérapeutique et chirurgical - moyens et méthodes de la médecine traditionnelle. Le traitement alternatif propose une recette utilisant l'infusion de bourgeons de pin pour le traitement des processus inflammatoires dans la hanche et l'articulation de la hanche. Dans un pot de verre foncé, mettez quelques jeunes bourgeons de pin et recouvrez de sucre granulé. Le pot est à moitié plein. Le haut du pot doit être libre. Il est bien fermé et placé au chaud pendant 7 jours. Lorsque le mélange est infusé, le pot produira du sirop, qui sera frotté dans la zone affectée. Frotter la surface de la cuisse et prendre le mélange à l'intérieur. Vous devez boire quotidiennement 3 cuillères à soupe. Durée du traitement - jusqu'à trois mois.

La douleur et l'inflammation dans la jambe sont soulagées par la teinture de la plante sabre. Versez quelques cuillères à soupe d'herbe séchée de sabre avec un demi-litre de vodka, fermez hermétiquement le récipient et placez-le dans un endroit sombre pendant un mois. Après avoir filtré le mélange et l'avoir bu avant les repas, 30 gouttes. Teinture également utilisée pour frotter la surface de la cuisse.

Soulage la douleur dans l'articulation de la hanche, la colonne vertébrale et la cuisse teinture d'alcool provenant des feuilles de ficus. Pour le préparer, vous avez besoin de trois feuilles fraîches de ficus. Broyez-les soigneusement, mettez-les dans un récipient en verre foncé et versez 500 ml de vodka. Insistez pendant deux semaines. Filtrez et frottez le mélange dans les endroits où la douleur aiguë aiguë dérange.

Les suppléments biologiques sont utilisés pour traiter la douleur et l'inflammation des articulations. Le traitement local est effectué avec la crème Collagen Ultra. Cette crème soulage la douleur et l'inflammation, sert de source supplémentaire de collagène pour les articulations..

Pour restaurer la structure du cartilage affecté, incluez dans le régime des plats riches en collagène et en gélatine - gelée, gelée, gelée. Prenez le matin à jeun une cuillerée de gélatine dissoute dans de l'eau tiède. Pour améliorer le goût, ajoutez du miel et du jus de citron.

Ceux qui doivent rester debout longtemps doivent se réchauffer toutes les heures et changer la position de leurs jambes. Avec un travail sédentaire, vous pouvez enlever vos chaussures et marcher pieds nus dans la pièce. Roulez une balle en caoutchouc avec des pointes sur la surface de la cuisse. Ces boules sont vendues dans le réseau de pharmacies.

Le matin, l'auto-massage des jambes se fait. Il est fait de légers mouvements de caresse des paumes à la surface de la cuisse. Massage du genou à la région inguinale, en évitant l'accumulation de ganglions lymphatiques.

Prenez soin de chaussures confortables qui ne restreignent pas les mouvements. En cas de surpoids, vous devez penser à sa correction à l'aide d'un régime alimentaire, d'exercices de gymnastique. En cas de troubles métaboliques sévères, contactez votre endocrinologue, passez un examen et un traitement pour corriger le poids.

Douleur à la hanche

Vous voulez savoir pourquoi votre hanche fait mal? Cet article discute des causes les plus courantes de cette manifestation clinique. La douleur peut survenir en raison d'un effort physique et disparaîtra en quelques jours. Mais si la hanche fait mal constamment ou régulièrement (surtout le matin), si la douleur s'accompagne d'une sensation de raideur et de mouvements limités - vous devriez consulter un médecin à la Clinique de la douleur CELT!

Causes de la douleur à la hanche

Les causes de la douleur dans la cuisse (ainsi que sa nature) peuvent être différentes. La cuisse peut faire mal latéralement dans l'articulation ou dans les tissus mous, tandis que l'inconfort peut se produire périodiquement et être intense, aigu ou chronique. Les cuisses droite et gauche peuvent faire mal; en outre, la douleur peut être localisée dans la région de l'aine.

  • Consultation initiale - 4000
  • Consultation initiale avec le chef de la clinique de la douleur - 4 500
Prendre rendez-vous

Blessures à la cuisse

Les blessures à la hanche comprennent:

  • ecchymoses du bassin, de l'articulation de la hanche, du haut de la cuisse;
  • fracture au niveau du trochanter du fémur;
  • fracture du sacrum;
  • luxations du fémur;
  • entorses et déchirures des muscles et des ligaments;
  • fracture du col fémoral;
  • fracture par compression de la 5e vertèbre lombaire.

Il convient de noter qu'une rupture des ligaments fémoraux peut survenir non seulement en raison d'une blessure, mais également en raison de l'apparition et du développement de processus dégénératifs en eux. L'écart est caractérisé par une douleur aiguë et une mobilité articulaire altérée.

Arthrose de la hanche

La coxarthrose, ou arthrose de l'articulation de la hanche, est une maladie dans laquelle se produit l'usure de la hanche. C'est l'une des raisons les plus courantes pour lesquelles la cuisse droite et / ou gauche fait mal. Une caractéristique distinctive de cette maladie est la douleur, localisée dans l'aine et s'étendant sur la surface fémorale latérale et antérieure. Souvent, des sensations peuvent être projetées sur la fesse ou irradier vers le genou; ils apparaissent en marchant ou en se levant d'une chaise. Les autres manifestations cliniques de la coxarthrose comprennent:

  • une limitation significative de la mobilité du membre affecté (incapacité à effectuer des mouvements de rotation, tirer la jambe vers la poitrine ou la prendre sur le côté);
  • crunch dans l'articulation de la hanche;
  • raccourcissement de la jambe (apparaît aux stades avancés de la maladie).

Arthrite de la hanche

Il existe un certain nombre d'arthrite qui peuvent provoquer une inflammation des articulations de la hanche. Malgré le fait que ce phénomène soit assez rare, il existe et est principalement affecté par les personnes âgées de 15 à 40 ans.

Les symptômes de la douleur sont plus ressentis la nuit et leur intensité est assez élevée. Ils ne disparaissent pas même avec un changement de position corporelle. En marchant, la douleur diminue quelque peu et le soir (après que le patient "ait divergé"), elle peut complètement disparaître, mais la nuit, elle se fera de nouveau sentir.

Infarctus du myocarde de la hanche - nécrose aseptique de la tête fémorale

Infarctus de la hanche - c'est le diagnostic posé par cinq pour cent des patients qui se plaignent de douleurs à la hanche. Cette maladie se caractérise par un développement rapide; les symptômes de la douleur augmentent en 1 à 3 jours et deviennent presque insupportables la nuit. Leur affaiblissement est observé à 4-5 heures du matin. Les hommes souffrent de cette maladie 8 fois plus souvent que les femmes.

Inflammation du tendon fémoral

Cette maladie est diagnostiquée par 25 à 30% du nombre de patients qui se plaignent de symptômes douloureux. Le plus souvent, les femmes souffrent de cette maladie et l'incidence maximale survient à la ménopause, au cours de laquelle un affaiblissement des muscles et des tendons est souvent observé. Le développement de la maladie se produit rapidement - dans la période de 3 à 15 jours. La hanche fait mal latéralement dans les tissus mous de la surface externe, d'un côté ou des deux. Les sensations désagréables sont assez intenses; ils apparaissent en marchant ou allongé sur le côté affecté. Aucune restriction de mouvement dans l'articulation de la hanche.

Syndrome de piriforme

Une autre cause très courante de douleur à la hanche est le syndrome du piriforme. Il survient lors de processus pathologiques dans la colonne lombaire et, en règle générale, est unilatéral. L'augmentation de la douleur survient en 1 à 3 jours en raison de:

  • stress
  • musculation;
  • mouvement soudain et infructueux.

La douleur est localisée dans la région fessière et lombaire, le sacrum fait souvent mal. Parfois, la douleur descend le long de l'arrière du membre inférieur jusqu'au talon.

Autres raisons

De plus, la hanche peut faire mal à l'intérieur ou à l'extérieur et pour un certain nombre d'autres raisons:

  • pathologies du système endocrinien, entraînant la destruction du cartilage et du tissu osseux;
  • pathologie vasculaire artérielle;
  • processus infectieux dans le tissu osseux de la cuisse et du bassin;
  • tumeurs osseuses malignes.

Pourquoi une hanche fait mal. Douleurs musculaires fémorales: causes et méthodes de traitement

Matériaux populaires

Aujourd'hui:

Pourquoi une hanche fait mal. Douleurs musculaires fémorales: causes et méthodes de traitement

Les membres inférieurs sont souvent à l'origine de douleurs chez les personnes de tout âge. Le problème s'intensifie avec l'âge, lorsque les principales maladies dégénératives-dystrophiques apparaissent. Un symptôme courant est la douleur dans le muscle de la cuisse. Cependant, il existe de nombreuses raisons pour cette manifestation désagréable, et dans chaque cas, l'approche des mesures thérapeutiques nécessite un individu.

Causes et diagnostics

C'est important de savoir! Médecins en état de choc: "Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires..."...

La douleur dans le muscle fémoral peut survenir dans de nombreuses situations pathologiques. Les raisons menant à ce symptôme sont mieux divisées en plusieurs groupes ayant un mécanisme commun pour la formation du problème. Les principaux facteurs qui conduisent à l'apparition de douleurs dans le muscle de la cuisse:

  • maladies du système musculo-squelettique. et d'autres maladies résultant de changements involutionnels dégénératifs-dystrophiques dans le tissu du cartilage osseux;
  • maladies systémiques du tissu conjonctif. Toute maladie de ce groupe peut provoquer des douleurs dans le muscle fémoral, mais le plus souvent la dermatomyosite ou la sclérodermie systémique provoque un symptôme. Le syndrome de la douleur secondaire est caractéristique de la spondylarthrite ankylosante en tant que processus immuno-inflammatoire;
  • blessures traumatiques. Un groupe de maladies causées par une action mécanique aiguë ou contondante: déchirures et entorses des muscles et des ligaments, fractures osseuses, ecchymoses;
  • processus inflammatoires locaux. Souvent, sous l'influence de micro-organismes, une lésion isolée du muscle fémoral est observée;
  • pathologie vasculaire. Diverses thromboses, varices ou phlébites peuvent provoquer des douleurs dans les muscles de la cuisse, car une inflammation locale avec œdème se produit dans les tissus autour du vaisseau;
  • parasites. Les vers peuvent vivre et se multiplier dans les tissus musculaires. Trichinella provoque le syndrome douloureux le plus prononcé, mais les filaires et les cysticerques peuvent également entraîner une gêne dans le muscle fémoral;
  • maladies rares: maladies congénitales et acquises qui surviennent chez un nombre limité de personnes et sont associées à des anomalies génétiques. Ce groupe comprend la thrombocytopathie, les processus auto-immunes de la hanche, les tumeurs malignes, le raccourcissement du membre.

Les hanches sur les côtés font mal. Pourquoi la hanche fait-elle mal latéralement dans la zone articulaire lors de la marche ou la nuit

peut survenir à tout âge et pour diverses raisons. Cependant, le plus souvent, un symptôme désagréable apparaît chez les athlètes, les personnes âgées et ceux qui effectuent un travail physique intense. Des sensations douloureuses peuvent en indiquer. maladies congénitales et acquises ou autres.

L'articulation de la hanche fait mal en raison de l'irritation des fibres nerveuses sensibles qui innervent le périoste, les ligaments, la capsule articulaire ou les tissus périarticulaires. La douleur peut survenir en endommageant l'une de ces structures.

J'ai mal à la hanche quand je mens. Que faire en cas de douleur dans l'articulation de la hanche la nuit allongée sur le côté?

| Orthopédiste de la plus haute catégorie

Il arrive souvent que la nuit, une personne ressent une douleur douloureuse dans l'articulation de la hanche allongée sur le côté. Elle prive le patient de la possibilité de se reposer, ce qui entraîne de nombreux problèmes. Pourquoi l'articulation de la hanche fait-elle mal? Comment se débarrasser des sensations atroces?

Les causes

La douleur dans l'articulation de la hanche couchée sur le côté la nuit peut être de nature et de durée différentes. Les raisons suivantes provoquent l'apparition de douleur.

Blessures diverses

Ces types de blessures incluent les dommages suivants:

  • fracture de la hanche;
  • entorse et luxation;
  • rupture ligamentaire;
  • ecchymose à la hanche.

Les blessures sont particulièrement dangereuses chez les personnes âgées de 40 à 45 ans, en raison de la fragilité osseuse accrue, un risque élevé d'ostéoporose.

Maladies associées

Presque toutes les maladies des articulations de la hanche s'accompagnent de douleurs:

  1. Différents types d'arthrite. La douleur apparaît en marchant, elle est vive, nette. Peut donner à la cuisse ou à l'aine.
  2. Coxarthrose. La structure du cartilage, sa nutrition et son apport sanguin sont perturbés. Au stade avancé de la maladie, la douleur est ressentie en mouvement et au repos.
  3. Spondylarthrite ankylosante. La douleur se manifeste dans la zone lombaire et sacrée. Cette maladie est caractérisée par des douleurs nocturnes dans l'articulation de la hanche..
  4. Bursite. Le processus inflammatoire dans le sac synovial de l'articulation. Accompagné de douleurs et de courbatures.
  5. Tendance. Inflammation ligamentaire. En plus de la douleur, une restriction articulaire est caractéristique de cette maladie..
  6. Processus nécrotiques dans les tissus de l'articulation de la hanche. Un exemple est la maladie de Perthes..
  7. Troubles neurologiques de la colonne vertébrale, une douleur peut être apportée à la zone des articulations de la hanche.

Si vos articulations de la hanche vous font mal la nuit, c'est certainement une raison pour demander l'aide d'un médecin. Il déterminera les causes de la douleur, collectera les antécédents médicaux du patient, prescrira les examens et tests nécessaires, en fonction des résultats du traitement qui sera prescrit.

Plaintes des patients

Symptômes courants des patients lorsqu'ils contactent un spécialiste:

  1. Douleur douloureuse dans l'articulation pelvienne, surtout la nuit en position couchée sur le côté.
  2. La douleur peut irradier jusqu'au genou, le long du côté de la cuisse, dans l'aine.
  3. Sensation d'engourdissement ou, inversement, de chaleur dans une jambe malade.
  4. Tir, douleur brûlante à l'arrière de la cuisse, en particulier avec les virages, les squats.

Et si le patient ne peut pas dormir, il lui est difficile de se déplacer, de se lever d'une position assise ou couchée? Diverses méthodes de diagnostic aideront à déterminer l'état des articulations de la hanche et des vaisseaux qui les entourent en ce moment:

De plus, un diagnostic détaillé et complet permet de différencier une maladie d'une autre..

Thérapie de la douleur dans les articulations de la hanche

Les symptômes des maladies de l'articulation pelvienne sont assez graves et apportent une gêne au patient, réduisent la qualité de vie. Presque tous les processus pathologiques associés à l'articulation pelvienne sont traités assez longtemps et nécessitent un traitement complexe.

Important! Tout d'abord, il est nécessaire d'identifier les causes de la maladie, de trouver la cause de la douleur et de traiter les symptômes.

Traitements conservateurs

Comment traiter un patient dont la jambe fait mal dans la région pelvienne, surtout la nuit? Pour soulager la douleur et l'inflammation, le cas échéant, le médecin prescrit d'abord des médicaments.

Thérapie médicamenteuse

Cela comprend plusieurs groupes de produits pharmaceutiques..

Analgésiques

Exemples d'analgésiques, de médicaments anti-inflammatoires:

Ils apportent un soulagement temporaire, il est permis de ne pas utiliser plus de 14 jours.

Cartilage reconstituant des médecines

Les chondroprotecteurs sont le plus souvent prescrits:

Ces médicaments inhibent la destruction du tissu articulaire, améliorent les processus métaboliques..

Important! Les chondroprotecteurs sont recommandés pour une longue durée de 3 à 6 mois..

Relaxants musculaires

Les types suivants sont considérés comme des exemples de ces médicaments relaxants:

Ils éliminent l'hypertonie musculaire, améliorent la circulation sanguine.

Douleur dans la cuisse et les fesses. Douleur dans les fesses et les hanches

La fesse est un muscle situé sur la cuisse. Sur elle est une couche de graisse sous-cutanée. La douleur dans les fesses et les hanches peut être dérangeante à la fois après une blessure et en raison du développement du processus inflammatoire. Parfois, l'inconfort est transmis par la colonne vertébrale, ainsi que par le coccyx ou le sacrum. S'il y a des anomalies dans ces parties du corps, la fesse peut sembler douloureuse. En fait, bien souvent, ce n'est qu'un signe de pathologie des articulations, des vaisseaux sanguins, des terminaisons nerveuses.

Douleur dans la cuisse et la fesse droite

L'inconfort peut apparaître périodiquement pendant plusieurs mois ou ne déranger qu'occasionnellement. Des douleurs aiguës dans les fesses et les hanches accompagnent généralement un effort physique excessif. Si vous ne parvenez pas à évaluer correctement votre force dans le gymnase ou en faisant du jogging, le lendemain, vous pouvez ressentir une gêne.En outre, des douleurs dans la cuisse droite et les fesses peuvent être causées par des violations:

L'inconfort peut s'aggraver au coucher et disparaître complètement la nuit. La nature des sensations est différente, par exemple, des douleurs sourdes apparaissent souvent. S'il devient difficile de marcher ou de courir, vous devez vérifier la colonne lombaire pour une hernie.

Douleur dans la fesse et la cuisse en position assise

Parfois, il y a un grand inconfort en étant assis ou couché d'un certain côté. Souvent, de cette manière, le corps signale une bursite trochantérienne. La cause de la douleur dans la fesse et la cuisse en position assise est l'arthrose de l'articulation de la hanche. Cette maladie est traitable, l'essentiel est de ne pas la déclencher, car des complications conduisent à une invalidité. De plus, une gêne peut apparaître:

  • lésions de la racine de la moelle épinière;
  • pathologie du muscle fessier moyen ou mineur;
  • sciatique.

Toutes ces maladies sont dangereuses avec leurs complications. Pour les éviter, vous devez prendre rendez-vous avec un traumatologue ou un orthopédiste dès que possible. En moyenne, un diagnostic précis peut être posé en 1 à 2 jours..

L'articulation de la hanche fait mal la nuit. Causes d'inconfort

Pendant de nombreuses années, essayant de guérir JOINTS?

Directeur de l'Institut pour le traitement des articulations: «Vous serez étonné de voir à quel point il est facile de guérir les articulations en prenant un médicament quotidien pour 147 roubles...

Si votre articulation de la hanche fait mal la nuit, il peut y avoir plusieurs raisons. L'inconfort est de courte durée et peut déranger longtemps une personne. L'intensité de la douleur est également différente. Quelqu'un attire l'attention sur les douleurs de traction légères, tandis que d'autres les caractérisent comme des brûlures et interfèrent avec le sommeil.

NOS LECTEURS RECOMMANDENT!

Pour le traitement des articulations, nos lecteurs ont utilisé avec succès Sustalaif. Vu la popularité de ce produit, nous avons décidé de l'offrir à votre attention.
En savoir plus ici...

Les causes des douleurs nocturnes dans l'articulation de la hanche (TBS) peuvent être divisées en deux groupes:

  • Blessures;
  • Maladies articulaires.

Selon la cause de la douleur, le traitement est différent. Avant de prendre des médicaments, vous devriez consulter un médecin.

Lorsque la cause de la douleur est une blessure

L'articulation de la hanche remplit une fonction motrice importante dans le corps. C'est l'un des plus gros joints. Les jambes d'une personne portent la plus grande charge. Les facteurs suivants peuvent provoquer de la douleur:

  • Fracture de la hanche;
  • Entorse;
  • Blessure;
  • Rupture ligamentaire.

Lorsqu'un col fémoral est fracturé, les patients ne peuvent généralement pas effectuer de mouvements seuls, et s'ils sont blessés à la suite d'une chute, ils ne peuvent même pas se lever.

Le plus grand risque de blessure à l'articulation de la hanche est pour les patients de plus de 45 ans, en particulier chez les femmes. Cela est dû au début de la ménopause, lorsque le calcium est excrété de manière intensive par le corps, ce qui entraîne une fragilité osseuse accrue.

Lorsque la cause de la douleur est la maladie

Presque toutes les maladies articulaires s'accompagnent de douleurs intenses. Leur intensité dépend du stade de la pathologie. En pensant pourquoi l'articulation de la hanche fait mal la nuit, il convient de vérifier les maladies suivantes:

  • Arthrite;
  • Coxarthrose;
  • Bursite TBS;
  • Tendinite;
  • Nécrose;
  • Spondylarthrite ankylosante;
  • Névralgie.

Avec l'arthrite, la douleur est ressentie à la fois en position couchée et en mouvement. Des douleurs douloureuses la nuit apparaissent lorsque la maladie a progressé. Dans les premiers stades, les sensations désagréables dans les articulations ne surviennent que dans le contexte de surmenage.

La coxarthrose est une forme grave de pathologie, l'arthrose progressive, dans laquelle la nutrition et l'apport sanguin au cartilage de l'articulation sont altérés. Lorsque le patient est allongé sur le côté ou marche activement, la douleur s'intensifie.

Avec la bursite, l'inflammation se produit à l'intérieur du sac articulaire de l'articulation. Le processus pathologique dans la section synoviale est capable de provoquer des douleurs, à la fois pendant la journée et pendant le sommeil la nuit..

Avec une tendinite, le patient ne ressentira pas seulement de la douleur la nuit. Puisque l'inflammation des ligaments se produit avec cette pathologie, la maladie affecte la capacité de se déplacer. Il y a une amplitude de mouvement limitée de l'articulation, elle est raide.

Les changements nécrotiques dans le tissu osseux près de l'articulation et dans le cartilage entraînent des douleurs la nuit. Plus la zone de dommages est grande, plus l'inconfort est fort.

Avec la spondylarthrite ankylosante et les troubles névralgiques, des douleurs dans les articulations de la hanche sont également possibles. Un diagnostic précis nécessite un examen. La douleur peut irradier vers les zones voisines, un diagnostic précis est donc toujours important avant le traitement.

Douleur de hanche dans la zone articulaire latérale

La douleur à la hanche est le plus souvent associée à des maladies de l'articulation de la hanche. Mais parfois, la raison des sensations réside dans d'autres pathologies, dans ce cas, le traitement doit être sélectionné en tenant compte de l'étiologie.

Les principales causes de douleur

Si la zone de la hanche fait mal, les sensations ne peuvent pas être négligées. La douleur est aiguë et douloureuse, périodique et constante, ennuyeuse. Dans certains cas, seule la cuisse droite ou gauche provoque des sensations désagréables, dans d'autres - à la fois, parfois la douleur donne au genou ou même se propage à travers la jambe. Selon le classement, il peut s'agir:

  • aigu
  • chronique
  • cutané;
  • interne;
  • somatique;
  • névralgique;
  • vasculaire etc..

Dans cette zone anatomique se trouve la plus grande articulation de notre corps - la hanche.

C'est en elle que le plus souvent il y a des changements pathologiques, bien que parfois la douleur se dégage d'un organe complètement différent. Voici les principaux groupes de causes d'inconfort lorsqu'une hanche fait mal dans le côté de l'articulation:

Type de maladieExemples
BlessuresEcchymoses des tissus mous, entorses, déchirures, fractures du col fémoral
Maladies inflammatoiresArthrite, tuberculose osseuse, myosite
Pathologies tumoralesSarcome osseux, ostéomyosarcome, lésions de la moelle osseuse
Maladies degenerativesArthrose de la hanche
Pathologie vasculaireVarices, thrombophlébite, athérosclérose
Maladies du système nerveuxNévrite, ostéochondrose, hernie

Les problèmes qui se transmettent d'eux-mêmes sont des sensations désagréables dans ce domaine chez les femmes enceintes en raison d'une charge accrue, chez les enfants pendant la croissance intensive, après un surmenage sévère des jambes.

Maladies des cuisses

Chez les personnes âgées de 45 à 55 ans, les premiers signes d'arthrose, une maladie dégénérative qui englobe le cartilage articulaire et conduit à leur destruction, commencent souvent à apparaître. La coxarthrose (dommages à l'articulation de la hanche) commence généralement sur un côté du corps, ses symptômes sont les suivants:

  • douleur à l'aine, passant sur le côté et à l'avant de la jambe;
  • irradiant à la fesse, au genou, aggravé par la marche, se levant d'une chaise;
  • limitation de la mobilité;
  • crissement, picotements, engourdissement dans la cuisse;
  • dans les dernières étapes - raccourcir les jambes.

L'arthrite, ou inflammation des articulations, est rare dans ce domaine. Fondamentalement, il est de nature auto-immune - psoriasis, polyarthrite rhumatoïde. La douleur dans ce cas est vive, insupportable, ne s'atténue pas même la nuit, mais lorsque la marche peut diminuer. C'est souvent bilatéral.

Une tendinite peut également survenir dans la région de la cuisse - une inflammation du tendon, caractérisée par une douleur aiguë et éclatante.

Une maladie inflammatoire spécifique de la cuisse est la trochantérite - des dommages au point supérieur de la cuisse, auquel les muscles et les tendons sont attachés. Les sensations sont douloureuses, constantes, mais il n'y a aucune restriction sur la mobilité des jambes.

Quoi d'autre peut causer de la douleur?

Environ 5% des personnes qui se sont plaintes de symptômes de hanche entendent un diagnostic de nécrose aseptique de la tête fémorale. Il s'agit d'une maladie grave associée à des troubles circulatoires dans ce domaine et entraînant la mort du tissu osseux. En règle générale, la douleur d'une personne augmente en quelques jours et devient encore plus forte la nuit..

Autres causes possibles de douleur:

    syndrome du piriforme - causé par des maladies du bas du dos, qui se manifestent par des sensations désagréables d'un côté du corps, une amplification est possible en portant des poids, des mouvements infructueux;

Moins fréquemment, des violations d'une tumeur osseuse, des tissus mous, des métastases de la prostate et d'autres organes, de l'ostéomyélite et de la tuberculose sont provoquées. Après une chute sur le côté, une cambrure infructueuse de la jambe ou une autre blessure, une douleur peut survenir en raison d'entorses, de luxations, de fractures. Suspectez cette cause de douleur s'il y a eu une blessure..

Principes de diagnostic et de traitement

Après avoir contacté un médecin (traumatologue, orthopédiste, chirurgien), il effectuera une série de tests physiques - pour amener et retirer les jambes, flexion et extension, rotation, etc. Cela permettra de conclure que la mobilité, le renforcement ou l'affaiblissement des symptômes pendant le mouvement, aideront à faire un diagnostic préliminaire.

Si la cause est associée à des dommages à la colonne vertébrale, aux troncs nerveux, un neurologue est impliqué dans l'examen.

À la fin de l'examen initial, le patient doit être envoyé pour une radiographie. Cette méthode vous permettra de visualiser l'os et les composants de l'articulation de la hanche. Si les changements sont mineurs ou s'il y a des difficultés avec la différenciation des pathologies, la TDM est prescrite. Si vous soupçonnez un problème de tissus mous et de nerfs, il est préférable de réaliser une IRM.

De plus, peut être attribué:

  • tests rhumatismaux;
  • analyse biochimique;
  • études sur le métabolisme du calcium et du phosphore.

Le traitement est sélectionné en fonction de la pathologie identifiée. Dans les cas avancés, une opération doit être effectuée. Le traitement orthopédique, la physiothérapie et les médicaments sont souvent utiles. Il n'est pas logique d'utiliser des fonds locaux - l'emplacement profond de l'articulation ne permet pas aux substances médicinales d'y pénétrer pleinement.

Traitement conservateur

Avec toute pathologie de la zone de la cuisse, le patient se voit prescrire des exercices thérapeutiques, ils ne font pas d'exercices uniquement dans la phase la plus aiguë et avec les maladies infectieuses jusqu'à ce que l'inflammation soit supprimée. Les exercices recommandés sont donnés ci-dessous:

  • lever les jambes droites au-dessus du sol en position couchée;
  • balançoires soignées avec les jambes;
  • flexion en position latérale;
  • genoux.

Les médecins conseillent également la natation, le ski, la pratique sur un vélo elliptique. En plus de la thérapie par l'exercice, les patients se voient prescrire un massage, avec arthrose - thérapie manuelle. La physiothérapie (laser, microcourants et autres) aide également à soulager l'inflammation et à augmenter la circulation sanguine.

En cas de douleur intense, l'administration ou l'injection d'anti-inflammatoires non stéroïdiens est indiquée.

Dans le complexe de traitement, le patient prend des relaxants musculaires (Midokalm, Sirdalud), des chondroprotecteurs (Arthra, Don), des vitamines B (Milgamma, Neuromultivitis). Des agents vasculaires (Pentoxifylline, Curantil) sont également utilisés pour améliorer l'apport sanguin à la zone.

Autres traitements

La médecine traditionnelle pour les problèmes de hanche - inflammatoires, dégénératifs, rhumatismaux - conseille de prendre des infusions, des décoctions de consoude et de sabre. Ces plantes éliminent l'inflammation, réduisent la douleur de diverses étiologies et démarrent le processus de restauration du cartilage et des ligaments.

Si la cause est des dommages vasculaires, il est recommandé de prendre du jus d'aloès, de manger plus d'agrumes, de consommer du miel. Avec l'ostéoporose, une thérapie spécifique est prescrite avec des médicaments qui «patch» le tissu osseux, ainsi qu'un régime avec une quantité accrue de calcium.

Les indications de l'opération sont:

  • degré sévère de coxarthrose, arthrite;
  • destruction de la tête fémorale, blessure au cou.

Selon le témoignage du patient, l'articulation est remplacée - son arthroplastie est réalisée. Dans 95% des cas, la chirurgie garantit une restauration complète de la mobilité des jambes à tout âge..

Partage avec tes amis

Faites du bon travail, cela ne prendra pas longtemps