logo

Ce que vous devez savoir sur la névralgie

La névralgie fait référence à une douleur lancinante sévère qui se produit en raison d'un nerf endommagé ou irrité. La névralgie peut affecter n'importe quelle partie du corps, provoquant une douleur légère ou sévère. Certains médicaments et procédures chirurgicales peuvent traiter efficacement la névralgie..

Une névralgie sévère peut affecter la capacité d'une personne à effectuer des tâches quotidiennes et peut affecter sa qualité de vie.

La névralgie a de nombreuses causes possibles, notamment:

  • infections telles que le zona, la maladie de Lyme ou le VIH
  • pression sur les nerfs des os, des vaisseaux sanguins ou des tumeurs
  • d'autres conditions médicales telles qu'une maladie rénale ou le diabète
  • vieillissement

Cet article traite des différents types de névralgie, de leurs symptômes et des options de traitement disponibles..

Types de névralgie

Les agents de santé classent la névralgie en fonction des zones du corps qu'elle affecte. Voici quelques types courants de névralgie:

La névralgie du trijumeau

Le TN peut provoquer une douleur lancinante au visage.

La névralgie du trijumeau (TN) implique le nerf trijumeau dans la tête. Il a trois branches qui envoient des signaux du cerveau au visage, à la bouche, aux dents et au nez..

TN est divisé en deux divisions: type 1 et type 2.

Le TN de type 1 provoque une sensation de brûlure ou un choc électrique dans certaines parties du visage. Les personnes atteintes de TN de type 1 connaissent des épisodes irréguliers qui se produisent soudainement.

La durée de ces épisodes varie selon les personnes, mais peut durer jusqu'à 2 minutes, selon l'Institut national des troubles neurologiques et des accidents vasculaires cérébraux..

Le type 2 TN produit une sensation de douleur constante et sourde sur le visage.

La cause exacte du TN reste incertaine. Cependant, la pression d'un vaisseau sanguin élargi peut irriter ou même endommager le nerf trijumeau..

La sclérose en plaques (SEP) peut entraîner une TN. La SEP est un trouble neurologique qui provoque une inflammation qui endommage la gaine de myéline entourant les fibres nerveuses du système nerveux central.

Névralgie post-herpétique

La névralgie post-herpétique (PHN) est une affection douloureuse qui affecte les nerfs de la peau..

Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), le PHN est la complication la plus courante de l'herpès zoster, touchant environ 10 à 13% des personnes chez qui il se développe..

Le zona est une infection virale qui provoque des cloques et une éruption cutanée douloureuse. Le virus de la varicelle, qui cause la varicelle, reste dormant dans le système nerveux et s'active plus tard, provoquant le zona.

Lorsque le virus est réactivé, il peut provoquer une inflammation des fibres nerveuses. Cette inflammation peut entraîner des dommages irréversibles au nerf, ce qui provoque de la douleur, même après la disparition de l'infection..

Névralgie occipitale

Cette forme de névralgie affecte les nerfs occipitaux, qui proviennent du cou et envoient des signaux à l'arrière de la tête..

La névralgie occipitale provoque une douleur lancinante ou lancinante qui commence à la base du crâne et se propage le long du cuir chevelu. La douleur dans la névralgie occipitale peut couler à l'arrière des yeux.

La névralgie occipitale a de nombreuses causes potentielles, notamment:

  • mouvements brusques de la tête
  • muscles du cou tendus
  • lésions ou gonflement du cou
  • vaisseaux sanguins enflammés
  • les infections
  • goutte
  • Diabète
  • blessures au cou

Névralgie périphérique

La névralgie périphérique, ou neuropathie périphérique, se réfère à la douleur qui survient en raison d'une lésion d'un nerf dans le système nerveux périphérique. Cela comprend toutes les fibres nerveuses à l'extérieur du cerveau et de la moelle épinière..

La névralgie périphérique peut affecter un seul nerf ou des groupes de nerfs entiers..

Des dommages persistants au système nerveux périphérique peuvent affecter les nerfs qui contrôlent les mouvements musculaires, transmettent des informations sensorielles et régulent les organes internes..

La névralgie périphérique peut provoquer une douleur ou un engourdissement dans les bras, les jambes, les bras et les jambes. D'autres symptômes peuvent inclure:

  • contractions musculaires ou crampes
  • perte de coordination
  • la complexité de l'exécution de tâches motrices complexes comme attacher une chemise ou attacher des lacets
  • hypersensibilité au toucher ou à la température
  • transpiration excessive
  • problèmes gastro-intestinaux
  • difficulté à manger ou à avaler
  • difficile de parler

Névralgie intercostale

La névralgie intercostale affecte les nerfs qui se trouvent juste en dessous des côtes. Les médecins appellent les muscles dans ce domaine les muscles intercostaux..

Plusieurs facteurs potentiels peuvent contribuer à la névralgie intercostale, tels que:

  • blessures à la poitrine ou interventions chirurgicales
  • pression sur les nerfs
  • zona ou autres infections virales

La névralgie intercostale provoque une douleur aiguë et brûlante qui affecte la paroi thoracique, le haut de l'abdomen et le haut du dos. Certains mouvements physiques, tels que la respiration, la toux ou le rire, peuvent augmenter la douleur..

Des symptômes supplémentaires peuvent inclure:

  • oppression ou pression qui enveloppe la poitrine
  • picotements ou engourdissements dans la partie supérieure de la poitrine ou le haut du dos
  • contractions musculaires
  • perte d'appétit

Neuropathie diabétique

La neuropathie diabétique est la complication la plus courante du diabète. Étant donné que le diabète affecte tant de personnes, les taux de neuropathie périphérique commencent maintenant à augmenter..

Les symptômes comprennent une perte d'équilibre et d'engourdissement, des picotements et de la douleur. La meilleure façon de prévenir la neuropathie diabétique est de ramener votre glycémie à un niveau acceptable..

Les symptômes de la névralgie

En général, la névralgie provoque des symptômes intenses et distincts, notamment:

  • des épisodes soudains de douleur lancinante ou de piqûre grave qui suivent la trajectoire d'un nerf endommagé ou irrité
  • douleur persistante douloureuse ou brûlante
  • picotements ou engourdissements
  • faiblesse musculaire
  • perte ou atrophie musculaire
  • contractions musculaires ou crampes

Traitement de la névralgie

Les options de traitement de la névralgie varient en fonction du type et de la gravité de la maladie.

Les pommades, le blocage neural local et les injections de stéroïdes peuvent temporairement soulager la douleur dans la névralgie légère..

Le traitement de la névralgie sévère peut nécessiter des médicaments sur ordonnance, des interventions chirurgicales ou les deux..

Médicaments

Les analgésiques ne sont généralement pas très efficaces pour contrôler la douleur de la névralgie. Les médicaments qui peuvent traiter les causes sous-jacentes de la névralgie comprennent:

  • anticonvulsivants tels que la carbamazépine, le topiramate et la lamotrigine
  • antidépresseurs tels que l'amitriptyline
  • relaxants musculaires tels que le baclofène
  • médicaments stabilisant les membranes comme la gabapentine

Chirurgie

Certaines interventions chirurgicales peuvent aider à réduire la douleur dans la névralgie lorsque la condition n'est pas traitable..

Exemples d'interventions chirurgicales pouvant aider à traiter la névralgie:

Décompression microvasculaire: aide à éliminer un vaisseau sanguin élargi qui affecte le nerf. La procédure consiste à placer un coussin souple entre le vaisseau sanguin et le nerf affecté..

Chirurgie stéréotaxique: il s'agit d'une procédure non invasive qui dirige des rayons hautement concentrés vers la racine d'un nerf endommagé. Le rayonnement perturbe la transmission des signaux de douleur au cerveau.

Compression percutanée du ballon: cela implique l'insertion d'un petit ballon dans le nerf affecté. Le ballon est gonflé, entraînant des lésions nerveuses contrôlées et délibérées. Cette procédure ne permet pas au nerf affecté d'envoyer des signaux de douleur au cerveau. Cependant, les conséquences de la procédure sont généralement effacées après 1-2 ans.

Sommaire

La névralgie provoque des symptômes de douleur dont la durée et la gravité varient. En plus de la douleur, la névralgie peut provoquer un engourdissement, une faiblesse musculaire et une hypersensibilité..

Si une personne ne reçoit pas de traitement, la névralgie peut interférer avec sa capacité à effectuer des tâches quotidiennes.

Consultez votre médecin pour déterminer le meilleur traitement pour leurs symptômes spécifiques..

Névralgie - symptômes et traitement à domicile

Pour une explication - à la pose de l'animal

Bien qu'une personne ne soit pas une chenille, son corps a également une structure segmentaire, à partir de laquelle la genèse d'une pathologie telle que la névralgie musculaire (douleur brûlante dans le dos, la poitrine, etc.).

Pour mieux comprendre la technologie de son développement, le corps humain doit être mis à quatre pattes, dans la pose d'un animal. Ensuite, l'emplacement des nerfs rachidiens (rachidiens) deviendra parallèle les uns aux autres à tous les niveaux. Dans la région de la poitrine et de l'abdomen, des arcs en demi-anneaux parallèles aux côtes se forment naturellement, à partir des zones d'où partent les bras et les jambes, les nerfs y continueront - ici, les arches n'encerclent pas le corps, mais, comme si elles «pendaient», vont aux extrémités.

Conformément à la structure décrite de la colonne vertébrale et des nerfs rachidiens qui en émanent, les groupes musculaires de la poitrine et de l'abdomen forment également des anneaux d'arc musculaire, aux extrémités, ils créent une chaîne à plusieurs maillons et à plusieurs niveaux, continuant dans la direction opposée au corps..

Contrairement à l'ancêtre animal, l'homme est une créature dressée. Mais la segmentation de son corps ne s'en éloigne pas: les nerfs rachidiens pectoraux desservent les muscles squelettiques pectoraux, les nerfs lombaires desservent le même groupe, la même chose se produit dans les segments cervicaux et sacrés.

Mais en plus de l'innervation des muscles squelettiques, les nerfs rachidiens assurent également la motilité et la sensibilité des organes internes à chaque étage de service.

Par conséquent, la névralgie musculaire s'accompagne non seulement de manifestations purement musculaires, mais a également presque toujours la nature d'un dysfonctionnement d'un ou plusieurs organes (dont les zones individuelles sont situées à ce niveau), qui peuvent être à la fois vraies et seulement apparentes. Par conséquent, la névralgie intercostale imite avec succès l'infarctus du myocarde, de retour dans la région lombaire - coliques rénales, etc..

Il convient de noter que les dommages causés à un seul segment spino-neuromusculaire ne conduisent jamais à une perturbation complète des fonctions vitales d'un organe. Parce que les fonctions de chaque formation à l'intérieur du corps sont assurées par une innervation croisée - elle n'est pas effectuée strictement à partir d'un seul, mais à partir de plusieurs niveaux adjacents à la fois.

À leur tour, les sensations de dysfonctionnement d'organes sont également transmises immédiatement à plusieurs segments, c'est pourquoi l'infarctus du myocarde se manifeste également comme une douleur paravertébrale à la fois à plusieurs niveaux.

Les causes de la névralgie

Avec un long effort physique, un microtraumatisme du tronc nerveux se produit. Ces troubles peuvent survenir en raison de la défaite de toxines de diverses étiologies, qui sont soit infectieuses, soit survenues pendant l'intoxication alcoolique, la prise de médicaments ou l'interaction avec des métaux lourds. Les causes, les symptômes et le traitement dépendent du type de maladie: articulation du genou, membres inférieurs, nerf facial, plexus solaire, pelvien, intervertébral, nerf vague, etc. Autres causes de névralgie:

  • ostéochondrose;
  • hypothermie;
  • maladies associées au système musculo-squelettique et à l'articulation de la hanche (anomalies congénitales des articulations et des os, lésions de la colonne vertébrale);
  • tumeurs;
  • Diabète;
  • les maladies vasculaires périphériques qui perturbent l'apport sanguin aux tissus nerveux;
  • athérosclérose.

À retenir

Avec la névralgie de l'oreille, les méthodes traditionnelles de traitement basées sur l'exposition à la chaleur ne peuvent pas être utilisées. L'échauffement dans ce cas peut provoquer la propagation du processus inflammatoire.

S'il y a soudainement une douleur dans l'oreille et qu'il n'y a aucun symptôme de malaise froid ou général, vous devriez d'abord consulter un neurologue. Si l'inconfort s'accompagne d'une augmentation de la température, vous devez subir un examen avec un oto-rhino-laryngologiste.

Souvent, la névralgie de l'oreille devient un compagnon constant du patient. En raison du fait que la douleur disparaît d'elle-même et que les attaques ne durent pas longtemps, les patients préfèrent ne pas faire attention à l'inconfort. Cette approche est erronée, car toute maladie doit être traitée en temps opportun..

Névralgie intercostale

Les symptômes de la névralgie intercostale (code CIM-10: M79.2) sont des douleurs dans l'espace intercostal gauche ou droit, qui ressemble à une ceinture dans le côté gauche ou droit du corps. Une cause fréquente d'ostéochondrose est dans la région de la colonne vertébrale thoracique. Les symptômes de la maladie apparaissent si une personne tourne brusquement (de gauche à droite et vice versa). La douleur apparaît de façon inattendue et s'accompagne d'une augmentation de la pression artérielle. Chez les adolescents et les enfants, la maladie ne se produit pas. Le traitement par la névralgie intercostale n'est prescrit que par un médecin.

À propos des diagnostics

Le diagnostic est effectué par un neurologue, si nécessaire, une consultation est créée par un oncologue, un radiologue, un médecin ORL, un ophtalmologiste et d'autres médecins.

  • Radiographie du crâne;
  • IRM () du cerveau;
  • examen du fond d'œil;
  • électromyographie dans la zone de pathologie.

Si nécessaire, une biopsie du tissu de la tumeur présumée est réalisée..

Il est obligatoire d'étudier la composition clinique et biochimique générale du sang, et en cas d'hémorragie suspectée dans la moelle épinière - liquide céphalo-rachidien.

La névralgie du trijumeau

Les médecins ont découvert que sur 10 000 personnes, 50 présentent une névralgie du trijumeau (trijumeau). Les femmes après 40 ans sont à risque de contracter la maladie. Les causes du développement sont le rhume, les infections, les blessures et l'hypothermie. Les attaques douloureuses se produisent fortement avec des bruits forts, une lumière vive, en réponse à la consommation d'aliments très froids ou trop chauds. Le traitement et l'élimination des symptômes de ce type de maladie se font par l'administration de trleptal et de finlepsine. Méthode de destruction des racines par radiofréquence appliquée.

Symptômes de la maladie

La douleur avec névralgie de l'oreille peut être donnée dans la mâchoire, cependant, plus souvent les patients notent une douleur dans l'oreille et autour de l'oreillette s'étendant jusqu'à la région temporale.

La douleur est paroxystique, avec une tendance à s'intensifier sous certaines influences. Un facteur provoquant une douleur accrue dans la névralgie est l'utilisation d'aliments chauds.

Souvent, la douleur s'intensifie et devient aiguë avec un stress psycho-émotionnel ou un stress sévère. Les crises de douleur sont de courte durée et peuvent varier de plusieurs minutes à une heure.

Le tympan est très sensible aux fluctuations, donc même un changement brusque de la pression atmosphérique peut provoquer une nouvelle crise de douleur. Particulièrement souvent, il y a une augmentation de la douleur par temps humide..

La névralgie auriculaire est considérée comme une maladie saisonnière, car dans la plupart des cas, le problème devient pertinent à l'automne et au printemps, lorsque le temps principalement pluvieux est observé à basse température de l'air.

Névralgie glossopharyngée

En médecine, la névralgie glossopharyngée (glossopharyngée) n'est pas souvent diagnostiquée. Vous pouvez en apprendre davantage sur la maladie par les premiers signes: paroxysmes de douleur dans la gorge, la gorge, la racine de la langue, le palais mou, les amygdales. La douleur s'étend à la mâchoire inférieure et à l'oreille. La cause peut être des infections chroniques. La maladie s'accompagne de symptômes tels que: inhibition des réflexes dans le pharynx et le palais, altération de la salivation et de la perception gustative de l'arrière de la langue dans la zone touchée. En médecine, il existe 2 formes de ce type de maladie: idiopathique et symptomatique.

  • Névralgie du trijumeau - causes, symptômes, traitement par anticonvulsivants et remèdes populaires
  • Symptômes et traitement de la névralgie du trijumeau - diagnostic et médicaments
  • Où se trouve le nerf sciatique dans le corps - symptômes et traitement de l'inflammation, de la névrite ou du pincement

Comment diagnostiquer la ganglionévrite de l'oreille?

  • Cliniquement - basé sur le schéma caractéristique des plaintes. Le diagnostic est confirmé par des points douloureux à la palpation de la tête - le point de Richet, ainsi qu'une sensibilité à la douleur et une gêne accrues dans la région parotide;
  • En effectuant un blocage spécial du ganglion de l'oreille en introduisant un anesthésique local - novocaïne ou moins lidocaïne. Cette procédure, en plus de vérifier le diagnostic, soulage considérablement le patient. L'introduction de l'anesthésique au point Richet s'effectue avec une simple aiguille. La substance doit être introduite entre le cartilage antérieur du méat auditif externe et le processus de la mâchoire inférieure sans endommager l'artère temporale..
  • Pour exclure les signes d'inflammation de la glande salivaire parotide, un dentiste doit inspecter, un oto-rhino-laryngologiste examine les maladies inflammatoires chroniques de l'oreille, de la gorge et du nez.
  • Une échographie bilatérale de la glande salivaire parotide est réalisée;
  • Imagerie par résonance magnétique obligatoire des structures cérébrales et osseuses du crâne, pour exclure le processus volumétrique.

Névralgie occipitale

La maladie se manifeste par une douleur de l'arrière de la tête à la région temporale, qui peut passer dans la région des yeux. Les sensations douloureuses sont causées par une irritation des racines nerveuses dans la région occipitale. Dans certains cas, le petit et le gros nerf spinal sont touchés dans la région des deuxième et troisième vertèbres cervicales. Le principal symptôme de la névralgie du nerf occipital est appelé par les médecins une douleur pulsatile difficile à supporter. Il se produit avec des mouvements de tête et une toux. Lors d'une attaque, le mouvement peut provoquer des nausées et des vomissements chez le patient.

Un peu d'anatomie

Le ganglion de l'oreille est un «centre de communication» très compact mais compliqué. Il comprend des fibres végétales et sensibles. Nous listons ses fonctions, à partir de cela, il sera clair quelles fonctionnalités seront avec sa défaite:

  • innervation sensible de l'articulation temporo-mandibulaire. Toutes les sensations, y compris les douleurs survenant lors de la mastication, passent par ce «relais»;
  • le ganglion offre une sensibilité à la peau du méat auditif externe et de la région temporale;
  • ses branches innervent le tympan;
  • il donne une innervation à la glande salivaire parotide.


Dans l'image - noeud d'oreille
Ainsi, la névralgie du ganglion de l'oreille (ganglion oticum) est une maladie qui se produit avec des accès de douleur aiguë et aiguë dans l'oreille et la région parotide. La réflexion de la douleur (irradiation) peut avoir lieu dans le bras, la poitrine, mais le plus souvent, l'irradiation se produit dans le cou, l'arrière de la tête et la mâchoire inférieure.


Nœuds nerveux crâniens

Une manifestation caractéristique sera l'apparition d'une hypersalivation lors d'une crise de douleur. Hypersalivation - dans ce cas, augmentation de la sécrétion de salive. De plus, il peut y avoir une sensation d'étouffement dans l'oreille et l'apparition de douleurs lancinantes. L'ouïe ne souffre pas (contrairement à la névrite faciale, lorsque l'hyperacousie se développe dans la plupart des cas).

C'est précisément parce que de nombreuses fibres nerveuses sont impliquées dans l'anatomie du nœud auriculaire, un diagnostic correct nécessite le travail conjoint d'un neurologue, d'un dentiste et d'un oto-rhino-laryngologiste. Cette maladie appartient au groupe des ganglionites autonomes et est adjacente à la névralgie du ganglion ptérygopalatin, du nœud ciliaire, des nœuds sous-mandibulaires et sublinguaux. Les troubles autonomes provoquent également une truncite cervicale et une ganglionite du ganglion sympathique cervical supérieur.

Névralgie fémorale

Le processus pathologique est caractérisé par une douleur douloureuse le long du nerf. La douleur est paroxystique, "tirante" dans la nature. Les personnes d'âge moyen sont à risque, les hommes sont plus susceptibles d'avoir une névralgie fémorale plus souvent que les femmes. En marchant, en changeant la position du corps en vertical, la douleur dans le dos avec les jambes tendues aggrave, des engourdissements et des brûlures apparaissent sur la peau.

Une légère compression au niveau de la sortie du nerf provoque une sensation de douleur insupportable. La maladie peut se manifester par une claudication intermittente. La paresthésie (altération de la sensibilité) se produit uniquement lors de la marche. La cause principale de l'occurrence est la compression du nerf cutané latéral externe de la cuisse sous le pli inguinal. Une atteinte de la racine nerveuse peut survenir en raison d'un traumatisme des tissus environnants, avec l'apparition de cicatrices, la croissance de tissus adipeux ou fibreux, pendant la grossesse (congestion veineuse dans les organes pelviens), avec myome utérin.

Les causes de la maladie

Comme les autres névralgies du nerf crânien, la névralgie du ganglion de l'oreille se produit en raison de l'apparition de foyers d'impulsion de douleur formés spontanément en raison du développement d'une infection. Le plus souvent, les maladies et processus suivants conduisent au développement d'attaques douloureuses:

  • oreillons aigus et chroniques - inflammation des glandes parotides salivaires;
  • sialadénite, formation de calculs dans les glandes salivaires avec obstruction des canaux et développement d'une inflammation secondaire;
  • otite moyenne chronique, y compris purulente;
  • amygdalite chronique (amygdalite);
  • inflammation des sinus - sinusite frontale, sinusite, ethmoïdite et autres sinusites;
  • maladies odontogènes de la dentition et de la cavité buccale - gingivite, parodontite, stomatite.

Comme vous pouvez le voir, toutes ces maladies sont inflammatoires. Une lésion secondaire du ganglion de l'oreille est également possible si le foyer d'inflammation ou d'infection purulente est éloigné du crâne. Il peut s'agir de maladies telles que des dommages aux reins et aux voies urinaires (pyélonéphrite), des lésions septiques, une pneumonie, y compris des processus chroniques de tuberculose. En outre, l'impulsion pour le développement de nombreuses névralgies, y compris le ganglion de l'oreille, sont des maladies métaboliques telles que la cirrhose, l'alcoolisme chronique, le diabète sucré, la gastrite chronique, l'insuffisance rénale chronique, dans les cas où une polyneuropathie se développe.

Pterygo-névralgie

La ganglionévrite (ganglionite) est également appelée "névralgie ptérygopalatine", syndrome de Slader. Désigne les syndromes neurostomatologiques (maladies de la cavité buccale et du visage). La maladie s'exprime par des symptômes végétatifs. La moitié du visage peut devenir rouge, un gonflement des tissus, des larmoiements peuvent survenir, la sécrétion peut être sécrétée par la moitié du nez. Les attaques de paroxysmes douloureux peuvent se développer la nuit, durer et ne pas disparaître pendant plus de 2 jours.

Le complexe de symptômes comprend des sensations douloureuses aiguës et peut se propager dans de tels endroits:

  • yeux
  • mâchoire supérieure;
  • zone temporelle;
  • zone de l'oreille;
  • occiput;
  • cou
  • omoplate et zone scapulaire;
  • région d'épaule;
  • avant-bras;
  • mains.
  • Maladie du nerf facial: symptômes et traitement de la névrite
  • Comment identifier et traiter la névralgie thoracique intercostale
  • Nerf trijumeau

Comment se distinguer de l'otite moyenne

La névralgie auriculaire est souvent confondue avec l'otite moyenne. Pour éviter cela, vous devez connaître les symptômes de l'inflammation de l'oreille moyenne:

  • augmentation de la température corporelle;
  • fièvre et faiblesse générale;
  • douleur en essayant d'ouvrir grand la bouche;
  • écoulement de pus du conduit auditif;

Avec l'otite moyenne, une douleur douloureuse prolongée à haute température est observée. L'oreille cesse de faire mal après une percée lorsque le pus commence à se démarquer.

Avec la névralgie, la température n'augmente pas. La fièvre et la faiblesse générale sont absentes, la douleur est aiguë et apparaît périodiquement. L'inconfort s'aggrave lors de la consommation d'aliments chauds et non lors de l'ouverture de la bouche, ce qui est typique de l'inflammation de l'oreille moyenne.

Les symptômes de la névralgie

Il existe des signes courants de névralgie qui peuvent vous aider à la reconnaître même à la maison. Le processus névralgique de lésion du nerf périphérique s'accompagne de sensations douloureuses sévères, qui peuvent être aiguës et briser le caractère. La zone douloureuse peut devenir rouge. L'emplacement de la douleur dépend de la zone d'irritation du tronc nerveux. Les lieux de douleur suivants sont distingués, selon le type de maladie et de lésion:

DéfaiteLocalisationSymptômes spéciaux
nerf trijumeaucou, dents, globe oculaire, demi-visagesalivaire et larmoiement, la douleur survient en touchant les zones "déclencheurs" (la zone de la peau du menton), les spasmes des muscles de la mâchoire.
nerf lombairebas du dosla douleur se manifeste par des attaques, des "pousses"
nerf intercostalcage thoraciquelumbago (lumbago) de nature paroxystique, qui augmente avec les virages corporels (de gauche à droite ou vice versa) et la respiration profonde
nerf sciatiquel'arrière de la cuissedouleur brisante, débilitante, brûlante due à la défaite de nombreuses branches de petites branches nerveuses

Des causes de la pathologie aux caractéristiques de la clinique

La névralgie musculaire fait référence aux paroxysmes de douleur aiguë dans un groupe musculaire innervé par un nerf périphérique, causés soit par une action temporaire sur le nerf (le plus souvent par compression de l'extérieur) sans restructurer sa structure, soit par une action chronique avec un changement de sa structure.
Conformément à ce qui précède, pour la survenue d'une douleur dans un ou plusieurs segments musculaires du corps (d'un côté ou des deux côtés), il existe plusieurs niveaux de dommages:

  • dans la zone de sortie du nerf spinal du canal rachidien;
  • à la place des impulsions de commutation - dans les ganglions paravertébraux;
  • à travers le nerf lui-même ou ses branches.

Facteurs provocateurs

Par conséquent, la névralgie musculaire peut être due aux raisons suivantes:

  • pathologie de l'appareil musculo-squelettique-ligamentaire (colonne vertébrale, côtes et formations naturelles similaires);
  • à la suite de maladies et de blessures dans la formation de structures artificielles (tumeurs, kystes, fractures, cicatrices, fausses articulations et autres dégénérescences tissulaires);
  • infection et intoxication, qui entraînent des déformations et des dommages à la structure des canaux qui contiennent les troncs nerveux, ou qui ont un effet toxique direct sur les neurofibres elles-mêmes (tuberculose, alcoolisme, intoxication par des sels de métaux lourds ou des médicaments, etc.);
  • maladies somatiques chroniques, dont la conséquence est la dégénérescence de la «chemise» de myéline due à des troubles trophiques (du manque de vitamines B dû aux maladies gastro-intestinales à l'athérosclérose et à l'endocrinopathologie conduisant à une ischémie chronique et des troubles métaboliques).


Si la gaine de myéline est endommagée, la douleur ne peut être évitée.

Théoriquement, il existe autant de variantes de névralgie musculaire qu'il y a de muscles dans le corps humain. Mais les plus sensibles à cette condition sont les groupes musculaires et les nerfs avec un risque maximum de compression ou un autre mécanisme d'action sur eux:

  • névralgie des muscles intercostaux desservis par les nerfs du même nom;
  • muscles des fesses et situés dans le membre inférieur, innervés par les nerfs sciatiques;
  • les muscles faciaux administrés par les nerfs glossopharyngés et trijumeaux;
  • muscles des régions postérieures de la tête dans la région du nerf occipital.

La névralgie musculaire peut également être classée selon la nature de la lésion et l'étendue de la zone d'implication. Par exemple, intensité modérée chronique avec troubles de la sensibilité et lésions de tous les nerfs du corps pendant l'alcoolisme et la pathologie somatique, ou herpétique aiguë - intensité élevée avec sélectivité.

Nature générale de la clinique

Un symptôme courant pour tout type de névralgie musculaire est la douleur, dont les caractéristiques dépendent à la fois de la localisation du nerf impliqué et de facteurs étiologiques..
De par la nature des sensations ressenties, la douleur peut être:

  • brûlant;
  • douloureux;
  • tournage;
  • cuisson soit.

Peut-être un cours avec le développement de paroxysmes ou la présence constante de douleur. Dans certains cas, pour soulager la douleur, le patient donne au corps une posture forcée, souvent la douleur survient en relation avec un mouvement soudain ou un changement de posture.

Les symptômes de la maladie dépendent de la localisation de la zone touchée et du groupe musculaire impliqué..

Option classique - intercostal

Le principal signe de névralgie intercostale est un lien clair entre la douleur et l'espace intercostal avec le nerf affecté (ou deux avec atteinte symétrique bilatérale).

Les sensations de douleur peuvent être retracées dans tout l'espace intercostal jusqu'à la zone paravertébrale, ont la nature de la ceinture, augmentent fortement avec la palpation des espaces intercostaux, la toux, les mouvements respiratoires et la modification de la position du corps.

La douleur est permanente avec des paroxysmes d'approfondissement encore plus important, peut être modifiée en paresthésie, simuler une angine de poitrine ou un infarctus aigu du myocarde (exprimé en une augmentation progressive de l'insuffisance cardiaque).

Les causes de la maladie peuvent être des complications de l'ostéochondrose, de l'hypothermie, des traumatismes, de l'herpès et d'autres facteurs.

Pas moins fréquent - version sciatique

Avec une névralgie du nerf sciatique qui se développe assez souvent (en raison d'une surcharge ou d'une hypothermie de la région sacrée, d'une compression par une tumeur ou de lésions pelviennes), la douleur se caractérise par certaines caractéristiques:

  • défaite unilatérale et constance de la manifestation;
  • une sensation de brûlure, de tiraillement ou des sensations de la catégorie «engourdissement par rapport au mouvement» (paresthésies);
  • un changement de propriétés lors du changement de posture: "lumbago" lors du redressement de la colonne vertébrale et de la descente en position couchée.

En raison de l'implication de la région fessière et des zones postérieures du membre inférieur, la gamme de la douleur comprend:

  • bas du dos;
  • fesse complètement;
  • fémur postérieur et bas de jambe;
  • pied impliquant ses doigts.

Le nerf entier n'a pas à être impliqué dans le processus inflammatoire, de sorte que la zone de lésion peut être plus petite.

La névralgie du trijumeau

Les propriétés et symptômes distinctifs de la névralgie du trijumeau musculaire sont:

  • Exposition à la maladie chez les femmes de 40 ans;
  • développement ou exacerbation pendant la journée;
  • la participation ne représente généralement que la moitié du visage;
  • propagation de la douleur en masque sur la peau du visage (car presque toutes ses zones sont dans la sphère d'influence).

L'apparition d'une douleur lancinante aiguë peut devenir progressivement lente, avec une augmentation de l'intensité ondulatoire, ou rapide, associée à une exposition aux zones de déclenchement lors de l'alimentation, du brossage des dents, de la conversation.

Caractérisé par la courte durée (en quelques minutes) du paroxysme avec contraction de groupes musculaires individuels du visage ou engourdissement avec affaissement ultérieur de la douleur.

Les raisons du développement de cette pathologie sont à la fois des troubles neurologiques et des situations de conflit stressantes ou l'impact de facteurs physiques négatifs.

Zone du cou

Avec une névralgie du nerf occipital, qui assure la sensibilité de la peau de la moitié du haut du cou et de l'arrière de la tête aux coquilles auriculaires, les douleurs sont localisées dans cette zone (à l'exception de l'irradiation dans l'œil), ayant:

  • caractère unilatéral (le plus souvent);
  • intensité lombaire.

Le paroxysme est causé par l'initiation des zones de déclenchement (grattage, inclinaison de la tête). La cause de la pathologie elle-même est:

  • nerf pincé avec un tour brusque de la tête en raison de la grande mobilité des vertèbres cervicales;
  • ostéochondrose;
  • refroidissement;
  • une tumeur qui serre un nerf;
  • goutte.

Variante post-herpétique - rare, mais douloureuse

L'intensité de la douleur avec névralgie post-herpétique est maximale pour toute la classe de cette pathologie: le patient souffre du toucher d'un drap ou d'un vêtement!

Commençant par l'apparition d'une éruption cutanée spécifique, une douleur constante se poursuit plusieurs mois plus tard, portant le caractère de douleur, de tir, de brûlure.

La cause de la pathologie est la réactivation du virus de la varicelle dans le corps, et avec une lésion de la poitrine et des zones dorsales, la clinique est similaire à la névralgie intercostale et avec une implication du visage - avec la défaite du nerf trijumeau.

Le contingent de la lésion est constitué de personnes dont le niveau d'immunité est réduit: personnes âgées souffrant de maladies chroniques sévères, subissant une chimiothérapie, patients VIH.

Traitement de la névralgie

Vous devez contacter la clinique avec un neurologue, dentiste, oto-rhino-laryngologiste. Les spécialistes établiront un diagnostic, effectueront un examen, une tomodensitométrie du cerveau ou une IRM, donneront un congé de maladie et vous diront ce qu'est la névralgie - symptômes et traitement.

Le traitement de la névralgie consiste en une thérapie conservatrice, qui consiste à prendre:

  • vitamines;
  • les antibiotiques;
  • comprimés ou injections d'analgésiques;
  • médicaments fortifiants;
  • anticonvulsivants;
  • sédatifs.

Analgésiques pour névralgie

Pour soulager les symptômes de la douleur, le médecin prescrit un analgésique pour la névralgie. Parmi les médicaments analgésiques prescrits Nise (Nimesil), Analgin, Movalis, Baralgin. Pour soulager les spasmes musculaires, Midokalm est utilisé. Une douleur modérée cesse de déranger pendant plusieurs heures. Pour l'effet à long terme, il est nécessaire de respecter le schéma d'administration: au moins 3 fois par jour après les repas. Une longue administration entraîne une altération de la fonction hépatique, du tractus gastro-intestinal. Pas de traitement analgésique.

Anti-inflammatoires non stéroïdiens pour la névralgie

La thérapie combinée comprend des anti-inflammatoires non stéroïdiens pour la névralgie (AINS), qui ont un effet polyvalent sur la maladie, soulagent la douleur et ont un effet anti-inflammatoire. Formes de libération de ces médicaments: injections, pommades, suppositoires rectaux, comprimés pour la névralgie. Les injections de Ketorol, Analgin ou Ketonal éliminent instantanément les symptômes douloureux pendant 3 heures. AINS pour la névralgie:

  • Le kétoprofène;
  • Ibuprofène;
  • Indométhacine;
  • Naproxène;
  • Piroxicam;
  • Diclofénac.

Onguents chauffants pour la névralgie

L'effet du réchauffement des onguents avec névralgie est obtenu en raison de l'augmentation de la circulation sanguine. Dans le domaine de la nutrition des tissus nerveux pincés, la saturation en oxygène se produit, ce qui est particulièrement efficace après l'hypothermie, le stress et la décompression. L'effet vasodilatateur est exercé par des irritants naturels (huiles essentielles, camphre, térébenthine, poivre, venin de serpent ou d'abeille) ou synthétiques (nonivamide, diméthylsulfoxyde, nicoboxyle, nicotinate de benzyle). Ces pommades comprennent la ménovazine.

Plâtre au poivre pour la névralgie

À la maison, pour le traitement, créant un effet irritant, utilisez un patch au poivre pour la névralgie, qui réchauffe l'endroit, peut soulager la douleur. Avant d'appliquer le patch, vous devez dégraisser la zone douloureuse avec de l'eau de Cologne ou de l'alcool. Séchez avec un chiffon propre. Lorsque vous sentez que la chaleur se propage sur le corps, le patch doit être retiré. Le traitement avec ce médicament se manifeste par une meilleure circulation sanguine, une relaxation musculaire.

Établir le diagnostic

Pour poser un diagnostic, vous devez subir les examens suivants:

  • IRM du cerveau;
  • examen échographique des glandes salivaires passant près de l'oreille;
  • examen par un oto-rhino-laryngologiste;
  • examen dentiste.

Le diagnostic est la tâche d'un neurologue. Le médecin analysera les plaintes du patient et les dirigera vers un autre spécialiste pour exclure d'autres pathologies présentant des symptômes similaires..

Traitement de la névralgie avec des remèdes populaires

Si, pour une raison quelconque, vous ne pouvez pas consulter un médecin pour obtenir de l'aide professionnelle, vous pouvez utiliser un traitement contre la névralgie avec des remèdes populaires. Un traitement efficace est une décoction de saule, qui doit être prise 1 cuillère à soupe. l 4 fois avant les repas. Pour préparer le produit dont vous avez besoin:

  • écorce de saule hachée (10 g) versez de l'eau bouillante (200 ml);
  • laisser mijoter 20 minutes;
  • passer à travers une étamine, boire quand il refroidit.

Vous pouvez être traité avec un mélange efficace à la maison, que vous devez utiliser tous les deux jours pendant un mois:

  1. Dans des proportions égales, mélangez l'iode et la glycérine dans une bouteille en verre foncé.
  2. Agitez le flacon, humidifiez un tampon propre avec une solution.
  3. Lubrifiez les zones douloureuses à l'exception de la colonne vertébrale.

Blocus de la névralgie

Le blocus médical est une méthode d'analgésie prolongée, basée sur l'introduction du médicament directement dans le nerf affecté. Avec la névralgie du nerf de l'oreille, cette méthode est l'une des méthodes de diagnostic, car avec l'otite moyenne, l'administration du médicament au nerf ne soulage pas la douleur.

La novocaïne est généralement utilisée pour soulager la douleur. Cela aide à soulager la douleur pendant plusieurs jours. Le blocus est utilisé lorsque le syndrome douloureux ne peut pas être arrêté avec des analgésiques en comprimés. Le blocus ne remplace pas la thérapie anti-inflammatoire.

Caractéristiques du corps féminin

La poitrine humaine est formée par le sternum, la colonne vertébrale et les côtes. Dans la zone des côtes, il y a des nerfs. Il y a 12 paires au total. Ils sont à gauche et à droite. Ils commencent à partir de la région thoracique. Ces nerfs qui sont situés dans la partie inférieure de la poitrine sont adjacents à la partie supérieure de la cavité abdominale. En raison de tout cela, avec une inflammation des nerfs intercostaux, une douleur peut également survenir dans le haut de l'abdomen.
Les nerfs intercostaux sont très complexes. Ils contiennent de nombreuses fibres. On distingue les fibres sensibles, motrices et végétatives. Les premiers innervent la peau. Les fibres motrices sont directement impliquées dans la contraction des muscles respiratoires, y compris le diaphragme. Les fibres végétatives sont responsables du tonus des vaisseaux sanguins, du travail des glandes dans la peau de la poitrine.

Les manifestations cliniques de la névralgie dépendront du site des lésions nerveuses. Souvent, toutes les fibres sont enflammées immédiatement, ce qui explique les différents symptômes. Cette maladie est plus fréquente chez l'adulte. De plus en plus, la névralgie intercostale est diagnostiquée chez les jeunes. Il est important que la douleur à droite, associée à des lésions des nerfs intercostaux, puisse être confondue avec une autre maladie. Dans cette situation, il est très important d'effectuer un diagnostic différentiel et d'examiner le patient.

Une femme est exposée à un autre facteur de risque supplémentaire - porter des sous-vêtements serrés. Les soutiens-gorge avec une base étroite et des os durs serrent la poitrine et bloquent mécaniquement les nerfs, les endommageant. Le plus souvent, la névralgie intercostale chez les femmes se développe dans le contexte de la minceur, car elles ont peu de graisse sous-cutanée et les nerfs sont situés près de la peau.

Avec une douleur insupportable, le blocage de la novocaïne peut être utilisé. De plus, lorsque la maladie prend une forme chronique, les médecins prescrivent des médicaments pour soulager la douleur, notamment certains antiépileptiques et antidépresseurs. Les analgésiques constituent une partie importante de la pharmacothérapie. Les médicaments aident à éliminer la douleur et ne doivent pas être pris plus de 4 fois par jour (Pentalgin, Sedalgin).

Il est important d'éliminer le gonflement des tissus, s'il accompagne la maladie et améliore l'état négatif. Pour cela, les venotoniques et les diurétiques sont souvent utilisés ("Lasix", "Hypothiazide").

Anti-inflammatoires non stéroïdiens sous forme d'injections ou de suppositoires, les onguents sont prescrits de manière complète, en combinaison avec des relaxants musculaires, qui soulagent les spasmes et éliminent les processus pathologiques (Atracurium, Tubokurarin, Diclofenac).

Les médicaments pour la circulation sanguine réchauffent les muscles. Apizatron très efficace.

Les sédatifs pour la névralgie (Gelarium, Deprim) soulageront le stress après les crises de douleur et fourniront un sommeil calme.

Comment sont situés les nerfs dans l'espace intercostal

Une personne a 12 paires de nerfs intercostaux. Trois types de fibres sont entrelacées dans un seul faisceau - sympathique, sensible et moteur. L'un des nerfs est responsable de la contraction des muscles internes et externes de la poitrine, assurant la fonction respiratoire. Cela explique le fait qu'avec la névralgie intercostale, plusieurs sites sont affectés à la fois:

  • tégument cutané;
  • corset musculaire;
  • estomac - cavité abdominale et paroi antérieure;
  • seins chez les femmes;
  • partie de la plèvre costo-diaphragmatique.

Les nerfs intercostaux commencent aux racines vertébrales antérieures. Ils sont situés dans l'espace intercostal sous la côte correspondante. Les sections nerveuses de la colonne vertébrale à l'extrémité des côtes sont recouvertes de plèvre pariétale - une fine membrane séreuse lisse avec des fibres élastiques pour une protection supplémentaire du tissu nerveux.

Caractéristiques de la structure du nerf auditif

Le nerf auditif se compose de 2 branches:

Le processus vestibulaire commence dans les organes de l'équilibre. L'audition s'approche de l'aide auditive. Les signes d'inflammation sont considérés non seulement comme des problèmes d'audition, mais aussi des acouphènes, des étourdissements, une instabilité de la démarche.

Dans l'oreille interne, les récepteurs et les cellules ciliées sont localisés. Un changement de position des stapes entraîne des oscillations fluides dans les labyrinthes membraneux qui peuvent se transformer en décharges électriques se rendant au cerveau.

Lisez également pourquoi la tête ou le visage est engourdi. Les principaux symptômes de la paralysie de Bell.

La perception des sons par les oreilles et le traitement de leur système nerveux impliquent des processus physiologiques complexes qui assurent la capacité des gens à entendre les sons et à déterminer d'où ils viennent. Sous l'influence de facteurs environnementaux, des dommages aux organes de l'audition se produisent, des troubles de la microcirculation apparaissent, une hypoxie des structures cellulaires du tronc nerveux apparaît, qui s'allume et ne fonctionne plus normalement..

Étiologie

La névralgie du ganglion de l'oreille se développe souvent en raison d'un processus infectieux et inflammatoire dans le corps. Les micro-organismes pathogènes se propagent dans tout le corps avec le sang en circulation, de sorte qu'ils pénètrent facilement dans le système nerveux central.

L'infection des nerfs crâniens entraîne une irritation des petites racines qui forment l'oreillette. En conséquence, les fibres nerveuses gonflent et commencent à faire mal.

Les autres causes du développement de la maladie sont:

  • processus inflammatoire dans la glande salivaire;
  • mal de gorge aigu ou chronique;
  • obstruction des canaux des glandes salivaires;
  • maladie purulente-inflammatoire de l'oreille - otite moyenne;
  • sinusite;
  • pathologies dentaires - infections bactériennes.
  • Dans de rares cas, une inflammation secondaire du nerf de l'oreille se développe. Cette situation est typique des maladies systémiques: pneumonie, pathologies du système urogénital, septicémie. Dans le même temps, la névralgie apparaît comme un symptôme et indique le développement d'une autre maladie.

    Chez les patients atteints de diabète sucré, des dommages au nœud auriculaire peuvent se développer dans le contexte de la polyneuropathie diabétique.

    Facteurs de risque

    Le risque de développer une névralgie est augmenté dans les cas suivants:

    • chez les patients âgés;
    • dans le contexte des troubles mentaux;
    • carence en hypo- et vitamines des vitamines B;
    • stress chronique, fatigue;
    • hypothermie prolongée;
    • trouble métabolique: diabète sucré, lésions thyroïdiennes, maladies endocriniennes, goutte;
    • la présence de vers;
    • jeûne prolongé, anorexie, boulimie;
    • pathologies gastro-intestinales caractérisées par une absorption réduite des nutriments;
    • sinusite chronique;
    • formations purulentes-inflammatoires dans la cavité buccale: phlegmon, abcès, pulpite, gingivite;
    • ostéomyélite des os du crâne;
    • pathologies infectieuses accompagnées d'intoxications corporelles: botulisme, tuberculose, syphilis;
    • maladies auto-immunes;
    • réactions allergiques sévères.

    Diagnostic de pathologie


    Comme diagnostic de la maladie par radiographie

    Le diagnostic de névralgie intercostale est possible après que le patient a décrit son mode de vie, les pathologies concomitantes, le type d'activité, mais ce ne sera qu'une hypothèse. Chez les personnes âgées, il est nécessaire d'exclure les pathologies cardiaques, les maladies rénales, les hernies de la colonne vertébrale, ainsi que les néoplasmes malins de la glande mammaire chez la femme.

    Pour ce faire, appliquez:

    • Radiographie pour visualiser la colonne vertébrale;
    • fluorographie des poumons pour exclure la tuberculose et le pneumothorax - lésions pulmonaires dues à une blessure ou à une ponction;
    • IRM ou tomodensitométrie pour confirmer la présence ou l'absence d'une hernie;
    • mammographie chez les femmes;
    • électrocardiogramme du cœur.

    Des tests sanguins pour les enzymes pancréatiques sont nécessaires pour exclure une attaque de pancréatite aiguë.

    Une analyse de l'urine et des fèces vous permet de déterminer la pathologie du foie - dégénérative ou infectieuse.

    Diagnostique

    Le mécanisme de la douleur dans la névralgie intercostale

    La névralgie intercostale est un processus pathologique qui est une inflammation aseptique qui n'est pas associée à l'activité vitale des micro-organismes pathogènes ou conditionnellement pathogènes. Les cellules du système immunitaire s'accumulent dans les tissus, qui produisent des composés biologiquement actifs des prostaglandines.

    Ils ont un effet irritant direct sur les terminaisons nerveuses sensibles, entraînent une stagnation de l'œdème sanguin et tissulaire, ce qui contribue à l'apparition de douleurs. Il existe plusieurs facteurs provoquants, dont l'impact augmente la probabilité de développer une névralgie intercostale, notamment:

    • Pathologies des structures du système musculo-squelettique, y compris l'ostéochondrose.
    • Lésions thoraciques antérieures - fractures des côtes, entorse ou rupture des ligaments, subluxation, luxation des articulations.
    • Diverses maladies virales chroniques, y compris le zona.
    • Fractures rachidiennes congénitales ou acquises.
    • L'élargissement excessif des muscles paravertébraux, appelé hypertrophie et provoque un nerf pincé.
    • Hypothermie locale du côté droit de la poitrine.
    • Mauvaises habitudes, obésité.
    • Exercice excessif systématique.
    • Stress chronique, émotions négatives.

    Le diagnostic consiste à visualiser les structures thoraciques. Pour ce faire, faites des rayons X dans une projection directe et latérale. Dans les cas douteux, l'imagerie par résonance magnétique ou par ordinateur est également prescrite. Pour évaluer l'état fonctionnel du corps, des tests de laboratoire de sang et d'urine sont effectués.

    Si vous soupçonnez le développement d'une névralgie intercostale à droite, les symptômes et le traitement à domicile doivent être déterminés par le médecin.

    Le diagnostic primaire est réduit à la compilation des antécédents du patient. Le médecin se fie aux plaintes du visiteur et l'examine attentivement, sondant la zone touchée. Le plus souvent, le diagnostic est posé après ces manipulations, mais dans des cas plus complexes, un examen instrumental est réalisé:

    • Si une lésion nerveuse est suspectée, une électroneurographie est effectuée..
    • La névralgie intercostale thoracique est détectée par IRM, TDM de la colonne vertébrale. Cela élimine également la présence de hernies et de tumeurs de la colonne vertébrale et des tissus mous adjacents..
    • Radiographie de la poitrine et de la colonne vertébrale.
    • Tests généraux d'urine et de sang, en particulier avec la propagation de la douleur de la poitrine vers les lombaires.
    • Pour exclure les lésions nerveuses infectieuses, une analyse est effectuée pour la présence d'anticorps dirigés contre les virus de l'herpès.

    Ce n'est qu'après un diagnostic complet qu'une thérapie appropriée est prescrite pour éliminer une maladie telle que la névralgie intercostale. Le traitement (comprimés, physiothérapie) est effectué sous la stricte surveillance d'un médecin.

    La première méthode de diagnostic et la plus fondamentale pour tout médecin traitant est d'analyser les symptômes communs identifiés directement par le patient. De plus, le sondage de la zone intercostale et des lieux de douleur est obligatoire. Dans la plupart des cas, ces étapes sont suffisantes pour un diagnostic précis. Cependant, dans le cas où les symptômes sont flous, le médecin utilise des outils de diagnostic supplémentaires:

    • pour exclure les lésions nerveuses, l'électroneurographie est effectuée;
    • l'exclusion des hernies et des formations tumorales se produit à l'aide de la TDM et de l'IRM;
    • Vérification de l'intégrité des tissus osseux aux rayons X.

    En cas de doute sur l'étiologie de la maladie, ainsi qu'avec une douleur intense dans la poitrine et le bas du dos, le médecin prescrit la réalisation d'un test sanguin et urinaire général. La même procédure est utilisée pour exclure diverses infections..

    Après avoir recueilli une anamnèse, un examen visuel et une palpation, un spécialiste prescrira un examen instrumental:

    • une radiographie du tissu osseux du sternum (dans le CDC IntegraMed (auparavant - NDC) n'est pas effectuée);
    • Échographie des organes internes;
    • CT en combinaison avec la myélographie - un agent de contraste dans le canal rachidien (dans le CDC IntegraMed (auparavant - NDC) n'est pas effectué);
    • IRM de l'espace costal;
    • discographie sur le contraste des disques intervertébraux (dans le CDC IntegraMed (auparavant - NDC) n'est pas effectuée).

    Pour exclure les infections, les troubles hormonaux, par exemple, pendant la ménopause chez la femme, un prélèvement sanguin est effectué pour analyse et une consultation de médecins spécialisés (spécialiste des maladies infectieuses, endocrinologue, etc.) est prescrite..

    Thérapie non médicamenteuse

    Le traitement de la névralgie musculaire implique l'utilisation d'une thérapie non médicamenteuse, qui comprend:

    • exercices de physiothérapie;
    • acupuncture;
    • massage;
    • application d'aimant et d'électrophorèse.

    Différents types d'exercices physiques peuvent également être utiles, notamment la marche, la natation et le yoga. Un traitement non médicamenteux doit être effectué régulièrement, car il contribue à réduire le nombre et l'intensité des crises..

    La névralgie musculaire est une maladie assez grave et dangereuse, qui est beaucoup plus facile à prévenir qu'à traiter pendant longtemps..

    Thérapie

    La thérapie de la névralgie intercostale est choisie en tenant compte de la nature de la lésion nerveuse et de la négligence de la pathologie. Plus le patient n'est pas allé chez le médecin et la maladie a progressé, plus le traitement sera long. Dans certains cas, le traitement de la névralgie intercostale peut durer plusieurs mois..

    Le traitement de la névralgie intercostale implique une approche intégrée. Parfois, la névralgie peut être une maladie secondaire. Dans ce cas, le traitement doit être démarré en éliminant le facteur qui l'a provoqué. Lorsque la maladie sous-jacente entre en rémission, le traitement de la névralgie devient plus efficace.

    Quels muscles sont

    Tout le monde sait que les muscles sont striés, ou squelettiques, qui sont mis en mouvement par la force de notre volonté, nous permettent de bouger ou de faire des mouvements conscients, par exemple, mâcher, avaler.


    La structure du muscle squelettique. C'est le muscle squelettique qui provoque la «névralgie musculaire».

    De plus, il existe des muscles végétatifs qui ne sont pas soumis à notre volonté. Ils servent la «cuisine intérieure de l'homme» - ils assurent la sécrétion des sucs digestifs, la promotion de la nourriture par les intestins, la salivation, la larmoiement et bien d'autres actes que nous ne pouvons pas produire consciemment.


    Exemple de muscle végétatif

    C'est le premier groupe de muscles squelettiques que nous exploitons sans pitié qui peut servir de source de douleur, qui apparaît d'abord en eux, et ensuite seulement "est transféré" à des troncs nerveux étroitement situés.

    Névralgie sciatique

    Un autre nom pour cette pathologie est la sciatique. La maladie peut se manifester avec les symptômes suivants:

    • Douleur sévère, constante ou périodique et disparaissant;
    • Sensation altérée ou fonction motrice des membres inférieurs.

    Au début, la douleur peut être localisée dans la région lombaire et éventuellement se déplacer des jambes aux pieds. Le plus souvent, le syndrome douloureux unilatéral est caractéristique, mais avec des dommages aux deux branches du nerf sciatique, des signes de névralgie peuvent être notés à partir de deux.

    Ce nerf a une connexion avec de nombreuses petites terminaisons nerveuses, grâce auxquelles la douleur peut être renversée et localisée dans plusieurs zones anatomiques. Tout cela aggrave considérablement la qualité de vie du patient, il ne peut pas marcher et une telle action, plier la jambe dans l'articulation du genou, lui devient impossible.

    Causes et principaux symptômes

    Quelles sont les causes de la névralgie? Parmi les facteurs étiologiques les plus courants pour le développement de cette maladie, on distingue l'hypothermie, les lésions traumatiques, l'intoxication, les processus de démyélinisation, les tumeurs, les caries, etc. En outre, le nerf peut souffrir de pathologies de la colonne vertébrale telles que les hernies intervertébrales, l'ostéochondrose.

    Comment se manifeste la névralgie? Les symptômes de la névralgie sont généralement difficiles à confondre avec les manifestations d'autres maladies. Les patients se plaignent de douleurs paroxystiques, souvent ils les décrivent comme des "maux de dos". Il apparaît après une hypothermie ou un effort physique. Parallèlement à la douleur, des symptômes végétatifs (rougeur et gonflement de la peau dans la zone d'innervation) se produisent, et des convulsions et des contractions musculaires peuvent survenir. La douleur peut être terne, douloureuse ou picotante, accompagnée d'une sensation de brûlure et de picotement..

    Traitement médical

    Afin de déterminer comment traiter la névralgie, vous devez demander l'aide d'un spécialiste. Le médecin, sur la base de la cause, de la gravité et des principaux symptômes, détermine le complexe de la thérapie. La pharmacothérapie est utilisée sous forme systémique et locale.

    Comprimés

    La névralgie, dont les symptômes sont légers, peut être éliminée à l'aide d'un comprimé. Parmi eux:

    • Relaxants musculaires.
    • Analgésiques.
    • Neuroprotecteurs.
    • Anti-inflammatoires.
    • Vitamines B.
    • Sédatifs.

    Injections

    Le formulaire d'injection est indiqué pour l'élimination rapide de la clinique et pour que le patient se sente mieux. La thérapie est réalisée avec une douleur intense ou des troubles autonomes. Parmi les formes d'injection les plus efficaces figurent:

    • Antidouleurs. Les injections en peu de temps éliminent la douleur.
    • Anti-inflammatoire. Après l'introduction, l'œdème et la réaction inflammatoire dans le foyer pathologique sont supprimés, ce qui améliore la circulation sanguine et les processus trophiques.
    • Relaxants musculaires. Le mécanisme de leur action est d'éliminer le tonus musculaire, ce qui facilite l'activité motrice.
    • Vitamines du groupe B. Avec une utilisation régulière, un effet neuroprotecteur se développe avec la protection de la gaine de myéline.

    Causes chez les hommes et les femmes

    Les causes de la névralgie intercostale sont l'irritation ou la compression des nerfs. Cela se produit dans les cas suivants:

    • infection dans un contexte d'immunité réduite - herpès, tuberculose, brucellose;
    • carence ou mauvaise absorption des nutriments, par exemple les vitamines B, qui nourrissent le tissu nerveux;
    • changements dégénératifs de la colonne vertébrale - ostéochondrose, hernie, courbure;
    • blessures
    • néoplasmes malins dans le tissu pulmonaire ou la glande mammaire chez les femmes;
    • intoxication aux métaux lourds lors de travaux dans des industries dangereuses;
    • réactions allergiques;
    • hypothermie.

    Les maladies systémiques du tissu nerveux, telles que la sclérose ou la polyradiculonévrite, peuvent entraîner une névralgie intercostale..

    Dans la grande majorité des cas, il est possible de guérir la névralgie intercostale de la poitrine après avoir identifié la maladie sous-jacente. Le plus souvent, c'est l'ostéochondrose. Avec l'ostéochondrose, le tissu cartilagineux est détruit, à la suite de quoi les vertèbres se frottent les unes contre les autres et compressent les fibres nerveuses. Cela peut se produire:

    • en raison d'un excès de poids;
    • avec restructuration hormonale du corps chez la femme pendant la ménopause;
    • pendant le travail physique lié à l'haltérophilie, ainsi que pendant les sports lourds;
    • avec la dépendance à l'alcool et la mauvaise absorption des nutriments associée.

    L'ostéochondrose peut être arrêtée au stade initial, lorsque la destruction complète des disques intervertébraux n'est pas encore survenue.

    Hernie thoracique


    Hernie du disque intervertébral - le stade final de l'ostéochondrose

    L'apparition d'une hernie dans la région thoracique est le plus souvent associée aux conséquences de l'ostéochondrose. Chez les femmes, cette maladie apparaît à la suite de changements dégénératifs dus à des maladies métaboliques, par exemple le diabète sucré et des phénomènes liés à l'âge..

    S'il existe une symptomatologie similaire avec une névralgie intercostale, une hernie latérale s'est formée. À la suite de la compression des nerfs pectoraux, les organes digestifs et intestinaux sont perturbés. Une hernie thoracique peut également entraîner un dysfonctionnement pancréatique - production d'insuline.

    Une hernie peut apparaître après une blessure - une subluxation ou une fracture de la vertèbre, à la suite de laquelle elle dépasse les limites fixées pour elle et interfère avec la conduite des influx nerveux. Dans ce cas, la chirurgie et la fixation des vertèbres avec une plaque en titane seront nécessaires..

    Nature infectieuse de la névralgie intercostale

    L'herpès est la cause la plus fréquente de névralgie intercostale. Le virus s'active avec une diminution de l'immunité. Dans ce cas, la douleur peut déranger le patient très longtemps et souvent. Le virus a infecté au moins 90% de la population mondiale, mais il n'apparaît pas du tout. Il est activé par une diminution des fonctions de protection. Cela peut se produire avec l'abus d'alcool, le tabagisme, une mauvaise nutrition, un entraînement physique épuisant. Chez les femmes, la défense immunitaire diminue pendant la ménopause, car la quantité d'hormones sexuelles diminue.

    L'herpès de 3 types est appelé zona et dans la plupart des cas est la cause de la névralgie intercostale. Plus rarement, une exacerbation provoque un virus de type 1 et de type 2, qui affecte les organes génitaux et les nerfs faciaux..

    La névralgie post-herpétique peut être distinguée des autres types par une éruption cutanée caractéristique sur la peau le long du nerf affecté. Au début, la douleur apparaît, puis des bulles apparaissent sur la peau, remplies d'un liquide contenant le virus actif. Par la suite, l'éruption disparaît et la douleur atteint son maximum.

    Avec une infection tuberculeuse des poumons, le processus inflammatoire peut aller vers la plèvre pariétale, qui recouvre les faisceaux nerveux. Dans ce cas, la douleur survient. Même après une guérison complète d'une maladie infectieuse grave, la névralgie intercostale est possible.

    Conséquences et complications possibles

    En l'absence de traitement, des complications peuvent se développer:

    • malnutrition trophique de la peau du visage;
    • perte d'audition;
    • diminution de la sensibilité de la peau autour de l'oreille et d'une partie du visage;
    • mauvais fonctionnement des glandes salivaires;
    • dépression et autres troubles du contrôle psycho-émotionnel.

    Quelle est la maladie dangereuse??

    Un grave danger pour la vie humaine, cette maladie peut provoquer des formes extrêmement négligées. Mais une personne peut être assommée du rythme de vie habituel pendant de nombreux mois dès le début du cours de pathologie. Douleur brûlante, raideur, tension - ne permettra pas d'exister tranquillement.

    De plus, si vous ne prenez pas de mesures pour éliminer les symptômes de la maladie, il y a un risque d'atrophie des tissus musculaires due à un œdème, et c'est un chemin direct vers la paralysie et le handicap, si nous parlons des muscles responsables du mouvement et de l'exécution de fonctions importantes du corps humain. Ainsi, avec les premiers symptômes, vous devez immédiatement contacter un spécialiste qui vous prescrira un traitement compétent et préviendra le développement de la maladie, et plus encore si elle se manifeste sous une forme chronique.

    Une personne de tout âge peut affecter la maladie, mais heureusement, avec un traitement rapide, elle est traitée avec succès et son pronostic est favorable.

    Tactiques de combat

    Le traitement de la névralgie intercostale est effectué dans la plupart des cas en ambulatoire, car la pathologie ne représente pas une menace pour la vie. Mais en même temps, il est recommandé au patient un régime pastel strict pendant 4 jours, tandis que la surface du lit doit être lisse et rigide. Un matelas orthopédique ou un bouclier spécial est parfait. De plus, une gymnastique thérapeutique et un certain nombre de médicaments sont prescrits. Seule une approche intégrée vous permet d'éliminer rapidement les symptômes désagréables, d'éliminer les pincements, de restaurer une bonne santé.

    Thérapie médicamenteuse

    La douleur peut provoquer une souffrance insupportable pour le patient. Par conséquent, le médecin prescrit sans faute des médicaments qui l'arrêtent. Cela normalisera la condition et augmentera l'efficacité du traitement. Les groupes de médicaments suivants sont généralement prescrits:

    • Anti-inflammatoires non stéroïdiens ("Meloxicam", "Diclofenac"). Les pilules ou les capsules soulagent parfaitement la douleur et empêchent la propagation du processus inflammatoire. Avec leur aide, les poches sont également éliminées..
    • Relaxants musculaires (Sirdalur, Tolperil). Avec leur aide, les spasmes musculaires sont soulagés, ce qui permet au patient de ne pas ressentir d'inconfort lors de la levée du corps.
    • Sédatifs (Sedasen, Persen). Ils aident à soulager le stress, il est plus facile de supporter les angoisses et les expériences qui provoquent souvent le développement de la névralgie..
    • Onguents anesthésiants (Viprosal, Apizatron). Les moyens à base de venin d'abeille ou de serpent se sont révélés particulièrement efficaces, car ils ont un effet gênant.
    • Multivitamines ("Neurorubine", "Neurobion"). Produits à base de vitamines Permet de restaurer les fibres nerveuses, d'enrichir le corps avec les composants nécessaires pour soulager la condition.
    • Médicaments diurétiques ("Lasix", "Hyportiazide"). Avec leur aide, les poches sont éliminées si les antihistaminiques n'y résistent pas..

    Si la douleur est trop forte et que les pilules habituelles ne résistent pas à son soulagement, le médecin prescrit l'utilisation de patchs de lidocaïne, par exemple Versatis. Dans les situations graves, des médicaments antiépileptiques ou des antidépresseurs sont prescrits. Vous ne pouvez pas traiter la névralgie avec des médicaments seuls..

    Important! Les onguents ayant un effet chauffant ne peuvent pas être utilisés avec une pression artérielle élevée, car cela peut provoquer une crise hypertensive.


    La physiothérapie est effectuée avec du personnel médical, en particulier les premiers cours, pour se souvenir de la bonne exécution

    Physiothérapie

    Les nerfs pincés sont bien éliminés par des exercices spéciaux. Le complexe est sélectionné individuellement par des spécialistes et contrôlé par un médecin, en particulier les premiers cours. Lors du choix de la durée et de l'individualité des cours, l'âge du patient, les symptômes existants et la présence de pathologies chroniques concomitantes sont pris en compte. Les principaux avantages des cours sont:

    • Restauration de la mobilité des côtes.
    • Augmentation de l'endurance.
    • Normalisation du tonus musculaire.
    • Soulager les spasmes musculaires.
    • Bien-être général.
    • Normalisation du métabolisme.

    Les cours doivent avoir lieu dans une pièce ventilée, dans des vêtements amples, sous la supervision du personnel médical. Il est extrêmement important de ne pas se précipiter dans le processus afin qu'aucune forte douleur n'apparaisse et que la condition ne soit pas compliquée. La thérapie par l'exercice est effectuée dans le contexte de la prise de médicaments et de séances de massage.

    Méthodes de traitement

    Avec la névralgie, un traitement médicamenteux est effectué visant à l'anesthésie des nerfs irrités et à éliminer les causes de la pathologie. Les médicaments ne doivent pas permettre une rechute de la maladie.

    Une dynamique positive du traitement est observée avec une augmentation de l'intervalle de temps entre les crises de douleur.

    Pour le soulagement de la douleur, des médicaments bloquant les ganglions sont utilisés:

    Les médicaments antispasmodiques améliorent l'effet thérapeutique: No-Shpa, chlorhydrate de papavérine, Halidor. Ils aident à prévenir les spasmes musculaires, au cours desquels la pression sur les racines nerveuses affectées augmente.

    En conséquence, la durée et l'intensité de la douleur sont augmentées de 2 à 3 fois. L'ablation du spasme des muscles du tube auditif réduit l'intensité du syndrome douloureux.

    Pour normaliser l'état psycho-émotionnel, des sédatifs sont prescrits: extrait de valériane, Phytosedan, Persen-Forte. Pour que le patient s'endorme, des somnifères sont prescrits: Zopiclone, Phénazépam. Les barbituriques ne doivent pas être pris en raison d'un grand nombre d'effets secondaires..

    Pour restaurer l'activité fonctionnelle des fibres nerveuses, le patient doit prendre des vitamines B. Les suppléments sont administrés par voie intraveineuse ou sont prescrits pour une utilisation orale..

    Dans certains cas, une électrophorèse est effectuée, au cours de laquelle la thiamine et la novocaïne sont introduites dans le nœud auriculaire en utilisant un courant alternatif. La procédure aide à se débarrasser rapidement de la douleur et à rétablir une activité normale des racines nerveuses.

    Avec une salivation sévère, la platifilline est prise, ce qui normalise la sécrétion de la glande parotide. Les antihistaminiques éliminent l'œdème.

    En plus de la pharmacothérapie, un ensemble de procédures physiothérapeutiques est effectué:

  • thérapie au laser;
  • magnétothérapie;
  • massage;
  • acupuncture;
  • réchauffement avec des cigares d'absinthe;
  • électrophorèse.
  • Les procédures vous permettent d'activer les processus métaboliques, d'accélérer le processus de guérison du tissu nerveux.

    Le risque de rechute est élevé. Pour éviter la récurrence de la maladie, il est nécessaire de traiter en temps opportun les dents, les maladies des organes ORL, de contrôler le niveau de glucose dans le sang.

    Avec des accès de douleur sévères, des blocages médicaux sont utilisés, qui sont basés sur l'introduction du médicament dans le nerf affecté. Dans certains cas, la procédure est effectuée dans le cadre d'un diagnostic différentiel: avec l'otite moyenne, les médicaments n'ont pas d'effet analgésique. Comme analgésique, une solution de Novocaïne est introduite, ce qui vous permet de vous débarrasser du syndrome de la douleur pendant 2-3 jours.

    Le blocage des médicaments est effectué en cas d'échec du traitement avec des analgésiques en comprimés. Cette technique ne peut pas remplacer le traitement par des anti-inflammatoires..

    Méthode chirurgicale

    Avec des dommages importants au ganglion de l'oreille, accompagnés de douleurs intenses, d'une inflammation et d'une conduction nerveuse altérée, une opération est prescrite.

    L'intervention chirurgicale est réalisée à faible efficacité du blocage médicamenteux et de la pharmacothérapie. Le nerf trijumeau ou le ganglion de l'oreille est retiré pendant la chirurgie..

    La prévention

    Les procédures préventives comprennent l'élimination des facteurs qui causent la pathologie:

    • Identifier et éliminer en temps opportun les pathologies des organes ORL, ne pas conduire à une rechute.
    • N'utilisez pas de médicaments ototoxiques.
    • Les patients qui interagissent constamment avec des facteurs de production complexes se livrent à l'audiométrie 2 fois par an.
    • Besoin d'un mode de vie sain.
    • Les multivitamines doivent être consommées au printemps et en automne.
    • Les oreilles doivent être recouvertes de quelque chose dans une usine où c'est bruyant.
    • Portez un chapeau en hiver.

    Classification

    L'inflammation ou le pincement du nerf auditif en neurologie est appelé névrite cochléaire du nerf auditif, qui a la classification suivante:

    De plus, une névrite cochléaire typique se produit:

    La névrite aiguë est caractérisée par un développement stable transitoire. Ainsi, l'audition du patient se détériore progressivement, il commence à entendre des acouphènes. Une caractéristique distinctive de cette condition est le manque d'inconfort dans les premiers stades.

    L'évolution favorable du type aigu de la maladie est sa forme réversible, qui disparaît progressivement complètement. En règle générale, une telle sous-espèce survient après le transfert d'une maladie infectieuse.

    La forme chronique de la maladie se développe souvent en raison de l'absence de traitement approprié et se caractérise par une durée plus longue du cours.

    Dans ce cas, le patient commence progressivement à ressentir une gêne due aux symptômes, il peut avoir une violation de l'activité sociale, le développement d'une dépression.

    Souvent, une maladie se développe d'une part (côté droit, côté gauche), mais, éventuellement, le développement d'une névrite bilatérale (à gauche et à droite). Naturellement, la névrite bilatérale est beaucoup plus difficile à tolérer et provoque plus d'inconfort..

    Quant à la forme congénitale de la maladie, elle est assez rare et survient lors de l'accouchement ou pendant la grossesse, lorsque le mode de vie de la future mère ou la nature non professionnelle des médecins provoque un coincement du nerf auditif ou sa blessure.

    Réhabilitation

    La tactique du traitement ultérieur comprend les activités suivantes:

    • Segment thoracique droit de l'Oural, électrophorèse.
    • Acupuncture.
    • Thérapie au laser.
    • Ostéopathie.
    • L'apport de vitamines du groupe B à fortes doses. Les vitamines restaurent la membrane nerveuse, la rendant plus stable.

    Dans le cadre de la période de rééducation, le patient se voit prescrire des applications d'ozokérite et de paraffine sur le côté droit de la poitrine, des massages, de la boue, des bains avec du sulfure d'hydrogène et du radon, de la natation, des exercices de physiothérapie.

    Le traitement chirurgical est effectué en cas de détection de formations volumiques, lorsqu'elles serrent les racines nerveuses et provoquent des douleurs. La thérapie traditionnelle est le principal, mais pas le seul moyen d'éliminer une maladie telle que la névralgie intercostale. Le traitement avec des remèdes populaires peut également avoir un effet bénéfique. Cependant, il est recommandé de consulter un médecin..

    L'absence de douleur après le traitement ne signifie pas du tout que le patient peut reprendre librement son mode de vie antérieur. Au début, après la pharmacothérapie, le patient doit s'abstenir de l'activité physique et maintenir les principes d'un mode de vie sain aussi longtemps que possible.

    Pour une récupération réussie et rapide du corps après l'apparition d'une névralgie intercostale à droite, l'utilisation d'outils de rééducation spéciaux ne sera pas à sa place. Ceux-ci inclus:

    • exposition sur le côté droit de la poitrine avec un émetteur ultraviolet;
    • procédure d'acupuncture;
    • thérapie au laser;
    • visite de séances thérapeutiques avec un ostéopathe.

    De plus, il est recommandé d'utiliser des vitamines du groupe B, agissant sur le corps, tonique.