logo

L'inflammation articulaire affecte les tissus mous

Sous le concept d '«articulation», on voit principalement la surface cartilagineuse et, dans la plupart des cas, les patients attribuent tous les problèmes associés aux articulations à des déformations arthritiques ou à des processus inflammatoires - l'arthrite. Mais le fait est que ce ne sont pas les os qui sont enflammés, et non le cartilage (seuls des processus destructeurs y sont possibles) - l'inflammation se produit toujours dans les tissus mous:

  • vaisseaux, nerfs, muscles, tendons, ligaments.

Les maladies des tissus mous près des articulations sont principalement appelées bursite, synovite et tendinite..

Comme vous pouvez le comprendre, il s'agit d'un groupe très large, car la maladie peut affecter absolument n'importe quelle articulation des membres. Comment distinguer ces pathologies par les symptômes et quel peut être leur traitement?

Maladies inflammatoires des tissus mous: types et causes

Le plus souvent, l'inflammation articulaire des tissus mous affecte:

Bursite articulaire

La bursite est une inflammation des poches muqueuses articulaires (bourse) qui est survenue en raison d'un traumatisme, d'une maladie infectieuse et d'autres causes..

Choisit plus souvent l'articulation de l'épaule, mais peut être observée dans d'autres articulations, en particulier situées entre le calcanéum et le tendon d'Achille

Symptômes de bursite

  • localisé, clairement défini par un gonflement près des articulations;
  • douleur de palpation, rougeur;
  • restriction de mobilité modérée.

Sur la photo ci-dessous - bursite de l'articulation de l'épaule:

Traitement de la bursite

  • Le traitement séreux peut être conservateur.
  • Avec des types purulents et hémorragiques - chirurgicaux, sous la forme de:
    • ponction avec évacuation de l'exsudat
    • enlèvement partiel ou complet de la bourse.

Synovite

La synovite est une inflammation de la membrane synoviale, en raison de laquelle un excès de liquide s'accumule dans la cavité articulaire.

Affecte plus souvent le genou.

  • tranchant et subaigu;
  • formes séreuses, purulentes, séreuses-fibrineuses et hémorragiques.

Causes:

Blessures, arthrose, infections

Les symptômes de la synovite

  • Augmentation du volume articulaire avec des formes lisses.
  • La présence de fluctuations (oscillation) pendant la palpation.

Dans la synovite purulente aiguë, une condition critique avec une température élevée et des signes d'intoxication peuvent survenir.

Regardez la photo de ce à quoi ressemble la synovite de l'articulation du genou..

Traitement de la synovite

  • Immobilisation articulaire et maintien du repos.
  • Élimination du pus par ponction.
  • Traitement médicamenteux des AINS et des corticostéroïdes.

Tendinite

La tendinite est une maladie inflammatoire ou dystrophique des tissus tendineux due à:

  • charges et blessures,
  • processus dégénératifs,
  • maladies rhumatismales,
  • neuropathies musculaires

Symptômes

  • Douleur de palpation dans le tendon.
  • Douleur pendant la tension et le mouvement.
  • Formation de nodules tendineux.

Photo de tendinite du pied:

Traitement des tendinites

Le traitement est surtout conservateur:

  • L'utilisation d'analgésiques et d'AINS.
  • Bandage avec bandage élastique.
  • Appliquer un sac de glace.

Autres maladies des tissus mous

  1. La douleur articulaire peut être associée à une inflammation musculaire - dans ce cas, la myosite est diagnostiquée.
  2. L'inflammation est également possible dans les lieux d'attache musculaire aux condyles de l'os - épicondylite.
  3. L'inflammation des nerfs des articulations (névrite) est une cause fréquente de douleurs articulaires.
  4. Des symptômes douloureux peuvent être dus à une inflammation des vaisseaux des tissus périarticulaires - vascularite.

Vidéo: Causes de la douleur au coude.

Les muscles des mains font mal sans raison de l'épaule, de la main au coude. Que pourrait-il être, le traitement

Si des douleurs dans les muscles des mains apparaissent sans raison apparente, par exemple au repos ou en l'absence d'effort physique, un tel inconfort peut être causé par une variété de facteurs. Peut-être qu'une personne souffre d'une sorte de pathologie ou qu'elle reste assise longtemps devant un ordinateur dans une position inconfortable.

En soi, la douleur des muscles des membres supérieurs est appelée le terme général myalgie. Si le syndrome douloureux ne vous permet pas d'accomplir les choses habituelles et affecte la qualité de vie, il est important de connaître les causes des symptômes et de guérir la maladie, ce qui a conduit à l'apparition d'inconfort.

Raisons de l'apparence

Vous devriez commencer par les raisons les plus simples:

  • Vêtements décontractés mal sélectionnés. Si les manches d'un T-shirt ou de tout autre article de garde-robe sont trop serrées, le tissu exerce peut-être trop de pression sur les muscles et les vaisseaux sanguins..
  • Mauvaise posture. Si une personne est très affaissée lorsqu'elle est assise à une table, cela peut provoquer l'innervation des tissus des membres.
  • Endroit mal organisé pour dormir. La douleur peut survenir du fait qu'une personne dort dans une position inconfortable sur un oreiller mal choisi. Il en va de même pour le lieu de travail. Si les selles sont trop hautes ou trop basses et généralement inconfortables, cela entraîne une tension musculaire constante.
  • Augmentation de l'activité physique. Le syndrome de la douleur se développe souvent chez ceux qui effectuent un travail physique intense..
  • Mauvais mode d'entraînement sportif. Les douleurs musculaires apparaissent souvent chez les personnes qui choisissent des exercices trop complexes pour lesquels leur corps n'est pas préparé..
  • Activité professionnelle. Si le travail d'une personne est lié au fait que pendant la journée, il imprime beaucoup de texte sur un ordinateur (programmeur, rédacteur) ou, par exemple, il est professionnellement engagé dans le tennis, alors il y a une forte probabilité de développer des pathologies qui affectent les membres supérieurs.

Il existe d'autres causes de douleur:

La cause de la douleurLa description
BlessuresSi des dommages aux extrémités se sont produits, la douleur peut être de nature différente selon le degré et l'emplacement des dommages. Les blessures mécaniques provoquent le plus souvent un gonflement et des douleurs dans les muscles des mains. En règle générale, les symptômes disparaissent après une réparation complète des tissus.
IntoxicationSi une personne est empoisonnée avec du monoxyde de carbone, de l'alcool ou du plomb, la douleur peut être non seulement dans les mains, mais aussi dans d'autres parties du corps.
Trouble métaboliqueLe plus souvent, les personnes atteintes de diabète souffrent de troubles métaboliques.
Crampes musculairesEn raison d'une contraction musculaire aiguë à court terme, une douleur aiguë se produit. En règle générale, pour se débarrasser des symptômes désagréables, il suffit d'effectuer des exercices qui contribuent à la relaxation du tissu musculaire.
EntorsesAvec une tension musculaire trop active, une douleur apparaît qui peut ne pas disparaître pendant 2-3 jours. Avec un étirement sévère, le syndrome douloureux peut persister jusqu'à 3 semaines. De plus, des hématomes se forment parfois sur les membres. Si une rupture du ligament se produit, une personne ne pourra même pas bouger ses mains sans douleur aiguë.

Maladies possibles

Les muscles du bras font mal sans raison si, en fait, une personne souffre de pathologies qui affectent le système musculo-squelettique, une maladie cardiaque ou le tractus gastro-intestinal.

La douleur peut être un signe de:

  • Ostéomyélite. En pratique médicale, cette pathologie est rare. Avec l'ostéomyélite, des processus inflammatoires se développent dans les tissus osseux, contre lesquels des douleurs sévères apparaissent. En règle générale, ils ne passent pas longtemps et deviennent plus forts si le traitement n'est pas commencé..
  • Fibrositis. Avec cette pathologie, des sections individuelles des membres supérieurs sont affectées. Les patients se plaignent de fortes douleurs musculaires dans le tissu conjonctif. Il existe également des symptômes supplémentaires de fibrose: somnolence constante ou, inversement, troubles du sommeil, irritabilité et irritabilité émotionnelle.
  • Rhumatisme musculaire. Cette pathologie affecte principalement les personnes après 50 ans. En plus de la douleur dans les mains, les patients notent une sensation constante de tension dans les articulations des épaules.
  • Névralgie. Les douleurs ressemblent à des vagues et apparaissent de façon inattendue. Au début, les patients remarquent une douleur intense et concentrée, qui commence progressivement à diverger le long des fibres nerveuses voisines. Après un certain temps, l'attaque douloureuse se répète. Entre de telles attaques, une personne ne ressent aucune gêne.
  • Myosite. La pathologie est caractérisée par une inflammation des muscles des mains et est considérée comme l'une des maladies graves. La myosite se développe dans le contexte des processus inflammatoires qui se produisent dans les tissus musculaires du squelette humain. Les patients se plaignent non seulement de douleurs intenses aux membres, mais aussi de malaise général, d'enflure, de frissons et de sauts brusques de température corporelle. Avec une telle pathologie, des médicaments sont nécessairement prescrits. Il existe également une myosite parasitaire. Dans ce cas, nous parlons d'une inflammation musculaire, qui a été déclenchée par l'activité de toxoplasmes ou d'autres parasites qui affectent les fibres musculaires.
  • Polymyosite. La pathologie commence à se manifester sous la forme de douleurs musculaires, mais une faiblesse des membres supérieurs et une hypertrophie se développent progressivement..
  • Les infections Les pathologies de ce type entraînent souvent des douleurs et des douleurs musculaires. En règle générale, ces symptômes apparaissent avec une augmentation de la température corporelle dans le contexte des infections virales respiratoires aiguës, de la trichinose et d'autres maladies infectieuses..
  • Pathologies affectant les articulations (arthrose, arthrite), ainsi que l'ostéochondrose. En plus de la douleur dans les muscles des mains, les patients se plaignent d'une mobilité réduite des membres, d'un engourdissement, de l'apparition de ce que l'on appelle la chair de poule. De plus, les pathologies sont souvent accompagnées de maux de tête..

De plus, des symptômes de cette nature peuvent apparaître avec une hernie des disques intervertébraux, une aggravation de la perméabilité vasculaire (par exemple, avec une thrombose) ou une myalgie diffuse (les muscles sont affectés par le virus). Il existe des maladies dans lesquelles le tissu cartilagineux est affecté. Par exemple, avec une fasciite ou une synovite, les patients se plaignent également de douleurs dans les muscles des mains.

Comme avec la plupart des pathologies au stade initial, des symptômes très similaires apparaissent, il est impossible de faire un diagnostic par vous-même.

Diagnostique

Les muscles des bras font mal sans raison dans le contexte de diverses pathologies, dont la présence ne peut être déterminée que par un spécialiste. Mais même d'un point de vue médical, une telle symptomatologie est difficile à diagnostiquer, car il existe une énorme liste de causes de douleur.

Selon les statistiques, la pathologie de type névralgique est de plus en plus souvent à l'origine de douleurs musculaires dans les membres supérieurs. Par conséquent, tout d'abord, le thérapeute envoie une référence à un neurologue.

Si le patient souffre d'une blessure (même si elle s'est produite il y a relativement longtemps), il est également référé à un chirurgien ou à un traumatologue. Si vous soupçonnez un problème avec la colonne vertébrale, vous devez consulter un vertébrologue. Souvent, les consultations de tous ces spécialistes sont nécessaires à la fois.

A la réception, le médecin recueille une anamnèse. Il est nécessaire de décrire la douleur dans les moindres détails lorsqu'elle a commencé et de dire ce qui a précédé l'apparition de l'inconfort (par exemple, une personne a récemment commencé à apprendre à skier et après un certain temps, la douleur a commencé). Vous devez parler des spécificités de votre travail et de la façon dont votre temps libre va du travail.

Après cela, un examen standard du patient est effectué, qui comprend:

  • Examen externe de l'état des membres supérieurs.
  • Palpation. Grâce à un examen des doigts, le médecin pourra déterminer la localisation de la douleur.
  • Analyse générale et chimique du sang.
  • Examen neurologique.
  • Roentgenography. Une colonne vertébrale est prise dans plusieurs projections à la fois. Votre médecin peut également vous demander de passer une radiographie de la main..
  • CT ou IRM.
  • Dopplegrafiya. L'étude vous permet d'évaluer l'état des vaisseaux des mains. Cette enquête n'est pas toujours réalisée..
  • Électromyographie.

Quand consulter un médecin

La douleur dans les muscles des mains qui apparaît sans raison peut être le signe d'une pathologie qui nécessite un traitement immédiat.

Tout d'abord, il convient de prêter attention à la nature de la douleur:

  • Douleurs douloureuses. En règle générale, ce type de syndrome douloureux survient dans l'ostéochondrose de la colonne cervicale, les processus inflammatoires dans les muscles et les dommages à la capsule de l'articulation de l'épaule. Dans ce cas, la douleur est localisée dans l'épaule, l'avant-bras, les mains. La douleur la plus intense est observée lors du déplacement des membres supérieurs.
  • Douleur sévère. Si la douleur peut être décrite comme «aiguë comme un coup de couteau», il est fort probable qu'une personne souffre de névralgie, d'un syndrome neuropathique ou d'une maladie infectieuse aiguë. Des douleurs aiguës apparaissent également en cas de blessure. Très souvent, ce type de syndrome douloureux se développe contre l'arthrite ou l'arthrose.
  • Douleurs aiguës ou lancinantes. En règle générale, ce type de syndrome douloureux apparaît avec des dommages mécaniques graves, des ligaments déchirés, des accidents vasculaires cérébraux, ainsi que des maladies névrotiques. La douleur se propage sur tout le bras, le membre devient très difficile à déplacer.

Si les symptômes persistent pendant longtemps, cela viole le mode de vie habituel de la personne. De plus, nous pouvons parler du risque de développer une pathologie grave qui perturbe complètement la fonction motrice. Par conséquent, la vitesse de récupération dépend de la rapidité avec laquelle le traitement est commencé..

Des soins médicaux d'urgence sont nécessaires en cas de blessures dans lesquelles une personne ressent une douleur intense.

Vous devriez également consulter un médecin dans les situations suivantes:

  • si la douleur commence à s'intensifier chaque jour;
  • avec l'apparition d'une douleur intense après l'entraînement sportif (la douleur peut ne pas disparaître pendant plusieurs jours);
  • en plus de l'inconfort grave dans la main d'une personne, sa température corporelle a augmenté;
  • avec gonflement des membres supérieurs;
  • en cas de violation de la coordination;
  • si en plus de la douleur, il y a un rythme cardiaque rapide;
  • la peau des membres a changé de couleur (la main est devenue pâle ou cyanotique);
  • une personne souffre de vertiges, de vomissements et de nausées;
  • il y a des signes de choc toxique.

Méthodes de traitement

Après le diagnostic, le médecin doit prescrire un traitement. Si vous ne supprimez que les symptômes, c'est-à-dire la douleur, la pathologie principale se développera encore progressivement. Par conséquent, un traitement est prescrit pour la maladie qui provoque le syndrome douloureux.

Médicaments

Les muscles des bras font mal sans raison dans le contexte de blessures et de pathologies de différents types. Par conséquent, le traitement médicamenteux peut inclure des médicaments ayant des effets différents.

Par exemple:

  • Pour soulager rapidement la douleur intense, le médecin prescrit de l'aspirine, de l'ibuprofène et d'autres analgésiques à action rapide..
  • Si le syndrome douloureux est le résultat d'une blessure, une pommade rafraîchissante, qui comprend des AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens), aidera. Par exemple, un médecin peut prescrire du diclofénac. Le dosage du produit dépend de la zone de dommages. En règle générale, une dose unique est de 2 à 4 g de pommade. Les patients de moins de 12 ans peuvent être utilisés 3 à 4 fois par jour. Les enfants de 6 à 12 ans ne peuvent pas utiliser la pommade plus de 2 fois par jour. Dans ce cas, la posologie doit être réduite. La pommade coûte environ 60 roubles. Voltaren, ainsi que l'indométacine, diffère par une action similaire.
  • Avec l'apparition de douleurs intenses dans un contexte de névralgie, de myosite et de maladies affectant les articulations, les onguents à effet chauffant sont le plus souvent utilisés. Par exemple, un médecin peut prescrire Nise. Avant d'utiliser le gel, la peau des mains doit être lavée et essuyée. Le produit doit être appliqué uniformément sur une surface intacte. Il est recommandé d'utiliser le gel 3 à 4 fois par jour. Le traitement standard est de 10 jours. Le médicament coûte environ 300 roubles. Alizartron a un effet chauffant similaire..
  • Si la symptomatologie a été causée par une crampe musculaire, des médicaments appartenant au groupe des relaxants musculaires sont nécessaires. Habituellement, dans une telle situation, le médecin prescrit Midokalm. Ce sont des comprimés d'une valeur d'environ 400 roubles. Il est nécessaire de prendre le médicament à l'intérieur après avoir mangé. La posologie est choisie en fonction des caractéristiques individuelles du patient. Habituellement, il est recommandé aux adultes et aux enfants de moins de 14 ans de prendre 150 à 450 mg de médicament trois fois par jour. Le médicament est autorisé à être utilisé dans le traitement des enfants de 3 à 6 ans. Dans ce cas, la dose quotidienne ne doit pas dépasser 5 mg par kg de poids corporel de l'enfant. Il est recommandé aux patients âgés de 7 à 14 ans de prendre des comprimés à raison de 2 à 4 mg / kg.
  • Si le patient est diagnostiqué avec des troubles circulatoires provoquant une douleur intense, le médecin prescrit en règle générale un type de vasodilatateur. Par exemple, le médicament Stugeron est considéré comme efficace. Il doit être pris après les repas trois fois par jour. La posologie dépend du diagnostic. Par exemple, avec des troubles circulatoires, 2-3 comprimés sont prescrits à la fois. Plus de 9 comprimés par jour ne sont pas recommandés. En outre, la posologie est réduite de 2 fois si le patient est un enfant âgé de 5 à 12 ans. Parfois, les médecins ne prescrivent pas de pilules, mais des onguents, qui ont également un effet vasodilatateur. Il s'agit notamment de Traumeel et Troxevasin.

Ce sont les onguents et les gels qui possèdent généralement l'action la plus rapide. Ils soulagent les symptômes désagréables et ont un effet thérapeutique. Cependant, pour certaines maladies, il est obligatoire de prendre des comprimés ou des suspensions.

Si nous parlons de pommades qui soulagent le plus rapidement la douleur, il convient de souligner:

  • Vyprosal. Ce remède est également utilisé pour la névralgie. La pommade contient une petite dose de venin de serpent, de camphre et d'huile de sapin. Le produit doit être appliqué sur la peau et frotter. Avec une douleur mineure, 1 fois par jour suffit. Si la douleur est intense, la procédure peut être effectuée deux fois par jour. Cependant, il faut veiller à ce que la durée du traitement ne dépasse pas 10 jours. Il en coûte Viprosal environ 250 roubles.
  • Latin. Il s'agit d'un outil spécialisé très efficace pour les douleurs musculaires. Capsicam contient du démixide, du camphre et de la térébenthine. La pommade doit être utilisée 2-3 fois par jour. Une petite quantité de la composition doit être doucement frottée sur la peau. Cet outil est également utilisé par les athlètes avant l'entraînement. La durée du traitement est déterminée par le médecin. Le coût de la pommade est d'environ 200 roubles.
  • Finalgon. Ce médicament aide également à soulager la douleur. Pour utiliser ce produit, vous devez d'abord appliquer une petite quantité de pommade sur une petite zone de la peau pour vous assurer que la personne n'a pas d'intolérance individuelle au médicament. Il peut se manifester par une irritation ou une sensation de chauffage intense de la peau. S'il n'y a pas de réaction négative, vous pouvez utiliser l'outil. Pour améliorer l'effet positif, il est recommandé de couvrir votre main avec un chiffon en laine. Cependant, il convient de garder à l'esprit qu'après un certain temps d'utilisation du produit, son effet peut devenir plus faible. Dans ce cas, vous devez augmenter la posologie, mais vous devez le faire avec un médecin. Le coût du Finalgon est d'environ 340 roubles.
  • Apizartron. La composition de cet outil contient du venin d'abeille, ainsi que du salicylate de méthyle. Ces substances ont un effet chauffant. La pommade aide également à détendre les muscles et à soulager l'inflammation. Cette préparation topique peut être utilisée pour les patients à partir de 6 ans. La pommade doit être répartie sur la peau et attendre qu'elle soit complètement absorbée. Il en coûte environ 270 roubles.
  • Nikoflex. Cette pommade aide à dilater les vaisseaux sanguins, à soulager la douleur. La composition a également un effet chauffant. Avant d'utiliser la pommade, il est nécessaire de laver la peau avec du savon et de bien les essuyer avec une serviette. Le médicament doit être appliqué en couche mince uniquement sur les zones cutanées intactes. Habituellement, vous devez effectuer 1-2 procédures par jour à l'aide d'une pommade, mais si une personne souffre d'une maladie articulaire, vous ne pouvez pas utiliser le médicament plus d'une fois par jour pendant les 3 premiers jours, puis 2 fois par jour. Les procédures sont mieux effectuées le matin et le soir. La durée du traitement doit être vérifiée avec un médecin. Le coût de la pommade est d'environ 280 roubles.

Méthodes folkloriques

Les muscles des bras font mal sans raison, parfois dans le contexte de blessures mineures. Dans ce cas (après avoir consulté un médecin), vous pouvez utiliser des remèdes populaires.

Par exemple, vous pouvez soulager efficacement la douleur avec:

  • Compresse de saule. Au printemps, vous devez couper 2-3 branches de saule frais. Après cela, ils doivent être coupés en petites parties et verser de l'eau bouillante. Dans cet état, le saule doit être infusé pendant plusieurs heures. L'infusion résultante est idéale pour les compresses. Parmi les inconvénients - vous ne pourrez collecter du saule qu'au printemps, donc lorsque la douleur apparaît pendant la saison froide, il sera difficile de préparer une telle infusion.
  • Infusion de physalis. Pour ce médicament, seules les baies de la plante seront nécessaires. 20-25 pièces doivent verser 0,5 litre d'eau bouillante. Après cela, le liquide doit être porté à ébullition, abaisser la température du poêle et faire bouillir les baies pendant encore une demi-heure. Ensuite, vous devez refroidir le liquide et l'utiliser dans 50 ml avant les repas 4 à 5 fois par jour.
  • Décoction de feuilles de saule. Pour cet outil, vous pouvez utiliser un feuillage sec. 2-3 cuillères à soupe. l les feuilles de saule doivent verser 200 ml d'eau bouillante et laisser reposer environ 1 heure.Lorsque le produit est prêt, vous pouvez le boire pendant 1 cuillère à soupe. l toutes les 3 heures.
  • Compresse de miel. Pour soulager le syndrome douloureux, il suffit de frotter la main malade avec du miel naturel et de poser une compresse sur le dessus. Après une demi-heure, le bandage peut être retiré. La procédure doit être répétée plusieurs fois par jour jusqu'à ce que la douleur soit soulagée..
  • Lotions de miel et de raifort. Ceci est un autre cas d'utilisation du miel. Le raifort doit être râpé ou utilisé pour broyer un mélangeur. Après cela, les deux composants doivent être mélangés et des lotions faites à partir de la suspension résultante pendant la nuit.

Autres méthodes

Il existe plusieurs autres options de traitement que votre médecin peut vous prescrire:

  • Immobilisation du membre. Cette méthode de traitement est efficace pour les entorses, les blessures, en cas de luxation ou de dommages mécaniques. La thérapie dans ce cas est l'immobilisation du membre. Pour ce faire, appliquez divers pansements élastiques, bandages, orthèses et autres structures médicales applicables au système musculo-squelettique.
  • Massage. Dans ce cas, vous devez suivre un traitement avec un spécialiste qui effectue un massage à l'aide de pommades chauffantes ou anesthésiantes.
  • Physiothérapie. En règle générale, avec l'apparition d'une douleur intense, les procédures utilisant des anesthésiques et des anti-inflammatoires aident.
  • Éducation physique. Les exercices thérapeutiques doivent être effectués strictement conformément aux instructions du médecin. De tels événements peuvent non seulement éliminer la douleur, mais aussi renforcer les muscles des membres supérieurs.
  • Intervention chirurgicale. De tels événements n'ont lieu qu'en cas de besoin urgent. En règle générale, la chirurgie n'est prescrite que pour les fractures graves, les ruptures de tendons ou de ligaments.

Complications possibles

Si une maladie qui entraîne une douleur n'est pas guérie en temps opportun, il existe un risque de développer une pathologie. Par exemple, avec un processus inflammatoire prolongé, les tumeurs peuvent être diagnostiquées chez un patient. Si la pathologie du système musculo-squelettique n'est pas traitée, le patient peut perdre la capacité de se déplacer avec le temps.

Pour la douleur dans les muscles des mains, vous devez subir un examen, car sans raison, cette symptomatologie n'apparaît pas. Cela peut être un signe que la personne est simplement dans la mauvaise position pendant la journée. Cependant, il existe des causes de douleur plus graves..

Douleur à l'avant-bras - causes, nature

Le site fournit des informations de référence à titre informatif uniquement. Le diagnostic et le traitement des maladies doivent être effectués sous la supervision d'un spécialiste. Tous les médicaments ont des contre-indications. Consultation d'un spécialiste requise!

L'avant-bras fait partie du membre supérieur, du coude au poignet. Sa base est constituée du radius et des os du cubitus. Les muscles responsables des mouvements de la main et des doigts sont attachés à l'arrière et à l'avant aux os de l'avant-bras.

Les récepteurs de la douleur sont situés dans la plupart des tissus de l'avant-bras: dans le périoste et les muscles, les ligaments et les tendons, les vaisseaux sanguins, ainsi que les tissus environnants. Par conséquent, la douleur à l'avant-bras peut être due à des dommages à l'une de ces structures.

Dans quelles situations la douleur à l'avant-bras se produit-elle??

Douleur à l'avant-bras du bras avec dommages musculaires

Myosite

Le principal symptôme clinique de la myosite est une douleur musculaire locale. Son intensité augmente avec la compression du muscle, ou lors de son travail associé à des charges lors de l'exécution de mouvements. Cela conduit à l'apparition d'une tension protectrice du muscle affecté, qui intensifie la douleur et peut limiter la mobilité de l'articulation du coude. De plus, sur la zone enflammée, une rougeur de la peau est notée. La douleur dans la myosite peut survenir non seulement avec des mouvements, mais aussi spontanément - la nuit, au repos ou en relation avec les changements météorologiques.

Avec le développement de la maladie, la faiblesse musculaire augmente progressivement, ce qui entraîne le développement d'une atrophie partielle ou complète des muscles du membre supérieur.
En savoir plus sur la myosite

Stress physique

L'une des causes les plus fréquentes d'un bras douloureux dans l'avant-bras est le stress prolongé ou répété sur le système musculaire..

La douleur avec de telles lésions est initialement observée juste en dessous du coude, à l'extérieur de l'avant-bras. Ils sont amplifiés par les mouvements, les tours de l'avant-bras ou lors de la levée de poids. Si la charge ne s'arrête pas, la douleur commence à se propager vers l'intérieur de l'avant-bras, ainsi que vers la main. Son intensité augmente à mesure que les dommages musculaires progressent..

Une surcharge excessive chronique des muscles de l'avant-bras, par exemple, associée à une activité professionnelle, provoque souvent le développement de processus dystrophiques. Cela se manifeste par une douleur douloureuse, aggravée par le serrage des doigts dans le poing et des mouvements de l'articulation du poignet..

Douleur à l'épaule et à l'avant-bras avec crampes musculaires (crampes)

Étirement de l'avant-bras

Déchirures musculaires de l'avant-bras

La flexion et l'extension de l'articulation du poignet sont associées, respectivement, à la contraction et à l'extension des muscles de l'avant-bras. Si de tels mouvements dans l'articulation sont effectués trop brusquement, soudainement et avec une force excessive, le résultat peut être une rupture des muscles de l'avant-bras. En règle générale, ces dommages capturent une petite zone du muscle dans la zone de sa connexion avec le tendon. Mais dans certains cas, particulièrement prononcés, un écart assez important peut être observé, et parfois même une séparation totale du muscle du tendon.

La déchirure des muscles s'accompagne toujours de fortes douleurs soudaines à l'avant-bras. Il y a une sensation qui ressemble à un coup direct à la main. Pendant un certain temps, la douleur peut disparaître, mais revient, devient constante et commence à augmenter à mesure que les crampes musculaires se développent et que l'hématome augmente.

En ressentant l'avant-bras blessé, une douleur locale est observée. Au toucher, un gonflement causé par une hémorragie peut parfois être détecté. Avec un écart total (séparation complète du muscle du tendon), il s'avère parfois ressentir l'écart qui se produit entre le tendon et le muscle. Ces blessures sont toujours accompagnées d'un œdème massif dans la zone du muscle endommagé et d'une limitation prononcée de l'amplitude des mouvements.

Syndrome de compression musculaire (syndrome de crash)

Le syndrome de compression prolongée des tissus mous est une pathologie très grave, qui se développe à la suite d'une pression forte et / ou prolongée sur l'avant-bras. Une petite période sans douleur est suivie d'une hémorragie interne massive dans les muscles endommagés et écrasés. L'hématome résultant comprime les vaisseaux sanguins et les fibres nerveuses, exacerbant ainsi le degré de perturbation. L'avant-bras devient chaud au toucher, enflé et une douleur intense y apparaît.

La complication la plus grave possible de ce syndrome est une atteinte irréversible des tissus musculaires et des fibres nerveuses. Dans ces cas, il y a une destruction du tissu musculaire et une défaillance musculaire fonctionnelle (affaissement de la main). Une personne perd la capacité de plier et de déplier une brosse et des doigts sur une main, ce qui rend impossible l'utilisation normale d'un membre.

Douleur dans l'avant-bras avec hématomes musculaires spontanés

Douleur à l'avant-bras avec lésions des ligaments et des tendons

Inflammation tendineuse

La tendinite, ou tendinose, est un groupe entier de lésions inflammatoires des tendons. Si la pathologie capture non seulement le ligament lui-même, mais aussi la membrane qui l'entoure, alors ils parlent du développement d'une tendovaginite. Ces deux troubles s'accompagnent de douleurs et d'une altération de la fonction du membre supérieur..

Souvent, la tendovaginite et la tendinite surviennent simultanément, car elles ont des causes similaires. Il est assez difficile de les distinguer, mais dans la plupart des cas, ce besoin n'existe pas, car les méthodes de traitement sont également pratiquement identiques. Avec l'inflammation du tendon, sa force diminue, ce qui crée un risque accru de rupture.

Les symptômes de l'inflammation des tendons:

  • douleur avec mouvements actifs réalisés avec la participation du tendon affecté;
  • mouvements passifs similaires presque indolores;
  • douleur avec palpations d'un tendon enflammé;
  • augmentation locale de la température et rougeur de la peau sur le tendon affecté;
  • crépitus caractéristique (crunching) lors des mouvements des tendons.

La tendovaginite aseptique, qui n'est pas liée à la pénétration de l'infection, survient lors d'un travail uniforme et intense. Dans ce cas, les extenseurs des doigts sont plus souvent touchés, ce qui se manifeste par une douleur à l'avant-bras lors des mouvements des doigts. La tendovaginite crépitante se trouve dans les polisseuses, les meuleuses, les repasseuses, les charpentières, etc. La douleur brûlante à l'avant-bras est aggravée pendant le travail, un gonflement et une douleur sont notés à la fois dans le muscle lui-même et au lieu de sa fixation à l'os.

La tendovaginite purulente est souvent une complication du phlegmon de la main ou du panaritium. Ils s'accompagnent d'une fusion purulente de tissus avec des percées de pus dans la zone entre les os de l'avant-bras (espace Pirogov). Dans ce cas, il y a une température corporelle élevée, un gonflement et une rougeur de la peau, ainsi que des douleurs aiguës à l'avant-bras lors de la sensation. Le mouvement des doigts est limité ou complètement absent.

Fasciite diffuse

La fasciite diffuse est un processus inflammatoire qui affecte la membrane du tissu conjonctif des muscles de l'avant-bras. Il provoque une restriction de la mobilité, l'apparition de douleurs tiraillantes et une diminution de la force des contractions de la main et des doigts du membre affecté.

De plus, pour cette pathologie, une modification de la peau de l'avant-bras affecté est caractéristique. Un grossissement de la peau et une perte de son élasticité sont observés. Il prend la forme d'une "peau d'orange". En ressentant une telle peau modifiée, il est souvent possible de déterminer la présence de petits foyers de phoques.

Douleur à l'avant-bras avec lésions des os et des articulations des membres supérieurs

Luxations articulaires

L'apparition de luxations est associée à des entorses ou des déchirures des ligaments et du sac articulaire. Dans de tels cas, l'un des os qui forment l'articulation est déplacé. Les surfaces articulaires partiellement (subluxation) ou complètement (luxation complète) cessent d'être en contact les unes avec les autres. Dans tous les cas, il existe des possibilités de violer l'intégrité des nerfs et des vaisseaux sanguins. De telles blessures se trouvent souvent dans l'articulation du coude ou du poignet et s'accompagnent nécessairement du développement d'une douleur.

Une luxation est caractérisée par un changement d'apparence de l'articulation: la tête déplacée de l'os forme un tubercule sous-cutané près de l'articulation, et une dépression est observée à son emplacement normal. La mobilité articulaire est également fortement limitée: des sensations douloureuses sévères gênent même les mouvements mineurs. À la suite de dommages aux vaisseaux sanguins et aux hémorragies, un gonflement se développe dans les poches articulaires..
Plus sur les luxations articulaires

Fractures osseuses

Fracture de stress
La rupture sous contrainte est le résultat d'une surcharge constante. Cette pathologie se produit dans les cas où la main et l'avant-bras sont soumis à des effets physiques stressants constants et perdent progressivement leur capacité à compenser. Le plus souvent, ces blessures surviennent chez les athlètes qui ne respectent pas le programme d'entraînement..

Fractures traumatiques
Les signes d'une fracture de l'avant-bras sont divisés en deux groupes:
1. probables:

  • douleur qui augmente avec tout mouvement;
  • la présence d'un gonflement et d'un œdème dans la zone lésée;
  • limitation de la mobilité du membre supérieur;
  • la présence d'une hémorragie sous-cutanée.
2. crédible:
  • position non naturelle de la main;
  • sa mobilité pathologique dans les zones où il n'y a pas d'articulations;
  • détermination du resserrement des fragments d'os frottant;
  • la présence de fragments visibles dans les fractures ouvertes (dans de tels cas, l'état du patient est compliqué par des saignements et un choc traumatique).

Fractures du processus ulnaire
Ils surviennent plus souvent en raison de chutes sur le coude, de coups dans la région du coude ou d'une forte contraction du muscle qui étend l'avant-bras (triceps). La zone de l'articulation du coude est enflée, déformée et acquiert une teinte bleuâtre. Le bras redressé du patient pend et lorsque vous essayez d'y faire des mouvements, il y a une douleur aiguë. Si la fracture est associée au déplacement de fragments, le patient n'est pas en mesure de redresser l'avant-bras indépendamment.

Fracture du processus coronoïde
Ces dommages se produisent souvent en tombant sur un coude plié. Hématome et gonflement déterminés visuellement dans la fosse ulnaire. La flexion de l'avant-bras est limitée et, dans la zone de la fosse ulnaire, une douleur aiguë est déterminée lors de la sensation.

Fracture de la tête et du cou du radius
La cause de cette perte est une chute sur un bras droit. L'enflure et la douleur apparaissent juste en dessous de l'articulation du coude. La fonction de flexion de l'avant-bras est limitée et une douleur aiguë se produit lorsqu'elle tourne vers l'extérieur.

Fracture du corps de l'ulna
Le mécanisme le plus courant pour l'apparition de tels dommages est un coup direct à l'avant-bras. Le patient se plaint d'un gonflement de l'avant-bras, de sa déformation, de l'apparition de douleurs aiguës en touchant, en chargeant ou en serrant l'avant-bras sur les côtés.

Fracture radiale
Il se produit également avec des coups directs à l'avant-bras. Les symptômes de ces dommages sont la déformation et le gonflement de l'avant-bras, souvent la mobilité des fragments osseux est déterminée. Il y a une douleur aiguë en ressentant le lieu des dommages ou avec des charges sur le bras. Rotation active pratiquement impossible de l'avant-bras.

Fracture des deux os de l'avant-bras
C'est l'un des dommages les plus courants. Elle survient avec des blessures directes (un coup à l'avant-bras) ou indirectes (chute sur le bras). Presque toujours avec de telles fractures, des déplacements de fragments sont observés. En raison de la contraction de la membrane du tissu conjonctif située entre les os, les fragments des os ulnaire et radial se rapprochent. Cela provoque un raccourcissement et une déformation de l'avant-bras. Le patient tient généralement le membre blessé avec une main saine. La mobilité des fragments et la douleur aiguë lors de la sensation de la zone de dommages ou sous des charges sont également déterminées. La douleur survient également lors d'une compression latérale de l'avant-bras, même à l'écart du site de fracture lui-même..

Fracture du montage
Il s'agit d'une blessure combinée, reliant une fracture du cubitus et une luxation de la tête radiale. Souvent avec une telle blessure, les branches du nerf cubital sont également endommagées. Une fracture similaire se produit en tombant sur le bras ou en touchant l'avant-bras levé et plié. Pour la fracture de Montage, le raccourcissement de l'avant-bras blessé est caractéristique, ainsi que la présence de saillie du radius et de rétraction du côté ulnaire. Lorsque vous essayez de plier passivement le bras, la résistance du ressort est déterminée.

Fracture de Galeazzi
Une autre blessure combinée, y compris une fracture du radius dans le tiers inférieur en combinaison avec une luxation de la tête de l'ulna. Le plus souvent, il s'agit d'une conséquence d'un coup porté à l'avant-bras ou d'une chute sur un bras droit. Avec une telle fracture, la tête de l'ulna se déplace vers la paume de la main et les fragments du radius sont en avant. La saillie sur l'avant-bras de la paume de la main est déterminée visuellement, et l'encoche est de l'arrière. La tête de l'ulna, lorsqu'elle est ressentie, est située dans la zone de l'articulation du poignet du côté ulnaire. Avec une certaine pression, il peut prendre, mais lorsque la pression cesse, il se disloque à nouveau.

Fractures radiales dans un "emplacement typique"
Ces dommages sont si répandus que même la zone de son occurrence a reçu un nom "parlant" - "endroit typique". Le plus souvent, les femmes âgées en souffrent. Dans la plupart des cas, les causes de cette blessure sont une chute sur un bras redressé en mettant l'accent sur la paume de la main ou, ce qui est moins fréquent, sur le dos de la main. Une fracture osseuse est localisée à un point situé à 2-3 cm au-dessus de l'articulation du poignet.

Distinguer entre les fractures de l'extenseur et de la flexion du radius dans un endroit typique, tandis que les premières sont plus courantes. Les symptômes de cette blessure sont la cyanose, l'enflure et la déformation de l'avant-bras sur l'articulation du poignet. En ressentant ou en chargeant sur le bras, une douleur aiguë se produit. Si la fracture s'accompagne de lésions des branches du nerf radial et médian, il peut y avoir une altération de la sensibilité et une restriction des mouvements du quatrième doigt.
En savoir plus sur les fractures

Douleur dans l'avant-bras gauche et droit avec ostéomyélite

L'ostéomyélite est un processus purulent-nécrotique qui se développe dans l'os, la moelle osseuse et les tissus mous environnants. La raison de son apparition est l'ingestion de microbes qui produisent du pus dans le corps. L'ostéomyélite peut souvent être une complication d'autres pathologies osseuses, en particulier avec les fractures ouvertes.

L'ostéomyélite aiguë est plus courante dans l'enfance. Elle commence par une forte augmentation de la température globale du corps à 39-40 o C. L'état du patient se détériore rapidement, ce qui s'explique par le développement d'une intoxication massive du corps. Les symptômes suivants sont également caractéristiques de l'ostéomyélite:

  • maux de tête;
  • frissons;
  • vomissements répétés;
  • perte de conscience et délire;
  • parfois jaunisse.

Au cours des premiers jours, il y a des douleurs assez sévères à l'avant-bras. Le membre affecté prend une position forcée, ce qui entraîne une contraction de la douleur. Les mouvements actifs de la main sont complètement absents et les mouvements passifs sont très limités. De plus, le gonflement des tissus mous augmente rapidement. La peau au-dessus de la lésion devient rouge, devient chaude et tendue, on peut souvent noter un motif veineux prononcé. À l'avenir, une inflammation des articulations adjacentes pourrait se rejoindre.

Lorsque la pathologie devient chronique, l'état général du patient s'améliore légèrement, la gravité du syndrome douloureux diminue et la douleur devient douloureuse. De plus, les signes d'intoxication du corps sont réduits, la température corporelle revient à une norme relative. Dans la zone de la lésion, des fistules se forment qui produisent un léger écoulement purulent. Plusieurs de ces fistules peuvent former un réseau de canaux sous-cutanés, qui s'ouvrent parfois à une distance assez considérable du foyer pathologique. Par la suite, l'immobilité des articulations, le raccourcissement du membre affecté et la courbure de ses os se développent..
En savoir plus sur l'ostéomyélite

Arthrite

L'arthrite est un processus inflammatoire aigu ou chronique dans une articulation et des tissus adjacents. Elle se caractérise par l'apparition de douleurs et une sensation de raideur dans l'articulation. Avec l'arthrite des articulations de l'épaule et du poignet, un syndrome de douleur symétrique capture également l'avant-bras.

En plus de la douleur, l'arthrite se manifeste par les symptômes suivants:

  • changement de forme des articulations;
  • limitation de la mobilité des membres;
  • crunch artificiel dans l'articulation pendant l'exercice;
  • rougeur de la peau.
En savoir plus sur l'arthrite

Ostéoarthrose

L'arthrose est appelée troubles dégénératifs-dystrophiques de l'articulation, qui se développent à la suite de lésions du tissu cartilagineux sur les surfaces articulaires. Au stade initial, la douleur ne survient que périodiquement, après un effort physique intense, et disparaît rapidement au repos. À mesure que le degré de perturbation progresse, l'intensité de la douleur augmente, elles cessent de disparaître après le repos et commencent à apparaître la nuit.

Les manifestations cliniques de l'ostéoarthrose sont également:

  • limitation de l'amplitude des mouvements des membres;
  • raideur matinale;
  • taches et joints douloureux le long du bord de l'espace articulaire;
  • craquement des articulations.
En savoir plus sur l'ostéoarthrose

Douleur à l'avant-bras avec lésions des nerfs et des vaisseaux sanguins

Insuffisance circulatoire artérielle

Une douleur à l'avant-bras peut survenir avec un rétrécissement ou une obstruction des artères qui fournissent le sang aux membres supérieurs. La principale cause de telles lésions dans les vaisseaux artériels des mains est le dépôt de calcium, de cholestérol et d'autres substances sur leur paroi interne. Ce processus est appelé athérosclérose. Les vaisseaux des membres inférieurs sont plus souvent affectés par de telles maladies, mais dans certains cas, des changements athérosclérotiques peuvent également être observés dans les petits vaisseaux des avant-bras.

Le rétrécissement de la lumière dans le vaisseau entraîne une diminution de la quantité de sang qui coule vers les muscles des avant-bras et des mains, qui se manifeste par un syndrome douloureux qui augmente progressivement. Il acquiert la plus grande sévérité pendant l'effort physique. Dans le même temps, au repos, le niveau de l'apport sanguin peut persister. Avec un blocage aigu des artères, la douleur survient soudainement et peut s'intensifier lors de la palpation de l'avant-bras.

Les manifestations suivantes sont caractéristiques de l'insuffisance artérielle chronique:

  • membre froid et pâle, en particulier la main et les doigts;
  • le pouls est très mal perçu;
  • diminution de la force musculaire dans les mains;
  • engourdissement et altération de la sensibilité des membres supérieurs;
  • l'apparition sur la peau d'ulcères à guérison lente.

La thrombose veineuse

La douleur pendant la thrombose veineuse n'a pas de caractéristiques. Ils peuvent être douloureux ou convulsifs, tranchants ou ternes, forts ou modérés. Souvent, la douleur s'intensifie lors de la levée de poids et d'autres activités avec la main. Et ça diminue quand tu lèves les mains.

La complication la plus dangereuse de la thrombose veineuse des membres supérieurs est la séparation d'un thrombus de la paroi vasculaire et son entrée avec le flux sanguin dans les poumons, le cerveau ou le cœur.

Syndrome post-thrombophlébite

Syndromes de l'avant-bras piégés

Sous ce nom, se combinent les douleurs de l'avant-bras, résultant de la compression des nerfs ulnaire, radial, médian et cutané des membres supérieurs. Avec les douleurs neurogènes, une augmentation de la taille du membre n'est pas notée et la douleur elle-même apparaît soudainement et augmente avec les mouvements associés à l'étirement du nerf affecté.

Douleur à l'avant-bras avec syndrome du canal cubital
Un syndrome du canal cubital est une pathologie causée par une compression du nerf cubital dans le canal cubital (cubital). Le rétrécissement de ce canal se produit en raison d'un microtraumatisme des os articulaires ou en raison des caractéristiques individuelles de la structure anatomique dans cette zone.

Les principaux symptômes du syndrome du tunnel ulnaire sont des douleurs au coude, associées à un engourdissement et / ou des picotements de la peau. Au stade initial de la pathologie, la douleur n'est observée que sur la surface interne de l'articulation du coude. De plus, une sensation et une douleur altérées peuvent se propager à l'avant-bras et même à la main - au petit doigt et au quatrième doigt. Dans les premiers stades de la maladie, la douleur n'est notée qu'avec une pression sur le coude ou avec son séjour prolongé à l'état plié. Avec la progression de la pathologie, les troubles de la douleur et de la sensibilité du coude et de l'avant-bras deviennent permanents.

Un autre signe du syndrome du canal cubital est la faiblesse du membre affecté. Les patients se plaignent de la perte de «confiance» dans la main: tout à coup, des objets en tombent spontanément lors de l'exécution des actions habituelles. Avec une évolution prolongée de la maladie, l'avant-bras et la main sur le bras endolori perdent du poids et des fosses bien marquées se forment entre les os, à la suite d'une atrophie musculaire.

Douleur à l'avant-bras avec syndrome du canal carpien
Le syndrome du carpe se manifeste par un pincement, une constriction et un gonflement du nerf médian de l'avant-bras en raison de sa compression dans les espaces anatomiquement étroits du poignet entre les tendons osseux et musculaires. Cette pathologie est également appelée syndrome du tunnel (carpien). Ce trouble est souvent observé dans le contexte de changements hormonaux et endocriniens graves dans le corps:

  • ménopause;
  • grossesse;
  • diabète, etc..

La maladie commence par un engourdissement, des picotements, des brûlures et des douleurs au milieu, à l'index et au pouce, ainsi que dans la paume de la main. Souvent, la douleur se propage sur le bras, sur l'avant-bras, atteignant parfois même l'arrière de la tête. La douleur survient principalement la nuit ou le matin. Progressivement, le syndrome douloureux se transforme en une diminution prononcée de la sensibilité de la peau de l'avant-bras, des doigts et de la paume. Secouer et masser la brosse n'apporte du soulagement que dans un premier temps. Le matin, les patients se plaignent d'une sensation de gonflement de la main, ainsi que de difficultés avec les mouvements délicats des doigts pendant plusieurs heures après le réveil.

De plus, la survenue du syndrome du canal carpien peut être due aux conditions de travail. Auparavant, une telle pathologie était répandue chez les dactylographes, mais dans le monde moderne, les personnes qui travaillent longtemps sur un ordinateur y sont souvent exposées. Des charges statiques constantes sur le même groupe musculaire, ainsi qu'une position inconfortable de la main lorsque vous travaillez avec un clavier ou une souris, provoquent un nerf pincé.
Plus sur le syndrome du canal carpien

Dommages aux fibres nerveuses

Névrite ulnaire
La cause de la douleur dans l'avant-bras peut être une inflammation du nerf cubital. Dans ce cas, la douleur est douloureuse, de nature monotone et s'accompagne souvent d'engourdissement des doigts et de sensibilité altérée..

Cette maladie survient souvent avec des blessures du membre supérieur, une compression du nerf cubital dans des zones anatomiquement étroites, sa friction contre les formations osseuses (hallux valgus), après une hypothermie, etc. En plus de la douleur, les patients se plaignent souvent d'embarras lors des mouvements de la main. La faiblesse des petits muscles carpiens, qui sont innervés par le nerf cubital, progresse progressivement..

Névrite radiale
Le nerf radial est également dans la plupart des cas affecté précisément dans la région de l'articulation du coude. Sa blessure est associée à la survenue d'une épicondylite («tennis elbow»), qui se développe généralement à la suite d'une surcharge des muscles de la main et de l'avant-bras. Le premier symptôme de l'inflammation du nerf radial est une douleur aiguë à la surface externe de l'articulation du coude. En cas de lésion des branches superficielles du nerf radial, des douleurs surviennent à la fois dans la région ulnaire et dans l'avant-bras. Avec des blessures répétées et un effort physique continu sur le bras, la douleur devient constante. Au repos, il a une intensité moins prononcée et fait mal dans la nature..

Polyneuropathie
La polyneuropathie fait référence à de multiples troubles des nerfs périphériques, qui se manifestent par une paralysie flasque des muscles de l'avant-bras, une altération de la sensibilité et des troubles vasculaires.

Le développement de cette pathologie est le plus souvent associé à des maladies systémiques graves, telles que le diabète. De plus, la douleur associée aux neuropathies de l'avant-bras est caractéristique des patients qui abusent du tabac..

Ostéochondrose et hernie de la colonne vertébrale

Très souvent, la douleur à l'avant-bras se reflète et sa source est des segments endommagés de la colonne cervicale et thoracique. Ces douleurs réfléchies ne seront pas accompagnées de manifestations visuelles sous la forme de changements dans l'apparence de l'avant-bras. De plus, dans de tels cas, la mobilité des articulations du coude et du poignet est entièrement préservée..

Les principales différences entre ces douleurs sont dans leur nature:
1. Premièrement, la douleur causée par les blessures de la colonne vertébrale dérange le patient non seulement avec les mouvements de la main, mais aussi au repos, et parfois même capable de le réveiller la nuit.
2. Deuxièmement, la douleur n'est pas observée strictement dans la région de l'avant-bras, mais s'y propage à partir des parties supérieures du membre, des omoplates ou du cou, comme si elle pénétrait dans tout le bras..

La cause d'une telle douleur réside dans l'atteinte des fibres nerveuses émergeant de la colonne vertébrale avec des hernies intervertébrales ou une ostéochondrose. Pour que la douleur irradie le long du bras dans l'avant-bras, une lésion de la colonne vertébrale doit
être dans la cinquième à la sixième vertèbre cervicale, ou la première ou la deuxième vertèbre thoracique.

En plus de la douleur, ces maladies se présentent comme suit:

  • violation de la flexion du coude;
  • changements de sensibilité cutanée à la surface de l'avant-bras;
  • développement d'une atrophie des biceps de l'épaule.

Plexite

La plexite est une inflammation du plexus brachial, dont la cause la plus fréquente est le traumatisme. Cliniquement, cette maladie se manifeste par des troubles moteurs et sensoriels du membre supérieur, ainsi que par une malnutrition des tissus. Les lésions du plexus brachial sont complètes et partielles, dans lesquelles seules les branches individuelles des nerfs sont endommagées. De plus, la plexite peut être unilatérale ou bilatérale..

Dans le développement de la plexite, deux stades sont distingués - névralgique et paralytique. Le premier est caractérisé par l'apparition de douleurs spontanées, aggravées par des mouvements dans l'articulation de l'épaule ou la compression du plexus, et se propageant plus bas - à l'épaule et à l'avant-bras. Au stade paralytique, la parésie périphérique et la paralysie des muscles innervés par les branches du plexus affecté commencent à se développer. De plus, les réflexes profonds du membre supérieur sont réduits et toutes sortes de sa sensibilité sont perturbées. La nutrition tissulaire dans la zone affectée en souffre. Cela se manifeste par un gonflement de la main, des troubles vasculaires, etc..

Autres conditions provoquant des douleurs à l'avant-bras

Violation de l'équilibre eau-sel

La douleur à l'avant-bras peut être causée par une diminution des taux sanguins de certains sels minéraux. Une condition similaire se produit avec l'utilisation prolongée de diurétiques, la diarrhée ou des vomissements abondants, qui provoquent une déshydratation..

Le principal signe de perturbation de l'équilibre eau-sel est une sensation constante de soif et un œdème multiple. De plus, il y a une diminution de la pression artérielle, des troubles du rythme cardiaque et des palpitations cardiaques spontanées.

Inflammation sous-cutanée des graisses

La cellulite est une inflammation purulente déversée aiguë de graisse sous-cutanée. La survenue de cette pathologie est associée à la pénétration de micro-organismes pathogènes dans les tissus adipeux à travers la peau endommagée. En plus de la douleur à l'avant-bras, la cellulite se manifeste également par une forte augmentation de la température corporelle, l'apparition d'une faiblesse générale sévère et d'autres symptômes d'intoxication du corps.
La panniculite est une inflammation récurrente du tissu adipeux sous-cutané, qui a un caractère nodal. Avec cette maladie, des ganglions arrondis douloureux se forment dans les tissus adipeux, qui augmentent ensuite rapidement de taille à 3-4 cm La peau de l'avant-bras au-dessus d'eux est rouge et enflée. Ces éruptions cutanées sont généralement de nature multiple et, lorsqu'elles sont proches, elles peuvent fusionner.

Les nœuds existent de 1 à 2 semaines à plusieurs mois, voire parfois des années. Après disparition, de petites dépressions restent à leur place, ainsi qu'une peau atrophiée et foncée. De plus, l'effondrement ou l'ouverture de tels nœuds est possible. Dans ce cas, une petite quantité de liquide huileux est libérée, puis des ulcérations cicatrisantes se forment..

En plus des symptômes ci-dessus, la panniculite s'accompagne de:

  • la faiblesse
  • fièvre;
  • malaise;
  • nausée et vomissements
  • perte d'appétit.

Infarctus du myocarde

La douleur à l'avant-bras peut être causée par des pathologies du système cardiovasculaire, en particulier une maladie aiguë telle que l'infarctus du myocarde. Un signe de cette pathologie est une douleur intense, localisée principalement derrière le sternum. Mais assez souvent, il se propage également au cou, à l'estomac, à l'omoplate gauche ou au bras, jusqu'à l'avant-bras, et parfois plus bas jusqu'aux doigts.

En plus de la douleur aiguë, l'infarctus du myocarde se manifeste également:

  • une apparence nette de pâleur;
  • sensation de lourdeur et de contraction dans la poitrine;
  • développement d'un essoufflement;
  • vertiges
  • perte de conscience.

L'infarctus du myocarde diffère d'une attaque d'angine de poitrine en ce que la douleur ne disparaît pas après la prise de nitroglycérine.

En cas de douleur douloureuse à l'avant-bras gauche, il est nécessaire de consulter un cardiologue pour exclure une éventuelle pathologie cardiaque.
En savoir plus sur l'infarctus du myocarde

Goutte

La goutte est une maladie associée à une altération du métabolisme des purines. Il se caractérise par une augmentation de la teneur en acide urique dans le plasma sanguin et le dépôt de ses sels, les soi-disant urates, à la surface des articulations. Avec des lésions de l'articulation du coude et du poignet, les patients se plaignent de brûlures, d'une douleur atroce qui se propage dans l'avant-bras.

Une attaque goutteuse typique commence par une douleur dans les articulations du gros orteil. Avec la progression de la maladie, de nouvelles articulations sont impliquées dans le processus pathologique, ce qui conduit au développement de la polyarthrite. Les crises de goutte commencent principalement la nuit et se produisent avec une rougeur rapide et une augmentation de la température de la peau autour de l'articulation touchée. De plus, sa douleur et son gonflement augmentent fortement. L'inflammation capture progressivement les tissus mous, ce qui se manifeste par le tableau clinique de la cellulite ou de la phlébite. Dans les cas particulièrement graves, une crise de goutte s'accompagne d'une augmentation de la température corporelle globale. La durée d'une crise de goutte varie de quelques jours à plusieurs semaines. Après son achèvement et la disparition des symptômes, les articulations touchées retrouvent leur forme normale..

Un symptôme caractéristique de la goutte est l'apparition de tofus, foyers de compactage pathologique du tissu sous-cutané. Le plus souvent, ces nodules sont localisés aux endroits suivants:

  • surfaces des articulations touchées;
  • oreillettes;
  • surface extenseur des avant-bras, des jambes ou des hanches;
  • tendon d'Achille.
En savoir plus sur la goutte

Traitement de la douleur à l'avant-bras

Auteur: Pashkov M.K. Coordonnateur de projet de contenu.