logo

Le dos peut-il faire mal aux intestins??

La traction périodique, les douleurs lombaires aiguës et chroniques sont souvent intolérantes. La cause de ces douleurs sont des maladies des organes internes, y compris les intestins. La question de savoir si le dos d'une pathologie intestinale peut faire mal suggère une réponse affirmative sans équivoque..

Les maladies des organes situés dans la cavité abdominale inférieure sont transmises au bas du dos et aux organes situés dans le haut du corps. Ils peuvent également donner une douleur irradiante aux segments supérieurs de la région lombaire..

Causes des douleurs abdominales et lombaires

Les facteurs qui provoquent l'apparition d'un symptôme de douleur lombaire peuvent être d'étiologies très différentes. Ils sont classés en fonction de la nature des sensations négatives, de leur présence permanente ou temporaire et de la localisation de la douleur dans un segment particulier de la région lombaire. En médecine, il existe des maladies provocatrices primaires et secondaires affectant la région lombaire.

La douleur dans le bas du dos qui n'est pas le résultat d'une posture inconfortable ou d'une longue séance est un signe indéniable d'une violation qui nécessite des soins médicaux.

Symptôme de douleur primaire

Un symptôme de douleur est le résultat d'un grand nombre de pathologies qui affectent la colonne vertébrale. Leur partie principale est les changements dégénératifs-dystrophiques: ostéochondrose et spondylarthrose.

Cela comprend la tension musculaire, le résultat d'une blessure aiguë, les conséquences des blessures, le déplacement du disque intervertébral, le syndrome des facettes, l'abcès épidural, la pathologie de l'articulation de la hanche, la spondylarthrite ankylosante, l'ostéomyélite ou le cancer.

Symptôme secondaire de douleur

Les douleurs secondaires sont encore plus diverses pour les causes possibles de sensations négatives dans le dos. Parfois, ils rendent le diagnostic difficile en raison de l'absence apparente d'un provocateur. Ceux-ci inclus:

  • maladies vénériennes,
  • quelques lésions parasitaires,
  • appendicite atypique aiguë,
  • colique rénale,
  • conditions de course,
  • une occlusion intestinale,
  • pathologie gynécologique,
  • troubles cérébraux aigus de la circulation cérébrale.

Les intestins peuvent-ils redonner au bas du dos? Sans aucun doute, oui, et cela est déterminé par la rigidité des mouvements et l'absence d'une localisation claire des sentiments négatifs.

La douleur déplacée transmise par les organes internes provoque très souvent une douleur secondaire, dans laquelle le patient est sûr que c'est le dos ou le bas du dos qui fait mal.

Le plus souvent, la cause de la douleur secondaire au bas du dos est des dommages aux organes pelviens, aux reins, au pancréas, au gros intestin sous la forme d'une maladie chronique, aux processus inflammatoires aigus et aux néoplasmes oncologiques - localisation rétropéritonéale.

Panneaux

La réponse à la question de savoir si le dos des intestins de chaque patient peut être douloureux est donnée par le médecin. Lombalgie avec colite ulcéreuse, tumeurs duodénales, carcinome métastatique du tractus gastro-intestinal, occlusion intestinale et appendicite aiguë.

Pas la dernière place dans cette liste n'est occupée par les maladies intestinales. La douleur secondaire avec colite intestinale devient très courante, tandis que la colite de toute étiologie de toute nature - ulcéreuse, ischémique, infectieuse ou allergique aux médicaments.

Les maux de dos dus à l'intestin peuvent changer de caractère selon le stade de la maladie sous-jacente, la cause sous-jacente et apparaître au stade de la récupération prolongée.

En l'absence de maladies chroniques de la colonne vertébrale et de pathologies articulaires, douleurs lombaires de toute étiologie alarmante, dans lesquelles aller chez le médecin sauve souvent la vie.

Un indicateur que le bas du dos fait mal aux intestins est généralement des symptômes associés qui sont caractéristiques des lésions du tractus gastro-intestinal. Avec l'appendicite, des douleurs, des vomissements et des frissons sur le côté droit apparaissent. Avec l'infection, l'abdomen commence tout d'abord à faire complètement mal et ne donne ensuite que dans le dos. La hernie intestinale donne un très fort symptôme de localisation locale, passant dans le bas du dos après un certain temps.

Avec toute colite, des ballonnements, des grondements, des troubles des selles sont observés, l'état général devient déprimé, léthargique, léthargique et faible. Avec la colite, non seulement une envie constante de déféquer douloureusement, mais aussi diverses maux de dos allant de la région lombaire à la région thoracique peuvent apparaître.

Un intestin obstrué peut provoquer des ballonnements agressifs, une détérioration générale. Les symptômes d'intoxication aiguë proviennent également de la non-élimination des toxines et de l'accumulation de matières fécales..

Traitement et premiers secours

Les premiers soins pour les maladies douloureuses de la région lombaire sont essentiels. C'est l'occasion pour le patient de survivre jusqu'à l'arrivée des médecins urgentistes.

Si la douleur persiste dans l'heure, s'intensifie au moindre mouvement, la défécation est absente pendant plus d'une journée ou s'accompagne d'écoulement sanglant, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Avant l'arrivée des médecins, vous ne pouvez pas prendre de médicaments ni boire de liquide (vous pouvez vous limiter à tremper vos lèvres et votre langue). Si cette règle est violée, le médecin ne déterminera pas la cause de la douleur. De plus, à cause de cela, il y aura une chance d'une forte exacerbation.

Le patient doit être en paix, une position confortable dans laquelle la douleur est moins ressentie. La compresse ne peut être utilisée qu'à froid, mais il vaut mieux s'en abstenir. Une compresse chaude provoquera la propagation des bactéries dans tout le corps..

Le traitement n'est prescrit que par un médecin. Avant son arrivée, aucune tentative d'auto-guérison ne devrait être faite. La suite des mesures de récupération est déterminée par le médecin, qui diagnostique la cause de l'état pathologique, prescrit des tests et est guidé par les tactiques spécifiques indiquées en cas de déviation.

Le mal de dos est caractérisé par une extrême variabilité de son origine et est souvent un signal important de l'organisme quant à l'existence d'une violation grave.

Peut-il faire mal dans les intestins avec ostéochondrose?

La douleur intestinale est un symptôme courant de l'ostéochondrose de la colonne lombaire ou thoracique. En règle générale, la douleur tire, fait mal, provoque un inconfort lors de la marche, de la position assise, de la position allongée.

L'ostéochondrose est souvent la cause de la douleur dans les intestins, mais d'autres maladies peuvent également causer de la douleur. Les maladies gastro-intestinales ont des symptômes similaires, il est donc presque impossible de distinguer la cause sans un diagnostic spécial.

Comment l'apparence de la douleur dans les intestins est-elle associée à l'ostéochondrose?

L'un des signes d'une ostéochondrose thoracique compliquée est la douleur dans les intestins. La scoliose, les fortes charges dorsales, un mode de vie sédentaire sont les principaux facteurs provoquant le développement de processus dégénératifs-dystrophiques dans la partie la moins mobile de la colonne vertébrale. La destruction des disques intervertébraux entraîne une mobilité pathologique des vertèbres. Au cours du mouvement, elles irritent les racines vertébrales situées à proximité: elles deviennent enflammées (gonflement et douleur apparaissent au site de la lésion de la colonne vertébrale). Si la maladie progresse, des ostéophytes, une protrusion du disque, puis une hernie se forment.

Protrusion de disque intervertébral

Avec la forme mammaire de l'ostéochondrose, la douleur dans l'intestin se produit lorsque les racines sont pincées dans la région des 8 à 9 vertèbres (l'innervation du tube digestif est perturbée). Les impulsions pathologiques des terminaisons nerveuses de la moelle épinière à l'intestin augmentent son péristaltisme. Une personne s'inquiète des ballonnements et des crampes douloureuses dans le duodénum.

La douleur dans l'intestin peut également survenir lors de processus destructeurs de la colonne lombaire (si les racines responsables de l'innervation des organes pelviens sont altérées). Mais dans la plupart des cas, ce symptôme indique une ostéochondrose thoracique.

Comment sont les douleurs dans les intestins avec ostéochondrose?

La manifestation clinique de la douleur dans l'intestin lors de processus pathologiques de la colonne thoracique peut être différente: tout dépend du degré de pincement de la racine, des perturbations du fonctionnement de l'organe (voir tableau).

CritèreCaractéristiques de la douleur dans les intestins avec ostéochondrose
Intensitémodéré
fort
épicé
tournage
Facteur provoquant la douleurmouvement dans la colonne thoracique inférieure
éternuements
toux
allongé ou assis

En plus de la douleur dans les intestins, une personne peut présenter les symptômes suivants:

  • lourdeur dans l'estomac;
  • flatulences excessives dans les intestins;
  • hoquet, rots;
  • manque d'appétit;
  • diarrhée, constipation;
  • mauvaise haleine.

Le danger de l'ostéochondrose thoracique est que la manifestation clinique de la douleur dans l'intestin lors de la destruction des disques intervertébraux dans cette partie de la colonne vertébrale ressemble à des maladies gastro-intestinales (voir tableau).

Une maladie intestinalePanneaux
la maladie de Crohnballonnements;
perte d'appétit;
nausée, suivie de vomissements;
diminution des performances;
la faiblesse;
douleur abdominale intense (rappelant les symptômes de l'appendicite)
Tumeurobstruction intestinale: augmentation de la constipation, accès de douleur aiguë (avec localisation de la pathologie à droite)
augmentation de la température corporelle, selles rares avec impuretés sanguines, faiblesse générale du corps (si la tumeur est située à gauche)
Syndrome du côlon irritabledouleurs abdominales, tiraillantes, ennuyeuses ou aiguës, pas clairement localisées
ballonnements, grondements bruyants, selles bouleversées (le plus souvent constipation)
douleurs cardiaques, douleurs aiguës dans les articulations et le dos.
Diverticuloseaux premiers stades de la maladie, il n'y a aucun symptôme. Avec une évolution compliquée de la maladie, la température corporelle augmente, des douleurs abdominales sévères, des tourments diarrhéiques. Dans les fèces, il y a des impuretés de mucus avec des stries de sang
Megacolonconstipation sévère (de 3 jours à plusieurs jours et mois)
douleurs aiguës, ballonnements
sensation de satiété dans les intestins
Entéritedouleur à la palpation dans la région épigastrique
fièvre
vomissement
la diarrhée
Intolérance aux glucidesballonnements, diarrhée après avoir mangé du lait, produits laitiers
Maladie de Whipplecrampes douleurs abdominales
perte de poids (due à une diarrhée débilitante)
gonflement et rougeur des articulations
des ganglions lymphatiques enflés
Dysbactériosegrondements, ballonnements
maux de tête, pâleur de la peau
forte perte d'appétit
Ischémie, infarctus intestinalpalpation de l'abdomen
la nausée
augmentation de la formation de gaz
impuretés de sang dans les selles

Il existe une relation étroite entre les maladies de l'intestin et de la colonne vertébrale. L'ostéochondrose peut se cacher sous les maladies du tractus gastro-intestinal. Mais tout comme les véritables maladies des organes abdominaux peuvent imiter la pathologie du système musculo-squelettique, provoquant des douleurs dans la poitrine ou la colonne lombaire. Il est impossible de déterminer indépendamment la cause de l'inconfort dans l'intestin: vous avez besoin de l'aide d'un médecin.

Comment comprendre ce qui cause des douleurs dans les intestins?

Découvrez quelle est la cause de l'inconfort dans l'intestin n'est possible que si le patient subit un examen complet. Il doit visiter: le thérapeute, le gastro-entérologue et le neurologue. Pour exclure les maladies du tube digestif:

  • analyse générale du sang et des excréments;
  • test sanguin occulte dans les selles;
  • radiographie intestinale;
  • coloscopie.

Si lors de l'examen la pathologie intestinale n'est pas révélée, la colonne vertébrale est examinée à l'aide des méthodes de diagnostic suivantes:

Examen radiographique du système musculo-squelettique. En l'utilisant, vous pouvez:

  • évaluer l'état du tissu osseux;
  • voir le degré de déplacement des vertèbres;
  • confirmer (nier) la formation d'ostéophytes.

Myélographie Elle est réalisée afin de:

  • identifier la localisation de la pathologie;
  • examiner les racines vertébrales;
  • déterminer le degré de compression de la moelle épinière (en cas de suspicion de myélopathie de compression).

Imagerie par résonance magnétique calculée - les méthodes les plus informatives pour l'étude du tissu vertébral. Leur utilisation est pertinente lorsqu'il est nécessaire de déterminer avec précision le stade de l'ostéochondrose. Que montrent la TDM et l'IRM:

  • s'il existe des pathologies vasculaires dans la colonne vertébrale affectée;
  • le degré de distribution des processus destructeurs;
  • site d'infraction root.

L'IRM vous permet d'examiner en détail les structures nécessaires du corps humain. Avec l'ostéochondrose, le médecin peut tirer des conclusions sur l'état de la colonne vertébrale ou de sa partie individuelle.

Si nécessaire, le médecin peut prescrire un examen complémentaire de la colonne vertébrale (discographie de contraste, électrospondylographie). Sur la base des résultats d'un diagnostic complet, le spécialiste conclut sur le mécanisme de l'origine de la douleur dans l'intestin. S'il s'agit d'une conséquence de processus pathologiques dans la colonne vertébrale, les données d'enquête montrent:

  • diminution de la hauteur des disques intervertébraux, la présence de fissures sur eux;
  • instabilité des vertèbres (leur déplacement vers les structures vertébrales);
  • saillie discale, hernie intervertébrale;
  • compression des racines nerveuses dans la colonne vertébrale thoracique inférieure (région de 8 à 12 vertèbres);
  • pathologies associées de la colonne vertébrale: scoliose, cyphose, lordose.

Après l'examen (confirmation de la relation entre pathologie rachidienne et douleur intestinale), il ne reste plus au patient qu'à suivre les recommandations du médecin.

Est-il possible de se débarrasser de l'inconfort dans l'intestin dû à l'ostéochondrose?

Il est possible de réduire ou de se débarrasser complètement de la douleur dans les intestins avec la forme thoracique d'ostéochondrose si le facteur provoquant son apparition est éliminé - la compression des racines. Le traitement de la maladie doit être complet. La méthode de traitement est choisie par le médecin en fonction du tableau général de la maladie, du bien-être du patient (voir tableau)..

Méthode de traitement de la colonne vertébraleIndications pour l'utilisation
Thérapie médicamenteuseExacerbation de l'ostéochondrose thoracique, rémission
Traitements auxiliairesLa période d'affaissement des symptômes de l'ostéochondrose
Intervention chirurgicaleInefficacité du traitement conservateur, développement de complications de l'ostéochondrose

Les médicaments contre l'ostéochondrose mammaire, accompagnés de douleurs dans les intestins, impliquent la prise de comprimés, l'administration intramusculaire de médicaments, l'utilisation de suppositoires rectaux et l'utilisation de pommades. Ses missions principales:

  • arrêter la douleur;
  • réduire la compression des racines vertébrales et des vaisseaux sanguins;
  • normaliser les processus métaboliques dans les tissus de la colonne vertébrale thoracique.

Pour améliorer le bien-être du patient, des médicaments des groupes suivants sont prescrits:

  • analgésiques et vasodilatateurs;
  • anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • chondroprotecteurs;
  • relaxants musculaires;
  • sédatifs.

Une partie intégrante du traitement complexe de la colonne vertébrale est l'utilisation de procédures médicales auxiliaires. Ceux-ci inclus:

  • physiothérapie;
  • massage;
  • thérapie manuelle;
  • physiothérapie;
  • traitement de Spa.

En observant les recommandations pour le traitement de l'ostéochondrose mammaire, vous pouvez non seulement éliminer la douleur dans les intestins, mais également améliorer les fonctions de l'organisme entier (voir tableau)..

Une méthode de traitement de l'ostéochondroseRésultat
L'utilisation de médicaments
Antidouleurs, vasodilatateursLa douleur diminue, le flux sanguin dans les tissus affectés de la colonne vertébrale s'améliore, le métabolisme s'accélère
AINSLe syndrome douloureux disparaît, l'enflure et l'inflammation au site de destruction des disques intervertébraux et le pincement des racines vertébrales sont réduits
ChondroprotecteursLe cartilage est restauré
Relaxants musculairesLes processus neuronaux se normalisent (les fonctions intestinales reprennent), la fréquence des crampes musculaires diminue
SédatifsLe muscle se détend, la qualité du sommeil et le bien-être général s'améliorent.
Traitement auxiliaire
PhysiothérapieLe corset musculaire se renforce, les vertèbres bloquées sont libérées, la stagnation intestinale disparaît
Thérapie manuelle, massageLa compression des racines nerveuses et des artères diminue, les réflexes pathologiques et l'hypertonie musculaire disparaissent
Électrophorèse, thérapie au laser, magnétothérapie, acupunctureLa circulation sanguine, l'absorption des nutriments dans les os et le cartilage sont accélérées

Si la méthodologie de traitement de la pathologie est sélectionnée correctement, l'ostéochondrose peut être guérie sans intervention chirurgicale. La chirurgie de la colonne vertébrale est réalisée dans les cas extrêmes: avec une forte compression des racines, une faible efficacité de la thérapie conservatrice, un pincement de la moelle épinière.

Prévention de l'apparition de douleurs dans les intestins avec ostéochondrose

L'une des raisons qui contribuent au développement de processus dégénératifs dans la colonne vertébrale est un mode de vie sédentaire. Dans l'ostéochondrose thoracique (lorsque le travail du tube digestif est déjà altéré), un facteur similaire conduit à la formation de congestion dans l'intestin, entraînant des douleurs. Pour éviter l'apparition d'inconfort, il est nécessaire de normaliser les fonctions du tube digestif:

  1. Visitez la piscine 2 fois par semaine. Nager sur le dos, l'estomac, affecte favorablement le travail du tractus gastro-intestinal. De plus, les procédures hydriques renforcent les muscles de la colonne vertébrale, les systèmes cardiovasculaire et nerveux, développent la respiration.
  2. Pétrir les jambes, en arrière après toutes les 40 minutes de travail dans une position (faire plusieurs squats, torse sur les côtés, en avant et en arrière).
  3. Faites un échauffement le matin. S'il n'y a pas de temps, vous pouvez masser votre estomac sans sortir du lit dans un mouvement circulaire: 30 fois dans le sens des aiguilles d'une montre et la même quantité dans la direction opposée. Ce type de massage favorise "l'éveil intestinal".

La prévention de l'apparition de douleurs dans l'intestin comprend également la correction nutritionnelle, le rejet des mauvaises habitudes.

Si la cause du dysfonctionnement intestinal est une pathologie de la colonne vertébrale, l'absence de traitement menace le développement de véritables pathologies des organes internes. Par conséquent, si vous soupçonnez une ostéochondrose thoracique, la survenue de douleurs abdominales, vous devez immédiatement consulter un médecin: il diagnostiquera et prescrira le traitement approprié.

Un mal de dos des intestins peut-il faire mal - causes et symptômes possibles

La colonne vertébrale est connectée aux organes internes par un réseau de terminaisons nerveuses. Les experts avertissent que la douleur dans le dos n'indique pas toujours une pathologie de la colonne vertébrale.

Inversement, la douleur dans l'abdomen n'est pas nécessairement causée par des pathologies du tractus gastro-intestinal. Ainsi, lorsqu'on leur demande si un mal de dos des intestins peut faire mal, les médecins répondent par l'affirmative.

Mais il est important de ne pas se tromper de diagnostic. Grâce à un examen approfondi du patient, à la palpation de la zone malade et à d'autres mesures diagnostiques, il est possible d'établir la cause de la douleur.

Les causes

Les maux de dos peuvent survenir en raison de processus dégénératifs dans les vertèbres, mais il peut également s'agir d'un syndrome douloureux «réfléchi», lorsque les intestins sont réellement douloureux..

Un réseau de terminaisons nerveuses s'étend à partir des segments vertébraux. La colonne vertébrale agit comme l'organe principal qui régule le travail des organes internes de la cavité abdominale, dont l'activité, à son tour, est également étroitement interconnectée..

Si le fonctionnement du gros ou du petit intestin est altéré, la douleur peut être localisée (une zone fait mal) ou elle irradie vers certaines parties du corps, et souvent elle donne également au dos.

Les raisons pour lesquelles la douleur de l'abdomen et du dos «fusionne» en un syndrome douloureux atroce:

  1. Appendicite aiguë.
  2. Perforation de l'intestin grêle.
  3. Obstruction intestinale.
  4. Syndrome du côlon irritable.
  5. Colite ulcéreuse, etc..

Une gêne dans l'intestin due à ces maladies peut être ressentie à gauche et à droite, répartie dans toute la région abdominale. Dans ce cas, les douleurs qui provoquent des maux de dos dans certains cas provoquent des spasmes des muscles du dos.

Ce type de connexion avec l'intestin se produit, par exemple, pendant les flatulences, lorsque les gaz s'échappent mal, s'accumulent et que l'organe enflé appuie sur la région vertébrale.

Panneaux

Ces conditions sont accompagnées d'un certain nombre de symptômes caractéristiques..

Appendicite aiguë

Le syndrome douloureux se développe rapidement. Un saut rapide de la température corporelle peut se produire (ce qui peut signaler une forme purulente de la maladie ou une péritonite).

Les douleurs commencent à partir de la région épigastrique, se propageant progressivement à travers la cavité abdominale, ou sont localisées dans le bas-ventre droit.

Avec l'appendicite purulente, elles sont moins prononcées, car à la suite de la lésion, les terminaisons nerveuses de l'appendice deviennent moins sensibles.

L'appendice gonflé peut comprimer les terminaisons nerveuses vertébrales qui innervent le processus intestinal, ce qui provoque des maux de dos.

Perforation de l'intestin grêle

Un processus ulcératif, un traumatisme aux parois de l'intestin grêle, un amincissement du tissu épithélial peuvent entraîner la formation d'une fistule. La condition est accompagnée d'une douleur intense et atroce se propageant à travers le péritoine et s'étendant vers le dos.

Un petit soulagement survient après avoir pris un analgésique fort ou en prenant une position - couché avec les genoux pliés à l'estomac (pose d'embryon).

Dans cette situation, le patient nécessite une hospitalisation immédiate, car il existe une réelle menace pour sa vie en raison de l'ingestion de contenu intestinal dans les tissus de la région abdominale.

Obstruction intestinale

L'obstruction intestinale peut être dynamique et mécanique. La dynamique apparaît avec des crampes intestinales sévères, mécaniques - lors de la création d'interférences sous la forme d'une masse alimentaire solide, d'helminthes, de cheveux.

Un estomac peut gonfler, et comme il n'y a pas d'issue pour les gaz, une personne ressent une douleur vive et intense de nature éclatante. Cette condition peut provoquer une torsion intestinale..

Le patient a besoin de soins médicaux urgents. Avant l'arrivée du médecin, les laxatifs ne doivent pas être pris. Le problème est résolu chirurgicalement.

Syndrome du côlon irritable

Cette condition ne menace pas la vie du patient, mais provoque des symptômes graves sous forme de flatulences, de digestion difficile, de constipation, de diarrhée, de coliques dans le péritoine.

Le problème peut survenir avec des repas irréguliers, un excès d'aliments glucidiques, l'utilisation d'une grande quantité d'aliments contenant des fibres (légumes, herbes).

Si une personne mange beaucoup d'aliments gras, salés, fumés et marinés en une seule séance - des signes d'indigestion et de douleur intense dans l'intestin peuvent également survenir. La douleur peut également être ressentie dans le bas du dos..

Rectocolite hémorragique

Si une substance caustique pénètre dans le tractus intestinal, une augmentation de la production d'acide dans l'estomac, la famine, l'épuisement et une nutrition erratique peuvent entraîner la formation de zones irritées uniques ou multiples, dans lesquelles des ulcères se forment s'ils ne sont pas traités..

La destruction de la muqueuse intestinale peut entraîner des saignements internes et rarement une perforation.

La douleur apparaît immédiatement après avoir mangé, mais dans certains cas, une exacerbation est observée en cas de sensation de faim.

Ignorer la maladie peut entraîner de graves complications. La douleur peut se «refléter» dans le bas du dos.

Ces conditions nécessitent une attention médicale immédiate. Vous ne pouvez pas vous soigner vous-même, en essayant de vous débarrasser de la douleur à l'aide de moyens inconnus, dont l'accueil a été conseillé par des amis ou des parents.

Même si le médicament réduit l'intensité de la douleur, la manifestation de l'effet du «pendule» est possible: la douleur va bientôt revenir (la sensibilité des terminaisons nerveuses ne devient terne que quelques heures) et devient deux ou trois fois plus forte. Après tout, le processus pathologique se poursuit et le processus d'inflammation n'a pas été arrêté.

Si vous souhaitez obtenir plus d'informations similaires d'Alexandra Bonina, consultez les liens ci-dessous.

Informations utiles supplémentaires:

Vous regardez des documents plus utiles dans mes réseaux sociaux:

Déni de responsabilité

Les informations contenues dans les articles sont uniquement destinées à des informations générales et ne doivent pas être utilisées pour l'autodiagnostic de problèmes de santé ou à des fins médicales. Cet article ne remplace pas les conseils médicaux d'un médecin (neurologue, thérapeute). Veuillez d'abord consulter votre médecin pour connaître la cause exacte de votre problème de santé..

Je serai très reconnaissant si vous cliquez sur l'un des boutons
et partagez ce matériel avec vos amis :)

Douleur dans le dos et l'abdomen: causes, traitement, symptômes

La colonne vertébrale est connectée aux organes internes par un réseau de terminaisons nerveuses. Les experts avertissent que la douleur dans le dos n'indique pas toujours une pathologie de la colonne vertébrale.

Inversement, la douleur dans l'abdomen n'est pas nécessairement causée par des pathologies du tractus gastro-intestinal. Ainsi, lorsqu'on leur demande si un mal de dos des intestins peut faire mal, les médecins répondent par l'affirmative.

Mais il est important de ne pas se tromper de diagnostic. Grâce à un examen approfondi du patient, à la palpation de la zone malade et à d'autres mesures diagnostiques, il est possible d'établir la cause de la douleur.

Les maux de dos peuvent survenir en raison de processus dégénératifs dans les vertèbres, mais il peut également s'agir d'un syndrome douloureux «réfléchi», lorsque les intestins sont réellement douloureux..

Un réseau de terminaisons nerveuses s'étend à partir des segments vertébraux. La colonne vertébrale agit comme l'organe principal qui régule le travail des organes internes de la cavité abdominale, dont l'activité, à son tour, est également étroitement interconnectée..

Si le fonctionnement du gros ou du petit intestin est altéré, la douleur peut être localisée (une zone fait mal) ou elle irradie vers certaines parties du corps, et souvent elle donne également au dos.

Les raisons pour lesquelles la douleur de l'abdomen et du dos «fusionne» en un syndrome douloureux atroce:

  1. Appendicite aiguë.
  2. Perforation de l'intestin grêle.
  3. Obstruction intestinale.
  4. Syndrome du côlon irritable.
  5. Colite ulcéreuse, etc..

Une gêne dans l'intestin due à ces maladies peut être ressentie à gauche et à droite, répartie dans toute la région abdominale. Dans ce cas, les douleurs qui provoquent des maux de dos dans certains cas provoquent des spasmes des muscles du dos.

Ce type de connexion avec l'intestin se produit, par exemple, pendant les flatulences, lorsque les gaz s'échappent mal, s'accumulent et que l'organe enflé appuie sur la région vertébrale.

Ces conditions sont accompagnées d'un certain nombre de symptômes caractéristiques..

Appendicite aiguë

Le syndrome douloureux se développe rapidement. Un saut rapide de la température corporelle peut se produire (ce qui peut signaler une forme purulente de la maladie ou une péritonite).

Les douleurs commencent à partir de la région épigastrique, se propageant progressivement à travers la cavité abdominale, ou sont localisées dans le bas-ventre droit.

Avec l'appendicite purulente, elles sont moins prononcées, car à la suite de la lésion, les terminaisons nerveuses de l'appendice deviennent moins sensibles.

L'appendice gonflé peut comprimer les terminaisons nerveuses vertébrales qui innervent le processus intestinal, ce qui provoque des maux de dos.

Perforation de l'intestin grêle

Un processus ulcératif, un traumatisme aux parois de l'intestin grêle, un amincissement du tissu épithélial peuvent entraîner la formation d'une fistule. La condition est accompagnée d'une douleur intense et atroce se propageant à travers le péritoine et s'étendant vers le dos.

Un petit soulagement survient après avoir pris un analgésique fort ou en prenant une position - couché avec les genoux pliés à l'estomac (pose d'embryon).

Dans cette situation, le patient nécessite une hospitalisation immédiate, car il existe une réelle menace pour sa vie en raison de l'ingestion de contenu intestinal dans les tissus de la région abdominale.

Obstruction intestinale

L'obstruction intestinale peut être dynamique et mécanique. La dynamique apparaît avec des crampes intestinales sévères, mécaniques - lors de la création d'interférences sous la forme d'une masse alimentaire solide, d'helminthes, de cheveux.

Un estomac peut gonfler, et comme il n'y a pas d'issue pour les gaz, une personne ressent une douleur vive et intense de nature éclatante. Cette condition peut provoquer une torsion intestinale..

Le patient a besoin de soins médicaux urgents. Avant l'arrivée du médecin, les laxatifs ne doivent pas être pris. Le problème est résolu chirurgicalement.

Syndrome du côlon irritable

Cette condition ne menace pas la vie du patient, mais provoque des symptômes graves sous forme de flatulences, de digestion difficile, de constipation, de diarrhée, de coliques dans le péritoine.

Le problème peut survenir avec des repas irréguliers, un excès d'aliments glucidiques, l'utilisation d'une grande quantité d'aliments contenant des fibres (légumes, herbes).

Si une personne mange beaucoup d'aliments gras, salés, fumés et marinés en une seule séance - des signes d'indigestion et de douleur intense dans l'intestin peuvent également survenir. La douleur peut également être ressentie dans le bas du dos..

Rectocolite hémorragique

Si une substance caustique pénètre dans le tractus intestinal, une augmentation de la production d'acide dans l'estomac, la famine, l'épuisement et une nutrition erratique peuvent entraîner la formation de zones irritées uniques ou multiples, dans lesquelles des ulcères se forment s'ils ne sont pas traités..

La destruction de la muqueuse intestinale peut entraîner des saignements internes et rarement une perforation.

La douleur apparaît immédiatement après avoir mangé, mais dans certains cas, une exacerbation est observée en cas de sensation de faim.

Ignorer la maladie peut entraîner de graves complications. La douleur peut se «refléter» dans le bas du dos.

Ces conditions nécessitent une attention médicale immédiate. Vous ne pouvez pas vous soigner vous-même, en essayant de vous débarrasser de la douleur à l'aide de moyens inconnus, dont l'accueil a été conseillé par des amis ou des parents.

Même si le médicament réduit l'intensité de la douleur, la manifestation de l'effet du «pendule» est possible: la douleur va bientôt revenir (la sensibilité des terminaisons nerveuses ne devient terne que quelques heures) et devient deux ou trois fois plus forte. Après tout, le processus pathologique se poursuit et le processus d'inflammation n'a pas été arrêté.

Au fait, vous pouvez maintenant obtenir gratuitement mes livres électroniques et mes cours qui vous aideront à améliorer votre santé et votre bien-être..

Déni de responsabilité

Les informations contenues dans les articles sont uniquement destinées à des informations générales et ne doivent pas être utilisées pour l'autodiagnostic de problèmes de santé ou à des fins médicales. Cet article ne remplace pas les conseils médicaux d'un médecin (neurologue, thérapeute). Veuillez d'abord consulter votre médecin pour connaître la cause exacte de votre problème de santé..

La lombalgie est un symptôme important qui indique non seulement la présence de pathologies dans le système musculo-squelettique, mais découle également d'un certain nombre d'autres facteurs. Les causes de la douleur à la base du dos, en particulier dans la colonne lombaire, sont des perturbations du fonctionnement du système excréteur et des organes responsables de la procréation, ce qui indique également de possibles dysfonctionnements du système d'approvisionnement en sang. Même la douleur est perturbée en présence de troubles du système nerveux central ou de pathologies qui se produisent dans l'estomac ou les intestins, ainsi que dans le foie.

Localisation de la douleur

La présence de douleur, qui trahit la partie de la région lombaire, plus proche des côtes et sur les côtés, indique que le patient peut se plaindre d'inconfort au niveau de l'estomac ou du pancréas. Lorsque le petit ou le gros intestin fait mal, la douleur se concentre souvent au centre du bas du dos, des deux côtés ou uniquement à gauche - cela dépend directement de la concentration de l'intestin affecté. Avec des changements chroniques dans les organes du système excréteur, la douleur au bas du dos est située en dessous ou centralisée du côté de l'organe malade. De plus, ces douleurs sont caractérisées comme donnant à l'intérieur de la cuisse.

Causes possibles de douleur dans les intestins et le bas du dos

La nature de la douleur permet de déterminer exactement où l'échec s'est produit, car les symptômes douloureux sont très différents. Le critère le plus clair dans ce cas est les symptômes cliniques du processus inflammatoire. Par conséquent, dans le cas où cela fait mal dans le bas du dos, vous devez immédiatement prendre rendez-vous avec votre médecin et identifier la véritable cause de la maladie.

Si le problème est concentré dans l'estomac et qu'un ulcère de l'intestin grêle est présent, alors que le bas du dos fait mal, le trouble dyspeptique sera un symptôme. Cette manifestation n'implique pas de sciatique et la gravité de la douleur varie en fonction de la concentration de l'intestin. Une autre cause de sensations désagréables dans le dos est la colique rénale. Elle se produit lorsqu'il y a un mouvement de formations salines - des «pierres» le long de l'uretère. Cette action s'accompagne souvent d'une miction régulière, de douleurs, de nausées et de vomissements, de ballonnements et d'une sensation de traction au-dessus de la région de l'aine..

Avec un fort processus inflammatoire dans le pancréas. Dans ce cas, la douleur est aiguë et insupportable. Parfois, la douleur peut être permanente. De plus, cela inclut des symptômes tels que: fièvre, malaise général, flatulences, douleurs de ceinture dans le bas du dos et l'abdomen. L'inconfort dans la colonne vertébrale peut être confondu avec une radiculite, des examens supplémentaires sont nécessaires pour identifier une cause plus précise. De plus, selon le sexe, les symptômes peuvent indiquer divers écarts..

Manifestations chez les hommes

Dans le sexe fort, des sensations inconfortables à la base de l'abdomen, qui provoquent des douleurs dans le bas du dos, sont observées beaucoup moins souvent que chez les femmes. Et souvent, les hommes n'attachent pas d'importance à ces symptômes, préférant neutraliser les inconvénients avec de simples analgésiques. Bien que cette méthode ne mène pas au bien, et les conséquences ne tarderont pas à venir. Des douleurs simultanées dans l'abdomen et à la base de la colonne vertébrale peuvent indiquer un certain nombre d'anomalies présentes, telles que:

  • Quand les intestins font mal. Ce processus s'accompagne de fortes douleurs de traction dans le bas du dos, qui peuvent céder à l'aine et à l'abdomen. Si vous n'agissez pas pour éliminer la cause du malaise, un ulcère duodénal se développe. Dans le cas où la douleur devient comme un combat, vous ne pouvez pas vous passer de l'aide d'un spécialiste. C’est une grande menace pour la vie du patient..
  • Appendicite. Dans cette maladie, en plus des principaux symptômes, vous pouvez observer la fièvre du patient, des vomissements et des nausées sont possibles. Le retard du traitement entraînera la rupture de l'appendice - et c'est un cas mortel.
  • Hernie à l'aine. En présence d'une telle formation de douleur, elle est très aiguë et ressemble un peu à la manifestation de l'appendicite. L'évanouissement est également possible ici. Vous ne pourrez pas vous passer de médecin.
  • Pathologie dans les reins. Habituellement accompagnée de sensations douloureuses à la base du dos, d'une mauvaise miction, de douleurs dans la région de l'aine et de coliques rénales.
  • Colite. Une autre cause d'inconfort. Il se caractérise par des problèmes d'intestin, de gaz et de température. La phase active ne dure pas longtemps, puis, si le traitement est ignoré, il devient chronique. Après quoi la douleur deviendra moins forte, mais sera constamment ressentie.
  • Les infections Avec une infection bactérienne, une douleur sourde dans l'abdomen est observée. Ensuite, il s'intensifie et se localise dans le dos et l'aine. Pendant les selles, des traces de mucus et de sang dans les selles peuvent être présentes. Avec un traitement prématuré, une intoxication sanguine se développe - ces processus se déroulent très rapidement. Il vaut donc mieux ne pas hésiter et passer l'examen.
  • La prostatite - est un processus inflammatoire dans la glande prostatique. Elle s'exprime par des douleurs dans le bas du dos et le bas de l'abdomen..
  • Ostéochondrose - également indiquée par la présence de douleur à la base du dos, dans la région de l'aine, en plus, elle fait mal aux bras et aux jambes.

Retour à la table des matières

Manifestations chez les femmes

Beaucoup de ces maux sont observés dans la belle moitié. Seulement chez les femmes, en raison de la différence de structure du système génito-urinaire, des symptômes similaires peuvent survenir dans des cas supplémentaires:

  • Syndrome prémenstruel et douleur caractéristique. Pendant les menstruations, l'utérus a tendance à s'étendre, après quoi les contractions musculaires commencent - pour éliminer les caillots sanguins. Dans ce cas, les intestins font mal en raison de la dynamique de ces contractions. Cela est dû à l'instabilité du fond hormonal chez les femmes. Si une femme a déjà des enfants, ces symptômes sont un signe d'examen et peuvent indiquer des violations graves.
  • Processus inflammatoires dans les organes génitaux féminins.
  • Le développement de tumeurs ou kystes malins et bénins.
  • Pathologies dans le travail des ovaires (rupture) - provoque une douleur intense. Il existe un danger que le sang pénètre dans la cavité abdominale et les formes de septicémie..
  • En cas d'avortement. Si, après avoir effectué une telle procédure, une douleur de traction est dérangeante, cela prouve que l'embryon n'est pas complètement retiré.
  • Si une femme est en position et qu'elle est dérangée par une gêne dans le bas du dos et le bas de l'abdomen - cela signifie une menace d'échec de la grossesse. Dans ce cas, une douleur intense se développe dans la région de l'aine et des taches apparaissent. Si de tels symptômes apparaissent, la présence d'une ambulance est nécessaire. Les infections vaginales, l'effort physique ou les blessures peuvent y contribuer..
  • Grossesse extra-utérine.
  • Trouble intestinal.

Retour à la table des matières

Réalisation d'enquêtes

Afin de vous protéger et d'éviter des conséquences irréparables, il est préférable de se soumettre immédiatement à des examens cliniques. Il existe de nombreuses façons de découvrir la cause de la maladie:

  • MPT - aide à identifier les problèmes avec la colonne vertébrale;
  • test sanguin général - permettra de comprendre si des processus inflammatoires se produisent dans le corps;
  • analyse d'urine - exclure ou détecter une inflammation dans le système génito-urinaire;
  • Échographie - avec son aide, un examen des organes pelviens;
  • tests de détection de maladies pouvant être transmises sexuellement - ces problèmes peuvent également s'accompagner de douleurs dans le dos et l'estomac.

Retour à la table des matières

Comment est le traitement?

Si pour une raison quelconque, les symptômes décrits ci-dessus apparaissent, l'étape la plus sûre consiste à consulter un médecin. L'automédication est souvent dangereuse sans véritable cause de malaise. Dans l'établissement médical, tous les tests nécessaires seront effectués et après cette thérapie seront prescrits. Selon la maladie identifiée, des anti-inflammatoires ou des antibiotiques peuvent être prescrits. Il peut y avoir un cas où une intervention chirurgicale est nécessaire..

Une personne commence à s'inquiéter de sa santé aux moments où le corps donne des signaux de danger. De graves douleurs au dos et à l'estomac peuvent provoquer une grande anxiété, car la véritable cause de l'inconfort n'est pas claire.

Le zona dans l'abdomen et le dos peut être déclenché par divers facteurs et indiquer la présence de pathologies des organes internes ou de la colonne vertébrale.

Assez souvent, la raison réside dans les maladies de l'estomac. Une douleur avec un ulcère, une gastrite ou une pancréatite peut se refléter dans le dos. Mais, il existe des situations inverses lorsque des douleurs abdominales sont provoquées par des affections de la colonne vertébrale. Examinons plus en détail toutes les causes qui causent des douleurs à l'abdomen et au dos en même temps..

Causes de douleurs abdominales et dorsales en même temps.

L'exacerbation de l'ulcère gastroduodénal s'accompagne souvent de douleurs aiguës dans l'abdomen et le dos. Il existe des signes caractéristiques d'un ulcère, notamment:

  • L'abdomen commence à faire très mal, souvent immédiatement après un repas ou le matin à jeun;
  • Il y a des signes de nausée, après des vomissements, un goût acide reste dans la bouche et une nette amélioration se produit (le symptôme le plus précis d'un ulcère);
  • Aux nausées, douleurs à l'estomac et au dos, des brûlures d'estomac sont ajoutées;
  • Le patient est soulagé en prenant la pose de l'embryon, l'activité physique aggrave la condition;
  • La douleur peut se propager à la poitrine et au bas de l'abdomen..

Douleur dans l'abdomen à gauche, s'étendant au dos et à la poitrine - une excuse pour ne pas reporter une visite à votre médecin, avec une confiance de 95%, nous pouvons parler d'une exacerbation d'un ulcère. Le spécialiste pourra prescrire une thérapie visant à éliminer le processus inflammatoire et à soulager la douleur.

Après avoir surmonté la forme systémique de la maladie, le patient reçoit un régime spécial et un traitement médical. Les médicaments modernes, dont l'action vise à guérir les ulcères, sont très efficaces. Mais, seul le bon style de vie et des examens médicaux réguliers aideront à prévenir les rechutes.

Ulcère perforé

Une douleur abdominale sévère s'étendant vers le dos peut indiquer un ulcère d'estomac perforé ou un ulcère duodénal. De plus, la douleur est si intense qu'une personne peut à peine y faire face. Même une tentative de reprendre son souffle entraîne une détérioration.

La localisation des sensations douloureuses - le nombril et le côté droit, avec le temps se propage à tout l'estomac. Dans certains cas, des douleurs à l'épaule droite et à la clavicule peuvent survenir..

Un autre symptôme caractéristique d'un ulcère perforé est un ton aigu des muscles de la cavité abdominale, l'abdomen devient dur, "en forme de planche". Au repos, le ton ne diminue pas significativement.

Comment distinguer l'exacerbation de l'ulcère gastroduodénal de l'ulcère perforé:

  • Dans le premier cas, l'attaque de douleur commence par un repas, dans le second - après le repas, il y a un certain soulagement;
  • Après des vomissements «acides», l'ulcère s'accompagne d'un soulagement complet, et avec un ulcère perforé, l'amélioration est légèrement.

La seule façon de traiter un ulcère perforé est une opération d'urgence. Par conséquent, avec l'apparition des signes de la maladie, vous devez immédiatement consulter un médecin. Plus le traitement est commencé tôt, plus les chances de guérison sont grandes.

Pancréatite aiguë

Une douleur dans l'abdomen et le dos à droite peut indiquer une inflammation du pancréas. Dans ce cas, les maux de dos sont aigus, sévères et les sensations abdominales sont douloureuses, éclatantes.

Dans la pancréatite aiguë, la douleur peut se refléter dans les omoplates, le bas du dos et la zone cardiaque. La distribution est affectée par la partie du pancréas qui est enflammée.

Lorsque des attaques de vomissements s'ajoutent aux sensations douloureuses qui n'apportent pas de soulagement tant attendu, la probabilité que la raison réside précisément dans une attaque de pancréatite augmente.

Autres symptômes de pancréatite:

  • Rots;
  • Hoquet prolongé;
  • Sensation de bouche sèche;
  • Respiration difficile;
  • Fièvre;
  • Hypertension artérielle;
  • Pâleur;
  • Tachycardie.

Dans la forme chronique de la maladie, une violation des fonctions de la vésicule biliaire et la manifestation de signes d'ictère sont possibles. Le traitement de l'inflammation pancréatique vise à soulager l'état du patient et à prévenir les complications. La pancréatite est une maladie incurable..

Colique hépatique

Une douleur abdominale aiguë irradiant vers l'arrière et le côté droit peut être un symptôme de colique hépatique.

L'inconfort apparaît soudainement et l'attaque peut durer de plusieurs jours à plusieurs heures. Les tentatives indépendantes d'améliorer la condition en prenant des médicaments pour le tractus gastro-intestinal et des analgésiques ont une faible efficacité. La douleur peut se propager à l'omoplate, à la clavicule, au cou. Renforce lors du déplacement.

Autres symptômes de coliques hépatiques:

  • Épisodes fréquents de vomissements douloureux;
  • Transpiration, frissons, blanchiment de la peau;
  • Douleur ondulante aiguë dans l'hypochondre droit;
  • Ballonnements, tonus musculaire de la cavité abdominale, douleur à la palpation ou pression sur les côtes inférieures;
  • Décoloration de l'urine et des fèces.

Si des signes indiquant des coliques hépatiques apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin. Il est inacceptable de prendre des médicaments sans rendez-vous avec un spécialiste. Après l'apparition des symptômes de coliques, il n'est pas recommandé au patient de boire de l'eau ou de manger de la nourriture..

Une douleur abdominale sourde qui s'étend jusqu'au dos peut être un signe d'exacerbation de la gastrite. La force de la douleur dépend du stade de la maladie - si le processus inflammatoire se développe non seulement dans l'estomac, mais aussi dans d'autres organes du tractus gastro-intestinal, la douleur peut être très intense.

La difficulté de diagnostiquer la gastrite est que ses symptômes sont similaires à ceux de l'ostéochondrose. Et l'emplacement de la douleur est le même. Par conséquent, si vous ressentez une douleur dans l'abdomen et le dos, vous devez abandonner le diagnostic indépendant et consulter un spécialiste.

Malgré la similitude des symptômes de l'ostéochondrose et de la gastrite, il existe des différences:

Le corps humain est une organisation complexe. Une maladie dans l'un des organes peut entraîner des douleurs chez les autres. Cela s'applique aux intestins. Il occupe une proportion importante de la cavité abdominale. Ses maladies affectent tout le corps. Alors, le dos peut-il faire mal aux intestins? Pouvez.

Mécanisme de la douleur

Les causes des maladies du tractus intestinal peuvent être des infections et des parasites, par exemple des vers, y pénétrant. Dysfonctionnement possible dû à des tumeurs malignes et bénignes, des troubles du système endocrinien et autres. Parfois, les perturbations sont causées par des causes héréditaires. Un exemple est le manque d'une enzyme..

Le tractus intestinal occupe une partie importante de l'espace dans la cavité abdominale d'une personne. En règle générale, la zone affectée de l'intestin augmente de taille. Ce faisant, il exerce une pression sur d'autres organes, y compris la colonne vertébrale.

Une longue exposition et une charge accrue sur elle entraînent une perturbation de la colonne vertébrale et des perturbations du système musculo-squelettique. Il en va de même pour la douleur transmise de la zone affectée à d'autres parties de l'intestin et du tractus intestinal dans son ensemble. Ils sont transmis à la colonne vertébrale, entraînant des maux de dos.

Quel est le danger?

L'inflammation et d'autres causes entraînent un ulcère intestinal et une péritonite - une violation de l'intégrité de la membrane de la zone touchée. Si l'intestin est endommagé, le contenu de l'intestin (débris alimentaires non digérés, acide chlorhydrique, enzymes) pénètre dans l'abdomen humain. La cavité abdominale n'en est en aucun cas protégée. L'inflammation purulente commence là. Il entraîne des dommages aux organes internes et une infection générale du sang du corps. Si vous ne l'identifiez pas à temps, la mort survient.

De plus, un dérangement du tractus intestinal et des maux de dos peuvent parler de cancer. Par exemple, le cancer du côlon.

Autres causes de maux de dos

Cependant, la douleur peut également être causée par d'autres causes. Il est nécessaire de comprendre les symptômes. Pour les clarifier clairement, il est nécessaire de les analyser tous. Parfois, ils ont quelque chose en commun et peuvent parler de diverses maladies. Un diagnostic général du corps est nécessaire. Par conséquent, pour toute douleur, vous devez consulter un médecin. Lui seul peut poser un diagnostic clair. Le démarrage d'une maladie peut entraîner des conséquences graves et la mort..

Les maladies dans lesquelles le bas du dos peut être malade peuvent être différentes. Cela peut être une inflammation de l'appendice, une hernie inguinale, une hernie intervertébrale, une maladie rénale, une prostatite, des infections, une ostéochondrose et autres.

Chez les femmes, les douleurs menstruelles et le syndrome prémenstruel, les maladies associées au déséquilibre hormonal, les lésions des organes génitaux, la grossesse extra-utérine s'ajoutent à cela. Chacun d'eux a ses propres symptômes. Si vous vous auto-méditez, vous pouvez faire un mauvais diagnostic et au lieu de raisons de vous battre avec leurs conséquences. Par exemple, si avec une inflammation de l'appendicite, traitez le dos, frottez-le et réchauffez-le, vous pouvez commencer la maladie et attraper une péritonite.

Il y a eu des cas où des patients, en raison de douleurs à la colonne vertébrale, ont suspecté un trouble du tractus intestinal et avaient l'intention de le traiter eux-mêmes. Un accès en temps opportun à un médecin a révélé une ostéochondrose. Dans d'autres cas, les personnes qui se soignaient elles-mêmes ont raté un cancer des intestins. Le résultat en est un - l'automédication et une passion pour la médecine traditionnelle peuvent causer des dommages irréparables à la santé.

Localisation de la douleur

Le lieu des maux de dos peut indiquer une maladie particulière. Dans les maladies associées à l'estomac, la partie supérieure du bas du dos près de lui fera mal. De plus, des troubles dyspeptiques se produiront. Il fera également mal en cas de trouble pancréatique. La douleur s'accompagnera d'une augmentation de la température corporelle, d'un gonflement, de douleurs dans le bas de la poitrine et l'abdomen.

Avec les maladies rénales, les maux de dos se concentreront autour d'eux - au milieu et au bas du dos. De plus, la fréquence des mictions augmentera..

Le processus lui-même peut être accompagné d'une douleur causée par le mouvement des calculs rénaux et des sels, leur libération.Ces deux causes et la douleur due aux intestins peuvent être facilement distinguées de la radiculite. Dans ce cas, la moelle épinière d'une personne est affectée. Les symptômes ne concerneront que le système musculo-squelettique. Ils apparaîtront aux endroits qui lui sont associés. Il convient de garder à l'esprit que la sciatique peut se manifester en combinaison avec d'autres maladies. Cela peut créer l'apparence d'une maladie complètement différente..

Comment les intestins font mal

L'intestin est situé dans la cavité abdominale. Tout d'abord, la douleur devrait y apparaître. Le tractus intestinal est divisé en deux parties qui remplissent des fonctions différentes - le petit et le gros intestin. Les symptômes de la douleur intestinale dépendent de celui qui est affecté. Différentes maladies affecteront la douleur vertébrale de différentes manières..

À partir de là, la maladie intestinale affectera d'autres parties du corps. La difficulté est que dans les premiers stades de la maladie, il est difficile de le remarquer. Elle peut être confondue avec un léger malaise. Par exemple, en raison d'une alimentation excessive ou de l'alcool. Avec le développement, il commence à ressentir de la douleur dans les intestins et dans d'autres organes. Ils peuvent être de nature différente:

La maladie peut être accompagnée d'un manque de selles ou d'une augmentation de sa fréquence, de nausées et de vomissements, d'un changement de diarrhée et de constipation, etc. Avec les maladies intestinales, la douleur est concentrée dans la zone de l'intestin affecté. Compte tenu de la structure de l'intestin, il peut couvrir toute la zone de la cavité abdominale et se reflète des deux côtés du corps. Si la lésion est petite, la douleur sera là. C'est la raison de la difficulté du diagnostic..

Diagnostic de la maladie

Pour les maladies du dos, un appel urgent à un médecin est nécessaire. Dans de tels cas, un gastro-entérologue, un proctologue ou un oncologue peut vous aider. La direction leur est donnée par le thérapeute après un examen superficiel du patient. Un certain nombre de tests devraient être assignés. Après eux, une image globale de l'état de santé du corps sera obtenue..

Les analyses comprennent les rayons X, les ultrasons, l'imagerie par résonance magnétique et calculée, les analyses d'urine et de sang, le système endocrinien. Il s'agit d'un diagnostic général du corps, dans lequel toutes les causes possibles de maux de dos sont examinées. Quelle que soit la maladie, elle se manifestera. Le médecin pourra peut-être le faire. En fonction des résultats, le diagnostic est déterminé et une cure est prescrite.

Symptômes et traitement de la radiculite mammaire

Comment faire des injections pour la douleur dans le dos et le bas du dos?

Comment porter un corset pour la colonne vertébrale