logo

Douleur dans la cuisse, donnant à la jambe forte, forte, douloureuse. Raisons et traitement

La douleur est un signal de la présence de troubles dans le corps. Ce symptôme dans la cuisse peut se développer en raison de la présence d'une inflammation, d'une blessure ou d'une violation de l'état des os et du cartilage..

Il est impossible d'identifier la cause de la douleur à la maison, donc l'autodiagnostic et l'automédication sont inacceptables. Surtout, le symptôme peut être localisé non seulement dans la jambe, mais aussi dans toute la jambe et la région pelvienne.

Types de douleur à la cuisse

Un symptôme de douleur dans la région de la cuisse peut s'exprimer par une force et un type de manifestation différents:

Genre de douleurune brève description de
TranchantExprimé par une douleur intense, parfois insupportable, généralement de courte durée. Dans ce cas, une personne peut indiquer la zone de localisation du symptôme. Le symptôme apparaît souvent en raison d'un traumatisme, d'un pincement du nerf ou d'une luxation. Pour réduire la sévérité de la douleur, il peut être suffisant de passer seul 15 minutes.
TranchantUn symptôme survient soudainement et peut également disparaître subitement. En raison de la gravité du symptôme, une perte de conscience est possible. Plus fréquent dans les troubles du système nerveux.
StupideLa douleur peut être présente pendant plusieurs heures. Le symptôme n'est pas prononcé et est plus gênant. L'emplacement du symptôme est difficile à identifier. Périodiquement, la douleur peut augmenter et s'estomper. Le symptôme est plus caractéristique des maladies des articulations, des os et des tissus musculaires..
TirantCe type est similaire dans la caractérisation à la douleur sourde. Une caractéristique distinctive est la sensation d'étirement musculaire ou comme si quelqu'un tirait sur la jambe. Il fait référence à des types de douleur dangereux, car il est plus souvent présent en cas de perturbation de l'articulation de la hanche.
DouloureuxUn symptôme de gravité modérée peut être présent en continu. Le symptôme peut augmenter avec le temps. Caractérise plus souvent le développement de processus inflammatoires. La localisation de la douleur est difficile à déterminer.
TournageUne douleur intense apparaît fortement et pendant de courtes périodes. "Lumbago" caractéristique du pincement des terminaisons nerveuses.
BrûlantElle se traduit par une sensation de chaleur et de brûlure dans la zone d'occurrence. Plus fréquent dans les processus inflammatoires.
SpasmodiqueLa douleur est exprimée par des crampes douloureuses, il y a une sensation de torsion des fibres musculaires. Le symptôme peut être observé avec un manque de vitamines et une violation du système nerveux et des vaisseaux sanguins.

Avec le développement de la maladie, la douleur peut passer d'une espèce à une autre, et plusieurs types peuvent être présents simultanément (douleur avec lumbago, forte avec crampes, terne avec un caractère brûlant).

Emplacements

L'emplacement de la douleur est important pour un diagnostic préliminaire et une détermination de la zone d'examen.

La cause de la douleur à la hanche peut être identifiée en fonction de son emplacement..

La douleur peut être:

Zone de localisation des symptômesRemarques
DevantLa douleur peut être causée par des pathologies de la hanche et du tissu musculaire. Peut s'accompagner d'une augmentation des ganglions lymphatiques dans la région inguinale..
DerrièreLe symptôme peut indiquer des anomalies dans les muscles fessiers, la région sacrée ou le rectum..
La gaucheUn symptôme peut indiquer la présence de pathologies causées par des blessures, le développement d'une inflammation ou l'usure des articulations. Avec des pathologies dans le bon appendice, le côlon ou l'estomac, la douleur peut aller à la cuisse droite.
Sur la droiteLa douleur peut être causée par des blessures, des spasmes musculaires ou un dysfonctionnement du système nerveux. De plus, avec des maladies du foie, de l'appendice droit et de l'inflammation de l'appendicite, la douleur peut se propager à la cuisse droite.
À l'intérieurLa douleur signale des dommages possibles à l'articulation de la hanche, une luxation ou une fracture. Donne souvent dans l'aine.
DehorsSi une douleur de l'extérieur est possible, des dommages aux muscles, aux vaisseaux sanguins ou aux terminaisons nerveuses.

La douleur peut affecter complètement les deux cuisses en même temps, le plus souvent ce symptôme est caractéristique d'une articulation de la hanche.

Causes possibles de douleur à la hanche

La douleur à la jambe qui s'étend à la jambe peut être un symptôme des maladies suivantes:

Nom de la maladieBrève description de la maladieDescription de la douleur et de sa localisationCaractéristique supplémentaire (augmentation ou diminution au repos, mouvement, là où la douleur donne, symptômes individuels)
ArthriteMaladies inflammatoires affectant les articulations. La raison du développement de la pathologie n'est pas entièrement comprise. Plus fréquent chez les personnes en surpoids avec une prédisposition héréditaire aux maladies articulaires et en présence de troubles métaboliques.Douleur de caractère douloureux, peut descendre de la hanche à l'articulation du genou et monter jusqu'à la hanche.

La nuit, la douleur s'intensifie et disparaît pendant la journée, en particulier lors de la marche. Accompagné d'un gonflement et d'une rougeur de la peau près de l'articulation touchée.
CoxarthroseLa pathologie se caractérise par une modification de l'état du cartilage et des articulations..La douleur, de douloureuse à aiguë, est localisée dans les parties latérales antérieure et externe de la cuisse.Le symptôme est présent uniquement lors du déplacement. La douleur peut être donnée dans l'aine ou sur toute la jambe et peut être accompagnée d'un resserrement lors de la flexion du membre. Le mouvement des jambes est limité.
OstéochondroseLa maladie s'exprime par un dysfonctionnement des disques intervertébraux. Le résultat est un serrage des terminaisons nerveuses. La pathologie peut être héréditaire,

se développer après une blessure ou en raison de troubles métaboliques.

La douleur (aiguë ou tiraillante) se produit dans la région lombaire, mais peut se dégager des fesses et de l'arrière de la cuisse. Au cours du développement de la pathologie, la douleur s'intensifie.La douleur est constamment présente, mais lors de l'effort physique et du mouvement, la douleur s'intensifie. La réduction des symptômes est notée en position couchée (sur le dos).
Nécrose aseptiqueLa maladie se caractérise par une violation de l'approvisionnement en sang dans n'importe quelle partie du corps. La maladie affecte souvent les personnes subissant un stress excessif sur les articulations (surcharge pondérale, activité professionnelle) et souffrant de troubles métaboliques.La douleur apparaît soudainement et est localisée principalement à l'extérieur de la cuisse, mais peut se propager dans tout le membre..La maladie s'accompagne d'un resserrement et d'une raideur lors du mouvement du membre. Le symptôme de douleur est présent en permanence, même pendant le repos nocturne (le matin, une légère diminution est possible). Douleur à l'aine, au bas du dos et au genou..
Polymyalgie rhumatismaleLa cause de la maladie n'a pas été élucidée. Elle se caractérise par la présence de douleur et un fonctionnement limité du tissu musculaire. Les maladies infectieuses et les conditions de stress peuvent être des facteurs provoquants..La douleur peut être tiraillante ou aiguë. Il est localisé principalement dans l'articulation de la hanche.Le symptôme de douleur est constamment présent et s'intensifie après un long séjour au repos (matin ou après-midi). De plus, la température du patient augmente, l'appétit s'aggrave et le poids diminue fortement. La douleur peut affecter toute la cuisse.
Inflammation piriformeEn raison de l'inflammation, une compression vasculaire et un pincement des terminaisons nerveuses se produisent. La maladie est une complication de blessures antérieures, d'injections incorrectes dans les fesses ou après une hypothermie sévère.Une maladie affecte un seul membre. La douleur de dessin (parfois avec lumbago) est localisée le long de l'arrière de la cuisse de la fesse au pied.Un symptôme de douleur peut être donné à la région lombaire et à l'aine. La réduction de la douleur est observée en position assise ou couchée avec les jambes écartées. En jetant pied à pied, la douleur s'intensifie.
TrochantériteLa maladie est exprimée par le développement du processus inflammatoire dans la partie inférieure de la jambe à la suite d'une hypothermie ou d'un traumatisme.La douleur de dessin (parfois aiguë) est localisée à l'extérieur de la cuisse.Le symptôme est aggravé par l'effort physique et peut affecter toute la cuisse. Au repos, la douleur disparaît.
MyositeLa pathologie est caractérisée par le développement d'un processus inflammatoire dans les muscles. Elle survient à la suite d'une hypothermie ou en présence d'une infection..Douleurs, tiraillements ou douleurs aiguës localisées dans la cuisse et au milieu de la jambe inférieure.La douleur peut donner à la région lombaire et à toute la jambe. Symptôme pire avec le mouvement des membres et en touchant le muscle affecté.
Hernie intervertébraleLa maladie se développe principalement après l'ostéochondrose. Il se caractérise par une saillie dans le canal rachidien du noyau du disque intervertébral. En conséquence, le nerf pincé.La douleur est localisée sur toute la cuisse, sauf à l'intérieur. Avec le développement de la maladie, le symptôme s'intensifie.La douleur dans la cuisse peut être accompagnée d'engourdissement du pied, de picotements et d'une sensation de lourdeur dans la jambe. Le symptôme est aggravé par le mouvement et l'activité physique..
Dysplasie de la hancheLa maladie se caractérise par une anomalie congénitale dans le développement de l'articulation de la hanche. En conséquence, la charge sur les membres n'est pas correctement répartie, suivie d'une détérioration de la circulation sanguine et de la perméabilité des influx nerveux..Lorsque les membres bougent, la douleur se produit dans la région pelvienne de nature aiguë.La maladie se traduit par un raccourcissement de la cuisse, des plis asymétriques dans les jambes de l'enfant, ainsi qu'une limitation des hanches sur le côté.
Pathologie vasculaireLa violation de l'état des vaisseaux sanguins et de leur perméabilité est possible en raison de maladies infectieuses, de la malnutrition ou de la prise de médicaments agressifs. La douleur à la cuisse se développe à la suite d'une malnutrition dans les muscles, les os et les tissus articulaires.La douleur peut être de tirer à aiguë et localisée dans n'importe quelle partie de la cuisse.La douleur est constamment présente. Lorsque l'effort physique est amélioré.
Neuropathie fémoraleElle se caractérise par une altération du passage des influx nerveux. Est une complication après une blessure, une maladie infectieuse ou une surcharge nerveuse.La pathologie peut être accompagnée de douleurs aiguës ou lancinantes dans le nerf affecté..De plus, la maladie s'accompagne d'une violation de la sensibilité et d'une détérioration de la flexion et de l'extension du membre.
Les infectionsL'agent causal peut affecter les tissus osseux, articulaires et musculaires, provoquant des douleurs et des symptômes supplémentaires. La pathologie est dangereuse par la propagation de l'infection aux organes adjacents (systèmes reproducteur et génito-urinaire, rectum).Des douleurs douloureuses couvrent le haut des cuisses.Il s'accompagne d'une température élevée, du développement d'une boiterie. Peut-être une sensation de douleur dans l'abdomen et sur toute la jambe. Le symptôme augmente constamment et progressivement (avec le développement de la maladie).
OncologieLes cellules cancéreuses peuvent affecter à la fois les muscles et les tissus articulaires et osseux. La maladie se transmet principalement par hérédité. La douleur se développe à la suite de la compression des fibres musculaires, des cellules nerveuses et des vaisseaux sanguins par une tumeur.Lorsque la hanche est touchée, une douleur sourde est initialement présente, qui s'intensifie progressivement. L'emplacement dépend de l'emplacement du cancer.La douleur diminue au repos, mais ne disparaît pas complètement et augmente avec tout mouvement du membre. Avec le développement de la maladie, la douleur couvre toute la jambe.
BlessuresUne blessure à la hanche peut se développer après une chute ou en raison d'une opération infructueuse.La douleur peut être de toute gravité. Dépend de la gravité de la blessure et de la nature des dommages (terminaisons nerveuses, fibres musculaires, tissu osseux).Avec les blessures, la douleur s'intensifie avec le mouvement du membre et peut être présente en permanence. Si le tissu nerveux est endommagé, le symptôme de douleur peut s'étendre sur toute la jambe..
Entorse de la hancheLa pathologie est caractérisée par des dommages et une rupture des petites fibres des ligaments. Peut survenir à la suite d'une chute, de l'exercice sans échauffement préalable et de levage d'objets lourds.La douleur aiguë est localisée dans toute la cuisse.Pendant l'effort physique, une augmentation du symptôme se produit, dans un état de repos - un calme. La douleur peut redonner au bas et à la jambe. De plus, un gonflement dans la zone blessée.

Avec ces pathologies, il est important de poser un diagnostic rapide et de commencer le traitement. Sinon, la maladie peut entraîner l'amputation du membre affecté..

Douleur à la hanche pendant la grossesse

La douleur dans la cuisse, s'étendant à la jambe, survenant pendant la période de portage de l'enfant, a souvent un caractère physiologique de développement et disparaît d'elle-même après l'accouchement.

Le symptôme chez les femmes enceintes apparaît en raison de:

  • changements hormonaux. Dans ce cas, un caractère douloureux se forme à la suite d'une violation de l'activité du tissu musculaire;
  • longues promenades ou activité physique pendant des périodes après 20 semaines. La douleur survient en raison de la compression des vaisseaux et des terminaisons nerveuses due au poids accru de la mère;
  • l'utérus avec le fœtus appuie sur la région de la hanche et les terminaisons nerveuses et les vaisseaux qui s'y trouvent;
  • Carence en vitamines, car la plupart des nutriments livrés au fœtus. Le manque de substances provoque une violation de l'activité des muscles et de l'état des articulations;
  • préparation à l'accouchement (après 36-38 semaines) le bassin commence à se développer progressivement, provoquant des douleurs dans la cuisse;
  • des sentiments nerveux au sujet de la santé d'un enfant ou la peur de l'accouchement peuvent également causer de la douleur.

En outre, la douleur peut survenir en présence de vieilles blessures à la cuisse. Provoque des douleurs sur le poids.

Quand et chez quel médecin aller?

Pour identifier la cause de la douleur, le diagnostic initial est posé par le thérapeute. Surtout si le symptôme est apparu soudainement, sans provoquer de facteurs. Le traitement ultérieur sera effectué par des spécialistes du diagnostic (oncologue, neurologue, chirurgien vasculaire). Si la douleur est le résultat d'une blessure, vous pouvez immédiatement consulter un traumatologue ou un chirurgien.

Diagnostique

La douleur à la hanche n'est pas une maladie indépendante, mais un symptôme de nombreuses maladies. Pour éliminer le symptôme, un examen complet est nécessaire (pour identifier la cause profonde) et le cours thérapeutique.

Le diagnostic des pathologies avec douleur s'étendant à la jambe consiste à:

  1. Collecte d'informations sur le patient: quelles sont les maladies héréditaires dans la famille, la présence de pathologies chroniques, quand la douleur survient souvent et quel type de caractère, quels symptômes sont en plus présents.
  2. L'examen du patient est effectué afin d'identifier: gonflement de la cuisse, présence de restrictions sur le mouvement du membre, contrôle de la sensibilité des terminaisons nerveuses.
  3. Essai. La procédure vous permet d'identifier le processus inflammatoire, la présence d'infection dans le corps et de déterminer l'état général du patient.
  4. Radiographie de la cuisse ou de la jambe entière. L'examen est utilisé pour exclure / confirmer la présence d'une tumeur, d'une pathologie vasculaire et de changements dans les articulations. Et aussi pour détecter la présence d'une fracture osseuse.
  5. Dopplerographie des vaisseaux fémoraux. Nécessaire pour déterminer l'état des vaisseaux sanguins et leur perméabilité.
  6. Électromyographie. La procédure vise à identifier l'état des tendons et des tissus musculaires.
  7. IRM Vous permet d'identifier toute anomalie dans le corps avec l'emplacement exact de la pathologie.

Un examen complet vous permet de déterminer le type de maladie et le stade de son développement. Sur la base des données sélectionnées, le type de thérapie suivant.

Thérapie médicamenteuse

Le type de médicaments pour le traitement médical dépend de la cause profonde du développement de la douleur.

Les spécialistes peuvent utiliser les médicaments suivants:

  • analgésiques (Ketanov, Nalgesin, Nise). Pour les douleurs intolérables, des stupéfiants sont utilisés, qui sont vendus strictement selon la prescription (Promedol, Codeine, Tramadol);
  • hormonale (prednisone, diprospan, loracort);
  • pour restaurer la circulation sanguine et l'état des vaisseaux sanguins (cinnarizine, nicergoline, dihydroergotoxine);
  • anti-inflammatoire (Diclofenac, Ketoprofen, Indomethacin);
  • pour la restauration des articulations (Plaquenil, Imuran, Neoral);
  • diurétiques (Uregit, Torasemide, Indapamide);
  • vitamines (Pentovit, Calcium D3, Neuromultivit).

Le traitement avec des préparations orales ou externes est complexe, par conséquent, le remplacement indépendant des médicaments n'est pas autorisé (le médecin prend en compte la compatibilité des composants des médicaments).

Physiothérapie

Si la douleur dans la cuisse n'est pas causée par une infection et n'est pas inflammatoire, les types de physiothérapie suivants sont utilisés pour le traitement:

  • électrophorèse;
  • iontophorèse;
  • magnétothérapie;
  • thérapie au laser;
  • thérapie par ultrasons;
  • thérapie par ondes de choc.

Les procédures ont des listes de contre-indications individuelles.

Physiothérapie

La douleur dans la cuisse, s'étendant à la jambe, peut être réduite par la physiothérapie. Les programmes de formation sont compilés individuellement et vous permettent de normaliser la mobilité articulaire et de prévenir le développement de complications.

Au stade d'exacerbation des maladies, la méthode n'est pas appliquée.

Le cours de thérapie par l'exercice peut comprendre les exercices suivants:

  • déflexion du dos en position agenouillée;
  • s'accroupir et se redresser;
  • s'agenouillant touchant alternativement le coude de la main droite au genou de la jambe gauche et vice versa;
  • en position debout (vous pouvez vous allonger), pliez alternativement les jambes aux genoux et maintenez pendant 30 à 45 secondes.

Le nombre de répétitions est sélectionné individuellement.

Thérapie manuelle

Les massages des hanches ou de la jambe entière ne sont possibles qu'avec l'autorisation du spécialiste traitant. Les procédures aident à accélérer le flux sanguin, à normaliser le fonctionnement des tissus musculaires et à évacuer l'excès de liquide de la zone endommagée. La fréquence des massages et l'effet sur la zone affectée sont déterminés individuellement.

Intervention chirurgicale

En présence de cancers, de lésions irréversibles des articulations ou de lésions graves des vaisseaux (ou terminaisons nerveuses), un traitement chirurgical est effectué. Les opérations sont également utilisées en l'absence de dynamique du traitement avec des médicaments, de la physiothérapie et des massages. Dans les formes graves de pathologie, l'amputation du membre est possible..

Remèdes populaires

À des fins prophylactiques ou en combinaison avec un traitement médicamenteux, des remèdes populaires peuvent être utilisés (mais uniquement avec l'autorisation du médecin).

Composition et application de recettes folkloriques:

  • une couche de graisse fraîche doit être appliquée pendant la journée sur la zone affectée et fixée avec un bandage doux (si nécessaire, remplacez). La méthode élimine la douleur;
  • prendre des bains relaxants avec des décoctions de camomille, de calendula ou de chélidoine. Cuire à la vapeur 25 g d'herbe dans 1 litre d'eau bouillante. L'infusion s'ajoute à la salle de bain. Suivez les procédures de l'eau pendant 20-30 minutes;
  • couper en 4 parties 3 citrons, mettre dans un pot de 1 litre et verser de l'eau bouillante. Avant utilisation, dissolvez 600 ml de miel dans l'infusion. Prendre 30 ml le matin pendant 30 jours;
  • mélanger la moutarde avec de l'eau tiède jusqu'à épuisement. Appliquer une fine couche de composition sur la zone affectée, appliquer des tissus mous sur le dessus. Ne supporte pas plus de 20 minutes. Retirer la moutarde avec un chiffon sec.

La douleur dans la cuisse peut être non seulement un inconfort temporaire, mais aussi signaler le début du développement de la pathologie. Pour éliminer le symptôme, un diagnostic par un thérapeute est nécessaire pour identifier la cause et le type de traitement. Il est important que la douleur située dans la cuisse ou s'étendant à toute la jambe soit dangereuse pour le développement de complications.

Auteur: Kotlyachkova Svetlana

Vidéo sur les causes et les méthodes de traitement de la douleur à la hanche

4 exercices de douleur à la cuisse:

Que faire si votre articulation de la hanche fait mal:

Théorie et pratique du yoga

Expérience dans l'enseignement du yoga. Site personnel de l'instructrice et thérapeute de yoga Natalya Blinova

Douleur dans la cuisse et les fesses: diagnostiquer et éliminer

La douleur dans les fesses n'est pas une sensation agréable: marcher, s'asseoir, se coucher devient inconfortable. Je veux plutôt faire quelque chose avec elle, nous commençons à "faire quelque chose", mais nous comprenons alors que cela n'aide pas.

Considérez les trois types de douleur dans la cuisse et les fesses qui se produisent là-bas et se dégagent de la jambe ou du genou.

Rupture ligamentaire

Il y a de nombreuses années, je me préparais pour des compétitions de fitness, le programme comprenait des splits... Je me suis laissé tomber dans une pose et j'ai entendu le son "Hmm" dans les profondeurs de ma fesse droite... Puis j'ai pu me lever, boiter pendant deux semaines et vivre les prochains mois avec une douleur dans la fesse.

Emplacement: Vous ressentez une telle douleur dans la zone du pli fessier. Il se manifeste pendant la marche et se distingue dans le virage en avant avec les jambes droites.

Fauteur de troubles: ligaments des muscles de la cuisse postérieure («ischio-jambiers» dans la littérature anglaise) au point d'attache à la cuisse ischiatique.

Cause: ce type de douleur dans les fesses se produit avec une déchirure du complexe tendon-muscle à la base dans la zone de la tubérosité sciatique.

Cela se produit sous des charges sans préchauffage, même lorsque vous vous penchez en avant avec les jambes droites, si une force excessive est appliquée. Les professeurs de yoga à risque présentent des éléments complexes sans préparation préalable..

Remède commun: paradoxe - lorsque le ligament est endommagé, le muscle de la cuisse se contracte naturellement dans le but d'empêcher un nouvel étirement. Nous pensons: l'arrière de la cuisse fait mal et tire, si je tire plus fort, la douleur disparaîtra. Au lieu de laisser récupérer les ligaments enflammés, nous continuons de les tripoter. Ce cercle vicieux peut durer longtemps.

La meilleure décision: laissez la grappe se récupérer. Pour ce faire, il est utile de contracter les muscles de l'arrière de la cuisse pour améliorer la circulation sanguine dans cette zone et plier les genoux en pente. Dès que le stade de la douleur intense passe, vous pouvez augmenter progressivement la traction.

Surmenage du fascia large de la cuisse avec de faibles muscles abducteurs

Un client est venu me voir pour me plaindre d'une douleur à la cuisse qui s'est manifestée en marchant et pendant le sommeil. Son entraîneur a suggéré qu'il s'agissait d'un étirement des muscles de l'abdomen, un chirurgien orthopédiste a diagnostiqué un syndrome du piriforme après l'admission et un physiothérapeute a diagnostiqué une tension sur le tractus iléotibial.

Nous avons découvert que le lieu et le symptôme de la douleur indiquent une faiblesse des muscles abducteurs de la cuisse, ce qui provoque une surmenage compensatoire du tractus otibial (large fascia de la cuisse) et de la douleur. Nous avons renforcé les muscles - les ravisseurs de la cuisse, bientôt la douleur a disparu.

Emplacement. Ce type de douleur survient généralement dans la partie latérale de la cuisse et descend jusqu'au genou, se manifestant lors de la marche et pendant le sommeil du côté douloureux.

Fauteur de troubles. Avec des muscles fessiers faibles qui n'effectuent pas leur travail consciencieusement, la cuisse a tendance à se tourner vers l'intérieur. Cela crée une charge dans la zone du condyle externe et surcharge le tractus iléotibial.

Cause: Réside le plus souvent dans le schéma moteur asymétrique à long terme (déséquilibre des adducteurs et des muscles abducteurs)

Remède commun. La cause d'une telle douleur est souvent observée dans le fascia large surmené et commence à travailler sur sa relaxation. Cela devrait être fait, mais après la thérapie principale.

La bonne décision. Renforcez les abducteurs (muscles abducteurs de la cuisse), qui font partie du système de stabilisation, en vous équilibrant sur une jambe, en faisant tourner la jambe en cercle (de préférence contre la gravité).

Nerf sciatique pincé

Lorsque j'ai eu l'occasion de visiter l'exposition mondiale «Miracles du corps humain», j'en ai profité. Oui, parfois la chair de poule coule, mais c'est quand même très excitant. Par exemple, j'ai été frappé par la longueur du nerf sciatique! Oui, ce n'est pas seulement le nerf le plus long de notre corps - du bas du dos au pied - mais aussi le plus épais - la largeur de l'auriculaire - dans le bassin.

Comme il est si long et épais, il peut être pincé à différents endroits, provoquant le pincement bien connu du nerf sciatique.

le plus souvent, cela se produit dans le bas du dos (entre les vertèbres lombaires) et à la place de son passage sous le muscle piriforme.

Le muscle piriforme n'est pas gros, mais en hypertonie, il apporte de grandes souffrances. Elle est au fond de la cuisse:

  • le fait pivoter,
  • évite une jambe avec une cuisse pliée.

Le muscle piriforme tendu en lui-même peut provoquer des douleurs aux fesses. Cela empire s'il pince le nerf sciatique. Il passe juste en dessous (et chez certaines personnes à l'intérieur).

Emplacement. Douleur au milieu des fesses, dans le bas du dos ou ailleurs le long du trajet du nerf; il peut y avoir une sensation d'engourdissement ou de faiblesse dans la jambe.

Coupable: Hernie discale, ostéophyte, piriformis tonus.

Cause. Position assise prolongée, modifications dégénératives de la colonne vertébrale.

Remède commun. Si la douleur sur le nerf sciatique à la suite d'une hernie discale est un gros sujet et dépasse le cadre de cet article. Le renforcement des muscles du système de stabilisation de base sous la direction d'un yogologue expérimenté sera la meilleure solution à ce problème.

Si la douleur est due au tonus piriforme, nous travaillerons pour la détendre..

Habituellement, la posture du pigeon est recommandée pour soulager le syndrome du piriforme. Malheureusement, pour la plupart des personnes ayant un tel problème, cette pose dépasse le cadre de.

Dans la position du pigeon, le muscle piriforme est allongé au maximum et étire fortement le nerf sciatique. Avec une douleur aiguë dans la pose d'un pigeon, cela ne fera qu'empirer.

La meilleure décision. Nous utilisons le principe de "réduire, détendre, renforcer".

  • Étape 1. Réduisez les muscles environnants (en particulier, le grand fessier) pour augmenter la circulation sanguine.
  • Étape 2. Contractez soigneusement le muscle piriforme lui-même, en lui offrant de libérer le stress chronique (si cela ne provoque pas de douleur), et ajoutez un étirement délicat. Des postures actives telles que virabhadrasana 2, utthita parshvakonasana vont trop serrer le muscle piriforme. Alors que les postures simples, debout avec un appui sur une chaise et un ardha matsyendrasana, sont l'option la plus appropriée, car en eux, la jambe est en position de flexion / adduction sans mouvement de rotation externe, qui agit doucement sur le muscle piriforme.
  • Étape 3 Lorsque le muscle est prêt, vous pouvez ajouter une rotation externe à l'étirement. Au lieu de la pose de colombe, il est préférable de faire du gomukhasana dans la version allongée sur le dos.

Vous pouvez maintenant procéder à la pose du pigeon ou de la version complète de gomukhasana en position debout. Il ne faut pas oublier que certaines personnes ne seront jamais prêtes pour ces options.

De plus: nous éliminons la tension chronique des adducteurs de la cuisse, car ils tournent la jambe vers l'intérieur, augmentant le muscle piriforme au stress. Les hanches peuvent à nouveau pincer le nerf sciatique, et cette tension doit être supprimée.

Lorsque le nerf sciatique est pincé, même une simple extension de la hanche est très douloureuse. Par conséquent, nous suivons le principe de «réduire, détendre, renforcer».

Maintenant, nous avons fait tout ce que nous pouvions. Gardez à l'esprit que la douleur peut être due à diverses raisons et si elle ne disparaît pas, consultez un professionnel.

Auteur de l'article: Olga Cable
Traduction: Natalya Blinova

Articles intéressants sur des sujets similaires:

Douleur dans la cuisse et les fesses: diagnostiquer et éliminer: 22 commentaires

Bonjour Natalia.
Mon histoire est la première. Ficelle infructueuse, crunch vil, douleur aiguë - et maintenant une jambe en bois, bien que 4 mois se soient déjà écoulés. Il devrait être étiré lentement, non? Le tronçon ne revient-il pas tout seul? Et quand la douleur passe?
Je pose juste mon dos sur le sol, et je soulève mes jambes contre le mur, j'obtiens un angle droit et je le supporte. Après quelques minutes, la douleur dans cette position diminue. Mais demain encore la même chose, l'étirement n'augmente pas, la douleur est la même.
Merci.

Lynette, je sympathise avec votre mauvaise expérience, bien que ce soit instructif!
Si les ligaments et les tendons sont endommagés, ils doivent être laissés seuls jusqu'à ce qu'il y ait de la douleur. Puis commencez la pratique douce.
Vous voyez, vous vous êtes blessé à la jambe pour vous asseoir sur la ficelle lorsque vous êtes pressé. Maintenant, ne vous précipitez pas pour obtenir le résultat. Besoin de voir où les dégâts.
Ce qui peut être fait: trouver un physiothérapeute compétent, un moniteur d'exercice, un professeur de yoga. Je vous souhaite une réhabilitation réussie!

Bonsoir! Conseils d'aide!
Tout au long de l'année, je ressens une gêne dans la région du genou droit (très souvent un resserrement lors de la flexion ou de la flexion du genou; moins souvent, des douleurs dans les squats - comme si piquer une aiguille sous le genou devant; souvent une sensation de tirer la jambe vers l'intérieur, ce qui aide à faire tourner le corps dans le sens des aiguilles d'une montre (comme si dans le côté opposé de la traction) à un petit craquement dans la rotule - cela devient plus facile pendant un certain temps).

Pendant les exercices d'étirement, l'image suivante - la jambe droite semble s'étirer davantage, à l'intérieur de l'aine jusqu'au genou, comme si à l'intérieur de la jambe le fil ne s'étire pas. J'ai remarqué qu'après un effort physique, la jambe s'éclaircit le soir. Si la journée s'est écoulée dans un travail sédentaire, la jambe fait mal et craque davantage. Ne dérange pas la nuit.

Les blessures semblent ne jamais s'être produites (sauf dans l'enfance, dont je ne me souviens pas). L'IRM a montré que tout est normal, à l'exception des modifications œdémateuses mineures de la graisse sous-cutanée ventrale.

Elle a été vue par de nombreux spécialistes (le chirurgien a écarté les bras, l'orthopédiste a prescrit les semelles, l'ostéopathe a prescrit une série de procédures pour 15 mille, ce qu'il n'a pas encore décidé - selon son hypothèse, la cause de la douleur est une légère distorsion de la colonne vertébrale et un manque de tonus musculaire) il n'y a pas de diagnostic.

J'ai bu le cours de Nimesulide pendant une semaine, j'ai fait des compresses de vodka pour la nuit de la semaine, des applications de boue pendant une semaine, mis du Nanoplast, frotté du Voltaren et d'autres onguents similaires - cela n'a pas aidé.

La seule chose qui semble maintenant plus facile pendant un certain temps est que le mari pétrit sa jambe bien avant le coucher. Après un tel massage pendant une journée, il soulage la douleur, le crunch diminue. J'ai commencé à boire de la glucosamine et des compléments minéraux sous forme de compléments alimentaires.

À propos de moi - il n'y a pas d'excès de poids, je pratique régulièrement le ballet corporel, les étirements, et récemment le Pilates, je danse des danses latino-américaines. Mais tout avec modération, comme un hobby.

Aide, fatigué de souffrir durablement!

Bonjour, Svetlana. Je suis désolé, je ne réponds pas tout de suite. Heureusement que vous étiez avec tous les spécialistes - un chirurgien, un orthopédiste. A en juger par les symptômes, il y a le tonus musculaire d'une part et son absence de l'autre. Je ne peux pas dire à distance lequel et quoi faire. Si vous êtes à Izhevsk, venez en classe. Je serai heureux de travailler avec vous.

Bonjour, aidez s'il vous plaît, la force ne supporte plus la douleur. Il y a six mois, je me sentais à la forme physique qu'il était difficile pour moi en position assise, d'écarter les jambes pour atteindre mes chaussettes. J'en ai été surpris, mais lors de la prochaine séance d'entraînement, cela a été répété. Je me suis tourné vers un ostéopathe sportif. Il a suggéré qu'il s'agissait d'une inflammation du muscle piriforme et a conseillé de rester assis pendant 20 minutes dans une position où les filles écrivent. Au fil du temps, la situation s'est aggravée. On m'a injecté du médocalm et du mexidol. Puis un autre cours de berlition avec le mexidol, car j'ai le diabète de type 2. Il n'y a eu aucune amélioration. Maintenant, je ne peux plus m'asseoir et me pencher. Ça fait mal de marcher car la douleur dans la cuisse est gauche et je ne peux pas lever la jambe droite pour mettre une chaussette. L'arrière des muscles des jambes fait mal. Pour le moment, il n'y a pas de traitement, seulement accroché au bar le matin et le soir en espérant que le corps se rétablira. Je ne comprends pas les raisons. Merci de vous joindre à des gens comme moi qui ont perdu espoir. Je vous remercie.

Bonjour, Snezhana!
Dans quelle ville vis tu? Contactez un yogologue agréé dans votre ville. Il travaillera avec un diagnostic de diabète, fera des tests pour comprendre la cause de la douleur musculaire dans la cuisse. Je peux vous aider à trouver un yogatologue si vous n'êtes pas à Izhevsk. Si à Izhevsk, appelez-moi.

Bonjour, dites-moi, s'il vous plaît, la douleur dans la partie inférieure de la fesse descend le long de la jambe. Si vous vous asseyez sur une chaise, il y a une douleur aiguë lors du levage, puis des allures et tout plus ou moins calme. Lorsque je fais la barre, la douleur est également donnée au dos. Elle est également perceptible lors des éternuements. Après avoir travaillé toute la journée sur mes pieds, je ne ressens aucune douleur. Elle se manifeste surtout après la paix! Dites-moi ce que cela peut être et où vous tourner en premier. Merci d'avance.

Olga, vous devez trouver un entraîneur dans le domaine de la rééducation physique ou un yoga thérapeute. Qui est le plus proche) Par la nature de la douleur, la cause est possible dans le CPS. Il est nécessaire de stabiliser le bassin.

bonne après-midi!
Mon histoire est également liée au traumatisme pendant l'entraînement. Elle a fait ses mouvements de jambe sur le côté (exercice de kickboxing), un resserrement soudain dans la zone où la jambe jouxte le corps dans la région de l'aine, même dans les yeux, s'est estompé. Il n'y avait aucune douleur. Juste très désagréable. Le traumatologue donne une conclusion - entorse de l'articulation de la hanche. Recommandations: quelques semaines de repos, onguents chauffants. Au début, j'ai ressenti de la douleur en déplaçant les hanches sur le côté (lorsque vous montez dans la voiture ou montez dans le bain), ainsi que des douleurs à l'arrière de la jambe de la cuisse au genou lorsque vous vous penchez avec les jambes droites en avant. Et c'est tout. Mais après quelques semaines, je suis allé travailler (travail sédentaire) et j'ai été surpris de constater que je ne pouvais plus m'asseoir. Et à la maison sur le canapé, appuyé sur le dos - la norme, et dans la position à 90 degrés sur la chaise de bureau après quelques minutes, il y a une douleur aiguë dans la fesse, à l'arrière de la cuisse, dans le muscle du mollet et le creux dans le pied. La douleur est vive, douloureuse et tordue... dans la jambe gauche. Si vous vous mettez immédiatement sur vos pieds ou roulez sur votre fesse droite - la douleur disparaît et tout va bien, mais dès que je m'assois à plat, il y a des douleurs insupportables dans ma jambe gauche. Le traumatologue a diagnostiqué "apparemment, le nerf sciatique est endommagé". Médacalm (relaxant musculaire), arthrosan (AINS) et kombipilen (vitamines) prescrits. Aujourd'hui est le troisième jour des injections, mais le soulagement ne vient pas. Je fais des exercices d'étirement. Par exemple, la pose d'un pigeon (mais maintenant je lis que ce n'est pas souhaitable si soudainement en forme de poire). Tout en restant assis sur une chaise, je mets un pied douloureux avec mon pied sur ma jambe droite pliée au genou et commence à me pencher lentement en avant (conseil des entraîneurs sportifs), mais cela n'aide pas non plus. Et la douleur ne se produit qu'en position assise à 90 degrés. Bien sûr, il y a toujours de la douleur lorsque j'essaie de me pencher avec les jambes tendues ou en position assise avec les jambes écartées, je m'allonge complètement sur ma jambe droite et il est douloureux de se pencher légèrement vers ma gauche. Mais ici, au moins, la douleur peut être évitée sans donner de charge. Et qu'en est-il de la douleur en position assise, lorsque le travail est sédentaire... Et surtout, quel est le problème et comment y remédier... Si vous aidez avec des conseils, je vous en serai très reconnaissant.!
Merci d'avance!

Olga, je sympathise avec toi. Comment est la situation avec la jambe maintenant??

Concernant le muscle piriforme: comment mieux voir ce complexe recommandé ?? Et on ne sait même pas quel type d'exercice se passe et comment le faire ?? Brûlure et douleur dans les fesses pendant un mois après un exercice excessif infructueux. Les médecins disent ça de dos. Fizio m'est interdit, le blocus dans le dos ne m'a fait peur. Je bois non stéroïdien, c'était mieux hier aujourd'hui tout recommence à brûler. Les médecins n'offrent rien de plus.

Anya, vous avez besoin d'un entraîneur en rééducation physique. Si c'est pertinent maintenant, écrivez-moi.

salut! J'ai cinq mois car il y a une douleur dans la fesse inférieure du côté gauche. Douleurs pas vives, ternes
parfois douloureux, particulièrement douloureux en position assise. Depuis j'ai beaucoup de travail avec l'ordinateur. Il s'est tourné vers un proctologue, puis un urologue. Ils ont vérifié que tout était normal. Il n'y a pas d'hémorroïdes, de reins et de prostate en ordre. Il y a une protubérance de 3 mm et des ganglions de la gorge dans le bas du dos. Mais le diagnostic a été posé il y a 5 ans. Depuis 5 ans, je n'ai pas eu de tels symptômes. Il s'est tourné vers un neurologue. A prescrit une pilule et tout n'a pas aidé. Pouvez-vous me dire quoi faire

Il est difficile de trouver la cause de la douleur sans vous voir. Pour le diagnostic, vous devez faire des tests moteurs..

Bonne après-midi. Natalia, je peux te demander conseil? J'ai 38 ans, principalement sédentaire, travaillant comme nounou. Je ne suis jamais allé à l'entraînement, et en général je ne fais pas de sport. Le problème est qu'il y a deux jours, mes jambes ont commencé à faire mal la nuit, la douleur s'est intensifiée la nuit, mais en choisissant une posture plus ou moins confortable, j'ai quand même pu dormir. Le matin, la situation n'a fait qu'empirer, maintenant littéralement tout fait mal, c'est-à-dire que la douleur commence des fesses et descend jusqu'à la cheville à l'arrière et sur le côté des deux jambes... parfois la douleur est insupportable, elle se tord littéralement à l'envers, et je ne trouve pas une telle position pour l'affaiblir. En se penchant en avant, la douleur s'intensifie, en commençant par les fesses et le haut des cuisses sur les côtés et descend jusqu'au bas de la jambe. Et la nuit, je ne peux même pas m'endormir, les douleurs sont infernales, brûlantes, les jambes derrière moi comme si je cuisinais. En général, la nature de la douleur est diverse, certaines flottent, puis brûlent, et les pieds deviennent chauds, puis trop froids et je ne peux pas les réchauffer, à ces moments-là, la douleur est la plus intense, je ne peux m'allonger que sur le dos, je ne peux pas m'allonger sur le côté, même avec les jambes droites les jambes pliées. Au secours, je ne comprends pas ce que ça peut être. La veille, nous avons déplacé le canapé, mais c'était le 4 février et la douleur a commencé le 7. Je veux également noter que la douleur disparaît de l'eau chaude. Mais encore une fois. J'ai appelé une ambulance quand c'était insupportablement douloureux, ils m'ont dit qu'ils étaient musclés et ne sont pas venus. Je ne sais pas comment survivre une autre nuit.

Marina! Vous devez contacter un neurologue. Racine nerveuse pincée en vous.

Merci beaucoup pour l'information!
J'ai le premier cas. Cela fait mal depuis un an maintenant) la douleur est apparue après un atelier sur les étirements fonctionnels, qui est maintenant à la mode)) Il était difficile de trouver des informations significatives sur une telle blessure. Ischio-jambiers calculés, et que faire n'est pas clair. L'article a beaucoup aidé - il est présenté logiquement, le contenu est profond, les infographies sont claires. Je vais essayer. Je vous remercie!

Un cas courant après avoir étiré de telles blessures.

Bonjour
Je ne peux pas comprendre quand et en relation avec ce qui s'est passé, mais il y a environ trois mois, le muscle ou le ligament (je ne sais pas) à l'arrière de la cuisse a commencé à faire mal pendant l'étirement, malgré le fait que ça fait mal, uniquement dans la position de la ficelle gauche ou transversale, des rides ( debout / assise) elle ne se fait pas sentir et, par conséquent, dans la vie ordinaire aussi. Je lui ai donné du repos, un mois ne s'est pas étiré, mais rien n'a changé.

Bonjour. Le tendon musculaire est endommagé et enflammé. Il sera restauré pour longtemps. Pas besoin de tirer. Besoin de renforcer ce muscle.

Natalya, bonjour. J'ai 30 ans. Depuis un an maintenant, je suis tourmenté par des douleurs dans la partie supérieure de la fesse à droite, cédant le long de toute la jambe, et vers le coccyx. Il est douloureux de s'asseoir, de se tenir debout et de marcher longtemps, il est douloureux de plier la jambe droite au genou, ce n'est plus facile que lorsque je m'allonge. Douleur plutôt désagréable, douloureuse, brûlante. Je n'ai pas frappé, les injections ont été douloureuses il y a trois ans, destinées à une veine, j'ai perdu connaissance, il y a eu une bosse dans cet endroit pendant environ un an, maintenant c'est parti. Se tourna vers un neurologue et chirurgien. Elle a fait une échographie de la région fessière sur la surface droite et arrière de la cuisse droite et dans le tissu adipeux sous-cutané de la fesse droite, la formation d'une échogénicité accrue de 20 * 12 mm, une structure hétérogène avec des sites de calcification a été révélée. L'architectonique des muscles n'est pas rompue. Telle est la conclusion de l'uzist, et le neurologue a écrit un lumbago avec sciatique. Ischialgie vertobrogène lombaire à droite, syndrome douloureux persistant non exprimé. Et infiltrer avec calcification. Les médicaments prescrits n'ont pas aidé, j'avais besoin d'une IRM de la région lombaire pour un diagnostic précis, mais avec la situation dans le pays, les échographies ne se font pas, j'ai attendu un an en mai pour un voyage. Et les douleurs me tourmentent, je ne sais pas quoi traiter, sans IRM, ça ne sert à rien d’aller à nouveau chez un neurologue. De l'examen à nouveau: la démarche n'a pas été modifiée, les traits sans ch, aucune parésie, une légère scoliose dans la région lombaire, l'amplitude des mouvements de la colonne vertébrale est complète. Il n'y a pas de points trijumeaux le long de la colonne vertébrale. Sensibilité à la palpation dans la région fessière à droite dans le carré externe supérieur. Le symptôme de Wasserman est négatif, le symptôme de Laseg est douteux à droite. Midokalm n'a pas aidé avec la troxévasine. La ligne d'IRM a été reportée indéfiniment, s'il s'agit d'un infiltrat, comment peut-il être guéri? Pour soulager la douleur, je bois des analgésiques dont mon estomac me fait déjà mal. Concernant le nerf sciatique droit, une échographie a montré que le pli fessier n'est pas clairement visible au-dessus du pli fessier, aucune formation pathologique n'est détectée dans sa projection. Tout au long de l'épaisseur uniforme, de l'échostructure normale, lorsque l'edc est avasculaire, l'intégrité anatomique est préservée. Sections S = jusqu'à 35,6 mm, non épaissies. Comme dit sur une échographie avec un nerf sciatique, tout va bien. Je serais très reconnaissant pour tout conseil. remercier.

Douleurs musculaires à l'arrière de la cuisse avec rayonnement vers la fesse

Le médecin ostéopathe anglais Andrew Pöters, dans son article, décrit les problèmes qui peuvent provoquer une telle douleur, et fournit également des recommandations utiles concernant les méthodes de traitement utilisées dans de tels cas..

La douleur et une sensation générale d'inconfort à l'arrière de la cuisse peuvent survenir pour de nombreuses raisons..

Les muscles de l'arrière de la cuisse sont l'une des causes les plus courantes de cet inconfort et de cette douleur..

Les muscles de l'arrière de la cuisse sont un groupe de muscles qui se compose de trois types de muscles situés à l'arrière de la cuisse: les muscles biceps femoris, semi-membranosus et semi-tendinosus de la cuisse Ces muscles sont des souris extenseurs de l'articulation de la hanche et fléchisseurs du genou. De plus, ces muscles aident à stabiliser le bassin de la cuisse dans une position sur le genou plié..

Étant donné que les muscles de la cuisse postérieure impliquent plus de deux articulations en mouvement, ils sont sujets aux blessures..

Cela est particulièrement vrai pour les personnes impliquées dans le jogging, car les muscles sont étirés dans la cuisse et le genou et contribuent en même temps à l'absorption des chocs et à l'absorption au point de contact avec le talon. Des blessures peuvent également survenir lors de la montée, en particulier si la surface est glissante, et également à la suite d'une blessure directe, c'est-à-dire à l'arrière de la cuisse.

Les lésions musculaires vont de la déchirure minimale d'une petite quantité de fibres à la déchirure totale d'un muscle.

Toute blessure musculaire provoque de la douleur et de l'inflammation, qui doivent être contrôlées en observant le régime dit «RIZ» (repos et application de glace (10 minutes 3-4 fois par jour), bandages élastiques et relaxation. Ce régime doit être observé pendant 72 heures.Ne pas masser les muscles pendant cette phase, car le massage peut provoquer une augmentation des saignements musculaires.Il est nécessaire de protéger la zone endommagée pour éviter d'autres blessures possibles..

Les blessures aiguës aux muscles de l'arrière de la cuisse peuvent être si graves que les athlètes dans de tels cas sont simplement retirés du terrain de jeu. Il est tout simplement impossible de commencer l'entraînement le plus tôt possible après une blessure due à une douleur intense, mais l'observation du régime «RIZ» aidera à accélérer le retour à l'entraînement complet.

L'ensemble des exercices utilisés dans la période post-traumatique devrait avoir un impact sur le renforcement de la force et de la flexibilité. Il est nécessaire de commencer par l'utilisation d'exercices de complexité moyenne visant à la contraction musculaire isométrique, puis de passer à des exercices plus dynamiques visant à la contraction musculaire concentrique et excentrique. Après une blessure, vous devez attendre 2 semaines avant de commencer un léger étirement des muscles de l'arrière de la cuisse.

Les problèmes chroniques à l'arrière de la cuisse sont plus difficiles pour les athlètes et les femmes..

Ces symptômes surviennent pendant des mois, voire des années. Très souvent, ces symptômes ne peuvent pas être classés comme «aidez-vous», mais connaître et comprendre ce qui se passe peut accélérer le processus de guérison. Il est très important que le médecin traitant explique au patient la cause et / ou le processus de traitement de chaque problème, car le traitement peut varier en fonction de chacune des conditions:

L'étirement des muscles de l'arrière de la cuisse se caractérise par une douleur aiguë et vive, généralement localisée au point de blessure. Le traitement est effectué en observant le régime "RICE", en utilisant l'électrothérapie et en effectuant des exercices visant à renforcer et à la mobilité.

Syndrome musculaire de la cuisse postérieure. Il se caractérise par une douleur à l'arrière de la cuisse et des fesses sans cause évidente de blessure..

Les muscles fibreux densifiés exercent une pression sur le nerf, ce qui entraîne une douleur dans tout ou partie du nerf. Dans les cas extrêmes, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Un massage en profondeur avec étirement dans les cas moins graves est nécessaire.

Syndrome de compression de l'arrière de la cuisse. Une augmentation de l'intra-compartiment entraîne une douleur ischémique. Une exacerbation à la suite d'un hématome résultant d'un fort coup peut se produire, en outre, ce problème peut devenir chronique à la suite d'une surcharge. La douleur s'aggrave pendant l'activité et est soulagée pendant le repos. Dans les cas chroniques, le traitement est effectué par des exercices d'étirement et des massages.

Bursite - une irritation de la bourse dans la fesse, souvent à la suite d'une blessure directe, se manifeste par une augmentation progressive de la douleur lorsque certaines actions sont effectuées, puis pendant la période de repos, cette douleur disparaît. Le traitement est effectué en étirant les muscles fessiers et les muscles de l'arrière de la cuisse. En outre, il est nécessaire d'assurer une protection contre les blessures ultérieures. Problèmes des articulations lombaires et sacro-iliaques inférieures, un dysfonctionnement lombaire provoque des douleurs à l'arrière de la cuisse. De plus, la douleur survient à la suite d'une tension musculaire de traction ou sous l'influence d'une pression sur le nerf sciatique. Le patient ressent généralement une douleur dans le bas du dos et dans la cuisse. Il est préférable de traiter par ostéopathie, chiropratique ou physiothérapie.

Syndrome de piriforme. Un spasme de ce muscle dans la fesse provoque une irritation du nerf sciatique et interfère avec sa libre circulation, provoquant une inflammation. Le traitement doit viser à libérer le nerf et à détendre le muscle piriforme..

Afin d'éviter tous les problèmes ci-dessus (ou pendant la période de récupération) avant de commencer les entraînements, il est nécessaire d'effectuer un échauffement, l'entraînement doit être effectué sous contrôle (sans surcharge). Le médecin doit déterminer le tonus musculaire dans les muscles de l'arrière de la cuisse, le ton des quadriceps, en accordant une attention particulière à la force et à l'étirement du groupe des muscles du dos, depuis la surface suspendue du pied, les muscles du mollet, les muscles de l'arrière de la cuisse, les muscles fessiers et lombaires. La colonne vertébrale lombaire, la hanche, le genou et même la cheville peuvent affecter la santé des muscles du dos.

Soyez patient, car cela peut prendre 3 mois de traitement avec un massage en profondeur et des vergetures sur le tissu cicatriciel des muscles de l'arrière de la cuisse. Mais la tolérance vous apportera des récompenses.

Traduction de l'anglais.

Cette entrée a été publiée dans Publication sur l'ostéopathie par amaliy95wp le 10.29.2012..