logo

Mal de dos aigu avec flexion: causes possibles

La douleur dans la colonne lombaire pendant la flexion indique la survenue de problèmes avec la colonne vertébrale. Certes, cela signale souvent le développement d'un certain nombre d'autres maladies. Ne faites pas attention à l'inconfort. Sinon, la condition peut s'aggraver considérablement. Il est extrêmement important de découvrir en temps opportun les causes de la douleur aiguë au bas du dos lors de la flexion et de prendre des mesures visant à l'éliminer..

Causes de la manifestation de la douleur

Une douleur dans le bas du dos après une forte inclinaison peut être observée pour diverses raisons. Souvent, son apparence est due à des changements pathologiques de la colonne vertébrale, mais la douleur peut également être déclenchée par des perturbations de l'activité de divers organes et systèmes.

Ostéochondrose

Avec cette maladie, il y a un dysfonctionnement de l'activité des disques intervertébraux et des vertèbres. Le syndrome douloureux est chronique et considérablement aggravé lors des pentes. Les symptômes concomitants suivants sont également observés:

  • engourdissement dans les jambes;
  • chaire de poule.

La douleur dans l'ostéochondrose est souvent aggravée par des changements météorologiques soudains..

Hernie intervertébrale

La survenue d'inconfort est due à la compression des terminaisons nerveuses de la moelle épinière. Il se manifeste en riant, en parlant à voix haute et même en éternuant. Lorsqu'une personne se penche, l'inconfort devient intense. À ce moment, un lumbago dans les jambes peut être ressenti..

Radiculite

Avec cette maladie, il y a une douleur aiguë dans le bas du dos avec des pentes, donnant au membre inférieur. Effectuer n'importe quel mouvement est problématique. Un homme se fige dans une position. Un inconfort prononcé est déclenché par l'hypothermie, l'haltérophilie, mais il peut survenir sans raison.

Déplacement vertébral

Le plus souvent, les vertèbres changent de position en raison de blessures. Cette condition est considérée comme extrêmement dangereuse. Lors de mouvements brusques, les vertèbres peuvent se casser ou s'écailler. En règle générale, les sections inférieures de la colonne vertébrale sont affectées. Avec le déplacement, des sensations de douleur aiguës sont observées, redonnant à la jambe.

Syndrome de facette

Au début du processus inflammatoire dans le domaine des terminaisons nerveuses et des articulations intervertébrales, la douleur est notée non seulement dans le bas du dos, mais également dans la région inguinale, le sacrum et la cuisse. En se pliant et en tournant, il devient plus prononcé. L'inconfort s'intensifie en raison de l'activité physique et s'aggrave après le repos..

Sténose vertébrale

La condition est également connue sous le nom de syndrome radiculaire. Il se produit en raison de la compression du canal rachidien. Dans le même temps, les terminaisons nerveuses pincées dans la région sacrée ne sont pas exclues. Il y a une douleur intolérable dans les lombaires, cédant dans la jambe. L'inconfort peut même s'étendre aux doigts des membres inférieurs..

Spondylolisthésis

Avec cette maladie, au moins une vertèbre se déplace, mais plusieurs peuvent changer de position à la fois. La cause la plus courante du développement de la pathologie est considérée comme une prédisposition génétique. Dans ce cas, il n'y a tout simplement aucun os dans la colonne vertébrale conçu pour maintenir les vertèbres dans une position anatomiquement correcte.

Avec un changement brusque de posture, la douleur commence à apparaître. Parmi les signes spécifiques du spondylolisthésis, on distingue les suivants:

  • lors de la marche, des sensations de traction apparaissent dans la zone des jambes;
  • lors des pentes, la douleur est localisée dans le bas du dos;
  • palpation des vertèbres, elles sont déplacées.

Crampe

Avec de telles blessures, les muscles ne peuvent pas s'étirer correctement. En conséquence, tous les mouvements, y compris les inclinations, s'avèrent douloureux. Dans la zone touchée, des rougeurs et des gonflements sont notés.

Névralgie

Le processus pathologique se développe pour les raisons suivantes:

  • hypothermie;
  • stress passé;
  • exacerbation des maladies infectieuses.

Certes, la névralgie se développe parfois sans raison apparente. Dans ce cas, une douleur est observée lors des virages en arrière et des virages serrés. Il peut être observé simultanément dans la région lombaire et dans d'autres parties du corps. Dans le cours chronique de cette maladie, ils ont généralement recours à une intervention chirurgicale.

Spondylarthrite ankylosante

En outre, la pathologie est connue sous le nom de spondylarthrite ankylosante. La maladie se développe lentement. Dans ce cas, les articulations de la colonne vertébrale sont affectées. Selon une version, le début du processus pathologique est observé avec des anomalies génétiques entraînant un durcissement et une adhérence des articulations.

Le syndrome douloureux se manifeste le matin et a un caractère douloureux. Lorsqu'elle est inclinée, elle devient nette, renforcée. Il n'est pas possible de guérir la spondylarthrite ankylosante.

Myosite

Avec cette pathologie, les muscles du dos sont impliqués dans le processus inflammatoire. Au stade initial du développement, la douleur est mal perceptible. Lorsque l'inflammation est observée dans de grandes zones de tissu musculaire, l'inconfort est considérablement augmenté, des crampes sont observées.

Le traitement de la myosite doit être commencé sans délai. Si des mesures opportunes ne sont pas prises, cela deviendra chronique. Dans ce cas, des exacerbations seront observées même avec un effort physique mineur, en cas d'hypothermie.

L'ostéoporose

Avec le développement de l'ostéoporose, l'état des tissus osseux s'aggrave, ils sont détruits beaucoup plus rapidement qu'ils ne sont restaurés. La concentration de calcium en eux est considérablement réduite. En conséquence, des fractures fréquentes sont observées plus de deux fois au cours de l'année, souvent la pathologie est diagnostiquée chez la femme pendant la ménopause..

Néoplasmes

Avec la croissance des tumeurs de la colonne vertébrale, les racines nerveuses sont comprimées, des cellules atypiques peuvent apparaître à l'intérieur. En conséquence, l'apparition d'un syndrome douloureux prononcé est notée. Sa manifestation est considérablement améliorée pendant l'effort physique..

Blessures

Avec les fractures, le déplacement des vertèbres, une douleur intense se produit. Il n'est pas possible de l'éliminer même avec des analgésiques puissants. Les blessures continuent de se rappeler même après des années. La douleur observée pendant les pentes est due à des dommages aux terminaisons nerveuses. Dans la zone touchée, il y a un hématome, un gonflement et une rougeur.

Syndrome de douleur myofasciale

L'activité du tissu musculaire est altérée par les facteurs suivants:

  • hypothermie;
  • séjour prolongé dans une position inconfortable;
  • spondylolisthésis;
  • ostéochondrose.

Dans les muscles, il y a un spasme, un syndrome douloureux prononcé, qui a un certain nombre de caractéristiques:

  • localisé à un point spécifique;
  • se manifeste profondément sous le tissu musculaire;
  • s'apaise lorsque vous étirez vos muscles.

À la palpation, il est possible de détecter un phoque dans la zone où la douleur se manifeste le plus.

Épidurite

Il se développe en raison de la pénétration de l'infection dans l'espace péridural. Il s'agit d'une pathologie chronique qui provoque l'apparition de douleurs en pente. Si elle n'est pas traitée en temps opportun, il existe un risque de complications graves. Le tissu cérébral peut être impliqué dans le processus pathologique..

Parmi les manifestations cliniques de l'épidurite, on distingue les suivantes:

  • douleur dans la région lombaire lors des pentes;
  • hyperthermie;
  • la mobilité des jambes devient limitée.

Les symptômes sont à bien des égards similaires à ceux qui surviennent avec la radiculite. La thérapie de l'épidurite est réalisée en utilisant des médicaments et une intervention chirurgicale..

Spondylarthrite

Avec cette maladie, la densité osseuse diminue, un processus inflammatoire purulent s'y développe. La pathologie est extrêmement dangereuse et peut provoquer de graves complications. Parmi les causes de son apparition:

  • immunité affaiblie;
  • pénétration d'une infection bactérienne dans le corps;
  • blessures.

La spondylarthrite peut être reconnue avec les symptômes suivants:

  • douleur aiguë et brûlante dans la colonne lombaire;
  • hyperthermie;
  • engourdissement dans les membres inférieurs;
  • incapacité à redresser complètement votre dos;
  • fatigue intense;
  • la zone affectée devient rouge, devient chaude.

Il existe de nombreuses raisons à l'apparition de douleurs dans la région lombaire, qui se manifestent lors des pentes. Pour éliminer l'inconfort, il est extrêmement important de le savoir. Ce n'est qu'après cela qu'il sera possible de choisir les tactiques de traitement optimales.

Douleur au dos gauche - pourquoi ça fait mal, diagnostic et prévention

Les coliques et les maux de dos qui ne se produisent pas toujours sont associés à un problème vertébral. La douleur au dos gauche est un symptôme très courant, qui est un signe avant-coureur de diverses pathologies graves. Par conséquent, afin d'éviter des conséquences négatives, toute sensation de douleur nécessite une attention et une prudence particulières, car la clé d'une récupération réussie et rapide est un examen rapide et précis. Des diagnostics correctement effectués permettent d'établir un diagnostic et d'obtenir des informations supplémentaires sur l'état de santé du patient.

Pourquoi le dos fait mal du côté gauche

Toute douleur dans le dos est le signe de maladies parfois graves et dangereuses, qui peuvent être causées par:

  • Rhumes et hypothermie.
  • Dommages aux ligaments et aux muscles.
  • Rhumes et maladies chroniques de la colonne vertébrale (ostéochondrose, sciatique, hernie et autres).
  • Problèmes respiratoires (pneumonie, pleurésie, tumeur maligne).
  • Pathologie du tractus gastro-intestinal (pancréas, estomac, vésicule biliaire et intestins).
  • Système rénal et génito-urinaire.
  • Pathologie cardiaque (crise cardiaque et angine de poitrine).
  • Cancers d'origines diverses.

Afin de soulager correctement la douleur, il faut avoir une idée de la cause de son apparition. Tout d'abord, le patient doit assurer une paix totale, le plaçant dans une position confortable. Éliminer les symptômes de la douleur à l'aide de médicaments n'est autorisé que dans les cas critiques - lors de crises graves. Après avoir fourni les premiers soins, il est recommandé d'appeler un médecin ou de contacter un établissement médical pour des mesures thérapeutiques et diagnostiques qui aideront à établir un diagnostic et à prévenir les conséquences graves de la maladie..

Les maux de dos à gauche ne sont pas recommandés pour anesthésier sans ordonnance d'un médecin. L'automédication peut entraîner des complications dangereuses et compliquer la poursuite du traitement..

Défaillances du système cardiovasculaire

Tout écart dans le travail du cœur s'accompagne le plus souvent de signes prononcés:

  • Crise cardiaque L'inconfort physique qui en résulte est causé par des sensations désagréables sous les côtes et l'omoplate gauche, ainsi que par des coliques aiguës, qui sont données au cou et au bras gauche. De plus, une personne ressent une faiblesse générale, des étourdissements et des nausées.
  • Angine de poitrine. Il y a une douleur aiguë dans la région de l'omoplate gauche, qui est doublée par un mal de dos aigu dans le côté gauche du sternum. Le patient présente une insuffisance du rythme cardiaque et un essoufflement.
  • Anévrisme aortique. Le premier signe est une pulsation aiguë et douloureuse du sternum, qui est fortement ressentie dans le bras et l'arrière du côté gauche. Dans ce cas, le patient se plaint de vertiges, de palpitations cardiaques et d'essoufflement.

La douleur peut être assez intense et provoquer une peur de la mort. Une crise cardiaque intense ne peut être soulagée qu'avec des analgésiques et des médicaments cardiaques. Une telle thérapie symptomatique n'est possible que dans un établissement médical..

Problèmes respiratoires

Les impulsions douloureuses peuvent devenir les principaux signes de maladies respiratoires, notamment:

  • Pleurésie. Avec une inflammation de la plèvre, une douleur aiguë dans la poitrine et le bas du dos est observée, tandis que l'état de la personne s'aggrave considérablement. L'intensité des symptômes dépend de la profondeur de la respiration. Dans le cas où le corps du patient est au repos, l'état douloureux n'est pratiquement pas ressenti, cependant, tout mouvement ou même la mise en œuvre d'une respiration profonde peut provoquer une colique douloureuse perçante aiguë.
  • Pneumonie. La maladie se manifeste sous forme de douleurs intenses et parfois mineures dans le côté gauche et la poitrine. Avec la forme avancée de la pathologie, l'inconfort augmente même avec l'inspiration. En parallèle, il peut présenter une toux sévère, un essoufflement, une forte fièvre et un malaise général.
  • Cancer des poumons ou des bronches. Les douleurs au dos gauche en oncologie du système respiratoire dépendent en grande partie de la localisation de la lésion et de la propagation de la maladie. En cas de lésion du lobe supérieur du poumon, la douleur se propage à l'omoplate, à l'avant-bras et à la surface médiale du bras. Avec la germination du cancer de la plèvre, les symptômes de la douleur augmentent considérablement pendant le mouvement, la respiration et la toux, et localisés dans la poitrine, sont des bardeaux.

En plus des symptômes ci-dessus, d'autres signes supplémentaires peuvent apparaître: fièvre, tachycardie et faiblesse sévère.

Tube digestif

Parfois, les maladies gastro-intestinales provoquent des douleurs dans le dos latéral:

  • Gastrite. La maladie provoque un inconfort dans les côtes et se manifeste souvent par une douleur dans la partie dorsale, qui survient généralement au moment ou après avoir mangé. Tout en provoquant une sensation de lourdeur dans l'estomac, des nausées et des vomissements.
  • Pancréatite Une douleur soudaine et de ceinture dans le dos à gauche est inhérente au stade aigu de la maladie, dans lequel une sensation désagréable est transmise à l'omoplate et au bas de la poitrine.
  • Ulcère de l'estomac. Des attaques douloureuses périodiques de nature douloureuse dans le côté gauche du bas du dos ou dans le quadrant supérieur indiquent le développement d'un ulcère gastrique. De plus, une personne présente des symptômes tels que: brûlures d'estomac, nausées, vomissements et manque d'appétit.
  • Obstruction intestinale et inflammation du péritoine. Des sensations inconfortables se produisent dans la partie sous-scapulaire et s'accompagnent de tensions musculaires dans la cavité abdominale. Des signes spécifiques résultant de pathologies du tractus gastro-intestinal se produisent dans le contexte des symptômes suivants: coliques, nausées et vomissements, flatulences, troubles intestinaux et malaise général.

Systèmes urinaires et reproductifs

La douleur dans le bas du dos à gauche peut indiquer le développement des maladies suivantes:

  • Pyélonéphrite. La maladie infectieuse du rein gauche s'accompagne d'une douleur sourde et douloureuse dans le dos gauche. De plus, la maladie peut également se manifester par des mictions fréquentes, de la fièvre et des malaises généraux.
  • Urolithiase. Une forme aiguë de pathologie est caractérisée par une douleur dans le côté gauche, qui, en règle générale, s'intensifie pendant la marche ou l'effort physique et s'accompagne d'une aggravation de l'état, de nausées, de fièvre.
  • Fibromes utérins. La maladie chez la femme provoque une sensation inconfortable dans la région lombaire, qui passe dans le bas-ventre. Une douleur de traction constante est le seul signe douloureux de la maladie..
  • Prostatite. Le syndrome du dos douloureux chez les hommes est souvent un signe d'inflammation de la prostate, des testicules ou du cordon spermatique, qui s'accompagne d'une miction douloureuse et rapide, d'une intoxication, de frissons et de fièvre..

Système musculo-squelettique

La survenue d'une condition inconfortable dans le dos est causée par diverses maladies du système osseux et musculaire:

  • Ostéochondrose. La pathologie de la colonne thoracique et cervicale provoque une traction et une douleur monotone à gauche du cou et du haut du dos qui passent dans le bras gauche. La douleur est durable et ne s'arrête pas même au repos.
  • Syndrome des côtes scapulaires. C'est le résultat d'une activité physique intense ou d'un travail sédentaire. Avec une telle maladie, les gens se plaignent d'une douleur sourde insupportable entre le cou et l'épaule, passant dans la région de l'omoplate gauche.
  • Névralgie intercostale. La pathologie est caractérisée par une douleur aiguë perçante, qui se propage dans toute la partie intercostale et s'intensifie avec les mouvements (virages), la respiration ou la toux. C'est une conséquence d'une ostéochondrose avancée, d'une scoliose, d'une hernie lombaire, etc..
  • Pathologie des racines nerveuses de la colonne lombaire. Les sensations désagréables qui se produisent dans les lombaires pendant la marche et la course se manifestent généralement dans le contexte d'une inflammation du nerf sciatique. Dans le même temps, une personne se plaint d'inconfort dans la partie inférieure gauche du bas du dos, qui peut être donné à la jambe gauche.

Diagnostic de la douleur

Afin d'établir correctement la cause de la pathologie, il est nécessaire de contacter des spécialistes médicaux qui peuvent diagnostiquer et prescrire de manière experte une thérapie complexe visant non seulement à traiter la maladie sous-jacente, mais également à éliminer la douleur et les symptômes associés.

Le plus souvent, l'examen est effectué avec la participation de plusieurs médecins - un neurologue, traumatologue, chirurgien, cardiologue, urologue. En plus des tests de laboratoire, les patients se voient prescrire une échographie, une IRM, une radiographie et un cardiogramme.

La prévention

Pour prévenir divers symptômes de douleur, il est nécessaire de découvrir la véritable cause de leur apparition. Ce n'est qu'avec un diagnostic précis que le résultat souhaité de la prévention peut être atteint. Une personne atteinte d’une maladie est obligée de prendre des médicaments pour prévenir les complications, de suivre toutes les instructions du médecin, d’organiser sa routine quotidienne et d’établir un régime alimentaire approprié. Pour maintenir l'équilibre psychologique émotionnel, chaque patient doit consulter régulièrement un psychologue et subir un examen médical régulier une fois par an et l'examen nécessaire.

Il convient de rappeler que la perte de santé est sujette à un rétablissement complexe et à long terme, par conséquent, des soins doivent être apportés en temps opportun, et non lorsqu'ils sont perdus pour toujours. Une prophylaxie régulière renforcera et maintiendra une bonne santé pendant longtemps..

Douleur au dos gauche: causes et méthodes de traitement

Photo de missdocteur.com

Causes et nature de la douleur

De nombreuses causes prédisposent à l'apparition de maux de dos à gauche en dessous ou au-dessus du bas du dos - des facteurs provoquant des symptômes peuvent être identifiés par les plaintes des patients. Le mécanisme de développement est caractérisé par une compression ou un pincement des racines nerveuses, parfois un symptôme indique de graves dommages internes.

Un seul et même facteur provoquant peut provoquer divers symptômes - douleur intense dans le bas du dos, tiraillement ou sourd. Sa variabilité s'explique par les caractéristiques individuelles, le degré de lésion tissulaire et le stade de progression de la pathologie.

Douleur aiguë au bas du dos gauche

La douleur se caractérise par un début brutal, selon les sensations d'un personnage poignardant ou coupant. Elle se caractérise par une irradiation (propagation le long des fibres nerveuses) dans la moitié gauche du corps, parfois des membres. Ces caractéristiques du tableau clinique s'expliquent par une irritation soudaine des racines spinales ou des récepteurs dans les parois des organes internes.

Causes possibles de douleurs aiguës au bas du dos à gauche:

  1. Changements dégénératifs-dystrophiques - une gêne apparaît en raison de l'ostéochondrose de la colonne lombaire. Les disques articulaires sont déformés, la scoliose se produit avec un virage à droite, les nerfs sont comprimés à gauche, des maux de dos apparaissent.
  2. Une hernie ou une protrusion du disque intervertébral est une affection plus grave. Dans ce cas, le noyau gélatineux serre la racine nerveuse, provoque une douleur dans le bas du dos, qui s'intensifie avec des mouvements jusqu'à la raideur.
  3. La sciatique est un nerf sciatique pincé ou ses fibres dans le bas du dos. La douleur est ressentie sur le côté de la colonne vertébrale et donne dans la jambe, viole la démarche.
  4. Pierres dans le rein gauche - si cela fait mal dans le côté gauche de l'arrière au niveau de 12 côtes, il faut supposer que les pierres sont déposées. Le sang dans l'urine est noté, le symptôme augmente avec la miction ou un changement de position corporelle.
  5. Perforation d'un ulcère - dans cet état, cela fait mal sur le côté et dans le dos. Des saignements internes se produisent, une faiblesse, une pâleur de la peau, parfois une perte de conscience.

Douleur au bas du dos gauche

Une telle douleur apparaît progressivement, localisée à gauche sous le bas du dos, l'irradiation est rare. Les patients le décrivent comme un mal de dos douloureux qui tire vers la gauche et vers le bas. Il se caractérise par une gravité modérée et une longue durée - jusqu'à plusieurs heures ou jours.

Les causes possibles de la traction de la douleur à l'arrière du côté gauche:

  1. La myosite est une inflammation des muscles. Cette douleur est localisée superficiellement, peut devenir aiguë avec des mouvements brusques.
  2. Pyélonéphrite ou glomérulonéphrite du côté gauche - dans la forme chronique de ces maladies, le côté gauche du dos dans les reins fait mal.
  3. Dommages à l'utérus, aux ovaires ou aux trompes de Fallope - parfois la douleur à gauche chez les femmes indique des dommages aux organes reproducteurs. Le symptôme se produit en raison d'une inflammation ou d'une érosion de la muqueuse.
  4. Prostatite - des dommages à la glande de la prostate chez l'homme peuvent provoquer des douleurs dans le bas du dos et dans la région pelvienne. Habituellement, l'inconfort est associé à une mauvaise miction, une dysfonction érectile.
  5. Ulcère duodénal - avec des dommages profonds à la muqueuse, il y a une douleur brûlante et tirante sur la gauche, s'étendant vers le dos. Accompagné de troubles dyspeptiques.
  6. La colite est une inflammation du côlon. S'il tire sur le côté gauche, une lésion des sections descendantes ou sigmoïdes est supposée.

Si des maux de dos dans la région lombaire à gauche provoquent une perte de conscience, des nausées ou des vomissements, il est urgent de consulter un médecin, de faire un scanner ou une échographie.

Douleur lombaire sourde à gauche

Parfois, il y a une légère douleur sourde dans le côté gauche derrière le bas du dos - elle apparaît généralement dans les maladies chroniques, parfois elle peut être le résultat de blessures internes. En savoir plus sur les raisons:

  1. Blessures - des ecchymoses sur les muscles, les os et les organes internes peuvent entraîner une douleur sourde, qui s'intensifie avec les mouvements.
  2. Arthrite ou arthrose - dans la pathologie impliquait des articulations arquées ou des articulations de la tête de côte. Habituellement douloureux côté gauche du dos près de la colonne vertébrale.
  3. Maladie rénale - des changements inflammatoires chroniques pendant la période de rémission provoquent une douleur sourde dans le dos gauche. Il peut devenir douloureux, tirant ou aigu.
  4. Dommages aux organes reproducteurs - accompagnés de maux de dos en bas à gauche. Parfois, le symptôme s'étend aux deux côtés..
  5. Grossesse - dans certains cas, des douleurs dans le bas du dos et le bas de l'abdomen à gauche apparaissent aux derniers stades, lorsque le fœtus comprime les organes internes.

Localisation

Vous pouvez déterminer la cause de la douleur au bas du dos gauche due à la localisation des symptômes. Dans de tels cas, la topographie des organes internes et le cours des principaux troncs de fibres nerveuses sont pris en compte.

Douleur au bas du dos gauche

Si le bas du dos gauche fait mal, les types de troubles suivants sont attendus:

  • lésions rénales
  • inflammation des uretères;
  • radiculite;
  • hernie ou saillie de 3 à 4 segments lombaires;
  • souche musculaire locale.

Douleur au haut du dos gauche

Photo de adfave.ru

Si le côté gauche fait mal et redonne, la pathologie est concentrée dans le bas de la poitrine ou dans la partie lombaire supérieure. Dans ce cas, le symptôme peut provoquer:

  • maladies du poumon gauche, de la plèvre ou des muscles du dos;
  • hernie ou saillie des 6 vertèbres thoraciques aux 3 lombaires;
  • ostéochondrose de la région thoraco-lombaire;
  • névralgie intercostale;
  • gastrite ou ulcère duodénal.

Premiers secours

Dans les maux de dos aigus du côté gauche, les premiers soins sont nécessaires - ils visent à éliminer l'inconfort ou à soulager l'état du patient avant l'arrivée du médecin. L'algorithme est le suivant:

  • le patient doit être placé sur un lit ou un canapé;
  • le patient doit prendre la position la plus confortable dans laquelle la douleur du côté gauche sera le moins exprimée;
  • si possible, appliquez du froid sur le site de la lésion, frottez avec une pommade anesthésique ou buvez un comprimé d'analgésique.

Il est strictement interdit de réchauffer la zone affectée, d'utiliser des pommades irritantes ou de frotter avec des épices. Cela peut aggraver l'état du patient..

Quel médecin traite la douleur dans le côté gauche du dos?

Si le côté gauche du bas du dos vous fait mal, vous devez contacter un orthopédiste. Le médecin procédera à un examen, si un nerf pincé est suspecté, une consultation avec un vertébrologue ou un neurologue sera prescrite. En cas de lésion des organes internes, une référence à des spécialistes étroits est prescrite.

Diagnostique

Pour savoir ce qui cause la douleur au bas du dos du côté gauche, un examen instrumental aidera. Le diagnostic consiste à identifier un facteur provoquant et à déterminer la zone affectée. Le patient est affecté:

  • Tomodensitométrie ou radiographie de la colonne vertébrale;
  • IRM de la colonne vertébrale ou des organes internes;
  • Échographie de l'abdomen.

À partir des images, vous pouvez déterminer pourquoi le bas ou le haut du dos fait mal à gauche. Un traitement ultérieur dépend de la conclusion. Parfois, l'examen est complété par un test sanguin et urinaire.

Principes généraux de traitement

Après le diagnostic, un programme thérapeutique est prescrit. Sa première tâche consiste à éliminer la douleur, après quoi le traitement de la maladie sous-jacente commence.

Si cela fait mal dans le côté gauche de l'arrière, le médecin peut prescrire:

  • analgésiques (Nise, Diclofenac, Ketanov) - en comprimés et pommades;
  • blocus - injections puissantes avec pincement sévère des nerfs;
  • chondroprotecteurs (Arthra, Kondronova) - avec ostéochondrose, arthrite ou arthrose;
  • médicaments pour le traitement des maladies des organes internes - antibiotiques, antispasmodiques, diurétiques, etc.;
  • physiothérapie - électrophorèse des médicaments, UVT, magnétothérapie;
  • massage - pendant la période de rémission;
  • exercices thérapeutiques - pour les maladies du système musculo-squelettique.

La prévention

Si cela fait constamment mal en dessous ou au-dessus du bas du dos à gauche, le traitement est effectué avec une prévention ultérieure. Il vise à prévenir les exacerbations, ralentissant la progression de la maladie. Règles fondamentales:

  • l'organisation d'une couchette - un matelas de rigidité modérée et un oreiller orthopédique;
  • respect du régime de travail et de repos;
  • contrôle de la posture;
  • massage et exercices thérapeutiques.

La douleur au bas du dos gauche peut être causée par des maladies de la colonne vertébrale ou des pathologies des organes internes. Le dernier groupe comprend les lésions ulcéreuses, l'érosion et les dépôts de pierres. Le traitement n'est effectué qu'après le diagnostic et comprend des analgésiques, des blocages et des procédures de renforcement.

Publié par: Denis Filin, docteur,
spécialement pour Vertebrolog.pro

Vidéo utile sur les douleurs rénales dans le dos

Liste des sources:

  • Mal au dos. Méthodes de traitement efficaces. - M.: Eksmo, 2009.-- 305 s.
  • Maux de dos: tout ce que vous devez savoir. - Moscou: SINTEG, 2006. - 499 c.
  • Gunther, T. retournera des maux de dos. Anesthésie et relaxation / Gunther T. Vernet, Michael Nelles. - Moscou: IL, 2008. - 692 c.
  • Kotesheva, I. Douleurs dans le dos et les articulations. Que faire? / I. Kotesheva. - M.: Ripol Classic, 2014.-- 906 c.
  • Podchufarova, maux de dos E.V. / E.V. Podchufarova, N.N. Yah. - M.: GEOTAR-Media, 2010.-- 368 c.

Douleurs lombaires chez les femmes avec 4 causes de flexion et traitement

Causes d'inconfort dans le bas du dos

Il est important de ne pas ignorer la douleur. Il est complètement dangereux de s'automédiquer. La douleur unique peut être soulagée avec des analgésiques, après quoi vous devez consulter un spécialiste. Selon des signes caractéristiques, il établira la cause de la douleur, prescrira un traitement efficace pour éliminer la maladie diagnostiquée.

Du point de vue des médecins, la douleur en pliant la colonne vertébrale et en se penchant en avant est un signe caractéristique de l'ostéochondrose. À un stade précoce, il est généralement possible de guérir la maladie, tandis qu'avec une maladie avancée avec complications, une intervention chirurgicale sera nécessaire.

Causes possibles de problèmes:

  • l'apparition de microfissures et de ruptures musculaires dues à la levée de charges lourdes ou à des sports intenses
  • sciatique lombaire, qui entraîne un déplacement ou une destruction du disque intervertébral
  • hernies de la région lombo-sacrée, provoquant une compression des terminaisons nerveuses
  • affaiblissement du corset musculaire de la région lombaire, lié à l'âge ou en raison d'une longue position penchée
  • ostéoporose progressive, se manifestant par la destruction du tissu osseux

La douleur est le résultat d'une névralgie, de problèmes avec le système génito-urinaire, de maladies des organes pelviens, de processus tumoraux et inflammatoires, de problèmes avec le système nerveux.

Quelles mesures diagnostiques sont utilisées pour détecter les maladies

Si vous ressentez un type de douleur, vous devez absolument consulter un médecin. Un spécialiste vous posera des questions sur la situation, examinera attentivement et pour le diagnostic exact sera envoyé pour subir les procédures nécessaires.

En cas de suspicion de présence de maladies du système musculo-squelettique, le patient doit subir une tomodensitométrie et une IRM est également prescrite si nécessaire. Pour éliminer ou confirmer d'autres diagnostics, le patient devra également subir une radiographie.

En plus des procédures ci-dessus, il sera conseillé à une femme de faire un test sanguin et urinaire détaillé. De plus, lors de la détection de tumeurs, on peut leur demander de prendre une clôture de biopsie. Après un diagnostic précis et la localisation de la maladie, le patient se verra prescrire le complexe de traitement souhaité. Voir aussi: la douleur au bas du dos la nuit cause des femmes.

En cas de violations du fonctionnement du système musculo-squelettique, un traitement complexe est généralement prescrit, consistant à utiliser les méthodes suivantes:

  • intervention chirurgicale (peut être nécessaire pour les stades avancés de certaines maladies);
  • traitement médicamenteux - le blocage de la colonne vertébrale peut être appliqué par l'introduction de médicaments appropriés. Des injections anti-inflammatoires et analgésiques sont également utilisées;
  • restauration à l'aide d'un complexe de gymnastique thérapeutique - ce dernier est prescrit strictement par le médecin traitant et doit être appliqué strictement dans le cadre spécifié, car une surcharge peut provoquer une aggravation de la maladie;
  • procédures physiothérapeutiques - celles-ci comprennent l'électrophorèse, la magnétothérapie et autres, conçues pour accélérer la restauration des fonctions de la colonne vertébrale;
  • une visite chez un massothérapeute est essentielle pour se débarrasser complètement de la maladie et renforcer le pilier de soutien, ainsi que le corset musculaire qui l'entoure.

Mais tout d'abord, il est toujours recommandé à une femme de consulter un gynécologue. Ce n'est qu'après une exclusion à 100% de certaines maladies gynécologiques qu'il est préférable de procéder à un nouvel examen. Parfois, il existe plusieurs raisons à l'apparition d'un syndrome douloureux dans le dos lombaire et pour l'éliminer, vous devez déterminer avec précision les diagnostics et vous débarrasser des maladies existantes.

Techniques d'autodiagnostic

Avant d'aller chez le médecin, essayez d'établir indépendamment la source du syndrome douloureux. Si l'état de la colonne vertébrale est devenu la cause de l'inconfort, la douleur s'intensifie avec les actions suivantes:

  • en touchant la poitrine avec le menton
  • pendant la tension musculaire
  • lors du levage de l'horizontale à la verticale, mais sans plier les jambes
  • après avoir levé les jambes
  • lors du sondage des points le long de l'arc vertébral

Pour confirmer la pathologie de la colonne vertébrale qui provoque une déformation des racines nerveuses, une radiographie de la colonne vertébrale ou IRM est nécessaire. Un spécialiste diagnostiquera d'autres causes de paresthésie douloureuse.

Premiers soins pour la douleur

Si le bas du dos en se levant soudainement et insupportablement malade, vous pouvez vous aider avant de contacter un médecin. Vous devez d'abord prendre une position couchée. Cela aidera à soulager le stress de la colonne vertébrale et à réduire légèrement la douleur. Les onguents sont interdits pendant cette période..

Pour arrêter une douleur intense, vous pouvez prendre un comprimé de Baralgin ou Sedalgin. Il est impossible de noyer la douleur avec un grand nombre d'analgésiques. Cela rendra le diagnostic difficile après l'arrivée du médecin. La drotavérine (No-shpa) convient pour soulager les spasmes musculaires. Ces mesures sont temporaires..

Important! En cas de mal de dos, en aucun cas vous ne devez être traité seul, vous devez consulter un médecin dans les plus brefs délais.

Types de douleur

  1. La douleur primaire est le résultat de changements dystrophiques et fonctionnels dans le cartilage des articulations des vertèbres et des disques intervertébraux. La structure élastique des muscles et des ligaments est pénétrée par les terminaisons nerveuses, et une douleur aiguë signale leur compression
  2. Douleur secondaire. Associé aux conséquences des lésions de la colonne vertébrale, à l'apparition de tumeurs, au développement de lésions infectieuses des organes pelviens. Le syndrome de la douleur secondaire, aggravé par le fait de se pencher en avant, est un symptôme de l'oncologie

Quels problèmes provoquent des douleurs lombaires?

Le plus souvent, la cause de l'inconfort est appelée ostéochondrose, conduisant à l'arthrose, à l'arthrose, à la progression de l'ostéoporose. Les maladies entraînent une diminution de la hauteur des disques reliant les vertèbres. La destruction mécanique des structures vertébrales entraîne des problèmes constants dans le dos avec une douleur accrue.

Une activité physique soudaine de haute intensité est à l'origine de spasmes musculaires. En raison du long séjour de la colonne vertébrale dans une position inhabituelle (assis devant un ordinateur, accroupi, plié en demi-position), la mobilité des vertèbres est limitée. Les muscles déformés en même temps signalent une explosion de douleur.

Les personnes d'âge moyen sont confrontées à un problème d'effort physique prolongé, en position debout, lorsqu'elles souhaitent prendre une position horizontale. L'apparition de la maladie est associée à une instabilité de la colonne vertébrale due à des dommages aux disques intervertébraux, ainsi qu'aux articulations articulaires.

La douleur dans le dos, s'étendant jusqu'aux fesses, atteignant les pieds, empêchant quelqu'un de s'asseoir ou de se coucher, peut provoquer un rétrécissement du canal rachidien. Les causes sont associées à des changements dégénératifs (excroissances) de l'os et du tissu articulaire de la colonne vertébrale, provoquant une atteinte nerveuse.

Caractéristiques de puissance

En combinaison avec des médicaments, de la physiothérapie et d'autres méthodes de traitement, les médecins prescrivent un régime spécial. En effet, si une personne a une carence en un certain groupe de minéraux et de vitamines, cela affecte considérablement l'état de son corps, y compris son dos.

Ce régime implique la présence dans le régime d'aliments contenant du calcium, comme le fromage cottage, le kéfir, les produits laitiers. Assurez-vous d'avoir de la viande de volaille, du bœuf dans l'alimentation. Seuls les viandes grasses et le saindoux doivent être exclus. Cependant, les graisses ne doivent pas être complètement exclues..

Il est recommandé de manger des complexes vitaminiques supplémentaires, sélectionnés avec le médecin traitant, en fonction des besoins du corps.

Comment être traité?

Il n'y a pas de programme général de traitement de la douleur dans la colonne lombaire. Ils ne traitent pas spécifiquement la douleur, mais la maladie qui l'a provoquée, mais recourent à des méthodes de soulagement de la douleur pour un effet rapide. Puis prescrit une thérapie pour une maladie gênante. Les analgésiques arrêtent rapidement la douleur, mais ils ne résolvent pas le problème, bien que le manque d'inconfort améliore l'humeur et le sommeil, l'état général.

Dans le traitement des maladies de la colonne vertébrale, la préférence est donnée aux anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS). Ils sont prescrits en courte durée, mais avec prudence, car les médicaments ont une longue liste de contre-indications et peuvent également provoquer une exacerbation des maladies gastro-intestinales..

En plus des comprimés, l'utilisation d'agents locaux (onguents, crèmes, gels) est autorisée, ce qui permet d'éliminer l'enflure et l'inflammation. Pour restaurer le tissu cartilagineux détruit et éliminer l'inconfort, les chondroprotecteurs sont connectés à un traitement complexe.

Il est utile de combiner la pharmacothérapie avec les méthodes de physiothérapie et les exercices de physiothérapie. Après avoir soulagé la gravité du syndrome, un massage est indiqué. Il convient de rappeler qu'avec la tuberculose et les processus tumoraux, les procédures concomitantes sont contre-indiquées et, en cas de blessure, un repos est nécessaire..

Les conséquences de l'absence de traitement

Lorsque le patient dit au médecin: «Je reste immobile, mais le bas du dos me fait mal», la raison la plus probable de cette situation est le syndrome de faiblesse des muscles du dos. Avec elle, les médicaments conservateurs ne sont généralement pas prescrits et le traitement est effectué à l'aide d'une thérapie physique.

C'est tout autre chose lorsque la douleur douloureuse augmente fortement en tournant le corps, en inspirant ou en expirant. Dans cette situation, les médecins prescrivent déjà des anti-inflammatoires locaux ou systémiques, car le syndrome myofascial ou les dommages au cartilage de la colonne vertébrale sont très probables.

Si des douleurs au bas du dos apparaissent en position couchée sur le dos, en flexion ou en extension, mais disparaissent sur le ventre et lorsque vous sortez du lit - signe d'une légère pathologie de la colonne vertébrale. Traitez-la avec des méthodes conservatrices..

Si la douleur n'est pas causée par une pathologie de la colonne vertébrale, mais uniquement par des spasmes musculaires (ne disparaît pas en étant allongé sur le ventre), les vertébrologues considèrent que le meilleur traitement est de ramener la personne à un travail physique modéré après l'injection intramusculaire de relaxant musculaire (midcalm).

Si le syndrome douloureux est si fort qu'il survient au moindre mouvement, vous ne devez pas sortir du lit. Hernie intervertébrale probable, dans laquelle une personne doit être transportée dans un établissement médical fixe dans un état stationnaire. Après la radiographie, le médecin appliquera indépendamment un plâtre ou le patient subira une intervention chirurgicale urgente.

La thérapie manuelle en tant que traitement efficace de la myalgie lombaire a le droit d'exister, mais dans le traitement des maladies de la colonne vertébrale, elle ne peut être utilisée que pour stimuler l'approvisionnement en sang le long de la colonne vertébrale.

En conclusion, un conseil aux lecteurs: lorsque vous avez des douleurs dans le bas du dos avec inhalation, extension et sortie du lit, ne les traitez pas vous-même. Très probablement, vous n'avez pas une simple tension musculaire, mais une pathologie plus grave.

La tactique de la thérapie dépendra de la cause du syndrome douloureux. Avec les processus dégénératifs de la colonne vertébrale, le patient doit adhérer au repos au lit, maximiser le déchargement du bas du dos.

Le complexe de mesures thérapeutiques peut comprendre:

  • compresses chaudes et sèches;
  • broyage;
  • thérapie manuelle;
  • Thérapie par l'exercice;
  • physiothérapie;
  • administration d'agents analgésiques, vasodilatateurs, déshydrogénants et autres.

Avec l'étirement musculaire, prendre un bain chaud et appliquer un coussin chauffant chaud sont très efficaces.

Un repos au lit très long peut nuire au tonus musculaire, augmenter la douleur, la raideur.

Avec le processus inflammatoire dans la colonne vertébrale, il est recommandé de prendre des AINS (Diclofenac, Ketorol, Nimesulide). Avec l'inefficacité des analgésiques, des blocages d'injection peuvent être prescrits. Habituellement, ils comprennent des solutions de glucocorticostéroïdes et de lidocaïne (novocaïne).

Si la douleur est si intense qu'elle interfère avec la vie normale d'une personne, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. L'intervention chirurgicale est réalisée avec rupture de l'anneau fibreux du disque, présence de tumeurs dans la colonne vertébrale.

Combien de vertèbres se trouvent dans la colonne vertébrale humaine et quelles sont les fonctions des départements de la colonne de soutien? Lire les informations utiles.

Un aperçu et les règles d'utilisation des analgésiques pour pincer le nerf sciatique peuvent être vus dans cet article..

Le manque de thérapie peut entraîner des conséquences:

  1. Syndrome de douleur persistante;
  2. Parésie, paralysie des jambes;
  3. Diminution de la capacité motrice, flexibilité du sacrum, bas du dos.

La douleur dans le coccyx en position assise peut entraîner de graves conséquences. Avec certaines pathologies, le développement de perturbations dans le fonctionnement des organes internes du petit bassin, de l'abdomen (sa partie inférieure) est possible.

Conseils utiles

L'inconfort dans le dos apporte beaucoup de souffrance, physique et mentale. Il faut beaucoup de temps pour s'en débarrasser. Le problème est beaucoup plus facile à prévenir, pour lequel essayez de vous asseoir moins et de marcher plus. Si vous êtes toujours assis, laissez le dos égal. Marchez et restez debout avec le dos droit, et interrompez votre travail sédentaire en vous levant, en marchant, en vous pliant, en ne vous pliant pas.

S'il est nécessaire de soulever un poids, ne vous penchez pas, mais asseyez-vous. Faites-le sans tourner le corps, mais le dos doit être droit. N'oubliez pas de renforcer les muscles du dos et de l'abdomen, ils apportent souplesse et soutien à la colonne vertébrale. Téléchargez la presse!

La prévention

Il est possible de réduire la probabilité de douleur non pathologique en réduisant la charge sur les muscles profonds. Pour cela, le haut du corps doit avoir au moins un soutien minimal. Il est possible d'empêcher le développement / l'exacerbation d'une pathologie si:

  1. Faites des exercices thérapeutiques;
  2. Surveiller la posture, le poids;
  3. Ne pas trop refroidir;
  4. Mangez bien, renoncez aux mauvaises habitudes;
  5. Dormir sur des oreillers orthopédiques, matelas.

En présence de pathologie chronique, suivre un cours de massage thérapeutique, de physiothérapie deux fois par an.

Douleur au bas du dos gauche

Articles d'experts médicaux

Selon les statistiques, plus de quatre-vingt-dix pour cent des personnes ont laissé des douleurs au bas du dos, non seulement dans la vieillesse, mais aussi dans les jeunes années. Les raisons pour lesquelles la douleur au bas du dos gauche peut vous déranger sont très diverses. Ceux-ci comprennent des troubles de la colonne vertébrale, des organes internes, une activité motrice insuffisante, une posture incurvée et bien d'autres.

Une douleur dans le bas du dos à gauche peut signaler une maladie rénale. La pyélonéphrite, les dépôts de calculs et d'autres maladies rénales, en plus de symptômes et de signes spécifiques, peuvent être ressentis sous forme de douleur dans la région lombaire. La douleur dans le bas du dos à gauche est également un compagnon fréquent de l'inflammation de l'utérus chez la femme. Très souvent, des douleurs au bas du dos gauche se produisent en raison de la présence d'une maladie telle que l'ostéochondrose. Sa localisation dans la région lombaire provoque des douleurs dans le bas du dos à gauche, qui peuvent s'accompagner d'une irradiation vers les membres inférieurs. Avec l'ostéochondrose, des lésions dystrophiques se produisent dans les disques intervertébraux..

Causes de la douleur au bas du dos gauche

Les causes des douleurs au bas du dos à gauche sont assez diverses et peuvent être associées aux maladies suivantes:

  • Ostéochondrose des lombaires.
  • Pathologies congénitales: spondylose, spondylolisthésis.
  • Blessure au bas du dos.
  • Maladies inflammatoires: destruction des corps vertébraux, inflammation de l'articulation sacro-iliaque.
  • Entorse.
  • Tumeurs tumorales.
  • Nerf sciatique pincé.
  • Radiculite.
  • Maladie rénale: pyélonéphrite, dépôt de calculs.
  • Une maladie intestinale.
  • Cystite.
  • Inflammation de l'utérus.

Symptômes de douleurs au bas du dos à gauche

Les symptômes de la douleur au bas du dos à gauche peuvent varier en intensité et en nature de la douleur et de l'irradiation vers d'autres parties du corps. La douleur dans le bas du dos à gauche peut être aiguë ou chronique, accompagnée de sensations de traction, de douleur, d'éclatement ou de couture. La nature de la douleur qui se produit dans le bas du dos à gauche est divisée en neuropathie (provoquée par une lésion nerveuse, par exemple, lorsqu'elle est pincée) et nociceptive (dommage qui n'affecte pas le système nerveux, par exemple, avec l'arthrite). Une douleur dans le bas du dos à gauche, s'intensifiant avec une respiration profonde, peut indiquer une blessure musculaire. Si les symptômes s'intensifient avec des mouvements brusques, on peut parler de compression sur le nerf sciatique. Les symptômes de la lombalgie avec une maladie rénale s'accompagnent de douleurs lors de la vidange de la vessie, de la présence de contenu sanglant dans l'urine. La douleur peut augmenter lorsque le bord de la paume est tapé sur le côté gauche.

Douleur aiguë au bas du dos gauche

La douleur aiguë dans le bas du dos à gauche peut être assez sévère, accompagnée de maux de dos et provoquer une irradiation dans les jambes, les fesses, ainsi que limiter l'activité motrice du patient. Ce type de douleur peut survenir avec une ostéochondrose ou une radiculite. Avec une douleur aiguë dans le bas du dos, une tension musculaire et une raideur de la mobilité dans la région lombaire sont également notées à gauche. La douleur aiguë dans le bas du dos, ou lumbago, se produit toujours soudainement, en règle générale, lors de la levée de poids, de mouvements brusques et imprévisibles, de pentes. Les causes de la lombalgie, en plus de l'ostéochondrose et de la radiculite, comprennent une surcharge musculaire dans la région lombaire, des vertèbres déplacées ou des pathologies congénitales de la colonne vertébrale. Avec le prolapsus du disque intervertébral, une douleur aiguë dans le bas du dos à gauche est combinée à une douleur dans les hanches et les fesses, qui peut se dégager dans le bas des jambes et des pieds. Une cause directe de douleur aiguë au bas du dos à gauche est un nerf pincé ou un déplacement des vertèbres.

Douleur au bas du dos gauche

Le retrait de la douleur à gauche, en plus des maladies de la colonne vertébrale, peut être causé par des pathologies inflammatoires, telles que l'inflammation de l'utérus ou de la vessie, une maladie rénale. Avec l'annexite, le retrait de la douleur chez les femmes peut être combiné à des symptômes tels que des douleurs dans le bas de l'abdomen, dans la région sacrée, une forte fièvre (dans la forme aiguë de la maladie), un dysfonctionnement du cycle mensuel, des pertes vaginales sanglantes ou autres, des douleurs lors des contacts sexuels. Avec l'inflammation de la vessie, la douleur dans le bas du dos gauche est accompagnée de douleur pendant la miction, des douleurs dans la région de l'articulation pubienne, dans les cas graves, des nausées ou des vomissements peuvent survenir et la température peut augmenter. Avec la pyélonéphrite, les douleurs dans le bas du dos s'accompagnent de frissons et de fièvre, de maux de tête et d'inconfort dans les muscles. Les douleurs tiraillantes dans le bas du dos augmentent, en règle générale, avec un effort fréquent, provoquent une sensation persistante de fatigue, un désir de s'appuyer sur le dossier du fauteuil en position assise ou de prendre une position horizontale. Dans ce cas, en règle générale, la douleur est réduite si la douleur n'est pas associée à des processus inflammatoires. Une maladie telle que le spondylolisthésis - le déplacement d'une vertèbre par rapport à d'autres peut également provoquer des douleurs de traction dans le bas du dos. Avec cette pathologie, le patient peut ressentir une tension dans les ischio-jambiers et une diminution de l'activité motrice des lombaires. Dans certains cas, des sensations de douleur, d'engourdissement ou de picotements dans les membres inférieurs peuvent survenir..

Douleur lombaire sourde à gauche

Une douleur sourde au bas du dos à gauche peut déranger avec les mêmes maladies que la douleur de traction. Chez la femme, il peut s'agir d'une inflammation de l'utérus, d'une cystite, ainsi que d'une période de menstruation ou de grossesse. Chez les hommes, une douleur sourde au bas du dos à gauche peut être associée au développement d'une prostatite. Les maladies rénales peuvent également provoquer des douleurs lombaires sourdes du bas à gauche, selon la gravité de la maladie, les symptômes peuvent s'aggraver, provoquant une douleur assez intense dans le bas du dos. Une douleur sourde au bas du dos à gauche peut être le résultat d'un traumatisme de la colonne vertébrale, peut indiquer des pathologies des organes internes, ainsi que le développement de processus infectieux ou tumoraux. Avec un mode de vie sédentaire et un séjour prolongé forcé dans la même position, une douleur sourde au bas du dos à gauche peut également survenir. Un refroidissement excessif du corps, ainsi qu'un effort physique excessif, une congestion lombaire peuvent également affecter la survenue de ce type de douleur..

Douleur lombaire en se penchant

La douleur dans le dos et le bas du dos survient pour diverses raisons, dans certains cas, il est difficile pour un expert de comprendre immédiatement pourquoi la douleur apparaît. La douleur dans le bas du dos pendant la flexion se manifeste parfois par des signes permettant de déterminer ses causes. Le médecin à l'accueil collectera une anamnèse:

  • En cas de douleurs lombaires: avant ou arrière, droite ou gauche.
  • La nature du syndrome douloureux: tirant ou modérément douloureux, tirant sur la douleur, procède paroxystiquement ou constamment.
  • Les sensations de douleur apparaîtront dans un état calme ou en se penchant en avant, extension.
  • Quelle activité motrice provoquera un syndrome douloureux: si le patient marche, se lève, se tourne, dans les cas où il veut se courber.

Quand une personne a mal au dos, cela lui fait mal de se pencher en avant, en arrière, souvent la cause de cette condition est la radiculite des zones lombaire et sacrée. La cause de la sciatique est le syndrome myofascial aigu, dans lequel les muscles sont tendus. La douleur dans ce mode de réalisation se manifestera dans la partie supérieure du segment lombaire et dans le bas du dos.

Les causes

Voici les principales causes de douleur dans le bas du dos avec des pentes et leurs caractéristiques.

Syndrome radiculaire

Le plus souvent, le dos sera douloureux avec le syndrome radiculaire, lorsque l'inflammation du nerf se produit, sa violation, son déplacement. Une telle condition pathologique se produit en raison du fait que la colonne vertébrale est déformée, mais cela se produit dans de rares cas. Plus souvent, ce syndrome se produit en raison de:

  • Hernie intervertébrale.
  • Spondylolisthésis, dans lequel une ou plusieurs vertèbres sont déplacées.
  • Subluxation articulaire déplaçant l'axe vertébral.
  • Spondylarthrite et ostéophytes.
  • Blessures avec fractures comminutives, déplacements.
  • Germination du néoplasme dans le tissu neural.
  • Sténose intervertébrale.

Lorsque ce syndrome se manifeste, il sera presque impossible pour les patients de se plier ou de se redresser. Après tout, même une activité physique minimale entraînera une douleur aiguë. Comment savez-vous que si une douleur survient en pliant la tête en avant ou en arrière, du tissu nerveux irrité se manifestera? La longe peut faire mal:

  • Lorsque le menton touche la poitrine.
  • Si vous êtes en position horizontale, en position verticale, la douleur se manifestera moins.
  • Quand forcer la presse.
  • Le patient palpe son dos.
  • En levant une jambe droite en position couchée vers le haut.

Syndrome myofascial

Ce syndrome peut être causé par diverses conditions et causes pathologiques, survient principalement ou secondairement. Le syndrome myofascial primaire est une pathologie vertébrogène, le second est causé par l'oncologie, les blessures et les pathologies des organes internes, les infections pelviennes, les maladies neuropsychiatriques.

Ostéochondrose

Avec les modifications ostéochondrotiques, le métabolisme eau-sel est perturbé, des processus de dégénérescence et de dégénérescence se produisent dans les disques intervertébraux. Si le patient se couche, la douleur diminuera légèrement. Lorsqu'une personne marche, la douleur diminue également, mais avec une longue marche, les symptômes s'aggravent. Penché légèrement, la douleur va également s'aggraver. De plus, une paresthésie peut survenir..

Hernie intervertébrale

Dans cette condition pathologique, les disques situés entre les vertèbres sont détruits, les structures tissulaires endommagées du disque se propagent et les tissus nerveux et vasculaires sont comprimés. Si le diamètre de la hernie est petit, le syndrome douloureux sera constant et douloureux. Le nerf sera resserré par le noyau pulmonaire qui se plie en avant du patient, de sorte que la personne sentira qu'elle est "tirée" dans sa jambe.

Radiculite

Cette condition pathologique est une complication de l'ostéochondrose. La lumière entre chaque vertèbre endommagée diminuera; à l'avenir, les vertèbres grandiront ensemble. S'ils sont fusionnés, dans certaines positions, par exemple lorsque vous vous penchez, les corps vertébraux serrent les nerfs, de sorte que le bas du dos fait mal chez les femmes ou les hommes. La nature de la douleur dans la radiculite est aiguë, brûlante, le patient sent que quelque chose «tire» dans la jambe. La douleur se produira pendant la flexion, tournant le corps.

Déplacement vertébral

Dans ce cas, les vertèbres peuvent être ébréchées, cassées. Les vertèbres du segment lombaire sont souvent endommagées. Le déplacement des vertèbres se produit en raison de blessures. La nature de la douleur dépend de l'endroit où le déplacement est dirigé. Si les vertèbres se sont déplacées vers l'arrière, alors la personne aura une région lombaire avec une inclinaison antérieure, alors ne vous pliez pas.

Spondylolisthésis

Dans cette condition pathologique, les vertèbres sont déplacées sans blessure. Souvent causées par une hérédité alourdie, les vertèbres sont déplacées en raison de la structure anormale des structures osseuses. S'il y a un déplacement stable, la douleur peut ne pas être observée.

Si le déplacement flotte, les symptômes sont différents. Par exemple, une personne peut ressentir que quelque chose «tire» en marchant dans une jambe, des douleurs dans le membre inférieur peuvent être tirantes, la région lombaire peut faire mal en position couchée, d'autres symptômes apparaîtront. Les vertèbres seront instables sous pression, elles se déplaceront facilement.

Entorse musculaire

La distension musculaire est considérée comme une blessure. Si les muscles du mollet ou de la colonne vertébrale sont étirés, le patient sera douloureusement plié, non plié, car les myofibres blessées ne peuvent pas s'étirer normalement. La douleur surviendra pendant la flexion, peut commencer à partir d'une certaine position lors de la flexion.

Névralgie

Dans cette maladie, le processus pathologique affecte le tissu nerveux, les autres structures tissulaires ne sont pas affectées. La névralgie peut survenir dans n'importe quel segment du corps, et le segment lombaire peut également faire mal. Elle est causée par une infection, le stress, l'hypothermie, se produit également sans raison spécifique. Le lumbago coule paroxystiquement, il peut se produire lorsqu'une personne saute brusquement ou se penche en arrière. La pathologie ne disparaîtra pas d'elle-même, un traitement est nécessaire.

Spondylarthrite ankylosante

La spondylarthrite ankylosante progresse lentement, les tissus articulaires sont affectés. Les causes de la maladie ne sont pas entièrement établies. On suppose que dans le corps il y a un dysfonctionnement dans le travail des gènes, donc une réaction auto-immune se produit. Les articulations touchées collent ensemble (ankyloses), puis durcissent complètement. Les douleurs apparaissent le matin, elles font mal, lorsqu'elles sont inclinées elles s'aggravent.

Myosite

Avec la myosite, le tissu musculaire s'enflamme. La myosite commence par une douleur minimale, qui est ignorée par une personne. Après une certaine période, sans traitement, la myosite va se développer, elle va capturer les structures tissulaires voisines, l'atrophie musculaire peut commencer. La douleur sera faible, douloureuse dans la nature. Une personne sentira que ses jambes et son bas du dos sont affaiblis. Après une certaine période, la douleur s'intensifiera, brûlera. Tout mouvement provoque un spasme.

L'ostéoporose

Avec cette maladie, les os deviennent fragiles, donc ils se cassent souvent, les femmes tombent souvent malades. La maladie elle-même ne provoque pas de douleur, elles surviendront en raison de complications. Si la région lombaire fait mal pendant la flexion, la cause est une fissure. En cas de douleurs aiguës, si une personne ne peut pas se plier, la probabilité d'une fracture est élevée.

Courbure vertébrale

Avec la courbure de la colonne vertébrale, les symptômes sont similaires à ceux qui se produisent avec une hernie intervertébrale. Appelé par des mouvements, des inclinations. Lorsque vous changez de position, la douleur disparaît.

Oncologie

Les néoplasmes peuvent comprimer le tissu nerveux ou s'y métastaser. Avec un nerf pincé, les symptômes sont similaires à la courbure de la colonne vertébrale. Avec la germination d'une tumeur dans un nerf, la douleur se développe rapidement, elles sont aiguës et lancinantes. La gymnastique peut aggraver les symptômes.

Traitement de la douleur vertébrale

Avant de traiter la douleur, le médecin orientera le patient vers des examens diagnostiques:

  • Roentgenography.
  • CT, IRM.
  • ECG.
  • Électromyographie et autres méthodes de diagnostic de laboratoire et instrumentales.

Avec l'ostéochondrose, ils sont traités lors d'une exacerbation par des anti-inflammatoires non stéroïdiens (Kétoprofène, Ibuprofène, Diclofénac et autres médicaments). Également traité avec des antispasmodiques (Midokalm, Sirdaludom). Pendant la période de récupération, l'acupuncture, le massage et la thérapie par l'exercice sont utilisés. Avec la spondylarthrose, la spondylarthrite ankylosante et d'autres pathologies articulaires, ils sont anesthésiés avec des médicaments non stéroïdiens qui soulagent l'inflammation, mais d'une manière différente:

  • L'administration intra-articulaire du médicament est effectuée..
  • Blocus avec Novocaïne.
  • Utilisation de méthodes de dénervation de radiofréquences et d'autres méthodes.

Il est également nécessaire pour restaurer la mobilité articulaire et réduire les contractures musculaires et ligamentaires. Pour ce faire, injections de liquide céphalo-rachidien articulaire, stimulation électrique. Aux stades initiaux de la pathologie articulaire, les chondroprotecteurs sont efficaces. Traité avec Alflutop, Artrodar et d'autres moyens.

Les blessures à la colonne vertébrale nécessitent un traitement à long terme. Le segment endommagé est immobilisé pendant une longue période, une extraction (repositionnement) est effectuée avec une mécanothérapie, une thérapie par l'exercice et d'autres méthodes de récupération. Avec l'ostéoporose, un traitement complexe avec des préparations de calcium, les biophosphonates sont nécessaires. Pour normaliser la stabilité de la colonne vertébrale, le port d'un corset est montré, une cyphoplastie avec vertébroplastie est réalisée..

En cas de douleur aiguë et intolérable, le patient a besoin de soins médicaux urgents. Seul un diagnostic opportun avec traitement aidera le patient à récupérer. L'automédication aggravera le problème, des complications surviendront, il est donc préférable de ne pas risquer votre santé.