logo

Douleur lombaire pendant la grossesse: causes d'apparition à différentes périodes, méthodes de traitement, prévention

Le plus souvent, le bas du dos pendant la grossesse fait mal pour des raisons naturelles. Il s'agit d'un utérus en constante augmentation, de modifications du fond hormonal, d'une carence en oligo-éléments et vitamines dans le corps d'une femme. Mais des douleurs aiguës, coupantes et perçantes indiquent une pathologie en développement. Dans de tels cas, vous devez immédiatement consulter un médecin pour un examen et, si nécessaire, pour un traitement.

Cause possible de douleurs lombaires pendant la grossesse

C'est important de savoir! Médecins en état de choc: "Il existe un remède efficace et abordable pour les douleurs articulaires." En savoir plus.

Pendant la grossesse, le poids et la taille de l'utérus du bébé augmentent et le système circulatoire se dilate. Pour stabiliser la position du corps lors de la marche, les muscles du dos, les abdominaux sont tendus, sont en tension. Cela devient la cause de douleurs tiraillantes, douloureuses et pressantes dans le bas du dos. Les facteurs suivants peuvent provoquer des douleurs dans le bas du dos aux 2e et 3e trimestres de la grossesse:

  • compression des organes pelviens par l'utérus, atteinte aux terminaisons nerveuses sensibles situées à proximité;
  • la production de l'hormone relaxine, qui augmente l'élasticité des ligaments, des muscles, des tendons pour la préparation du canal de naissance;
  • Braxton-Hicks «fausses contractions» qui apparaissent de temps en temps, sans complication par d'autres symptômes;
  • développement d'une symphysopathie - un changement pathologique dans les tissus de la symphyse pubienne, qui disparaît sans laisser de trace quelques mois après la naissance.

Les causes naturelles des douleurs lombaires pendant la grossesse sont indiquées par leur gravité légère ou modérée. Vous pouvez rapidement vous en débarrasser - juste un court repos. Mais si la douleur survient constamment, aggravant non seulement l'état physique, mais aussi l'état psycho-émotionnel de la femme, une attention médicale est requise.

Ce qui peut indiquer la nature et la localisation de la douleur

Une pathologie aiguë ou chronique survenant dans le corps est signalée par des douleurs lombaires prononcées. Ils peuvent être brûlants, perçants, lancinants ou tirants, irradiant vers d'autres parties du corps. Souvent lors du port d'un enfant, les pathologies chroniques du système musculo-squelettique et des organes internes s'aggravent. Les changements dans le fond hormonal peuvent également provoquer le développement de nouvelles maladies nécessitant un traitement.

Douleur tranchante aiguë

Une telle douleur est naturelle, mais seulement si elle est le signe d'un accouchement imminent. Dans tous les autres cas, consultez un médecin dès que possible. En règle générale, une douleur aiguë de coupe indique le développement d'une inflammation aiguë, caractéristique de nombreuses pathologies.

Pathologies se manifestant par des douleurs aiguës au bas du dosLes caractéristiques
Pyélonéphrite aiguëMaladie rénale infectieuse bactérienne non spécifique. Si elle n'est pas traitée, la pathologie entraîne une insuffisance rénale, un abcès rénal, une septicémie et un choc bactérien.
UrolithiaseUne maladie urologique qui survient contre la formation de calculs rénaux et la vessie. La douleur aiguë est le principal symptôme de colique rénale, écoulement de gros calculs, rupture dangereuse des uretères

La violation des organes urinaires, en plus de fortes douleurs lombaires, peut se manifester par une diminution du volume urinaire, de la fièvre, des frissons.

Douleur de dessin dans le bas du dos, s'étendant à la jambe

Presser, tirer la douleur dans le bas du dos qui se propage à la jambe est un signe typique d'ostéochondrose lombaire ou lombo-sacrée. Ils surviennent avec son exacerbation, la compression des excroissances osseuses (ostéophytes) des terminaisons nerveuses. Ces douleurs sont également caractéristiques des complications de l'ostéochondrose:

Ils sont typiques de la radiculite sans exacerbation - dommages aux racines de la moelle épinière, provoquant des troubles moteurs et autonomes. Si la douleur se propage dans une jambe, cela peut indiquer soit un pincement unilatéral de la racine nerveuse, soit un cours chronique de pyélonéphrite, de glomérulonéphrite, de cystite hémorragique.

Lombalgie et douleurs à l'estomac

Les racines vertébrales situées dans la région lombaire innervent non seulement les structures vertébrales, mais aussi les organes internes. Par conséquent, avec des dommages à la vésicule biliaire, au foie et au tractus gastro-intestinal, leur douleur peut se propager au bas du dos.

Une gêne, ressentie simultanément dans le bas du dos et l'abdomen, indique souvent la présence de telles pathologies dans le corps:

  • pancréatite - une lésion inflammatoire et destructrice progressive du pancréas;
  • cholécystite - lésion inflammatoire de la vésicule biliaire;
  • glomérulonéphrite - une maladie rénale immuno-inflammatoire.

La douleur dans le bas-ventre est un symptôme spécifique des pathologies inflammatoires des organes pelviens. Ils accompagnent l'évolution des fibromes, cystite, colpite, cervicite, annexite, inflammation des appendices, néoplasmes malins et bénins.

Douleurs tirantes

Ces sensations douloureuses se produisent généralement avec une exacerbation de l'ostéochondrose, de la radiculite, de la spondylarthrose. Ils sont causés par une inflammation des racines vertébrales ou leur atteinte par des disques intervertébraux déplacés, des ostéophytes. Des douleurs aiguës et lancinantes dans le bas du dos («maux de dos», lumbago) apparaissent souvent en raison d'un surmenage et de tensions musculaires dues à des mouvements brusques, d'un effort physique accru, d'une hypothermie.

Méthodes de diagnostic

La radiographie est plus informative pour les douleurs lombaires, mais elle est interdite pendant la grossesse. Par conséquent, le diagnostic est posé sur la base d'un examen externe, des plaintes d'une femme, des données historiques. Le médecin effectue une série de tests pour évaluer l'activité fonctionnelle des muscles, la préservation des réflexes et la mobilité de la colonne lombaire. Les résultats des études cliniques générales peuvent indiquer une inflammation:

  • déplacement des leucocytes vers la gauche;
  • augmentation du taux de sédimentation des érythrocytes.

Un dépistage prénatal, une échographie de la cavité abdominale, des organes pelviens sont effectués, un prélèvement du vagin est effectué pour déterminer la composition de la biocénose. En cas de besoin aigu, on prescrit aux patients une TDM ou une IRM, une ponction du liquide amniotique et (ou) du liquide céphalorachidien.

Que faire si le bas du dos fait mal pendant la grossesse

Avant la conception, le soulagement de la douleur était possible avec un analgésique. Pendant la période de grossesse, de nombreuses préparations pharmacologiques sont soumises à l'interdiction la plus stricte. Par conséquent, si la pathologie n'est pas détectée, la douleur naturelle est éliminée à l'aide d'exercices de relaxation, de massage et de physiothérapie. Dans de rares cas, on peut prescrire aux femmes des onguents anti-inflammatoires et chauffants pour les frotter dans le bas du dos.

Même les problèmes articulaires «négligés» peuvent être guéris à la maison! N'oubliez pas de l'étaler une fois par jour..

Utilisation d'un bandage stabilisateur et d'un corset

Le port de bandages pour les femmes enceintes peut soulager la douleur ou s'en débarrasser complètement. L'utilisation de tels dispositifs contribue à la répartition optimale des charges sur les structures vertébrales. Les muscles cessent de se fatiguer, de s'étirer et de microtraumatiser inutilement. La posture s'améliore, la démarche - une femme se débarrasse de sa position baissée, reprend ses épaules, remet ses pieds correctement en marchant.

Les bandages modernes pour soutenir l'estomac sont faits de matériaux hypoallergéniques qui sont bien respirants et absorbent l'humidité. Les porter pendant la journée est utile non seulement pour la mère, mais aussi pour l'enfant. La réalisation d'une grossesse multiple est facilitée, la bonne localisation du fœtus dans l'utérus est assurée.

Faire de la gymnastique quotidienne

La gymnastique quotidienne et la gymnastique sont les moyens les plus efficaces de se débarrasser des douleurs au bas du dos.

Le médecin de l'exercice fait un ensemble individuel d'exercices, en tenant compte du trimestre de la grossesse, de la forme physique de la femme, de ses pathologies vertébrales. Au cours d'un entraînement régulier, les muscles du bas du dos, des fesses, des cuisses et des muscles abdominaux sont renforcés. Les premiers cours sont dispensés sous la direction d'un médecin de physiothérapie, montrant aux patients comment doser correctement les charges qui en résultent.

Utiliser le bon matelas pour dormir

Avec une douleur lombaire sévère apparue au premier trimestre de la grossesse, les gynécologues recommandent de dormir sur un matelas orthopédique semi-rigide. Cet appareil stabilise la colonne vertébrale pendant le repos de jour ou de nuit. Dormir sur un matelas semi-rigide permet d'éviter l'exacerbation de l'ostéochondrose, de la spondylarthrose ou d'empêcher leur développement. La position optimale du corps pour dormir est sur le côté droit. Il est conseillé d'utiliser un oreiller spécial pour les femmes enceintes, qui supprime la charge du dos.

Respect de la routine quotidienne

Au 3e trimestre de la grossesse, les douleurs au bas du dos deviennent plus prononcées, surviennent plus souvent. Il est nécessaire d'exclure les charges accrues sur la colonne vertébrale, de refuser de parcourir de longues distances. Les médecins conseillent aux femmes d'écouter constamment les sensations qui surviennent. Si même une légère douleur apparaît, vous devez vous reposer - vous allonger ou vous asseoir sur une chaise. Les fauteuils et canapés mous doivent être abandonnés pendant un certain temps, car lorsqu'ils sont assis dessus, le bas du dos prend une position non physiologique.

Visite de la piscine

La natation, l'aquagym ne sont pas moins utiles pendant la période de port d'un enfant que les exercices de physiothérapie. En milieu aquatique, même des exercices techniquement complexes et strictement interdits sur terre peuvent être pratiqués. Nager avec la brasse, ramper est autorisé, mais uniquement en l'absence d'ostéochondrose, de spondylarthrose. Pendant la grossesse, le dos est particulièrement demandé, aidant à renforcer les muscles, à éliminer les crampes musculaires, à améliorer la posture.

Ces douleurs sont-elles dangereuses?

Dès les premières semaines de grossesse, le corps d'une femme est soumis à un stress accru. Des lombalgies apparaissent souvent au cours du premier trimestre de la grossesse. La production d'oestrogène augmente, le niveau de progestérone, hormones qui régulent la formation des structures vertébrales du tissu conjonctif, fluctue constamment. Tous ces processus sont assez naturels, il n'y a donc aucun danger pour la santé des femmes. Mais si la douleur est intense et aggrave l'état psycho-émotionnel d'une femme, on peut lui prescrire des sédatifs sûrs.

Ce que vous ne devez pas faire

Il est strictement interdit d'éliminer la douleur dans le bas du dos avec des préparations pharmacologiques non prescrites par le médecin. Vous ne pouvez pas utiliser de remèdes populaires, en particulier pour l'administration orale. Avant d'identifier la cause de la douleur, les compresses froides pouvant provoquer des crampes musculaires ne sont pas utilisées. Toutes les procédures de réchauffement sont également interdites - appliquer des coussins chauffants, des bains, appliquer des onguents sur la peau avec un effet localement irritant.

Prévention et pronostic des spécialistes

Si l'examen n'a révélé aucune pathologie de la colonne vertébrale ou des organes internes, les maux de dos disparaîtront peu de temps après la naissance du bébé. Lors du diagnostic d'une maladie, son traitement est nécessaire. Il peut être commencé immédiatement ou retardé pendant la grossesse..

La prévention de la douleur dans le bas du dos consiste à porter des corsets de soutien, une thérapie par l'exercice quotidien, à manger suffisamment de légumes frais, de fruits et de produits laitiers.

Articles similaires

Comment oublier les douleurs articulaires?

  • La douleur articulaire limite vos mouvements et votre vie...
  • Vous vous inquiétez de l'inconfort, du resserrement et de la douleur systématique...
  • Peut-être que vous avez essayé un tas de médicaments, crèmes et onguents...
  • Mais à en juger par le fait que vous lisez ces lignes, elles ne vous ont pas beaucoup aidé...

Mais l'orthopédiste Valentin Dikul affirme qu'il existe un remède vraiment efficace pour les douleurs articulaires! En savoir plus >>>

Que faire lorsque le bas du dos fait mal pendant la grossesse à chaque trimestre

Les maux de dos pendant la grossesse sont une maladie assez typique qui ne présage généralement pas de problèmes graves. Un bon repos, pas nécessairement passif, devrait rapidement apporter un soulagement. Mais parfois, lorsque le bas du dos fait mal pendant la grossesse, cela peut indiquer une pathologie grave de la femme.

S'il n'y avait pas de perturbation de la posture avant la grossesse, la colonne vertébrale devrait fonctionner normalement. Mais s'il y a eu des écarts dans la colonne thoracique et lombaire, des problèmes peuvent survenir.

La douleur peut survenir pour les raisons suivantes:

  • en marchant, se penche se manifeste;
  • dormir sur un matelas inégal;
  • peu d'effort physique;
  • gain de poids plus que nécessaire.

Toutes ces causes entraînent des douleurs pendant la grossesse. Un déplacement des disques, une tension musculaire excessive dans la région lombaire et une pression sur les terminaisons nerveuses peuvent survenir..

Les maux de dos peuvent survenir à tout âge gestationnel, mais ils gênent généralement au cours du dernier trimestre. Cela s'applique généralement à la région lombo-sacrée, communément appelée le sacrum..

Si la douleur est si vive qu'elle ressemble à un petit coup dans le dos, cela indique une maladie neurologique. Dans ce cas, la femme doit consulter un neurologue. La consultation d'un médecin est appropriée, car elle peut être:

  • nerf pincé;
  • hernie dans la colonne lombaire;
  • sciatique;
  • sténose vertébrale;
  • radiculite;
  • ostéochondrose.

Si la douleur dans la région lombaire est dans n'importe quelle direction, cela peut indiquer une colique rénale. D'autres symptômes concomitants peuvent être observés à ce moment - fièvre, gonflement et hypertension artérielle..

Si vous tirez le bas du dos en début de grossesse, cela est probablement dû aux particularités de la restructuration du corps. En conséquence, les os pelviens changent sous l'influence de l'hormone progestérone, et ce processus peut provoquer une gêne et des douleurs dans le bas-ventre et le dos. Lorsque le bas du dos fait mal au début de la grossesse, cela peut indiquer une répartition inégale de la charge sur la colonne vertébrale.

Cela entraîne des changements dans le corps qui affectent négativement les systèmes digestif et urinaire. La croissance fœtale entraîne un déplacement des organes et une déviation de la colonne vertébrale, ce qui provoque des douleurs. La douleur dans le bas du dos pendant la grossesse à un stade précoce indique la possibilité d'un avortement. Si votre dos vous fait mal pendant la grossesse, vous devez immédiatement consulter un spécialiste pour la recherche et la détection réelle de la pathologie.

Les maux de dos n'apparaissent généralement pas au 3ème trimestre, mais ces derniers mois, il y a toujours la possibilité de leur apparition. Tout d'abord, dans les derniers stades, il y a une augmentation rapide du poids de l'enfant. Le deuxième point est l'hypermobilité des articulations de la hanche en raison de l'augmentation de l'effet hormonal. Les os pelviens deviennent de plus en plus différents, ce qui provoque en fait un inconfort dans le bas du dos.

Le troisième point est la charge supplémentaire sur les organes internes, qui à ce moment travaillent à la limite. De plus, la grossesse affecte le système génito-urinaire, ce qui entraîne en fait un œdème et une prise de poids chez les femmes en raison de la rétention d'eau dans le corps. Et cela, à son tour, augmente encore la charge sur la colonne vertébrale.

Pendant la grossesse, la règle suivante s'applique: pas de médicament. Cela s'applique non seulement aux agents oraux, mais aussi aux onguents, crèmes, gels, huiles, etc. On pense qu'ils nuisent au fœtus. Mais il convient de rappeler que les ingrédients des médicaments utilisés de l'extérieur ne pénètrent pas toujours dans le corps du bébé. Leurs effets anti-inflammatoires ou chauffants peuvent être appropriés pendant la grossesse..

Mais certains médicaments peuvent provoquer des crampes dans l'utérus ou nuire au système nerveux de l'enfant. Si des maux de dos sévères apparaissent pour la première fois et que les méthodes physiques n'apportent aucun soulagement, vous ne pouvez prendre le médicament qu'après une visite chez un gynécologue ou un orthopédiste. Un comprimé de paracétamol peut être bu sans consulter un médecin, il est considéré comme un outil sûr pendant la grossesse..

Même avec une colonne vertébrale en bonne santé, il peut y avoir de la douleur lorsqu'une personne se tient debout longtemps, s'assoit mal ou porte des chaussures inappropriées. Et pendant la grossesse, encore plus, car il y a des changements dans le bassin dus au fœtus. Pour la douleur, vous devez changer votre position pour soulager les tensions douloureuses dans les muscles du dos.

Assurez-vous de consulter un médecin si:

  1. 1. Le mal de dos est rythmé et ne disparaît pas avec un changement de position corporelle. Ils peuvent être causés par la contraction de l'utérus et la rupture du canal cervical. Il vaut mieux aller à l'hôpital tout de suite, car l'accouchement peut être trop tôt..
  2. 2. La miction s'accompagne de brûlures ou de douleurs dans l'urètre et le dos. Il est très probable qu'il y ait un problème avec une infection des voies urinaires. Cela se produit assez souvent pendant la grossesse. Un traitement approprié sera prescrit par un médecin. Avant de prendre des médicaments, vous devez faire un test d'urine pour savoir quelles bactéries ont causé la maladie et quelles sont les meilleures façons de la traiter..
  3. 3. Il y a de graves maux de dos à droite, associés à une violation de la sensibilité des jambes. Il existe peut-être une hernie athérosclérotique, communément appelée sciatique. Probablement, un traitement conservateur (analgésiques, rééducation facile, tenant compte de la condition) sera nécessaire, mais tout devrait être surveillé par un orthopédiste. Parfois, il est recommandé d'utiliser des bandages spéciaux qui soutiennent l'estomac.
  4. 4. Il y a de la douleur dans les articulations du pubis et de la hanche, ce qui rend le mouvement difficile. Cela peut être un signe de rupture de l'articulation pubienne. Le traitement de cette maladie n'est pas difficile: il consiste à prendre des analgésiques, à maintenir une alimentation riche en gélatine (pour renforcer le cartilage responsable du trouble), mais dans ce cas, vous avez besoin de l'aide d'un médecin.

Le port constant de chaussures inconfortables est non seulement nocif pour la colonne vertébrale, mais aussi dangereux, car vous pouvez tomber. Cependant, les chaussures ne doivent pas être complètement plates. La hauteur optimale du talon est de 1,5 cm, la semelle doit être choisie épaisse et souple et la largeur de la chaussure doit correspondre à la taille actuelle du pied. Sinon, vous devrez vous déplacer incorrectement, en conséquence, la colonne vertébrale sera encore plus tendue.

Bien que la grossesse soit un état physiologique naturel, cela vaut la peine de changer votre style de vie. Pour la colonne vertébrale, il est important d'éviter certains devoirs, tels que suspendre des rideaux en hauteur, passer l'aspirateur (une position pliée est requise), en particulier déplacer et transporter des objets lourds. Ne lavez pas les planchers pliés. Pourtant, un exercice léger est nécessaire. Mais il vaut mieux interroger votre médecin sur les exercices..

Les douleurs de nombreuses femmes enceintes dérangent généralement le matin ou la nuit. Il est inconfortable de dormir avec un estomac en croissance, il est donc préférable de s'allonger sur le côté et de poser le pied sur un oreiller. Cette position réduit le stress sur le dos et facilite la respiration..

Mais parfois, la douleur survient si vous dormez sur le mauvais matelas. Il ne doit pas avoir de courbures et de protubérances, être assez dur pour endommager les os, mais aussi assez doux pour fléchir fortement. Il vaut la peine d'abandonner des oreillers larges et doux sous votre tête. Ils sont généralement responsables de problèmes dans la colonne cervicale..

Si votre dos vous fait souvent mal, vous pouvez trouver du réconfort dans l'eau. La natation est idéale en début de grossesse: elle réduit la fatigue vertébrale et augmente l'endurance musculaire sans stress excessif. Les joints sont sûrs dans l'eau.

Vous pouvez vous éclabousser dans la piscine ou choisir des exercices de groupe pour les femmes enceintes. L'instructeur vous aidera à trouver le bon ensemble d'exercices et vous fournira une aide possible..

L'activité est recommandée lorsque la grossesse est correcte, donc avant de commencer à vous entraîner sur l'eau, vous devez informer votre médecin de vos plans pour vous assurer qu'il n'y a pas de contre-indications. Si les muscles sont tendus, même une douche chaude ordinaire sera efficace.

Les experts disent que si vous vous préparez à l'avance pour l'inconfort, ce sera beaucoup moins. Il est nécessaire de prendre des mesures préventives systématiques visant à renforcer les muscles, à améliorer le système cardiovasculaire et les os. Voici quelques recommandations pour vous aider à préparer votre corps pendant la grossesse:

  1. 1. Assurez-vous d'utiliser un pansement stabilisateur ou un bandage. Il est recommandé de les porter à partir du 2ème trimestre. Le bandage est réalisé sous la forme d'une large ceinture, qui est capable de répartir la charge dans tout le bas de l'abdomen et le dos.
  2. 2. Il est nécessaire d'effectuer un exercice quotidien. Ils renforcent non seulement les muscles, mais peuvent également soulager la douleur. Pendant que l'enfant porte, tous les muscles sont tendus et la gymnastique aidera à les détendre. Le flux sanguin vers les organes vitaux augmentera.
  3. 3. Un régime important de la journée joue un rôle important dans le bien-être de la mère. Ce devrait être la nourriture et le sommeil en temps opportun..

Le processus d'accouchement est assez compliqué et la future femme doit surveiller quotidiennement l'état de son corps. En cas de douleur, vous devez immédiatement consulter un médecin pour déterminer la maladie nocive pour la mère et le bébé.

Pourquoi les lombalgies pendant la grossesse

Malgré le fait que la grossesse pour la plupart des femmes soit une période heureuse de la vie, elle est parfois éclipsée par des sensations désagréables dans le bas du dos. La douleur dans la région lombaire n'est pas toujours physiologique, parfois elle signale la présence de pathologies graves. C'est pourquoi il faut leur prêter attention. Assurez-vous de consulter un médecin en cas de douleur dans le bas du dos.

Pourquoi les lombalgies pendant la grossesse

Lombalgie pendant la grossesse pour diverses raisons.

À mesure que le fœtus grandit, le poids de la femme augmente et le centre de gravité de son corps est violé en raison de l'augmentation de la taille de l'abdomen. Pour maintenir l'équilibre, une femme est obligée de bouger ses épaules et de se pencher pendant le mouvement. En conséquence, la colonne vertébrale se plie et les muscles sont en tension constante. Cette position du corps devient toujours un facteur provoquant l'apparition de douleurs lombaires..

La courbure congénitale de la colonne vertébrale ou des muscles peu développés peuvent également provoquer des douleurs au bas du dos. De plus, il provoque une douleur sévère lors du port d'un enfant ostéochondrose lombaire.

Lombalgie pendant la grossesse due au développement de pathologies des organes internes, ce qui est généralement associé à un affaiblissement de l'immunité. Les maladies des organes des systèmes génital et urinaire sont le plus souvent fixées. Si pendant la douleur il y a une augmentation supplémentaire de la température corporelle, un gonflement et une détérioration générale, il est immédiatement recommandé de consulter un médecin.

La nature des douleurs au bas du dos dans différents trimestres

À différents stades de la grossesse, la douleur dans la région lombaire peut se manifester de différentes manières. Vous devez certainement faire attention à ce facteur. Il est important de considérer que les douleurs aiguës sont toujours dangereuses. Ils indiquent souvent des pathologies cachées qui menacent la grossesse en général..

En début de grossesse

Dans les premiers stades de la douleur au bas du dos se produit dans le contexte des changements hormonaux. À ce moment, les ligaments et les articulations sont étirés, préparant le corps aux futures naissances. La principale cause de douleur dans le bas du dos au premier trimestre est la production active d'hormones (progestérone, relaxine).

Dans une large mesure, dans le contexte des changements hormonaux, le poids corporel augmente. Mais, en règle générale, chez de nombreuses femmes, les muscles ne sont pas préparés à cela, donc leur étirement se produit. Dessin, une légère douleur dorsale pouvant aller jusqu'à 10 semaines est considérée comme la norme. Mais si des pertes vaginales brunes apparaissent en plus et que l'intensité de la douleur augmente, cela peut être le symptôme d'une fausse couche.

Très souvent au premier trimestre, il y a des problèmes aux reins. L'hypothermie ou l'infection devient souvent un facteur provoquant. Dans ce contexte, une pyélonéphrite ou d'autres processus inflammatoires dans les reins peuvent survenir. En règle générale, ces maladies ne sont pas difficiles à diagnostiquer en raison de symptômes supplémentaires prononcés, tels qu'une augmentation de la température corporelle, des difficultés à uriner et une décoloration de l'urine.

Au début, un processus inflammatoire dans le pancréas peut se développer. Dans ce contexte, des douleurs douloureuses surviennent, exacerbées périodiquement par des attaques, au cours desquelles des sensations de couture surviennent. Les douleurs sont localisées dans l'hypochondre gauche, mais peuvent donner au bas du dos ou ceindre tout le corps à la taille. De plus, des troubles digestifs, des nausées et des vomissements se produisent, l'état général s'aggrave considérablement.

La douleur est considérée comme dangereuse dans les premières semaines après la conception. Ils sont souvent le symptôme d'une grossesse extra-utérine. Dans ce cas, la douleur survient d'un côté et donne au rectum. De plus, il y aura bientôt une décharge d'impuretés sanguines. Si vous n'allez pas chez le médecin à temps, la douleur devient insupportable et entraîne une perte de conscience.

Des douleurs lombaires au début de la grossesse peuvent indiquer les conditions suivantes:

  • risque de fausse couche.
  • grossesse gelée.

Parfois, la douleur dans le bas du dos est la preuve d'une conception réussie. Elle est observée dans les premiers jours après le retard des règles, a une faible intensité et dure peu de temps, puis disparaît sans laisser de trace.

Aux deuxième et troisième trimestres

Au deuxième trimestre, la charge sur le corps augmente en raison de la croissance du fœtus. Par conséquent, une douleur douloureuse dans le bas du dos jusqu'à 20 semaines est considérée comme normale si elle est de faible intensité. En règle générale, la douleur dans le bas du dos apparaît après une longue période en position debout ou avec une activité physique accrue.

Si pendant cette période le bas du dos fait mal, il est recommandé de consulter d'urgence un médecin.

Les causes de la douleur dans le bas du dos au deuxième trimestre peuvent être de telles pathologies dangereuses:

  • Maladies de la colonne vertébrale (ostéochondrose, scoliose, hernie intervertébrale).
  • Pyélonéphrite, qui s'accompagne d'œdème et de fièvre. La maladie aggrave considérablement l'état de la femme et peut déclencher une fausse couche.
  • Urolithiase. La restructuration qui se produit dans le corps d'une femme enceinte peut provoquer le mouvement de pierres le long des uretères, ce qui provoque une douleur intense. Des impuretés sanguines apparaissent dans l'urine; difficulté à uriner.

Les lombalgies pendant la grossesse au deuxième trimestre sont souvent une menace sérieuse si elles sont associées à une relaxation sévère des muscles et des articulations sous l'influence des hormones produites..

Au cours du 3 trimestre, le bas du dos fait généralement mal en portant un enfant en raison d'une augmentation de la charge sur le corps dans son ensemble. À ce moment, différents types de douleurs surviennent, alors qu'elles peuvent être non seulement physiologiques. Des pathologies graves peuvent les provoquer. Le plus souvent, c'est la pyélonéphrite et la myosite..

De plus, la douleur au cours du dernier trimestre est causée par des combats d'entraînement. Ces symptômes sont physiologiques et sont associés à la préparation du corps à l'accouchement. Des crampes habituellement douloureuses commencent à apparaître à 38 semaines. Ils ne constituent pas une menace pour la femme et le fœtus, s'ils sont observés avec une certaine périodicité. Mais, si les intervalles entre les crises sont raccourcis, cela peut être un signe du début d'une naissance prématurée.

Avant la naissance

La douleur dans le bas du dos avant l'accouchement, apparaissant environ 15 jours avant l'accouchement prévu, est considérée comme la norme.

En règle générale, elle est causée par les mécanismes physiologiques suivants qui se produisent dans le corps immédiatement avant l'accouchement:

  • Changements dans la forme du plancher pelvien à la fin de la grossesse, lorsqu'il y a un écart final dans les articulations articulaires du bassin. Ce processus est associé à la préparation naturelle du canal de naissance, par conséquent, pendant cette période, la douleur dans le bas du dos s'intensifie.
  • Un changement dans le centre de gravité dû au fait que ces derniers jours il y a une augmentation significative du fœtus. Dans ce cas, la tête de l'enfant s'approche du bas du bassin, se préparant à l'accouchement. Cela entraîne un déplacement du centre de gravité et une augmentation de la charge sur le bas du dos, de sorte que les douleurs commencent à déranger plus souvent à la fin de la grossesse.

Des combats d'entraînement. Ils deviennent plus intenses et fréquents avant l'accouchement..

Quand la douleur est un symptôme menaçant

Une douleur aiguë au bas du dos pendant la grossesse, quel que soit le trimestre, est toujours un symptôme menaçant. Si un tel signe apparaît, consultez un médecin dès que possible. Dans le même temps, il existe des situations dans lesquelles la grossesse ne peut être préservée qu'avec des soins médicaux d'urgence.

Appelez une ambulance dans les situations suivantes:

  • lorsque des taches apparaissent du vagin;
  • lorsque le bas du dos fait constamment mal et que l'intensité de la douleur ne diminue pas après le repos;
  • lorsque la douleur irradie vers les jambes.

Le fait que la douleur dans le bas du dos lors de l'accouchement soit un écart par rapport à la norme indique une augmentation de la température corporelle ou une douleur supplémentaire sévère dans l'abdomen. Au deuxième trimestre, l'anxiété devrait survenir avec une attaque de douleur de ceinture irradiant vers le bas. De tels symptômes sont caractéristiques de l'hypertonie utérine, sa contraction prématurée, qui peut provoquer une fausse couche.

Une femme enceinte doit être sous la surveillance d'un médecin en cas de menace de fausse couche. Aujourd'hui, il existe des méthodes assez efficaces pour maintenir une grossesse même dans les cas les plus graves..

Comment réduire la douleur

Bien sûr, lorsque le bas du dos fait mal pendant la grossesse, aucun analgésique ne peut être pris. Sinon, vous pouvez nuire au bébé à naître, provoquant le développement d'anomalies intra-utérines.

Afin de ne pas nuire à l'enfant, il est nécessaire de minimiser les risques de douleur intense.

Pour ce faire, respectez les recommandations suivantes:

  • Évitez de rester debout longtemps. Il est particulièrement déconseillé de rester debout longtemps. Si vous devez attendre longtemps quelque part, il vaut mieux commencer à faire des allers-retours.
  • Ne vous asseyez pas longtemps dans une pose. Vous devez vous lever périodiquement, effectuer les exercices recommandés et marcher.
  • Portez des chaussures confortables à talons bas.
  • Dormir sur un matelas orthopédique.
  • Exclure le transport de charges lourdes.
  • À la fin de la grossesse, il est recommandé de porter un bandage prénatal qui vous permet de répartir uniformément la charge. Mais vous devez choisir un tel accessoire en tenant compte des recommandations du médecin.

De plus, le régime alimentaire doit être équilibré et inclure autant d'aliments riches en calcium que possible. Le menu doit contenir du lait, du fromage cottage, de la viande, des légumes verts tous les jours..

Pendant la période de grossesse, vous devez absolument contrôler votre poids. Son augmentation entraînera une augmentation des charges sur le système musculo-squelettique. Aujourd'hui, les experts conseillent de nager pendant la grossesse s'il n'y a pas de contre-indications. Une excellente façon de détendre vos muscles est l'aquagym. Des exercices de gymnastique spéciaux sont également considérés comme utiles..

Si le dos fait mal en dessous avec une exacerbation de l'ostéochondrose, le repos au lit est le traitement principal. En accord avec le médecin, une thérapie locale utilisant des gels à effet chauffant peut être réalisée. Il est également permis de se réchauffer. Parfois, un massage peut être prescrit, mais seul un spécialiste peut le réaliser..

Diagnostic et traitement de la douleur chez la femme enceinte

Si la cause des douleurs au bas du dos pendant la grossesse ne peut pas être déterminée pendant l'examen et la prise d'antécédents, un examen complet doit être effectué.

Il est important de se rappeler que pour le diagnostic lors du portage de l'enfant ne peut pas utiliser la radiographie. Si l'on soupçonne que les causes de la douleur dans le bas du dos sont des pathologies du tube digestif, la gastroduodénoscopie est autorisée. Mais les plus informatifs sont l'échographie, l'imagerie par résonance magnétique et la tomodensitométrie. Ce sont des méthodes de diagnostic instrumental absolument sûres, donc elles ne devraient pas avoir peur, car elles ne peuvent pas nuire au bébé.

Le traitement est prescrit dans chaque cas individuel individuellement après le diagnostic. Les pathologies rénales sont particulièrement dangereuses. Dans ce cas, la thérapie est effectuée dans un hôpital, sous la stricte surveillance d'un médecin. Vous ne pouvez pas refuser de traitement, car de graves complications peuvent survenir et menacer la vie de la mère et de l’enfant..

Le traitement des maladies de la colonne vertébrale vise à réduire l'activité physique. Le port de corsets et de bandages spéciaux, ainsi que des exercices de physiothérapie sont présentés. Il est nécessaire de se reposer autant que possible, et avec exacerbation, d'adhérer au repos au lit.

L'urrolithiase au stade aigu est traitée par des régimes spéciaux. Dans ce cas, il est autorisé dans de rares cas d'utiliser des antispasmodiques. En cas de pancréatite, une hospitalisation urgente est nécessaire. Pour stabiliser la condition, un régime strict est prescrit. S'il y a une menace de fausse couche, vous devez vous rendre d'urgence à l'hôpital, où des mesures seront prises pour maintenir la grossesse.

La prévention

Pour la prévention des douleurs lombaires pendant la grossesse, il est nécessaire de mener une vie active. Vous devriez souvent être au grand air et faire de la gymnastique spéciale, en l'absence de contre-indications - nager dans la piscine.

Une grande attention doit être accordée à un bon repos la nuit. Pour ce faire, vous devez dormir sur un matelas orthopédique confortable et assurez-vous de ventiler la pièce avant de vous coucher. Dans ce cas, vous devez choisir la position la plus pratique. Si nécessaire, des oreillers peuvent être placés sous les jambes ou sous l'estomac pour obtenir une relaxation complète du corps..

Il est important pendant la grossesse de surveiller constamment la posture. Le dos doit être aussi uniforme que possible afin que vous puissiez maintenir l'équilibre lorsque vous marchez. Il est recommandé de faire attention aux mouvements brusques. Vous ne pouvez pas soulever des poids, et tous les tours du corps doivent être lisses.

Les cours de yoga sont utiles. Des exercices spéciaux réguliers effectués augmenteront la flexibilité du corps et aideront à préparer l'accouchement. De plus, grâce à eux, il sera possible de répartir correctement la charge sur la colonne vertébrale, et donc de minimiser les risques de lombalgie.

Lombalgie en début de grossesse: causes et traitement

Étonnamment, l'un des premiers signes de grossesse est appelé douleur au bas du dos. La douleur peut être présente tout au long de la période de portage du bébé et peut disparaître au deuxième trimestre, et ce ne sont pas toujours des signes de la maladie..

Raisons physiologiques

Au début du premier trimestre de la grossesse, de nombreuses femmes commencent à s'inquiéter des maux de dos. La raison de ce phénomène peut être appelée la restructuration globale du corps, qui est nécessaire pour le portage du bébé.

Douleur précoce

  1. Le bas du dos fait mal pendant la première semaine de grossesse - il s'agit de changements physiologiques dans le corps féminin de la hanche et le sacrum est dans un état détendu en raison de l'exposition à l'hormone relaxine, qui est produite en quantité accrue pendant la grossesse. Les ligaments de l'utérus sont ramollis et provoquent une douleur naturelle et ne devrait pas déranger une femme. Avec un peu d'inconfort, il n'y a aucune raison de s'alarmer.
  2. L'augmentation de la production d'hormones féminines provoque une augmentation de la mobilité des articulations et du cartilage intervertébral, ce qui provoque des douleurs.
  3. Une augmentation de la charge dans la région lombaire entraîne également des douleurs. Au premier trimestre, en raison de la croissance de l'abdomen, le centre de gravité se déplace et la femme, essayant de maintenir l'équilibre, étire davantage ses épaules, étire son cou vers l'avant, ce qui entraîne des douleurs dans le bas du dos.
  4. En cas de problèmes avec le système musculo-squelettique avant la grossesse, une femme peut développer des complications ou des exacerbations et, par conséquent, des douleurs dans le bas du dos.

Si la douleur gêne pendant longtemps et dans les cas où elle interfère avec le mode de vie habituel de la femme, il est recommandé de consulter un médecin qui prescrira de la physiothérapie.

Les causes de la douleur

Malheureusement, la douleur chez la femme, lorsqu'elle tire le bas du dos en début de grossesse, est également un symptôme de processus pathologiques graves. Pendant la période de perestroïka, le système immunitaire fonctionne mal et, par conséquent, l'immunité diminue. Ce phénomène temporaire est nécessaire pour que le corps féminin ne rejette pas le fœtus..

  1. Une mauvaise posture d'une femme entraîne une lordose lombaire. En raison du gonflement de l'appareil ligamentaire, les ligaments et les articulations du bassin sont étirés et une douleur dans la région lombaire apparaît.
  2. Les tumeurs dans le bas du dos et le bas du dos contribuent à la propagation de la douleur.
  3. Inflammation des muscles lombaires ou myosite associée à l'hypothermie.
  4. Exacerbation de maladies chroniques du système musculo-squelettique et d'autres maladies diagnostiquées avant la grossesse.

Lombalgie à 6 semaines de grossesse, que faire?

Au départ, vous devriez consulter un médecin afin qu'il puisse établir la cause du syndrome douloureux.

  • utiliser un bandage ou un corset spécial pour les femmes enceintes, comme prescrit par le médecin traitant;
  • apport de vitamines et de minéraux;
  • si la condition physique le permet, des exercices physiques quotidiens sont recommandés (en cas de menace de fausse couche, toutes les charges sont contre-indiquées);
  • les charges statiques sont contre-indiquées;
  • la nutrition, avec une teneur suffisante en vitamine D et en calcium (une grande quantité de ce dernier se trouve dans le lait fermenté et les produits de la pêche, les noix);
  • privilégier les meubles orthopédiques;
  • changer la position du corps aussi souvent que possible;
  • haltérophilie à exclure;
  • planifier la journée afin qu'il y ait suffisamment de temps pour se reposer et récupérer;
  • renforcer les muscles du dos avec des procédures aquatiques (nager dans la piscine).

Ostéochondrose précoce

Avec une exacerbation de cette maladie, le bas du dos fait mal en début de grossesse, car le disque intervertébral subit des modifications dégénératives et fait saillie. En conséquence, un syndrome radiculaire apparaît, ce qui provoque des douleurs dans la zone de compression des racines, une incapacité à conduire une impulsion des tendons le long des arcs réflexes, des changements musculaires atrophiques.

Dans ce cas, un médecin doit prescrire des médicaments, car il est strictement interdit de traiter avec des médicaments qui ont été pris avant la grossesse.

Douleur avec symphysite

Les symptômes de cette maladie se manifestent comme suit: une femme au début de la grossesse a des douleurs au bas du dos en fonction du type de crampes, la coordination des mouvements est altérée, les muscles du sein sont très étirés. Si le traitement n'est pas commencé à temps, des saignements internes peuvent se développer. Dans de tels cas, la femme est hospitalisée pour un traitement de routine..

Douleur causée par une inflammation

En relation avec des douleurs dans le bas du dos, un œdème, de la fièvre, des maux de tête ou des migraines sévères, une urine trouble, des symptômes de processus pathologiques dans le système urinaire ou rénal, la vésicule biliaire se manifeste. L'un des problèmes courants auxquels sont confrontées les femmes enceintes est le processus inflammatoire dans les reins. Pendant la grossesse, le bas du dos fait mal à droite ou en même temps des deux côtés? Dans de telles situations, des conseils spécialisés et des soins hospitaliers sont nécessaires..

Pyélonéphrite

Plusieurs versions de la survenue de pyélonéphrite chez une femme enceinte sont connues. Cette maladie présente un risque d'infection du fœtus.En outre, la maladie peut provoquer une toxicose à un stade ultérieur de la grossesse, un gonflement et un accouchement précoce, ce qui constitue une menace pour la vie de la femme..

Une défaillance se produit dans le mécanisme d'action des hormones, et elles affectent les uretères de sorte que leur urine pénètre à nouveau dans le bassin rénal. L'urine stagne, un processus infectieux conduisant à une pyélonéphrite se développe. Un utérus élargi ou des veines utérines élargies exerce une pression sur les uretères.

Source de douleur: infection

Le processus infectieux peut être dans les amygdales, sur le derme, dans les dents sujettes aux caries ou dans les organes internes. Et aussi la cause d'un dysfonctionnement des reins peut être des néoplasmes, qui peuvent ne pas apparaître pendant longtemps.

Le syndrome douloureux survient lorsque la capsule du rein est tendue en raison d'une forte pression tumorale. Les signes de ce processus sont:

  • la présence de globules rouges, de pus et de mucus dans l'urine;
  • dans l'analyse du sang a révélé une teneur accrue en globules blancs, une grande ESR (vitesse de sédimentation des érythrocytes);
  • malaise général, faiblesse, transpiration accrue.

La menace d'une naissance prématurée, d'une fausse couche

Le bas du dos dans les premiers stades de la grossesse et le bas de l'abdomen sont insupportablement douloureux, il y a des écoulements brunâtres. La douleur ressemble à des contractions - cela indique les symptômes d'une fausse couche. Hospitalisation urgente montrée.

Une infection virale respiratoire aiguë, un traumatisme ou une situation stressante entraîne la menace d'une fausse couche ou d'une naissance prématurée. Dans ces situations, une femme se plaint de pertes vaginales, de douleurs abdominales et du bas du dos.

Le médecin diagnostique la menace d'avortement en début de grossesse. Bas du dos à la suite de contractions utérines. Pendant les contractions, elle tire les ligaments, se penchant en avant, et le fœtus, tombant plus bas, crée une pression sur les terminaisons nerveuses de la région sacrée - c'est la cause de la douleur.

Méthodes de soulagement de la douleur

En général, la douleur lombaire n'est pas un symptôme de la maladie et ne présente pas de danger pour l'enfant à naître et la mère. Si vous tirez le bas du dos en début de grossesse, il s'agit d'une douleur physiologique. Vous pouvez le réduire ou le supprimer des manières suivantes:

  • Une alimentation complète et équilibrée. Les aliments doivent être riches en calcium. Dans certains cas, les femmes se voient également prescrire des médicaments ou des compléments alimentaires contenant une forte dose de calcium.
  • Activité physique modérée: marche d'au moins une heure, gymnastique le matin, baignade dans des étangs ou une piscine, aquagym en groupe pour les femmes enceintes. De telles charges soulageront non seulement la douleur, mais faciliteront ensuite la naissance du bébé et aideront à restaurer rapidement la silhouette après le processus d'accouchement. Vous devriez commencer la formation dès les premiers jours d'une position intéressante d'une femme.
  • Des cours de yoga en combinaison avec des exercices physiques seront très utiles. Exercices spécialement montrés pour étirer la colonne vertébrale.
  • Une attention particulière doit être accordée à la bonne posture afin d'éviter la courbure de la colonne vertébrale. La marche et la position assise doivent être redressées. Une mauvaise posture provoque également de la douleur.
  • Le massage soulagera sans aucun doute les tensions et détendra les muscles.
  • Évitez le stress et la tension.
  • Reposez-vous et dormez. Il est conseillé d'acheter un matelas orthopédique afin que la charge sur la colonne vertébrale soit répartie uniformément chez une femme enceinte et que le sommeil soit fort et long dans le temps (au moins 7 à 8 heures). Pendant la journée, vous devez également donner à vos muscles du dos et au repos du sacrum - vous allonger pendant trente minutes dans un état détendu sur une surface dure.

Pyélonéphrite: douleurs lombaires pendant la grossesse, que faire?

La maladie dans cette période s'accompagne, en plus de douleurs dans le bas du dos, de fièvre et d'inflammation, ce qui est confirmé par les résultats des tests de laboratoire. Le médecin prescrit un traitement antibactérien qui supprime l'infection et a un effet minimal sur le fœtus..

S'il n'y a pas d'œdème, il est recommandé d'augmenter la quantité de liquide prélevé, mais sous le contrôle de la diurèse. Pendant cette période, les médicaments diurétiques et les boissons contenant de la caféine ne doivent pas être pris. La méthode de décoction d'avoine et de boissons aux fruits à base de canneberges, qui a un effet antibactérien et augmente la diurèse, est présentée.

Le médecin prescrit un traitement en ambulatoire (à domicile) ou, si nécessaire, hospitalise au service d'urologie de l'hôpital.

Médecine douce

L'utilisation de méthodes de médecine non classique (acupuncture, ostéopathie, réflexologie, homéopathie) est acceptable, mais il existe des contre-indications. Consultez votre médecin pour éviter des conséquences négatives..

Les herboristes offrent un soulagement de la douleur avec une compresse de miel. Préchauffez le miel, puis appliquez sur le bas du dos avec une fine couche sur laquelle du polyéthylène est placé, et enveloppez le bas du dos avec un chiffon chaud. Une telle procédure ne peut être effectuée qu'en l'absence de réactions allergiques aux produits apicoles..

Les causes plus graves de douleur sont beaucoup moins fréquentes. Afin de les exclure, n'oubliez pas de consulter le médecin traitant tout au long de la grossesse.

Lombalgie pendant la grossesse

Traitement médical

De nombreuses femmes pendant la grossesse sont en quelque sorte préoccupées par la douleur dans le dos et le bassin.

Evgenia Nazimova
Obstétricien-gynécologue, Moscou

Particulièrement souvent, ces symptômes accompagnent la seconde moitié de la grossesse. Cela est dû aux processus qui se produisent dans le corps d'une future mère à mesure que le bébé grandit..

En raison d'une augmentation significative de la taille de l'abdomen chez une femme enceinte, le centre de gravité se déplace. En essayant de s'adapter à cela, elle est obligée de plus en plus de se pencher en arrière dans la région lombaire. En outre, un gain de poids rapide donne une charge supplémentaire sur l'ensemble du système musculo-squelettique, en particulier la colonne vertébrale. En raison de la production d'une hormone spéciale - la relaxine, des changements dans les articulations osseuses (cartilage, ligaments) se produisent dans le corps de la femme, y compris les articulations des os pelviens. À la suite de ce type de «ramollissement», les articulations des os pelviens deviennent plus souples, plus extensibles, ce qui facilite le passage du fœtus à travers l'anneau pelvien dense pendant l'accouchement.

De plus, une grande quantité de nutriments nécessaires à la croissance et au développement du bébé, y compris des vitamines et du calcium, qui sont nécessaires au fonctionnement normal du système musculo-squelettique, est prélevée sur le corps de la future femme. Si vous ne compensez pas entièrement leur carence, cela peut provoquer diverses maladies, notamment sous la forme de douleurs dans le dos et les os du bassin,

Contribuer au développement de la douleur est de porter des chaussures à talons inconfortables, une position debout prolongée, une mauvaise posture lors du travail en position assise et simplement des muscles faibles qui peuvent à peine faire face à la charge accrue. Tout cela provoque l'apparition de douleurs dans différentes parties du dos et du bassin.

Parfois, les douleurs dans le dos et le bassin sont des symptômes de maladies du système musculo-squelettique et d'autres organes internes qui existaient avant la grossesse. Ainsi, par exemple, la douleur dans n'importe quelle partie du dos peut être associée à l'ostéochondrose de la colonne vertébrale, aux hernies intervertébrales, à la scoliose et à d'autres maladies de la colonne vertébrale. Habituellement, les douleurs provoquent un travail prolongé dans une position inconfortable et une activité physique excessive.Avec une forte augmentation de la charge dans le dos, une douleur aiguë peut apparaître qui interfère avec l'extension normale de la colonne vertébrale. Dans une telle situation, les recommandations d'un neurologue sont nécessaires.

Prévention des lombalgies chez la femme enceinte

Si vous souffrez d'une pathologie du système musculo-squelettique - ostéochondrose, scoliose (colonne vertébrale incurvée), pieds plats - ou si vous avez juste des muscles faibles, alors en préparation de la grossesse, allez nager, faire de la gymnastique. Ensuite, en continuant ces exercices pendant la grossesse, vous réduirez considérablement les risques de développer des douleurs dans les muscles et les ligaments, car ils deviendront plus élastiques et plus forts. De plus, pendant l'éducation physique, l'apport d'oxygène aux tissus augmente considérablement, ce qui augmente leur endurance et accélère la récupération sous de lourdes charges.

Chez le médecin

En plus de l'examen, le médecin peut utiliser l'IRM (imagerie par résonance magnétique) pour diagnostiquer la maladie. L'examen aux rayons X pendant la grossesse est contre-indiqué.

Habituellement, les anti-inflammatoires sous forme d'injections, de comprimés ou de pommades, les vitamines B sont prescrites pour soulager l'attaque de la douleur. Pendant la grossesse, la préférence est donnée aux anti-inflammatoires à base de paracétamol, car ils n'affectent pas négativement le fœtus..

Comment vous aider?

Dans la seconde moitié de la grossesse, si vous avez des maux de dos causés par une pathologie du système musculo-squelettique, les médecins vous conseillent de porter un bandage prénatal qui soutient l'estomac, soulage la charge sur la colonne vertébrale. Particulièrement montré portant un bandage avec un long séjour en position debout et une longue marche.

Strictement prescrit par le médecin, un léger massage peut être effectué visant à détendre les muscles exigus. L'activité physique lors d'une crise de douleur aiguë est limitée. Après l'arrêt de la douleur et la normalisation de la mobilité vertébrale, une gymnastique thérapeutique est recommandée, qui sert à renforcer les muscles abdominaux, le dos, augmenter l'élasticité des ligaments et des muscles.

Un massage très léger du dos et des pieds est très utile. Pour le massage des pieds, vous pouvez utiliser des tapis et des balles de massage spéciaux. Un tel massage est effectué quotidiennement pendant 5-7 minutes. Il faut que les sensations soient confortables.

Pour les maladies de la colonne vertébrale, la natation et l'aquagym sont particulièrement recommandés, ce qui détend parfaitement la colonne vertébrale, renforce les muscles et évite les blessures pendant l'entraînement.

Il est très important que la femme enceinte soit à l'air frais pendant un temps suffisant, car La vitamine D se forme dans la peau sous l'influence du soleil, elle est nécessaire au métabolisme normal du calcium..

Pour prévenir la pathologie du système musculo-squelettique, il est utile de dormir sur un matelas orthopédique.

Une bonne importance pendant la grossesse est de bonnes chaussures confortables à talons stables de 4 à 5 cm de haut Il est très utile, en particulier pour les maladies de la colonne vertébrale et des articulations, de porter des chaussures orthopédiques spéciales ou des semelles orthopédiques. Ils peuvent être ramassés dans des salons orthopédiques spécialisés après consultation d'un chirurgien orthopédiste. Lorsque vous portez des chaussures inconfortables et serrées, la charge sur la colonne vertébrale et les articulations n'est pas correctement répartie, ce qui contribue à l'apparition de douleurs.

Lorsque vous travaillez en position assise, vous devez prendre régulièrement des pauses afin de changer de pose, d'étirement, d'effectuer plusieurs exercices de respiration: tout en inspirant, levez les mains, étirez-vous, tout en expirant, abaissez vos mains sur les côtés, détendez-vous. Ainsi, vous améliorez la circulation sanguine dans les articulations et les muscles.

Grossesse à risque?

Douleurs tiraillantes dans le sacrum peuvent également indiquer une menace d'avortement. Parfois, ils s'accompagnent de douleurs dans le bas-ventre, d'une miction rapide. La douleur peut survenir après un stress physique ou psychologique. Quand ils apparaissent, il est nécessaire de reporter toutes vos affaires, il est conseillé de se coucher, de prendre un médicament sédatif (VALERIANA, CORVALOL), NO-SHPU, des BOUGIES AVEC PAPAVERINE peuvent être utilisées. Si la douleur ne s'arrête pas ou ne se reproduit pas régulièrement, vous devriez consulter un médecin sans faute. Le médecin vous examinera et vous enverra à une échographie. Si un examen révèle une augmentation du tonus de l'utérus (épaississement local de la paroi utérine), alors les antispasmodiques (NOSPA ou PAPAVERIN EN BOUGIES), les sédatifs (sédatifs) (VALERIAN EXTRACT, COR-VALOL) et les médicaments à action complexe (par exemple MAGNE- Dans 6 qui a des effets antispasmodiques et sédatifs). Dans certains cas, des médicaments hormonaux, analogues des hormones naturelles qui soutiennent la grossesse, sont prescrits - DUFASTON ou UROZHESTAN. Dans la seconde moitié de la grossesse, des tocolytiques sont prescrits - des médicaments qui inhibent la contractilité utérine.

À un stade ultérieur de la grossesse, des douleurs périodiques et récurrentes dans la région sacrée peuvent être les premiers signes du début d'une naissance prématurée. Dans ce cas, vous pouvez également remarquer la tension de l'utérus: l'abdomen devient dense, "se rétrécit en une bosse". Si les douleurs sont des crampes de nature périodique, récurrentes à intervalles réguliers, vous devez consulter d'urgence un médecin. Le médecin examinera le col de l'utérus, effectuera une échographie, une CTG (cardiotocographie) et, si la période de gestation est encore courte, prescrira un traitement hospitalier visant à arrêter les contractions utérines.

Les contractions de Braxton-Hicks (les soi-disant fausses contractions) sont généralement observées au cours du dernier mois de grossesse et se manifestent par une douleur d'intensité modérée dans le sacrum et / ou l'abdomen. Mais la différence la plus importante entre eux et les douleurs du travail est qu'ils sont irréguliers et que leur intensité et leur durée n'augmentent pas avec le temps..

Symphysite pendant la grossesse

Assez souvent pendant la grossesse, une symphysiopathie (symphysite) se développe - une complication dans laquelle un ramollissement et un étirement excessifs des tissus de la symphyse pubienne (cartilage reliant les os pubiens) se produisent sous l'action de l'hormone relaxine. Cela est dû à une prédisposition héréditaire, ainsi qu'à un manque de calcium dans le corps. Avec cette pathologie, la douleur est localisée dans la zone de l'articulation pubienne. L'augmentation caractéristique de la douleur avec un changement de position corporelle, une tentative de lever une jambe redressée, avec palpation de l'articulation pubienne. Parfois, il y a un gonflement des tissus dans le sein. Une femme enceinte peut changer de démarche, elle devient un canard, une dandine.

Si la douleur est associée à une symphysite, le port d'un bandage est recommandé. Il soutient l'estomac et empêche une entorse excessive des muscles et des ligaments. En cas de douleur intense, les experts conseillent de réduire l'activité physique. En règle générale, les préparations de calcium sont prescrites à une dose de 1000 à 1500 mg par jour. De plus, selon la prescription du médecin, les anti-inflammatoires peuvent être appliqués localement.

Nutrition de grossesse

Pendant la grossesse, assurez-vous d'inclure dans le régime alimentaire des aliments "riches en calcium: produits laitiers (fromage cottage, fromage faible en gras, yaourt), poisson, viande" verts. La nourriture doit être équilibrée. Il vaut mieux éviter les aliments qui contribuent au surpoids. Il faut se rappeler que l'excès de poids augmente considérablement la charge sur les articulations et la colonne vertébrale..

Maladies qui causent des maux de dos chez les femmes enceintes

La douleur dans le bas du dos peut être associée à une pancréatite, une pyélonéphrite, une lithiase urinaire (une pierre dans le rein est mobile et, causant des blessures à la muqueuse des voies urinaires, provoque une douleur).

La pancréatite est une inflammation du pancréas. La violation de l'écoulement de la bile, le non-respect du régime alimentaire, notamment la viande abondante et les aliments gras, la consommation d'alcool, la prédisposition héréditaire, le stress sont favorables à son développement. Mais immédiatement, il faut dire que pendant la grossesse, cette maladie survient, heureusement, assez rarement. La pancréatite aiguë se manifeste par des douleurs aiguës dans le haut de l'abdomen (région épigastrique, hypochondre droit ou gauche), dans le bas du dos, plus souvent de type zona. Il y a souvent des vomissements, une altération des selles, une baisse de la pression artérielle. Dans ce cas, vous devez appeler une ambulance ou vous rendre à l'hôpital lui-même.

Pour le diagnostic de la maladie, des tests de laboratoire de sang et d'urine, échographie, FGDS (fibrogastroduodénoscopie), IRM, etc. sont utilisés.Le plus souvent, le traitement est effectué de manière conservatrice, dans un hôpital. Un régime strict est prescrit, des médicaments pour normaliser la fonction du pancréas, ainsi que des anti-inflammatoires et des analgésiques. En cas de maladie grave, la chirurgie n'est pas exclue.

Pyélonéphrite. Avec les maladies rénales, la douleur peut être douloureuse - avec pyélonéphrite (inflammation des reins) ou aiguë, crampes - avec colique rénale, généralement associée à des mouvements de la pierre du bassin rénal à l'uretère. Avec les coliques, la douleur est si intense qu'il est pratiquement impossible de trouver une position dans laquelle elle pourrait être tolérée.Parfois, la douleur se propage le long de l'uretère, vers l'aine et l'urètre.Elle peut souvent être soulagée par la chaleur, en appliquant un coussin chauffant sur la région lombaire. Un autre symptôme de cette maladie est un changement dans l'urine: elle devient trouble, dans certains cas, il y a un mélange de sang. De plus, avec la pyélonéphrite, une augmentation de la température est possible.

Pour établir un diagnostic, des échographies, des analyses de sang et d'urine en laboratoire sont effectuées. Les médicaments antibactériens sont prescrits pour le traitement de la pyélonéphrite - il est préférable de les sélectionner individuellement en tenant compte de la sensibilité des micro-organismes qui ont provoqué le processus inflammatoire. Le traitement peut être effectué en ambulatoire, mais le plus souvent à l'hôpital.Avec les coliques rénales, les antispasmodiques sont utilisés pour réduire la douleur, les analgésiques et le processus inflammatoire est empêché. Si la pierre est petite, il est possible qu'elle ressorte d'elle-même. Mais si la pierre est grosse et bloque la lumière de l'uretère, il peut être nécessaire de la retirer rapidement.