logo

La survenue d'une douleur dans la jambe de la hanche au genou

Si la jambe fait mal de la hanche au genou, il n'est pas toujours possible de dire que la source d'inconfort est dans le membre. La sévérité de la douleur peut être de divers degrés: légère, tirante et forte, forte. Des troubles de la marche et une raideur des mouvements se produisent également..

La douleur peut recouvrir complètement la cuisse ou apparaître uniquement à l'avant..

La douleur la plus courante s'accompagne d'un engourdissement léger. Il survient périodiquement et au début du développement de la pathologie passe sans l'utilisation de médicaments. Des formes sévères de perturbation provoquent l'apparition de douleur même au repos.

La douleur aiguë indique des problèmes dans le corps.

Les éléments structurels suivants de la hanche peuvent provoquer de la douleur:

  • graisse sous-cutanée, peau;
  • muscle
  • ligaments, tendons.

Les causes de la douleur

Divers facteurs peuvent provoquer des douleurs dans la jambe. Ceux-ci inclus:

  • blessures (fractures, entorses, luxations, etc.);
  • nerf sciatique pincé;
  • fatigue, fatigue excessive (douleur et traction dans la jambe, dans ce cas le plus souvent, l'inconfort disparaît d'elle-même);
  • réaction du corps aux conditions météorologiques;
  • grossesse (augmentation de la charge sur les articulations des jambes);
  • surcharge pondérale (forte charge sur les articulations);
  • néoplasmes tumoraux (sarcome, leucémie, métastases);
  • inflammation causée par des processus infectieux (abcès, lymphadénite);
  • pathologies veineuses et vasculaires de la cuisse (varices, thrombophlébite, phlébothrombose);
  • troubles du système nerveux (hernie intervertébrale, névrite, thrombose).

Maladies avec cette symptomatologie

En l'absence de cause visible d'inconfort de la hanche au genou (blessures, fractures), le développement de certaines maladies peut être suspecté:

MaladieSymptomatologieLa description
ArthroseEn plus de la douleur de la hanche au genou, des signes supplémentaires de pathologie se manifestent: mobilité des jambes limitée, crissement des articulations lors de la marche ou du mouvement.Le processus inflammatoire dans les articulations. La maladie se développe pendant longtemps, sans causer d'inconvénients au début. Les symptômes se manifestent à la suite de blessures ou d'un effort physique accru..
Infarctus de la hanche (nécrose de la tête fémorale)Les symptômes sont similaires à la manifestation de l'arthrose, cependant, ils ont une différence importante - avec la nécrose, la douleur est localisée exclusivement à l'avant de la cuisse.L'extrémité avec nécrose reste mobile.
ArthriteLa douleur dans la jambe apparaît le matin et donne au bas du dos, à la cuisse et / ou à l'aine. Après quelques heures, l'inconfort disparaît.Dans la forme d'arthrite chronique sévère, la douleur est constamment présente, même en état de repos complet, une boiterie se développe.
OstéochondroseDes douleurs internes ondulantes de l'extérieur de la cuisse, s'étendant jusqu'au genou ou au pied, sont des signes de dystrophie des vertèbres de la colonne lombaire. Les sensations désagréables deviennent plus fortes la nuit, et le matin la mobilité de la jambe est limitée.Avec l'ostéochondrose, un processus dystrophique se développe dans les disques intervertébraux..
Polymyalgie rhumatismaleLa douleur aux jambes s'accompagne d'une forte augmentation de la température corporelle, du développement d'une faiblesse générale, de douleurs dans les articulations des épaules.La raison la plus rare pour laquelle un membre fait mal. Se développe souvent comme une complication après une maladie virale ou infectieuse grave, comme la grippe.
Tumeurs osseuses ou musculairesLa croissance et le développement des tumeurs s'accompagnent de processus inflammatoires non seulement dans les jambes, mais aussi dans d'autres organes et / ou parties du corps.Selon que le néoplasme est bénin ou malin, l'intensité et la nature de la douleur sont différentes.
Nerf sciatique pincéUne douleur aiguë apparaît dans la cuisse et les fessesCette maladie peut entraîner une restriction sévère des mouvements en raison de la forte intensité du syndrome douloureux..
PhlébeurysmeDouleur périodique de l'aine au genouViolations de l'écoulement normal du sang en raison de l'expansion des veines
Syndrome fascial du tunnelMaux de cuisseLe syndrome survient lors de la compression des fibres nerveuses traversant le large fascia fémoral.
OstéoarthroseDouleur douloureuse dans la jambe, de la hanche au genou, principalement à l'extérieur de la cuisseDes processus dégénératifs se développent dans le cartilage articulaire. Le syndrome douloureux est complété par un gonflement et un craquement dans l'articulation touchée..
Hernie intervertébraleL'inconfort et la douleur aiguë dans la jambe, irradiant vers le bas du dos et les fesses, sont complétés par des engourdissements et des picotements dans la jambeAvec une hernie intervertébrale, une protrusion du disque intervertébral se produit, ce qui contribue au pincement des terminaisons nerveuses.

Considérez quel médecin contacter. Tout d'abord, vous devez prendre rendez-vous avec un thérapeute qui orientera le bon spécialiste: un chirurgien orthopédiste traumatologue, un chirurgien ou un chirurgien vasculaire.

Types de traitement

Le cours du traitement dépend de la cause de la douleur dans la jambe de la hanche au genou..

Le traitement médicamenteux consiste à utiliser les groupes de médicaments suivants:

  • anti-inflammatoires non stéroïdiens (Nimesil, Diclofenac, Indométhacine, Naproxène);
  • analgésiques (aspirine, métamizole, kétorolac);
  • chondroprotecteurs (Alflutop, Mukartrin, Arthra);
  • antibiotiques (si la douleur est causée par le développement d'une infection, utilisez de l'azithromycine, de la lincomycine, de la doxycycline).

La réduction des crises de douleur est obtenue grâce à des procédures physiothérapeutiques, telles que:

  • ultrason;
  • thérapie au laser;
  • stimulation électrique;
  • l'hydrothérapie;
  • cryothérapie.

Après le soulagement de la douleur, un cours de gymnastique thérapeutique est prescrit. Utile pour les maladies articulaires en rémission pour visiter la piscine.

En cas d'absence de résultats après une thérapie conservatrice ou dans une forme sévère de trouble provoquant une douleur dans la jambe de la hanche au genou, une intervention chirurgicale est utilisée, au cours de laquelle les causes du développement de la pathologie sont éliminées autant que possible. Dans certains cas, un remplacement articulaire peut être nécessaire..

Comment soulager une douleur intense

Si la douleur est apparue à la suite d'une forte tension physique, à la maison, vous pouvez soulager l'inconfort:

  • prendre un bain chaud (vous pouvez ajouter à l'eau des décoctions à base de plantes ou des huiles essentielles de camomille de pharmacie, de calendula, d'écorce de chêne, de tilleul ou de menthe);
  • en faisant un massage relaxant doux à l'aide de crèmes ou d'huiles essentielles;
  • faire une compresse froide (des morceaux de glace enveloppés dans un tissu sont appliqués sur le point douloureux).

Vous pouvez également vous allonger sur le dos avec les jambes levées, ce qui aidera à rétablir la circulation sanguine dans les jambes.

Mesures préventives

Afin de réduire le risque de réapparition de douleurs douloureuses ou aiguës dans les jambes et de prévenir leur développement, les mesures préventives suivantes peuvent être prises:

  1. Examinez régulièrement tout votre corps.
  2. Respectez une alimentation saine.
  3. Buvez plus d'eau (le liquide aide à augmenter la lubrification osseuse).
  4. Menez une vie active en pratiquant une activité physique modérée.
  5. Ne commencez pas le développement de maladies.
  6. Évitez l'excès de poids.
  7. Portez des vêtements et des chaussures confortables..
  8. Prévoyez suffisamment de sommeil.
  9. Arrêtez de fumer et de boire de l'alcool.

Une attitude prudente vis-à-vis de votre santé vous aidera à éviter de nombreux problèmes, notamment des douleurs aux jambes..

Douleur dans la cuisse, les fesses et l'aine

Traitement dans notre clinique:

  • Consultation médicale gratuite
  • Élimination rapide de la douleur;
  • Notre objectif: restauration complète et amélioration des fonctions altérées;
  • Améliorations visibles après 1-2 séances; Méthodes non chirurgicales sûres.

Une douleur de dessin désagréable dans la cuisse peut être un symptôme de nombreuses maladies associées à des dommages à la colonne vertébrale, au lit vasculaire, aux fibres nerveuses. À un jeune âge, une douleur tirante dans les fesses et les hanches est le plus souvent un signe caractéristique de la destruction du tissu cartilagineux des disques intervertébraux de la colonne lombo-sacrée. Avec l'ostéochondrose, une diminution de la hauteur de l'anneau fibreux est observée. Pour cette raison, il y a une pression sur les nerfs radiculaires qui forment le nerf sciatique. Il longe l'arrière de la fesse et de la cuisse jusqu'à la fosse poplitée. Lorsqu'il est comprimé, des sensations de tiraillements désagréables et des crampes se produisent.

Chez les personnes âgées, la douleur dans la cuisse et l'aine est presque toujours associée à la destruction de la structure de l'articulation de la hanche. L'arthrose déformante (coxarthrose) survient avec des changements dégénératifs liés à l'âge associés à la destruction de la membrane synoviale cartilagineuse de la tête fémorale. Avec une telle maladie, une invalidité complète se produit souvent avec l'incapacité de se déplacer indépendamment dans l'espace.

Si vous ressentez ces symptômes, ne perdez pas un temps précieux et consultez immédiatement un médecin. Dans la polyclinique de la ville, il est préférable de choisir un neurologue ou un orthopédiste. En règle générale, le thérapeute connaît mal les problèmes du système musculo-squelettique et prescrit un traitement anti-inflammatoire de base. En conséquence, les patients se rendent chez un spécialiste plus étroit déjà atteint d'un stade avancé de la maladie, lorsque la médecine conservatrice n'aide plus.

Si vous êtes géographiquement situé à Moscou ou dans la région de Moscou, vous pouvez utiliser notre offre. Nous offrons à chaque patient la possibilité de recevoir une première consultation gratuite avec un médecin. Pour ce faire, il vous suffit de prendre rendez-vous. Lors de la consultation, un spécialiste procédera à un examen et établira un diagnostic préliminaire, parlera de toutes les possibilités et perspectives d'une thérapie sans chirurgie.

Pourquoi y a-t-il une douleur de traction dans la jambe de la hanche au genou??

Toute douleur tirant dans la jambe de la hanche est un symptôme de problème. Les changements pathologiques peuvent affecter les structures suivantes:

  • colonne vertébrale (ostéochondrose, protrusion, hernie intervertébrale;
  • articulations non vertébrales intervertébrales et instabilité de la position des corps vertébraux;
  • vaisseaux sanguins situés dans la cavité pelvienne et dans les tissus mous de la cuisse (endartérite oblitérante, athérosclérose, varices des membres inférieurs, etc.);
  • stagnation du liquide lymphatique et inflammation secondaire des ganglions lymphatiques (la lymphadénopathie accompagne souvent les processus inflammatoires);
  • pincement et inflammation de la fibre nerveuse contre l'ostéochondrose, les blessures au dos, les syndromes tunnel;
  • des dommages à la localisation du nerf sciatique dans la fosse poplitée (dans ce cas, la douleur est de la nature d'une pathologie ascendante);
  • le diabète sucré et ses complications, telles que l'angiopathie diabétique et la neuropathie;
  • processus tumoraux dans la cavité pelvienne.

Il est impossible de diagnostiquer des douleurs de traction dans la cuisse jusqu'au genou seul, car la plupart des sensations sont subjectives. Seul un médecin expérimenté, lors d'un examen complet du patient par diagnostic différentiel, pourra établir un diagnostic préliminaire. Clarifier la cause de la douleur dans la cuisse, l'aine et les fesses n'est possible qu'avec l'aide d'un examen de laboratoire. Les patients sont soumis à un examen radiographique, CT, IRM, échographie des tissus mous et de nombreux autres types d'examens.

Les causes du dessin de la douleur à la hanche

Il existe d'autres causes potentielles de douleur dans les hanches, à bien des égards, elles diffèrent selon l'âge du patient et son sexe. Chez la femme, très souvent, ces sensations désagréables à un jeune âge sont associées à une déformation du squelette axial pendant la grossesse et à un âge avancé à la destruction de l'articulation de la hanche. Chez les hommes, les douleurs de traction dans les hanches à un jeune âge sont presque toujours associées au développement d'une spondylarthrite ankylosante, et chez les personnes âgées, elles sont un signe de destruction des articulations du genou.

Les autres causes de douleurs de traction dans les hanches peuvent inclure les conditions suivantes:

  • une période fébrile d'augmentation de la réaction hyperthermique avec rhume des infections virales et bactériennes;
  • migration des larves de certains parasites intestinaux;
  • anémie en carence en fer et sous forme hémolytique;
  • dystrophie des fibres musculaires après une longue période d'immobilité forcée du patient;
  • conséquences d'une perturbation aiguë ou transitoire de la circulation cérébrale avec paralysie des membres inférieurs;
  • la poliomyélite, l'ostéomyélite, l'encéphalite à tiques et certaines autres infections dangereuses affectant les membranes arachnoïdiennes du cerveau et de la moelle épinière;
  • blessures au dos;
  • changements cicatriciels dans le tendon et l'appareil ligamentaire des membres inférieurs;
  • syndrome convulsif;
  • syndrome des jambes sans repos;
  • carence dans le régime alimentaire de certains oligo-éléments importants, tels que le potassium, le magnésium, le calcium;
  • fibromyalgie.

Il est nécessaire de clarifier les causes de la douleur de tirage avant de commencer le traitement. À sa base, la douleur dans la cuisse, l'aine ou les fesses n'est qu'un symptôme d'une autre maladie. Ce n'est pas une pathologie indépendante, mais un moyen de sa manifestation. Par conséquent, le traitement doit toujours viser à éliminer la maladie sous-jacente. Traiter la douleur elle-même est inutile et dangereux. En masquant l'inconfort des anti-inflammatoires non stéroïdiens, vous risquez d'amener votre système musculo-squelettique à un stade de destruction tel que seule la chirurgie peut aider.

Douleur tiraillante à l'arrière de la cuisse

Dans la plupart des cas, maux de dos dans la hanche dus au pincement ou à l'inflammation du nerf sciatique. Il quitte la colonne vertébrale et se rend dans la région fessière. Puis il descend le long de l'arrière de la cuisse jusqu'à la fosse poplitée. Là, il se divise en deux nerfs tibiaux, innervant les tissus du bas de la jambe, de l'articulation de la cheville et du pied.

En conséquence, la cause de la douleur de tirage à l'arrière de la cuisse peut être les changements pathologiques suivants:

  • destruction des tissus de l'articulation du genou (gonarthrose déformante);
  • lésions des tissus mous du genou (bursite, ténosynovite, chondromatose, ankylose, etc.);
  • dommages aux muscles de l'arrière de la cuisse avec potentiel de tension excessif et spasme des tunnels dans lesquels passe le nerf sciatique;
  • insuffisance veineuse, entraînant une thrombose des veines profondes de la cuisse;
  • insuffisance du lit vasculaire lymphatique, conduisant à un épanchement lymphatique dans la couche graisseuse sous-cutanée et formant un effet de compression sur le tissu nerveux;
  • destruction de l'articulation de la hanche (coxarthrose déformante, périarthrose, destruction de la tête fémorale et de son cou);
  • syndrome du piriforme;
  • ostéochondrose lombo-sacrée.

Ce n'est pas une liste complète des maladies possibles. Il est nécessaire d'effectuer des diagnostics différentiels avec des tumeurs situées dans le gros intestin et la cavité pelvienne, des infections neurotoxiques graves et des lésions de la colonne vertébrale.

Douleur de dessin dans la cuisse de la jambe gauche et droite

Il n'est pas rare pour un patient de se plaindre d'un tiraillement à la cuisse gauche ou à la droite, la présence simultanée de ce symptôme sur les deux membres est extrêmement rare. Habituellement, une douleur dans la cuisse droite ou la gauche est un symptôme de lésion de la fibre nerveuse. C'est toujours la compression. Mais ce qui peut augmenter la pression sur le tissu nerveux:

  1. inflammation (par exemple, avec arthrite ou arthrose);
  2. stagnation de la lymphe et du sang veineux;
  3. traumatisme (par exemple, entorse de l'appareil ligamentaire de l'articulation du genou ou de la hanche et congestion sanguine sous la forme d'un hématome interne);
  4. prolifération du tissu osseux dans les cavités articulaires (ostéoarthrose déformante);
  5. pression exogène mécanique (porter des vêtements serrés, l'habitude de jeter un pied sur un autre en position assise, etc.).

S'il y a une douleur de tiraillement dans la cuisse de la jambe gauche (ou droite), assurez-vous d'examiner le membre pour décoloration de la peau, la présence de blessures traumatiques. Ensuite, sentez soigneusement tous les tissus et les articulations. Cela vous donnera une première idée de ce qui a causé l'inconfort..

Si vous avez des douleurs aiguës de traction dans la cuisse de la jambe droite ou gauche, nous vous recommandons de consulter d'urgence un médecin. S'il s'agit d'une compression du nerf sciatique ou de tout autre nerf, alors avec le début tardif du traitement, une perte partielle des fonctions des membres inférieurs est possible. Restaurer par la suite l'innervation des tissus des jambes sera très difficile.

Traitement de la douleur tirant sur la hanche

Toute douleur de traction dans la cuisse est un signal de détresse provenant du tissu nerveux. Par conséquent, les soins médicaux doivent être fournis dès que possible. La prévention de la nécrose du tissu nerveux est une tâche primordiale. Par conséquent, dans notre clinique de thérapie manuelle, tout traitement pour dessiner une douleur dans la cuisse commence par une recherche d'urgence de la cause et de son élimination. Donc, si une pincée du nerf sciatique s'est produite dans le contexte de la protrusion du disque intervertébral dans la colonne lombo-sacrée, l'attaque peut être arrêtée à l'aide de 1-2 séances de traction-traction. Et si la raison réside dans la destruction de l'articulation de la hanche, l'ostéopathie et la thérapie manuelle viendront à la rescousse..

À l'avenir, après l'arrêt de la crise de douleur, un traitement de rééducation complet du patient commence. Il est développé individuellement, en fonction de la maladie qui a provoqué la douleur de tiraillement dans la cuisse. Habituellement, nous utilisons le massage et l'ostéopathie, la réflexologie et la kinésiothérapie, l'exposition au laser et les exercices thérapeutiques.

Inscrivez-vous pour une première consultation gratuite dans notre clinique de thérapie manuelle. Après l'examen et le diagnostic, le médecin vous expliquera comment le traitement sera effectué et quelles sont les perspectives de guérison complète.

Rappelles toi! L'automédication peut être dangereuse! Voir un docteur

Jambes douloureuses de l'aine au genou au repos

L'inconfort dans les jambes se produit pour diverses raisons - du surmenage banal aux maladies graves. En cas de douleur de la hanche au genou, vous devriez consulter un médecin et subir un examen pour réfuter ou confirmer le développement de pathologies dangereuses.

Les sensations douloureuses ne sont pas toujours localisées dans un endroit endommagé. Si vous commencez à tirer ou à réduire les muscles de l'aine au genou, il est important de s'en souvenir, après quoi des plaintes sont apparues. Les principales causes de douleur comprennent:

  • Dommages aux tissus mous de la jambe (déchirures tendineuses et musculaires, entorse, ecchymoses et écorchures récentes).
  • Fractures osseuses. De nombreuses blessures de ce type se font sentir même après la guérison, alors qu'il semble que le problème soit déjà complètement résolu..
  • Processus inflammatoires: abcès et lymphadénite, panniculite.
  • Tumeurs: leucémie, sarcomes ou métastases qui sont mieux traitées aux premiers stades de développement.
  • Travail perturbé du système nerveux dû aux hernies intervertébrales, ostéochondrose, névrite, lésions de la colonne vertébrale, serrage entre les terminaisons nerveuses.
  • Maladies de la peau.

Une jambe de l'aine au genou peut être douloureuse en raison d'un surmenage, de vieilles blessures, d'une sensibilité aux intempéries, d'une grossesse, d'une faiblesse musculaire et également après une intervention chirurgicale sur le dos ou les membres inférieurs.

Pour déterminer correctement le diagnostic et commencer un traitement compétent, vous devez informer votre médecin des symptômes qui accompagnent la douleur dans la jambe:

  1. Température corporelle élevée. Il survient dans de nombreuses maladies, mais il élimine la présence de pathologies associées au système nerveux.
  2. Oedème externe. Il peut se former n'importe où dans la partie supérieure de la jambe, y compris sur la rotule. Sa présence indique une violation du fonctionnement normal des vaisseaux sanguins, un processus inflammatoire dans le corps ou des blessures internes après une blessure.
  3. Palpation du phoque. Il est nécessaire de procéder à un examen pour confirmer ou réfuter l'oncologie. Si la bosse est ressentie à l'arrière de la jambe, le patient développe probablement un kyste de Baker.
  4. Engourdissement de la peau et sensation de "chair de poule" à l'extérieur de la cuisse. Parle de dommages au système nerveux. Des sensations désagréables et une sensibilité réduite peuvent se propager dans toute la jambe..
  5. Douleur et rougeur de la peau. Signaux de problèmes avec les vaisseaux sanguins et les grosses veines. Une autre cause est l'inflammation des tissus mous..

La douleur dans la jambe de l'aine au genou de l'intérieur peut survenir après des sports actifs, un stress physique ou le dépassement de longues distances. Il est important de donner du repos au corps. Si l'inconfort a disparu ou diminué le lendemain, il n'y a pas lieu de s'inquiéter..

L'inconfort affecte les personnes ayant beaucoup de poids, ainsi que le travail sédentaire et un mode de vie sédentaire. Pour éviter les complications, il est recommandé de perdre des kilos en trop, de commencer à faire des exercices le matin, de marcher plus.

Selon la cause d'origine, la douleur aux jambes, du genou à l'aine, est de nature et de force différentes. Pour cette raison, il est beaucoup plus facile pour le médecin de procéder à un examen et de déterminer le bon diagnostic..

La douleur aiguë n'est pas courante et peut indiquer la présence de maladies:

  • Suppuration dans la cuisse, le bassin ou le genou. Symptômes concomitants: température corporelle élevée, gonflement de la peau et augmentation progressive de l'inconfort.
  • Blessure après une chute ou une collision. La douleur peut ne pas apparaître immédiatement, surtout s'il n'y a pas de dommages externes.
  • Hernie intervertébrale. Il y a une douleur insupportable aiguë dans les membres inférieurs en raison du fait que la hernie se développe et change progressivement de localisation. La douleur peut parfois être donnée aux jambes, même si vous ne faites pas de mouvements brusques.
  • Thrombophlébite. La douleur s'intensifie pendant le mouvement, bien que l'inconfort soit souvent ressenti dans un état calme et calme.

Souvent, les patients se plaignent que la jambe fait mal de l'aine au genou en face, la sensibilité du tégument cutané externe diminue et les sensations de traction perturbent périodiquement.
Sur la base de ces indicateurs, nous pouvons faire une hypothèse sur la présence de maladies:

  1. Ostéochondrose, dans laquelle une gêne dans la région lombaire est également observée, engourdissement de la face interne ou frontale de la cuisse.
  2. Pathologie variqueuse. Sans l'intervention de spécialistes, des sensations douloureuses désagréables «poussent» sur toute la surface des jambes et il devient très difficile de marcher.
  3. Ostéoarthrose ou lésion méniscale qui, en l'absence de traitement rapide, peut conduire à des pathologies chroniques. Il est beaucoup plus difficile de les traiter, il est rarement possible d'obtenir une récupération complète. De graves problèmes surviennent avec les articulations, des processus inflammatoires se développent, du liquide s'accumule dans le sac articulaire. La douleur est localisée à l'arrière de la jambe, mais peut également bouger. L'articulation droite souffre beaucoup plus souvent de pathologies.
  4. Fatigue musculaire. Il passe assez rapidement et sans assistance. La médecine traditionnelle aide à améliorer la condition.
  5. Syndrome fascial du tunnel. Le muscle chargé de tirer une plaque de tissu conjonctif de l'extérieur de la cuisse est constamment tendu. En conséquence, une compression nerveuse se produit et les interruptions de l'approvisionnement en sang commencent.

Si la jambe droite ou gauche fait très mal à l'aine ou au genou, vous devriez consulter un thérapeute qui donnera des instructions à des spécialistes étroits: un chirurgien orthopédiste en traumatologie, un chirurgien ou un chirurgien vasculaire.

Les membres inférieurs du corps humain sont soumis à un stress constant. Dans ce contexte, des pannes se produisent même dans les structures musculaires et musculo-squelettiques les plus fortes de ce segment du système musculo-squelettique. L'une des manifestations courantes est la douleur de la hanche au genou ou dans tout autre segment du membre. Cet article est consacré à la description de ce symptôme et à son interprétation correcte..

La localisation de la douleur entre la cuisse et le genou ne correspond pas toujours à la même zone de changements pathologiques. Un phénomène similaire est dû à la présence de multiples formations anatomiques dans la région fémorale et du genou, ainsi qu'au-dessus et au-dessous des zones de couchage. Les impulsions de douleur peuvent provenir de:

  • peau et graisse sous-cutanée;
  • complexes fasciaux musculaires;
  • tendons et ligaments;
  • os et articulations (fémur, articulations du genou et de la hanche);
  • gros vaisseaux artériels;
  • veines superficielles et profondes;
  • troncs nerveux périphériques sur la cuisse;
  • structures nerveuses de la colonne lombo-sacrée (racines nerveuses, moelle épinière et sa membrane).

Important à retenir! La douleur dans le segment supérieur du membre inférieur (de la cuisse au genou) est un symptôme non spécifique. Il y a tellement de raisons à son apparition que seul un spécialiste peut déterminer correctement le plus probable!

Les causes et conditions possibles dans lesquelles le membre inférieur fait mal dans les sections supérieures sont indiquées dans le tableau.

Groupe de raisonsMaladies accompagnées de douleur
Lésions des tissus mous
  • ecchymoses et écorchures;
  • entorses et déchirures des muscles et des tendons de la cuisse;
  • entorses et déchirures des ligaments des articulations du genou et de la hanche.
Lésions osseuses
  • ecchymose et hématome sous-périosté;
  • fracture complète et incomplète de la hanche;
  • fractures de la hanche.
Inflammation des tissus mous
  • processus purulents-infectieux dans la peau et le tissu sous-cutané (lymphadénite, phlegmon, fasciite, abcès);
  • myosite (muscle endolori);
  • ténosynovite.
Inflammatoire et autres types de dommages osseux
  • ostéomyélite (forme aiguë et chronique);
  • tuberculose osseuse;
  • nécrose aseptique de la tête fémorale;
  • l'ostéoporose.
Lésion tumorale des os et des tissus mous de la cuisse
  • leucémie;
  • ostéosarcome;
  • myosarcome;
  • angiofibrosarcome;
  • métastases de tumeurs malignes dans le fémur.
Dommages aux articulations de la hanche et du genou
  • fractures intra-articulaires;
  • arthrose déformante;
  • arthrite d'origines diverses.
Maladies des veines superficielles et profondes
  • varices sur fond de varices;
  • thrombophlébite;
  • phlébothrombose;
  • insuffisance veineuse et lympho-veineuse.
Pathologie artérielle
  • rétrécissement de la lumière de l'aorte et des grandes artères des membres inférieurs dans le contexte de l'athérosclérose;
  • thrombose et embolie des artères principales;
  • Syndrome de Lerish.
Irritation des structures du système nerveux
  • névrite;
  • disques herniés;
  • ostéochondrose;
  • tumeurs et lésions de la colonne vertébrale.
Autres raisons
  • fatigue physique des jambes;
  • sensibilité aux intempéries;
  • blessures et opérations antérieures aux jambes;
  • faiblesse musculaire;
  • périodes de croissance chez les enfants;
  • grossesse.

Important à retenir! La douleur aux jambes peut avoir différentes caractéristiques. Il arrive à la fois local, excitant une petite zone, et répandu sous forme de bande, à la fois aiguë et terne, à la fois soudaine et prolongée, à la fois avec des symptômes supplémentaires et sans eux. Détailler le syndrome douloureux est la première étape vers la détermination de la cause de son apparition!

Pour déterminer la cause de la douleur dans la jambe, localisée dans le segment de la hanche au genou, les symptômes qui accompagnent la douleur sont importants. Un autre point important de leur évaluation est la détermination de la relation entre le syndrome douloureux et les symptômes qui l'accompagnent. Cela signifie qu'ils peuvent être à la fois une manifestation de la même maladie et une conséquence de différents processus pathologiques. Seul un spécialiste expérimenté peut effectuer un diagnostic différentiel similaire.

Parmi les principaux symptômes qui accompagnent le plus souvent la douleur dans la région de la hanche:

  1. Gonflement. Il peut être de nature locale, situé dans une petite zone correspondant à la zone des tissus pathologiquement altérés. Cela peut être la surface avant, latérale, arrière de la cuisse, l'articulation du genou, la région de la hanche, etc. La présence d'un œdème indique l'origine inflammatoire de la douleur, des troubles vasculaires ou des lésions tissulaires traumatiques. Un œdème à long terme indique un traumatisme ou une lésion du processus d'ostéomyélite fémorale.
  2. Engourdissement de la peau avec une sensation de ramper. Presque toujours localisé sur la surface externe de la cuisse et témoigne d'une irritation des nerfs périphériques de la région fémorale ou de leurs racines au lieu de sortie de la colonne vertébrale.
  3. Rougeur de la peau. Il peut être limité sous la forme d'une bande rougie ou d'un foyer arrondi. La première option est la plus typique pour la thrombophlébite aiguë des veines superficielles de la cuisse (grands sous-cutanés et ses affluents), la seconde est un signe de processus inflammatoires suppuratifs des tissus mous de la cuisse. Si la rougeur est répandue, de nature presque circulaire du genou à la hanche, cela peut indiquer un érysipèle et une fasciite.
  4. Fièvre. Un symptôme non spécifique qui peut accompagner toute maladie, se manifestant par une douleur dans le segment fémoral du membre inférieur. Pas typique pour les maladies des structures du système nerveux.
  5. La présence d'une formation tumorale dense. Si la douleur dans la cuisse est combinée à la présence d'une formation supplémentaire limitée sous la forme d'une tumeur, cela indique le plus souvent un processus oncologique. L'emplacement de la tumeur derrière la région poplitée peut indiquer un kyste de Baker.

L'une des sections importantes pour détailler le syndrome douloureux localisé dans le segment du membre inférieur de la hanche au genou est la nature de la douleur. Une douleur aiguë sévère indique toujours un problème grave dans le corps. Son apparence peut signaler la présence de:

  • Processus suppuratifs dans la cuisse et les zones adjacentes. Dans ce cas, le syndrome douloureux s'accompagne d'un gonflement, d'une légère rougeur, de douleurs dans les mouvements et la marche et d'une augmentation de la température corporelle. Une histoire d'augmentation progressive de la douleur est caractéristique. Pendant plusieurs jours, la jambe fait mal modérément avec une amplification à un niveau critique.
  • Lésions traumatiques des os, des tendons, des muscles, des ligaments et des structures articulaires de la hanche, du genou et de la cuisse. La douleur ne survient pas toujours au moment de la blessure et peut apparaître après un certain temps. L'accumulation de sang et de liquide provoque une sensation de plénitude derrière le genou. Par conséquent, le fait de la blessure et ses signes objectifs sous la forme de contusions, abrasions, hématomes doivent être pris en compte.
  • Hernie intervertébrale progressive. Une augmentation de la taille ou de l'instabilité de la hernie intervertébrale provoque toujours des douleurs aiguës dans la partie de la colonne vertébrale dans laquelle elle se trouve. Très souvent, cela étire la jambe ou il y a une forte attaque de douleur le long du nerf provenant du segment correspondant de la moelle épinière. Les patients le décrivent comme une croix sur la surface externe de la cuisse.
  • Thrombophlébite aiguë. Le processus inflammatoire dans une grosse veine saphène s'accompagne de la formation de caillots sanguins dans sa lumière, et les tissus environnants sont impliqués dans le processus. Un infiltrat inflammatoire se forme le long de la veine, de l'aine au genou, dense et fortement douloureux. La douleur s'intensifie à chaque mouvement.

Le type de douleur le plus courant dans la jambe, de la hanche au genou, est la douleur chronique qui dérange une personne pendant un certain temps. Il fait mal, les piqûres, accompagnées d'engourdissements, se produisent sur un fond de certains facteurs ou spontanément, sont périodiques, passent seules ou à la suite de certaines actions, en règle générale, sont limitées à une certaine zone anatomique de la cuisse. Presque chaque personne dans la vie quotidienne fait face à ce genre de douleur..

Si une personne a une jambe douloureuse, cela peut parler de:

  • surmenage physique et surmenage;
  • syndrome du tunnel fascial;
  • varices des membres inférieurs;
  • ostéochondrose vertébrale;
  • processus dégénératifs chroniques dans les articulations.

Cette maladie s'accompagne de douleurs périodiques le long des veines, sujettes à des varices. Le plus souvent, c'est la surface interne de la cuisse au-dessus du genou. Ces douleurs sont provoquées par des séjours debout prolongés et un effort physique intense..

Avec une existence prolongée, l'ostéochondrose provoque une irritation des racines nerveuses innervant la région de la hanche. Cela se manifeste par des douleurs douloureuses fréquentes ou constantes dans la zone de ramification du nerf irrité de la fesse au genou. En règle générale, la douleur dans le bas du dos, la faiblesse musculaire du membre inférieur et l'engourdissement de la zone douloureuse se produisent en parallèle.

Les blessures, les ménisques, l'ostéoarthrose causent non seulement des dommages au cartilage articulaire, mais aussi des tissus qui soutiennent les articulations dans une position stable. Dans ce contexte, il se produit une inflammation chronique excessive, une accumulation de liquide dans les torsions de la capsule articulaire est possible. Toutes ces conditions sont accompagnées d'une compression des tissus environnants, qui se manifeste par des douleurs douloureuses. En règle générale, il est localisé derrière le genou au voisinage des articulations touchées et peut s'étendre aux zones de couchage supérieures et inférieures sur la surface externe de la cuisse. La jambe droite est affectée plus souvent.

Dans leur contexte, les muscles et les tissus périarticulaires sont dans un état de tension, qui se manifeste naturellement par une irritation des récepteurs de la douleur et une sensation de douleur. Si nous parlons de charges excessives pour des muscles inadaptés, la douleur dans la cuisse est causée par l'accumulation de substances sous-oxydées (principalement de l'acide lactique). Dans le contexte du repos, ces douleurs passent indépendamment.

Sur la surface externe de la cuisse passe une plaque de tissu conjonctif dense - un large fascia fémoral. Entre elle et les muscles, ainsi qu'à travers son épaisseur, les nerfs périphériques passent. Si le muscle tirant le fascia large est sous tension pendant une longue période, cela entraîne une compression des nerfs et perturbe leur approvisionnement en sang. En conséquence, une douleur tirante, accompagnée d'une sensation de rampement et d'un engourdissement de la cuisse externe.

Important à retenir! La douleur dans le segment fémoral-genou des membres inférieurs, étant un symptôme non spécifique, a toujours une certaine spécificité. Il est important de connaître les options possibles pour le syndrome douloureux et de pouvoir le différencier correctement. Ne le faites pas vous-même. Contacter un spécialiste est la seule bonne solution dans une telle situation..

Si une personne sent que l'intérieur de la cuisse lui fait mal, elle doit d'abord comprendre les causes de son apparition à l'aide d'examens que le médecin prescrira. Quelles mesures un patient souffrant de douleurs aux jambes doit-il prendre pour éviter le développement d'une progression de la maladie et d'éventuelles complications?

La localisation de la douleur et le type de manifestation peuvent aider à comprendre pourquoi la douleur se produit à l'intérieur de la cuisse.

Les principaux types de douleurs à l'intérieur de la cuisse:

  • aiguë (fractures, rupture musculaire);
  • couture (colique rénale);
  • traction (adénome de la prostate);
  • terne (endométriose).

Une douleur unilatérale à l'intérieur de la cuisse et de l'aine peut indiquer la présence des maladies suivantes:

  1. Inflammation de l'appendicite. Avec l'appendicite, la sensation de douleur peut s'intensifier lors de la marche, et lorsque le patient est allongé sur le côté gauche, une douleur coupante apparaît dans l'intestin.
  2. Maladies du système génito-urinaire. Si l'intérieur de la cuisse fait mal, cela peut être une manifestation, par exemple, d'une inflammation de la vessie. En plus de la douleur, le patient est dérangé par des mictions fréquentes.
  3. Si la douleur à l'intérieur de la cuisse s'étend jusqu'à une zone juste au-dessus ou au-dessous de l'aine, cela peut indiquer des maladies gynécologiques. Par exemple, une inflammation ovarienne.
  4. Inflammation de la prostate. Elle se caractérise par l'apparition de douleurs douloureuses, de douleurs en urinant.
  5. Hernie inguinale. Il est assez facile à reconnaître, car il s'accompagne souvent d'un gonflement, exprimé extérieurement comme un tubercule. En plus de la douleur, un symptôme de hernie est l'apparition d'inconfort lors de la marche.
  6. Douleur tiraillante à l'intérieur de la cuisse, s'étendant à l'aine, peut être le résultat d'un effort physique excessif.

La douleur à la hanche peut être soit le signe d'une exacerbation de la maladie, soit un compagnon constant des formes chroniques de la maladie.

Également dans la cuisse peut poignarder ou tirer la jambe de l'intérieur de l'aine jusqu'au genou. Ce type de douleur peut être associé à plusieurs maladies:

  • ostéochondrose (hernie intervertébrale);
  • l'ostéoporose;
  • coxarthrose;
  • oncologie (leucémie, myosarcome);
  • varices, thrombophlébite;
  • inflammation des tissus mous;
  • blessures (spondylolisthésis).

La coxarthrose est la cause la plus fréquente de douleur se propageant le long de l'intérieur de la cuisse. Cette maladie doit être abordée plus en détail, en raison de sa fréquente asymptomaticité et de la gravité des conséquences..

La coxarthrose se caractérise par une augmentation des douleurs aux coutures dans le muscle de la cuisse lors de la marche, accompagnée de douleurs au genou. Dans ce cas, la démarche du patient devient dépassée, «canard».

La coxarthrose est une maladie caractérisée par une inflammation et une destruction de l'articulation ainsi que du tissu osseux de l'articulation de la hanche. Dans le même temps, le dépôt de sels commence dans les articulations.

À l'état normal, le liquide synovial est régulièrement libéré dans l'articulation, ce qui l'aide à être élastique et à maintenir le fonctionnement normal du fémur.

En cas de violation de la circulation des fluides à l'intérieur de l'articulation, le cartilage commence à manquer de lubrification et est progressivement endommagé, devenant plus mince. En même temps, l'articulation de la hanche est détruite. Les os de la hanche sont déformés en raison de la friction les uns contre les autres, provoquant progressivement un raccourcissement du membre inférieur du patient. Si cette maladie ne commence pas à être traitée à temps, le patient ne pourra pas se déplacer avec le temps sans canne ni béquilles..

Il y a une douleur faible dans la cuisse, dans l'articulation pelvienne. Ces phénomènes désagréables apparaissent à la suite d'une exposition à une activité physique prolongée et dérangent rarement le patient, il évite d'aller chez le médecin et règle le problème de lui-même à l'aide de médicaments, de recettes de médecine alternative (cataplasmes, onguents).

Sur le radiogramme, une prolifération de tissu osseux est perceptible, ne s'étendant pas beaucoup au-delà de l'articulation et du cartilage. Le fémur est exempt de dommages.

La sensation de douleur est plus prononcée et donne plus fortement au haut de la cuisse et à l'aine. Le membre fait mal non seulement après un effort physique, mais aussi lorsque la cuisse est déviée sur le côté. La douleur ne disparaît pas même lorsque le patient est au repos. Si vous marchez longtemps, une boiterie peut apparaître..

La radiographie montre une prolifération notable d'ostéophytes, bien au-delà de l'articulation et du cartilage. Le changement de taille et de structure du fémur commence, le cou devient plus large et plus épais. L'articulation de la hanche est déplacée et remodelée.

Le patient éprouve constamment des douleurs aiguës, de jour comme de nuit. Lors du déplacement, un support est nécessaire, qui est souvent une canne, des béquilles. En raison de la faiblesse des muscles des hanches et des fesses, le bassin est déplacé sur le côté, la jambe est raccourcie et pour compenser la réduction de sa longueur, le patient doit incliner le corps sur le côté de la jambe douloureuse, ce qui ne fait qu'augmenter la douleur.

Une déformation importante de l'articulation est perceptible dans la radiographie.

Une situation très courante est lorsque la coxarthrose se manifeste dans le contexte d'autres maladies qui accélèrent son développement:

  1. Dysplasie (mauvaise localisation du col fémoral en raison d'une violation de la structure articulaire).
  2. Maladie de Perthes En règle générale, cette maladie provoque une nécrose tissulaire.
  3. Inflammation articulaire.
  4. Blessures au bassin, aux hanches.
  5. L'ostéoporose.
  6. Diabète.

Il convient de rappeler que l'écologie a également un effet important sur le corps humain..

La probabilité de coxarthrose est due aux facteurs suivants:

  1. Charge excessive sur l'articulation (sport, musculation).
  2. Surpoids (dans ce cas, le poids corporel lui-même est une grosse charge sur les articulations).
  3. Stress sévère, en particulier chronique.
  4. Maladies non transmissibles (lithiase urinaire).
  5. Maladies infectieuses (dysenterie, rhumatismes).
  6. Processus oncologiques dans le corps.
  7. Déséquilibre hormonal.

Une prédisposition héréditaire au développement de la coxarthrose est également possible. En fonction des maladies concomitantes et du degré de lésion articulaire avec coxarthrose, son traitement variera.

Dans le traitement de la coxarthrose, il existe plusieurs méthodes efficaces:

  1. Anti-inflammatoires (Nimesil, Diclofenac). Soulage la douleur et l'inflammation dans l'articulation.
  2. Chondroprotecteurs (Arthra, Teraflex.). Restaurer et renforcer les articulations et le cartilage.
  3. Physiothérapie (laser, échographie). Soulage la douleur, améliore l'élasticité des articulations, accélère le métabolisme.
  4. Physiothérapie. Les exercices développent les articulations et les rendent plus mobiles, en évitant la rechute de la maladie. Les exercices de Qigong et les exercices selon la méthodologie du Dr Bubnovsky sont également utiles..
  5. Massage spécial. Détend les muscles, améliore le fonctionnement du système nerveux.

Dans certains cas, l'opération est indiquée. Elle implique l'élimination des tissus osseux envahissants malsains - cartilagineux et le remplacement des vides par une substance céramique spéciale ou un plastique polymère.

Important! Tout d'abord, lorsque les symptômes de la maladie apparaissent, le patient doit nécessairement limiter la charge sur l'articulation et assurer le reste de la jambe endolorie.

La médecine alternative ne peut servir que de traitement supplémentaire pour la coxarthrose. Avant d'utiliser des recettes maison, il est conseillé de consulter un médecin.

Il est recommandé de prendre 50 grammes des types de matières premières médicinales suivants:

  • fleurs de reine des prés;
  • fleurs de tilleul;
  • fleurs de sureau noir;
  • rhizomes d'herbe de blé;
  • rhizomes du marais à potentille;
  • feuilles d'ortie;
  • feuilles et bourgeons de bouleau;
  • feuille d'airelle.

Tous les composants de la collection doivent être placés dans une casserole, verser de l'eau froide dans le rapport: 30 - 50 grammes de la masse résultante dans 400 - 500 ml d'eau, cuire pendant 10 minutes. Insistez sur l'heure, assurez-vous de filtrer. Signifie prendre 2 cuillères à soupe 3-4 fois par jour pendant environ 2,5 mois.

Important! Il convient de garder à l'esprit que l'effet des recettes de guérison pour la médecine alternative sera beaucoup plus lent et plus faible que celui du traitement médicamenteux.

Préparez un mélange des ingrédients suivants:

  • écorce de saule;
  • racines de persil;
  • racines de consoude;
  • les racines du champ stalnik;
  • fleurs de calendula;
  • herbes de reine des prés;
  • chaîne d'herbe.

Il est nécessaire de placer 50 grammes de la collecte d'herbe obtenue dans un récipient, ajouter 600 ml d'eau. Faire bouillir le mélange pendant 5 à 8 minutes. Un bouillon de température ambiante doit être filtré. Il doit être appliqué 2 à 3 cuillères à soupe quelques fois par jour, sur une période de 2 mois. Le bouillon sent bon et contribue à l'inflammation et à la douleur..

Si une douleur apparaît à l'intérieur de la cuisse, vous devez immédiatement consulter un spécialiste et éviter l'automédication.

Nous serons très reconnaissants si vous l'évaluez et le partagez sur les réseaux sociaux

Autres noms pour cette maladie: coxarthrose. arthrose déformante de l'articulation de la hanche, selon la classification américaine - arthrose de l'articulation de la hanche.

L'arthrose de la hanche commence (coxarthrose) dans la plupart des cas après quarante ans. Les femmes tombent malades un peu plus souvent que les hommes. La coxarthrose peut affecter à la fois une et les deux articulations de la hanche. Mais en plus, dans le cas d'une lésion bilatérale, premièrement, dans la plupart des cas, une articulation tombe malade, et ce n'est que plus tard que la seconde se «tire» vers elle.

Le principal symptôme de la coxarthrose est une douleur à l'aine. Plus souvent, la douleur de l'aine se propage le long de la jambe - le long de l'avant et du côté de la cuisse. De temps en temps, une telle douleur se propage également aux fesses. Dans la plupart des cas, la douleur de l'aine le long de l'avant et du côté de la cuisse ne descend qu'au milieu de la cuisse ou au genou. En dessous du genou, cette douleur disparaît rarement. Ce n'est que très rarement que la douleur atteint le milieu de la jambe inférieure, mais ne tombe pas jusqu'aux orteils - c'est la différence entre la douleur coxarthrotique et la douleur causée par des dommages au bas du dos (par exemple, une hernie discale).

La douleur survient principalement en marchant et en essayant de sortir d'une chaise ou du lit. Très souvent, les premières étapes après le lever sont particulièrement malades. Plus tard, à un moment où une personne malade diverge, elle peut se sentir un peu plus à l'aise. Mais au bout d'une longue marche, la sensation de douleur s'intensifie à nouveau. Au repos, assis et couché, la douleur passe dans la plupart des cas.

Aux premiers stades de la coxarthrose, la douleur à l'aine et à la cuisse est mal exprimée, le plus souvent il n'y a qu'une légère boiterie et une légère douleur douloureuse lors de la marche. Sur cette base, une personne malade n'est pas pressée de consulter un médecin, tout en gardant l'espoir que le problème se résoudra d'une manière ou d'une autre. Mais le temps passe, la maladie progresse et la douleur augmente. En règle générale, cela se produit lentement, mais de temps en temps, à la fin d'un mouvement ou d'une charge infructueux, des exacerbations assez fortes peuvent se produire, qui durent de plusieurs jours à plusieurs mois..

Lentement, la limitation de la mobilité de la jambe endolorie s'ajoute à la douleur. Il est difficile pour un malade de prendre sa jambe sur le côté, de tirer sa jambe contre sa poitrine; il est difficile de mettre des chaussettes ou des chaussures. Il est peu probable qu'une personne malade soit capable de s'asseoir sur une chaise à cheval, les jambes écartées ou de le faire avec difficulté.

À mesure que la coxarthrose progresse, un certain nombre de patients peuvent ressentir un resserrement de plus en plus distinct de l'articulation douloureuse pendant le mouvement et la marche. Dans la plupart des cas, il n'est pas inhabituellement associé au frottement des surfaces articulaires, pas idéalement ajustés les uns aux autres en forme.

Il va sans dire que les articulations saines pourront également cliquer facilement, et pour certaines personnes, elles peuvent également cliquer très fort. Mais le crunch arthritique a un ton complètement différent, il est grossier et sec. Et si au premier stade de la maladie le resserrement articulaire est relativement faible, alors à mesure que la coxarthrose progresse, elle devient plus audible et plus distincte.

Je tiens à souligner une fois de plus: ne confondez pas un crunch arthritique grossier dans l'articulation, qui s'accompagne pratiquement toujours de douleur, avec une fissuration inoffensive des articulations qui se produit chez certaines personnes en bonne santé et n'est pas accompagnée de douleur. Le crissement doux et indolore des articulations n'est probablement qu'une conséquence d'un appareil ligamentaire non fort, ou une conséquence d'une mobilité excessive des articulations ou d'autres faits saillants personnels dans la structure des articulations chez cette personne. Dans la plupart des cas, un tel craquement doux ne menace rien, n'a pas de conséquences négatives, n'augmente pas le risque de maladies articulaires à l'avenir.

Dans les cas d'arthrose à long terme, la jambe malade est réduite (en toute équité, il convient de noter qu'une coxarthrose atypique et incorrecte commence chez environ 10% des patients, tandis que la jambe malade, au contraire, s'allonge). Le raccourcissement de la jambe est particulièrement visible, tandis que le patient est allongé sur le dos. Il est immédiatement évident que la jambe affectée est moins saine et s'est avérée.

De plus, le raccourcissement des jambes peut être reconnu si le patient est mis sur le ventre et que ses talons sont rapprochés. C'est seulement avec cela que vous devez vous assurer que le patient repose à plat, ne déforme pas le corps. Et n'oubliez pas que la différence de longueur des jambes d'un demi-centimètre est considérée comme physiologique, c'est-à-dire normale, acceptable. Mais la différence et plus doit être compensée: par exemple, il est possible de mettre une semelle supplémentaire dans les chaussures d'un pied raccourci.

En raison du raccourcissement de la jambe, une personne souffrant de coxarthrose boite sensiblement en marchant. il tombe sur une jambe douloureuse. Il est clair qu'en raison de la boiterie, la colonne lombaire est exposée à des charges accrues lors de la marche. Sur cette base, au fil du temps, la douleur chronique de la fatigue dans le bas du dos s'ajoute à la douleur à l'aine et à la cuisse.

Aux mêmes stades de la maladie, une atrophie des muscles de la cuisse apparaît: les muscles de la jambe endolorie au-dessus du genou semblent se dessécher et diminuer de volume. Une jambe endolorie semble évidemment plus mince qu'une jambe saine.

L'atrophie des muscles fémoraux entraîne l'apparition de douleurs au genou, aux endroits d'attache des tendons. La chose la plus intéressante est qu'une telle douleur au genou peut être exprimée plus fortement que la douleur inguinale et fémorale. En conséquence, les patients reçoivent généralement un diagnostic erroné d'arthrose de l'articulation du genou et un traitement inapproprié est effectué..

Dans mes livres, j'ai déjà parlé d'une dame qui souffrait de coxarthrose, qui a été traitée par erreur pendant 5 ans (!) Pour l'arthrose prétendument existante de son articulation du genou. Pendant le traitement, la femme a reçu à plusieurs reprises des injections intra-articulaires dans le genou. Mais en même temps, pendant les 5 années, les médecins n'ont jamais pris la peine de vérifier l'état de son articulation de la hanche, en d'autres termes, personne n'a jamais examiné toute la jambe et n'a pas non plus essayé d'évaluer la mobilité des articulations. À ce moment-là, lorsque le patient est venu me voir pour un rendez-vous et que j'ai commencé à effectuer un examen fonctionnel, il est devenu connu que l'articulation du genou de la femme était en parfait état, mais la hanche avait déjà atteint un degré de destruction extrême. Et il était déjà trop tard pour le soigner..

Malheureusement, ce cas n'est pas unique. De telles erreurs se produisent si le médecin est trop paresseux pour procéder à un examen détaillé du patient. Malgré le fait que pour un expert compétent paresseux, c'est très simple, après avoir examiné et tourné la jambe du patient et évalué le niveau de rotation, il suffit de poser avec précision un diagnostic préliminaire, en plus des résultats de l'examen. Et puis il vous suffit de procéder à un examen supplémentaire du patient, qui confirmera (mais éventuellement réfutera) un tel diagnostic préliminaire.

Un article du Dr Evdokimenko pour le livre Arthrose, publié en 2003. Édité en 2011. Tous les droits sont réservés.

  • Ce qui est souvent confondu avec l'arthrose de l'articulation de la hanche (coxarthrose)
  • Les circonstances de l'arthrose de l'articulation de la hanche (coxarthrose)
  • La structure de l'articulation de la hanche
  • Transformations de la hanche dans la coxarthrose
  • Examen d'un patient souffrant d'arthrose de l'articulation de la hanche
  • Diagnostic radiologique de la coxarthrose: les erreurs les plus courantes
  • Traitement de l'arthrose de la hanche: opportunités
  • Traitement en temps opportun de l'arthrose de l'articulation de la hanche
  • Traitement thérapeutique de l'arthrose de l'articulation de la hanche
  • 11 meilleurs exercices de coxarthrose

Vidéo avec gymnastique pour le traitement de la coxarthrose est possible de regarder ici

Si la jambe fait mal de la hanche au genou, il n'est pas toujours possible de dire que la source d'inconfort est dans le membre. La sévérité de la douleur peut être de divers degrés: légère, tirante et forte, forte. Des troubles de la marche et une raideur des mouvements se produisent également..

La douleur peut recouvrir complètement la cuisse ou apparaître uniquement à l'avant..

La douleur la plus courante s'accompagne d'un engourdissement léger. Il survient périodiquement et au début du développement de la pathologie passe sans l'utilisation de médicaments. Des formes sévères de perturbation provoquent l'apparition de douleur même au repos.

La douleur aiguë indique des problèmes dans le corps.

Les éléments structurels suivants de la hanche peuvent provoquer de la douleur:

  • graisse sous-cutanée, peau;
  • muscle
  • ligaments, tendons.

Divers facteurs peuvent provoquer des douleurs dans la jambe. Ceux-ci inclus:

  • blessures (fractures, entorses, luxations, etc.);
  • nerf sciatique pincé;
  • fatigue, fatigue excessive (douleur et traction dans la jambe, dans ce cas le plus souvent, l'inconfort disparaît d'elle-même);
  • réaction du corps aux conditions météorologiques;
  • grossesse (augmentation de la charge sur les articulations des jambes);
  • surcharge pondérale (forte charge sur les articulations);
  • néoplasmes tumoraux (sarcome, leucémie, métastases);
  • inflammation causée par des processus infectieux (abcès, lymphadénite);
  • pathologies veineuses et vasculaires de la cuisse (varices, thrombophlébite, phlébothrombose);
  • troubles du système nerveux (hernie intervertébrale, névrite, thrombose).

En l'absence de cause visible d'inconfort de la hanche au genou (blessures, fractures), le développement de certaines maladies peut être suspecté:

MaladieSymptomatologieLa description
ArthroseEn plus de la douleur de la hanche au genou, des signes supplémentaires de pathologie se manifestent: mobilité des jambes limitée, crissement des articulations lors de la marche ou du mouvement.Le processus inflammatoire dans les articulations. La maladie se développe pendant longtemps, sans causer d'inconvénients au début. Les symptômes se manifestent à la suite de blessures ou d'un effort physique accru..
Infarctus de la hanche (nécrose de la tête fémorale)Les symptômes sont similaires à la manifestation de l'arthrose, cependant, ils ont une différence importante - avec la nécrose, la douleur est localisée exclusivement à l'avant de la cuisse.L'extrémité avec nécrose reste mobile.
ArthriteLa douleur dans la jambe apparaît le matin et donne au bas du dos, à la cuisse et / ou à l'aine. Après quelques heures, l'inconfort disparaît.Dans la forme d'arthrite chronique sévère, la douleur est constamment présente, même en état de repos complet, une boiterie se développe.
OstéochondroseDes douleurs internes ondulantes de l'extérieur de la cuisse, s'étendant jusqu'au genou ou au pied, sont des signes de dystrophie des vertèbres de la colonne lombaire. Les sensations désagréables deviennent plus fortes la nuit, et le matin la mobilité de la jambe est limitée.Avec l'ostéochondrose, un processus dystrophique se développe dans les disques intervertébraux..
Polymyalgie rhumatismaleLa douleur aux jambes s'accompagne d'une forte augmentation de la température corporelle, du développement d'une faiblesse générale, de douleurs dans les articulations des épaules.La raison la plus rare pour laquelle un membre fait mal. Se développe souvent comme une complication après une maladie virale ou infectieuse grave, comme la grippe.
Tumeurs osseuses ou musculairesLa croissance et le développement des tumeurs s'accompagnent de processus inflammatoires non seulement dans les jambes, mais aussi dans d'autres organes et / ou parties du corps.Selon que le néoplasme est bénin ou malin, l'intensité et la nature de la douleur sont différentes.
Nerf sciatique pincéUne douleur aiguë apparaît dans la cuisse et les fessesCette maladie peut entraîner une restriction sévère des mouvements en raison de la forte intensité du syndrome douloureux..
PhlébeurysmeDouleur périodique de l'aine au genouViolations de l'écoulement normal du sang en raison de l'expansion des veines
Syndrome fascial du tunnelMaux de cuisseLe syndrome survient lors de la compression des fibres nerveuses traversant le large fascia fémoral.
OstéoarthroseDouleur douloureuse dans la jambe, de la hanche au genou, principalement à l'extérieur de la cuisseDes processus dégénératifs se développent dans le cartilage articulaire. Le syndrome douloureux est complété par un gonflement et un craquement dans l'articulation touchée..
Hernie intervertébraleL'inconfort et la douleur aiguë dans la jambe, irradiant vers le bas du dos et les fesses, sont complétés par des engourdissements et des picotements dans la jambeAvec une hernie intervertébrale, une protrusion du disque intervertébral se produit, ce qui contribue au pincement des terminaisons nerveuses.

Considérez quel médecin contacter. Tout d'abord, vous devez prendre rendez-vous avec un thérapeute qui orientera le bon spécialiste: un chirurgien orthopédiste traumatologue, un chirurgien ou un chirurgien vasculaire.

Le cours du traitement dépend de la cause de la douleur dans la jambe de la hanche au genou..

Le traitement médicamenteux consiste à utiliser les groupes de médicaments suivants:

  • anti-inflammatoires non stéroïdiens (Nimesil, Diclofenac, Indométhacine, Naproxène);
  • analgésiques (aspirine, métamizole, kétorolac);
  • chondroprotecteurs (Alflutop, Mukartrin, Arthra);
  • antibiotiques (si la douleur est causée par le développement d'une infection, utilisez de l'azithromycine, de la lincomycine, de la doxycycline).

La réduction des crises de douleur est obtenue grâce à des procédures physiothérapeutiques, telles que:

  • ultrason;
  • thérapie au laser;
  • stimulation électrique;
  • l'hydrothérapie;
  • cryothérapie.

Après le soulagement de la douleur, un cours de gymnastique thérapeutique est prescrit. Utile pour les maladies articulaires en rémission pour visiter la piscine.

En cas d'absence de résultats après une thérapie conservatrice ou dans une forme sévère de trouble provoquant une douleur dans la jambe de la hanche au genou, une intervention chirurgicale est utilisée, au cours de laquelle les causes du développement de la pathologie sont éliminées autant que possible. Dans certains cas, un remplacement articulaire peut être nécessaire..

Si la douleur est apparue à la suite d'une forte tension physique, à la maison, vous pouvez soulager l'inconfort:

  • prendre un bain chaud (vous pouvez ajouter à l'eau des décoctions à base de plantes ou des huiles essentielles de camomille de pharmacie, de calendula, d'écorce de chêne, de tilleul ou de menthe);
  • en faisant un massage relaxant doux à l'aide de crèmes ou d'huiles essentielles;
  • faire une compresse froide (des morceaux de glace enveloppés dans un tissu sont appliqués sur le point douloureux).

Vous pouvez également vous allonger sur le dos avec les jambes levées, ce qui aidera à rétablir la circulation sanguine dans les jambes.

Afin de réduire le risque de réapparition de douleurs douloureuses ou aiguës dans les jambes et de prévenir leur développement, les mesures préventives suivantes peuvent être prises:

  1. Examinez régulièrement tout votre corps.
  2. Respectez une alimentation saine.
  3. Buvez plus d'eau (le liquide aide à augmenter la lubrification osseuse).
  4. Menez une vie active en pratiquant une activité physique modérée.
  5. Ne commencez pas le développement de maladies.
  6. Évitez l'excès de poids.
  7. Portez des vêtements et des chaussures confortables..
  8. Prévoyez suffisamment de sommeil.
  9. Arrêtez de fumer et de boire de l'alcool.

Une attitude prudente vis-à-vis de votre santé vous aidera à éviter de nombreux problèmes, notamment des douleurs aux jambes..

Maladies des organes internes:
1. Pathologie du système génito-urinaire:

  • reins (urolithiase);
  • maladies gynécologiques (annexite, endométriose, endométrite, menstruations douloureuses, tumeurs des organes génitaux féminins);
  • cystite aiguë;
  • maladies des organes génitaux masculins (orchite, épididymite, vésiculite, kyste du cordon spermatique, prostatite, torsion testiculaire, varicocèle).

2. Pathologie intestinale:

  • appendicite;
  • obstruction intestinale;
  • coliques intestinales.

Maladies du système musculo-squelettique:
1. Colonne vertébrale:

  • sacro-lombaire;
  • compression de la racine nerveuse entre les vertèbres (5e lombaire et 1er sacré);
  • compression de la 4e racine nerveuse lombaire.

2. Articulation de la hanche:

  • Maladie de Perthes
  • coxarthrose;
  • arthrite et autres.

3. Affaiblissement musculaire:

  • hernie inguinale;
  • proptose abdominale (déformation de la paroi abdominale antérieure due à une faiblesse musculaire).

Maladies du système nerveux: pincement du nerf reproducteur.

Maladies du système lymphatique et du système circulatoire:
1. Lymphadénite inguinale (inflammation des ganglions lymphatiques).
2. Anévrisme (expansion) de l'artère fémorale.

Sors du lit. Vous devez sortir du lit par l'opérateur. Asseyez-vous et tenez-vous debout, pour pouvoir vous asseoir et vous tenir debout, vous bougez un peu la jambe opérée. Tournez en position debout. Quand tu veux tourner, tu dois lever les jambes.

Mettez des bas et des chaussures. Lorsque vous souhaitez mettre des bas et des chaussures, vous devez faire attention à ne pas inclure la jambe opérée. Façon de faire: entre les jambes et ne pas marcher dehors. On peut dire la même chose de la collecte de choses sur la terre. Penchez-vous et relevez. Les 6 premières semaines sont interdites pour plier ou soulever des objets.

Autres maladies:
1. Blessure inguinale.
2. Tumeurs de localisation variée.
3. Herpès génital (génital) chez les hommes.
4. Abcès du Psoas (foyers de suppuration dans la fibre, couvrant le muscle iliopsoas).
5. varice de la veine saphène saphène.

La vésiculite (inflammation des vésicules séminales) s'accompagne également de douleurs dans la région inguinale, dans les testicules, dans le périnée, au-dessus du pubis.

Vélo et natation. Les 6 premières semaines, vous devez faire du vélo sur un home trainer. Monte dans la voiture. Tout d'abord, asseyez-vous sur le siège d'auto avec vos jambes hors de la voiture, puis placez vos jambes l'une après l'autre dans la voiture. Pour les longues distances, vous utiliserez toujours 2 béquilles. De la 2ème à la 6ème semaine, l'utilisation des béquilles sera progressivement supprimée. En cas de doute, consultez un physiothérapeute.!

Saignement secondaire. En cas de saignement d'une lésion ou de formation de cloques autour de la lésion, vous devez contacter le service orthopédique et non le médecin traitant. Fuite fuite. En cas de libération spontanée de la lésion, vous devez contacter le service orthopédique, pas le généraliste.

L'inflammation testiculaire aiguë (orchite) peut être une complication d'un passé, une maladie inflammatoire des organes génito-urinaires ou une conséquence d'un traumatisme. Dans ce cas, une douleur intense dans l'aine et dans les testicules se produit, aggravée par le mouvement. La douleur s'accompagne d'un gonflement et d'une rougeur du scrotum. L'état général du patient s'aggrave, la température corporelle augmente, apparaît, parfois - vomissements.

Fièvre. Lorsque vous avez beaucoup de fièvre, vous devez contacter le service orthopédique, pas le généraliste. Infection. L'inflammation de la lésion chirurgicale peut être causée par une irritation de l'hématome, ce dernier apparaît toujours. C'est ce qu'on appelle une infection lorsque l'inflammation est causée par des bactéries. Lorsqu'une infection apparaît autour de la prothèse, elle peut entraîner sa séparation. Nous distinguons les infections précoces et tardives..

Une infection précoce fait suite à une opération en contact étroit avec une rougeur, un gonflement et une douleur locaux, et l'ichor ou le pus peuvent à nouveau s'échapper de la lésion de l'opération. guérir l'infection avec des antibiotiques. Le chirurgien orthopédiste doit examiner votre cuisse dès que possible, vous devez donc contacter le service d'orthopédie.

L'épididymite aiguë (inflammation de l'épididyme) s'accompagne de symptômes similaires. La douleur dans l'aine et les testicules dans l'épididymite chronique n'est pas si forte qu'elle survient périodiquement, mais souvent assez, s'intensifiant en marchant.

Le kyste du cordon spermatique provoque des douleurs douloureuses à l'aine chez les hommes d'âge moyen et âgé. Les jeunes hommes atteints de cette pathologie ne ressentent généralement pas de douleur et découvrent accidentellement une formation sphérique dans leur scrotum.

Plus tard, l'infection ne survient parfois qu'après des mois ou des années. Une infection bactérienne peut survenir pendant la chirurgie pour une raison inconnue, donc des antibiotiques sont prescrits pour chaque patient pendant la chirurgie. L'infection peut également être transmise d'une autre partie du corps à la prothèse, donc cette articulation est infectée..

Infection précoce ou tardive: l'infection est une complication très grave. Cela peut même conduire au retrait de la prothèse sans pouvoir la remplacer par une nouvelle. Tout d'abord, l'infection doit être complètement guérie. Par conséquent, cela prend souvent plusieurs opérations.

La torsion du testicule peut se produire avec des mouvements brusques pendant les sports. Dans ce cas, le patient ressent une douleur intense à l'aine et dans les testicules. La moitié du scrotum augmente rapidement en taille en raison d'un œdème. La peau du scrotum devient bleue. Le testicule tordu est plus élevé que celui sain. Des nausées, des vomissements peuvent survenir. La température corporelle augmente.

Mieux vaut prévenir que guérir. Dans certaines circonstances, telles que les procédures dentaires, il est très important de protéger la prothèse de hanche. Thrombose. Pendant la thrombose, un caillot indésirable se forme dans les vaisseaux sanguins, le plus souvent dans la veine du mollet, la douleur au cou est douloureuse, gonfle et devient rouge vif, et la thrombose peut survenir malgré les médicaments anticoagulants! Lorsque vous soupçonnez une thrombose, vous pouvez contacter votre médecin ou service orthopédique.

La cuisse est luxée. La luxation ou le détachement de parties de la prothèse signifie que la tête est déployée. Dans ce cas, une douleur intense apparaît et vous ne pouvez plus vous appuyer sur votre jambe. Vous devez vous rendre à l'hôpital pour réinsérer l'articulation. Ensuite, consultez votre médecin.

L'expansion des veines du testicule (varicocèle) est caractérisée par une douleur pressante, sourde et intermittente dans l'aine, qui n'a pas de localisation claire. La varicocèle peut être droitière ou gauchère, et la douleur est perçue par le patient du côté opposé, ou étendue à l'aine entière. Souvent, le patient éprouve simplement une sensation de lourdeur, d'inconfort dans l'aine.

La douleur ne peut plus être maintenue sur la hanche. Lorsque vous souffrez plus, même si vous faites moins d'exercice ou lorsque vous ne pouvez plus compter sur votre jambe opérée, alors que vous pouviez prouver plus tôt que certaines parties de la prothèse de hanche n'étaient pas corrigées.

Dégâts nerveux. Il y a peu de chance que le nerf de la cuisse soit allongé ou endommagé pendant la chirurgie. Ce rejet nerveux est temporaire. Dès que vous ressentez une sensation sourde ou paralysée, prévenez le chirurgien orthopédiste.

La différence de longueur des jambes. Il est possible qu'après la chirurgie, il y ait une différence de longueur de jambe. La raison peut être que les muscles sont trop tendus dans l'aine, auquel cas la physiothérapie est nécessaire. Cette différence peut également être causée pendant la chirurgie pour obtenir la meilleure tension autour de la prothèse de hanche. la meilleure façon de corriger cette différence est d'améliorer votre position.

Toute douleur à l'aine chez les hommes nécessite un contact avec un andrologue, car nombre de ces maladies, si elles ne sont pas traitées, peuvent provoquer une diminution de l'activité sexuelle, le développement de l'impuissance et même des hommes.

Un certain nombre de raisons qui provoquent des douleurs à l'aine chez les garçons sont beaucoup plus larges:

Un médecin généraliste retirera les agrafes en principe après 2-3 semaines. En règle générale, après un mois, un examen clinique et radiographique est effectué. Quelle est la durée d'une prothèse de hanche? Bien que la technologie médicale moderne se soit considérablement développée, la prothèse de hanche ne vit pas éternellement. Nous ne pouvons pas prédire combien de temps dure votre prothèse. De grandes études montrent que plus de 90% des personnes qui ont reçu une prothèse de hanche il y a environ 10 ans, ces prothèses n'ont pas encore été changées ou retirées.

Un décollement complet de la prothèse de hanche provoque souvent des douleurs dans la hanche, le bassin ou la cuisse. Un détachement, en principe, peut être causé par deux choses. Usure Lors de l'utilisation d'une cuisse artificielle, l'usure des composants est minime, ce qui est une conséquence du poids du corps, bien que des matériaux durables puissent être utilisés. irritation locale de la cuisse. Lorsque ce processus d'irritation locale prend des formes sévères, la prothèse peut se détacher, la plainte la plus courante ici est la douleur, alors qu'elle n'apparaissait pas plus tôt.

  • Blessure (y compris traumatisme scrotal lors de l'accouchement).
  • Hernie inguinale (inguinale-scrotale). Comme chez l'adulte, une hernie a l'apparence d'un gonflement de l'aine, à droite ou à gauche. Lorsqu'il est pressé, le gonflement disparaît, mais en pleurant, en riant ou en toussant, il augmente de taille.
  • Orchite (inflammation du testicule) - survient souvent comme complication après avoir souffert d'oreillons (oreillons), de mononucléose infectieuse, de varicelle, etc..
  • La torsion du testicule est caractérisée par une douleur soudaine et intense à l'aine. La peau du scrotum devient rouge ou bleue, et le testicule tordu est situé dans l'aine au-dessus de l'autre, en bonne santé. La cause de la torsion chez un enfant peut être une tension des muscles abdominaux ou un mouvement brusque.
  • La dropsie du testicule (hydrocèle) s'accompagne rarement de douleur. La douleur à l'aine ne se produit qu'en cas d'infection hydropisante. Le scrotum d'un garçon atteint d'hydropisie du testicule est agrandi (entier ou seulement la moitié). La couleur de la peau du scrotum ne change pas.
  • Varicocèle - varices du testicule. Chez les jeunes garçons, elle est le plus souvent asymptomatique. Ce n'est qu'à l'adolescence qu'un enfant peut ressentir une gêne ou une légère douleur à l'aine.

De plus, des douleurs de tiraillement se produisent dans les muscles inguinaux après une surcharge excessive lors de l'entraînement sportif.

Pour certaines formes de séparation, il y a très peu de plaintes; C'est pourquoi vous devriez faire une clinique chaque année, en faisant des radiographies en même temps. Lorsque la prothèse de hanche se détache, un audit est parfois nécessaire. Cette fois, nous remplaçons la prothèse. Cette deuxième opération est une intervention plus importante avec un plus grand risque, et la rééducation prendra plus de temps, et la durée du remplacement de la prothèse est souvent plus courte que la durée de la première prothèse.

Lorsqu'une infection bactérienne se développe autour de la prothèse, cela peut entraîner la déconnexion de la prothèse. Ces infections peuvent survenir tôt ou tard. Les infections précoces sont étroitement liées à la chirurgie, et les infections tardives ne peuvent se produire que des années plus tard, et une infection bactérienne peut survenir pendant la chirurgie pour une raison inconnue. C'est pourquoi des antibiotiques sont prescrits pour chaque patient au cours de la procédure. L'infection peut également être transmise d'une autre partie du corps à la prothèse, de sorte que la connexion est infectée. Infection précoce ou tardive: l'infection est une complication très grave et peut même conduire au retrait de la prothèse, mais ne peut pas la remplacer par une nouvelle.

De fortes douleurs pulsatoires unilatérales dans l'aine peuvent également survenir lorsque l'anévrisme de l'artère fémorale se rompt (l'anévrisme est une dilatation du vaisseau associée à un étirement ou un amincissement de sa paroi). La rupture entraîne l'accumulation de sang dans les tissus environnants; douleur à l'aine.

Tout d'abord, l'infection doit être complètement guérie. À cet égard, plusieurs opérations sont souvent nécessaires. La vie avec une prothèse de hanche. Ce que vous pouvez attendre d'une nouvelle hanche dépend de nombreux facteurs personnels. Personne ne peut vous donner l'articulation de la hanche habituelle. Il s'agit d'une articulation de la hanche avec des limitations mécaniques, lorsque certains mouvements ne semblent pas possibles, ça l'est! Ne forcez rien et consultez peut-être un chirurgien orthopédiste! Un physiothérapeute à l'hôpital expliquera les limites de la hanche artificielle.

Pour éviter tout désagrément, il n'est pas recommandé de s'appuyer sur des prothèses de hanche lors du travail ou du sport. Votre chirurgien orthopédiste peut vous conseiller, mais vous devez toujours faire attention! Afin de se tenir au courant de la situation de la prothèse de hanche et de son fonctionnement, nous effectuons un bilan clinique annuel. La partie la plus importante de ce contrôle est la radiographie. Cependant, si vous avez une plainte pour la hanche, vous pouvez prendre rendez-vous plus tôt.

Les athlètes peuvent éprouver des étirements des muscles inguinaux et même des cassures musculaires à l'intérieur de la cuisse. Mais ces blessures sont déjà traumatologiques et s'accompagnent de douleurs aiguës.

En ce qui concerne la charge musculaire, il y a une douleur que nous pouvons surmonter et continuer, mais il y en a une que nous devons écouter. Nous décrivons ici certaines des douleurs auxquelles vous devez faire attention et y adapter votre formation. Cependant, il ne s'agit que d'informations générales et ne peuvent en aucun cas remplacer un jugement adéquat d'un médecin. Si vous avez mal et ne savez pas quoi faire, ne tardez pas et ne consultez pas de médecin.

Douleur inattendue à la tête ou au cou. Si vous avez un mal de tête soudain, par exemple, lorsque vous vous accroupissez dans le gymnase, arrêtez immédiatement. Cette douleur ne doit pas être ignorée, il peut y avoir une surcharge des vaisseaux sanguins sous haute pression ou des muscles raides qui ne peuvent pas supporter le poids que vous utilisez.

La douleur à l'aine avec coxarthrose est le plus souvent unilatérale, «donnant» à la cuisse. En marchant, ils s'intensifient d'abord, puis le patient "fait les cent pas", et l'intensité de la douleur diminue. Mais une longue marche entraîne à nouveau une douleur accrue. Au repos, la douleur disparaît.

C'est une douleur qui ne peut être ignorée. Il peut s'agir simplement de muscles ou de déchirures. Si vous recommencez l'exercice et que la douleur persiste, il est probable que vous vous soyez cassé un muscle. Alors que certaines douleurs musculaires devraient survenir lors de la levée de poids, ce type de douleur, qui rappelle le concept lui-même, est un signal que quelque chose est vraiment blessé et doit s'arrêter avant d'autres dommages. S'il y a une tumeur, vous pouvez mettre de la glace.

Maux de dos aigus Vous devez faire attention à tout mal de dos. Elle peut devenir chronique lorsqu'elle est trop nette. Cela peut être le signe d'une vertèbre luxée ou d'un nerf cassé. Il est important de ne rien soulever après cela, car cela pourrait endommager encore plus votre dos..

La douleur à l'aine causée par une inflammation aiguë du testicule (orchite) ou de son épididyme (épididymite) s'intensifie également lors de la marche.

La cause d'une douleur unilatérale (droite ou gauche) au-dessus de l'aine peut être une hernie inguinale. La douleur du côté droit au-dessus de l'aine est caractéristique de l'appendicite. La maladie de la vessie peut s'accompagner de douleurs au-dessus de l'aine au centre du bas de l'abdomen.

Douleur au genou pendant la course Beaucoup de gens qui aiment courir éprouvent de la douleur à un moment donné de leur entraînement. Malheureusement, cette douleur est souvent négligée et maintenue pour continuer. Cette douleur devrait cesser immédiatement. Cela peut indiquer un ligament entorse du genou étiré ou, si vous ne tenez pas compte du temps, peut vous priver d'un entraînement complet pendant plusieurs semaines.

Le genou est couvert de divers tendons et articulations, il n'est donc pas surprenant que quelque chose lui arrive, même s'il ne s'agit que d'une courbe. De bonnes chaussures de course et de course sur des surfaces planes sont deux choses qui réduiront le risque de tels problèmes, mais elles ne peuvent pas le résoudre..

La douleur sous l'aine (sous l'aine) est le plus souvent une douleur musculaire. Douleurs possibles d'une telle localisation avec prostatite.

De plus, des douleurs dans la jambe et l'aine peuvent survenir avec des tumeurs (bénignes et malignes), l'ostéochondrose de la colonne lombaire, une hernie inguinale, des maladies gynécologiques et urologiques, avec une lésion de la région inguinale.

Faim très sévère. Beaucoup de gens veulent obtenir de grands résultats avec l'aide de leur corps. Ils sont capables de franchir de nombreuses frontières pour atteindre leurs objectifs. Lorsque les muscles sont déjà construits, cela signifie que nous devons suivre un régime et contrôler la nourriture que nous mangeons. Si vous êtes sérieux au sujet de votre divinité et que vous êtes limité par la nourriture depuis plus d'un mois, il est très important d'être attentif aux signaux de votre corps.

Dans les périodes qui suivent un régime strict, l'équilibre hormonal du corps change et vous pouvez ressentir une énorme faim qui ne peut pas disparaître quoi que vous mangiez. C'est un signe que votre corps veut dire que quelque chose ne va pas et que vous devez vous détendre de votre alimentation pendant plusieurs semaines. Cela peut provenir de l'hormone leptine, qui régule la graisse accumulée dans votre corps. Dans ce cas, vous devez augmenter votre apport calorique..

Parfois, cette douleur est appelée douleur au dos et douleur à l'aine..

En présence d'une hernie inguinale, le traitement est prescrit par le chirurgien. Il est recommandé au patient de porter un bandage spécial, de limiter l'activité physique et, à l'avenir, d'effectuer une opération planifiée. En cas de risque d'atteinte de la hernie, l'opération est réalisée en urgence.

Un neurologue participe au traitement de l'ostéochondrose. Il peut orienter le patient vers un chiropraticien, un ostéopathe, un physiothérapeute ou un physiothérapeute. Dans les cas graves, la chirurgie est effectuée par un neurochirurgien.

L'élargissement des ganglions lymphatiques inguinaux nécessite un examen approfondi du patient. Il sera raisonnable de contacter d'abord un thérapeute local qui prescrira un examen initial (tests sanguins et urinaires), puis orientera le patient vers un urologue, un oncologue, un gynécologue ou un immunologiste.

Autres noms pour cette maladie: coxarthrose. arthrose déformante de l'articulation de la hanche, selon la classification américaine - arthrose de l'articulation de la hanche.

L'arthrose de la hanche commence (coxarthrose) dans la plupart des cas après quarante ans. Les femmes tombent malades un peu plus souvent que les hommes. La coxarthrose peut affecter à la fois une et les deux articulations de la hanche. Mais en plus, dans le cas d'une lésion bilatérale, premièrement, dans la plupart des cas, une articulation tombe malade, et ce n'est que plus tard que la seconde se «tire» vers elle.

Le principal symptôme de la coxarthrose est une douleur à l'aine. Plus souvent, la douleur de l'aine se propage le long de la jambe - le long de l'avant et du côté de la cuisse. De temps en temps, une telle douleur se propage également aux fesses. Dans la plupart des cas, la douleur de l'aine le long de l'avant et du côté de la cuisse ne descend qu'au milieu de la cuisse ou au genou. En dessous du genou, cette douleur disparaît rarement. Ce n'est que très rarement que la douleur atteint le milieu de la jambe inférieure, mais ne tombe pas jusqu'aux orteils - c'est la différence entre la douleur coxarthrotique et la douleur causée par des dommages au bas du dos (par exemple, une hernie discale).

La douleur survient principalement en marchant et en essayant de sortir d'une chaise ou du lit. Très souvent, les premières étapes après le lever sont particulièrement malades. Plus tard, à un moment où une personne malade diverge, elle peut se sentir un peu plus à l'aise. Mais au bout d'une longue marche, la sensation de douleur s'intensifie à nouveau. Au repos, assis et couché, la douleur passe dans la plupart des cas.

Aux premiers stades de la coxarthrose, la douleur à l'aine et à la cuisse est mal exprimée, le plus souvent il n'y a qu'une légère boiterie et une légère douleur douloureuse lors de la marche. Sur cette base, une personne malade n'est pas pressée de consulter un médecin, tout en gardant l'espoir que le problème se résoudra d'une manière ou d'une autre. Mais le temps passe, la maladie progresse et la douleur augmente. En règle générale, cela se produit lentement, mais de temps en temps, à la fin d'un mouvement ou d'une charge infructueux, des exacerbations assez fortes peuvent se produire, qui durent de plusieurs jours à plusieurs mois..

Lentement, la limitation de la mobilité de la jambe endolorie s'ajoute à la douleur. Il est difficile pour un malade de prendre sa jambe sur le côté, de tirer sa jambe contre sa poitrine; il est difficile de mettre des chaussettes ou des chaussures. Il est peu probable qu'une personne malade soit capable de s'asseoir sur une chaise à cheval, les jambes écartées ou de le faire avec difficulté.

À mesure que la coxarthrose progresse, un certain nombre de patients peuvent ressentir un resserrement de plus en plus distinct de l'articulation douloureuse pendant le mouvement et la marche. Dans la plupart des cas, il n'est pas inhabituellement associé au frottement des surfaces articulaires, pas idéalement ajustés les uns aux autres en forme.

Il va sans dire que les articulations saines pourront également cliquer facilement, et pour certaines personnes, elles peuvent également cliquer très fort. Mais le crunch arthritique a un ton complètement différent, il est grossier et sec. Et si au premier stade de la maladie le resserrement articulaire est relativement faible, alors à mesure que la coxarthrose progresse, elle devient plus audible et plus distincte.

Je tiens à souligner une fois de plus: ne confondez pas un crunch arthritique grossier dans l'articulation, qui s'accompagne pratiquement toujours de douleur, avec une fissuration inoffensive des articulations qui se produit chez certaines personnes en bonne santé et n'est pas accompagnée de douleur. Le crissement doux et indolore des articulations n'est probablement qu'une conséquence d'un appareil ligamentaire non fort, ou une conséquence d'une mobilité excessive des articulations ou d'autres faits saillants personnels dans la structure des articulations chez cette personne. Dans la plupart des cas, un tel craquement doux ne menace rien, n'a pas de conséquences négatives, n'augmente pas le risque de maladies articulaires à l'avenir.

Dans les cas d'arthrose à long terme, la jambe malade est réduite (en toute équité, il convient de noter qu'une coxarthrose atypique et incorrecte commence chez environ 10% des patients, tandis que la jambe malade, au contraire, s'allonge). Le raccourcissement de la jambe est particulièrement visible, tandis que le patient est allongé sur le dos. Il est immédiatement évident que la jambe affectée est moins saine et s'est avérée.

De plus, le raccourcissement des jambes peut être reconnu si le patient est mis sur le ventre et que ses talons sont rapprochés. C'est seulement avec cela que vous devez vous assurer que le patient repose à plat, ne déforme pas le corps. Et n'oubliez pas que la différence de longueur des jambes d'un demi-centimètre est considérée comme physiologique, c'est-à-dire normale, acceptable. Mais la différence et plus doit être compensée: par exemple, il est possible de mettre une semelle supplémentaire dans les chaussures d'un pied raccourci.

En raison du raccourcissement de la jambe, une personne souffrant de coxarthrose boite sensiblement en marchant. il tombe sur une jambe douloureuse. Il est clair qu'en raison de la boiterie, la colonne lombaire est exposée à des charges accrues lors de la marche. Sur cette base, au fil du temps, la douleur chronique de la fatigue dans le bas du dos s'ajoute à la douleur à l'aine et à la cuisse.

Aux mêmes stades de la maladie, une atrophie des muscles de la cuisse apparaît: les muscles de la jambe endolorie au-dessus du genou semblent se dessécher et diminuer de volume. Une jambe endolorie semble évidemment plus mince qu'une jambe saine.

L'atrophie des muscles fémoraux entraîne l'apparition de douleurs au genou, aux endroits d'attache des tendons. La chose la plus intéressante est qu'une telle douleur au genou peut être exprimée plus fortement que la douleur inguinale et fémorale. En conséquence, les patients reçoivent généralement un diagnostic erroné d'arthrose de l'articulation du genou et un traitement inapproprié est effectué..

Dans mes livres, j'ai déjà parlé d'une dame qui souffrait de coxarthrose, qui a été traitée par erreur pendant 5 ans (!) Pour l'arthrose prétendument existante de son articulation du genou. Pendant le traitement, la femme a reçu à plusieurs reprises des injections intra-articulaires dans le genou. Mais en même temps, pendant les 5 années, les médecins n'ont jamais pris la peine de vérifier l'état de son articulation de la hanche, en d'autres termes, personne n'a jamais examiné toute la jambe et n'a pas non plus essayé d'évaluer la mobilité des articulations. À ce moment-là, lorsque le patient est venu me voir pour un rendez-vous et que j'ai commencé à effectuer un examen fonctionnel, il est devenu connu que l'articulation du genou de la femme était en parfait état, mais la hanche avait déjà atteint un degré de destruction extrême. Et il était déjà trop tard pour le soigner..

Malheureusement, ce cas n'est pas unique. De telles erreurs se produisent si le médecin est trop paresseux pour procéder à un examen détaillé du patient. Malgré le fait que pour un expert compétent paresseux, c'est très simple, après avoir examiné et tourné la jambe du patient et évalué le niveau de rotation, il suffit de poser avec précision un diagnostic préliminaire, en plus des résultats de l'examen. Et puis il vous suffit de procéder à un examen supplémentaire du patient, qui confirmera (mais éventuellement réfutera) un tel diagnostic préliminaire.

Un article du Dr Evdokimenko pour le livre Arthrose, publié en 2003. Édité en 2011. Tous les droits sont réservés.

  • Ce qui est souvent confondu avec l'arthrose de l'articulation de la hanche (coxarthrose)
  • Les circonstances de l'arthrose de l'articulation de la hanche (coxarthrose)
  • La structure de l'articulation de la hanche
  • Transformations de la hanche dans la coxarthrose
  • Examen d'un patient souffrant d'arthrose de l'articulation de la hanche
  • Diagnostic radiologique de la coxarthrose: les erreurs les plus courantes
  • Traitement de l'arthrose de la hanche: opportunités
  • Traitement en temps opportun de l'arthrose de l'articulation de la hanche
  • Traitement thérapeutique de l'arthrose de l'articulation de la hanche
  • 11 meilleurs exercices de coxarthrose

Vidéo avec gymnastique pour le traitement de la coxarthrose est possible de regarder ici