logo

Pourquoi le bas du dos des femmes fait mal: causes de traction, de douleur douloureuse

Si le bas du dos fait mal à une femme ou une fille, cela peut être un symptôme de maladies gynécologiques ou d'une pathologie qui se produit dans d'autres organes internes. Seul un médecin peut déterminer les causes possibles d'inconfort en fonction des résultats d'un diagnostic complet. Pour commencer un traitement en temps opportun et réduire le risque de conséquences négatives, vous devez contacter un spécialiste dès les premiers symptômes alarmants.

Pathologie gynécologique

Les causes courantes de douleurs lombaires chez les femmes sont:

  • Fibromes utérins. Avec une telle maladie, une femme peut avoir un bas-ventre, une région dorsale. La douleur est permanente ou survient occasionnellement. Des saignements se produisent périodiquement. Si des complications sont présentes, ce qui est caractéristique de l'évolution négligée de la pathologie, la douleur a un caractère de ceinture, l'estomac augmente de taille. Le traitement est souvent prescrit conservateur. Dans les cas graves, recourir à la chirurgie.
  • Endométriose L'abdomen tire, il y a une gêne douloureuse dans la région lombaire. La nature de la douleur est spasmodique, paroxystique. Le symptôme ne se produit que sur la gauche ou uniquement sur le côté droit ou s'étend à tout l'abdomen, au bas du dos. Pendant les menstruations, le sang menstruel contient des ganglions, des caillots et éventuellement des saignements. Le cycle est irrégulier, avec des retards, une femme ressent une dépression et une somnolence. Prescrire des médicaments hormonaux, des contraceptifs oraux, des antispasmodiques, des AINS.
  • Polypose utérine. Pendant la menstruation, il y a une décharge abondante de sang, pendant la période intermenstruelle - la leucorrhée. Il devient douloureux dans le dos dans la région de la colonne vertébrale (au niveau des vertèbres du coccyx, du sacrum), moins souvent dans le bas de l'abdomen, donnant aux jambes. Après les rapports sexuels, des taches sont possibles. En thérapie, des composés hormonaux sont utilisés. Les néoplasmes sont enlevés chirurgicalement.
  • Kyste de l'ovaire. Les douleurs lombaires chez les femmes sont un symptôme de polykystose. Le côté gauche ou droit de l'abdomen peut faire mal au milieu, selon la zone de localisation des excroissances. La nature de l'inconfort est douloureuse, irradiant vers l'extrémité inférieure du bas du dos. La douleur s'intensifie lorsqu'une femme se penche, avec une activité physique et le soir. À mesure que le kyste augmente, le nombre d'envies d'uriner augmente, une perturbation des selles est possible. Traitement chirurgical.
  • Prolapsus, prolapsus de l'utérus ou du vagin. Le milieu de l'abdomen est douloureux lors d'une faible flexion du corps, avec un effort physique. L'inconfort irradie vers le bas des membres lombaires inférieurs. Parmi les symptômes caractéristiques, on note une envie accrue de vider la vessie, des douleurs lors de la miction, des selles altérées. Traitement - conservateur ou chirurgical (en tenant compte du stade de la pathologie).

La cause de l'inconfort dans le bas du dos et l'abdomen chez les jeunes femmes enceintes est une augmentation de la production de progestérone, ce qui provoque une faiblesse musculaire. À mesure que le fœtus grandit, la pression augmente sur les organes pelviens, provoquant une sensation de lourdeur. Il s'agit d'un phénomène normal (en l'absence de symptômes alarmants), qui ne nécessite pas de traitement supplémentaire. La femme est souvent malade, la température peut légèrement augmenter, ce qui indique la greffe du fœtus dans l'utérus.

Afin d'alléger un peu l'inconfort, vous pouvez porter un bandage spécial la nuit et le jour.

La douleur douloureuse dans les premiers stades (à partir de 2 semaines) de la grossesse est un symptôme pathologique qui peut indiquer un décollement de l'ovule. Il est possible d'exclure une fausse couche avec des mesures thérapeutiques opportunes.

Chez 70% des femmes, le bas du dos et les maux d'estomac pendant les menstruations. La raison en est la tension dans la région pelvienne, les processus inflammatoires ou œdémateux dans les organes génito-urinaires, l'insuffisance hormonale. Une douleur intense et fréquente dans le bas du dos et l'abdomen est un signe de déviation et de mauvaise position anatomique de l'utérus, ce qui contribue à la compression des terminaisons nerveuses.

Immédiatement avant les règles, l'inconfort est causé par une violation de l'équilibre hydrique dans le corps et l'incapacité à éliminer l'excès de liquide. L'apparition de la douleur est également caractéristique de l'ovulation, qui passe après la libération d'un ovule fécondé.

Autres raisons

En cas de nausées fréquentes, de violation du régime de travail et de repos, de perte de poids progressive, il est recommandé de consulter un endocrinologue. La cause des maux de dos sous le bas du dos chez une femme peut être un dysfonctionnement de la glande thyroïde, qui affecte la production d'hormones.

Dans certains cas, l'apparence de gêne lombaire est affectée par les psychosomatiques. L'anxiété, la tension, les troubles émotionnels déclenchent certaines parties du cerveau qui sont responsables de l'apparition de symptômes de douleur.

La douleur dans la région lombaire est un symptôme non seulement de pathologies dans le domaine de la gynécologie, mais également de maladies d'autres organes internes:

  • Reins: pyélonéphrite, glomérulonéphrite, coliques rénales. Il y a une douleur sourde et douloureuse dans le côté droit ou gauche du bas du dos, avec coliques - inconfort aigu paroxystique.
  • L'aorte abdominale est un anévrisme. La douleur est pulsatoire, située dans la région dorsale inférieure, irradiant vers l'aine et la région sacrée.
  • Le foie est une pancréatite. L'inconfort est présent de façon continue, augmente à mesure que la maladie progresse, a un caractère unilatéral, de ceinture et de crampes.
  • L'estomac et le duodénum sont ulcéreux. Il y a une douleur aiguë, brûlante, aiguë, éclatante et crampes dans la région épigastrique, qui irradie vers le bas du dos. Parmi les symptômes concomitants figurent des brûlures d'estomac, une augmentation de la formation de gaz dans les intestins, des nausées, des vomissements.

L'inconfort dans la région lombaire se produit avec des processus oncologiques dans l'utérus ou les appendices. Cela peut être le développement d'un néoplasme malin ou l'activation de métastases. Au stade initial de la maladie - environ les six premiers mois - la douleur a une légère gravité, se produit périodiquement, augmentant à mesure que le processus malin progresse.

La tumeur peut se former non seulement dans les organes génitaux féminins, mais également dans la colonne vertébrale, des parties du tractus gastro-intestinal et du système génito-urinaire.

Les autres causes de douleurs lombaires sont une hernie de la colonne vertébrale (formée après une blessure, par exemple, tombant d'une grande hauteur), la myalgie, la spondylarthrite ankylosante, la scoliose, la radiculopathie, l'ostéochondrose. Les sources d'inconfort comprennent la grossesse extra-utérine, l'infertilité, une mauvaise installation de contraceptifs intra-utérins.

Le symptôme est également dû à des charges élevées, par exemple, des tractions sur la barre horizontale.

Méthodes de diagnostic

La première visite chez le médecin recueille des informations:

  • sur les causes possibles de l'inconfort;
  • la prescription de la présence de douleur;
  • sur la durée de l'attaque, l'intensité du syndrome.

Le médecin procède à un examen, palpe la zone touchée. Pour identifier les signes d'un processus inflammatoire dans le corps, des tests de laboratoire de sang et d'urine sont prescrits. Les changements pathologiques de la colonne vertébrale, des poumons et du sternum sont détectés à l'aide d'un examen aux rayons X.

En utilisant l'imagerie par résonance magnétique et informatique, des changements dans le système squelettique et les organes internes sont détectés. Une visualisation claire des os est fournie par le diagnostic à l'aide d'un produit de contraste. Vous pouvez considérer l'état de l'utérus et des appendices par échographie.

Vous pourriez avoir besoin de l'aide de médecins tels qu'un neurologue, un rhumatologue, un orthopédiste, un vertébrologue.

Traitement des douleurs lombaires

Pour traiter les douleurs lombaires à domicile, en particulier pendant la grossesse et l'allaitement, il n'est nécessaire qu'après avoir consulté un spécialiste. Vous pouvez atténuer l'inconfort:

  • appliquer des compresses froides sur une zone douloureuse;
  • fournir un repos complet à la zone malade;
  • prendre une anesthésie.

Le médecin prescrit le traitement suivant, en tenant compte de la cause du symptôme:

  • onguents, comprimés, injections avec effet analgésique, anti-inflammatoire et chauffant;
  • préparations de vitamines sous forme orale pour augmenter la fonction protectrice du corps;
  • des exercices de physiothérapie, qui aident à renforcer le corset musculaire;
  • procédures physiothérapeutiques, thérapie manuelle, acupuncture;
  • massage;
  • porter des dispositifs spéciaux (corsets, etc.) qui immobilisent la région dorsale;
  • traitement chirurgical, si le développement du processus oncologique, la présence d'une hernie, de kystes ou d'autres néoplasmes est confirmée.

Si la douleur élevée ou faible dans la région lombaire se manifeste en se levant après une lourde charge, il n'y a rien à craindre. Il vaut la peine de consulter un médecin lorsque l'inconfort est présent de façon continue, a un caractère intense, aigu et ceinturant, irradie vers d'autres parties du corps. La fièvre, les nausées et les vomissements doivent être vigilants..

Il n'y a pas de prophylaxie spécifique pour prévenir les douleurs au bas du dos. Les recommandations générales comprennent le maintien d'un mode de vie sain, l'élimination de l'hypothermie, le traitement rapide des maladies provoquant.

Si vous ne pouviez pas éviter l'apparition d'inconfort à l'arrière, n'abusez pas de l'automédication. Plus tôt la cause est identifiée et la thérapie de processus primaire est démarrée, plus les chances d'une guérison rapide et d'un pronostic favorable sont élevées.

Retour sous le bas du dos fait mal

Parfois, une personne est confrontée à une douleur au dos désagréable et douloureuse juste en dessous du bas du dos. Les sensations désagréables contraignent le mouvement. La douleur est due à plusieurs facteurs. Les symptômes, les causes de l'occurrence sont différentes, vous ne pouvez trouver la méthode de traitement que par un médecin. Les femmes ont tendance à se rendre immédiatement à l'hôpital. Les hommes durent jusqu'au dernier. Pendant ce temps, des maux de dos sous le bas du dos peuvent aller aux jambes, ce qui compliquera les mouvements du patient sans canne ni aide extérieure. Ne traitez pas le problème par négligence. Peu importe où le dos fait mal, en dessous du bas du dos à gauche ou à droite, ou dans le sacrum, une visite chez le médecin est de toute façon nécessaire.

Les causes de la douleur

La colonne vertébrale détient l'ensemble du squelette humain, une activité physique constante sans la supervision d'un entraîneur compétent ou leur absence entraîne une courbure de la colonne vertébrale, des blessures. Le système musculo-squelettique subit des charges constantes lors de la course et du levage d'objets lourds.

  • L'ostéochondrose, qui survient chez les personnes de plus de 30 ans, est une cause fréquente de douleurs au bas du dos. La maladie apparaît d'une mauvaise posture, constamment assis devant l'ordinateur dans une chaise inconfortable. Elle se produit en raison de la dystrophie des disques vertébraux contenant le squelette. Les vertèbres elles-mêmes sont également affectées aux stades avancés de la maladie..
  • Une douleur aiguë, aiguë et douloureuse qui se propage dans la partie inférieure du bas du dos se produit avec un étirement des muscles du dos. Dans ce cas, la douleur est ressentie dans le bassin, du bas du dos, redonnant à l'aine, aux jambes.
  • Déplacement des disques vertébraux, une blessure dangereuse, dont l'apparition doit d'urgence contacter un spécialiste. En raison d'une douleur intense jusqu'à l'arrêt de tout mouvement.
  • Avec une fracture de la colonne vertébrale, une douleur apparaît dans la région lombaire inférieure. Après l'opération, des sensations douloureuses entravent les mouvements, sont données dans l'aine, les jambes.
  • La douleur dans le dos à droite indique souvent une maladie rénale, à savoir la droite. Peut-être que vous avez une néphroptose, en termes simples - le prolapsus du rein, qui apparaît lors d'un gain ou d'une perte de poids soudain, d'un effort physique intense. Traité avec des devoirs spéciaux ou sous la supervision d'un entraîneur expérimenté.
  • Des douleurs douloureuses dans le bas du dos peuvent s'expliquer par une grossesse. Avez-vous remarqué d'autres signes? Faites un texte ou faites un test sanguin pour l'hCG, peut-être que le corps avertit d'une future toxicose. Aussi pendant la grossesse, la douleur dans le sacrum excite.
  • L'excès de poids provoque souvent une violation de la posture, entraînant des maladies de la colonne vertébrale.

Types de douleur

Les maux de dos sous le bas du dos peuvent être aigus et chroniques. La douleur chronique se rappelle constamment pendant plusieurs années. Si la douleur ne disparaît pas en quelques mois, la maladie devient chronique, il sera extrêmement difficile de la récupérer, alors ne traitez pas les symptômes avec indifférence. Prévenez les maladies chroniques en visitant constamment les médecins, surtout lorsque votre dos vous gêne.

Une douleur aiguë dans le dos sous le bas du dos apparaît et va plus vite que chronique. Elle s'accompagne de sensations de courbatures, de coutures, de pressures, en fonction des dégâts, la nature de la douleur est différente. Avec un fort étirement des muscles du dos, les mouvements d'une personne sont limités en raison de spasmes qui s'échappent au bas de la colonne vertébrale. Les sensations douloureuses se concentrent à un moment donné, ne se déplaçant pas vers d'autres parties du corps.

Avec des fractures et des blessures de la colonne vertébrale, le dos sous le bas du dos fait mal en raison de l'affaiblissement du squelette. Un effort physique intensif est strictement interdit, un examen par un médecin tous les mois, une radiographie est obligatoire. La colonne vertébrale tient littéralement tout le corps sur elle-même, les complications peuvent aller aux pieds, ce qui rend la marche difficile.

Une douleur dans le bas du dos apparaît dans certains cas en raison du déplacement des vertèbres, il n'y a pas de mobilité de cette zone.

Gauche ou droite?

La douleur dans le dos vers la gauche en dessous du bas du dos dans la plupart des cas est causée par des maladies des organes internes, des reins, de la vessie. Chez les femmes, une gêne douloureuse à droite peut être causée par des maladies gynécologiques. Si vous avez constamment des douleurs, contactez immédiatement un spécialiste. Une échographie est nécessaire pour savoir quels organes ne fonctionnent pas..

Des sensations désagréables peuvent survenir lorsque vous vous déplacez, marchez, dans une position inconfortable pour vous asseoir ou vous allonger. Écoutez le corps pour comprendre quel type de sensations vous dérange.

La douleur du côté droit du bas du dos est un symptôme de maladies graves qui évoluent en maladies chroniques sans traitement approprié. Avec le temps, une maladie identifiée peut parfois être guérie facilement à l'aide de médicaments uniquement. Si le bas du dos vous fait mal, vous avez peut-être eu un rhume dans vos reins, juste attrapé un rhume, avec les symptômes appropriés dont vous avez besoin pour traiter la maladie de l'intérieur, n'oubliez pas de mettre des chaussettes chaudes. La nuit, vous pouvez attacher un châle en laine sur le bas du dos, étalé avec une pommade chauffante ou une teinture de capsicum. Les maladies cardiaques peuvent donner du côté droit. Il convient de rappeler que les maladies cardiaques chroniques.

Lorsqu'un patient a des douleurs en bas à gauche, la cause peut être une maladie rénale, peut-être que l'un d'entre eux a diminué, ce qui s'appelle la néphroptose. Des sensations douloureuses sont ressenties lorsque le patient soulève des objets lourds, fait du sport, marche rapidement. Le côté gauche peut poignarder.

Il est facile de confondre des maladies aux symptômes similaires. Si vous avez une douleur dans le bas du dos à droite de l'arrière, il n'est pas conseillé de s'automédiquer en utilisant des méthodes folkloriques. Certains symptômes peuvent être éliminés à la maison, mais leur cause fondamentale sera déterminée par un spécialiste, diagnostiqué, prescrit le traitement approprié, à l'aide duquel la douleur cessera de vous exciter, à moins, bien sûr, que la maladie soit chronique. Certaines maladies peuvent être traitées.

Diagnostic et traitement

Il n'y a pas de méthodes correctes standard pour aider à éliminer l'inconfort dans le sacrum, le bas du dos et les omoplates. Consulter un médecin est nécessaire pour les plaintes de douleur à droite, en bas, à gauche. Ne tolérez pas la douleur, votre santé est entre vos mains. L'examen est effectué pendant une longue période, vous devrez d'abord faire des tests sanguins et urinaires, faire une échographie des organes internes et une radiographie de la colonne vertébrale, ECG. Les femmes peuvent être envoyées chez un gynécologue; un certain nombre de problèmes peuvent provoquer des douleurs dans le sacrum. En cas de fracture, de déplacement des disques vertébraux, une intervention chirurgicale urgente peut être nécessaire.

Des exercices de physiothérapie sont prescrits aux patients atteints d'ostéochondrose, de scoliose. Pour les patients atteints de maladies survenant dans les organes internes, ces classes peuvent être contre-indiquées. Veuillez noter qu'il n'y a pas de remède universel pour les symptômes de maladies complètement différentes..

La prévention

Achetez des meubles orthopédiques. Le choix d'un matelas est important pour les personnes sujettes aux maladies du dos. Dans un rêve, nous passons une partie du temps suffisante, la colonne vertébrale doit se reposer du stress quotidien, le corps doit se détendre complètement. Ensuite, le rêve sera de haute qualité, vous commencerez à dormir suffisamment.

Gardez une trace de votre posture, gardez le dos droit lorsque vous êtes debout et assis. Vous pouvez acheter un corset spécial favorisant la posture dans un magasin spécialisé.

Ne négligez pas l'activité physique. Il y a une nuance: il est souhaitable de s'engager dans la formation sous la supervision d'un entraîneur, en raison d'une mauvaise exécution des exercices, vous pouvez vous blesser, une tension musculaire. La natation est une forme de sport utile pour les patients qui ont mal au dos. Il est conseillé de visiter la piscine 2-3 fois par semaine. Ne surchargez pas le corps un week-end. Entraînez différents types de muscles à différents jours. N'oubliez pas la régularité de l'entraînement, l'inconstance n'aidera pas dans la lutte pour une immunité saine.

Soulevez correctement les objets lourds. Si vous portez des sacs lourds, le poids doit être réparti uniformément des deux côtés afin que le corps ne se plie pas d'un côté.

Je vous conseille de lire plus d'articles sur le sujet

Auteur: Petr Vladimirovich Nikolaev

Le médecin est un thérapeute manuel, un traumatologue orthopédiste, un thérapeute à l'ozone. Méthodes d'exposition: ostéopathie, relaxation post-isométrique, injections intra-articulaires, technique manuelle douce, massage des tissus profonds, technique analgésique, craniothérapie, acupuncture, administration intra-articulaire de médicaments.

Après la menstruation, le bas du dos et le bas de l'abdomen font mal

Pourquoi le bas du dos fait mal

Lombalgie pendant la grossesse du premier trimestre

Causes possibles de douleurs lombaires chez les femmes et les hommes

À coup sûr, chaque personne de plus de 35 ans devait ressentir des maux de dos sous le bas du dos avec des degrés d'intensité variables et des symptômes associés de manifestations cliniques. Dans la plupart des cas, les gens ne font pas attention à la douleur dans le bas du dos, jusqu'à ce que les attaques de douleur commencent à irradier vers les segments musculo-squelettiques de la colonne vertébrale et d'autres organes anatomiques de la vie humaine.

Souvent, la gravité du syndrome douloureux ne correspond pas à la gravité de la maladie selon les signes symptomatiques. En d'autres termes, des douleurs parfois faibles et douloureuses dans le bas du dos et le bas de l'abdomen, qui ne provoquent pas d'inconfort particulier pour une personne, peuvent être le signe de troubles pathologiques graves qui mettent en danger la santé et la vie du patient..

De plus, les signes symptomatiques et les causes de la douleur sous le bas du dos chez la femme diffèrent du syndrome douloureux sous le bas du dos chez l'homme, en raison de la différence de structure anatomique et de développement physiologique. Considérez les conditions cliniques et les signes diagnostiques les plus courants, dans la pratique neurologique, dans lesquels la douleur se produit dans le bas de l'abdomen et le bas du dos.

Lombalgie dans l'ostéochondrose

La douleur au dos qui survient sous le bas du dos peut le plus souvent être une relation causale en raison de l'apparition d'une ostéochondrose dans la région lombaire, dans laquelle se produisent des perturbations complexes de nature dégénérative-dystrophique, lorsqu'il y a une réduction du lit vasculaire dans le cartilage articulaire des vertèbres et des disques intervertébraux, provoquant des douleurs d'intensité variable sous le bas du dos à droite ou à gauche. Dans ce cas, chez l'homme et la femme, il peut faire mal non seulement au niveau de la colonne vertébrale au-dessus du coccyx, mais également en dessous, dans la région des segments pelviens du système musculo-squelettique du squelette squelettique, dans les zones fessières et la cuisse. Les principales causes de douleurs au dos sous le bas du dos avec ostéochondrose sont déterminées:

  • changements liés à l'âge chez une personne;
  • insuffisance hormonale chez les femmes;
  • manque de saturation du corps en microcomposants et vitamines;
  • prédisposition génétique;
  • en surpoids;
  • violation des fonctions métaboliques à la suite d'une infection ou d'une intoxication des éléments articulaires du système vertébral;
  • blessures et ecchymoses de la colonne lombaire;
  • stress physique et dynamique excessif sur la colonne vertébrale;
  • séjour prolongé des lombaires en position statique;
  • tension nerveuse et autres facteurs indésirables.

Un symptôme de douleur au bas de la colonne vertébrale est la douleur constante d'une traction, d'une douleur ou d'une évolution aiguë. S'il est établi que le dos fait mal en dessous du bas du dos en raison d'une destruction dégénérative, alors un complexe de traitement thérapeutique approprié est nécessaire, qui fournit non seulement des médicaments pour les éléments articulaires, mais implique également des procédures physiothérapeutiques, des massages, une thérapie manuelle, etc..

Une complication critique après une déformation articulaire dégénérative est la saillie des disques intervertébraux lombo-sacrés, leur déplacement nucléaire pulpeux avec destruction de l'anneau fibreux, la courbure de la colonne vertébrale inférieure, le rétrécissement de la lumière de l'organisation creuse du canal rachidien, ainsi que les dommages de compression chroniques du système radiculaire, conduisant à une sensation altérée trouble moteur de toute la ceinture lombaire.

Causes possibles de douleur aiguë à droite ou à gauche

Une douleur aiguë émergente sous le bas du dos à droite ou à gauche, tout en limitant l'activité motrice des articulations, nécessite un examen diagnostique immédiat. Ce n'est que sur la base de diagnostics en laboratoire et instrumentaux qu'il est possible de déterminer avec un haut degré de probabilité pourquoi le dos fait mal à droite ou à gauche. Il existe plusieurs explications probables à la douleur aiguë au bas du dos:

  • Le syndrome lombaire à facettes est assez fréquent chez les personnes âgées. Il y a une augmentation des facettes supérieure et inférieure (arrière) des articulations intervertébrales dans la région lombaire, entraînant une compression des racines à l'endroit de leur sortie du canal rachidien. D'une autre manière, ce terme neurologique est appelé spondylarthrose déformante..
  • La partie péridurale de l'espace vertébral, causée par une inflammation purulente dans le corps de la colonne vertébrale, et diagnostiquée comme un abcès péridural rachidien, peut provoquer des douleurs sous le bas du dos à gauche ou à droite. La cause des douleurs dorsales aiguës en dessous du bas du dos gauche ou droit est une lésion infectieuse de l'espace sous-dural de la colonne vertébrale. L'agent causal de l'infection peut être les streptocoques, les staphylocoques, le bacille tuberculeux et d'autres micro-organismes anaérobies.
  • Des douleurs dorsales aiguës à droite sous le bas du dos ou à gauche peuvent être causées par le déplacement des disques intervertébraux dans les vertèbres L1-L5 de la colonne lombaire. La douleur qui en résulte à gauche ou à droite dans le bassin et le bas du dos, limite la mobilité du corps et force une personne à prendre une position forcée du corps. Une saillie unilatérale du disque indique une douleur radiculaire. De plus, une personne a une violation des fonctions génito-urinaires et une compression du rectum. Il y a certaines difficultés et douleurs en urinant et en déféquant.

De plus, une douleur aiguë dans le côté gauche du dos en dessous du bas du dos ou dans la partie opposée de celui-ci est le résultat d'une entorse, d'une contusion grave ou d'une fracture de la vertèbre lombo-sacrée. Un signe caractéristique de dommages mécaniques aux composants articulaires de la colonne vertébrale est l'immobilité partielle ou totale de tous les composants musculo-squelettiques du bas du dos.

Un autre problème est l'ostéomyélite, qui est un processus purulent-nécrotique qui affecte la structure osseuse de la zone lombo-sacrée de la colonne vertébrale. La forme aiguë de la maladie commence à se manifester à un âge précoce. L'enfant se plaint de maux de dos, des nausées et des vomissements apparaissent, la température corporelle atteint 39 à 40 degrés Celsius, un ictère hémolytique est également possible. Une forte douleur localisée dans le dos oblige le bébé à limiter l'activité motrice. Une telle contraction de la douleur devrait alerter les parents et fournir à l'enfant des soins médicaux urgents. La cause de la forme aiguë de l'ostéomyélite est la pénétration de bactéries pyogènes dans les structures osseuses de la colonne vertébrale.

Douleur chronique au bas du dos

Lorsque les articulations osseuses font constamment mal dans le côté, légèrement plus bas que le dos, ou que la fesse répond par une douleur douloureuse, il est probable qu'il y ait une évolution chronique d'une maladie neurologique. Considérez les cas les plus probables de maux de dos dans diverses situations neurologiques associées à un état chronique de la colonne vertébrale:

  • La spondylose déformante est une maladie chronique causée par des modifications dystrophiques du cartilage articulaire de la vertèbre lombaire, qui forment une croissance du tissu osseux sur le corps de la colonne vertébrale. À la suite d'une ostéochondrose avancée, une dystrophie des fibres externes de la colonne vertébrale et des parties latérales de l'anneau fibreux se produit, violant ainsi la position relative anatomique et topographique des éléments du canal rachidien.
  • La prolifération osseuse (ostéophytes) le long de la ligne axiale de la colonne vertébrale exerce une pression de compression sur les branches nerveuses (racines), ce qui procure à la personne des symptômes neurologiques lors des mouvements et des actions actives. Le patient est perturbé non seulement l'activité motrice du système de soutien, mais également une perte de sensibilité dans la région pelvienne et les extrémités inférieures du squelette ostéoarticulaire, des boiteries et une posture non naturelle apparaissent lors de la marche.
  • La spondylarthrose ankylosante est un autre type de pathologie neurologique qui est observée chez les personnes âgées. Cependant, des symptômes de douleur dans le bas du dos sont de plus en plus identifiés chez des patients relativement plus jeunes. Les plaintes symptomatiques de douleurs lombaires douloureuses constantes, lors de la radiographie, déterminent la destruction de l'articulation sacro-iliaque, la formation de la colonne dite "en bambou".
[stextbox Tous ces symptômes de douleur sont la preuve d'un traitement prématuré de l'ostéochondrose. [/ stextbox]

Causes de la douleur symptomatique chez les femmes

Si le dos d'une femme fait mal et que le diagnostic neurologique n'est pas confirmé, il est probable que la douleur chez les femmes dans le dos, plus bas que le bas du dos, est causée par d'autres problèmes internes du corps, y compris la nature gynécologique. Les facteurs de cause à effet les plus probables pour la formation de douleurs lombaires symptomatiques dans le corps féminin:

  • Lésion infectieuse de la gonorrhée, lorsque les bactéries gram-négatives pénètrent non seulement la muqueuse des organes génitaux, mais attaquent également la muqueuse du rectum, ce qui provoque des douleurs dans le bas du dos chez les femmes.
  • La chlamydia est une autre maladie de nature infectieuse qui peut endommager non seulement les organes reproducteurs du système reproducteur, la membrane muqueuse des voies respiratoires, le cœur et les vaisseaux sanguins, mais aussi affecter la muqueuse synoviale des segments articulaires osseux de la colonne vertébrale lombo-sacrée.
  • Les fibromes utérins sont des tumeurs bénignes du myomètre qui provoquent des douleurs dans la hanche, le bas du dos ou le dos..
  • Avec une grossesse extra-utérine, des douleurs à droite ou au dos à gauche sous le bas du dos peuvent également survenir. Les raisons de cette condition sont l'attachement utérin hors bande d'un ovule fécondé.
  • Les maladies des organes anatomiques internes peuvent également contribuer au développement de symptômes de douleur dans le bas du dos, le segment lombo-sacré et les membres inférieurs.
[stextbox Tout syndrome de douleur aiguë dans la partie de la hanche du squelette squelettique et / ou de la région lombaire chez la femme doit être examiné de manière diagnostique afin d'éviter le risque possible de perte de maternité. [/ stextbox]

Recommandation d'un spécialiste

Pour prévenir d'éventuelles complications cliniques des symptômes de la douleur dans la région lombaire, des actions thérapeutiques et préventives visant à améliorer les propriétés protectrices du corps et à renforcer la structure musculo-squelettique de la colonne vertébrale aideront. Si nous excluons le facteur causal des symptômes de la douleur dans les formes chroniques et aiguës des conditions pathologiques des organes systémiques internes de l'activité vitale, et considérons le problème à travers le prisme du risque neurologique des conditions cliniques, la prévention thérapeutique consiste à ce qui suit:

  • Vous devez constamment surveiller votre posture.
  • Ne pas soulever des objets lourds, en particulier des femmes.
  • Effectuer quotidiennement des exercices d'échauffement pour le dos et d'autres segments structurels de la colonne vertébrale.
  • Maintenez une alimentation saine lorsque le corps reçoit une quantité suffisante de minéraux et de vitamines.
  • Un bon sommeil est l'une des conditions clés pour une colonne vertébrale saine. Le matelas orthopédique aidera non seulement à bien dormir, mais fournira également aux articulations des conditions confortables pour la relaxation.

Les aliments avec une teneur optimale en calcium, potassium et vitamines B9, B12, C et D, qui se trouvent en grande quantité dans les aliments végétaux, aideront à dynamiser les tissus articulaires. Vous ne devez pas abuser des aliments gras, marinés, épicés et fumés, ainsi que vous abstenir de boire des boissons alcoolisées et à faible teneur en alcool et de fumer. Les passe-temps fréquents dans la piscine, l'aire de jeux ou le tapis roulant ne seront pas superflus. Prévenez vos articulations vous-même et apprenez à vos enfants.

Quelles sont les causes des douleurs lombaires chez les femmes?

La douleur sous le bas du dos chez les femmes est un symptôme de nombreuses maladies qui ne sont pas toujours associées à la colonne vertébrale et au système musculo-squelettique..

Pas besoin de se précipiter pour boire des pilules, vous devez d'abord comprendre les causes de l'inconfort.

Types de douleur

Par la nature de la douleur, il est déjà possible de faire un diagnostic préalable sans attendre les résultats des tests et de la radiographie. Il existe 4 types de douleur.

  1. Douleur (traction) - douleur d'intensité modérée, est souvent le compagnon constant d'une personne. Indique des maladies chroniques du système musculo-squelettique.
  2. Aiguë - un syndrome de douleur soudaine aiguë qui apparaît spontanément. L'inconfort indique des processus inflammatoires aigus, des dommages aux racines des nerfs spinaux, des blessures des disques intervertébraux.
  3. Dumb - une sorte de syndrome douloureux douloureux. Elle survient dans certaines circonstances: en position couchée, le soir, ou avec une charge sur les lombaires. Indique un certain nombre de pathologies, un examen complet est nécessaire pour déterminer la cause..
  4. Lumbago. Synonymes - lumbago, douleur aiguë. Elle se produit en raison de dommages ou de compression du nerf en raison de blessures ou d'une forte charge sur la colonne vertébrale.

Tout inconfort dans le bas du dos nécessite une attention particulière. Si des mesures ne sont pas prises à temps, une douleur chronique apparaît qui ne disparaît pas pendant la journée.

Localisation et raisons

La localisation distingue:

  • douleur à droite ou à gauche;
  • étalement symétrique;
  • irradiant vers une autre partie du corps.

L'emplacement de l'inconfort n'est pas un symptôme informatif, car avec des dommages aux racines des nerfs vertébraux, la localisation peut changer. Étant donné que la douleur se propage le long du nerf, on ne peut pas soutenir que l'inconfort symétrique indique une pathologie rénale et que l'irradiation dans les fesses indique des problèmes avec le système reproducteur féminin..

Maladies gynécologiques

Les maux de dos sous le bas du dos chez les femmes sont un signe de maladies gynécologiques. La raison la plus évidente est le syndrome prémenstruel. Cela est dû à plusieurs facteurs à la fois:

  • gonflement dans le bas du corps avant la menstruation;
  • une augmentation du niveau d'hormones responsables de la perception de la douleur;
  • caractéristiques de l'emplacement de l'utérus.

L'inconfort est terne, douloureux, se répand dans le dos. Un symptôme n'est pas dangereux s'il n'indique pas des maladies cachées qui conduisent à des irrégularités menstruelles..

D'autres causes d'inconfort comprennent:

  • endométriose - prolifération pathologique de l'endomètre;
  • dysfonction ovarienne;
  • grossesse extra-utérine;
  • formations kystiques dans les ovaires;
  • cancer du col utérin.

Avec ces maladies, le syndrome douloureux se propage dans le bas du dos, a un caractère douloureux chronique. De plus, il existe des symptômes de déséquilibre hormonal, d’insuffisance du cycle menstruel, de gêne périnéale.

Maladie du rein

Si le bas du dos de la femme fait mal, tout en gonflant le visage et les membres inférieurs, ainsi qu'un changement dans la fréquence des mictions, est nécessaire, tout d'abord, vérifiez les reins.

La cause la plus fréquente est la pyélonéphrite ou l'insuffisance rénale. La pyélonéphrite est appelée inflammation des reins, la maladie se caractérise par les symptômes suivants:

  • augmentation de la température corporelle (pas supérieure à 38 degrés);
  • nausée et vomissements;
  • douleur pendant la miction;
  • opacification de l'urine.

Une hématurie est également possible - des gouttelettes de sang dans l'urine. Avec l'insuffisance rénale, les symptômes sont atténués. La maladie se caractérise par:

  • frissons;
  • fatigue;
  • gonflement sous les yeux;
  • éruption allergique et démangeaisons.

Les pathologies des reins sont très dangereuses et nécessitent des soins médicaux en temps opportun. L'automédication est inacceptable.

Maladies de la colonne vertébrale

N'oubliez pas la raison la plus évidente - les maladies de la colonne vertébrale. Ceux-ci inclus:

  • ostéochondrose;
  • saillies discales;
  • hernie intervertébrale;
  • blessures lombaires;
  • courbure pathologique de la colonne vertébrale (scoliose et cyphose).

De plus, le bas du dos souffre même d'une instabilité de la colonne cervicale. Dans ce cas, la douleur se propage le long de la colonne vertébrale en raison de l'irritation des racines des nerfs spinaux..

Une douleur intense qui survient soudainement après une blessure, comme une ecchymose, un choc ou une entorse, est un symptôme dangereux. Ici, une rupture de l'anneau fibreux du disque intervertébral est possible, ce qui correspond à une hernie.

Embonpoint et mode de vie sédentaire

La douleur dans le bas du dos chez les femmes est observée chez les personnes obèses au mode de vie inactif. L'inconfort est causé par une lourde charge sur le bas du dos en position assise. Les vertèbres ne peuvent tout simplement pas supporter le poids corporel, un déplacement se produit, des processus dégénératifs se développent. Au fil du temps, cela est lourd d'ostéochondrose.

Contrairement à la croyance populaire, le dos n'a pas besoin d'être trop soigné, la colonne vertébrale a besoin de charges régulières, sinon les processus métaboliques ralentissent. Les disques perdent leur élasticité, leur fonction d'amortissement est violée. Un mode de vie sédentaire et le manque d'activité physique régulière peuvent entraîner des maux de dos. Tout d'abord, le groupe à risque se compose d'employés de bureau qui passent toute la journée en position assise et négligent de charger et de faire du sport.

Comment soigner un dos?

Vous devez d'abord comprendre les raisons. Ici, vous ne pouvez pas vous passer d'un médecin, sinon vous ne pouvez que masquer temporairement le problème vous-même. S'il n'y a aucun symptôme autre que la douleur, vous devez consulter un traumatologue ou un rhumatologue. En présence de symptômes spécifiques indiquant des problèmes gynécologiques ou une insuffisance rénale, vous devez passer par un spécialiste.

Pour le traitement de la colonne vertébrale:

  • analgésiques;
  • onguents chauffants;
  • physiothérapie;
  • cours de physiothérapie;
  • thérapie manuelle.

Les analgésiques (Nimesil, Diclofenac, Ketoprofen) ne traitent pas le problème, mais soulagent efficacement la douleur, vous permettant de vous concentrer sur la restauration de la colonne vertébrale. Se débarrasser de l'inconfort pendant 4-6 heures aidera Sasha Nimesil.

Pour les blessures, les onguents chauffants sont utiles. Ils améliorent la circulation sanguine, soulagent l'enflure et rétablissent les processus métaboliques..

Un cours de massage thérapeutique aidera à résoudre rapidement le problème. La principale méthode de traitement consiste à renforcer les muscles du dos et la physiothérapie, visant à restaurer les processus métaboliques locaux et la nutrition des disques intervertébraux. L'électrophorèse, la magnétothérapie, les applications de boue sont utilisées. Les cours de physiothérapie ont lieu au bureau de physiothérapie. Ils sont dirigés par un rééducateur.

Actions préventives

Une fois confronté à un problème, tout doit être fait pour éviter une récidive de la maladie. Prévention efficace - renforcement musculaire et mode de vie actif. Il est nécessaire de faire du sport, d'étirer les lombaires, d'augmenter la fréquence et la durée des promenades. En cas de blessure au dos, il vaut mieux refuser de courir..

Besoin de repenser le régime. Le menu doit contenir des produits qui stimulent la production de collagène, source de vitamines du groupe B et oméga-3.

Les causes des douleurs lombaires chez la femme seront déterminées par le médecin. N'attendez pas que le problème disparaisse. La douleur dans le bas du dos est très dangereuse, il est donc important de consulter un médecin en temps opportun.

Caractéristiques et application de l'applicateur Lyapko

Qu'est-ce que la saillie du disque dorsal?

Comment traiter la radiculite du bas du dos à la maison

Exercices de la colonne vertébrale du Dr Shishonin

Que faire lorsque le dos dans le bas du dos est coincé

Pourquoi il y a une douleur sous le bas du dos chez les femmes et que faire?

La douleur sous le bas du dos chez les femmes peut avoir différentes causes. Le plus souvent, ce sont des maladies de la colonne vertébrale - sciatique, prolapsus du disque intervertébral. Mais il arrive que la douleur sous le bas du dos soit causée par des maladies des voies urinaires, du système reproducteur et du tractus gastro-intestinal. Selon les symptômes, une méthode de traitement est choisie qui vise non seulement à soulager la douleur sous le bas du dos, mais aussi à éliminer la cause qui l'a provoquée..

Les maladies du système ostéoarticulaire sont les causes les plus fréquentes de douleur dans le bas du dos. Les maux de dos qui proviennent de la colonne vertébrale peuvent être aigus ou chroniques. Ils sont le résultat de changements dégénératifs, de processus inflammatoires et de blessures..

Les maladies dégénératives de la colonne vertébrale s'accompagnent souvent de douleurs qui irradient vers la jambe et la région fessière. Ces maladies limitent le travail et les mouvements quotidiens..

La douleur lombaire provoque souvent:

  • lumbago (lorsque la douleur est ressentie à l'arrière de la cuisse),
  • sciatique (lorsque la douleur est palpable à partir de la colonne lombaire tout au long du nerf sciatique, c'est-à-dire l'arrière de la cuisse et le bas de la jambe, et atteint parfois le talon et même le gros orteil).

Autres causes de douleurs au bas du dos:

  • étirement musculaire;
  • dommages articulaires;
  • dégénérescence articulaire;
  • dégénérescence du canal rachidien;
  • sténose vertébrale;
  • dégénérescence du disque intervertébral;
  • spondylolisthésis (déplacement des vertèbres).

En plus des changements dégénératifs, les causes de la douleur dans la partie inférieure de la colonne vertébrale comprennent:

  • malformations congénitales;
  • les maladies rhumatismales;
  • tumeurs vertébrales;
  • tuberculose osseuse;
  • blessures à la colonne vertébrale et au bassin.

La marche à talons hauts est également une cause de douleur vertébrale. Les femmes après plusieurs heures passées sur des talons aiguilles devraient faire l'exercice. Il est nécessaire de plier les genoux et de toucher alternativement le sol avec les genoux. Besoin de changer le talon à un niveau inférieur.

Les maladies du système urinaire entraînant des douleurs au bas du dos comprennent une maladie rénale inflammatoire et une lithiase urinaire. Les maladies inflammatoires du rein comprennent la glomérulonéphrite. Le principal symptôme de la glomérulonéphrite est le syndrome néphrotique.

Il comprend:

  • protéinurie supérieure à 3,5 g / jour;
  • hyperlipidémie;
  • lipidurie;
  • hypoalbuminémie (diminution de l'albumine);
  • gonflement.

La glomérulonéphrite est divisée en chronique, aiguë et fortement progressive. La seule façon sûre de diagnostiquer les maux de dos causés par la glomérulonéphrite consiste à effectuer une biopsie rénale, une urine et un test sanguin.

La néphrolithiase est un autre exemple de pathologie pouvant entraîner des douleurs dans la région lombaire. Cette condition indique la présence de calculs dans les voies urinaires. Le plus souvent, les calculs rénaux sont constitués de sels de calcium. Un symptôme typique est une colique rénale, c'est-à-dire une douleur dans la région lombaire avec une irradiation vers l'adhérence pubienne et / ou les organes génitaux externes.

L'élimination de la douleur intense qui se produit dans la zone arrière avec des calculs rénaux est réalisée à l'aide de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens. Une personne souffrant de lithiase urinaire doit boire beaucoup de liquides et limiter les aliments contenant du sel. Parfois, le seul traitement efficace est invasif. Les traitements des pierres invasives comprennent la lithotripsie extracorporelle (ou urétérotrope), la néphrolithotripsie percutanée ou l'ablation chirurgicale des calculs.

Une douleur dans le bas du dos peut survenir en cas de fausse couche, de cycle irrégulier douloureux, de maladies de l'utérus et même d'endométriose.

La fausse couche est la complication la plus courante de la grossesse. Les causes d'une fausse couche comprennent des facteurs génétiques, hormonaux et anatomiques..

  • taches ou saignements des voies génitales;
  • douleur dans le bas de l'abdomen et le bas du dos.

Une autre condition est les irrégularités menstruelles. Menstruations douloureuses associées à des douleurs abdominales et / ou du bas du dos, de la diarrhée, des nausées et des vomissements.

L'endométriose est une maladie dans laquelle les cellules de la couche interne des parois de l'utérus (endomètre) se développent à l'extérieur. Elle survient chez 15% des femmes. Les symptômes suivants accompagnent la maladie:

  • douleur pelvienne dans le bas du dos;
  • dysménorrhée;
  • douleur associée à l'activité sexuelle (dyspareunie).

Des douleurs dans la partie inférieure de la colonne vertébrale peuvent survenir lors de pathologies du tractus gastro-intestinal. Dans la pancréatite sévère, un symptôme de Gray Turner se produit, c'est-à-dire des taches sous-cutanées dans la région lombaire du dos, indiquant une nécrose du tissu adipeux environnant. Il accompagne souvent la douleur dans la région épigastrique gauche avec un rayonnement dans la région lombaire du dos.

D'autres problèmes digestifs comprennent:

  • ulcère peptique de l'estomac et des intestins;
  • processus inflammatoires de l'intestin, qui comprennent la maladie de Lesnevsky-Crohn et la colite ulcéreuse;
  • inflammation de la vésicule biliaire;
  • constipation et autres causes d'obstruction du côlon;
  • anévrisme de l'aorte abdominale.

En cas de douleur dans la région lombaire, vous devriez consulter un médecin qui vous prescrira des tests de diagnostic, tels que la radiographie vertébrale, l'imagerie par résonance magnétique ou la tomodensitométrie. Des études visuelles vous permettront de diagnostiquer et de déterminer quel traitement est nécessaire pour le patient.

La douleur dans le bas du dos à gauche ou à droite, qui apparaît en se penchant en avant, indique un blocage de l'articulation sacro-hanche dans le bassin ou la hernie du disque, c'est-à-dire un prolapsus du disque (hernie spinale). Les hernies du disque intervertébral nécessitent une intervention chirurgicale et le blocage de l'articulation sacro-hanche nécessite une physiothérapie.

Pour la douleur du segment inférieur de la colonne vertébrale résultant du stress, d'un traumatisme, d'une dégénérescence de la colonne vertébrale, appliquer:

  1. 1. Procédures de rééducation (exercices, traitement au froid / chaleur, ultrasons, stimulation électrique, massage).
  2. 2. Analgésiques. Tout d'abord, le paracétamol et les anti-inflammatoires non stéroïdiens (Diclofenac, Naproxen), et s'ils ne vous aident pas, le médecin peut prescrire des analgésiques opioïdes - Tramadol, Codeine. Les médicaments doivent être utilisés sous stricte surveillance médicale..

Parfois, un médecin peut décider d'injecter des glucocorticoïdes dans le canal rachidien. Ils provoquent une diminution de l'inflammation autour des nerfs, entraînant l'élimination / la réduction de la douleur. L'effet analgésique n'est pas permanent et disparaît en quelques mois..

Les recommandations générales pour le traitement à domicile des maux de dos comprennent:

  1. 1. L'adaptation appropriée de l'activité physique en fonction de l'état de santé et de la préparation physique du patient.
  2. 2. Repos au lit jusqu'à plusieurs jours. Un long repos peut faire plus de mal que d’aide..
  3. 3. Des compresses froides / chaudes (des glaçons enveloppés dans une serviette ou des plaques chauffantes) sont appliquées sur le point douloureux pendant 15 à 20 minutes plusieurs fois par jour. Les compresses froides peuvent être remplacées par des compresses chaudes. Il est nécessaire de se concentrer sur ce qui est le plus efficace dans chaque cas.
  4. 4. L'utilisation d'anti-inflammatoires non stéroïdiens pour réduire la douleur. Il est préférable d'utiliser des onguents (contenant du diclofénac), car ils donnent moins d'effets secondaires que les comprimés.

Sensations de douleur causées par la tension musculaire ou la raideur articulaire, les traumatismes peuvent être surmontés en faisant des exercices d'étirement et en renforçant le dos tous les jours:

  1. 1. Allongez-vous sur le dos.
  2. 2. Pliez la jambe gauche dans le genou et tirez-la vers le corps.
  3. 3. Tournez lentement les hanches vers la droite jusqu'à la butée, sans soulever vos épaules du sol.
  4. 4. Retour à la position de départ.
  5. 5. Répétez alternativement avec les deux pieds..

Les exercices à éviter pour les douleurs lombaires sont l'inclinaison, le soulèvement des jambes en position allongée, les squats (mais les squats contre le mur sont autorisés).

Les personnes souffrant de maux de dos chroniques doivent s'inscrire dans la piscine et apprendre à nager sur le dos. Les exercices en salle de gym sont efficaces, à condition qu'ils soient sélectionnés par un spécialiste et effectués sous la supervision d'un moniteur.

Le dos peut faire mal pendant la grossesse, surtout au troisième trimestre. L'enfant fait irruption dans le bassin et appuie sur la colonne vertébrale. Un bain chaud peut soulager les maux de dos d'une femme enceinte. Il est préférable de le faire quand il y a une autre personne dans la maison, car de l'aide sera nécessaire pour entrer ou sortir du bain. Un autre traitement pour les douleurs lombaires est le massage..

La douleur dans le bas du dos en début de grossesse apparaît en raison d'une distension utérine. Une douleur aiguë, rappelant les sensations pendant les menstruations, peut indiquer une menace de grossesse. Dans de tels cas, consultez un gynécologue..

Il ne faut pas oublier que la douleur dans le bas du dos peut être sous-estimée. S'il est impossible de trouver une cause ou un moyen de se débarrasser de cette maladie, vous devez contacter un spécialiste. Il vaut mieux ne pas utiliser de méthodes non vérifiées. Cela ne peut qu'aggraver la situation..

Causes, diagnostic et traitement des maux de dos sous le bas du dos

La longe est la section médiane de la colonne vertébrale - en dessous se trouve le sacrum et le coccyx. La douleur sous le bas du dos est généralement associée à eux ou à diverses pathologies des organes internes situés dans la projection de la zone touchée. Dans tous les cas, il est nécessaire de diagnostiquer et de suivre un traitement adéquat..

Causes possibles de maux de dos sous le bas du dos

Dans la plupart des cas, la douleur est un signe de traumatisme ou de maladie. Souvent, en raison de son intensité, le patient ne remarque pas de signes secondaires de pathologie, bien qu'il soit important d'obtenir le tableau clinique le plus complet.

Une ecchymose s'accompagne d'une douleur d'intensité variable, qui dépend de la gravité de l'ecchymose. Les symptômes suivants sont également observés:

  • développement rapide des ecchymoses, des hématomes;
  • œdème croissant - insignifiant le premier jour et impressionnant le lendemain;
  • gonflement de la zone meurtrie;
  • perte importante de mobilité dans le tiers inférieur de la colonne vertébrale au milieu d'une douleur intense;
  • la douleur augmente pendant les mouvements, tente de se tenir debout ou de s'asseoir.

Fracture sacrée

Une telle blessure peut être causée par un coup direct ou une chute sur les fesses. La douleur dans ce cas est sévère et continue, parfois accompagnée d'hémorragie. Les blessures se caractérisent également par les manifestations suivantes:

  • irradiation de la douleur dans le coccyx, la jambe;
  • gonflement de la zone touchée, formation d'un hématome;
  • mictions fréquentes, accompagnées de sensations douloureuses;
  • incapacité à s'asseoir, en particulier sur une surface dure;
  • étourdissements, maux de tête;
  • nausées Vomissements.

Ostéochondrose

Cette maladie affecte le cartilage articulaire, provoquant des changements dégénératifs-dystrophiques. Des sensations douloureuses sous le bas du dos se manifestent dans les lésions de la région lombo-sacrée. La douleur irradie généralement vers le membre inférieur le long du nerf sciatique.

Au stade initial, des sensations douloureuses se produisent pendant l'effort, les mouvements brusques, le séjour prolongé du corps dans une position, mais deviennent alors permanentes et perturbent même au repos. La douleur peut être sourde ou aiguë, ressemblant à un choc électrique (lumbago).

Les manifestations suivantes sont également caractéristiques de l'ostéochondrose:

  • spasmes musculaires;
  • perte de flexibilité du dos;
  • instabilité vertébrale;
  • en raison du déplacement des lombaires et du sacrum l'un par rapport à l'autre, une perturbation du fonctionnement des organes internes: intestins, organes du système génito-urinaire.

Protrusion de disque intervertébral

Cette condition pathologique est considérée comme le stade de l'ostéochondrose et implique que le disque intervertébral gonfle dans le canal rachidien. Dans ce cas, la douleur augmente avec la toux, les éternuements, en position assise, en se penchant en arrière.

La douleur peut irradier vers le membre inférieur et s'accompagner des symptômes suivants:

  • développement d'une névralgie du nerf sciatique;
  • engourdissement, picotements dans la zone touchée;
  • faiblesse musculaire;
  • mictions et selles possibles, y compris perte de contrôle de ces processus.

Hernie intervertébrale

Cette condition pathologique se produit également dans le contexte de l'ostéochondrose et se développe après une protrusion, qui n'a pas été guérie en temps opportun. En plus du bombement du disque intervertébral, dans ce cas, il y a une rupture de l'anneau fibreux.

Des sensations douloureuses se développent dans la zone affectée, puis se propagent dans les zones voisines, irradiant vers les membres inférieurs. Les manifestations suivantes sont également caractéristiques de la hernie intervertébrale:

  • augmentation de la douleur due à des mouvements brusques, à l'haltérophilie, à la position assise;
  • attaque de douleur apparaissant fortement ressemblant à un mal de dos;
  • la courbure de la colonne vertébrale se développe et progresse;
  • les muscles lombaires et abdominaux perdent leur mobilité, se pincent;
  • certains mouvements sont difficiles;
  • une boiterie peut se développer.

Radiculopathie

Le plus souvent, cette condition pathologique est appelée radiculite. Dans ce cas, les racines de la moelle épinière sont affectées. La douleur est localisée dans la zone touchée, peut irradier vers la cuisse, la fesse, le pied.

La radiculite s'exprime également dans les signes suivants:

  • douleur de nature douloureuse ou ressemblant à un mal de dos;
  • douleur accrue pendant le mouvement dans la zone touchée;
  • engourdissement des membres inférieurs;
  • faiblesse musculaire.

Néoplasme

La douleur dans le dos sous le bas du dos peut être un signe de néoplasme dans cette zone ou de métastases avec des dommages à d'autres organes et systèmes. Des sensations douloureuses se développent généralement aux derniers stades du cancer, lorsque la tumeur augmente de façon significative en taille et appuie sur les organes adjacents, les terminaisons nerveuses.

La présence d'un néoplasme se manifeste généralement par des signes généralisés:

  • fatigue;
  • faiblesse générale, malaise;
  • perte d'appétit;
  • perte de poids.

Ostéomyélite

Cette pathologie est un processus purulent-nécrotique qui affecte les os, la moelle osseuse et les tissus mous qui les entourent. La maladie est contagieuse et agressive..

La forme aiguë de la pathologie est caractérisée par une douleur dans la zone touchée, qui peut s'accompagner des symptômes suivants:

  • augmentation de la température corporelle à 39-39,5 degrés;
  • faiblesse générale;
  • malaise;
  • transpiration
  • les tissus mous gonflent le long de la colonne vertébrale;
  • il y a un vasospasme qui peut provoquer une thrombose.

La forme chronique de la maladie est moins prononcée. Elle se caractérise par une douleur sourde sans une certaine localisation, qui peut ressembler à une ostéochondrose ou à une pathologie des organes internes. Souvent, la température monte à 37-38 degrés, qui reste longtemps au même niveau.

Prostatite

Cette maladie est de nature inflammatoire et affecte la prostate. Les hommes à risque sont âgés de 40 à 45 ans. La douleur peut irradier vers le sacrum, mais elle est localisée dans la région inguinale et pelvienne, au bas du dos.

La prostatite se caractérise par les manifestations suivantes:

  • augmentation du besoin d'uriner, parfois intolérable;
  • la nuit, la fréquence des pulsions devient encore plus élevée;
  • la vidange de la vessie est douloureuse, peut s'accompagner de brûlures;
  • la miction est difficile;
  • on sent que la vessie n'est pas complètement vide;
  • dysfonction sexuelle;
  • troubles psycho-émotionnels.

Thrombophlébite

Cette pathologie implique la formation d'un caillot sanguin et le chevauchement de la lumière d'une veine dont les parois s'enflamment. Une douleur sous le bas du dos peut survenir avec des dommages aux veines pelviennes et iliaques à la suite d'une irradiation de la douleur se développant dans le bas de l'abdomen.

Dans ce cas, les symptômes suivants peuvent également être observés:

  • augmentation de la douleur pendant le surmenage physique, l'hypothermie, le stress;
  • faiblesse générale et musculaire;
  • température corporelle parfois élevée;
  • le chevauchement complet de la lumière de la veine s'accompagne d'une douleur aiguë à l'aine, d'un gonflement du membre inférieur;
  • chez les femmes, il y a une violation du cycle menstruel;
  • les hommes peuvent avoir un dysfonctionnement sexuel.

Endométriose

Cette maladie est assez courante chez les femmes et se caractérise par une prolifération de cellules endométriales. Le principal signe de pathologie est une douleur pelvienne, qui peut irradier vers l'arrière en dessous du bas du dos.

La douleur peut être constante ou cyclique. Dans le deuxième cas, les manifestations douloureuses sont caractérisées par un synchronisme avec le cycle menstruel.

La pathologie se caractérise également par les manifestations suivantes:

  • profusion et durée des menstruations;
  • douleur pendant les rapports sexuels, pendant la miction, la défécation.

Quel médecin dois-je contacter?

Pour les douleurs sous le bas du dos, assurez-vous de consulter un spécialiste. Au stade initial, il peut s'agir d'un thérapeute qui effectuera un examen physique, collectera et analysera l'histoire de la maladie et de la vie. Sur la base des informations reçues, le médecin orientera le patient vers le bon spécialiste dans une direction étroite. Il pourrait être:

  • traumatologue;
  • neurologue;
  • chirurgien, y compris vasculaire;
  • orthopédiste;
  • urologue;
  • gynécologue;
  • phlébologue;
  • oncologiste.

La participation d'autres spécialistes peut également être nécessaire, surtout si certaines complications surviennent dans le contexte de la pathologie sous-jacente.

Diagnostique

La clarification de la cause des maux de dos sous le bas du dos commence par un examen physique et une collecte d'anamnèse. Les femmes peuvent avoir besoin d'un examen gynécologique, les hommes peuvent avoir besoin d'un examen rectal (généralement en cas de suspicion de prostatite).

Un diagnostic nécessite généralement une série d'études en laboratoire et instrumentales, qui peuvent inclure les méthodes suivantes:

  • analyses de sang et d'urine - générales, biochimiques;
  • radiographie
  • échographie, y compris transvaginale et transrectale;
  • tomographie - imagerie par résonance magnétique calculée;
  • Angiographie CT.

D'autres méthodes de diagnostic peuvent être nécessaires selon le cas particulier. Dans les cas difficiles, vous devez examiner tout le corps.

Le diagnostic est nécessaire non seulement pour le diagnostic, mais aussi pour déterminer la cause de la maladie. Ceci est important pour un traitement ultérieur. Un diagnostic différentiel est souvent nécessaire, car de nombreuses pathologies ont un tableau clinique similaire..

Traitement des douleurs au bas du dos

Les caractéristiques du traitement dépendent du diagnostic. Dans la plupart des cas, une approche conservatrice suffit, qui peut consister en une pharmacothérapie, une physiothérapie, une physiothérapie, un massage.

Pour les maladies et blessures graves, ainsi que le développement de complications graves, une intervention chirurgicale peut être nécessaire..

Pour les maux de dos en dessous du bas du dos, le repos doit être assuré, ceci est particulièrement important en cas d'exacerbation de la pathologie ou dans la première fois après une blessure. Il est également nécessaire d'exclure l'activité physique.

Il sera utile de prévenir la constipation, qui peut exacerber la douleur. À cette fin, un régime de boisson adéquat doit être observé et les produits de verrouillage doivent être exclus..

Blessure liée aux premiers soins

Si la douleur est associée à une blessure, en plus du repos, la zone affectée doit être appliquée avec une compresse froide.

Cela devrait être fait au cours des deux premiers jours pour réduire l'intensité du syndrome douloureux et réduire l'enflure. Les onguents chauffants pendant cette période sont contre-indiqués.

En cas de fracture, la victime doit être immédiatement emmenée à l'hôpital, en position fixe, couchée sur le côté ou sur le ventre.

Thérapie médicamenteuse

Il existe de nombreuses causes possibles de douleur dans le dos sous le bas du dos, de sorte que les médicaments nécessaires peuvent varier considérablement. Selon le diagnostic, les médicaments suivants peuvent être prescrits:

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens. Ces médicaments sont disponibles sous diverses formes, soulagent bien l'inflammation et la douleur. Souvent prescrits Diclofénac, Ibuprofène, Celebrex, Piroxicam, Indométhacine.
  • Pour soulager l'inflammation et la douleur, des glucocorticostéroïdes du groupe des hormones stéroïdes sont également prescrits. Ces médicaments ont un effet important, mais signifient un risque élevé d'effets secondaires. Souvent, l'hydrocortisone, la prednisone est prescrite dans ce groupe..
  • Pour les douleurs intenses, des analgésiques sont utilisés: Analgin, Baralgin. Dans les cas graves, des médicaments d'origine narcotique peuvent être nécessaires..
  • Avec une douleur insupportable à l'hôpital, un blocage de la novocaïne peut être effectué..
  • Avec la tension musculaire et les spasmes, des relaxants musculaires et des antispasmodiques sont prescrits, combinant souvent des médicaments des deux groupes. Le plus souvent recours à Mikodalm, Papaverin, Drotaverin.
  • Si la maladie a un caractère infectieux ou est compliquée par la fixation d'une infection, un traitement antibactérien est alors prescrit. Pour cela, il est nécessaire d'effectuer une analyse pour identifier l'agent pathogène et déterminer sa sensibilité à la substance médicamenteuse. Au stade initial, ou s'il est impossible de déterminer l'agent pathogène, des antibiotiques à large spectre sont prescrits.
  • Avec la constipation, des laxatifs sont prescrits. Le plus souvent, ce sont des microclysters ou des préparations sous forme de suppositoires rectaux.
  • Avec la thrombophlébite, des phlébotoniques (veinotoniques) sont nécessaires. Ces médicaments améliorent l'écoulement du sang et de la lymphe. De ce groupe de médicaments, Phlebodia, Troxerutin, Ginkor Fort sont efficaces..
  • Dans le traitement de la thrombophlébite, ils ont également recours à des anticoagulants qui empêchent la coagulation sanguine et la thrombose ultérieure. Parmi ces médicaments, l'héparine est souvent utilisée..
  • Pour activer la défense immunitaire, il est nécessaire de prendre des immunostimulants et des complexes vitamino-minéraux. Dans le processus inflammatoire, des immunosuppresseurs sont également prescrits..

Chaque patient a besoin d'une approche individuelle. Il est dangereux de pratiquer l'automédication - un complexe approprié de médicaments dans un cas particulier doit être prescrit par un médecin.

Toutes ses prescriptions doivent être respectées, en particulier le schéma posologique et la durée de la cure thérapeutique.

Physiothérapie

Le traitement conservateur implique également des méthodes non pharmacologiques, dont la principale place est la physiothérapie.

Selon le diagnostic, les procédures suivantes peuvent être prescrites:

  • électrophorèse ou phonophorèse - dans ce cas, des médicaments sont utilisés qui affectent plus directement la zone affectée;
  • Thérapie UHF;
  • thérapie au laser;
  • thérapie diadynamique;
  • thérapie par ultrasons;
  • darsonvalisation;
  • cryothérapie;
  • l'ozonothérapie par injection;
  • magnétothérapie;
  • thérapie de boue;
  • balnéothérapie;
  • bains de paraffine.

Si vous vous inquiétez des maux de dos sous le bas du dos, vous ne pouvez en aucun cas les ignorer. Vous devriez consulter un médecin qui découvrira la cause de la douleur et prescrira le traitement approprié. Il est important de se conformer strictement à toutes les exigences d'un spécialiste et de ne prendre aucune mesure par vous-même.