logo

Pourquoi le bas du dos fait mal en début de grossesse?

Si vous tirez le bas du dos en début de grossesse, pas de panique! De nombreux symptômes qui apparaissent pendant la grossesse sont assez naturels et s'expliquent par des physiologies. Dès le début de la grossesse, le corps de la femme commence à changer rapidement. Et nous entendons désormais non seulement des changements externes, mais aussi des restructurations internes. Souvent, ces métamorphoses commencent à se produire si soudainement qu'elles plongent la future mère dans un stress qui ne peut que lui nuire. Par conséquent, voyons pourquoi le bas du dos fait mal en début de grossesse.

Quatre premières semaines de grossesse

Parfois, il tire le bas du dos en début de grossesse avant même l'apparition de deux rayures précieuses lors du test. Le corps d'une femme dès les premiers jours de la conception commence à se préparer au processus de naissance d'un bébé et d'un accouchement. Dès les premiers jours, l'hormone prolactine commence à être produite dans l'organisme. Sous son action, les muscles et les ligaments commencent à se ramollir, les os pelviens commencent à bouger. Tout cela est nécessaire pour une issue réussie de l'accouchement - il sera donc plus facile pour l'enfant de sortir.

Les organes internes commencent également à se préparer au fait que bientôt le fœtus commencera à se développer. La colonne vertébrale dans la région lombaire change, préparant les charges, qui commenceront bientôt à augmenter, car c'est la colonne vertébrale qui prend la charge principale lorsqu'elle porte le fœtus. Donc, nous pouvons dire que si vous avez des douleurs lombaires pendant la grossesse au début - c'est un indicateur que le corps fonctionne correctement. Il est en cours de reconstruction pour rendre votre bébé confortable.

La douleur peut être considérablement aggravée si la mère souffre de scoliose ou d'autres maladies des os et des muscles. Un mode de vie sédentaire peut également entraîner une augmentation des symptômes de la douleur. Dans ce cas, la femme doit bouger davantage.

Cinquième - sixième semaine de grossesse

Pendant cette période, la restructuration globale du département sacré commence. De plus, sous l'action de la relaxine, le sacrum commence à devenir plus mobile et flexible. Elle est également causée par votre corps qui prend soin du bébé. Avec le développement du fœtus, il ne ressentira pas de pression. De plus, le fait d'un changement dans la section sacrée réduira les inconvénients que le fœtus peut provoquer, gagnant de la masse. Un autre "bonus" de relaxation du sacrum sera l'équilibre, car avec le développement de l'embryon, votre centre de gravité se déplace.

Parlant du déplacement du centre de gravité, il est impossible de ne pas mentionner qu'il est directement lié aux douleurs lombaires, de ce fait, la femme au niveau des instincts écarte les épaules et étire le cou. Cette pose ne fait qu'augmenter la charge sur le dos, ce qui, à son tour, augmente la douleur.

De plus, l'une des causes de la douleur pendant cette période peut être l'augmentation de la production de l'hormone progestérone. Il adoucit encore plus les ligaments du bas du dos, ce qui provoque des maux de dos en début de grossesse.

Très souvent, au cours de la cinquième à la sixième semaine, la douleur du bas du dos peut couler dans les jambes. Cela se produit si la femme enceinte ne bouge pas beaucoup. Dans ce cas, vous pouvez conseiller une chose - aller plus!

Les médecins disent que la douleur survient rarement pendant cette période, donc ils ne causent pas beaucoup de soucis si une femme n'a pas de maladies cachées.

Septième semaine de grossesse

À la septième semaine, l'utérus commence à se développer et à augmenter, ce qui provoque la croissance des muscles qui le soutiennent. Grâce à cela, toute la région lombaire se contracte et la douleur se produit. Habituellement, elle a une faible couleur de traction et dérange aussi peu une femme..

Huitième - neuvième semaine

Pendant cette période, la sensibilité du nerf sciatique augmente. En raison de sa proximité avec le bassin et le bas du dos, les maux de dos accompagnent très souvent cette période. La douleur pendant cette période sera tirante, mais pas forte.

Dixième semaine

Comme vous l'avez déjà compris, si le dos fait mal au début de la grossesse, il n'y a rien d'anormal à cela. Et donc, dans la dixième semaine, lorsque le fœtus commence à se développer rapidement, la douleur peut également accompagner une femme. La charge sur la colonne vertébrale commence à augmenter rapidement, et à cause de cela, la région lombaire commence à faire un peu plus mal. Si auparavant vous avez ressenti une douleur douloureuse, elle s'accompagnera maintenant d'une fatigue intense dans ce service. Le poids du bébé augmente, et de ce fait, la tension dans le dos augmente également, ce qui affecte le bas du dos.

Onzième semaine

Le pic de douleur le plus élevé dans le bas du dos en début de grossesse est atteint à la onzième semaine. À ce moment, la tension dans le dos n'est pas répartie uniformément et les douleurs au bas du dos ne font qu'intensifier. À ce stade de la grossesse, la douleur et l'enflure du bas du dos peuvent passer dans les hanches et les jambes. Ceci est considéré comme la norme. Le fruit continue de croître et d'étirer les ligaments. Dans le bas du dos, cela se traduit par une douleur légère, ne causant pas beaucoup d'inconvénients.

Tout au long de la grossesse

Nous avons examiné les causes normales et naturelles des douleurs au bas du dos. Mais il y a toujours de la douleur, qui est un symptôme de la maladie qui s'est manifestée pendant la grossesse. Ces maladies comprennent la pyélonéphrite, la hernie, l'urolithiase, la sciatique, etc. Si les symptômes de la douleur ne disparaissent pas, mais s'intensifient ou s'accompagnent d'inconfort supplémentaire, nous vous conseillons de consulter un médecin!

Que faire si votre dos vous fait mal

Comme vous l'avez déjà compris, un tel symptôme est plus probablement la norme qu'une sorte de déviation. Pleurer dans le dos peut commencer dans la première semaine après la conception. Cela est dû aux processus physiologiques naturels du corps de la femme enceinte. Le corps commence à se reconstruire, se préparant à la gestation et à l'accouchement.

La raison principale est le ramollissement des ligaments et le fait que la pression sur la colonne vertébrale augmente et augmente chaque mois. Malheureusement, rien ne peut être fait à ce sujet, mais vous pouvez essayer de soulager la douleur.

Même avant la grossesse, vous pouvez en prendre soin le plus confortablement possible..

Préparation à la grossesse

Tout d'abord, vous devez prendre rendez-vous avec un orthopédiste. Comme vous l'avez déjà compris, la principale cause de douleur est la charge sur la colonne vertébrale. Et si cette colonne vertébrale présente des écarts par rapport à la norme, sous l'influence de cette charge, ils n'apparaîtront que, ajoutant de nouvelles couleurs à votre palette douloureuse.

Si une scoliose survient, faites de l'ostéochondrose, le médecin vous recommandera très probablement de nager. Cet exercice physique simple renforce parfaitement la colonne vertébrale et les muscles, et prépare également votre corps à l'accouchement, ce qui aide à les soulager..

Une excellente option pour la colonne vertébrale sera l'achat d'un matelas orthopédique. Cela aidera la colonne vertébrale à prendre la bonne position pendant le sommeil, soulageant ainsi le stress.

  • Intéressant: douleurs au bas du dos après un rapport sexuel

Un autre diagnostic dangereux peut être les pieds plats. Si vous souffrez de cette maladie, alors la charge sur votre colonne vertébrale est inégalement répartie, ce qui signifie que porter un enfant qui se fatigue déjà le dos sera très difficile pour vous.

Il ne sera pas inutile de consulter une diététiste. Pendant la grossesse, le poids augmente rapidement, la charge sur la colonne vertébrale augmente, à cause de cela, la douleur se produit. Mais si, même avant la grossesse, vous aviez cet excès de poids, votre colonne vertébrale deviendra double pendant la période de grossesse.

Comment soulager les maux de dos

Pendant la grossesse, une activité physique régulière est nécessaire - gymnastique, yoga pour les femmes enceintes, qui est très populaire aujourd'hui, ou simples promenades. La natation sera la meilleure et la plus sûre. N'oubliez pas que la statique de la colonne vertébrale est tout aussi nocive que la surcharge. L'activité physique doit être modérée - vous ne devez pas torturer le corps avec le gymnase habituel avec des poids, car maintenant vous êtes deux!

Une excellente prévention de la courbure de la colonne vertébrale, ainsi qu'un excellent moyen de l'étirer, consiste simplement à s'allonger sur une surface dure, ainsi qu'à dormir sur le même matelas orthopédique.

Si vous souffrez de myosite ou de radiculite, nous vous déconseillons fortement de recourir à des onguents et comprimés thérapeutiques anti-inflammatoires. Non seulement ils affecteront négativement votre bébé, mais leurs effets sur votre corps pendant la grossesse peuvent être inattendus. Le plus inoffensif est une éruption cutanée. Dans ce cas, nous recommandons de réduire l'activité physique. La paix dans ce cas est le meilleur médicament qui vous aidera non seulement, mais aussi votre bébé.

Une autre nuance de la vie prénatale d’une femme vient des chaussures à talons, si elle ne veut pas aggraver les maux de dos. Lorsque vous portez des chaussures à talons aiguilles, la charge sur la colonne vertébrale augmente et le dos peut commencer à faire mal dans le bas du dos.

Étant dans une position intéressante, une femme ne fera qu'aggraver la douleur en portant ses talons préférés. Oubliez les talons pendant la grossesse, permettez-vous de vous détendre et d'afficher vos chaussures de ballet ou chaussures de sport préférées.

Suivez votre alimentation. Le dos en début de grossesse fait mal en raison des muscles étirés qui ont besoin de calcium. Ce micro-élément est donc nécessaire non seulement pour le fœtus, mais aussi pour la future femme, pour soulager la douleur lors de la restructuration du corps. Aujourd'hui, il existe de nombreux complexes de vitamines pour les femmes enceintes, et presque tous contiennent du calcium. Bien sûr, avant de commencer à les prendre, vous devriez consulter votre médecin. Avant cela, nous vous suggérons de vous appuyer sur les produits laitiers, le persil et le poulet.

Si vous êtes un partisan de la médecine alternative, vous pouvez essayer de soulager les douleurs au bas du dos en début de grossesse avec l'aromathérapie ou l'acupuncture. Mais, encore une fois, consultez d'abord un spécialiste, ne vous auto-méditez pas. Souvent, les médicaments qui aident une femme avant la grossesse peuvent lui nuire pendant la période de gestation. Faites attention!

Vous pouvez également recourir à l'une des médecines traditionnelles - une compresse de miel. Pour ce faire, chauffez le miel, appliquez-le sur le bas du dos, couvrez de polyéthylène et isolez.

Je vous conseille de lire plus d'articles sur le sujet

Auteur: Petr Vladimirovich Nikolaev

Le médecin est un thérapeute manuel, un traumatologue orthopédiste, un thérapeute à l'ozone. Méthodes d'exposition: ostéopathie, relaxation post-isométrique, injections intra-articulaires, technique manuelle douce, massage des tissus profonds, technique analgésique, craniothérapie, acupuncture, administration intra-articulaire de médicaments.

Après la menstruation, le bas du dos et le bas de l'abdomen font mal

Pourquoi le bas du dos fait mal

Lombalgie pendant la grossesse du premier trimestre

Pourquoi les lombalgies pendant la grossesse

Malgré le fait que la grossesse pour la plupart des femmes soit une période heureuse de la vie, elle est parfois éclipsée par des sensations désagréables dans le bas du dos. La douleur dans la région lombaire n'est pas toujours physiologique, parfois elle signale la présence de pathologies graves. C'est pourquoi il faut leur prêter attention. Assurez-vous de consulter un médecin en cas de douleur dans le bas du dos.

Pourquoi les lombalgies pendant la grossesse

Lombalgie pendant la grossesse pour diverses raisons.

À mesure que le fœtus grandit, le poids de la femme augmente et le centre de gravité de son corps est violé en raison de l'augmentation de la taille de l'abdomen. Pour maintenir l'équilibre, une femme est obligée de bouger ses épaules et de se pencher pendant le mouvement. En conséquence, la colonne vertébrale se plie et les muscles sont en tension constante. Cette position du corps devient toujours un facteur provoquant l'apparition de douleurs lombaires..

La courbure congénitale de la colonne vertébrale ou des muscles peu développés peuvent également provoquer des douleurs au bas du dos. De plus, il provoque une douleur sévère lors du port d'un enfant ostéochondrose lombaire.

Lombalgie pendant la grossesse due au développement de pathologies des organes internes, ce qui est généralement associé à un affaiblissement de l'immunité. Les maladies des organes des systèmes génital et urinaire sont le plus souvent fixées. Si pendant la douleur il y a une augmentation supplémentaire de la température corporelle, un gonflement et une détérioration générale, il est immédiatement recommandé de consulter un médecin.

La nature des douleurs au bas du dos dans différents trimestres

À différents stades de la grossesse, la douleur dans la région lombaire peut se manifester de différentes manières. Vous devez certainement faire attention à ce facteur. Il est important de considérer que les douleurs aiguës sont toujours dangereuses. Ils indiquent souvent des pathologies cachées qui menacent la grossesse en général..

En début de grossesse

Dans les premiers stades de la douleur au bas du dos se produit dans le contexte des changements hormonaux. À ce moment, les ligaments et les articulations sont étirés, préparant le corps aux futures naissances. La principale cause de douleur dans le bas du dos au premier trimestre est la production active d'hormones (progestérone, relaxine).

Dans une large mesure, dans le contexte des changements hormonaux, le poids corporel augmente. Mais, en règle générale, chez de nombreuses femmes, les muscles ne sont pas préparés à cela, donc leur étirement se produit. Dessin, une légère douleur dorsale pouvant aller jusqu'à 10 semaines est considérée comme la norme. Mais si des pertes vaginales brunes apparaissent en plus et que l'intensité de la douleur augmente, cela peut être le symptôme d'une fausse couche.

Très souvent au premier trimestre, il y a des problèmes aux reins. L'hypothermie ou l'infection devient souvent un facteur provoquant. Dans ce contexte, une pyélonéphrite ou d'autres processus inflammatoires dans les reins peuvent survenir. En règle générale, ces maladies ne sont pas difficiles à diagnostiquer en raison de symptômes supplémentaires prononcés, tels qu'une augmentation de la température corporelle, des difficultés à uriner et une décoloration de l'urine.

Au début, un processus inflammatoire dans le pancréas peut se développer. Dans ce contexte, des douleurs douloureuses surviennent, exacerbées périodiquement par des attaques, au cours desquelles des sensations de couture surviennent. Les douleurs sont localisées dans l'hypochondre gauche, mais peuvent donner au bas du dos ou ceindre tout le corps à la taille. De plus, des troubles digestifs, des nausées et des vomissements se produisent, l'état général s'aggrave considérablement.

La douleur est considérée comme dangereuse dans les premières semaines après la conception. Ils sont souvent le symptôme d'une grossesse extra-utérine. Dans ce cas, la douleur survient d'un côté et donne au rectum. De plus, il y aura bientôt une décharge d'impuretés sanguines. Si vous n'allez pas chez le médecin à temps, la douleur devient insupportable et entraîne une perte de conscience.

Des douleurs lombaires au début de la grossesse peuvent indiquer les conditions suivantes:

  • risque de fausse couche.
  • grossesse gelée.

Parfois, la douleur dans le bas du dos est la preuve d'une conception réussie. Elle est observée dans les premiers jours après le retard des règles, a une faible intensité et dure peu de temps, puis disparaît sans laisser de trace.

Aux deuxième et troisième trimestres

Au deuxième trimestre, la charge sur le corps augmente en raison de la croissance du fœtus. Par conséquent, une douleur douloureuse dans le bas du dos jusqu'à 20 semaines est considérée comme normale si elle est de faible intensité. En règle générale, la douleur dans le bas du dos apparaît après une longue période en position debout ou avec une activité physique accrue.

Si pendant cette période le bas du dos fait mal, il est recommandé de consulter d'urgence un médecin.

Les causes de la douleur dans le bas du dos au deuxième trimestre peuvent être de telles pathologies dangereuses:

  • Maladies de la colonne vertébrale (ostéochondrose, scoliose, hernie intervertébrale).
  • Pyélonéphrite, qui s'accompagne d'œdème et de fièvre. La maladie aggrave considérablement l'état de la femme et peut déclencher une fausse couche.
  • Urolithiase. La restructuration qui se produit dans le corps d'une femme enceinte peut provoquer le mouvement de pierres le long des uretères, ce qui provoque une douleur intense. Des impuretés sanguines apparaissent dans l'urine; difficulté à uriner.

Les lombalgies pendant la grossesse au deuxième trimestre sont souvent une menace sérieuse si elles sont associées à une relaxation sévère des muscles et des articulations sous l'influence des hormones produites..

Au cours du 3 trimestre, le bas du dos fait généralement mal en portant un enfant en raison d'une augmentation de la charge sur le corps dans son ensemble. À ce moment, différents types de douleurs surviennent, alors qu'elles peuvent être non seulement physiologiques. Des pathologies graves peuvent les provoquer. Le plus souvent, c'est la pyélonéphrite et la myosite..

De plus, la douleur au cours du dernier trimestre est causée par des combats d'entraînement. Ces symptômes sont physiologiques et sont associés à la préparation du corps à l'accouchement. Des crampes habituellement douloureuses commencent à apparaître à 38 semaines. Ils ne constituent pas une menace pour la femme et le fœtus, s'ils sont observés avec une certaine périodicité. Mais, si les intervalles entre les crises sont raccourcis, cela peut être un signe du début d'une naissance prématurée.

Avant la naissance

La douleur dans le bas du dos avant l'accouchement, apparaissant environ 15 jours avant l'accouchement prévu, est considérée comme la norme.

En règle générale, elle est causée par les mécanismes physiologiques suivants qui se produisent dans le corps immédiatement avant l'accouchement:

  • Changements dans la forme du plancher pelvien à la fin de la grossesse, lorsqu'il y a un écart final dans les articulations articulaires du bassin. Ce processus est associé à la préparation naturelle du canal de naissance, par conséquent, pendant cette période, la douleur dans le bas du dos s'intensifie.
  • Un changement dans le centre de gravité dû au fait que ces derniers jours il y a une augmentation significative du fœtus. Dans ce cas, la tête de l'enfant s'approche du bas du bassin, se préparant à l'accouchement. Cela entraîne un déplacement du centre de gravité et une augmentation de la charge sur le bas du dos, de sorte que les douleurs commencent à déranger plus souvent à la fin de la grossesse.

Des combats d'entraînement. Ils deviennent plus intenses et fréquents avant l'accouchement..

Quand la douleur est un symptôme menaçant

Une douleur aiguë au bas du dos pendant la grossesse, quel que soit le trimestre, est toujours un symptôme menaçant. Si un tel signe apparaît, consultez un médecin dès que possible. Dans le même temps, il existe des situations dans lesquelles la grossesse ne peut être préservée qu'avec des soins médicaux d'urgence.

Appelez une ambulance dans les situations suivantes:

  • lorsque des taches apparaissent du vagin;
  • lorsque le bas du dos fait constamment mal et que l'intensité de la douleur ne diminue pas après le repos;
  • lorsque la douleur irradie vers les jambes.

Le fait que la douleur dans le bas du dos lors de l'accouchement soit un écart par rapport à la norme indique une augmentation de la température corporelle ou une douleur supplémentaire sévère dans l'abdomen. Au deuxième trimestre, l'anxiété devrait survenir avec une attaque de douleur de ceinture irradiant vers le bas. De tels symptômes sont caractéristiques de l'hypertonie utérine, sa contraction prématurée, qui peut provoquer une fausse couche.

Une femme enceinte doit être sous la surveillance d'un médecin en cas de menace de fausse couche. Aujourd'hui, il existe des méthodes assez efficaces pour maintenir une grossesse même dans les cas les plus graves..

Comment réduire la douleur

Bien sûr, lorsque le bas du dos fait mal pendant la grossesse, aucun analgésique ne peut être pris. Sinon, vous pouvez nuire au bébé à naître, provoquant le développement d'anomalies intra-utérines.

Afin de ne pas nuire à l'enfant, il est nécessaire de minimiser les risques de douleur intense.

Pour ce faire, respectez les recommandations suivantes:

  • Évitez de rester debout longtemps. Il est particulièrement déconseillé de rester debout longtemps. Si vous devez attendre longtemps quelque part, il vaut mieux commencer à faire des allers-retours.
  • Ne vous asseyez pas longtemps dans une pose. Vous devez vous lever périodiquement, effectuer les exercices recommandés et marcher.
  • Portez des chaussures confortables à talons bas.
  • Dormir sur un matelas orthopédique.
  • Exclure le transport de charges lourdes.
  • À la fin de la grossesse, il est recommandé de porter un bandage prénatal qui vous permet de répartir uniformément la charge. Mais vous devez choisir un tel accessoire en tenant compte des recommandations du médecin.

De plus, le régime alimentaire doit être équilibré et inclure autant d'aliments riches en calcium que possible. Le menu doit contenir du lait, du fromage cottage, de la viande, des légumes verts tous les jours..

Pendant la période de grossesse, vous devez absolument contrôler votre poids. Son augmentation entraînera une augmentation des charges sur le système musculo-squelettique. Aujourd'hui, les experts conseillent de nager pendant la grossesse s'il n'y a pas de contre-indications. Une excellente façon de détendre vos muscles est l'aquagym. Des exercices de gymnastique spéciaux sont également considérés comme utiles..

Si le dos fait mal en dessous avec une exacerbation de l'ostéochondrose, le repos au lit est le traitement principal. En accord avec le médecin, une thérapie locale utilisant des gels à effet chauffant peut être réalisée. Il est également permis de se réchauffer. Parfois, un massage peut être prescrit, mais seul un spécialiste peut le réaliser..

Diagnostic et traitement de la douleur chez la femme enceinte

Si la cause des douleurs au bas du dos pendant la grossesse ne peut pas être déterminée pendant l'examen et la prise d'antécédents, un examen complet doit être effectué.

Il est important de se rappeler que pour le diagnostic lors du portage de l'enfant ne peut pas utiliser la radiographie. Si l'on soupçonne que les causes de la douleur dans le bas du dos sont des pathologies du tube digestif, la gastroduodénoscopie est autorisée. Mais les plus informatifs sont l'échographie, l'imagerie par résonance magnétique et la tomodensitométrie. Ce sont des méthodes de diagnostic instrumental absolument sûres, donc elles ne devraient pas avoir peur, car elles ne peuvent pas nuire au bébé.

Le traitement est prescrit dans chaque cas individuel individuellement après le diagnostic. Les pathologies rénales sont particulièrement dangereuses. Dans ce cas, la thérapie est effectuée dans un hôpital, sous la stricte surveillance d'un médecin. Vous ne pouvez pas refuser de traitement, car de graves complications peuvent survenir et menacer la vie de la mère et de l’enfant..

Le traitement des maladies de la colonne vertébrale vise à réduire l'activité physique. Le port de corsets et de bandages spéciaux, ainsi que des exercices de physiothérapie sont présentés. Il est nécessaire de se reposer autant que possible, et avec exacerbation, d'adhérer au repos au lit.

L'urrolithiase au stade aigu est traitée par des régimes spéciaux. Dans ce cas, il est autorisé dans de rares cas d'utiliser des antispasmodiques. En cas de pancréatite, une hospitalisation urgente est nécessaire. Pour stabiliser la condition, un régime strict est prescrit. S'il y a une menace de fausse couche, vous devez vous rendre d'urgence à l'hôpital, où des mesures seront prises pour maintenir la grossesse.

La prévention

Pour la prévention des douleurs lombaires pendant la grossesse, il est nécessaire de mener une vie active. Vous devriez souvent être au grand air et faire de la gymnastique spéciale, en l'absence de contre-indications - nager dans la piscine.

Une grande attention doit être accordée à un bon repos la nuit. Pour ce faire, vous devez dormir sur un matelas orthopédique confortable et assurez-vous de ventiler la pièce avant de vous coucher. Dans ce cas, vous devez choisir la position la plus pratique. Si nécessaire, des oreillers peuvent être placés sous les jambes ou sous l'estomac pour obtenir une relaxation complète du corps..

Il est important pendant la grossesse de surveiller constamment la posture. Le dos doit être aussi uniforme que possible afin que vous puissiez maintenir l'équilibre lorsque vous marchez. Il est recommandé de faire attention aux mouvements brusques. Vous ne pouvez pas soulever des poids, et tous les tours du corps doivent être lisses.

Les cours de yoga sont utiles. Des exercices spéciaux réguliers effectués augmenteront la flexibilité du corps et aideront à préparer l'accouchement. De plus, grâce à eux, il sera possible de répartir correctement la charge sur la colonne vertébrale, et donc de minimiser les risques de lombalgie.

Lombalgie pendant la grossesse

Traitement médical

De nombreuses femmes pendant la grossesse sont en quelque sorte préoccupées par la douleur dans le dos et le bassin.

Evgenia Nazimova
Obstétricien-gynécologue, Moscou

Particulièrement souvent, ces symptômes accompagnent la seconde moitié de la grossesse. Cela est dû aux processus qui se produisent dans le corps d'une future mère à mesure que le bébé grandit..

En raison d'une augmentation significative de la taille de l'abdomen chez une femme enceinte, le centre de gravité se déplace. En essayant de s'adapter à cela, elle est obligée de plus en plus de se pencher en arrière dans la région lombaire. En outre, un gain de poids rapide donne une charge supplémentaire sur l'ensemble du système musculo-squelettique, en particulier la colonne vertébrale. En raison de la production d'une hormone spéciale - la relaxine, des changements dans les articulations osseuses (cartilage, ligaments) se produisent dans le corps de la femme, y compris les articulations des os pelviens. À la suite de ce type de «ramollissement», les articulations des os pelviens deviennent plus souples, plus extensibles, ce qui facilite le passage du fœtus à travers l'anneau pelvien dense pendant l'accouchement.

De plus, une grande quantité de nutriments nécessaires à la croissance et au développement du bébé, y compris des vitamines et du calcium, qui sont nécessaires au fonctionnement normal du système musculo-squelettique, est prélevée sur le corps de la future femme. Si vous ne compensez pas entièrement leur carence, cela peut provoquer diverses maladies, notamment sous la forme de douleurs dans le dos et les os du bassin,

Contribuer au développement de la douleur est de porter des chaussures à talons inconfortables, une position debout prolongée, une mauvaise posture lors du travail en position assise et simplement des muscles faibles qui peuvent à peine faire face à la charge accrue. Tout cela provoque l'apparition de douleurs dans différentes parties du dos et du bassin.

Parfois, les douleurs dans le dos et le bassin sont des symptômes de maladies du système musculo-squelettique et d'autres organes internes qui existaient avant la grossesse. Ainsi, par exemple, la douleur dans n'importe quelle partie du dos peut être associée à l'ostéochondrose de la colonne vertébrale, aux hernies intervertébrales, à la scoliose et à d'autres maladies de la colonne vertébrale. Habituellement, les douleurs provoquent un travail prolongé dans une position inconfortable et une activité physique excessive.Avec une forte augmentation de la charge dans le dos, une douleur aiguë peut apparaître qui interfère avec l'extension normale de la colonne vertébrale. Dans une telle situation, les recommandations d'un neurologue sont nécessaires.

Prévention des lombalgies chez la femme enceinte

Si vous souffrez d'une pathologie du système musculo-squelettique - ostéochondrose, scoliose (colonne vertébrale incurvée), pieds plats - ou si vous avez juste des muscles faibles, alors en préparation de la grossesse, allez nager, faire de la gymnastique. Ensuite, en continuant ces exercices pendant la grossesse, vous réduirez considérablement les risques de développer des douleurs dans les muscles et les ligaments, car ils deviendront plus élastiques et plus forts. De plus, pendant l'éducation physique, l'apport d'oxygène aux tissus augmente considérablement, ce qui augmente leur endurance et accélère la récupération sous de lourdes charges.

Chez le médecin

En plus de l'examen, le médecin peut utiliser l'IRM (imagerie par résonance magnétique) pour diagnostiquer la maladie. L'examen aux rayons X pendant la grossesse est contre-indiqué.

Habituellement, les anti-inflammatoires sous forme d'injections, de comprimés ou de pommades, les vitamines B sont prescrites pour soulager l'attaque de la douleur. Pendant la grossesse, la préférence est donnée aux anti-inflammatoires à base de paracétamol, car ils n'affectent pas négativement le fœtus..

Comment vous aider?

Dans la seconde moitié de la grossesse, si vous avez des maux de dos causés par une pathologie du système musculo-squelettique, les médecins vous conseillent de porter un bandage prénatal qui soutient l'estomac, soulage la charge sur la colonne vertébrale. Particulièrement montré portant un bandage avec un long séjour en position debout et une longue marche.

Strictement prescrit par le médecin, un léger massage peut être effectué visant à détendre les muscles exigus. L'activité physique lors d'une crise de douleur aiguë est limitée. Après l'arrêt de la douleur et la normalisation de la mobilité vertébrale, une gymnastique thérapeutique est recommandée, qui sert à renforcer les muscles abdominaux, le dos, augmenter l'élasticité des ligaments et des muscles.

Un massage très léger du dos et des pieds est très utile. Pour le massage des pieds, vous pouvez utiliser des tapis et des balles de massage spéciaux. Un tel massage est effectué quotidiennement pendant 5-7 minutes. Il faut que les sensations soient confortables.

Pour les maladies de la colonne vertébrale, la natation et l'aquagym sont particulièrement recommandés, ce qui détend parfaitement la colonne vertébrale, renforce les muscles et évite les blessures pendant l'entraînement.

Il est très important que la femme enceinte soit à l'air frais pendant un temps suffisant, car La vitamine D se forme dans la peau sous l'influence du soleil, elle est nécessaire au métabolisme normal du calcium..

Pour prévenir la pathologie du système musculo-squelettique, il est utile de dormir sur un matelas orthopédique.

Une bonne importance pendant la grossesse est de bonnes chaussures confortables à talons stables de 4 à 5 cm de haut Il est très utile, en particulier pour les maladies de la colonne vertébrale et des articulations, de porter des chaussures orthopédiques spéciales ou des semelles orthopédiques. Ils peuvent être ramassés dans des salons orthopédiques spécialisés après consultation d'un chirurgien orthopédiste. Lorsque vous portez des chaussures inconfortables et serrées, la charge sur la colonne vertébrale et les articulations n'est pas correctement répartie, ce qui contribue à l'apparition de douleurs.

Lorsque vous travaillez en position assise, vous devez prendre régulièrement des pauses afin de changer de pose, d'étirement, d'effectuer plusieurs exercices de respiration: tout en inspirant, levez les mains, étirez-vous, tout en expirant, abaissez vos mains sur les côtés, détendez-vous. Ainsi, vous améliorez la circulation sanguine dans les articulations et les muscles.

Grossesse à risque?

Douleurs tiraillantes dans le sacrum peuvent également indiquer une menace d'avortement. Parfois, ils s'accompagnent de douleurs dans le bas-ventre, d'une miction rapide. La douleur peut survenir après un stress physique ou psychologique. Quand ils apparaissent, il est nécessaire de reporter toutes vos affaires, il est conseillé de se coucher, de prendre un médicament sédatif (VALERIANA, CORVALOL), NO-SHPU, des BOUGIES AVEC PAPAVERINE peuvent être utilisées. Si la douleur ne s'arrête pas ou ne se reproduit pas régulièrement, vous devriez consulter un médecin sans faute. Le médecin vous examinera et vous enverra à une échographie. Si un examen révèle une augmentation du tonus de l'utérus (épaississement local de la paroi utérine), alors les antispasmodiques (NOSPA ou PAPAVERIN EN BOUGIES), les sédatifs (sédatifs) (VALERIAN EXTRACT, COR-VALOL) et les médicaments à action complexe (par exemple MAGNE- Dans 6 qui a des effets antispasmodiques et sédatifs). Dans certains cas, des médicaments hormonaux, analogues des hormones naturelles qui soutiennent la grossesse, sont prescrits - DUFASTON ou UROZHESTAN. Dans la seconde moitié de la grossesse, des tocolytiques sont prescrits - des médicaments qui inhibent la contractilité utérine.

À un stade ultérieur de la grossesse, des douleurs périodiques et récurrentes dans la région sacrée peuvent être les premiers signes du début d'une naissance prématurée. Dans ce cas, vous pouvez également remarquer la tension de l'utérus: l'abdomen devient dense, "se rétrécit en une bosse". Si les douleurs sont des crampes de nature périodique, récurrentes à intervalles réguliers, vous devez consulter d'urgence un médecin. Le médecin examinera le col de l'utérus, effectuera une échographie, une CTG (cardiotocographie) et, si la période de gestation est encore courte, prescrira un traitement hospitalier visant à arrêter les contractions utérines.

Les contractions de Braxton-Hicks (les soi-disant fausses contractions) sont généralement observées au cours du dernier mois de grossesse et se manifestent par une douleur d'intensité modérée dans le sacrum et / ou l'abdomen. Mais la différence la plus importante entre eux et les douleurs du travail est qu'ils sont irréguliers et que leur intensité et leur durée n'augmentent pas avec le temps..

Symphysite pendant la grossesse

Assez souvent pendant la grossesse, une symphysiopathie (symphysite) se développe - une complication dans laquelle un ramollissement et un étirement excessifs des tissus de la symphyse pubienne (cartilage reliant les os pubiens) se produisent sous l'action de l'hormone relaxine. Cela est dû à une prédisposition héréditaire, ainsi qu'à un manque de calcium dans le corps. Avec cette pathologie, la douleur est localisée dans la zone de l'articulation pubienne. L'augmentation caractéristique de la douleur avec un changement de position corporelle, une tentative de lever une jambe redressée, avec palpation de l'articulation pubienne. Parfois, il y a un gonflement des tissus dans le sein. Une femme enceinte peut changer de démarche, elle devient un canard, une dandine.

Si la douleur est associée à une symphysite, le port d'un bandage est recommandé. Il soutient l'estomac et empêche une entorse excessive des muscles et des ligaments. En cas de douleur intense, les experts conseillent de réduire l'activité physique. En règle générale, les préparations de calcium sont prescrites à une dose de 1000 à 1500 mg par jour. De plus, selon la prescription du médecin, les anti-inflammatoires peuvent être appliqués localement.

Nutrition de grossesse

Pendant la grossesse, assurez-vous d'inclure dans le régime alimentaire des aliments "riches en calcium: produits laitiers (fromage cottage, fromage faible en gras, yaourt), poisson, viande" verts. La nourriture doit être équilibrée. Il vaut mieux éviter les aliments qui contribuent au surpoids. Il faut se rappeler que l'excès de poids augmente considérablement la charge sur les articulations et la colonne vertébrale..

Maladies qui causent des maux de dos chez les femmes enceintes

La douleur dans le bas du dos peut être associée à une pancréatite, une pyélonéphrite, une lithiase urinaire (une pierre dans le rein est mobile et, causant des blessures à la muqueuse des voies urinaires, provoque une douleur).

La pancréatite est une inflammation du pancréas. La violation de l'écoulement de la bile, le non-respect du régime alimentaire, notamment la viande abondante et les aliments gras, la consommation d'alcool, la prédisposition héréditaire, le stress sont favorables à son développement. Mais immédiatement, il faut dire que pendant la grossesse, cette maladie survient, heureusement, assez rarement. La pancréatite aiguë se manifeste par des douleurs aiguës dans le haut de l'abdomen (région épigastrique, hypochondre droit ou gauche), dans le bas du dos, plus souvent de type zona. Il y a souvent des vomissements, une altération des selles, une baisse de la pression artérielle. Dans ce cas, vous devez appeler une ambulance ou vous rendre à l'hôpital lui-même.

Pour le diagnostic de la maladie, des tests de laboratoire de sang et d'urine, échographie, FGDS (fibrogastroduodénoscopie), IRM, etc. sont utilisés.Le plus souvent, le traitement est effectué de manière conservatrice, dans un hôpital. Un régime strict est prescrit, des médicaments pour normaliser la fonction du pancréas, ainsi que des anti-inflammatoires et des analgésiques. En cas de maladie grave, la chirurgie n'est pas exclue.

Pyélonéphrite. Avec les maladies rénales, la douleur peut être douloureuse - avec pyélonéphrite (inflammation des reins) ou aiguë, crampes - avec colique rénale, généralement associée à des mouvements de la pierre du bassin rénal à l'uretère. Avec les coliques, la douleur est si intense qu'il est pratiquement impossible de trouver une position dans laquelle elle pourrait être tolérée.Parfois, la douleur se propage le long de l'uretère, vers l'aine et l'urètre.Elle peut souvent être soulagée par la chaleur, en appliquant un coussin chauffant sur la région lombaire. Un autre symptôme de cette maladie est un changement dans l'urine: elle devient trouble, dans certains cas, il y a un mélange de sang. De plus, avec la pyélonéphrite, une augmentation de la température est possible.

Pour établir un diagnostic, des échographies, des analyses de sang et d'urine en laboratoire sont effectuées. Les médicaments antibactériens sont prescrits pour le traitement de la pyélonéphrite - il est préférable de les sélectionner individuellement en tenant compte de la sensibilité des micro-organismes qui ont provoqué le processus inflammatoire. Le traitement peut être effectué en ambulatoire, mais le plus souvent à l'hôpital.Avec les coliques rénales, les antispasmodiques sont utilisés pour réduire la douleur, les analgésiques et le processus inflammatoire est empêché. Si la pierre est petite, il est possible qu'elle ressorte d'elle-même. Mais si la pierre est grosse et bloque la lumière de l'uretère, il peut être nécessaire de la retirer rapidement.

Pourquoi les lombalgies en début de grossesse

Les changements dans les niveaux hormonaux, le stress corporel, la relaxation des articulations du sacrum et des cuisses conduisent au fait que les femmes ont des maux de dos au début de la grossesse. La charge sur les ligaments de la colonne vertébrale augmente, la position du centre de gravité change. L'inconfort dans le bas du dos est causé par un manque de vitamines et de minéraux, des postures inconfortables pendant le travail et des chaussures inappropriées.

La nature et la localisation de la douleur

La douleur pendant le premier trimestre survient en raison des nombreux processus naturels dans le corps de la femme enceinte qui ne causent pas de mauvaises conséquences.

  1. Au premier stade après la conception (1-3 semaines), l'ovule quitte l'ovaire et se fixe sur la muqueuse utérine. Une femme ressent une douleur dans le coccyx ou sur l'abdomen gauche et droit. De telles sensations sont naturelles et disparaissent rapidement..
  2. Au cours de la période de 3-4 semaines, un chorion est formé - un tissu, qui sert ensuite de base à la création du placenta. À ce stade, le bas du dos peut faire mal.
  3. À 5-6 semaines, la taille du canal des vaisseaux qui alimentent l'embryon change, les veines s'épaississent et se resserrent. Une défense naturelle se forme, les muscles sont affaiblis, le flux sanguin augmente. La précipitation provoque une douleur douloureuse dans le côté gauche ou droit du bas du dos.
  4. À la semaine 7–9, l'hormone relaxine est synthétisée, qui apparaît dans les ovaires et le chorion. Le processus conduit à un petit mal dans la région pelvienne.
  5. À neuf semaines et avec la transition vers le dixième tissu musculaire, l'utérus augmente plusieurs fois. Les changements physiques conduisent à siroter le bas du dos jour et soir, et le matin, la condition revient à la normale.
  6. À la 11-12e semaine, la fin du premier trimestre arrive; à partir de la 13e semaine, le second commence. Au cours de la dernière douzième semaine, des contractions utérines dues à une augmentation du tonus sont notées, l'estomac peut faire mal, la douleur se répercutera constamment sur la partie inférieure de la crête.

Au cours du deuxième mois, des sensations désagréables dans la région des reins peuvent apparaître, ce qui est un signe d'une augmentation de la charge sur l'organe et un travail intensif. Une femme veut souvent vider sa vessie, des douleurs aiguës se développent en se déplaçant, il est donc préférable pendant cette période de se coucher ou de s'asseoir et de ne pas marcher.

Causes de la douleur en début de grossesse

Les changements hormonaux peuvent entraîner une traction au bas du dos au début de la grossesse. La concentration de progestérone dans le corps augmente. Un niveau élevé entraîne une relaxation des muscles et des ligaments pelviens, ce qui facilite l'accouchement, mais a un effet négatif sur la stabilité du tissu osseux. Pour cette raison, l'arrière du corps brûle, bas dans le coccyx.

La grossesse est un stress pour le corps féminin, en particulier pour celles qui l'attendent depuis longtemps ou qui ont utilisé la procédure de FIV. Avec les expériences, l'hormone cortisol est libérée, ce qui modifie l'état du système nerveux et excréteur, les glandes surrénales. L'appétit augmente, l'attention empire, une femme prend du poids, ressent une envie de dormir, de l'apathie. Le cortisol affecte l'état des articulations et des vertèbres, de sorte que le bas du dos fait mal pendant la grossesse au premier trimestre.

La position du corps change, car le centre de gravité se déplace, les femmes enceintes reculent en marchant. Cela donne une charge supplémentaire sur le dos, provoque une raideur des muscles, conduit à des douleurs. L'excès de poids charge également la colonne vertébrale, les vertèbres fonctionnent en mode amélioré.

Valeurs du gain de poids maximum autorisé en fonction du poids avant la grossesse:

  • poids inférieur à la norme - gagne normalement jusqu'à 18 kg;
  • le poids corporel correspond à la norme - il n'est pas effrayant de récupérer de 15 kg;
  • si la norme est dépassée un peu - 11 kg;
  • pour l'obésité - 9 kg est autorisé.

La cause de la douleur est la diastase - une divergence des muscles. Le processus affaiblit les muscles du corset et entraîne des maux de dos. Un utérus élargi appuie sur un gros nerf sciatique ou fémoral, ce qui provoque un pincement avec inflammation. La douleur se manifeste dans les fesses et se transmet aux jambes, donc une séance et une marche prolongées ne sont pas recommandées.

Quand faire attention

La lombalgie est considérée comme normale au début de la grossesse si elle survient au cours du développement physiologique de l'embryon et n'est pas une pathologie. Parfois, les sensations deviennent désagréables, des symptômes alarmants apparaissent et la femme tombe malade. Vous devez vous rendre au rendez-vous de l'obstétricien avec un gynécologue pour qu'il fasse un diagnostic sur la base de l'anamnèse, des tests supplémentaires et de l'échographie.

Manifestations nécessitant de l'attention:

  • Un dos fortement douloureux et un bas-ventre douloureux, comme avant les menstruations, indiquent la menace d'une fausse couche. Si une décharge brune apparaît, le traitement doit être commencé. Parfois, la menace d'interruption se produit sans libération de sang, une douleur aiguë est le signal.
  • Le rein réagit avec douleur en cas de grossesse manquée. L'inflammation se produit à l'intérieur de l'utérus, le processus affecte les parois de l'organe. Caractérisé par une augmentation de la température, peut se sentir malade, une femme se sent mal.
  • Une douleur intense indique une grossesse extra-utérine lorsque le fœtus est dans l'un des tubes. Dans un état avancé, de la fièvre, des nausées et des vomissements d'intoxication apparaissent, une hospitalisation urgente est nécessaire.
  • Avec une dérive bouillonnante rare, les tissus fœtaux dégénèrent, une dégénérescence est observée. La femme enceinte ressent une douleur dans le dos, le bas-ventre, une toxicose se développe, sa tête lui fait mal.
  • Des sensations désagréables apparaissent dans le sacrum en cas de croissance rapide des fibromes utérins, qui pendant la période de gestation de l'enfant commence un développement rapide. Une augmentation alarmante de la pression artérielle.

Des problèmes avec le système urinaire peuvent entraîner une exacerbation de la pyélonéphrite, de la cystite, de la lithiase urinaire en raison d'une augmentation de l'acidité. Un œdème des extrémités, une décoloration de l'urine sont observés chez la femme.

Comment soulager et prévenir la douleur

L'apparition de symptômes douloureux intenses et aigus est l'occasion de consulter immédiatement un médecin, surtout s'il y a eu des lésions antérieures de la colonne vertébrale. Le spécialiste découvrira la cause de la déviation et prescrira un traitement efficace. Le renforcement des muscles de la colonne vertébrale du corset avant la grossesse et au premier trimestre aidera à prévenir l'apparition de symptômes désagréables. Il est nécessaire de faire une thérapie par l'exercice, des vergetures faibles pour soulager la condition.

Pour que le dos ne dérange pas, suivez ces recommandations:

  • marcher uniquement avec des chaussures à talons bas;
  • changer la position du corps toutes les 15 à 20 minutes afin qu'il n'y ait pas de stagnation de sang;
  • dormir sur le côté avec une doublure entre les jambes en forme d'oreiller, appliquer des corsets de soutien, des bandages et des ceintures;
  • ne pas effectuer de travail en se penchant à mi-chemin; effectuer le nettoyage avec un balai et une vadrouille à manche long;
  • faire une alimentation nutritive, suivre les règles d'une alimentation saine, ne pas prendre de poids excessif;
  • faire un massage régulier;
  • appliquer les médicaments prescrits par le gynécologue et le neuropathologiste.

Ceux qui sont activement impliqués dans le sport devraient réduire l'intensité afin de réduire la charge sur le système osseux et musculaire. Les femmes enceintes sont recommandées pour la natation, la marche en mode tranquille, l'aquagym, vous pouvez vous entraîner sur le fitball - un appareil spécial sous la forme d'une grosse balle pour la gymnastique et le fitness.

Dans l'armoire serrant les corsets, les ceintures serrées, les pantalons et les jupes avec des ceintures de coupe sont exclus; il est préférable de porter des robes d'été et des robes. Les soutiens-gorge à larges épaules sont choisis pour réduire le stress sur la colonne vertébrale.

Nutrition

Les produits consommés affectent l'état du système musculo-squelettique. Le calcium contribue à la formation des os, est responsable de la régénération des tissus, il est donc important de consommer des produits laitiers. Dans le fromage cottage, le kéfir, la crème sure contient de la vitamine D, sans laquelle le calcium n'est pas absorbé.

Les minéraux sont convertis dans le corps par les rayons ultraviolets, il est donc important de prendre des bains de soleil. Il est recommandé de le faire uniquement sous des rayons obliques le matin et le soir..

Une bonne nutrition ne guérit pas les changements accumulés dans le système de soutien, mais sert d'excellente prévention pour retarder les maux de dos pendant le transport d'un enfant. Le calcium se trouve dans le poisson, les noix, la viande, les légumes verts. Le médecin prescrit des vitamines dans des comprimés pour reconstituer les réserves minérales.

La nutrition pendant le développement du fœtus affecte la formation cognitive de l'embryon et détermine la tendance à prendre du poids tout au long de la vie, l'apparition de maladies cardiaques et vasculaires et les réactions allergiques du corps.

  • Ne mangez pas jusqu'à une sensation de lourdeur dans l'estomac et ne sautez pas le petit déjeuner, le déjeuner et le dîner, mangez des fruits et des légumes comme collation;
  • pour le petit déjeuner, cuisiner du sarrasin, de la farine d'avoine, de la bouillie de maïs, qui contiennent des oligo-éléments, des vitamines et qui sont facilement digérés, diversifier les aliments tout au long de la journée;
  • écureuils à manger à l'heure du déjeuner, et pour le dîner, il y a des plats de lait aigre et de légumes.

Des recommandations pour les femmes enceintes ayant des problèmes digestifs sont données par un nutritionniste. Utiliser le principe d'une alimentation saine aide à réduire les maux de dos.

Bandage et ceinture de soutien

Les appareils orthopédiques sont des ceintures élastiques de différentes tailles, y compris des liens, des attaches, des pelots pour maintenir l'abdomen et prévenir les vergetures sur le péritoine pendant la gestation.

Les bandages sont portés avant la livraison. Les produits couvrent l'estomac et réduisent la pression sur la colonne vertébrale. L'utérus est situé bas dans la région pelvienne et appuie sur la veine cave inférieure, à travers laquelle le sang revient du bas du corps. Avec la relaxation de l'articulation pubienne, une symphysite se développe, provoquant une gêne. Cela se produit au troisième trimestre, mais le port d'une orthèse empêche les changements dans la région pelvienne, élimine la douleur dans le coccyx, l'aine, la cuisse et le sacrum.

Un bandage semi-rigide et rigide décharge les articulations de l'articulation de la hanche et réduit le risque de blessures répétées lors du déplacement, s'il y en avait une auparavant. Lors du transport d'un enfant, la région sacro-lombaire souffre, ce qui entraîne des problèmes primaires avec la colonne vertébrale. L'ostéoporose chez la femme enceinte est rarement diagnostiquée, mais la fragilité osseuse entraîne des fractures de la colonne vertébrale, des os pelviens et tubulaires.

Lors de grossesses répétées, le port d'une ceinture de renforcement est indiqué pour les cicatrices sur la paroi utérine après la césarienne précédente. Le confort du bébé ne souffre pas de l'utilisation d'un bandage. L'accessoire est fixé en position allongée afin que le fœtus et l'utérus soient dans la bonne position. La ceinture est retirée toutes les trois heures et la nuit.

Physiothérapie

Les cours de gymnastique réalisables sont dispensés par un spécialiste des exercices de physiothérapie avec une formation supplémentaire en médecine du sport, et non par un entraîneur de fitness. L'instructeur a une expérience de travail avec les femmes enceintes et répartit correctement la charge à différents moments, en tenant compte des pathologies présentes. Un ensemble d'exercices préparera le corps d'une femme à l'accouchement et soulagera les douleurs au bas du dos tout en portant un enfant.

Règles de charge au premier trimestre:

  • une petite charge sur les joints est autorisée, le temps d'occupation est d'environ 30 minutes;
  • les cours commencent par un échauffement et incluent des pauses régulières après chaque dixième minute;
  • exercices non recommandés impliquant un pliage complet du corps, par exemple, toucher le bout des orteils avec vos mains afin que les muscles de la surface fémorale postérieure et du dos ne soient pas étirés;
  • l'aérobic active est remplacée par la natation légère, l'exercice sur un vélo stationnaire et la marche;
  • l'aérobic réalisable est effectué sur une base en tissu qui empêche le glissement des jambes;
  • Il n'est pas recommandé de surcharger les muscles du bas du dos et des abdominaux avec des exercices tels que des squats profonds, gonfler les abdominaux et soulever simultanément les deux jambes du sol dans une position couchée.

Les exercices thérapeutiques soutiendront l'état émotionnel, amélioreront le sommeil, renforceront les muscles du corset vertébral, maintiendront le tonus à un certain niveau, accéléreront l'apport d'oxygène avec le sang aux organes.

Massage

La posture du patient contribue à la relaxation, ne cause pas de désagréments. Une femme peut s'allonger sur le côté, en arrière, s'asseoir à quatre pattes. On prend soin de maintenir l'abdomen sous pression..

  • réduction de la douleur dans le dos, les jambes;
  • diminution de la charge des articulations et des muscles;
  • améliorer l'apport de nutriments aux organes internes en raison de la circulation sanguine accélérée;
  • se débarrasser de la fatigue et du stress.

Le massage pour les femmes enceintes n'a presque pas de contre-indications, mais les caractéristiques du choix de l'équipement ont leurs spécificités. Le massage est utilisé séparément pour le col, les pieds, le dos ou tout le corps est traité, sauf pour l'abdomen. Caresser, frotter, pétrir des mouvements doux.

Contre-indications pour le massage:

  • augmentation de la pression artérielle et de la température;
  • maladies infectieuses;
  • maladies chroniques au stade aigu;
  • foyers d'irritation sur la peau;
  • épilepsie, toxicose, varices, asthme.

L'ensemble des techniques est effectué manuellement. Dans le cou, le dos, un effet hardware peut être appliqué. Utilisez des huiles de massage, de l'encens, de la pommade, si une femme les perçoit normalement. Les effets de la température sous forme d'effet vapeur ou de cryomassage sont exclus.

Médicaments

L'effet de nombreux médicaments sur le fœtus n'a guère été étudié. les expériences sont classées comme inhumaines. L'information a été obtenue de la recherche directe à la suite de la prise aléatoire de médicaments.

Les médicaments agissent non seulement sur le fœtus, mais entraînent également des changements dans le corps d'une femme, affectant indirectement le cours de la grossesse. Pour les douleurs lombaires, des analgésiques sont utilisés pour soulager le bien-être et soulager l'inflammation..

Il peut être pris pour un effet positif:

  • paracétamol, ibuprofène pour soulager la douleur et la chaleur; Nurofen est interdit à partir du troisième trimestre;
  • contre les virus boire Viferon, Arbidol, Anaferon;
  • les brûlures d'estomac sont soulagées par Almagel et Fosfalugel;
  • la drotavérine est utilisée comme antispasmodique;
  • avec diarrhée, toxicose et empoisonnement, Smecta, Enterosgel, Neosmectide sont utilisés.

L'utilisation incontrôlée de médicaments peut entraîner la mort d'embryons, une croissance anormale et un retard de développement. Par conséquent, seul un médecin doit prescrire des médicaments, l'automédication n'est pas autorisée.