logo

D'où vient le stress chronique et comment s'en débarrasser?

Le fondateur de la théorie du stress, Hans Selye, a écrit un jour: «Vous ne devriez pas avoir peur du stress. Cela ne se produit pas seulement parmi les morts. Le stress doit être géré. Le stress contrôlé porte l'arôme et le goût de la vie. » Cependant, en réalité, les choses sont loin d'être aussi roses, et la tension nerveuse pour de nombreuses personnes devient un problème grave. Mais pour le surmonter, il est nécessaire de connaître les origines et les mécanismes du développement du stress chronique. Nous en parlerons dans notre article..

Causes du stress chronique

De par sa nature, le stress est une réponse adaptative, c'est-à-dire qu'il aide le corps à s'adapter aux conditions environnementales changeantes. Mais dans les conditions modernes, le besoin d'une telle adaptation se pose presque constamment. Prenez au moins les embouteillages: une personne qui les a «franchis» (et enfin, sinon tard), ne peut pas être considérée comme coincée - mais ce n'est qu'une petite partie intégrante de la vie quotidienne d'un habitant d'une grande ville.

C'est pourquoi la médecine moderne considère le stress chronique non pas comme une "continuation" des problèmes aigus, mais comme un problème indépendant.

Les facteurs de stress chroniques peuvent être subjectifs et objectifs..

Les facteurs objectifs sont l'impact de l'environnement:

    Conditions de vie et de travail: problèmes familiaux, maladie des proches, relations difficiles au sein de l'équipe, horaire chargé, exigences conflictuelles de la direction, etc. Ce travail est particulièrement dangereux en termes de stress chronique, où les exigences élevées sont combinées à un faible salaire, ainsi que celles dans lesquelles une personne est contrainte d'utiliser une sélection limitée de réactions à des situations imprévues..

Stress mental et physique excessif. Malheureusement, ce sont les gens créatifs et actifs qui croient que «le meilleur repos est un changement d'activité», souvent ils se «conduisent» eux-mêmes dans un état de stress chronique.

Violation du régime alimentaire, éveil et repos: réduction de la durée du sommeil, travail de nuit ou selon un horaire "flottant", mauvaises habitudes, notamment en aidant soi-disant à soulager le stress.

État de santé: toute maladie chronique, même si elle ne semble pas grave, oblige encore le corps à s'y adapter, déclenche des mécanismes d'adaptation à long terme, qui sont, par essence, un stress chronique.

Facteurs socio-économiques - manque constant d'argent et de perspectives de développement professionnel et personnel, travail peu rémunéré ou son absence, faible niveau d'éducation, familles nombreuses, présence d'hypothèques, etc..

Facteurs politiques - l'instabilité réelle de la situation politique ou de ses discussions au travail et à la maison, regarder des émissions de télévision qui provoquent une anxiété permanente pour l'avenir (guerres, coups d'État, coups d'État, révolutions, troubles populaires, changement brutal du régime politique).

  • Hérédité. Ce sont les gènes qui déterminent quel effet le corps considère comme «normal», et en réponse auquel il commencera à connecter les mécanismes adaptatifs à long terme, produisant des hormones de «stress» et modifiant le niveau du métabolisme.
  • Les facteurs subjectifs sont, tout d'abord, l'inadéquation de la réalité avec les attentes formées: évaluation inadéquate de ses propres capacités et capacités, impossibilité de satisfaire les besoins selon la pyramide des besoins de Maslow (en sécurité, appartenant à un certain groupe, dans le respect, en harmonie, dans la réalisation de soi et l'auto-identification, etc.). Cela peut être un conflit de longue date entre les attitudes parentales et la réalité ou des modèles de comportement improductifs, par exemple, une tendance à regarder le monde pessimiste, ou il peut y avoir des exigences excessives sur soi et sur les autres..

    Pour illustrer cela, prenons l'un des exemples les plus frappants de l'importance des facteurs subjectifs dans le développement du stress: une augmentation de quatorze fois (!) De la mortalité chez les hommes due à des lésions du système cardiovasculaire - crises cardiaques et accidents vasculaires cérébraux - notée au Danemark le 22 juin 1996. Cependant, les femmes n'ont pas fait un tel saut. Après avoir analysé la situation, il s'est avéré que ce jour-là, l'équipe nationale danoise de football a perdu au Championnat d'Europe. Une situation similaire s'est produite deux ans plus tard au Royaume-Uni, quand après la finale de la Coupe du monde, au cours de laquelle l'équipe d'Angleterre a perdu contre l'Argentine après une fusillade, le nombre de personnes hospitalisées avec une crise cardiaque a augmenté de 25%. Il n'est guère nécessaire de rappeler que gagner ou perdre des athlètes à lui seul n'affecte en rien la vie quotidienne d'un citoyen ordinaire, donc cela ne peut être considéré que comme un facteur subjectif...

    Alors qu'est-ce qui se passe dans le stress chronique?

    Le contenu des «hormones du stress» - l'adrénaline et le cortisol - augmente dans le sang, mais leur niveau n'est pas aussi élevé que dans le stress aigu, mais la période de leur «libération» dans le sang est longue. En conséquence, la fréquence cardiaque augmente, les vaisseaux sanguins se rétrécissent, la pression artérielle augmente, la demande en oxygène du myocarde augmente.

    Dans le même temps, dans un contexte de stress chronique, la quantité d'insuline dans l'organisme diminue, de plus, sous l'influence du cortisol, les cellules y deviennent moins sensibles. Ces changements visent principalement à fournir de l'énergie au corps. Et comme il utilise le glucose et les acides gras comme énergie, le contenu de ces substances dans le sang augmente. Cliniquement, cela se manifeste par une augmentation du risque de développer un syndrome métabolique avec ses caractéristiques:

      altération de la tolérance au glucose - «sauts» trop élevés de la glycémie après avoir mangé;

    dyslipidémie - un changement dans la composition lipidique (lipide) du sang en faveur du «mauvais» cholestérol (car ce sont les lipoprotéines de faible densité que le corps utilise pour transporter les acides gras - sources d'énergie);

    en surpoids;

    Le syndrome métabolique est l'un des facteurs de risque de développement du diabète de type 2 et des accidents cardiovasculaires (crises cardiaques et AVC).

    Dans le même temps, le cortisol non seulement «libère» les graisses dans le sang, mais oblige également le corps à les remettre dans le dépôt afin, encore une fois, de fournir au corps de l'énergie pour l'avenir. Parallèlement, cette hormone améliore la destruction des protéines musculaires, dont les acides aminés sont ensuite utilisés pour produire du glucose. Le volume de tissu musculaire est réduit, ce qui entraîne un ralentissement du métabolisme, car en termes de quantité d'énergie consommée, les muscles occupent la deuxième place après le cerveau. Le résultat est en surpoids.

    La quantité relativement élevée de cortisol dans le corps inhibe également l'activité des cellules immunitaires. Sensibilité accrue aux infections, ce qui conduit à des rhumes, qui se caractérisent par une évolution prolongée et le développement de complications, une condition subfébrile «incompréhensible».

    Chez les hommes comme chez les femmes, le stress chronique augmente de deux à trois fois le risque de développer des troubles cardiovasculaires, des pathologies et la mort [2].

    Symptômes d'une condition dangereuse

    L'une des manifestations courantes du stress est le syndrome de fatigue chronique, qui se caractérise par les symptômes suivants:

    • troubles du sommeil (somnolence ou insomnie);
    • maux de tête fréquents;
    • fatigabilité rapide;
    • désir de solitude;
    • manifestations psychasthéniques: incapacité à contrôler ses émotions, violents accès de colère, larmoiement ou, à l'inverse, apathie.

    Manifestations fréquentes et dépressives:

    • perte d'intérêt pour la vie - même les activités qui étaient auparavant aimées cessent de plaire, les passe-temps disparaissent;
    • la procrastination - vous devez «balancer» pendant longtemps, vous forçant à commencer à travailler, même si l'essence de la question est claire;
    • le sentiment constant de fatigue qui apparaît déjà au moment du réveil, le sentiment qu'il n'y a jamais eu de repos.

    Dans un contexte de stress chronique, l'appétit change: pour certains, «un morceau ne va pas dans la gorge», d'autres «brouillent» intensément les émotions désagréables. Il existe une dépendance aux moyens malsains de soulager le stress (alcool, tabagisme), qui n'ajoute pas non plus la santé. Les femmes ont souvent envie d'achats spontanés, dont la honte («dépenser de l'argent pour des bêtises») ne fait qu'exacerber l'état psychologique.

    En raison de tout ce qui précède, les fonctions cognitives se détériorent naturellement: la capacité de percevoir et de traiter l'information. Il devient difficile de se concentrer sur quelque chose, d'apprendre quelque chose de nouveau - la mémoire est perturbée, ce qui se reflète particulièrement dans le travail des personnes engagées dans le travail mental.

    Comment et comment être traité?

    Vous ne devez pas diagnostiquer et encore plus essayer de vaincre le stress chronique par vous-même: même les méthodes non pharmacologiques d'influence sur le corps ont leurs propres indications et contre-indications. Vous devez consulter un médecin - un neurologue, un psychiatre ou un psychothérapeute - et suivre ses recommandations.

    Peu importe comment vous souhaitez obtenir une «pilule magique», qui supprime miraculeusement tous les problèmes, le travail avec le stress commence généralement par des méthodes de traitement non médicamenteuses.

    Tout d'abord, vous devez établir un régime et au moins dormir suffisamment. On pense qu'un adulte a besoin de six à huit heures de sommeil - en réalité, la durée requise peut être plus ou moins. Mais en tout cas, il n'est guère sage de sacrifier régulièrement le sommeil au profit des tâches ménagères, des émissions de télévision en soirée ou de la possibilité de s'asseoir sur Internet: tout cela ne vaut pas la santé. Si possible, une demi-heure avant le coucher, vous devez retirer tous les gadgets et vous limiter aux sources d'impressions fortes: ne regardez pas de films d'action, d'actualités, ne vous impliquez pas dans les discussions sur les réseaux sociaux. Se détendre avant de s'endormir aidera les exercices de respiration. Si les problèmes d'endormissement persistent, malgré les mesures prises, le médecin peut prescrire un somnifère doux.

    Une activité physique est requise. Premièrement, les médecins pensent qu'un mode de vie sédentaire moderne est en soi un stress pour le corps humain. Deuxièmement, une activité physique modérée contribue à la production de substances naturelles de type morphine dans le corps - les endorphines, qui améliorent l'humeur et aident à lutter contre le stress chronique. Le yoga est très populaire comme méthode anti-stress, le Pilates et les étirements conviennent également. Mais s'il n'y a pas de désir de le faire, toute activité physique disponible peut être utile: danse, marche, vélo ou scooter, natation, exercice avec poids libre, exercices sur pylône, etc..

    N'oubliez pas une bonne nutrition. La nourriture ne remplit pas seulement la fonction de régénération de l'énergie - elle fournit du matériel pour la synthèse de substances vitales. Par exemple, pour la production adéquate de «l'hormone du bonheur» - la sérotonine - il est nécessaire qu'une quantité suffisante de l'acide aminé tryptophane pénètre dans le corps. Pour ce faire, la nourriture doit contenir des produits laitiers, en particulier du fromage cottage, ainsi que des noix, des graines de sésame, du poisson gras (saumon, morue), des œufs. Les végétariens devraient prêter attention aux bananes, au tofu et aux autres légumineuses. Étant donné que les protéines sont activement détruites lors d'un stress chronique, vous devrez compenser leur perte de nourriture. Mais s'impliquer dans les aliments contenant des graisses n'en vaut pas la peine. Mais une restriction nécessite également une mesure: les femmes doivent se rappeler que la graisse est la seule source de synthèse des hormones sexuelles, donc au moins 40 grammes de graisse doivent être obtenus par jour.

    Si la famille n'a pas de personnes allergiques ou asthmatiques, l'aromathérapie peut être utilisée pour lutter contre le stress chronique. Les propriétés apaisantes et relaxantes sont possédées par les huiles de lavande, de cèdre, de cumin noir, d'orange, de bergamote, de menthe poivrée. Si pour une raison quelconque, l'utilisation de la lampe aromatique dans la maison est inacceptable, vous pouvez coudre un sachet aromatique rempli de lavande séchée, de mélisse, de houblon, d'origan, de valériane. Si vous le souhaitez, ajoutez quelques gouttes d'huile essentielle aux herbes. Ce sachet est placé à côté de l'oreiller pour un sommeil sain et paisible..

    Si vous pouvez consulter régulièrement un psychothérapeute, il sera extrêmement utile pour le traitement du stress chronique. Bien sûr, la psychothérapie n'éliminera pas ses causes objectives, mais elle peut réduire les facteurs subjectifs qui affectent le bien-être général, identifier et élaborer des modèles de comportement familiers qui dégradent la qualité de vie..

    Et seulement si les mesures pour normaliser le mode de vie ne sont pas utiles, le médecin prescrit des médicaments. Dans les situations graves, des médicaments sur ordonnance qui corrigent la biochimie du corps peuvent être recommandés. Ces médicaments sont très efficaces, mais ont de nombreuses contre-indications et effets secondaires. Par conséquent, les médicaments en vente libre sont beaucoup plus populaires..

    Les médicaments en vente libre qui aident à faire face au stress chronique peuvent être divisés en deux grands groupes: les remèdes à base de plantes médicinales et les produits synthétiques (mais il existe également des combinaisons d'ingrédients actifs à base de plantes médicinales et synthétiques).

    Les remèdes à base de plantes comprennent les teintures bien connues de valériane, d'agripaume, de pivoine. Les moyens complexes dans lesquels les herbes potentialisent l'action de l'autre sont considérés comme plus efficaces. Ce sont des médicaments tels que Corvalol Fito, Novo-Passit, Persen..

    Parmi les médicaments synthétiques pour le stress chronique, il existe à la fois des médicaments développés spécifiquement pour le combattre et des médicaments dont les propriétés apaisantes agissent comme un effet secondaire positif plutôt que comme effet principal. Les premiers comprennent, par exemple, le brome bien connu, ainsi que l'afobazole, des préparations à base d'acide gamma-aminobutyrique, et d'autres. La seconde - préparations de magnésium, glycine, Pantogam.

    Ainsi, le stress chronique est une condition qui augmente la probabilité de maladies du système cardiovasculaire, contribue à une diminution de l'immunité et au développement d'autres conditions pathologiques. Mais, malgré le fait que le stress chronique soit devenu une partie intégrante du mode de vie moderne, il est possible et même nécessaire d'y faire face. Normalisation du mode de vie, nutrition adéquate, activité physique adéquate en combinaison avec un soutien pharmacologique - tout cela atténuera les effets du stress sur le corps et empêchera le développement de complications.

    Quel médicament peut être choisi pour le stress chronique

    L'un des agents de contrôle du stress bien connus et populaires dans notre pays est le Corvalol. Mais la composition traditionnelle de ce médicament comprend du phénobarbital, qui crée une dépendance, et n'est également pas recommandé pour ceux qui conduisent une voiture ou dont le travail nécessite de la concentration et une réaction rapide. Par conséquent, la société «Pharmstandard» a changé la formulation «classique» et a obtenu une composition plus naturelle et plus sûre, créant la formule «Corvalol Phyto» (Corvalol Phyto). Le médicament est disponible sous deux formes posologiques: sous forme de gouttes [3] et sous forme de comprimés [4].

    Les gouttes pour administration orale «Corvalol Fito» dans des flacons compte-gouttes en verre (25 ou 50 ml) contiennent des substances qui déterminent l'effet du médicament:

    • Bromisovalerianate d'éthyle - donne un effet calmant et antispasmodique, réduisant l'excitabilité du système nerveux central.
    • Extrait d'agripaume - a un effet sédatif, réduit la pression artérielle et le rythme cardiaque.
    • Huile de menthe poivrée - dilate les vaisseaux sanguins (y compris le cœur et le cerveau), soulage les spasmes.

    Dans le complexe, les composants de Corvalol Fito ont un effet sédatif et antispasmodique, ralentissent modérément le rythme des contractions cardiaques et augmentent leur force, ont des propriétés hypotensives.

    Corvalol Fito est recommandé en cas d'affections de type névrose, d'irritabilité accrue et également comme remède symptomatique des troubles cardiovasculaires, des problèmes d'endormissement, des coliques intestinales.

    L'outil ne peut pas être utilisé pour une intolérance individuelle aux composants, une pathologie sévère du foie et des reins. Il n'est pas recommandé pendant la grossesse et l'allaitement, avec alcoolisme, ainsi que les personnes de moins de 18 ans, car pour des raisons évidentes, il est impossible d'étudier l'efficacité et la sécurité de ce médicament dans ces catégories de patients. De plus, les comprimés de Corvalol Fito ne doivent pas être pris pour les personnes présentant une intolérance au lactose et une malabsorption du glucose-galactose, et des gouttes pour ceux qui ont des exacerbations d'ulcère gastrique et duodénal.

    Avant de prendre le médicament, les personnes qui ont souffert de lésions cérébrales traumatiques ou de maladies cérébrales et d'épilepsie doivent toujours consulter un médecin.

    Vous devez prendre Corvalol Fito un ou deux comprimés trois fois par jour, selon l'état et la posologie (la dose quotidienne maximale autorisée est de six comprimés par jour) ou 30 gouttes trois fois par jour, en les dissolvant dans une petite quantité d'eau. La durée du traitement est de 28 jours..

    * Le numéro du certificat d'enregistrement du sédatif Corvalol Fito (formulaire de libération - gouttes pour administration orale) dans le Registre d'État des Médicaments - LP-004488 du 10 octobre 2017.

    ** Le numéro du certificat d'enregistrement du sédatif «Corvalol Fito» (formulaire de libération - comprimés) au Registre d'État des médicaments - LP-003969 en date du 18 novembre 2016.

    Le stress prolongé peut se transformer en une forme chronique, qui est lourde de maux de tête, d'une sensation constante de fatigue, d'insomnie, de troubles intestinaux et d'autres manifestations désagréables.

    L'irritabilité accrue et les problèmes de sommeil peuvent être causés par un stress chronique..

    Certains médicaments en vente libre peuvent être achetés sans ordonnance..

    Vous pouvez mesurer le niveau de tension nerveuse à l'aide d'un test.

    Les sédatifs médicinaux naturels ont un effet cumulatif, par conséquent, nécessitent une prise de cours. En moyenne, la prise du médicament dure environ un mois.

    Corvalol Fito peut être utilisé dans le cadre d'une thérapie complexe pour éliminer les symptômes de stress.

    • 1 https://dnmu.ru/wp-content/uploads/2019/05/lutskiy_avtoref_n260419.pdf
    • 2 https://www.rpcardio.com/jour/article/viewFile/460/479
    • 3 https://clck.ru/JHce9
    • 4 https://clck.ru/JHceW

    L'autotraining, l'exercice modéré et une alimentation saine et variée sont les meilleurs remèdes pour faire face au stress chronique. Cependant, il y a aussi des états négligés lorsque la volonté est brisée et il est extrêmement difficile de se forcer à faire des exercices physiques et respiratoires, de relaxation, d'auto-hypnose et de méditation. Dans de tels cas, la seule bonne décision reste - prendre rendez-vous avec un médecin spécialiste.

    Examen des médicaments anti-stress

    Le stress est la réaction du corps humain à une situation extérieure qu'il considère dangereuse. Une telle réaction est programmée par la nature et est la même pour tous, elle est associée à l'instinct d'auto-préservation. Mais les gens se comportent différemment dans de tels cas. Certains tombent dans la panique ou font des scandales, d'autres prétendent que tout est en ordre et s'isolent, tandis que d'autres utilisent des sédatifs pour le stress.

    Ce qui menace le stress

    Une personne n'est pas en mesure de se débarrasser de ses problèmes, mais elle a la possibilité de choisir. Sa santé physique et mentale en dépend: peu importe ce qui vient de l'extérieur, l'attitude est importante.

    Quels sédatifs sont le mieux pris avec l'anxiété et le stress, les maladies nerveuses. Quels médicaments et médicaments sont plus efficaces pour le corps.

    Les urgences peuvent varier.

    • Négatif: je n'accepte pas ce qui se passe, c'est injuste (la recherche des coupables commence).
    • Zéro: je m'en fiche, que ce soit quoi que ce soit (une telle réaction n'est pas naturelle, une situation désagréable est entraînée à l'intérieur).
    • Positif: "Je ne suis pas chanceux dans les cartes - chanceux dans l'amour" (la recherche d'une issue commence).

    Une attitude négative face à la situation (supposons qu'il s'agissait d'une chute dans une rue glissante) provoque une réaction négative: le cerveau envoie un signal de danger, l'hormone du stress cortisol est libérée, les graisses se transforment en sucre, la pression monte - le corps est prêt à l'action: une personne agite les mains, gronde tout le monde du concierge au ministre, puis se calme, épuisant ses réserves d'énergie.

    Le stress peut entraîner l'alcoolisme, une dépression nerveuse et d'autres maladies.

    Dans le deuxième cas, les mêmes changements se produisent dans le corps, mais il y a une expérience interne d'humiliation dans le contexte de l'hypertension artérielle et de la glycémie.

    Dans la troisième version, vous pouvez rire de votre maladresse, saupoudrer de sable sur un endroit glissant - l'essentiel est de se calmer. Les coûts énergétiques dans ce cas seront les plus faibles.

    Chaque jour, une personne vit plus d'une situation similaire, une habitude se forme d'une certaine manière pour répondre aux problèmes. Et si c'est toujours une réaction négative, le corps passe constamment par deux phases initiales de stress: la phase d'anxiété et d'adaptation, pendant laquelle la consommation d'énergie continue.

    Lorsqu'un grand malheur survient (décès d'êtres chers, ruine, perte de travail, divorce) ou que des troubles s'ensuivent (manque d'argent, échecs au travail, enfants à problèmes), une phase d'épuisement commence rapidement chez les personnes ayant une attitude négative et nulle face à l'expérience nerveuse. Le corps brûle toutes les réserves de graisse disponibles, la glycémie et la pression artérielle augmentent, les nerfs se relâchent et un sédatif puissant est nécessaire. La récupération vient pour le mauvais comportement, une personne éprouve un stress dangereux constant.

    Piège à stress

    L'incapacité (ou la réticence) à se rapporter adéquatement aux épreuves de la vie nous mène tôt ou tard à une impasse, qui ne peut être laissée sans assistance médicale. Une personne ne peut pas arrêter indépendamment les processus négatifs du corps. Si vous n'utilisez pas de sédatifs à temps pour soulager le stress, cela peut entraîner les conséquences suivantes:

    • mort subite;
    • maladies somatiques sévères, peu traitables;
    • maladie nerveuse et mentale.

    La mort inattendue survient le plus souvent chez les hommes de plus de 40 ans. Causes de décès: une crise cardiaque ou un accident vasculaire cérébral étendu est le résultat d'une réponse incorrecte aux expériences nerveuses. En créant l'impression d'un contrôle externe sur la situation, la personne déclenche l'alarme vers l'intérieur. Le cerveau, cependant, signale le danger et déclenche un mode de stress du corps. En conséquence, de nombreuses années de vie avec une pression artérielle élevée, lorsque le cœur ne reçoit pas une nutrition adéquate, car les ressources sont dépensées pour autre chose. En fait, la mort dans la fleur de l'âge peut être évitée. Des pilules apaisantes pour les nerfs et le stress soulagent l'anxiété, permettent au corps de retrouver sa vitalité.

    Une autre variante des conséquences est les maladies psychosomatiques, qui sont «des nerfs». Pendant longtemps, le travail du corps dans une situation stressante conduit à une libération constante d'adrénaline dans le sang, transformant toutes les graisses puis les protéines en sucre. Une personne devient sans défense contre toute infection.

    Les maladies les plus courantes:

    • hypertension,
    • Diabète,
    • maladies infectieuses (de la grippe à la tuberculose),
    • ulcères gastriques et intestinaux,
    • inflammation des organes internes,
    • allergie nerveuse.

    De plus, ni un psychologue ni un thérapeute ne seront en mesure de fournir un traitement efficace jusqu'à ce que l'alarme soit désactivée, ce qui détruit le régime interne du corps. Si la cause de la maladie est le stress, les sédatifs sont les premiers à être prescrits par un neurologue ou un psychothérapeute.

    La troisième option pour le développement de cette situation est la maladie nerveuse et mentale..

    • La neurasthénie est le destin de ceux qui sont habitués à ne pas restreindre leurs émotions. Dans la phase d'épuisement, toute bagatelle commence à irriter, une personne ne se débrouille pas, ne sait pas comment soulager le stress. Le ressentiment, la colère se déversent constamment, tout cela s'accompagne de larmes, de migraines, d'un manque d'appétit, d'insomnie, de perte de performance. Les médicaments apaisants fonctionnent bien, mais seulement avec une attitude adéquate face aux problèmes.
    • Le syndrome de fatigue chronique est une nouvelle maladie de notre temps. Elle diffère de la fatigue ordinaire en ce qu'elle n'a aucune raison apparente: la personne n'a pas encore travaillé, mais se sent déjà mortellement fatiguée, tout le corps fait mal, comme après un dur labeur. Le sommeil ne donne pas de repos, car il est remplacé par l'insomnie, la nutrition ne redonne pas de force, une personne perd énormément de poids. Le stress entraîne une défaillance immunitaire et hormonale, une perturbation du système nerveux autonome.
    • La dépression est une maladie ou une situation dans laquelle l'agression générée par le système nerveux, la personne se retourne sur elle-même. La vie en noir et blanc devient grise, il y a constamment une sensation de dépression, de désir, de retard des pensées et des mouvements. La condition est très dangereuse, car elle peut entraîner un suicide. Avec une dépression latente, différents organes commencent à faire mal à une personne, bien que les examens montrent que le corps est en bonne santé. Seul un psychiatre peut aider ces personnes en choisissant le bon médicament sédatif..

    Ainsi, ceux qui sont tombés dans un piège stressant ne peuvent pas récupérer leur santé sans l'aide de médicaments, mais les sédatifs doivent être utilisés avec compétence.

    Du stress et des nerfs

    Il est facile de se perdre dans la mer des médicaments psychotropes disponibles dans les pharmacies aujourd'hui. Il est dangereux de les nommer vous-même ou sur recommandation d'amis, mais en avoir une idée générale ne fera pas de mal. Les sédatifs pour les situations stressantes sont attribués à différents types. Par leur origine, ils sont divisés en pilules à base de plantes anti-stress et en médicaments synthétiques..

    Préparations à base de plantes

    Les préparations à base de plantes ont un léger effet sédatif et n'ont aucun effet secondaire pour le corps. Le plus souvent, les médicaments sont disponibles sous forme de teintures ou de matières premières sèches, moins souvent - sous forme de comprimés. Dans les pharmacies, ils sont vendus en vente libre, sont peu coûteux.

    • La valériane est le remède le plus connu pour les nerfs. Les alcaloïdes et les huiles essentielles dans ses racines servent de matières premières pour la teinture, qui aide à diverses maladies. Le traitement à la valériane doit être effectué en cours, il ne donne pas d'effet rapide. Prenez 25 gouttes 3 fois par jour. Le cours d'admission est prescrit par un médecin.
    • La menthe poivrée est l'une des plantes apaisantes courantes. Il est utilisé sous forme de teinture d'alcool ou de thé pour les dépressions nerveuses et l'insomnie.
    • Melissa est un médicament pour le cœur, aide à accélérer le rythme cardiaque, abaisse la tension artérielle, soulage les démangeaisons nerveuses, ne provoque pas de somnolence.
    • Camomille ordinaire - l'apigénine contenue dans sa composition donne un fort effet sédatif et est capable de supprimer les forts chocs nerveux. Il est utilisé sous forme de teinture et de décoction. A des contre-indications: maladies du tractus gastro-intestinal.
    • Pivoine - contient des alcaloïdes et des substances qui stimulent la production d'endorphines. L'utilisation de teinture de pivoine calme non seulement les nerfs, mais a également un effet bénéfique sur tout le corps.

    Agripaume, montre, cônes de houblon, menthe, mélisse, valériane - c'est la composition optimale de la collection thérapeutique apaisante pour une décoction ou un thé.

    Médicaments psychotropes synthétiques

    Les médicaments synthétiques contre le stress ne sont disponibles que sous forme de comprimés: les substances thérapeutiques sous cette forme sont plus concentrées, leur dissolution dans l'organisme se fait progressivement. Les substances des comprimés pour la dépression interfèrent avec les processus biochimiques, affectent le cerveau, restaurent les nerfs. Par conséquent, non seulement la composition des préparations est importante, mais également le rapport des substances actives et le taux de leur assimilation. Prenez des médicaments anti-stress strictement selon les règles:

    • le traitement doit être effectué avec des cours dont la durée est déterminée par le médecin;
    • n'arrêtez pas subitement de prendre des psychotropes;
    • compatibilité avec d'autres sédatifs.

    Les femmes enceintes et allaitantes, les enfants, les personnes souffrant de traumatismes crâniens et de tumeurs cérébrales, souffrant d'épilepsie, de toxicomanie et d'alcoolisme ont des contre-indications à la prise de sédatifs..

    Dans leur action, les drogues synthétiques sédatives sont divisées en plusieurs classes.

    1. Antipsychotiques - agissent sur certaines parties du cerveau et inhibent l'activité du système nerveux.
    2. Antidépresseurs - maintiennent une teneur élevée en sérotonine dans le corps et empêchent le développement d'émotions négatives.
    3. Tranquillisants - suppriment les émotions, ont un fort effet sédatif.
    4. Médicaments nootropes - activer le cerveau.
    5. Normotimiques - inhibent le développement des crises, rendent la psyché plus stable.
    6. Sédatifs - créés à base de brome, améliorent les processus de freinage.

    Aperçu des médicaments anti-stress populaires

    ClasseNom du médicamentApplicationEffets secondaires
    AntipsychotiquesSonapax »,« Tiaprid »,« Azaleptin »,« Trisedil »Éteindre la peur, l'agression, traiter la schizophrénie, les troubles mentaux, la schizophrénie. Utilisé dans les cas particulièrement graves et uniquement sur ordonnance.Supprime le travail du cerveau et du système nerveux central. Peut entraîner une perte des traits de personnalité..
    Antidépresseurs

    Azafen, Befol, Fevarin Moclobemide, Pyrazidol,Soulage l'apathie, les émotions négatives améliorent le sommeil et l'appétit; traiter la dépression, les peurs de panique. Populaire dans le traitement de la dépression (surtout en Occident). Ordonnance acceptée.Peut provoquer des hallucinations et de la paranoïa. Tranquillisants

    Afobazol, phénazépam, atarax, lorazépam, adaptol.Ils soulagent les sentiments d'anxiété, d'irritabilité, améliorent le fond émotionnel; conserver sa capacité mentale; traiter la névrose, l'insomnie. Top Stress Relievers
    Suivre sous surveillance médicale et cours de courte durée.
    Addictif et addictif, dangereux à prendre seul. Nootropiques

    Phénibut, Mexidol, Glycine, TenotenStimule l'activité mentale, la circulation cérébrale; traiter la névrose, l'insomnie. Appliquer sans ordonnance d'un médecin.Phenibut a des contre-indications pour les maladies gastro-intestinales Normotimics -«Lamotrigine» «Quétiapine» «Olanzapine», «Rispéridone».Ils stabilisent l'humeur, soulagent la nervosité, l'irritabilité et aident à la dépression maniaque. Hors cote.Pas vu Sédatif«Barboval», «Validol», «Valocordin», «Valoserdin», Persen.Ils ont un léger effet sédatif, traitent la névrose, l'hystérie. Hors cote.Pas vu

    Sédatifs folkloriques

    Il existe de nombreuses recettes de médecine traditionnelle pour vaincre la névrose et la dépression, en voici quelques-unes.

    • Pour surmonter l'anxiété, vous devez manger une banane tous les jours. Il contient de la mescaline, la «drogue du bonheur», un excellent médicament sédatif pour le corps..
    • 40 grammes de chocolat peuvent réduire les niveaux de cortisol sanguin et réduire l'anxiété.
    • "L'esprit de mélisse" - une recette de teintures d'un monastère allemand. Dans 1 litre de vodka, insistez sur 10 g de feuilles de mélisse, 2 bourgeons de clou de girofle, le zeste d'un citron, 1 g de racine d'angélique moulue, une pincée de coriandre broyée et de muscade. Après 2 semaines d'insistance, filtrez et buvez à petites doses, en ajoutant au thé. Cet outil augmente la vitalité, soulage la dépression.
    • Dans un verre d'eau, dissolvez le jus d'un demi citron et une cuillère à café de miel. Buvez en trois doses réparties tout au long de la journée. Aide en situation de surexcitation, d'insomnie.

    Le stress peut-il être soulagé sans médicament

    C'était de moi

    Les personnes profondément religieuses n'ont pas de stress et de dépression, elles ont des peines et des tentations. Derrière chaque coup du destin, la voix du Sauveur se fait entendre: «Cela venait de moi». Patience, humilité, prière, les sacrements de l'Église aident à surmonter les malheurs.

    Médicaments pour hommes et femmes

    Le sport, le sexe et un délicieux déjeuner aideront à surmonter le stress du corps masculin. La nature, le réaménagement des meubles, l'aérobic et l'amour des proches ne laisseront pas une femme s'effondrer.

    Parler avec la mère, même au téléphone, peut calmer, réduire le stress.

    Si vous vous sentez mal - faites du bien à quelqu'un - et vous vous sentirez mieux.

    Et le dernier, en guise de conclusion: un comportement inapproprié dans des situations stressantes conduit à l'épuisement des ressources vitales du corps. Conséquences du stress: décès, maladie, dépression. Les sédatifs et les médicaments sur ordonnance aideront à restaurer la santé perdue.

    Soulagement du stress

    L'aide contre le stress et après un impact stressant sur la psyché humaine nécessite des solutions spéciales et individuelles. Cela est lié non seulement aux caractéristiques individuelles de la formation et de la formation du système nerveux. Il doit également tenir compte des caractéristiques de l'environnement de la personne, de son environnement habituel, de ses habitudes et de ses facteurs sociaux..

    Appelez, nous aidons dans les situations les plus difficiles. Notre traitement est sélectionné strictement individuellement et ne viole pas le rythme de vie habituel..

    Qu'est-ce que le stress

    Le stress est une réaction destructrice d'un organisme à un conflit entre la réalité objective et subjective.

    Chaque jour, une personne subit les effets de divers facteurs physiques et mentaux. La vie est un processus, quelque chose y change constamment. Et notre activité mentale vise à intégrer de nouveaux éléments dans notre réalité. Nous le faisons à chaque seconde. Une personne en bonne santé apporte rapidement et de manière constructive des facteurs subjectifs et objectifs, préservant ainsi l'image globale du monde. C'est ce qu'on appelle une personnalité holistique dans la société..

    Notre zone de confort n'est maintenue que lorsqu'il existe une cohérence entre interne et externe. Mais il arrive que plusieurs nouveaux facteurs apparaissent simultanément et qu'ils résonnent, ou un facteur se pose, mais c'est très important. À cet égard, une personne devient incapable de naviguer rapidement dans la situation et de la mettre en conformité avec son idée intérieure du monde. Et puis le conflit non résolu mène au stress.

    Pourquoi les animaux sauvages n'ont pas de telles expériences?

    L'animal ne divise pas les choses en objectifs et subjectifs, il n'a pas de dualité et, par conséquent, il n'y a pas de conflit interne. Dans toutes les situations, il fait tout ce qui dépend de ses capacités physiques: il peut fuir ou mordre l'ennemi, s'éloigner du froid, diriger tous ses efforts pour chercher de la nourriture et de l'eau. La bête évalue sans ambiguïté la situation environnante, ses forces et sa place dans la hiérarchie sociale, car elle s'appuie sur sa propre expérience, et non sur la logique (esprit abstrait). Il ne explique pas pourquoi il est au bas de l'échelle hiérarchique, mais essaie de percer vers le haut, à travers certains rituels et se bat avec ses compagnons de tribu.

    L'homme est un être plus développé. Il a une idée d'un idéal (souvent imposé) et de ses propres besoins individuels. Il est également limité par le cadre culturel et moral: normes, règles, interdictions, exigences, étiquette en vigueur, devoir envers la famille ou la patrie, oppression psychologique, etc. Tout cela, de temps en temps, conduit à un conflit d'intérêts. L'enfant voulait utiliser les toilettes pendant la leçon, mais il a peur d'un enseignant strict ou il a peur des déclarations publiques. Il tolère et ne lève pas la main.

    Un enfant a un conflit entre sa connaissance objective que se rendre aux toilettes est assez abordable et facile, et une distorsion de l'éducation en raison de ses attitudes subjectives. Il devra prendre une décision: endurer jusqu'à la fin de la leçon et se reconnaître faible, ou déclarer ouvertement ses besoins à toute la classe. S'il continue de se précipiter entre deux décisions - une pression psychologique survient.

    Prenons une autre situation - une maladie incurable. Idéalement, avec une maladie incurable, le cerveau reconstruit ses activités pour faire face à la situation: il produit des analgésiques (la douleur comme facteur de protection n'est plus nécessaire au corps) et prépare progressivement le corps à mourir, en éliminant progressivement les organes du corps. Ou il décide de se battre pour la vie à tout prix, puis le corps commence également à développer tous les facteurs médicaux nécessaires à la récupération.

    Que se passe-t-il pendant le stress

    Que se passe-t-il réellement lorsqu'une culture se forme dans une vraie société? Le malade en phase terminale dans le premier cas (s'il accepte le fait d'une maladie mortelle) commence à blâmer les médecins et les technologies non développées qui n'ont pas diagnostiqué la maladie à un stade précoce, il y a un sentiment d'injustice envers soi-même: le destin et Dieu. Il est sûr qu'il aurait pu vivre sans cette injustice. De là vient la misère.

    Considérons maintenant un patient avec un deuxième type de réponse - sa propre foi en la guérison. Une telle personne commence à se battre pour sa vie, utilise activement les découvertes de la médecine scientifique, des méthodes de traitement alternatives, restructure sa vision du monde d'une nouvelle manière. Et ici, il est confronté à la résistance de la société. Les médecins lui réitèrent constamment sur le stade final de la maladie, les proches le regrettent, mais refusent de l'aider, leurs propres connaissances et descriptions de la maladie dans la littérature décrivent également son départ immédiat. Il s'agit d'un conflit entre nos propres besoins et notre connaissance de la société. Vous devez avoir une force d'esprit considérable afin de maintenir l'équilibre et de continuer à vous battre jusqu'à la victoire. Dans la pratique médicale, la littérature et les sources Internet, de plus en plus d'histoires de ce type apparaissent.

    Une personne conservatrice et rigide est plus sensible aux situations stressantes que dynamique et flexible. Il lui est difficile d'accepter le fait du nouveau, et dans sa réalité il y a un fossé entre son monde et le «monde extérieur». Cela s'applique aux facteurs de stress de la personnalité..

    Types de stress

    • Psychologique (émotionnel, traumatisant et informationnel)
    • Physiologique
    • Court terme et chronique
    • Eustress and Distress.

    Émotionnel - associé à l'expérience d'émotions fortes. Et peu importe si ces émotions sont positives (eustress) ou négatives (détresse). Aide à ce type de stress: éviter une situation stressante: il faut du temps pour laisser les émotions se refroidir et se calmer.

    Le trouble de stress post-traumatique ou, plus correctement, post-traumatique est une condition douloureuse après avoir vécu une situation traumatique (perte tragique d'êtres chers, être dans une zone de combat, catastrophe, viol, menace directe à la vie, etc.)., étude psychologique approfondie des phénomènes résiduels, formation à l'autorégulation et à la relaxation, travail avec les émotions.

    L'information est associée à des facteurs de l'impact extrême du processus éducatif ou de l'activité professionnelle (la maladie dite de l'opérateur), lorsque les fonctions cognitives d'une personne sont surchargées par un grand flux de nouvelles informations. Les premiers secours pour le stress ifnormatsionnoy sont un dépaysement et un type d'activité: visiter le musée, faire du sport. La transition vers un travail indépendant dans le processus éducatif ou de production, sans contrôle par.

    Physiologique - se manifeste lorsqu'une personne est exposée à des facteurs physiques défavorables: chaleur, froid, faim, soif. Cela peut être vu dans l'exemple du jeûne comme une méthode pour perdre du poids. Au lieu d'utiliser la graisse corporelle accumulée, le corps bloque l'accès aux réserves en réponse à un facteur de stress externe. Ces femmes se plaignent de la stabilisation du poids et du manque de perte de poids d'une alimentation affamée. En même temps, la tension, l'irritabilité et l'instabilité émotionnelle apparaissent. La principale aide au stress associé à l'influence des facteurs physiques est l'élimination du facteur lui-même, un changement d'attitude à son égard, des procédures générales de renforcement et le développement d'une tolérance aux influences physiques externes..

    Soulagement du stress

    Connaissez-vous un spécialiste qui n'a jamais pensé à des moyens de se débarrasser des troubles du stress? Les conseils généraux pour la thérapie anti-stress sont: la restauration du travail et du repos, la thérapie générale de renforcement (vitamines, phytothérapie, aromathérapie, procédures de l'eau, y compris le durcissement), la formation à l'auto-relaxation et l'autorégulation du corps.

    Premiers soins pour le stress: respiration profonde et calme, arrêt du dialogue interne, dissociation de la situation (regardez-vous de côté), expression de la tension musculaire à l'extérieur (coup de poing sur une chaise, cris, course sur place, combats, danse sur une musique forte, etc.) etc.) Notre clinique a d'abord attiré l'attention sur les troubles du stress en tant que conflit entre la réalité et sa perception interne par une personne. Nous avons développé une nouvelle approche pour se débarrasser de la maladie en éliminant l'influence destructrice des facteurs grâce à leur prise de conscience et à l'inclusion du monde dans notre système. Ou, s'il y a trop de facteurs de résonance, alors l'attribution de la priorité et éviter le reste comme secondaire. Nous l'appliquons avec les approches classiques ci-dessus.

    Vous pouvez passer par la consultation en vous inscrivant aux numéros de téléphone indiqués sur le site.

    Thérapie anti-stress

    La vie moderne impose des exigences très cruelles à ceux qui veulent être au sommet de la gloire, faire carrière, gagner une somme décente et porter fièrement le statut de personne accomplie et décente.

    La main-d'œuvre est une matière renouvelable, mais la restauration nécessite un certain temps, ce qui nous manque, les éternels bourreaux de travail. Levées précoces, hâte de travailler, problèmes de travail éternels et sans fin, questions, tâches, fatigue tardive et constante - ce sont des choses qui hantent un carriériste moderne. Naturellement, tôt ou tard, chacun de ceux qui sacrifient leur vie pour le travail se retrouve dans un état de stress sévère, pour faire face à ce qui est impensable..

    Le stress n'a pas été identifié par les scientifiques et les médecins comme une maladie grave distincte, mais sa capacité à réduire l'immunité et à amener une personne normale à un état de «chiffon» est tout simplement inimaginable. Le stress est souvent suivi de maladies chroniques qui attaquent le corps pendant cette période difficile et restent avec la personne pendant longtemps. Tous ces faits conduisent à une conclusion naturelle: il est nécessaire de lutter contre le stress dès les premiers stades de sa manifestation, il sera alors beaucoup plus difficile de le faire. Il est très triste que beaucoup d'entre nous vivent pratiquement dans un mode de stress, sans remarquer ses effets sur le corps et blâmer tous les péchés sur notre prédisposition aux maladies, à la faiblesse, à la pression atmosphérique et à d'autres facteurs. Il est impossible de ne pas remarquer le stress, car le coma croissant de problèmes nous affaiblit et les conséquences du stress - de plus en plus.

    Essayez d'évaluer votre état actuel en le comparant à certaines conséquences stressantes. Malheureusement, beaucoup de gens connaissent ces problèmes de première main: mauvais sommeil, irritabilité accrue, fatigue accrue, désir sexuel altéré, libido, mauvaise digestion, étourdissements fréquents et maux de tête sévères. Souvent chez les personnes dans un état de stress, des phobies communes apparaissent et se développent - un sentiment de peur aggravé, un sentiment de dépression, une manie de persécution. Il existe un danger de développer ces phobies avant une maladie mentale, c'est pourquoi il ne faut pas tarder avec des mesures anti-stress.

    Combattre le stress est une bonne chose, il suffit de choisir une méthode. Tous les moyens sont bons, mais la meilleure option est un traitement complet et une approche intégrée. Pourquoi? En général, le stress est une détérioration générale de l'état de tout l'organisme (mental et physique). C'est pourquoi l'oxygénothérapie utilisant des générateurs d'oxygène doit être incluse dans le kit complexe. Les générateurs d'oxygène produisent de l'oxygène, qui affecte l'ensemble du corps de manière complexe, agissant positivement sur la condition physique et la psyché humaine. Pourquoi les générateurs d'oxygène à domicile sont-ils si populaires parmi les personnes qui souhaitent gérer le stress et la mauvaise écologie aussi efficacement que possible? Le truc, c'est que les habitants de la ville moderne, par le crochet ou par l'escroc, hésitent à aller chez le médecin, et vous devez également aller dans les salles de traitement et réduire le temps de leur horaire de travail... Par conséquent, le générateur d'oxygène domestique est un mini-hôpital à domicile avec un temps de visite pratique et agréable emplacement.

    Les générateurs d'oxygène à domicile sont pratiquement silencieux, sans problème et nécessitent peu d'entretien. Ces appareils sont alimentés par le secteur, certains modèles, par exemple un générateur d'oxygène de voiture, sont alimentés par un allume-cigare de voiture. Le traitement du stress avec un générateur d'oxygène actif est un excellent choix, avec un cours d'oxygénothérapie traitant le stress, d'autres problèmes peuvent être guéris.

    Comment fonctionne le processus d'oxygénothérapie? Un générateur d'oxygène produit de l'oxygène saturé de l'air ambiant et une personne inhale de l'air avec une concentration en oxygène accrue. L'oxygène dans le corps se transforme en énergie, remplissant tout sur son passage, les cellules à leur niveau reçoivent tellement d'énergie que l'état général du corps commence à s'améliorer considérablement, tous les processus de dysfonctionnement sont établis, l'immunité est renforcée, la protection et le métabolisme sont activés. Tout ce qui a précédemment perdu ses fonctions directes, égaré du rythme et égaré du chemin de vie d'une personne, s'améliore et commence à n'apporter que de la joie. Naturellement, avec une excellente santé, l'humeur prend rapidement de l'ampleur et revient au plus! Auparavant, la tristesse était traitée par la randonnée dans les bois, les promenades en plein air, et maintenant un citadin peut faire de telles promenades tous les jours à la maison. Générateur d'oxygène - Sauvetage dans la jungle de la ville!

    Cosmétologie anti-stress

    Nous ne devons pas et ne pouvons pas éviter le stress. Une absence totale de stress signifierait la mort.

    Aujourd'hui, lorsque des magazines sur papier glacé écrivent sur le stress, lorsqu'un guide d'étude ou un dépliant rare va sans le mentionner, les spécialistes utilisent ce terme automatiquement, pensant rarement à ce qui se cache réellement derrière..

    QU'EST-CE QUE LE STRESS?

    Le fait que la réaction soit non spécifique détermine la réponse au stimulus - quels que soient les dommages ou autres effets de facteurs externes, la réponse physiologique du corps sera toujours la même. Insuffisance chronique du sommeil, mauvaise dent, fracture de la jambe, changement climatique - malgré le fait qu'ils ont un peu en commun, la réaction sera la même.

    Empiriquement, une personne était consciente de la nature en trois phases de la réponse au stress bien avant l'avènement de la médecine. Le mot même «maladie», «malaise» sonne comme un signe d'un manque de force pour lutter. Au début du XXe siècle, le physiologiste W.B. Cannon a décrit la "réaction extrême", qui est un prototype de stress, dont la base, à son avis, était la forte sécrétion d'adrénaline qui se produit lors de l'activation généralisée du système nerveux sympathique. Cette réaction était justement appelée «combat ou fuite», «battement ou fuite». Plus tard, dans son ouvrage «Syndrome causé par diverses influences néfastes», Hans Selye a décrit la nature mise en scène du syndrome de stress et a donné une explication neurophysiologique pour les nombreuses réactions du corps, qui étaient auparavant considérées comme aléatoires et sans rapport.

    QUELLE EST LA RÉACTION DE L'ORGANISME À STRESSER?

    Augmentation de la pression artérielle systémique, accélération du flux sanguin, augmentation du rythme cardiaque, hyperémie artérielle coronaire

    Renforcer les manifestations de la couperose de la peau du visage

    Hyperémie dans les muscles qui travaillent et ischémie relative dans les organes qui ne travaillent pas.

    Changement de couleur de peau, tonus accru des muscles faciaux, effet de "lifting".

    Accélération du métabolisme principal, effet calorique

    Élimination de la graisse corporelle et du tiers supérieur du corps

    Une augmentation du taux de lipolyse, glycolyse et glycogénolyse dans les muscles, limitant la synthèse du glycogène

    Perte de poids accélérée

    Augmentation de la force musculaire et accélération de la transmission neuronale dans le système nerveux central

    Irritabilité accrue, hyperréaction aux stimuli tactiles et à la douleur

    Réaction d'économie de volume des reins

    Rétention hydrique par les tissus corporels.

    La ligne de Ralph Waldo Emerson illustre très précisément cette étape: "La nature ne fait pas de cadeau, elle ne vend que..." Le prix de l'adaptation à court terme est élevé, et vous devez le payer avec des problèmes cardiovasculaires, une carence énergétique, une perte de protéines structurelles et une diminution générale de la résistance corporelle aux maladies infectieuses et virales.

    Dans le cas où l'influence du facteur de stress continue, le corps passe à une nouvelle étape de réponse - à la phase d'adaptation au stress, qui peut durer des semaines, des mois voire des années, dans le cas de puissantes réserves initiales. Tout le monde sait que pendant les hostilités l'activité de nombreuses maladies chroniques diminue, certaines d'entre elles entrent spontanément dans un état de rémission persistante. Cela est dû précisément aux caractéristiques du déroulement de la réaction d'adaptation..

    Cette étape est appelée étape de résistance. La consommation d'énergie totale du corps devient plus faible, le corps s'adapte pour vivre dans des conditions de surcharge constante, ce qui se traduit par des changements esthétiques. La rétention d'eau diminue, la circulation sanguine périphérique dans la peau est restaurée, l'intensité de nombreuses réactions inflammatoires diminue et les processus de réparation sont activés. Dans ce cas, le système sympathoadrenal fonctionne avec un retour complet. Dans le cas idéal, selon la définition de Selye, l'organisme entre dans un état d '«hétérostase», un équilibre de réactions syntoxiques et catatoxiques.

    Selon les conditions de vie, la réactivité génétiquement déterminée, l'état du corps au moment de l'apparition de la réponse au stress, l'adaptation peut être longue ou courte, peut conduire à une transition vers le troisième stade de stress - l'épuisement, ou pour achever la restauration de fonctions corporelles saines. Ce moment est intéressant et prometteur pour l'utilisation d'outils thérapeutiques, la "thérapie du stress" basée sur l'imitation et l'amélioration des réactions adaptatives naturelles du corps.

    Le proverbe «Les blessures des vainqueurs guérissent plus vite» reflète fidèlement les mécanismes de réponse neurophysiologique - dans le cas d'une stimulation positive, d'une résolution favorable d'une situation stressante, la probabilité d'un rétablissement de l'état de santé est beaucoup plus élevée que dans le cas contraire. C'est sur cette base que se construisent de nombreux programmes de thérapie anti-stress, parfois appelés à tort anti-stress.

    Dans le cas où le contexte dans lequel la situation évolue est défavorable, les capacités de réserve propres sont épuisées et le facteur de stress continue d'être présent, la dernière étape du stress se développe - la réaction d'épuisement. En ce moment, il y a une forte baisse des capacités de protection du corps, "la forteresse se rend à l'ennemi". En quelques jours ou semaines, les maladies chroniques peuvent s'aggraver, la dépression se développe souvent, les maladies dépendantes du stress font leurs débuts, qui incluent des pathologies oncologiques et auto-immunes. Le corps est au bord de la destruction, et dans ce cas, une intervention médicale urgente est nécessaire, qui doit être combinée avec la résolution de la situation stressante ou le retrait du patient. Esthétiquement, cette période peut se manifester par un vieillissement par «glissement de terrain», une forte diminution de l'élasticité des tissus, le développement de dermatoses généralisées, des rides, une peau sèche, torpide à la thérapie, développant rapidement une pigmentation profonde et d'autres défauts graves.

    QUE SOUHAITEZ-VOUS SAVOIR?

    Critères de détermination de la phase de stress:

    Phase d'adaptation aiguë.

    • Hypertension artérielle.
    • Un net changement de teint
    • Renforcer la gravité de la rosacée du visage et du cou
    • Renforcer le tonus des muscles faciaux du visage
    • Insomnie sans compromettre les performances
    • Excitabilité, agressivité.

    Dans de tels cas, le patient mentionne souvent une expérience récente, une exposition à un facteur de stress, et il est très important d'être prudent lors de la communication.

    Dans la phase d'adaptation aiguë, afin d'interrompre l'exposition au facteur de stress et d'aider le patient à subir le stress, car l'eustress est un complexe de réactions au stress qui affectent favorablement les capacités d'adaptation, les principaux outils d'un cosmétologue devraient être des procédures relaxantes. Il peut s'agir de programmes de relaxation musculaire profonde, y compris le massage classique, la réflexologie, les procédures de relaxation corporelle cosmétique, une variété de techniques de massage exotiques (thaï, lao, massage ayurvédique, thérapie aux pierres). À ce stade également, des programmes de drainage lymphatique du visage et du corps, des programmes d'hydratation profonde et de nutrition de la peau du visage, revitalisant la circulation sanguine de la peau du visage de la procédure sont présentés. Afin de contrer l'affaiblissement des capacités protectrices de la peau, il est recommandé de renforcer le composant protecteur dans les soins cosmétiques à domicile, si possible, utiliser des programmes de week-end dans les salons de beauté et les cliniques.

    Bien sûr, dans cette situation, tous les programmes, procédures et méthodes qui sont eux-mêmes des outils stressants sont contre-indiqués:

    • Peelings chimiques de toute profondeur
    • Techniques d'injection
    • Nettoyages mécaniques
    • Toutes les procédures liées à la douleur.

    Dans la phase d'adaptation, avec des réactions adaptées au stress adéquates, il peut ne pas y avoir de changements externes spécifiques, dans ce cas, il n'est pas nécessaire d'introduire des restrictions sur l'utilisation des méthodes. Dans le cas où leurs propres capacités d'adaptation sont insuffisantes ou proches de l'épuisement, le patient note:

    • Troubles du sommeil
    • Diminution progressive du teint
    • Irritabilité et sensibilité accrues de la peau du visage et du corps
    • L'apparition de la dyschromie
    • Augmentation de la sensibilité à la douleur
    • Immunité réduite, manifestations accrues de l'herpès, etc..

    À ce moment, il est possible d'utiliser des méthodes de thérapie du stress. La thérapie contre le stress est l'utilisation d'un facteur de résolution du stress comme outil thérapeutique. La microstress contrôlée est capable de briser le cercle vicieux de la réaction d'adaptation imparfaite et de provoquer un «saut de la maladie» en raison de l'activation des propres capacités de réserve du corps..

    Le facteur de résolution ne doit pas être pathologique - c'est-à-dire que les effets douloureux, les agents infectieux, les expériences négatives qui violent l'intégrité de la peau de la procédure sont exclus. Les effets de la température de contraste sont reconnus, la stimulation active des récepteurs musculaires, les effets sur le système respiratoire.

    • Bain, sauna, hammam
    • Techniques de massage en profondeur
    • Aromathérapie
    • Techniques respiratoires
    • Aromathérapie
    • Techniques de réflexologie
    • Programmes cosmétiques contrastés
    • Programmes hypothermiques et hyperthermiques à court terme (jusqu'à 20 minutes)

    Dans les soins à domicile, le rôle des médicaments à effet revitalisant, stimulant, correction du mode de vie, contrôle du poids, adapté aux capacités de l'activité physique du patient est important. Bien sûr, il est souhaitable d'exclure l'influence du facteur de stress, ce qui a conduit au développement de changements, mais même si cela est impossible, la thérapie porte ses fruits.

    Malheureusement, les patients se tournent assez souvent vers les cliniques de médecine esthétique et les salons de beauté, ayant déjà franchi les limites de l'adaptation. Le stress, qui conduit à l'épuisement des réserves du corps, comme le définit Selyeh, est une détresse et dans cette phase de réaction, le spécialiste doit être particulièrement prudent dans le choix des méthodes et des outils d'influence. Tout effet, même relativement légèrement agressif, peut entraîner des conséquences dramatiques..

    Les «défauts de détresse» esthétiques comprennent:

    • Une forte diminution du tonus de la peau et des tissus du visage et du corps
    • Hypersensibilité cutanée
    • Réactions autonomes prononcées (hyperhidrose, etc.)
    • Le début soudain de l'acné à l'âge adulte
    • Une diminution marquée des capacités réparatrices de la peau
    • Lymphostase persistante des tissus faciaux
    • Une augmentation des manifestations de la lipodystrophie des zones du corps dépendant des œstrogènes (aggravation de l'évolution de la cellulite)
    • Lymphostase des membres inférieurs

    À ce stade, les outils d'exposition stressants devraient être complètement et inconditionnellement exclus. Il y a souvent des erreurs associées à la sous-estimation de l'état du patient et des tentatives de corriger un défaut esthétique isolé par une méthode qui en elle-même aggrave le cours du stress et s'avère être «la dernière paille qui a brisé la bosse du chameau».

    Erreurs courantes et leurs conséquences:

    La conséquence d'actions erronées

    Injections de préparations de toxine botulique pour la correction des rides du visage résultant de changements dans les expressions faciales (rides du front, pont du nez).

    Réponse inadéquate au dosage, développement d'une parésie des muscles faciaux.

    Contour des rides en plastique avec une nette diminution du teint (plis nasogéniens)

    Développement facile d'hématomes post-injection, correction insuffisante, réactions allergiques, résorption rapide du médicament, résorption inégale du médicament.

    Peelings chimiques pour le traitement de la dyschromie et de l'acné.

    Cicatrisation altérée, attachement aux complications infectieuses, développement d'une dyschromie post-peeling.

    Procédures mésothérapeutiques visant à améliorer le teint, le traitement de l'acné, etc..

    Complications infectieuses, dyschromie, altération de la guérison, hématomes multiples.

    Mésothérapie des membres inférieurs pour la correction de la cellulite ou de la lymphostase

    Aggravation de l'oedème, hématomes multiples, névrite périphérique, complications infectieuses.

    Dans une situation d'épuisement des réserves, il est recommandé de réaliser des programmes de récupération post-traumatique du corps, avec une amplitude minimale de température et d'effets physiques, la création d'une atmosphère douce dans la pièce où les procédures sont effectuées et l'utilisation maximale de médicaments et d'ingrédients avec un puissant effet protecteur et réparateur.

    • Procédures thalassothérapeutiques et hydrothérapeutiques (bains de perles, bains relaxants et enveloppements corporels, âmes d'impressions, douches Vichy, etc.)
    • Massage relaxant
    • Aromathérapie
    • Traitements pour peaux sensibles
    • Programmes d'hydratation de la peau en profondeur
    • Programmes de réparation cutanée postopératoire et post-traumatique.

    Dans les soins à domicile, vous devez utiliser des lignes conçues pour les peaux sensibles, éviter les produits activement stimulants, choisir des produits de soin aux propriétés protectrices maximales..

    Ce n'est qu'après qu'il est possible de réduire l'activité de l'inflammation, de réduire la congestion, de restaurer l'humidité et de restaurer au moins partiellement l'élasticité de la peau, nous pouvons penser à changer les tactiques de traitement et à l'utilisation possible de méthodes et de moyens d'exposition intensive.

    La thérapie antistress n'est pas intrinsèquement une réponse au stress. Ce n'est pas la suppression des réactions d'adaptation naturelles, mais leur contrôle et leur optimisation devraient être le but de la correction. Dans le cas où le stress se produit sans détresse, non seulement il n'entraînera pas l'accélération des processus de vieillissement naturel, mais peut même devenir un obstacle qui ralentit le fonctionnement des flèches de l'horloge biologique. Les méthodes qui existent aujourd'hui en cosmétologie et en médecine esthétique ne peuvent pas être réduites uniquement à la correction locale des défauts visibles d'apparence - un spécialiste doit approfondir et réfléchir à chaque fois aux causes des changements. Ce n'est que dans ce cas que la thérapie peut être efficace, ses effets sont stables et les dernières réalisations de la biochimie, de la biologie et de la physiothérapie seront appliquées vraiment pour le but prévu.